__MAIN_TEXT__

Page 10

ARCHITECTUR E uand on a la chance d’habiter une région comme la nôtre, bénéficiant d’innombrables heures de soleil et de températures clémentes sur l’année, on veut, pour sa maison, un jardin, une piscine, une terrasse, des arbres, de la pelouse, un coin barbecue. Bien sûr ! Pourtant, évitons les erreurs pour ne pas risquer, un beau jour, de devoir changer nos arbres de place- ils nous cachent maintenant la vue- ou abandonner la piscine- finalement personne n’y va ! Vous l’avez compris, l’agencement et l’organisation des extérieurs ne se font pas à la légère. Il vaut mieux faire confiance à un pro. Stéphane Archimbaud, paysagiste concepteur est de ceux-là. Il vient de décrocher une médaille aux Victoires du paysage, fin d’année 2016.

Q

Le parcourt original et la formation de Stéphane Archimbaud lui donne la maîtrise de la végétation et de l’architecture, deux bases indispensables pour concevoir de beaux jardins.

Texte DENIS DUPONT Photos DENIS DUPONT ET STEPHANE ARCHIMBAUD

10

Une de ses spécialités : l’intégration des espaces naturels dans les espaces à vivre. « Il faut toujours concevoir les choses avec la vision de la circulation, explique celui qui est maître d’œuvre tous corps d’état. On pourrait imaginer tout à fait naturellement de placer la terrasse au sud, la piscine aussi et surtout bien alignées avec du gazon tout autour. Ce sont des points de vue très classiques, mais surtout très simplistes. Ce que l’on réalise en terme d’espaces extérieurs, de plantations aujourd’hui, n’aura sa forme définitive que dans quelques années, le temps que tout pousse. Et là il est trop tard pour revenir en arrière… » Avoir la capacité d’imaginer le profil de votre jardin dans 3 ou 4 ans, n’est pas donné à tout le monde. « Attention, prévient-il encore, chaque projet est différent. Tout part de l’existant, soit un terrain nu où l’on va bâtir une habitation, c’est plus facile, soit un bâtiment existant autour duquel le propriétaire veut créer des espaces extérieurs. Il y a bien plus de contraintes, mais ce sont là aussi des dossiers intéressants à traiter ». Toutes ces données, toutes ces solutions trouvées, expérimentées, validées ont permis à Stéphane Archimbaud de théoriser ses conceptions dans ce qu’il appelle les Villas paysagères, un concept déposé et reconnu par toute la profession.

Dans la rénovation, il n’est pas interdit de mélanger des techniques, (Christophe Archambaud est aussi maître d’œuvre dans le bâti), mais comme toujours les innovations architecturales doivent être justifiées, être intégrées, et surtout doivent rester dans l’esprit du bâtiment. Tout comme les extérieurs, l’harmonie commande tout. Alors l’écoute est de rigueur. Le client, souvent, a des idées assez arrêtées. Il sait, ou croit savoir, ce qu’il veut et surtout ce qu’il ne veut pas. Il a lu et feuilleté des magazines, il a découpé des photos, il a déjà des idées plus ou moins précises. « C’est souvent le cas, sourit Stéphane Archimbaud. Les premiers entretiens avec le client sont primordiaux. C’est à partir de ses idées et de ses envies que je vais pouvoir lui proposer des projets qui seront intégrés à son habitation. Et dans ces projets, je propose aussi quelques idées qui doivent le surprendre. Après on discute, on amende, on fait entrer

Solutions

Habitat magazine

Profile for Square Partners S.A.

Solutions Habitat Magazine n°9  

Solutions Habitat Magazine n°9