Page 1

Première Junior  Export  de  France  

Pôle vins  et  spiritueux           DŝƐƐŝŽŶƐĚĞƉƌŽƐƉĞĐƚŝŽŶĚ͛ŝŵƉŽƌƚĂƚĞƵƌƐĚĞǀŝŶ   ƚƵĚĞƐĚ͛ŝŵƉůĂŶƚĂƚŝŽŶƉĞƌƐŽŶŶĂůŝƐĠĞƐ  

 

2012     ESSEC  Conseil  International 1,  avenue  Bernard  Hirsch  BP  105,  95  021  Cergy  Pontoise  Cedex Téléphone  :  +33  6  66  16  73  94   www.essecconseilinternational.com


ǯ¹“—‹’‡ʹͲͳʹ  Edouard  Alabro  

Dorian  Mathieu  

”¹•‹†‡�–†ǯ   

”¹•‘”‹‡”†ǯ    SpÊcialisation   :   Agro-­�alimentaire  

‡Â?–”‡•†ǯ‹Â?–¹”²–:  le  Moyen-­â€?Orient,   ŽǯŠ‹•–‘‹”‡’‘Ž‹–‹“—‡Ǥ   š’¹”‹‡Â?…‡Â?Žǯ‹Â?–‡”Â?ƒ–‹‘Â?ƒŽ:  audit  chez   KPMG  au  Liban,  mission  ECI  CorĂŠe   ʹͲͳͳǥ¹–—†‡’‘—”ÂŽÇŻÂ‘ÂˆÂˆÂ‹Â…Â‡†—–‘—”‹•Â?‡ du  MontĂŠnĂŠgro,  cours  de  langue  suivis   Â?Žǯ—Â?Â‹Â˜Â‡Â”Â•Â‹Â–Âą†‡Damas,  Êducateur  en   Allemagne.   Langues   parlĂŠes  :  anglais,  allemand,   arabe  (ĂŠlĂŠmentaire).    

Maelle  Rivière  

Sarah  Morvan  

ChargĂŠe Â Â†ÇŻÂƒÂˆÂˆÂƒÂ‹Â”Â‡Â•  

‡Â?–”‡•†ǯ‹Â?–¹”²–:  ŽǯŠ‹•–‘‹”‡ǥŽƒ˜‘‹Ž‡Ǥ   Langues   parlĂŠes  :  anglais,  allemand,   portugais  (ĂŠlĂŠmentaire)  .      

ChargĂŠe Â Â†ÇŻÂƒÂˆÂˆÂƒÂ‹Â”Â‡Â•  

‡Â?–”‡•†ǯ‹Â?–¹”²–:  la  gĂŠopolitique.   š’¹”‹‡Â?…‡Â?Žǯ‹Â?–‡”Â?ƒ–‹‘Â?ƒŽ:  cours  de   lycĂŠe  suivis  en  Allemagne.   Langues   parlĂŠes  :  anglais,  allemand,   chinois  (ĂŠlĂŠmentaire).  

Soulaimane  Lahrech  

ChargĂŠ Â Â†ÇŻÂƒÂˆÂˆÂƒÂ‹Â”Â‡Â•  

‡Â?–”‡•†ǯ‹Â?–¹”²–:  les  relations  Orient-­â€? Occident,  la  musique,   les  sports   nautiques.   š’¹”‹‡Â?…‡Â?Žǯ‹Â?–‡”Â?ƒ–‹‘Â?ƒŽ:  a  contribuĂŠ   ƒ—Â†ÂąÂ˜Â‡ÂŽÂ‘Â’Â’Â‡Â?‡Â?–†ǯ—Â?‡ƒ—ƒ”‘…Ǥ   Langues   parlĂŠes  :  arabe,  anglais,   espagnol.    

Vice-­�prÊsident  †ǯ  

Â

 SpÊcialisation  :     Agro-­�alimentaire,   Êconomie  urbaine  

‡Â?–”‡•†ǯ‹Â?–¹”²–:  les  sciences  politiques.   š’¹”‹‡Â?…‡Â?Žǯ‹Â?–‡”Â?ƒ–‹‘Â?ƒŽ:  chargĂŠ   †ǯ¹–—†‡•Â?ÂŽÇŻ

Č‹‰‡Â?…‡ ”ƒÂ?­ƒ‹•‡’‘—” les  Investissements  Internationaux)  de   Singapour,  missions  ECI  CorĂŠe  et   Roumanie  2011.   Langues   parlĂŠes  :  anglais,  espagnol.      

Romain  Pellegrinelli  

     

 SpÊcialisation  :     StratÊgie  et   Marketing  

  

‡Â?–”‡•†ǯ‹Â?–¹”²–ÇŁle  sport,  la  gĂŠopolitique.   š’¹”‹‡Â?…‡Â?Žǯ‹Â?–‡”Â?ƒ–‹‘Â?ƒŽ:  missions  ECI   CorĂŠe  et  Roumanie  2011.   Langues   parlĂŠes  :  anglais,  espagnol,  italien,   portugais  (ĂŠlĂŠmentaire).    

Huy  Tran  Nguyen  

ChargĂŠ Â Â†ÇŻÂƒÂˆÂˆÂƒÂ‹Â”Â‡Â•  

‡Â?–”‡•†ǯ‹Â?–¹”²–:  les  nouvelles   technologies.   š’¹”‹‡Â?…‡Â?Žǯ‹Â?–‡”Â?ƒ–‹‘Â?ƒŽ:  traduction   †ǯ—Â?Ž‹˜”‡’‘—”—Â?‡Â?ƒ‹•‘Â?†ǯ¹†‹–‹‘Â?ƒ— Vietnam.   Langues   parlĂŠes  :  vietnamien,  anglais,   chinois  (ĂŠlĂŠmentaire)  .      

4XDOLW‰VGHULJXHXUGĂśDXWRQRPLHHW GHVRFLDELOLW‰HQVXVGĂśXQSDUFRXUV RULHQW‰YHUVOĂśLQWHUQDWLRQDO Âť Â


Mot  du  prÊsident   ECI est nÊe de la volontÊ de quelques Êtudiants de resserrer les liens entre le campus de O¡(66(& et des acteurs à vocation internationale. Notre Junior Entreprise fête cette annÊe ses trente ans. Trente annÊes mises au service G¡HQWUHSULVHV dÊsireuses de V¡LPSODQWHU durablement à O¡pWUDQJHU. /¡pTXLSH 2012 compte elle-aussi apporter sa pierre à O¡pGLILFH en dÊveloppant de nouveaux projets en Êtroite collaboration avec ses entreprises commanditaires. Conseiller, Êpauler des entrepreneurs dans leurs dÊmarches à O¡H[SRUW telle est notre mission ! 2011 a marquÊ un tournant dans la stratÊgie G¡(&,. Conscients des opportunitÊs commerciales TX¡RIIUHQW plusieurs zones du globe pour le vin français, nous avons dÊcidÊ de nous focaliser exclusivement sur le marchÊ du vin. &¡HVW avec fiertÊ que nous sommes partis reprÊsenter huit viticulteurs français en Roumanie et en CorÊe du Sud. A O¡LVVXH de ces missions, plusieurs commandes ont ÊtÊ passÊes, nous en assurons DXMRXUG¡KXL le suivi. La satisfaction de nos viticulteurs reste pour nous la plus belle des rÊcompenses. Cette annÊe encore, O¡RFFLGHQWDOLVDWLRQ croissante des modes de vie et les rÊcents accords de libre-Êchange ratifiÊs entre O¡8QLRQ EuropÊenne et divers pays tiers nous confortent dans O¡LGpH de dÊvelopper de nouvelles missions de prospection G¡LPSRUWDWHXUV. A cet Êgard, cinq pays nous apparaissent comme des marchÊs G¡DYHQLU et nous serions ravis G¡\ introduire de nouvelles appellations françaises. Vous dÊcouvrirez en fin de livret les arguments sur lesquels se fonde notre rÊflexion. Ce livret a prÊcisÊment pour but de vous Êclairer sur les prestations que nous sommes en mesure de vous proposer, au regard de nos expÊriences passÊes. Je voulais enfin profiter de cette tribune pour rendre hommage à mes prÊdÊcesseurs qui, par leur audace et leur dÊtermination, ont permis à ECI de V¡LPSRVHU comme la première Junior Export de France.

Bonne lecture !

Â

Â

Â

Â

Â

Dorian  Mathieu     ”¹•‹†‡�–†ǯ ʹͲͳʹ  

Sommaire    ”¹•‡Â?–ƒ–‹‘Â?‰¹Â?ÂąÂ”ÂƒÂŽÂ‡†ǯ‘Â?•‡‹Ž Â?–‡”Â?ƒ–‹‘Â?ƒŽ     Un  exemple  de  mission,  la  CorĂŠe  du  Sud     Nos  propositions  de  missions  2012     OĂš  nous  contacter  ?  

2-­�3  4-­�5   6-­�12   13   1  


”±•‡–ƒ–‹‘‰±±”ƒŽ‡†ǯ‘•‡‹Ž –‡”ƒ–‹‘ƒŽ        Qui  sommes-­‐nous  ?                ECI   est   un   concept   unique   :   une   association   composée   de   jeunes   consultants   spécialisés   à   Žǯ‹–‡”ƒ–‹‘ƒŽ.   A   la   différence   des   Juniors   Entreprises   classiques,   dont   Žǯ‘„Œ‡–   †ǯ±–—†‡   est   exclusivement   le   marché   français,   ECI   a   acquis,   au   fil   des   années,   Žǯ‡š’‡”–‹•‡   nécessaire   pour   mener   à   bien   des   missions   à   Žǯ±–”ƒ‰‡”.                La   création   †ǯ   Conseil   International,   autrefois   nommée   ESSEC   Entreprises   International   (EEI)   remonte   à   octobre   1982.   ǯ‡•–   la   société   Volvic   qui,   la   première,   a   fait   appel   à   EEI   :   il   •ǯƒ‰‹••ƒ‹–   de   se   rendre   en   Allemagne   pour   effectuer   un   simple   comptage   de   bouteilles   †ǯ‡ƒ—   dans   les   rayons   des   grands   magasins.   EEI   réalisait   alors   essentiellement   des   missions   très   opérationnelles.  Ce  ǯ‡•–  “—ǯ‡  1992   “—ǯ   a   recentré   ses   activités   vers   davantage   de   conseil   et   “—ǯ‡ŽŽ‡   est   devenue  une  véritable  association  de   conseil   à   Žǯ‡š’‘”–.   Ce   tournant   a   été   salué   par   la   société   Ernst   &Young   qui   lui   a   remis   le   prix   de   «   Žǯƒ••‘…‹ƒ–‹‘   la   plus   entreprenante  »  en  1992  et  1996.                                            

«        

       EEI  avait  alors  pour  habitude  de   proposer   un   pays   phare   aux   entrepreneurs   contactés   de   sorte   que   toutes   ses   missions   se   concentrent   dans   une   zone   géographique   spécifique,   que   ce   soit   à   la   fois   pour   des   entreprises   de   chaussures   ou   des   sociétés   de   cosmétiques.   En   2002,   EEI   a   été   renommée  ECI.  A  la  fin  des  années   2000,   ECI   a   de   nouveau   changé   de   cap   en   donnant   la   primauté   au   secteur  †ǯƒ…–‹˜‹–±  sur  la  destination   éventuelle.   Ainsi,   ECI   •ǯƒ––ƒ…Š‡   désormais   à   déterminer   en   amont   un   secteur   porteur   pour   ensuite   proposer  à  ses  acteurs  une  mission   groupée   vers   des   marchés   émergents,   et   …ǯ‡•–   précisément   dans   cette   optique   que   nous   vous   contactons  ƒ—Œ‘—”†ǯŠ—‹.     Les   entreprises   attendent   de   nous   des   recommandations   pointues   et   pertinentes   sur   leur   stratégie   †ǯ‹’Žƒ–ƒ–‹‘   dans   de   nouveaux   pays.   ǯ‡•–   grâce   à   une   écoute   particulière   de   leurs   besoins  et  à  un  enthousiasme  sans   faille   sur   le   terrain   que   nous   y   parvenons.    

           Quels  sont  nos  services  ?              ECI   offre   depuis   déjà   quelques   années   des   prestations   aussi   variées  que  :         9  des  études  de  marché   (concurrence,  chaînes  de   †‹•–”‹„—–‹‘ǡ‘”‡•Žǯ‡š’‘”–ǡ etc.)   9  la  recherche  de  partenaires   commerciaux  (agents,   importateurs)   9  la  veille  concurrentielle   9  des  services  de  traduction,     etc.  

Un monde en mutation rapide exige des managers créatifs, réactifs, intégrant des approches multi culturelles, curieux, en bref "agiles". Dans le cadre des missions d'études confiées par les entreprises, ESSEC Conseil International entraîne nos étudiants à découvrir de nouveaux milieux et contextes culturels, cette année l'Europe de l'Est avec la Roumanie, l'Extrême Orient avec la Corée. Acteur de la vie associative de l'ESSEC, ECI témoigne du dynamisme et de la capacité des étudiants à expérimenter et à cultiver l'esprit pionnier qui est la marque ESSEC.

Françoise Rey   Directeur  ĚĞů͛^^͕ programme  Grande  Ecole     Merci de leur faire confiance.          

»

2

             


Nos atouts  :    

UNE EXPERIENCE   CONFIRMEE     Forte   de   600   missions   dans   plus   de   70   pays,   ECI   a   su,   au   fil   des   ans,   •ǯ‡”‹…Š‹”   de   Žǯ‡š’±”‹‡…‡   de   ses   anciens   membres   pour   se   professionnaliser   chaque   jour   un   peu   plus   et   ainsi   offrir   des   prestations   à   haute  valeur  ajoutée.  

DISPONIBILITE  ET   FLEXIBILITE  

LES AVANTAGES  DU  RESEAU     suivent,   en   outre,   une   formation   ESSEC     Les   chargés   de   mission   en   formation   à   Žǯ   bénéficient   †ǯ—   réseau   de   plus   de   20   000   anciens,   †ǯ—   corps   professoral   réputé   et   compétent,   de   chaires   †ǯ‡•‡‹‰‡‡–   spécialisées   ainsi   que   de   nombreuses   possibilités   de   stages  et  †ǯ±…Šƒ‰‡•  universitaires.   Ils   peuvent  en   outre   faire   appel   à   la  

richesse du   Campus   :   3000   étudiants   de   plus   de   40  

dans Žǯ‡–”‡’”‹•‡   cliente   pour   •ǯ‹’”±‰‡”   de   ses   différents   produits   et   services   avant   la   phase   «  terrain».    

DES TARIFS  TRES   ATTRACTIFS     ECI   est   une   association,   à   but   non   lucratif   par   définition.   Sont   uniquement   budgétés   dans   nos   devis   les   frais   de   mission   (hébergement,   frais   de   transport,   etc.),   ce   qui   nous   confère   un   net   avantage   sur   les   cabinets  de  conseil  seniors.    

nationalités et   de   formations   diverses   (ingénieurs,   pharmaciens,   etc.).   Les   bases   de   données   telles   “—ǯEuromonitor   ou   Factiva   mises   à   Les   chargés   de   mission   sont   disposition   par   Žǯ   constituent   disponibles   toute   Žǯƒ±‡   pour   enfin   un   atout   conséquent   dans   nos   UN  ENTHOUSIASME  A   répondre   de   façon   appropriée   aux   recherches  documentaires.     besoins   des   entreprises   TOUTE  EPREUVE   commanditaires   :   la  nature   (étude   de   LES  FORCES  DES     marché/recherche   de   partenaires,   Encore   étudiants,   notre   MEMBRES   etc.),   la   forme   (interne/externe,   dynamisme,   notre   fraicheur,     recours   à   un   interprète,   etc.)   et   notre   goût   pour   le   travail   bien   Žǯ±–‡†—‡   †ǯ—‡   mission   sont   Une   équipe   multilinguistique   et   fait   et   notre   «   débrouillardise   »   soigneusement   déterminées   en   multiculturelle   de   sept   chargés   de   mission   avec   des   expériences   sont   toujours  mis   au  service   des   collaboration  avec  les  entreprises,  en   professionnelles   et   spécialisations   missions  que  Žǯ‘  nous  confie.   fonction   de   leurs   objectifs,   de   leurs   diverses   .   L es   c hargés   d e   m ission   contraintes   et   de   leur   secteur     †ǯƒ…–‹˜‹–±.                                                                                       à  droite  :  Soulaimane,  Edouard,  Dorian,  Maëlle.    Rangée  du  haut,  de  gauche   3     à  droite  :  Sarah,  Romain,  Huy.      Rangée  du  bas,  de  gauche          


Un exemple  de  mission  :  la  Corée  du  Sud   Au  vu  de  nos  recherches,  la  Corée  du  Sud  nous  est  apparue  Žǯƒ  dernier  comme  un  marché  émergent,  susceptible   †ǯƒ……”‘‹–”‡  significativement  ses  importations  de  vin  dans  les  années  à  venir.  Nous  avons  dès  lors  contacté  plusieurs   viticulteurs  français  afin  de  leur  soumettre  notre   projet.       Notre  objectif  était  clair  :  trouver  des  partenaires  commerciaux  à  nos  viticulteurs  en  ne  représentant  que  des   vins   †ǯƒ’’‡ŽŽƒ–‹‘•   différentes,   afin   de   ne   pas   les   mettre   en   concurrence   lors   des   rendez-­‐vous   avec   les   importateurs.  Nous  nous  sommes  également  engagés  à  assurer  le  suivi  des  importateurs  sur  Žǯ‡•‡„Ž‡  de   Žǯƒ±‡  2012  Œ—•“—ǯ   ce  “—ǯ—‡  première  commande  soit   passée.     Cinq   maisons   viticoles   nous   ont   fait   confiance   :   une   exploitation   de   Champagne,   un   viticulteur   du   Ventoux,   une   maison  de  Provence,  mais  également  deux  coopératives  du  Bordelais  ayant  conjointement  accepté  de  lever  la  clause   de  non-­‐concurrence.  

Déroulement  de  la  mission  :  

Octobre  2011  

Etude préliminaire  

ȈPrise de  contact  avec  les  200  importateurs   répertoriés  Žǯƒ‹†‡†‡ŽƒŠƒ„”‡†‡ Commerce   et  de  nos  bases  de  données.   ȈEtude  du  marché  coréen  ȋ‰‘𖕇–Šƒ„‹–—†‡•†‡…‘•‘ƒ–‹‘Ȍƒˆ‹†ǯ±Žƒ„‘”‡”‘–”‡ argumentaire   lors  de  la  promotion   de    nos  vins.   Ȉ‘…‡’–‹‘†ǯ—support  dégustation  mentionnant   les  prix  ex-­‐cellar  des  vins  présentés,   leur   descriptif  (nez,  bouche,  etc.)  mais  aussi  une  brève   description  des  maisons    clientes  afin  de   •‘—Ž‹‰‡”Žǯƒ—–Š‡–‹…‹–±†‡Ž‡—”’”‘†—…–‹‘Ǥ  

ȈDépart en  Corée   du  Sud,  rencontre   de  22  importateurs   en  2  semainesǡ±…Šƒ–‹ŽŽ‘•Žǯƒ’’—‹Ǥ   ȈStore-­‐checks  dans  les  rayons  des  grands  magasins  et  des  échoppes  de  quartier  spécialisées     dans  le  vin  afin  de  déterminer  les  prix  à  la  vente  des  vins  locaux  et  importés.   Novembre  2011   ȈRencontre  de  spécialistes  du  milieu  (bloggeurs,  journalistes)  afin  de  mieux  cerner  les   attentes  des  consommateurs   coréens.  Les  blogs  autour  du  vin  trouvent   en  Corée  un  écho   ’ƒ”–‹…—Ž‹‡”ǡ‹Ž±–ƒ‹–†‘…‹–±”‡••ƒ–†‡…‘–ƒ…–‡”…‡—š“—‹‡±–ƒ‹‡–Žǯ‘”‹‰‹‡Ǥ   Phase  

« terrain  »  

ȈRédaction du  rapport   final,  ˆ‹ƒŽ‹•ƒ–‹‘†‡Žǯ±–—†‡Ǥ       ȈSynthèse  et  recommandations   délivrées  à  nos  viticulteurs,  par  courriel  et/ou  de  vive  voix,   Décembre  2011   selon  leur  volonté.  

     

Finalisation de   ů͛ĠƚƵĚĞ  

4

       Le  rapport  final,  †ǯ—‡  centaine   de  pages,  se  compose  des  éléments   suivants  :   9 Une  étude  de  marché  (concurrence,  chaînes  de  distribution,  consommation  locale  et  prévisions,  normes   à  Žǯ‡š’‘”–Ȍ.   9 Les   comptes   rendus   détaillés   des   entretiens   réalisés   à   Séoul   :   description   précise   des   activités   de   Žǯ‹’‘”–ƒ–‡—”ǡ   son   réseau  en   Corée,   son   portefeuille   de   vins,   ses   appréciations   sur   les   vins   dégustés   (goût  et   esthétique   des  bouteilles),  ses  modalités  de  paiement,   prise  en  charge  du  transport,  etc.   9 Nos  conclusions  et  recommandations.  


 TÊmoignage  de    

                

Laurence  Ployez  pour   la  maison  Ployez-­�Jacquemart     La mission a ÊtÊ très bien menÊe pour un marchÊ rÊputÊ difficile et en plus avec nos Champagnes (une petite maison de nÊgoce face au rouleau compresseur du groupe LVMH). /¡RUJDQLVDWLRQdu travail Gœ(&,la communication entre nous Êtait de grande qualitÊ (avec une très bonne rÊactivitÊ) ce qui explique, je O¡HVSqUHles rÊsultats. Le rapport est très bien dÊtaillÊ tout comme les fiches des divers entretiens. Elles sont très bien faites et très utiles pour cerner et comprendre le marchÊ.  

La  grande   majoritĂŠ  de   nos  rendez-­â€?vous  importateurs  se   Ceci-­â€?ĂŠtant,   Â†ÇŻÂƒÂ—Â–Â”Â‡Â•   pays   attirent   ĂŠgalement   notre   sont   dĂŠroulĂŠs   Ă    ÂŽÇŻ Â?–‡”…‘Â?–‹Â?‡Â?–ƒŽ   COEX,   Žǯ—Â?   des   hĂ´tels   attention   ;   nous   comptons   ĂŠlargir   nos   perspectives   les   plus   prestigieux   de   SĂŠoul,   en   prĂŠsence   de   deux   aux   Emirats-­â€?Arabes-­â€?Unis,   au   Nigeria,   au   Mexique   et   chargĂŠs  de  mission.  Nous  y  avions  rĂŠservĂŠ  une  chambre   au   BrĂŠsil   dont   les   tendances   de   consommation   de   et   …ǯ‡•–   Ă    cette   adresse   que   nous   ont   ĂŠtĂŠ   livrĂŠs   tous   les   vins  importĂŠs  sont  actuellement  favorables  aux  vins   ĂŠchantillons.   Les   importateurs   ont   ĂŠtĂŠ   très   rĂŠceptifs   Ă    français.     notre  dĂŠmarche.         ECI   a   pour   vocation   de   dĂŠnicher   des   marchĂŠs   Certains   ont   cependant   prĂŠfĂŠrĂŠ   nous   rencontrer   dans   embryonnaires   prĂŠsentant   un   fort   potentiel   de   leurs   locaux   directement.   Nous   nous   y   sommes   donc   croissance   Ă    court-­â€?moyen   terme.   Aussi   avons-­â€?nous   rendus   avec   quelques   ĂŠchantillons,   en   leur   demandant   dĂŠlibĂŠrĂŠment  choisi Â Â†ÇŻÂąÂ…ÂƒÂ”Â–Â‡Â”  des  pays  tels  que  le   Japon   en  amont  quels  vins  ils  souhaitaient  dĂŠguster.   ou   les   Etats-­â€?Unis     dĂŠjĂ    fortement   ancrĂŠs   dans   la   culture     du   vin.   Lǯ‹Â?Â•Â–ÂƒÂ„Â‹ÂŽÂ‹Â–Âą   ĂŠconomique   gĂŠnĂŠrĂŠe   par   la   crise   de   Cette   mission   est   venue   confirmer   nos   intuitions   de   la  dette  souveraine  en  2011  nous  a  Êgalement  conduit  à   dĂŠpart   :   le   vin   français   bĂŠnĂŠficie   †ǯ—Â?‡   excellente   rejeter,   cette   annĂŠe,   les   pays   †ǯ—”‘’‡   de   ÂŽÇŻ•–.   Notre   rĂŠputation  en   CorĂŠe  du  Sud.  MĂŞme   si   le   Soju   (alcool   de   choix  se  porte  donc  sur  des  marchĂŠs  Êmergents  ÊpargnĂŠs   riz  local)  reste  la  boisson  alcoolisĂŠe  la  plus  consommĂŠe,   par  la  crise.   plusieurs   voix   Â•ÇŻÂąÂŽÂ°Â˜Â‡Â?–   ÂƒÂ—ÂŒÂ‘Â—Â”Â†ÇŻÂŠÂ—Â‹   pour   dĂŠnoncer   ses     mĂŠfaits   pour   la   santĂŠ,   au   grand   bĂŠnĂŠfice   du   vin,   qui,   en     raison   de   son   faible   degrĂŠ   Â†ÇŻÂƒÂŽÂ…Â‘Â‘ÂŽÇĄ   est   perçu   comme   une     boisson    saine  .  La  dĂŠmultiplication  des  bars  à  vins  et   Nos   missions   se   dĂŠrouleront   de   juillet   Ă    septembre   des   restaurants   Ă    gastronomie   occidentale   contribue   2012,  sur  le  mĂŞme  schĂŠma  que  la  mission  CorĂŠe  du  Sud   ĂŠgalement  à  former  les  sud-­â€?corĂŠens  à  la  culture  du  vin.  Il   2011.     fait Â ÂƒÂ—ÂŒÂ‘Â—Â”Â†ÇŻÂŠÂ—Â‹  de  nombreux  adeptes  et  les  opportunitĂŠs     que  prĂŠsente  le  marchĂŠ  corĂŠen  sont  considĂŠrables.  Nous     en  avons  ÊtĂŠ  les  tĂŠmoins  directs  lors  de  notre  sĂŠjour  en     CorĂŠe   et   sommes   dĂŠterminĂŠs   Ă    aider   de   nouveaux   Tous   les   budgets   qui   suivent   ont   ĂŠtĂŠ   calculĂŠs   pour   le   producteurs   de   vin   français   Ă    exporter   vers   ce   pays   en   dĂŠpart   de   deux   chargĂŠs   de   mission.   Sont   uniquement   2012.   pris  en   compte  :       -­â€? Les  frais  de  transport   -­â€? Les  dĂŠplacements  sur  place   -­â€? Les  coĂťts  tĂŠlĂŠphoniques   -­â€? Les  frais  de  Visa  (si  nĂŠcessaire)   -­â€? Les  frais  de  nourriture     -­â€? Les  frais  †ǯŠ¹„‡”‰‡Â?‡Â?–    

5 Â


A la  conquête  de  

6


n‘—˜‡ƒ—šƒ”…Š±•ǥ

7


CorÊe  du  Sud   CorÊe  du  Sud  

™ Brève  description  du  pays  

Â

Â

Â

Â

Depuis  les  annĂŠes  1960,  la   CorĂŠe  du   Sud  a  connu  une  forte  pĂŠriode  de  croissance   pour  •ǯ‹Â?’‘•‡”  comme  la  15ème   puissance  Êconomique  mondiale  (+  6,1%  en  2010,  +3,8%  en  2011).  Avec  le  taux  de  pĂŠnĂŠtration  Internet  le  plus   ĂŠlevĂŠ  au  monde,  la  CorĂŠe  du  Sud  est  un  pays  innovant  qui  a  su  allier  nouvelles  technologies  et  commerce  en  vue  de   •ǯ‹Â?•¹”‡”  dans  Žǯ¹…‘Â?‘Â?‹‡  mondiale.  A  cet  Êgard,  un  Accord  de  Libre-­â€?Echange  (ALE)  est  entrĂŠ  en  vigueur  entre  la   CorĂŠe  du  Sud   et  ŽǯÂ?‹‘Â?  EuropĂŠenne  en  juillet  dernier,  ce   qui  devrait  inĂŠvitablement  favoriser  les  Êchanges   entre  ces   2  zones  et  confirmer   le  dynamisme   de Â ÂŽÇŻÂƒÂ’Â’ÂƒÂ”Â‡Â‹ÂŽ  exportateur   français  vers  la  CorĂŠe.    

™ Consommation  de  vin  globale       Le   vin  est   en   vogue  en   CorĂŠe   du   Sud  non   seulement  en  raison     de  son  image  de  luxe,  mais  Êgalement  grâce  à  sa  rĂŠputation     de   boisson   ÂŤ   saine   Âť.   ǯ‡š’”‡••‹‘Â?   ÂŤ   French   paradox   Âť     attribuĂŠe   aux   vins   français   tĂŠmoigne   de   notre   capacitĂŠ   Ă      conjuguer   bon  goĂťt  et   produits   ĂŠquilibrĂŠs   ;   les   CorĂŠens   y  sont     particulièrement  sensibles.     ĂŠcoles  de  vin,  blogs  et  magasins  spĂŠcialisĂŠs  ont  Êgalement   Les     fleuri   ces   dernières   annĂŠes,   contribuant   ainsi   Ă    ÂŤ   ĂŠduquer   Âť   les     CorĂŠens   au   vin.   Les   jeunes   et   les   femmes   sont   ÂƒÂ—ÂŒÂ‘Â—Â”Â†ÇŻÂŠÂ—Â‹   une   cible   Ă    privilĂŠgier,   tant   leur   goĂťt   pour   le     bon  vin Â Â•ÇŻÂƒÂ‹Â‰Â—Â‹Â•Â‡  peu  à  peu.  La  consommation  de  vin  en  CorĂŠe     du  Sud  tend  donc  à  se  dĂŠmocratiser,  comme  en  atteste  Žǯessor   de    ses  ventes  off-­â€?trade.   Le     vin   rouge   reste   hĂŠgĂŠmonique   sur   le   marchĂŠ   corĂŠen   (80%     de   la   consommation   globale),   mais   les   vins   blancs,   rosĂŠs  et  effervescents  prĂŠsentent,  eux-­â€?aussi,  un  bon  potentiel     de     croissance.    

Consommation  de  vin   en  valeur   Č‹Â?‹ŽŽ‹‘Â?•Â†ÇŻÂ‡Â—Â”Â‘Â•ČŒ   800 600 400 200 0

2005

    

   (en  Rang   valeur)  

Pays Â

Volume  (Mio  L)  

Valeur  (Mio  $)  

1 Â

France Â

3,5 Â

36,0 Â

2 Â

Chili Â

5,8 Â

24,5 Â

 ™  Les  atouts  du  marchÊ  :    

2009

2011* 2013* 2015* *  PrÊvisions  

Champagnes Autres  Effervescents Vins  Rouges Vins  RosÊs Vins  Blancs Total

™   Ses  importations  en  2010    

2007

La  CorĂŠe  du  Sud  importe  la  quasi-­â€?totalitĂŠ  des  vins   “—ǯ‡ŽŽ‡…‘Â?•‘Â?Â?‡Ǥ‹‡Â?“—‡…‘Â?…—””‡Â?…¹•’ƒ”Ž‡• vins  du  Nouveau  Monde,  les  vins  français   se   maintiennent  à  la  première  place   en  termes   de   valeur.    

(prix  ex-­�cellar)  

Â

9 Occidentalisation  manifeste  des  modes  de  vie     9 ‡Â?‘Â?„”‡—š‹Â?’‘”–ƒ–‡—”••‡†‹•‡Â?–’”²–•Â?”‡Ž‡˜‡”Ž‡Â†ÂąÂˆÂ‹†ǯ‹Â?–”‘†—‹”‡†ƒÂ?•Ž‡—”•’‘”–‡ˆ‡—‹ŽŽ‡•†‡ marques  des  appellations   françaises  autres  que  du  Bordeaux  

Budget  de  la  mission   ž Frais  fixes    :    2  400Í€  HT     ž RĂŠmunĂŠration  variable    :  600Í€  HT  pour  la  commande   †ǯ—Â?‡’”‡Â?‹°”‡’ƒŽ‡––‡ƒ˜ƒÂ?–Ž‡;ͳȀͳʹȀʹͲͳ;   8  


Emirats Arabes  Unis  

™ Brève description  du  pays  

Emirats Arabes  Unis  

Les Emirats   Arabes   Unis   comptent   7   émirats,   dont   deux   sont   emblématiques   du   succès   du   pays   :   Dubaï   et   Abu   Dhabi.   Ces   deux   villes   comptent   un   total   de   3   millions   †ǯŠƒ„‹–ƒ–•ǡ   dont   plus   de   80%   sont   des   étrangers.   Elles   rassemblent   80   à   90%   de   la   consommation   totale   de   vin   et   champagne   du   pays.   Les   émirats   attirent   un   nombre   croissant  de  touristes  :  11  millions  de  visiteurs  en  2011.      

™ Consommation de  vin  globale       La   consommation   †ǯƒŽ…‘‘Ž   aux   Emirats   est     strictement   encadrée.  Elle  est  tolérée  dans  les     hôtels   (incluant   le   plus   souvent   bars   et   restaurants),   qui   sont   les   seuls   lieux   publics     où   l a   c onsommation   est  libre.   Dubaï  compte     à  elle  seule  plus  de  60  hôtels  5  étoiles.       Deux   importateurs   de   boissons   alcoolisées     dominent   le   marché   :   MMI   et   African   +     Eastern.   Dans   notre   approche,   nous   privilégierons  les  contacts  directs  auprès  des     hôtels/bars/restaurants   afin   de   pouvoir         obtenir   des   rendez-­‐vous   avec   ces   deux     importateurs  très  sollicités.  

Consommation de  vin  en  valeur   (millions   d'euros)   600

Vin rouge Vin  blanc

500

Vin rosé

400 300

Champagne

200

Autres vins pétillants

100 0 2005 2007 2009 2011 2013*2015*

* Prévisions  

Parts de  marché  en   valeur,  2010  

12%     4%     7%     8%       14%    

™ Ses  importations  en  2010  

France

55%

Les vins  français  représentent  en  2010  la  moitié  des  ventes  de  vin  aux   Emirats   Arabes   Unis.   Cependant,   ils   doivent   faire   face   à   la   popularité   Australie croissante  des  vins  du  Nouveau  Monde,   notamment  †ǯˆ”‹“—‡  du  Sud  et   †ǯ—•–”ƒŽ‹‡.   Italie Les   vins   issus   de   Žǯƒ‰”‹…—Ž–—”‡   biologique   ou   bio-­‐dynamique   Afrique  du  Sud forment  aux  Emirats  Arabes  Unis  une  niche   qui  affiche   de  forts  taux  de   croissance   depuis  quelques  années   :   les   vins   français,   tels   que   Bonneau   Espagne du  Martray  ou  Domaine   Brunier,  dominent  pour  Žǯ‹•–ƒ–  cette  niche.   Autres

™ Les     atouts  du  marché         9  ‘„”‡–‘—Œ‘—”•…”‘‹••ƒ–†ǯ‡š’ƒ–”‹±•‡–†‡–‘—”‹•–‡•ǡƒ—ˆ‘”–’‘—˜‘‹”†ǯƒ…Šƒ–   9  Prédominance  des  vins  français     9  Consommateurs  ayant  une  bonne  connaissance  du  vin  

Budget de  la  mission   ¾ Frais  fixes    :    2  100̀  HT     ¾ Rémunération  variable    :  600̀  HT  pour  la  commande   †ǯ—‡’”‡‹°”‡’ƒŽ‡––‡ƒ˜ƒ–Ž‡͵ͳȀͳʹȀʹͲͳ͵   9  


Brésil

Brésil

™ Brève description  du  pays    

Le Brésil,   seul   pays   †ǯ±”‹“—‡   latine   où   le   portugais  est   langue  nationale,   fait   figure   de  géant  tant  par  sa  superficie   que  par  sa  population.  ǯ±–‡†ƒ–    sur  près  de  83  millions  de  km²,  sa  population  •ǯ±Ž°˜‡  à  190   millions  de  personnes,   mais  elle   est  essentiellement  concentrée  dans  la   région   du  Sud-­‐Est,  la  plus  riche  et  la  plus  industrialisée  du  pays.  Les   États   de   São   Paulo,   Rio   de   Janeiro   et   Minas   Gerais   concentrent   ainsi   43,5   %   de   la   population   totale   et   représentent  près  de  54%  du  PIB  du  Brésil.     Le   Brésil,   terre   †ǯƒ˜‡‹”ǡ   est   pourvu   †ǯ—   marché   intérieur   vigoureux.   Le   pays   a   peu   subi   la   crise   économique   mondiale  de  ces  dernières  années   et  fait  partie  des  premiers  pays  à  afficher  des  signes  tangibles  †ǯ—‡  reprise  :  avec   4%  de  croissance  du  PIB  en  2011,  le  pays  est  classé   au  6ème  rang   sur  le  plan  économique.    

™ Consommation de  vin  globale        

La consommation   de   vins   tranquilles   au   Brésil   ne   cesse   de   croitre   depuis   2008.   Les   ventes   de   vins   effervescents  sont  elles  aussi  dynamiques  :  +31%  en   volume  et  +19%  en  valeur  depuis  2009.   La   consommation   de   vin   globale   devrait   augmenter   de   34%   en   volume   et   de   39%   en   valeur  †ǯ‹…‹  à  2016.         Rang                   (en  valeur)   1   2   3   4   5  

Pays Chili   Argentine   France   Italie   Portugal  

6000 5000

Blanc

3000 2000

Effervescent

1000

dont Champagne

(prix ex-­‐cellar)    

Rouge Rosé

4000

Volume                     Valeur     (Mio  L)   (Mio  ̀)   26   56   18.1   42   3.6   27   13   25   8.1   22  

™ Les atouts  du  marché    

Consommation de  vin   en  valeur     ȋ‹ŽŽ‹‘•†ǯ‡—”‘•Ȍ  

0 2007 2009 2011 2013* 2015*

* Prévisions  

™ Ses importations  en  2011    

Chili et   Argentine   produisent   de   nombreux   types   de   vins   et   bénéficient   †ǯ—   accord   préférentiel   avec   le   Brésil   car   ils   appartiennent   tous   au   Mercosur.   Cet   accord   est   toutefois   rejeté   par   les   producteurs   brésiliens   et   est   en   plein   débat   :   leur   position   dominante   parmi   les   pays   exportateurs   pourrait   être   remise  en   cause  dans  les  prochaines  années.  

9 Sa taille  et  ses  perspectives   9 Campagnes   marketing,   offres   promotionnelles   et   séances   de   dégustation   sont   organisées   par   les   producteurs  locaux  et  les  importateurs  afin  de  développer  les  habitudes  de  consommation  du  vin   9 La   classe   moyenne,   représentant   52%   de   la   population   ƒ—Œ‘—”†ǯŠ—‹ǡ   est   de   plus   en   plus   consommatrice  de  vin  et  constitue  un  marché   potentiel  conséquent  

Budget de  la  mission   ¾ Frais  fixes    :    3  200̀  HT     ¾ Rémunération  variable    :  600̀  HT  pour  la  commande   †ǯ—‡’”‡‹°”‡’ƒŽ‡––‡ƒ˜ƒ–Ž‡͵ͳȀͳʹȀʹͲͳ͵   10  


Nigeria Nigeria  

™ Un pays  dynamique    

Négligé en  termes  †ǯ‹˜‡•–‹••‡‡–  au  cours  de  la  dernière  décennie,  le  Nigeria  suscite  ƒ—Œ‘—”†ǯŠ—‹  Žǯ‡‰‘—‡‡–.   Deuxième   puissance   économique  africaine   derrière   Žǯˆ”‹“—‡   du   Sud   et   pays   le   plus   peuplé   du   continent   avec   162  millions  †ǯŠƒ„‹–ƒ–•ǡ  la  République  Fédérale  du  Nigeria  profite  de  ses  ressources  pétrolières,  dont  les  revenus   dynamisent  Žǯ±…‘‘‹‡.  Le  taux  de  croissance  réel  du  PIB  est  depuis  plusieurs  années  compris  entre  6%  et  10%.  Les   dernières  élections  qui  se  sont  déroulées  en  avril  2011  ont  été  reconnues  par  la  communauté  internationale  comme   les   plus   libres,   équitables  et  transparentes   depuis   l'indépendance   du  pays  en   1960.  La   langue  officielle,   Žǯƒ‰Žƒ‹•,   favorise  le  développement  du  commerce  international.      

™ Une consommation  de  vin  en  croissance  régulière     Bien   “—ǯƒ…–—‡ŽŽ‡‡–   associée   à   des   milieux   aisés,   la     Consommation  de  vin  en  valeur     consommation   de   vin   ne   cesse   de   croître   grâce   à   des   efforts   ȋ‹ŽŽ‹‘•†ǯ‡—”‘•Ȍ   180   marketing   contribuant   à   une   meilleure   connaissance   de   la   160   boisson   par   la   population.   A   ŽǯŠ‡—”‡   actuelle,   la   majeure   partie   Vin  rouge de  la  population  ne  possède  pas  un  niveau  de  revenus  suffisant   140   pour   consommer   du   vin,   et   on   estime   que   vins   et   spiritueux   120   Vin  Blanc touchent  13%  de  la  population,  soit  19  millions  de  personnes.   100   Grâce  à  la  forte  croissance  du  pays  et  à  la  hausse  des  salaires,   80   Vin  Rosé cette   tranche   de   consommateurs   croît   chaque   année.   La   consommation   en   volume   se   chiffre   à   26   millions   de   litres   en   60   Champagne 2010.     40 Les   prix   étant   élevés   par   rapport   aux   revenus   moyens   de   la   20   Autres  vins population,   cela   conforte   Žǯ‹ƒ‰‡   de   luxe   du   vin.   Le   vin   rouge   0   pétillants reste  le  plus  consommé,  mais  le  Champagne  a  également  connu   2005 2006 2007 2008 2009 2010 2013* 2015*

*Prévisions

une croissance  de  Žǯ‘”†”‡  de  22%  en  volume  en  2010  grâce  à  sa   notoriété   et  à  son  prestige.  

™    Ses  importations  en  2011    

Les importations  représentent  90%  des  ventes  de  vin  au  Nigeria.  Elles  proviennent  principalement  de    France,   †ǯˆ”‹“—‡   du   Sud,   †ǯ –ƒŽ‹‡   et   †ǯƒ—–”‡•   pays   européens.   Les   vins   du   Nouveau   Monde   commencent   à   faire   leur   apparition   mais   ils   sont   pour   Žǯ‹•–ƒ–   marginaux   en   raison   de   la   notoriété   dont   bénéficient   les   vins   européens   auprès  de  Žǯ±Ž‹–‡.    

™  Les  atouts  du  marché   9  Occidentalisation  †‡•à—”•ǣŽ‡˜‹‡•–†‡’Ž—•‡’Ž—•ƒ••‘…‹±ƒ—š”‡’ƒ•   9  Des  efforts   marketing  croissants  Žǯ‹•–ƒ”†—‹‰‡”‹ƒWine   and  Spirits  festival  en  2010   9  Présence  croissante  du  Champagne  Ž‘”•†ǯ±˜±‡‡–•ˆ‡•–‹ˆ•  

     

Budget de  la  mission   ¾ Frais  fixes    :    2  100̀  HT     ¾ Rémunération  variable    :  600̀  HT  pour  la  commande   †ǯ—‡’”‡‹°”‡’ƒŽ‡––‡ƒ˜ƒ–Ž‡͵ͳȀͳʹȀʹͲͳʹ  

11


Mexique Â

Mexique Â

™ Brève  description  du  pays  

Fort  de  ses  112   millions Â Â†ÇŻÂŠÂƒÂ„Â‹Â–ÂƒÂ?–•ǥ  ce  pays  hispanophone   est  le  deuxième  plus  peuplĂŠ  †ǯÂ?¹”‹“—‡  Latine.  Outre   son  dynamisme  dĂŠmographique  qui  lui  confère  un  marchĂŠ  de  taille,  le  Mexique  compte  dĂŠsormais  parmi  les  pays   ĂŠmergents  incontournables   :  il  se  classe   parmi   les  15  premières  puissances   ĂŠconomiques  mondiales.  

Â

™ Consommation  de  vin  globale    

Bien  que   la   consommation   de   vin   par   habitant   reste   faible,   ce   marchĂŠ  est  en  vĂŠritable  expansion  avec  12%  de  croissance  en   volume   en   10   ans.   Le   segment   de   consommateurs   le   plus   porteur  concerne  les  jeunes  cadres  de  25  à  35  ans  au  pouvoir   Â†ÇŻÂƒÂ…ÂŠÂƒÂ–   assez   ĂŠlevĂŠ   et   dĂŠsirant   essayer   de   nouveaux   produits.   Les   consommateurs   mexicains   affichent   une   nette   prĂŠfĂŠrence   pour  le  vin  rouge,  “—ǯ‹Ž•  consomment  en  grande  partie  dans  les   restaurants,   mais   aussi   de   plus   en   plus   Ă    domicile.   Les   prix   pratiquĂŠs   restent   assez   ĂŠlevĂŠs   mais   ils   diminuent   peu   Ă    peu   grâce   Ă    Žǯ‹Â?–”‘†—…–‹‘Â?   par   les   restaurateurs   de   cartes   des   vins   aux  prix  modĂŠrĂŠs.  

Consommation  de  vin  en  volume     (millions   de  litres)   100

RosĂŠ

80

Vins pĂŠtillants Blanc

60 40 20

Vin  rouge

0 * Â

* Â

* Â

™  Ses  importations  en  2010  

*  PrÊvisions  

Rang    (en  valeur)  

Pays Â

Volume    (Mio  L)  

Valeur    (Mio  $)  

1  2   3   4   5  

Espagne  Chili   France   Italie   Argentine  

8  16,8   1,9   4,2   3,6  

615,8  407,7   337,4   210,8   184,7  

™  Les  atouts  du  marchÊ  

Vin

Dans  ce   marchĂŠ   en   plein   essor   avec   une   culture   du  vin  Êmergente,  les  initiatives  de  promotion  et   de   communication   connaissent   un   succès   croissant,   notamment   pour   les   appellations   Alsace   ou   celles   du   Sud   de   la   France.   ǯ‹Â?’‘”–ƒ–‹‘Â?   de   vins   français   est   ĂŠgalement   facilitĂŠe   par   le   traitĂŠ   de   libre-­â€?ĂŠchange   conclu   entre   le  Mexique   et  ŽǯÂ?‹‘Â?   EuropĂŠenne.  

(prix  ex-­�cellar)    

9 Croissance  dÊmographique  soutenue  et  une  population  jeune  portant  un  intÊrêt   croissant  au  vin   9 Classe  moyenne  Êmergente  dont  les  revenus   sont  soutenus  par  la  croissance  Êconomique     9 Efforts  de  promotion  et  de  communication  croissants  des  importateurs  et  distributeurs  via  salons  et   dÊgustations  

Budget  de  la  mission   ž Frais  fixes    :    2  700Í€  HT     ž RĂŠmunĂŠration  variable    :  600Í€  HT  pour  la  commande   †ǯ—Â?‡’”‡Â?‹°”‡’ƒŽ‡––‡ƒ˜ƒÂ?–Ž‡;ͳȀͳʹȀʹͲͳʹ   12  


Rendez-­‐vous sur  n   otre  site  internet  :       www.essecconseilinternational.com                

Nous   sommes   également   joignables   directement   par   téléphone   au   06   66   16   73   94   ou   par   mail   à   Žǯƒ†”‡••‡   suivante  :  eci.essec@gmail.com  

Remerciements à  nos  sponsors  :    

13


Merci pour  votre  attention,       à  bientôt  !    

ESSEC  Conseil  International 1,  avenue  Bernard  Hirsch  BP  105,  95  021  Cergy  Pontoise  Cedex Téléphone  :  +33  6  66  16  73  94   www.essecconseilinternational.com

ESSEC Conseil International  

Missions 2012

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you