Page 1

le

FRANCOFINN’ Le journal de la francophonie en Finlande

N0 52

Novembre / décembre 2008


FRANCOFINN’

le

2

Sommaire

Novembre / décembre 2008 N0 52

no2

Folies à l’italienne

Page 5

Robert Wilhelm Ekman, le « père fondateur » de la peinture finlandaise Page 6 Marin Strebelle illustre la Finlande

Page 10

La fête du chocolat arrive en Finlande

Page 11

A la découverte de l’Académie navale de Suomenlinna

Page 12

le

FRANCOFINN’

Adresse postale : Postbox 317 00131 Helsinki E.mail : lefrancofinn@yahoo.fr

Novembre / décembre 2008 - No 52 Tirage :

12 000 exemplaires ISSN 1795-5580

z-vous e ct e n n co r, e n n o b a s u vo Pour sur www.aupresent.net

Directeur de la rédaction : Dominique Papin

Ont participé à ce numéro : Gwenaëlle Bauvois, Vincent Lebreton, Thierry Lescure, Julien Louvrier, Landry Noël, Camille Scoccini.

Rédacteur en chef : Dominique Papin

Crédit photos et dessins : Le FRANCOFINN’,

Le magazine est en vente…

www.lefrancofinn.com

Akateeminen Kirjakauppa Helsinki, Akateeminen Kirjakauppa Tapiola, Akateeminen Kirjakauppa Turku, Akateeminen Kirjakauppa Tampere, Akateeminen Kirjakauppa Oulu, Stockmann Helsinki, Stockmann Itäkeskus, Stockmann Jumbo

Mise en page : Eric Leraillez Impression : Art-Print Oy

Chez Stockmann :


FRANCOFINN’

Novembre / décembre 2008 N0 52

le

3

EN NOVEMBRE ET DÉCEMBRE, À LA CINÉMATHÈQUE ORION 13 jours en France (1968)

De Claude Lelouch et François Reichenbach, 111 min Le 01.11. à 17 h 00 et le 25.11. à 19 h 00

Je t’aime, je t’aime (1968)

La chute de la maison Usher (1928)

La grande vadrouille (1966)

De Jean Epstein, 62 min Le 18.11. à 17 h 00 et le 21.11. à 21 h 00

De Gérard Oury, 124 min Le 22.12. à 18 h 45 et le 27.12. à 16 h 45

Les films de Germaine Dulac

De Alain Resnais, 95 min Le 01.11. à 19 h 00

La souriante Madame Beudet (1923)

Hurlements en faveur de Sade (1952)

L’Invitation au voyage (1927) 39 min La Coquille et le clergyman (1928)

De Guy Debord, 75 min Le 14.11. à 19 h 00

Courts métrages de Guy Debord

38 min

Jeu de massacre (1967)

D’Alain Jessua, 96 min Le 23.12. à 19 h 00 et le 27.12. à 19 h 00

L’enfant sauvage (1970)

De François Truffaut, 84 min Le 25.12. à 18 h 00 et le 28.12. à 18 h 00

40 min Le 25.11. à 16 h 45 et le 28.11. à 16 h 30

Ma nuit chez Maud

Sur le passage de quelques personnes à Un soir, un train (1968) travers une assez courte unité de temps D’André Delvaux, 90 min (1959), 18 min

(1969)

Le 28.11. à 18 h 45 et le 30.11. à 20 h 00

Critique de la séparation (1961), 19 min L’atalante (1934) Réfutation de tous les jugements tant élogieux qu’hostiles qui ont été portés jusqu’ici sur le film « La société du spectacle » (1975), 20 min

Le 14.11. à 21 h 00

Séminaire Guy Debord Le 15.11. à 14 h 00

La société du spectacle (1973) De Guy Debord, 90 min Le 15.11. à 17 h 00

We turn in the night, consumed by fire (1978) De Guy Debord, 105 min Le 15.11. à 18 h 45

D’Eric Rohmer, 106 min Le 25.12. à 20 h 00 et le 30.12. à 19 h 00

De Jean Vigo, 100 min Le 03.12. à 18 h 45 et le 06.12. à 16 h 00

Belle de jour (1966)

De Luis Buñuel, 100 min Le 04.12. à 16 h 45 et le 07.12. à 20 h 00

Le déjeuner sur l’herbe (1959) De Jean Renoir, 93 min Le 11.12. à 17 h 00

Jonas qui aura 25 ans en l’an 2000 (1976)

D’Alain Tanner, 117 min Le 26.12. à 17 h 30 et le 01.01.2009 à 17 h 30

La guerre est finie (1966)

D’Alain Resnais, 122 min Le 26.12. à 19 h 45 et le 01.01.2009 à 19 h 45

La mariée était en noir (1968)

Deux ou trois choses que je sais d’elle (1967)

De Jean-Luc Godard, 87 min Le 16.12. à 17 h 00 et le 19.12. à 19 h 00

Classe tous risques (1961)

De Claude Sautet, 106 min Le 18.12. à 17 h 00 et le 21.12. à 18 h 00

De François Truffaut, 107 min Le 28.12. à 20 h 00 et le 08.01.2009 à 19 h 00

La religieuse (1966)

De Jacques Rivette, 140 min Le 29.12. à 18 h 30

Week-end 1967

De Jean-Luc Godard, 104 min Le 30.12. à 21 h 00 et le 11.01.2009 à 18 h 00

Eerikinkatu 15, Helsinki

Cycle Roman Polanski

Retrouvez les films de Roman Polanski, le plus francophone des réalisateurs polonais (Att. : les films ne sont pas en français)

Repulsion (1965) Le 04.11. à 18 h 30 et le 07.11. à 20 h 30

Cul-de-sac (1966)

Le 05.11. à 21 h 00 et le 03.01.2009 à 19 h 00

Le locataire (1976)

Le 18.11. à 18 h 45 et le 20.11. à 20 h 45

Pirates (1986)

Le 18.11. à 20 h 00 et le 22.11. à 21 h 15

Tess (1979)

Le 23.11. à 19 h 45

Frantic (1988)

Le 25.11. à 21 h 00 et le 27.11. à 19 h 00

Bitter Moon (1992)

Le 26.11. à 20 h 30 et le 28.11. à 20 h 30

Death and the Maiden (1994)

Le 27.11 à 21 h 15 et le 29.11. à 21 h 00

The Ninth Gate (1999)

Le 02.12. à 20 h 45 et le 05.12. à 16 h 45

The Pianist (2002)

Le 03.12. à 20 h 30 et le 06.12. à 19 h 45

Oliver Twist (2005)

Le 04.12. à 20 h 30 et le 07.12. à 17 h 30

AGENDA DE NOVEMBRE ET DÉCEMBRE Espoo

Le 12 novembre Concert du collectif de jazz UNIT (France, Finlande, Belgique) A Sellosali / Espoo www.vapaataanet.fi

Helsinki

Les liaisons dangereuses / Vaarallisia suhteita Adaptation en finnois du roman de Pierre Ambroise François Choderlos de Laclos Théâtre national www.kansallisteatteri.fi Le vent des peupliers / Tuulta pain Adaptation en finnois de la pièce de Gérald Sibleyras Théâtre national www.kansallisteatteri.fi Le dieu du carnage / Vihan Jumala Adaptation en finnois de la pièce de Yasmina Reza Théâtre national www.kansallisteatteri.fi Le 5 novembre à 19 h 30 The Show must go on Dans le cadre du plus ancien festival de danse contemporaine de Finlande, Moving, le Français Jérôme Bel présente son spectacle « The show must go on ». Sur scène, 18 danseurs et un DJ se relayeront pour faire découvrir au public de nouveaux concepts et de nouvelles approches en termes de chorégraphie. STOA www.stoa.fi

Le 7 novembre à 19 h 00 Concert de musique de chambre des compositeurs français de 1875 à 1945 (IV) Programme : Ravel - Messiaen Saint-Saëns Sibelius-Akatemia, konserttisali / Pohjoinen Rautatiekatu 9 www.siba.fi Le 11 novembre à 11 h 30 Cérémonie de l’armistice de la Première guerre mondiale A l’occasion du 90ème anniversaire de la fin de la Première guerre mondiale, Madame Françoise Bourolleau, Ambassadeur de France à Helsinki, présidera une courte cérémonie au cimetière orthodoxe de Helsinki. Les participants se regrouperont à l’entrée du cimetière, rue Lapinlahdentie, pour 11 h 30. La cérémonie sera immédiatement suivie d’une collation à la Résidence de France, Itäinen Puistotie 13 00140 Helsinki. Le 30 novembre à 19 h 00 Concert anniversaire de la naissance d’Olivier Messiaen (IV) Programme : Méditations sur le mystère de la Sainte Trinité (1969) Paavalinkirkko / Sammatintie 5 www.siba.fi Le 12 décembre à 19 h 00 Concert anniversaire de la naissance d’Olivier Messiaen (V) Programme : Livre du Saint Sacrement (1984) Kallion kirkko Itäinen papinkatu 2 www.siba.fi

Le 24 décembre à 23 h 00 Concert anniversaire de la naissance d’Olivier Messiaen (VI) Programme : La Nativité du Seigneur (1935) Kallion kirkko Itäinen papinkatu 2 www.siba.fi

A partir du 1er novembre, retrouvez tous les samedis, entre 15 h 00 et 16 h 00, une série de 10 émissions présentée en français sur KSL radio – 100.3 sur la « musique des clubs » de 1910 à aujourd’hui.

Tampere

Le 26 novembre 2008 à 18 H 00 Réunion du Cercle francofinlandais de Tampere Madame Päivi Kosonen et Monsieur Osmo Pekonen nous parlerons de la littérature française contemporaine. Les présentations se fondent sur le livre « Tarinoiden paluu, esseitä ranskalaisesta nykykirjallisuudesta ». En finnois et en français. A la vieille bibliothèque Le 10 décembre 2008 à 19 H 00 Concert anniversaire de la naissance d’Olivier Messiaen Le programme organisé par Riikka Viljakainen sera « La nativité du Seigneur ». A l’église Aleksanteri (Pyynikin Kirkkopuisto)


FRANCOFINN’

Novembre / décembre 2008 N0 52

le

4

L’AMOPA,

qu’est ce que c’est ?

PAR DOMINIQUE PAPIN (avec le site officiel de l’Amopa et Amopa.fi)

L’AMOPA en Finlande

L’

abréviation AMOPA ne vous dit sans doute pas grand chose. Derrière ces lettres se cache pourtant une importante association qui regroupe 32000 adhérents un peu partout dans le monde. En effet, l’Association des Membres de l’Ordre des Palmes Académiques (AMOPA) regroupe toutes les personnes en France ou à l’étranger qui ont été décorées des Palmes académiques.

En Finlande, il existe une section de l’AMOPA. Celle-ci, créée en 2001, compte une soixantaine de décorés mais seulement une vingtaine de membres actifs, pour la plupart des grands noms de l’éducation ou ayant un rapport étroit avec la langue française et sa diffusion dans le pays. Depuis septembre 2005, la Présidente de la section finlandaise est Madame Claude Anttila. Organisation de concours, de programmes d’échanges entre les sections de l’AMOPA et diverses actions pour promouvoir le français,… sont les principales activités de l’association. L’une des nouveautés de l’AMOPA est l’argumentaire en faveur de la langue française réalisé par des « amopaliens » norvégiens et finlandais en coopération avec la Fédération Internationale des professeurs de français que vous pouvez voir sur le site www.amopa.fi

Qui peut recevoir les Palmes académiques ?

Historique de l’association Les Palmes académiques, instituées sous cette dénomination par Napoléon 1er pour honorer les membres de l’Université, remontent à 1808. Les modalités de leur attribution ont été étendues en 1866 à des personnes non enseignantes ayant rendu des services éminents à l’éducation. Le décret du 4 octobre 1955, signé par le Président René Coty, a institué l’ordre des Palmes académiques, comportant les grades de Chevalier, d’Officier et de Commandeur.

Les personnes qui rendent des services importants au titre des activités de l’Education nationale ou au développement du patrimoine culturel français. A ce sujet, la section finlandaise souhaiterait décorer davantage de Finlandais qui œuvrent pour le développement de la langue française en Finlande et qui diffusent la culture française sous quelque forme que ce soit, et ainsi récompenser celles et ceux dans le domaine de la chanson, de la peinture, du théâtre, des musées ou bien, celles et ceux qui ont développé l’enseignement à tous les niveaux.

La Scandinavie au Moyen-âge

Tervetuloa Bienvenue PAR JULIEN LOUVRIER

Revue d’Histoire Nordique / Nordic Historical Review,

« Pouvoirs, liens sociaux et idéologies dans la Scandinavie médiévale, e e XII -XV siècles », n°4, 2007, 294p 20€. ISSN : 1778-9605

L

a Revue d’histoire nordique, revue bilingue français-anglais éditée par le laboratoire Framespa de l’Université de Toulouse-Le Mirail, en partenariat avec l’Université de Dijon, poursuit son intéressant chemin. Le dossier de sa dernière livraison consacré à la Scandinavie au Moyen-âge dé-

montre la vitalité de l’historiographie nordique qui, à sa manière, en s’appuyant sur des sources variées et nombreuses, participe aux renouvellements récents de la recherche en histoire médiévale. Sans rentrer dans le détail des sept articles qui composent le cœur de ce numéro, notons la diversité des approches proposées pour pénétrer l’histoire des sociétés nordiques (Norvège, Suède, Danemark, Islande) à l’époque du Bas Moyen-âge : étude des rapports entre pouvoir et mémoire (Stéphane Coviaux), étude de la violence individuelle, collective ou institutionnalisée (Christine Eckholst, Janus M.Jensen, Geir Atle Ersland), réflexion sur les notions d’amitié et de parenté, retour enfin sur les pratiques matrimoniales (Johanna Anderson Raeder). Bien qu’absente du dossier, l’histoire finlandaise n’est pas ignorée, avec la présentation, par Alexandre Pineau, de recherches menées à l’Université de Bourgogne dans le cadre d’un master sous la direction de Maurice Carrez, consacrées à l’étude de la propagande de la Finlande blanche en France dans l’entre-deuxguerres à partir des fonds français conservés aux Archives nationales de Finlande. Signalons pour finir la présentation de la thèse de sociologie consacrée aux « réseaux français du peintre Albert Edelfelt » soutenue en mai 2007 à l’Université de Joensuu par Gwenaëlle Bauvois, éminente collaboratrice de ce journal.

KELLARIMYYNTI “frendipäivät”

VENTE DE VÊTEMENTS ENFANT

Echantillons, lots, chaussures, accessoires

Burberry, Elle, Timberland, DKNY, Kenzo, Escada, Marc O’Polo... Laivanvarustajankatu 9, dans la cour Tuplanollakaks Oy

Vendredi 14 octobre de 8 h à 18 h Samedi 15 octobre de 9 h à 15 h


FRANCOFINN’

Novembre / décembre 2008 N0 52

le

5

« LearnInTouch »,

Petites annonces

un outil qui rapproche élèves et professeurs PAR THIERRY LESCURE

D

ans l’apprentissage d’une langue étrangère, il peut être intéressant pour un élève de conjuguer autonomie et communication avec son école. C’est sous cet aspect que l’outil « LearnInTouch » apporte une nette amélioration dans l’enseignement des langues. « LearnInTouch » est défini comme «un système de gestion de cours au sein d’un site web». Concrètement, les élèves et leurs professeurs utilisent un site web, les uns pour faire leurs exercices, les autres pour recevoir les corrections. Stéphane Eybert, concepteur de l’outil, a souhaité avant tout proposer un service accessible aux petites écoles de langue. Son expérience de professeur de langue lui a fait comprendre le peu de temps qu’ont les professeurs pour préparer leurs cours. Pouvoir leur proposer des cours prêts à l’emploi et des corrections automatiques d’exercices lui semblait intéressant. Le point fort de cet outil est de permettre une meilleure communication entre élèves et professeurs. Pour cela il dispose des moyens suivants :

envoi automatique des corrections, système de mailing et de sms, gestion des contacts visiteurs, formulaires personnalisés et publication de journaux. En plus de permettre la création d’un site web respectant la charte graphique de l’école, l’outil offre d’autres possibilités : création de pages web, contenu multimédia, intro Flash, etc... sous le nom de domaine de votre choix (www.monsiteweb. com). En outre, il permet de connaître les statistiques des visiteurs et d’effectuer une sauvegarde automatique de tout le contenu incluant le matériel de cours et les résultats des élèves.

L’intérêt de « LearnInTouch » pour les écoles Une école possédant cet outil offre en accès libre un test d’évaluation de niveau sur son site web, lui permettant de conseiller ses futurs élèves pour le choix éventuel d’un cours, un moyen d’engager une conversation avec ces derniers dès leur première visite. Par la suite, l’école communique de la même manière avec ses élèves que lors de leur première visite. Elle leur offre en accès protégé ses propres cours et exercices sous la forme d’un matériel pédagogique disponible pour tous ses professeurs.

le

FRANCOFINN’ Le journal de la francophonie en Finlande

pour s o r é m 10 nu

L’intérêt de « LearnInTouch » pour les professeurs et les élèves L’outil complémente l’enseignement traditionnel des langues et laisse toute liberté au pédagogue dans son utilisation. Mais ce dernier bénéficie des avantages apportés par l’outil : établir une relation au-delà des murs de l’école avec ses élèves. Le professeur peut envoyer des exercices et recevoir les résultats automatiquement corrigés. Il peut aussi envoyer, à ses élèves, la prochaine leçon pour préparation. La possibilité d’étudier les leçons à l’avance permet de se concentrer sur les difficultés lors de la rencontre avec le professeur et de profiter d’un enseignement plus efficace. Pour les élèves, ce type d’enseignement donne plus d’autonomie et de temps pour apprendre. Et si ces derniers ont un téléphone internet, alors ils peuvent réviser leur prochaine leçon lors de leur pause déjeuner. « LearnInTouch » est utilisé, par exemple par l’Institut Français de Stockholm, le centre officiel d’apprentissage de la langue française en Suède.

www.thalasoft.com

Nom : Prénom : Adresse : Code postal et ville : Pays : Téléphone : E-mail :

Le FRANCOFINN´ PL 317 00131 Helsinki Finlande

FINNO E LE ENDR APPR H? IS ? JE PEUX NIS E QUECAN FIN EST-C DY OÙ WH I STU ERE

OÙ EST-C MIS E QU TE

JE ÄL ÖPE YTUX TRIN ÄIS OUVE RÖ UN TY TR?AVAIL ? TÄ

QUEL POURRAIT ÊTREHACER UN BON PASSE-TEMPS ? ¿QUÉ ME GUSTARÍA COMO HOBBY?

löydätet kysymyksiin ja moniin Näihin Vous trouverez toutes muihin les réponses à ces questions à bien d’autres sur le site Internet Infopankki. vastauksia Infopankki -verkkopalvelusta.

www.infopankki.fi Informations la Finlande en 15 langues 15 kielellä Suomesta Tietoa sur Fançais Suomi | Svenska | English | Eesti keel | Français Pусский | Soomaali | Srpskohrvatski | Türkçe | 中文 | | Español | Shqip |

PAR CAMILE SCOCCINI

D

Oui !

finnois). annadupleix@gmail.com Couple franco-finlandais cherche étudiante française pour garder leur petit garçon de 2 ans un soir par semaine, voir plus si disponibilité. michel.mercier@welho.com

Folies à l’italienne

€ 5 t! 2 n e m e seul

Je prends un abonnement au journal « Le FRANCOFINN’ », soit 10 numéros pour 25 €.

Je suis une étudiante ingénieur, qui vient étudier à Helsinki. Je n’aurai pas beaucoup de cours alors je cherche un travail, en entreprise ou autre; et une chambre! Je parle anglais, français et allemand (et un peu de

e la soie, de la dentelle, du satin… Et des grands noms d’actrices, de top-modèles, de célébrités de tout bord… Inévitablement, du glamour à en faire palpiter les amoureux de la mode, les irréductibles de la romance des robes du soir et autres robes de cocktail. Le Musée Sinebrychoff présente en effet cet automne de la haute-couture italienne de créateurs des années 1950 aux années 1990. Roberto Capucci, Valentino, Gianni Versace et Sorelle Fontana, pour ne citer que les plus fameux. Mais également bien d’autres noms qui méritent un intérêt tout parti-

culier, tels Walter Albini, Giorgio Armani, Renato Balestra, Chiara Boni, Raffaella Curiel, Gianfranco Ferré, Egon von Fürstenberg, Irene Galitzine, Fernanda Gattinoni, Pino Lancetti, Augusto Moschini, Emilio Pucci, Mila Schön et enfin Ken Scott. Robes et accessoires de qualité exceptionnelle qui sont issus des collections Fondazione di Sartirana. Le Musée des Arts décoratifs de Paris, quant à lui, dédia récemment à la carrière du couturier Valentino une exposition rétrospective, qui s’est terminée en septembre dernier ; écho en quelque sorte à l’initiative du Musée Sinebrychoff. Paris qui, par ailleurs, inscrit cette manifestation dans le cadre de la programmation des monographies organisées autour des grands couturiers contemporains. Valentino Garavani,

dit « Valentino », donna son dernier défilé le 23 janvier 2008, ultimes créations que l’artiste a présentées pour la maison de couture, avant de tirer sa révérence. Le design sobre et élégant du montage muséographique – socles argentés, estrades laquées blanc ou noir, photographies murales de mannequins – met parfaitement en valeur la simplicité complexe de ces véritables œuvres-d’art textiles. Organisé selon une thématique plutôt stylistique et esthétique – robes courtes à dentelle, robes à nœuds frivoles, robes à tombé en cascade et plissé sculptural, etc. – le parcours offre une atmosphère qui se marie à merveille avec le décor élégant et quelque peu désuet des salles de ce manoir au style éclectique du XIXème siècle. Strass et paillettes brillent au pays des merveilles. Bellissimo !

Italialaiset yöt, Le Notti italiane Jusqu’au 28 décembre 2008 Sinebrychoffin Taidemuseo Bulevardi 40 Helsinki tél: +358−9−1733 6460 www.sinebrychoffintaidemuseo.fi


FRANCOFINN’

eaux-Arts

1 Novembre / décembre 2008 N0 52

le

B 6

PAR GWENAËLLE BAUVOIS ��� ��� ���� ���

������������ ������

����������

���

��

��

1

�����

11

��� ������

� � �� � ��

���

�����

����

Robert Wilhelm Eckman s’éteint en 1873, exactement à cette période charnière de l’art finlandais où la nouvelle génération comme Edelfelt et Vallgren, puis un peu plus tard Gallen-Kallela et Järnefelt, mettent en œuvre la construction de l’identité nationale finlandaise. Ces artistes ont considéré Eckman comme un père fondateur et une figure exemplaire, tout en voulant dépasser son classicisme vu par la relève comme un tantinet passéiste. Pourtant, il est indéniable qu’Eckman a ouvert la brèche, notamment vis à vis l’art kalévaléen, pour un grand nombre d’artistes finlandais de la fin du XIXe siècle.

�������� ����

��� ��� �� �

������������

��

��

��� � ���� �� ��

����������

��

Dès le début de ses études, le jeune Ekman se passionna pour les portraits du peuple finlandais, dans le style classique alors enseigné par les académies d’art, et dont il fit sa spécialité. Parmi ce type d’œuvres, on retrouve multitude d’intérieurs ruraux et de portraits de paysans en costumes traditionnels. Ekman s’est également intéressé à la peinture d’histoire, notamment celle de la Finlande et il s’engagea pleinement dans la veine du romantisme national. Mais Ekman est surtout resté gravé dans l’histoire de

��

�� ��� ������� � �

����������� 10

9

ARKADIA BOOKSHOP

� ���

� ��

�����

11

������

���

L

e peintre Robert Wilhelm Ekman naquit à Uusikaupunki en 1808 dans une famille suédophone aisée, son père Karl Kristoffer Ekman étant médecin et occupant les fonctions de maire. Mais une tragédie se produisit, alors que Robert Wilhelm Ekman n’avait que dix ans, ses deux parents moururent brutalement laissant derrière eux cinq jeunes orphelins. Lui et ses frères et soeurs furent placés dans des familles d’accueil et leur parcours scolaire ayant été interrompu, ils n’avaient guère de chance de poursuivre des études académiques. Pourtant le sort en voulut autrement car le jeune Robert Wilhelm Ekman fut pris comme élève par Gustaf Wilhelm Finnberg, peintre suédois enseignant alors en Finlande. Son frère Fredrubjm reçut lui aussi une éducation artistique et tous deux étudièrent ensemble à l’Académie des Arts Libres de Stockholm à partir de 1824. Ekman obtint son diplôme en 1838, n’hésitant pas à prendre la nationalité suédoise afin d’obtenir une très généreuse bourse de voyage, tout en redevenant Finlandais en 1855. Grâce à cette bourse, il put voyager et travailler à l’étranger pendant plusieurs années, il se rendit notamment en Hollande, en Italie et en France jusqu’en 1842. Déjà à ce moment là, comme

En 1844, Ekman fut accepté comme membre de l’Académie des Arts de Stockholm, obtenant ainsi les titres de « peintre de cour » et de « peintre d’histoire ». En 1846, le peintre retourna à Turku, où il commença les fresques de la cathédrale, composées de plus de 30 tableaux, qui furent en réalité les premières fresques réalisées en Finlande. Ekman mit sept étés pour créer son gigantesque ouvrage qui ne fut achevé qu’en 1854. Mais ses efforts furent récompensés car les fresques remportèrent un grand succès auprès des habitants de Turku. Ekman décora par la suite de nombreuses autres églises dont Vanhakirkko à Helsinki dans le Parc de la Peste, ainsi que celles de Viitasaari, d’Oulu, de Vaasa et de Pori. Lors de son retour à Turku, Ekman manifesta également un intérêt profond pour l’enseignement. Il décida de s’associer avec le grand peintre Carl Gustaf Söderstrand pour repenser et réformer l’enseignement artistique en Finlande, qui à l’époque n’était pas encore très développé. En 1846, Eckman fonda donc l’Ecole de dessin de Turku dont il fut le directeur jusqu’à sa mort en 1873 et qui existe encore de nos jours.

l’art finlandais pour avoir été un des tous premiers à s’être inspiré du Kalevala dans sa peinture, ouvrant ainsi la voie à un grand nombre de futurs artistes, dont le plus connu est évidemment Gallen-Kallela. Il fit dès les années 1850 un parallèle entre le Kalevala et la mythologie grecque, ceci étant visible dans les nombreuses études qu’il réalisa à cette période. Son œuvre kalévaléenne la plus connue est Väinämöinen jouant, toile réalisée en 1866, après de nombreuses études préliminaires. On peut y voir le héros du récit épique assis sur un rocher jouant du kantele, des créatures fantastiques l’écoutant avec recueillement. Cette œuvre qui est on ne peut plus romantique, exalte avec force la grandeur du Kalevala. La figure de Väinämöinen fut précédé en 1860 par une Ilmatar éthérée dans la pure tradition du Biedermeier, et Eckman poursuivit ses représentations du Kalevala jusqu’à la fin de sa vie comme le prouve son tableau Lemminkäinen et l’aigle de feu réalisé en 1867.

��

cela se confirmera à la fin du XIXe siècle, voyager en Italie et surtout en France constituait un gage de qualité pour l’artiste encore novice. Cela était alors un passage obligatoire pour gagner ses lettres de noblesse et se forger une solide réputation.

���


3

2

4

fondé en 1852 �� ��

��

���

���

��

�������

��

���

��

��

��

��

����������

��������� 7

� ��

������

���� ��

���

������� �����

�����������

��

��

� � �� � �

6

����������

��

��� ���� ����� � � � � �� � ��� ����

��

����

�����

���

� ��

����������

���

��

��

�� ��

�� �

������ ������

��

��

��

�����������

����

��

�� �� �� ��� � � ��� �� �� ���� � ��� � ��� �� � � � �� �� �� �� �� �� � � ��

����������

3

� ��

���

�������������

��

�����������

��

�� �� �� ��� ��

��

��

�� �� �� �� �� �� ��

��

��

� ��

� ��

8

��� ���� ��� ��� ���5 ��� ��� ��� �� ���

��

��

����

��

��

���

��

��

��

� ��

��

��

��

��

��

��

��

� ��

10

����������

���������

��� ����� �� �� ��� �� �� �� �� �� �� �� ��

���

� �� 4

6

��� ��� ��� ��� ��� �

�� �� �� �� ���� �

��

� ���

��

� ��

�� �� � � �� � �� � � � �� � � � ��� � �� �� ���

��

��

��

��

��

��

��

��� ���

���� ���� ��� ��

�������� ����

�� ��� ��� ��� �� ��

�� ��� �� ��

���

5

�� � � �

��� ��� ��� ��� � ��

������� �����

���

�� �� �� �� ��

������������� �����

��������������

�� �� �� �� �� �

8

������

��

����� �� �� �� �

��������������

��������� ��

��

9 ���

� ��

2

��

��

��� �� �� �� �� ��

����� ���������

Bulevardi 9 00120 Helsinki Tél. 09-68 118 660 ekberg@cafeekberg.fi www.cafeekberg.fi

��

1

Lun-ven 7.30-19.00 Sam 8.30-17.00 Dim 10.00-17.00

�� � � � �� �� � ��

�� ��� ��� �� ��� ��� ���

����

��

��

��

��

���������

���

��

L’expérience d’un café traditionnel sur le magnifique Boulevard

�� ����

�����������

��

���������� �������

������

������������ 7

�����������

8


FRANCOFINN’

Novembre / décembre 2008 N0 52

le

8

Soyez les Et vous, que mettrez-vous premiers à goûter le dans votre assiette à Noël ? Beaujolais nouveau ! PAR VINCENT LEBRETON

L’épicerie met les petits plats dans les grands pour Noël Quand une Française vous dit qu’elle n’a jamais mangé meilleur foie gras qu’à Noël 2007, on cherche à savoir où elle a trouvé cette merveille. Peut-être que vous ne me croirez pas mais c’est bien en Finlande qu’elle a déniché ce délice ! Et, c’est le restaurant La place qui lui a procuré ce plaisir. Encore une fois, les 2 chefs Freddy et David ont mis les petits plats dans les grands pour étonner leur clientèle. Acheté en France, par leur service d’importation « l’épicerie », ils ont ensuite préparé le foie gras frais en terrine. Accompagné de confiture de figues et d’une brioche fraîche faite maison bien évidemment, le résultat atteint des sommets.

Cette année encore, « l’épicerie » propose à ses clients de préparer les fêtes en leur proposant moult produits gastronomiques français. Outre ce foie gras « hors du commun », des macarons préparés par les soins des chefs seront vendus pour cette période festive. L’épicerie propose aussi des paniers cadeaux pour les entreprises et les particuliers. Du panier « sucré » au panier découverte, tout en passant par le panier Pique-nique, retrouvez le meilleur de la gastronomie « made in France ». Comme la préparation de ces produits et de ces paniers prend du temps, il vous faut commander à l’avance. Il est recommandé de commander fin novembre pour être sûr d’avoir les produits à temps. Pour avoir toutes les informations sur ces délices de Noël, consultez le site www.lepicerie.fi ou téléphonez directement à Alexandre Charrier au +358-40-593 1844

PAR VINCENT LEBRETON

Wanha Kauppahalli, le temple de la gastronomie en Finlande Quand on parle de gastronomie en Finlande, on est bien obligé de parler du vieux marché couvert. Et on trouve tout ou presque dans cet espace dédié à la gastronomie. Des produits frais de Finlande aux produits importés de France, les fameuses halles de Helsinki sont le passage obligé pour faire ses courses de Noël. Poissons fumés et marinés, jambons finlandais de Noël, dindes, perdrix, chapons, pâtés de renne et d’élan, viandes d’ours et de renne, renne fumé à chaud, fromages du monde entier et tant d’autres choses vous seront proposés par les commerçants pour les fêtes. Alors à vous de choisir si vous voulez passer un Noël classique ou un Noël exotique. Toutes les informations sur : www.wanhakauppahalli.com

Patagonica, pas de Noël sans poisson On ne parle pas de produits festifs sans parler des produits de la mer. En France, le saumon fumé est l’un des produits qui se retrouve sur les tables des réveillons. Si l’on y faisait du Graavilohi, il serait certain qu’il se trouverait également sur ces tables. Pour ceux qui passeront le réveillon de Noël en France, le passage obligé pour ramener les merveilleux saumons fumés ou marinés et ainsi faire taire les mauvaises langues qui se moquent de la gastronomie finlandaise, c’est la boutique Patagonica (Töölön Kala) au marché couvert de Hakaniemi. Celle-ci dispose d’une machine pour mettre les poissons sous vide, ce qui permet de les garder plus longtemps et de les transporter sans peur qu’ils deviennent immangeables. Ceux qui resteront en Finlande pourront demander aux propriétaires de la poissonnerie de leur donner une recette dont ils ont le secret pour préparer du poisson pour les fêtes.

R

appelons une nouvelle fois la règle établie pour ouvrir les bouteilles du traditionnel Beaujolais nouveau : il faut attendre le troisième jeudi du mois de novembre. Cette année, cela tombe le jeudi 20 novembre. Une fois encore, c’est au restaurant Maxill que les amateurs de ce vin et de la tradition qui l’accompagne, pourront goûter à ce breuvage avant les autres ! Comme tous les ans, Maxill organise à cette occasion une soirée ponctuée par l’ouverture dès minuit des premières bouteilles en Finlande. Il faudra donc commencer la soirée dès le mercredi 19 pour afin avoir l’autorisation, à la première heure du jeudi 20 novembre, de goûter les bouteilles du précieux élixir. Alko ne vendant, dans ses échoppes, son Beaujolais nouveau que le 20 au matin, les chanceux qui auront pu aller au Maxill pourront se targuer d’avoir été les premiers à savoir si le millésime 2008 a goût de framboise ou de banane. A boire bien évidemment avec modération ! Restaurant Maxill Korkeavuorenkatu 4 00150 Helsinki Tél. : (09) 638 873 (Il est recommandé de réserver sa table à l’avance.)

Kathrina revient !

A

         

 

P’tite Carte le midi A la Carte & Kemia le soir Brunch le dimanche Service traiteur Motti-Fez. Plus d’infos sur notre site web: www.fez.fi

Töölöntorinkatu 2, Tel: 09-409 659

moureux du « meilleur » de la gastronomie finlandaise et des endroits insolites, soyez heureux. Après le marché aux harengs qui s’est déroulé début octobre, le trois mats Kathrina a eu l’autorisation une fois encore de rester amarré au port sud de Helsinki (Etelä Satama), à côté du marché couvert, et ce, jusqu’au 1er mai 2009. Après vous avoir donné l’an dernier (journal de décembre 2007), la recette de la soupe de saumon à la Kathrina, nous vous incitons à monter à bord du voilier afin de découvrir les nouveautés 2009 qui vous sont proposées tous les jours de 9 h 00 à 18 h 00. A bord de ce magnifique bateau, vous pourrez aussi vous rassasier de gâteaux et autres mets typiquement finlandais. Un véritable coup de cœur que ce bateau !

www.kathrina.fi


FRANCOFINN’

Novembre / décembre 2008 N0 52

le

9

Bon Voyage !

L’automne chez Delideli Sy ysherkut Delidelistä

chili

Les meilleurs produits de saison ! Frais de Finlande, plus de choix de France et d’Italie ...du monde entier. Tout sous un même toit. Bienvenue !

WANHA 9 KAUPPAHALLI LUN-VEN : 8.00 - 18.00 SAM : 8.00 - 16.00 PLUS DE 100 PLACES DE PARKING

De l i De l i H a k a n i e m e n H a l l i pa i k a t 10 -1 2 � 0 9 -2 69 4 2 010

w w w.del idel i.fi

rambois enemmänkuinmaku

Boulangerie - Pâtisserie Francaise à Helsinki WTC Plaza Keskuskatu 7 Tel. 050 550 6516 ma-pe: 9-19.00 la: 10-18.00 www.frambois.fi Laajalahdentie 17 Munkkiniemi Tel. 09 499 901 ma-pe: 8.30-17.00 la: 9-15.00

La boîte de 16 macarons Frambois. Parfait pour les fêtes de fin d’année!


FRANCOFINN’

le

10

Novembre / décembre 2008 N0 52

Tampere

MARIN STREBELLE ILLUSTRE LA FINLANDE PAR LANDRY NOËL

I

ssu d’une famille d’artistes de renommée internationale, Marin Strebelle, fils du célèbre sculpteur Belge Olivier Strebelle, illustre depuis de nombreuses années les articles du quotidien « La Libre Belgique ». En collaboration avec l’écrivain Ben Durant, il réalise les planches des ouvrages de la collection « Mon papa », publiés chez Quadri. Il est reconnu et très apprécié en Belgique où on retrouve ses œuvres dans de grandes galeries Bruxelloises et autres expositions. C’est dans les années 90 qu’il découvre la Finlande. De là, le charme opère : les grands espaces, la beauté des paysages et l’ambiance feutrée de l’hiver feront que, quelques années plus tard, il décide de s’y installer en famille, au grand regret de ses compatriotes belges. Il peut alors s’adonner avec ferveur à sa nouvelle passion : illustrer la Finlande.

Situé sur les hauteurs de Pispala, son atelier offre un panorama à quasi 360° sur la région des grands lacs, endroit magique et propice à l’évasion. Mais ne nous y trompons pas, les inspirations chez Strebelle sont multiples, l’artiste les puise dans les forêts finlandaises notamment celles du parc de Seitseminen où il passe régulièrement de longs moments à marcher, à cueillir des champignons. Il brosse avec subtilité les diverses tonalités lumineuses au fil des heures et des saisons des îlots des lacs Näsijärvi et Pyhäjärvi. Marin Strebelle s’intéresse beaucoup à l’architecture typique des maisons en bois du quartier de Pispala qu’il dessine avec un plaisir certain. Dans un univers plus abstrait, il oriente ses travaux en illustrant les traces laissées par l’hiver : la neige et la glace occupent une grande place dans ses réalisations. La luminosité spécifique de ces moments de l’année joue le rôle de catalyseur dans ses créations. Petit clin d’œil à la faune finlandaise, Marin Strebelle aime à dessiner toutes sortes d’insectes qui piquent dans un souci du détail qui pourrait faire pâlir le plus éminent entomologiste. Sur les traces de Ralph Steidmen, caricaturiste britannique, et de Nicolas de Crécy, dessinateur français de bandes dessinées, Marin Strebelle privilégie les dessins en bichromie et réalise ses œuvres à l’encre de chine. Le geste est précis, la plume glisse délicatement sur le

papier japonais tel un patin sur la glace. Les diverses techniques de maniement de la plume donnent aux dessins un panel insoupçonné de nuances finement délimitées par la précision des contours. L’image qui en ressort est à la fois douce, chaleureuse mais aussi nette et épurée. Le résultat : une illustration fidèle aux yeux des novices, laissant une large place à l’imagination au regard des yeux avisés. Une chose est sûre, dans ses œuvres, Marin Strebelle apporte à la fois un regard original, authentique et passionné sur la Finlande. Marin Strebelle prépare une exposition sur la Finlande pour 2009, le travail est considérable et se compte en centaines de dessins, ce perfectionniste nous offrira, j’en suis sûr, le meilleur de lui-même. En attendant, vous pouvez retrouver de nombreuses illustrations, croquis, peintures et autres dessins relatifs à la Finlande sur son blog : http://pispala.lalibreblogs.be

Pour toutes autres informations : marinstrebelle@hotmail.com A voir aussi, les sculptures d’Olivier Strebelle sur : www.olivierstrebelle.com/fr/events_courtrai


FRANCOFINN’

Novembre / décembre 2008 N0 52

le

11

La Fête du chocolat arrive en Finlande PAR THIERRY LESCURE

L

particulier plusieurs acteurs belges du secteur. L’entreprise wallonne Rochocolat, fondée en 2006 sur la base des Chocolatiers de Rochefort qui propose des chocolats de qualité (tablettes, chocolat fin), est aussi spécialisée dans l’emballage des produits en chocolat. Leur production sera disponible au Salon du chocolat de Helsinki et peut-être plus tard dans le pays. Il est aussi intéressant de signaler la présence de Rudy Verschoren fondateur de l’entreprise artisanale « Suklaaterie » qui propose ses chocolats de qualité supérieure aux habitants de Tampere depuis juillet 2006. Le jeune chocolatier belge, récompensé par un prix décerné par le journal City-Lehti, proposera certainement ses renommées «crottes de rennes» aux visiteurs de Lasipalatsi.

es 15 et 16 novembre prochains, et pour la première fois, se tiendra à Helsinki (Lasipalatsi et Bio Rex), le Salon du chocolat. Le « Suklaafestivaali » donnera aux visiteurs la possibilité de goûter le chocolat belge considéré comme l’un des meilleurs au monde.

Le chocolat

Produit à partir de la fève du cacaoyer, le chocolat, originaire d’Amérique du Sud, était consommé sous forme liquide au Mexique depuis au moins 2 600 ans. Le substantif « chocolat » trouve d’ailleurs son origine dans le mot aztèque « xocolatl ». Ramené en Europe par le conquistador espagnol Cortes au début du XVI ème siècle, le chocolat s’est assez vite imposé sur le continent chez les nobles et la bourgeoisie. Au début du XIXème siècle, le chocolat se démocratisera davantage avec l’apparition d’une industrie chocolatière.

L’économie du chocolat en bref

La production mondiale en 2007 s’est élevée à 3,435 Mt, en baisse de 7,6 % par rapport à la récolte précédente. La Côte d’Ivoire, le Ghana, l’Indonésie, le Nigeria, sont les principaux producteurs de cacao. Les principaux pays consommateurs (2002) en Europe sont : la Suisse (12 kg par an et par habitant), l’Autriche (9,5 kg), l’Irlande (8,8 kg) et la Norvège (8,3 kg). La Finlande et la France se classant vers le dixième rang (5 kg)

Le « Magic Buffet »

Le Salon du chocolat

Organisé pour la première fois à Pérouse (Italie) en 1993, les Salons ou Festivals du chocolat ont depuis essaimé un peu partout dans le monde : Paris, New York, Stockholm et cette année, à Helsinki. Ouvert au public et aux professionnels, le Suklaafestivaali organise des dégustations, des conférences sur les effets du chocolat sur la santé (modération, modération…) ou ses aspects culturels. De plus, auront lieu les concours des meilleurs maîtres chocolatiers dans les catégories apprentis et professionnels. Les meilleures marques finlandaises et étrangères de chocolat seront présentes, en

Adresse: Uus-Sadama 25, Harjumaa, Tallinn 10120, Estonia Mèl: philippe.durey@century21.ee Web: h�p://aruzzakeskus.century21.ee Skype: philippe_century21aruzzakeskus Tél: +372 5562 3100 Fax: +372 661 6945 Spécialistes du marche immobilier francais, nous proposons: - Des commissions réduites - Ges�on financière et ges�on de patrimoine immobilier - Conseils juridiques et fiscaux en immobilier francais - Sélec�on des meilleurs taux de crédit (na�onal / interna�onal) - Sélec�on du meilleur lieu - Appartements, vignobles, chalets, villas de luxe Nous proposons aussi de vous assister dans vos déménagements où achats dans les 60 pays au monde où Century21 est implanté. Achat là-bas, services ici pour le mème prix. Contactez nous! Nous recherchons aussi des agents en Finlande pour développer nos ventes et ensuite créer notre filiale finlandaise. Chaque agence est indépendante financièrement et légalement.

Vive le cinéma ! The Best DVD Selection of Finnish & European Films!

GODARD COLLECTION BOX Sisältää 10 Jean-Luc Godardin klassikkoa/draamaa/trilleriä: ALPHAVILLE (1965) DETECTIVE (1985) HELAS POUR MOI (1993) MADE IN U.S.A. (1966) LE MEPRIS (1963) PASSION (1982) LE PETIT SOLDAT (1963) PIERROT LE FOU (1965) PRENOM CARMEN (1983) UNE FEMME EST UNE FEMME (1961) + BONUS DISC hinta: 79,90 €.

w w w. f i l m i f r i i k k i . f i

Helsinki Eerikinkatu 6, Hämeentie 48

Oulu Pakkahuoneenkatu 5

Comme tous les comestibles, le chocolat nécessite des règles d´hygiènes strictes. Grâce à sa disposition de plateaux qui offrent l’équivalent de 7 mètres de présentation, « le Magic Buffet » est un outil extraordinaire pour présenter toutes les délicatesses telles que le chocolat. Caisson isotherme monté sur roulettes qui permet d’éviter une rupture de la chaîne du froid dans la restauration, cette invention wallonne sera présente au salon et cherche un distributeur en Finlande. Souhaitons que ce premier suklaafestivaali ne sera pas le dernier car les Helsinkiens se retrouveraient…chocolat ! www.suklaafestivaali.fi www.magicbuffet.eu

La Wallonie en bref

L

a Wallonie est, avec la Région flamande et la Région de Bruxelles-Capitale, l’une des trois régions qui composent l’État fédéral belge. La Wallonie, peuplée de 3,4 millions d’habitants, est principalement francophone et un peu germanophone. Si la Wallonie est réputée pour ses nombreuses bières et son chocolat, cette région a bien plus à proposer au reste du monde. Classée, par une étude récente, parmi les cinq régions les plus attractives pour les investissements étrangers, la Wallonie a connu ces dernières années une expansion rapide. Avec le concours de l’Agence Wallonne à l’Exportation (AWEX) qui aide les entreprises à l’étranger, la Wallonie a fortement augmenté ses exportations vers le marché mondial (+10 % par an). Ses points forts se trouvent dans les produits électriques, la chimie-pharmacie, les produits de beauté et les machines-outils. La Wallonie a aussi mis l’accent sur la recherche en biotechnologie et dans les technologies de l’information. L’agence finlandaise de l’AWEX a pour mission de faire connaître et de promouvoir les produits wallons en Finlande. Les entreprises intéressées peuvent visiter le site de l’AWEX : www.vallonia-finland.com


FRANCOFINN’

le

12

Novembre / décembre 2008 N0 52

A la découverte de l’Académie navale de Suomenlinna PAR GWENAEËLLE BAUVOIS

vent aller jusqu’à la licence et même au Master. La majorité des officiers de réserve de la marine nationale sont d’ailleurs formés à l’Académie navale de Suomenlinna. Les cours supérieurs, organisés deux fois par an, offrent plusieurs spécialisations aux officiers telles que la navigation, la défense côtière divisée entre la communication, la position de feu et l’ordre de feu. En ce qui concerne les autres branches, les officiers sont alors formés à l’Académie de Hamina. D’autre part, en plus d’être un centre de formation de haut niveau, l’Académie navale finlandaise est un lieu d’entraînement de l’armée sous la direction du commandant en chef de la marine. L’entraînement annuel le plus important de l’Académie navale est un voyage de sept semaines ainsi qu’un exercice de combat côtier de deux semaines. Il est important de noter que l’Académie navale de Finlande a été la première institution militaire au monde à avoir adhéré aux standards internationaux de la marine dans leurs entraînements. L’Académie navale de Suomenlinna possède également une particularité bien finlandaise : en effet, elle abrite dans ses murs le plus grand sauna du monde. Alimenté par d’énormes bûches, cet immense bain de vapeur peut accueillir plus d’une

V

ieille de 250 ans, la forteresse de Suomenlinna est réputée pour être un des monuments les plus visités de Finlande ; celleci a d’ailleurs été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1991. Mais, en plus de la beauté de ses paysages et de ses vieilles pierres qui en font aujourd’hui un lieu idéal pour une promenade vivifiante ou un pique-nique, la forteresse de Suomenlinna a été préservée intacte en raison de son usage militaire. Sur une des huit îles de l’archipel qui constituent Suomenlinna se trouve une institution peu connue des touristes. En effet, Pikku Mustasaari, dont le nom rappelle le titre d’un célèbre album des aventures de Tintin, abrite l’Académie navale de Finlande. Les édifices de cette institution, comme le reste des fortifications, datent de la période où la Finlande faisait partie du royaume de Suède, et l’archipel s’appelait alors Sveaborg (Viapori). Le bâtiment de garde, qui est utilisé par les officiers de l’Académie, a été construit en 1754 et constitue donc l’un des bâtiments en pierre les plus anciens de Helsinki. L’Académie navale de Suomenlinna représente la forme la plus ancienne d’éducation militaire de toute la Finlande. Après la fondation de la flotte de l’archipel et des installations navales en 1756, Augustin Ehrensvärd, qui était l’architecte en chef de Suomenlinna, établit sur ses propres

deniers une école au sein de la forteresse pour les jeunes cadets de la marine et les officiers. D’ailleurs, pour rendre hommage à celui qui a édifié la forteresse, la société Ehrensvärd a été fondée en 1921, ainsi qu’un musée du même nom en 1930, qui se situe dans l’ancienne demeure des commandants et qui expose des tableaux, des armes et des répliques de bateaux. En 1879, l’Académie navale créée par Ehrensvärd devient une institution publique, et elle existe sous sa forme actuelle depuis 1930. Celle-ci est actuellement composée du commandement de l’Académie, du quartier général et du centre de formation, où travaillent plus de 90 employés. Comme unité de bataillon, le centre comprend trois unités de compagnies différentes : la section d’études supérieures, la section de formation continue et la section des officiers de réserve. Le but premier de l’Académie est la formation des cadets et des officiers de la marine nationale ; chaque année, quelque 600 personnes y étudient. L’établissement offre tout d’abord un enseignement de base aux cadets et aux conscrits ; ceux qui suivent annuellement quatre cours peuvent ensuite être enrôlés dans le programme d’officiers et dans les branches côtières, ainsi que dans les branches techniques. Ensuite, l’Académie propose également des études supérieures aux officiers et aux adjudants qui peu-

centaine de marins ! Par ailleurs, l’Académie navale est connue par les Helsinkiens pour de toutes autres raisons que militaires et historiques. Effectivement, les bâtiments anciens de Pikku Mustasaari sont réputés pour abriter des personnages autrement plus obscurs que de jeunes apprentis marins et autres employés de l’armée finlandaise. Il est de notoriété publique que l’Académie navale est un tant soit peu « hantée »... Le très sérieux Helsingin Sanomat a d’ailleurs interviewé à ce propos le non moins sérieux et bien nommé lieutenantcommandant de la marine, Marko Meirenheimo. Une nuit de novembre 1999, ce dernier avait fini sa ronde de nuit et avait bouclé toutes les portes et les fenêtres lorsque, à minuit, il affirme avoir vu de la lumière et entendu des bruits de pas. Une salle de classe se trouvait mystérieusement ouverte et le lieutenant-commandant aperçut alors le fameux fantôme. Selon la légende, ce serait un jeune cadet amoureux de la fille d’un officier qui, par dépit amoureux, se suicida dans une chambre du bâtiment. Depuis, l’âme en peine du jeune marin parcourt inlassablement les sombres couloirs de l’Académie plongés dans l’obscurité… Meirenheimo n’est d’ailleurs ni le premier ni le dernier à avoir fait cette étrange et effrayante

rencontre, le jeune cadet étant devenu une mascotte bien particulière de l’Académie ! La prochaine fois que vous vous rendrez à Suomenlinna pour une balade, au sortir du ferry vous regarderez peut-être d’un œil différent la « Petite Ile Noire » qui cache une histoire très riche derrière ses vastes murs. Bien sûr, pour des raisons de sécurité, l’Académie navale est en zone militaire réservée et ne peut donc pas être visitée comme n’importe quel autre monument historique, mais rien n’empêche le promeneur de traverser le petit pont et d’admirer de l’extérieur les bâtiments. Avis aux amateurs d’histoire militaire, à défaut de pouvoir visiter l’Académie elle-même, la société Ehrensvärd propose des visites guidées ayant pour thème la vie des officiers de la marine au XVIIIe siècle, en plus de 15 langues différentes.

Lexique vivifiant virkistävä édifice (m) rakennus flotte (f) laivasto sur ses propres deniers (loc) omilla varoillaan unité (f) de bataillon (m) pataljoonayksikkö officier (m) de réserve (f) reserviupseeri conscrit (m) alokas enrôler värvätä côtier rannikkoadjudant (m) pursimies entraînement (m) harjoitus adhérer liittyä abriter pitää sisällään alimenter ruokkia bûche (f) halko apprenti (m) oppilas de notoriété publique yleisessä tiedossa hanté kummittelun kohde boucler sulkea fantôme (m) aave dépit (m) pettymys inlassablement väsymättä effrayant kamala balade (f) kävelyretki à défaut de asemesta

Cercle franco-finlandais de Helsinki – Helsingin ranskalais-suomalainen yhdistys ry Jeudi 20 novembre à 19 h 00 à Meritullinkatu 20 A 1,

Soirée Beaujolais Nouveau avec la musique française du troubadour Jan Steen et un bon buffet! Prix de la soirée: 23€ /personne (dégustation de Beaujolais Nouveau et buffet / paiement sur place). Inscriptions avant le 13 novembre tél. 050-357 0537 ou cercle.helsinki@elisanet.fi


FRANCOFINN’

le

13

Novembre / décembre 2008 N0 52


FRANCOFINN’

le

16

Novembre / décembre 2008 N0 52


FRANCOFINN’

le

17

Novembre / décembre 2008 N0 52


FRANCOFINN’

le

18

Novembre / décembre 2008 N0 52


FRANCOFINN’

le

19

Novembre / décembre 2008 N0 52


FRANCOFINN’

le

20

Novembre / décembre 2008 N0 52


FRANCOFINN’

le

21

Novembre / décembre 2008 N0 52

/FrancoFinn_novembre_2008  

http://www.learnintouch.com/account/data/document/file/FrancoFinn_novembre_2008.pdf

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you