Issuu on Google+

Bulletin 01 | mars 2012

Ă  la une

Toutes les clefs pour prĂŠparer sa simulation


Bulletin

Édito

01 | mars 2012

02 Edito 03 Tableau de bord 04 Opération diversification 05 Prestige & Proximité 06-07 Toutes les clefs pour préparer sa simulation

Montréal, on y revient tous un jour ! La SPECQUE y revient également, pour fêter son quinzième anniversaire. Une célébration d’envergure pour laquelle le Comité exécutif prépare une édition spéciale à tous les points de vue. L’édition 2012 de la SPECQUE se veut marquée du sceau de l’ouverture : les échanges transatlantiques canado-européens doivent profiter de l’expertise et de l’énergie de la jeunesse du monde entier. Nous entendons porter une attention particulière à la diversification géographique et disciplinaire du recrutement afin d’attirer les meilleurs étudiants et jeunes diplômés, peu importe leurs études ou leurs situations géographiques. Tous mus par les mêmes aspirations, leurs parcours variés et profils souvent atypiques seront des plus enrichissants. Cette volonté d’internationalisation contraste avec l’esprit de proximité que nous voulons créer lors de la Simulation. Proximité tout d’abord au niveau logistique puisque nous souhaitons que tout se fasse à pied : que l’hôtel soit à distance raisonnable de l’OACI, où nous siégerons en plénière, mais aussi des quatre salles de commissions parlementaires et des endroits de restauration. Proximité ensuite sur le plan humain car nous voulons que la SPECQUE préserve le caractère familial et la franche camaraderie qui a fait son succès. Contrairement aux autres simulations parlementaires, les délégations ne sont pas en “compétition” les unes contre les autres mais “dissoutes” au

sein des différents groupes politiques. Proximité enfin dans l’information puisque nous souhaitons rester en contact direct avec les participants durant toute l’année grâce aux réseaux sociaux et à la nouvelle lettre électronique “SPECQUE Infos”. Les nouvelles technologies seront au centre de cette édition en vue de faciliter les débats et le travail des participants. La SPECQUE peut et doit agir en tant que catalyseur de cette proximité qui fait la force de notre réseau. Nous prévoyons au moins trois temps fort : outre les soirées d’ouverture et de clôture, une XVe édition de la SPECQUE ne saurait exister sans une soirée anniversaire. Ce sera l’occasion de réunir d’anciens participants désormais investis dans les sphères politiques, académiques et des affaires. Ensemble, nous bâtissons un véritable réseau de jeunes leaders engagés, démocrates, cosmopolites et francophiles, afin de construire des ponts entre les générations de Specquois.

Xavier PEICH Président exécutif

Le Bulletin de la XVe SPECQUE volume 2012 numéro 1 publié par la Simulation du Parlement européen Canada-Québec-Europe, Organisme sans but lucratif de droit québecois éditeurs Maxime STAELENS, Président du conseil d’administration et Xavier PEICH, Président exécutif directeur de la rédaction et rédacteur-en-chef Florian MARTIN-BARITEAU, Vice-Président exécutif rédactrice-en-chef adjointe Marie-Christine ROBERT, Administratrice, Secrétaire-Générale réalisation Pôle communication de la SPECQUE crédits photos Marie-Alexandre BOUTET-TALBOT, Philippe MARTINc, Florian MARTIN-BARITEAU, Clara POISSANT-LESPERANCE, Franck SLACKc, xDR.


Tableaudebord Mars 2012 communication

recrutement

patronages

Découvrez votre nouveau magazine d’information

Candidats individuels

Deux soutiens de prestige renouvelés

Vous feuilletez actuellement le premier numéro du Bulletin, le traditionnel magazine d’information de notre organisation et sa Simulation. Dans le cadre de la refonte de notre communication, c’est un véritable magazine de la communauté specquoise qui vous est proposé. gouvernance

Élection d’une nouvelle administratrice Suite à la démission d’un administrateur, et conformément à nos Règlements généraux, le Conseil d’administration a élu, à bulletin secret et à la majorité absolue, Melle Nathalie VANAUBEL, Administratrice par intérim de la SPECQUE. De manière concomitante, le Comité exécutif a nommé Melle Maryse LAROCQUE, Adjointe du Comité exécutif pour le recrutement canadien, afin de l’aider dans ce domaine. communication

La page Facebook passe en mode «journal» Pour ceux qui l’auraient loupé, la page officielle de la SPECQUE a adopté la présentation «journal» (la «timeline» pour les geeks puristes). Dans les prochaines semaines et dans les prochains mois, la page va être complétée pour retracer l’histoire de notre simulation et de notre organisation. Si vous avez des anecdotes, des logos, des photos etc. n’hésitez pas à nous les faire parvenir à communication@ specque.org, afin de compléter cet historique numérique.

Une deuxième phase de recrutement des candidats individuels (eurodéputés) aura lieu du 16 mars au 15 avril. Plus d’informations sur www.specque.org. nominations

Un point sur les nominations Depuis septembre, le Comité exécutif est à pied d’oeuvre pour organiser une belle semaine. Mais cette semaine ne serait rien sans ceux qui vont occuper les postes clefs de la Simulation. Ainsi, sont d’ores et déjà nommés : commission européenne

Guillaume CHARRIER Xavier LAVAYSSIERE Mélissa OUNIS Xavier Goya ST-DENIS parlement européen simulé présidence

Hugo COLDEBOEUF, Président Séverine BATS, Vice-Présidente secrétariat-général Fanette AKOKA, Secrétaire-Générale rapporteurs

Violette GRAC-AUBERT Michele MUSCI Chloé ROLIN Marcel ZERNIKOW presse parlementaire journal perspecquetives

Gabrielle LAVOIE-LEVESQUE (Resp.) Virginie ANTONELLO Anouk LEBEL Yollande NIMY Gisele POUHE-NJALL blog specqueulations

Frédérique BERTRAND-LEBORGNE (Resp.) Anna ARRAUT COLON journal télévisé

Brice EMPAIN (Resp.) Anne-Sophie BRUYNDONCKX Laura PAILLARD Stéphany SUN TROYA Catherine TONERO

Nous sommes fiers de vous annoncer que M. Marc JAEGER, Président du Tribunal de l’Union européenne a une nouvelle fois accordé son patronage à notre Simulation pour l’organisation de sa quinzième édition. Le Ministre français de l’enseignement supérieur et de la recherche, M. Laurent WAUQUIEZ, vient également de renouveler le soutien à notre manifestation, qu’il nous avait accordé l’année dernière en tant que Ministre français chargé des Affaires européennes. carnet specquois

Une mariée au Comité exécutif Alexandra NEACSU s’est mariée le 10 mars dernier à Toronto, Ontario ! Au nom de la communauté specquoise, la rédaction présente toute ses félicitations à celle qui a su organiser un mariage tout en étant Vice-Présidente exécutive responsable de la surveillance académique de notre organisation et stagiaire au sein du cabinet d’un commissaire européen. Cela n’a pas été de tout repos ! agenda 16 mars - 15 avril Appel à candidature pour les Assesseurs juridiques 16 mars - 15 avril 2e appel à candidature pour les candidats individuels (eurodéputés) 30 mars Publication des textes des Commissaires européens 25 avril Date limite de remise des propositions de résolution par les délégations

mars 2012 | 01 | bulletin

3


recrutement

opération diversification Le recrutement de l’édition montréalaise de la SPECQUE commence enfin à prendre forme. Depuis le début, notre politique de recrutement a été guidée par l’envie d’avoir une SPECQUE ouverte sur le monde francophone et francophile. Notre Simulation se doit avant tout d’être à l’image des deux diversités qu’elle s’entend représenter. La première et celle qui, à première vue, paraît la plus logique, est la diversité européenne. L’ouest du Vieux Continent est toujours bien représenté, et c’est pour nous un plaisir de voir les délégations de France, de Belgique, d’Italie ou encore d’Espagne et d’Allemagne, revenir à la SPECQUE. Cependant, l’Europe d’aujourd’hui c’est aussi un peu à l’Est... et c’est ainsi avec un grand plaisir

que nous aurons à nos côtés des étudiants de Prague, de Zagreb ou encore de Turku ! L’autre diversité - celle dont parfois on parle moins - c’est celle du Canada. Telle la symétrie océanique, l’Est du Canada est toujours fièrement représenté à la SPECQUE. Autant le Québec, que le Nouveau-Brunswick, ou encore l’Ontario, la SPECQUE est très présente dans sa région natale. Cette année, nous avons souhaité renforcer la représentation de l’Ouest canadien. Si la Simulation n’est jamais allée à l’Ouest, des délégations venues de la Saskatchewan et de l’Alberta seront présentes pour la première fois à la SPECQUE !

21 délégations européennes Délégation de l’Office Franco-allemand pour la jeunesse Allemagne Délégation de Villigst Allemagne Délégation de Louvain-La-Neuve Belgique Délégation de Mons Belgique Délégation de Croatie n Délégation de l’Université Autónoma de Madrid Espagne Délégation des Universités de Barcelone Espagne Délégation d’Aix-en-Provence France Délégation de Bretagne France n Délégation de Sciences Po Bordeaux France Délégation de Sciences Po Lille France Délégation de l’Université Toulouse-I Capitole France Délégation mixte des Universités de Paris-ESSEC France Délégation de Turku-Åbo Finlande n Délégation de Milan Italie Délégation de la LUISS-Rome Italie Délégation de l’Université de Sassari Italie Délégation de Turin Italie n Délégation de l’Université du Luxembourg Luxembourg Délégation de l’Université Charles de Prague République Tchèque n Délégation de la Aston University Royaume-Uni

n Nouvelles délégations

4

bulletin | 01 | mars 2012

Comme vous le savez, la SPECQUE s’internationalise depuis les dernières éditions ! Après le Liban, nous verrons pour la première fois des délégations venues du continent africain, de Russie ou encore des Etats-Unis. En dehors de cette diversification du recrutement dans les délégations, le Comité exécutif entend également assurer une diversité des profils dans le cadre du recrutement des candidats individuels. Si la première phase de recrutement vient de se clôturer, une seconde phase de recrutement est actuellement en cours.

15 délégations canadiennes Délégation de l’Université d’Alberta (Campus St-Jean) n Délégation de l’Université de Moncton Nouveau Brunswick Délégation des CCNB Nouveau Brunswick Délégation de l’Université d’Ottawa Ontario Délégation de l’Université de Toronto Ontario Délégation de l’ÉNAP Québec n Délégation de HEC Montréal Québec Délégation de l’Université Concordia québec n Délégation de l’Université Laval québec Délégation de l’Université McGill québec Délégation de l’Université du Québec à Montréal Québec Délégation de l’Université du Québec à Trois-Rivières Québec Délégation de l’Université de Montréal Québec Délégation de l’Université de Sherbrooke Québec Délégation de la Saskatchewan n 7 délégations internationales Délégation de Cotonou Bénin n Délégation de Côte d’Ivoire n Délégation de la Vermont Law School états-unis n Délégation de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth Délégation de l’Université Al Akhawayn Maroc n Délégation de Kinshasa rép. dém. congo n Délégation de l’Université d’Orel Russie n

Liban


Logistique

prestige

&proXiMité

La logistique de cette XVe édition sera à l’image de sa ville hôte, tentant de trouver un juste milieu entre convivialité et prestige, le parfait équilibre entre les deux éditions précédentes.

conseil pratique Pour les participants qui ne sont pas au Québec, nous vous conseillons d’arriver le samedi afin de ne pas manquer la soirée d’accueil du dimanche et d’avoir le temps de vous reposer avant de commencer une des semaines les plus intense de votre vie. Nous vous donnerons de plus amples conseils logistiques sur votre arrivée dans les prochains bulletins. Montréal est une ville fantastique, faiteslui honneur et profitez de votre passage specquois pour la visiter. La SPECQUE présente un horaire très chargé, donc si vous et les membres de votre délégation désirez faire du tourisme, prévoyez quelques jours (voire quelques semaines !) avant ou après. Le Comité exécutif prépare aussi une post-SPECQUE, c’est-à-dire un programme d’activités «non obligatoire» et «non inclus dans le tarif» qui nous permettra de faire durer le plaisir!

Nous aurons le plaisir de vous accueillir dans une des magnifiques salles de séance plénière du siège de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI), agence des Nations Unies, ainsi que dans les plus belles salles de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), au coeur du quartier des spectacles, pour les journées en commissions. Nous vous attendons dans vos plus beaux habits pour des cocktails dînatoires diplomatiques, et en jeans dans les bars les plus branchés de la métropole pour relâcher la tension accumulée après de dures journées dans la peau d’eurodéputés. Enfin, vous pourrez vous rouler dans les soyeux draps de l’Hôtel Delta Centre-Ville, au coeur de la Cité internationale et à deux pas de l’OACI. à propos de l’oaci

L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) est une agence spécialisée des Nations Unies, chargée de participer à l’élaboration des normes de standardisation du transport aéronautique international. Le siège de l’organisation est situé rue University, face à la Place de la Cité internationale, en plein coeur de Montréal. C’est dans une salle d’assemblée, accueillant habituellement les réunions de l’OACI, qu’auront lieu les séances plénières de la Simulation. Habituée des grandes conférences diplomatiques, la salle est particulièrement adaptée au travail parlementaire et permettra ainsi de recevoir, dans une configuration des plus adaptée, les eurodéputés, la présidence et le secrétariatgénéral du Parlement, les membres de la Commission européenne mais également les journalistes et les lobbyistes. à la découverture de montréal

Les différents moments de cette édition de prestige prendront place dans les plus beaux endroits de Montréal. Les activités de la SPECQUE permettront aux participants de découvrir les endroits les plus connus de Montréal, notamment le Vieux-Montréal, le Quartier des spectacles, le Quartier latin, le Square Victoria et la rue Saint-Laurent, sans oublier, bien sûr, le Mont-Royal. mars 2012 | 01 | bulletin

5


dossier

Toutes les clefs pour entretien avec

Shirley BRICQUET-GALMAR Vice-Présidente exécutive responsable des financements

Participer à une SPECQUE a un coût... Quels sont vos conseils aux délégations pour obtenir des financements ? Shirley BRICQUET-GALMAR Comme chacun aura pu le constater, Montréal qui paraissait si loin il y a quelques mois encore, se rapproche de jour en jour. Les commissaires européens ont été sélectionnés, les rapporteurs également, les premiers textes des délégations ont été rendus et le paiement de l’acompte vient officialiser la venue des eurodéputés à la SPECQUE 2012. Montréal n’est plus si loin et les financements eux, par contre, ne suivent pas toujours: un seul mot d’ordre donc à communiquer aux délégations : ne perdez pas espoir ! L’impression d’avoir tapé à toutes les portes est un sentiment récurrent au sein des délégations et face aux refus qui s’accumulent ou aux absences de réponses de la part de partenaires convoités, on assiste parfois à un découragement dans lequel il ne faut absolument pas tomber! Les délégations doivent garder à l’esprit leur motivation de specquois et relancer les partenaires, insister pour obtenir des rendezvous, diversifier les potentiels partenaires, en résumé, conserver à l’esprit que tout est encore possible mais que c’est maintenant que cela se joue ! Concrétement, quels moyens les délégations ont-elle pour obtenir des financements ? SBG Tout est question d’organisation. Il est vraiment nécessaire de considérer sa délégation comme un atout et cet esprit

6

bulletin | 01 | mars 2012

d’équipe que l’on retrouve par la suite à la SPECQUE, doit être déjà présent au sein des délégations notamment au travers des recherches de financements. Je conseille vivement pour ces recherches de financement de s’accorder un temps précis par semaine et de se répartir le travail. Par exemple, une personne en particulier peut rechercher les potentiels partenaires et en faire un listing. Une autre personne va ensuite se servir de ce listing pour pouvoir rédiger une lettre accompagnant le dossier de présentation en personnalisant cette lettre en fonction du profil du partenaire visé. Enfin, un autre membre de la délégation peut s’occuper de préparer le dossier global ainsi que le budget. Cela permet ainsi une économie de temps et permettra de viser le maximum de partenaires. Il est nécessaire de garder à l’esprit qu’un projet tel que la SPECQUE est susceptible de présenter un intérêt pour énormément de partenaires publics ou privés. Il suffit juste de pouvoir mettre en évidence le lien qui pourrait unir l’institution ou l’entreprise visée à la délégation. Les refus sont fréquents certes mais l’on finit toujours au final par susciter l’intérêt qui créera ensuite un partenariat.

Mais un dossier de financements ne peut se résumer à un simple dossier de présentation: un partenaire a besoin de garanties et notamment pouvoir être certain que le projet dans lequel il investit est un projet sérieux, crédible. C’est aux délégations de prouver ce sérieux, de prouver leur capacité à utiliser à bon escient les financements qui vont être investis dans leur projet. Etablir son budget et le joindre à tout budget de présentation est un gage de qualité. S’engager à transmettre un rapport des activités après la SPECQUE permet de prouver au partenaire en question qu’il est véritablement intégré au projet. Se renseigner convenablement sur tout partenaire démarché permet d’individualiser la demande et de faire comprendre au partenaire en question que son soutien à lui est nécessaire pour la délégation, au delà d’un simple soutien financier. Les délégations se doivent d’être innovantes et de ne jamais baisser les bras. Rechercher des financements est sans doute la partie la plus complexe dans la préparation d’une SPECQUE mais la finalité n’en est que plus réjouissante une fois les valises posées à destination.

Comment les délégations peuvent-elle présenter leur campagne de financement ?

plus d’informations ?.

SBG Les délégations ont un instrument non négligeable : le dossier de présentation de la SPECQUE. Clair, complet, il reflète d’ores et déjà les grandes idées de la SPECQUE, nos valeurs, nos objectifs: il faut mettre en évidence ce dossier, nécessairement.

financement@specque.org


préparer sa simulation entretien avec

Alexandra Neacsu MONKHOUSE Vice-Présidente exécutive responsable de la surveillance académique

Les positions individuelles viennent d’être rendus par les candidats, il est l’heure maintenant de s’atteler au texte de groupe. Cette année il s’agit d’une proposition de résolution, pouvez-vous nous en dire plus ? Alexandra Neacsu MONKHOUSE Traditionnellement, il était demandé aux délégations de produire la position d’un des Etats membres sur les sujets soumis à discussion. Nous avons décidé de changer l’objet du travail de groupe en délégation pour l’édition montréalaise : les membres des délégations devront travailler ensemble sur des propositions de résolution parlementaire. Ce changement est motivé par un double objectif. D’une part, nous souhaitons encourager le débat sur l’Europe au sein des délégations avant le début de la Simulation. D’autre part, à l’occasion du 9 mai, la SPECQUE fêtera la journée de l’Europe, en publiant les résolutions les plus abouties. Quels sont vos conseils aux délégations pour réaliser ces propositions de résolution ? ANM Pour bien rédiger ces propositions, il faut lire la presse, se demander si la voix du Parlement européen pourrait contribuer au débat, discuter ardemment avec les membres de votre délégation, regarder le site du Parlement européen pour trouver des modèles de résolution et prendre la plume en encadrant vos idées entre des visas et des considérants. Nous attendons les propositions de résolution pour le 25 avril au plus tard. Nous espérons de bons débats au sein des délégations !

Avez prévu d’autres nouveautés sur le plan académique ? ANM Oui, la Simulation va connaître de nouvelles améliorations académiques à l’occasion de cette nouvelle édition. Tout d’abord, nous avons créé un véritable Secrétariat Général du Parlement, chargé d’assurer le bon déroulement des séances plénières et des commissions parlementaires. Avec à sa tête la Secrétaire-Générale Fanette AKOKA, il comprendra également les assesseurs juridiques et travaillera en étroite collaboration avec les secrétaires de commission parlementaire. Cette équipe sera la gardienne de la légalité et une aide précieuse de la Présidence du Parlement, et la colonne vertébrale de la Simulation. Ensuite, afin de garantir la bonne qualité du travail en commission parlementaire, nous avons envisagé de mettre en place des bureaux permanents pour chaque commission. Ces bureaux comprendront le Président et le Secrétaire de la commission et un représentant de chaque parti politique. Le but de cette structure est de contribuer à une représentation équilibrée des intérêts de chaque parti et de faciliter la centralisation des amendements. Les représentants des groupes politiques seront vigilants en mettant ensemble les propositions de leurs collègues. Cette présence permettra également de faciliter la diffusion de l’information et la mise en place des positionnements tactiques et stratégiques des groupes politiques. Et justement au sujet de ce travail en groupe politique... ils auront la journée du mardi pour préparer leurs amendements et stratégies avant de se lancer dans les dé-

bats finaux en commission et dans le feu de la plénière. Nous avons décidé d’offrir plus de temps au débat informel afin de faire découvrir aux eurodéputés la vie des parlementaires, où les décisions prises en séance sont le fruit des discussions dans des milieux plus détendus. Nous nous souvenons l’arrivée l’année dernière des lobbyistes dans la Simulation. L’expérience va-t-elle être renouvelée ? ANM Tout à fait, mais nous avons réorganisé le travail de ce nouveau poste introduit l’année dernière. Les lobbyistes seront regroupés en groupes d’intérêts représentant les consommateurs, le patronat, les travailleurs ou encore défendant l’environnement. Chaque groupe d’intérêt aura un coordinateur et une prise de position transversale, sur toutes les propositions qui affecteront leurs intérêts. Les eurodéputés auront également l’occasion d’entendre les lobbyistes pendant les travaux en commission et en groupe politique. Un mot pour finir ? ANM En prenant en compte l’expérience des éditions passées, nous avons essayé de faciliter et mieux encadrer le travail de tous, afin que tout se déroule dans les meilleures conditions. Nous comptons sur vous pour profiter au maximum de ces nouvelles possibilités que vous sont offertes. plus d’informations ?. academique@specque.org

mars 2012 | 01 | bulletin

7


www.specque.org www.facebook.com/specque www.twitter.com/laspecque


Bulletin SPECQUE 2012-01