Issuu on Google+


Bonjour à tous,

Février Aux pans du ciel l'hiver drape un nouveau décor; Au firmament l'azur de tons roses s'allume Sur nos trottoirs un vent plus doux enfle la plume Des petits moineaux gris qu'on y retrouve encore.

L'année 2013 démarre avec plusieurs projets d'activités dont vous trouverez les détails dans cette lettre d'information.Vous trouverez aussi les dernières dates, ainsi que le détail provisoire de l'événement des 60 ans de Vie Libre. Je voulais aussi vous rappeler que cette lettre d'information est aussi la votre et que si vous désirez participer à sa rédaction en y publiant des infos, témoignage, une rubrique, etc ..... N'hésitez pas, contactez moi !!! Je vous souhaite une bonne lecture et au mois prochain. Jerry

Maint coup sec retentit dans la forêt qui dort Et, dans les ravins creux qui s'emplissent de brume, Aux franges du brouillard malsain qui nous enrhume L'orient plus vermeil met une épingle d'or. Folâtre, et secouant sa clochette argentine, Le bruyant Carnaval fait sonner sa bottine Sur le plancher rustique ou le tapis soyeux; Le spleen chassé s'en va chercher d'autres victimes; La gaîté vient s'asseoir à nos cercles intimes... C'est le mois le plus court: passons-le plus joyeux. Louis Honoré Fréchette

Conta t ct Vie Libre: Association: 6, rue des tourterelles 55500 LIGNY EN BARROIS 0329784 8 587 8 contact@vielibremeuse.fr http://www.vielibremeuse.fr Rédaction lettre d'information: Jerry r 0627914735

jerry r .porte@sfr.fr


- Le 9 février à Bar le Duc salle de la libération, réunion des membres du bureau à 10h00 - Le 9 février à Bar le Duc salle de la libération, réunion mensuelle à 14h30 - Le 11 février réunion au lycée Fressiney à Verdun à 12h00 suite à leur demande d'intervention en milieu scolaire sur le thème de l'alcool, cannabis et conduite. - Le 16 février participation à la journée de la santé à 14h30 à Bar le Duc. - Le 19 février, participation à la réunion pour la préparation de l'elixir de printemps à Ligny en Barrois à 9h30. La vie de la section

Des projets murissent au sein de la section, nous avons la demande de la part du lycée Fressiney de Verdun pour intervenir dans leurs locaux afin de faire de la prévention, une date devrait être fixée pour une intervention avant les vacances de pâques, puis nous avons reçu l'agrément du SPIP ( service pénitentier d'insertion et de probation) pour accueillir des personnes soumisent aux TIG (travaux d'intérets généraux), une réunion est prévue le 27 mars à Bar le Duc. Un support de formation (addictions paradis artificiel) a été crée, il ne reste plus qu'a le tester afin de voir s'il est bien au point, pour toute infos n'hésitez pas à me contacter, ce support est présenté comme suit: - Définition de l'addiction - Les substances psychoactives - Présentation de toutes les drogues, plus effets et dangers - Les effets sur le cerveau - Questionnaire Vie Libre Deux autres supports sont en cours de réalisation, ces supports traiterons l'alcoolisme des seniors, un support sera destinés au personnel soignant et accompagnant et l'autre sera destiné à la prévention des seniors eux même. C'est un sujet qui me semble imortant car nous avons remarqué ces derniers temps une forte demande d'aide de la ppart des ces ppersonnes. Si vous désirez participer à ces actions n'hésitez pas à m'en faire part. Je vous tiendrai au courant de l'évolution de toutes ces actions.


Dates à retenir:

- Réunion mensuelle et élections le 9 mars à Bar le Duc salle de la libération à 14h30 (Réunion des membres du bureau à 11h00) - Elixir de printemps à Ligny en Barrois le 6 avril (toute la journée) - Réunion mensuelle le 13 avril à Bar le Duc salle de la libération à 14h30

A l'occasion des 60 ans de Vie Libre, une journée de rencontre est par les comités régionnaux (alsace/moselle, nord est,franche comté) le 1er juin au vic (Notre dame des monts Vosges). Le programme de la journée devrait se dérouler comme suit (il peut y avoir encore quelques changements): - 1 ère partie: Vidéo rétrospective sur le mouvement et les fondateurs - 2 ème partie: Diaporama commenté sur le thème des addictions et du malaise social - 3 ème partie: Intervention de Jean Claude Bel sur les 3 piliers de l'avenir du mouvement (adaptation innovation et modernité) et diaporama commenté par Michel RIEZ animateur de culture et liberté sur le rôle des militants aujourd'hui dans l'accompagnement social des malades. Le coût normal de cette journée (repas compris) s'élève à 25€/personnes mais la section prendra en charge un montant de 10€/personnes. Il vous en coutera donc 15€/personnes pour assister à cette journée. En ce qui concerne les frais de déplacements, ils seront pris en charge par le CR à la hauteur de 0,25 centimes/km par voitures pleines. Nous devons envoyer les inscriptions ainsi qu'un chèque du montant global impérativement avant le 15 avril et c'est pour cette raison que vous devez nous donner réponse avant cette date. Nous reviendrons vers vous très prochainement.


On s'intéresse comparativement peu à la consommation d'alcool chez les personnes âgées, alors que l'on sait depuis longtemps que le nombre de buveurs problématiques augmente chez les personnes de plus 55 et de plus de 65 ans. En général, on réagit à ce problème en dernière extrémité ou on le minimise : «Vous n'allez quand même pas supprimer son petit plaisir à quelqu'un de son âge ?» Par contre, lorsqu'un vrai problème se produit, la morale s'en mêle : «A cet âge, c'est quand même étonnant !». - Il est apparu ces dernières années que le pourcentage de buveurs au quotidien ne cesse d'augmenter dans la tranche d'âges 65 et plus. Ce pourcentage (actuellement supérieur à 20 %) est plus élevé que celui observé dans les tranches d'âges plus jeunes. Plus le niveau culturel et le niveau de revenu des personnes de 65 ans et plus sont élevés, plus le pourcentage de buveurs quotidiens augmente. Le nombre de buveurs qui manifestent une consommation ponctuelle massive (au moins 1 fois par semaine, 6 verres sur la journée) augmente lui aussi. Le nombre de femmes alcooliques devient également plus important. - Un grand nombre de personnes âgées consomment en outre des psychotropes (sédatifs, somnifères et antidépresseurs). Les personnes âgées placées dans des institutions en consomment plus que les autres. Les femmes utilisent environ deux fois plus de ces médicaments que les hommes.


Les effets de l'alcool sur les personnes âgées

- A un âge plus avancé, on supporte moins l'alcool qu'à un âge plus jeune. La raison en est la diminution de la quantité de liquide présent dans l'organisme et une augmentation relative de la graisse chez les personnes âgées. De plus, le foie et les reins travaillent de manière moins efficace et la résistance physique diminue. Par conséquent, une même quantité d'alcool produit chez les personnes âgées des taux sanguins plus élevés, une tolérance moindre et une ivresse plus rapide (avec potentiellement plus de dommages physiques). - Les troubles fréquents dans cette tranche d'âge, en relation avec l'alcool, sont : hypertension, problèmes gastro-intestinaux, incontinence, fatigue, dépression, insomnie, désorientation, trous de mémoire et troubles de l'équilibre. Les personnes âgées courent également un risque élevé de chute (une importante cause de décès chez les plus de 65 ans). L'alcool augmente fortement le risque de chutes. - Par ailleurs, une consommation modérée de certain type d'alcool peut diminuer le risque de maladies cardio-vasculaires. Elle pourrait également protéger du diabète et de certaines formes de démence. Les raisons d'une consommation excessive d'alcool

- D'une part, certaines personnes âgées buvaient déjà de manière excessive pendant leur jeunesse. Elles continuent souvent à le faire par la suite. - D'autre part, le nombre de personnes âgées dans la population s'accroît (ce que l'on nomme le «vieillissement» démographique) parce que l'espérance de vie augmente. De plus, la plupart des personnes âgées sont plus aisées qu'autrefois (et peuvent donc dépenser plus en alcool) et, en moyenne, plus actives socialement (et fréquentent donc plus de milieux où l'alcool est disponible). - On peut aussi considérer l'existence d'un nombre croissant de «buveurs réactifs». Ce sont des personnes qui commencent à boire (de manière excessive) en réaction à des conditions de vie stressantes telles que la perte d'un travail, la mise à la retraite, un déménagement, l'isolement ou la perte de leur partenaire. Ce type de consommation d'alcool est souvent «silencieux» et reste plus longtemps caché à l'entourage.


Mise en évidence

Les problèmes liés à l'alcool chez les personnes âgées sont souvent identifiés de manière relativement tardive, tant par l'entourage que par les professionnels. Pour les médecins de famille et les thérapeutes, cette reconnaissance est souvent difficile en raison de la grande diversité de troubles, propres à leur âge, que peuvent présenter les personnes âgées. Certains signaux peuvent dans ce cas être perçus comme des symptômes liés à d'autres problèmes. Par exemple, les chutes fréquentes sont attribuées à l'âge, les trous de mémoire sont considérés comme un symptôme de démence précoce. Dans les deux cas pourtant, il peut s'agir de conséquences d'une consommation excessive d'alcool. Alcool et médication

La combinaison d'alcool et de médicaments peut entraîner des risques supplémentaires. - Certains médicaments peuvent perdre leur efficacité ou avoir une action potentialisée par la consommation d'alcool. - La plupart des médicaments doivent être métabolisés par le foie, tout comme l'alcool. Cette association représente donc une charge supplémentaire pour le foie, de sorte qu'il peut arriver que certaines substances (qui sont parfois plus nocives encore) restent plus longtemps dans l'organisme. - La combinaison de certains médicaments et d'alcool peut avoir de graves conséquences au volant (diminution de la vitesse de réaction, évaluation difficile du danger et témérité). - L'alcool irrite la muqueuse gastrique, tout comme certains médicaments «agressifs». L'association avec des somnifères et des sédatifs triple l'effet de l'alcool, ce qui peut provoquer somnolence, confusion, diminution de l'acuité visuelle, troubles de la coordination, etc. Source: Aide alcool.be



Lettre d'information N°2 février 2013