Page 1

MAGAZINE SP05

Julia Kurps Bertrand Labarre Melissa J Mercado Lisa Toboz Alison Turner Les petits polas Lorenzo Papadia 12-12 Project Julia Malinowska


julia kurps

4

bertrand labarre

10

Melissa J mercado

16

lisa toboz

22

alison turner

28

les petits polas

34

Lorenzo Papadia

42

The 12-12 project

52

Julia Malinowska

66

The images published in this magazine are copyrighted to their corresponding creators.


My Impossible year I am old enough to have witnessed the beginnings of Polaroid

Je suis assez vieux pour avoir été témoin des débuts de Polaroid

(granted, I was pretty young at the time and didn’t see much of

( bon d’accord , j’étais assez jeune à l’époque tout de même ) ,

it), then the death of Polaroid and then the rebirth of instant film

puis la mort de Polaroid et puis la renaissance du film instantané

through the Impossible Project. It seems incredible that such

à travers l’Impossible Project. Il semble incroyable qu’un tel

a product, which was the epitome of a certain way of seeing

produit, qui était l’incarnation d’une certaine façon de voir et

and interacting with life, went through all these changes in my

d’interagir avec la vie, soit passé par tous ces changements en

lifetime.

moins de 50 ans.

What does it say about photography? That die-hard film lovers

Que cela révèle-t-il à propos de la photographie? Que les

have been untouched by the digital revolution and are preparing

amateurs de films purs et durs ont été peu touchés par la

a revolution of their own? That young people have enough of

révolution numérique et préparent la leur? Que les jeunes en

virtuality and explore again the intricacies of object based art?

ont assez de la virtualité et explorent à nouveau les subtilités

That there is something in instant photography that cannot be

de l’art basé sur l’objet ? Qu’il ya quelque chose dans la

replicated via computers? If there is, what is it? The actual thing

photographie instantanée qui ne peut pas être reproduit par un

that pops out of a camera, like a tangible piece of memory? The

ordinateur ? Si c’est le cas, c’est quoi ? La chose réelle qui sort

way it forces us to wait once more for an image to appear? The

d’un appareil photo, comme un morceau tangible de mémoire

touch, the unicity, the manual sharing of a photograph?

? La façon dont on est obligé, une fois de plus, d’attendre pour

Whatever it is, it is telling that the new Impossible Project venture,

qu’une image apparaisse ? Le toucher, l’unicité, le passage de

the Instant Lab, is about finding a way to merge digital and

mains à mains ?

analog, virtual and object, fun and more fun. We’re very happy to

Quoi qu’il en soit, il est révélateur que la nouvelle entreprise de

have been partners with them and to have been able to offer five

Impossible Project, l’Instant Lab, est de trouver un moyen de

of our readers an Instant prize. I also met the Impossible guys at

fusionner numérique et analogique, virtuel et objet, fun et plus

the Rennes exhibition, Square au carré, in May, and it was a hoot.

de fun . Nous sommes très heureux d’avoir été leur partenaire et d’avoir été en mesure d’offrir un Instant Lab à cinq de nos lecteurs. J’ai aussi rencontré les gars d’Impossible à l’exposition

Christophe Dillinger, 05/2014.

de Rennes, Square au carré, en mai dernier, et on a bien rigolé.

Also, please take some time filling in our quick survey / Prenez aussi le temps de remplir notre petit questionnaire svp

3


Julia Kurps My name is Julia Kurps and I’m a PhD student in Amsterdam. Since I’m working in the Neuroscience field, I spend most of my days in the lab or behind a microscope. So last year, when I heard that I got the great opportunity to travel to Tokyo to present my research over there, I was totally thrilled. That seemed absolutely IMPOSSIBLE and I felt incredibly lucky that I got the chance. Tokyo is a great city, totally different from most western cities and full of contrasts. I was especially fascinated by the usage of super-bright, neon colors on the streets and the buildings, on every shelf in the supermarkets and even their safety signs in train stations look like a manga.

4

Mon nom est Julia Kurps et je suis étudiante en doctorat à Amsterdam. Travaillant dans le domaine de la neuroscience, je passe la plupart de mon temps dans un laboratoire ou derrière un microscope. C’est pour cela que l’an dernier, je fus totalement ravie d’apprendre que j’aurai l’occasion de me rendre à Tokyo pour y présenter mes recherches. Cela semblait absolument impossible et je me sentais incroyablement chanceuse d’avoir décroché cette opportunité. Tokyo est une grande ville, totalement différente de la plupart des villes de l’Ouest et pleine de contrastes. J’ai été particulièrement fascinée par l’omniprésence de néons super-lumineux de toutes les couleurs... dans les rues et sur les bâtiments, dans tous les rayons des supermarchés : même les panneaux de sécurité dans les gares ressemblent à un manga.


5


6


7


8


9


Bertrand Labarre bertrandlabarre.fr

«Mes images sont les notes d’un journal que je n’écris pas.»

10

«My images are the notes in a journal I am not writing».


11


12


13


14


15


Melissa J Mercado www.flickr.com/photos/melissajmercado/

I’m a hobbyist photographer, based out of NJ, close to Philadelphia. These photos are from the past year, a year that was filled with a few wonderful travel experiences. Personally, I mostly shoot film but when I’m not carrying those cameras, I have my iPhone 5S. I picked these photos because they bring back the experience I’ve had traveling. They remind me to stay thirsty for travel and to always be up for exploring places unknown to me.

16

Je suis une photographe amateur, basée à New Jersey, près de Philadelphie. Ces photos sont de l’an dernier, une année qui a été remplie de merveilleuses expériences de voyage. Personnellement, j’utilise la plupart du temps de la pellicule, mais quand je ne me balade pas avec ces appareils, j’ai mon iPhone 5S. J’ai pris ces photos car elles me renvoient aux expériences que j’ai eues de ces voyages. Elles me rappellent qu’il faut rester assoiffé de distance et de toujours être prêt à explorer des lieux inconnus.


17


18


19


20


21


Lisa Toboz www.thelongwayhomediaries.com

The photos in this series provide a peek into the seasons of Pittsburgh: a city that gives us more rain than sun, where cold winter snaps can be found on the first day of spring. Pittsburgh is filled with old factories and crumbling houses, secret doors and hidden gardens – island respites in the middle of an urban sea.

22

Les photos de cette série offrent un coup d’œil aux saisons de Pittsburgh: une ville qui nous donne plus de pluie que de soleil, où les subites poussées hivernales font reculer les premiers jours du printemps. Pittsburgh est remplie de vieilles usines et de maisons en ruine, de portes secrètes et de jardins cachés – ilots de répit au milieu d’une mer urbaine.


23


24


25


26


27


Alison Turner www.AlisonTurnerPhoto.com

For the past five years, I’ve spent most of my time living on the road with my rescue dog, Max. These images are from my past year of travels.

28

Ces cinq dernières années, je les ai passées sur la route, avec mon chien Max. Ces images font partie de celles prises durant ma dernière année de voyage.


29


30


31


32


33


Les petits polas www.lespetitspolas.fr

A une époque où le numérique a supplanté l’argentique, la photographie instantanée existe toujours. Les petits polas organise des expositions qui présentent une sélection originale de polaroids réalisés par des photographes de divers horizons. Vous pouvez acheter une reproduction des polaroid en série limitée numérotée avec certificat d’authenticité. Vive le polaroid!

34

At a time when digital has supplanted film, instant photography still exists. Les petits polas organizes exhibitions featuring selections of original Polaroids made by photographers from various backgrounds. You can buy a copy of numbered limited edition Polaroid copy with a certificate of authenticity. Long live Polaroid!


ClĂŠment Grosjean- I love Paris

35


36

Agafia Polynchuk - Morning in Paris.


CĂŠcile Neyrat- Jeu de main

37


38

Marion Lanciaux - La belle inconnue du mĂŠtro


Madeleine Avantin - Marine

39


40

Wilfried Haillot - Un cafĂŠ ?


Zohair Bijaoui - Behind Marilyn

41


Lorenzo Papadia Fade point

www.lorenzopapadia.com

These images come from my beaches of southern Italy, a southern land, called Puglia. My work is titled «Fade point», which can also be intended to mean “point of disappearance”. This is because I believe in the strong evanescence quality of things, beyond the appearance, where everything ceases to be «true.» In the digital age we are all obsessed by the high fidelity of the image, the so-called «quality». I believe photography should be lacking in the perfection of its materiality. I think instant photography today may turn away from this «surplus visibility», providing us a more poetic view as it envelopes the concept in a veil of mystery and secrecy... In these images, the architectures (manmade) and the colors dominate the scene. The sea is almost always in the background, recalling the flow of thoughts in a dreamlike manner.

42

Ces images furent prises sur de mes plages du sud de l’Italie, un pays au sud, appelé Puglia. Mon travail est intitulé «point de fuite», qui peut également signifier «point de disparition». C’est parce que je crois à l’évanescence des choses, au-delà de l’apparence, là où tout cesse d’être «vrai». À l’ère numérique, nous sommes tous obsédés par la haute fidélité de l’image, sa soi-disant «qualité». Je crois que la photographie doit être se désengager de cette prétendue perfection de sa matérialité. Je pense que la photographie instantanée aujourd’hui se détourne de ce «surplus visibilité», pour nous fournir une vision plus poétique, qu’elle enveloppe le concept d’un voile de mystère et de secret. Dans ces images, les architectures (synthétiques) et les couleurs dominent la scène. La mer est presque toujours en arrière-plan, rappelant le flux de pensées d’une manière onirique.


43


44


45


46


47


48


49


50


51


12-12 project www.the1212project.com

« Le 12.12 projet » a été imaginé par la photographe Penny Felts, qui vit dans le Tennessee. C’est à un moment où elle sentait que sa manière de photographier stagnait et devenait même prévisible qu’elle a voulu se mettre à l’épreuve et pousser sa créativité vers de nouveaux chemins. Déjà en contact avec un réseau mondial de photographes de films instantanés, elle a invité 11 femmes à participer au projet, 11 photographes adeptes du Polaroid dont Penny respecte et admire le travail. Chaque mois, une des photographes choisit un thème. Les 12 photographes l’interprètent chacune à leur manière, et rendent leur photo publique tout le long du mois via le site du projet. Les thèmes ont pour but de défier chacune des artistes, de les sortir de leur zone de confort, et de générer des résultats photographiques créatifs. Une fois le projet terminé, la publication d’un livre et une exposition itinérante à travers le monde permettront à ces interprétations d’être vu par tous.

52

«The 12.12 Project» was conceived by photographer Penny Felts, who lives in Tennessee. At the time, she felt that her photography practice was stagnating and had even become predictable. She wanted to test and push her creativity towards new paths. Already in contact with a global network of instant film photographers, she invited 11 women to participate in the project, 11 Polaroid photographers whose work Penny respected and admired. Each month, one of the photographers chooses a theme. 12 photographers interpret it each in their own way and make their pictures public throughout the month via the project’s website. The topics are designed to challenge each artist, to get them out of their comfort zone, and to generate creative photographic results. Once the project is completed, the publication of a book and a traveling exhibition around the world allow these interpretations to be seen by all.


Awaiting my Bonnie - Carmen De Vos 53


Blind Silence - Marion Lanciaux 54


Secret Pass - Kat White 55


GorgÊes de lumière - Emilie Le Fellic 56


Mysterious Visitations - Amanda Mason

57


Nymphalis pluchra - Agafia Polynchuk 58


From within - Maritza de la Vega 59


Transition - Penny Felts 60


The broken tulip - Sarah SeenĂŠ

61


62


Stranger in the city - Emilie Trouillet 63


Silence - Rhiannon Adam 64


Lost in my own world - Rachael Baez

65


Julia Malinowska Pola people

www.facebook.com/JuliaMalinowskaPhotography

For the last four years I have been making this Polaroid photo series. The Polaroid camera was everywhere with me, wherever I was lucky to live in or visit. Although the photos are made with the same technique, the most important thing is hidden: some unique, some special inner layer... These instant portraits are stories of the people I met during the past few years, people from different tribes, places and culture. These images leave us with a mysterious and poetic sensation, bring us to the inner world, hidden for the strangers coming from outside; a world where they have no access. The Polaroid technique allows me to cross that mysterious border and brings me to some real stories, the true lives of the photographed people; it allows me to enter this hidden world. The whole idea is based on sharing pictures with the people that I am photographing. The honest intentions and happiness of those I gave the photos to changed my status from “the other one” to the trusted one. The majority of the Polaroid photos were left in the faraway places, houses and hearts of the people I had a chance to meet. It leads us to a concept of two series

66

– the one that I have with me, the collection of the photographed situations, sometimes too real to be true and considered as mystical or taken from fairytales – and the second series placed all around the place where I happened to be. The Polaroid technique does not give me any chance to modify the photos and they are presented with all the technical mistakes, weaknesses caused by climatic conditions and travel troubles. However, it is because of them that they are – in some way - unique and to me more real.


67

67


68


69


Julia Malinowska Pola people

www.facebook.com/JuliaMalinowskaPhotography

J’ai créé cette série de photos Polaroid pendant ces quatre dernières années. Mon appareil photo Polaroid était partout avec moi, là où j’ai eu la chance de visiter ou de vivre. Bien que les photos soient faites avec la même technique, la chose la plus importante est cachée : une certaine couche interne unique et spéciale... Ces histoires sont des portraits des gens que j’ai rencontrés au cours des dernières années, venant de différentes tribus, lieux et cultures. Ces images nous laissent une sensation mystérieuse et poétique, elles nous amènent vers un monde intérieur, caché aux étrangers venant de l’extérieur. C’est un monde où ils n’ont aucun accès. La technique Polaroid me permet de traverser la frontière mystérieuse qui m’amène à des histoires vraies, à des personnes réelles ; elle me permet justement d’entrer dans ce monde caché. L’ensemble du concept est basé sur le partage de photos avec les gens que je photographie. L’honnêteté et le bonheur de ceux à qui j’ai donné les clichés on fait passer mon statut de « l’autre » à celui de « personne de confiance ». La majorité des images a été laissée dans des endroits lointains,

70

les maisons et les cœurs des gens que j’ai eu la chance de rencontrer. Cela nous amène à un double concept et deux séries - celle que j’ai avec moi, la collection des situations photographiées, parfois trop vraies pour ne pas être considérée comme mystique ou provenant d’un contes de fées - et la deuxième série, égrenée au grés de mes voyages. La technique Polaroid ne me donne pas la moindre chance de modifier les photos et elles sont présentées avec leurs erreurs de technique, leurs faiblesses causées par les conditions climatiques et les problèmes dus au voyage, mais c’est à cause de cela qu’elles sont en quelque sorte uniques pour moi plus réelles.


71


72


73


74


75


76


77


The Square Team ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆ ◆

Editor / Rédacteur : Christophe Dillinger www.cdillinger.co.uk Art director / Direction artistique : Yves Bigot www.yvesbigot.com • www.editionsdejuillet.com Translation / Traduction : Bea Fresno, Friederike Schneider, Catherine Gaffiero, Idelma Ovalle Proofreading / Relecture : lepoSs www.stephanepossamai.com, Stéphane Biéganski Editorial assistant / Assistante de rédaction : Nina Baillie Residency lecturer / Mentor : Robert Gibb (BCU) Corporate advisor / Conseillère financier : Lara Ratnaraja

Square Magazine is published by squaremag (uk).cic, registered at Companies House, Cardiff, UK, number 8933748

◆ Sites internet et blog sur mesure ◆ Template pour Wordpress ◆ Animations Flash et Bannieres

Éditeur de beaux livres d’images depuis 2004

◆ XHTML/CSS conforme W3C ◆ Référencement naturel

◆ Square Friends

78

www.editionsdejuillet.com


Vous souhaitez participer à Square Magazine ? Rien de plus simpl e : envoyez-nous un message à contribute@squaremag.org.

Do you want to contribute to this magazine? Drop us a line to contribute@squaremag.org

Soyez sûrs de ne nous envoyer que des photos au format carré. Nous acceptons toute image dans ce format, que ce soit du film 24x36, du numérique recadré ou du Polaroid. Un carré, c’est dans l’œil, pas seulement dans l’appareil.

Please send only square format photographs. We accept anything, even 24x36 or digital cropped, or Polaroid. Square is in the mind, not necessarily in the camera.

Nous avons besoin d’une série cohérente d’une quinzaine de photos maximum et d’une description de votre travail.

We need a coherent series of around 15 pictures max as well as an artist statement about your work.

+ d’infos ? More news? > Abonnez-vous à notre newsletter > Subscribe to our newsletter

www.squaremag.org/contact/

79

Sp05 fr gb  

Special issue featuring the winners of the “My Impossible year”, sponsored by the Impossible Project. With Julia Kurps, Bertrand Labarre, Me...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you