__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

MODE CULTURE REPORTAGES SORTIES... À LIMOGES ET +

33

STEMP Magazine limousin n°33 Dec 2018 / Jan 2019 - Modèle : Aude Destour - Habillée par les Galeries Lafayette - Photographe : Stéphane Rayat au Cril Boutique.

DEC 2018 / JAN 2019

EVENEMENTS RENCONTRES CULTURE VOYAGES SORTIR

CORRÈZE

Egletons / Treignac

CREUSE

Joyeu se s Fête s

Chambon-sur-Voueize Evaux-les-Bains

GRAND-LIMOGES Le Palais / Rilhac-Rancon

HAUTE-VIENNE

Saint-Junien / Rochechouart


POUR COMPAGNIE COLIM

Pour Noël OFFREZ-VOUS UNE OPEL !


EDITO Un petit édito qui clôturera cette année, le moment pour nous de faire un bilan de cette année écoulée. Pour ce dernier édito 2018, nous avons décidé de vous parler un peu de nous, notre petite équipe qui s’active tout au long de l’année pour vous apporter des infos, des reportages, vous parler de ce qui fait bouger notre belle région. Une équipe chaque jour sur le terrain faisant des interviews pour les reportages et les photos réalisées par nos photographes pour les illustrer. Des rédactrices et rédacteurs, qui ont toujours à cœur de vous apporter la qualité dans leurs textes, lesquels que sont toujours soumis à la relecture pour ne pas déformer les propos de ceux qui se confient à nous. Une équipe de commerciaux, renforcée cette année avec l’arrivée de Paul en alternance, car Stemp Magazine Limousin ne peut vous être proposé gratuitement que parce que des annonceurs nous font confiance pour leur communication. Et aussi une équipe de bénévoles présents dans différentes taches et pas forcément les plus agréables comme Graziella qui se charge d’une partie de l’administratif depuis plusieurs années et qui surtout nous est devenue indispensable par son amitié et la présence de sa petite chienne TUTU. Il faut compter aussi avec ceux qui nous permettent de mettre en page et d’imprimer ce magazine toujours dans les temps et nos partenaires fidèles sur nos différents évènements. N’oublions pas Victorine, Jean-Marc et Nathalie qui donnent vie à tout cela avec toujours autant de plaisir et cela sous le regard amusé de Gus, le chien toujours aussi impliqué à garder le canapé ! Voilà un éditorial de fin d’année qui va nous mener à la période des vœux. Celui de toute l’équipe Stemp Magazine Limousin est de vous retrouver toujours plus nombreux l’année prochaine, lecteurs, annonceurs futurs lecteurs et futurs annonceurs ! Passez de bonne fêtes de fin d’année et rendez-vous en 2019. L’EQUIPE DE STEMP MAGAZINE Limousin

STEMP Magazine Limousin n°33 DEC 2018 / JAN 2019 Modèle : Aude Destour Photographe : Stéphane Rayat Maquillage : Institut SEPIA Habillée par les Galeries Lafayette Lieu : Le Cril Boutique

Le Petit Train touristique de Limoges

sommaire

14 RENCONTRE Didier Jamot

STEMP Magazine Limousin n°33 - Dec. 2018 / Jan. 2019 Direction de Publication : Nathalie Tranchant Commercialisation : Victorine Baccounnaud /Nathalie Tranchant / Paul Mathieu Coordination de publication : Graziella Deluchat Direction artistique : Eric Viou Conception graphique : Fabienne Morelli / LIFACOM fmorelli@agencelifacom.com Photographes : Stéphane Rayat, Eric Riemenschnitter, Carine Borie, Yann Brisson. Rédaction : Graziella Deluchat, Jean-Marc Tranchant, Nathalie Tranchant, Carine Borie, Maeva Belhadef. Coordination évènementiel : Victorine Baccounnaud Internet : So’Online 06 07 51 05 66 Imprimé par GDS – 87 Limoges à 6000 ex. Retrouvez notre magazine chez nos annonceurs, partenaires et principalement dans les lieux suivants : Aéroport de Limoges Bellegarde – Chambres de Commerce et d’Industrie du Limousin - Opéra de Limoges - Boutiques La Mie Câline de Limoges, Offices de Tourisme du Limousin, musées, golfs, Cafés Bogotta, centres culturels... Et aussi en ligne sur www.stemp-limoges.com

Bureaux : 19 Avenue de la Révolution 87000 LIMOGES Publicité

Victorine Baccounnaud 06 87 65 21 17 Nathalie Tranchant 06 37 16 82 62 contact@stemp-limoges.com

www.stempmagazine.com Edité par la SAS Compagnie COLIM, Siret n° 803 650 605 00014, 19 Avenue de la Révolution 87000 LIMOGES DG : Jean-Marc TRANCHANT 06 87 84 76 26 Exemplaire gratuit, ne peut être vendu. Ne pas jeter sur la voie publique. La reproduction et l’utilisation des textes et photographies de ce numéro sont soumises à l’autorisation de la SAS CCOLIM, de Stemp Magazine Limousin ou de STEMP SARL. Dépôt légal à parution – ISSN : *ISSN 2431-6350* STEMP Magazine © STEMP SARL

38 DOSSIER

HAUTE-VIENNE

La Chapelle de Notre-Dame du Pont de St Junien

16 DOSSIER CORRÈZE

15 RACHID MAKCHARRADE

30 DOSSIER

GRAND LIMOGES

L’église Saint-Antoine- Le Domaine de Bort l’Ermite d’egletons

41 RENCONTRE Aude Destour

46 DOSSIER CREUSE

Chambon-surVoueize

34 RENCONTRE

Grégory Rosenblat

49 RENCONTRE

Limoges Opera Rock La suite

+

7 PORTRAITS 5 petits portraits de limousins 10 IDÉES CADEAUX fêtes de fin d’année 24 PATRIMOINE Fin de la visite de la Chartreuse De Glandier 26 SOIRÉE DE LANCEMENT à la Vinothèque de Carnot 28 RETOUR PHOTOS La Limousine de Construction 37 FOCUS La Place de la République 45 DU LIMOUSIN À AILLEURS G. Bertrand e sur le net !

Votre magazin

et

www.stemp-limoges.com

VIP VUS page

57

STEMP LIMOUSIN N°33 - DEC 2018 / JAN 2019 - 3


Concerts cheminées avec Anna Boulic ! Qu’est ce donc ? Une soirée en hiver… à la lueur des bougies et du feu de cheminée, laissez vous emporter par cette artiste australienne qui propose de venir chez vous, pour vous, vos amis, votre famille…Entre histoires d’amour, de perdition et curiosités musicales. Entre chansons françaises de répertoire, folk et reprises pop qui vous surprendront par leurs arrangements…partager un moment privé de l’Univers d’Anna, profiter de son « one woman cabaret » au cœur de l’hiver, un moment inoubliable. l annaboulic.com/music - 0613017831

Les Heures Musicales des Monédières-Millesources Ce festival sort des sentiers battus et a la volonté de présenter la musique classique à travers un thème commun à tous les artistes, dans des lieux historiques et typiques du Pays des Monédières en Corrèze. Le festival, né il y a 7 ans, a accueilli des musiciens de renommée venant de 11 pays : Belgique, Italie, Hollande, Allemagne, Angleterre, Espagne, Grèce, Uruguay, Japon, Tunisie, Chili. Les concerts se sont déroulés au fil des années sur une quinzaine de communes et aujourd’hui une évolution se met en place. Les Heures Musicales en Monédières vont créer un festival d’été qui aura lieu dans la salle Polyvalente de Chamberet en Corrèze, durant 4 jours, du 6 au 9 août 2019. Le président-fondateur, Jean-François Desmoulin-Catonnet, fortement épaulé par une petite dizaine de bénévoles d’une redoutable efficacité (les personnes motivées sont toujours les bienvenues !), invitent les amoureux de musique classique ou les néophytes au concert de Noël qui aura lieu le 22 décembre 2019 à 18h00 en l’église Saint-Dulcet de Chamberet, en Corrèze. Une soirée avec le groupe Gospel Fusion, une formation musicale d’une quarantaine de chanteurs, chanteuses et musiciens de Limoges qui interprèteront des chants issus du répertoire Négro Spirituals.

­

ON aime

ACTUS NEWS ACTUS NEWS ACTUS NEWS ACTUS

Palek Art Gallery

Ce nouveau repère de créateurs ouvre ses portes rue Adrien Dubouché, à l’initiative de deux frères, Valentin et Aymeric Cane, limougeauds d’adoption ! Cette boutique à l’esprit loft industriel propose des meubles designs créés par l’entreprise Palek. Cette marque a été créée par leur père, Philippe Cane. On y découvre des meubles, des tables, des chaises mais aussi de la décoration, tout est pensé et fabriqué à Limoges. Il utilise du métal grossier, du bois de palette, du verre… colorés. Pour un effet pop art il utilise la technique d’hydro-dipping (le transfert hydrographique est un procédé permettant d’imprimer un film de transfert à l’aide d’un liquide contenu dans un bac spécifique). Cette galerie permet également de faire découvrir d’autres créateurs français comme Thierry Vidé pour les luminaires, Franck Sieffert tapissier décorateur alsacien créateur de chaises, fauteuils d’époque revisités, Idaho Création créateur de tapis de haute gamme ou encore Ralph M, créateur de canapés...Tout un univers de formes, couleurs et matériaux à découvrir en cœur de ville. l  51 bis rue Adrien Dubouché, 87000 Limoges - 0613278230 Ouvert du mardi au vendredi de 14h à 19h et le samedi de 13h30 à 20h. @palekartgallery

Les Locaux Moteurs à Treignac Une association qui met du dynamisme, du peps ! Du bas, jusqu’en haut de la ville sont organisés divers événements tout au long de l’année dont les bénéfices sont reversés au Centre de Loisir, avec qui des liens étroits se sont tissés. Ainsi en 2016 plus d’une cinquantaine d’enfant ont profité d’une journée au ski ; autre initiative, une grande-roue est déjà venue surplomber cette petite cité Corrézienne… Ils organisent pour cette fin d’année leur 4ème marché de Noël. Le premier était situé sous la magnifique halle, mais victime de son succès celle-ci n’est plus assez grande pour les accueillir. Cette édition 2018 va réunir plus de 60 exposants locaux et artisanaux qui proposeront leurs créations (produits de bouche et idées cadeaux) aux visiteurs, dès 10H. Des échassiers lumineux vont déambuler dans la ville et ajouter un air festif au fil des rues et vers l’espace « Père Noël » où il sera possible de poser avec lui pour une photo souvenir. Et pour bien profiter de cette journée, tout est prévu pour que les promeneurs puissent déjeuner sur place.

l www.lesheuresmusicalesenmonedieres.fr

Galeries Lafayette La Fabrique Des Rêves aux Galeries Lafayette. À Noël l’esprit des fêtes donne vie aux plus grands rêves ! Les samedis et les dimanches, petits et grands vont adorer les Galeries Lafayette ! Au milieu d’une séance shopping, amusez vos bambins avec des activités taillées pour eux, entièrement gratuites : ateliers DIY, face painting, photobooth... Et, surtout, la visite du Père Noël, le dimanche 23 décembre.  Pour connaître le détail des animations, abonnez-vous à la page Facebook Galeries Lafayette Limoges ! Votre magasin sera ouvert les dimanches 2, 9, 16 et 23 décembre, de 11h à 19h !

Institut Sublicils Votre nouvel institut bien-être a ouvert ses portes à Panazol, Corentine vous accueille dans ce lieu chaleureux, elle vous propose un thé ou café accompagné de petits gâteaux le temps de vous faire chouchouter. SubliCils pratique essentiellement les extensions de cils pour sublimer votre regard, qui vous apportent longueur et volume pendant plusieurs semaines ! Les extensions de cils sont effectuées par une professionnelle diplômée. L’institut vous propose également différents soins, des yeux et du visage, ainsi que l’épilation avec une cire spécifique pour les peaux sensibles et réactives... et la beauté des mains et des pieds.  Sublicils se situe dans l’espace saint Exupery qui est un lieu convivial où se trouve tout type d’entreprise à Panazol. l  11 avenue Léon Blum - 87350 Panazol Ouvert du Lundi au Samedi - 07 69 71 43 99

4 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33


le FAIRE SAVOIR

ACTUS NEWS ACTUS NEWS ACTUS NEWS ACTUS NEWSACTUS NEWS ACTUS NEWS ACTUS NEWS

Petit­Caviste

Une nouvelle boutique vient d’ouvrir ses portes en centre-ville, Philippe Cane, séduit par un concept existant à Périgueux depuis un an et demi a décidé de s’affilier à la société « Le Tib ». Le Petit Caviste est un salon de vin, où la clientèle peut déguster sous forme d’apéritif gourmand tous les produits qui y sont vendus, à consommer sur place ou à emporter. Au rez-de-chaussée, se trouve aussi un espace boutique avec divers produits d’épicerie fine (terrine, dessert, confiture…) sous la marque Le Petit Caviste. Des brunchs atypiques seront proposés à partir du mois de janvier 2019, les samedis et les dimanches, de 11 h à 14 h. À l’étage, c’est dans une ambiance feutrée et cocooning que l’on s’installe autour des tables et des chaises pour passer un moment agréable, tout le mobilier du magasin est produit par la marque PALEK. A noter : Le Petit Caviste propose un nouveau concept de conditionnement «Le Tib», sorte de bag in box, chics, uniques d’une contenance de 1,5 litre. Le «Tib « est rempli directement à la cave, de façon artisanale. l  69 rue Adrien Dubouché (angle de la place Denis Dussoubs), 87000 Limoges. Ouvert du mardi au jeudi de 17h à 23h et du vendredi au samedi de 17hà minuit. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.

Grégory­Lemarchal Pierre Lemarchal, papa de l’artiste Grégory Lemarchal, décédé en 2007 de la mucoviscdose, sera pour la première fois en Limousin à Saint-Brice-Sur-Vienne le 9 Février 2019 à 20h30 pour un concert unique, accompagné par ses 2 musiciens Marc et Evelyne Prévot. Pierre Lemarchal chante depuis toujours ; chansons à texte, chansons à danser et à rêver (Ferré, Brel, Aznavour, Lama, Bécaud, Sardou, Fugain, Berger). C’est une invitation à se laisser porter par la musique et jouir de l’instant, à résister à la morosité ambiante et célébrer ce qui nous fait sentir vivants. C’est aussi un spectacle qui se veut « Utile », comme le titre de la chanson de Julien Clerc que Pierre Lemarchal fait résonner sur scène et dans nos cœurs. C’est une promesse faite à toutes celles et ceux qu’il rencontre au gré des concerts ; ne jamais baisser les bras ! C’est un appel aux bonnes âmes pour pouvoir financer la recherche et venir en aide aux malades. Un message d’espoir distillé note après note, pour en finir avec la mucoviscidose. L’intégralité des bénéfices de la soirée est reversée à l’Association Grégory Lemarchal. Une façon de joindre l’utile au formidable ! Soyez nombreux pour aider et soutenir les malades. l Points de vente : « le 17 », 17 avenue de la glane 87200 Saint-junien ; « le Corot » 46 rue lucien Dumas 87200 St-Junien ; POINT SHOW, 6 rue Elie Berthet 87000 Limoges ou réservations au 06 64 51 98 04.

Expositions

ILE DE VASSIVIERE

VERS L’HIVER Une­ exposition­ collective­ en­ cinq­ parties­qui­refl­ète­les­liens­du­Centre­ d’Art­de­Vassivière­à­son­territoire Dans­la­Nef­:­exposition­collective­sur­ une­proposition­de­l’équipe­du­Centre­ d’art Dans­ les­ coursives­ :­ parade­ du­ Carnaval­ Sauvage­ organisé­ chaque­ année­par­le­Constance­Social­Club­de­ Faux-la-Montagne­avec­la­participation­

de­ses­habitants. Dans­la­Tour­et­l’Atelier­:­exposition­du­post-diplôme­Kaolin­2017-2018­de­ l’ENSA­de­Limoges, Dans­la­Salle­des­études­:­projection­de­fi­lms­et­de­vidéos­d’artistes­sur­une­ proposition­de­l’équipe­du­Centre­d’art, Dans­le­Petit­Théâtre­:­présentation­des­travaux­d’élèves­de­la­maternelle­au­ collège­réalisés­dans­le­cadre­du­parcours­«Adopter­une­œuvre»­du­PREAC­ «Art­&­Paysage». l Jusqu’au 10 mars 2019 Centre National d’Art et du Paysage de Vassivière en Limousin Île Vassivière, 87120 Beaumont du Lac www.ciapiledevassiviere.com

ILE DE VASSIVIERE

EXPOSITION PERSONNELLE DE GUILLAUME ROBERT Guillaume­ Robert­ (né­ en­ 1975,­ vit­ et­ travaille­dans­la­Loire­)­produit­des­objets­ filmiques­révélant­de­nouveaux­territoires­ où­s’entremêlent­références­artistiques­et­ scientifi­ques.­Pour­son­exposition­au­Centre­ d’art,­ l’artiste­ proposera­ un­ ensemble­ de­ nouvelles­productions­ainsi­que­des­oeuvres­sur­l’univers­pastoral­réalisées­ lors­d’une­résidence­sur­l’île­de­Vassivière. l Jusqu’au 9 mars 2019 Centre National d’Art et du Paysage de Vassivière en Limousin Île Vassivière, 87120 Beaumont du Lac www.ciapiledevassiviere.com 23000 Guéret

Avenue­des Vitrines La Fédération Commerçante 87 est née. Elle lance son application Boutic Limoges (qui sera déclinée sur d’autres villes du département par la suite). De évènements nombreux et variés sont déjà prévus pour 2019, pour aller à la rencontre des limougeauds, des Limousins et des visiteurs. Les buts d‘Avenue des Vitrines et de son application sont simples : dynamiser le territoire et faire profiter d’avantages incontestables au cœur de la ville chez ses commerçants ! Vite, soyez dans les premiers à télécharger cette application dédiée à Limoges et ses commerçants, disponible sur PlayStore et AppStore. Très prochainement, d’autres applications sur les autres villes du département verront le jour avec le soutien des associations locales. L’application Boutic Limoges est conçue afin de vous simplifier la vie à Limoges. Son utilisation est des plus facile et ergonomique (mais il n’appartient qu’à vous de le vérifier… (à télécharger courant décembre 2018). l Renseignements : Céline Lucas - 07 86 81 76 78 avenuedesvitrines@gmail.com STEMP LIMOUSIN N°33 - DEC 2018 / JAN 2019 - 5


Le Pont Saint Etienne

Menu

Spécial Fêtes ! 31 dec. & 1er janv

Pont st etienne Cube de foie gras au pain d’épices,

56 €

nappé de coulis mange ~ Filet de St Pierre poêlé, fine brunoise de topinambours et patate douce à l’estragon, arrosé d’un fumet de poisson réduit et corsé ~ Filet de bœuf au poivre de Timut, brochette de grenailles et romarin et son miroir de jus de bœuf ~ Dégustation de Brie sous toutes ses formes ~ Amandine à l’orange habillée de chantilly au chocolat blanc et thym-citron, gelée de champagne aux framboises.

8, PLACE DE COMPOSTELLE 87000 LIMOGES - TÉL. 05 55 30 52 54


5

5 LIMOUSINSQUE L’ON VEUT CONNAÎTRE UN PEU PLUS

JULIEN BERNES

Julien est un jeune homme de 18 ans, né en Avignon, qui a rejoint la cité limougeaude il y a 4 ans. Le moins que l’on puisse dire de lui c’est qu’il est toujours à fond. En effet, Julien s’est découvert une passion, il aime courir. Mais pas comme Monsieur tout le monde, il fait de la course à obstacles, il fait partie du Mud Run Club à Limoges et s’entraine avec eux. Un peu le parcours du combattant, il court dans les bois, dans l’eau, sur différents types de terrain, franchi des palissades, des barbelés, avance en équilibre sur une slackline (sorte de corde tendue), en bref aucun obstacle ne lui résiste. Bien évidemment il fait des parcours allant de 6 à 50km et pour couronner le tout il est arrivé premier de sa catégorie lors des championnats du monde qui se sont déroulés en Octobre 2018 à Londres. On l’a compris Julien aime se dépasser. Son objectif pour 2019, se qualifier pour les championnat d’Europe en Pologne. En attendant, il va intégrer à Chambéry, en janvier, les Chasseurs Alpins. « Cours Julien, cours !! »

JÉROME BEUQUE

Jérôme est né à Aix en Provence ; il vit en Afrique jusqu’à ses 3 ans puis à Béziers avec sa maman jusqu’à sa dixième année avant de rejoindre Paris avec elle. Pendant toutes ces années, il fait régulièrement des séjours en Afrique où son papa est en poste, car lui ne les rejoint en France que 2 à 3 fois par an. Peu enclin au cursus scolaire traditionnel il intègre une Ecole Hôtelière où il trouve sa voie, lui qui rêvait d’être initialement podologue. Au cours de ses nombreux voyages il découvre le luxe des beaux établissements et la « classe » des maîtres d’hôtel ! Il obtient son bac en hôtellerie, fait des stages au fil des saisons et va travailler au Georges V, et au restaurant du Cercle de l’Union Interalliée. Il sera formé dans le triangle d’or parisien par des maîtres d’hôtel de lieux prestigieux avec minimum un macaron, qui lui transmettent la passion du métier, il veut tout connaitre ! Il a besoin d’air après 10 ans de vie parisienne. Il en change à Hendaye, travaillant 4 ans à la Thalasso Serge Blanco.

THIERRY BERTHOMEAU

Thierry est originaire de St Junien et pendant de nombreuses années a vadrouillé un peu partout en France avec sa famille. Pendant 12 ans il travaille chez Total en tant que technico commercial puis pendant 11 ans dans une société distributrice «gaz de l’air». Cependant, lui, sa femme et leurs deux enfants ont eu envie de se poser, de revenir dans leur Limousin. C’est alors qu’une belle opportunité s’offre à travers la reprise de l’entreprise Concept cheminées « Concessionnaire CHEMINEES PHILIPPE » . Depuis le mois de septembre c’est chose faite, avec l’aide du «Réseau Entreprendre» qui l’accompagne dans le montage de son dossier. Aujourd’hui il espère se développer, proposer de nouveaux produits, comme les poêles à granules ! À coté de cette nouvelle vie de chef d’entreprise, Thierry croque la vie à pleine dents car il est d’un naturel bon vivant, et pendant le peu de temps libre qu’il lui reste il apprécie de faire des randonnées à quad ou à moto.

AURÉLIE TARTAUD

Aurelie est née à Limoges et a grandi à Bellac jusqu’à ses 18 ans. Elle poursuit ses études en prépa Commerce à Poitiers puis obtient son diplôme de commerce à Rouen en 2012. Elle entre au service commercial d’un groupe bancaire, d’abord en Dordogne et finit par revenir s’installer à Limoges. Aurélie est une jeune femme plutôt dynamique, qui pratique l’escalade en salle, se ressource aux côtés de son mari lors de randonnées et avec lui aime partager des voyages. Il en est un qu’elle vit en solo depuis quelques années, c’est un voyage littéraire. Car Aurélie aime écrire : cela a commencé à Rouen en 2016, elle participe à un concours littéraire « le Matmut du 1er roman ». Son écrit est sélectionné parmi 1898 manuscrits. Lors de la deuxième phase du concours ils sont 80 toujours en lices mais elle n’ira pas plus loin. Mais pas question pour elle de baisser les bras et début décembre son livre intitulé « Méandres » sera chez tous les bons libraires et sur les plateformes de vente en ligne, aux éditions-Verone dans la catégorie « Contes d’auteurs ».

Sa famille s’est installée à Limoges entre temps. Lors d’un weekend il tombe amoureux de la ville et de ses pavés qui lui rappellent les rues parisiennes. Il se rapproche des siens, déménage et va rencontrer en 2012 Marie-Christine Palard. Dès le lendemain, il intègre l’équipe du restaurant Le Cheverny comme chef de rang. Il devient vite responsable de salle et s’adonne à sa passion derrière le bar. Pour le plus grand plaisir des clients, Jérôme propose des grands classiques du cocktail mais aussi développe des créations en « free style ». De la mixologie de saveurs, de goûts, de plantes qu’il révèle délicatement au shaker ou à la cuillère… des cocktails délicats à découvrir avec modération. « Ma plus grande chance : avoir travaillé aux côtés des plus grands et aujourd’hui continuer au Cheverny avec l’équipe de Didier Palard et son épouse qui m’accordent toute leur confiance ».

APY

Ma pomme, C’est moi... J’suis plus heureux qu’un roi…! APY, je suis la nouvelle mascotte à croquer du Limoges ABC ! Fruit cueilli il y a maintenant 3 ans, haute comme trois pommes, je rêve depuis toujours de devenir une vrai star Limousine. Rangée dans mon panier, rien ne me destinait à être aux côtés des joueuses. Je me souviens du moment qui a bouleversé ma vie, lors d’une balade dans un verger, Jean-Paul Robert, Président du Limoges ABC, a voulu me croquer et en mascotte je me suis transformée ! Jean Paul et tous les partenaires m’ont trouvé trognon et ont adoré ma dynamique, ma pomme d’amour. Ainsi depuis le samedi 24 novembre 2018 j’occupe le poste de « mascotte officielle du club », Mon rêve est devenu réalité ! On peut dire que moi, APY, je suis sortie de mon verger pour dynamiser les spectateurs, les partenaires et pour aider les filles à marquer encore plus de paniers. Alors rejoignez-moi au bord du terrain et sur ma page Facebook (APY officiel) pour suivre toutes mes actualités. Tous derrière les reinettes du Limoges ABC et de la pomme APY.

STEMP LIMOUSIN N°33 - DEC 2018 / JAN 2019 - 7


8 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33


STEMP LIMOUSIN N°33 - DEC 2018 / JAN 2019 - 9


Présents au Marché de Nosël Jardin d’Orsay à Limoge

PUIVIF

Pique feuilles porcelaine de 17 à 27€ Mug porcelaine 35€ Photophore Ecorces 25€

LA COQUILLE DE SAINT LEO

- Tote bag coton : 12€ - Coquille n°4 La gourmandise massepain : 15€ (130g) - Coquille n°4 La gourmandise orangette : 15€ (110g) - Coquille n°4 La fantaisie : 22€ (porcelaine + cuir couleur) Atelier Polychromies : 8 rue du colonel Ledot 87400 Saint-Léonard de Noblat www.coquille-saint-leo.com 06 23 15 18 21 / 05 19 56 66 94 @coquilleSR

www.jean-louis-puivif-porcelaine-limoges.fr 39 les landes - 87800 BURGNAC

Pensez à faire LA SAFRANIERE vos propres coffrets Boîte semaine de gourmandises : cadeau pour Mini pots de confitures au safran : 19 € Sirop de safran : 12.50 € les fêtes ! Confitures coffret bois 45 cm : 45 € Confitures coffret bois 1 m : 80 € Safran fiole 0.15 g : 5.50 € / 0.50 g : 23 € Vinaigre au safran : 8 € Domaine de Villeneuve - 87620 Sereilhac 05 55 36 07 75 / 06 86 75 73 09

CENTRE THALAFORME Institut de Beauté - Centre Spa

Soins corps, Relaxation, Soins visage et Produits Sothys ! Achat de nos bons cadeaux en ligne : www.centrethalaforme.com ou sur place de 9h à 19h du lundi au vendredi et le samedi de 9h à 17h. Ouvertures exceptionnelles : Dimanche 15 et 23 Déc. de 10h à 16h 2 Allée du Grand Pacage ZA La Bische 87570 Rilhac Rancon 05 55 39 93 12


Des idées cadeaux HUGO ET LILI

Vêtements, chaussures de 0 à 18 ans Bellerose, Pepe Jeans, Naturino, Pom d’Api...

MAISON DE THE « L »

16 Rue Fourie - 87000 Limoges Tel. 05 55 71 16 18

9 Rue Cruche d’Or, 87000 Limoges Tel. 05 55 32 23 36 www.salon-de-thes-l.fr

LES P’TITES MARIONNETTES

16 rue d’aguesseau 87000 Limoges

S POUR LES FÊTEns

pensez à nos bo cadeaux pour faire plaisir !

3 rue Fourie - 87000 Limoges www.lesptitesmarionnettes.fr Tel. 09 83 82 16 64

POUR COMPAGNIE COLIM

ROCK ET VINTAGE

Pantalon Pike Brothers 149 € Veston Pike Brothers 149€ Chemise Pike Brothers 119€ Casquette Dickies 30 €

Puériculture éco-responsable & café poussette Cahier ardoise : Jaq Jaq Bird 24,90€ Gym Animo : Bioviva 29,99€ Peluche géante : Petit Lou 45€ Echarpe préformée : Neobulle 129€


Des idées cadeaux

AQUAFORM

Coffret Découverte Polynésia : « Huile sacrée, gommage délicieux et galet de bain » 35€ Coffret Merveille Arctique « Gelée lactée hydratante et gommage aux flocons de sels » 49€ Carte Cadeau Massage Joyaux Atlantique (75min) 75€ (massage à partir de 25€) 29 Boulevard Carnot, 87000 Limoges https://www.aquaform-institut.fr/ Tel. 05 55 11 91 60

INTUITION Doudoune 149€ 11, rue Fourie 87000 Limoges 05 55 32 05 80

PETITE CONVERSATION ENTRE OBJETS Boutique d’objets ethniques et contemporains.

A offrir en avant-première !

Trousse du Liban 24€ et 36€ Coffret en laque du Vietnam 79€ Lampe oiseau et Abat-jour 148€

27 rue Elie Berthet 87000 Limoges 05 55 34 43 67

LIMOGES OPERA ROCK Le Retour

Offrez ou réservez dès à présent vos places pour les représentations des 25 et 26 avril 2019. www.limoges-opera-rock.com

RENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTRE

Photos : Stéphane Rayat

PUBLIREPORTAGE

AU PALAIS des Gourmands

D

ans cette ancienne brûlerie, l’odeur du café fraîchement torréfié a été remplacée par la douceur suave du parfum des chocolats. Située en plein cœur de ville, tous les chocolats sont faits maison ! Exclusivement à partir de produits de base de la marque Valrhona. Créé en 1977, après avoir été place des Carmes, le magasin fait le bonheur des gourmets et des gourmands depuis 20 ans rue Darnet. Depuis 2014, Mickaël assure la continuité du savoirfaire de ses parents. A son tour il fabrique, enrobe les chocolats à la main et les détaille pour les présenter dans leurs écrins et boites à offrir ou à s’offrir. Mickaël souhaite encore plus valoriser les producteurs locaux à travers ses créations. Il a créé la Gauloisine, à la couleur vert tendre, composée d’une ganache parfumée à la Gauloise ; Le Bénédictin avec l’image de la célèbre gare de Limoges en décors, qui se compose d’une double couche de ganache pâte d’amande nature et pistache. On se laisse tenter aussi par Le Hérisson avec son cœur de ganache au marron glacé, qui a reçu une médaille d’argent au Concours du Goût en 2004 et La Perle de Cristal, une ganache à l’amande relevée d’une pointe d’armagnac. Toutes ces douceurs sont proposées au détail à 7,80€/100g. Toute l’année et plus spécifiquement pour les fêtes, Le Palais des Gourmands propose des compositions et des paniers à agrémenter au gré de son envie ou pour faire plaisir. A l’intérieur peuvent se glisser une sélection de chocolats mais aussi toute une gamme de produits locaux (épicerie fine, apéritifs, bières, foies gras, verrines à base du caviar de Neuvic…), ainsi qu’une offre variée de thés et cafés en vrac et en coffret. Le Palais des Gourmands, un nom qui résume bien ce lieu familial et convivial où la qualité et le savoir-faire se côtoient. Au Palais des Gourmands - 3, rue Darnet - LIMOGES - Tél. 0555342714

12 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33


Pour vos fêtes pensez aux bons cadeaux U EA Spalazen BON CADDÉTENTE Nature ! -END

WEEK

SPALAZEN NATURE

BOUTIQUE NAJA

Portant à découvrir en boutique. Retrouvez les marques : Bleu Blanc Rouge, Indies, Liu Jo, Estheme Cashmire, Tricot Chic, Mosh Mosh.

Bon cadeau à composer selon votre budget et vos envies ! Informations sur : www.spalazen-nature.com La Jarouste 19190 Palazinges 06 17 91 45 55 - 05 55 87 40 01

62 bvd de l’Hotel de Ville Saint-Yrieix-La-Perche 05 55 08 12 72

VANILLE ET CHOCOLAT AUX MILLE SONGES Institut de beauté

Coffret cadeau à composer selon son envie… Pour exemple : 1 sel de Bain 60g 17€ Eau de senteur « L’Eau de Thalion » 100ml 36,50€ Savon exfoliant aux algues 2€ En cadeau dans ce coffret : Crème pour le corp 150ml www. auxmillesonges.com 05 55 08 10 01

Pensez aussi aux bons cadeau !

Large choix d’entremets à partir de 7€ Chaussure en chocolat 17€ Marron glacé à partir de 3,90€ Caprice du Limousin à partir de 7,80€ (au foie gras : 13€) Assortiment de chocolats à partir de 10,16€/100g 14 Place de la Nation, 87500 Saint-Yrieix-la-Perche Tel. 05 55 75 07 87

MAO BOUTIQUE

Voiture Porteur, pompier en métal 109€ Peluche Kaloo 49€ 2, Pl de la Nation 87500 Saint Yrieix La Perche Téléphone: 05 87 19 84 94 www.mao-boutique.com


14 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33


RENCONTRE

RENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTRE

Didier Jamot La terre, le terroir, le Limousin et ses

Intermarché en 2002 et ouvre son premier

et d’Experts en lien avec la fonction

vaches, Didier les connaît, les aime et

établissement dans le Berry à Mehun-sur-

commerciale, tous unis autour des valeurs

les revendique depuis sa plus tendre

Yèvre.

fortes que sont l’éthique, l’engagement,

Mais ne croyez pas qu’il se soit éloigné de

l’entraide, et la convivialité et partageant

sa terre, loin de là, puisqu’il est installé à

une même philosophie.

Limoges avec son épouse et ses deux filles

Depuis 2016, Didier en est le président

qu’il rejoint chaque weekend. C’est pour se

local et vient d’être réélu à l’unanimité

rapprocher d’elles qu’il vend son magasin

pour deux années. Pourquoi les DCF ?

dans le Berry pour racheter Intermarché

Pour l’amitié, le professionnalisme et la

Landouge qui survit alors difficilement. Il

passion du commerce, des valeurs qu’il

va mettre beaucoup d’énergie à le redresser,

partage avec eux à tel point qu’il vient de

et il peut être fier, car en 2017, le magasin

sur le plan administratif, analytique,

finaliser un projet entre Intermarché, les

sort de l’ornière tout en respectant ses

DCF et l’IDRAC Business School ; un

comptable et commercial des bêtes. Il se

principes de valorisation du territoire et

master Manager et Dirigeant de la Grande

rend à la ferme dès qu’il le peut, car sa

de respect de l’autre. Dans ses rayons

Distribution.

terre, sa famille et ses racines lui sont

se trouvent en bonne place les produits

« Le monde change et à l’ère du

indispensables pour garder le cap.

de production locale car pour lui il est

numérique, des réseaux sociaux etc, la

primordial de valoriser les entrepreneurs

fonction commerciale, quelle qu’elle soit

de son territoire. Didier, qui ne manque

doit se réinventer pour faire face à tous

pas d’objectifs, va se développer puisqu’en

les changements qui ne manqueront pas

Janvier 2019 ouvre BIO LANDOUGE,

d’arriver et bien anticiper l’avenir. Créer,

dans la galerie marchande, une annexe de

exploiter transmettre, voilà les grands traits,

170m2, dédiée aux produits Bio.

la vraie vie tout simplement ! » Quelques

Depuis son retour en Limousin, si sa femme

mots qui résument bien Didier Jamot, ce

est toujours infirmière au CHU de Limoges,

chef d’entreprise qui rayonne par sa bonne

ses deux filles ont quitté le nid, l’une pour

humeur, avec son caractère bien trempé.

Paris où elle est graphiste, et la seconde

Mais surtout Didier, homme de cœur, de

pour Deauville où elle travaille dans un

partages, de convictions et d’actions place

espace thalasso.

l’Humain au-dessus de tout.

enfance. Ce creusois grandit à Bazelat, aux côtés de son frère Laurent, à la ferme. Leur père est paysan, éleveur de belles limousines, et Didier acquière la valeur du travail très jeune auprès de ses parents. Aujourd’hui la propriété familiale est gérée par son frère, Didier l’épaulant

Une fois son DUT Tech de Co en poche, qu’il obtient à Limoges, Didier entre dans le monde de la Grande Distribution. D’abord au Disque Bleu puis chez E.Leclerc à Poitiers où il est chef de département Epicerie et DPH (droguerie, parfumerie, hygiène) jusqu’en 1989. Didier va changer d’enseigne et prendre la direction d’un Super U à Thouars pendant deux ans. Il part ensuite à Paris et intègre le groupe Intermarché à la centrale d’achats, où il s’occupe de différentes filières d’achats et notamment du vin jusqu’en 2001. Cela lui permet de rencontrer nombre de belles personnes, vignerons, œnologues, négociants, etc…, Beaucoup sont devenus, au fil du temps, des amis. Mais l’envie d’avoir son propre magasin se faisant sentir, il postule auprès du réseau

Photo : Stéphane Rayat

Eleveur, Commerçant et Président DCF Limoges.

L’amour du métier, l’amour du commerce, l’amour du partage voilà des facettes de sa personnalité que Didier transmet dès qu’il le peut. Pour cela, il rejoint en 2015 les DCF Limoges (Dirigeants Commerciaux

Nathalie Tranchant *voir l’article sur Jacques Benn dans Stemp n° 27 décembre 2017

de France*). Ce mouvement créé en 1930 regroupe des hommes et des femmes au sein du 1er réseau d’Entrepreneurs

STEMP LIMOUSIN N°33 - DEC 2018 / JAN 2019 - 15


CORRÈZE

TULLEEGLETONSTREIGNACTULLEEGLETONSTREIGNACTULLEEGLETONSTREIGNACTULL

L’ÉGLISE SAINT ANTOINE L’ERMITE D’EGLETONS

Photos : Stéphane Rayat

La magnifique alliance des savoir-faire des bâtisseurs du Moyen-Age et des maîtres verriers du XXe siècle.

On peut se demander par quel miracle (!) un anachorète égyptien est devenu saint patron d’une église de Corrèze. Un petit préambule religieux s’impose. Antoine naît à Côme en Haute Egypte vers 251. A l’âge de dix-huit ans, il décide de suivre le précepte de l’Evangile en faisant don de tous ses biens aux pauvres et en vivant retiré du monde. Il prie et travaille dans le désert, et quand il quitte sa retraite, c’est pour apporter son aide et ses conseils à tous ceux qui en ont besoin. Sa sagesse est renommée. Des disciples le rejoignent et se regroupent en communautés religieuses dont Antoine pose les règles de vie. L’évêque d’Alexandrie

Athanase voit dans ces communautés régies par des règles strictes d’ascèse et de prière un rempart à l’hérésie arienne montante, ce courant théologique du début du IVè siècle qui remet en question la part de divinité de Jésus Christ et sera rejeté par le concile de Nicée en 325. Antoine meurt en 356 dans son ermitage proche de la Mer Rouge. Athanase lui-même rédige une biographie de cet homme exceptionnel, et le rayonnement de la vie de ce saint illumine toute la chrétienté. Il devient Saint Antoine le Grand, et ce qualificatif rarissime pour un saint dit toute son importance tant pour l’église catholique que pour l’église orthodoxe.

Quand la construction de l’église d’Egletons commence à la fin du XIIè siècle, et comme de nombreuses paroisses chrétiennes, elle va se placer

16 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33

tout naturellement sous la protection de celui qui est considéré comme le fondateur de l’érémitisme et des Pères du Désert, mais surtout de celui qu’on invoque contre le mal des ardents qui ravage régulièrement les populations. A l’origine, elle s’adosse à une tour des fortifications de la ville bientôt reconvertie en abside. Entre 1190 et 1220, les bâtisseurs élèvent un des premiers clocher-porche de style gothique ogival du limousin. Il est fortifié à trois niveaux extérieurs et cinq niveaux intérieurs mais doit être renforcé en 1317, puis pendant la guerre de cent ans qui fait rage en Limousin. Des chapelles latérales sont adjointes pour abriter les caveaux des familles nobles. Au XVIIe siècle, on élève une flèche en forme d’éteignoir en s’appuyant sur les anciens mâchicoulis devenus inutiles. De sa construction à la fin du XVe siècle, l’église d’Egletons est une annexe de Rosiers d’Egletons. Malgré tout, elle attire de nombreux fidèles, au point qu’à la fin du XIXe, le curé Jean Baptiste Spinasse finit par la juger trop petite. Les Egletonsnais sont des gens pragmatiques : s’il le faut, on rase et on reconstruit ! Après quelques atermoiements, l’église est en partie démolie mais heureusement, le clocherporche roman et quelques éléments de chapiteaux sculptés sont conservés et

toujours visibles aujourd’hui. Les plans sont confiés à l’architecte inspecteur des travaux diocésains Joseph Antoine Bardon qui fait aussi le choix de transformer l’abside semi circulaire en chœur. Les travaux s’étalent de 1880 à 1885. Érigé en style néo médiéval, le lieu de culte s’inscrit dans le patrimoine architectural de la ville et s’harmonise avec les éléments préexistants. L’ancien mobilier et les tableaux sont réutilisés. En août 1944, la guerre met de nouveau l’édifice à mal. La bataille d’Egletons qui vaudra à la ville la croix de guerre pour sa bravoure et celle de


LEEGLETONSTREIGNACTULLEEGLETONSTREIGNACTULLEEGLETONSTREIGNACTULLEEGLETONSTREIGNACTULLEEGLETONS LE SAVIEZ-VOUS ? Au cours du seul XIVe siècle, le Limousin a donné à la chrétienté 36 cardinaux dont 3 deviendront papes : Clément VI, Innocent VI et Grégoire XI. Aucune région au monde n’a

Photos : Stéphane Rayat

jamais égalé ce nombre au cours de l’histoire.

ses habitants donne lieu à quatorze bombardements de la Luftwaffe. Tout le quartier de l’Hôtel de ville est la proie des flammes, les vitraux de Saint Antoine sont brisés, le mobilier détruit en majeure partie. Les tableaux eux, ont disparu pendant l’occupation. On imagine sans peine que la priorité de reconstruction est donnée aux maisons et aux édifices publics de première nécessité. Mais les fidèles attendent le retour de la lumière dans leur église, et le projet de réfection des vitraux voit le jour en 1955. Entre Egletons et l’architecture, il y a une longue histoire d’amour : la ville s’est sans cesse remise en question au cours de son histoire,

et particulièrement depuis 1929. De nombreux projets étonnamment audacieux prennent vie dans cette petite ville de Corrèze tout en valorisant le patrimoine existant. Stade municipal, Ecole privée des travaux publics ou encore cités jardins pour ne citer qu’eux. Le cahier des charges des futurs vitraux reste dans cette optique pionnière : le choix des artisans se fera sur concours et tout est permis au niveau des choix artistiques. Seul le thème est imposé, ce sera « L’Eau et le Pain : nourritures de l’âme ». Les techniques traditionnelles devront aussi être respectées : verre teinté dans la masse soufflé à la bouche, ombré de grisaille et monté au plomb.

En 1957, les maîtres-verriers Claude Blanchet et JeanPierre Lesage sont chargés de recréer les treize vitraux et trois oculi. Le choix des coloris qui passent du bleu céruléen de l’eau côté nord et Ancien Testament aux tonalités chaudes et orangées du pain et du Nouveau testament côté sud est saisissant. Le rouge de l’Apocalypse occupe le chœur à l’est. Le changement de teintes tout en subtilité se fait progressivement, et on retrouve la même recherche dans le respect de la chronologie de la Bible. Tout ici est équilibre et si on peut considérer chaque vitrail comme une œuvre

singulière, l’ensemble renvoie à une harmonie qui transcende l’âme et donne vie aux Saintes Écritures. Témoin d’un savoir-faire ancestral, leur œuvre est labellisée patrimoine du XXe siècle. Elle participe au classement de l’édifice dans sa totalité aux monuments historiques en 2012. Carine Borie

STEMP LIMOUSIN N°33 - DEC 2018 / JAN 2019 - 17


CORRÈZE

TULLEEGLETONSTREIGNACTULLEEGLETONSTREIGNACTULLEEGLETONSTREIGNACTUL

EGLETONS EXPOSE

Grandeur Nature 1er Festival NATURA L’ŒIL

D Photos : Stéphane Rayat

u 15 juin au 15 septembre était organisé le 1er Festival International de Photographie Animalière et de Nature initié par l’Asso Egletons Photo Nature. Cette exposition gratuite, grand format et en plein air fut une très belle réussite, avec l’aide des services techniques municipaux d’Egletons et la complicité des rayons du soleil largement présents. Rendezvous est déjà pris pour 2019. Retrouvez modalités de participation sur epnature.com

18 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33


LLEEGLETONSTREIGNACTULLEEGLETONSTREIGNACTULLE


CORRÈZE

TULLEEGLETONSTREIGNACTULLEEGLETONSTREIGNACTULLEEGLETONSTREIGNACTU

RACHID MAKCHARRADE

« Qu’est-ce que la santé ? C’est du chocolat ! » Dixit Brillat-Savarin

POUR COMPAGNIE COLIM

Photos : Eric Riemenschnitter

R

achid doit être en excellente santé ! Ce jeune homme de 21ans est « tombé » amoureux de cette matière il y a 3 ans quand il est arrivé chez Borzeix-Besse. Pâtissier de métier, il observe Bernard Besse et a voulu toucher du doigt le travail du chocolat. Bernard Besse voit très vite un potentiel chez Rachid « Il avait un talent caché en lui, je lui ai donné les outils, il s’est révélé sous nos yeux. Aujourd’hui il maîtrise la technique, à lui de trouver son identité, sa signature, qui fera dire au premier coup d’œil, c’est du Rachid !». Rachid passe la majeure partie de son temps dans le laboratoire. Sur ses heures de travail comme Chef-Exécutif pâtisserie, il gère l’équipe de patissiers. Mais aussi en dehors du temps obligatoire, on se demanderait même parfois s’il ne passe pas aussi ses nuits sur place ? Cette passion est dévorante, il vient de remporter la 1ère place au Concours National World Chocolate et va pouvoir participer au championnat du monde l’année prochaine. Il prépare déjà cette épreuve qui dure 3 jours, en travaillant la matière, en allant courir dans la campagne Corrézienne et en boxant : « la boxe m’apporte cette force d’aller au bout des choses, de me surpasser mentalement, de dépasser mes limites, de ne jamais renoncer. Si une de mes créations s’écroule, je recommence jusqu’à atteindre mon objectif ! ». Le plus grand rêve de Rachid est une consécration MOF (meilleur ouvrier de France) catégorie Chocolat, la pépite pour un chocolatier ! Rachid vient de créer la vitrine de noël de la boutique de Limoges. Il nous replonge dans un thème de son enfance qu’il affectionne et a revisité avec gourmandise le monde du Petit Chaperon Rouge. Il a tenu à ce que son second, Antony crée le loup et tout cela sous l’œil admiratif de Bernard Besse qui s’est chargé du décor. Nathalie Tranchant

Une table corrézienne gourmande qui sert une cuisine traditionnelle et authentique...

Découvrez une cuisine élaborée à partir des bons produits du terroir sublimés par le savoir-faire maîtrisé de notre Chef. Une belle histoire de complicité entre mère et fille qui perdure au gré d'une cuisine faite-maison.

Route du Lac - 19260 TREIGNAC TEL. 05 55 98 www.labrasserietreignac.fr

03 62


ULLE TULLEEGLETONSTREIGNACTULLEEGLETONSTREIGNACTULLEEGLETONSTREIGNACTULLE TULLEEGLETONSTREIGNA

ECOLES D’HISTOIRE, DE PROGRÈS, D’EXCELLENCE ! Photos : Stéphane Rayat

EATP/EFIATP/CFCTP/ IUT/ GRETA Le campus métier « Américo- Corrèzien » Les mots étude, formation, apprentissage, résonnent à tous les points cardinaux d’Egletons qui pourrait-on dire est « toujours en travaux ». En plus des parcours scolaires habituels, les établissements secondaires et supérieurs sont tous impliqués dans le monde des « travaux publiques » L’IUT (mention Génie Civil), L’AFPA

(section Travaux publics et Réparations d’Engins) et sur le site du lycée Pierre CARAMINOT : le GRETA (BTS Travaux Publics en contrat de professionnalisation, BTS Technicocommercial, options «Matériaux du Bâtiment» et «Bois, matériaux, dérivés et associés ». Toutes ces formations répondent aux besoins des entreprises aujourd’hui et ces établissements sont

liés par des passerelles entre eux afin de correspondre au plus juste au projet de formation et d’apprentissage de l’élève.

EATP / EFIATP / CFCTP / CFATP Campus « Americanocorrézien » La première rencontre a lieu sur le site de L’EATP/EFIATP/CFCTP / CFATP avec la complicité de Pierre Massy, Président des Ecoles des Travaux Publics, Éric Delord, Directeur de l’EATP. Pour traverser les 10 ha du campus et les 80 ha dédiés à la mise en situation des engins, notre guide est Philippe Pichard, chargé de communication.

Dès les premiers pas se dégage une atmosphère calme, rangée, la propreté des lieux et l’organisation sont surprenants. Pourtant près de 600 élèves vivent ici au quotidien, tout le monde est interne, même les autochtones ! Si vous en croisez 50, on vous salue avec respect cinquante fois, impressionnant ? Il en va de même lorsque dans les classes (toutes

STEMP LIMOUSIN N°33 - DEC 2018 / JAN 2019 - 21


CORRÈZE

Photos : Stéphane Rayat

TULLEEGLETONSTREIGNACTULLEEGLETONSTREIGNACTULLEEGLETONSTREIGNACTULLE

équipées de tableaux numériques), les élèves se lèvent à votre entrée et vous saluent. Ces écoles sont privées, elles ne sont pas rattachées à l’enseignement national. Elles sont portées depuis 1943 par la FNTP (Fédération Nationale des Travaux Publics), cependant depuis 2018 elles ont eu la possibilité de participer CONCOURS GENERAL DES METIERS DES TRAVAUX PUBLICS et les résultats ont parlé d’eux même, les participants sont revenus avec les 4 premières places ainsi que la 6ème.

Formation et Pratique La formation est efficiente, Pierre Massy nous précise : « la théorie n’a qu’une place infime dans l’apprentissage des métiers, l’enseignement technique dispensé est en adéquation avec la demande réelle du terrain, nos élèves ne reçoivent pas un simple contenu pédagogique, la mise en situation à travers nos différents ateliers, sur nos différents sites à échelle réelle est une véritable chance ». Eric Delord nous présente quant à lui la boite à outil « elle est Fabriqué par les élèves pour leur ré-apprendre à tenir un outil, car nombre d’entres eux à l’arrivée ne savent plus les utiliser aujourd’hui ». Cette mise en situation réelle a débuté dès la construction de cette école, de 1943 à 1960. Ce sont les élèves euxmêmes qui l’ont bâtie, pierre après pierre. Ils ont élevé les bâtiments, leurs salles de cours, leurs chambrées, créant les routes, le stade … Aujourd’hui encore lorsque des aménagements doivent se faire, de nouveaux bâtiments se construire, les élèves utilisent leurs acquis sur le terrain, chacun à son niveau. L’encadrement, l’organisation, les plans, les équipes, tout est l’occasion de passer de la théorie à la pratique sous

l’œil vigilant des enseignants. Aussi, pas de temps mort dans l’instruction, si un formateur venait à être absent le cours est immédiatement pris en charge par un collègue, voir par le directeur, et pourquoi pas par le service comptabilité du campus (un module est présent dans la formation à la gestion d’une entreprise). Pierre Massy nous précise : « le développement, la modernisation du campus, l’obligation de mise aux normes et la création d’un dortoir suite à l’arrivée d’élèves féminines depuis 2010 ont entrainé de gros travaux. Aussi la dernière rénovation s’est effectuée de 2013 à 2017. 38 Millions d’Euros ont été investis. Nous sommes

ainsi passés de l’image, du film « les choristes », au monde du 21èmé siècle. Prochainement débuteront ceux de l’IUT toujours avec le soutien dynamique de la Ville d’Egletons ».

Le campus est une véritable ville dans la ville Levés à 6H45 dans les 6 internats, dont celui réservé aux filles, les élèves circulent en chaussons. Les chambrées de 4 ont aujourd’hui chacune leurs espaces WC et toilette/douche. Sur le site se trouvent les bâtiments d’internat, ceux des différents niveaux d’enseignement (du CAP au BTS). Les

22 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33

élèves ont aussi un ensemble dédié au sport avec stade extérieur, gymnase, ainsi qu’une salle de sport/musculation à leur disposition. Un amphithéâtre pouvant accueillir 360 personnes sert pour la projection de films sur les temps de détente, mais aussi lors des nombreuses conférences. Le foyer des élèves est impressionnant, il dispose lui aussi d’un écran géant, câblé avec toutes les chaines et possibilités de projections. Ce lieu est entretenu par les élèves. Sont nommés un Président et un bureau de promo qui en assurent le bon fonctionnement et le respect des règles, par exemple, l’utilisation des téléphones portable qui est limité à des plages horaires spécifiques le midi et en soirée. Sont aussi définis les bons usages du bar et de la caisse, les achats permettant de financer des sorties (ski, kayak équitation, motocross…). On comprend pourquoi une centaine sur les 600 pensionnaires

restent avec plaisir les weekends car le cadre de vie est loin d’être le cliché des pensionnats. La bibliothèque multimédia utilisée par les élèves, sert aussi de lieu de cours pour les enseignants qui bénéficient ainsi de supports informatiques, livres, brochures professionnelles, et d’une petite salle de projection pour leurs supports images. Autrefois c’était la piscine du campus. Pour les repas, un immense pôle restauration accueille les élèves, les enseignants et les personnes travaillant sur le campus. Ils bénéficient d‘un self et l’éthique du circuit court y est principalement pratiquée pour le garnir. Sans rapport avec la « cantine », une infirmerie avec 18 lits accueille si besoin les personnes malades. Hors des cours généraux les élèves sont, soit sur site pour apprendre concrètement le métier avec des engins de chantiers réels Nous disposons de 150 engins de travaux publics (pour lesquels 250000 litres de carburant sont nécessaires chaque année), soit dans les ateliers dédiés à la réparation et l’entretien du matériel avec des machines que les


UN ANCIEN NOUS RACONTE Marc Guignard a fait une formation, depuis disparue, de coffreur en béton armé. Aujourd’hui installé comme courtier en travaux près de Limoges, il revient avec nostalgie sur ses années « Egletons » : Je suis revenu avec plaisir à l’école il y a deux ans. Le confort a bien changé. Nos chambrées étaient de long corridors et la douche commune se prenait une à deux fois par semaine. J’ai fait partie de la promo 74/76, j’ai appris énormément de ces deux années. Dans mes études mais humainement surtout, une belle école à tous niveaux. Marc se souvient du vin à table à cette époque, il était membre du bureau des élèves et avait en charge la sécurité et le rangement. « J’ai appris l’équitation pendant ces deux années et

souvent je revenais au dernier moment pour faire accueillir les élèves. Souvent j’avais encore mes bottes d’équitation aux pieds, bien pratique pour faire entrer les élèves un peu plus vite dans la salle de projection ! ». Le bal de promo est aussi un souvenir marquant pour Marc « Le gymnase se transformait en salle de bal, les élèves organisaient tout, faisaient la décoration, je me souviens, nous avions peint des toiles de 3metres sur 4 pour faire des décors et fabriqué des lampions. Surtout pour la soirée nous étions tirés à quatre épingles dans nos rôles respectifs de serveurs ou de maître d’hôtel, cette annéelà c’est Carlos qui faisait l’animation musicale »

enseignants programment pour être en panne. Ou encore on les croise sur les espaces terrassement, pose de lignes électriques…. Tout est conçu, construit autour des métiers des TP et de l’acquis et du bien être de l’élève. Pierre Massy nomme le campus « un lieu de SavoirFaire et de Savoir-Être ». Chaque année ce sont 3 demandes pour une seule place disponible qui sont présentées ; les postulants ne viennent jamais par hasard, (Pour 40% d’entre eux un membre de la famille, un proche est passé par Egletons. °

L’avenir est déjà en place avec le pôle ressources où 6 personnes travaillent pour créer des supports Numériques d’enseignement Professionnels et d’apprentissage animés par des infographies et des iconographies, qui viennent suppléer et remplacer les manuels papier. Un travail étroit est noué avec EDUCLEVER, pionnier de l’apprentissage scolaire numérique, qui intervient en partenariat sur les voix off de ces supports. Déjà à disposition de nos élèves et de nos enseignants, un millier de ressources et près de 2h30

de vidéos sont disponibles sur cette plateforme numérique, dont le contenu est enrichi quotidiennement.

Egletons, une commune et un label pour l’enseignement 100% de nos élèves sont reçus à leurs examens. On les retrouve partout en France et dans le monde, (un grand nombre d’entre eux adhère au sein de l’amicales des anciens élèves. Ils sont environ 1000 adhérents à ce jours) travaillant sur des chantiers de toutes tailles, et à tous types de fonctions nous précise Pierre Massy. « Chaque fin d’année la traditionnelle fête de promo est un moment très fort du campus ; elle porte toujours le nom

d’un grand entrepreneur. En 2019 Le Parrain de la promotion sera Pierre Martin. Grand entrepreneur de TP Bourguignon. Parents, familles, chefs d’entreprises, ex-élèves se retrouvent autour de la cérémonie des Lettres Vivantes et cela se perpétue depuis la création de ce campus. Le maître mot pour accueillir les invités à cette occasion est Bienvenus Chez Vous ». En nous raccompagnant après cette matinée de visite, Philippe Pichard, notre guide que nous remercions pour le temps partagé avec lui, conclue ainsi « Ici les élèves pleurent deux fois, le jour de leur arrivée et le jour de leur départ ». Nathalie Tranchant

Photos : Stéphane Rayat

EEGLETONSTREIGNACTULLEEGLETONSTREIGNACTULLEEGLETONSTREIGNACTULLEEGLETONSTREIGNACTULLEEGLETONSTR


CORRÈZE

BRIVEUZERCHEPOMPADOURBRIVEUZERCHEPOMPADOURBRIVEUZERCHEPOMPADOUR

LA VISITE DE LA CHARTREUSE DE GLANDIER

Photos : Carine Borie

L’arrivée se fait par la crête, nous longeons le canal des moines qui chuchote à nos côtés, hésitant entre sous-bois feuillus et vue sur les versants herbus où paissent quelques chèvres. Les chênes – qui donneront leur nom au monastère - les noyers, châtaigniers, noisetiers, aulnes et acacias s’unissent pour créer un écrin verdoyant à la Chartreuse de Glandier qui se dévoile en contrebas. Nous entrons sous un premier porche ouvert, nous croisons quelques résidents partant en promenade par cette belle journée d’automne. On aperçoit une niche qui accueillait une statue de la Vierge aujourd’hui enlevée en vertu du principe de laïcité des établissements publics. Sur notre droite s’ouvre une petite chapelle dite « des dames » toujours consacrée. Bien entendu, les femmes n’avaient pas le droit d’accompagner les hommes admis à la messe dominicale par les Pères ni de rentrer dans la Maison Haute, mais à leur demande, on les autorisa à venir prier dans cette petite chapelle toute blanche et ainsi à s’approcher de la félicité des lieux. Une statue de la Vierge autrefois abritée sous le second porche avec Saint Bruno, arbore les armoiries des Comborn entourées de sept glands symbolisant à la fois Saint Bruno et ses disciples fondateurs et les chênes qui donnèrent leur nom au domaine. On découvre une grande maquette de la chartreuse, qui donne une vue d’ensemble et permet de bien visualiser les différents bâtiments, en faisant la différence entre les locaux réservés aux Pères et ceux dévolus aux convers. Une autre maquette détaille une cellule de moine. Nous grillons d’impatience à la perspective de découvrir tout cela grandeur nature ! Passé un second porche ouvert, on

découvre toute la majesté des lieux qui pourtant n’a rien d’ostentatoire. Malgré le changement de destination de l’endroit, les parfaites proportions et l’harmonie de l’architecture appellent à la paix et à la méditation. La majorité des bâtiments est occupée par le Centre Psychothérapeutique et n’est pas accessible, mais la visite permet de découvrir les parties communes comme le cloître, les jardins, et surtout une cellule de moine entièrement meublée équipée comme du temps de la présence de l’Ordre. Tout en déambulant, le guide raconte l’histoire de la Chartreuse et donne vie à chaque pierre. Il est aisé

24 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33

de s’imaginer l’existence ici il y a plusieurs centaines d’années puisque tout a été reconstruit pratiquement à l’identique au XIX° siècle. Dans le couloir menant au réfectoire (conservé à son emplacement

historique) , nous découvrons l’ancienne horloge du clocher de l’église dans une grande armoire vitrée. Ses poids de granit étant très lourds, les cordes cassaient et les poids tombaient menaçant de traverser le plancher. Elle fut donc remplacée par un modèle plus léger, et remisée avec les poids fautifs dans cette vitrine. Une partie du cloître a disparu et aujourd’hui, les maisonnettes qui abritaient les cellules des moines sont habitées par les résidents du centre. L’une d’elles a été conservée en témoignage de la vie monastique. Historiquement, les pavillons sont distribués autour du cloître sur lequel une porte donnait un accès direct, afin que les moines puissent s’y promener deux par deux et disserter sur les Saintes Écritures. Ils sont toujours l’un derrière l’autre séparés par un jardinet,


RBRIVEUZERCHEPOMPADOURBRIVEUZERCHEPOMPADOURBRIVEUZERCHEPOMPADOURBRIVEUZERCHEPOMPADOURBRIVE Vers 1400, du temps du Prieur Jean de Montalneuf, a lieu un miracle qui sera consigné en 1683 dans le Calendarium domus Glanderii (« Historique de la Chartreuse du Glandier » ) Un novice trouvant la vie monastique trop austère voulait quitter l’Ordre pour rejoindre le monde quand il eut une vision de la Vierge. Il revint ainsi sur sa décision et en souvenir de ce prodige, des vitraux représentant la Vierge à genoux aux pieds du novice orneront le réfectoire principal durant de longues années.

la porte et la fenêtre de l’un donnant sur le mur arrière aveugle du précédent pour éviter tout contact visuel. Il ne faut pas croire pour autant que l’Ordre vivait complètement reclus. Les moines du Glandier ont toujours été charitables pour les nécessiteux, et mettaient leur savoir-faire et leur importante pharmacopée au service des malades comme en atteste l’inventaire fait par les révolutionnaires. La déambulation quotidienne, le petit jardin tout comme l’atelier procèdent du même souci de conserver une activité physique pendant les heures de « loisirs » pour ne pas tomber dans le désœuvrement, occuper les mains pour laisser l’esprit disponible pour la méditation. Nous pénétrons dans la maisonnette, l’entrée donne sur un atelier qui occupe le rez de chaussée. Ici le moine travaille

le bois, répare ou façonne du mobilier, les outils sont soigneusement rangés ainsi que les bûches de chauffage. Un escalier nous amène à l’étage, arrivant sur un palier ou se trouve une statue de la Vierge et un banc de prière. A chaque passage, le moine prend le temps de réciter un Avé Maria. Le logement se compose de deux pièces spacieuses. La disposition des meubles de la première ne doit rien au hasard : à gauche, une table de repas placée devant la fenêtre laisse passer la lumière divine et la lumière du jour. A gauche, un ensemble semi-clos composé d’un espace prière et d’un lit en enfilade permettait au moine de se recueillir en cellule, et de se recoucher rapidement après les laudes de la Sainte Vierge vers 3 heures du matin. La seconde pièce est réservée à l’étude, et est meublée d’une table de travail et de bibliothèques. Une ouverture abritant un poêle à bois relie les deux salles et permet de chauffer l’ensemble. On

note aussi que le plancher du grenier est recouvert de terre cuite, isolant ainsi l’habitation de grosses variations de température. En ressortant, nous avons pleinement conscience que l’agencement des cellules et celui de toute la chartreuse fut soigneusement étudié pour que rien ne vienne troubler la vie méditative et paisible des moines. Ici, le chemin de chaque jour a été tracé pour n’avoir

Quelques lectures qui nous ont aidé pour cet article et pour aller plus loin : - « Calendarium domus Glanderii 1683 » (Archives de la Grande Chartreuse) - La notice rédigée par Joseph Brunet en 1860 - L’historique attribué à Dom Cyprien-Marie Boutrais en 1886 - « Histoire de la maison de refuge de Glandier à Zepperen » par Jan de Grauwe

d’autre préoccupation que celle de Dieu. On est hors du temps, hors du monde, la règle cartusienne intègre la vie monacale comme dans un plan parfait. Un dernier détour sur l’arrière des bâtiments nous montre la maison occupée par la famille Lafarge. Au fond du jardin, nous découvrons un petit édifice rappelant la grotte de Massabielle qui fut érigé comme lieu de recueillement en regard du miracle de Lourdes. D’ici un ou deux ans, la Chartreuse du Glandier sera vidée de ses résidents. Que va-t-elle devenir ? Patrimoine unique, elle s’ancre dans l’histoire du Limousin. Gageons que le phénix saura se réinventer une fois de plus. Merci à Olivier Bourboulou pour cette visite passionnante de la Chartreuse et du Canal des Moines. Carine Borie

STEMP LIMOUSIN N°33 - DEC 2018 / JAN 2019 - 25


REPORTAGESOIREEREPORTAGESOIREEREPORTAGESOIREEREPORTAGESOIREEREPORTAGESOIREEREPORTAGESOI

LANCEMENT Stemp 32

U

photos : Stéphae Rayat, Eric Riemenschnitter

n lancement chez notre partenaire caviste qui nous accompagne depuis plusieurs années sur nos soirées, La Vinothèque Carnot. Pierre Nouhaud son directeur nous a présenté La Gauloise, breuvage incontournable avec lequel il avait préparé un cocktail largement apprécié des invités. La soirée s’est prolongée autour du buffet proposé par le traiteur Le Pont Saint Etienne. Cette soirée chacun pouvait l’immortaliser en repartant avec une photo réalisée et imprimée en direct grâce à Photo-Vayne qui avait mis son « photobooth » à disposition.

26 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33


POUR COMPAGNIE COLIM

IREEREPORTAGESOIREEREPORTAGESOIREEREPORTAGE

12 RUE AMÉDÉE GORDINI FAMILY VILLAGE ZA NORD 87280 LIMOGES


ESOIREEREPORTAGESOIREEREPORTAGESOIREEREPORTAGESOIREEREPORTAGESOIREEREPORTAGESOIREEREPORTAGE

LIMOUSINE DE CONSTRUCTION

Emotion et transmission à l’honneur !

U

photos : Eric Riemenschnitter

ne très belle soirée organisée par La Limousine de Construction, sociétémère des constructeurs JB et Chantal B. Une soirée sous l’empreinte de la transmission d’entreprise de Patrick Boutinaud à Candy Réjasse. L’émotion était présente, les nombreux invités ont tous apprécié le cadre du Restaurant le Clos des Cèdres qui avait aussi préparé un très beau et très gourmand cocktail dinatoire pour clôturer la fête.

28 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33


GRAND LIMOGES

LE PALAISRILHAC-RANCONLE PALAISRILHAC-RANCONLE

LE DOMAINE DE BORT Rencontre avec la famille de Sèze

Le Domaine de Bort, à Saint-Priest Taurion (87), est longtemps resté une terre modeste, vivant de quelques droits seigneuriaux, constituée par la division d’un domaine plus important au XVe siècle et transmise principalement par les femmes.

La Seigneurie de BORT a vu se succéder jusqu’à ce jour les différentes familles.

A la suite de ces dégradations, Pierre-Edmond Teisserenc de Bort entreprend de transformer le château entre 1848 et 1870 en l’agrandissant, et le mettant au goût du jour.

Léonard Muret (1765-1822) en fait l’acquisition en 1783. Son petit-fils Léonard Muret de Bort se lance dans l’industrie textile, achète la Manufacture de draps de Châteauroux. Il est en même temps député de l’Indre de 1834 à 1848 et siège dans la majorité soutenant la Monarchie de Juillet. Personnalité brillante, il est connu principalement pour ses interventions sur les travaux publics. Sa fille Zélie épouse en 1813 Pierre-Joseph Teisserenc. Décédés prématurément, ils laissent un orphelin, Pierre-Edmond Teisserenc de Bort qui fut élevé par son grandpère Muret. Ce dernier lui fit épouser l’une de ses petites-filles Hermine Muret de Bort, dernière du nom. 1848 est une année marquante pour le château, qui subit plusieurs attaques, des pillages sont rapportés par le maire d’Ambazac, cité par Alain CORBIN dans son ouvrage « Archaïsme et modernité en Limousin au XIX° siècle ». « A Bort, 200 ou 250 individus, avec lesquels quelques femmes, armés de fusils, de faux, de haches, etc., ont forcé la maison, l’ont parcourue dans tous les sens, ont brisé les meubles, bu tout le vin, mangé tout le pain, enlevé le sucre, le lard, toutes les provisions qui leur sont tombées sous la main ; brisé les tuiles et arraché les girouettes ; ont voulu forcer le régisseur à les suivre… ».

30 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33

PIERRE-EDMOND TEISSERENC DE BORT Cet Ingénieur Polytechnicien fut Député de l’Hérault en 1846, de la Haute-Vienne en 1871, sénateur de la Vienne de 1876 jusqu’à sa mort en 1892 ainsi que Ministre de l’Agriculture et du Commerce 1872 à 1879. Il est ambassadeur à Vienne, en Autriche-Hongrie de février 1879 à avril 1880 Organisateur de l’Exposition universelle de 1878, il a aussi supervisé celle de 1889. Il a écrit de nombreux ouvrages sur les chemins de fer et est également reconnu pour ses talents de dessinateur et de musicien, il joue notamment de l’orgue sur celui qu’il a installé au château.

sur place ; ainsi la propriété devient un véritable village, vivant en quasi autarcie. Pendant cette période, Pierre-Edmond Teisserenc de Bort sera l’un des pionniers de la renaissance de la race bovine limousine, voulant lui redonner Pierre-Edmond modifie sans cesse ses caractères d’origine. Il participe au les plans établis par l’architecte traçage de la race en créant le livre des Delarue, il en dessine lui-même origines de la race bovine limousine de nombreux détails. Ces vastes (Herd-Book toujours utilisé de nos travaux s’étaleront sur une vingtaine jours notamment au Pôle de Lanaud) d’années et donneront naissance à un et crée les premiers comices agricoles château caractéristique du style « néo- sur le canton d’Ambazac. gothique ». Le voilà flanqué de tours Il met en valeur les landes et les zones multiples, d’un donjon, de nombreuses humides dont le domaine de Bort est constructions destinées aux réceptions largement pourvu. Les pins sylvestres de prestige et peu commodes à habiter. plantés à cette époque comptent Pourtant Pierre-Edmond est présent toujours des descendants dans la forêt sur les chantiers tous les quinze jours. de Bort. Il élargit le domaine en achetant les Il plante les premiers Douglas terrains avoisinant le château pour introduits en France qui lui ont été atteindre une surface d’environ 1500 donnés alors qu’il est Ministre de ha, il dirige les travaux, et va créer de l’Agriculture. nouveaux bâtiments d’exploitation Son fils Cadet, Léon Philippe (1855agricole, des fermes destinées à 1913), devient un météorologiste l’élevage, des bergeries, une forge, célèbre par ses travaux sur le une menuiserie, une « ferme modèle. magnétisme terrestre et sur Il s’inspire de modèles anglais de l’atmosphère, en utilisant des cerfsdéveloppement d’ensembles agricoles. volants puis des ballons pour prélever Beaucoup de personnes vivent sur le des échantillons à différentes altitudes. domaine, fermiers, métayers logés Il réalise différentes expéditions en Europe du Nord afin de rédiger en collaboration avec d’autres savants l’« Atlas International des Nuages ». A son décès ses recherches ainsi que l’Observatoire qu’il avait construit à Trappes dans les Yvelines (toujours en service de nos jours) sont légués à Météo France. Son deuxième fils aîné, Edmond (1850-1912), suit les traces de leur père. Après avoir été son chef de cabinet de son père lors des divers séjours de celui-ci, au ministère de l’Agriculture et du Commerce,

Le château est agrandi, il fût un tiers plus grand qu’aujourd’hui.


Edmond Teisserenc de Bort devient en 1879 secrétaire de l’ambassade à Vienne et occupe ce poste jusqu’en 1880. Il est aussi Sénateur de la Haute-Vienne de 1895 à 1909. Retiré de la politique il s’établit à Bort et se consacre entièrement à l’exploitation des domaines agricoles. Il est nommé conseiller municipal de la commune d’Ambazac en 1880 et poursuit aux côtés de son père, jusqu’au décès de ce dernier, le développement du domaine. Il fait construire de nouvelles maisons, d’autres bâtiments agricoles et réalise des étangs. Une école privée verra le jour pour tous les enfants du domaine de Bort mais aussi ceux des

hameaux voisins (en 1910, 68 enfants figurent sur une photo de classe, il y en a encore 27 en 1914. Cette école fonctionnera jusqu’à la seconde guerre mondiale. Il consacre aussi, la majeure partie de sa vie à la promotion de la race bovine limousine. Membre titulaire de la Société Nationale d’Agriculture, il est Président de la Société d’Agriculture de la Haute-Vienne, de la Société d’horticulture et d’arboriculture et du Syndicat des agriculteurs de ce département. Il publia de nombreux travaux et rapports sur la culture dans la HauteVienne, ainsi qu’une « Etude sur la race limousine » et un « Questionnaire agricole pour les écoles primaires ». Avant-gardiste, il prône les cultures nouvelles, vulgarisant autour de lui l’enseignement technique agricole et encourageant, par tous les moyens dont il dispose, la production et l’élevage de la belle race bovine limousine. A sa mort, en 1912, Edmond Teisserenc de Bort est Chevalier de la Légion d’honneur, Officier d’Académie et du Mérite agricole. ref « Dictionnaire des Parlementaires français », Jean Jolly (1960/1977) Sa fille, Hermine Teisserenc de Bort épouse Louis de Sèze en 1922 et

poursuit l’œuvre de son père. Le fils d’Hermine, Edmond de Sèze, est le premier descendant de Léonard Muret à vivre de façon permanente au château de Bort où il s’installe en 1947 et se marie en 1948. Quand il arrive, la demeure est restée près de 100 ans sans gros travaux d’entretien. Les toitures fuient, il pleut dans la maison, les charpentes sont attaquées par des insectes… Quant au confort, il est succinct avec un seul point d’eau par étage. Il envisage l’avenir avec trois options : restaurer à l’identique mais c’est un chantier colossal, tout raser et reconstruire une maison moderne adaptée à la vie du XXe siècle, ou supprimer une partie des adjonctions faites au fil des générations.

Finalement Edmond de Sèze avec son épouse Marie-Florise décident de conserver les pièces abritant les principaux décors d’origine du château ou de la restauration de Pierre-Edmond Teisserenc de Bort,et les charpentes datant du XVème siècle qui ont résisté à l’usure du temps. Le château retrouve ainsi quelque peu sa configuration d’origine et devient le siège social de l’exploitation agricole. L’exode rural se fait sentir au seuil des années 1950, les fermiers, les métayers répondent à la demande croissante de main d’œuvre industrielle, et quittent leurs activités agricoles. Aussi Edmond de Sèze, ayant suivi une formation d’ingénieur agricole est ainsi conduit à gérer

Photos : Stéphane Rayat

PALAISRILHAC-RANCONLE PALAISRILHAC-RANCONLE PALAISRILHAC-RANCONLE PALAISRILHAC-RANCONLE PALAIS

STEMP LIMOUSIN N°33 - DEC 2018 / JAN 2019 - 31


GRAND LIMOGES

Photos : Stéphane Rayat

LE PALAISRILHAC-RANCONLE PALAISRILHAC-RANCONLE

directement l’ensemble du domaine Après deux crises sanitaires, il est contraint d’abandonner l’élevage de bovins qui avait été la fierté de Bort pendant des décennies. Edmond de Sèze deviendra le premier dans la région de Limoges à élever des moutons en plein air (jusqu’à 3 000 brebis), ce type d’exploitation nécessitant moins de main d’œuvre. Dans le même temps il remet en état, dès 1955, les parties boisées, se lance dans la sylviculture des résineux et remplace petit à petit les mauvais taillis exploités en bois de chauffage depuis des générations, et tout particulier pendant la guerre, par des plantations d’épicéas, de pins sylvestres, de chênes d’Amérique et initie l’implantation de douglas dont la sylviculture en France était encore peu connue. Bort devient alors un terrain d’expérimentation de toutes sortes d’essences forestières, de pratiques sylvicoles, de techniques de gestion, alors que l’activité ovine décroit. Le « village » du domaine se vide, certaines maisons où vivaient les employés sont restaurées et abritent des locataires travaillant en ville, mais souhaitant conserver une habitation en campagne. Les parcelles où pâturaient les moutons sont petit à petit boisées.

C’est le patrimoine laissé par Edmond de Sèze à ses enfants. Marc-Antoine de Sèze a passé toute son enfance à Bort. Il a connu la dernière institutrice de l’école alors à la retraite qui lui a appris à lire. Il nous reçoit avec son fils dans un salon du château. Il évoque l’approche sociale qui a toujours prévalu à Bort, l’école gratuite pour tous les enfants du domaine, et les maisons laissées à l’usage des veuves d’ouvriers et de leurs familles. Il vit à Bort jusqu’à ses 23 ans puis il fait carrière à Paris avant de revenir s’installer sur le domaine après la tempête de 1999 pour gérer le Groupement Forestier des Bois de Bort, structure familiale créée en 1972 pour assurer la continuité de la forêt de Bort au fil des générations. « L’ouragan Martin avait dévasté plus de la moitié de la forêt, détruisant tous

les arbres âgés de plus de 15 ans. Il a fallu évacuer les arbres cassés ou déracinés, nettoyer et replanter une nouvelle forêt. C’est ce que j’ai fait pendant 5 ans, en reconstituant environ 350 ha avec des résineux (Douglas, Pins sylvestre, Mélèzes) et des feuillus (Chênes rouges d’Amérique, Chênes, Tulipier de Virginie, etc). La forêt de Bort est désormais entièrement reconstituée et est certifiée par le label PEFC, garant de la gestion durable qui y est pratiquée. Nous avons transformé plusieurs anciens bâtiments agricoles pour en faire 4 gîtes ruraux ». Marc-Antoine depuis plusieurs années met en place et développe une

32 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33

exploitation bio de châtaignes Label Rouge. Le domaine compte une vingtaine d’étangs, répartis au cœur de cette forêt percée de nombreuses pistes soigneusement entretenues. MarcAntoine de Sèze s’est aussi donné l’objectif de développer l’activité piscicole.

La continuité de la lignée et l’avenir du domaine de Bort se construit L’installation au château depuis deux ans de Romain, le fils de Marc-Antoine de Sèze, apporte une nouvelle dynamique. Ce dernier, de formation hôtelière, souhaite développer la location des gîtes qui proposent déjà 26 couchages, et créer des chambres d’hôtes dans le château. Un autre objectif consiste à ouvrir les salons du château à la location pour des évènements, des expositions, des concerts, des séminaires. « Je souhaite ramener de la vie, rendre aux pièces leur rôle premier de lieux de réception tout en conservant à notre demeure son caractère familial que j’aime partager avec mon épouse, mes enfants et ma famille. Dans la même démarche de protection de la nature

que celle menée par mon père et par mon grand-père, je ne souhaite pas surexploiter cette nouvelle activité ; je resterai vigilant sur le type et le nombre des évènements que nous accueillerons. La visite du parc est aussi un axe d’ouverture du domaine que j’envisage, pour le partager avec la population locale ». Quelques jours après cette visite sur le domaine de Bort avait lieu l’évènement organisé par Porsche. Les chevaux des attelages ne faisaient pas le même bruit sur les graviers mais l’avenir du château de Bort semble prendre un virage nouveau avec Romain de Sèze et sa famille que nous remercions pour leur accueil. Nathalie Tranchant


PALAISRILHAC-RANCONLE PALAISRILHAC-RANCONLE PALAISRILHAC-RANCONLE PALAISRILHAC-RANCONLE PALAIS

PORSCHE

Un week-end au château de Bort Les invités sous le charme

P

Photos : Stéphane Rayat

orsche va faire prochainement partie du paysage limougeaud. En avant-première ils ont organisé pour leurs invités un weekend découverte au château de Bort. Un écrin historique pour des voitures et une marque de prestige. Stemp magazine Limousin a eu le plaisir de pouvoir immortaliser ce moment.

POUR COMPAGNIE COLIM

TOUT E N NUANC ES salons de coiffure Partenaire exclusif Raphaël PERRIER Le Club

www.r p leclu b .co m

&

SUR N TAT IO N E S É R P DE CE A M G A Z IN E

-15%

sur les servi ces

-10%

sur les produi t s

RILHAC-RANCON

8 avenue de la Liberation 05 55 39 43 16

AMBAZAC

4 - 6 rue Jouanet 05 55 79 02 52

STEMP LIMOUSIN N°33 - DEC 2018 / JAN 2019 - 33


34 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33


RENCONTRE

RENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTRERENCONTRE

Grégory Rosenblat Un ingénieur au service de la Porcelaine. Originaire de Soissons, dans l’Aisne, Grégory, d’esprit plutôt cartésien, fait ses études supérieures à Paris en «maths sup- maths spé» puis à Nancy à l’ENSIC (Ecole Nationale Supérieure des Industries Chimiques) où il se forme aux procédés de mise en œuvre et de fabrication. Grégory aime apprendre, avancer, relever les défis. Dans cette école d’ingénieurs, il participe à un concours « Junior Entreprise ». A travers cette expérience, il forge sa conviction de devenir chef d’entreprise et nourrit ses connaissances en développement et gestion.

De l’Occident à L’Asie En l’an 2000, Grégory rejoint le groupe Arkéma, groupe chimique français, dans le domaine des polymères de spécialités et des matériaux de performance. Ce poste va le faire voyager hors des frontières. Il vulgarise, traduit, fait le lien entre les chercheurs français et les interlocuteurs d’entreprises basées en Asie. Il doit tenir compte, dans ses divers échanges, de l’identité culturelle de chacun des pays et des intervenants. « - Les repères sont différents dans le mode de fonctionnement des entreprises entre l’Occident et l’Asie. Il faut respecter des points importants comme le rapport au temps, à l’argent, la religion…Mais pour le jeune ingénieur que j’étais, avoir l’opportunité de travailler pendant près de 5 ans à Kyoto, dans un grand groupe fût très formateur. J’ai acquis une expérience scientifique et technique, des connaissances en laboratoire, en analyse de projet, mais surtout cela m’a permis de travailler dans un cadre très structuré, ce qui me sert encore aujourd’hui de référence ». Grégory passe 7 années au total au sein de ce groupe avec beaucoup d’intérêt mais il se trouve confronté aux limites d’une méga structure qui lui apporte de la frustration « - Il y a une disproportion lorsqu’un projet s’étend sur plusieurs années. Soit on en voit le début, soit on le prend en cours de route soit on n’en voit que l’aboutissement. Je rêvais de pouvoir suivre un projet de A à Z, comme cela se fait généralement dans une entreprise de taille normale. De plus, construire, imaginer, suivre entièrement un projet responsabilise, cela permet d’apprendre, de se remettre en cause, d’avancer… ».

La porcelaine un nouvel univers, un défi Son rêve d’entrepreneur, il le réalise en 2007, date à laquelle Grégory s’installe à Limoges. Son beau-père, Pierre Arquié, pense à sa retraite qui approche. En discutant avec lui, c’est tout logiquement l’idée de mettre ses compétences techniques au service de l’entreprise familiale qui les réunit. Pendant deux années il va apprendre, travailler à ses côtés, mettre ses expériences au service de l’entreprise. En effet les petites boîtes de collection peintes à la main, qui ont fait la renommée de la marque, ne sont plus autant à la mode. L’avenir de la porcelaine doit s’imaginer en apportant quelque chose de neuf, en se servant de nouvelles technologies et en s’ouvrant à d’autres marchés. Ses compétences techniques et sa vision extérieure vont permettre à Grégory de se projeter dans l’avenir. Ayant une vision des potentiels du procédé de fabrication, afin de sortir du carcan d’alors, il ne met aucune limite à son imagination. Il se rapproche de designers, crée et travaille avec eux sur des projets novateurs. « J ’apprends les contraintes de la porcelaine, son retrait à la cuisson, ses forces, ses faiblesses pour pouvoir les dépasser ». Ainsi depuis 2009, sont sortis des fours, entre autres choses, des bancs publics en porcelaine, récompensés par le prix de l’innovation « Stars & Métiers en 2016 ». Grégory postule et remporte le projet de jalonnement de la Ville de Limoges, projet qui va être mis en place en 2019. « Je veux montrer la porcelaine sous un nouveau jour, loin des arts de la table, par exemple dans l’univers de l’espace urbain. Je souhaite, à travers ce renouveau, préserver et valoriser l’existant, rejoignant ainsi l’esprit asiatique à travers le Kintsugi : l’art de la restauration créatrice ». Une belle vision des choses pour une société labellisée EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant) : conjuguer savoir-faire traditionnel et innovation. Une autre facette de l’activité : est la soustraitance à travers les affaires spéciales. Ainsi, pour une entreprise d’urnes funéraires qui recherchait un fabricant et qui a fait confiance et apprécie l’éventail des compétences de métiers d’art que peut offrir Porcelaines Arquié. Autour de Grégory, 16 personnes participent au rayonnement de la société. Cette dernière

regroupant les Porcelaines Arquié à Limoges, le Site Corot à Saint-Junien étant plus spécialisé dans la décoration et Ballesta dans le sertissage.

La synergie entrepreneuriale locale Grégory précise que cette belle aventure entrepreneuriale n’a pu se faire que parce qu’il a été bien accueilli par le tissu industriel local, bien accompagné par différents pôles de compétitivité. « Nous avons la chance, dans notre région qui a besoin de redéveloppement, que les différents acteurs consulaires mettent en place des leviers pour nous accompagner à la création et à la reprise ». Cette volonté d’accompagnement, la force du groupe et le soutien de ses pairs, Grégory les retrouve au sein des DCF (Dirigeant Commerciaux de France). « - Faire partie de ce groupe est une force pour moi, nous pouvons parler de nos problématiques d’entreprises, prendre du recul, parfois trouver, en échangeant des idées, des réponses à nos questions. Nous n’avons pas de lien commerciaux entre nous, nous ne sommes pas là pour faire du business. Les échanges sont bienveillants et cela nous sort aussi de notre routine professionnelle ». L’accompagnement du réseau Entreprendre dont l’entreprise est lauréate depuis juin 2018 est également un soutien important. Comme échappatoires Grégory nous confie avoir longtemps pratiqué l’escrime, aujourd’hui il s’est plus tourné vers la natation qu’il pratique régulièrement ou encore, dès qu’il le peut, il va faire un match de tennis avec son fils ainé. (Ses deux garçons ont 7 et 3 ans). « - Le sport est très important pour moi, personnellement mais aussi professionnellement. Le chef d’entreprise doit être opérationnel, avoir une vision claire, pouvoir emmener ses équipes avec lui et porter les projets de ses clients. Il doit donc prendre soin de sa santé, prendre rendezvous avec lui-même et pouvoir se ressourcer très régulièrement pour garder le sens des priorités ». Un esprit sain dans un corp sain pourrait être l’adage de Grégory Rosenblat, pour assurer le succès de ses projets et faire que le vase de Soissons ne reste qu’un souvenir d’enfance ! Nathalie Tranchant

STEMP LIMOUSIN N°33 - DEC 2018 / JAN 2019 - 35


EVENEMENTMUSIQUEEVENEMENTMUSIQUEEVENEMENTMUSIQUEEVENEMENTMUSIQUEEVENEMENTMUSIQUE

JEUNES en scène

POUR COMPAGNIE COLIM

Photos : Stéphane Rayat

S

amedi 24 novembre avait lieu au Zénith Limoges Métropole le tremplin « JEUNES EN SCENE », saison 3. Plusieurs centaines de spectateurs ont assisté à cette soirée totalement gratuite et organisée par Limoges Métropole et le Zénith Limoges Métropole. Les gagnants du tremplin Jeunes en Scène saison 3 sont : 1er prix : Offeshorespirit de Hendaye (64) - Pop Folk 2ème prix : Dirty Rodéo de Limoges (87) - Stunk 3ème prix : Kortes d’Angoulême (16) - Slam Rock Au cours de cette soirée deux personnes ont gagné un pass pour deux pour assister à tous les concerts du Zénith en 2019. Deux artistes de la scène régionale se sont également produits : Nazim et Jeremy Frérot.


s t r e v u o s e c r e Comm ! x u a v a r t s e l t pendan FIN D’ANNÉE ! E D X U A E D A C S O V R U PENSEZ À EUX PO

POUR COMPAGNIE COLIM

: e u iq l b u p é R a l Place de

Pendant la durée des travaux les enseignes situées sur la place de la République de Limoges sont ouvertes et accessibles. Le chantier en cours pour la réfection de cette place historique avance sans aucune fermeture des boutiques au public, leurs horaires d’accès restent inchangés. Il faut les soutenir et penser à eux pour nos achats de fin d’année, les grilles placées devant leurs boutiques ne sont pas des freins, elles sont là justement pour vous permettre d’aller vers eux en toute sécurité.


HAUTE-VIENNE

SAINT-JUNIENROCHECHOUARTSAINT-JUNIENROCHECHOUAR

LA CHAPELLE DE NOTRE-DAME DU PONT DE SAINT-JUNIEN Trésor médiéval en terres limousines

S

ur les ruines d’un petit oratoire du XIIIe siècle, de pur style gothique flamboyant, la chapelle est construite à la tête du pont sur la Vienne, à Saint-Junien. Edifiée en 1451, Notre-Dame du Pont de Saint-Junien abrite une statue de la Vierge à l’Enfant datant du XIIIe siècle. Sa façade est dotée d’une porte double avec des écussons, ornée d’un arc en accolade, de pinacles fleuronnés et d’une rosace…

En son sein se trouve la statue dont l’histoire est très intéressante et insolite, liée à la construction de la chapelle. La légende dit qu’elle était jadis mystérieusement apparue près de la rivière et fût mise à l’abri dans une église. Elle aurait regagné la berge dès le lendemain ! Aussi on édifia un oratoire sur les lieux du phénomène, oratoire qui donna naissance à Notre-Dame du Pont. Cette statue en calcaire monolithe représente une Vierge. Elle est datée de la première moitié du XIIIe siècle, avant la construction de l’édifice actuel. La Vierge est assise sur un trône à coussin dont les montants sont finement sculptés de colonnettes surmontées par des chapiteaux à crochets. Vêtue d’une robe à col rond, elle est coiffée sur ses longs cheveux bruns d’une couronne plate orfévrée. Dans la main droite posée contre sa poitrine, elle tient un important sceptre surmonté d’une fleur de lys. De sa main gauche elle retient l’Enfant assis sur son genou gauche et qui de sa main droite, appuyée contre la

poitrine de la Vierge, fait un geste de bénédiction. Il ne reste de la polychromie originale de la statue que quelques vestiges. Les têtes et les couronnes semblent avoir été reprises. Cette oeuvre restaurée par les ateliers Maimponte en 1949, est classée Monument Historique depuis mai 1957. Elle est entourée de deux statues du XIXème siècle,

38 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33

Saint-Joachim et Notre-Dame de la Salette. L’oratoire sur le pont était là pour rassurer et protéger les riverains

invoquant régulièrement la Vierge et renverser la malédiction inhérente aux eaux courantes. Dans le Limousin, la construction des premiers ponts a contribué à l’évangélisation des campagnes, dont les populations étaient auparavant païennes. La statue, symbole absolu d’un mécénat méconnu. Louis XI a permis de glorifier le lieu de culte. L’histoire raconte que le roi, alors de passage dans la région, ordonna la construction de la chapelle pour abriter cette statue. Louis XI visite deux fois la chapelle, une première fois le 2 juillet 1463 en revenant de Bayonne, la seconde fois en venant de Poitiers au mois de mars 1464. Afin d’agrandir la chapelle pour pouvoir accueillir de nouveaux pélerins, il fait un don de 1200 livres. Une nef à trois travées vient alors s’ajouter à l’abside. En remerciement au roi, les chanoines font sculpter les statues de Louis XI et son épouse à genoux. A la Révolution, les statues représentant


RTSAINT-JUNIENROCHECHOUARTSAINT-JUNIENROCHECHOUARTSAINT-JUNIENROCHECHOUARTSAINT-JUNIEN

les époux royaux sont détruites, les armoiries des seigneurs de la région sont martelées. Seule la statue fut sauvée et cachée par une habitante des environs Jeanne Mayoux, d’abord chez elle, puis au moulin des Seille. Un moment on a pensé détruire la chapelle, mais elle sert de fabrique de salpêtre, avant d’être affermée au citoyen Radenne qui y adosse un appentis ; en 1796, désaffectée, la chapelle servira d’école primaire

aux élèves du canton de SaintMartin. Par la suite, tombant en ruines elle sera délaissée et oubliée pendant des années jusqu’en 1870, où commencent des travaux autour d’elle afin de redorer son prestige d’antan et de conserver ce lieu de dévotion pour la Sainte-Vierge. Les deux pignons sont reconstruits, une rosace remplace l’étroite fenêtre de la façade, on aménage une balustrade pour ceinturer le bâtiment.

La façade de la chapelle, notamment le meneau au-dessus de l’entrée et le trumeau entre les deux portes en bois, a été restaurée en 2012 et 2013. Depuis l’édifice sacré est rendu au public.

LA MAISON FAURE

Maeva Belhadef

Chocolatiers et pâtissiers

Présent au Marché de Noël Jardin d’Orsay à Limoges

A

Saint-Junien, une charmante boutique vous propose des chocolats fait maison, de grande qualité. Ici sont transformés principalement les produits Valrhona pour fabriquer leur propre ganache et praliné. Ils ont sélectionné des fèves du Ghanna, de St Domingue et de Tanzanie pour créer leur propre variété de chocolat : l’Ambinao ! Pour les fêtes de fin d’année une large gamme de moulages de Noël sont proposés ainsi que d’appétissants coffrets de chocolats. Après vous avoir mis l’eau à la bouche, il faut vous parler de leur dernière spécialité « le Cyrano », une friandise chocolatée dédiée à Jean Piat (acteur et écrivain Français). Sous une bogue craquante de chocolat se dissimule un pruneau d’Agen macéré à l’orange et fourré de praliné. 18 ans d’expérience et de savoir-faire, une véritable vocation pour cette maison. Les pâtisseries varient au fil des saisons et suivant l’inspiration du chef Pâtissier. Le midi, il est possible de se restaurer avec un plat du jour ou encore des salades composées... A toute heure de la journée, il est agréable de profiter de la douceur du lieu pour une pause devant un thé, un jus de fruit frais... à accompagner d’une délicieuse pâtisserie. Maison FAURE : 23 rue Lucien Dumas 87200 Saint-Junien - Tél 05 55 02 04 35 Boutique LE CYRANO : 9, place Guy Moquet 87200 Saint-Junien - Tél 05 55 02 12 14 patissier-chocolatier-faure.fr

PUBLIREPORTAGE

« La vocation n’est que le résultat de la pratique » (Jean Piat)

STEMP LIMOUSIN N°33 - DEC 2018 / JAN 2019 - 39


HAUTE-VIENNE Les Panthères de Feu

SAINT-JUNIENROCHECHOUARTSAINT-JUNIENROCHECHOUART

DU ROC-ASSJ-HB87 Photos : Stéphane Rayat

Un Club, des équipes, des partenaires !

L

a fusion entre les deux clubs de hand féminins de Rochechouart et Saint-Junien remonte à 2001. Depuis, l’équipe féminine ROC-ASSJ-HB87 n’a cessé de progresser au sein de la catégorie N1, mais l’objectif principal est de parvenir à la D2 cette année, antichambre de la catégorie Elite. Ce groupe de 12 filles, combatives et qui mouillent le maillot à chaque match, fait la joie des nombreux partenaires privés et institutionnels qui sont déjà plus d’une centaine. Il faut dire que le ROC-ASSJ-HB87 est un club dynamique qui met tout en œuvre pour animer son réseau partenaires. Un salarié à temps plein est en charge de cette animation, il met en place des moments de rencontres, partages, comme des soirées toujours très appréciées. Les joueuses aussi participent à la dynamique du club, elles sont impliquées dans l’encadrement des autres équipes à différents postes et pour les jeunes équipes qu’elles entraînent, elles sont de véritables « stars » du hand, surtout depuis que Wendy Lawson, 1m90, ancienne internationale française de 27 ans, les a rejointes. Celle qui joue arrière gauche a choisi d’intégrer le ROC-ASSJ-HB87 pour finir ses études et pour son confort de vie familiale. Le ROC-ASSJ-HB87 compte 15 équipes de différents niveaux et différents âges dont 6 en sénior, et nouveauté cette année, le club propose le « baby hand » dès 3 ans. Autant dire une grande famille soudée autour de ses partenaires ! Merci à Céline Renau-Op’t’Hoog, Vice-Présidente du club et Nicolas Paquier Entraineur/Manager pour leur accueil et ainsi qu’aux joueuses. www.roc-assj-hb87.com Nathalie Tranchant

Jéremy Fleury TAUX MOINS CHER À SAINTJUNIEN

PARTENAIRE & FERVENT SUPPORTER des Panthères de Feu !


RENCONTREREPORTAGERENCONTREREPORTAGERENCONTREREPORTAGERENCONTREREPORTAGERENCONTRE

AUDE DESTOUR

Miss Limousin 2018 De l’Ile Maurice à Lille pour le titre de Miss France 2019...

Nathalie Tranchant

Photos : Stéphane Rayat

C

ette jeune femme, kinésithérapeute a vécu son élection « Miss Limousin » comme sur un nuage. Au fur et à mesure de la soirée elle s’est dit « pourquoi pas moi » alors qu’en fait elle s’est inscrite à son premier concours de Miss comme par défit pour elle-même, pour se prouver qu’elle pouvait se dépasser. Un chocolat fumant pour commencer la journée, il est à peine 8h30 et déjà elle nous a accordé une heure de son temps pour créer sous les mains expertes de Marie-Pierre (Gisèle Lojtek) son maquillage pour la couverture du numéro 33 de Stemp. Dans deux jours, Aude s’envole pour l’Ile Maurice et elle semble sereine, calme comme elle l’est au quotidien. Pourtant il lui faut achever sa robe malgré les embûches rencontrées lors de sa confection, elle sait que les heures sont comptées. En effet Aude est la première Miss à avoir dessiné, créé et confectionné sa robe « régionale », après l’accord sa présidente Nadine Preece et de la délégation Miss France. Aude est sereine, car elle a la chance d’avoir bénéficié des conseils de trois Miss Limousin ayant vécu la même expérience qu’elle. Emma, Romane et Anaïs lui ont fait partager leurs rêves mais aussi leurs vécus afin qu’elle puisse profiter de l’aventure le mieux possible et envisager le mois à venir comme une vraie compétition, dans la douceur. Car Aude n’a qu’un objectif : représenter sa région et gagner si possible. « Je ne suis pas originaire du Limousin, mais je l’aime, j’ai choisi d’y vivre, d’y travailler et je suis fière de représenter et de défendre ses trois départements. Je souhaite aussi à travers mon image, pouvoir défendre une cause qui me tient à cœur et que je partage au quotidien dans mon métier, le soutien aux malades dans leurs souffrances et les difficultés, je le fais déjà en Limousin et pourquoi pas demain, si je suis élue, sur le plan national ». Une très belle personne pleine d’empathie se cache derrière son grand sourire, ce grand cœur qu’il faut soutenir dès maintenant en allant liker et partager sur les réseaux Facebook « Aude Destour, Miss Limousin 2018 pour Miss France » ou « Délégation régionale Miss Limousin pour Miss France » et Instagram les profils @Audedestouroff et surtout en votant le 15 décembre lors de l’élection de Miss France 2019 qui aura lieu au Zénith de Lille.

« Je suis fière de représenter et de défendre le Limousin. » Aude Destour.

STEMP LIMOUSIN N°33 - DEC 2018 / JAN 2019 - 41


EVENEMENTSPORTEVENEMENTSPORTEVENEMENTSPORTEVENEMENTSPORTEVENEMENTSPORTEVENEMENTSPORT

ENGIE OPEN Limoges

De beaux matchs pour la 5e édition du 3e tournoi de tennis féminin français.

A Photos : Stéphane Rayat

près 10 jours de compétition acharnée, la 5ème édition qui s’est déroulée du 5 au 11 novembre 2018 a vu de belles finales simple et double à Beaublanc le dimanche 11 novembre devant près de 3600 spectateurs. Celle qui avait déjà gagné, il y a 2 ans, son premier titre sur le circuit WTA à Limoges a récidivé. La russe Ekaterina ALEXANDROVA remporte l’Engie Open de Limoges 2018 face à sa compatriote Evgeniya RODINA En finale du double, la paire Kudermetova / Voskoboeva remportent la victoire au terme d’un très beau match.

TRANSPORTINNOVATIONTRANSPORTINNOVATION

HYPERLOOP LIMOGES

Un projet en marche !

42 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33

@stemplimousin

C

ette association loi 1901 a été créée en décembre 2017. Elle s’inscrit dans une ambition de désenclavement de la ville de Limoges et du territoire de la Haute Vienne. Ses objectifs : --favoriser l’implantation d’une entreprise qui développe la technologie Hyperloop sur notre territoire -créer un écosystème dynamique entre l’Université de Limoges pour la recherche et développement et les acteurs qui développent la technologie Hyperloop pour la création d’emplois --promouvoir Limoges et son territoire partout dans le monde à travers ce projet --positionner Limoges et la Haute-Vienne sur un futur tracé de ligne Hyperloop. HYPERLOOP LIMOGES est à l’origine de l’intérêt que porte la société TRANSPOD pour la création de son futur centre d’essai à Droux, dans le nord de la Haute-Vienne, dont les travaux débuteront au début de l’année 2019. STEMP Magazine Limousin soutenant l’ouverture et le développement du territoire de la Haute-Vienne, il est naturellement devenu partenaire de l’association HYPERLOOP LIMOGES. Ainsi, dans chaque numéro, vous retrouverez un point sur l’actualité de l’avancée de ce projet. Pour adhérer ou soutenir l’association HYPERLOOP LIMOGES rendez-vous sur


DU LIMOUSIN À AILLEURS carnets de routes

Les carnets de routes de Georges A. Bertrand

DU LIMOUSIN À AILLEURS

DULIMOUSINAAILLEURSDULIMOUSINAAILLEURSDULIMOUSINAAILLEURSDULIMOUSINAAILLEURS

Du Limousin au… Limousin… par d’inutiles attractions estivales, celle des ostensions limousines, en Haute-Vienne, qui faillirent disparaître avant d’être classées au Patrimoine de l’Unesco, celle, enfin, d’un tout autre ordre, éthique cette fois, du monument aux morts de Gentioux-Pigerolles, en Creuse, portant l’inscription « Maudite soit la guerre ! »… Avec juste ces trois exemples, sur des centaines qui me reviennent en mémoire, on peut « tout » comprendre (ou presque…) de ce Limousin qui s’apprête à disparaître, non sous un trait de plume administratif, mais sous un tapis de feuilles mortes, puis de givre et de neige. Il fera bon, alors, auprès d’un cantou, écouter quelque chanson de ces troubadours qui, au contact de l’Andalousie musulmane, ont magnifié leur art. Parce que le Limousin, tout comme les autres régions de France, n’est pas une île. Il est resté ouvert à l’autre, l’autre que je ne cesse de rencontrer dès que je le quitte.

Remplissant il y a peu un document censé présenter mes activités, j’avais noté que je partageais désormais mon temps entre l’Extrême-Orient et le Limousin. Le papier me fut retourné avec cette menue correction : les mots « Le Limousin » avaient été remplacés par « La Nouvelle Aquitaine »... Mais que pouvait bien vouloir dire « partager son temps entre l’Extrême-Orient et la Nouvelle Aquitaine » ? Rien ! Alors, j’ai exigé que soit rétabli le nom de la province (qui fut d’ailleurs longtemps celui de la Région). Ce qui fut fait ! Voyager, autrement qu’en touriste pour lequel l’évasion ne peut être que temporaire, comme une parenthèse dans une vie de sédentaire, demande de pouvoir revenir périodiquement à un port d’attache, même si celui-ci est loin de la mer. Et, pour moi, c’est le Limousin, région qui n’est pas celle où je suis né, mais où j’ai choisi de vivre il y a longtemps. Non pas parce qu’elle est « la plus belle », la plus ceci ou cela. Non ! Juste parce que c’est celle qui me convient le mieux et me permet de trouver, en son sein, un calme auquel j’aspire

après chacun de mes déplacements plus ou moins longs et aventureux au cœur du monde. Je m’y ressource tout simplement. Des collines aux douces lignes, des perspectives dégagées, des sentiers et des villages encore préservés autant de la « modernisation » que du tourisme industriel, et qui permettent de comprendre le passé, celui qui détermine notre présent. De ma part, aucun « amour du terroir » exacerbé ou repli sur un « autrefois » qui aurait été forcément paradisiaque. Juste un désir de connaissance, autant intellectuelle que sensuelle, des lieux, de leur magie, de leur beauté. Celle des Tours de Merle, en Corrèze, à découvrir en hiver, lorsqu’elles ne sont pas empoisonnées

Texte & photographies : Georges A. Bertrand www.georgesabertrand.com

Photographe, écrivain et historien d’art, Docteur en Lettres & Civilisations, Georges A. Bertrand étudie les passages incessants entre les cultures d’Europe et d’Asie. Pour diverses raisons esthétiques, Georges A. Bertrand travaille en argentique. Il nous adresse régulièrement des «instantanés» de ses voyages. STEMP LIMOUSIN N°33 - DEC 2018 / JAN 2019 - 45


CREUSE

LA SOUTERRAINEBOURGANEUFCROZANTLA SOUTERRAINEBOURGANEUFCROZANT

CHAMBON SUR-VOUEIZE Un « Village préféré » des Français

V

isiter Chambon sur Voueize, c’est comme se couler dans un

fauteuil moelleux : on y est immédiatement bien, avec le sentiment de n’avoir d’autre préoccupation que celle de savourer l’instant présent.

Il y a la reconnaissance officielle qui est grandement justifiée : « troisième village préféré des Français » en 2014. Il y a aussi et surtout la reconnaissance du cœur quand on prend le temps d’une

Bienvenue en pays de Combraille

pause où passé et présent s’unissent

former un écrin d’où jaillissent

Cher dans l’Allier.

les clochers de l’abbatiale Sainte

C’est la rivière qui a donné son nom

Valérie. Plus loin dans la commune,

au bourg fortifié: Chambon vient

en harmonie, et où les mots racines

Les Chambonnais vous le diront,

ces filles des cantons d’Aubusson et

du celtique « cambo » qui désigne

et patrimoine résonnent à chaque

il fait bon y vivre ! La Voueize et

d’Auzances s’unissent pour ne plus

une courbe fluviale, et par extension,

détour de rue.

la Tarde coulent en contrebas pour

faire qu’une rivière et rejoindre le

également une ville qui se trouve au confluent de deux rivières. L’histoire de Chambon est intimement liée à celle de Sainte Valérie : au IIIe siècle, cette vierge martyre disciple de Saint Martial fut décapitée par celui qui se repentira et deviendra le Duc Etienne . Les années passèrent et au IXe siècle, quelques terres de Chambon qui appartenaient aux moines de Limoges commencèrent à susciter des convoitises. Afin d’asseoir leur propriété, et de mettre à l’abri des envahisseurs normands une partie des reliques de la sainte, ils décidèrent en 857 d’y fonder un prieuré. Une chapelle puis une église suivront qui deviendront abbaye bénédictine

46 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33


TLA SOUTERRAINEBOURGANEUFCROZANTLA SOUTERRAINEBOURGANEUFCROZANTLA SOUTERRAINEBOURGANEUF

Quelques sites ou livres pour aller plus loin : marchoucreuse23.canalblog.com « Mémoires de Léonard, ancien garçon maçon ». Martin Nadaud « Le mot celtique « cambo- » et ses dérivés en toponymie ». Louis Davillé. In : Revue des Études Anciennes

au XIIIe siècle. Toute la vie du

clochers. Dans l’un d’eux se cache

alentours, mais aussi dans le village :

de ceux qui ont fait Chambon. Tout

village fut modelée par la présence

Martial, le bourdon. Ce protecteur

il n’y a qu’à voir les pêcheurs et

est soigneusement entretenu et

de ce sanctuaire. Commerce et

de bronze qui, selon la légende,

les promeneurs se détendre sur les

contribue au sentiment d’harmonie

artisanat se développèrent pour

repoussait la foudre, a rythmé la vie

berges de la Voueize près du petit

qui est un peu la signature du

accueillir les pèlerins, un hôpital et

des Chambonnais depuis 1693. Dans

pont roman pour comprendre ce que

village. L’histoire et les histoires

une prison furent même construits

la collégiale, la nef immense bordée

Carpe Diem veut dire.

n’étant jamais bien loin quand on

au fil des années. Cette croissance

de stalles de bois sculpté conduit au

A quelque distance de là, comment

s’y promène, on est interpellé par

rapide a conservé à Chambon une

buste reliquaire de Sainte Valérie

ne pas être enthousiasmé par l’étang

le grand bâtiment en briquettes de

grande harmonie architecturale qui

doucement éclairé par la lumière

des Landes, ou les gorges de la

renforce son charme, les anciennes

des vitraux. Le visage d’argent

demeures sont coiffées de tuiles

la médiathèque : ici, on partage le Voueize qui promettent des paysages savoir et le plaisir de lire et d’écrire. encadré de boucles dorées contemple magiques ? Et puisque vous êtes Il y a même un salon du livre !

rouge ancien et on voit pointer les

l’éternité et semble comme posé sur

au pays de Sainte Valérie, passez

pignons en prélude à la visite de

le cou en souvenir de la décollation

voir la petite chapelle de la fontaine

Alors, quand arrive le moment de

l’abbatiale . Regardez le presbytère :

de cette martyre céphalophore . Une

miraculeuse au toit de bardeaux de

repartir, on se dit que oui, on a eu

c’est l’ancienne prison ! Le tribunal

pyxide et plusieurs tableaux uniques

châtaignier, vous la trouverez non

bien du plaisir à être Chambonnais

qui occupa dès 1790 les anciens

ajoutent à l’intérêt des lieux.

loin de la Tarde.

d’un jour, et que ce petit village de

logements des moines a fermé et a

Chambon monte et descend, les

caractère est vraiment... l’un de nos

été remplacé un charmant musée du

ruelles tournent et contournent, on

préférés !

« Petit Patrimoine Local ».

Chambon aujourd’hui , petite cité de caractère

aperçoit des jardins en terrasse, les cheminées de brique des anciennes tanneries, les arbres qui

L’abbatiale abri de Martial, le bourdon

Aujourd’hui, Chambon compte à

s’accrochent aux contreforts et

peu près 1000 habitants, mais leur

composent au fil des saisons un

dynamisme et leur solidarité en font

tableau changeant multicolore. Les

L’immense abbatiale se dresse

un bourg vivant et accueillant.

pas sont guidés par des murets dont

majestueuse, encadrée de ses deux

La nature est partout présente aux

chaque pierre contient la mémoire

Carine Borie

STEMP LIMOUSIN N°33 - DEC 2018 / JAN 2019 - 47


CREUSE

LA SOUTERRAINEBOURGANEUFCROZANT LA SOUTERRAINEBOURGANEUFCROZANT

LE CASINO D’EVAUX-LES-BAINS

Photos : Stéphane Rayat

Un anniversaire sous les tropiques pour ses 18 ans !

C

lients, amis, partenaires, joueurs d’un soir, tous étaient invités à un voyage à embarquer pour fêter les 18 ans du Casino. Le directeur, Nicolas Lavenu, capitaine de la soirée et son équipage avaient tout préparer pour que la croisière se passe sous le signe de la fête et de la musique, avec en prime une promenade en limousine proposée pour voyager encore plus loin…

48 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33


RENCONTREREPORTAGERENCONTREREPORTAGERENCONTREREPORTAGERENCONTREREPORTAGERENCONTRE

LIMOGES OPÉRA ROCK 2019

S

temp Magazine Limousin a le plaisir de suivre et d’accompagner l’aventure de Limoges Opéra Rock depuis les prémisses de sa construction. Cela grâce à la confiance accordée par celui qui l’a imaginé, rêvé, Pascal Chamoulaud. A ses côtés, les paroliers Michel Faure et Jacques-Emile Deschamps disparu quelques semaines avant la Première, ainsi qu’Adrien Ledoux à la mise en scène. En décembre 2017 trois représentations de la comédie musicale ont eu lieu à l’Opéra de Limoges. Plus de 3.000 spectateurs découvraient un superbe spectacle avec différents tableaux dressant l’histoire de la cité limougeaude. Le succès est tel qu’ils récidivent et reviennent au printemps, les 25 et 26 avril, de nouveau à l’Opéra de Limoges. Nous avons rencontré Adrien Ledoux qui nous en dit un peu plus sur les nouveautés du spectacle. Adrien replante le décor « Cette création imaginée par Pascal pour la scène prends sa vraie dimension sur scène ! C’est ce que nous avons vécu et les spectateurs aussi lors de la première saison. Le premier disque était là pour soutenir le projet, donner envie et permettre de financer le spectacle. En avril nous allons proposer quelque chose d’encore plus abouti, transformé, amélioré. Les Filles de l’Eau, fil conducteur du spectacle vont avoir plus de présence, les décors vont être magnifiés, les vidéos d’arrière-plan vont être repensées, améliorées. Ainsi, tel l’émailleur qui réussit sa première pièce et qui va acquérir le geste parfait, maîtrisé avec le temps et l’expérience, nous allons proposer un spectacle avec encore plus de couleurs, des décors plus aboutis, une mise en scène encore plus juste… La première version sur scène je l’ai vécu comme dans un rêve, une hallucination, nous prenons le temps cette fois de sublimer nos idées ». Le spectacle, comme nous l’avait expliqué Pascal Chamoulaud au début de l’aventure, et comme nous le reprécise aujourd’hui Adrien Ledoux, n’a pas été fait dans un but commercial, mais comme un geste d’amour de son créateur pour son Limoges, pour ses habitants et pour son public. « Beaucoup sont venus et ont appris des choses sur l’histoire de Limoges grâce à Limoges Opéra Rock » nous précise Adrien. En quelques mots toute l’équipe est en train de créer une deuxième version, de tisser un écrin à la hauteur de la qualité des artistes, du spectacle et de ses créateurs. Rendez-vous est déjà prit pour les 25 et 26 avril 2019 et quelques places à glisser sous le sapin de Noël peuvent même être une excellente idée…

Photos : Yann Brisson

Un nouvel écrin pour son retour !

STEMP LIMOUSIN N°33 - DEC 2018 / JAN 2019 - 49


VOYAGES

TOURISME

VOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVO

DES destinations de­rêve

OFFREZ DE L’ÉVASION !

Des­séjours à­vivre­ou­à­offrir… qu’ils­soient­ «­Insolites­»,­ «­Explorateurs­»,­ «­Zen­»­ou­ «­Epicuriens­», la­France­regorge­ de­possibilités­ d’évasions.

découverte de grottes et gouffres, prendre part aux nombreux festivals (selon les périodes) le tout au beau Ces­dernières­années,­il­est­très­ tendance­de­faire­plaisir­à­ses­proches­ milieu du Parc Naturel Régional des Causses du Quercy. Vous pouvez en­offrant­un­week-end­court­séjour­ dormir sous des tentes lodges thématique.­Qui­ne­souhaiterait­pas­ aménagées confortablement au coeur recevoir­sous­le­sapin,­une­pochette­ d’un écran de verdure, loin du tumulte cadeau­voyage­? de la vie quotidienne. LES ESCAPADES S’ORGANISENT AUTOUR DE 4 THÈMES MAJEURS Les « Insolites » ou pour vivre des expériences uniques ! par exemple vivre un étonnant séjour Safari Lodge au sud de la Dordogne. Au cœur du Quercy, dans le département du Lot coule la pittoresque rivière du Célé entre Cahors et Figeac, vous pourrez visiter quelques-uns des plus beaux villages de France, faire des promenades romantiques le long de sentiers bordés de murets de pierres, admirer des paysages apaisants et aussi flâner au milieu d’authentiques marchés de villages, partir à la

50 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33

découverte de Laguiole où vous trouverez chaleur et authenticité. Les traditions et l’art culinaire seront les maîtres mots de ce week-end tout en saveur ! Parmi les nombreuses spécialités de la région, vous découvrirez l’incontournable fromage de Laguiole, traditionnellement fabriqué dans des burons (maisons en pierre qui abritaient les bergers dans la montagne) … L’Aubrac possède aussi de nombreux parcours pour les balades et randonnées digestives sur Les « Zens » pour vivre un instant détente. Il est bon de temps en temps, de se un plateau aux paysages magnifiques qui vous procurent un sentiment d’équilibre faire chouchouter et de gouter au sel de la vie ! Alors rien de mieux que de s’offrir un et de sérénité unique. Et pensez à repartir week-end découverte spa et soins relaxants, avec votre panier terroir, le souvenir de profiter d’un accès illimité au bassin de incontournable. l’Espace Remise en Forme incluant les jets massants, un parcours à contre-courant, des Les « Explorateurs », partez à la sièges et des lits micro-bulles, mais aussi découverte… en City Break à Paris ! de se détendre à son hammam et sauna. Du Découvrir notre belle Capitale en 2CV, «zen» plutôt féminin mais qui peut aussi explorer ses monuments, dîner sur les convenir aux hommes. Champs-Elysées et dormir dans le quartier de Montmartre… Paris est une fête à elle seule. Découvrez sa majestueuse Dame de Les « Épicuriens » ou l’art de vivre Fer et ses musées avec le CityPass inclus et profiter ! Un week-end savoureux à (détails en agences). L’hôtel sélectionné déguster sans modération… en Aveyron, occupe un immeuble élégant de style Art sur le plateau de l’Aubrac. Aller à la


OYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGES VOYAGESVOYAGE

Depuis une dizaine d’années, FITOUR crée ses propres « Escapades » en région française, « clef en main » et chaque année, elles se renouvellent pour le plus grand plaisir des petits et des grands.

déco construit en 1928. Proche du Moulin Rouge et de la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre il vous offre la possibilité de profiter de son toit-terrasse avec vue sur la Tour Eiffel et sur le Sacré-Cœur.

Et si vous avez envie de sensations et d’originalité pour votre voyage de groupe, Fitour réalise du sur-mesure pour l’Escapade idéale.

Faites plaisir à vos proches ou à l’être aimé(e) en le surprenant avec une Escapade en France. Et le service en plus de notre agence de voyages à Limoges, nous nous occupons de vos réservations dès le choix de vos dates. l RENSEIGNEMENTS & RESERVATIONS

MAIS À QUI S’ADRESSENT CES ESCAPADES ? À tout le monde… à deux, en couples, en famille, entre amis… et nous pouvons aller plus loin en personnalisant votre anniversaire et anniversaire de mariage, vos cousinades, mais aussi vos enterrements de vie de jeune fille et/ ou garçon…

FITOUR Voyages 81 avenue de l’aéroport - 87100 LIMOGES www.fitour-voyages.com limoges@fitour-voyages.com 05 55 43 30 35

Tous nos séjours non pas été cités, il s’agit d’exemple possible, demandez notre brochure Escapades à votre agence. *Sous réserve de disponibilité au moment de la réservation. Renseignements dans votre agence FITOUR Voyages à Limoges.

STEMP LIMOUSIN N°33 - DEC 2018 / JAN 2019 - 51


A VOIR

CULTURECULTURE CULTURECULTURE CULTURECULTURE CULTURECULTURE CULTURECULTURE CULTURE

AUBUSSON TISSE TOLKIEN La Cité internationale de la tapisserie a signé une convention avec le Tolkien Estate pour la réalisation en quatre ans à Aubusson d’une série exclusive de treize tapisseries et d’un tapis tissés à partir de l’œuvre graphique originale de J. R. R. Tolkien (18921973). Un tel projet de mise en valeur de ce pan majeur du travail de l’auteur est inédit. C’est également très innovant dans le monde de la tapisserie, car il s’agit-là de réaliser une tenture narrative qui se placera parmi les plus célèbres du monde, tirée de la plus grande saga littéraire du XXe siècle, alors que ce lien entre la tapisserie et la littérature semble s’être perdu dès la fin du XVIIIe siècle. La première étape de ce projet au long court consiste à réaliser les cartons de tapisserie à partir des œuvres choisies en concertation avec la famille Tolkien. L’adaptation de ces 14 aquarelles pour la réalisation de tapisseries monumentales représente un véritable défi. La Cité internationale de la tapisserie a relooké sa plateforme de création aux couleurs de la Terre du Milieu : les visiteurs peuvent y découvrir le processus nécessaire à la création de ces œuvres tissées monumentales. La préparation du carton, qui fournit au lissier un guide précis et détaillé pour le tissage, est en effet un travail essentiel, d’autant plus complexe qu’il s’agit de créer une tenture, un ensemble de plusieurs tapisseries : interprétation textile, choix de la gamme chromatique, tracés et annotations techniques... L’atelier de tissage hébergé au deuxième étage de la Cité de la tapisserie est accessible au public lorsqu’un tissage Tolkien est en cours (renseignements à l’accueil). Les quatorze illustrations choisies et destinées à être tissées y sont dévoilées au public.

CITÉ INTERNATIONALE DE LA TAPISSERIE RUE WILLIAMS-DUMAZET 23200 AUBUSSON JUSQU’AU 31 DÉCEMBRE 2018

52 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33


CULTURECULTURE CULTURECULTURE CULTURECULTURE CULTURECULTURE CULTURECULTURE CULTURE

SÉLECTION+

LA LAVANDIERE ET LE TOMMY

EXPO

L’ALGERIE DE GUSTAVE GUILLAUMET

L’Algérie de Gustave Guillaumet revisite le versant algérien de l’orientalisme français, dans une perspective à la fois esthétique, historienne, politique et culturelle.

Une cinquantaine de tableaux, des toiles inédites, mais aussi des dessins évoquent le contexte de la colonisation et l’attrait de l’artiste pour l’Algérie. Fasciné par le pays, ses déserts et ses habitants, Gustave Guillaumet a consacré sa vie à les peindre, rompant avec les représentations de l’époque, colorées et exotiques. Il se fait le témoin singulier des conséquences dramatiques de la

colonisation et, proposant une autre vision de l’Algérie, il renouvelle profondément les thèmes de la peinture orientaliste. JUSQU’ AU 04/02/2019 MUSÉE DES BEAUXARTS PLACE DE L’EVÊCHÉ 87100 LIMOGES Tous les jours et fêtes de 10h à 18h.

Dans le cadre du Centenaire de la Guerre 1914-1918, la Ville de Limoges présente une exposition pédagogique conçue par le musée de la Résistance de Limoges. Les lendemains de guerre en Limousin et dans le Royaume-Uni : À travers une quinzaine de panneaux et de nombreux objets d’époque, l’exposition rend hommage aux troupes britanniques, alliées de la France durant la Première Guerre mondiale. Elle met aussi en avant le devoir de reconnaissance et de mémoire au lendemain de la guerre grâce à la construction des monuments aux morts et l’aide apportée aux orphelins de guerre. L’historien Vincent Brousse et le collectionneur Lawrence Brown sont à l’origine de cette exposition en partenariat avec l’Office National des Anciens Combattants et le musée de la Résistance de Limoges.

JUSQU’AU 17 FÉVRIER 2019 De 9h30 à 17h - Fermé le mardi et le dimanche matin MUSÉE DE LA RÉSISTANCE À LIMOGES HAND’S UP

Qui a dit qu’au temps du Far West, les femmes étaient cantonnées aux rôles de mères et de prostituées ? Cette série de sérigraphies (et de GIF) autour de figures féminines qui ont réellement existé vous montre un tout autre revers : Martha Jane Canary (AKA Calimity Jane), Eleanor Dumont (AKA Madame Moustache), Annie Oakley, Olive Oatman... Une exposition très didactique avec la collaboration de T3rrörPrint, le collectif qui a réalisées les sérigraphies. Exposition par Claire Gaudriot et Laurence Demars.

ATELIER

LES ATELIERS DE MOUSSANAS Trois artistes : Sylvie Erhart est céramiste et sculpteur, elle travaille la faïence, la porcelaine en cuisson d’origine japonaise (Rakunu et Anagama). Arnaud Erhart, sculpteur aussi travaille le grès en cuisson Anagama et Serge Berrier est peintre aquarelliste.

MME ERHART SYLVIE MOUSSANAS 87130 CHATEAUNEUF LA FORET Ouvert toute l’année du mercredi au samedi

JUSQU’AU 31 DÉCEMBRE 2018 RÉSEAU DE MÉDIATHÈQUES INTERCOMMUNALES DU PAYS DE NEXONMONTS DE CHÂLUS. Informations au 05 55 58 33 34 VERS L’HIVER

EXPO

GOLDEN JACK, UN VOYAGE AU YUKON Cette exposition est dédiée à Jack London et au voyage des comédiens du spectacle qui sont partis dans le Grand Nord. Ils sont partis pendant deux mois dans le froid et la neige, et ont rapporté avec eux, des films, des sons, des dessins qui vont être présentés dans cette exposition

accompagnés de textes de London et des photographies anciennes des chercheurs de fortune. DU 14 DEC. 2018 AU 9 FEV. 2019 LA MÉGISSERIE 4 AVENUE LÉONTINE VIGNERIE 87200 SAINT JUNIEN

Dans la Nef : exposition collective sur une proposition de l’équipe du Centre d’art, avec les œuvres de Jérémie Asmont, Florent Contin-Roux, Guillaume Couffignal, Radmila Dapic Jovandic, Gyan Panchal, Emmanuelle Rosso, Anaïs Rousset, Guy Valente Dans le Phare et l’Atelier : exposition du post-diplôme Kaolin 2017-2018 de l’ENSA de Limoges, avec les œuvres de Pierre Boggio, Théo Cazaubon, Mylène Garcin, Anne Tomaszewski. Dans le Petit Théâtre : présentation des travaux d’élèves et d’artistes réalisés dans le cadre du programme «Adopter une œuvre» du Pôle ressource éducation artistique et culturelle (PREAC) « Art & paysage » de l’Académie de Limoges en partenariat avec le Frac-Artothèque de Limoges et le réseau de création et d’accompagnement pédagogiques Canopé de l’Académie de Limoges.

JUSQU’AU 10 MARS 2019 de 14h à 18h du mardi au vendredi, et de 11h à 13h et de 14h à 18h le week-end CENTRE D’ART BEAUMONTDULAC

STEMP LIMOUSIN N°33 - DEC 2018 / JAN 2019 - 53


54 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33


LES FOLIES

LITTÉrature

TROISLIVRESTROISLIVRESTROISLIVRESTROISLVIRES

La Recette du Chef

La sélection de

Sylvain ANTONI

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur Harper Lee Roman graphique Illustré et adapté par Fred Fordham

et toque ! RESTAURANT LE PONT SAINT-ETIENNE 8 Place de Compostelle 87000 LIMOGES

(Ed. Grasset)

Livre culte dans le monde entier, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur Prix Pulitzer en 1961,raconte l’histoire d’Atticus Finch, jeune avocat, qui élève seul ses deux enfants Jem et Scout. Lorsqu’il est commis d’office pour la défense d’un homme noir accusé d’avoir violé une femme blanche, la vie de la petite famille bascule. Nous sommes dans les années 1930, dans une petite ville de l’Alabama et certaines vérités peuvent être dangereuses à démontrer… Grâce au talent de Fred Fordham, ce roman graphique donne une nouvelle vie au chef d’œuvre d’Harper Lee, qui trouve toujours des échos dans l’actualité. Une adaptation très réussie !

Rock Fictions Carole Épinette

BUCHETTE DE DATTES ET NOIX AUX GRAND MARNIER

(Ed. Cherche Midi)

Photographe rock depuis plus de vingt ans, Carole Épinette a saisi sur le vif, dans les coulisses des plus grandes légendes, AC/DC, Sex Pistols, Alain Bashung, Metallica, Arthur H, Motörhead, James Brown, The Cure, Pete Doherty, Louis Bertignac, et bien d’autres encore. Ses photos d’artistes, en noir et blanc, sont sensibles. Elles révèlent et suscitent l’émotion ; elles invitent à raconter une histoire. C’est le point de départ de ce livre. Des écrivains, des poètes et des journalistes ont choisi une photographie qui les touchait, les inspirait, qui laissait libre cours à leur imagination. Vingt et un auteurs se sont prêtés au jeu. Le résultat ? Un beau livre qui mêle les mots et l’image, pour tous les passionnés de rock !

Harold Cummings prend la tangente Steven Boykey Sidley (Ed. Belfond) Harold Cummings a toujours mené une vie rangée, carrée, sans excès ni frissons. Une femme agréable. Deux enfants. Une maison de banlieue. Un chien. Une retraite bien méritée. Mais depuis l’enterrement d’un ami de fac, emporté à soixante ans, quelque chose lui torture les méninges : c’est ça, la vie ? Sans blague ! La prise de conscience est aussi soudaine que ravageuse. Harold veut vivre ! Gonflé à bloc, le jeune retraité se lance sur les routes du grand frisson. Osera, osera pas ? Descendre des whiskies secs dans les bars malfamés ; rafler les lunettes et le téléphone d’un inconnu ; se faire tatouer « Millie » sur la fesse gauche ; inviter une prostituée à dîner… Un véritable remède anti-déprime !

Pour 4 personnes Ingrédients : • 100g de noix • 100g de dattes • ½ L de lait • 100g sucre en poudre • 1 gousse de vanille

• 3 œufs • 25g maïzena • 25g de farine • 50g de beurre • Grand Marnier • 1 orange • Chocolat pâtissier • Brins de coriandre ou d’aneth

PRÉPARATION DE LA BUCHETTE Dénoyauter les dattes. Mixer dans un robot les noix et les dattes pour obtenir une pâte. Former une buchette rectangulaire et garder au frais. PRÉPARATION DE LA CRÈME PÂTISSIÈRE  Dans une casserole, mettre le lait, la gousse de vanille fendue et la moitié de sucre. Porter à ébullition. Blanchir les œufs avec le sucre et ajouter la maïzena et la farine. Verser le lait bouillant dessus, délayer et verser à nouveau dans la casserole pour cuire la crème. Lorsque celle-ci s’est épaissie, la verser dans un saladier, ajouter le Grand Marnier et le beurre. PRÉPARATION DE LA DÉCORATION  Prendre une orange. A l’aide d’un économe, récupérer les zestes. Couper en filaments la peau d’orange. Les mettre dans une petite casserole avec de l’eau froide et faire bouillir, égoutter et renouveler 2 fois l’opération. Retirer la peau blanche de l’orange et récupérer les segments d’orange. Faire fondre dans un bain-marie un peu de chocolat pâtissier. A l’aide d’une petite cuillère, étaler le chocolat fondu sur une feuille de papier sulfurisé et mettre au frais. LE DRESSAGE  Mettre votre buchette sur le centre de l’assiette. Avec une poche, disposer la crème pâtissière sur la buche en formant « des boules de crème ». Disposer les segments d’orange, les zestes, les décorations de chocolat, ajouter quelques herbes comme de la coriandre ou de l’aneth. Bon appétit !

STEMP LIMOUSIN N°33 - DEC 2018 / JAN 2019 - 55


VIP vus ! Nous­sommes­ là­où­ça­bouge­! C’est­vous­qui­ créez­l’événement,­ en­Limousin­ou­ailleurs...

SOIREESRESTAURANTSBARSBOITES EVENEMENTSVACANCESVOYAGES SOIREESRESTAURANTSBARSBOITES EVENEMENTSVACANCESVOYAGES...

LANCEMENT­STEMP­26

STEMP­27

LANCEMENT­

LANCEMENT­STEMP­29

LANCEMENT­STEMP­30

LANCEMENT­STEMP­31 LANCEMENT­STEMP­28

LANCEMENT­STEMP­26

LANCEMENT­STEMP­31

Photos : Jérôme Delestre

LANCEMENT­STEMP­28

LANCEMENT­STEMP­27

STEMP­30

LANCEMENT­

LANCEMENT­STEMP­27

LANCEMENT­S

TEMP­30

LANCEMENT­STEMP­29 LANCEMENT­STEMP­31

LANCEMENT­STEMP­26

LANCEMENT­STEMP­28 LANCEMENT­STEMP­29

LANCEMENT­STEMP­28

STEMP LIMOUSIN N°33 - DEC 2018 / JAN 2019 - 57


2 MOIS A VOUS

AGENDAAGENDAAGENDAAGENDAAGENDAAGENDAAGENDAAGENDAAGENDAAGENDAAGENDAAGEND

LIMOGES

FETE FORAINE 8 décembre 2018 au 6 janvier 2019 Près de 70 manèges et stands seront présents afin de ravir petits et grands. Champ de Juillet K.O.P Jusqu’au 29 décembre 2018

Sous le pseudonyme K.O.P., se cache Bernard Cauhapé, artiste rouergat aux talents multiples : acteur de théâtre, chanteur-compositeur, écrivain, mais aussi illustrateur. Ses outils sont la plume, l’aquarelle, et l’acrylique. Dans cette exposition faite sur mesure, il a accepté de mettre en images des mots et expressions bien connues des Limousins, parmi lesquelles « banturle » ou le fameux « ‘Chabatz d’entrar ! » Librariá occitana 42 rue Haute-Vienne

AGENDA

RANDONNEE NOCTURNE DANS LIMOGES 14 décembre 2018 - 19h L’association Randonnée Evasion Aventure et Découverte organise la 9ème Randonnée nocturne sur le thème des illuminations de Noël à Limoges. Départ du parking de la place des Carmes.

OPERA REVEILLON A L’OPERA 31 décembre 2018 - 22h30 Soirée spéciale réveillon : Concert + dîner de réveillon + after autour du spectacle « symphonie des étoiles » Réservation obligatoire au 05 55 45 95 95 DIE TOTE STADT 25 janvier, 2019 - 20h00 27 janvier, 2019 - 15h00 Un Orphée « décadent », imaginé en 1892 par le romancier symboliste belge Rodenbach et redessiné par le compositeur Erich Wolfgang Korngold et son père Julius en 1920. Au cœur de Bruges, Paul, désespéré depuis des années par la mort de sa femme Marie, vit dans la vénération de son souvenir. Quand soudain surgit un personnage de chair, Marietta, danseuse, femme de théâtre… Ses

58 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33

traits sont l’exacte réplique de ceux de Marie. Elle est la vie. Paul est tiraillé entre ses obsédants souvenirs et ses pulsions charnelles. Tel : 05 55 45 95 00

ZENITH JULIEN CLERC 09 décembre 2018 - 17h Bientôt 50 ans que Julien Clerc chante ! Une carrière égrenée d’albums vendus à des millions d’exemplaires, de nombreux tubes qui nous trottent dans la tête et des centaines de concerts partout en France. www.zenithlimoges.com

CHAPELLE DE LA VISITATION

NUIT DE LA LECTURE 19 janvier 2019 De 20h à minuit Dans le cadre de la manifestation nationale « la nuit de la lecture », et à l’invitation de la bibliothèque départementale de prêt, amateurs de lecture et lecteurs amateurs sont conviés à venir partager quelques-uns de leurs livres favoris, tous âges et tous genres confondus. Tel : 05 55 31 88 90

THEATRE DE LA PASSERELLE COMME DISAIT MON PERE, MA MERE NE DISAIT RIEN Du 5 au 17 décembre 2018 20h30 Dans « Comme disait mon père » quelqu’un dit « comme disait mon père » : les phrases qu’il cite sont celles de son père, elles ne cessent alors de rouler les unes derrière les autres, comme dévalant la rampe des générations. Dans « Ma mère ne disait rien », la voix du fils, face à sa mère, sous-tend cette affirmation lancinante que le silence est aussi prompt à envoûter que le torrent des mots. Tel : 05 55 79 26 49

CCM JEAN MOULIN

le rock ’n’roll se porte à merveille et lui aussi. Dick Rivers prêche toujours et inlassablement la bonne parole de la musique authentique et sincère, gorgée de feeling et de passion. Aujourd’hui, après plus de 35 albums et des centaines d’enregistrements, Dick s’est entouré d’un guitariste canadien exceptionnel qui l’accompagne sur les routes de France. 76 rue des sagnes 87280 Limoges CHOREGRAPHIE : ROCK’N CHAIR 31 janvier 2019 - 20h Rock’n Chair propose aux jeunes spectateurs de découvrir les mécanismes chorégraphiques. Un jeu de cartes à danser détermine les possibilités de phrasés, de placements, de partenaires et évolue selon une complexité grandissante. Tel : 05 55 35 04 10

ESPACE SIMONE VEIL RECITAL KANA OKADA 12 décembre 2018 - 20h30 Récital de piano. À l’occasion de l’année franco-japonaise 2 rue de la Providence

LE CHATENET EN DOGNON CRECHE DE LA NATIVITE 12 décembre 2018 au 8 janvier 2019 - De 10h à 17h Un petit groupe de personnes perpétuent la tradition de Noël en exposant une petite étable réalisée en châtaignier qui est le bois de l’endroit. La mise en valeur de l’Enfant Né est faite par un éclairage discret faisant apparaître les autres santons de facture ancienne. Dans l’église

NEXON LA GROSSE FAIM DU P’TIT BONHOMME 15 décembre 2018 - 14h30

TOC TOC TOC 23 janvier 2019 - 15h Toc Toc Toc, il y a quelqu’un dans la valise ? Dans la valise il y a La P’tite bonne femme et la Chèvre Biscornue, des rires, des cris et même un peu de magie, mettez du gel dans les cheveux car ça va décoiffer sérieux ! Alors Toc Toc Toc par ici les petits ! La médiathèque

BELLAC LES DECLINAISONS DE LA NAVARRE 24 janvier 2019 - 20h La pièce prend comme point de départ, une séquence extraite d’un film retraçant la vie de Henri de Navarre. Cette scène au charme désuet et au fort potentiel comique devient la partition de jeu des deux protagonistes danseur-comédien. Ils la décortiquent, la transposent en partition sonore, pour mieux la décliner de manière abstraite, poétique, absurde… détournement, caricature, réécriture des dialogues, playbacks ou passages chorégraphiés rythment la pièce où de plus en plus de libertés sont prises. Théâtre du Cloître

SAINT LEONARD DE NOBLAT VOYAGE DE PAPIER AU PAYS DES CONTES Jusqu’au 4 janvier 2019 De 14h à 17h30

Une dizaine d’artistes présentent leurs créations originales en papier sur le thème des contes des 5 continents. Le moulin du Got

SAINT SULPICE LAURIERE

DICK RIVERS 13 décembre 2018 - 20h30

DICKS RIVERS c’est avant tout une voix de baryton agrémentée de volutes de fumée, qui tel un bon vin se bonifie avec le temps. Plus de 50 ans plus tard,

ISLE

CONCERT DE GOSPEL 16 décembre 2018 - 19h Avec le Groupe Gospel Fusion. Eglise Notre Dame de la Voie C’est le matin. Dans la ville, il y a une rue. Dans la rue, il y a une maison. Dans la maison, il y a une chambre. Dans la chambre, il y a un lit. Dans le lit, il y a P’tit Bonhomme et dans P’tit Bonhomme, il y a un ventre tout vide… Salle Georges Méliès

YSSANDON SORTIE DECOUVERTE DE LA TRUFFE 27 décembre 2018 - 14h Sur réservation au 05 55 24 08 80 Office du tourisme


DAAGENDAAGENDAAGENDAAGENDAAGENDAAGENDAAGENDA

AGENDA

TULLE LE MISANTHROPE 14 janvier 2019 - 20h30 15 janvier 2019 - 19h

CONFERENCE : LES MERCREDI DE MICHELET 19 décembre 2018 - 14h30 Lecture du journal du Briviste Germain, commandant en second de la mission Congo-Nil, par Philippe Bourret et Thierry Pradel Centre Edmond Michelet 4 rue champanatier

accompagnant l’héroïne sur son chemin initiatique. Esplanade Yves furet BROCANTE 27 janvier 2019 - De 6h à 17h Brocante vide grenier mensuel. Restauration rapide sur place. Place du marché

LA COURTINE LES BISTROTS D’HIVER 27 janvier 2019 - 11h30 Grâce à un jeu explosif, les sept comédiens du collectif artistique du Théâtre de Lorient proposent une version généreuse et incarnée du Misanthrope, tout en restant fidèle au texte de Molière. Dans un espace intemporel, Rodolphe Dana inscrit la pièce dans une ambiance festive au sein de laquelle la comédie féroce apparaît d’autant plus puissante et tragique. Théâtre l’Empreinte

EGLETONS LA DAME DE PIQUE 22 janvier 2019 - 19h45 La Dame de Pique s’appuie sur une nouvelle de Pouchkine et arrive au Royal Opéra House dans une nouvelle production qui a déjà emballé la critique à Amsterdam. Par l’Opéra Royal de Londres. Cinéma l’Esplanade

BRIVE-LA-GAILLARDE CONFERENCE JERUSALEM 14 décembre 2018 - 20h

LES DEMONS 22 janvier 2019 - 19h30 Une fresque théâtrale issue de l’univers torturé et lumineux de Dostoïevski. Théâtre Jean Lurçat

Apéro-tchatche sur le thème des alternatives à la sylviculture industrielle - 12h30 : repas 15h : spectacle de La Java des Gaspards, spectacle «Accords et Réassorts». Restaurant Le Petit Breuil

CONTES EN MUSIQUE : DES LACS ET DES PLUMES 19 décembre 2018 - 15h30 À partir de 6 ans. Un spectacle forgé à partir de contes traditionnels, trois lacs, trois lieux, trois ambiances. Le fabuleux destin

ARNAC-POMPADOUR

GUERET

VISITE DES ECURIES DE L’ORANGERIE Jusqu’au 31 décembre 2018 Situées à l’arrière du château, dans l’enceinte de la forteresse, les écuries de l’Orangerie, également appelées « écuries de l’Entrainement » sont la résidence des chevaux présidentiels, des chevaux « artistes » ainsi que de chevaux de trait, de sang dont l’anglo-arabe, de courses, concours. Office de Tourisme du Pays de Pompadour

C’EST PAS PARCE QU’IL Y A UN TITRE QUE CA CHANGE QUELQUE CHOSE 24 janvier 2019 - 20h30 Deux auteurs, metteurs en scène et directeurs d’une compagnie de théâtre, se retrouvent pris au piège d’une situation dont ils sont en partie responsables : ils doivent fournir pour le lendemain, un projet de spectacle alors qu’ils sont en pleine crise d’inspiration. Espace André Lejeune

LA SOUTERRAINE BARBE BLEUE. CONTE POLYPHONIQUE 18 janvier 2019 - 10h & 14h30

Dans le cadre de sa conférence annuelle au Centre Culturel de Brivela-Gaillarde, avenue Jean Jaurès ; Georges A.Bertrand évoquera le vendredi Jérusalem, la réalité et ses mythes. Centre Culturel Avenue Jean Jaurès

AUBUSSON

À la simple évocation de Barbe Bleue, un souffle froid fait remonter des peurs anciennes… On entendrait presque grincer les serrures du terrible château ! Mais ici, point de riche et effrayant époux sur scène : à la place, quatre femmes viennent raconter leur version de l’histoire. Entourant la comédienne Martina Raccanelli, un étonnant trio de chanteuses déroule sa polyphonie virevoltante, comme un chœur bienveillant de fées

FLEURAT HEMISTICHE ET DIERESE 24 janvier 2019 - 21h Une « petite forme » pour célébrer, questionner, sonder, raconter le théâtre classique tout en s’amusant ! Deux comédiens pour éprouver l’alexandrin, appréhender Corneille (et Racine) et détruire quelques clichés sur toutes ces choses que l’on apprend sans jamais les incarner. Salle des fêtes

www.horizonscroises.fr

11, AVENUE DU GÉNÉRAL DE GAULLE 87000 LIMOGES

SAMARABALOUF (LIMOGES) 7 DECEMBRE

20h30 CCM JOHN LENNON

MANU DIBANGO (LIMOGES) 8 FEVRIER

20h30 CCM JEAN MOULIN

KIMBEROSE (BOISSEUIL) 12 MARS

20h30 ESPACE CULTUREL DU CROUZY

DIDIER SUPER

(BOISSEUIL) 25 AVRIL

20h30 CCM JEAN MOULIN


photos : Eric Riemenschnitter

photos : Stéphane Rayat

ANNIVERSAIRE SÉPIA

Un nouvel institut de beauté, annexe de « Gisèle Lojtek », a ouvert ses portes, place de la République à Limoges. Marie-Pierre et son équipe ont invité leurs partenaires, clients et amies pour inaugurer ce lieu autour d’un cocktail.

INAUGURATION GALERIE DES MÉTIERS

La Chambre des métiers et de l’Artisanat a inauguré sa boutique de Noël ou « caverne d’Alibaba artisanale » avenue Garibaldi. 75 artisans exposent et présentent leurs savoir-faire. Ils proposent aux visiteurs leurs créations jusqu’au 29 décembre.

N O U S Y E T I O NauSssi

photos : Stéphane Rayat

photos : Eric Riemenschnitter

STEMPLIMOUSINSTEMPLIMOUSINSTEMPLIMOUSINSTEMPLIMOUSINSTEMPLIMOUSINSTEMPLIMOUSINSTEMPLIMOU

CHEMINÉES PHILIPPE ET RÉSEAU ENTREPRENDRE

Thierry Berthomeau a repris depuis octobre 2018 le magasin Cheminées Philippe à Panazol. Pour cette reprise, il a été accompagné par le Réseau Entreprendre en Limousin, qui va le suivre pendant deux ans. À cette occasion partenaires et médias étaient conviés pour la remise du chèque accompagnant cette reprise.

60 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33

AQUAJUMP

Le 8 octobre 2018 a eu lieu à L’Aquapolis, et ce pour la première fois en France, un évènement Aqua jump avec plus de 100 jumps dans le bassin. 3 coachs dynamiques étaient là et ont animé la soirée jusqu’à y mettre une ambiance de folie !


photos : Stemp Limousin

photos : Stéphane Rayat

INAUGURATION DU MARCHÉ DE NOEL DE LIMOGES

Vendredi 30 Novembre a eu lieu l’inauguration du marché de Noël. Cette année vous pouvez retrouver le marché partout dans le centre-ville de Limoges (place des Bancs, place St-Michel-des-Lions, rue Jean Jaurès et place St-Pierre) jusqu’au 24 Décembre.

MARCHÉ DE NOËL DE CUISINES RÉFÉRENCES

Comme chaque année, amis, clients partenaires, voisins étaient tous venus profiter du Marché de Noel organisé par l’équipe de Cuisines Références. Ils ont ainsi eu l’occasion de découvrir leur nouvel espace « Appartement ».

N O U S Y E T I O NauSssi

photos : Les Sensationnelles

photos : Eric Riemenschnitter

USINSTEMPLIMOUSINSTEMPLIMOUSINSTEMPLIMOUSINSTEMPLIMOUSINSTEMPLIMOUSINSTEMPLIMOUSINSTEMPLIMO

LES SENSATIONNELLES

Concert Tamara Weber aux cotés de la Team « Les Sensationnelles ». Samedi 20 Octobre 2018, Rachel et Delphine ont lancé officiellement leur participation au Trophée Roses des Sables, édition 2019. Seul équipage limougeaud au le départ de cette merveilleuse aventure humaine, les filles ont organisé un concert privé avec plus de 140 convives. Tamara, ancienne participante de « THE VOICE », s’est produite pendant plus d’une heure au Bar La Datcha partenaire de cette soirée Rose en Couleur pour soutenir Delphine et Rachel.

SALON CHOCOLAT SAINTYRIEIX

Les 10 et 11novembre, la salle des congrès de Saint-Yrieix-la-Perche s’est transformée en plais gourmand pour accueillir le 4e Salon de la Madeleine et du Chocolat. Les visiteurs se sont régalés avec les yeux mais pas uniquement en se promenant entre les différents stands d’artisans pâtissiers, de chocolatiers et de confiseurs. Des invités de marque avec Yannick Maurie, champion du monde de sucre artistique, et Bernard Besse accompagné de Rachid Makcharrade, qui ont créé sur place un superbe lutin en chocolat. STEMP LIMOUSIN N°33 - DEC 2018 / JAN 2019 - 61


62 - DEC 2018 / JAN 2019 - STEMP LIMOUSIN N°33


POUR COMPAGNIE COLIM - FREEPIK

Négociateurs depuis 2007

LIMOGES CAROLINE LEYBROS 2 bis rue Petiniaud Beaupeyrat

05 55 10 15 74

SAINTJUNIEN JÉRÉMY FLEURY 1 Rue Junien Rigaud

05 44 21 13 36


Profile for STEMP MAGAZINE limousin

STEMP MAGAZINE n°33 - Noel  

Magazine gratuit - Limousin

STEMP MAGAZINE n°33 - Noel  

Magazine gratuit - Limousin

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded