Issuu on Google+

6 randonnées avec le TER Midi-Pyrénées

Dans la vallée de Villefranche-de-Rouergue (Aveyron) Le seuil de Naurouze par Avignonet-Lauragais (Haute-Garonne) Sur les pas d’Amédée les vignerons de Rabastens... (Tarn) Le balcon du Pibeste depuis Lourdes (Hautes-Pyrénées) Le sentier historique d’Auch (Gers) Notre-Dame-des-Neiges de Gourdon (Lot)

iStock photo © Wojciech Gajda

Au sommaire


© OT Villefranche et C.Pelaprat

Un parcours alternant champs et bois.

Le chemin des sources sur les hauteurs de Villefranche-de-Rouergue (Aveyron - 12) Villefranche la commerçante abreuve ses habitants à la fontaine publique du Griffoul depuis le XIVe siècle. Au fil de l’onde, plongez dans les méandres d’un Moyen-Âge à fleur de pierre, de terre et de ciel. 1 - De la gare, il suffit d’enjamber l’Aveyron par le large Pont-Neuf pour rejoindre l’office de tourisme. De retour rive gauche, traverser la place de la République en diagonale, prendre la rue du Jeu-de-Paume et, en face, monter la côte pavée. Après avoir admiré la vue sur la ville et ses toits rouges, prendre à gauche à la bifurcation et, toujours à gauche, poursuivre sur la D 911 (route de Rieupeyroux). 2 - Peu après un premier virage en épingle, prendre à droite le chemin vers Combesalès. Poursuivre en laissant à droite le joli château du Garriguet puis sur la gauche, le hameau du Breil. Continuer tout droit sur le chemin, jusqu’aux Granges. 3 - Après quelques centaines de mètres sur la D 71, à gauche, prendre à droite, la D 911, en direction de Rieupeyroux, sur 200 m. Traverser la route et s’engager dans l’ancien chemin du Piaulet, parfois peu visible. Dans le hameau du Puech Loup, remonter, à droite, la petite route vers la D 911. Avant de retrouver cet axe, prendre à gauche sur un chemin qui traverse les sources du Ritard puis poursuivre à travers bois jusqu’au hameau de Compans. 4 - À la sortie du village, emprunter le large chemin à droite. La pente se fait plus forte et forme un virage en S, prendre à gauche. Reste un petit ruisseau à franchir pour rejoindre le hameau de Combenègre. 5 - Récupérer le balisage jaune en sortie de village, sur la droite jusqu’au cours d’eau le Ritard, pour le traverser par le pont. Au Doumayrenc, quitter la route et prendre à droite, un chemin entre une croix et un petit bassin. La descente, à travers bois et bruyères, mène à la station de pompage de la Gasse sur l’Aveyron. Continuer jusqu’au pont. 6 - En restant sur la rive gauche, emprunter la route de la Baume jusqu’au Pont des Consuls de Villefranche, qui permettait autrefois les relations entre Causse et Ségala en toutes saisons.

Horaires et prix Tous les jours

Départ

7.33

Arrivée 10.18

Tous les jours

car et TRAIN ▼

toulouse (gare routière) villefranche-derouergue

2 / Supplément Spirit # 41

21.19 Arrivée ▲

18.51 Départ

Les Compans

Infos pratiques

4 Le Pech

D9

11

Combe Nègre

Le Fraysse

5

Puech Loup

Doumeyrenc L ’A VE YR O

N

D7

Station de

La Gasse

6 pompage Le Breil

2

Départ/ Arrivée VILLEFRANCHEDE-ROUERGUE

1

3

Niveau : difficile Durée : 4 h 30 Longueur : 13,5 km Balisage : jaune IGN : 2239 E Itinéraire extrait des Belles balades de l’Aveyron en Pays Villefranchois

Château de Garriguet

Combe Salès 1

D 91

S

1

N

GARE

Les petits + Où manger où dormir

Sœurs ennemies

La Passiflore 5, rue Gautharie 12200 Villefranche-de-Rouergue 05 65 45 98 41 

Bastide royale éprise de commerce, Villefranche voyait son cœur battre plus fort encore lors des épiques joutes qui l’opposaient à Najac, fière rivale perchée sur son piton rocheux. Sons, images et émotions montent à l’assaut de l’imagination dès qu’on pose le pied dans la cité de pierre. L’association des Bastides du Rouergue propose aux enfants (6-12 ans) de partir à la découverte de l’histoire et de l’urbanisme du Moyen-âge. En période estivale, les ateliers s’organisent les mercredis et vendredis à la maison du patrimoine de Villefranche (05 65 45 74 63).

Coté Saveurs 5, rue Belle-Isle 12200 Villefranche-de-Rouergue 05 65 65 83 64  Auberge de la Poste 45, rue Prestat 12200 Villefranche-de-Rouergue 05 65 45 13 91 Les Fleurines 17, boulevard Haute-Guyenne 12200 Villefranche-de-Rouergue 05 65 45 86 90 


© Dafa Prod

L’écluse de l’Océan, près du point de partage des eaux.

Le seuil de Naurouze par Avignonet-Lauragais (Haute-Garonne - 31) Entre Aude et Haute-Garonne, une boucle douce se dessine de part et d’autre du Canal du Midi qui culmine au seuil de Naurouze et y partage ses eaux. Exploration historique et découvertes botaniques émaillent ce parcours champêtre. Col de Naurouze ( 189 m)

N S

D 218 MONTFERRAND

Vers Castenaudary

Partage des 5 eaux

3

N

11

3

CANAL DU MIDI

4

AVIGNONETLAURAGAIS

2

GARE

1 A 6 PortLauragais Bellevue 7

D 80a

1

a

D 80 6

Départ/ Arrivée Les Brougues

8

Vers Villefranchede-Lauragais

Infos pratiques Niveau : moyen Durée : 4 h Distance : 15 km Balisage : jaune IGN : 2145 - 2245 Itinéraire extrait du topo-guide La Haute-Garonne à pied Réf. D031

Horaires et prix Tous les jours

Départ Arrivée

8.21 8.59

Lun à ven

TRAIN et/ou CAR

Tous les jours

9.50

toulouse (gare routière)

16.58 17.58 Arrivée

10.32

avignonetlauragais

Lun à ven

16.08 17.17 Départ

1 - De la petite gare d’Avignonet-Lauragais, monter à l’assaut de la ville haute par le chemin de ronde. Suivre la Grand-rue jusqu’à la tour poivrière et grimper jusqu’à l’église. Retrouver la Grand-rue et descendre le chemin de l’Autan. 2 - Emprunter le chemin de Cantarane et longer le vallon sous le coteau sur 1,5 km. Franchir le pont à droite et monter par la crête sur 1 km pour gagner Montferrand. Longer l’ancienne église et franchir la porte fortifiée pour accéder au chemin de ronde et au phare aéronautique. Revenir sur ses pas jusqu’à rue de la Barbacane. Traverser la place et s’engager sur le chemin Saint-Pierre qui descend jusqu’au cimetière (dans la prairie, vestiges gallo-romains et sarcophages). 3 - Traverser la N 113 et longer le canal jusqu’à l’écluse de l’Océan. Pour rejoindre l’Obélisque de Riquet, traverser la prairie du bassin puis rejoindre le canal pour découvrir le bief de partage des eaux : point culminant du Canal du Midi, le flux s’y répartit entre Narbonne et Toulouse. 4 - De retour à l’écluse, franchir le pont et longer le canal sur 500 m. Franchir le talus et prendre la route à droite. 5 - Poursuivre à gauche, passer au-dessus des rails puis de l’A 61. Continuer tout droit sur le chemin goudronné. Au carrefour avec la D 80A, tourner à gauche et 150 m plus loin, prendre la voie goudronnée à droite. 6 - Un chemin de terre s’ouvre sur la gauche, longeant le champ. Au carrefour, rejoindre la crête à droite. 7 - Au carrefour, prendre à gauche, puis au croisement suivant à droite vers le hameau Les Brougues. Traverser et redescendre vers le Canal. 8 - La route goudronnée amène jusqu’à l’écluse d’Emborrel. Traverser le pont, franchir l’A 61 et rejoindre la voie ferrée, longer par la droite sur le chemin qui amène à la gare.

Les petits + À boire et à rêver C’est au début du trajet que vous pourrez compléter votre panier pique-nique : une petite boulangerie se niche dans le joli bourg d’Avignonet-Lauragais et vous trouverez un point d’eau potable avant de sortir du village. Le seuil de Naurouze et l’ombre des arbres vénérables du Bassin est le lieu idéal où étaler la nappe et, pourquoi pas, vous accorder une petite sieste dans la verdure. Pour rester dans l’ambiance, le camping de Piqueraisin peut également vous offrir une pause fraîcheur à deux pas du Canal : 05 61 27 07 48. Belles histoires Ce parcours est tout sauf chronologique, puisqu’il commence par les pierres blondes de NotreDame-des-Miracles, vous fait passer sous les ailes profilées d’une douzaine d’éoliennes, puis vous replonge dans l’aventure hydro-techno-visionnaire du Canal du Midi. Et ce « mezze » ouvre l’appétit et les esprits, donnant envie de compulser encyclopédies et grimoires dès le retour au logis. Simon de Monfort et Pierre-Paul Riquet vous attendent, entre Pyrénées et Montagne Noire, ce n’est tout de même pas rien !

Supplément Spirit # 41 / 3


Fourtet 5

Les petits +

7

6

Table d’orientation Puits de la Trémège Pigeonnier

4 ui ss eau de la Trém ège

R

Les Bordes

Table 8d’orientation

S

2

TA R

LE

Vers SaintSulpice

L’écrit vin La Rive 05 63 40 60 88 Le Pastel 19, quai Escoussières 05 63 40 39 36 La Renaissance 40, prom. Lices 05 63 33 88 07 Gîte Silver Marianne 34, rue Gabriel O Byrne 05 63 33 85 92

Cave des Vignerons

1

Infos pratiques Niveau : facile Durée : 2 h 40 Distance : 8 km Balisage : jaune, IGN : 2142E Randofiche du Comité départemental du Tarn

D9 98

La Croix Blanche RABASTENS

Où manger, où dormir

Pour partager la douceur des longues nuits estivales, les Rabastinois ont concocté un joli programme culturel à base de randonnées nocturnes à travers le vignoble et de soirées musicales en juillet avec Vinoval. L’office de tourisme du Tarn a d’ailleurs créé une application pour les détenteurs de « téléphones intelligents ». Pour choisir votre date ou, sur place, ajouter un bonus à votre promenade : www. tourisme-tarn.com

Vers L’Islesur-Tarn

3

N

Profitez de l’été !

N

GARE

Départ/ Arrivée

Le sentier d’Amédée le Vigneron à partir de Rabastens (Tarn - 81)

Nul besoin d’être amateur de vin pour savourer cette balade sans modération. Les vignes imposent un motif presque artistique aux coteaux qui ondoient d’une colline à l’autre. Les pierres distillent les mystères de ce pays cathare. À votre santé, donc ! 1 - De la gare, traverser le pont vers la ville de Rabastens, prendre à droite la rue la rue Paul et Georges-Gouzy qui devient rue Gabriel O Byrne puis avenue de l’Hermitage. Après avoir longé le Tarn, sur lequel les gabarres transportaient les tonneaux, voici la Cave des Vignerons, coopérative exaltant le savoir-faire de ceux qui travaillent le Mauzac avec passion depuis plusieurs siècles. 2 - En direction du centre-ville, prendre la première rue à droite jusqu’au carrefour puis à gauche, la rue Ormes. Devant la maison de retraite, prendre à droite jusqu’au stop. Prendre à droite, puis tout de suite à gauche dans l’avenue de la Croix-Blanche. 3 - Le chemin de Tremège monte alors tout droit et parvient à une patte d’oie, au lieu-dit « les Bordes ». 4 - En poursuivant sur ce chemin, on découvre un pigeonnier typique du Gaillacois, à proximité d’un puits. Continuer tout droit sur le chemin de terre au niveau de la Trémège. 5 - À la jonction avec la route, prendre à droite. Avant Fourtet, dans un virage, tourner à droite sur le chemin non goudronné et avancer jusqu’à un carrefour de chemins où des tables d’orientation permettent de parcourir du regard les différents vignobles et pourquoi pas, jusqu’à la cité de Salvagnac. 6 - Plonger à gauche par le chemin qui longe des vignes. Après environ 400 m, au croisement de chemins, prendre celui de droite et avancer jusqu’à l’intersection. 7 - Continuer tout droit par le chemin de terre qui descend, puis dans le virage après une maison, une table d’orientation vous attend. 8 - À gauche, des escaliers permettent de descendre puis le chemin continue tout droit. En bas, prendre à droite sur un chemin de terre. À 500 m, à l’angle d’une maison, tourner à gauche pour contourner le complexe scolaire de Rabastens. En rejoignant la route, la Cave se situe cette fois sur votre gauche.

Horaires et prix

Le Mauzac, cépage historique du Rabastinois.

4 / Supplément Spirit # 41

© OT Tarn

Départ

Lun à ven.

car

9.32

toulouse (gare routière)

Arrivée 10.25

Gare de RabastensCoufouleux

Lun à ven.

18.30 Arrivée ▲

17.29 Départ


© Robert Illuro

Grange pyrénéenne à Ossen.

D’un ciel à l’autre, le balcon du Pibeste

Pic de Pibeste ( 1 349 m) Pic d’Alian ( 1 089 m)

5

6

Ségus 4

Omex

D1

3

Viger 8 D 313

(Hautes-Pyrénées – 65)

Le Béout ( 791 m)

Ossen

7

Ferme Coudet

3 Aspin-enLavedan GAV ED EP

Vers ArgelèsGazost

Vers Pau

AU

N 21 LOURDES

S

N

Office de 2 tourisme

Départ/ Arrivée

Les petits +

1 GARE

Prenez de la hauteur

Âges de pierres

Malgré les 6 millions de visiteurs annuels attirés par les miracles de la cité mariale, son patrimoine historique peut éclairer d’autres quêtes ! Ainsi, le château fort réjouira tous les férus du Moyen-Âge  remparts, chapelle, musée, jardin botanique et… vue imprenable sur les Pyrénées. Billet : 2 à 5 e, Rens. : 05 62 42 37 37

L’histoire de la vallée de Batsurguère est gravée dans le minéral. Depuis qu’une langue glacière l’a dessinée dans la roche, les hommes ont investi cette ressource et s’en sont approprié les bénéfices. Tout d’abord, en s’abritant dans ses nombreuses cavités, puis en exploitant le calcaire pour faire des sarcophages, à Ossen. Les ardoisières ont ensuite nourri des familles entières dont le savoir-faire s’exportait jusqu’en Aquitaine. Aujourd’hui, ce sont les spéléologues qui s’émerveillent des labyrinthes souterrains de la région. Si Massabielle est la plus célèbre de ces grottes, de nombreuses structures proposent des sorties à température constante : l’office de tourisme saura vous renseigner.

Autre vertigineuse expérience, le pic du Jer, accessible en funiculaire depuis le centre de Lourdes. Dans le wagon oblique, les plus petits s’exclament tandis que les plus grands restent bouche bée. Au sommet, un sentier mène vers un belvédère ouvrant sur 360° de Pyrénées. À tester ! Rens. : 05 62 94 00 41 ; www.picdujer.fr

Horaires et prix Lun à ven

Départ

8.10

Arrivée

9.53

Lun à ven

TRAIN ▼

toulouse (matabiau) gare de lourdes

Lun à ven

Et si Lourdes vous offrait une nouvelle révélation ? Méconnue des pèlerins, la vallée de Batsurguère toute proche ouvre pourtant des cieux étonnants pour qui s’engagera sur ce chemin de verdure. 1 - En sortant de la gare, prendre à droite puis rejoindre l’office de tourisme en prenant l’avenue Saint-Pierre. 2 - En direction du château fort, prendre la rue Baron-Duprat qui devient rue du Fort puis à droite, descendre la rue de la Grotte vers le «  gave  ». Suivre l’avenue du Paradis jusqu’au pont de la cité Saint-Pierre et traverser. Après le parking des bus, longer les jardins familiaux puis prendre à droite un sentier de sous-bois qui rejoint une petite route. 3 - Après la ferme de Coudet, rester à droite sur le chemin menant à Ossen. À l’entrée du village, prendre à gauche, puis traverser par le Sud. Passer devant la « maison de la Vallée » et rejoindre Ségus par la petite route. Contourner l’église de Ségus par la gauche puis suivre la route (GR 101). 4 - Après le réservoir, dans un virage, quitter la route et continuer tout droit par le chemin. Prendre à droite du bâtiment de la colonie de vacances puis à gauche après le captage d’eau. 5 - À la sortie du bois, le sentier monte à gauche et traverse une lande de fougères. Le tracé s’enroule autour du pic de Pibeste et vire plein sud, à flanc de montagne, jusqu’à un bosquet de saules. 6 - Tout au long de la lande, les points de vue sur la vallée et les cols s’enchainent. À l’intersection, monter sur la droite vers le pic d’Alian, sur 30 m jusqu’à un second embranchement et poursuivre à gauche. 7 - Le parcours suit le mamelon herbeux et débouche sur un chemin bordé d’une haie. Prendre à gauche et descendre le sentier à travers bois. Un muret de pierres borde le chemin qui rallie Viger, d’où la vue sur Argelès mérite le coup d’œil. Gagner le bas du village et trouver, au milieu du bois, le chemin dans les bois qui descend vers la D 313, en faisant un court lacet. 8 - Prendre à gauche sur la D 313 et poursuivre sur 800 m, jusqu’à une seconde colonie de vacances. Là, prendre le chemin à gauche qui coupe la D  13. Poursuivre la route en face jusqu’à la ferme Coudet, à environ 500 m. Suivre la route à droite et rejoindre le chemin du début de la balade.

Infos pratiques Niveau : moyen Durée : 6 h Départ : gare SNCF de Lourdes Balisage : 1 à 2 : pas de balisage 2 à 4 : blanc-rouge 4 à 3 : jaune 3 à 1 : blanc-rouge Recommandations  : les chiens doivent être tenus en laisse dans la réserve naturelle volontaire du pibeste  Extrait du topo-guide FFRandonnée Midi-Pyrénées à pied réf. RE02

18.21 19.59 Arrivée ▲

16.40 18.11 Départ

Supplément Spirit # 41 / 5


© Sylvie L.

La ville haute depuis les bords du Gers.

9 11

6

ot

N 21 N

Place Verdun

S

R. de

10 Cathédrale Sainte-Marie

1

e

2 agn

R.d

R. C

e la

aum

ont

4

Con ven

tion

elais

R.E sp

3

Rue Rab

5

Infos pratiques

Les petits + Colombie auscitaine Le secret le mieux gardé de la cité gersoise est probablement sa collection d’art pré-colombien, deuxième plus riche de France après celle du musée du Quai Branly. Dans un cadre aussi fortement marqué au sceau de la chrétienté médiévale, l’exploration est aussi inattendue qu’excitante. Quoi qu’il y ait sûrement des passerelles à déceler d’une culture à l’autre : des plumes et de l’or, des dieux et du sang… cela ne vous rappelle rien ? Musée des Jacobins 4, place Louis-Blanc 05 62 05 74 79 Panier garni Quel meilleur cadre que l’ancienne halle aux grains pour accueillir

6 / Supplément Spirit # 41

Départ/ Arrivée

S

8

Pont de

e la Treille

LE GE R

Ru

m Ga

rrain

Bd Sa di Ca rn

e

7

a

tt be

Rue Diderot

AUCH

R.du P o

uy

e Lo

Niveau : très facile Distance : 4 km Balisage : panneaux descriptifs et indicatifs (brochure détaillée disponible à l’OT) Extrait du topo-guide FFRandonnée Le Gers à pied

le meilleur de l’artisanat et de la gastronomie locale ? Chaque été, la Maison de Gascogne met en musique un joyeux mélange de saveurs et de talents. Franchir ses larges arcades et plonger sous la magnifique charpente de ce lieu de commerce, c’est la garantie d’au moins en prendre plein les yeux. Si affinités, on cèdera volontiers à une dégustation, une discussion et la tentation d’un retour un peu plus chargé que l’aller. Renseignements : 05 62 05 22 89 Où manger Le 9e 2, place de la Libération 05 62 61 71 71 Au coin d’Aucoin 9, rue Louis-Aucoin 05 62 61 85 36

la So

Les trésors d’Auch (Gers - 32)

Un circuit exclusivement citadin, qui n’exclut cependant ni les chaussures de marche ni la gourde. Auch est un livre d’histoire à ciel ouvert dont les hauts et les bas ne musclent pas que l’imagination !

mme

Av.P.Mendès France

R. d

GARE

De la gare, descendre la rue de la Somme jusqu’à la place Verdun et prendre l’avenue d’Alsace, bordée de grands arbres. Après avoir franchi le Gers par le pont de la Treille, prendre à gauche et suivre les panneaux « GR 653 chemin de St-Jacques » jusqu’à l’office de tourisme. 1 - Première étape incontournable, la cathédrale Sainte-Marie, classée au patrimoine mondiale de l’Unesco, dresse son imposante stature à l’angle de la place de la République. 2 - À droite de la façade depuis le parvis, la rue Laborde et sa colonne Napoléon mène à la place Salinis. 3 - Du haut de ses 40 m, la tour d’Armagnac domine l’escalier monumental : à admirer avant de descendre la toute première volée de ses marches. 4 - Poursuivre jusqu’à la porte d’Arton, dont la voûte se découpe dans l’ancien rempart de la ville : du haut de sa maison à colombages, le portier surveillait les allées et venues... Continuer sur la rue de la Convention, puis descendre une première Pousterle : une de ces rues qui plongent vers le Gers. À la pointe de la place du 14-juillet, prendre à droite la rue Caumont sur quelques dizaines de mètre puis tester la Pousterle en montée jusqu’à la rue de la Convention à gauche. Prendre à droite la rue d’Espagne et franchir la porte de ville. À gauche, la rue de Valmy conduit à la petite place des Carmélites. 5 - De la place Salluste du Bartas attenante, suivre la rue de la République : de l’office de tourisme, prendre cette fois en face la rue Porte-Neuve. 6 - Contourner le jet d’eau de la place de la Libération, longer l’Hôtel de ville et monter l’escalier vers les allées d’Étigny après avoir jeté un coup d’œil à la salle de spectacle des Cordeliers. 7 - Des allées, emprunter la rue Desmoulins vers la Maison de Gascogne, l’ancienne halle aux grains de la ville. À droite du bâtiment se dresse le cloître des Cordeliers, fermé au public. Descendre vers la Poste et la contourner par la gauche, descendre par la rue Mazagran jusqu’à la rue Dessoles bordée d’hôtels particuliers puis emprunter la rue de Bazeilles à gauche. 8 - Voici le flan de l’église Saint-Orens dont la façade domine la place Ledru-Rollin. Prendre la rue des Pénitents-Bleus qui mène à la Tour romaine. 9 - À gauche, prendre la rue Héricourt. 10 - Voici le musée des Jacobins. Dos à son fronton, emprunter la rue Baudin à droite. 11 - Contourner la halle aux Herbes par la gauche, passer devant la préfecture et retrouver la rue Dessoles qui ramène à l’office de tourisme. Horaires et prix Lun à ven

Tous les jours

Départ

6.26

7.26

Arrivée

7.53

8.53

Tous les jours

TRAIN ▼

toulouse (matabiau) auch

Tous les jours

18.33 19.33 Arrivée ▲

17.07 18.07 Départ


© Michel Chanaud

Moulin et lavoir sur le Bléou, face à Notre-Dame-des-Neiges (photo de droite).

SAINT-CLAIR

5

S

N

(Lot - 46)

4

6 La Brugue Piste forestière

Chapelle

3 Mas de Fraysse

S’offrir Notre-Dame-des-Neiges en plein été est une fantaisie que l’on goûte avec autant de plaisir que les spécialités locales. En parcourant ses terres généreuses, on appréciera encore mieux les richesses du pays de Gourdon. Depuis la gare, remonter l’avenue de la gare jusqu’à l’avenue Gambetta, prendre à droite en direction de la ville haute sur 500 m environ. Emprunter à la rue des Nevèges à gauche, vers la chapelle Notre-Dame-des-Neiges. 1 - Face à la chapelle, un joli moulin. Derrière la chapelle, un joli chemin. Qu’il faut prendre à gauche sur 250 m, puis quitter pour celui qui grimpe à droite. En haut, poursuivre par la route, puis descendre jusqu’au Mas de Fraisse par le chemin sur la gauche. 2 - À la fourche, poursuivre tout droit, couper la petite route et continuer en face par le chemin, d’abord herbeux puis caillouteux. 3 - À Campagnac, croiser la piste forestière, longer le terrain privé à droite, puis le chemin remonte pour sortir de la vallée. Emprunter une première route à gauche, puis prendre à droite sur 200 m. Là, sur la droite, commence le chemin qui permet de gagner Grapal-Nègre. 4 - Au croisement à la sortie du hameau, poursuivre tout droit et emprunter un chemin « castiné » : l’occasion de découvrir la « castine », ce revêtement de calcaire et d’argile fréquent dans la région. Descendre le sentier puis prendre la D 17 à droite, jusqu’à Sain-Clair et sa petite église. 5 - Faire le tour de l’église et prendre le chemin qui monte. Suivre la route à droite, passer TerreRouge puis, au carrefour, continuer par le chemin en face vers La Brugue. 6 - Dans le virage en épingle, prendre le chemin pour continuer tout droit et descendre dans la vallée de Saint-Romain. Laisser l’église et son hameau sur la droite et poursuivre en face par la route. Franchir le ruisseau et dépasser Métairie-Petite. 7 - Dans le virage en épingle, un chemin part sur la gauche pour regagner le mas de Fraysse. 8 - En retrouvant le chemin parcouru à l’aller, rejoindre la chapelle Notre-Dame-des-Neiges pour enfin en admirer les trésors ! Horaires et prix Lun à sam

Dim et fêtes

Départ

6.54

7.05

Arrivée

8.45

8.44

7 Notre-Dame

TRAIN

Ven, dim et fêtes

Sauf sam*

toulouse (matabiau)

19.56

20.20

gourdon

18.02

Dim et fêtes

22.04 Arrivée

* Train TÉOZ 18.44 20.27 Départ à réservation obligatoire

des Neiges

1

2

éo

Grapal Nègre

L

Bl

u

e

De Gourdon à Saint-Clair, de chapelle en église

7

D1

GOURDON

D 704

Vers Souillac

GARE

Départ/ Arrivée

Infos pratiques

Les petits + Sens et renaissances Le labyrinthe des ruelles de Gourdon est le chemin le plus sûr vers de savoureuses découvertes. Au sens propre du terme, tout d’abord, avec des produits locaux qui font la fierté des producteurs et… saliver les gourmands ! Cabécou, foie gras, canard confit, gigot d’agneau, miel et noix illustrent bien la générosité de la nature à l’égard de la Bouriane alentour, cette terre sombre et riche. Les restaurateurs travaillent ces produits avec une pointe de fantaisie : la halte gastronomique s’impose. Au sens figuré ensuite, car du paléolithique à la Renaissance, du religieux au profane, les curieux d’histoire trouveront également quelques pépites à se mettre sous la dent. Porte fortifiée, ruelles étroites, maisons à colombages,

Fiche pratique Niveau : facile Durée : 3 h 15 Distance : 10,5 km Balisage : jaune IGN : 2037 Itinéraire extrait de Midi-Pyrénées à pied fenêtres à meneaux : le regard du promeneur ne peut se poser sans découvrir une petite merveille ! En pénétrant les secrets de cette cité, il découvrira sculptures, boiseries et vitraux dans des lieux qui ont gardé très vifs les souvenirs de leur vie passée. Office de tourisme 24, rue du Majou. 05 65 27 52 50 www.tourisme-gourdon.com Où manger où dormir Le Croque-Note 12, rue Jean-Jaurès 05 65 41 25 49 Orange tree 51, boulevard des Martyrs 05 65 41 02 48 Hostellerie de la Bouriane Place du Foirail 05 65 41 16 37

Supplément Spirit # 41 / 7


© OT Languedoc

Le pont Valentré enjambe le Lot à Cahors.

La région en TER Le TER poursuit sa voie et entraîne ses voyageurs dans de sereines escapades. Véritable alternative à la voiture pour relier domicile et travail, le train peut aussi devenir le complice des déplacements liés au plaisir et aux loisirs. Exit le train-train quotidien. Cette année les vacances ont été courtes ? Tant pis ! Les « petits week-ends » - comme on les appelle avec affection - seront là pour nous consoler. Pourquoi ne pas tomber sous le charme d’Albi et sa cathédrale classée au patrimoine mondial de l’Unesco, chef-d’œuvre du gothique méridional ? Pourquoi ne pas flâner entre les échoppes colorées du marché de Villefranche-deRouergue ou apprécier la beauté de Cordes-sur-Ciel, ce petit village enroulé sur les reliefs tarnais ? Pour profiter du patrimoine régional exceptionnel, le train est le partenaire idéal. Oubliés les embouteillages, la mauvaise surprise des parkings payants, la chaleur d’une voiture en plein soleil... Le TER donne accès à une multitude de destinations et relie les grands sites touristiques de Midi-Pyrénées pour des échappées urbaines garanties sans contrainte.

\ À fond de train \

On pense à Figeac, le musée des Écritures et les trésors du terroir. On rêve de Gaillac ou de la cité médiévale de Moissac. On imagine le Lot et Cahors qui offre ses jardins secrets au détour de ses rues médiévales. On s’oriente vers Toulouse pour s’immerger dans la culture des Capitouls. Rose elle aussi, Montauban ac-

Les petits + Avant de partir en randonnée... - Prévoir un équipement approprié au terrain (montagne, plat...), à la durée du parcours et à la saison : chaussures, sac à dos, blouson, casquette, bâton... - Avoir un plan et des renseignements sur l’itinéraire (topo guide, carte IGN, brochures touristiques) et, pourquoi pas, une boussole. - Vérifier la charge de son téléphone portable. - Emporter de quoi boire et manger, ou du moins des barres de céréales pour pallier la dépense d’énergie. Ne pas hésiter à glisser dans son sac à dos une petite trousse à pharmacie, un couteau, une crème solaire et un sac poubelle pour les déchets. Prévoir une marge sur le temps de marche indiqué, pour visiter, faire une sieste, se restaurer et surtout pour ne pas manquer le train du retour ! Pour toute information sur la randonnée : Contact : CRRP Midi-Pyrénées 05 62 24 18 77 www.randonnees-midi-pyrenees.com

8 / Supplément Spirit # 41

cueille d’autres pépites comme le musée Ingres. Un détour en Gascogne, le train s’arrête à Auch. La préfecture du Gers est autant connue pour sa gastronomie que pour sa superbe Tour d’Armagnac ! Le TER part dans les contrées plus préservées de l’Ariège pour rejoindre Foix. La ville comtale s’anime aux couleurs de ses marchés, toujours sous l’œil protecteur de l’impressionnant château, construit avant l’an mil. La montagne encore ! Située au pied des Pyrénées, Lourdes est surtout un des hauts lieux de la spiritualité mondiale. La cité mariale accueille chaque année plus de 6 millions de visiteurs venus des quatre coins du globe. Mais le rail dessert aussi d’autres villes au cachet fou. Castres, Ax-les-Thermes... Sortant de ses frontières régionales, le TER pousse sa route jusqu’à la cité médiévale de Carcassonne, enfermée dans ses 3 km de remparts. Reste le train des plages, reliant Toulouse à Cerbères, pour le plus grand bonheur des amateurs de sable fin.

\ Pratique, écologique, économique \

Rapide, le TER est pratique mais aussi plus écologique. Alors que les transports représentent 28 % des émissions de gaz à effet de serre, le train s’avère très

souvent être la solution la plus respectueuse de l’environnement avec un rejet qui s’établit à 59,9 g CO2 par voyageur et par km pour le TER* contre 140 g CO2 par km pour la voiture*. Le train a aussi des avantages purement pratiques, comme transporter un vélo par exemple. Le TER c’est également le moyen de transport le plus économique. Les offres tarifaires profitent à tous. Sénior, enfant, famille. Désormais avec le Pack Liberté, le Pack Illimité ou encore le Tikémouv’, les prix sont particulièrement attractifs. Un exemple : sans carte ni abonnement, le Tikémouv’ permet à tous, sans distinction d’âge, de situation ou encore de fréquence de déplacement, de bénéficier d’un prix réduit (jusqu’à 60 %) sur les trains indiqués Tikémouv’. L’été va aller bon train ! *source ADEME, 2009

Pratique La SNCF a édité une carte intitulée « Tourisme et Randonnées en Midi-Pyrénées avec le TER » pour tout savoir sur les destinations régionales accessibles en train.

Contact TER au 0 891 677 677 (0,23 e/min)


Magazine Spirit 41 - Supplément SNCF - juillet-aout 2011 - Toulouse