Page 3

02-03-JST004.qxd

24/02/10

12:26

Page 3

toutes Audoniennes p

Journée des femmes à Saint-Ouen

Florence Israël, conseillère conjugale, travaille au Planning familial depuis cinq ans. Avec elle, infirmières et gynécologue accompagnent tout au long de l’année les femmes. Dans une récente enquête de l’Insee réalisée en Seine-Saint-Denis, 23 % des jeunes filles interrogées avouaient avoir subi des violences physiques et 13 % des agressions sexuelles. « Mon rôle est avant tout de les écouter, explique Florence. Selon les cas, je les guide, je les aide à faire les démarches nécessaires pour protéger leur enfant ou quitter le domicile. » Chaque mois, une trentaine de personnes – des femmes seules ou des couples – franchissent le seuil de son bureau du CMS Barbusse. « Même si ce n’est pas la majorité, certaines font preuve d’une force incroyable pour s’en sortir », note la conseillère, témoin d’une solidarité féminine grandissante. « Il n’est pas rare de les voir arriver avec des amies ou de s’apercevoir qu’elles sont hébergées par les mères de ces mêmes copines ». Quant aux hommes, encore rares, « ils sont de plus en plus nombreux à accompagner leur petite amie ou leur conjointe », se réjouit-elle. Mais la sensibilisation se fait aussi en amont. Une partie de l’équipe du Planning familial intervient dans les collèges et les lycées de la ville pour parler des rapports hommes-femmes. « Les jeunes filles nous questionnent sur la virginité, la grossesse… Des sujets qu’elles ont parfois du mal à aborder avec leur mère. Du côté des garçons, j’entends parfois des propos très radicaux sur la sexualité des filles. Sans généraliser, la notion de respect n’est pas toujours acquise. Il y a encore du travail ! »

e

n savoir plus

Planning familial 62 avenue Gabriel-Péri Tél. : 01 49 45 68 90

Jean-Louis Gorce

lanning familial : aider et sensibiliser

« Women 68 même pas mort ». Drôle, iconoclaste, délirant, un spectacle féministe joué par des hommes à l’Espace 1789, lundi 8 mars à 20 heures. _Exposition « Rendons nos droits universels » et intervention de Fouzia Maqsoud, journaliste, militante de l'association des travailleurs maghrébins de France, en partenariat avec les associations Mosaïque et Femmes solidaires. Samedi 6 mars à partir de 15 heures à la maison de quartier Pasteur.

_« Offrez un livre aux femmes ». L’association Apeis organise une vente de livres dans son local, 117 rue du Docteur-Bauer. Samedi 6 et dimanche 7 mars.

_« Changeons la vie des femmes pour changer le monde ». Débat odrganisé par la CGT avec Annick Cotten, conseiller du salarié, Bruno Toussaint, avocat spécialisé dans le droit du travail, Gérard Filoche, inspecteur du travail, et de nombreux témoignages. Lundi 8 mars de 12 heures à 14 heures à la Bourse du travail.

_« Women 68 même pas mort ». Théâtre par la compagnie Brut de béton. Un hommage aux jeunes femmes de 1968 et qui ont révolutionné la « condition féminine », suivi d’un débat organisé par la mission droits des femmes, avec une représentante de Femmes solidaires et de la revue Osez le féminisme. Lundi 8 mars à 20 heures à l’Espace 1789.

Consciente des acquis qu’elle doit à sa mère et à sa grandmère, Corinne, conseillère au Bureau information jeunesse (Bij), reste vigilante. « La journée de la femme nous rappelle le chemin parcouru, mais aussi celui qu’il reste à parcourir. » A 44 ans, elle dit n’avoir jamais souffert de sexisme ou de discrimination. En faire plus, sans cesse prouver que la femme n’est pas l’égale de l’homme, mais qu’elle est meilleure… C’est ce que semble penser Naïma, 49 ans. «Sois belle et tais-toi! Je refuse d’entendre cela. Aujourd’hui, les femmes sont sur tous les fronts », s’enflamme-t-elle, expliquant qu’elle s’investit également dans la vie associative de son quartier, le Landy. Et chez elle, les tâches sont partagées. Ménage ou bricolage, même combat !

Textes : Géraldine Bouton, Isabelle Terrassier Photos : Pascal Raynaud, Jérôme Panconi

_« Citoyennes », exposition d’affiches dans le cadre du projet « Jeunes contre le sexisme » mené par le Conseil général de Seine-Saint-Denis. Travaux d’arts plastiques et œuvre textile réalisés par les jeunes des ateliers. Du 8 au 12 mars au Cap’J.

• Les femmes représentent 49,8% de la population audonienne. • 58,1% des Audoniennes ont entre 15 et 44 ans. • 39% des cadres et professions supérieures sont des femmes, 70% des employés sont des employées, 14% des ouvriers sont des ouvrières. • En Seine-Saint-Denis, 7 maires (sur 40) sont des femmes. Source : statistiques locales de l’Insee.

du jeudi 25 février au mercredi 10 mars 2010

3

Profile for Mairie de saint-ouen Magazine

Journal de St-Ouen  

journal de saint ouen

Journal de St-Ouen  

journal de saint ouen

Advertisement