__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

STEMP MAGAZINE limousin n°42 Juin 2020 - Illustration : Romane la petite sorcière / Château de Coussac-Bonneval, Illustrateur : Michaël Bettinelli

MODE CULTURE REPORTAGES SORTIES... À LIMOG

EVENEMENTS RENCONTRES CULTURE VOYAGES SORTIR


Prolongation jusqu’au 23 juin

2500 offerts sur vos meubles

Jusqu’à

*Voir conditions sur cuisines-references.fr

310 rue François Perrin - LIMOGES (angle boulevard du mas Bouyol)

www.cuisiniste-limoges.com

05 55 50 77 70

*


o u sin

pe

avec l’app

ST im

Sna

STEMP MAGAZINE limousin n°42 Juin 2020 - Illustration : Romane la petite sorcière / Château de Coussac-Bonneval, Illustrateur : Michaël Bettinelli

MODE CULTURE REPORTAGES SORTIES... À LIMOGES ET + JUIN 2020

42

EVENEMENTS RENCONTRES CULTURE VOYAGES SORTIR

z-moi !

EMP

l


POUR COMPAGNIE COLIM - ILLUSTRATION : MICHAEL BETTINELLI

! U A E V NOU

TÉLÉCHARGEZ

SNAPEZ o u sin

z-moi ! pe

ST avec l’app

im

Sna

l’application gratuite SnapPress sur l’App Store ou Google Play.

EMP

l

avec l’app SnapPress les pages de Stemp indiquées par le picto « Snapez-moi » et découvrez des contenus exclusifs en Réalité Augmentée !


EDITO C’est avec beaucoup de plaisir et d’impatience que toute l’équipe de Stemp Limousin a préparé ce numéro un peu spécial. Spécial par son contenu, compte tenu de la période en vase clos qui nous a aussi amené à faire nos reportages et travailler entre nous de façon distanciée. Nous avons décidé de garder notre esprit positif et souriant en ne publiant pas d’énièmes photos ou articles sur les évènements sanitaires. Ceux-ci, sans être oubliés, doivent nous permettre de décider l’avenir avec optimisme. Spécial par ses nouveautés amenées par un temps de réflexion qui fût propice à des choix comme l’insertion de Réalités Augmentées qui va tenir une large place dans ce numéro et nos prochaines éditions. Alors laissezvous guider par Romane la petite sorcière dessinée par Michaël Bettinelli pour notre couverture et suivez ses conseils pour découvrir ce qui se cache derrière le papier, au fil des pages. Spécial enfin car à situation exceptionnelle, soutien exceptionnel de nos annonceurs et de nos partenaires que nous tenons particulièrement à remercier. Si Stemp Limousin continue d’être là pour ses lecteurs gratuitement malgré une situation économique compliquée, c’est grâce eux et nous les en remercions.

STEMP Magazine Limousin - n°42 Juin 2020 Illustration : Romane la petite sorcière / Château de Coussac-Bonneval. Illustrateur : Michaël Bettinelli

Le Petit Train touristique de Limoges

27 CHRISTELLE MASSY-BLENET

sommaire

L’EQUIPE DE STEMP MAGAZINE Limousin

STEMP Magazine Limousin n°42 - Juin 2020 Direction de Publication : Nathalie Tranchant Commercialisation : Victorine Baccounnaud /Nathalie Tranchant / Paul Mathieu Coordination de publication : Graziella Deluchat Direction artistique : Eric Viou Conception graphique : Fabienne Morelli / LIFACOM fmorelli@agencelifacom.com Photographes : Stéphane Rayat, Hélène Peyrot, Yannick.C.Photographie et Nathalie Tranchant. Rédaction : Nathalie Tranchant, Hélène Peyrot, Jean-Marc Tranchant, Esperluette, Ambre Bouchet Dié et Carine Borie. Coordination évènementiel : Victorine Baccounnaud Imprimé par GDS – 87 Limoges à 6000 ex. Retrouvez notre magazine chez nos annonceurs, partenaires et principalement dans les lieux suivants : Aéroport de Limoges Bellegarde – Chambres de Commerce et d’Industrie du Limousin - Opéra de Limoges - Boutiques La Mie Câline de Limoges, Offices de Tourisme du Limousin, musées, golfs, Cafés Bogotta, centres culturels... et toute une sélection de lieux. Et aussi en ligne sur notre page Facebook

Bureaux : 19, avenue de la Révolution 87000 LIMOGES Publicité

Victorine Baccounnaud 06 87 65 21 17 Nathalie Tranchant 06 37 16 82 62 Paul Mathieu 07 85 56 66 85 nt@stemp-limousin.fr

8 RENCONTRE

11 INAUGURATION 14 SALON Micro-Folie

Mécaniques anciennes

18 PROJET

27 PATRIMOINE

29 DÉCOUVERTE 32 PATRIMOINE

Anne-Claire DuloisyPlainemaison France 3

Soutien à Enluminures

+ 2+ NOUVEAU !

Chapelle Saint-Paul Saint-Louis Limoges

16 PATRIMOINE Hippodrome de Texonniéras

Le Kibboutz de Jugeals-Nazareth

La maison du Docteur Périgord

La Réalité Augmentée

9 PORTRAITS 6 petits portraits de limousins 12 ON AIME Ces boutiques 39 RECETTE Damien Krumholtz

www.stemp-limousin.fr Edité par la SAS Compagnie COLIM, Siret n° 803 650 605 00014, 19 Avenue de la Révolution 87000 LIMOGES DG : Jean-Marc TRANCHANT 06 87 84 76 26 Exemplaire gratuit, ne peut être vendu. Ne pas jeter sur la voie publique. La reproduction et l’utilisation des textes et photographies de ce numéro sont soumises à l’autorisation de la SAS CCOLIM, de Stemp Magazine Limousin ou de STEMP SARL. Dépôt légal à parution – ISSN : *ISSN 2431-6350* STEMP Magazine © STEMP SARL

e sur le net !

Votre magazin

et

www.stemp-limousin.fr

VIP VUS page

38

STEMP LIMOUSIN N°42 - JUIN 2020 - 3


ON aime

ACTUS NEWS ACTUS NEWS ACTUS NEWS ACTUS

● 1 rue Saint Ferréol - 87800 Nexon / www.reve-en-van.fr Tél : 06 45 03 77 31

Balade patrimoniale autours du lac de Saint-Pardoux Entre guide touristique et roman, cet ouvrage original, est une balade proposée par les Éditions Les Monédières, et écrit par Nadine Van Poucke-Pardoux. Jeantou, enfant du pays, nous emmène en balade et nous raconte la vie des villages rythmée par les saisons. Nous découvrons avec lui l’histoire des moulins, des fontaines et ce petit patrimoine qui constituait le quotidien de son enfance, et que nous pouvons admirer encore aujourd’hui. Côté Histoire, les deux guerres mondiales, la résistance et l’évolution des techniques qui ont révolutionné l’agriculture et modifié l’économie y sont retracées aussi. Enfin, passage incontournable, la manière dont le lac de Saint-Pardoux a vu le jour, est expliquée, dès la création du projet en 1968 à son inauguration en 1976. Une façon plus qu’originale de visiter les sites, souvent méconnus mais pourtant immanquables, du lac et de ses alentours ainsi que les vestiges de l’histoire et du petit patrimoine rural, le tout, illustré par de nombreuses photos pour mieux se repérer. Un livre indispensable à qui veut découvrir ou redécouvrir le lac de Saint-Pardoux, mais pas seulement. Vous ne regarderez plus le lac comme avant ! ● Nadine Van Poucke-Pardoux. Éditions Les Monédières 35 rue Henri Giffard - 87000 Limoges.

Le Centre DERMA Repair répare votre peau !

La dermopigmentation est une technique qui consiste à introduire du pigment dans le derme à l’aide d’aiguilles. Pourquoi utiliser la dermopigmentation ? Dans le contexte médical, cette technique peut reconstruire une partie de peau traumatisée. Alors, confiez votre peau à Elodie ; elle peut vous aider à camoufler une cicatrice, à reconstruire des aréoles mammaires, à dissimuler des brûlures. Elle peut aussi reproduire l’apparence du cheveu grâce à la micropigmentation capillaire ! Côté esthétique, le Centre DERMA Repair propose d’autres prestations ; le maquillage permanent, le détatouage sans laser, le blanchiment dentaire, le microneedling, un savoir-faire qui permet de rajeunir la peau. Pour-vous messieurs, Elodie peut recréer de la densité et combler les trous de votre barbe, grâce à une technique de poil à poil. Tous ces traitements sont effectués en respectant toutes les normes d’hygiène. Les pigments sont agréés «Implants Médicaux», normes CE, et sont stériles z-moi ! pe et à usage unique, tout comme les aiguilles. o u sin

● 15 rue des Récollets - 19100 Brive-La-Gaillarde Tél. 06 70 34 47 48 - www.centredermarepair.com

ST

EMP

l

avec l’app

Coiffeur Raphaël Perrier

PUBLIRÉDACTIONNEL

Cécile Audrerie et Marie Ruillet sont associées au sein du salon Raphaël Perrier de Limoges. Dans ce nouveau salon, entrez dans les sphères de la Haute-Coiffure. Prenez rendez-vous sur l’application « Planity », pour vivre un moment unique, une expérience inspirée par le quadruple champion du monde de coiffure Raphaël Perrier. Un accueil privilégié et une écoute attentive vous sont réservés pour des conseils et une expertise. Confiez vos cheveux les yeux fermés à Cécile et Marie qui ont un sens avisé des tendances pour sublimer la matière capillaire et révéler votre style. Les marques phares utilisées dans le salon sont Wella Sebastian et Raphaël Perrier. Passionnée de coiffure, Cécile travaille dans ce domaine depuis l’âge de 14 ans et comme patronne de salons depuis 21 ans. Cette première franchise française Raphaël Perrier est située rue Adrien Dubouché où elle recrute dès juillet. ●  14 rue Adrien Dubouché - 87000 Limoges - Tél. 05 55 36 03 62

Audition Coquelin

PUBLIRÉDACTIONNEL

Amélie COQUELIN est Audioprothésiste. Elle exerce dans son centre à Saint-Junien entièrement dédié à la santé auditive, permettant de respecter toutes les mesures de distanciation. Redécouvrir les sons tellement plaisants du quotidien, le plaisir de suivre une conversation en famille, le rire des enfants, le chant des oiseaux, le vent dans les arbres... Tout cela est possible avec les aides auditives “nouvelle génération” ! De plus, des études scientifiques ont prouvé que les aides auditives améliorent les capacités cognitives telles que la mémoire. Son centre est équipé d’un nouveau matériel de pointe permettant d’évaluer très précisément votre audition. Pour son ouverture, elle vous invite à venir réaliser un bilan auditif (1) gratuit et sans engagement. Idéal pour juger par vous-même d’entendre tous les sons à 360° dans votre vie de tous les jours, elle vous propose un essai gratuit (2) chez vous pendant 30 jours. Prenez rendez-vous dès aujourd’hui au 05 87 19 44 48, toute la semaine y compris le samedi matin. Essayez les appareils auditifs dès maintenant (2)! Partenaire avec de nombreuses mutuelles, vous pourrez bénéficier du tiers payant (3) et des nouveaux remboursements prévus par la loi 100% SANTÉ. (1) Test non médical. (2) Sur prescription médicale. (3) Demander les conditions dans votre centre ● 6 bd de la République - 87200 Saint-Junien Tél. 05 87 19 44 48 - auditioncoquelin-saintjunien.laudio.fr

4 - JUIN 2020 - STEMP LIMOUSIN N°42

PUBLIRÉDACTIONNEL

im

Evadez-vous en Van ! Véhicule passe-partout, son aménagement est un coin de paradis roulant à bord duquel vous pouvez manger, dormir, prendre une douche…et vous pouvez vous faufiler partout, voyager au grès de vos envies et où bon vous semble. Nicolas a imaginé pour vous des formules adaptées qui vous apportent cette liberté, que ce soit pour une nuitée, un weekend ou pour vos vacances. N’hésitez plus et louez votre Van auprès de Rêve en Van, à Nexon. Spécialisé dans l’aménagement et la location de vans, il vous donne les clés de l’évasion à bord d’un magnifique van Volkswagen. Avec lui, vous partirez de Limoges en couple ou à trois (deux adultes et un enfant) pour un voyage inoubliable vers la destination de votre choix. Osez aller plus loin : si vous rêvez d’un Van rien qu’à vous, Rêve En Van vous accompagne aussi dans un aménagement surmesure selon vos idées et vos besoins. Allier liberté et confort sur-mesure, c’est la promesse de Rêve en Van. Alors n’hésitez plus, et évadez-vous !

Sna

Rêve en van


le FAIRE SAVOIR

ACTUS NEWS ACTUS NEWS ACTUS NEWS ACTUS NEWSACTUS NEWS ACTUS NEWS ACTUS NEWS

Bienvenue à Bort !

PUBLIRÉDACTIONNEL

… au coeur d’un important massif forestier, aux portes de Limoges, est niché un exceptionnel parc paysager d’une centaine d’hectares, parsemé d’étangs et de magnifiques bosquets d’azalées, de rhododendrons, d’hortensias et d’arbres aux essences variées. Romain et Maëlis de Sèze vous accueillent et proposent 6 gîtes confortablement aménagés dans l’ancienne réserve agricole du château. 3 chambres d’hôtes dans le château viennent compléter cette offre d’hébergement. Nouveauté de la saison estivale 2020 : l’ouverture du parc du Château de Bort à la visite ! Tous les vendredi, samedi, dimanche de 14h30 à 18h partez à la découverte du parc de Bort ! Sur réservation impérativement, 3 circuits de balade à pieds, exclusivement (pas de vélo), d’environ 30 à 40 minutes sont proposés. ● Membre du réseau des Audacieux du Patrimoine, le réseau des entrepreneurs des monuments Historiques. Entrée 5€ (3€ moins de 15 ans, gratuit - de 5 ans). Réservation au 06 50 99 81 19. www.domainedebort.fr

Expositions LIMOGES (87)

CICATRICE(S) DE GUERRE Cicatrices de guerre(s), ce sont quatorze histoires ayant un thème commun, la Grande Guerre, qui touche de manière différente et pour différentes raisons les auteurs de ce collectif. Grâce à des interviews exclusives et des documents inédits attestant de leurs techniques de travail, les auteurs nous livrent, avec leur sensibilité et leur style graphique, leur vision de cette page de l’histoire. Pour allier art et histoire, chacun de ces récits est enrichi par des documents (souvent inédits) extraits du fonds documentaire de l’Historial de Péronne. Réunir ces deux aspects, c’est témoigner de cette cicatrice qui marque l’histoire de notre pays, le choc... ● Jusqu’au 31 août 2020

Musée de la Résistance - 7 rue Neuve Saint-Étienne - 87000 Limoges

Les enquêtes du Pichou Gens - Tome 4

MARCLATOUR (19)

Les Canibus de Cassinomagus. Savais-tu que loin, très loin sous nos pieds, se trouve un monde fantastique et inconnu des humains ? Un monde rempli de créatures étranges et fascinantes que l’on nomme : le Pichou Gens. La sorcière Romane, le chevalier Artus, la fee Melusine et le loup garou Fronsac sont une fois de plus plongés au cœur des mystères de notre région. Au cœur des ruines de Cassinomagus, ils devront résoudre de nouvelles énigmes... avec ton aide bien sûr ! Bienvenue dans l’univers du Pichou Gens, et merci à Michaël Bettinelli d’avoir conçu la couverture de ce nuùéro de Stemp Magazine et de laisser Romane s’y promener ! ● bettinellimichael.wixsite.com PUBLIRÉDACTIONNEL

Évasion de rêve à Open Range

● www.openrange.fr/gites - Tél. 06 10 18 53 46

Le Jardin des Sculptures est un véritable trésor caché dans ce petit village de 150 âmes, Marc-La-Tour. Cet endroit, totalement insolite, présente les réalisations de sculpteurs sur pierre du monde entier : Afrique, Asie, Amérique centrale, Océanie et bientôt d’Europe. Vous retrouverez également, disséminées un peu partout dans le village des sculptures évoquant la vie passée de Marc-la-Tour. Découvrez cet endroit en pratiquant le géocaching Terra Aventura. Une visite guidée des jardins « De la place du village au jardin de sculpture : Marc-la-Tour, village sculpté » est proposée par l’association Fragments. Il est possible de visiter l’Atelier des Sculptures chaque samedi de 9h à 12h toute l’année avec un tailleur de pierre. L’Atelier des sculptures se situe au lieu-dit «L’Hort». ● Le Bourg - 19150 LAGARDE MARC-LA-TOUR

ST

im

o u sin

Sna

Vous rêvez d’un moment d’évasion pour un weekend, des vacances dans un paysage bucolique et atypique dédié à l’amour des équidés ? Cet été, offrez-vous une pause dans un des gîtes d’Open Range. Immergé à la campagne à 35 minutes de Limoges, vous profiterez d’un havre de paix et de nature limousine. Vous pouvez même venir avec le meilleur ami de l’homme, votre cheval, qui y trouvera tout le confort nécessaire. Profitez ainsi du domaine pour vous promener avec lui. Le temps de votre séjour, vous logerez dans une des cabanes en bois, douillette, chaleureuse avec une capacité d’accueil de six personnes, à proximité de votre cheval qui broutera dans un paddock juste en face de votre gîte. En plus de s’endormir au sein de ce paysage de rêve, Open Range propose aux randonneurs à cheval, à pied ou en VTT de profiter des installations et des centaines de kilomètres de chemins alentours. Vous serez accueillis par Florence et Jean-Pierre, qui ont créé ce ranch et qui proposent aussi des stages ou des cours particuliers de monte western, avec votre z-moi ! pe cheval ou avec l’un des leurs. Bon voyage dans ce décor de rêve, hors du temps !

LE JARDIN DES SCULPTURES

EMP

l

avec l’app

STEMP LIMOUSIN N°42 - JUIN 2020 - 5


6

6 LIMOUSINSQUE L’ON VEUT CONNAÎTRE UN PEU PLUS

JEAN YVES BORIS DE SINETY

Natif de Gimel-les-Cascades, commune de Corrèze, Jean Yves est arrivé dans la capitale du Limousin pour son travail. A 15 ans, il part à Londres faire des études, obtient le British A - level et poursuit dans l’informatique. Passionné depuis l’enfance par cette discipline et plus particulièrement par l’entreprise Apple, il a toujours voulu travailler dans ce domaine. Il devient chef d’entreprise et créer la société Feel-Mac, puis il s’associe avec iConcept ayant de multiples magasins Apple en Nouvelle-Aquitaine. Désirant aider la population à mieux comprendre l’outil numérique, il développe les Brasseries du Savoir à Limoges, ouverte depuis mai 2019. La formation digitale tout au long de la vie de chacun et les problèmes de fractures numériques sont pour lui un véritable combat pour les années à venir. Passionné de notre Limousin, il est aussi épicurien.

AIMY VAILLANT

Limougeaude, Aimy obtient son bac science de l’ingénieur en 2019, poursuit ses études à l’Ecole Nationale Supérieure d’Art (ENSA) de Limoges. Jeune, elle fait du théâtre, de la danse, de la gymnastique et participe à un atelier d’écriture. Elle se consacre à sa passion : le cinéma. Petite, elle filmait déjà son grand-père et écrivait des histoires. « Le cinéma est un élément qui rassemble tout : musique, art, science… », répond Aimy quand on lui demande ce qu’elle trouve de captivant dans cet art. Passionnée, pour elle « l’expression du corps » permet de communiquer avec les autres et d’ouvrir des sujets de réflexion. Curieuse et créative, elle veut toujours dépasser ses limites. En plus de l’ENSA où elle compte poursuivre ses études dans le design, elle projette de passer les concours d’écoles d’audiovisuel. Aimy et d’autres jeunes ont un regard interrogatif sur la société et ont ouvert « l’ŒIL », association qui produit des courts-métrages.

LOÏC PERROUIN

Natif de Saint-Junien, Loïc, enfant, rêve de devenir pilote. Mais quand il part à l’armée, c’est pour devenir moniteur de sport. Ainsi, il obtient le diplôme de moniteur d’éducation physique, militaire et sportive. Au 511ème régiment du train à Auxonne, il découvre le saut en parachute : c’est une révélation. Il décide de mener une double-vie partagée entre l’armée et le parachutisme. Avec deux amis, il se lance dans la compétition en 2006 et accroche la 4ème place au championnat du monde 2010 en Freefly. Puis avec l’un d’entre eux, il continue le saut en freestyle, devient champion de France, remporte des coupes du monde et décroche le graal : la 1ère place en championnat du monde en 2016 et en 2018. Aujourd’hui, Loïc arrête la compétition de haut niveau et quitte l’armée pour se consacrer à sa famille.

AGNÈS VAUZELLES

Née à Paris, Agnès rejoint très vite les terres limousines avec ses parents. Elle rêve de devenir policière ou professeur de sport, mais ses parents voient les choses différemment pour elle. Après un BEP carrières sanitaires et sociales elle travaille dans de la garde de nuit à domicile pendant près de six ans et lorsqu’elle rencontre son mari, elle change de rythme et travaille à la chaîne à SaintYrieix-la-Perche. Les trajets sont longs et ne profite pas assez de son fils. Elle se rapproche grâce à un emploi à Chamboret. Mais à la suite d’une maladie Agnès perd l’usage d’un oeil. A l’issue d’une convalescence de neuf mois, elle lit une annonce qui lui donne de l’espoir : Elle pourrait ouvrir sa propre chocolaterie en partenariat avec un chocolatier ! En 2013, elle ouvre La Fée Des Chocolats à Couzeix et débute une aventure pleine de douceur pour le plus grand plaisir des gourmands !

AMBRE BOUCHET

Concentré de créativité, Ambre a 18 ans et n’a de cesse d’écrire, de dessiner et de peindre. Originaire de Limoges, le crayon est le prolongement de sa main depuis qu’elle est en mesure de l’utiliser. Alors elle dessine, sur papier, sur les meubles ou sur les murs… L’important c’est d’avoir une surface immaculée ! Depuis 2010, ses dessins se sont transformés en mots. Imprégnés de multiples émotions, ses textes ont pour but de toucher les personnes qui les lisent. En parallèle à cette passion, Ambre a passé un baccalauréat scientifique européen avant de commencer la faculté de médecine. Très vite, elle décide de se réorienter via l’université de Limoges dans le but de trouver sa voie. Aujourd’hui, elle sait que la création est sa passion et que sa vocation se trouve dans le monde de l’art mais aussi du cinéma, c’est pourquoi elle a rejoint l’association l’ŒIL et participe aux créations de court-métrages.

RICHARD ARNAUD

Jeune créateur d’entreprise, Richard allie passion et travail. Limougeaud, depuis l’enfance le sport automobile le fascine. Après son bac scientifique, il étudie la communication et le marketing en école de commerce. Depuis octobre 2019, grâce au parrainage de l’Agence pour la Valorisation de la Recherche en Limousin (AVRUL) et du Centre de Droit et d’Economie du Sport (CDES), Richard crée l’entreprise Race Clutch : une écurie de pilotes virtuels à Limoges, idée qu’il a déjà en tête depuis 2013 durant ses années de licence. Même si son premier souhait est de développer son entreprise, il est avant tout joueur et prend plaisir à participer à de nombreux championnats d’endurance comme le « Sport-Car-Open » ou le « I-Racing » : la simulation la plus poussée. Il gagne le concours patronal au salon automobile de Genève. Porteur de nombreuses casquettes dans le milieu automobile, il est optimiste pour l’avenir de son entreprise qu’il souhaite développer à l’international.

STEMP LIMOUSIN N°42 - JUIN 2020 - 7


FRANCE 3 NOUVELLE-AQUITAINE EN COULISSES FRANCE 3 NOUVELLE-AQUITAINE EN COULISSES FRANCE 3 NO

Anne-Claire DuloisyPlainemaison Être scripte, avoir le rythme dans la peau !

8 - JUIN 2020 - STEMP LIMOUSIN N°42


RENCONTRE

OUVELLE-AQUITAINE EN COULISSES FRANCE 3 NOUVELLE-AQUITAINE EN COULISSES FRANCE 3 NOUVELLE-AQUITAINE RENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTRE

« Et top le sujet A ! Dix secondes d’avance pour le présentateur. Attention la régie son, le prochain reportage commence fort… ». À l’instar d’une chef d’orchestre, AnneClaire assure avec rigueur le déroulé du journal du soir. Sa journée a commencé à 9h, lors de la première conférence de rédaction. « Les sujets sont proposés puis distribués, ce qui me permet de faire un pré-conducteur. Sur le logiciel Mona Lisa, j’insère les thèmes choisis et les journalistes qui y sont attribués. » Le pré-conducteur terminé, Anne-Claire doit créer la « fiche ». C’est un espace permettant aux journalistes d’y insérer les commentaires, les synthés (le nom des intervenants et leur statut), les droits d’auteurs, etc… A la création de la fiche, une « coquille » se crée automatiquement. Il s’agit d’une sorte de cassette virtuelle à laquelle le monteur intègre le sujet « prêt à diffuser ».

« Tout au long de la journée, je vérifie l’orthographe des synthés et veille sur le temps des sujets ainsi que sur celui du présentateur qui varient sans cesse. Il faut que tout rentre dans le temps très précis du JT qui nous a été donné dès le matin par les personnes qui travaillent à l’antenne, c’est à la seconde près ! À partir de là, je dois tout prendre en compte dans mes calculs, à commencer par ce que l’on appelle les servitudes : la publicité, les bandes annonces, la météo ou encore les sponsors. Il faut aussi que je prenne en compte le temps des différents sujets prévus pour le JT. Dès le matin nous donnons aux sujets un temps souvent tablé sur 1 minute et 40 secondes, avant montage. Ce qui est voué à évoluer pendant la journée mais qui me permet de donner un temps de parole approximatif au présentateur pour qu’il puisse commencer à écrire ». À 15h30 la course continue, c’est l’heure de la conférence de rédaction pour le JT du soir. C’est là que le pré-conducteur commence vraiment à prendre forme. « Avec la rédaction en chef et le présentateur, on hiérarchise les informations, ce qui me permet de mettre les sujets dans l’ordre sur le pré-conducteur. Ensuite, on met en avant trois titres tirés des sujets du JT pour présenter le journal. On choisit aussi les rubriques et thématiques qui vont apparaître sur le bandeau de chaque sujet… Cette réunion nous sert

également à faire le point du temps de parole du présentateur. En fonction de celui-ci, nous retirons ou ajoutons des sujets. Selon l’actualité et les sujets qui sont montés pendant la journée et qui nous arrivent avec un temps plus long ou plus court que prévus le matin, le pré-conducteur et le temps évoluent ». Au plus vite, la scripte fait en sorte de visionner les sujets, chronométrer le temps de ces derniers, repérer les synthés et toutes précisions qui pourraient être utiles pour ses collègues en régie au moment du JT et l’ajoute sur son pré-conducteur. Arrive ensuite le moment tant attendu du passage en régie pour le JT de 19h. L’imprévu est toujours de mise ; par exemple, si un reportage n’est toujours pas monté après le début du journal, Anne-Claire doit agir vite et ajuster le conducteur en conséquence en direct. Armée de son chrono et de son stylo 4 couleurs, elle modifie, en accord avec le rédacteur en chef, la hiérarchie des informations et en informe toute la régie : ingénieur du son et vidéos, elle recalcule en urgence le temps de parole du présentateur et l’en informe. La maîtrise de soi et un grand sens de l’écoute sont de rigueur. « À mes débuts, le métier me paraissait très stressant, mais c’est un sentiment qui s’est vite transformé en adrénaline, puis en plaisir. » En plus d’être chargée du bon déroulement des JT, la scripte est aussi indispensable à l’organisation de diverses émissions TV comme les matinales, ce qui peut amener à des tournages inédits. « Je me rappelle entre autres, avoir fait des matinales en extérieur comme celle des Pyrénées où nous étions les pieds dans la neige, où certains ont construit un igloo et où notre présentateur est parti à la fin de l’émission dans un traîneau tiré par des chiens. Quelle expérience ! Ce genre de moment partagé entre collègues nous laisse des souvenirs vraiment impérissables et donne une saveur particulière à notre métier. » Hélène Peyrot

Photos : Hélène Peyrot

En partenariat avec France 3, nous vous invitons à découvrir un métier clef du monde de la télévision : la scripte, à ne pas confondre avec le script, celui qui écrit. Un chronomètre encré dans la tête, elle mène les émissions à la baguette.

STEMP LIMOUSIN N°42 - JUIN 2020 - 9


On aime

z-moi !

o u sin

pe

ST

DAPPER

im

Sna

C’EST NOUVEAU - C’EST RE-DÉSIGNÉ

l

EMP

avec l’app

Boutique Vêtements et Accessoires pour Homme. Retrouvez en exclusivité sur la région plus de 30 marques européennes sélectionnées avec soin pour leur savoir-faire : Armor Lux, Homecore, Far Afield, Closed, Editions M.R, Timex, Sanders, Anderson’s, Ucon Acrobatics, Hemen, Sunspel …

8, rue Adrien Dubouché - 87000 Limoges - 05 19 56 61 72 - Nos produits sont également disponibles sur www.dapperboutique.com

BOUTIQUE TIVOLI

Depuis 31 ans, la Boutique Tivoli vous propose de grandes marques de chaussures (Free Lance, Brunate, AGL, Bruno Premi, Azurée, Hogan, Dlsport, etc…), ainsi que de la Maroquinerie et des Foulards. Martine et Catherine vous attendent pour vous présenter la Nouvelle Collection Eté 2020.

l’application gratuite SnapPress sur l’App Store ou Google Play.

SNAPEZ

o u sin

TÉLÉCHARGEZ

z-moi ! pe

ST avec l’app

im

COMMENT ÇA MARCHE ?

Sna

POUR COMPAGNIE COLIM - ILLUSTRATION : MICHAEL BETTINELLI

23, place de la République - 87000 Limoges - 05 55 33 44 15

l

EMP

avec l’app SnapPress les pages de Stemp indiquées par le picto « Snapez-moi » et découvrez des contenus exclusifs en Réalité Augmentée !


RENCONTREENTREPRISERENCONTREENTREPRISERENCONTREENTREPRISERENCONTREENTREPRISERENCONTRE

AGENCE

I

nstallée à Limoges depuis 2002, l’agence immobilière Nicard des Rieux est spécialisée dans la transaction immobilière de biens de caractère. Les agents immobiliers aujourd’hui ont de multiples compétences : réglementaires, juridiques, fiscales, économiques… Forte de ces compétences, l’agence compte avec une équipe jeune et dynamique de 7 personnes dédiées à l’écoute, l’accompagnement des clients vendeurs ou acquéreurs. Pour l’agence Nicard des Rieux le conseil est très important, nous vous proposons des services adaptés et sur-mesure pour tous types de biens (appartement, maison, terrain …) à la vente comme à l’acquisition.

Vous nous confiez votre bien

PUBLIREPORTAGE

Nicard Des Rieux en place d’une stratégie de vente adaptée au marché (diffusion sur des sites spécialisés, chiffrage de travaux, réalisation d’images par drone… ayant pour but la mise en valeur de votre bien).

Vous nous confiez votre recherche Nous vous accompagnons, tout au long de votre projet immobilier, de la sélection des biens jusqu’à la signature de l’acte authentique chez le notaire. Sélection des biens et négociation de prix : Nous définissons ensemble votre recherche afin d’optimiser le nombre de visites ; nous apportons un soin tout particulier à comprendre et à cerner au mieux votre recherche et votre enveloppe budgétaire.

Nous vous accompagnons dans votre projet immobilier en mettant à votre disposition notre professionnalisme et nos compétences juridiques jusqu’à la signature de l’acte définitif de vente chez le notaire, concrétisant la réalisation de la mission que vous nous avez confiée. Gérer un logement demeure plus que jamais Nous réalisons une estimation de votre bien, après un acte impliquant qui requiert du temps, de visite et analyse du marché, qui servira de base à la disponibilité, de l’attention et de réelles l’établissement du mandat de vente et à la mise

Notre service de gestion locative

connaissances réglementaires et techniques. Loyers impayés, détériorations immobilières, litiges avec le locataire… sont des risques auxquels vous pouvez être confrontés. Rédaction des contrats garantissant l’intérêt de chacune des parties, information en toutes circonstances des droits et engagements respectifs… L’agence Nicard des Rieux vous accompagne désormais dans la gestion locative de vos biens.

3 Boulevard de la Cité, 87000 Limoges 05 55 35 87 64 www.nicard-des-rieux.com

INAUGURATIONENTREPRISEINAUGURATIONENTREPRISEINAUGURATIONENTREPRISEINAUGURATIONENTREPRISE

INAUGURATION

Micro-Folie

Laissez-vous gagner par la Micro-Folie de la Souterraine !

I

o u sin

im

Sna

l y a aujourd’hui, en Creuse, à la Souterraine, un nouveau musée. Un lieu de médiation, de confrontation et d’appropriation des œuvres d’art dans une dimension intergénérationnelle. Car voilà bien l’objectif essentiel de ce formidable outil : lier l’enfance au grand âge (en partenariat avec les établissements scolaires et les EHPADs), l’habitant du territoire au touriste de passage, le visiteur venu seul à celui venu en famille, le connaisseur au néophyte, le scolaire au professionnel… Le réseau Microz-moi ! Folie, c’est aussi permettre à des artistes du territoire, des musées, des pe collectionneurs de mettre à disposition des œuvres ou des collections en direction des autres Micro-Folies implantées dans l’hexagone ou aux quatre l ST EMP coins du monde. avec l’app

STEMP LIMOUSIN N°42 - JUIN 2020 - 11


REPORTAGEÉVÉNEMENTREPORTAGEÉVÉNEMENTREPORTAGEÉVÉNEMENTREPORTAGEÉVÉNEMENTREPORTAGEÉVÉNE

LANCEMENT Stemp 41 Jus de fruits et viennoiseries pour les « Acolytes ».

P

o u sin

im

Sna

our la deuxième fois en 6 ans de vie du magazine, c’est autour d’un petit déjeuner que les invités se sont retrouvés pour ce lancement. En plein centre de la cité limougeaude, rue Charles Michels, dès potron-minet, l’équipe joyeuse et dynamique du restaurant L’Acolyte avait tout mis en place avec la complicité de Mélanie z-moi ! des Pradines Traiteurs. Le pain était pe encore chaud, le café fumant à souhait pour présenter ce 41ème numéro de votre l ST EMP magazine gratuit limousin.

Photos : Hélène Peyrot, Stéphane Rayat

avec l’app

12 - JUIN 2020 - STEMP LIMOUSIN N°42


EMENTREPORTAGEÉVÉNEMENTREPORTAGEÉVÉNEMENTREPORTAGEÉVÉNEMENTREPORTAGEÉVÉNEMENTREPORTAGE

STEMP LIMOUSIN N°42 - JUIN 2020 - 13


SALONEVENEMENTSALONEVENEMENTSALONEVENEMENTSALONEVENEMENTSALONEVENEMENTSALONEVENEMENT

LA HALLE AUX GRAINS

de Saint-Junien Et roulent les mécaniques !

O

rganisée par l’Amicale des Mécaniques Anciennes, une belle exposition de voitures et mécaniques anciennes était proposée à La Halle

aux Grains le weekend du 10 mars 2020. Une poignée de passionnés pour présenter aux visiteurs des véhicules mais aussi des modèles réduits, objets de collection liés à

Photos : Stéphane Rayat

l’automobile, sans oublier les affiches.

14 - JUIN 2020 - STEMP LIMOUSIN N°42


RENCONTREENTREPRISERENCONTREENTREPRISERENCONTREENTREPRISERENCONTREENTREPRISERENCONTRE

HOMKIA

HOMKIA, dérivé du grec ancien, signifie « Les hommes au service de leur habitat ».

A

PUBLIREPORTAGE

L’ouverture sur votre confort -15%s

pour le res 15 premnièdes, comma code avec le o StempProm

ssurément une locution qui reflète

espace chaleureux et convivial vous est

parfaitement la philosophie de Jean-

spécifiquement dédié et ne manquera pas de

Christophe CHARBONNIER.

vous surprendre…

Concessionnaire de la marque, installé à Couzeix dans les anciens locaux de SOURY Motoculture, Jean-Christophe CHARBONNIER est votre interlocuteur privilégié pour vos projets d’amélioration de votre habitat. Avec une expérience de plus de 20 ans dans le domaine, toute son expertise et ses équipes de partenaires sont au service de votre sérénité.

LA QUALITÉ DES PRODUITS ET DE LA POSE

Des exigences sans compromis

UNE PROMESSE

Améliorer votre confort au quotidien

UNE ÉCOUTE ATTENTIVE DU CLIENT

Fenêtres, portes, volets, portes de garage, portails et clôtures, stores de protection

L’intérêt porté à votre projet, la qualité

Notre idée de la confiance

solaire, pergolas, préau ou carport, domotique

des produits et des services font toute la

et maison connectée… avec des produits

raison d’être de l’équipe HOMKIA. Votre

standards ou sur mesure, au design et aux

satisfaction et votre bien-être sont sa plus belle

finitions soignés, en PVC, bois ou aluminium,

récompense.

attentive qui saura avant toute chose vous comprendre et vous accompagner pour répondre parfaitement à vos attentes, aussi diverses soient-elles. Alors sans plus attendre, poussez la porte du nouveau hall d’exposition. Vous y retrouverez l’ensemble des produits de la marque. Cet

HOMKIA. Véritable fil conducteur de la marque HOMKIA, la qualité des produits guide chaque étape, de la conception à la sortie d’usine des produits référencés. Tous les produits proposés sont conçus et fabriqués selon un cahier des charges très strict, tous sont certifiés CE et NF et permettent ainsi de bénéficier de toutes les aides gouvernementales (selon dispositions en vigueur). De plus, profitez sans plus attendre d’une TVA à taux réduit (5.5 % ou 10 % selon produits) en confiant la pose de votre installation à des professionnels qualifiés et certifiés R.G.E (Reconnu Garant de l’Environnement) et

EURL Jean-Christophe Charbonnier 116, Route de Poitiers - Couzeix Tél. 05 19 08 01 05 accueil.limoges@homkia.fr www.homkia.fr -moi ! ez p

o u sin

habitation. Vous trouverez ici une oreille

il est facile de trouver son bonheur chez

bénéficiant du Label QUALIBAT. ST

im

Entièrement dédié au confort de votre

Sna

Soyez les bienvenus dans l’univers HOMKIA.

EMP

l

avec l’app

STEMP LIMOUSIN N°42 - JUIN 2020 - 15


REPORTAGEPATRIMOINEREPORTAGEPATRIMOINEREPORTAGEPATRIMOINEREPORTAGEPATRIMOINEREPORTAGEPATRIM

TEXONNIÈRAS

Le plus ancien hippodrome du Limousin

S

ous l’Antiquité les courses de chevaux faisaient partie des jeux de Cirque, nécessitant la construction de lieux adaptés, capables d’accueillir un large public. En 600 avant JC, le plus imposant édifice architectural, construit par Tarquin l’Ancien, pouvait contenir plus de 385.000 spectateurs. Les jockeys de l’époque, les « auriges », étaient généralement des esclaves. En Grande-Bretagne, pays où a été créée la race du pur-sang anglais, l’enracinement des courses s’effectue au milieu du XVIIIe siècle. A l’aube du XIXe, l’Angleterre possède une structure hippique quasi définitive, devenant ainsi le plus grand pays au monde organisateur de courses hippiques, ayant un siècle d’avance sur la France. Les amoureux des équidés, sous le règne de Louis XVI, s’intéressèrent à cette amélioration de la race équine par le biais des courses, provoquant une « anglomania » à Versailles. Le comte d’Artois, et son cousin le duc de Chartres mènent le mouvement. Dès 1775, commence l’importation en provenance d’Angleterre, de pur-sang qui s’affrontent à la plaine des Sablons à Neuilly où toute la cour se presse. L’enjeu en est le jeu, ce qui déplaît au roi qui lui préfère la chasse. Toutefois, ce dernier reconnaît l’intérêt économique de ces compétitions, et accepte d’offrir des prix aux juments victorieuses. Certains seigneurs font alors naître des chevaux, dignes par leurs performances de porter le titre de “pur-sang”. Mais la Révolution met fin à l’introduction des courses de chevaux en France. L’Assemblée Nationale constituante vote, le 29 janvier 1790, la vente des étalons royaux. L’année suivante tous les baux des bâtiments utilisés par les haras nationaux sont résiliés. NAISSANCE DE L’HIPPODROME A son arrivée au pouvoir, Napoléon Ier souhaite reconstituer l’élevage hippique national afin de pourvoir aux exigences de l’armée. L’Empereur va être le véritable fondateur des courses en France. Par décret du 13 fructidor an XIII, il institue la création de champs de courses dans 7 départements, autorise les courses (réservées

16 - JUIN 2020 - STEMP LIMOUSIN N°42

Les courses de Texionnéras le 17 juin 1821. Collection Paul Colmar. aux chevaux nés et élevés en France), rétablit les haras impériaux, ainsi que les dépôts d’étalons. Ainsi, le 8 septembre 1808, la Société des Courses de Limoges est créée. C’est le 13 juin 1820 que la première course de chevaux à lieu en HauteVienne, sur le plateau de Boisseuil, à La Chalussie. Son propriétaire, Benoit du Buis-Puyfranc, cavalier et frère du Maire de Couzeix, renouvelle l’année suivante la manifestation en organisant une course située, cette fois-ci, à Texonniéras sur la commune de Couzeix. La première « réunion » a lieu le 13 juin 1821. Une réunion est l’ensemble des courses se déroulant sur un même hippodrome. Suivent les 14 et 17 juin deux journées réunissant une course locale, une course d’arrondissement et un prix principal, sur une piste originale en forme de cercle. La foule prévue devait être si nombreuse que le Préfet de la Haute-Vienne en titre, André de Biaudos de Castéja, fait publier un arrêté en date du 5 juin 1821, afin de réglementer la circulation lors de l’évènement. Pour l’occasion, « deux chemins sont établis, pour communiquer avec l’hypodrome, l’un par les allées du Buis et le village de Villefélix, l’autre par le village de Gorseix. Les voitures et les cavaliers qui se rendront à l’hypodrome suivront le premier chemin, et reviendront par le deuxième ». Le Préfet, les députés du Département, le Maire de Limoges, de nombreuses personnalités civiles et militaires sont présentes. Fort de ce succès, le Conseil Général de la Haute-Vienne, dans sa séance du 26 août 1821, prend la décision d’établir un hippodrome à Limoges sur le site de ces premières courses, à proximité du village de Texonnièras, sur la commune de Couzeix. Ainsi le département de la Haute-Vienne, achète un terrain d’environ 8 hectares à Monsieur Pierre Hyppolite MARTIN,

baron de La Bastide. La transaction se fait suite à une ordonnance royale du 13 novembre 1822, et moyennant la somme de 3000 francs, payés comptant par le Département. L’acte de vente situe le terrain, le décrit et indique ce à quoi il est destiné : « à l’effet de continuer d’y établir un hippodrome ou un champ de manœuvres ». L’hippodrome se voit donc attribué deux fonctions, Limoges recevant régulièrement des régiments de cavalerie en garnison. De plus, il est spécifié dans l’acte, que le Département a le droit de construire « un édifice en amphithéâtre de grandeur suffisante pour contenir quatre à cinq cents personnes, et une écurie pour vingt à trente chevaux, séparés chacun par une cloison ». Il est aussi permis à l’acheteur de construire, dans un pacage dépendant du domaine du baron de la Bastide, à l’endroit où existe une source, « un bassin de grandeur suffisante pour baigner deux chevaux » et de créer puis d’utiliser « un chemin sur une largeur de cinq mètres à travers la châtaigneraie de M. de La Bastide, du côté du couchant, pour conduire les chevaux au dit abreuvoir », à charge par l’acquéreur d’entretenir l’abreuvoir et le chemin. Le Baron de la Bastide se réserve toutefois le droit de faire pacager ses « bêtes à laine » sur le terrain vendu ! Les travaux entrainent la destruction de plusieurs tumuli, ces amas artificiels de terre et de pierres, circulaires ou non, recouvrant une sépulture. Une céramique à corps graphité est mise au jour, et


MOINEREPORTAGEPATRIMOINEREPORTAGEPATRIMOINEREPORTAGEPATRIMOINEREPORTAGEPATRIMOINEREPORTAGE gardée au musée Adrien Dubouché à Limoges où elle est toujours visible. La structure est inaugurée en 1821. Aussi, Pompadour, bien qu’étant la cité du cheval, n’est pas le plus ancien hippodrome du Limousin, l’hippodrome de Texonnièras l’a précédé devenant le premier hippodrome du Limousin, et un des plus anciens de France. Sa piste ne s’étend alors que sur une longueur de 1307 mètres, située sur la partie sud de l’hippodrome actuel. Par la suite, le Sieur Jabet cède deux premières parcelles au département en 1828, puis une troisième en 1842. Grâce à ces acquisitions, l’hippodrome de Texonniéras couvre une superficie de 15 hectares. Fin octobre 1873, alors dans le corps du 20e Dragons, unité de cavalerie de l’armée française, le Sieur Jaber est envoyé en garnison à Limoges. Il prend ses quartiers derrière l’Hôtel de Ville, au quartier dit du «Séminaire», qui sera plus tard la cité administrative Blanqui, et dispose d’un quartier annexe, rue du Pont Saint Martial, sur l’ancien site du Centre de Sélection n°4 dissout en juin 1999. Par la présence de ce régiment à Limoges, l’hippodrome accueille des épreuves d’obstacles et de cross, réservées aux officiers. Plusieurs d’entre eux iront concourir aux Jeux Olympiques d’Amsterdam, Los Angeles, Berlin et Londres. DÉPART DES COURSES AU SON DE LA CLOCHE Chaque année se déroulent sur l’hippodrome des réunions hippiques de galop et de trot qui suscitent l’émulation. Couzeix, durant plus d’un siècle, peut s’enorgueillir d’une vie hippique intense grâce à des réunions suivies et très réussies. Le public ne s’y trompe pas : On compte jusqu’à 10 000 personnes à chaque réunion. Plusieurs écuries renommées, telles que Pantall et Valière, de Lépine et Delhote s’étaient implantées sur son sol. Dans l’une d’elles naît le

long et 15m de large, accueillant les courses de trot. La corde en est à droite, élément important, certains chevaux étant plus à l’aise physiquement pour tourner vers la droite, tandis que d’autres seront plus aptes à tourner vers la gauche (c’est-àdire que la lice intérieure de la piste est à gauche ou à droite suivant le sens de la course). Le temps passant, Texonnièras perd son lustre d’antan. Le site se dégrade peu à peu, à tel point qu’en 2013, après examen par la commission du Cheval Français, il est jugé que la piste n’est plus aux normes. Au grand désespoir de ses gestionnaires, la société mère des courses de trot en France met fin aux courses de trot à Limoges. Le professeur Jacques DETRE, ophtalmologiste à Limoges, grand passionné de courses possédant ses couleurs depuis 1989, prend la présidence en 2001, à la suite d’Olivier de ROCHEBOUET. Il ne restera à cette fonction que peu de temps, puisqu’en 2002, le Docteur Jean-Pierre POURET lui succède. Ce dernier augmente le nombre de réunions pour le porter à 3 chaque année,

©B.Gautier - 2019 célèbre « Petit Caporal », qui rapporta une somme de 100.000 francs à son propriétaire. Le 19 décembre 1949, l’hippodrome change de mains. Le Conseil Général de la Haute-Vienne le cède pour mieux le racheter en 1974. Entre temps, courant 1970, l’hippodrome est modernisé. L’on y trouve une piste en herbe, longue de 2000m pour 12m de large, destinée aux galopeurs sur le plat. Et une piste ovale, en sable, de 820 m de

regroupant au total une vingtaine de courses. Les pur-sang, les anglo-arabes, les AQPS (« autres que pur-sang », utilisés pour les courses d’obstacles), viennent de la France entière avec leurs jockeys. Texonnièras est aussi un centre d’entraînement, hébergeant entre 10 et 30 chevaux par mois. Bien que le terrain soit toujours la propriété du Département, les charges de fonctionnement

incombent désormais a la municipalité de Couzeix, qui a émis le souhait de s’investir dans l’avenir du site, pour le plus grand bonheur de son Président. Si vous souhaitez connaître l’excitation que procurent le spectacle des courses. Venez y assister pour découvrir une ambiance incomparable. Esperluette

Céramique à décor graphite de l’hippodrome de Texonniéras Les circonstances de la découverte sont assez mal connues. Des tumuli avaient été signalés à Texonnièras. L’ingénieur chargé de l’aménagement de l’hippodrome a décrit la trouvaille du 11 mai 1822 : « Douze pierres entouraient l’urne... trois pierres plates couvraient l’entourage... » II s’agit donc probablement des vestiges d’un tumulus de type relativement fréquent en HauteVienne. Il fut aussi trouvé deux monnaies de Marc-Aurèle et une monnaie gauloise, aujourd’hui disparues. Mais il avait surtout remarqué le décor de l’urne : « ... La couleur était un vernis noir sur lequel ressortaient des dessins blancs en métal d’étain ou d’argent posé au mercure... ». A la suite de restaurations, l’intérieur du vase a été encollé de lanières de cuir et l’extérieur a été couvert d’un vernis brillant. Ceci explique la mauvaise conservation actuelle du décor et rend sa lecture difficile. D’autre part, les lanières de cuir ont empêché de mesurer l’épaisseur de la paroi et de vérifier s’il existait un décor à l’intérieur du col. Le vase d’une hauteur de 17,8 cm a une forme globulaire aplatie à carène arrondie. Le pied annulaire est de faible hauteur. Le col est légèrement éversé. La pâte est rougeâtre, son épaisseur moyenne à la lèvre est de 4 mm. Un engobe noir couvre la partie supérieure du corps du vase jusque sous la carène. Le décor est peint au graphite. Le décor est composé de chevrons, et de deux bandes de quatre filets horizontaux parallèles. STEMP LIMOUSIN N°42 - JUIN 2020 - 17


RENCONTREEVENEMENTRENCONTREEVENEMENTRENCONTREEVENEMENTRENCONTREEVENEMENTRENCONTRE

ENLUMINURES : ÉCRIVONS ENSEMBLE

Photo : Enluminures © mai 2020

LE PLUS BEAU DES « MERCI » ! N

ous connaissons tous l’engagement des soignants, du personnel médical et hospitalier, des ambulanciers, des pompiers et des auxiliaires de vie, lors de cette crise inédite. Et également la contribution de ceux qui, jour après jour, ont assuré par leur travail la continuité des services, caissières, transporteurs, agriculteurs, éboueurs… C’est pourquoi, durant cette période où l’activité culturelle était, elle, condamnée à un arrêt total, Enluminures a modestement, avec les moyens qui sont les siens, imaginé un spectacle inédit, pour leur dire notre gratitude. En images géantes, cette création sera projetée sur la plus belle gare de France. Celle de Limoges Bénédictins. Un peu comme une invitation à reprendre un voyage arrêté un soir de mars. Une porte ouverte sur une liberté de circuler retrouvée, le renouveau d’une vie culturelle et avec elle d’un redémarrage de l’activité économique. Pour date, le weekend de la Saint Luc, patron des médecins et des artistes. Les premiers soignent les corps, tandis que les seconds pansent les âmes, les cœurs et les esprits. Pour permettre la réalisation de ce projet Enluminures a lancé un financement participatif : par sa participation (à partir de 15 €), chaque donateur, finance un peu de ce projet en même temps qu’il adresse son « Merci » au personnel médical. Il ajoute ainsi son nom à la liste de tous les contributeurs et allonge le générique qui sera projeté en fin de spectacle sur le campanile de la gare des Bénédictions de Limoges. Ecrivons ensemble le plus long, le plus beau des génériques…

l’application gratuite SnapPress sur l’App Store ou Google Play.

SNAPEZ

o u sin

TÉLÉCHARGEZ

z-moi ! pe

ST avec l’app

im

COMMENT ÇA MARCHE ?

Sna

POUR COMPAGNIE COLIM - ILLUSTRATION : MICHAEL BETTINELLI

Pour soutenir le projet : www.helloasso.com/associations/ enluminures/collectes/3-000mercis-1

l

EMP

avec l’app SnapPress les pages de Stemp indiquées par le picto « Snapez-moi » et découvrez des contenus exclusifs en Réalité Augmentée !


o u sin

z-moi !

ST

im

Sna

pe

EMP

l

avec l’app

REPORTAGEMUSEEREPORTAGEMUSEEREPORTAGEMUSEEREPORTAGEMUSEEREPORTAGEMUSEEREPORTAGEMUSEE

MUSÉE D’ART CONTEMPORAIN DE LA HAUTE-VIENNE

Château de Rochechouart

P

romenade ensoleillée dans le parc du Château de Rochechouart et dans son Musée quelques jours avant qu’ils ne rentrent en période de pause nationale. Un des lieux touristiques du Limousin incontournable qui est à nouveau ouvert.

STEMP LIMOUSIN N°42 - JUIN 2020 - 19


RENCONTREENTREPRISERENCONTREENTREPRISERENCONTREENTREPRISERENCONTREENTREPRISERENCONTREENTRE

PUBLIREPORTAGE

FLACASSIER BÂTIMENT

Pierre par pierre et de Père en Fils Flacassier Bâtiment, c’est l’histoire de cinq générations. Maçons de père en fils, ces artisans passionnés se transmettent leurs savoir-faire.

Photos : Hélène Peyrot

S

ituée à Feytiat, la petite entreprise n’est composée que de quatre personnes quand Loïc vient travailler auprès

de son père. Il a étudié le bâtiment pendant trois ans à Bellac puis deux ans au Lycée des Métiers du Bâtiment (LMB) de Felletin. Jeune et ambitieux, il veut travailler le plus tôt possible, alors il intègre Flacassier Bâtiment à 19 ans. À mesure qu’il œuvre sur les chantiers, Loïc s’intéresse peu à peu à la gestion d’entreprise. « Naturellement, j’ai voulu savoir ce qu’il se passait en amont du métier de maçon.

et gérer son savoir-faire, ce qui nécessite

son fils Pierre, saura le garder, quand il prendra

inévitablement un travail administratif. À 29

la suite.

ans, il reprend la société à son nom, et espère honorer le travail de ses prédécesseurs.

À l’époque, mon père faisait 2h de gestion

Soif de savoir

« Si mon père ne passait que quelques quotidienne alors j’ai voulu comprendre à ce qu’il faisait ». Progressivement, Loïc s’investit dans les tâches administratives jusqu’à prendre la tête de l’entreprise à 29 ans.

Un homme au service de son métier

heures à s’occuper des procédures, la gestion

Cela fait déjà cinq ans que Pierre travaille aux

administrative s’est complexifiée avec le temps.

côtés de Loïc. Depuis petit, il accompagne son

C’est la raison pour laquelle aujourd’hui, je n’ai

père sur les chantiers ou à ses rendez-vous.

plus le temps d’aller sur le terrain, à mon grand

Déjà, il s’émerveille par les engins de chantier

regret. » Brique après brique, les années passent

et rêve de marcher dans les pas de son père.

et Loïc contribue à l’évolution de Flacassier

Dès qu’il le peut, il intègre à son tour l’école

Bâtiment en embauchant plus de personnel, mais LMB de Felletin pour cinq ans avant d’effectuer aussi en restant proche de ses collègues. Dans

une licence de gestion d’entreprise pendant

les bureaux ou sur le chantier, cette harmonie est

un an. Si Loïc a un œil critique sur son propre

D’une grande humilité, Loïc ne se voit pas

facilitée par la taille humaine de cette entreprise

parcours, c’est pour que son fils profite d’une

comme un chef d’entreprise. Passionné par

à l’âme artisanale, qu’il souhaite avant tout

plus grande expérience que la sienne. Ayant

son métier, il trouve naturel de vouloir vendre

préserver. Il espère aussi que cet état d’esprit,

intégré l’entreprise familiale à la fin de ses

20 - JUIN 2020 - STEMP LIMOUSIN N°42


Jean Flacassier 6 Né le 28 décembre 188 Fondateur de l’entrepris Flacassier

travaux. Passé un an, il est embauché à Guéret

le travail effectué par les quatre générations

dans la même société et prend du galon en

précédentes.

devenant conducteur de travaux. Connaissant sa

Forts de toutes ces réflexions, les deux hommes

soif d’apprendre, Loïc invite son fils à travailler

décident d’avancer en binôme et Pierre rejoint

ailleurs, alors suivant les conseils paternels, il

son père le 1er Novembre 2015. D’abord

travaille durant quatre années pour Tokheim.

conducteur de travaux, il suit ensuite les pas de

« À la fin, j’avais la sensation d’avoir fait le

Loïc et s’intéresse à la gestion de l’entreprise.

tour de ce que je pouvais apprendre, confie le

« Pendant les travaux, je déterminais certains

jeune homme. Alors, j’ai commencé à penser à

besoins qui me ramenaient à des logiques de

l’avenir de Flacassier Bâtiment, et à en discuter

gestion. C’est donc en souhaitant répondre aux

avec mon père. »

questions que je me posais que je me suis tourné

PUBLIREPORTAGE

EPRISERENCONTREENTREPRISERENCONTREENTREPRISERENCONTREENTREPRISERENCONTREENTREPRISERENCONTRE

vers le côté administratif du métier. »

De père en fils

Bientôt, ce sera au tour de Pierre de prendre les rênes de l’entreprise. S’il ne se targue

C’est naturellement que père et fils envisagent

pas d’avoir l’âme d’un chef d’entreprise, il a

de mener la barque familiale ensemble, ce qui

simplement l’ambition de faire vivre le métier

représente un défi pour chacun d’entre eux ;

de maçon avec justesse et rigueur. « Nos doutes

études, il pousse son fils à apprendre le métier

Loïc en bon chef de famille et d’entreprise

nous permettent de nous remettre en question et

à l’extérieur. Fort de ce conseil bienveillant,

conforte cette dernière au quotidien pour assurer

de faire un travail qui correspond au mieux à la

Pierre commence son alternance à AEL à

une passation optimale à son fils. Pierre, quand

clientèle. »

Limoges en tant qu’assistant de conducteur de

à lui met un point d’honneur à poursuivre

Henri Flacassier Né le 9 août 1930

Hélène Peyrot

Flacassier Bâtiment Lieu-dit Pressac - 87220 Feytiat Tél. 05 55 48 33 68 www.flacassier-batiment.fr

STEMP LIMOUSIN N°42 - JUIN 2020 - 21


TEMOIGNAGEENTREPRISETEMOIGNAGEENTREPRISETEMOIGNAGEENTREPRISETEMOIGNAGEENTREPRISETEMOIGNAGE

TÉMOIGNAGE CLIENTS C’MONTOIT

nous a mis en relation avec un courtier. Ainsi, nous avons obtenu la mensualité idéale et adaptée à notre budget. Recommanderiez-vous C’Montoit et pourquoi ? Nous sommes vraiment enchantés de l’accompagnement de C’Montoit pour ce projet. Du début jusqu’à la livraison, un service clés en main et vraiment très professionnel. Le suivi va même au-delà de la remise des clés puisque Benoît prend régulièrement des nouvelles et assure un réel service après-vente.

Marie-Hélène et Thierry à Cognac-la-Forêt

Qu’est-ce qui vous a conduit à faire appel à C’Montoit ? Nous avons vu une publicité dans un magazine et nous avons pris rendez-vous à l’agence de SaintJunien. Nous avons reçu un accueil chaleureux, une réelle écoute de notre projet. La conseillère nous a présenté différents modèles de maisons et nous avons eu un coup de cœur pour la TEMPO Grunge. Pendant les travaux nous avions un suivi avec le chef de chantier, Benoît, avec qui nous avons eu un très bon contact et qui a su répondre à nos attentes et questionnements.

Comment s’est passée la livraison de la maison ? Nous avons eu la chance de prendre possession de notre maison 2 jours avant le confinement. Nous avons eu ainsi le temps et la possibilité de bien en apprécier les espaces offerts, ses fonctionnalités comme les placards intégrés, une cuisine adaptée à nos attentes... Quelles sont les solutions « financement » proposées par C’Montoit ? Là aussi les démarches ont été simplifiées grâce à l’accompagnement de notre conseillère qui

Agence Limoges 30 av. de la Libération Agence St Junien 67 av. Henri Barbusse


BOULANGERIE-PÂTISSERIE BOULAN'JADE

LE P'TIT BIO

PIZZERIA PIZZA MAESTRIA.

BOULANGERIE AU FOUR ET AU MOULIN

LES PRADINES TRAITEUR

Café Tabac Presse L'IMPRÉVU

SOFT CAFÉ -TABAC PRESSE

MME LAPLAUD - COUTURIÈRE

RESTAURANT LE VERSANNAS

z-moi !

Sna

é t i r a d i l o S ! é t i m i de Prox ST

EMP

o u sin

pe

im

LA BOUCHERIE PHILIPPE GODARD

l

avec l’app

www.condatsurvienne.fr

datois.

rces con e m m o c x u a n e ti u o Merci de votre s ALLO TAXI CONDAT TAXI CHRISTIAN POTHIN

AUTO ÉCOLE DE CONDAT

SALON DE COIFFURE STUDIO M

QUORUM COIFFURE

AUTOTECH MALITE

LA MARELLE LIMOUSINE

Certaines de ces photos es ont été pris avant le t confinemen

SALON DE TOILETTAGE PATT À TRUFFE

SALON DE COIFFURE EPI TÊTE

SALON ESTHÉTIQUE GRAIN DE BEAUTÉ


RENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTR

Christelle Massy-Blenet Entre ciel et toiles !

Parfois, il est difficile de trouver le trait

enfin la vie dont elle rêvait, sur des vols

politique ou qui ont marqué l’Histoire

de caractère principal d’une personne.

long-courriers. Mais Christelle a depuis

(Buzz Aldrin), ... Ils livrent un bout de leur

Chez Christelle, cela coule de source,

longtemps un seul objectif, elle ne navigue

vie le temps du voyage en première classe,

elle croque la vie à pleines dents ! Et

pas à vue, elle veut intégrer le groupe Air

ou ont peur, et apprécient la bienveillance

pourtant l’eau n’est pas son élément,

France, voler sur des long-courriers, ce

rassurante d’une hôtesse pour passer un

l’air est celui qui lui correspond le mieux,

qu’elle fait un an et demi plus tard.

meilleur vol. Dernièrement Christelle se

celui qui la porte d’aéroport en terminal,

La voici qui arpente depuis Limoges,

rappelle ce voyage magique avec Régina

de tarmac en piste d’atterrissage. Vous

les terminaux de Roissy, Moscou,

Zylberberg plus connue sous le nom de

l’aurez compris, Christelle nous invite à

Singapour… Le cockpit devient sa terrasse

Régine, moment plein de gentillesse et de

bord de sa vie et de ses passions en tant

d’où elle découvre au gré des voyages

rires. « On a immortalisé le voyage avec

qu’hôtesse de l’air.

le Kilimandjaro sous différentes teintes,

un selfie avant qu’elle ne redescende par la

les aurores boréales, des pluies d’étoiles

passerelle ».

filantes… Une vie de rêve ? Oui, Christelle

Mais l’avion c’est aussi son bureau avec

Cela fait seize ans que cette Lyonnaise a

la vit comme cela, mais surtout une vie

nombre de collègues éphémères, car le

atterri en Limousin, et dix huit ans qu’elle

d’obligations professionnelles. Être hôtesse

plus surprenant c’est que la probabilité de

vit son métier avec passion. Pourtant ce

de l’air c’est avant tout prendre soin de ses

retrouver exactement le même équipage

n’est pas ce qui semblait se dessiner à

passagers qui sont parfois très exigeants,

en long-courrier est d’une fois tous les dix

l’issue de ses études. Bac L en poche, elle

apeurés, perdus, malades, quelque peu

ans. Alors entre deux coups de sonnette,

intègre une école d’esthétique et débute

agressifs. Aussi quand elle enfile sa tenue

le service et les attentions portées aux

sa vie active à Saint-Malo en Thalasso.

avant de monter dans l’avion, c’est un peu

passagers, Christelle nous explique

Ensuite elle fréquente le monde de la

comme si elle enfilait un costume avant

qu’hôtesses et stewards échangent sans

monétique plus simple à concilier avec

de monter sur scène. Christelle, maman

trop de tabous sur leurs quotidiens à terre,

une vie de famille. Mais à 25 ans, forte

de 3 enfants, résidant à Limoges devient

se donnent des conseils sur l’éducation

d’un caractère volontaire, elle décide que

Christelle l’hôtesse de l’air qui doit assurer

des enfants, les travaux à faire, les astuces

sa vie serait celle d’une hôtesse de l’air.

la sécurité et le bien-être des passagers.

bricolage, le dernier film à l’affiche, comme

Pendant un an elle va « bucher » sans

Ce sont aussi des moments de complicité

on le fait devant une machine à café. Sauf

relâche : apprendre l’anglais, obtenir son

avec certains passagers exceptionnels,

que comme elle ne reverra peut-être jamais

CFS devenu aujourd’hui CCA (Certificat

comme des artistes (Gad Elmaleh), des

ses collègues, il est plus simple de parler

de Membre d’équipage de Cabine) et faire

réalisateurs (Luc Besson), des chanteurs

sans complexes.

un stage chez Corsair où elle découvre

(Johnny), des groupes, des hommes

Être hôtesse de l’air sur un vol long-

24 - JUIN 2020 - STEMP LIMOUSIN N°42


RENCONTRE

courrier, c’est parfois croiser à l’autre

où j’habille mes enfants. Si cela ne leur

dans chaque main et deux autres déjà prêtes

bout du monde des typhons, des virus,

va pas, ce n’est pas grave je l’échange la

pour le prochain vol. Aussi pour sa famille

connaître des tremblements de terre… C’est

semaine suivante. Pour la cuisine je ramène

elle est pleinement présente lorsqu’elle est

aussi apprendre à gérer son sommeil, ou

des produits spécifiques, des insectes grillés

en escale à Limoges. Devoirs, repas, sorties,

plutôt son absence de sommeil pendant

d’Asie pour mes enfants, des épices, des

moments partagés... Elle est sur tous les

les vols. Aussi le rêve de voyages et de

bracelets colorés ou des pao de queso de

fronts. Ses enfants se régalent de prendre

pays lointains se résume au fil du temps à

Rio. J’ai toujours les valises chargées de

l’avion pour les pauses familiales, mais

des chambres d’hôtel confortables et tant

cadeaux venant de la terre entière, comme

Christelle nous confie, avec une lumière au

attendues après 12 heures de vol, à des

des paniers que je ramène à chaque escale

fond des yeux, que ses weekends favoris

plateaux au lit, à un bon bain, à dormir

dans les îles pour des copines. D’ailleurs

sont ceux qu’elle partage avec son Pierre

devant des séries TV. Le sommeil, le repos

en cadeau je demande toujours des valises,

et ses enfants à découvrir le Limousin, et

deviennent une nécessité. Ainsi, Christelle

solides de préférence, car c’est mon outil de

les déjeuners pique-niques/sandwiches

a-t-elle donné des noms à certaines escales,

travail principal ».

au milieu de la campagne. Gourmande,

Mexico c’est l’escale Dodo, car y étant déjà

Mais son métier implique aussi beaucoup

de la vie certes mais aussi de bons petits

allée une dizaine de fois elle n’y fait plus de

de contraintes pour sa famille. Quand elle

plats -elle est Lyonnaise ne l’oublions pas-

tourisme. Elle a aussi appris les vertus des

prend la route de l’aéroport de Bellegarde,

les bouchons de sa ville natale sont une

micro-siestes qui lui permettent de gérer

elle laisse à terre ses trois enfants et son

religion !

sa fatigue. Une autre spécificité du métier

mari Pierre. Aussi cela lui demande une

Autre passion, les voitures, la vitesse ; aussi

d’hôtesse de l’air est qu’elle peut faire

réelle organisation logistique. Même si

rien d’étonnant à ce qu’elle ait fait le Rallye

ses achats dans le monde entiers lors des

aujourd’hui Christelle est à nouveau en

des Gazelles il y a quelques années. « Un

escales. « A New-York, il y a ce magasin

couple, elle vit toujours avec une valise

souvenir exceptionnel, une complicité avec

Photo : Nathalie Tranchant

RERENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTRE

STEMP LIMOUSIN N°42 - JUIN 2020 - 25


RENCONTRE

Photo : Nathalie Tranchant

RERENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTRE

ma co-pilote, une aventure humaine que je

grandes toiles colorées qui représentent

ses tableaux, réalise un autre de ses rêves

souhaite revivre et qui s’est terminée par

ses voyages. Cela lui a permis de s’évader

en prenant des cours de pilotage d’avion

un enchaînement de trois bains pour retirer

pendant sa convalescence et de partager

et ne pense qu’à une chose ; remplir ses

la couche de poussière que j’avais sur le

cet art avec ses enfants (Carla, Louis et

valises et endosser son costume d’hôtesse

corps » nous raconte Christelle avec son

Liz, respectivement 22, 14 et 8 ans). « J’ai

de l’air avec son plus beau sourire pour les

grand sourire.

toujours besoin de faire quelque chose,

prochains passagers qu’elle aura le plaisir

Christelle est toujours entre deux portes,

d’avoir des projets, sinon j’ai la sensation

d’accueillir.

mais parfois à trop tirer sur la corde, le

de ne servir à rien. Cependant durant ma

Nous espérons que votre voyage en

corps demande une pause. Ce sont ses

pause professionnelle pour recouvrer ma

compagnie de Christelle a été agréable et

cordes vocales qui ont décidé pour elle

voix, puis le temps du confinement, j’ai eu

nous vous remercions d’avoir choisi sa

il y a quelques mois. Aphone pendant de

plaisir à retrouver une vie plus terre à terre,

compagnie.

longues semaines, plus moyen de travailler.

à me replonger dans les livres de cuisine, à

S’en est suivi le confinement national.

être maman, femme, épouse au quotidien, à

Alors pour ne pas tourner comme une

me ressourcer en pratiquant le Reiki » !

lyonnaise en cage, Christelle a ressorti ses

Mais ce qui fut une parenthèse dans sa

pinceaux bien rangés depuis ses 18 ans.

vie professionnelle ne reste qu’une pause,

Comme pour le vélo elle n’a rien perdu

car déjà Christelle reprend son envol avec

de son talent et peint de magnifiques

différents projets. Elle prépare des expos de

26 - JUIN 2020 - STEMP LIMOUSIN N°42

Nathalie Tranchant


REPORTAGEPATRIMOINEREPORTAGEPATRIMOINEREPORTAGEPATRIMOINEREPORTAGEPATRIMOINEREPORTAGE

LE MYSTÈRE DU CLOCHER DISPARU

Dans les fumées des locomotives ?

A

u hasard des promenades en ville, en remontant la rue Aristide Briand, je découvre une curieuse église sans clocher. Un panneau indique « Paroisse Saint Paul-Saint Louis ». Je lève les yeux : on dirait un gigantesque vaisseau de granit. Une statue de Saint Martial me tient compagnie sur le parvis. Sur la façade grise, de jolies plaques colorées donnent à l’ensemble un air contemporain et me font presque oublier… « l’absence ».

la multiplication des grèves (et conduiront à la fondation de la CGT en 1895). L’évêque de Limoges, Monseigneur Duquesnay n’entend pas perdre la moindre de ses ouailles et dès 1870, met en place la construction de quatre paroisses qui viendront parfaire le maillage cultuel catholique de la cité porcelainière : Saint Joseph, Sainte Valérie, le Sacré Cœur et Saint Paul-Saint Louis.

La construction de l’édifice commence, les travaux vont bon train (normal, nous sommes près de la gare) et le petit clocher de gauche est voué à Saint Paul. Il restera orphelin : le clocher principal destiné à Saint Louis ne sera jamais érigé faute de deniers. Laissons la parole à Georges Emmanuel Clancier : « ...un peu en Mon côté Inspecteur Dumontel voit retrait se dresse immédiatement là l’occasion de faire travailler l’Église Saint Paulses petites cellules grises afin de partager Saint Louis : une avec les lecteurs de Stemp les résultats de ses façade aveugle de brillantes recherches. On intitulera cela « Le granit gris dont les Mystère du Clocher Disparu » et on convoquera moellons dépassent le colonel Moutarde dans la sacristie. Ou plutôt, sur l’un des côtés, pour plus de sureté, Georges Emmanuel Clancier car l’argent a et Laurent Bourdelas qui ont grandi à l’ombre de manqué pour élever cette construction étonnante. le clocher qui devait jouxter l’édifice … Car en fait de mystère, j’en suis pour mes frais, Le clocheton de il n’y a pas eu de drame ici. gauche, c’est celui de Saint Paul … Saint Louis, lui, qui devait avoir le grand clocher n’en a pas eu du tout ». Aussitôt, le grand-père de Georges imagine en Eh bien, il n’y a pas eu de clocher. Jamais. riant les deux saints occupés à se disputer à ce L’histoire de Saint Paul-Saint Louis est liée au sujet, et on le suit aisément dans cette image développement de la ville, et du quartier de la facétieuse. gare. Loin des lieux de cultes, les cheminots L’Église échappe pourtant à la loi de séparation de l’église et de l’État de 1905. Le curé de auraient pu oublier un peu la religion, surtout l’époque sentant le vent tourner, cède l’édifice à en ces temps de protestation ouvrière qui voient Aussitôt, mon imagination se met à cavaler : que s’est-il passé ? Où est la flèche majestueuse qui aurait dû s’élever vers les cieux ? Quel destin funeste a privé de refuge d’innombrables moineaux, et de repère d’innombrables fidèles ? Y aurait-il eu un incendie ? La guerre aurait-elle eu raison de la foi ?

Alors, où est donc passé le clocher de Saint Paul-Saint Louis ?

une famille qui s’engage à le restituer dès 1907 au diocèse après la promulgation de la loi. Les murs gris de l’Église dont la teinte est obscurcie par les fumées des locomotives proches vont rythmer la vie des cheminots au travers des messes et des activités de patronage, car les animations et les kermesses sont l’occasion pour tous de se retrouver en famille et entre amis. L’écrivain et poète limougeaud Laurent Bourdelas se souvient avec émotion de son enfance dans ce quartier attachant « Mes copains n’étaient pas tous catholiques acharnés. Mais ils appréciaient les animations proposées par le patronage de la paroisse ». Aujourd’hui, elle n’est plus toute grise, cette église ! Elle vit intensément au rythme des messes et des concerts. Dehors, des plaques de couleurs vives ornent la façade et font oublier le « vide » sur le toit. Elles répondent aux teintes chatoyantes des vitraux de Francis Chigot, le maître verrier limougeaud qui décora et restaura tant de prestigieux édifices. Quand on la regarde bien, elle est tellement atypique qu’elle en devient non pas jolie, mais comme un visage dont on dirait qu’il ne laisse pas indifférent. Avec toutes ces couleurs, elle me fait penser à Frida Kahlo : des traits durs mais une explosion de vie multicolore qui interroge et interpelle. Et vous, qu’en pensez-vous ? Carine Borie MES SOURCES D’INSPIRATION Georges Emmanuel Clancier : l’Enfant double (1984) Le Populaire du Centre du 21/11/2018 « Laurent Bourdelas raconte sa rue Aristide Briand » STEMP LIMOUSIN N°42 - JUIN 2020 - 27


LE CHEF DANS VOTRE MAISON

Les Pradines Traiteurs également à Domicile

Une demande en mariage ? Un dîner romantique? Un repas d’affaires avec vos clients ? Un apéritif dînatoire entre amis ? rofitez de vos convives, évitez les allers-retours en cuisine et mangez avec eux ! Les Pradines Traiteur vous propose son service de « Chef à Domicile ». Un concept qui fait déjà saliver et rêver à une soirée où l’on n’a plus qu’à s’assoir. Le cuisinier s’occupe de tout, de l’achat des ingrédients à la cuisine ainsi qu’au service puis au nettoyage. De l’entrée au dessert, des mets joliment dressés et savoureux raviront vos invités. Le chef vous concocte un délicieux repas élaboré avec des produits frais et de saison. Il n’y a pas de cuisine impossible, le chef s’adapte à toutes les configurations de cuisine. Vous voulez dîner dans une totale intimité, les plats peuvent être dressés et réchauffés en quelques minutes par vos soins. Si vous préférez une prestation de A à Z, aucun souci, le Chef peut préparer la décoration et le dressage de la table, les accords mets & vins et effectuer un service soigné. Accessible, on se l’offre pour une jolie occasion, pour épater les amis mais c’est aussi une idée gourmande de cadeau !

P

1 ZAC Jean Monet - 87920 Condat-sur-Vienne Tél. 05 55 06 38 78 - www.lespradines.com

z-moi !

o u sin

pe

ST avec l’app

im

Sna

PUBLIREPORTAGE

REPORTAGEENTREPRISEREPORTAGEENTREPRISEREPORTAGEENTREPRISEREPORTAGEENTREPRISEREPORTAGE

EMP

l


REPORTAGEHISTOIREREPORTAGEHISTOIREREPORTAGEHISTOIREREPORTAGEHISTOIREREPORTAGEHISTOIREREPORTAGE

UN KIBBOUTZ EN CORREZE

Étape pour la Terre Promise

Dans les années 1930, avec la montée du nazisme, les droits civiques des juifs allemands et d’Europe centrale se réduisent jour après jour. L’APPEL DU BARON DE ROTHSCHILD Le baron Olivier de Rothschild est alors l’un des membres les plus éminents d’une célèbre dynastie bancaire et financière, également administrateur de plusieurs compagnies de chemins de fer européennes. Fondateur du Comité national de secours aux réfugiés allemands victimes du nazisme, il décide d’aider les persécutés à fuir et à faire leur « alyah », terme hébreu signifiant « montée » et désignant le retour des juifs en Terre promise. L’objectif : les préparer à la vie du kibboutz, ces fermes collectivistes développées par le mouvement sioniste depuis la fin du XIXe

siècle. Il lance un appel pour louer un terrain susceptible d’accueillir son projet. Les offres pleuvent, car son nom est bien connu, et les paysans sont quasi-assurés de trouver là un bon payeur. Le choix du baron s’arrête sur les 75 hectares et la ferme de M. Verlhac à JugealsNazareth en Corrèze, en raison de l’isolement du village, de la fertilité des terres et probablement, en raison du clin d’œil patronymique. Il fonde alors début 1933 le premier et le plus grand des kibboutz de France, baptisé « Ma’har ou Machar » que l’on traduit de l’hébreu par « demain ». Il s’appuie sur Hehaloutz, organisation sioniste créée en 1905, pour enseigner aux futurs élèves les bases de l’agriculture et l’hébreu, pour qu’ils puissent partir s’installer dans les kibboutz de la Palestine alors sous mandat britannique.

DES INTELLECTUELS, PAYSANS COURAGEUX

Les conditions de vie sont spartiates et la communauté s’autorégule. Pour la plupart âgés de dix-huit à vingt ans, issus de milieux bourgeois et cultivés, les résidents consacrent en moyenne six mois à apprendre à cultiver le sol et à élever du bétail. Puis on leur enseigne à se défendre ; munis de bâtons ou d’arcs, ils s’entraînent au maniement des armes. Avec pour seule langue commune le yiddish, ils étudient également l’hébreu, indispensable pour pouvoir débarquer en Palestine. Les registres de la mairie gardent les traces des nombreux mariages blancs pour la plupart - nécessaires à l’obtention d’un livret de famille permettant la circulation sur le territoire palestinien. « Les jeunes vivaient chichement, ils Les « kibboutzniks » vivent en vase clos, suivant avaient fabriqué des meubles avec des un rythme quasi militaire. Pendant deux ans, planches, aménagé des greniers, restauré des ils seront entre 500 et 800 (les estimations toitures, travaillé dans diverses fermes de la sont floues, car les pensionnaires n’étaient commune… », a raconté Lucien, le fils du pas recensés) à féconder 75 hectares de terres. propriétaire de la ferme. L’été, quand l’eau Des Allemands d’abord, puis des Autrichiens, du puits vient à manquer, ils parcourent des des Polonais, des Hongrois, des Russes, des kilomètres pour remplir des seaux à une source, Tchèques, des Néerlandais. Le lieu accueillera au bas d’un ravin. Ils deviennent rapidement aussi quelques Français. familiers aux habitants de la région auxquels ils vendent les produits de la ferme sur les marchés et en fréquentant les bals, en fin de semaine.

Photos : Yannick C. Photographie.

D

u séjour de centaines de jeunes juifs voulant quitter l’Europe et l’antisémitisme grandissant, seules une plaque et une stèle présentes dans ce bourg à 10 km au sud de Brive-La-Gaillarde rappellent l’histoire incroyable de Jugeals-Nazareth, en Corrèze.

EN SHORT, ELLES TRAVAILLENT LE DIMANCHE ! L’intégration dans la région est compliquée ; des liens forts se nouent avec des Corréziens mais le rejet fait aussi partie de cette cohabitation. Beaucoup ont vu d’un mauvais œil ces jeunes, parlant une autre langue, célébrant des fêtes différentes, aux mœurs politiques et culturelles très différentes. Les filles portent des shorts, font le même travail que les hommes et les dortoirs sont mixtes. Chez les plus conservateurs, on s’indigne de constater qu’ils chôment le samedi et travaillent le dimanche. Et les critiques pleuvent, d’autant plus que l’exploitation agricole fonctionne bien, que les récoltes sont fructueuses et que les jeunes vendent même les excédents au marché de Brive-la-Gaillarde. Une concurrence très STEMP LIMOUSIN N°42 - JUIN 2020 - 29


D’AUTRES KIBBOUTZ « FRANÇAIS » Le mot kibboutz évoque immédiatement les expériences communautaires israéliennes du début du XXe siècle. Peu de gens savent que la France en a accueilli quelques-uns dans les années 1930. En Haute-Garonne notamment, deux expériences communautaires ont existé entre 1934 et 1936 du côté de Montaigut-sur-Save et de Plaisance-du-Touch. Cette histoire méconnue des kibboutz en HauteGaronne, c’est Joël Guyonneau, historien amateur, qui l’a exhumée au cours de recherches historiques. Passionné d’histoire, ce retraité de France Télécom a débusqué une mine d’informations sur le sujet après plusieurs mois de recherches. Cellesci révèlent que des dizaines de jeunes gens, femmes et hommes, âgés d’une vingtaine d’années ont vécu en communauté pendant plusieurs mois dans les dépendances de fermes, s’adonnant à des travaux agricoles.

jeunes candidats à l’exil. L’expérience communautaire prendra fin au bout d’une année Les propriétaires des langue allemande ». environ, probablement pour fermes qui accueillaient La mixité des apprentis des raisons économiques les jeunes avaient signé un agriculteurs, et les shorts à Plaisance-du-Touch, et contrat avec Hechaluz (Les des filles provoquent en raison de difficultés pionniers), un mouvement les commentaires des de jeunesse sioniste fondé villageois, selon l’historien. législatives à Montaigut. Après la fermeture de leur en 1905. « Celui-ci avait Si la plupart des « colons kibboutz, certains jeunes mis en place un système de » installés en Hautes’installeront dans un placement des jeunes dans Garonne sont en effet des kibboutz du Gers, à côté le monde entier », explique intellectuels, peu aguerris d’Aignan. La plupart de Joël. On sait peu de choses aux travaux manuels, ces pionniers parviendront sur ces jeunes migrants. leur agenda laisse peu de à s’installer en Palestine. Fuyant les persécutions place à l’oisiveté. « La antisémites d’Allemagne matinée était consacrée à la Contrairement à leurs et d’Europe de l’Est, ils gymnastique et aux travaux proches restés en Europe, ils échapperont donc à la étaient en transit en France, agricoles. L’après-midi, attendant leur visa pour ils passaient encore quatre Shoah. la Palestine. La presse de à cinq heures à faire des Selon Joël Guyonneau, l’époque n’est pas tendre travaux agricoles. Le soir, envers eux et les soupçonne ils apprenaient l’hébreu », six kibboutz existaient en France : deux en d’espionnage. En novembre raconte le chercheur. Haute-Garonne (à 1934, un journaliste Le travail de la vigne à s’interroge : « que font-ils Plaisance-du-Touch et celui Montaigut-sur-Save et à si près de l’aérodrome de la terre à Montaigut-sur- Plaisance-du-Touch), un militaire de Francazal ?». Save ont un objectif précis. dans le Gers (Château de Le mois suivant, le journal « Ils devaient prouver qu’ils Gô à Bouzon-Gellenave), évoque ces Allemands « savaient être autosuffisants les autres se trouvant en Corrèze (à Jugealsvivant dans la promiscuité afin d’obtenir un visa » la plus totale », des explique l’amateur éclairé. Nazareth), en Indre (au Château de la Borde de pharmaciens, avocats ou L’organisation Hechaluz Joué-les-Tours) et en médecins « passant leur réalisait en effet des Moselle (ferme d’Altwas). temps à explorer le pays, bilans deux à trois fois à faire des photos et des par an en se rendant sur dessins ». Des colons « les lieux, pour informer Source « La Dépêche du Midi », sommairement vêtus » et les autorités britanniques publication du 25/08/2019. « exécutant des chants en des compétences des

Photos : Yannick C. Photographie.

froidement accueillie par les Corréziens qui peu à peu boycotteront leurs produits. Ces jeunes juifs « allaient au marché de Brive-la-Gaillarde. Ils faisaient les marchés trois fois par semaine. Ils se nourrissaient des retours de marché. Quand il restait des légumes, ils mangeaient, quand il n’y avait plus de légumes, ils buvaient de l’eau. Ils étaient courageux », se souvient Lucien Verlhac.

Le sous-préfet va alors se livrer à un véritable acharnement contre les résidents du Kibboutz corrézien. Les gendarmes sont dépêchés plusieurs fois par semaine, pour contrôler leur situation aux regards des lois sur le séjour des étrangers. Le kibboutz se trouve vite dans une impasse administrative, car au printemps 1935, après une campagne de presse antisémite d’extrême-droite sur laquelle s’appuie le préfet Roger Dutruch (plus tard suspendu de ses fonctions puis UN ACHARNEMENT POLITIQUE jugé et fusillé le 28 septembre 1944 Leur orientation politique de gauche, voire pour collaboration révolutionnaire, représente aussi et surtout un et trahison), une danger pour les autorités. L’afflux de réfugiés injonction préfectorale allemands, dès 1933, fait en effet craindre une de fermeture est concurrence pour la main-d’œuvre nationale. prononcée. Les La France réduit son accueil de réfugiés en interventions autorisant l’établissement de cartes d’identité favorables de Henry pour les juifs allemands et en considérant que les de Jouvenel, ancien autres peuvent rentrer librement dans leur pays sénateur de Corrèze, d’origine. Or nombre des jeunes paysans juifs se demeurèrent vaines. trouvent être des apatrides.

LA TERRE PROMISE L’initiative du baron Rothschild, peu soutenue par les institutions israélites de France, s’achève, et les derniers résidents de Machar émigrent au kibboutz Ayelet Hashahar, en Palestine mandataire. Là-bas, ils participent à la fondation de AyeletHaShahar (La biche de l’aurore, en hébreu). Situé au nord de la Terre d’Israël, ce kibboutz est devenu depuis une entreprise agricole importante qui offre des formules touristiques. Situé près de la ligne d’armistice avec la Syrie, ce kibboutz avait été créé sur des terres achetées dès 1892 par la Jewish Colonization Association (ICA). Les premiers pionniers s’y étaient installés en 1915. Des enfants et petits-enfants des pionniers du kibboutz corrézien y vivent encore. Le 23 juin 2013, une stèle a été inaugurée et une plaque commémorative dévoilée dans le village de Jugeals-Nazareth en souvenir du kibboutz « Machar ». Jean-Marc Tranchant

Nos sources principales : Neila Beyler, « Machar, un kibboutz au cœur de la Corrèze », Le Point,‎ 11 août 2015 « Nazareth terre promise en Corrèze », Documentaire de 52 min par Jean-Michel Vaguelsy, diffusé le 13 février 2017. Coproduction : France Télévisions - France 3 Limousin / Armoni Productions / Aller-Retour Productions avec la participation du CNC et le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

JUGEALS-NAZARETH Commune d’un millier d’habitants, située dans l’aire urbaine de Brive-la-Gaillarde, Jugeals-Nazareth est arrosée par le ruisseau de Planchetorte et par la Couze qui y prennent leurs sources, et bordée au sud-est par la Tourmente. Jugeals-Nazareth est issue de l’union de la commune de Jugeals et du lieu-dit de Nazareth en 1924. Jugeals était une paroisse ancienne devenue commune lors de la Révolution et Nazareth un lieu-dit de la commune de Turenne, très proche de Jugeals. Cette proximité amena ses habitants à demander leur rattachement à Jugeals pour plus de commodité, la mairie étant de l’autre côté de la route alors que celle de Turenne était à six kilomètres. Les habitants du néolithique ont peuplé le territoire de la commune de Jugeals-Nazareth ; des fouilles ont été pratiquées et ont permis de découvrir des dolmens et des emplacements d’anciennes bâtisses. Jugeals-Nazareth tiendrait son « Nazareth » du temps des croisades au Moyen Âge, lorsque Elie de Malemort, à son retour de la première croisade, décida de donner le nom de Nazareth à cette bourgade, pour bénir et aider les nombreux lépreux qui y vivaient dans une léproserie présente à l’époque. 30 - JUIN 2020 - STEMP LIMOUSIN N°42


o u sin

z-moi !

ST avec l’app

im

Sna

pe

EMP

l


REPORTAGEREPORTAGEREPORTAGEREPORTAGEREPORTAGEREPORTAGEREPORTAGEREPORTAGEREPORTAGEREPOR

L’HÔTEL PARTICULIER DU

Docteur Périgord à Limoges L’hôtel particulier du 31 avenue de la Libération à Limoges a été construit pour le Docteur Pierre-Eloi Périgord, par l’Agence parisienne Perret frères de 1934 à 1935.

surmonté d’un entablement à denticules. Elle est percée de six travées de baies rectangulaires soulignées d’un chambranle saillant et de hauteurs différentes selon les niveaux. Celles du premier étage sont de hautes portes-fenêtres ornées de sobres garde-corps en ferronnerie. Les deux travées de gauche sont réunies en une seule porte-fenêtre, formant logette, couverte

N

é à Limoges en 1894 d’un père

amicales. Le chantier est terminé en 1935.

médecin, Pierre-Eloi Périgord

Le docteur Périgord est déporté en 1943 et la

s’adresse dans un premier temps

maison occupée par la milice. Il meurt à Paris

à l’architecte décorateur limougeaud Pierre

d’une corniche droite fortement saillante surmontée d’une boule, dont la symbolique était certainement souhaitée par le maître des lieux.

en 1960.

Chabrol qui réalise un avant-projet. C’est pourtant à l’entreprise Perret frères, qu’il

Situé au cœur du centre-ville de Limoges, l’hôtel

commande la construction de son hôtel

particulier du docteur Périgord de plan carré

particulier devant abriter son domicile et son

est construit en béton, les pignons et chaînes

cabinet de consultations. En effet, son épouse,

d’angle étant en maçonnerie de pierres. Mitoyen

née Thérèse Baillas, a travaillé rue Raynouard à

des deux côtés, il comporte trois niveaux

Paris où se trouve au n°51 le siège de l’agence

d’élévation sur un niveau de cave. Il est couvert

Perret frères depuis 1933 et surtout au 7ème

d’un toit-terrasse. La façade sur rue est animée

étage le domicile de M. et Mme Auguste

horizontalement par de simples bandeaux qui

Perret avec lesquels elle entretient des relations

soulignent chaque niveau, le dernier étant

32 - JUIN 2020 - STEMP LIMOUSIN N°42

Merci à Monsieur Lombard, de nous avoir permis de photographier sa maison, hôtel particulier du Dr Périgord.


RTAGEREPORTAGEREPORTAGEREPORTAGEREPORTAGEREPORTAGEREPORTAGEREPORTAGEREPORTAGEREPORTAGE

L’Agence PERRET FRERES L’agence d’architectes et entreprise de travaux publics et particuliers Perret frères est composée d’Auguste Perret (1874-26 février 1954) et Gustave Perret (1876-1952), architectes, et de Claude Perret (1880-1960), entrepreneur. C’est l’une des plus importantes agences de la première moitié du XXe siècle : avant la Seconde Guerre mondiale, sa notoriété internationale dépasse celle de Le Corbusier. Tout au long de leur carrière – des années 1890 à 1954 –, Auguste et Gustave Perret poursuivent la recherche d’un nouveau classicisme, fondé sur l’usage du béton armé, matériau encore expérimental au début de la période. Leurs premières œuvres significatives sont l’immeuble du 25 bis, rue Franklin (Paris 16e, 1903) et le garage de la rue de Ponthieu (Paris 8e, 1906). Appelés comme entrepreneurs pour

la construction du théâtre des Champs-Élysées, ils reprennent le projet élaboré par Henry Van de Velde. Leur projet est exécuté en 1913, sur la base d’une ossature en béton armé apparente dans les poteaux de la salle. Ils approfondissent leur expérience dans une série de bâtiments industriels. Leur maîtrise technique s’illustre brillamment en 1923 avec l’église du Raincy, surnommée la «Sainte-Chapelle du béton armé», et dans une série d’autres constructions, notamment l’église de Montmagny (1925), la tour d’orientation pour l’Exposition de la houille blanche de 1925 à Grenoble. Parallèlement, les Perret construisent des habitations, villas ou ateliers d’artistes. Ils ne cherchent pas à renouveler l’espace de la maison ; comme dans leur immeuble-agence rue Raynouard (1930-1933), à l’allure classique, le travail porte sur l’exactitude des proportions et sur la décomposition systématique des murs en éléments portants et remplissage. Pour le Mobilier national (1931), ils conçoivent un bâtiment unique autour d’une cour d’honneur fermée par une colonnade, donnant ainsi une

fonction représentative à un édifice surtout utilitaire. Avec le Musée des travaux publics (1937, aujourd’hui Conseil économique et social), ils parachèvent leur travail de formulation, définissant une sorte d’ordre architectural spécifique au matériau et réalisant l’idéal du «monument parfait» que définit Viollet-le-Duc dans sa lecture rationaliste du temple grec : la structure coïncide avec l’apparence, mettant la construction en représentation. Après la guerre, de 1945 à 1954, l’agence réalise encore quelques opérations importantes avec une dimension urbaine : la gare d’Amiens (19421958), le campus du CEA à Saclay (1948-1953) et surtout la reconstruction du Havre (1945-1960), qu’Auguste Perret dirige en tant qu’architecte en chef. Auguste Perret est également professeur, chef d’atelier à l’École des beaux-arts : il devient le chef de file d’une «école» très reconnaissable dans les années 1950 et 1960 en France et à l’étranger. Membre élu de l’Académie des beauxarts, en 1942, il est le premier président de l’Ordre des architectes en 1941.

Début juin 1921, la foudre incendie la flèche du

travaille, je le cisèle […], j’en fais une matière

clocher de l’église Saint-Julien à Saint-Vaury et

qui dépasse en beauté les revêtements les plus

une partie de la toiture. Datant du XIIIe siècle,

précieux ».

ce clocher avait été complètement restauré en

En 1924, les travaux de structure sont achevés.

1869.

Moins de deux ans plus tard, une toiture en

En 1923, le Conseil municipal contacte l’agence ardoises recouvre la voûte apparente en béton. Les lanterneaux qui devaient éclairer la nef et le parisienne Perret frères, réputée pour ses réalisations modernes en béton armé. Pourquoi

chœur sont toujours visibles de l’intérieur.

le choix de ces architectes et entrepreneurs ? Il

L’église de Saint-Vaury représente ainsi un rare

se dit qu’ils auraient eu des attaches familiales dans la Creuse. Il est vrai que leur grand-père était carrier et que leur père, tailleur de pierres, avait créé l’entreprise familiale.

exemple d’union entre l’architecture médiévale et celle du XXe siècle et est inscrite le 7 octobre 2004 à l’inventaire des Monuments Historiques. Voici la description que donne du clocher la Direction Régionale des Affaires Culturelles

Plus beau que la pierre

dans le livret « Architecture et patrimoine du

Auguste et Gustave Perret proposent

est formée de quatre ailerons élancés en béton

évidemment un clocher et une voûte en béton

armé. Les angles paraboliques qui constituent

armé pour l’église. Cette solution audacieuse

la seule élévation du clocher ne sont plus

(mais à la mode du moment) est également

reliés entre eux que par des claustras et le seul

plus économique qu’une reconstruction

élément coloré qui subsiste d’une structure

traditionnelle en bois. Elle est acceptée par le

conventionnelle est l’édicule en briques qui

Conseil municipal, puis par le préfet fin 1923.

abrite les cloches ».

Auguste Perret justifiait ainsi leurs choix :

Photos : Hélène Peyrot et Stemp Magazine.

LES FRÈRES PERRET EN CREUSE

XXe siècle en Creuse » en 2015 : « La flèche

Jean-Marc Tranchant

« Mon béton est plus beau que la pierre. Je le Église Saint-Julien à Saint-Vaury STEMP LIMOUSIN N°42 - JUIN 2020 - 33


VOYAGES

TOURISME

VOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVO

©AdobeStock

2 destinations de rêve

SÉJOURS AUX PORTES DU LIMOUSIN

Ce vaste territoire est propice aux amoureux de la nature, aux sportifs...

Partir en vacances cette année et découvrir un des pays les plus riches : la France. Nous avons la chance d’avoir près de chez nous la montagne, la mer, la campagne, des villes historiques ou modernes, l’art, la culture sans oublier la gastronomie… Les horizons de ces prochains mois seront peut-être proches mais seront aussi forts pour les yeux ! Près de chez vous, vous découvrirez, pourquoi pas, les Volcans d’Auvergne, la chaîne des Puys et la faille de Limagne qui sont inscrites depuis 2018 comme site naturels à l’UNESCO. Ce n’est pas moins de 80 volcans « endormis » qui composent cet ensemble situé à cheval entre le Puy de Dôme et le Cantal. En plus des volcans, les monts d’Auvergne proposent une multitude de

34 - JUIN 2020 - STEMP LIMOUSIN N°42

lacs et de cascades, un retour au calme, des paysages magnifiques, une faune et flore préservées. Avec 300 km de sentiers balisés, chacun trouvera son intérêt, entre itinéraire en VTT, balade en famille, course à pied et GR. Vous pourrez même vous envoler au-dessus des volcans, en parapente, pour avoir une vue exceptionnelle sur la chaîne des Puys. Pour découvrir l’histoire de la Terre et ses mystères, Vulcania vous ouvre ses portes pour des expériences uniques sur les volcans et les phénomènes naturels de la planète. Remontez le temps et découvrez aussi toute l’histoire du volcan de Lemptégy au détour de paysages à vous couper le souffle. Revivez sur 30 000 ans le lien qui unit les hommes à ces magnifiques volcans. Du Puy de Dôme aux stratovolcans du Cantal en passant par le Mont Dore, le territoire offre une quiétude et un grand bol d’air. Cette région est aussi surnommée le «château d’eau de la France», indissociable des reliefs volcaniques, les eaux minérales de la région sont réputées pour leur minéralité unique, de l’emblématique Volvic à la pétillante

Châteldon. Les eaux thermales d’Auvergne ont, quant à elles, connu leur essor au XIXe siècle. Elles sont exploitées pour leurs vertus curatives depuis la Gaulle romaine, usage dont subsistent de nombreux vestiges comme les grottes du Cornadore. Au-delà du vaste territoire naturel, la région des volcans est aussi une carte d’histoire. Lieu mythique gallo-romain, le Puy de Dôme abrite le plus grand temple de montagne du IIe siècle, le plateau Gergovie, témoin de la victoire de Vercingétorix sur Jules César. Dès le Xe siècle, d’importants pélerinages nécessitent la construction de vastes édifices, sonnant l’âge d’or de l’art roman en Auvergne. A l’apogée de la féodalité, la région se couvre de châteaux témoignant de l’autorité de la noblesse, mais aussi de forts villageois. La forteresse du Rocher de Carlat, jadis appelée « la plus formidable citadelle de tout le midi de la France » est un vestige de cette époque. Il ne faut pas oublier la qualité nourricière de ce territoire, les plaisirs gourmands, les plats traditionnels et emblématiques (truffade, pounti…), une cuisine riche, savoureuse et


passerez par des villages pittoresques comme Laroque Gageac, Domme, des sites préhistoriques avec Lascaux et Les Eyzies, des forteresses médiévales, Castelnaud, Beynac-et-Cazennac… Bien plus que son patrimoine, la Vallée de la Dordogne possède des paysages remarquables dans des cadres idylliques propices à des activités de pleine nature comme le canoë, l’escalade, la randonnée ou baignade en rivière… La gastronomie est un art de vivre, généreuse et gourmande, les tables sont nombreuses et proposent des produits d’excellences : truffes, foie gras, confits de canards, sans oublier son vin de noix spécialité locale et autres gourmandises.

Pendant la belle saison, d’autres curiosités et sites de contrées proches sont aussi à découvrir. Tout autour de nous, la nature s’est déployée durant ces derniers mois et notre enthousiasme à la redécouvrir devrait nous pousser à en prendre bien soin. -moi z

!

ST

EMP

Agence de voyages dans le hall de l’aéroport PARKING OFFERT LORS DE VOS VISITES EN AGENCE

o u sin

pe

● RENSEIGNEMENTS & RESERVATIONS FITOUR Voyages 81 avenue de l’aéroport 87100 LIMOGES www.fitour-voyages.com limoges@fitour-voyages.com 05 55 43 30 35

im

Sna

Les vieux logis, les tours et les oratoires dégringolent le long de la falaise escarpée sous le fin donjon du château et des sept sanctuaires.

rustique, mais aussi gastronomique et essentiellement conviviale. Autre terrain de jeu pas si éloigné, la Vallée de la Dordogne. En premier lieu, nous rentrons dans un patrimoine historique, un voyage dans le temps millénaire où les Hommes ont laissé les traces de leur passage que nous pouvons encore admirer dans les grottes, comme celles très célèbres de Lascaux. Par la suite, cette région a continué son expansion qui en fait aujourd’hui un des patrimoines les plus riches et exceptionnels avec des châteaux églises, bâtisses, villages médiévaux sans oublier cinq des Plus Beaux Villages de France : Collonges-la-Rouge, Curemonte, Autoire, Carennac et Loubressac. Vous ne pourrez pas manquer la cité sacrée de Rocamadour. Cette dernière est parmi les destinations préférées de France, rocher miraculeux, recueil d’histoires, de croyances et de légendes, sanctuaire de la Vierge noire, lieu de pélerinage, Rocamadour c’est surtout l’un des sites les plus extraordinaires qui soit. Il faut sillonner les routes pour se rendre compte de la richesse de cette partie du Périgord, en partant de Sarlat vous

©Fotolia

OYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGES VOYAGESVOYAGE

l

avec l’app

STEMP LIMOUSIN N°42 - JUIN 2020 - 35


A VOIR

CULTURECULTURE CULTURECULTURE CULTURECULTURE CULTURECULTURE CULTURECULTURE CULTURE

LES HORIZONS PERDUS La plateforme de création est investie par ce projet développé pour la Cité internationale de la tapisserie, qui avait connu une première étape de recherche-résidence soutenue par l’association Lainamac et la Ville de Felletin au sein de l’Église du Château de Felletin, en février-mars 2019, et qui avait abouti à une première pièce monumentale : « Ceci est mon corps ». Les Horizons perdus est une installation textile monumentale, à caractère architectural, qui permet de rentrer au cœur des arts tissés. L’artiste plasticienne, Delphine Ciavaldini, a installé une vaste pièce textile qui a pour motif « le tissage au sein de l’habitat, ses champs d’usage et de représentation ». Les matériaux utilisés (fils, laines, soieries, bobines, cantres, embrases, tapis, tapisseries, cartons, calques, flûtes, etc.), sont issus du recyclage, et ont été récoltés sur plusieurs années dans un rayon de dix kilomètres autour de la Cité internationale de la tapisserie à Aubusson. L’installation tente une digestion des usages tissés et les propose en une galerie de totems, présences mythologiques qui nous accueillent. Les totems s’intègrent peu à peu à un large espace de tissage tridimensionnel où l’on chemine à l’intérieur d’une tapisserie. Au cœur des fils, les représentations se multiplient ou échouent, au gré du regard du spectateur.

CITÉ INTERNATIONALE DE LA TAPISSERIE RUE DES ART 23200 AUBUSSON TEL : 05 55 66 66 66  JUSQU’AU 31 AOUT 2020 De 9h30 à 12h & de 14h à 18h, tous les jours, sauf le mardi. 

36 - JUIN 2020 - STEMP LIMOUSIN N°42


CULTURECULTURE CULTURECULTURE CULTURECULTURE CULTURECULTURE CULTURECULTURE CULTURE

SÉLECTION+ PARC ZOO DU REYNOU

EXPO

MICHELE CIACCIOFERA SANS COMMENCEMENT ET SANS FIN graphiques et sculpturales centrées sur la question de la mémoire, de l’archéologie et de la permanence des formes. Tous les jours de 10h à 12h30 & de Michele Ciacciofera. 14h à 17h L’artiste italien Michele Ciacciofera présentera pour la première fois en France une large sélection de ses œuvres

Janas Code (détail), 2016, 57e Biennale de Venise Courtoisie de l’artiste et de la galerie Michel Rein, Paris.

MUSÉE D’ART CONTEMPORAIN DE LA HAUTEVIENNE CHÂTEAU DE ROCHECHOUART PLACE DU CHÂTEAU 87600 ROCHECHOUART TEL : 05 55 03 77 77

DOMAINE DU REYNOU, 87110 LE VIGEN Le parc est ouvert de 10h00 à 19h30 LES LOUPS DE CHABRIÈRES

EXPO

Le Parc Animalier des Monts de Guéret est un site touristique de plein air, d’une surface de 13 hectares. Ici, le visiteur s’improvise observateur naturaliste et approche un animal authentique évoluant dans un milieu sauvage. Une nature protégée et une évasion certaine qui assurent une observation de qualité des différentes meutes depuis des affûts aménagés.

POMCAT Nouvelle exposition est installée jusqu’au 30 juin ! Vous retrouverez les artistes permanents autour des sculptures de Pompon Mielvaque (POMCAT) et des extraordinaires peintures de Patrice Larue. Les normes de sécurité sanitaires, bien que respectées, n’empêchent pas la convivialité que l’équipe à

100 hectares consacrés à la biodiversité animale et végétale. Au parc & zoo du reynou, vous pouvez croiser plus de 250 espèces animales ou végétales dans un cadre paisible et arboré. Les animaux y vivent dans de vastes espaces de liberté. Ils s’y reproduisent et grandissent en parfaite harmonie. Passez une journée différente en faisant connaissance avec nos nouveaux pensionnaires : Tapirs terrestres, Binturongs, Kinkajous, Douroucoulis… et bien d’autres encore !

toujours mise en place. Entrée libre du mardi au samedi, de 14 heures à 18 heures.

JUSQU’AU 30 JUIN 2020 GALERIE CORREZ’ART 4 RUE FÉLIX VIDALIN 19000 TULLE TEL : 05 55 20 76 43

LES LOUPS DE CHABRIÈRES BP 302  23006 GUÉRET CEDEX TÈRRA AVENTURA

EXPO

LE HASARD ET LA NÉCESSITÉ

Exposition de Guy Teste accompagné de Bernard Battu, Laurie-Anne Estaque, Jean Estaque, Pierre Marescau, Irène Morgadinho,

Michel Morichon et Marc Ollivier. C’est une histoire de silence, mais aussi de temps habité. « Risquons une once de débat intérieur à l’initiative de la formule concise, néanmoins foisonnante de Jacques Monod, en regard de notre cher concept de projet, notre opération de consistance », disent-ils.

JUSQU’AU 5 JUILLET Les samedis et dimanches de 15h à 19h à la maison du Tailleu ou sur rendezvous. Entrée gratuite. Respect des normes sanitaires et de distanciation. Pas + de 10 personnes, port du masque bienvenu. LA MAISON DU TAILLEU PLACE DE L’ÉGLISE 23200 SAVENNES TÉL. 05 55 80 00 59 www.lamaisondutailleu.fr

Munis de l’application 100% gratuite, partez à l’aventure sur plus de 400 parcours en Nouvelle-Aquitaine et laissez-vous surprendre par de superbes découvertes ! Des boîtes, appelées « caches », sont dissimulées dans la nature. Le but ? Découvrir leurs emplacements et les trésors qu’elles contiennent ! Dans les caches de Tèrra Aventura vivent les Poï’z, de petits personnages aux caractères bien trempés, présents sous la forme de badges à collectionner.

STEMP LIMOUSIN N°42 - JUIN 2020 - 37


VIP vus ! Nous sommes là où ça bouge ! C’est vous qui créez l’événement, en Limousin ou ailleurs...

CRILL MICHARD

MICHARD

V AND B V AND B

V AND B

SOIREESRESTAURANTSBARSBOITES EVENEMENTSVACANCESVOYAGES SOIREESRESTAURANTSBARSBOITES EVENEMENTSVACANCESVOYAGES...

Photos réalisées t avant le confinemen

CRILL

CRILL MICHARD

MICHARD

MICHARD

MICHARD

V AND B

MICHARD

CRILL

CRILL

MICHARD

V AND B

CRILL V AND B

38 - JUIN 2020 - STEMP LIMOUSIN N°42

V AND B

MICHARD


LES FOLIES

LITTÉrature

TROISLIVRESTROISLIVRESTROISLIVRESTROISLVIRES

et toque ! La Recette du Chef

Damien KRUMHOLTZ

TRANG, FILLE DE LUMIERE DE LUNE

RESTAURANT L’ACOLYTE 3 RUE CHARLES MICHELS, 87000 LIMOGES

Martine Janicot Demaison (Ed. Les Ardents Editeurs) 1979. La petite Trang fait partie de ces milliers de boat-people ballottés entre la mer de Chine et le golfe de Thaïlande. Sa famille fuit le Vietnam pour échapper au régime communiste. Malgré son quotidien misérable et les dangers de la traversée, Trang porte un regard d’enfant sur un monde d’adultes. Le lendemain est incertain. Parviendrat-elle à atteindre la terre promise ? L’espoir d’une vie meilleure sera-t-il réduit à néant ? Bouleversant témoignage, Trang, fille de Lumière de lune entraîne le lecteur dans un véritable périple au-delà des continents, de Hô-Chi-MinhVille, l’ancienne Saigon, jusqu’à Saint-Héand, petite commune de la Loire. Par sa plume d’une grande sensibilité, Martine Janicot Demaison décrit avec justesse les souffrances et les joies de ces hommes et de ces femmes, poussés à l’exode, et offre surtout un formidable message d’espoir.

À LARMES ÉGALES

(Ed. Les Monédières)

Rudi Molleman

(Ed. Mon Limousin)

Quand un crime atroce est commis à Châlus, charmante bourgade du Limousin, les enquêteurs sont loin d’imaginer ce qui les attend. Leurs investigations vont les mener de Bordeaux à Cherbourg, en passant par Bergerac notamment, du Portugal à la Grande-Bretagne, avec l’aide des Brigades du Tigre et de Scotland Yard. Ce roman est entièrement basé sur des faits réels, s’étant déroulés en 1912. L’affaire criminelle, l’une des plus coriaces qu’ait connu le Limousin, marqua profondément les esprits, avec son lot de débordements médiatiques. Grâce à son talent unique de conteur, Rudi Molleman plonge littéralement le lecteur dans une enquête pleine de rebondissements. Depuis plus d’une décennie, Rudi Molleman s’intéresse de près à l’histoire locale de sa région d’adoption. Il lui a consacré différents ouvrages, romans, monographies, guides (sur la Corrèze, le Périgord, la Haute-Vienne...). Sous le pseudonyme Rudi Meunier, il a publié quelques romans, dont Delcouderc & Mérilhou, qui a obtenu le Prix du salon Périgord-Limousin en 2015.

Pour 4 personnes : Pour la tarte • Une pâte brisée • 250g de fraises fraîches • Une branche de verveine citronnée Pour le coulis • 1kg de fraises • 50g de sucre cassonade • Un 1/2 jus de citron

Pour la crème • 1/4 litre de lait • 3 jaunes d’œuf • 50 g de sucre • 25 g de farine • 25 g de maïzena • 2 à 3 feuilles de gélatine • 2 cuil. soupe de crème d’amande

La Pâte : Faire une pâte brisée (ou en prendre une toute faite). Foncer les cercles à pâtisserie ou moules à tartelettes avec la pâte. Cuire la pâte à blanc 20 min (poser une feuille de papier sulfurisé dessus avec et des pois chiches secs pour éviter à la pâte de gonfler). Coulis Fraise/verveine citronnée : Laver, équeuter et couper les fraises en 2 ou 4 morceaux suivant leur grosseur. Dans une casserole mettre une poignée de feuilles de verveine citronnée fraîche. Ajouter les fraises coupées, le jus de citron et le sucre. Laisser macérer quelques heures ou dans l’idéal une nuit. Faire cuire à feu moyen doux en remuant régulièrement. Quand les fraises sont compotées, réduites en purée, stopper le feu et mixer le coulis pour qu’il soit bien lisse. Passer au tamis si nécessaire. A conserver au frais ou au congélateur. Trucs et astuces : adapter la quantité de sucre en fonction de vos fraises, parfois elles sont si sucrées qu’il n’est pas nécessaire ! Garder au frais ou au congélateur le surplus de coulis. Crème à la poudre d’amande : Faire chauffer le lait avec une gousse de vanille fendue en deux et stopper dès l’ébullition. Blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre. Une fois le mélange sucre/jaune bien effectué, ajoutez farine et maïzena ensemble progressivement avec le fouet. Détendre le mélange au fouet avec la moitié du lait et sans faire mousser. Verser l’appareil obtenu dans la casserole contenant le reste du lait et porter à feu doux sans cesser de remuer, au fouet. Lorsque la crème est épaissie arrêter la cuisson. Ajouter la poudre d’amandes. Incorporer les feuilles de gélatine préalablement ramollies dans l’eau froide et essorées dans la crème pâtissière encore chaude. z-moi ! Dressage : Poser les fonds de tarte sur une jolie assiette, les garnir avec la pe crème, déposer les rondelles de fraises dessus. Arroser délicatement avec le coulis. Décorer avec les amandes effilées, quelques feuilles de verveine l citronnée et déguster ! ST EMP o u sin

PETITE POMME

TARTELETTE AUX FRAISES FRAICHES, AMANDES ET COULIS FRAISEVERVEINE CITRONNEE

im

1914-1945 De l’Alsace à l’Auvergne, une histoire, deux familles. 1914, Joseph Wirth porte l’uniforme et le casque à pointe des soldats de l’armée allemande, Albert Gineste celui des médecins militaires de l’armée française. L’un est alsacien, l’autre cantalien. Trente ans plus tard, leurs fils, Pierre Wirth et Jacques Gineste, s’engagent dans la Résistance puis combattent côte à côte et se lient d’amitié au sein de la 1re Division Française Libre. Les trajectoires des pères ennemis pendant la Grande Guerre vont se croiser avec les fils au cours du second conflit mondial.

Sna

Laurent Wirth

avec l’app

Bonne dégustation !

STEMP LIMOUSIN N°42 - JUIN 2020 - 39


o u sin

z-moi !

ST avec l’app

40 - JUIN 2020 - STEMP LIMOUSIN N°42

im

Sna

POUR COMPAGNIE COLIM

pe

EMP

l


ST

avec l’app

im

o u sin

Sna

pe

z-moi !

EMP

l

POUR COMPAGNIE COLIM

Profile for STEMP MAGAZINE limousin

STEMP MAGAZINE limousin n°42  

STEMP MAGAZINE limousin n°42 Magazine gratuit

STEMP MAGAZINE limousin n°42  

STEMP MAGAZINE limousin n°42 Magazine gratuit

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded