Issuu on Google+

Kaleidoscope Info N°1 - Avril 2009 Le 1er festival chrétien du film court Qu’est-ce que le festival Kaléidoscope ? C’est un festival unique en son genre qui rassemblera pendant deux jours au Futuroscope de Poitiers les acteurs engagés dans les diocèses dans l’annonce de la foi, les chrétiens curieux de la Parole, mais aussi les professionnels du cinéma, producteurs et réalisateurs.

Le 1er Festival chrétien du film court francophone se déroulera les 23 et 24 octobre 2009 au Futuroscope de Poitiers. Pour la première fois, l'Eglise catholique en France réunit des producteurs, réalisateurs et utilisateurs de films courts pour stimuler et encourager la création de ressources pour accompagner les chrétiens à tous les âges de la vie. Convaincue de la nécessité d'exprimer le message chrétien dans les langages du monde d'aujourd'hui, comme elle l'a montrée lors du congrès « Ecclesia 2007 », l'Eglise catholique désire stimuler la production de ressources audiovisuelles à usage catéchétique et faciliter la connaissance des ressources existantes. Ce festival est ouvert à tout film qui permet une réflexion humaine et spirituelle. Il est organisé par le Service national de la catéchèse et du catéchuménat de la Conférence des évêques de France. FdM

r et tout i o v t u o t Pour

savoir…

ternet n I e t i s n U

ique.fr l o h t a c . e doscop i e l a K / / : p htt

Un festival dans la dynamique du congrès Ecclesia Cette initiative s'inscrit dans la dynamique des assises de l'audiovisuel et du multimédia déjà coordonnées par le SNCC en février 2007, et plus largement dans celle du Congrès Ecclesia 2007. À Lourdes, la responsabilité de toute l'Église dans sa diversité, pour une catéchèse à tous les âges de la vie, avait été mise en évidence. Kaléidoscope va dans le même sens. « L'enjeu du festival est de s'intéresser aux langages cinématographiques et d'y risquer l'annonce de l'Évangile », souligne le P. Luc Mellet, directeur du SNCC. Il souhaite que « les congressistes décalent leur regard habituel sur ce qu'est l'annonce de la foi aujourd'hui. C'est un vrai chemin de rencontre ! » FdM

Un film, un lieu de connaissance « Le film condense et touche nos sens d'une autre manière que celle de la compréhension des mots. Il y a l'évoqué, le montré, le caché... Une recherche, une aventure est donnée à vivre. S'il y a un risque d'évasion du réel, le cinéma renvoie néanmoins le spectateur à sa capacité de percevoir, à entrer dans une histoire, à la recevoir comme un dialogue avec soi-même », développe le P. Luc Mellet. Ces mê-

mes caractéristiques sont concentrées dans le court-métrage. Il permet encore plus d'échanger en groupe sur ce qui est vu et entendu, de partager des ressentis et éventuellement de revenir et relire les images et passages clés. Parce qu'il ne s'agit pas d'être passif devant un écran, mais d'écouter chacun se révéler selon les échos du film dans son propre chemin. Geneviève Gaillot de ponctuer : « L'Audiovisuel

est un lieu de connaissance et d'intelligence qui se découvre à plusieurs». Au-delà des qualités de réalisations, d'images et de sons, pour elle un film est réussi lorsqu'il a « la faculté de faire opérer un déplacement, de donner à penser autrement, d'élargir les points de vue ». Florence de Maistre


À propos de l’affiche Une des grandes qualités du cinéma? La pédagogie! La capacité à nous transformer. Un immense kaléidoscope dans lequel l’enfant nourrit son imagination et découvre inlassablement de nouvelles situations, simplement en regardant « les images qui bougent ». S’intégrer dans un nouveau milieu, jouer de nouveaux rôles, dompter ses peurs, se relier aux autres, etc. Le petit garçon facétieux qui, par jeu, se cache dans la grande marmite n’est pas sans rappeler les histoires d’ogres de notre enfance. Mais il évoque aussi un passage vers un monde où tout devient possible, avec une porte secrète à ouvrir pour s’évader du quotidien – cette autre grande « marmite ». Une invitation à aller au-delà des apparences. Magie de l’image! Le cinéma n’est pas que l’inventaire de la réalité, c’est aussi un art visuel doté d’extraordinaires possibilités techniques. Son caractère ouvertement fictionnel, le traitement particulier dont il bénéficie souvent – aujourd’hui ou le sujet, la matière, le style l’emportent sur la fascination de l’imitation – agace ou réjouit, et répond finalement à une étonnante question. Si l’image est signe de ce qu’elle représente comment peut-elle être illusoire? L’image cinématographique formidable opérateur de transformation habite désormais notre pensée et c’est là sa responsabilité autant que son importance. Samuel Tornero - Graphiste

Vous êtes réalisateur ?

Kaléidoscope 2009 est pour vous l’occasion de découvrir des réalisations aujourd’hui disponibles et des créations nouvelles, faire connaître vos films courts et de produire votre film pour concourir.

Pour présenter un film en compétition, celui-ci doit s'inscrire dans une des catégories suivantes : • Clip - 7 minutes - 13 minutes - 26 minutes. Sont admis les genres de la fiction, du documentaire, du film d'animation, etc. Seule contrainte, la réalisation doit être récente et produite depuis le 1er janvier 2006. « Tout film est appelé à concourir au festival chrétien de courts métrages Kaléidoscope, à partir du moment où il sert une réflexion sur l'homme. Aucun film n'est catéchétique en lui-même, c'est l'usage qui en est fait qui l'est.», indique Geneviève Gaillot, déléguée aux langages audiovisuel et multimédia du service national de la catéchèse et du catéchuménat (SNCC).

Kaléidoscope Info kaleidoscope@catholique.fr www.kaleidoscope.catholique.fr ——————— Conférence des évêques de France Service national de la catéchèse et du catéchuménat - 58 avenue de Breteuil, 75007 Paris http://www.sncc.cef.fr ——————— Responsable de publication : Luc Mellet (SNCC) Conception et réalisation : Sedicom Poitiers - 10, rue de la Trinité - 86034 POITIERS cedex Maquette : Xavier Guilloteau - Crédits photos : SNCC

FAQ Est-ce que je peux venir au festival sans m’inscrire ? Oui et non. A l’entrée du festival, vous pourrez acheter un pass qui vous permettra l’accès aux locaux pour une journée ou pour les deux jours. Mais si vous souhaitez bénéficier des possibilités de déjeuner rapidement sur place le midi avec un vrai repas, il faut vous inscrire avant l’été. Je n’ai aucune compétence en audiovisuel. Cependant je souhaite venir à Poitiers, car je suis convaincu de la nécessité de films courts dans un cadre pastoral. Votre présence à Kaléidoscope ne nécessite aucune compétence particulière en matière d’audiovisuel. Pendant la durée du festival, des temps d’atelier, de conférence et de table ronde pourront contribuer à votre formation. Pourquoi participer au festival ? Etre présent sur place au festival vous permet de voir la totalité des films sélectionnés. Mais vous aurez aussi la possibilité d’assister à une conférence proposée par les équipes du Jour du Seigneur autour des nouvelles technologies, Internet, le téléphone en lien avec le film court. RCF (Radios Chrétiennes Francophones) organisera également une table ronde ouverte à tous autour de « cinéma et spiritualité ». De plus, vous pourrez participer à deux ateliers qui permettront de réfléchir ensemble à partir du débat que fait naître le film, à la manière d’utiliser ce film avec un groupe pour l’accompagner sur un chemin spirituel. Outre la projection de films, c’est bien aussi à un vrai temps de formation que Kaléidoscope vous invite.


Festival des films courts Chrétiens de Poitiers