Issuu on Google+

Supplément commercial N’engage pas la responsabilité de la rédaction

14 février 2014

Construction & rénovation

Sentez-vous bien à la maison © Quick-step

SUPPLÉMENT GRATUIT DU JOURNAL L’AVENIR


2

CONSTRUCTION & RENOVATION



PUBLIREPORTAGE

supplément à L’AVENIR

Vendredi 14 février 2014

3

Pour conserver la santé, veillez à un climat intérieur sain

Wienerberger

Nous passons 85% de notre temps à l’intérieur : à la maison, au travail, au club de sport, à l’école… De récentes études révèlent que l’air que nous respirons à l’intérieur est souvent (bien) plus mauvais que l’air

Longue vie aux matériaux céramiques Ils garantissent une habitation solide et résistante et un climat Que vous construisiez ou rénoviez, murs extérieurs, murs intérieurs et pas. intérieur sain. tuiles en terre cuite constituent toujours un excellent choix. Ces matériaux Abordable produits céramiques pour murs intérieurs, façades et finition sont résistants à l’incendie et indéformables, ils présentent de bonnes Les de la toiture ont une durée de vie de 150 ans. De plus, tous les entrepreneurs sont rompus à ce type de matériaux. Ce qui les rend propriétés isolantes et une résistance à la compression élevée, et ils sont abordables. certifiés durables. En optant pour des matériaux de construction céra- Moins de frais de chauffage Les murs en brique absorbent la chaleur la journée et la restituent miques, vous privilégiez la production, la construction et l’habitat verts. graduellement la nuit. Vous bénéficiez ainsi hiver comme été d’un

Et donc aussi notre avenir.

confort thermique idéal et vous épargnez sur les frais de chauffage.

Résistant à l’incendie

Ecologique avec certificat

Les briques sont parfaitement ininflammables. Après un incendie, elles gardent leur fonction portante.

Les produits céramiques ont une durée de vie prolongée, sont fabriqués essentiellement en Belgique de manière écologique et au moyen de matières premières naturelles, et se recyclent aisément par la suite. Wienerberger joue depuis des années déjà un rôle actif dans le développement de produits et méthodes de production ne nuisant pas inutilement à l’environnement. L’argile – une matière première présente en abondance dans notre sol belge – est exploitée et traitée en Belgique, ce qui induit une empreinte écologique de faible ampleur. Le bloc pour mur intérieur céramique Porotherm est un excellent choix écologique, ce que confirment les Eco-labels de natureplus, DUBOkeur et C2C (cradle to cradle).

Les murs de séparatino composés de 2 couches de brique avec au milieu une isolation souple font en sorte qu’aucun ou peu de bruit dérangeant n’entre ou ne sorte.

Pas de crevasses ou fissures Un grand nombre de matériaux de construction se dilatent ou rétrécissent sous l’effet de la température ou de l’humidité de l’air. Ce qui peut provoquer crevasses et fissures. La brique ne connaît pas ce problème.

Jusqu’à 6 couches de construction Les matériaux céramiques sont non seulement particulièrement indéformables mais ils présentent également une haute résistance à la compression. Les immeubles à appartements peuvent ainsi compter jusqu’à 6 couches de construction en hauteur.

Confort acoustique

Adapté à notre climat Aucun matériau de construction ne résiste mieux à notre climat humide. Les matériaux céramiques ne pourrissent

Entretien superflu Les façades en briques s’embellissent avec les années. Au bout d’un certain temps, elles ses couvrent d’une patine sous laquelle la couleur d’origine reste intacte.

matériaux de construction, appareils de chauffage et mobilier : solvants dans les colles, radon des matériaux pierreux, plastifiants des matières plastiques molles, monoxyde de carbone dû au mauvais fonctionnement d’un poêle… Ces particules entraînent de mauvaises odeurs et s’avèrent nocives pour la santé. De quelles particules s’agit-il ? Dans quels matériaux se cachent-elles ? Quels sont les risques pour la santé ? Et comment en limiter l’impact ?

Les murs des maisons massives passives sont parfaitement étanches à l’air sans pour autant que cela nécessite un surcoût. Une finition classique au plâtre suffit.

Les problèmes de santé liés à un climat intérieur malsain sont un phénomène relativement récent. C’est somme toute logique : auparavant, on vivait et travaillait pour tout ou partie à l’extérieur. Des modes de construction plus étanches ont renforcé plus encore les différences entre l’air dans et hors de nos habitations. L’air de mauvaise qualité provoquera des désagréments temporaires tels que l’irritation des muqueuses et des yeux, mais également des réactions allergiques,

diverses formes de cancer et des atteintes au système nerveux. Enfants, personnes âgées, malades ou femmes enceintes (aussi nommés YEPI’s pour young, elderly, pregnant and immunodeficient) composent le groupe le plus vulnérable. L’air que nous respirons entre nos quatre murs est la somme de l’air extérieur (déjà pollué par le trafic

et l’industrie), de nos activités dans la maison (cuisiner, fumer, utiliser produits d’entretien et appareils de chauffage), des matériaux de construction utilisés et de notre mobilier. Une des solutions les plus efficaces est de ventiler et d’ainsi évacuer l’air vicié vers l’extérieur. Mais pour un climat intérieur sain, la prévention revêt une grande importance. Certains produits et matériaux devront être évités ou à tout le moins le plus limités possible.

Grande liberté architecturale Les briques et tuiles céramiques permettent tous les projets possibles. De plus, l’agencement peut être facilement adapté, aussi bien pendant la construction que dans le courant de la durée de vie de l’habitation.

Réglementation propre à la Belgique ? (Peut-être) Encore cette année… En France, depuis janvier 2012, tous les matériaux de construction sont testés sur 11 particules. Ils se voient alors attribuer un label informatif, allant de C à A+. Néanmoins, les produits de la catégorie C peuvent toujours être vendus. En Allemagne, seuls les matériaux de revêtement de sol répondant aux critères de l’AgBB-protocol (Ausschuss zur gesundheidlichen Bewertung von Bauprodukten) du DIBt (Deutsches Institut für Bautechnik) peuvent être commercialisés. En Belgique, les émissions propres aux revêtements de sol

+ tentez de gagner votre façade Eco-brick gratuite.

Avec le concours de Wienerberger TÉL. 056 24 96 38 - FAX. 056 20 47 60 www.wienerberger.be

dû aux particules qui s’échappent des

Etanchéité à l’air sans surcoût

Venez chercher votre chèque-cadeau à Batibouw valable sur les briques de parement Terca et Desimpel ainsi que sur les tuiles Koramic. www.wienerberger.be

extérieur en ville. C’est notamment

hall 5 stand 309 Demandez gratuitement des informations sur www.lavenir.net/bati

rigides - vinyle, tapis, stratifié, parquet… - et aux colles servant à la fixation du revêtement de sol seront jugulées, peut-être encore cette année. La Belgique sera alors le troisième pays dans l’UE disposant d’une législation en la matière et le deuxième pays interdisant la vente de matériaux montrant des émissions nocives. Dieter De Lathauwer du SPF Santé publique : « Ce mois-ci, le conseil des ministres débat de la proposition prête de-

puis plusieurs mois avant son passage devant le Conseil d’État. Nous espérons une entrée en vigueur en octobre 2014. La proposition protégeant les plus faibles dans notre société tout en tenant compte de la faisabilité pour le monde industriel, nous ne nous attendons pas à de gros problèmes. » De façon délibérée, De Lathauwer a refusé le système de label « car le consommateur qui choisit un produit doit connaître la

signification de ce label. » Les consommateurs n’ayant pas toujours voix au chapitre dans le choix des matériaux – pensons aux enfants en accueil de jour ou aux locataires – il veut imposer, par le biais d’un nouvel arrêté royal, un cadre limitatif pour environ 270 substances chimiques liées aux revêtements de sol. Dès qu’un matériau dépasse la limite fixée par produit, il ne peut plus être vendu. L’objectif est que, dans un avenir proche, des valeurs maximales soient imposées aux revêtements muraux et de plafond, désodorisants et détergents.


4

CONSTRUCTION & RENOVATION

supplément à L’AVENIR

Vendredi 14 février 2014

Quid du plomb

Quid du radon

Nombreuses sont les maisons datant d’avant-guerre et certaines maisons des années cinquante encore équipées de conduites d’eau en plomb. De petites quantités de plomb risquent dès lors de se retrouver dans l’eau de consommation. Avant, le plomb était également souvent utilisé comme pigment dans la peinture. La peinture à teneur en plomb est toujours vendue, mais uniquement pour les métaux (la peinture dite antirouille).

Le radon est un gaz radioactif naturel qui se dégage des matériaux de construction pierreux et du sous-sol. Le radon peut également émaner de certains types de béton et plaques de plâtre de phosphogypse. Le phosphogypse est un déchet provenant de la production de phosphates pour l’industrie des engrais chimiques et des produits lessiviels.

L’impact sur la santé ?

L’impact sur la santé ?

En fonction des doses ingérées, le plomb peut provoquer maux de ventre, fatigue, maux de tête et troubles du sommeil et de la concentration. Des taux accrus de plomb chez les enfants en bas âge risquent d’endommager leur système nerveux.

D’après une étude épidémiologique de la RUG et de l’UCL, dans certaines parties de la Wallonie, jusqu’à 30% des canc ers du poumon pourraient être en rapport avec le radon. En Flandre, il n’y a pour ainsi dire pas de radon dans le sol.

Que faut-il faire ? • Faites remplacer les conduites d’eau en plomb par des tuyaux en plastique ou en acier. • N’utilisez pas l’eau provenant de conduites en plomb lorsque vous préparez les biberons d’enfants de moins d’1 an. • Les peintures utilisées avant 1976 peuvent encore contenir du plomb. Si vous voulez la retirer, portez des vêtements de protection et veillez à ce que les dégagements de poussière soient réduits à leur plus simple expression, par exemple en raccordant un aspirateur à la ponceuse. Dans tous les cas, portez un masque anti- poussière.

Quid des composés organiques volatils ou COV… COV (Composé organique volatil), également appelé VOC (Volatile Organic Compound), est un terme générique regroupant les substances volatiles composées de carbone, d’hydrogène et d’oxygène. Du fait de leur volatilité, elles sont ‘émises’ par les matériaux. La rapidité du processus dépend du matériau, de son utilisation, de la température et de l’humidité relative. Les COV se rencontrent notamment dans les peintures à base de solvants synthétiques et organiques naturels, colles, décapants, enduits de protection du bois, tapis, linoléum et isolation telle que polystyrène. Les maisons neuves ou récemment rénovées courent un risque plus élevé de COV. Après placement, les matériaux ‘rigides’ tels que moquette, isolation et papier peint dégagent pendant des mois encore des COV. En cas de matériaux ‘liquides’ tels que peinture et vernis, l’émission diminue progressivement. Les COV se retrouvent également dans les bombes aérosol de laque et d’insecticides, parfums et produits d’entretien. En outre, fumée de tabac, feu ouvert et consommation de combustibles (mazout, bois, charbon…) sont susceptibles d’augmenter largement la quantité de COV dans la maison.

L’impact sur la santé ? Les COV sont à l’origine de problèmes de

respiration, d’irritation des yeux et de la gorge, de fatigue et de maux de tête. Les enfants exposés de façon prolongée aux COV montrent un risque plus élevé à l’asthme.

Que faut-il faire ? • Ventilez efficacement. • Un taux d’humidité élevé et la chaleur augmentent le risque d’émission de COV. En journée, limitez la température des pièces à 20 °C. • Fermez toujours très soigneusement les pots de colle, de peinture et de vernis. Ne les conservez pas dans les espaces de vie. • Utilisez les parfums d’intérieur et autres diffuseurs de parfum contre les odeurs avec parcimonie. Ils ne purifient pas l’air, mais augmentent au contraire la quantité de produits chimiques volatils dans l’air. • Utilisez des peintures et vernis à base aqueuse plutôt qu’à base de solvants organiques. Les peintures naturelles ne sont pas nécessairement ‘plus saines’ que les peintures synthétiques en phase aqueuse. • Remplacez les colles multi-matériaux et les colles instantanées par des colles en dispersion. Un exemple classique est la colle PVA, mieux connue sous le nom de ‘colle à bois blanche’.

5

Que faut-il faire ? • Bouchez soigneusement fissures, trous et joints entre l’habitation et le sol ; en les enduisant par exemple de vernis liquide à base de PUR ou par injection de polyuréthane à deux composants ou d’époxy à deux composants. • Un vide sanitaire bien ventilé peut aider à évacuer le radon vers l’extérieur. © Renson

Quid des formaldéhydes Le formaldéhyde est le COV le plus répandu. Il s’agit d’un gaz incolore que l’on sent notamment en ouvrant de nouvelles armoires fabriquées en bois contre-plaqués. Le formaldéhyde se retrouve dans les colles et résines synthétiques (utilisées dans la production d’agglomérés, panneaux OSB et MDF, dans le papier peint et les revêtements de sol préencollés), dans les colles et cosmétiques (shampoings, déodorants, durcisseurs d’ongles…). Ce gaz se cache également dans la mousse d’isolation à base d’urée-formaldéhyde (MIUF) et dans les moquettes. Les émissions de formaldéhyde diminuent progressivement. Néanmoins, il peut se passer 15 ans avant que le gaz ait totalement disparu.

L’impact sur la santé ? Le formaldéhyde provoque des irritations aux yeux et au nez. En cas de concentrations élevées, des irritations de la peau et des maux de tête peuvent survenir. Depuis juin 2004, le Centre international de Recherche sur le Cancer considère le formaldéhyde comme cancérigène. Le formaldéhyde jouerait un rôle dans le cancer des fosses nasales, des sinus et/ou des poumons. L’Organisation mondiale de la Santé estime comme acceptable une concentration en formaldéhyde dans l’air de 100µ/m³ maximum pour les personnes dites normales et de 10 µ/m³ pour les personnes sensibles. Ces valeurs de référence sont élevées : dans une habitation, elles sont rarement dépassées. En 1980, l’Allemagne a édicté de normes

pour les panneaux utilisés dans la construction et la production de meubles. De même, la Suède, la Norvège, la Suisse et les ÉtatsUnis ont des normes en matière de pollution par le formaldéhyde dans les habitations. Depuis 2004, la Communauté flamande a établi des normes (Décret relatif au milieu intérieur).

Que faut-il faire ? • Ventilez suffisamment, d’autant plus si vous avez acheté des meubles neufs ou une nouvelle cuisine. • Privilégiez les panneaux exempts de colle ou les panneaux à base de colles ne contenant pas ou peu de formaldéhyde. La mention pauvre en formaldéhyde ou exempt de formaldéhyde y figure généralement. • N’utilisez pas d’aggloméré près d’un radiateur ou à d’autres endroits susceptibles de chauffer. N’utilisez pas plus d’agglomérés dans les espaces humides. • Les enfants sont ultra sensibles au formaldéhyde. L’aggloméré existant peut être peint au moyen d’un système de peinture occlusive à base de résine alkyde ou de polymères acrylates. • Installez des plantes dans la maison : ficus robusta, chlorophytum comosum, aglaonema, dracaena, spathiphyllum, aloès ou sanseverias (‘langues de bellemère’) sont susceptibles de faire disparaître en 24 heures presque 31 microgrammes de gaz formaldéhyde présent dans l’air ; un palmier nain, pas moins de 76 microgrammes.

Quid du Monoxyde de carbone CO)

Quid de l’amiante Du fait de sa valeur d’isolation acoustique et thermique élevée et de sa bonne résistance au feu et à la corrosion, l’amiante était jadis régulièrement utilisé. Avec l’amiante-ciment, on fabriquait notamment de la tôle ondulée (pour les granges et garages), des ardoises et autres petites plaques pour le revêtement des toits et façades, des buses de cheminées et des conduits de ventilation, faux plafonds et cloisons. La poussière d’amiante – il s’agit d’amiante mélangé à un liant qui est ensuite pulvérisé sur un élément de construction – a été utilisée à grande échelle pour l’isolation thermique (par exemple dans les chaufferies et espaces techniques), l’isolation acoustique (dans les salles de théâtre et de cinéma) et à titre de protection contre l’incendie dans les bâtiments de taille importante (surtout ceux pourvus d’un squelette métallique). On produisait également de l’amiante du carrelage de sol, du textile résistant à la chaleur et des portes coupe-feu. L’AR du 3 février 1988 a interdit la production, la mise sur le marché et l’utilisation de tous les produits amiantés.

L’impact sur la santé ? Tant que les fibres d’amiante restent bien fixées, elles ne sont, en tant que telles, pas dangereuses pour la santé. Cepen-

dant, dès que des matériaux contenant de l’amiante sont traités (sciés, poncés, percés…), les fibres sont libérées et le risque d’inhalation de celles-ci est bien réel. L’inhalation de fibres d’amiante peut provoquer cancer du poumon, asbestose (silicose) ou mésothéliome (cancer de la plèvre et du péritoine).

Que faut-il faire ? • Ne sciez et ne forez jamais dans des matériaux contenant de l’amiante. Ne les poncez pas. • Méfiez-vous lorsque vous retirez d’anciens revêtements de sol vinyle. La sous-couche peut contenir de l’amiante. • En cas de rénovation, mieux vaut faire enlever l’amiante par un désamianteur. Si vous souhaitez quand même effectuer les travaux vous-même, portez un bon masque anti-poussières (FFP3) et, de préférence, une salopette jetable. Vous pouvez éviter la formation de poussières en maintenant le matériau bien humide. Gardez autant que possible des plaques ou ardoises d’amiante intactes et détachez-les une à une. Ne les jetez jamais de haut sur le sol, mais déposez-les prudemment. Emballez les déchets dans des sacs fermés et apportez-les au parc à conteneurs.

Le monoxyde de carbone est un gaz inodore, incolore et insipide qui se dégage principalement en cas de mauvais fonctionnement d’appareils de chauffage, du mauvais réglage de chauffe-eau et du mauvais tirage de la cheminée. Le monoxyde de carbone se dégage aussi en cas de cuisson au gaz et d’installations de chauffage et chauffe-eau au gaz.

L’impact sur la santé ? Le monoxyde de carbone est d’abord absorbé par les voies respiratoires avant de se lier à l’hémoglobine dans le sang, le support de l’oxygène. Un empoisonnement aigu au CO se manifeste généralement par des symptômes assez classiques tels que maux de tête, somnolence, nausées et vertiges auxquels bien souvent on n’accorde que peu ou aucune attention. Une concentration très élevée de CO entraîne la perte de conscience.

Que faut-il faire ? • Faites entretenir régulièrement votre chaudière. En Flandre, l’entretien des chaudières au gaz est obligatoire tous les deux ans, en Wallonie, chaque année. • Les chaudières actuellement sur le marché ont un circuit de combustion fermé. Elles ne puisent pas l’air nécessaire dans la pièce ou l’habitation, mais bien à l’extérieur. Si vous avez encore une chaudière ouverte, veillez à avoir une évacuation des gaz de combustion

adéquate et sûre. Et cela afin d’éviter un tirage insuffisant de la cheminée et d’empêcher la recirculation des gaz de combustion. • Faites toujours installer les appareils de chauffage par un installateur professionnel et faites vérifier tous les deux à trois ans l’état des installations par un professionnel. • Il convient de très bien aérer les salles de bains où se trouve un chauffe-eau à gaz ou un appareil de chauffage. • Assurez-vous régulièrement que les flammes de gaz ont une forme conique à têtes bleues. Une flamme jaune-orange indique une combustion insuffisante. • Faites ramoner la cheminée tous les ans par un ramoneur professionnel. Il nettoiera au moyen d’une tête-de-loup toute la longueur de la cheminée et contrôlera l’étanchéité du canal de cheminée. • Bien des empoisonnements au CO surviennent au printemps ou en automne, lorsque la température extérieure est plus douce et que l’on baisse le poêle. Attention donc. • Les nouveaux chauffe-eau sont équipés d’une sécurité atmosphérique. Celleci réagit à un excès de CO dans l’air et ferme l’alimentation en gaz du chauffeeau.


6

CONSTRUCTION & RENOVATION



PUBLIREPORTAGE

Informazout

supplément à L’AVENIR

PUBLIREPORTAGE

Vaillant

Augmenter le rendement, diminuer l’investissement Les normes de qualité les plus élevées à un prix attractif

Depuis 1965, la consommation annuelle de mazout par habitation à diminué de 40%. Et cela du fait que les maisons sont mieux isolées mais également que les chaudières au mazout produisent un rendement utile de plus en plus élevé et sont dès

Vaillant, le leader européen du marché en matière de technologie

lors plus économiques. Si vous avez encore une ancienne ins-

de chauffage, expose à Batibouw un nouveau type de pompes à

tallation au mazout, mieux vaut ne plus attendre pour la remplacer. En 2014, un grand nombre de fabricants et importateurs de systèmes de chauffage font un effort supplémentaire en proposant des offres spéciales afin d’alléger l’investissement dans une nouvelle installation Optimaz ou Optimaz-elite. Entre 1965 et aujoud’hui, la consommation annuelle de mazout pour une famille moyenne est passée de 3.000 litres à 1.800 litres. Il s’agit d’une diminution de 40%. Le secret de cette évolution est non seulement du à une meilleure isolation de nos maisons mais également au développement rapide et successif des technologies. Ces développements ont engendré des combinaisons chaudière/brûleur à très haut rendement utile. Les chaudières Optimaz fonctionnent sur base d’une technique à basse température et produisent un rendement utile jusqu’à 90%. Avec les chaudières Optimaz-elite, ce dernier grimpe jusqu’à 98%. Comparées à des chaudières de 20 ans d’âge ou plus, les chaudières Optimaz consomment jusqu’à 30% de moins. Au bout de 20 ans, une famille moyenne équipée d’une nouvelle installation Optimaz peut avoir économisé jusqu’à 15.1851 euros en frais de chauffage. Les chaudières munies du label Optimaz-elite utilisent la technique de la condensation et récupèrent pratiquement toute cette chaleur précieuse qui autrement disparaît par le canal d’éva-

cuation des effluents gazeux ou par la cheminée. Ces combinaisons chaudière/brûleur sont donc encore plus économiques, elles consomment jusqu’à 40% moins de mazout qu’une chaudière de 20 ans ou plus. Après 20 ans, une famille moyenne équipée d’une nouvelle installation Optimaz-elite peut donc avoir économisé jusqu’à 20.2461 euros en frais de chauffage.

Offres sur les nouvelles installations Optimaz et Optimaz-elite Plus le rendement d’une chaudière est élevé, moins celle-ci est préjudiciable pour l’environnement et plus l’économie sur le budget pourra être élevée. Afin d’alléger le coût de l’investissement d’une installation neuve, un grand nombre de fabricants et importateurs de chaudières au mazout labellisées Optimaz ou Optimaz-elite exhibent cette année des offres spéciales ‘cash back’ et

Avec le concours d’Informazout TÉL. 078 152 150 www.informazout.be - info@informazout.be

font ainsi un effort supplémentaire pour convaincre les propriétaires d’une ancienne installation au mazout de ce que pourrait leur rapporter le remplacement de leur vieille installation par une nouvelle installation à haut rendement. Retrouvez la liste des fabricants/importateurs participant à cette action ainsi que leurs offres sur chequechaleur.be, le tout nouveau module d’Informazout. Ou visitez le stand d’Informazout à Batibouw pour plus d’informations.

Plus de prix à Batibouw Batibouw vous réserve plus d’une surprise. En plus des ‘cash-backs’ proposés par les fabricants dans le cadre de l’action Chèque Chaleur, Informazout vous offre la possibilité de doubler la valeur de votre Chèque Chaleur voire même de profiter du remboursement de votre nouvelle installation Optimaz ou Optimaz-elite (à hauteur maximum de 2.500 euros) et cela en participant à un ‘jeu sur tablette’. Venez tenter votre chance sur le stand d’Informazout.

Batibouw, palais 12, stand 209.

1

Calculé sur base d’un prix du mazout de 0,8436 €/litre pour une famille dont la consommation annuelle est de 3.000 litres.

Demandez gratuitement des informations sur www.lavenir.net/bati

chaleur air/eau. L’aroTHERM a un prix attractif tout en répondant aux normes de qualité les plus élevées : elle est économique et respectueuse de l’environnement, assure un confort de chaleur élevé,

à une chaudière existante murale ou au sol, au mazout ou au gaz. Une régulation intelligente permet de choisir toujours la source d’énergie la plus économique et la plus respectueuse de l’environnement et fait en sorte que la chaudière, aux heures de pointe – lorsque la pompe à chaleur ne parvient pas à chauffer suffisamment la totalité de l’habitation – peut faire l’appoint, tout à fait automatiquement. Votre confort de chaleur est donc toujours assuré, également en hiver.

convient tant pour les constructions neuves que les rénovations et peut Refroidissement et production fonctionner de façon autonome ou intégrée à un système hybride. Les pompes à chaleur ont véritablement le vent en poupe. Ce n’est pas étonnant, elles nous aident considérablement à économiser sur notre facture de chauffage et à diminuer sensiblement notre empreinte écologique. Grâce aux pompes à chaleur, nous sommes moins dépendants des combustibles fossiles dont la réserve est limitée. De plus, les pompes à chaleur sont économiques. Elles puisent pas moins de 75% de leur énergie dans la nature : la terre, la nappe phréatique ou l’air. Les pompes à chaleur air/eau présentent l’avantage de ne pas nécessiter de travaux de terrassement pour leur installation. Elles s’installent donc facilement et à moindre frais. La nouvelle aroTHERM de Vaillant présente encore d’autres avantages de taille, notamment les dimensions compactes de l’unité extérieure extérieure : H. 973 mm X P. 463 mm X Lg. 1103 mm. Elle trouve donc aisément une place partout, même sous une fenêtre standard.

Excellent COP La nouvelle aroTHERM existe en 2 puissances - 8 ou 11

Avec le concours de Vaillant TÉL. 02 334 93 00 www.vaillant.be

kW – et a un COP de respectivement 4,8 et 4,2 à une température extérieure de 7 °C et une température de sortie de 35 °C, et resp. 3,8 et 3,4 à une température extérieure de 2 °C et une température de sortie de 35 °C. Le COP (coefficient de performance) est le rapport entre la quantité de chaleur fournie et la quantité d’énergie électrique consommée. Un COP de 4,8 signifie que par kW d’électricité consommée, 4,8 kW de chaleur est fournie.

d’eau chaude aussi

L’aroTHERM vous permet non seulement de chauffer mais également de refroidir, l’été venu. Combinée à un boiler d’eau chaude ou un boiler solaire, l’aroTHERM peut également garantir la production d’eau chaude. La nouvelle pompe à chaleur air/eau est donc extrêmement polyvalente.

Construction neuve et rénovation Dans les habitations très bien isolées, habitations basse énergie et maisons passives, l’aroTHERM assure en permanence des températures agréables même quand il fait très froid dehors. Dans le cas de maisons existantes qui exigent beaucoup plus de chaleur que les maisons neuves actuelles écoénergétiques, la nouvelle pompe à chaleur air/eau peut s’intégrer dans un système existant. L’aroTHERM est combinée

Vaillant est à Batibouw au palais 12 stand 403.

Demandez gratuitement des informations sur www.lavenir.net/bati

7


8

CONSTRUCTION & RENOVATION

GRATUITEMENT chez vous ! Pourquoi construire avec des matériaux en terre cuite? Construire avec Wienerberger respecte la tradition belge de la construction et forme un choix durable et économique. Pour en savoir davantage, demandez ici votre exemplaire gratuit.

Pourquoi le chauffage au mazout? POURQUOI CONSTRUIRE

AVEC DES MATÉ RIAUX EN TERRE CUITE ?

DURÉE DE VIE PLU S LONGUE, VRAIM ENT DURABLE

W W W. W I E N E R B E

RGER.BE

CONSTRUIRE POUR DES GÉNÉRATIONS Les blocs pour murs intérieurs, briques de parement, tuiles et pavés en terre cuite constituent les meilleurs produits pour construire des maisons durables.

Les matériaux en terre cuite tiennent facilement 150 ans.

CONSTRUCTION INNOVATRICE, RENDEMENT MAXIMAL

150

POROTHERM Système-Collage est une technique de construction avant-gardiste. Qui se traduit par un rendement maximal sur chantier.

MATIÈRE PREMIÈRE ISSUE DE NOTRE PROPRE SOL L’argile est une matière première naturelle issue de notre propre sol. Son exploitation au niveau local et le minimum de transports requis réduisent les émissions de CO dans l’atmosphère. 2

JUSQU’À 6 ÉTAGES

W W W. W I E N E R B E R G E R . B E

LIRE PLUS >

Les matériaux en terre cuite sont très stables et présentent une résistance élevée à la compression. Ainsi, ils permettent même de construire des immeubles à appartements jusqu’à 6 étages de hauteur.

Tout simplement une question de bon sens! Le mazout est un combustible bien plus avantageux que vous ne le pensez. Tant au rayon économies, qu’au niveau autonomie, confort, sécurité, environnement, mais aussi perspec- Le bon choix, c’est le mazout tives d’avenir. Alors, pas de doute, le bon choix, c’est le mazout. La preuve par 6 dans cette brochure! Chaleur innovante, chaleur rassurante

Chauffez-vous économiquement et écologiquement. Découvrez la gamme des solutions du fabricant allemand Vaillant. Vous voulez tout savoir sur nos chaudières à condensation au gaz ou au mazout, nos systèmes à l’énergie solaire ou nos pompes à chaleur ? Demandez dès maintenant notre magazine d’information ou surfez sur www.vaillant.be/documentation

Je souhaite recevoir des informations GRATUITEMENT et SANS ENGAGEMENT de la part des entreprises suivantes :

Je souhaite recevoir des informations GRATUITEMENT et SANS ENGAGEMENT de la part des entreprises suivantes :  REYNAERS  Mr.

 Mme

 INFORMAZOUT

 VAILLANT

 WIENERBERGER

 Nom: ............................................................... Prénom: ...................................................................................................................

Rue: ..................................................................................................... Nr.: ............... Code postal.: ............................ Commune: .................................................... Tel.: ..................................................................................................... e-mail.: ........................................................................................................................................ Date présumée du début des travaux:  2014

 2015

 plus tard

Vos données peuvent être enregistrées dans le fichier des sociétés indiquées. Si vous ne le souhaitez pas, cochez cette case : ❍ (loi du 8 décembre 1992 relative à la protection de la vie privée)

Envoyez ce formulaire à Construction & Rénovation février, Brochures, p/a Omnilevel, PB93 - 9230 Wetteren

Vous pouvez aussi remplir le bon sur www.lavenir.net/bati


Contruction Renovation 201402