Issuu on Google+

FEVRIER 2017 • N° 7 • SAISON 2016/17

ÉCHANGES AVEC L’ÉTOILE LAVALLOISE page.2

LES VISAGES DU MERCATO page.5

TANGO BIRTHDAY : POURQUOI PAS VOUS ! page.8

JORDAN NKOLOLO L’ACCÉLÉRATEUR Tous ensemble avec les Tango !


STADE LAVALLOIS LE MAG

Premiers échanges entre les éducateurs du club et de l’Étoile Lavalloise

COUPS DE CHAPEAU MANUÈLA MONTEBRUN MÉDAILLÉE OLYMPIQUE

Le Comité international olympique a sanctionné des athlètes contrôlés positifs aux JO de Pékin en 2008 et Londres en 2012. Parmi eux, la lanceuse de marteau, Darya Pchelnik, 4e à Pékin et qui était passée 3e après la disqualification de la championne, biélorusse également, Aksana Miankova. Notre mayennaise, alors licenciée au Stade Lavallois athlétisme, 5e du tournoi de Pékin avec un jet à 72,54 m, devient donc médaille de bronze.

VALENTIN GRIMOUX SPORTIF DE L’ANNÉE

Pour la 12e année, le Conseil départemental de la Mayenne, avec le concours de la presse locale, du club Pégase et du comité départemental olympique et sportif, a organisé la désignation (14 000 votants) des champions sportifs 2016. Le sportif de l’année est le motard Valentin Grimoux, désormais sociétaire du moto-club d’Ernée. L’équipe de l’année est l’Ernéenne football pour ses exploits en Coupe de France et c’est le cycliste sur piste Clément Davy qui est l’espoir de l’année.

JÉRÔME BRISARD SIFFLE EN LIGUE 1

Le mayennais Jérôme Brisard, arbitre lavallois licencié au club des Francs-Archers, désormais professionnel, est le seul arbitre promu en Ligue 1 cet hiver. Son premier match a été le Montpellier - Dijon du mois de janvier. C’est incontestablement un beau parcours pour ce jeune arbitre de 30 ans qui exerçait la profession de podologue. Jérôme Brisard avoue faire partie des arbitres qui aiment laisser jouer.

STANISLAS SALMON RACCROCHE LES GANTS

À 33 ans, Stan Salmon a décidé de mettre fin à sa carrière. Le boxeur licencié au Stade Lavallois a disputé 35 combats professionnels, dont 27 victorieux, dans sa carrière professionnelle. Il a défendu trois fois victorieusement son titre de champion de France acquis en 2009. Stan laisse à Jordy Weiss le rôle de chef de file de la boxe lavalloise, mais on le reverra prochainement sur les rings pour un dernier combat, à l’occasion de son jubilé.

2

FEV 2017 N° 7

Créée en 2006 avec pour objectif de rejoindre les clubs professionnels de futsal, l’Étoile Lavalloise (parrainée par Ousmane Dabo et Pierre-Emerick Aubameyang) évolue en Ligue 2. Avant la rencontre entre les éducateurs de l’Étoile et du Stade Lavallois, questions à Julien Moreau, président fondateur du club. COMMENT S’EST ORGANISÉE CETTE RENCONTRE ?

Il y a déjà eu des échanges non officiels entre les deux clubs et nous nous connaissons. Le football et le futsal peuvent s’apporter mutuellement. Notre entraîneur brésilien, André Vanderlei, et ses adjoints vont donc rencontrer des éducateurs du centre de formation du Stade. L’idée, en évoquant les expériences et les bonnes pratiques des uns et des autres, est de voir comment nous pouvons travailler ensemble, créer des passerelles qui nous aideront à grandir. Cette collaboration serait presque unique en France alors que le futsal se développe partout. Sait-on par exemple qu’à l’école de football du grand Barça, les jeunes jouent au futsal jusqu’à 13 ans et choisissent ensuite entre le futsal et le football… C’est ainsi que l’on découvre des Iniesta, Xavi ou Messi…En France, le PSG ou Lyon vont se lancer dans le futsal…

PRÉSENTEZ-NOUS L’ÉTOILE LAVALLOISE ?

Nous comptons 200 licenciés. Parmi eux, 25 enfants de 3 à 5 ans (baby futsal) qui découvrent une version adaptée du futsal. Nous avons des équipes à tous les niveaux en jeunes, jusqu’aux seniors et féminines. Nous faisons un gros travail pour structurer le club, nous avons créé une section sport-études avec le collège Fernand-Puech et une autre est en projet avec un lycée. Nous disposons, depuis cinq ans, au quartier Ferrié d’un gymnase. Il peut accueillir environ 450 personnes et nous devons refuser des spectateurs à chaque match de l’équipe A. Nous espérons faire partie des clubs résidents du futur Espace Mayenne qui va se construire à proximité. COMMENT SE PASSE LA SAISON DE L’ÉQUIPE A ?

Avec l’aide de nos nouvelles recrues, nous sommes partis en boulet de canon, puis en raison de quelques absences sur blessure, nous avons subi un coup de mou en novembre. Nous ne sommes sans doute pas armés pour la remontée en Ligue 1 dès cette saison, mais c’est l’objectif à moyen terme. L’important pour le moment est d’être solide à ce niveau pour continuer à bâtir et pérenniser le club.

Directeur de la publication : Christian Duraincie - Responsable de la rédaction : Fabien Garnier - Rédaction, coordination : Jacques Bonnet (06 80 68 39 90) - Photos : Stade Lavallois, J-F Quinebêche Maquette, réalisation, impression : ITF Imprimeurs - 72230 Mulsanne Stade Lavallois Mayenne FC - Rue Georges-Coupeau - 53000 Laval - Tél. 02 43 53 97 05 / Fax 02 43 53 55 34 - contact@stade-lavallois.com - www.stade-lavallois.com


VOTRE BILLET, LE JOUR DU MATCH Les jours de match (lire page 4 vos prochains rendez-vous), les guichets du stade Francis Le Basser seront ouverts de 9 h à 12 h 30 et de 13 h 30 jusqu’à la fin de la première mi-temps. Les portes du stade Le Basser ouvrent à 18 h 30. Les jours précédents, vous pouvez acheter vos billets dans nos différents points de vente : la Boutique des Socios, 20 place Saint-Tugal (face au Palais de Justice) à Laval, les réseaux TicketNet et France Billet, le complexe indoor le 3F à Château-Gontier - Saint-Fort, les centres Leclerc, Carrefour et Hyper U de la Mayenne, sur le Net http://billetterie.stade-lavallois.com via les « e-tickets ».

Soutenez « Un défi, un espoir pour Rafaël » ÉDITO Les moyens du maintien C’est vrai, nous avons été très actifs pendant ce mercato d’hiver pour répondre à notre premier objectif : le maintien en Domino’s Ligue 2. Dans cette perspective, nous voulions aussi répondre aux attentes de notre coach qui souhaitait recruter un joueur par ligne de façon à enrichir qualitativement le groupe pro.

Cette association s’est créée autour du petit Rafaël, un jeune garçon qui s’est battu plusieurs années contre un neuroblastome, une forme de cancer. Si le courageux garçon n’est plus là aujourd’hui, les bénévoles de l’association ont décidé de continuer à se battre pour sensibiliser le public et recueillir des dons en faveur de la recherche.

Le même jour, l’association est intervenue dans la nouvelle émission de Patrick Sébastien sur France 2. Si vous voulez soutenir l’association, participez au videgreniers qu’elle organise (pour la cinquième année consécutive) le dimanche 2 avril, sur le parking du Centre Leclerc de SaintBerthevin.

En marge de la journée internationale du cancer de l’enfant, le Stade Lavallois a invité l’association à sensibiliser les spectateurs du match Laval - Red Star le 10 février. Un stand d’information a été dressé à l’entrée du stade et, pendant l’échauffement, les joueurs des deux équipes ont porté un teeshirt aux couleurs de cette noble cause. Hippolyte Leroux, un enfant de 6 ans atteint de médulloblastome (tumeur cérébrale), a donné le coup d’envoi du match (photo ci-contre).

Vous pouvez écrire à Un défi, un espoir pour Rafaël, maison de quartier de Grenoux, 57 rue de la Gabelle, 53000 Laval. Facebook : https://fr-fr.facebook.com/ rafaespoir/

Le lendemain, plusieurs membres du club ont participé au lâcher de ballons qui marquait la journée d’information proposée par l’association en centre-ville de Laval.

Avec le prêt de jeunes appartenant aux clubs de l’élite mais en recherche de temps de jeu, l’arrivée de joueurs plus expérimentés en quête de relance et d’un jeune à fort potentiel, tout en ayant cette priorité du maintien, nous avons aussi ménagé l’avenir et posé quelques jalons pour notre effectif à moyen terme. Nous avons réalisé deux transferts. Celui de Nordi Mukiele répondait à une volonté commune. Le départ d’Alassane N’Diaye n’était pas attendu, mais nous n’avons pas voulu l’empêcher de saisir l’opportunité qui se présentait à lui. Il était de notre responsabilité que ce départ, pour lequel nous avons perçu une indemnité, ne soit pas préjudiciable sportivement pour l’équipe. C’est aussi pourquoi nous avons été très actifs jusqu’à la dernière heure du mercato. Sur l’aspect financier, malgré ces nombreux mouvements, nous sommes restés très raisonnables. Le club est sain et peut se présenter très sereinement devant la DNCG. Sportivement, nous nous sommes donné les moyens de réussir notre opération maintien. C’est un challenge difficile, qui aura besoin de temps, mais pour lequel nous sommes confiants. Notre équipe va réussir.

Christian Duraincie

Président du Stade Lavallois

3

FEV 2017 N° 7


STADE LAVALLOIS LE MAG

JORDAN NKOLOLO

« Laval doit être un tremplin » Je trouve qu’il y a une bonne ambiance dans ce groupe, c’est assez jeune. Les anciens nous encadrent, franchement, ils sont bien.

❚ ET LES ENTRAÎNEMENTS ?

Ils sont très physiques, mais cela fait du bien. En Ligue 1, les entrainements sont plus « tranquilles », c’est plutôt de l’entretien. Ici, ce sont vraiment des entraînements faits pour progresser. C’est plus dur. Mais à partir du mercredi, cela se calme... Des joueurs aux portes de la Ligue 1 et manquant de temps de jeu : Jordan Nkololo prêté par le SM Caen au Stade Lavallois pour cette deuxième partie de saison avait le profil recherché par le club. À 24 ans, le milieu offensif ne veut plus perdre de temps et a accepté le challenge du maintien lavallois pour montrer ses qualités d’acteur offensif. Un premier but pour une première titularisation laisse bien augurer de ses intentions.

❚ VOUS SOUHAITIEZ ÊTRE PRÊTÉ ?

❚ RACONTEZ-NOUS VOTRE PREMIER BUT LAVALLOIS ?

❚ LES DISCUSSIONS AVEC LAVAL ?

Cela fait du bien de marquer un premier but pour le premier match où je suis titularisé. La défense du GFC Ajaccio veut faire tourner mais l’un des défenseurs rate son contrôle. Alassane N’Diaye est au pressing, il récupère la balle, me la remet bien, je contrôle et je croise ma frappe.... Défensivement, on sentait qu’ils avaient un peu peur quand on avait la balle. À la mi-temps, le coach nous a demandé de continuer à les presser derrière. C’est ce qu’on a fait et on a marqué. La première mi-temps, je me suis senti bien. Ensuite, j’ai perdu quelques balles, mais cela allait quand même.

❚ DIFFICILE DE RENTRER DANS L’ÉQUIPE ?

Cela fait bizarre au début, ce n’est pas pareil qu’à l’entraînement… Mais je commence à bien comprendre les déplacements des uns et des autres. Il y a de la concurrence c’est vrai, mais c’est le cas dans tous les clubs et c’est bien, parce que l’objectif est de renforcer l’équipe. Tout le monde se remet en cause. Je suis là pour jouer et c’est à moi de montrer que je peux prendre une place de titulaire. J’ai été très bien accueilli.

GAMBARDELLA, L’AVENTURE CONTINUE

Avec l’équipe première de Caen, cette saison je n’ai fait qu’un match en Coupe de la Ligue et je jouais en CFA 2. C’était vraiment compliqué pour moi et je préférais partir en prêt, plutôt que de continuer en CFA 2. D’ailleurs, je l’avais déjà demandé en début de saison, parce que je savais que je n’allais pas vraiment jouer comme je l’aurais souhaité, c’est à dire enchaîner une saison pleine. Je voulais être dans un club où j’allais jouer à mon poste et avoir la confiance du coach à 100 %. Mon agent m’a signalé que plusieurs clubs étaient intéressés. Quand il m’a dit que Marco Simone me voulait, en plus c’était à Laval, près de ma famille qui est à Rennes, je suis venu direct. J’ai des amis qui ont joué ici. et je les ai appelés avant de venir. Avant de quitter Caen, j’ai parlé aussi avec Jordan Adeoti qui ne m’a dit que du bien du club, que c’était bien pour progresser. Et c’est ce que je recherche.

❚ QUE VOUS A DIT MARCO SIMONE ?

Il m’a dit qu’il était content de m’avoir, qu’il allait me faire jouer devant, côté droit, de préférence, cela pourra être au milieu aussi. En fait ce qu’il me demande, ce n’est pas de me comporter simplement comme un attaquant, mais de solliciter la balle avec les milieux de terrain, de travailler entre eux et les attaquants.

❚ QUELS SONT VOS OBJECTIFS ?

Laval doit être un bon tremplin pour moi. Dans le foot, il faut jouer. Remplaçant, ce n’est pas un objectif. Donc je veux essayer d’avoir le plus de temps de jeu possible, faire beaucoup de passes, marquer des buts. Après, on verra.

Après un premier tour mayennais, à l’occasion des 32e de finale de la Coupe Gambardella, les U19 du Stade Lavallois, victorieux de l’US Changé (3-1) se déplaceront en Seine-et-Marne pour affronter l’US Torcy ( U19 nationaux). Le match a lieu le week-end des 18 et 19 février.

4

FEV 2017 N° 7

❚ QUELLES SONT VOS QUALITÉS ?

J’aime bien la technique, la passe, le dribble, accélérer le jeu. J’aimerais bien être aussi à la finition, je bosse pour.

❚ LES DIFFÉRENCES ENTRE LIGUE 1 ET LIGUE 2 ?

Cela change beaucoup dans le rythme. En Ligue 2, ça se projette vers l’avant, il y a beaucoup de déchet technique. Je trouve aussi qu’il y a davantage d’agressivité en Ligue 2, au bon sens du terme. À mon poste cela demande, dans les trente derniers mètres d’anticiper, de prendre les infos avant de recevoir le ballon. En Ligue 1, cela va beaucoup plus vite : une perte de balle en milieu de terrain, ça ne pardonne pas.

❚ QUEL A ÉTÉ VOTRE PARCOURS AVANT CAEN ?

Je suis né à Créteil, mais je suis arrivé à Rennes à l’âge d’un an. J’ai commencé le foot au Cercle Paul-Bert Bréquigny et j’y ai joué jusqu’à 11 ans. Je suis entré en préformation au Stade Rennais et je suis resté jusqu’aux U15. Je suis retourné au CPB Bréquigny en U16 nationaux, puis dans l’équipe de DH. Mais cela ne me satisfaisait pas, je savais que je pouvais faire mieux. Du coup, je suis parti habiter à Boulogne-Billancourt, j’ai joué un an à l’ACBB et j’ai tout cassé… Comme c’est un club très observé, je me suis retrouvé à faire un essai à Châteauroux. J’ai signé un an en apprenti, je jouais en CFA et l’année d’après je suis devenu pro. Avec le coach Didier Tholot, ça l’a pas fait. Comme j’étais jeune pro, je manquais d’expérience et cela allait vite pour moi. Il me proposait d’aller jouer en National, j’ai refusé, j’ai résilié mon contrat et je suis parti à Clermont (Ligue 2) dont le directeur sportif m’avait remarqué lors d’un match amical. J’ai fait une bonne saison avec Régis Brouard et une autre avec Corinne Diacre. Les débuts ont été un peu compliqués mais après j’ai retrouvé le groupe et tout s’est bien passé. Ensuite, j’ai signé à Caen pour trois ans, jusqu’en 2018. Avec le recul, plutôt que d’aller tout de suite en Ligue 1, peut-être que j’aurais dû continuer à progresser avec Clermont ? C’est ce que je vais faire avec Laval.

DOMINO’S LIGUE 2 LES PROCHAINS MATCHS Vendredi 17 février, 20 h : FC Sochaux Montbéliard - Stade Lavallois. Vendredi 24 février, 20 h : Stade Lavallois - FBBP 01 (Bourg en Bresse). Vendredi 3 mars, 20 h : Clermont Foot - Stade Lavallois*. Vendredi 10 mars, 20 h : Stade Lavallois - AJ Auxerre*. Vendredi 17 mars, 20 h : Stade Brestois - Stade Lavallois*. *Jours et horaires susceptibles d’être modifiés en fonction des choix des diffuseurs TV.


LES VISAGES DU MERCATO

Six arrivées, cinq départs, jamais sans doute le mercato d’hiver n’avait été aussi animé sur les rives de la Mayenne.

LES ARRIVÉES MANA DEMBELÉ

Prêté par le Havre (Ligue 2) jusqu’à la fin de la saison. Cet attaquant de 28 ans, international malien, va apporter son expérience (23 matchs de Ligue 1, 250 matchs de Ligue 2) auprès des jeunes attaquants lavallois. « Je veux retrouver le plaisir de jouer, car rester six mois sans jouer, cela pèse sur le moral. Je veux enchaîner les matchs et marquer des buts. Je vais tout faire pour cela. »

CHRISTOPHER GLOMBARD

Au Stade Lavallois pour deux saisons. Ce défenseur de 27 ans a été formé à Bordeaux avant de rejoindre le Stade de Reims avec lequel il a connu la montée en Ligue 1. La saison dernière, il évoluait avec le Paris FC. « Je suis un latéral plutôt contre-attaquant, j’évolue aussi plus haut, en tant qu’ailier doit. J’ai fait beaucoup de matchs à ce poste avec Reims. J’aime bien apporter offensivement. »

YOANE WISSA

SACHA PETSHI

JORDAN NKOLOLO

Au Stade Lavallois pour les Prêté par Angers (Ligue 1) trois prochaines saisons. Ce jusqu’à la fin de la saison. Cet jeune milieu de terrain offenattaquant de 20 ans a été forsif (20 ans), franco-cameroumé à la Berrichonne de Chânais, est un talent prometteur teauroux, avant de rejoindre suivi par plusieurs clubs de Angers SCO l’été dernier. Ligue 1 et de Ligue 2. Il était « À l’époque où j’ai fait le titulaire à Sedan (National). choix d’Angers, le Stade me « Il est possible que je joue en CFA 2, je le sais. voulait déjà. Je ne jouais pas beaucoup à AnJe dois passer les étapes pour arriver à m’im- gers et je voulais me relancer. C’est un plaisir poser, à être titulaire. À moi de faire le travail. » de travailler avec un grand attaquant comme Marco Simone. On ne peut que progresser. »

Sous contrat avec le Stade jusqu’à la fin de la saison. La saison dernière, ce milieu de terrain défensif a évolué durant la phase retour avec le club de Créteil (alors en Ligue 2) après une expérience anglaise. Il a été recruté pour six mois après une semaine d’essai avec le groupe. « C’est à moi de rendre au club la confiance qu’il me témoigne en apportant ma pierre à l’édifice pour obtenir le maintien en Ligue 2 ».

LES DÉPARTS

ALASSANE N’DIAYE

Arrivé à Laval à l’été 2015 pour un contrat de 3 ans, Alassane N’Diaye, est transféré au club d’Al Taawoun FC (Première Division d’Arabie Saoudite).

SEYDOU KONÉ

Arrivé l’été dernier, l’attaquant expérimenté a éprouvé des difficultés à s’installer dans l’équipe. Il est prêté jusqu’à la fin de la saison au CA Bastia (National).

CÉSAR ZÉOULA

YVAN NEYOU

Pour se relancer et redevenir le joueur entreprenant que l’on connaît, César Zéoula, international néo-calédonien formé au club, est prêté à l’US Créteil (National) jusqu’à la fin de la saison.

GABRIEL ETINOF

En manque de temps de jeu et ayant besoin de s’aguerrir, le jeune pro lavallois, milieu de terrain excentré, est prêté à Belfort (National) jusqu’à la fin de la saison.

NORDI MUKIELE

Le défenseur formé à Laval a été transféré à Montpellier (Ligue 1). Lire notre magazine de janvier.

Prêté par Caen (Ligue 1) jusqu’à la fin de la saison (lire page 4).

MICKAËL BUZARÉ : « DU SANG NEUF »

En charge du recrutement, en collaboration avec Christian Duraincie et Marco Simone, Mickaël Buzaré revient sur les objectifs poursuivis : « Le mercato d’hiver permet généralement de procéder à un réajustement de l’effectif. Cette année, nous sommes allés bien au-delà parce qu’il était nécessaire d’apporter du sang neuf au groupe, de lui redonner de la fraîcheur et de le rééquilibrer techniquement pour répondre aux attentes de l’entraîneur. Sans pour autant rendre l’effectif pléthorique, d’où un certain nombre de départs, que ce soit dans le cadre de transferts ou de prêts pour permettre à certains de nos joueurs de se relancer dans un autre contexte. »

5

FEV 2017 N° 7


STADE LAVALLOIS LE MAG

Une soirée dans la ferveur de Félix-Bollaert

À l’occasion du match Lens - Laval du vendredi 28 avril prochain, le Stade Lavallois et Tango’Anim organisent un déplacement partenaire qui permettra à trente spectateurs privilégiés (nombre de places limité) de découvrir la ferveur du célèbre stade Bollaert, dans le cadre d’une prestation d’exception (élue meilleure prestation VIP de France la saison dernière) : formule Lounge avec espace privatif (type loge), vue sur la pelouse, fauteuils, buffets, bar à boissons (champagne inclus) dès 18 h 30. À l’issue du match, prestation « formule présidentielle » dans une ambiance de prestige avec restauration à thèmes (tapas, gourmandises, guinguette, espace de la mer…). Le trajet s’effectuera en car (départ à 8 h du stade Francis Le Basser), avec arrêt déjeuner à Beauvais et, à 18 h, visite découverte de stade de Lens. Tarif : 300 euros HT par personne. Inscriptions et informations auprès du service commercial, 02 43 53 97 05.

Natan Bihel va courir la Michelin Le Mans Cup

Natan Bihel est un fan de sports mécaniques depuis sa plus tendre enfance. Très vite, à l’âge de 12 ans, le Lavallois franchit le pas et débute en karting. Pendant trois années, il va arpenter les différents circuits de France et décroche sa première victoire en 2015. La même année, il dispute les prestigieuses 24 Heures du Mans Karting. La saison suivante, notre Mayennais passe un nouveau cap en s’engageant pour la première fois dans un championnat de sport automobile. Il prend part au Championnat de France de Supertourisme. Le résultat est plus que concluant car, en dépit d’un plateau très relevé, il signe cinq podiums et termine premier junior. En 2017, avec Natan Bihel, c’est au niveau

européen que la Mayenne sera représentée. En effet, le jeune pilote vise encore plus haut en s’attaquant à la Michelin Le Mans Cup. Ce championnat comprenant six manches aura comme point d’orgue, Road To Le Mans, course qui se déroulera en lever de rideau des légendaires 24 Heures du Mans, en juin. Natan sera de nouveau intégré à l’équipe du quadruple champion du monde de Voitures de Tourisme, (WTCC), le Yvan Muller Racing. Il pilotera un prototype (appelé LM P3) qui développe 420 chevaux ! N’hésitez pas à soutenir le jeune pilote mayennais en visitant son site natan-bihel.fr et sa page Facebook Natan BIHEL !

Le vendredi 24 février, à l’occasion du match Laval - Bourg en Bresse, les soutiens de Natan Bihel se retrouveront au Carré VIP du stade Le Basser. Parmi eux, son premier supporter, son père Erwan Bihel, partenaire du Stade Lavallois.

Appareillage de l’adulte et de l’enfant Réparation et entretien toutes marques ● Casques TV, téléphones… ● Protections auditives sur-mesure ● ●

28, rue Souchu Servinière 53000 LAVAL

www.audilab.fr

6

FEV 2017 N° 7

Prenez rendez-vous !

02 43 66 99 74


Les étudiants font la fête au stade

Les 25 ans d’Actual fêtés avec les intérimaires Lors du match Laval - Red Star, dans le cadre des événements organisés pour les 25 ans du groupe Actual, les Agencemplois Actual de la Mayenne (Laval, Mayenne, Château-Gontier, Sablé-sur-Sarthe, Évron, Ernée, Villaines-la-Juhel) avaient invité tous les travailleurs intérimaires qui ont été en contrat avec elles en 2016 (lire notre numéro de janvier). Ils ont assisté au match en tribune Crédit Mutuel. La soirée s’est poursuivie avec de nombreuses animations.

La soirée étudiante du 3 février dernier, autour du match Laval - Valenciennes, était une grande première. C’était la première fois en effet que les universitaires lavallois s’appuyaient sur le Stade Lavallois pour créer un temps fort de la vie étudiante. Avec le concours du club et de plusieurs partenaires (V and B, La Scala Club) et le soutien du Crédit Mutuel, cette soirée était organisée par AFAS-Projects, la Junior Entreprise de l’Estaca Laval, en lien avec les bureaux des étudiants des établissements d’enseignement supérieur de Laval. La participation n’a sans doute pas été à la hauteur des attentes, mais les organisateurs, à l’image de Corentin Cleuziat en ont tiré des enseignements : « C’était la première fois qu’une telle soirée était proposée aux étudiants lavallois et elle a eu le mérite de montrer ce que nous pouvions organiser. Ce sera un plus pour nos prochaines initiatives car on nous reverra bien sûr au stade pour faire la fête et soutenir les Tango. » Regroupés dans la travée D de la tribune Crédit Mutuel, les étudiants ont donné de la voix pour soutenir le Stade Lavallois, emmené par le kop Ultr’abricox né au sein de l’Estaca (lire notre numéro de janvier).

« MÉHARI » Archimède opus 4 Nicolas et Frédéric Boisnard, le duo d’Archimède, sont des fidèles du Stade Lavallois et les auteurs de l’hymne « Tango » qui accompagne tous les matches au stade Le Basser. Le quatrième album du groupe, qui aura pour titre « Méhari » (en référence à la mythique Citroën), annoncé « plein de chansons joyeuses et frondeuses », sortira dans toute la France le 7 avril. Le groupe sera en concert dans sa bonne ville de Laval, les samedi 8 et dimanche 9 avril, au Théâtre. La billetterie est ouverte.

7

FEV 2017 N° 7


STADE LAVALLOIS LE MAG

TANGO BIRTHDAY : ton anniversaire de pro Tu as entre 8 à 12 ans et tu aimes le Stade Lavallois MFC : ton club préféré te propose de fêter ton anniversaire entouré de tes copines et copains (un groupe de 8 à 10 maximum) et de tes parents. Avec tes amis, vous serez accueillis et accompagnés par un animateur. Vous irez jouer au ballon quelques minutes sur la pelouse avant de rejoindre la salle partenaire pour souffler les bougies, partager le gâteau, ouvrir les cadeaux… Toujours accompagné de tes amis et de tes parents, tu découvriras les vestiaires, l’environnement du match, l’échauffement des joueurs et tu seras accueilli sur la pelouse par le speaker officiel du club. Tous ensemble, avec l’animateur de Festi’mouns mis à votre disposition, vous assisterez au match et encouragerez le Stade Lavallois. Pour plus d’informations sur les modalités, coûts et options de Tango Birthday, contacter le service communication du Stade Lavallois au 02 43 53 97 05.

Le Tango Birthday de Maxence Maxence, 11 ans, entouré de sept copains d’école qui jouent au foot avec lui, de son père David et de son grand-père Claude, a été le premier à vivre ce Tango Birthday, à l’occasion du match Laval - Troyes. Le papa, David, revient sur cette soirée : « Maxence et tous les enfants étaient super contents, les parents nous en ont beaucoup parlé. Dès notre arrivée, nous avons été pris en charge par une animatrice qui nous a accompagnés et guidés toute la soirée. Nous sommes arrivés en même temps que les joueurs. Les enfants ont pu découvrir les coulisses du stade, le bureau de l’entraîneur, ils ont été gentiment accueillis par Christian Duraincie dans le salon des présidents. Ils

ont eu accès au pourtour de la pelouse, se sont assis sur les fauteuils des joueurs remplaçants et ont assisté de près à l’échauffement des joueurs. Ils ont salué le coach Marco Simone. Romain Bayard, qui ne jouait pas ce match, est venu à notre rencontre... Il y a eu quelques autographes et, à chaque moment, un très bon accueil. Nous avons pris le goûter d’anniversaire dans l’un des espaces d’accueil de la tribune. C’est une belle initiative, originale, idéale pour les enfants de cet âge qui aiment le football. Et en plus ce jour-là, avec la victoire au bout, la soirée était parfaite ! »

Création graphique Impression Offset, Numérique, Sérigraphie

Façonnage

Découvrez l’Imprimé Connecté !!! vallois et suivez toute l’actualité du Stade La )

(date du prochain match, classement...

www.itf-imprimeurs.fr Z.A. Le Sablon - 72230 Mulsanne

8

FEV 2017 N° 7

02 43 42 00 38

Flashez-moi avec l’application

Cette page est connectée ! Téléchargez l’application ONPRINT, flashez-moi et accédez à plus de contenu sur votre smartphone (Google play, App Store)


SL Mag - février 2017