Page 1


Le grand faussaire

Le grand faussaire ne fait jamais

El gran falsificador nunca da

Ni de faux pas ni de relais

ni un paso en falso, ni se detiene

Ton crève-coeur est son bonheur

Tu tormento es su felicidad

La comédie, son naturel

la comedia, lo natural para él

Aux remords, un tricheur

Con los remordimientos es un tramposo

Qui s’amuse à retourner sa veste

Que se divierte cambiando de chaqueta

Le grand faussaire ne met jamais

El gran falsario nunca depone

Les armes en bas, les pieds à terre

las armas, ni pone los pies en la tierra

Son crève-coeur est ton malheur

Su desconsuelo es tu infelicidad

Un masque, son visage préferé

una máscara, su rostro preferido

Le coeur jamais ouvert,

su corazón nunca está abierto,

Et les promesses toujours en l’air

Y las promesas siempre quedan sin cumplir


Une ombre de toi même

Depuis quand es-tu une ombre de toi même,

¿Desde cuándo eres una sombra de ti misma,

L’ombre qui saigne et qui ne tache pas,

la sombra que sangra sin manchar,

Un fantôme qui arrive soudain

un fantasma que llega súbitamente

À l’aube, et part, silencieux?

al alba, y desaparece silencioso?

À quoi sert ton sourire de fer-blanc

¿Para qué sirve tu sonrisa de hojalata

Si tout coule dedans?

si todo se desmorona dentro?

À quoi ça sert d’égayer les rides

¿Para qué sirve alegrar las arrugas

Si tes yeux sont vides en face des tiens?

si tus ojos están vacíos frente a los tuyos?

Pourquoi brûles-tu les feuilles jaunes

¿Por qué quemas las hojas amarillas

De ta vie dans ce feu dévorant?

de tu vida en ese fuego devorador?

Pourquoi s’efforcer à embrasser

¿Por qué empeñarse en abrazar

Ce cancer trompé?

ese cancer equivocado?

Jusqu’à quand faut-il attendre

¿Hasta cuándo hay que esperar

Sans rien entendre, jusqu’à ce qu’il arrive

sin oír nada, hasta que lleguen

Les jours de tes yeux d’émeraudes

los días de tus ojos de esmeralda

Les jours de musique dans les] halles

los días de música en los mercados

De ta fuite de la ville invisible

de tu huída de la ciudad invisible

Où tu restes captive?

en la que estás prisionera?


L’attente grise

L’attente grise est d’un gris perle

La espera gris es de un gris perla

Qui couvre tout

que lo cubre todo

Tout est foncé pendant la fin

todo es oscuro durante el final

De février

de febrero

Non pas que nous n’ayons donné

y no es que no hayamos echado

Un coup de main

una mano

Ni que la main qui tout l’abîme

ni que la mano que todo lo estropea

Tire cette affaire au clair

aclarase este asunto

L’attente grise espère de nous

la espera gris espera de nosotros

Qu’on se rappelle

que nos acordemos

Qu’on n’oublie pas qu’il faudra se

que no olvidemos que habrá que

Mettre en campagne

entrar en guerra

Non pas qu’on n’ait pas essayé

y no es que no hayamos intentado

Une fuite en avant

una huída hacia adelante

Ni que la main qui tout l’abîme

ni que la mano que todo lo estropea

Tire les larmes de nos yeux

nos hiciera saltar las lágrimas

Pourtant peut être le jour viendra

sin embargo quizá llegue el día

Où nos affaires ne prendront pas

en que este asunto no tome

De mauvaises allures,

un mal camino

De mots obscurs

ni palabras oscuras

Et rien ne restera plus

y no quede nada


Présage de l’hiver

C’est le présage de l’hiver,

Es el presagio del invierno,

le naufrage de l’été

el naufragio del verano

Toute la ville prend un air

toda la ciudad toma un aire

d’enchantement et de mystère

de encantamiento y de misterio

Temps de mon nouveau personnage

tiempo de mi nuevo personaje

qui ne montre que le visage

que sólo muestra el rostro

Temps des lumières et du silence,

tiempo de luces y silencio,

comme un film en noir et blanc

como una película en blanco y negro

Et la foule qui craint le ciel gris

y la multitud que teme al cielo gris

Echappe à mon bonheur inouï

evita mi felicidad inaudita

Sur les pavés morts de l’automne

sobre los adoquines muertos del otoño

C’est mon présage de l’hiver,

es mi presagio del invierno,

un voyage à l’étranger

un viaje al extranjero

Loin des déboires et des cafards,

lejos de los sinsabores y de los mediocres,

juste l’éclat dans le brouillard

sólo el resplandor en la niebla

C’est le temps de la vie dédans,

es el tiempo de la vida hacia adentro,

à l’abri des vêtements

al abrigo de la ropa

C’est l’arrivée du plaisir froid

es la llegada del placer frío

et du souffle sur les doigts

y del aliento en los dedos

Et la foule qui craint le ciel gris

y la multitud que teme al cielo gris

Echappe à mon bonheur inouï

evita mi felicidad inaudita

Sur les pavés morts de l’automne

sobre los adoquines muertos del otoño

Sous la brume floue de leurs vies monotones

bajo la bruma borrosa de sus vidas monótonas


Amour et dégoût

T’as fait ton chemin à mes dépens

has mejorado a mis expensas

Et maintenant tu prends tes distances

y ahora te distancias

C’est domage! Quand bien même ça me soulage...

¡qué pena ! y a pesar de todo estoy aliviada

J’ai souffert tes intempérances

he sufrido tus cambios de humor

Et maintenant c’est l’indifference

y ahora, la indiferencia

Quel plaisir! Comme je viens de reussir...

¡qué placer ! cómo he triunfado

Entre nous deux c’est le dégout et c’est l’absence

entre nosotros, el hastío y la ausencia

Et crois-moi, c’est tant mieux pour moi dans la distance

y créeme, es mucho mejor para mí en la distancia

J’ai purgé ton adolescence

he purgado tu adolescencia

Et t’agis avec condescendence

y te comportas con condescendencia

Quel dommage! Quand bien même c’est un doux outrage...

¡qué pena ! y sin embargo es un dulce ultraje

T’as jouï des plaisirs immenses

te he dado placeres inmensos

Et maintenant on fait l’abstinence

y ahora estamos de abstinencia

Quelle offense! Ça c’est toute ma récompense ?

¡qué ofensa ! ¿Esa es toda mi recompensa ?

Entre nous deux c’est le dégout et c’est l’absence

entre nosotros, el hastío y la ausencia

Et crois-moi, c’est tant mieux pour moi dans la distance

y créeme, es mucho mejor para mí en la distancia


Des films dans les regards

Je vois des films dans les regards

veo películas en las miradas

Qui disent tout sans dire rien

que lo dicen todo sin decir nada

Et qui s’enfuient pour la plupart

y que se esfuman casi siempre

C’est un plaisir à mon égard

es un placer privado

D’imaginer que des histoires

el imaginar que ocurren historias

Se passent entre des yeux bavards

entre ojos indiscretos

Même si c’est une scène fictive

aunque sea una pérdida de tiempo

Je ne fais pas la différence

no noto la diferencia

La comédie me captive

la comedia me cautiva

Même si c’est du temps perdu

aunque sea una pérdida de tiempo

Je jouïs de la cadence

disfruto de la cadencia

Des coups d’oeil sous-entendus

de las miradas sobreentendidas

Dans la distance

a distancia

Je vois des films dans les regards

veo películas en las miradas

Et j’apperçois les moindres détails

y percibo los detalles más pequeños

Même s’il n’y a rien à l’écart

aunque nada salte a la vista

Plus de peine no des faux départs

no más dolor ni más pasos en falso

Ou des cruelles coups de pignard

ni crueles puñaladas

Juste des soucis d’observatoire

tan sólo preocupaciones de observatorio

Même si c’est une scène fictive

aunque sea una pérdida de tiempo

Je ne fais pas la différence

no noto la diferencia

La comédie me captive

la comedia me cautiva

Même si c’est du temps perdu

aunque sea una pérdida de tiempo

Je jouïs de la cadence

disfruto de la cadencia

Des coups d’oeil sous-entendus

de las miradas sobreentendidas

Dans la distance

a distancia


Les cent pas

Sur l’boulevard de l’avenir

en el paseo del porvenir

Tu me malmènes, je te bouscule

tú me maltratas, yo te zarandeo

Et tu fais comme les jours, tu

y tú haces como los días, te

Files et fonces contre tout

hundes y arremetes contra todo

Tu penses que tout est fait

tú piensas que todo está hecho

Après qu’on fait une paix fourrée

después de que hagamos una paz fingida

Je pense, tout à fait,

yo pienso, absolutamente,

Que cette affaire n’est pas fermée

que esto no está cerrado

Mais quand je prends ta main

pero cuando te cojo de la mano

J’attends encore au tournant pour toi

aún te espero en la esquina

Dans la rue du délai,

en la calle de la demora,

Où tout s’allonge un peu,

donde todo se diluye un poco,

Nous faisons les cent pas sur le trottoir et

rondamos por la acera y

On attend l’arrivée

esperamos la llegada

De l’occasion dernière

de la última oportunidad,

Où tu feras un pas pour moi

en la que darás un paso por mí

Sur l’boulevard des jours perdus

en el paseo de los días perdidos

Tu me méprises, je te décrie

tú me desprecias, yo te critico

Et tu fais comme les nuits, tu

y haces como las noches, tú

Fermes les yeux, t’ignores tout

cierras los ojos, lo ignoras todo

Tu penses que tout est fait

tú piensas que todo está hecho

Après qu’on fait une paix fourrée

después de que hagamos una paz fingida

Je pense, tout à fait,

yo pienso, absolutamente,

Que cette affaire n’est pas fermée

que esto no está cerrado

Mais quand je prends ta main

pero cuando te cojo de la mano

J’attends encore au tournant pour toi

aún te espero en la esquina

Dans la rue du délai...

en la calle de la demora...


Toujours toi

Pour toi je ferais le tour du monde

por ti daría la vuelta al mundo

Sans douter une seconde, pour toi

sin dudar un segundo, por ti

...pour toi

por ti

Pour toi j’ai donné dans le piège

por ti he caído en la trampa

Trompeur de tes manèges à toi

engañosa de tus artimañas

...pour toi

por ti

Mais quand je veux qu’on danse

pero cuando quiero que bailemos

Tu fais la résistance

opones resistencia

Et moi je reste sur ma faim

y yo me quedo con las ganas

...c’est toi

ese eres tú

Et puis tu changes de place pour me donner la chasse

y luego cambias de sitio y tratas de atraparme

...oui c’est toi, c’est toujours toi!

¡sí, ese eres tú, siempre tú!

Pour toi, j’ecouterai tous tes disques

por ti escucharía todos tus discos

Oui, je prendrai ce risque, pour toi

sí, asumiría ese riesgo por ti

...pour toi

por ti

Pour toi j’ai été la pénitente

por ti he sido la penitente

De tes paroles pédantes, pour toi

de tus palabras pedantes, por ti

...pour toi

por ti

Et avant que l’on pense

y antes de que nadie se dé cuenta

T’as le coeur à la danse

tienes ganas de juerga

Mais toi tu me marches sur les pieds

pero me pisas los pies

...c’est toi

ese eres tú

Et puis tu changes de place avant que je t’embrasse

y luego cambias de sitio antes de que te abrace

...oui c’est toi, c’est toujours toi!

¡sí, ese eres tú, siempre tú!

Pour toi, j’oublierais tous mes rêves

por ti olvidaría todos mis sueños

Juste pour une douce trêve, mais toi

tan sólo por una dulce tregua, pero tú

...c’est toi

eres tú


Le paradis c’est toi

Si toi tu es comme ça, le paradis c’est toi

si eres así, el paraíso eres tú

Mais si ce n’est qu’un rêve, bon

pero si no es más que un sueño, bueno

C’est mon rêve à moi

es mi sueño

Si tu le fais comme ça, et tu l’fais chaque fois Que ce soit bien clair

si lo haces así, y lo haces así siempre

que quede bien claro, no tengo elección

moi je n’ai pas de choix

Ça fait bien de connaître quelqu’un

es bueno conocer a alguien

sans besoin de mode d’emploi

que no necesita manual de instrucciones

Car tu n’as ni foi ni loi

porque no tienes dios ni ley

Si tout est comme ça, le paradis c’est toi

si todo es así, el paraíso eres tú

Et je donne ma langue au chat

y yo me rindo

quand j’entends ta voix

cuando escucho tu voz

Si toi tu es comme ça, et tu es tendre à la fois

si eres así, y eres tierno a la vez

Il n’y a personne de mieux pour

no hay nadie mejor para

mes plaisirs bourgeois

mis placeres burgueses

Ça fait bien de connaître quelqu’un

es bueno conocer a alguien

sans besoin de mode d’emploi

que no necesita manual de instrucciones

Quelqu’un qui est cool sans être froid

alguien que sea cool sin ser frío

Au jeu de l’amour égoïste tu fais le poids

en el juego del amor egoísta das la talla

Car tu n’as ni foi ni loi

porque no tienes dios ni ley

Si toi tu es comme ça, le paradis c’est toi

si eres así, el paraíso eres tú

Et ça me fait rien si tu

y no me importa lo más mínimo si te

te vantes de tes exploits

jactas de tus hazañas

Oui, toi tu es comme ça et je suis en émoi

sí, eres así, y eso me sobresalta

Car tu fais trembler mon corps

porque haces temblar mi cuerpo

jusqu’au bout des doigts

hasta la punta de los dedos


Un tambour différent (Mike Nesmith)

Toi et moi, nous suivons un tambour différent Ne vois-tu pas que je cours plus vite Quand tu me regardes comme ça Tu pleures, et tu dis que ça va marcher Mais mon chéri moi j’en doute fort Tu ne vois rien de tout cela

Et je n’veux pas dire que je ne t’aime pas C’est juste que je ne suis pas prête Pour quelqu’un qui n’a des yeux que pour moi Oui, et ce n’est pas que tu ne sois pas beau Tout c’que je dis, je n’suis pas prête A me laisser prendre comme ça Nulle part, par rien ou par personne

Au revoir, je m’en vais, je ne comprends plus Toutes ces larmes et tout ce chagrin, on va vivre plus longtemps Si tu peux vivre sans moi

Profile for Jaime Cristobal

Des équilibres (2005)  

letras/lyrics

Des équilibres (2005)  

letras/lyrics

Advertisement