Page 1

D É C A L A G E

I M M É D I A T

L E S

S A V O I E

NOËL son conte est bon

STATIONS les tire-fesses passent à confesse

SUPPLÉMENT DU MAGAZINE

DECEMBRE

2018

&

G E N È V E


23 novembre 2018 7 janvier 2019

Illuminations Patinoire MarchĂŠs de NoĂŤl Animations culturelles


86

10

60

196

S O M M A I R E O N LY G I R L S 10 QUOI MA GUEULE ? L’effet « wow !»

12

ALLO MAMAN BOBO

14

BON SANG DE BON SENS !

16 18

C’est la fashion geek Adieu mélancolie !

COIN G

Baisons futés !

COIN C

Des contes qui racontent

JUSTE POUR RIRE 26 MAF ATTACKS Accords et désaccords

28 34 36

PIS PAUL

Mathou, effet bonne mine !

MÂLE ET DICTION

Mme et Mr à un doigt de la vérité

MDR

8 astuces pour passer un « joyeux » Noël avec sa bellefamille

184

FUN AMBRILLE

196

PIS PAUL

Les hauts de hurlevent Bruno Salomone, Gol-ri de portraits

ENDORFINE & DOPAMINE 22 E.P.S. Capoeira... capot

24

ESSAIE ENCORE ! Ch-eau-régraphie !

D E C E M B R E

DOSSIER

Noël : son conte est bon !

60 62 64

LETTRE OUVERTE

Chers parents du monde et de Navarre

RAS LA HOTTE !

Santa Clause de style

C’EST LES BOULES

Le vilain petit sapin

66

CONI-RÊVE

68

HORS J

70 72 74

A star is Borgne ! Un nerf de famille

LA THÉORIE DU COMPLOT

J’y crois pas !

ESPRIT DE NOËL

Samis frais

SUR LES DENTS

Etat de choc

DOSSIER

Special Stations 80 86 92 96 100 100

BELIER VAL THORENS

Toujours plus haut

BELIER LA CLUSAZ

Tête baissée...

TAUREAU CHÂTEL

Au naturel

TAUREAU LES MENUIRES

Dure à cuire !

GEMEAUX LES GETS La spontanée

GEMEAUX LES ARCS Visent large

28

2 0 1 8

110

CANCER VALMOREL

112

CANCER LE GRAND BORNAND

TOI+MOI+EUX 41 HUMEUR

118

LION COURCHEVEL

44

DIDIER RÉGNIER

LION MEGÈVE

186

J’AI L’DROIT D’ABORD

VIERGE LES SAISIES

188

JURIDIQUE

VIERGE LES CARROZ

TOC TOQUES 200 LES HITS DU EAT

126 130 134 138 140 144 150 154 158 162 166 172 166 166 180

Yummy Mummy ! Un peu bornée ? Show devant ! Gotha city

Diamant brut

Bien carrossée

BALANCE MERIBEL

c’est l’Allues !

BALANCE VAL D’ISÈRE

Le fric c’est chic

SCORPION SAINT GERVAIS

Dans le grand bain !

SCORPION MORZINE

La têtue

SAGITTAIRE TIGNES

The revenant

SAGITTAIRE LA ROSIÈRES

Franc du col

CAPRICORNE LA PLAGNE

F-lake news

« Marche ou rêve » Sauve ski peut ! Un bon plan ?

Sur les bois, Annecy-le-Vieux Le Farçon, Courchevel

204

À TAAAABLE !

190

LIRE & CONTER

192

ON SORT ?

206

HOROSCOPE

210

SAVOIE SÉPIA

De l’entrée au dessert Livres pour enfants

Culture

Astres & désastres

Benoît de Boigne

Pom’pon Girl

CAPRICORNE CHAMONIX

La tête haute

VERSEAU VAL CENIS

Complètement perchée !

VERSEAU VALLOIRE

En or-piste !

POISSONS FLAINE

Ou l’artyski !

POISSONS AVORIAZ

Fantaskique !

118

e p i u q é ’ l e t Tou s souhaite vou joyeuses de êtes ! f


© Subbotina Anna

1 RUE ST DOMINIQUE ANNECY - 07 67 20 17 43 www.annecy-piercing.fr

MP studio

7 BOULEVARD DU LYCÉE ANNECY - 04 50 46 13 57

© Subbotina Anna

www.institut-letoile.fr

7 BOULEVARD DU LYCÉE ANNECY - 04 50 46 13 57 www.institut-letoile.fr


LARAPORTEUSE

Balance

s s o b ton J’

ai craqué... après des années à esquiver, à te trouver des excuses d’illusionniste, t’inventer un emploi du temps de ministre, expliquer tes absences par des déplacements bidons, tes silences par des jet lags à répétition, je t’ai lâché. Une lampe en pleine face, elle m’a coincée au réveil, cerveau en mode veille. Elle m’a cuisinée... Sacrément bien rancardée, elle doit avoir des indics dans le milieu, c’n’est pas possible autrement. Qui sait, une taupe infiltrée ? Elle avait tout un dossier, à moins qu’elle ait bluffé. Mince… Je me suis peut-être faite avoir comme une bleue. Bref, j’ai craché le morceau : commanditaires, intermédiaires, j’ai balancé toute la filière. Tu vas prendre pour perpette ! En même temps, ça ne pouvait plus durer. Tu t’es toujours cru au dessus des lois... Tu as grugé ton monde. Dans le genre mytho : plus c’est gros... Je t’avais prévenu qu’un jour ou l’autre, je ne pourrai plus marcher dans ta combine. Travail fictif, enveloppes sous le manteau, y’en a qui sont allés en taule pour moins que ça. J’suis qu’une balance, je sais. Et pas bien fière. Mais comprends-moi, j’ai des gosses, j’pouvais pas plonger ! Je t’ai assez couvert !

Lara Ketterer, rédactrice en chef

payer tes factures, traiter les imports/exports, sécuriser la zone de stockage, bosser tes relations publiques… Et toi, tout ce temps-là, tu te frisais la moustache, la barbe et le poil dans la main ! Et pas un merci ! Ni un bisou, rien du tout. C’est toi qui récoltes toujours tous les honneurs... Même quand ça sent le sapin, je suis encore là à noyer le poisson alors que tu te fais épiler le maillot dans ton paradis friscal ! Tu vas voir si la neige est plus blanche à l’ombre !! Toi le boss, tu vas tomber pour association de mâles fêteurs... Dire qu’elle avait confiance en toi, en nous. Tu vas lui briser le cœur, elle qui t’idôlatrait, qui a fait tant d’efforts ces dernières semaines pour te plaire, pour être à la hauteur de tes belles promesses. Elle grandit. Déjà 8 ans… Première désillusion. Ton conte est bon. Et d’ici que je balance le reste de la bande : la petite souris, le marchand de sable (pour peu que ce soit de la poudre de perlimpinpin... on n’est plus à une malversation près !). Djézous, son père et le simple d’esprit ! Tu peux tous les prévenir... Ils doivent crécher au bouddha bar, dis-leur bien que la fête est finie ! On remballe les marmottes !

Et puis merde... Ça commençait à me courir. Faire ta secrétaire, gérer ton courrier, honorer les commandes,

ACTIVMAG (supplément mensuel d’Eco Savoie Mont Blanc) Les Papeteries - Image Factory - 3 Esplanade Augustin Aussedat - Cran Gevrier - 74960 Annecy - Tél : 04 50 05 64 30 I Directrice de la publication, rédactrice en chef : Lara Ketterer - l.ketterer@activmag.fr I Secrétaire de Rédaction : Victoire Barrucand - v.barrucand@activmag.fr I Design, maquette, montage PAO : Sophie Caquineau, Pauline Lebeau, avec la participation de Mathilde Schont I Directeur commercial : Pierre-Jean Nemoz 04 50 33 35 30 I Attachées commerciales Haute-Savoie : Muriel Chevallet-Gros 06 07 54 24 90 - Blandine Mathieu 06 60 60 24 94 - Sabine Long 06 61 06 24 31 - Emilie Lamure 06 87 77 15 38 I Attachées commerciales Savoie : Agnès Desplantes 06 51 01 20 58 - Nathalie Attinault 06 47 84 79 86 I DEVENEZ DIFFUSEUR ACTIVMAG : Direction diffusion et abonnement : Régis Buet 06 76 22 43 28 I Service abonnement : Elisa Raddaz 04 50 33 35 34 Rédaction : Marie-Caroline Abramovitch-Boubée - Emmanuel Allait - Victoire Barrucand - Diane Boccador - Virginie Bosc - Cécile Boujet De Francesco - Magali Buy - Fanny Caspar Frédéric Charpentier - Estelle Coppens - Clémentine Delafontaine - Pascale Godin - Pauline Goetsch - Delphine Guilloux - Nolwenn Huyart - Céline Leclaire - Mélanie Marullaz - Béatrice Meynier - Christine Mouez-Gojon - Sophie Parmantier - Gaëlle Tagliabue - Fleur Tari-Flon avec la participation d’Hélène Vermare I Impression Rotimpress I Distribution : Supp. de l’hebdo. Eco Savoie Mont Blanc. Marchands de journaux I ACTIVES SAS filiale de SOPREDA 2 SA Edition, rédaction, publicité - B.P. 9017 - 74990 ANNECY cedex 9 I

décembre 18

5


©Diacre Benoit

LES SAVOIE bref en

Des hommes et plein de chiens

e t t e l c La ra on show !! fait s

ve, une consécuti tous, e é n n a r la 5 ertes à anise, pou e, gratuites et ouv Parce que rg o P IG tt . de Savoie gustations de Racle te-Savoie, 1 en Isère ange pas Raclette u é a m d H e se t d e e e n ie é i o urn en Sav près-sk s l’a te e a d d line aussi grande to é le 12 : d b ais se c avec la tourna d’hiver n m s o , rt c e o rr in sp te e n x e au ien pag sd cette com ue sur des pomme y et s’accorde très b s, non ? le ll ti ib n ss a o h c p s u QUE fond uette o hamp de q c ro u c d s, e re d u en sala t ouvert royable, ce bre aux Ménuires. bière… Inc em c é ie-show/ t le 27 d te-de-savo ie.fr/raclet Lancemen vo sa ed eème

« 15 ans d’aventure, d’émotions partagées, de moments sportifs extraordinaires  »… Depuis 2005, la Grande Odyssée, c’est aussi la course de chiens de traîneau la plus difficile au monde, avec ses 400  km de course, soit près d’un marathon par jour, et ses 25 000m de dénivelés cumulés, dont 15 000 positifs - 3 fois l’ascension du Mont-Blanc depuis Chamonix, une broutille, quoi. Le 12 Janvier prochain, le prologue de cette 15ème édition partira de Samoëns dans le cadre d’une après-midi d’animations clôturée par un feu d’artifice et une cérémonie d’ouverture. Le départ officiel, lui sera donné le lendemain à Praz-de-Lys Sommand, dans les Montagnes du Giffre. La course traversera ensuite Morillon, les Gets, Megève, Pralognanla-Vanoise, la Plagne, Savoie Grand Revard et Val Cenis. Plus d’infos : www.grandeodyssee.com - La Grande Odyssée du 12 au 23 janvier 2019

© UNICEF/Gilbertson VII Photo

lett s : www.rac Plus d’info

L’Unicef à l’UBA

Profitant des installations d’animations hivernales de l’UBA (L’Union Bouliste d’Annecy) : jeux sur glace comme l’Eisstock ou le curling, sur une piste synthétique adaptée, une soirée caritative sera organisée le mercredi 19 décembre à partir de 16h au profit de l’UNICEF, avec notamment de nombreux lots à remporter. Ce partenariat se prolongera pendant toutes les vacances de Noël avec un chalet UNICEF au sein du site qui proposera des activités pour les enfants, ainsi que la vente de cartes de voeux et de produits solidaires, dont les recettes seront reversées pour soutenir les différents programmes de l’organisation dans le monde.

Plus d’infos : page Facebook d’Unicef 74 : http://facebook.com/Unicef74

6

décembre 18

Partage ton Noël ! Passer Noël loin de chez soi, ce n’est pas toujours un choix. Certains étudiants étrangers, par exemple, n’ont pas forcément l’opportunité de rentrer à la maison pendant les congés de fin d’année. A Chambéry, par le biais de l’opération « Noël Partagé », l’Université de Savoie MontBlanc et l’INSEEC s’associent donc pour permettre à ces étudiants de passer les fêtes au sein d’une famille savoyarde. L’occasion de faire découvrir la dinde aux marrons ou la bûche à

un jeune Norvégien et de ne pas s’étonner qu’il cache votre balai pour éviter que les sorcières ne le vole, il paraît que ça arrive le soir de Noël à Oslo…

Les familles qui souhaitent accueillir un ou plusieurs étudiants internationaux lors du réveillon du 24 décembre ou du déjeuner du 25 peuvent s’inscrire auprès de la direction jeunesse et relations internationales au 04 79 72 13 17 ou par email à etudiants@mairie-chambery.fr.


NOUVELLE JAGUAR E-PACE 4 ROUES MOTRICES

AGILE QUEL QUE SOIT LE TERRAIN

À PARTIR DE 379 €/MOIS(1) AVEC APPORT DE 5 700 €. LOCATION LONGUE DURÉE SUR 37 MOIS.

Au volant d’une Jaguar E-PACE équipée de la technologie 4 roues motrices intelligente, rien ne peut vous arrêter, pas même les aléas météorologiques. REY AUTOMOBILES 250 rue Sébastien Charléty - La Ravoire CHAMBÉRY - 04 79 71 85 00 Réparateur Agréé

COCHET AUTOMOBILES 110 route du Moulin - Gillon ANNECY / ÉPAGNY - 04 50 22 63 50 www.jaguar.fr/annecy

REY AUTOMOBILES 11 rue de la Californie - VILLE LA GRAND ANNEMASSE - 04 50 84 59 60 www.jaguar.fr/annemasse

L’art de la performance (1)  Exemple pour une Jaguar E-PACE D150 BVM au tarif constructeur du 06/06/2018 en location longue durée sur 37 mois et 30 000 km maximum, soit 36 loyers mensuels de 379 € TTC après un apport de 5 700 € TTC. Offre non cumulable, réservée aux particuliers valable jusqu’au 31/12/2018 dans le réseau Jaguar participant. Sous réserve d’acceptation de votre dossier par Jaguar Financial Services, nom commercial de LEASYS France, SAS – 6 rue Nicolas Copernic – ZA Trappes Élancourt 78190 Trappes – 413 360 181 RCS Versailles. Modèle présenté : E-PACE R-DYNAMIC D150 avec options à 579 €/mois après un apport de 5 700 € TTC. (2) Pour toute commande d’une Jaguar E-PACE chez un concessionnaire français, la garantie et l’entretien sont inclus pendant 3 ans (ou 100 000 kilomètres, au premier des deux termes échus), hors pièces d’usure. Les informations, notamment les valeurs d’émissions de CO2 et de consommations présentes sur cette annonce sont données à titre indicatif, et s’appliquent aux véhicules en stock disponibles à la vente dans le réseau de concessionnaires Jaguar en France. Ces données sont de plus susceptibles d’évoluer, suite à d’éventuels changements d’homologation. Consommation mixte (l/100 km) : 5,4 à 8,9. Émissions de CO2 (g/km) : 143 à 203.

Cochet-Jaguar_dec18.indd 1

27/11/2018 11:38

Vêtements et objets sélectionnés avec amour Vila, Minimum, Leon & Harper, Idano Paris, Leï 1984, Sacrecœur Collections, Five Jeans, Labdip, Paul Marius, Herbert Frère Sœur, Mexicana, Veja, House Doctor, Kerzon, La Belle Mèche ... 14 rue de la République - 04 79 37 61 38 ALBERTVILLE cocottemarket

Cocotte Market.indd 1

29/11/2018 09:08


ARRIÈREutiques bo

Les fêtes ? Tout un art ! rthur & Mathilde, binôme haut en couleur, et parfois en nuances de gris, déniche les talents photographiques de demain. Chaque tirage est proposé en plusieurs dimensions. Limitées à 30 exemplaires, chacune de ces photographies est l’œuvre d’un artiste-photographe. À retrouver chez Matière et Couleur, venez découvrir sans plus attendre cette sélection photographique mettant en lumière les villes de Venise, Tarifa, Cuba ou encore Tanger… Bon voyage !

a

Belles, de la tête… aux pieds ! ans déjà que Sandrine Madani a installé son salon de coiffure Relak’s Coiffure à Rumilly, rue de la Résistance, appuyée depuis 5 ans par sa fidèle collaboratrice, Cyrielle. Aujoud’hui, elle se lance dans une nouvelle aventure et ouvre juste à côté sa boutique Relak’s Store : prêt-àporter (Stella Forest, See U Soon, Grace & Mila), bijoux, et accessoires. Passionnée de mode, elle développe ce nouveau concept avec sa fille Calypso. Sandrine partage son temps et son savoir-faire depuis début novembre entre le salon et la boutique, elle nous reçoit dans son univers chaleureux et convivial.

15

Matière et Couleur, 9 rue Sommeiller, Annecy 04 50 51 28 30

Relak’s store - 17 rue de la Résistance - Rumilly - 09 82 44 44 23

! x u e v e j d n a u q , l i e l o s e L

tHome Automatismes, c’est le spécialiste de l’installation de fermetures et de l’automatisation de l’habitat, la domotique qui nous simplifie tant le quotidien. Et parce que le solaire, c’est son aussi son secteur de prédilection, AtHome propose des stores, pergolas bioclimatique ou rétractables. Depuis quelques mois, il devient le distributeur exclusif de la marque Pratic, pergola et store au design ultra moderne, pour les particuliers comme les professionnels. Ce serait presque dommage de s’en passer !

a

www.athome-automatismes.fr

8

décembre 18


LE ? A GUEU QUOI M

POUR SUSCITER DE NOUVELLES ÉMOTIONS À LA FOIS LUDIQUES, GESTUELLES ET SENSORIELLES, EN PRÉSERVANT LA QUALITÉ ET L’EFFICACITÉ DES PRODUITS COSMÉTIQUES, LES TEXTURES SE MÉTAMORPHOSENT… C’EST L’EFFET « WOW » QUI TE GUETTE. Par Christine Mouez-Gojon

A

l’instar du modèle asiatique, il est de bon ton de crier le fameux « wow » (waouh ! in french, si tu préfères) à l’ouverture d’un pot de crème nouvelle génération, à son mode d’application original et pour le moins surprenant… Les premiers du genre sont apparus dans le segment des soins nettoyants… Aujourd’hui, le phénomène se généralise. Marques prestigieuses ou plus confidentielles, tu ne vas pas résister.

UNE AUTRE GESTUELLE

A l’application, des démaquillants passent d’une forme lactée à une forme huileuse (Chanel) et inversement (Dior)… Des exfoliants muent de poudre en mousse (Elancia). Tu vas pousser des « wow » à chacune des étapes de ta mise en beauté. Tu poses au creux de ta main de la poudre nettoyante, tu ajoutes quelques gouttes d’eau, elle se change en une potion effervescente pour exfolier et nettoyer ta peau en profondeur. Nouvelle texture, nouvelle gestuelle. Une gelée se délite en une mousse de micro billes pour purifier et oxygéner l’épiderme. Un autre gel se transforme en huile ou en lait et devient eau micellaire (Argane, Galénic) pour dissoudre toute trace d’impureté et finit de se métamorphoser en un lait soyeux et hydratant.

A VOS MASQUES ! Une texture soufflée, aérienne devient une gomme à l’application, effaçant les imperfections, tandis qu’une autre se présente sous forme de crème que le spray d’une lotion va réduire en un film à enlever comme un masque peel-off classique (By Terry, Clinique). Bluffant, l’émulsion eau et silicone, qui après un léger massage délivre des gouttelettes d’eau. Effet zen et hydratation au top immédiat (chez Ahava). Emulsion eau dans l’huile water drop à effet pétillant (masque Nocibé).

TOUS AZIMUTS

, et L eff

10

décembre 18

COULEURS EN MUTATION

© Svetlanamiku

« WOW !»

Des boules de bain transforment l’eau en une gelée peau douce (Lush cosmetic). Même les fonds de teint suscitent le Wow... Une crème à l’application devient une poudre au fini velouté (Bodyshop). Les soins des cheveux ne sont pas en reste : crème de coiffage très épaisse dispensée dans une pompe. En l’actionnant, la texture se fluidifie en lait facile à appliquer. Une fois l’eau évaporée, il reste les cires fixatrices. Belle manip !

Un masque d’apparence noire enrichi en charbon de bambou. Une recette de la famille Adams ? Huileux, il se délite en émulsion laiteuse grisée. Des tubes de rouge à lèvres « caméléon » d’apparence mauve, verte, jaune et bleue flamboyants. Au contact du PH de la peau, ils donnent aux lèvres une couleur rosée (JBC cosmétic, L’Oréal, Avon). Festif : le tatoo holographique visible à l’application révèle un autre aspect dans le noir... Surprise, surprise… Des pigments changent de couleur en fonction de l’angle de vue. Le vernis des ongles varie au contact de psychotropes : plonger le doigt dans le verre révèle la présence de substances nocives telles que le GHB… ça peut toujours servir !


PUBLI REPORTAGE

S NO S VA L E U R #A UT HE N TIC ITE #C O N VI VI AL ITE #M O DE RN ITE

ON M I SS I NO T R E CTER CONNE E U Q A CH NE À P E R S O N -Ê T R E . N S O N B IE

EMILIE ET ELODIE

ONT CRÉÉ UN CONCEPT NOVATEUR MÊLANT BEAUTÉ ET BIEN-ÊTRE... AUTOUR D’UN BAR.

Emilie est une grande fan de voyages. De ces escapades, elle a rapporté dans ses valises des idées beauté, telles que « Le bar à ongles ». En un peu plus de huit ans, elle a su se faire un nom en tant que prothésiste ongulaire, sa minutie et son perfectionnisme l’amènent toujours à la recherche de la modernité. Élodie a été bercée, depuis son plus jeune âge, par le ronronnement des sèche-cheveux et du cliquetis des ciseaux du salon de sa maman. De cette enfance est née sa passion. Aujourd’hui, elle a à cœur de perpétuer son savoir-faire dans lequel elle a grandi avec authenticité.

L E CO N CE P T BARBERS HO N A IL B A R P M A K E -U P C O IF F U R E P IL AT IO E NS P E D Y S PA R E LO O K IN G

Le EBeauty Bar est un espace moderne et chaleureux. Son démarrage est allé au-delà de leurs espérances, entourées d’une équipe dynamique de 12 collaboratrices, toujours motivées et formées aux nouvelles tendances. Un espace convivial autour d’un bar où l’on offre le café ou le thé du jour aux clients. Plusieurs prestations, haut de gamme, bio, Made in France..., vous seront proposées pour connecter chaque personne à son bien-être. MORONCCANOIL - MARCAPAR - ZAO - OPI...

EBEAUTY BAR - 04 79 38 52 17 Centre Commercial Géant Casino ZI du Chiriac ALBERTVILLE

! EZ -N O U S RE JO IG N E 3000 D + À ÉJ D ES N O U S PE RS O N N T ! S U IV EN


PUBLI REPORTAGE

S NO S VA L E U R #A UT HE N TIC ITE #C O N VI VI AL ITE #M O DE RN ITE

ON M I SS I NO T R E CTER CONNE E Q CHA U À NE P E R S O N -Ê T R E . N IE B N SO

EMILIE ET ELODIE

ONT CRÉÉ UN CONCEPT NOVATEUR MÊLANT BEAUTÉ ET BIEN-ÊTRE... AUTOUR D’UN BAR.

Emilie est une grande fan de voyages. De ces escapades, elle a rapporté dans ses valises des idées beauté, telles que « Le bar à ongles ». En un peu plus de huit ans, elle a su se faire un nom en tant que prothésiste ongulaire, sa minutie et son perfectionnisme l’amènent toujours à la recherche de la modernité. Élodie a été bercée, depuis son plus jeune âge, par le ronronnement des sèche-cheveux et du cliquetis des ciseaux du salon de sa maman. De cette enfance est née sa passion. Aujourd’hui, elle a à cœur de perpétuer son savoir-faire dans lequel elle a grandi avec authenticité.

Le EBeauty Bar est un espace moderne et chaleureux. Son démarrage est allé au-delà de leurs espérances, entourées d’une équipe dynamique de 12 collaboratrices, toujours motivées et formées aux nouvelles tendances. Un espace convivial autour d’un bar où l’on offre le café ou le thé du jour aux clients. Plusieurs prestations, haut de gamme, bio, Made in France..., vous seront proposées pour connecter chaque personne à son bien-être. MORONCCANOIL - MARCAPAR - ZAO - OPI...

EBEAUTY BAR - 04 79 38 52 17 Centre Commercial Géant Casino ZI du Chiriac ALBERTVILLE

12

décembre 18

L E CO N CE P T BARBERS HO N A IL B A R P M A K E -U P C O IF F U R E P IL AT IO E NS P E D Y S PA R E LO O K IN G

! EZ -N O U S RE JO IG N E 3000 D + À ÉJ D ES N O U S PE RS O N N T ! S U IV EN


© Floart Photography

14 Place Notre Dame ANNECY 04 50 51 79 10 www.artiste-joaillier.com


NG BON SA ENS ! S N O B DE

Adieu

MEL ANCOLIE !

O

n peut néanmoins voir le bon côté de choses. Un peu d’introspection après l’été est toujours bonne à prendre… Pour peu que cela ne s’éternise pas ! Pour vous aider à passer ce cap sans encombre et retrouver rapidement votre énergie de superwoman, voici quelques remèdes de mon cru, sans passer par la case antidépresseurs.

C’EST UN PEU COMME SI NOUS ÉTIONS PROGRAMMÉS CHAQUE ANNÉE… LES JOURS DIMINUENT, LA LUMIÈRE SE FAIT PLUS DISCRÈTE, LES JOURS GRIS S’ENCHAÎNENT, ET VOUS AVEZ L’IMPRESSION QU’UNE FOIS ENCORE, VOTRE MORAL SUIT CETTE COURBE DESCENDANTE. BREF, LA DÉPRESSION SAISONNIÈRE EST LÀ.

LA BONNE HUMEUR DANS VOTRE ASSIETTE Pour lutter contre cette mélancolie, rien de mieux que d’adapter votre alimentation. Fuyez les apports trop importants en sucres, aliments industriels, ou tabac et alcool qui ne feront qu’entretenir votre tristesse. Par contre, jetez-vous sur les oléagineux (amandes, toutes les noix, noisettes), ainsi que les légumes et les légumineuses (haricots secs, pois chiches, pois cassés, lentilles). Ces aliments sont particulièrement riches en magnésium, potassium et vitamines du groupe B, déterminants pour nourrir votre système nerveux.

ADIEU TRISTESSE

© Viacheslav Iakobchuk

Savez-vous que ce sentiment est souvent associé à des taux trop bas de certains neuromédiateurs, Par Delphine Guilloux, comme la sérotonine ou la dopamine ? Or, sans naturopathe et iridologue ces neuromédiateurs, impossible de jouer à armes égales avec les mauvais jours. Certaines plantes ou oligo-éléments contiennent ces éléments précieux qui vont vous aider à redresser la barre. Précurseur de la sérotonine, le Griffonia est un neuro-modulateur du système nerveux. Cette plante est considérée comme un excellent antidépresseur naturel sans les effets secondaires. Elle aide à retrouver calme, sérénité et qualité du sommeil. De plus, cette plante agit également comme modérateur de la faim car la sérotonine est impliquée dans l’inhibition de l’appétit pour des aliments glucidiques, riches en calories. Des études cliniques ont mis en évidence l’effet antidépresseur du safran sur des patients atteints de dépressions légères à modérées. Cette plante contient du tryptophane, précurseur de la sérotonine, de la mélatonine et de la niacine. Le safran joue un rôle essentiel dans la régulation de l’humeur, de l’anxiété, de l’appétit et du sommeil. Une de mes plantes préférées : la mélisse pour son action calmante tant sur le système nerveux que le système digestif. On ne la présente plus, la valériane est connue pour favoriser la détente et contribuer à maintenir un bon équilibre nerveux. Elle soutient le bien-être mental en cas de tension et de stress et favorise un repos nocturne et sain. Une plante venue de la médecine ayurvédique est particulièrement intéressante, l’ashwagandha qui agit comme un dopant du système nerveux. Idéale pour ceux qui se sentent épuisés dès le matin, ou sujets à l’anxiété. Du côté des minéraux, faut-il le répéter, celui dont nous avons le plus besoin est le magnésium ! Outre son rôle dans l’assimilation du calcium pour la sphère osseuse, il intervient dans le mécanisme du flux nerveux en tant que cofacteur de la production de la sérotonine. Dès les premiers signes de baisse de moral, tournez-vous en priorité vers ces solutions naturelles qui vont aideront à gérer cette période propice à la mélancolie…

14

décembre 18


FENOUIL

Ceci est du Fenouil.*

eau

100°

5’

*100 % plantes et rien d’autre. Cultivé au rythme de la nature sur sa terre d’origine et mis en sachet dans nos montagnes.

www.les2marmottes.fr


COIN G

s n o s i a B

C

FUTÉS !

ar la réconciliation sur l’oreiller n’existe pas que dans les livres ou les films. Faire l’amour pour éviter ou résoudre un conflit est une réalité depuis la nuit des temps ! Jules César lui-même n’hésitait pas à payer de sa personne dans le plumard des rois comme des reines pour négocier des accords.

ENFILE INDIENNE Le sexe post-engueulade est ainsi une vieille ficelle dont Charles Aznavour décrit parfaitement le mécanisme dans « Tu nages en plein délire ». Au départ, les carottes sont cuites entre vous, et d’un seul coup, du sexe cru fait retomber la vapeur. Paradoxal ? Pas tant que ça. Ce transfert d’excitation s’expliquerait par des facteurs neurobiologiques, hormonaux et psychologiques, comme si la peur de la rupture, la mise en danger de la relation amplifiaient votre moteur érotique. Les ébats qui suivent la querelle sont souvent plus passionnés. Le rythme cardiaque s’accélère, l’adrénaline déborde. Vêtements arrachés, gestes brusques, une furieuse envie de chevauchée fantastique et de rodéo endiablé sur la terre promise. Point de préliminaires, « l’arrière-train » est immédiatement en action pour un sensuel règlement de compte à OK « Corail ». N’hésitez donc pas à sortir votre calumet si vous voulez enterrer la hache de guerre et vous offrir une thérapie de crouple àpach’er. Mais sexe bestial ne veut pas dire violence. Ne squaw pas trop fort votre Pocahontas, ne la traitez pas de ch(e)yenne, et ne la prenez pas à re-bruce lit sans sa spermission. Bref, ne faites pas le truc tepeeque des gonzes manquant d’éducation.

NE PAS PENSER CO-MANCHE !

© oneinchpunch

Car s’accou-plaid sous la couette après une prise de bec est une perspective alléchante, mais dans laquelle les hommes tirent trop la couverture à eux. Point de caresses, mais du brutal, du plaisir égoïste. Notre Lucky Luke de la culbute, capable de faire rimer en un éclair lancer d’assiettes et levrette, joue de fait un peu perLES SUJETS DE DISPUTE DANS so. Pas étonnant que ce mode de résolution des conflits soit priviLE COUPLE NE MANQUENT PAS. légié par la gente masculine. Mais VOTRE CLUB DE FOOT FAVORI, les femmes trouvent-elles leur L’OM, A ENCORE PERDU, ET compte dans ce one-man-show sexuel ? Selon une étude récente, BELLE-MAMAN DÉBARQUE CE sans rejeter complètement l’opWEEK-END SANS PRÉVENIR… tion « partie de traversin », elles LA MOUTARDE VOUS MONTE AU préfèrent obtenir des excuses, du temps passé ensemble, voire des NEZ, VOUS DIJON-CTEZ L’UN ET larmes. Sans dialogue en effet, L’AUTRE. DES NOMS D’OISEAU PAS les plaies profondes du couple ne TRÈS CHOUETTES S’ÉCHANGENT. peuvent être pansées par du sexe sparadrap, surtout si la relation est ET FINALEMENT, VOUS FINISSEZ au bout du rouleau. Recoller les PAR VOUS RÉCONCILIER AVEC UNE morceaux en s’inspirant de l’amant de lady Chatterton est illusoire, SÉANCE DE SEXE ENCORE PLUS vos coups de reins ne suffiront TORRIDE QUE D’HABITUDE. DE LA pas à désamorcer la bombe des SCIENCE-FRICTION POUR COMÉDIES non-dits. Même si cette stratégie fonctionne chez les Bonobos, où ROMANTIQUES ? PAS FORCÉMENT ! les tensions du groupe s’apaisent Par Emmanuel Allait systématiquement par des emboîtements de croupes, mettez-la en branle avec parcimonie. Comme dirait Jules, pas le vôtre, mais le César « rom’-antique » qui s’y connaissait en gauloiserie, « usus, fructus, non abusus ! »

16

décembre 18


PUBLI REPORTAGE

© WoGi

L’Eisstock kesako ?

“Tu tires ou tu pointes ?” Une question à laquelle les adeptes de la boule lyonnaise et de la pétanque ont souvent du mal à répondre lorsque l’hiver apparaît. Entre les pieds gelés, les doigts gourds, et un terrain dur comme du béton, il semblerait que le canapé prenne le pas ! Mais, il existe une alternative pour ne pas perdre la main, ni la boule, l’Eisstock ! Encore méconnu  en  France,  l’Eisstock  se  veut  une  variante  du  curling.  En  Allemagne,  il  est  tout  simplement  considéré  comme  la  pétanque  sur  glace.  Pratiqué  de  manière  courante  outre-Rhin,  en  Autriche, en Suisse et dans les autres pays alpins, il  rassemble de nombreux adeptes. Avec l’organisation  de  championnat  d’Europe  depuis  1951  et  des  cham-

pionnats du Monde depuis 1983, l’Eisstock est bien un  sport à part entière.

Collectif et divertissant Deux équipes  de  trois  joueurs  s’opposent,  étant  chacune munie de disques (Eisstöcke) possédant une  poignée de 30 centimètres et pesant 4,3 kilogrammes.  Le but est de lancer le plus près possible d’un palet en  caoutchouc de 12 centimètres de diamètre qui sert de  but (cochonnet). Alors ? Rendez-vous à l’UBA à partir du 15 décembre,  qui  glace  3  de  ses  pistes  pour  vous  initier,  vous  perfectionner, et faire des parties mémorables suivies  d’un bon vin chaud et d’une petite fondue entre amis.  L’UBA en hiver, aussi show qu’en été !

Pour votre bonheur, devenez membre de l’UBA ! Infos réservations au 06 45 47 63 72 • L’UBA - Clos Gaston Brun (sur le Pâquier)- Promenade Jacquet - ANNECY

7j/7 de 9h à 23h


CONTES t n e t n o c qui ra

COIN C

DES

« IL ÉTAIT UNE FOIS UNE MAMAN COCHON QUI AVAIT TROIS PETITS COCHONS. ELLE LES AIMAIT BEAUCOUP, MAIS COMME IL N’Y AVAIT PAS ASSEZ DE NOURRITURE POUR QU’ILS PUISSENT TOUS MANGER À LEUR FAIM, ELLE LES A ENVOYÉS TENTER LEUR CHANCE DANS LE VASTE MONDE. » Par Nolwenn Huyart Illustration Sophie Caquineau

Si nous voulons être conscients de notre existence au lieu de nous contenter de vivre au jour le jour, notre tâche la plus urgente et la plus difficile consiste à donner un sens à la vie.” Le psychanalyste Bruno Bettelheim a été un des pionniers de la signification des contes de fées chez l’enfant. En mettant l’accent sur leur valeur thérapeutique, il indique qu’ils reflètent des conflits ou des angoisses apparaissant à différents stades de développement de l’enfant. Sous formes d’images symboliques, les histoires racontent les problèmes et les défis auxquels nous sommes confrontés petits : rivalité fraternelle, renoncement à la dépendance, dépassement du conflit œdipien, affirmation de ses valeurs et de sa personnalité, etc. Ainsi, loin d’être une simple petite histoire pour s’endormir, le conte, en mettant en scène des phantasmes, aide l’enfant à se connaître, tout en s’amusant et en éveillant sa curiosité.

DISSIPER LA PEUR DE LA MORT Le conte de fée est aussi le moyen de délivrer à l’enfant un message essentiel. La lutte contre les graves difficultés de la vie est inévitable et fait partie intégrante de l’existence humaine. Mais si, au lieu de tenter - souvent vainement - de les fuir, on affronte les épreuves aussi inattendues et injustes soient-elles, on finit toujours victorieux. L’enfant a besoin de recevoir, sous une forme symbolique, consciente et inconsciente, des suggestions sur la manière de traiter les problèmes. Les histoires trop gnan-gnan qui ne parlent ni de la mort, ni du vieillissement, ni de la maladie, entretiennent l’enfant dans une perception succédanée, une vie illusoire. Les conflits intérieurs profonds, qui ont leur origine dans nos pulsions primitives et nos émotions violentes, ne sont pas toujours élaborés dans la littérature enfantine. “L’enfant est sujet à des accès désespérés de solitude et d’abandon, et il est souvent en proie à des angoisses mortelles. Le conte de fée prend très au sérieux ces angoisses et les aborde directement : le besoin d’être aimé et la peur d’être considéré comme un bon à rien ; l’amour de la vie et la peur de la mort. Il apporte des solutions que l’enfant peut saisir selon son niveau de compréhension.” Bettelheim explique que la fin, qui pourrait paraître irréaliste, “Et ils vécurent toujours heureux”, ne fait pas croire à l’enfant que la vie peut durer éternellement mais qu’il y a une façon de moins souffrir de la brièveté de la vie : en établissant un lien vraiment satisfaisant avec l’autre. “Quand on a réussi cela, dit le conte, on a atteint le point culminant de la sécurité affective de l’existence. Quand on a trouvé le véritable amour adulte, on n’a pas à désirer une vie éternelle”.

SAVOIR REPORTER SON DÉSIR En tenant son lecteur en haleine, le conte des Trois Petits Cochons apprend à l’enfant qu’il ne doit pas être paresseux ni prendre les choses à la légère, au risque de perdre la vie. Pour pouvoir jouer tout le reste de la journée, le plus petit des trois cochons construit sa maison en paille, à la va-vite ; le second utilise des bâtons, avec le minimum d’efforts. Le troisième, le plus âgé, est capable de reporter à plus tard son désir de jouer et est apte à prévoir ce qui peut arriver. On connaît la suite : le loup, représentant des puissances asociales, inconscientes et dévorantes contre lesquelles ont doit apprendre à se protéger, détruit les maisons des deux premiers et se régale de leurs habitants tandis que le troisième petit cochon détruit le loup par la force du moi. + d’infos : Psychanalyse des contes de fées de Bruno Bettelheim-Ed. Pocket

18

décembre 18


Bien entendre, c’est mieux comprendre Et si le moment était venu de mesurer votre capital auditif ?

ENTRE NOUS, IL Y A L’ÉCOUTE.

10is0ib% le ! inv

Juliette BARDET Audioprothésiste D.E

ST ALBAN LEYSSE

185 Avenue de Chambéry 04 79 33 76 28

www.sonance-chambery.fr

* Test à but non médical

Essai d’aides auditives gratuitement chez vous jusqu’à satisfaction Bilan d’audition gratuit* entretien et réparations toutes marques


lalique.com lalique.com


L’AMOUR LAIT CORPOREL OFFERT

ENCRE NOIRE GEL DOUCHE OFFERT

TOUZEAU ANNEMASSE Place de l’Hôtel-de-Ville - 74100 Annemasse +33 4 50 38 13 89

TOUZEAU GENÈVE Rue du Rhône 65 - 1204 Genève +41 22 312 36 66

www.touzeau.com

TOUZEAU MONTREUX Avenue du Casino 28 - 1820 Montreux +41 21 966 30 10


ESSAIE

E!

ENCOR

V

oilà une branche de l’activité sportive que j’avais jusque-là scrupuleusement évitée. N’aimant ni jouer des coudes ni courber l’échine, les sports de combat, très peu pour moi. Les sports en général ? Oui, aussi… mais ceux-là encore plus. Dans la gamme, il en est pourtant un qui m’est apparu moins belliqueux - que nenni -, j’ai donc pris mon courage en bandoulière, il s’était encore fait la malle le malin. Cap sur la capoeira !

GINGA JINGLE

capot

22

décembre 18

LA RONDA DEL SOL

© Gorodenkoff

… A R I E O CAP

Oubliés mes fantasmes de micro-bikini sur la page de Copacabana, c’est dans une petite école de Seynod que je retrouve les membres de l’Escola Cultural Uniao Vamos Vadiar, section débutant. Tous en rond, de flan, c’est au son du berimbau et en chanson que la séance débute. Je n’ai ni la maîtrise des paroles - inconditionnels du yaourt, je vous salue - ni les notes au diapason et encore moins le rythme dans les claquements de main. Mais si c’est ça l’échauffement, je prends ! Les courbatures de mâchoire, je devrais pourvoir gérer. Et question immersion : pas mieux ! J’en esquisserais presque deux pas chaloupés de samba. Opération séduction réussie, mais évidemment, je ne vais pas passer la prochaine heure et demi à faire des vocalises. Ce serait trop beau. C’est parti pour le mouvement de base, la Ginga ou jeu de jambes, celui que l’on fait par défaut, la Capoeira se définissant avant tout par le mouvement OU KAPUT, C’EST AU perpétuel. Jusque-là RAS. Puis déferlent tout un tas CHOIX. POUR SÛR, MA de mouvements, déplacements, esquives, rotations, DERNIÈRE EXPÉRIENCE coups de pied directs et rotatifs… dont les noms et la composition m’échappent. Et tout va très vite. Parmi SPORTIVE M’AURA les arts martiaux, la capoeira est sans doute celui qui LAISSÉE SUR LE CARREAU, semble le plus fluide, mais cela n’en reste pas moins un sport de combat. Bas les pattes ! LES QUATRE FERS EN Entre garder l’équilibre, coordonner les mouvements L’AIR ET LA TÊTE À et en retenir l’enchaînement, ma tête perd pied et L’ENVERS. REVERS DE mes pieds jouent les têtes de linotte. Lorsqu’il s’agit de tenter une figure acrobatique, apparemment MÉDAILLE OU DE COUP simple, je tourne au violacé et avoue penaude ne DE PIED RETOURNÉ… même pas savoir faire une roue… Flash back, cours VENI, VIDI, PERDIDI… d’EPS de 6ème D, je fais 1,45m et 32kg toute mouillée. Mais pourquoiiiiiiii ? Par Gaëlle Tagliabue

Force est de reconnaître que l’exercice est élégant, mon exemple mis à part, bien entendu. On sent dans cet art afro-brésilien à la fois la force combative des esclaves réduits à la clandestinité et l’esthétisme corporel des rites de danse des populations tribales. J’en oublierais presque à quel point mon style se rapproche de celui d’une grenouille grabataire dont les pattes arrières resteraient clouées au sol pour cause de lumbago foudroyant. Quand la séance se termine par la Ronda durant laquelle les capoeiristes se mesurent deux à deux au centre d’un cercle de « jeux » formé par les participants, je bave, de crapaud, devant la facilité apparente avec laquelle tous improvisent. Vient mon tour. Je rentre dans le cercle fébrile et tente tant bien que mal d’enchaîner deux ou trois mouvements, ou plutôt d’esquiver ceux de mon binôme. C’est sans appel : mon avenir de combattante est scellé, en avais-je encore douté… Mais une fois chez moi, je gratifie mon punching-ball maison - chéri que ferais-je sans toi ? - d’une démonstration home made : le coup de pied, talon dans ta face. Oups, celui-ci atterrit bien trop bas… (Ceinture ce soir !) Je ne le maîtrise pas encore celui-là, mais je vais m’entraîner. + d’infos : www.capoeiraannecy-vamosvadiar.com


PRÊT-À-PORTER FÉMININ Parce que votre apparence dit beaucoup de vous et avant tout, pour en finir avec vos indécisions, pour gagner en assurance et donc en sérénité…

60 place de la République - 04 50 03 10 66 LA ROCHE-SUR-FORON

Catherine Fontaine, forte de 25 ans d’expérience, vous apporte son conseil et son soutien pour vous mettre en valeur, miser sur votre potentiel et vous procurer le bien-être essentiel !

MALA ALISHA I BETTY- BARCLAY I D.EXTERIOR I HIGH MANILA GRACE I PENNYBLACK I TWIN SET ESTHEME CASHEMIRE PULL

votrebelleimage.com 06 27 33 68 18 – contact@votrebelleimage.com

28/11/2018 17:12

pour Elle & Lui

Belle comme une image.indd 1

© Renaud Corlouër. Photographie retouchée. * Un coffret de produits cosmétiques offert pour l’achat d’un forfait 2 zones minimum. Voir conditions en centre. SAS Dépil Tech 529 850 455 RCS Nice.

ANNECY 6 BIS RUE DU LAC 04 50 32 29 93

ANNEMASSE – CHABLAIS PARC 1 ALLÉE SIMONE SIGNORET 04 50 74 71 83

CHAMBÉRY 11 RUE DOPPET 09 52 74 43 07


,

! e i h p a r g e r Ch-EAU-

E.P.S.

S

i, jusqu’au mois dernier, vous n’aviez jamais prêté attention à cette discipline, pourtant vieille de 127 ans (oui Madame), gageons que l’actualité cinématographique vous aura permis de combler cette lacune. Le Grand Bain, le film concocté par Gilles Lellouche, met à l’honneur ce sport, pour le moins ignoré, d’une manière complètement VOTRE ÉLÉMENT À VOUS, décalée et, il faut bien le dire, donne furieusement C’EST L’EAU. A LA MOINDRE envie de se jeter à l’eau. Avec grâce et légèreté, cela va sans dire.

OCCASION, VOUS DÉGAINEZ VOTRE MAILLOT. VÉRITABLE SIRÈNE DANS L’ÂME, LES BASSINS VOUS ENFLAMMENT. MAIS ENCHAÎNER LES LONGUEURS NE FAIT PAS VOTRE BONHEUR. VOTRE TRUC À VOUS, C’EST DE VOUS AMUSER. LA NATATION SYNCHRONISÉE, VOUS CONNAISSEZ ? Par Fanny Caspar

A VOS MAILLOTS, PRÊTS ? PLONGEZ !

L’important dans la natation artistique, ce n’est pas le maillot, mais plutôt le pince-nez, accessoire indispensable pour se mouvoir, la tête sous l’eau, en toute liberté. Pour les pupilles sensibles, les lunettes de bain sont aussi recommandées. Voilà, vous êtes équipé ! Côté technique, se sentir à l’aise comme un poisson dans l’eau se révèle fort à propos. Un bon niveau s’impose, mais pas forcément le dauphin d’or, pour ceux qui connaissent encore. Côté souplesse, pas de panique. Le grand écart n’est pas pour tout de suite. Les premières figures sont simples et faciles à réaliser. Reste le point clé : l’apnée, être capable de retenir sa respiration plus de dix secondes d’affilée. Et là, ça se complique! On fait moins les malins… Mais au fond (de la piscine), comme sur les tapis de gym, l’important, c’est la motivation. Emmener ses copines (ou ses copains, puisque ça devient tendance) peut également s’avérer source d’inspiration, bien que l’inspiration sous l’eau ne soit pas conseillée…

AVANT DE TOUCHER LE FOND, ON PREND SA RESPIRATION La maîtrise parfaite du château, du flamand rose ou du flamenco, les ballets endiablés ou les portés, viendront après de longues heures d’entraînement. Mais rapidement, quand vous aurez appris la réalisation du huit avec vos mains, beaucoup moins compliqué qu’il n’y paraît, vous pourrez commencer à avancer pieds en avant, allongée sur le dos ou pliée en boule. Puis à tourner dans un sens, dans l’autre, lever une jambe, les deux et déjà virevolter et vous amuser. Rapidement, l’appel des profondeurs se fera irrésistible. S’il n’est pas permis de toucher le fond en compétition, rien ne l’interdit aux amateurs que nous sommes. Les roulades et autres tentatives de position verticale tête en bas se révèlent follement réjouissantes, encore plus quand on est en groupe !

© Microgen

SI REINE DES BASSINS

24

décembre 18

Si la Muriel Hermine qui sommeille en nous pourrait bien ne jamais se réveiller, la natation synchronisée devient vite, il faut le dire, assez addictive. Les progrès sont rapides, pourvus que nous y mettions de la bonne volonté. En quelques séances à peine, les figures de base sont à portée de main. Peu à peu, les gestes deviennent précis. Endurance et apnée se développent, permettant au passage de se sculpter un corps de rêves sans avoir l’impression de forcer, le tout en douceur et sans impact. Ajoutez à ça une petite touche de créativité, une pincée de rythme, une bonne dose de détente et le tour est joué.


Avec l’abonnement

I AM FREE

©: T.NALET Peignée verticale

profitez du ski SANS LIMITES

RETROUVEZ TOUTES LES INFORMATIONS SUR SKI.LESAILLONS.COM


TACKS

MAF AT

RÈ DE LA , JE VOUD VEC LA L IL E O N ZA A R PEIR R DES PID MAN, MAIS « BONJOU È F R U O P LER , MA PÂTAMOD ’EST QUE LE DÉBUT DÉSESPOIR. C . ... » MACHINE.. FAIT DES FAUTES ? OI, POUR ’AI DIS-MOI, J INTES - ET CROIS-M E DONC TON LOR S JO LES MAIN LUS SIMPLE - J’IMP QUELQUE AIS ’A P ÉCRIRE, Y OËL. JE T’EN PRIE, F R MOI… N POU E AIDE, PÈR ELLE, ET SURTOUT uineau UR hie Caq on Sop ti CHOSE PO ra st lu az - Il Par Méla

nie Maru

ll

ACCORDS

s d r o c c a s é d t e

ans le monde de N°2, le français est une langue étrangère comme les autres. Elle écrirait certainement du bulgare ou du swahili avec la même poésie. Je sais qu’elle n’est pas une exception, que chaque année, Père Noël, tu reçois, par milliers, des trésors scribouillés la langue tirée, des perles libérées de toute contrainte syntaxique, des ovnis orthographiques, et qu’ils te font sourire grandpaternellement. Longtemps d’ailleurs, les petits arrangements de ma fille avec les règles d’usage ont eu sur moi le même effet. Je fondais devant sa liste de courses, sur le tableau de la cuisine, parsemée de « cocille sinjake, desere ou dent tifrice » - ce dernier répondant à une certaine logique quand même, soyons fair-play - ou en découvrant sa ré-interprétation du passé simple : « il fit, ils fitrent / il prit, ils pritent / il vit, ils vitrent / il doit, ils doitent… » - extraits AUTHENTIQUES de son cahier de brouillon, tu te doutes bien que je n’aurais jamais su faire preuve d’autant d’imagination.

MUMMY DANS TOUS SES ÉTATS Mais voilà, je ne suis malheureusement pas qu’une mère attendrie. Je suis aussi un ayatollah de l’étymologie, une intégriste du dictionnaire, engagée contre la maltraitance lexicale et viscéralement intolérante aux fautes de grammaire. Je me fais violence pour ne pas reprendre - en tous cas, pas à chaque fois - les écarts de conjugaison de l’Homme, fâché, comme toute sa région, avec le subjonctif ; et, sur les réseaux sociaux, un minimum de clairvoyance - la peur de la solitude surtout - me retient de rayer de mes contacts les expéditeurs de messages du genre « Salut sa va ? Ses quand que vous vener vous baignée ? » De toute façon, d’ici peu, je ne verrai plus

26

décembre 18

rien. Ma rétine, usée par ces agressions répétées, aura rendu sa cornée. Oui, je sais, autant d’intolérance, c’est moche, et je ne suis pas fière de moi… Et c’est sûrement pour cette raison que le ciel - ton pote barbu, peut-être parce que je ne lui suis pas très fidèle, ou le dieu vengeur des dyslexiques, dysphasiques, dyspraxiques et autres victimes des troubles de l’apprentissage - m’envoie son châtiment : un concentré d’aberrations linguistiques recouvert de ma chair, irrigué par mon sang, un amour d’enfant lumineux comme deux, incollable sur les conditions de vie des lamantins et les personnages de Tintin, mais totalement hermétique à la logique orthographique. Cette irrésistible ironie du sort me renvoie donc dans mes 22, nez à nez avec mes préjugés sur les accords du participe passé.

PÉDAGO MAIS PAS TROP Le soir, au moment des devoirs, je te laisse donc imaginer les dégâts… quand il s’agit de préparer les dictées ou de réviser l’imparfait, je n’ai strictement aucun sang froid. JE NE COMPRENDS PAS QU’ELLE NE COMPRENNE PAS. Et c’est là, Père Noël, que je compte sur toi et ta connaissance exhaustive des innovations et nouvelles technologies pour lui dégoter, je ne sais pas moi, un implant grammaire, un concentré du Bescherelle en intra-veineuse ou carrément un exo-alphabet, comme il existe des exo-squelettes… Et si jamais tu ne trouvais rien de tout ça, rabats-toi sur mes souliers, et glisses-y une bonne grosse bonbonne de protoxyde d’azote : à défaut de trouver comment l’aider à se corriger, j’arriverai au moins à en rigoler. + d’infos : www.mavraieviedemaf.wordpress.com


COLMAR ANNECY 13 rue Sommeiller 74000 Annecy


L

PIS PAU

15 HEURES ET DES POUSSIÈRES, MATHILDE VIRFOLLET, ALIAS MATHOU, PASSE ENFIN LA PORTE DE BD FUGUE À ANNECY ET REJOINT MADEMOISELLE CAROLINE POUR UNE DÉDICACE ENTRE COPINES. SOURIRE INTACT ET BONNE HUMEUR MÊME PAS ÉRAILLÉE, LE RETARD DE LA COMPAGNIE FERROVIAIRE EST DÉJÀ OUBLIÉ. A L’OCCASION DE LA SORTIE DE LA BD « ET PUIS COLETTE », COUP DE CRAYON SUR UNE RENCONTRE QUI DÉGOMME ! Propos recueillis par Magali Buy

«

Les wonderwomen aussi mettent une culotte gainante », son premier album sorti en 2016 s’arrache comme des petits pains jusqu’à rupture de stock. Il rassemble alors tous les dessins qui ont fait sa réputation sur la toile. “C’est dingue ! J’ai du mal à y croire parce que je n’ai pas fait d’études pour ça”… Gamine, elle dessine déjà dans les marges des cahiers d’école et s’attire les foudres de ses professeurs. Mais destin tout tracé, crayonner n’est pas vraiment prévu au programme. “J’ai fait des études fidèles au desiderata de mes parents, qui

28

décembre 18

Effet bonne mine avaient mis un véto sur l’art… En enfant obéissante, direction science-po !”. La jeune femme travaille pendant quelques années comme responsable de communication et chef de projet politique à Angers et Nantes… Mais chassez le naturel, il revient, un jour ou l’autre, gratter à la porte. Le dessin la démange. Elle se forme sur le tas au graphisme et finit par se consacrer uniquement aux illustrations. Cette « autodidacte » publie ses dessins sur son blog personnel, « Crayon d’Humeur », depuis 2007. Longtemps confidentielle, sa fréquentation a décollé début 2015. Aujourd'hui, elle dépasse les 238 000 fans sur Facebook ! A 35 ans, Mathou s’illustre en prenant le contre-pied de la femme parfaite et croque à l’envi tracas et petits bonheurs du quotidien avec une sensibilité écorchée, entre amour et humour désinvolte. Sous ses traits ronds aux couleurs flashy, elle est le personnage principal de ses illustrations, rejointe voilà 6 ans par sa petite Louise en donneuse de réplique malicieuse. Sans

prétention, mais le trait décomplexé, le message est clair : “La femme parfaite, très peu pour moi, je parle plutôt de la mère indigne qui va boire des coups avec ses copines, qui fait ce qu’elle peut…


décembre 18

29

© Christophe Martin

MATHOU


L PIS PAU

je m’obligeais à dessiner, parce que je m’apercevais que la fréquence des posts était proportionnelle à l’interaction de la communauté. Et je me disais que pour être aimée, il fallait poster beaucoup. Heureusement, je m’en suis détachée. Aujourd’hui, je ne me force plus à rien, si je n’ai pas l’inspiration, je ne poste pas. Je sais qu’il y a une attente, mais j’ai la chance d’avoir un public bienveillant, en général… Un public qui est passé de virtuel à bien réel avec les livres et les tournées dédicaces comme aujourd’hui ? Tu le gères comment ? C’est très agréable cette rencontre avec les fans. On me propose de boire un verre ou un café, on m’invite même à dormir quand j’annonce les séances dédicaces dans les villes. C’est comme si je faisais partie de la famille ou des amis. Ça part d’un bon sentiment. Mais compliqué de prendre l’apéro avec 60 000 personnes ! Mon organisme ne le supporterait pas… Après, cette proximité a ses limites… Et même si j’essaie de rester le plus disponible possible, certains se permettent des remarques personnelles que j’accepte de mes amis, mais pas de tout le monde. Il n’y a aucune méchanceté, mais l’immédiateté des réseaux sociaux n’est pas toujours agréable. C’est le travers de la toile, de cette com’ immédiate et sans filtre… Pas de bonjour, ni de merci, certains oublient parfois qu’il y a une vraie personne derrière un dessin. Mais même s’il y a des dérives qui peuvent blesser, j’aime garder ce lien, c’est aussi grâce aux réseaux sociaux que j’en suis là.

Et faire de son mieux, c’est déjà pas mal.” Femme de l’Homme avec un grand H, Femme de société bancale et surtout Maman IMPARFAITE, Mathou, c’est un peu nous… Activmag : Tes dessins, c’est toi, mais pas seulement… Mathou : Même s’ils donnent l’impression d’être universels, je dessine des choses très personnelles. Mon rôle de mère par exemple. J’ai toujours cette impression d’être à côté de la plaque. Je suis toujours très occupée, voire débordée… J’essaie quand même, dès que possible, d’accorder un maximum de temps à ma fille. Mais dessiner me permet de me décomplexer dans mon rôle de mère notamment. Du coup, dessiner, c’est thérapeutique au final ? Un peu, oui. Ce qui m’intéresse à la base, c’est de parler, de faire sortir mes angoisses en les dessinant. Quand les gens disent que ça leur fait du bien, j’en suis très heureuse, c’est très gratifiant, mais la vocation première est de me faire du bien à moi. Depuis 2007, t’as gagné en notoriété, sur les réseaux sociaux notamment, ce n’est pas trop difficile à gérer ? Beaucoup moins aujourd’hui. Au départ,

30

décembre 18

Tu viens de sortir « Et puis Colette », un album en collaboration avec la romancière Sophie Henrionnet. Quelle est la genèse de cette collaboration ? En fait, nos enfants fréquentent la même école, c’est la directrice de la maternelle qui nous a mis la puce à l’oreille ! On a bu un verre - bon ok, plusieurs - et ça a bien matché. On est toutes les deux dans une extra (c’est plus qu’hyper) sensibilité et on se ressemble beaucoup. On s’est confié nos vies… Un jour, je lui ai fait part de mon envie de raconter une histoire qui ne soit pas forcément la mienne, parlé de mes sœurs, de la vie en général... Elle m’a rappelé le lendemain, la nuit avait porté conseil. Je faisais mes courses, j’ai lu sur mon téléphone le rapide pitch qu’elle avait écrit, j’étais en larmes à la caisse du supermarché ! J’ai tout de suite su que je voulais illustrer cette histoire !


Atelier de création Votre artisan fleuriste saura être à votre écoute pour vous accompagner dans tous les évènements de la vie. L’équipe Terre de couleurs vous invite à découvrir dans son nouvel atelier son choix de fleurs, bouquets, créations, déco, cadeaux dans une ambiance chaleureuse.

© Maksim Shebeko

TERRE DE COULEURS 163 Avenue des Glières 74130 BONNEVILLE - 04 50 97 21 56 Du mardi 8h30-19h15 & le dimanche 8h30-12h15

Terre de couleurs.indd 1

29/11/2018 15:48

! s e t ê f s e n Bon

PRÊT-À-PORTER, SENTEURS, LUMINAIRES, LINGE DE MAISON, ARTS DE LA TABLE, CULINAIRE, OBJETS DÉCO, RIDEAUX PRÊT-A-POSER,

1095, rue des Iles - SCIONZIER 04 50 58 40 78 - contact@boutique-emily.com www.boutique-emily.com

La Boutique d'Emily_dec.indd 1

©yellowj - Fotolia

MEUBLES, …

22/11/2018 09:40


L

PIS PAU

A partir de là, j’ai changé mes projets en cours, on a affiné, j’ai commencé à dessiner, l’éditeur a validé et en route ! (voir encadré) La couleur est très présente dans tes dessins… J’aime les marier, jouer avec les palettes, encore plus qu’avant ! Avec Colette, j’ai travaillé sur un panel très cocon et je suis contente d’avoir su créer un univers bien particulier. Ce que je pensais complexe à travailler fait aujourd’hui partie intégrante de mon identité. Ces temps-ci, je bosse sur les bleus, je pousse dans cette voie, je ne suis pas juste la meuf qui fait des cœurs et des gouttes en couleur. C’est mon évolution graphique du moment. Contente de ton parcours ? Je ne pourrai jamais me satisfaire, j’ai été éduquée comme ça : tout est perceptible, rien n’est parfait. Mais j’essaie de travailler sur moi pour être fière de ce que je fais, ne pas toujours ruminer mon insatisfaction ! Si je m’écoute, j’ai tendance à dire que je ne fais que du girly, du feel good, des choses qui ne sont pas professionnellement qualitatives. J’ai un gros problème avec ça ! Je doute tout le temps de moi, mais je ne suis pas la seule dans ce cas-là, j’en parlerai sûrement dans un prochain livre… Des projets ? Je me suis engagée dans un collectif d’auteures de BD pour une adaptation de témoignages de femmes qui sortira début 2019. Après, j’ai toujours le joyeux journal, un projet personnel de BD plus introspective, toujours avec humour. Et avec Sophie, on aimerait aussi donner une suite à Colette. Un de ces jours… En fait, quand on a mis le pied dans les livres, on a envie d’en faire tout le temps. + d’infos : www.mathou-illustrations.com

32

décembre 18

Le pitch d’Et puis

Colette

re parisienne et Anouk, trentenai ie enfermée célibataire endurc d’apprendre ent dans la routine, vi ur. Pire, celle-ci sœ sa de s cè le dé de Colette, 7 l’a désignée tutrice maturité et de ans, ceinture noire s que la jeune or Al . lie co de mélan se faire dévorer femme craint de , sabilité imprévue par cette respon es ut to r bouscule la petite fille va ura-t-elle être Sa s. de itu ses cert tte nouvelle à la hauteur de ce relation ? onnet, dessins de phie Henri BD Textes de So itions Delcourt Mathou, aux éd


N

T DICTIO

MÂLE E

Madame et Monsieur,

A 1 DOIGT DE LA VERITE MADAME S’APPROCHE DE MONSIEUR : « TU LA VOIS MA MAIN ? » LOULOU LÈVE SON BRAS POUR SE PROTÉGER LE VISAGE COMME UN GAMIN PRIS EN FAUTE. ELLE CONTINUE :  « C’EST GÉNIAL, REGARDE BIEN ! CHEZ LA FEMME L’ANNULAIRE EST SOUVENT PLUS COURT OU DE MÊME TAILLE QUE L’INDEX, CELA S’APPELLE L’INDICE DE MANNING ! » PAS RASSURÉ MONSIEUR PLEURNICHE : « ET ÇA VA ME FAIRE MAL ? » Par Frédéric Charpentier - Illustration Sophie Caquineau

adame jubile : “L’histoire de l’Humanité en est bouleversée ! Pour ta gouverne, sache que cet indice a permis au chercheur Dean Snow de démontrer scientifiquement que 75% des peintures rupestres trouvées dans les grottes préhistoriques étaient l’œuvre de femmes alors qu’on était persuadé que les artistes étaient exclusivement des hommes ! C’est fou, non ?” Monsieur ne paraît pas époustouflé par l’annonce : “Tu veux parler des gribouillis d’animaux sur les murs ? Y’a quand même pas de quoi s’affoler, question graphisme c’était plutôt du niveau 6ème/5ème, non ? A la limite moi je préfère qu’on les attribue à des femmes, il fallait bien qu’elles s’occupent, les Homo Erectus, eux, avaient d’autres chats sauvages géants à fouetter...” Loulou est encore à l’Age de Fer, le con … Elle : “Tu n’es qu’un Débandus ! Ne vois-tu pas que cette découverte prouve enfin que les femmes étaient déjà créatives, artistes, dotées d’une intelligence supérieure et sensible, et non pas cantonnées aux seuls rôles de rôtisseuse de mammouth en broche, de couseuse de slip fourré en peau de rhinocéros laineux ou de tailleuse d’épieu version retour du guerrier !” Monsieur

34

décembre 18

prend une voix caverneuse de circonstances : “Oulah tout doux, femelle ! N’essaye pas de m’administrer tes suppositions en suppositoire ! J’ai une autre version, moi, et je te décris le tableau : l’Homme peint un cheval sauvage, puis arrive sa femme - de retour du supermarché écraseur de prix- qui vient admirer l’œuvre de son héros, sauf que dans la pénombre, elle trébuche et pose une main - ou les deux - sur la peinture encore fraîche, d’où l’empreinte…CQFD”. Madame n’est ni née au lithique ni de la dernière pluie : “Dramatique ! Ton peu de réflexion m’attriste : crois-tu qu’il y a 9000 ans, le mec poilu dont l’occupation principale était de se nourrir ou de ne pas se faire manger par plus féroce que lui, aurait été capable de décorer sa caverne avec une fresque murale, alors qu’encore de nos jours, il est accro à des futilités comme des équipes de football ! Ou que, quand il assiste à un opéra, il est plus intéressé par l’anatomie des danseuses que par la beauté de l’histoire ? Prendre de la hauteur de vue, tu connais ? Oui, ce n’est pas pour rien que le mot Evolution est du genre féminin !” Où l’on revient aux origines de l’Art Des crocs… Loulou qui baigne dans son Lard Primitif reste quand même un grand singe doué de raison : “Je te trouve injuste ! Pendant que la reine Déko enseignait aux femmes du Clan comment fabriquer du mobilier écoresponsable avec des os de mammouth et du bois qu’on peut plier, les chasseurs se prenaient des cornes d’aurochs dans le bide ou se faisaient piétiner par des chevaux sauvages en allant chercher le bifteck. De nos jours, se mettre en danger, à part les réunions parents-profs ou circuler dans Annecy en vélo entre 17 et 19h, je ne vois pas… A l’époque c’était sans doute préférable de ne pas avoir trop de cerveau pour réfléchir, ce qui a sauvé l’espèce Humaine ! Et le féminisme par la même occasion !” Madame lève les yeux au ciel, priant pour que la prochaine glaciation tombe sur lui ici et maintenant. Elle tente de l’achever par une flèche empoisonnée : “Et tu dirais quoi si on te prouvait également que c’est une femme qui a inventé la roue ?”


Photographie retouchée. Prix public conseillé. Le prix actuel peut varier. Plus de renseignements dans votre point de vente Swarovski. *De la brillance pour tous.

KARLIE KLOSS

#BrillianceForAll *

COLLECTION NOËL

Ligne Louison à partir de 129€

CENTRE COMMERCIAL AUCHAN, ÉPAGNY 12 RUE CARNOT, ANNECY


MDR

DÉCEMBRE, C’EST LE MOIS QUI RIME AVEC FILES D’ATTENTES INTERMINABLES AUX CAISSES ET NEURONES EN ÉBULLITION POUR TROUVER LE CADEAU QUI FERA VRAIMENT PLAISIR... FRANCHEMENT, S’IL N’Y AVAIT PAS LES YEUX ÉMERVEILLÉS DE NOS BAMBINS, C’EST SÛR QU’ON PASSERAIT LE RÉVEILLON DEVANT LA TÉLÉ AVEC UN PLATEAU GARNI DE JAMBON COQUILLETTES SUR LES GENOUX ! ALORS POUR CELLES QUI VONT DEVOIR FAIRE DES RONDS DE JAMBE À LEUR BELLEFAMILLE, VOICI QUELQUES ASTUCES PRATIQUES POUR DÉSAMORCER LES TENSIONS... Par Virginie Bosc

8

ASTUCES pour passer un «joyeux » Noël avec sa belle-famille N1 0

DÉJOUE Z LES

PROVOCATIONS A peine arrivée, votre belle-mère va entamer l’épreuve de force. Alors, le meilleur moyen de la désarmer, est de flatter sa progéniture. Quand votre belle-mère vous dira “je trouve mon fils très fatigué, il mange bien au moins !?”, ne répondez pas comme une furie “Espèce de vieille bique, tu crois vraiment que je nourris ton fils aux sachets lyophilisés ?” Non, gardez votre calme et, d’une voix posée, dites “Je vous assure qu’il est en pleine forme. Tenez ! La semaine dernière, il a gagné la coupe des vétérans de foot de Plouclevec...” Un fils qui ramène des trophées à la maison fait toujours la fierté de sa mère (même si c’est la coupe des vétérans de Plouclevec...).

FA I TES P

, EMPATHoncIleE D que ce n’est pas par snobisms ebelqueetl’bien àPicaerusree

Dites-vous prénom, mai ’insister... Serle pas votre el p p ra onc, inutile d -lui autant se D ! ne t an p lo mer ga répétez de son Alzhei e petite « coupette » et z à la un t si vous allie e tô m lu p m co eu vez-lui p n p je m’a pelle le faudra (u es) “Bonjour, m ” ny de fois qu’il o an s petit-neveu... alcoolique -Marc, votre an réunion des un Je s e d ur e o uj us o is l’ép c’est to Marie, et je su uisant, mais avouez que mme si c’était ép co t er es rd e ic ga us re L’exerc un homme vo ir vo e d e ic dél is ! la première fo

36

décembre 18

R É VOY E Z U N N3P CADEAU BONUS 0

Attendre la dernière minute pour faire vos cadeaux, en espérant que Noël soit annulé est déjà une très mauvaise idée en soi... Mais quand il faut compter avec un invité surprise, c’est de la pure folie ! Pour ne pas avoir à faire les magasins au pas de charge, la veille de Noël, lorsque votre belle-mère annoncera à votre mari : “Ah, au fait, je t’ai dit que Charles serait là aussi ?... Tu sais, Charles, ton cousin par alliance au 3ème degré. Tu te souviens de lui au moins ?”, achetez dès à présent un petit cadeau supplémentaire, mixte de préférence, et suffisamment impersonnel qui puisse s’offrir à l’improviste ou se conserver si besoin pour l’année suivante. Un cadre à photo, par exemple, ça ne mange pas de pain ! Sachez que votre mari, même s’il est étonné d’apprendre l’existence d’une nouvelle ramification généalogique, préférera ne pas contrarier sa Môman la veille de Noël (et vous sera, à jamais, reconnaissant d’avoir anticipé cette galère ! Ce que vous n’oublierez pas de lui rappeler à l’occasion… et des occasions, y’en aura !).

© determined

2 N REUVE 0


BOSS 9 rue Filaterie Annecy 04 50 45 28 41

27 rue Vaugelas Annecy 04 50 45 47 49


MDR

N4 0

MÉNAGEZ LES

SUSCEPTIBILITES N’oubliez pas que, tout comme les fleurs, les cadeaux ont aussi leur langage... Offrir un jogging, taille 36, à votre belle-sœur qui a eu quatre enfants en trois ans (si ! si ! c’est possible), est une façon grossière de lui rappeler qu’elle est en train de se métamorphoser en bouteille de Perrier. Mon conseil : écumez plutôt les sites de télé-shopping, et dégotez-lui un vélo 5 places pour ses balades dominicales. Ajoutez une boussole, une carte Michelin, une gourde (très important la gourde !), et le message passera nettement mieux, vous verrez...

N5 0

LISTEZ À L'AVAN CE LES

SUJETS QU I FACHENT Ce qui, en clair, revien t à ne parler ni de rel igion, ni d’é

ducation, ni du cours de politique, ni d’arge du pétrole ou du jau nt, ni ne élu pantone de l’an sujets de conversation née... Les étant limités, et les ris ques de tensions exac à apprendre, avant de erb partir, quelques blagu es débiles du genre “M és, pensez Time ont un fils comm r et Mme ent l’appellent-ils ?... Vincent bien sûr !” Ce tra de faire diversion la vous permetau moment le plus op portun. C’est-à-dire, autre belle-sœur, actu quand votre ellement au bord du divorce, sera sur le po votre beau-frère avec int de trucider son pic à escargot !

N 6 GARDEZ VOTRE 0

SANG-FROID EN TOUTES ... Alor. s EfamS C N A T S N O C IR C illes les es tout C’est bien connu, il y a des secrets dans

vers vous en criant quand votre petit Hugo (5 ans) accourra Daniel, il aime une autre on tont que “Maman ! maman ! C’est vrai hie ? C’est Aline (7 ans) qui femme, et qu’il va divorcer de tata Sop un ton désinvolte pour l’a dit !”, faites bonne figure ! Adoptez “Pas du tout chéri, Aline a z masquer votre embarras, et rétorque allait la dévorer. Il faut qu’il et me dit qu’il avait une grosse flem t tour chez l’O. R. L; toi...” vraiment que je t’emmène faire un peti le monde s’accordera à Même si personne ne vous croit, tout auté. mun faire semblant pour le bien de la com

N7 0

38

0

BOUTE-EN-TRAIN

T E N T E Z L E TO U T

Si, au cours du dîner, l’ambiance tourne au vinaigre, n’attendez pas que les rancœurs se mettent à table avec vous. Détournez l’attention en proposant d’un ton enjoué “J’ai une idée ! Et si on chantait une chanson de Noël ? Allez ! Chanter, ça libère les énergies !” (et surtout, ça évite de parler). Vous passerez sans aucun doute pour la « teubé » de service, mais l’important n’est-il pas de mettre tout le monde à l’unisson (pour une fois !), et de créer l’illusion du bonheur le temps d’une chanson ? Je vous le demande...

Si, malgré tout, vous avez encore la nausée à l’idée d’affronter Noël avec votre belle-famille, vous pouvez toujours suggérer à votre mari de vous enfuir très loin... Pour le convaincre, enfilez les dessous rouge carmin qu’il aime tant, tamisez la lumière du salon, branchez une petite musique d’ambiance et d’une voix suave, ponctuée de baisers voluptueux, chuchotez-lui à l’oreille : “Chéri... (humf) toi et moi... (smack), nus sur une plage...(humm) aux Seychelles à Noël... (slurp) ça te plairait ?” A moins de souffrir de « radinisme » aigu ou du mal de l’air, aucun homme sur terre n’est capable de résister à pareille tentation.

décembre 18

POUR

LE

TOUT

© determined

SOY E Z U N VRA I

N8


Écrire la vie, dévoiler ses rêves et laisser libre cours à son inspiration avec le Capless, sa plume or rétractable à nulle autre pareille et les mettre en couleur avec l’encre iroshizuku take-sumi. Capless. Plus de 30 finitions, stylos-plume sans capuchon à découvrir sur pilotpen.fr


humeur

f-lake news C’ÉTAIT LE BUZZ ESTIVAL. UN TSUNAMI MÉDIATIQUE IMPOSSIBLE À RATER, ALIMENTÉ PAR LA PRESSE ÉCRITE, LA TÉLÉVISION ET LES RÉSEAUX SOCIAUX. LE LAC D’ANNECY, AU RÉGIME SEC, A CONNU CET ÉTÉ UNE BAISSE DE NIVEAU HISTORIQUE. COMME LA MER D’ARAL AUTREFOIS, L’EAU DU LAC A PRIS SES CLIQUES ET SES FLAQUES. LES EXPLICATIONS RATIONNELLES AVANCÉES PAR LES POUVOIRS PUBLICS ONT POURTANT EU DE GRANDES DIFFICULTÉS À ENDIGUER LE FLOT DES RUMEURS. Par Emmanuel Allait


© Pauline Lebeau

60cm

en moins. Du jamais vu depuis 1947. Même en 2003, la baisse n’avait pas été aussi spectaculaire. De nouvelles plages sont apparues, d’immenses étendues sableuses qui font davantage penser à la côte d’Opale qu’à un lac alpin.

MARÉE NOSTRUM Se balader au bord du lac pour photographier l’ampleur du reflux est devenu ces derniers temps l’aqua-tic le plus partagé sur les réseaux sociaux. Clic-lac sur Insta-gramme, les badauds médusés en font des tonnes dans leur concert de Léman-tations. Le décor, insolite en pleine saison, a en effet de quoi impressionner. Pédalos échoués sur la terre desséchée, pontons inutiles, bateaux de croisière en rade. Même l’emblématique Libellule, le « Pacific Princess » local, a dû raccourcir son traditionnel lake trip. La croisière ne s’amuse plus ! On voit les VTT, les trottinettes, les chiens, et même une vache, déambuler sur ces nouveaux espaces de jeux, risquant de faire du joyau des Alpes un nouveau lac Titi-caca. Au loin, profondément avancés vers l’intérieur du lac, devenu en partie accessible à pied du côté du Pâquier, les promeneurs semblent marcher sur l’eau. Nous ne sommes pourtant pas sur le lac de Tibériade il y a deux millénaires, Jésus n’a pas changé l’eau lacustre en vin, même si, concomitance troublante, les cavistes se multiplient à Annecy. Les flots se seraient-ils envolés vers l’eaudelà ? Le lac a beau avoir une profondeur moyenne de 41 mètres, ce qui relativise donc l’importance de la baisse estivale, cette situation inhabituelle suscite inquiétude et questionnement. D’autant plus que cet hiver, c’était l’inverse. L’eau débordait !

© Lionel Tardy

LES VANNES DE LA RUMEUR SONT OUVERTES Qu’importe si la Haute-Savoie fait partie des départements en alerte sécheresse, qu’importe si les Alpes du Nord connaissent alors des records de chaleur, aux yeux de certains, qui manifestement ont dû fumer trop de canna-beach, le manque de précipitations ou le réchauffement climatique ne sont pas la cause du problème. Pour eux, la seule explication possible, cachée par les pouvoirs publics, serait la mauvaise régulation du lac. La ville d’Annecy, gestionnaire du lac depuis 1876, et n’ayant pas anticipé la sécheresse, l’aurait vidé trop vite, dilapidant ainsi de précieuses réserves. L’habituel yoyo hydraulique aurait donc mal tourné. “Personne n’aurait intérêt à créer cette situation, c’est délirant !” dément alors, contre vents et marées, Thierry Billet, vice-président du Syndicat mixte du lac d’Annecy (SILA). Un coup d’épée dans l’eau car l’intox

décembre 18

41


© Pauline Lebeau

humeur

continue à se propager, via « Truitter », Facebook ou Instagram, les photos des internautes apportant de l’eau au moulin de la rumeur. Un post Facebook allant dans ce sens a même été partagé près de 20 000 fois ! Il faut dire que cette infox repose tout de même sur une réalité. A l’instar de tous les grands lacs alpins, celui d’Annecy possède des vannes à sa sortie pour réguler son niveau et le maintenir à une hauteur stable, la fameuse « cote 0,80 m », tout en assurant un débit suffisant au Thiou, la petite rivière en aval, déversoir naturel du lac vers le Fier. Imaginé en 1874 par le futur président de la République Sadi Carnot, le système n’a pourtant rien de sadi-que. Il s’agit simplement de faire monter ou baisser le lac en fonction des circonstances, par exemple éviter les inondations au printemps, et qu’il se vide trop en été. Relevées depuis fin juin, les vannes ne peuvent donc être tenues pour responsables du faible niveau actuel, comme l’a confirmé en octobre la préfecture de HauteSavoie, jusque-là muette comme une carpe.

eau ; d’autre part, il pose la question de la pertinence d’une cote fixe pour le lac. “Ne faudrait-il pas au contraire la faire fluctuer en fonction des besoins et des circonstances ?” interroge Thierry Billet. Une telle décision ne pouvant être prise que par l’Etat, l’eau a le temps de passer sous les ponts. Un siècle après la Première Guerre Mondiale, La bataille du Marn’age est loin d’être gagnée ! Joffre, reviens !

Même les décodeurs du journal Le Monde s’en sont mêlés ! Les vraies raisons de cette baisse historique sont à chercher du côté des conditions météo exceptionnelles dans un contexte de réchauffement climatique global. Point de vidange, mais un cocktail explosif de chaleur et d’ensoleillement prolongés, entraînant une intense évaporation. Des effets d’autant plus spectaculaires que le lac d’Annecy est alimenté par des petits cours d’eau euxmêmes particulièrement sensibles à la sécheresse. Si la situation se poursuit, le char à voile pourrait bien devenir le futur sport à la mode à Annecy ! Pas de quoi rassurer les acteurs économiques des rives du lac, comme les croisiéristes et les loueurs de bateaux, dont une partie du chiffre d’affaires s’est elle aussi évaporée. En revanche, cette fluctuation du niveau, le fameux « marnage », aurait des impacts positifs sur les roselières des espaces ripariens. Elles pourraient même être régénérées par leur séjour à l’air libre, souligne Damien Zanella, directeur environnement au Sila. Les oiseaux, les canards, les cygnes, ne seraient pas non plus affectés. Finalement ce bousin estival n’aurait-il pas été qu’une tempête dans un verre d’eau ? En fait, il aura eu deux mérites. Il aura d’abord permis de ne plus faire l’eau-truche face à l’impact du réchauffement sur la région, et de mettre en lumière la fragilité de l’approvisionnement en

42

décembre 18

© Pauline Lebeau

LA SÉCHERESSE A MIS L’EFFET AU LAC


L E B I E N -V I V R E A U TO U R D U L AC D’A N N E CY

DEUX NOUVEAUX PROGRAMMES DE GRANDE QUALITÉ

Un véritable confort de vie au cœur d’Annecy, à l’angle de la rue Paul Guiton et de l’avenue de la Plaine.

Au centre de la rue Paul Guiton, à quelques mètres des Galeries Lafayette. La quiétude d’un quartier résidentiel.

Agence MGM CONSTRUCTEUR - Avenue d’Albigny

T. 04 50 323 323

www.mgm-constructeur.com

©MGM -05/2018 - Crédit : Emergence - Document non contractuel.Illustration laisée à la libre interprétation de l’artiste.

À DÉCOUVRIR ABSOLUMENT


didier régnier

DIDIER RÉGNIER

" E V E R U O E H C R A "M

LES JEUNES GÉNÉRATIONS NE LE CONNAISSENT SANS DOUTE PAS. POUR LES QUADRAS ET PLUS, DIDIER RÉGNIER EST CELUI QUI, CHAQUE SAMEDI APRÈSMIDI, LES SCOTCHAIT, ÉMERVEILLÉS, DEVANT SES ÉMISSIONS D’AVENTURES ET SES REPORTAGES AUTOUR DU MONDE. L’INFATIGABLE GLOBE-TROTTER, RÉVÉLÉ EN 1978 PAR UN JEU MYTHIQUE, « LA COURSE AUTOUR DU MONDE », EST DEPUIS PEU RETIRÉ DE LA TÉLÉVISION. IL VIENT DE PUBLIER « TOUS LES BONHEURS DU MONDE », UNE SÉLECTION DE SES PLUS BELLES PHOTOS. Par Emmanuel Allait - Photos : Didier Régnier

I

l nous donne rendez-vous à La Clusaz, dans le chalet familial où il pose son sac chaque fois qu’il a besoin de faire une halte dans ses pérégrinations. C’est là qu’il se ressource, face à la chaîne des Aravis. Il a beau avoir 65 ans, il garde la passion du voyage chevillée au corps. Captivant, enthousiaste, modeste, il est capable de transporter son interlocuteur en quelques instants de l’Antarctique au désert du Namib, du Myanmar au Yukon, de La Havane à Cracovie. L’œil rieur, le sourire toujours au coin des lèvres, il jongle avec

44

décembre 18

les anecdotes, les rencontres, les récits, alternant le registre de l’émotion ou de l’humour. En fait, ce baroudeur impénitent n’a jamais cessé de voyager, que ce soit comme animateur, journaliste, rédacteur en chef, directeur de radio, ou passionné de photographie.

SUR LES TRACES D’UN JACK LONDON MAISON Une véritable vocation née lorsque, enfant, il était bercé par les histoires sur son grand-oncle Claude. Fasciné par

les Inuits au point de vivre avec eux, comme Paul-Emile Victor, il disparut lors d’une expédition en kayak dans la baie d’Hudson en 1955, à l’âge de 28 ans. “C’était mon Jack London, confesse-t-il, à la maison, j’avais les plus beaux récits d’aventures, pas besoin de livres !”. Mais il devra ronger son frein de longues années avant de concrétiser cette passion pour l’ailleurs, et en faire son métier. Pour l’heure, c’est détour obligatoire par la faculté de Droit de Metz, injonction paternelle oblige. “Un calvaire”, avouet-il. C’est une fois la licence décrochée,


Tout au nord du Brésil et aux frontières de l’Amazonie, le surprenant désert du Lançois, un univers de dunes et de vasques emplies d’eaux émeraude et turquoise.

Didier Régnier était l’invité du Grand Bivouac cette année à Albertville.

Odu N O R H C P O T IO Buréat de « La Course autourateur

La anim ance 2 (1978), Monde » sur Fr garmatha Sa en 1985, de « du « Grand Raid rest côté ve l’E direct de r ie m re (P » 88 mbreuses i que de no népalais) ains ce 2, mais enture sur Fran émissions d’av agazine le rter pour m po re d an gr i auss de radio », directeur chef et « Résistances »), rédacteur en (« Aventure FM yages-Découvertes » Vo chroniqueur « ramme » « C’est au prog on si is m l’é ns da r est aussi s, Didier Régnie pendant 18 an photographie. un passionné de

qu’il peut enfin entrer dans une école d’audiovisuel et se former à la réalisation de films. Le vrai tournant a pourtant lieu un peu plus tard, en 1978, avec sa victoire à « La Course autour du monde », un concours de reporter amateur lancé par Jacques Antoine sur Antenne 2. Envoyés pendant 5 mois autour du monde, les jeunes candidats, parmi lesquels Jérôme Bony et Philippe de Dieuleveult, devaient, chaque semaine, présenter un reportage devant un jury, composé notamment de Patrick Poivre d’Arvor et de Françoise Giroud.

“Le regard de mes parents sur moi a changé. Ce qui était une lubie est devenu un métier. Les choses s’emboîtaient, Elkabbach m’a aussitôt embauché. Mon désir de reconnaissance était satisfait.” Ses 40 ans de carrière à la télévision lui ont permis d’assouvir sa passion du terrain, son goût de la découverte, tout en faisant figure d’idéaliste en décalage avec le fonctionnement de cet univers. “Un ours généreux dans un monde de requins”, explique son ami de 30 ans, Stéphane Victor, fils de l’explorateur Paul-Emile Victor. Entier, sensible,

intègre, honnête, attentionné, il tranche en effet avec certains arrivistes du paf, dont les mesquineries lui ont parfois joué des tours. Eloigné du petit écran un peu contre son gré, il réfléchit à son prochain livre, un roman, et projette un voyage au Chili, “un des plus beaux pays du monde”. Pourquoi ne pas relancer « La course autour du monde » ? “Ce serait un flop”, assure-t-il. “C’était une autre époque, quand la découverte du monde suffisait pour bâtir une émission”. Il rit, “j’ai l’impression d’être un dinosaure quand je dis ça…”

décembre 18

45


didier régnier

Pêcheur avec une nasse : sur le lac Inle ( Myanmar - Birmanie) les pêcheurs perpétuent leur technique de pêche si originale.

Activmag  :  40  ans  d’aventures,  de  rencontres.  Et  au  final,  un  livre  avec  260  magnifiques photos, préfacé par Patrick  Poivre d’Arvor. Est-ce une forme de bilan nostalgique, pour couronner une vie  consacrée au voyage et au reportage ?  Didier  Régnier  :  Ce n’est pas un bilan, mais une pause, dans une vie qui a toujours été dans le mouvement, dans l’action. Une sorte d’arrêt sur images. J’avais accumulé des milliers de photos

au cours de mes tournages, et j’en ai fait un livre de rencontres, d’émotions, de bonnes adresses, de bons plans, toujours avec le souci d’être décalé par rapport aux incontournables du tourisme de masse. Le Nouveau Brunswick au lieu du Québec, les dunes blanches du nord-est brésilien au lieu de Rio, le Yukon, l’Antarctique par exemple. Aucune nostalgie dans ma démarche, juste l’envie de partager des coups de cœur.

Hoi An ( Vietnam centre) : sur la rivière au cœur de la vieille ville de Hoi An: une plongée dans le temps. www

46

décembre 18

Tu  conseilles  des  circuits  originaux,  qui  finalement  vont  être  encore  plus  fréquentés. N’est-ce pas paradoxal ?   C’est ambigu, j’en suis conscient. J’ai envie de partager, et en même temps je râle quand je vois les touristes entassés sur certains spots, comme Prague, Venise, Barcelone, Lisbonne. Ce sont de belles villes, mais où est l’intérêt du voyage, si on se retrouve entre touristes, déconnectés des autochtones ? Voyager ce n’est pas « faire tel ou tel pays » ; c’est se perdre dans la nature, fuir la foule, être déstabilisé, sortir de sa zone de confort, se mettre un peu en danger. Une recette toute simple, quand tu arrives dans un endroit surfréquenté, tu prends la première à droite. Et il n’y a plus personne. Les gens se concentrent trop dans les mêmes lieux. S’il  te  fallait  choisir  les  moments  qui  t’ont  procuré  les  émotions  les  plus  intenses pendant toutes ces années ? Il y en a tellement ! Le sauvetage des boat people en mer de Chine, avec Médecins du Monde par exemple. La chaloupe était prête à basculer tant elle était chargée. Quand ces gens montent sur ton bateau, quand ils comprennent qu’ils sont sauvés, ils te regardent avec une telle intensité… Ou encore cette rencontre extraordinaire avec le voisin de cellule de Nelson Mandela, qui avait cassé des cailloux à côté du futur président de l’Afrique du Sud. Et aussi la visite de S 21, le


Noël à LA MAISON ROUGE Maison Savoyarde de Qualité

A La Maison, les odeurs chaudes d’agrumes, de vin chaud, de cannelle et de chocolat sont de retour… Le compte à rebours est lancé ! Et on a pensé à tout pour les fêtes de fin d’année : week-end cocooning, invitations détente & gourmandises, coffrets soins & produits Cinq Mondes… Sans oublier les préparatifs pour le Réveillon du 31 décembre ! On s’occupe de tout pour une fin d’année inoubliable…

61, rue de la République - 73000 BARBERAZ - 04 79 600 500 www.chambery-hotel.fr


didier régnier

Cuba, sur le Malecon, chaque Cubain refait le monde en regardant le soleil disparaître à l’horizon.

centre de torture des Khmers rouges au Cambodge, avec mon guide, qui avait été lui-même torturé dans cet endroit.

Le « must » cubain : fumer des cigares en fabriquant…des cigares !

48

décembre 18

Dans  ton  livre,  on  voit  une  photo  de  toi  en  Afghanistan.  C’était  un  périple  complètement  insensé  peu  après  l’invasion soviétique… C’était une de mes expériences journalistiques les plus passionnantes. On était au début des années 80, avec Jérôme Bony, qui avait aussi fait La Course autour du monde. Jeunes journalistes idéalistes, nous étions révoltés par la présentation du conflit dans les médias français, qui ne passaient que les images des agences de presse soviétiques. On a voulu aider les résistants afghans en leur apportant des caméras pour qu’ils filment leurs combats. On a donc rejoint clandestinement leurs camps d’entraînement avec des caméras que nous avions nous-mêmes achetées. Bon, on a fini par être dénoncés, et obligés de partir avec nos cassettes dans des conditions rocambolesques, en se déguisant pour ne pas être arrêtés. Nos reportages sont passés dans la presse, et dans le JT de Christine Ockrent, sur Antenne 2. Pour la première fois, on a pu voir des images du front, commentées par les Afghans eux-mêmes. On a eu une autre vérité sur la guerre.


Noël chic

by Carré lumière Petite friture

Baobab Collection

La suspension Vertigo apporte légèreté tout en étant présente et habille votre intérieur en 140 cm et 200 cm

La bougie devient un véritable objet de décoration, toujours plus prestigieuse et raffinée et vous emmène vers de véritables voyages olfactifs

Ethnicraft

Table Circle, réalisée en chêne massif, élégante de forme circulaire pour une ambiance conviviale

Kartell

Lampadaire KABUKI de Ferruccio LAVIANI Design, innovation et fonctionnalité

Hay

About a chair de Hee Welling, lignes sobres, formes accueillantes et ergonomiques, pieds en chêne naturel ou teinté

Le Deun

Lampe Mega Magnifique objet lumineux de 123 cm de diamètre rayonnant grâce à ses 192 LED. Équipée d’un variateur intégré à la télécommande, elle diffuse une lumière à la fois directe et indirecte

6 rue de Montréal 74100 Ville-la-Grand +33 (0)4 50 83 48 30 16 bd. du Pré-Biollat 74200 Anthy-sur-Léman +33 (0)4 50 71 40 08

PETITE

FRITURE

philippecambetgraphiste -

Danny de Enrico Cesana, ce canapé présente un unique coussin d’assise synonyme de raffinement, différents coloris et dimensions

Photos non contractuelles

Calligaris


didier régnier

Antarctique : « Cimetière des icebergs », gigantesque entonnoir dans lequel les icebergs viennent s’échouer avant de fondre progressivement.

Tu as parcouru plus de 80 pays. A part  les rencontres dont tu viens de parler,  quels paysages t’ont le plus marqué ?  Difficile de faire un tri… Les plus grands vecteurs d’émotion sont pour moi les endroits où la nature t’écrase, lorsque tu te sens tout petit et vulnérable. En 1988, nous avons fait un direct depuis le camp de base de l’Everest. Tu es à 5000 mètres, et tu as encore près de 4000 mètres de montagne au-dessus de toi ! Je dirais aussi le cœur de la forêt amazonienne ou des déserts, l’Alaska… Et l’Antarctique ! Quelle violence et quelle beauté incroyable ! Depuis Ushuaia, il faut deux jours et demi de navigation. Tu es à l’extrémité de la terre, au bout du monde, et tu pars encore plus loin ! Soudain, tu aperçois le premier iceberg, la glace. Aucun habitat, aucune odeur, rien. Le silence absolu. La déstabilisation est totale. Je pense qu’il faut être bien dans sa tête pour supporter ça sans paniquer. Tu cites un proverbe touareg « le voyage  c’est  d’aller  de  soi  en  soi  en  passant  par  les  autres  ».  Qu’as-tu  appris  en  voyageant ?  Le voyage te confronte en fait à des raccourcis d’émotions. Voyager te fait prendre conscience que tu peux faire plus, que tu peux aller plus loin dans tes capacités, que tu peux supporter la faim,

50

décembre 18

la fatigue. Tu deviens plus tolérant, plus ouvert. Les voyages t’aident à relativiser, à mettre les choses en perspective. Pourtant,  plus  on  voyage,  et  plus  les  préjugés  restent  ancrés  dans  les  mentalités. Comment est-ce possible ?  J’ai du mal à le comprendre. On ne parle du monde que négativement… les dangers… la peur des autres. Même chez des gens qui n’ont jamais mis les pieds ailleurs. Du matin au soir, tu es conditionné par cette vision négative. Or l’ouverture aux autres, la rencontre, sont une chance. Le

métissage, c’est magnifique. Le mélange des opinions, des cultures est source d’enrichissement, d’épanouissement, pas de souffrances. Les  Français  n’ont  donc  aucune  raison  d’être pessimistes ?  La France est un des plus beaux pays du monde, un des plus nantis. On mange plus qu’il ne faut, on a de l’eau, on surconsomme, on part en week-end. Jouer aux malheureux dans ces conditions n’est pas très sérieux. Mais nous sommes formatés en permanence pour nous

Montgolfière sur les dunes : Namibie, survol matinal des dunes du désert du Naukluft.


Brésil, Amazonie, enfant Munduruku. Ces indiens résistent chaque jour aux multiples agressions du monde moderne et surtout aux projets d’implantation de gigantesques réservoirs et barrages.

décembre 18

51


didier régnier

U Bein Bridge (Birmanie). Le pont sacré des Birmans, construit en 1849, lieu de toutes les rêveries, et de toutes les promenades.

plaindre. Tu rentres de ton voyage, tu te mets devant un écran et on te fait croire que les Français sont les plus malheureux du monde. C’est aussi pour cette raison que j’ai voulu faire ce livre sur la beauté et la rencontre. J’avais envie de dire aux gens, “nourrissez-vous du beau, mettez-le dans votre sac. Et ça devrait vous aider à tenir jusqu’au prochain voyage”. Tu es un vrai optimiste ! Les peuples sont des machines à espérer. Je ne parle pas de ces nouveaux riches, en Russie, aux Emirats, dans les pays émergents, dont le comportement repose sur la possession, la richesse. Je parle des gens qui souffrent, et qui, pourtant, tissent tous les jours l’équilibre de la planète. Le monde tient avec eux ; ils te remontent le moral, et te font relativiser tes petits problèmes. Je suis bouleversé par le sourire de cette Malgache qui attend sous sa paillote le retour de son mari de la pêche. Je suis admiratif de ces populations qui vivent avec simplicité, avec difficulté, et qui dansent, chantent, te donnent un poulet ou un poisson alors que ça représente un mois de leur salaire. On est dans le vrai don de soi, sans faire de misérabilisme. Chaque fois, je me demande comment je peux répondre à cette gentillesse. Alors, quand un étranger, en France, me demande un service, j’essaie de l’aider. Une manière de rendre un tout petit peu de ce que j’ai reçu.

52

décembre 18

DIDIER REGNIER EN

3 TUBES :

On  s’était  dit  rendez-vous  dans  10 ans… Dans 10 ans, je ne serai ni assagi, ni inactif. J’aurai encore en moi, si ma santé le permet, cette soif d’ailleurs qui m’a transformé, éduqué, élevé, révolté, contenté. Je voyagerai encore pour trouver les ultimes réponses à mes ultimes questions, sur la planète et sur le sens de notre passage sur Terre.

J’irai au bout de mes rêves…  Mon rêve serait de retrouver les

personnes que j’ai aimées et qui ne sont plus, pour leur dire et leur montrer que je peux encore plus les aimer. On ne sait pas toujours voir la beauté des personnes que l’on a en face de soi, quand il est encore temps. Les temps changent…  Mon époque me convient. Ce n’était pas mieux avant. Il faut être en phase avec son temps, ne pas regretter hier ni avoir peur de demain.


nous construisons jusqu’au bout de vos rêves

nous construisons jusqu’au bout de vos rêves nnoouus s ccoonnssttrruui issoo nn ss jj uu ss qq uu ’ aa u bout de vos rêves n o u s c o n s t r u i s o n s j u s q u ’ auu bboouut t dde e v voos s r rê êv ve se s

UN PROGRAMME DE CHARME, UNE ARCHITECTURE MODERNE ET RAFFINÉE UN CHARME, UNE ARCHITECTURE MODERNE ET ET RAFFINÉE RAFFINÉE UNPROGRAMME PROGRAMMEDE DE CHARME, UNE ARCHITECTURE UN PROGRAMME DE MODERNE UN PROGRAMME DECHARME, CHARME,UNE UNEARCHITECTURE ARCHITECTUREMODERNE MODERNEET ETRAFFINÉE RAFFINÉE

Bénéficiant de toutes les commodités, Jardin Cardinal vous offre une belle opportunité résidentielle. Bénéficiant de toutes les commodités, Jardin Cardinal vous offre une belle opportunité résidentielle. Bénéficiant de toutes les commodités, s’ouvrent Jardin Cardinal vous offre une belle opportunité résidentielle. Du 22au les sur généreux balcons aux diverses expositions. Bénéficiant de toutes les commodités,s’ouvrent Jardin Cardinal vous offrebalcons une belle opportunité résidentielle. Du au44pièces, pièces, lesappartements appartements sur de de généreux aux diverses expositions. Du 2Intérieur au 4 pièces, les appartements s’ouvrent sur de généreux balcons aux diverses expositions. comme extérieur, les ont choisies pour vous vous apporter unconfort confortoptimum. optimum. Du 2Intérieur au 4 pièces, appartements s’ouvrent de généreux balcons aux diverses expositions. commeles extérieur, lesprestations prestations ont été étésur choisies pour apporter un Intérieur comme extérieur, les prestations ont été choisies pour vous apporter un confort optimum. Intérieur comme extérieur, les prestations ont été choisies pour vous apporter un confort optimum.

Agence d’Albigny Agence MGM MGM CONSTRUCTEUR CONSTRUCTEUR -- Avenue Avenue d’Albigny Agence MGM CONSTRUCTEUR Avenue d’Albigny Agence Agence MGM MGMCONSTRUCTEUR CONSTRUCTEUR--Avenue Avenued’Albigny d’Albigny

Tél. 323 Tél. 04 50 323 323 Tél. Tél. 04 50 323 323 Tél. 04 04 50 50 323 323 323 323 www.mgm-constructeur.com www.mgm-constructeur.com

www.mgm-constructeur.com www.mgm-constructeur.com www.mgm-constructeur.com

©MGM - PC- 04/2018- Crédit photos : E.Bergoend - Illustrations Emergence - Illustration laissée à la libre interprétation de l’artiste ©MGM - PC04/2018Crédit photosE.Bergoend : E.Bergoend - Illustrations Emergence - Illustration laissée à la libre interprétation l’artiste ©MGM -©MGM PC04/2018Crédit photos - Illustrations Emergence - Illustration laissée àlaissée la libre dede l’artiste - PC- 04/2018Crédit: photos : E.Bergoend - Illustrations Emergence - Illustration àinterprétation la libre interprétation de l’artiste ©MGM - PC- 04/2018- Crédit photos : E.Bergoend - Illustrations Emergence - Illustration laissée à la libre interprétation de l’artiste

LANCEMENT COMMERCIAL LANCEMENT COMMERCIAL LANCEMENT COMMERCIAL LANCEMENT LANCEMENTCOMMERCIAL COMMERCIAL


SHOPPING

74

Thomas Rabe

ARISTIDE

HAUTE PARFUMERIE

SQUARE ARISTIDE BRIAND THONON-LES-BAINS - 04 50 70 12 10 Gravure sur flacon. Ateliers en présence des créateurs du 30 novembre au 20 décembre. Evènements : voir le calendrier de Noël sur www.parfumerie-aristide.com

Les Compositions Parfumées, Collection Lalique.

IDÉE E AU S

CAD

X

Ouvert tous les jours. Nocturnes les 14 et 21 décembre. Ouvert les dimanches 16 et 23 et lundi 24 décembre.

GÉRARD OLIVIER 24 RUE VAUGELAS ANNECY

2 RUE DE BOIGNE CHAMBÉRY

15 RUE DE SAULT GRENOBLE

MICHÈLE Prêt-à-porter du 38 au 56 Foulards, sacs et accessoires 31 RUE DU COMMERCE - SALLANCHES 04 50 58 12 74 Pulls, tee-shirts, pantalons, vestes, parkas & doudounes... DES MARQUES, DU CHOIX, DE LA QUALITÉ ! Du lundi après-midi au samedi 9h30-12h et 14h30-19h

www.gerard-olivier.com

Panamajacks

IDDÉEAEUSX

Marque

CA

MILLANIMO Créateur d’histoires d’Amour 54 RUE DES ROSEAUX - EPAGNY 04 50 22 30 75 Votre animalerie vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année. Retrouvez nous sur www.millanimo.com

ESX IDDEÉAU CA

Jei’s

INTERIEUR ALTITUDE

54

STYLE MODE

Déco design - Antiquités Luminaires - Mobilier ROUTE D’ANNECY THÔNES - 04 50 02 15 56

Prêt-à-porter Masculin - Féminin 64 ROUTE D’ANNECY PRINGY - 04 50 09 78 99

Et découvrez aussi notre espace feu : poêles et cheminées

Dario Beltran, Meyer, Monté Carlo...

www.interieur-altitude.com

Aventures des Toiles, Betty Barclay, Lauren Vidal...

décembre 18


73 NUDE Prêt-à-porter 1 RUE DE LA TRÉSORERIE (au bout de la rue Juiverie) CHAMBERY - 04 79 84 20 19 Charlie Joe Majestic, Set, Jean’s Five, Quiet, Absolut Cashmere Foulards Stori Atippic Chaussures Little la Suite Sacs Herbert Frère et Soeur

ENIREVES Prêt-à-porter & accessoires de mode Sacs & bijoux Créateurs

Serge Lutens Parfums

12 RUE DE BOIGNE - CHAMBÉRY 09 87 31 53 26

PARFUMERIE MAURICE Five

S IDADÉEEAUX

Cultivez l’élégance en restant « unique »

11 RUE DE BOIGNE CHAMBERY 04 79 33 04 35

C

IDADÉEEAUSX C

LE DRESSIN’G Prêt-à-porter féminin 12 RUE DE BOIGNE BASSENS 04 79 85 95 39

CARTE CADEAU

vous souhaite d’excellentes fêtes...

Proposée par l’Office de Tourisme Intercommunal d’Aix-les-Bains Riviera des Alpes. En vente à l’accueil.

Fracomina Relish Oakwood Impérial Sand Coachella ...

Carte cadeau utilisable comme bon d’achat dans les points de vente de l’Office de tourisme d’Aix-les-Bains Riviera des Alpes. boutique.aixlesbains-rivieradesalpes.com

Fracomina


SHOPPING

rumilly JOLIES BABIOLES Déco et articles pour la maison Idées cadeaux 22 RUE D’HAUTEVILLE - RUMILLY 04 50 68 41 76 Bloomingville, House Doctor, Hübsch, Madam Stoltz, Umbra, Sophie Janière, Bougies La Française, Sirius...

Beaumont Amsterdam

www.joliesbabioles.fr

Voodoo

IKÔNES

PASQUALINI

Prêt-à-porter féminin - Chaussures & Accessoires 2-4 RUE CENTRALE - RUMILLY - 04 50 68 41 76

Prêt-à-porter - Sportwear - Accessoires -Bijoux Homme & Femme 25 PLACE DE L’HÔTEL DE VILLE RUMILLY - 04 50 01 03 02

Prêt-à-porter : La Fée Maraboutée, Le Petit Baigneur, So Soon, Et Compagnie, Lauren Vidal, Street One, Freeman T.Porter...

Pour Femme : Mado et les autres, Cecil, Diane Laury, Brandtex, Canasport, Imperial...

Chaussures : NeroGiardini, Gadea, Reqin’s....

Pour Homme : Lee Cooper, S. Oliver, Calamar, Delahaye, sous-vêtements Eminence

IDDÉEAEUSX CA

CHAUSSURES MASSON Chaussures Homme - Femme - Enfant 11 RUE RENÉ CASSIN RUMILLY - 04 50 02 21 56 Nous chaussons toute la famille ! Accessoires Maroquinerie Bagagerie Conseil & choix de qualité

S IDADÉEEAUX C

CISALINE Atelier-Boutique Cisaline 11 RUE FILATERIE RUMILLY - 06 88 29 11 92 Créations sur-mesure bijoux fantaisie, chapeaux, noeuds papillon, bretelles. A découvrir aussi à Art’Loc’Hall 6-8 fbg des Annonciades à Annecy. www.cisaline.com

56

décembre 18

LE JARDIN M’A DIT Olivier O’Connor - Fleuriste 43 RUE DE MONTPELAZ RUMILLY - 04 50 01 63 95 Pour un Noël très branché, nos coups de coeur ! Fleurs de saison, bouquets à thème et objets éphémères. www.jardin-madit.com


ANNECY passage gruffaz Fracomina

BLOSSØM CONCEPT STORE Concept Store 4 PASSAGE GRUFFAZ ANNECY - 04 50 51 59 53 Découvrez un espace qui mêle, décoration, art de vivre et salon de tatouage. Meraki, PF Candle Co, Wouf, Félicie aussi, Virginie Bierman, Keith Brymer Jones... Visitez notre e-shop sur : blossomcstore.com

ESX IDDEÉAU CA

SYLVIE THIRIEZ Prêt-à-porter 2 PASSAGE GRUFFAZ - ANNECY - 04 50 51 05 39

Linge de maison - Accessoires 4 PASSAGE GRUFFAZ ANNECY 04 50 44 83 15

Fracomina, Relish, Gaudì, Rinascimento, Artigli, Poissons Blancs, Les P’tites Bombes…

Linge de nuit - Eponge Décoration - Lingerie de nuit

CHARMED

Chaussures & Accessoires : Relish, Gaudì Chaussures, Les P’tites Bombes… Horaires d’ouverture : Du mardi au samedi de 10h00 à 19h00

www.charmed-annecy.fr

LILIBROOKS

Laurence Bras

Bijoux de créateurs & accessoires 2 PASSAGE GRUFFAZ ANNECY - 04 50 51 16 31 Femme : Ciclon, Ketty M., Déesse aux mains nues, ... Homme : D’Oz, ArtSana, Nomad... Shabada

LE PATIO Prêt-à-porter 4 PASSAGE GRUFFAZ - ANNECY 04 50 45 18 48 Hartford, MKT, IKKS, Chloé Stora... Joaillerie Perry de la Rosa Lingerie La Nouvelle Prochainement un nouvel espace chaussures

IDÉE E AU S

CAD

X

NARCISO Décoration d’Intérieur et Ameublement 2 PASSAGE GRUFFAZ - ANNECY 04 50 19 72 76 Etudes et projets d’agencement d’intérieur Secto Design, Triss, Angel des Montagnes, Ligne Pure, Pomax, Tolix... www.narcisodecoration.com


AUX BONHEURS DE SOPHIE Bijoux de créateurs, Pierres semi-précieuses, Accessoires de mode

DIVINES Petits matériels de beauté & accessoires de mode 105 RUE PERRINE - LA ROCHE-SUR-FORON 09 86 58 05 91

Sophie vous accueille du mardi au samedi, de 10h à 12h et de 15h à 18h, face au nouvel espace de coworking.

© Camille Charlier La Clicographe

78 RUE DE SILENCE LA ROCHE-SUR-FORON 04 50 97 24 60

IDDÉEAEUSX CA

Grand choix de bijoux fantaisie, de sacs, pochettes et tous vos accessoires de mode. Pour vous ou pour offrir. Sophie des Bonheurs

MADEMOISELLE PERRINE Concept Store 91 RUE PERRINE - LA ROCHE-SUR-FORON 09 62 56 48 77 Idées cadeaux et déco de Designers et Créateurs Français : Marcel & Lily, Lothantique, Reine Mère, Moulin Roty Créateurs Locaux : Bijoux Guizou, Le Loup sort du Bois, P’tit Bout de Fil... ptitboutdefil.com

SHOPPING la roche-sur-foron

58

DECORATION MOBILIER LINGE DE MAISON DECORATION||||MOBILIER MOBILIER||||LINGE LINGEDE DEMAISON MAISON DECORATION DECORATION MOBILIER LINGE DE MAISON DECORATION | MOBILIER | LINGE DE MAISON DECORATION | MOBILIER | LINGE DE MAISON DECORATION | MOBILIER | LINGE DE MAISON DECORATION |MOBILIER MOBILIER ||||LINGE DE MAISON 69 Faubourg Saint-Martin 74800 La Roche sur Foron 04 50 03 27 24 DECORATION | LINGE DE MAISON 69 Faubourg Saint-Martin 74800 La|Saint-Martin Roche sur| Foron Foron 04 50 27 Faubourg Saint-Martin ||||69 74800 La Roche sur 04 03 27 24 Faubourg Roche Foron |24 04 50 03 27 24 69 Faubourg Saint-Martin 74800 La Roche sur Foron |03 04 50 03 27 24 6969 Faubourg Saint-Martin | 74800 La Roche sur Foron |74800 04 50La 2750 24sur |03 www.projection-interieur.com 69 Faubourg Saint-Martin | 74800 La Roche sur Foron | 04 50 03 27 24 DECORATION | MOBILIER | LINGE DE MAISON DECORATION | MOBILIER | LINGE DE MAISON 69 Faubourg Saint-Martin | 74800 La Roche sur Foron | 04 50 03 27 24 69 Faubourg Saint-Martin | 74800 La Roche sur Foron | 04 50 03 27 24 69 Faubourg Faubourg Saint-Martin| |74800 74800LaLaRoche Rochesur surForon Foron | 04 décembre 18Saint-Martin 69 | 04 5050 0303 2727 2424 69 69Faubourg FaubourgSaint-Martin Saint-Martin||74800 74800La LaRoche Rochesur surForon Foron||04 0450 5003 0327 2724 24

ProjectionIntérieure_dec18.indd 1

28/11/2018 14:22


DOSSIER

Noël son conte est bon !

« TIENS TIENS, UN DOSSIER NOËL DANS UN NUMÉRO DE DÉCEMBRE… INCROYABLEMENT AUDACIEUSE CETTE ÉQUIPE D’ACTIVMAG ! », VOUS DITES-VOUS. MAIS VOUS LE SAVEZ, ON N’EST PAS DU GENRE CONTES DE FÉE, ÇA NE NOUS FERAIT PAS MARRER. LA FÉERIE, LES BONS SENTIMENTS, C’EST DÉGOULINANT, LES PLANS QUI SE DÉROULENT SANS ACCROC, PAS BIDONNANT. NOUS, ON AIME LA BÛCHE QUAND ELLE EST CRAMÉE, LE PÈRE NOËL QUAND IL EST REMONTÉ, LES BOULES QUI DÉROUILLENT ET LES GOSSES PRÊTS À SE SYNDIQUER. PARCE QUE LES FÊTES, C’EST AUSSI QUAND ELLES SENTENT LE SAPIN QU’ON LES TROUVE CHOUETTES !


lettre ouverte

& E D N O M DU E R R A V A N DE VOUS QUI VOUS PLANQUEZ UN BON QUART DE L’ANNÉE, AU BAS MOT, DERRIÈRE MON IMAGE OPULENTE POUR ENTERRER, BIEN PROFOND, TOUS VOS PRINCIPES ÉDUCATIFS ET EN PROFITEZ POUR DÉTERRER, SANS COMPLEXES, LA SACROSAINTE HACHE DU BON VIEUX CHANTAGE… Par Gaëlle Tagliabue

60

décembre 18

ous qui déployez pléthore d’idées farfelues pour me faire porter petites lunettes à la John Lennon, pilosité taille ZZ Top et autres fanfreluches inspirées du douteux empire en rouge et blanc - question pour un champion : top ! Mot composé se terminant par la lettre A et usant de l’allitération CO, sans même se défendre de faire référence à une fameuse plante servant de principe actif à une poudre oh combien aussi tristement célèbre et dont toute ressemblance avec de la farine serait totalement fortuite, celui-ci désigne une boisson énergétique aux propriétés outrageusement sucrées servant à l’occasion de débouche évier, et de bouchon de gastro, je suis, je suis… Alors pour ceux qui n’auraient pas trouvé la réponse, il est urgent d’arrêter la méditation et l’auto-hypnose et de se réveiller rapido les neurones. Prescription : mots fléchés force 1 tous les jours pendant 6 mois, puis augmenter progressivement la dose jusqu’à s’attaquer au Sudoku. Vous qui pensez sincèrement faire croire à vos chérubins que je me tape en moins de 6 heures plus de 40 000 km d’Est en Ouest, puis du Nord au Sud, sans compter escales, pauses pipi, aléas climatiques et arrêts fréquents pour cause de livraison express dans quelques centaines de millions de chaumières, abritant les quelque 2 à 3 milliards, à la louche (pardonnez mon approximation, je ne reçois pas les chiffres de l’INSEE en temps réel), d’enfants que compte la planète… Vous qui me dupliquez à l’envi pour me faire apparaître sous toutes les coutures, tailles, corpulences et me postez à tous les coins de rues, halles de centres commerciaux, fêtes d’entreprises et autres réjouissances de fin d’année, obligeant, presque sous la contrainte, vos enfants à déposer leurs baveuses intentions sur les joues rougeaudes de parfaits inconnus… Vous qui me faites dévaler pistes de ski, sommets de clochers, montagnes russes dans une escalade aux expérimentations les plus improbables pour rendre ma venue toujours plus spectaculaire alors que vous me vendiez deux jours plus tôt comme un consommable en circuit-court… Vous qui me consacrez chansons mielleuses, vaudevilles potaches et autres contes cinématographiques à la frontière du consternant… Stop, la hotte est pleine ! C’en est trop, j’en ai ras-la-botte. Que ce soit dit : si vous voulez encore caresser l’espoir que je vienne sauver les trois derniers mois chaotiques de votre année auprès de vos crédules têtes blondes, frisées et à taches de rousseur, il va falloir, cette fois, mettre un peu la main au tonneau. Oubliez le verre de lait et remplacez-le par une fiole de génép’ (Chartreuse, Absinthe et Saké feront l’affaire selon les us et usages de chacun). Troquez les petits gâteaux secs qui m’ont valu l’année dernière un bridge et une semaine de laxatifs et mitonnez vos petits plats favoris. Suggestions de recettes (à retrouver dans vos Activmag de novembre 2017, avril et octobre 2018) : Carré d’agneau confit aux figues, Filet de veau Strogonoff à la Vodka, Fondue de bœuf au vin blanc… Les 3 combinés feront l’affaire. Les papillotes, on oublie ! Overdose ! On pense aux cerises au kirsch, et autres joyeusetés. De belles joues rebondies, des naseaux couperosés et un ventre gonflé à l’hélium, ça ne tombe pas du ciel : ça se mérite et s’entretient, figurez-vous. Et si vous pouviez laisser un petit billet dans ma chaussette, c’est pour les lutins. Je sens poindre la grogne à l’atelier aussi. Et une grève l’année prochaine serait malvenue, non ? J’dis ça… A bon entendeur ! Le Père Noël

Création Activmag -© olly

s t n e r a Chers p V


1414Place +334 4505051517979 PlaceNotre Notre Dame Dame ANNECY ANNECY +33 1010 www.artiste-joaillier.com www.artiste-joaillier.com


ras la hotte !

«

Primo, ce n’est pas MON cabinet de conseil, deuxio, il me semblait intéressant de prendre du recul sur tes habitudes de travail et de te remettre un peu en question, non ? - Ouais… Tu pensais surtout que j’entendrais chez eux ce que je n’écoute plus chez toi, mais peu importe… Je débarque là-bas, on se met autour d’une table, ils m’offrent un thé vert bio et des sablés au quinoa, se présentent, c’est sympa, et m’expliquent, avec tout un tas de mots en -ing, que les choses changent, qu’il ne faut pas que je sois à la traîne, Oh Oh Oh - Rhaa, c’est fatigant ce tic ! - qu’ils ont fait un audit de ma société et qu’ils ont plein d’idées. Pour me les exposer, ils m’ont trimballé toute la journée d’atelier en atelier, des oueurchopes comme ils disent… - Work-shops. - Si tu veux. Ça commence par un petit gars en costume tellement étroit que je rentre mon ventre par solidarité. Il me parle rentabilité. D’après lui, les lutins sont beaucoup trop nombreux, trop syndiqués et leur charge de travail ne justifie par une embauche à l’année… Il parle délocalisation, robotisation des chaînes de production de jouets, ouverture de capital et actionnariat, m’assomme de chiffres et de tableaux excel avant de me refiler à sa copine de la com’. Son truc à elle, c’est mon image. Elle voudrait que je sois en cohérence avec toutes les tendances possibles et imaginables : qu’on fabrique les jouets à la main, de manière éthique et responsable - pas sûr qu’elle se soit rencardée auprès de son copain tout serré - ; que je libère les rennes, parce que les

gosses sont « hypeeeer sensibilisés » à la cause animale ; mais que je ne les remplace pas par n’importe quoi, parce qu’entre la pollution atmosphérique et le prix des carburants : « un moteur, c’est no way, quoi ! », d’ailleurs, elle a eu une illumination et m’a vu en char à voile… - Mais non ! pouffe Mère Noël sous sa couette. - Mais je dois surtout commencer par perdre du poids… Range-moi vite ce sourire vainqueur, veux-tu ! Puis, couper ma barbe et mes cheveux beaucoup plus courts, changer de tailleur et envisager une autre couleur, bref « bousculer les codes et les traditions ». - Mais la tradition, c’est ton fonds de commerce ! - Peut-être, mais « c’est soooooo XXème siècle ! Au jour d’aujourd’hui, il faut se démarquer, étonner, faire le buzz ». Alors elle m’a laissé entre les mains d’un blogueur mode - je te passe les essayages hiver 2018-2019, le cuir, le carreau, le satiné et le poncho, Oh Oh Oh, rhaa, ça recommence ! -, puis d’une influenceuse - je ne savais même pas que c’était un métier - qui m’a suggéré de tweeter une ou deux conneries à propos de Trump ou Macron, de prendre des selfies avec des chatons, de trouver quelques amitiés people bien placées, George Clooney, Thomas Pesquet, mais surtout, surtout… de m’afficher avec une femme beaucoup moins… expérimentée… - Pfff, je ne suis même pas étonnée. Bref, tu en tires quand même bien quelque chose de positif de cette journée ? - Oui, une règle de bon sens : la prochaine fois que tu auras une idée, je me rappellerai de ne pas t’écouter ».

TOTALEMENT HARASSÉ, LE PÈRE NOËL LAISSE ENFIN SON CORPS FOURBU TOMBER SUR LE LIT CONJUGAL. « DURE JOURNÉE ? » MARMONNE MADAME. EN GUISE DE RÉPONSE, L’HOMME EN PYJAMA ROUGE LAISSE D’ABORD ÉCHAPPER UN PROFOND ET BRUYANT SOUPIR. « J’AI RENCONTRÉ, COMME TU EN AVAIS EU L’IDÉE, L’ÉQUIPE DE TON CABINET DE CONSEIL EN STRATÉGIE, TU SAIS, LES P’TITS JEUNES LÀ... » Par Mélanie Marullaz

62

décembre 18

Création Activmag - © honored

e s u a l C a t n a S DE STYLE


1 soin visage Eclat de Givre té 25min (45E) ache

=

s

1 modelage du do 20 min

OFFERT

*

RE E RT U OU Vov embre 2018 le 26 N

itif Un modelage intu té he 30 min (30E) ac

=

tagnes 1 baume des mone ud tit Al Pure rps) 15ml (visage et co Institut de Beauté 2 Rte du Mont-Lachat 74230 Les Villards-sur-Thônes 07 68 35 47 93 lartdevivre.institut@hotmail.com @institutlartdevivre

* OFFERT

9, qu’au 31 janvier 201 * Offre valable jus stocks dans la limite des les et places disponib

lundi L'art de vivre.indd 1

01/12/2018 01:58

Mega Hair’s COIFFEUR COLORISTE VISAGISTE FEMME HOMME ENFANT

L’art et la manière pour obtenir les plus beaux cheveux grâce aux produits naturels, colorations et soins.

Maryline, Nelly & Marine vous coiffent aussi les dimanche 23 et lundi 24 décembre et les dimanche 30 et lundi 31 décembre !

57 rue Macornet - 04 79 33 53 10 - C H A M B E RY Ouvert du mardi au samedi de 9h à 18h non-stop

Mega Hairs.indd 5

01/12/2018 01:59


c'est les boules !

Le vilain sapin C PETIT

JE SUIS UN SAPIN. ENFIN ON DEVRAIT PLUTÔT DIRE UN « SAPINOUNET » CAR JE SUIS HAUT COMME 3 POMMES DE PIN, MALINGRE, AVEC DE PETITES BRANCHES MOCHES. UN LOOK DE FOUGÈRE ANOREXIQUE. J’AI POUSSÉ DANS UN SOUSBOIS SANS SOLEIL, AVEC MES RACINES SUR DU ROCHER. NON, PAS LE BEAU SAPIN ROI DES FORÊTS ! ET JE DOIS DIRE QUE FINALEMENT, CE SOIR, C’EST PRÉFÉRABLE (DU CANADA)… ! Par Frédéric Charpentier

ar bizarrement me voilà aujourd’hui dans cette vente d’arbres de Noël au Palais Bourbon - où règnent nos députés - au milieu de con(i)frères autrement plus fournis et aguicheurs que moi ! On dirait une PME au milieu du CAC40 !

MES HEURES & MES AIGUILLES SONT COMPTÉES ! Nous sommes le 24 décembre, quel va être mon destin ? Chaque fois que le patron passe devant moi, je lis dans ses yeux que je suis vilain et qu’il désespère de me vendre. Tant mieux ! Moi, ça ne m’intéresse pas d’aller faire le guignol dans un salon, enguirlandé comme Michou… J’aurais vraiment trop les boules ! Je vois d’ici venir l’arnaque : on me fera les yeux doux pendant 3 jours, on m’habillera en star avec paillettes, étoiles, lumignons, papillotes, et puis hop, comme Hulot chez LREM, le 27, je me retrouverai en kit, option petit bois dans la cheminée ! Mes collègues eux, les fats, gavés à l’humus multivitaminé, ils sont heureux ! Le bling-bling, ils ont été élevés pour ça ! Alors ils se gaussent, élancés et superbes dans leur livrée d’aiguilles bien vertes ! Sauf qu’ils ne connaissent pas la suite ! Car leur seule culture, c’est celle du pépiniériste qui leur a bourré le tronc. Moi, j’ai été élevé à la dure, mais libre. Et mes potes les oiseaux me rapportaient les potins du monde : je suis informé de l’issue de la soirée. Tiens, à l’instant, il y en a un joliment branché qui part en talons aiguilles chez un certain Georges T. se faire masser les plantes des racines… ? Avant lui, j’en ai vu un touffu embarqué par Alexandre B., le seul sapin d’entre nous qui va sûrement finir plaqué au sol, des traces de matraque sur la cime. Même Jean-Luc M. s’est déplacé apparemment calmé depuis qu’il s’est fait passer un savon par sa ville -, il en a choisi un gros, de quoi faire des planches, ça peut servir pour la suite de sa carrière. Il n’y a qu’Emmanuel M. que je n’ai pas vu, il a dû traverser la rue à la recherche d’un bouleau…

LE SOIR TOMBE ET LA MESSE (DE NOËL) SERA BIENTÔT DITE. Droit dans mon pot, j’attends la sentence. Les voitures avec chauffeur sont parties. Je sens que ça va chauffer pour moi. Un homme maigre entre avec hésitation dans la boutique. Il s’approche de moi et me sourit. Dans un mauvais français, il demande mon prix. Le vendeur hésite, puis le confondant avec Yannick Jadot (pas celui de la rade de Genève), me voilà bradé pour 1 euro symbolique et transporté en vélo à travers les rues de la capitale. Curieuse destination, nous nous approchons de ce qui ressemble à un village de cabanes, petites et biscornues. Mon nouvel ami pousse une porte en carton, des enfants crient de joie en me voyant débarquer. Je ne comprends pas leur langue, mais je lis du plaisir dans leurs yeux ! La maman m’accueille, me caresse et m’installe délicatement au centre de cette maison de poupée. J’aime l’humanité et la chaleur de ce lieu. Je sais que je vais passer un bon Noël… Je suis à ma place : entre déracinés, on se comprend !

64

décembre 18


coni-rêve

r a t s A is E!

N G R BO

Par Magali Buy

J

e n’avais jamais connu de vrai foyer et j’avais hâte… Pourvu qu’ils me gardent le plus longtemps possible ! Je portais une robe rouge clinquante à paillettes pour briller et faire bonne impression, force est de constater que j’ai eu raison, je n’ai pas bougé. Depuis, chaque année, à l’époque de Noël, on sort les vieilles boîtes de souvenirs, on souffle la poussière, sonnez le tocsin, ça sent l’sapin ! J’adore ce moment où je garde un œil sur tout, je suis super excitée, mais je reste sage, droite et sans bouger, pas bien envie de me faire enguirlander. Mais quand vient l’heure de réveillonner, là, j’exulte !

LABEL, NUIT DE NOËL ! Je suis toujours avec le grand Norman, fier et un peu hautain, il est fan de sujets épineux, fait son malin et n’aime pas qu’on lui marche sur la tête, je dirai même qu’en général, ça ne le branche pas du tout ! Mais avec moi, c’est différent. Il n’a pas vraiment le choix, il se laisse faire et ne résiste pas, je domine et j’adore ça ! Tout proche de nous, complètement allumé et bi-polaire, c’est Guy Land. Il passe son temps à faire des clins d’œil, une fois à gauche, une fois à droite, soit il a les boules, soit il ne les a pas, dur de garder le fil. Electrique, l’ambiance !

66

décembre 18

ENTRÉE EN MATIÈRE Bien installé et chacun à son poste, 13 à table, les hostilités peuvent commencer. Aux premières loges, je jubile d’avance. Comme tous les ans, mamie a du insister pour passer derrière les fourneaux ! La voilà qui arrive, go les escarres, go ! Tout le monde le sait, elle est un peu blette et plutôt gratinée. Heureusement, j’mange pas de ce pain-là, eux, pas le choix, ils vont encore avoir le foie gras. Mais l’heure est à la fête, ils préfèrent glousser à gorge déployée que de s’en gaver, tout le monde mange, boit et rit aux éclats, moi j’attends la Cène qui tue, quand soudain, la bande des 13, dessert…

MINUIT CRÉTIN Enfin !!!! Ça s’agite en bout de table, HOUUUUUU y’a du piquant !!! “T’as trop serré la ceinture et t’as les fruits confits pour être aussi désagréable ? T’as le cœur et les marrons glacés ? Tu mets vraiment le paquet cette année, t’es pas un cadeau !” Ça y est, Ange et Luce remettent le couvert et commencent à nous chanter la messe. A chaque fois qu’il est l’heure de donner vie à la crèche, c’est toujours le règlement de conte, ils courent ils courent la fourrer !! AAAAhhhh si seulement je pouvais rigoler… Mais non… à l’autre bout, ça embraye. Dès qu’on parle grelots, Papi yoyotte et commence à s’frotter la tête en chantant tombe la neige, il ne viendra pas ce soir… pas franchement salvateur ! Tous les gosses pleurent ! Maman intervient, papi lève la cane, mamie brûle un cierge, papa s’emmêle, Norman tremble, Guy pète un câble, maman crie DOUX JESUS MARIE JOSEPHHHHH et roule maboule, je m’accroche aux branches et je tooooombe !!!!!! Complètement con s’telle action ! Jingle bêle, l’étoile déneige…

© inarik

C’ÉTAIT IL Y A 15 ANS ET POURTANT, JE M’EN SOUVIENS COMME SI C’ÉTAIT HIER. J’ÉTAIS BIEN ALIGNÉE À CÔTÉ DES AUTRES, SUR MON 31, PAS BIEN DIFFÉRENTE DES COPINES, MAIS SUFFISAMMENT POUR SORTIR DU LOT. C’EST D’ABORD ELLE QUI A TENDU LA MAIN POUR REGARDER TOUTES MES COUTURES, PUIS LUI, ET HOP, FEU FLAMME !


La magie des Fêtes est ici...

Crédits photographiques : © Adobestock.

Découvrez nos MENUS DE FÊTES et nos COFFRETS CADEAUX

HÔTEL

R E S TA U R A N T S

• S PA

• CASINO

CENTRE DE CONGRÈS

I M P É R I A L PA L A C E A N N E C Y - T é l . + 3 3 ( 0 ) 4 5 0 0 9 3 0 0 0 i n f o @ i m p e r i a l p a l a c e . f r - w w w. h o t e l - i m p e r i a l p a l a c e . f r


hors j

ÇA Y EST, J’AI MIS MON PLUS BEAU PULL TÊTE DE RENNE QUI GRATTE, MES BOUCLES D’OREILLES EN FORME DE SAPIN QUI CLIGNOTENT ET JE SUIS À DEUX DOIGTS D’ENROULER MA TÊTE DANS UNE GUIRLANDE LUMINEUSE… CETTE ANNÉE, J’INVITE MA FAMILLE POUR LE RÉVEILLON ET NIVEAU TIMING, C’EST CHAUD PATATE PARCE QUE C’EST LA HOTTE SAISON POUR MOI ! MAIS ÇA Y EST, JE SUIS PRÊTE, J’AI TOUT FAIT COMME IL FAUT POUR NE PAS FINIR LA SOIRÉE LES NERFS EN BOULE…

Un nerf Par Céline Leclaire

C

omme c’est l’occasion qui fait le marron, j’ai fait une choucroute. Ben oui, quand on s’y prend le jour même, on n’a pas vraiment envie de se farcir une dinde… Bon, ok, il n’y en avait plus. J’ai pris des moules aussi, pénurie d’huîtres. Et puis… j’aime pas les huîtres. Bon, certes, j’aime pas les moules, non plus… Pour le dessert, j’ai fait une tarte, ça vous en bûche un coin, non ? Il faudra penser aussi à freiner toute la family sur la boisson : celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas… Donc autant dire, que chez moi, c’est Théo, mon neveu de 8 ans, qui prendra le volant. Pour la déco, j’ai fait sobre. Un sapin mi kevlar-mi plastique, fixé au sol dans une chape de béton armé… sans déco. Sobre, j’ai dit… Et puis, c’est histoire de mater le matou, qui se prend chaque Noël pour Spider-Man, Batman et Black Panther réunis à la conquête d’un pays marvelous et chatoyant de mille lumières. Chat fout les boules, je sais. Mais au moins, il ne miaoufte plus. J’espère que cette année, on ne m’offrira pas une paire de testicules anti-stress en plastique, des chaussons en forme de pieds de hobbit ou une poupée gonflable Pamela Anderson (tout ceci existe, oui… vus de mes yeux vus). Des fois, j’ai l’impression que mes frères s’inspirent d’une liste Topito « Les pires cadeaux de l’univers ». Je ne balancerai pas le nom de celui qui est finalement reparti avec

68

décembre 18

la poupée gonflable Noël dernier… Maman ne s’en remettrait pas… Pour la musique, j’ai préparé des compils de Mariah Carey. Mieux vaut prévenir que périr en écoutant pour la 15ème fois la version remixée de Petit Caca Noël de Martin, mon petit neveu de 5 ans ou celle fort bien interprétée par sa cousine Lou-Ann, fan de Stromae, de « Où t’es Papa Noël ? Où t’es ? ». J’ai aussi coupé la télé pour ma mère : Jean-Pierre Pernaut, elle est tellement fan qu’une journée sans lui, c’est un peu comme un repas de Noël sans dinde… Oups. Elle n’va pas être déçue. (J’espère que vous avez vu le jeu de mots subtilement placé « Jean-Pierre Pernaut, elle… », ça marche aussi avec sa femme, ceci dit…). J’ai bien prévenu mon chéri de faire attention à ses cadeaux surprises. L’année dernière, je lui avais demandé une jolie clé USB de 128 gigabits. Il m’a bien offert une clé, mais avec 128 clichés de son pénis... En gros plan. J’ai beaucoup ri. Mon père nettement moins quand il a voulu installer la clé sur son ordinateur pour y glisser les photos du réveillon… Bon tout est prêt. Je ne comprends pas, il est 21h, ils devraient tous être déjà là. Mince, j’entends les six rennes de police, si ça se trouve, c’est pour eux… Mes yeux virent net sur le téléphone… Ah, mais non, c’est pas vrai !!! On est le 23, quelle cloche…

© gpointstudio

E L L I M A F E D


VOTRE CONCEPT STORE ANNÉCIEN MOBILIER & DÉCORATION

Et retrouvez aussi nos marques coups de coeur

Rond-point Géant Casino, 84 Boulevard Costa de Beauregard - Seynod, 74600 Annecy

Du lundi au samedi, 10h-19h non-stop I 04 58 10 08 20

Nouveau site, nouveau look

www.zago-store.com

et bien plus encore. .


la théorie du complot

J’AVAIS LE DOUTE, MAIS LÀ, J’AI LE SEUM ! MA REUS, ELLE M’A TÈJ QUAND JE LUI AI PARLÉ DU VIEUX BARBU…

J ’y crois! PAS

O

uais, j’avoue, c’était un test… Ok, j’suis un minus, mais pas un gogole… Déjà l’année dernière, elle avait un air chelou quand je découpais les catalogues, en tirant la langue, pour faire des collages à la con. Wallah ! C’est ma mère qui voulait. A 5 ans ! J’avais passé l’âge non ? Avec les outils d’aujourd’hui… des collages… J’avais bien vu aussi que la darone, elle planquait des trucs. Miskine. Quand on rentrait de l’école, fallait que je sorte de la voiture pour aller dans ma chambre direct et elle, elle restait dehors. Au téléphone, c’était messes basses - mais sûrement pas au cureton ! planquée dans la salle de bain ou dans le jardin par -5°. Prends-moi pour une bille ! Et les emballages ! T’as le rouleau de papier qui dépasse des courses que tu retrouves autour de tes Playmo… Y’a pas comme un défaut ? Wesh, là, j’l’a flique. Parce qu’on entend des trucs pas clairs à l’école avec mon fraté. Les grands, des bolosses de CM2, ils se tapent des barres en chantant « ho, ho, ho » quand on passe. Faut pas m’la faire. La liste et les collages à la con pour commencer. Mes ieuv, ils disent que la lettre au Barbu est partie. Je vais faire mon Kevin, tu vas voir que la liste va réapparaître avec une excuse bidon quand j’vais dire que j’ai oublié des trucs, ou changé d’avis… Tranquille, au dernier moment, je vais rvoir l’ordre des préférés. Ce s’ra pas d’bol, les jouets seront déjà planqués ! ça va chauffer chez Amazon. Chanmé, comme idée… J’me lance… Ah, la voilà ma mère. Oklm dans la cuisine… - « ça va mon chéri ? Tu fais une drôle de tête avec des yeux tout tristes…

70

décembre 18

- Mman, j’ai peur que le Père Noël, il se trompe. Tu crois que je peux changer ? J’ai vu un jouet Harry Potter à la télé, c’est ça que je veux. D’accord ? - On ne dit pas je veux. - Que j’voudrais… - Ah bon ? Mais la lettre est partie ! Le Père Noël va sûrement réussir à te faire plaisir… On avait passé beaucoup de temps sur tes découpages non ? » Mdr, premier essai, je reviendrai à la charge. Je sors m’enjailler avec mon pote. Je lui raconte mon plan. - « Lourd ! Alors il existe pas ? La loose… - non, mec, nos vieux, ils nous prennent pour des babaches… ». Ma sœur passe devant nous. Tchipe. Elle m’énerve, tchiper, j’y arrive pas, en même temps, c’est les meufs qui font ça. - « Gros, je rentre, je retourne voir ma rem pour le tome 2 ». Ma mère est toujours dans la cuisine. Ma sœur avec. Le petit sourire narquois. « - Vous faites quoi ? - Posey, le sang. - Maman, alors, ma liste ? » Elle se retourne. - « Mon chéri, tu dois être déçu, mais on ne savait pas quand te le dire… » Ma sœur en scred, elle a du balancer. - « J’ai une idée, on peut faire semblant, mais maintenant, je sais que c’est vous et c’est cool, je peux vraiment avoir ce que je veux… » Ma sœur : « ptdr, tu crois au Père Noël ? » #salegosse6ansnaindejardinprécoce.

Création Activmag - © Racle Fotodesign - oneinchpunch

Par Victoire Barrucand #mereauboutdesavie


Du 27 Novembre au 26 Janvier

Magasin Transféré

Magasin Transféré

Rue Juiverie - Chambéry

Rue Juiverie - Chambéry Déclaration municipale Déclaration municipale N° 2018 10 - 2018 10 - 2018 10 - 2018 10 - 2018 N° 2018 03 10 - 2018 04 1003 - 2018 05 1004 - 2018 06 1005 - 2018 07 1006 - 2018 08 1007 10 - 2018 08 10

Du 27 Novembre au 26 Janvier


esprit de noël

s i a r f s i m a S A

cause de la neige, nous atterrissons d’abord plus tard que prévu. Se faire enguirlander par le père Fouettard le jour de Noël, Par Emmanuel Allait ce serait les boules ! Mais, fort heureusement, le père Noël n’est pas encore arrivé lui non plus. Et surtout, pas facile de trouver des-cembre où dormir le 25. Rien sur pol’airbnb, c’est la hotte saison. Fallait regarder le calendrier et réserver avent, je sais. Et si nous Campion près de la grande roue au marché de Noël ? Qu’importe le flocon, pourvu qu’on ait l’ivresse ! Mais comme nous santon déjà les moins 20 degrés nous engourdir, nous allons plutôt tenter de dégoter une place en crèche, dans la rue principale. On sonne. Jingle bells Jingle bells !! Personne à l’accueil. On y entre comme dans un moulin, même pas de plan vigie-Pilate ! Mais une ambiance de ouf ! Devant, juchés sur l’é-table, Bob, dit l’âne, et Franck, font un bœuf. Derrière eux, en hauteur, sur une Cène improvisée, un joli plateau de rois mages, avec Sheila ! Soudain, l’apôtre claque, le père Noël débarque enfin, toutes six rennes hurlantes. “Désolé, je reste juste 5 minutes, trop de taf, on doit mettre le paquet ! Je vous offre à boire ?”. Il ouvre alors un « Pâques » et nous propose sa fameuse bière tombale. Un peu trop alcoolisée, je préfère un Juda bricot, et mon fils un Juda nanas. “Vous pouvez dormir ici si vous voulez !”. Le petit n’est guère enthousiaste. “Oh non, papa, pas ici, c’est naze, arrête !”. L’endroit est vraiment trop bruyant. La nuit, même si les bêtes l’aiment, Jésus crie. En plus, comme il est allergeek aux nouvelles technologies, il n’y a pas de wifi. Alors que nous quittions la crèche et son Golgotha mondain, Marie et Joseph arrivent à tombeau ouvert. Toujours les mêmes qui font l’épitre ! On jette notre dévolu sur une auberge de Genèse, au cœur du quartier lutin. Hélas, la seule chambre disponible n’est pas la pone. Trop petite. De quoi finir santa claus-trophobe. Tant pis, on posera un matelas par terre, ça fera l’affaire. L’auberge est blindée. Il y a là George Michael, un habitué qui s’était déjà pointé « last Christmas » ; Tino Russie, venu en voisin, était malade, sans doute un mauvais vi-russe ; Mariah Careyment ivre, E-mile et E-mage, connectés en permanence à leur portable, et lady Glagla, collée au poêle, entonnaient un tube de la compagnie créole

72

décembre 18

« au balte masqué ». Dans un coin, Shakespeare philosophait tout seul en avalant une Hamlet norvégienne. « Atre ou ne pas âtre ! », répétait-il sans cesse. Tout en dégustant de délicieux toats au foie gras - du fin landais, m’a-t-on assuré -, nous poursuivons le dîner avec un petit chapon rouge, éclairés par Aladinde et sa lampe magique. Le repas est excellent, un vrai trois étoiles du berger. Le départ est fixé au petit matin, en traîneau. Mais l’engin est prisonnier de l’épaisse couche de neige tombée pendant la nuit. Il faut encore que les rennes déneigent pendant des heures, pour nous délivreeeeeeeer. God save the renne ! Bizarre, le pilote ressemble à Jacques Dutronc. Et à ses côtés, Marie-Noëlle, la fille du père Noël, et Jean Balthazar. Soudain, venu de la droite, juste après la station Elfe, un esquimau au guidon d’une motoneige chargée de fruits et légumes nous percute violemment. Tout se retourne, les pommes, les poires, et le ski(bi)doo. Incroyable ! Inuit ! Quel scandinaze ce chauffard ! “Papa où t’es” ? cria mon fils, “aide-moi, j’ai stromael au pied”. Je sens qu’on m’agrippe le bras. J’ouvre les yeux. “Papa, t’es tombé du lit. T’as fait un cauchemar ! Viens vite, les cadeaux sont déjà sous le sapin !”

© Andrey Kiselev

QUELLE CHANCE, LE 25 DÉCEMBRE TOMBE LE JOUR DE NOËL ! L’OCCASION EST TROP BELLE DE FAIRE PLAISIR À MON FILS ET DE L’EMMENER EN FINLANDE. DIRECTION LE CERCLE POLAIRE, AU PAYS DES OURS BLANCS, À BORD DU GRIZZLY JET GENÈVE-ROVANIEMI. EN ROUTE POUR UN VOYAGE EN LAPONIE, AU ROYAUME DU PÈRE NOEL, SEMÉ D’EM-BÛCHES...


OUVERT =

JUSQU’À 30 € (1)

OFFERTS !

POUR L’OUVERTURE D’UN COMPTE ÉPARGNE OU L’ADHÉSION À UN CONTRAT D’ASSURANCE VIE, REPARTEZ AVEC UN CADEAU POUR VOTRE ENFANT. Document à caractère publicitaire. (1) Offre réservée aux personnes physiques, âgées de moins de 18 ans. valable du 19/11/2018 au 31/12/2019 au Crédit Agricole des Savoie pour l’ouverture d’un Livret A, d’un Livret Jeune Mozaïc, d’un Plan Epargne Logement ou d’un contrat d’assurance vie. Renseignez-vous auprès de votre conseiller sur les conditions d’ouverture et de fonctionnement de ces comptes ou contrats. 15 € offerts et versés à l’ouverture d’un compte épargne + 15 € offerts si un virement permanent est mis en place sur ce même compte : versés courant juillet pour les ouvertures réalisées du 1er janvier au 30 juin et courant janvier de l’année suivante pour les ouvertures réalisées du 1er juillet au 31 décembre, si le virement permanent est toujours en place au moment du versement. Offre non cumulable. Vers l’Avenir est un contrat d’assurance vie de groupe multisupports à adhésion facultative, souscrit par la Fédération Nationale du Crédit Agricole (FNCA) auprès de Predica. Il comporte un risque de perte en capital. L’adhérent assuré est un enfant mineur de moins de 18 ans au jour de l’adhésion. Le contrat est signé par le représentant légal du mineur, agissant en son nom et pour son compte. Les dispositions complètes du contrat figurent dans la notice d’information. Le document d’informations clés du contrat et les informations sur ses options d’investissements sont disponibles sur le site http://www.predica.com/priips/credit-agricole. Vous disposez d’un délai légal de renonciation de 30 jours calendaires révolus à compter de la conclusion de l’adhésion. Contrat assuré par Predica, compagnie d’assurance de personnes, filiale de Crédit Agricole Assurances – Predica, S.A. au capital entièrement libéré de 1 029 934 935 €, entreprise régie par le Code des Assurances, siège social : 50-56 rue de la Procession 75015 Paris, 334 028 123 RCS Paris. Renseignez-vous sur la disponibilité de cette offre. Ce contrat est distribué par votre Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel des Savoie, société coopérative à capital variable, agréée en tant qu’établissement de crédit, dont le siège social est situé à Annecy - PAE Les Glaisins - 4 avenue du Pré Félin - Annecy le Vieux - 74985 Annecy cedex 9 - 302 958 491 RCS Annecy – code APE 6419 Z. Garantie financière et assurance de responsabilité civile professionnelle conformes aux articles L 512-6 et L 512-7 du Code des Assurances. Société de courtage d’assurance immatriculée au Registre des Intermédiaires en Assurance sous le n° 07 022 417. © 2018 Universal Studios. Le film « Le Grinch’, d’après le Dr. Seuss » © 2018 Universal Studios. Basé sur les personnages et le livre « Comment Le Grinch a volé Noël ! » TM & © 1957 Dr. Seuss Enterprises, L.P. Tous droits réservés.

11/2018 -

UN COMPTE


sur les dents

COMME TOUS LES ANS À LA MÊME ÉPOQUE, ÇA S’AFFOLE AU BOULOT. TRIÉS SUR LE VOLET, ON ÉTAIT CONVIÉ POUR UNE RÉUNION PYRAMIDALE AU SOMMET, SPÉCIAL PACKAGING DE NOËL. IL Y AVAIT LA CRÈME DES CRÈMES, ET NOUS… J’AVAIS TELLEMENT HÂTE, CE N’EST PAS TOUS LES JOURS QU’ON VOYAGE AVEC SA BOÎTE ! Par Magali Buy

P

lusieurs rangées avaient été réservées, l’air climatisé réglé pour qu’on n’ait ni trop chaud ni trop froid. J’avais fait la route avec Charlotte, Madeleine et Honoré, on défend la même marque, quoique chacun son rayon, mais qu’importe, on est tellement excités de se retrouver dans le même panier. Quand soudain, à côté, mon dieu, mais quelle beauté ! Craquant, sauvage et mystérieux, il avait de ses tablettes, grrr… S’il pouvait me fourrer, me façonner et me lustrer… Encore un Florentin pygmalion, à rugir de plaisir ! Quand je vois mon chéri plutôt pâte à tartiner sur les bords, qui passe son temps à se refaire la cerise, j’ai comme des envies de finir en religieuse, j’vous l’dis moi ! D’ailleurs, il est où là ?

T’AS LES BOULES COCO ! Pour le coup, il se faisait bien discret quelques rangs devant… Oh la la, le choc ! Mais il est tout blanc !!!! C’est quoi cette ganache ??? Qu’est-ce qu’il s’est encore mis dans le cornet pour être aussi pâlichon Mac Aaron ? Je lui collerais bien une praline ou un marron pour le remettre d’aplomb, mais déjà qu’il est rond… Franchement, il abuse de s’imbiber comme ça ! C’est qu’il s’en défend en plus, pire, sur le coussin d’à côté, même son Bro’,nie. Et la marmotte ? Bref, peine perdue, je vois noir. Pas le temps de battre le beurre ni d’en faire tout un flan, il va rester sur l’côté, complètement sec… Tel un mendiant !

FINGER IN THE NOSE… Après avoir laissé l’autre kirsch sur le carreau, j’ai continué à faire mon tour de table, quand je me suis arrêtée sur lui… Un peu étrange, brillant, pas franchement parfait, mais palet non plus. C’est sûrement le p’tit nouveau à tester. Mmmm, il est chou, j’en ferais bien une bouchée si je pouvais. Il a l’air ferme, un peu dur à cuire, mais à faire fondre, sûr que c’est peanuts ! Crunch crunch, sans forcément me faire rouler, ça serait Fantastik ! Manon, la Belge, qui avait bien vu mon manège, me regardait du coin de l’œil complètement beurrée et prête à craquer. C’est fou ça, dès que Madame la marquise n’attire pas toutes les convoitises, c’est l’opéra Tart’truffe sur un plateau !! Ras la cabosse, pas d’bras pas d’chocolat, qu’elle se fasse griller la fève, j’ai d’autres chats à fouetter… Moelleux, tendres ou croquants, Suisses, Napolitains, Mandarins ou encore Lyonnais de voisin, tant qu’il y a une couverture de choc, ils ont toujours un de ces succès, royal !! Et tandis que je m’égarais sur mars dans un péché kosmik olé olé à en devenir red, en un éclair, tout s’est arrêté…

PAS DE LA TARTE ! Et hop, deux doigts coupent fin ! Adieu forêt noire et petite escapade rêvée dans la mousse avec un Congolais, l’heure du colloque approche, la concurrence n’a qu’à bien s’tenir, la pyramide, c’est pour bientôt. Il s’est amené avec ses grandes mains gantées, m’a prise délicatement, mais sans pincettes, “monte dans le car Amel, c’est l’heure de s’faire emballer !”. Aussi rapide qu’un escargot de l’an 20, une robe dorée sur mesure plus loin, glacée, j’ai senti la pièce monter en température, la vitrine s’approcher. Un rocher puis un autre, je vais encore finir tout en haut, le savoir-faire « héros ». Chaud cacao, et si on remettait le couvercle ?

© picsfive

ETAT DE

74

décembre 18


B R A S S E R I E I TA L I E N N E

C U I S I N E

ITALIENNE APERITIF TAPAS PRODUITS FRAIS

BISTRO CONTEMPORAIN

© Pascal Fernandez

PRIVATISATION POUR SEMINAIRES

Service jusqu’à 23h I 10 bis rue de la poste I ANNECY I 04 50 64 19 60 I lesaintgermain-annecy.fr

Les fêtes approchent ! Découvrez notre sélection en ligne de produits Spécial Noël

NOUVEAU

Commandez sur

lecaveauduvigneron.com


Photos : © Floart Photography

Attachez vos ceintures, vous allez vivre une expérience inédite ! Le concept d’E-Motion permet d’allier l’amour de la bonne chère, la passion du sport automobile, et le plaisir de se retrouver dans un lieu atypique, spécialement pensé et conçu pour faire le plein « d’e-motion »…

5 univers e-driving : Avec son parc de 8 simulateurs de sport auto, vous ne resterez pas dans le paddock. Pour les arrêts au stand, le bar est à votre disposition. e-kitchen : L’approche bistronomique d’e-motion est claire : toucher les papilles en plein cœur ! e-roof garden : 600m² sur le toit, dédiés à la convivialité. Entièrement sonorisé, c’est la promesse de douces soirées. e-event : Vos séminaires auront tous les arguments pour marquer les esprits. e-gallery : Avec son exposition de voitures et motos de collection dont des raretés uniques au monde. Adoptez l’art de vivre selon e-motion.


Une approche bistronomique pour toucher les papilles en plein cœur !

Embarquement immédiat pour le plein de sensations fortes !

600m2 pleine vue sur les montagnes pour des soirées au dessus du monde

Optez pour le confort unique d’un lieu définitivement atypique

Un voyage parmi les plus prestigieuses réalisations de l’industrie automobile


110 STATIONS C’est ce qui s’appelle avoir l’embarras du choix

Trouvez la bonne sur lastationquimeva.com Grand domaine skiable ou petite station conviviale ? Familiales ou festives ? Les vacances au ski ne sont pas toutes les mêmes. Pour qu’elles soient réussies à chaque fois, Savoie Mont Blanc a crée lastationquimeva.com. Un site pratique et innovant pour s’informer, comparer et faire le bon choix parmi les 110 stations de Savoie Mont Blanc. Désormais le plus dur, c’est d’attendre le départ.


DOSSIER

s e s s e f e r i t Les e s s e f n o c a t n e s s a p Réalisé par la rédaction, illustrations : shik shik & gruberjan / fotolia

ACTIVMAG, RÉUNION DE RÉDACTION SPÉCIAL NOËL, SEPTEMBRE 2018 (OUI, NOTRE MAÎTRE-MOT, C’EST AN-TI-CI-PA-TION) :

“Bon, les trouffions, pour Noël, dossier stations, on a quoi dans les cartons ?” s’enquiert la rédac’cheffe, en mâchonnant son cigare - dans les films américains, les rédac’chefs ont toujours fait le Vietnam, ils ont un cigare au coin des lèvres, une petite moustache et une paire de bretelles ; notre cheffe, elle aime bien les films américains, même si elle n’a pas de moustache. Certains ouvrent des yeux ronds, d’autres re-proposent un macaron… Et les derniers s’enfoncent dans leurs Fat Boys en gougueulant “stations + idées d’article originales”, parce que c’est bien connu, les journalistes pompent tout sur internet. « - Les stations de A à Z ? - Déjà fait. - Les stations dans 30 ans. - Déja fait. - Les coulisses des stations ? - Et si on faisait un best-of ?» tente une voix chantante à l’autre bout de la pièce. Regard blasé pour toute réponse.

« - Allez, sortez-moi Ski Leader. C’est qui les meilleures en France ? Celles qui ont le plus gros chiffre d’affaires ?… Tiens, les 24 premières sont toutes en Savoie et Haute-Savoie, chez nous, quoi… Et en plus, 24, c’est 2 fois 12… - Cheffe, oui, Cheffe ?… - 12, ce serait pas le nombre de signes astrologiques par hasard ? Allez, une station, un signe astro, traits de caractère, qualités, défauts… et quitte à les personnifier, et bien, on va leur poser des questions à nos stations, à la manière d’un portrait chinois made in chez nous, vous voyez le topo, quoi ? » Aucun d’entre nous n’ose dire non. Ni oui, d’ailleurs. Nous fronçons les sourcils de concert pour nous donner l’air inspiré et expert. « Alors, vous pouvez vous lâcher, donner dans le léger, mais attention les trouffions, rencardez-vous bien auprès de vos contacts sur le terrain, parce que je veux de l’info, de la vraie, de l’humain, du concret… et surtout, mais ça, je ne devrais même pas avoir à vous le répéter : faites-moi rigoler ! » Et bien, pour tout vous avouer, on en a bavé. Mais défi relevé ! Sinon, pour le numéro de 2019, quelqu’un aurait déjà une idée ?…


l be

ier

s n e r o h T Val

toujours plus haut

VAL THORENS, SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ASTROLOGIQUE ? BÉLIER PARCE QUE MÊME QUAND PERSONNE N’Y CROYAIT, JE ME SUIS BATTUE POUR ARRIVER AU PLUS HAUT. JE NE ME DÉCOURAGE PAS DEVANT L’ÉCHEC ET J’OUBLIE ASSEZ VITE LES CONTRARIÉTÉS. JE SUIS UNE FONCEUSE, MAIS AUSSI UNE COMPÉTITRICE ET MAINTENANT QUE JE SUIS DEVANT, PAS QUESTION QU’ON ME RATTRAPE.

Si vous étiez une personnalité emblématique ?

Je serais plutôt un groupe, ceux qu’on appelle ici les « Pionniers », un patchwork de visionnaires. Pour l’idée originale, Joseph Fontanet, le maire de St Martin-de-Belleville et le promoteur Pierre Schnebellen, déjà lié à Tignes. Et pour l’énergie, la conviction, tous ceux qui y ont cru, comme les Josserand, les Sœurs Goitschel ou les Gorini.

Si vous étiez un Festival ?

Si vous étiez une chanson ?

« Walking on the Moon », parce qu’en arrivant ici, les pionniers avaient vraiment l’impression de débarquer sur la Lune.

Si vous étiez un art ?

Je serais du Street Art. Depuis 2013, saison après saison, les murs de mes parkings se sont transformés en fresques géantes.

Si vous étiez un champion ?

Jean-Frédéric Chapuis, le prodige du ski

cross. En 2015, après avoir remporté le Globe de Cristal, il a clôturé sa saison ici, sur sa piste, avec le titre de champion de France. Dans son sillage, je suis devenue la Mecque de la discipline.

Si vous étiez un moment de la journée ?

Le lever du jour, pour chausser les peaux de phoques aux aurores et monter jusqu’au Chalet du Caribou prendre le p’tit déj.

Jazz à Val Tho, la version haut perchée de Jazz à Vienne, dont la 2ème édition se tiendra du 17 au 21 avril prochain.

Si vous étiez un film ?

« De toutes nos forces », avec Jacques Gamblin et Alexandra Lamy, dont certaines scènes ont été tournées ici. Le titre me parle bien…

Si vous étiez un plat typique ?

80

Si vous étiez un personnage fictif ?

Flash, pour mon ascension fulgurante…

décembre 18

© C.Cattin OT Val Thorens

© Leg o

Le Sérac, fabriqué dans la ferme d’Alpage de Pépé Nicolas.


LA CARTE QUI VOUS AVANTAGE à ANNECY

04 50 51 47 74 - 25 RUE DU PRÉSIDENT FAVRE - ANNECY

*

E T R CA N A V A E G TA 04 50 52 29 06 - 9 RUE PRÉSIDENT FAVRE - ANNECY

QUIKSILVER STORE

STORE TEXTILE - LUNETTES MASQUES - ACCESSOIRES FAVRE - ANNECY 04 50 4627 10RUE 38 -DU 27PRÉSIDENT RUE DU PRÉSIDENT FAVRE - ANNECY

04 50 51 47 68 - 25 RUE DU PRÉSIDENT FAVRE - ANNECY

VOS ÉQUIPEMENTS MODE ET TECHNIQUE

OUVERT DU LUNDI AU SAMEDI DE 10H À 19H

VOTRE MAGASIN RÉFÉRENT OUTDOOR, SKI, ALPINISME 04 50 45 25 55 - 5 RUE PRÉSIDENT FAVRE- ANNECY

04 50 51 47 62 - 25 RUE DU PRÉSIDENT FAVRE - ANNECY

DEPUIS 1969 04 50 51 27 01 - 19 RUE DU PRÉSIDENT FAVRE - ANNECY

04 50 51 41 56 - 1 RUE DU PRÉSIDENT FAVRE - ANNECY

* Carte gratuite sur simple demande en magasin. Cumulez des euros à chaque passage en caisse dans les enseignes de votre choix. Au 6e achat, vous obtenez 10 % de la valeur globale de vos achats sous forme de remise immédiate et à utiliser dans l’enseigne de votre choix.


ier

© C.Cattin OT Val Thorens

l be

Si vous étiez un livre ? « La Guerre des Trois Vallées n’aura pas lieu ».

Si vous étiez un âge ?

La quarantaine éclatante !

Si vous étiez une année ?

En 1981, mes finances n’étaient pas au beau fixe, c’est peu de le dire… Malgré tout, je me suis dotée d’un téléphérique, celui de la Cime Caron, qui avait pour ambition d’être le plus gros du Monde et d’atteindre les 3200 mètres d’altitude. J’y suis allée, mais j’avais peur… et ça a payé.

Si vous étiez une devise ?

Si vous étiez un événement marquant ?

Il y a 2 ans, j’ai pris des airs de boule à neige géante, comme mise sous cloche, à l’occasion du passage de la tempête Eleanor, j’ai été vraiment coupée du monde.

Si vous étiez un people ?

Je serais Alain Prost, parce que comme lui, je suis quadruple championne du monde... des stations et que mon circuit porte son nom (voir focus).

Si vous étiez une pratique originale ?

La luge de nuit, sur ma piste de 6 km, la plus longue de France (voir focus).

82

décembre 18

La fortune sourit aux audacieux… ou Tous derrière et moi devant ?

Si vous étiez un sujet tabou ?

Parmi les stations, c’est ici et à Tignes que les interpellations pour usage et trafic de stupéfiants restent les plus élevées, ce qui m’a d’ailleurs valu le surnom de « Val Thox ». Du coup, depuis 2016, j’ai un centre médical ouvert 24 heures sur 24, l’Igloo, qui permet d’accueillir les plus amochés.

Si vous étiez un complexe ?

Créée de toutes pièces, j’ai un petit complexe de légitimité, face aux stations centenaires, mais je me soigne…

Si vous étiez un animal ?

Un bouquetin, une sorte de bélier d’altitude, acclimaté à la rudesse des conditions.

Si vous étiez un alcool ?

Une chope de bière des 3 Vallées.

Si vous étiez une activité hors neige ?

Un shoot d’adrénaline avec la cascade de tyroliennes, soit 1600 m de vol en trois tronçons. Et on peut même partir à deux, en simultané, histoire de hurler de concert.

Si vous étiez un souvenir kitch ?

Des engelures. L’altitude…

Si vous étiez un accessoire de mode ?

Un masque à oxygène… L’altitude !

Si vous étiez une légende ?

A l’origine, certains médecins disaient qu’on ne pouvait pas vivre à 2300m, qu’il y avait des risques cardiaques. J’suis encore là…

Si vous étiez une caractéristique physique ?

Je peux paraître hautaine…

Si vous étiez une position sexuelle ?

Le 77, c’est la nouvelle position préférée des couples en 2018, et comme je suis toujours à la pointe…


Un c lassique i ntemporel et i n imit able.

C E L E B R AT E T H E I CO N S WITH THE COMMUNITY OF UNSPLASH*

BOUTIQUES TIMBERLAND 1 5 , R U E D E L’A N N E X I O N 74 0 0 0 A N N E C Y 4 , P L A C E VA U C A N S O N 3 8 0 0 0 G R E N O B L E

@ N AT E _ D U M L A O À L O S A N G E L E S AV E C T Y L E R N I X *Célébrez les Icônes avec la communauté Unsplash - © 2018 VF(J) France - R.C.S. Pontoise B353 238 520 181019_Annoncepresse-grenoble 45ans.indd 1

19/10/2018 15:12

LEADER MONDIAL DE L’IMPERMÉABILISATION HAUTE PERFORMANCE

RÉUTILISER RÉDUIRE RÉCYCLER ÉCYCLER    

®

RÉIMPERMÉABILISER ™

Conception Bloomdido

Studio // bloomdidostudio@gmail.com - © Nikwax 2016. All rights reserved


s n e r o h Val T focus

r l ie beé

a gli Pourvu que ç

sse !

uand un spot de luge vient défier les plus belles pistes de ski pour garantir un plaisir de glisse version longue et sensationnelle, la Cosmojet de Val Tho, désormais entièrement scénarisée sur le thème de l’univers, fait assurément figure de proue ! La plus longue de France (oui, oui, vous en frissonnez déjà, nous aussi !), elle garantit 6km de long sur 5m de large (ah oui, quand même…) de glissade plus ou moins contrôlée et démarre à 3 000m d’altitude au pied du glacier de Péclet. Soit 45 minutes (inespérées) de pur kiff. Pour encore plus de frissons, sensations puissance 10, tentez l’expérience en nocturne. 700m plus bas sous les étoiles, vin chaud, chocolat chaud et produits du cru vous attendent à l’arrivée, ça ne se refuse pas.

A fond la glisse

C

Partage ton mono...

© Ski Cool

© C.Cattin OT Val Thorens

S

almez-vous mesdames, ôtez immédiatement tout fantasme de l’uniforme, il s’agit seulement de le partager, ce moniteur tant convoité, pour les cours de ski dont vous raffolez et qui vous ont trop longtemps fait défaut pour parfaire votre style. Comme vous savez qu’il n’est jamais trop tard pour se prendre en main, mais que vous n’êtes pas prête à y laisser un bras, passez par la formule Share N’Ski proposée par l’école de ski, Ski Cool. C’est simple, il suffit de s’inscrire sur la toile (www.sharenski. com), d’attendre qu’un groupe de skieurs - de niveau égal se compose. Dès que le nombre requis est atteint, chacun paye sa part et peut ensuite profiter des conseils d’un pro à des prix ultra compétitifs. Et pour peu que le feeling passe, vous pourrez réitérer l’expérience, seul(e) ou à plusieurs…

84

décembre 18

ur le circuit de glace de Val Thorens , et ce n’est pas pour rien qu’il porte le nom du cham pion automobile Alain Prost, la maîtrise du dérapage est de rigueur. Plus haut circuit d’Europe, posté à 2 200m d’altitude, c’est aussi là que se déroule la première manche du Trophée Andros, lequel fête son 30ème ann iversaire les 8 & 9 décembre. L’occasion pour les accros de sport auto de se frotter aux meilleurs pilotes de Formule 1 et de rallye, mais aussi à quelques personnalités people. Parm i les guests de cette édition, le pilote Franck Montagn y, l’animateur de radio Guillaume Pley et l’humoriste et acte ur Tom Villa. A noter pour les apprentis pilo tes que le circuit icedriving, équipé pour les courses de kart, permet aussi aux enfants dès 7 ans de connaître leurs premiers émois de conducteurs. Complètement givr é!

Le nectar de'onroire de l'abeill

P

armi les figures locales, il en est une qui cumule les savoir-faire. Klébert Silvestre est pisteur-secouriste, accompagnateur en montagne, mais aussi apiculteur. Il cultive une véritable passion pour le miel, transmise par son grand-père et son oncle qui possédaient des ruches dans la vallée des Belleville. Il continue d’ailleurs d’y installer sa centaine (et demie) de ruches. Et pour produire ce nectar dont il connaît tous les secrets, il privilégie l’abeille noire de Savoie, une espèce rustique connue pour ses capacités d’adaptabilité au terrain et climat de montagne. Capable de faire face aux hivers rudes, la butineuse est une bûcheuse que Klébert Silvestre s’affaire à préserver coûte que coûte, pour perpétuer la lignée de cette « perle noire », indispensable à l’écosystème alpin, aujourd’hui menacée d’extinction. Et pour cause, « l’Apis Mellifera Mellifera » est victime de l’hybridation du genre, due à l’importation de ses congénères. Seule espèce mellifère naturellement présente dans nos Savoie, l’enjeu est à présent de retrouver une race pure d’abeille noire.

© C.Cattin OT Val Thorens

Q


CHEmin dE la bayE


l be

ier

z a s u l La C

tête baissée... LA CLUSAZ, SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ? JE SERAIS BÉLIER. FONCEUSE ET TERRIBLEMENT OBSTINÉE, RIEN NE M’ARRÊTE, J’ÉCRASE LES OBSTACLES SUR MON PASSAGE. JE SUIS BRUTE DE DÉCOFFRAGE ET ALORS ? INUTILE D’EN FAIRE UN FROMAGE. IMPULSIVE, MAIS BIENVEILLANTE, J’AI UN GRAND SENS DU PARTAGE, SURTOUT QUAND VIENT L’HEURE DE L’APÉRO. ON TRINQUE ?

Si vous étiez une personnalité emblématique ?

Yves Pollet-Villard guide de haute montagne et maire de 1961 à 1981 qui s’est remonté les manches pour me faire passer en douceur d’une ambiance agro-pastorale à une révolution touristique ! Il m’a un peu décoiffée sur les bords, et il a bien fait !

Si vous étiez un festival ?

Le radio Meuh Circus Festival et sa programmation de haute voltige étalée sur 5 jours de pure folie ! (voir focus)

Si vous étiez une expression ? Je suis le roi de la glisse ! Ski, Sex and Fun !

Si vous étiez un film ?

Would you… Ce film retrace l’histoire de Jérémy Pancras, freestyleur bien de chez moi, victime d’une terrible chute sur la piste du Big Air, le 7 octobre 2017. Séquelles terribles, il récupère jour après jour, à force de persévérance… Would you, un long parcours pour remonter la pente !

Si vous étiez un évènement insolite ?

© Clement Hudry

Le défi Foly ! Pour clôturer la saison, on prend de l’élan sur une pente super raide et le but du jeu est de glisser le plus loin possible sur le lac des confins, avant de couler ! Depuis 1968, plus de 150 sportifs déjantés s’adonnent à ce petit plaisir. Y en a même qui descendent à baignoire ou sur des engins d’une autre galaxie, et leur bonheur fait celui des spectateurs comme le mien !

86

décembre 18

Si vous étiez une spécialité culinaire ?

Difficile de ne pas répondre le reblochon, en tartiflette notamment ! Mais une


FEMME

MONCLER MICHAEL KORS IRO MAX & MOI FIVE JEAN'S LUISA CERANO VENTCOUVERT SAM RONE POSTCARD 7 FOR ALL MANKIND MASON’S MAJESTIC FILATURES HOMME ■ AERONAUTICA MILITARE COLMAR BOSS MOOSE KNUCKLES MACKAGE ■

CHAUSSURES FREE LANCE SERAFINI

LA CLUSAZ 1 ROUTE DE LA PISCINE 04 50 02 47 55 Tous les jours de 10H à 12H30 et de 14H30 à 20h

www.boutique-mazuir.com

CMYK


ier

bonne tomme de sous les fagots à l’heure de l’apéro…

Si vous étiez un personnage fictif ?

Gargantua, célèbre personnage de Rabelais, qui aurait malgré lui, créer la porte des Aravis. (voir focus).

Si vous étiez une chanson ?

Oh Maclusaz, Maclusaz, elle danse tous les soirs, pour les dockers du sport, qui ne pensent qu’à boire… Oh Maclusaz, Maclusaz !

Si vous étiez un évènement marquant ?

La construction du premier téléphérique de Beauregard en 1955 qui a permis mon envol.

Si vous étiez un moment de la journée ?

L’après ski !

Si vous étiez un âge ?

Les trente joyeuses !

Si vous étiez un champion ?

Le levé de coude à l’heure de l’après-ski peut-être ?

Si vous étiez un art ?

L’art à Vis !

Si vous étiez un alcool ?

Qui boit d’la gnôle casse la bagnole ! Une p’tite liqueur de gentiane des Aravis pour qu’ça glisse ? Ou un génépi du Père Mathieu..

Si vous étiez un sujet tabou ?

Les guerres de clocher avec le Grand Bornand, chacun pour soi et Dieu pour tous !

Si vous étiez un complexe ?

Celui de Peter Pan ?! Pas besoin de me dé-rider…

Si vous étiez un animal ?

Le bélier, parce que je fonce droit devant, mais surtout parce qu’il est mon emblème.

Si vous étiez un accessoire de mode ?

Les lunettes de soleil pour garder toujours un œil discret sur ma caractéristique physique principale…

Et donc, si vous étiez une caractéristique physique principale ?

La blonde aux yeux bleus… pas facile tous les jours !

Si vous étiez une activité hors neige ?

Un peu de bronzette ou de ski-bar, ça compte ?

Si vous étiez un souvenir kitch ?

Un petit ramoneur savoyard... Au choix, en porte clés, magnet, enfermé dans sa bouteille de liqueur ou notre préféré : en carte postale brodée...

Si vous étiez une légende ?

Je serais une légende vivante ! Edgard Grospiron, the boss ! Celui qu’on ne présente plus et qui a marqué l’histoire en remportant le 1er titre olympique de ski de bosses en 1992. Secouez, secouez-moi, j’en suis encore toute retournée.

Si vous étiez une position sexuelle ?

Le petit ramoneur...

©Pascal Lebeau

Candide Thove’Xtraterrestre, une vraie figure de style… (voir focus).

Si vous étiez une pratique originale ?

© Lego

l be

88

décembre 18


ACHETEZ VOTRE FORFAIT EN LIGNE SUR WWW.SKIPASSLACLUSAZ.COM

incontournable dans le monde de la mode et du sport depuis 1959. Au centre de la Station (face à l’Eglise) 141 place de l’Eglise Tél : 04 50 02 51 14 yvetteperillat@wanadoo.fr Ouvert tous les jours en saison et tous les week-end en inter-saison

Yvette Perrillat_dec18.indd 1

27/11/2018 13:28


l be

ier

La Clusaz focus 2

007 souffle un vent de folie, Philippe Thévenet, Cluse pure souche, touche à son rêve. Il y a longtemps que ça mijote, enfin ça y est, sa webradio est née. Son but est simple : proposer de la bonne musique, chatouiller l’oreille des auditeurs sans jamais les lasser. Playlist diffusées en streaming et surtout sans pub, il accroche son public illico, rebondit sur les réseaux sociaux, pas le temps de dire ouf, Radio Meuh explose. En 2013, il s’associe avec ses potes de Doka Productions dans la création d’un évènement déjanté : à l’affiche des concerts à gogo, en scènes off ou sous chapiteau, La Clusaz monte au créneau ! Organisé au début du printemps, la nouvelle édition du Radio Meuh Circus Festival se déroulera du 28 au 31 mars prochain et n’a d’ores et déjà plus rien à prouver ! Hip hop, soul, rock ou disco, à chacun son mouv’.

LA vache que c’est bon !

A pas de géant

G

argantua, célèbre ripailleur rabelaisi en, aurait, au cours d’une virée sûrement arrosée, heu rté la montagne. Il cogna si fort qu’il envoya valdingu er un bon morceau de rocher tout droit dans le Beaufor tin. Sa maladresse aurait ouvert la porte des Aravis, et don ner naissance à la Pierra Menta : “L'illustre et bon géan t Gargantua, badaudant, bavardant, badinant, (...)barbottan t et regardant les mites voler, s'en vint dans le pays de Savo ie, portant sa botte et le nez en l'air, ce qui n'est point reco mmandé dans ces régions. Quand il parvint en un lieu hérissé nommé Aravis, (…) il s'en vînt donner en plein du pied droi t dans une montagne fort épaisse(…) Ne s’y fit à lui même aucu n mal, mais seulement un fort grand trou à travers la dite montagne dont le morceau vola en éclats parmi les airs, et s'alla planter avec un épouvantable fracas et gros tour billon de poussière à plies de dix lieues vers le sud, dans une terre nommée Beaufortin, où il écrasa, en tombant, trois sauterel les et un rat.” Rabelais.

Sésame, ouvre-toi...

S

i on rembobine le fil, difficile d’imaginer La Clusaz coupée du monde, et pourtant. Fin du 19ème, l’étroite brèche qui mène au village est si étroite, qu’elle est vivement déconseillée à tout déplacement. Totalement enclavé, ici, on vit à la débrouille, forêt, alpages, l’agro-pastoral fait office d’activité principale. 1902, la route est élargie et le col des Aravis ouvert, le paradis blanc respire, une nouvelle vie commence. Accès facilité, les premiers curieux attirés par les cimes transitent, découvrent, s’amourachent du coin, et pointent le bout de leurs spatules en 1907. Si depuis, place a été clairement faite au tourisme et à son industrie, l’héritage agro-pastoral s’accroche aux traditions, quid du reblochon ?!

90

décembre 18

A chat perché !

R

endu célèbre pour avoir sauté le Chad’s Gap aux Etats-Unis - vol de 36 mètres au dessus de 12 mètres de vide -, à 36 ans, Candide Thovex, skieur professionnel spécialiste de freeride et freestyle, rafle la quasi-totalité des médailles partout où il plante un bâton. Depuis le début de sa carrière en 1996, il manie insolence et démesure sans jamais prendre froid aux yeux. Aujourd’hui, il affole la toile au travers de sa caméra embarquée, à la recherche des spots les plus spectaculaires, et conjugue sa vie de glisseur à celle de réalisateur effréné. Même pas peur !


u ea ur ta

l e t a Ch au naturel

CHÂTEL, SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ASTROLOGIQUE ? ALORS JE SUIS PLUTÔT SIMPLE, NATURELLE, J’AIME PROFITER DES PETITS PLAISIRS DE LA VIE, JE FUIS LES COMPLICATIONS ET L’AGITATION… CE SERAIT QUOI, ALORS ? TAUREAU PEUT-ÊTRE… AH OUI, ET JE SUIS EXTRÊMEMENT FIABLE ET D’UNE GRANDE TÉNACITÉ. VOUS AVEZ DIT BUTÉE ? OK. TAUREAU, ÇA NE FAIT DONC PAS DE DOUTE !

Si vous étiez une personnalité emblématique ?

André Crêpy, maire pendant 30 ans et personnage très haut en couleurs. Surnommé Dédé 1er, le Bulldozer ou le Rambo des Portes du Soleil. Inséparable de son chapeau tyrolien, il était rusé, mais prenait certaines libertés avec les textes administratifs et obligations légales… C’est lui qui me reliera avec Avoriaz, en bravant les interdits… (voir focus).

Si vous étiez un champion ?

Françoise Macchi, championne de ski dans les années 70, l’époque de mon développement. Une des pistes noires mythiques des Portes du Soleil, sur le Linga, porte d’ailleurs son nom, et son père a créé la première école de ski châtellane.

Si vous étiez un people ?

La journaliste Carole Gaessler. Elle vient régulièrement me voir. Une femme de caractère, mais simple et conviviale. Tout moi, quoi !

92

décembre 18

Si vous étiez un festival ?

Les Neiges Etoilées (voir focus).

Si vous étiez un film ?

« Bienvenue en Suisse ». Depuis le col de Morgins, on donne direct chez nos voisins.

Si vous étiez un événement marquant ?

En 1861, des investisseurs parisiens créent un hôtel à proximité d’une source d’eau noire, avec l’intention de faire de moi une station thermale. La source n’est pas assez productive pour que ce choix soit pérenne, mais cette initiative lance le tourisme estival dans la vallée. La source existe toujours, et l’hôtel aussi. Depuis 2015, c’est d’ailleurs une auberge de jeunesse, gérée par un enfant du pays.

Si vous étiez un plat typique ?

Nous sommes dans la Vallée d’Abondance, je serais donc évidemment le Berthoud : un plat uniquement à base de fromage Abondance (AOP) qui porte le nom d’une famille qu’on retrouve ici des deux côtés de la frontière.

Si vous étiez un personnage fictif ?

Je crois que je me reconnais bien dans Peter, d’Heidi, le petit gars qui dévale pied

les pentes d’une montagne à laquelle il est viscéralement attaché.

Si vous étiez une chanson ?

Une chanson de Philippe Chatel ? Vous n’en connaissez pas ?

Si vous étiez un livre ?

Pas un livre de Luc Chatel en tous cas… « Voyage au bout des skis ? », dans les Portes du Soleil, on parle souvent de skisafari, parce qu’on passe d’un pays à l’autre et qu’on peut skier toute une journée sans descendre deux fois la même piste.

Si vous étiez une devise ?

Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve… C’est tiré d’Emilie Jolie. Vous voyez que vous connaissez Philippe Chatel.

Si vous étiez une légende ?

Je serai plutôt une boutade… du genre poisson d’Avril. A la fin des années 70, Bruno Gillet, le directeur de l’Office de Tourisme lance le slogan : « Châtel, la plus suisse des stations françaises ». Pour le 1er avril, il va encore plus loin et annonce l’annexion de Châtel par la Suisse. Passant à côté de la date de cette


Si vous étiez un art ? L’ar… va ! Avec l’instabilité chronique du manteau neigeux, on n’est jamais trop prudent.

Dimanche, mais une Belle Dimanche ! (événement châtellan incontournable de l’été, la Belle Dimanche).

Si vous étiez un alcool ?

La gentiane et son goût amer si particulier, qui, autrefois, soignait les personnes et les animaux.

annonce, les plus grands médias ont débarqué pour en faire un reportage !

Si vous étiez une année ?

1947, date de construction du premier téléski de Vonnes qui lança le tourisme hivernal à Châtel.

Si vous étiez un âge ?

Et bien vous savez compter… 1947-2017, j’ai fêté mes 70 ans l’année dernière.

Si vous étiez un moment de la journée ?

Le Fantasticable !

Si vous étiez un souvenir kitch ?

Un coussin en poils de vache, de race Abondance.

Si vous étiez un accessoire de mode ?

Le béret remis au goût de jour et décliné à l'infini comme accessoire de sortie en ville...

Si vous étiez une position sexuelle ?

Je serais la tyrolienne, ça vous parle ?

© JF.Vuarand / Ot Châtel

Je serais plus un moment de la semaine, le

Si vous étiez une activité hors neige ?

el © JF.Vuarand / Ot Chât

Si vous étiez un animal ?

L'aigle royal. On peut encore en voir deux couples par ici : l’un d’eux niche dans le Mont de Grange et l’autre dans le Mont Chauffé en Vallée d'Abondance...

décembre 18

93


u ea ur ta

Liaison dangereuse

Q

uand on vit si près d’une frontière, forcément, il est tentant de passer d’un côté à l’autre, les poches vides… ou pas. Durant des siècles, et surtout entre 1920 et 1960, les habitants de ce qui est aujourd’hui le domaine des Portes du Soleil, font donc transiter des marchandises par les cols. Les voyages se font sur des sentiers de montagne reculés que les locaux arpenteraient les yeux fermés - et ça tombe bien, car ils les empruntent généralement la nuit - ou dans les lits des rivières, pour ne pas laisser de traces. Dans leurs sacs, les contrebandiers français glissent, à l’aller, de la viande, du beurre, des œufs et du fromage, recherchés par les Suisses, car bon marché. Au retour, ils rapportent du tabac, du chocolat, du café, des épices ou des cloches pour les vaches - les fameux potets, que les Suisses fabriquent avec

l e t a h C

focus

E

lle paraît aujourd’hui évidente, mais il aura fallu des montagnes de détermination pour assurer la liaison entre Châtel et Avoriaz. Même si depuis les années 60, les deux stations font partie du même domaine, les Portes du Soleil, en 1980, on ne peut toujours pas les relier à ski ! Côté Avoriaz, un permis a pourtant été accordé pour la construction d’un télésiège en direction de Châtel. Mais de l’autre côté du miroir, nada ! Pas de permis sur les pentes de Châtel. Alors au diable les réglementations ! Le maire, André Crêpy, engage les travaux en douce. Il embauche du personnel communal et trouve des bénévoles pour réduire les coûts et ne pas avoir à demander de dos-

sier d’Unité Touristique Nouvelle (UTN), nécessaire pour tout projet supérieur à 5 millions de francs. Et pour créer la nouvelle piste ? Il prend quatre tronçonneuses, autant de paires de bras, et dégage 800m2 de bois le temps d’un weekend. Les gendarmes répliquent. Pour leur échapper, Crêpy se cache dans un alpage, les détournant ainsi de ses équipes qui effectuent les derniers travaux. Il finit quand même par être condamné pour construction illégale… Avant d’être gracié par le Président de la République et de se voir remettre, en 1981, le permis officialisant la construction de son télésiège de Rochassons… 1 heure avant son inauguration par le Préfet. Ouf !

talent. Il ne s’agit d’ailleurs pas vraiment d’un trafic organisé, mais plutôt d’une forme de troc entre petits villages d’agriculteurs très pauvres. Ces échanges sont aujourd’hui racontés à la Vieille Douane de Châtel. Le bâtiment, sur la route du Col de Morgins, abritait effectivement les douaniers avant de fermer, en 2009 et d’être réhabilité par la Commune. Il accueille désormais le Centre d’Interprétation de la Contrebande en Montagne.

Petits trafics entre amis

Gourmands au firmament

C

e n’est pas nouveau, en station, on aime manger… Ah, ils ont bon dos l’air de la montagne et les grandes journées au ski ! Depuis 2011, Châtel profite donc de l’arrivée du froid pour mettre en valeur la culture, les savoir-faire culinaires locaux et l’amour des bons produits. Cours de cuisine, marché du terroir, petitsdéjeuners givrés et dîners étoilés, les « Neiges Etoilées » justement, festival Inteurnachionaul de Gastronomie est ouvert aux petits comme aux grands, amateurs ET professionnels. Plusieurs toques de renommée y sont déjà venues saucer les plats, Edouard Loubet, Claude Legras, Régis Marcon, Michel Roth, Gilles Goujon ou Marc Veyrat, et pour cette 7ème édition, la thématique, c’est le chocolat ! Mioum ! + d’infos : Neiges Etoilées - du 6 au 9 février 2019 - www.chatel.com

94

décembre 18


Travaux en cours

Lot B101 appartement T3, cave incluse et hors stationnement. Sous réserve de disponibilité. Programme «Le Domaine de Soral» à Crache. © Agence Future : illustration à caractère d’ambiance. Image non contractuelle.

SAINT-JULIEN-EN-GENEVOIS / CRACHE

dernier lot

T3

370 000€

LE DOMAINE DE SORAL Nous vous proposons le dernier lot des 7 logements du Domaine de Soral. Un programme d’exception disposant de vastes pièces, offrant des prestations haut-de-gamme. L’aménagement intérieur est conçu pour favoriser l’espace et le confort. Une nouvelle approche de l’habitat, s’inscrivant dans un environnement exceptionnel, avec une architecture et des aménagements intérieurs soigneusement réfléchis. Confort, esthétisme et finitions soignées, telle est la définition du Domaine de Soral.


u ea ur ta

s e r i u n e M s Le

dure à cuire !

LES MÉNUIRES, SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ? EN BON TAUREAU, J’AI UN CARACTÈRE BIEN TREMPÉ ! POUR AUTANT, JE GARDE MON SANG-FROID EN TOUTE CIRCONSTANCE ET NE LÂCHE JAMAIS LE MORCEAU. DROITE DANS MES BOTTES, JE NE PRENDS PAS DE DÉCISION HÂTIVE, SAUF QUAND C’EST L’APPEL DU VENTRE ! Y A BIEN QUE LA GOURMANDE QUI ME FAIT PERDRE PIED.

Si vous étiez une personnalité emblématique ?

Je serais Léo Lacroix, champion de ski médaillé aux JO de 1964. Il m’a auréolée de mille et une idées récoltées de ci de là, une piste noire porte même son nom, symbole de toute une génération.

Si vous étiez un personnage fictif ?

Si vous étiez un champion ?

L’arène des Neiges, labyrinthe enneigé au sommet du Roc 1 !

Si vous étiez une chanson ?

S’il suffisait des Mé’nuires…

Si vous étiez un festival ?

Si vous étiez une pratique originale ?

Une balade romantique au clair de lune en dameuse !

Si vous étiez un évènement insolite ?

Si vous étiez un âge ?

Je fête mes 55 ans ! On trinque ?

On m’a construit un clocher lumineux contemporain, transparent et en métal pour le passage à l'an 2000 qui a fait couler pas mal d’encre. On peut pas plaire à tout le monde ! Il paraît que sans ma cloche, je n’étais pas un vrai village… Alors voilà, j’en suis un maintenant…

Si vous étiez un évènement marquant ?

Quand j’ai été site olympique pour les épreuves du slalom spécial messieurs lors des JO d’Albertville 92 ! Mémorable !

Si vous étiez un moment de la journée ?

Si vous étiez un plat typique ?

96

décembre 18

Si vous étiez un people ?

Florent Peyre, humoriste parrain de notre premier festival du rire.

Le prochain à venir : « Les Ménuires du rire » du 11 au 14 mars, une grande première cette année !

La nuit !

Si vous étiez un alcool ?

Une bière ! Et je me fournis à la brasserie Alpine de Moutiers. ©P. Royer

Ne vous moquez pas ! La cruche, spécialité très ancienne composée de beurre, farine et sucre. Un dessert dont la cuisson doit être réalisée à la minute près. Elle servait notamment à utiliser le surplus de beurre, pour l’ancienne génération.

Kevin Guri, freerider, vainqueur de l'Xtreme de Verbier.

Si vous étiez une devise ?

B(r)elin, déclencheur de bonne humeur !


CHOISISSEZ CHOISISSEZ CHOISISSEZ L’EXCELLENCE

L’EXCELLENCE L’EXCELLENCE

POUR DEVENIR PROPRIÉTAIRE CHOISISSEZ POUR DEVENIR POUR DEVENIR À LA MONTAGNE CHOISISSEZL’EXCELLENCE

PROPRIÉTAIRE PROPRIÉTAIRE L’EXCELLENCE POUR DEVENIR PROPRIÉTAIRE POUR DEVENIR À LA MONTAGNE À LA MONTAGNE

CHOISISSEZ Découvrez L’EXCELLENCE nos résidences de prestige POUR DEVENIR au pied des pistes PROPRIÉTAIREDécouvrez … et profitez deDécouvrez votre logement dès cet hiver ! Découvrez À LA MONTAGNE

À LA MONTAGNE PROPRIÉTAIRE CHOISISSEZ À LA MONTAGNE

L’EXCELLENCE

nos résidences de prestige POUR DEVENIR Découvrez aude piedprestige des pistes nos résidences nos de prestige résidences PROPRIÉTAIRE LES SAISIES (73) LES MÉNUIRES (73) nos résidences de prestige … et profitez de votre logementÀdès hiver ! Découvrez LAcet MONTAGNE au pied des pistes au pied des pistes au pied des pistes nos résidences de prestige LES SAISIES (73) LES MÉNUIRES (73) au pied des pistes …votre etetprofi tez tez de votre logement dès cet hiver ! cet … et profi tez de… profi logement de votre dès cet logement hiver ! dès hiver ! Découvrez … et profitez de votre logement dès cet hiver ! LES SAISIES LES MÉNUIRES (73) nos(73)résidences de prestige LES SAISIES (73) LES MÉNUIRES (73) LES SAISIES (73) LESau SAISIES MÉNUIRES (73) LES MÉNUIRES (73) pied (73) des LES pistes • Appartements du 2 au 5 pièces les chalets des cimes les chalets des cimes le cœur des loges le cœur des loges entièrement meublés équipés logement … et profi deetvotre dès cet hiver ! • Appartements du 2 au 5 pièces entièrement meubléstez et équipés les chalets des cimes

le cœur des loges

les chalets des cimes

les chalets des cimes

les chalets des cimes

le cœur des loges

le cœur des loges

le cœur des loges

• Piscine • Piscine intérieure chauffée, sauna, hammam, jacuzzi, clubintérieure enfants etchauffée, ados sauna, hammam, jacuzzi, • Appartements du 2 au 5 pièces entièrement meublés et équipés • Possibilité week-end et semaines d’occupation LES SAISIES (73) LESjacuzzi, MÉNUIRES (73)et ados club enfants adosintérieure chauffée, sauna, hammam, • Récupérez la TVA dès l’achat club enfants•etPiscine les chalets des cimes

• Possibilité week-end et semaines d’occupation le cœur des loges

• Possibilité week-end et semaines • Récupérez la TVA dès l’achat VISITEZ NOS APPARTEMENTS TÉMOINS d’occupation • Appartements du 2 au 5 pièces entièrement meublés et équipés • Appartements meublésNOS et équipés APPARTEMENTS TÉMOINS • Piscine intérieure chauffée, sauna, hammam, jacuzzi, club enfants et ados du 2 au 5 pièces entièrementVISITEZ • Récupérez la TVA dès l’achat • Possibilité week-end et semaines d’occupation • Piscine intérieure chauffée, sauna, hammam, jacuzzi, club enfants et ados • Possibilité week-end et semaines d’occupation • Récupérez la TVA dès l’achat VISITEZ NOS APPARTEMENTS TÉMOINS • Récupérez la TVA dès l’achat

NOS APPARTEMENTS TÉMOINS • Appartements du 2 au 5 pièces • VISITEZ Appartements entièrement du meublés 2 au 5etpièces équipés entièrement meublés et équipés • Appartements du 2 au 5 pièces entièrement meublés et équipés • Piscine intérieure chauffée, sauna, • Piscine hammam, intérieurejacuzzi, chauffée, clubsauna, enfantshammam, et ados jacuzzi, club enfants et ados • Piscine intérieure chauffée, sauna, hammam, jacuzzi, club enfants et ados • Possibilité week-end et semaines • Possibilité d’occupation week-end et semaines • Possibilité week-end et semainesd’occupation d’occupation 1 • Récupérez la l’achat • Récupérez la TVA dès l’achat• Récupérez la TVATVA dèsdèsl’achat

Eiffage immobilier RCS Lyon 317 959 989 - Illustrations non contractuelles -

Eifafge_dec18.indd

Eiffage immobilier RCS Lyon 317 959 989 - Illustrations non contractuelles -

Eiffage immobilier RCS Lyon 317 959 989 - Illustrations non contractuelles -

20/11/2018 16:29


u ea ur ta

Du nom de mon immeuble paquebot Corbuséen construit en 1972 et classé au patrimoine « Architecture du XXème siècle ».

Si vous étiez un complexe ?

C’est un peu paquebot comme question !

Si vous étiez un sujet tabou ?

Ne me parlez plus de ma cloche !

Si vous étiez un animal ?

Le bouquetin, animal protégé qu’on peut encore croiser en randonnée, ni sauvage, ni farouche, il est mon emblème.

Si vous étiez un accessoire de mode ?

En clin d’œil ultra-white, le dentifrice au charbon, tirés de mes anciennes mines !

Express qui prend le cliché. Il suffit juste de présenter son plus beau profil au décompte qui défile sur les pylônes…

Si vous étiez une légende ?

On raconte qu’en janvier 1721, un pèlerin à l’allure d’un moine arrive dans la vallée. Il vient d’Aragon, se rend à Rome et décide de faire étape à SaintMartin-de-Belleville. Ici les habitants le mettent en garde de poursuivre son chemin dans la neige, mais il a fait vœu de ne jamais revenir sur ses pas, et il ne cédera pas. Au printemps, on le retrouvera mort, la neige fondue autour de son corps, entouré de fleurs. Il fut enterré et devint lieu de prière. En 1730, à la suite d’une guérison miraculeuse, l’archevêque de Moûtiers ordonna que

son corps, toujours intact, soit transféré sous une dalle de l’église de SaintMartin où il repose encore. Légende ou pas, au printemps, et en passant par là, on ne peut s’empêcher d’y penser lorsqu’on découvre un tapis de crocus en fleurs.

Si vous étiez une caractéristique physique ?

Je commence à être un peu lourde et trop ridée question archi, mais j’assume mon style sixties !

Si vous étiez une position sexuelle ?

La vague déferlante… (rapport au paquebot, tu suis ?)

Si vous étiez un souvenir kitch ?

L’happy selfie… pas besoin d’enlever vos moufles, c’est le télésiège St Marin

© G. Lansard / OT La Rosière

Si vous étiez un ffilm ? Les oiseaux se cachent pour Ménuires.

98

décembre 18


Le Domaine

www.savoisienne.com

Crédit photo : EMERGENCE - STUDIO 4A - Images non contractuelles à caractère d’ambiance - 745 520 288 RCS Chambéry

secrets

Le Domaine de Routens


Si vous étiez une personnalité emblématique ?

Je serais Alphonse Monnet, un de nos anciens maires. En 1961, il n’est encore qu’adjoint. A cette époque, il y a bien des remontées mécaniques sur le Mont Chéry, la Boule de Gomme et la Turche, mais elles sont toutes sur des domaines privés, et donc gérées par des privés. La commune ne s’est pas encore impliquée dans l’exploitation du domaine skiable et n’est pas pressée de le faire. Alors, avec une poignée de « jeunes loups », des Coppel, des Mugnier, des quadras décidés comme lui, ils vont lancer la construction du téléski de la Tête des Crêts sur le secteur des Chavannes. Or, il s’agit là d’un domaine public, communal, mais ils le font, sur leurs deniers personnels, contre l’avis du maire en place. Sans autorisation préfectorale, leur remontée ne fonctionnera que la saison suivante, mais ce passage en force marquera un virage décisif dans l’orientation touristique de ma municipalité, qui récupèrera la gestion du téléski et, petit à pe-

100

décembre 18

la spontanée

tit, celle de l’ensemble des installations du domaine, sauf la Turche (voir focus).

Si vous étiez un Festival ?

Le Lounge Music Festival.

Si vous étiez un film ?

Il y en a pas mal, mais je dirais les Liaisons dangereuses. Je vois bien à votre tête que vous ne visualisez pas bien la scène où John Malkovich poursuit Glenn Close sur les pistes… Normal. On parle ici de la version réalisée par Roger Vadim en 1963, avec Jeanne Moreau, Jeanne Valérie et Gérard Philippe. Et les scènes de ski sont tournées aux Gets, oui madame !

Si vous étiez un événement marquant ?

L’ouverture aux Gets du 1er dancing de France, ça vous en bouche un coin ? On est

LES GETS, SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ASTROLOGIQUE ? JE SERAIS GÉMEAUX, UN SIGNE PLURIEL POUR UNE STATION AU PLURIEL ! ON DIT AUSSI DE MOI QUE JE SUIS SOUPLE, TOUT TERRAIN… ET UNE VÉRITABLE BOUTEEN-TRAIN ! AVEC MOI, FAUT QUE ÇA BOUGE, J’AIME LES ÉCHANGES, JE M’INTÉRESSE À TELLEMENT DE CHOSES… TROP PARFOIS ? HA ?…

en 1938… Une boîte de nuit tout en rondins, avec des airs d’Isba - ce fut d’ailleurs le nom donné à sa jumelle morzinoise, construite à l’identique quelques années plus tard. L’Igloo existe toujours, elle, et ses rondins aussi.

Si vous étiez un plat typique ?

Les rapins, beignets de pommes de terre traditionnels, encore à la carte de certains restaurants, mais c’est assez rare, car ils sont très longs à préparer. Et avec le café, un chocolat fourré au kirsch et à la cerise… un Mont Chéry !

Si vous étiez un personnage fictif ?

Le Père Noël. Il paraît qu’il a une résidence secondaire ici, mais chut…

Si vous étiez une chanson ?

Les Gets it started ?

Si vous étiez un livre ?

Les Gets de l’amour et du hasard…

© Lego

s t e G s e L

© DR

ux ea m ge


pour de nouveaux projets !

HAUTE-SAVOIE : 85 route de Thonon 74800 AMANCY - Tél. : 04 50 07 38 90 SAVOIE : 1440 avenue des Landiers 73000 CHAMBERY - Tél. : 04 79 96 72 60

www.maisons-alain-metral.fr

Illustrations à caractère d’ambiance - Fotolia : © Nickolay Khoroshkov

En route


x

u ea m ge

Si vous étiez un art ?

Si vous étiez une année ?

Si vous étiez un champion ?

Si vous étiez un moment de la journée ?

L’art limonaire, celui des orgues de barbarie - je vous ai appris un mot au passage, non ? - dans notre musée, nous avons une collection unique de 550 instruments de musique mécanique. Je serais une championne, Déborah Anthonioz, médaillée olympique en snowboard en 2010.

Si vous étiez un people ?

Le réalisateur, scénariste, acteur, romancier et poète Roger Vadim (voir focus).

Si vous étiez un âge ?

Celui de la maturité.

Si vous étiez une légende ?

1936, année de la mise en route du téléski de la Boule de Gomme, le premier téléski débrayable de France.

Je serais plutôt un moment de la semaine, le Week-End… Bon ok, je triche un peu, c’est un de mes tout premiers hôtels et le bâtiment abrite aujourd’hui plusieurs établissements des plus animés la nuit...

Si vous étiez un alcool ?

Je serais une des bières brassées ici, la 1172 - c’est mon altitude - ou la Gétoise.

La Rolls de Rowan Atkinson - Mister Bean - qui ne tenait pas sur la neige… Mais ce n’est pas vraiment une légende, on a la preuve en photo !

Si vous étiez une devise ?

Je partirai le cœur les Gets…

Si vous étiez un sujet tabou ?

Je serais l’idée de gros porteur, lancée par le maire actuel, pour relier les Chavannes au Mont Chéry… Ça ne fait pas l’unanimité. Je crois d’ailleurs que c’est la 1ère fois que je vois, ici, un collectif se créer pour venir contre la décision de la municipalité.

Si vous étiez un complexe ?

Quand on me dit que je suis excentrée, dans les Portes du Soleil, gets les boules !

Si vous étiez un animal ?

Un geai… des Geais…

Si vous étiez une activité hors neige ?

Des séances de yoga face au Mont-Blanc. Zen restons zen…

Si vous étiez un souvenir kitch ?

Une boîte à musique, ramenée du musée de la Musique Mécanique…

Si vous étiez un accessoire de mode ?

Un permis de construire ?

Si vous étiez une blague ?

Dans les années 80, nos voisins les Morzinois se croyaient bien plus intelligents que nous et disaient : « le Jour où ce sera la fin du Monde, on ira se réfugier aux Gets, parce qu’ils ont 50 ans de retard… » Mais on est beaux joueurs, et on les a rattrapés depuis longtemps.

Si vous étiez une caractéristique physique ?

© G.Piel OT Les Gets

Bronzée, dorée, hâlée… je suis très très bien exposée.

102

décembre 18

Si vous étiez une position sexuelle ?

L’Etoile… La Première et la Deuxième ont été tournés ici, même si ce ne sont pas des films coquins !


Au pied des pistes des Gets, le Chalet-Hôtel 4 étoiles La Marmotte, La Tapiaz et

Spa est tout ce que son nom promet : douillet, amical et chaleureux. Jolis meubles anciens, objets insolites et service attentif : vous vous sentirez ici comme à la maison. 1 HÔTEL • 3 RESTAURANTS • SPA • PISCINE

CHALET - HÔTEL LA MARMOTTE, LA TAPIAZ & SPA SÉRÉNI-CÎMES 61 rue du Chêne 74260 LES GETS Tél : + 33 (0)4 50 75 80 33 hotel-marmotte.com | la-tapiaz.com info@hotel-marmotte.com


ux ea m ge

s t e G s e L

focus

D

epuis plusieurs années déjà, Les Gets met ses saisons touristiques en musique. Elle participe notamment, aux côtés des autres stations des Portes du Soleil, au festival « Rock the pistes » en fin d’hiver. Mais elle organise aussi, chaque été, de grands concerts (Florent Pagny, Patrick Bruel, M Pokora…) en clôture de son « Lounge Festival ». Le « Lounge », c’est une série de petits concerts, ceuxlà, gratuits, blues, jazz, folk ou reggae, dans les établissements du village. En terrasse à l’apéro, ce concept estival présentait un fort potentiel d’adaptation à l’après-ski, version fin de saison, quand les jours rallongent et que les températures se font plus clémentes. C’est donc chose faite : en mars, le Lounge connaîtra sa 1ère version « tape dans tes moufles et ondule dans ta combi ».

s Quand les jour ral-lounge-nt

+ d’infos : Spring Lounge Festival - du 22 au 31 mars 2019 - www.lesgets.com

En voiture Simone

!

U

n autre « people » des années 70-80 a ses habitudes dans la station du Faucigny : l’inénarrable Guy Lux. La station participe donc régulièrement aux Interneiges et autres Jeux sans Frontières organisés par l’animateur. En 1977, elle réussit d’ailleurs à se qualifier pour la finale qui se déroule chez elle, et devient carrément Championne à domicile - un exploit que seule Crans-Montana réussira à réitérer. Et croyez-le ou pas, mais être la meilleure en hockey-sur-sac ou slalom siamois, ça vous pose une station en matière de crédibilité !

Irréductibles Gêt

E

© MelBtravel

n 2017, le Téléski de la Turche a fêté ses 70 ans, dont plus d’une trentaine à batailler contre commune et autorités.

Dans l’immédiate après-guerre, Georges Combépine, tailleur de métier, décide, avec 5 associés, d’installer sur son do-

104

décembre 18

E

d n 1939, le Jeune Roger Vadim a 11 ans quan r sœu sa et mère sa avec e énag il emm aux ets, dans une ferme du Hameau des Folli erchée Gets où il est scolarisé. Sa famille, rech peu que urne séjo n’y es, par la milice de Clus au e fidèl ours touj ra reste il de temps, mais 90, es anné les Dans . yard -savo haut village enne il finit d’ailleurs par y acheter une anci ieMar e pagn com ière ferme, avec sa dern sur nt, eme égal nera tour Il ault. Christine Barr annes, les pentes du Mont Chéry et des Chav ou ses ereu Dang certaines scènes des Liaisons que , 1972 en ut surto c’est de l’Amour Fou. Mais an au de nombreux Gêtois, du plus petit pays ment fière nt joue ans, 84 de yard Savo x vieu our d’am ire histo les figurants dans Hellé, une nne ageo sauv e jeun une romantique entre sion sourde-muette et un adolescent. Par omis révélé pas a leur ne m Vadi t, men aine cert nt, à la l’intégralité du script. Ils en découvre é, les fiert de s moin peu projection et avec un que. l’épo pour s osée ôt plut our scènes d’am

Quo Vadim ?

ois

maine un remonte-pente : les fameuses pioches, version entremetteuse du tirefesses - Georges proposait aux femmes seules de choisir leur partenaire, et arrivés au 5ème pylône, ils devaient s’embrasser - équipées d’une gare de départ, chose à l’époque assez rare. Quelques années plus tard, les pioches deviendront téléski et en 1980, la gestion des remontées mécaniques est transférée, dans leur grande majorité, aux collectivités. Mais pas la Turche. Les

Combépine s’accrochent, résistent à la tentation de vendre et enchaînent les recours. Ils finissent par obtenir gain de cause : en 2012, la Cour d’Appel confirme que propriété privée et exploitation publique sont compatibles. Le Téléski est aujourd’hui exploité par la petite-fille de Georges, qui a également repris l’hôtel attenant à la remontée.


La nature à portée de main sur hautesavoiexperience.fr

Département de la Haute-Savoie / Direction de la Communication Institutionnelle. Photo © SavoieMontBlanc - Guillermin

et sur l’appli Haute-SavoiExperience

Espaces naturels

Rando Evénements Patrimoine Je programme mes sorties culture grâce à l’agenda

Je me géolocalise et je visualise les sites, expos ou animations à proximité

Je partage mes avis, mes photos et mes bons plans #hautesavoiExperience


ux ea m ge

s c r A s e L

visent large

LES ARCS, SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ? JE SERAIS GÉMEAUX : CURIEUSE, UN BRIN INTELLO, J’ACCORDE UNE GRANDE IMPORTANCE À LA CULTURE. MAIS JE SAIS ME DÉTENDRE : JE FLIRTE MÊME AVEC LE CIEL, ET DANS MON PARADISKI, ON CROISE BIEN DES EXTRATERRESTRES… MALICIEUSE, J’ADORE JONGLER SUR PLUSIEURS NIVEAUX… ÇA FLATTE MON ÉGO !

Si vous étiez une personnalité emblématique ?

Charlotte Perriand, architecte et designer française. Elle m’a rendue belle et accueillante et a totalement créé mon identité. Habillée du sol au grenier, je lui dois mon look d’enfer !

Si vous étiez un festival ?

L’Académie Festival de Musique des Arcs qui prépare sa 46ème édition !

Si vous étiez un film ?

Je serais « Apocalypse snow ! », tourné chez moi…

Si vous étiez un évènement insolite ?

go

® Le

Le jour où Nelson Montfort a certifié avoir vu des ovnis ! (voir focus)

Si vous étiez un plat typique ?

« Les chaussons du boulanger ». Pâte à pain fourrée et cuite au feu de bois, ils se déclinent en plusieurs versions. A perdre pied !

106

décembre 18

Si vous étiez un personnage fictif ?

Tell Guillaume, je tire bien à l’arc.

Si vous étiez un évènement marquant ?

Si vous étiez une chanson ?

Je serais1968. Arc 1600 sort de mon corps, le téléphérique des deux têtes aussi. Ouf, c’est du lourd.

Si vous étiez un livre ?

L’arquebuse !

Love in the d’Arcs…

« Le Petit prince » : dessine-moi une station !

Si vous étiez un champion ?

Michaël Prüfer, recordman du monde de ski de vitesse et unique champion du kilomètre lancé en 1992.

Si vous étiez un people ?

Je suis la station fétiche d’Yvan Le Bolloch !

Si vous étiez une pratique originale ?

Une descente en bouée sur un toboggan de neige hors norme ? Décollage immédiat !

Si vous étiez un âge ?

J’ai 50 ans tout pile.

Si vous étiez un alcool ? Si vous étiez une devise ?

A qui voit loin, rien n’est impossible.

Si vous étiez un sujet tabou ?

Une chose est sûre, je le resterais !

Si vous étiez un complexe ?

Un complexe de cinémas ! Pour « Les Arcs Films Festival » qui accueillera Laetitia Casta, Valeria Bruni Tedeschi et Romain Duris du 15 au 22 décembre prochain, mais aussi parce que nous organisons le « talent village » qui permet à une dizaine de jeunes réalisateurs européens sélectionnés, de travailler une semaine auprès de professionnels.

Si vous étiez un animal ?

Je serais l’ours : chez moi, au 19ème , on le chassait encore…


Si vous étiez une activité hors neige ?

J’adore boucher les trous, ça tombe bien, j’ai un golf plutôt bien fourni.

Si vous étiez un accessoire de mode ?

Un smartphone, je suis connectée jusqu’au bout des ondes !

Si vous étiez une légende ?

On raconte que Victor Emmanuell II, Duc de Savoie, se rendait très souvent dans un relais de chasse pour traquer l’ours. Visiblement bien accompagné, il s’adonnait surtout aux plaisirs libertins, loin des regards de la cour. (voir focus)

Avec 4 niveaux, j’ai la lumière à tous les étages !

Si vous étiez une position sexuelle ?

L’Arc de triomphe ou l’Arc tendu, j’ai du mal à me décider…

® merci

Si vous étiez une caractéristique physique ?

Si vous étiez un souvenir kitch ?

®andyparant

Un pin’s d’Arcs Vador !

décembre 18

107


s c r A s Le

ux ea m ge

focus

M

Q

ent uand un relais de chasse aux ours devi ins, dest clan » s sage le refuge de « pas ie, Savo de on Mais la de e on accourt ! Princ est lie d'Ita roi ier prem II, uel man Victor-Em Un titre surnommé le « Roi gentilhomme ». nt pas leme visib st e de « galantuomo » qui n' es la autr e entr orte rapp le usurpé, comme t un édan Poss . 2000 Arc à ciée légende asso uelle l'act de relais de chasse sur le territoire ment station, le souverain y venait officiellle x des peau Les . ours des ue traq pour se livrer à la ains cert -être peut t vaien trou cues bêtes vain le Car ... inée usages particuliers devant la chem des er pass pour ge lieu lui servait surtout de refu lit à la moments frivoles loin des curieux. Du se, chas de s relai ien l'anc : pas n qu'u a table il n'y nu, deve est qui a conservé son cadre rustique, ! depuis, l’un des bons plans resto des Arcs

ais une belle vue quand même ! Monts Turia et Pourri d’un côté, chaîne des Alpes de l’autre et jusqu’aux contreforts du Jura par temps clair : voilà le panorama à 360° dont pourront profiter les skieurs des Arcs, depuis la nouvelle passerelle panoramique de l’Aiguille Rouge. A plus de 3 200 mètres d’altitude, elle est desservie par les cabines du téléphérique rhabillées de rouge pour l’occas’. La passerelle de 35 mètres de long mène à un promontoire vitré, surplombant la réserve des Hauts de Villaroger.

ns le Un pas... pas da

vide !

Conquête au sommet...

Extr’Arcs terrestres !

N

la fin des années 60, l'époque est à la démocratisation des loisirs. En montagne, il faut concilier ski et logements d’altitude, idéalement sans voiture pour Robert Blanc préserver l'environnement. C’est dans cette mouvance que Robert Blanc, enfant du pays, Roger Godino, promoteur et Charlotte Perriand, architecte désigner, décident de révolutionner les Arcs ! Etalée sur 4 niveaux de 810 à 3800 mètres, il aura fallu des années pour tout

108

décembre 18

exploiter… 1968 : Arc 1600, 1974 : Arc 1800, 1979 : Arc 2000 et 2003 : Arc 1950, un vrai parcours du combattant. Inspirée par le Mouvement Moderne de Le Corbusier et déjà internationalement reconnue, Charlotte Perriand mettra vingt ans

de créativité audacieuse au service de la station. Un demi-siècle d'histoire à fêter cette année à l’occasion de son 50ème anniversaire.

Charlotte Perriand, Bernard Taillefer, Roger Godino et Gaston Regairaz

© Carole Godino

A

© OT Les Arcs

© OT Les Arcs

elson Monfort l’affirme : en 1985, il a aperçu un phénomène étrange du côté de la station : “J'ai vu un objet rectangulaire, très lumineux, qui se déplaçait doucement au-dessus d'une crête, sans aucun bruit. L'objet a fait une sorte d'oscillation à 45 degrés, puis est parti à toute vitesse dans Enak Gavaggio l'espace.” Flippant non ? L’animateur, qui rassure ne prendre aucune substance hallucinogène, s’en défend, “nous ne sommes pas seuls dans l’univers !”, et s’il n'existe à ce jour aucune explication à sa vision de l’époque, les extraterrestres Enak Gavaggio et Romain Grojean, skieurs acrobatiques et freerider emblématiques de la station, pourraient dorénavant semer le trouble. Se livrant à quelques exploits tels des flèches sur les Romain Grojean sommets des Arcs… C’est à s’y méprendre !

Quinqu'Arc !


14 Place Notre Dame ANNECY 04 50 51 79 10 www.artiste-joaillier.com


er nc ca

l e r o m l a V yummy mummy !

SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ASTROLOGIQUE ? PAS LA PEINE DE TOURNER AUTOUR DU POT, LE SIGNE DE LA FAMILLE, ET SURTOUT DE LA MÈRE, C’EST LE CANCER. COMME LUI, JE SUIS ASSEZ PROTECTRICE, IL PARAÎT D’AILLEURS QUE C’EST SUR MES PISTES QU’ON SE SENT LE PLUS EN SÉCURITÉ. ET PUIS J’AI BESOIN D’UNE ATMOSPHÈRE ACCUEILLANTE POUR DONNER LE MEILLEUR DE MOI-MÊME.

Je serais Michel Bezançon, l’architecteurbaniste qui était déjà à l’origine de Montchavin-Les Coches. Il a dessiné mes contours en 1976. Je suis une station-village, de 4ème génération, créée de toutes pièces, mais il m’a conçue comme un ensemble de hameaux dont les constructions ne dépassent pas 3 étages, inspirés des chalets traditionnels savoyards avec de la lauze, de la pierre et du bois. Ça me donne un côté pittoresque.

Si vous étiez un événement marquant ?

Au départ, je n’étais que la concrétisation d’un projet porté par deux communes, Aigueblanche et la Léchère. Mais en 1988, je m’en suis détachée pour former la nouvelle entité Les Avanchers-Valmorel. En bon ado, j’ai pris mon indépendance, quoi !

Si vous étiez une date ?

2014, pour mon titre de meilleure station famille aux World Snow Awards 2014.

Si vous étiez un Festival ?

L’E-Waxx Festival du 12 au 14 avril 2019, un festival électro tout nouveau tout chaud !

110

décembre 18

Si vous étiez un film ?

Shogun, c’est une série des années 80, avec le sublime Richard Chamberlain en tenue de Samouraï… Mais c’est surtout le nom d’une de mes pistes bleues.

© Lego

Si vous étiez une personnalité emblématique ?

zone ludique, avec un château de pirates, des toboggans, des passages secrets…

Si vous étiez un livre ?

« A la recherche du gant perdu », c’est comme les chaussettes, bon sang, il faudrait les coudre aux mains des gosses !

Si vous étiez une chanson ?

« Valmorel, la Belle (c’est mon slogan), sont des mots qui vont très bien ensemble, très bien ensemble… ».

Si vous étiez un plat typique ?

Les crozets au Beaufort. J’ai d’ailleurs créé un personnage, le Capitaine Crozet, dont les enfants peuvent lire les aventures.

Si vous étiez une devise ? Ecoute ta mère, elle sait ski faut faire.

Si vous étiez une spécialité culinaire ?

Un baba au génépi du boulanger-pâtissier qui aurait officié au mariage de Céline Dion, une tuerie ! Sa boulangerie a été nommée meilleure de France par l’émission de M6.

Si vous étiez un personnage fictif ?

Jack Sparrow, l’idole des petits, parce que les pirates, c’est la thématique de notre

Si vous étiez un art ?

L’art du trompe-l’œil, comme dans le Piémont, sur les façades de la rue piétonne principal.

Si vous étiez un people ?

Joan, le présentateur vedette de Gulli, puisque je vous dis qu’on est TRES famille.


© OT Valmorel

Si vous étiez un âge ?

Je suis tout juste quadra, une jeune Maman, quoi.

Si vous étiez un moment de la journée ?

L’heure du goûter.

Si vous étiez un alcool ?

Quelque chose de pas trop fort, je suis plus chocolat chaud que mojito…

Si vous étiez un sujet tabou ?

Les patinettes, il ne faut pas en parler aux gens du cru, surtout aux moniteurs de ski, mais les ados en sont dingues.

Si vous étiez un complexe ?

J’ai peur d’avoir l’air un peu planplan, alors pour casser cette image, je donne dans le festival électro et la Spartan Race…

uuuuu o u o u o h a a h Si vous étiez un souvenir

Si vous étiez un animal ?

Le Loup. En version « P’tit », c’est d’ailleurs le nom de ma piste de luge connectée.

Si vous étiez une activité hors neige ?

Je donne dans les nouvelles technos : simulateur de golf pour les grands et réalité virtuelle pour les ados

kitsch ?

Une boite à meuh… qui hurlerait comme un loup.

Si vous étiez une légende ?

Sur mon domaine skiable, le Grand-Domaine - oui, nous ne sommes pas allés chercher très loin pour le nom - il y a DoucyCombelouvière qui signifie la Combe aux loups, car avant leur disparition, au 18ème siècle, il paraît que les loups des grandes forêts voisines venaient se réchauffer sur le haut plateau ensoleillé durant toute la journée, même aux jours les plus courts de l'année.

Si vous étiez un accessoire de mode ?

Une poussette ou un porte-bébé.

Si vous étiez une caractéristique physique ?

De la rondeur, avenante, bienveillante, rassurante.

Si vous étiez une position sexuelle ?

Spartan Race

Celle de l’union de l’abeille, parce qu’on peut la pratiquer jusqu’au 3ème trimestre de grossesse.

décembre 18

111


er nc ca

d n a n r o B d n a r Le G un peu bornée ?

LE GRAND BORNAND, ET SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ? JE SERAIS CANCER. SENSIBILITÉ À FLEUR DE PISTES, JE SUIS À L’ÉCOUTE ET TOUJOURS ATTENTIVE AUX AUTRES. CONCILIANTE, FLEXIBLE ET DÉBORDANTE D’IMAGINATION, JE CHERCHE TOUJOURS DES SOLUTIONS À TOUT ! ET JE TROUVE. MAIS ATTENTION, PERFECTIONNISTE DANS L’ÂME, C’EST À MA MANIÈRE SEULEMENT ! FAUDRAIT PAS POUSSER MAMAN !

Si vous étiez un film?

Je suis plutôt série ! Je me retrouve bien dans le côté rural, conservateur et bonne humeur de la petite maison dans la prairie ! Ah ! Dévaler les pistes et se rouler dans les foins !

Si vous étiez un événement insolite ?

Chaque printemps, Marie et Octavie, deux artistes locales, me mangent à la Sauce Bornandine dans un spectacle satyrique. Elles passent au crible l’actualité de la saison et laissent planer le doute sur les VIP locales parodiées ! Humour et autodérision, j’adore !

112

décembre 18

Si vous étiez un personnage fictif ?

© M.A. Verpaelst

Si vous étiez un champion ?

J’ai un beau vivier ! Tessa Worley, Steve Missilier, ou encore Benjamin Daviet, difficile de n’en citer qu’un seul !

Si vous étiez une légende ?

On raconte que ma cascade mystérieuse, proche de Chinaillon, a vu naître les tous premiers Bornandins. Robert de Boisfleuri aurait découvert un bloc de pierre, une jeune fille aux cheveux dorés en serait sortie… Vous connaissez la suite ? Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants, évidemment…

Je serais Marry Poppins, j’ai plus d’un tour dans mon sac pour gérer vos mômes !

Si vous étiez une chanson ?

Borne… to be alive, ça coule de source !

Si vous étiez un art ?

En 2001, j’ai été couronnée capitale de l’Art vache, animal emblématique qui rap-

© OT le Grand-Bornand

Si vous étiez un festival ?

Au Bonheur des Mômes, festival international destiné aux enfants qui prépare sa 17ème édition pour l’été prochain.

Je serais le bescoin, un petit pain brioché aux saveurs d’anis et de safran, gourmandise des princes à l’époque. Ça vous en bouche un coin ?

pelle la place cruciale de l’agriculture dans mon histoire. Une galerie plein air lui est même consacrée, c’est peu dire !

p!

Félicien Missilier, premier moniteur diplômé de la station en 1951.

Si vous étiez une spécialité culinaire ?

© Po

Si vous étiez une personnalité emblématique ?


Cet hiver, partez skier dans les Aravis avec les lignes 62-63 de la Région ! ANNECY <-> LA CLUSAZ/ LE GRAND BORNAND

8  16  aller

aller retour

+ d’infos sur transdevhautesavoie.com et en gare routière d’Annecy au 04 50 45 73 90

HAUTE-SAVOIE


er nc ca

Si vous étiez un animal ? Oh la vache… C’est pas évident comme question…

Si vous étiez un âge ?

J’ai un peu tous les âges, mais je suis surtout rester bon enfant !

Si vous étiez un événement ?

La fin de la guerre des voisins, celle qui m’opposait à La Clusaz sur la question de délimitation de nos territoires en 1755… Une libération !

Si vous étiez un moment de la journée ?

Mon coucher de soleil. On m’a même créé un forfait sur mesure pour profiter de mes sommets flamboyants !

Le vélo-ski, produit local fabriqué à Villard-sur-Thônes équipé d’un système de freinage au pied, plutôt décapant !

Si vous étiez un alcool ?

Sans alcool la fête est plus folle !

Si vous étiez une activité hors neige ?

J’adore m’envoyer en l’air avec brio… le parapente !

© David. Machet-Le Grand-Bornand Tourisme

Si vous étiez une pratique originale ?

Si vous étiez une date ?

Le 14 juillet 1987, une crue brutale du Borne emporte un camping et fait une vingtaine de morts. Comment oublier...

Si vous étiez un sujet tabou ?

L’affaire Flactif en 2003.

Si vous étiez un souvenir kitch ?

Si vous étiez une caractéristique physique ?

Grand, beau… forcément !

Si vous étiez une position sexuelle?

La glisse en chœur !

114

décembre 18

© E.Lantelme - OT Le Grand-Bornand

Une peau de vache à poser devant la cheminée. Peeling garanti !


d n a n r o B d n a Le Gr focus E

n plus d’offrir un panorama d’exception, les nouvelles cabines du Rosay changent de look et mettent l’histoire de la station sans dessus dessous. Baptisé Grandborama, l’expo, sous

Rhabillé ! pour l'hiver

Glisse en cœur, Grand Bo...nheur © David. Machet-Le Grand-Bornand Tourisme

er nc ca

© Augustin Losserand

A

la direction artistique de Pierre Amoudry peintre-dessinateur et enfant du pays, éclabousse la saga bornandine en 55 épisodes inspirés des archives et anecdotes du village. Customisée par un collectif d’artistes triés sur le volet, chaque cabine porte un thème particulier, 2 œuvres illustrées et quelques mots jetés deci delà par Alexis Clément : fabrication du reblochon, prémices du snow ou premiers pas de Tessa Worley sur les planches affûtées, la station s’envoie en l’air avec style et look total arty ! Monter au 7ème ciel, au Grand Bo’ c’est tout un art ! On y va dar d’art !

l’aube de sa 12ème édition du 22 au 24 mars prochain, le festival s’affiche comme l’évènement caritatif numéro 1 de la montagne française. Le concept ? Une équipe, 24 heures de ski non stop en relais, associé à une course aux dons effrénée pour une ou plusieurs associations . Si l’épreuve sportive est surtout symbolique, côté dons, gagn er, c’est le nerf de la guerre ! Hors piste, les équipes mettent un point d’honneur à en faire toujours plus, amis, amis d’amis, coll ègues, patron, boulanger, facteur, instituteur, cousine Martine ou pépé Roger, tout le monde est invité à sortir la monnaie ! Dans une ambiance festive rythmée par une programmation musicale de qualité, bonne humeur rime avec solidarité ! Ave c plus de 2 millions d’euros récoltés depuis la première année, pour sa session 2019, Glisse en cœur met à l’honneur les associat ions Etoiles des Neiges et Grégory Lemarchal, unies toutes deu x dans le combat contre la mucoviscidose. Tu viens dans mon équipe ?

Tout, ou rien ! and Et si on payait à gr coup de rebloch' ? uestion de mode ou pas, le précieux sésame a longtemps été utilisé comme monnaie d’échange chez les paysans du Grand Bornand. Même si on trouve quelques traces de cette pratique au 17ème siècle, c’est à partir du 18ème qu’il est devenu courant de le voir trôner sur les tables des seigneurs, des nobles et autres grands pontes, qui acceptaient volontiers ce paiement en nature gourmand, en guise de location d’alpage. En fouillant dans les archives, on trouve même cette surprenante anecdote écrite en lettres de noblesse dans tous les contrats signés par les paysans bornandins ! On ne va pas en faire un fromage, mais quand même !

116

décembre 18

© C. Pallot

Q

L

a station voulait deux dates, résultat, elle en a trois ! Après avoir fait étape en 2017 et vu la victoire de Justine Braisaz et Martin Fourcade la même journée lors de la mass start, la coupe du monde de biathlon posera de nouveau ses valises au cœur du village en 2019, 2020 et 2021 pour la plus grande joie des spectateurs et organisateurs. En collaboration étroite avec la ville d’Annecy, toute la vallée se frotte déjà les gants à l’idée de venir encourager ses sportifs. Cocorico, c’est au Grand Bo !


B O U T I Q U E • S PA • LO U N G E B A R • B R U N C H • www.hotel-les-cimes.com • T:C+33 B O U T I Q Le U Grand E • Bornand S P A -•LeLChinaillon OUNG E BAR • BRUN H (0)4 50 27 00 38 Le Grand Bornand - Le Chinaillon • www.hotel-les-cimes.com • T: +33 (0)4 50 27 00 38


n l io

l e v e h c r u Co show devant !

COURCHEVEL, SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ASTROLOGIQUE ? QUELLE QUESTION… MOI L’HÉDONISTE, QUI FAIT TOUT EN GRAND ET N’USURPE PAS SA RÉPUTATION DE M’AS-TU VU ? AVEC QUI IL Y A TOUJOURS UNE IDÉE DE LUXE, DE PLAISIRS ET DE FÊTE ? MAIS QUI, SOYONS HONNÊTES, RIME AUSSI AVEC FLATTERIE, VANITÉ ET ARRIVISME ? OUI, OUI, JE SERAIS LION ET JUSQU’AU BOUT DES GRIFFES !

Si vous étiez une personnalité emblématique ?

Je serais celle que tout le monde ici appelle « Madame », notre Castafiore à nous, qui a fait de moi ce que je suis aujourd’hui : Raymonde Fenestraz.

Si vous étiez un Festival ?

Le festival pyrotechnique, parce que ça ne me déplaît pas d’en mettre plein la vue (voir focus).

Si vous étiez un film ?

« La Femme de mon pote », tourné chez moi en 1983 par Bertrand Blier, avec Coluche, Thierry Lhermitte et Isabelle Huppert.

Si vous étiez un événement insolite ?

Pendant des années, le Cardinal Etchegaray, alors l’un des principaux collaborateurs de Jean-Paul II, célébrait la messe de Pâques sur ma patinoire. Mais dans son calice, pas de Villageoise, on est à Courchevel quand même !… Il se dit qu’il le remplissait de Château L’Eglise Clinet ou Angelus, mais pour un vin de messe, finalement, c’est assez cohérent.

118

décembre 18

Si vous étiez un plat typique ?

La dinde fourrée à l’oseille dans sa croûte dorée.

Si vous étiez un personnage fictif ?

Je serais une œuvre d’art forcément ! « Mademoiselle Courchevel », créée en 2012 par David Cintract : un mannequin glamour au corps de rêve, avec son sac à main serti de diamants et son bâton de ski à tête de mort. Un brin nonchalante, mais définitivement sûre d’elle… Tout moi, quoi !

Si vous étiez une chanson ?

Le Freak, c’est chic !

Si vous étiez un livre ?

Le code général des impôts ou Fenêtre sur Cour…ch’.

Si vous étiez un art ?

L’art plastique… de Richard Orlinski, évidemment.

Si vous étiez un people ?

Robbie Williams, Cameron Diaz ou encore Bono de U2 ont été vus ici à plusieurs reprises au cours des hivers passés.

Si vous étiez un champion ?

Alexis Pinturault.

Si vous étiez une pratique originale ?

Les sports Co… mais si vous n’êtes pas partageur et que vous voulez quand même vous envoyer en l’air, il y a toujours mes tremplins… 25, 60, 90 ou 120 mètres. Le site sert d’ailleurs régulièrement de terrain d'entraînement pour les équipes internationales et accueille chaque année l'unique épreuve française de la Coupe du Monde d'été.

Si vous étiez un âge ?

25-30 ans, la génération Y.


SINCE 1959

Le Lana et Courchevel ont une histoire commune, ils ont grandi ensemble, évolué ensemble pour devenir l’un, un hôtel de prestige, l’autre une station mondialement connue.

La situation de notre hôtel est magique, vous partez du ski-room skis aux pieds et vous êtes en deux minutes dans le centre shopping des plus belles enseignes.

Notre coup de cœur cet hiver le Saint-Nicolas, notre restaurant Savoyard authentique.

Piano Bar Jazzy - Terrasse sur les pistes - Centre de remise en forme - 55 chambres, 28 suites et 2 appartements. Spa By Clarins, un espace novateur dédié au bien-être avec piscine, 2 saunas, 2 hammams aux différentes senteurs et douches hydrojet.

B.P. 95 - 73121 COURCHEVEL Cedex - Tél. +33 (0)4 79 08 01 10 - Fax +33 (0)33 4 79 08 36 70 - info@lelana.com - www.lelana.com


n l io

Si vous étiez un événement marquant ?

Les JO de 1992.

Si vous étiez un animal ?

Si vous étiez un moment de la journée ?

Le Kong Rouge.

Si vous étiez un alcool ?

Le tire-fesses…

Je serais la nuit… tous les pachas sont gris. Le White Russian.

Si vous étiez un sujet tabou ?

Les Ru..es… sous peine de ne plus être Kamarades.

Si vous étiez un complexe ?

Je serais un complexe… hôtelier : j’ai quand même 45 hôtels au compteur !

Je les adorais ! Ils ne coûtait que 50 000 euros, peanuts ! Bon, ils étaient livrés dans une malle de luxe, il y avait aussi des bâtons en carbone, des gants de ski en cuir, un masque, deux vides poches en cuir trop mignons et un petit forfait saison, mais j’ai dû les revendre pour acheter le m2 qui manquait dans un de mes chalets. J’ai toujours ma paire d’Ultime, incrustée d’or et de diamant blanc, mais elle est sooooo 2010 que je n’ose plus les sortir… Alors je dirais les derniers Delight Black Edition d’Elan, avec leurs cristaux Swarovski incrustés. Simples et de bon goût. Les temps sont durs…

Si vous étiez une activité hors neige ? Si vous étiez un souvenir kitch ?

Une Rolex.

Si vous étiez un accessoire de mode ?

En 2008, Lacroix avait créé des skis rien que pour moi, les Courchevel Exclusive.

Si vous étiez une légende ?

La piste Jean-Blanc, Pinturault dit que c’est un mythe, une piste de légende, elle est aussi surnommée « la descente de la vérité »…

Si vous étiez une caractéristique physique ?

La poudre aux yeux.

Si vous étiez une position sexuelle ?

Si vous étiez une devise ? The place to bite… du verbe bite, en anglais, what did you expect ?! Ça veut dire mordre, croquer, parce qu’avec tous ces étoilés sur la station, on pourrait ne penser qu’à ça…

© OT Courchevel

© OT Courchevel

Les Montagnes Russes.

120

décembre 18


24, AVENUE DE LA GARE ANNEMASSE +33 (0)450753589

Marcille.indd 1

28/11/2018 19:15

Hélistations : Marnaz/Courchevel +33 6 73 24 10 34 +33 4 50 47 25 30 contact@savoie-helicopteres.com www.savoie-helicopteres.com


l e v e h c Cour

n l io

focus

Jack Sparrow fait des étincelles !

© CourchevelTourisme-hive

tation n°1 de l’artifice en montagne, Courchevel accueille chaque hiver depuis 2002 une compétition unique en Europe lors de son festival d’art pyrotechnique. Les grands noms internationaux du milieu y démontrent leur savoir-faire en s’affrontant sous forme de grands shows d'artifices. Sur la thématique « Black Pearl », ce sont les « pirates des Caraïbes » qui partiront en février à l'abordage des spectateurs pour cette 17ème édition. Les amateurs apprécieront également la traditionnelle descente aux flambeaux des moniteurs de ski de la station et l'incontournable vin chaud ! A noter : en soirée Off, un spectacle son et lumière à Courchevel La Tania et le feu de clôture à Courchevel 1850 le 7 mars. + d’infos : Les 14, 21 et 28 février et les 5, 6 et 7 mars 2019

À

2007 mètres d'altitude, c'est le plus haut aérodrome d'Europe ! Premier du genre, il a conduit à la création du terme « altiport ». Courchevel doit son altiport à un passionné de montagne et d'aviation : Michel Ziegler. Avec d'autres pionniers, le pilote veut permettre aux skieurs et aux guides de rejoindre plus facilement les glaciers et assurer une desserte régulière des stations. Ce projet un peu fou séduit Courchevel qui reçoit son premier atterrissage le 31 janvier 1962. Compte tenu de l'augmentation croissante du trafic, la décision est prise en 1971 de déneiger en permanence la piste pour que les avions puissent se poser sans skis ! A l'occasion des Jeux olympiques d'Albertville, la piste de 375 mètres est rallongée jusqu'à atteindre les 537 mètres (40 mètres de largeur). Les difficultés financières de la principale compagnie

Une piste pour s’envoyer (vraiment) en l'air !

S

s

© Editions Laymon

tation brillante s'il en est, Courchevel est constellée d'étoiles, des tables jusqu'aux lits ! C'est même la plus forte concentration d’étoilés au guide Michelin en montagne, ce qui en fait la troisième ville en France après Paris et Lyon ! Sur les 125 Tables que compte la station, 7 sont honorées des précieuses récompenses. En 2017, Yannick Alleno atteint le firmament pour Le 1947 à l'hôtel Cheval Blanc. Seul restaurant triplement étoilé de la station, il devance désormais au classement trois Tables 2 étoiles et trois 1 étoile. Côté hébergement, Courchevel n'est pas en reste avec 45 hôtels, parmi lesquels trois palaces, seize hôtels 5*****, douze 4****, onze 3***, deux 2**. Avec 2 426 habitants recensés sur l'ensemble de ses communes et hameaux, la station star affiche un sacré ratio d'étoiles ! Une autre planète ?! Yannick Alléno

décembre 18

Le grand saut

aérienne régionale et l'interdiction des déposes sur glaciers en France provoquent une chute du trafic. Ce sera finalement l'émergence du transport en hélicoptère privé qui relancera la machine. Aujourd'hui, l'altiport de Courchevel - qui comporte la piste de décollage avec la plus forte pente du monde (18,66%) - compte environ 6 000 rotations par hiver.

Etoilés des neige

122

aut lieu du saut à ski depuis des décennies, Courchevel Le Praz compte 4 tremplins, dont deux olympiques édifiés spécialement pour les Jeux d’Albertville de 1992. Prisé par les pionniers du ski, le premier tremplin (en bois !) de Courchevel est construit dès les années 40. Après la seconde guerre mondiale, Emile Allais, alors directeur du domaine skiable, impulse un nouvel élan au saut en l'intégrant dans la préparation du ski alpin. La discipline gagne en popularité et d'autres structures sont installées à Courchevel 1850. Au Praz, la station bâtit un stade complet - comportant deux tremplins de 90 et 120 mètres pour les épreuves de saut de combiné nordique des Jeux Olympiques de 1992. Aujourd'hui encore, avec deux tremplins supplémentaires de 60 et 25 mètres, le site sert régulièrement de terrain d'entraînement pour les équipes internationales et accueille chaque année l'unique épreuve française de la Coupe du Monde d'été. Si vous aussi vous voulez vous envoyer en l'air, rendez-vous au Praz pour y tester la discipline !

© DavidAndre

S

H


NOUVEAU SUZUKI NOUVEAU SUZUKI *Un style de vie !

LIBÉREZ VOTRE ÂME D ENFANT LIBÉREZ VOTRE ÂME D ENFANT

*Un style de vie !

Votre réunion téléphonique est terminée ? Il est temps de libérer l’enfant qui est en vous. Faites-vous plaisir aux commandes du Nouveau Suzuki Vitara avec son système exclusif ALLGRIP. Profitez du dynamisme du moteur BOOSTERJET et des dernières Votre réunion téléphonique terminée ? Il est temps de libérer l’enfant qui est en vous. Faites-vous plaisir aux commandes technologies Suzuki Safetyest System. du Nouveau Suzuki Vitara avec son système exclusif ALLGRIP. Profitez du dynamisme du moteur BOOSTERJET et des dernières technologies Suzuki Safety System. Maintenant, c’est l’heure de la récréation !

Maintenant, c’est l’heure de la récréation ! Réservez votre essai sur www.suzuki.fr Réservez essai€(1) sur www.suzuki.fr À partir devotre 15 190 , prime à la conversion déduite** (1) Prix TTC du nouveau Suzuki Vitara, après déduction d’une remise de 2 200 € offerte par votre concessionnaire et d’une prime à la conversion de 1 000 € **. Offre

aux 15 particuliers pour toutà achat d’un nouveau déduite** Suzuki Vitara neuf du 15/09/2018 au 31/12/2018, en France métropolitaine dans la limite des stocks Àréservée partir de 190 valable €(1), prime la conversion 590 €,àremise de 2 200de € déduite peinture disponibles, chez les concessionnaires participants. Modèle Suzukipar Vitara 1.4concessionnaire Boosterjet Packet: 21 (1) Prix TTC du nouveau Suzuki Vitara, après déduction d’une présenté remise de: Nouveau 2 200 € offerte votre d’une prime la conversion 1 000 € +**. Offre 850 €. valable Tarifs TTC clés enachat main d’un au 01/10/2018. Consommations mixtes CEE gamme Suzuki Nouveau Vitara (l/100 km) : dans 5,3 – la6,3. Émissions CO2 : métallisée réservée aux :particuliers pour tout nouveau Suzuki Vitara neuf du 15/09/2018 au 31/12/2018, en France métropolitaine limite des stocks 121 - 143 chez  g/ km.les ** concessionnaires 1 000 € de prime participants. à la conversion déduite pour la: Nouveau mise au rebut deVitara votre véhicule particulier pourde la 2 première fois avant 2001, ou 590 €, remise 200 € déduite + peinture disponibles, Modèle présenté Suzuki 1.4 Boosterjet Packdiesel : 21 immatriculé essence immatriculé avant 1997, selon dispositions fixées par le Code de l’Énergie. métallisée : 850 €. Tarifs TTC clés en main au 01/10/2018. Consommations mixtes CEE gamme Suzuki Nouveau Vitara (l/100 km) : 5,3 – 6,3. Émissions CO2   :

121 - 143 g/ km. ** 1 000 € de prime à la conversion déduite pour la mise au rebut de votre véhicule particulier diesel immatriculé pour la première fois avant 2001, ou essence immatriculé avant 1997, selon dispositions fixées par le Code de l’Énergie.

NOUVELLE ADRESSE

SAVOIE SAVOIE SAVOIE SAVOIE SAVOIE SAVOIE HAUTE - SAVOIE ANNECY HAUTE HAUTE HAUTE - SAVOIE HAUTE - SAVOIE - SAVOIE --SAVOIE HAUTE SAVOIE ANNECY ANNECY ANNECY ANNECY ANNECY

ANNEMASSE ANNEMASSE ANNEMASSE ANNEMASSE ANNEMASSE

ALBERTVILLE ALBERTVILLE ALBERTVILLE ALBERTVILLE ALBERTVILLE ALBERTVILLE

CHAMBERY CHAMBERY CHAMBERY CHAMBERY CHAMBERY CHAMBERY

39 Chemin de Fruitière 2 Allée2 du Mousseron Prés 515 Rue Joseph Fontanet Rue Pierre etRue Marie Curie 3939 Chemin Chemin 39la 39 Chemin de Chemin de la Fruitière ladeFruitière de la Fruitière la Allée 2 Allée 2du Allée 2du Mousseron Allée Mousseron dudes du Mousseron Mousseron desdes Prés des Prés des Prés 515 515 Rue 515 Rue Joseph Rue Joseph Joseph Fontanet Joseph Fontanet Fontanet Fontanet Rue Rue Pierre Pierre Rue Pierre etPierre Pierre Marie et Marie et et Curie et Marie Curie Marie Curie Curie 39 Chemin de la Fruitière Fruitière Prés 515 Rue Joseph Fontanet Rue Marie Curie MEYTHET VILLE LA GRAND ALBERTVILLE LA RAVOIRE MEYTHET MEYTHET MEYTHET MEYTHET VILLE VILLE LA VILLE LA GRAND VILLE GRAND LALA GRAND GRAND ALBERTVILLE ALBERTVILLE ALBERTVILLE ALBERTVILLE LA LA RAVOIRE RAVOIRE LALA LA RAVOIRE RAVOIRE MEYTHET ALBERTVILLE RAVOIRE 04 50 67 04 50 87 04 79 37 04 79 71 0489 04 5011 50 670467 8904 50 89 1150 67 1167 89 11 0425 04 5055 50 870487 2504 5025 5550 875587 25 25 55 55 0419 04 7999 79 370437 1904 7919 9979 379937 19 19 19 99 99 99 0435 04 7999 79 710471 35 04 7935 99 79 7199 71 3535 35 9999 99 04 50 67 89 89 11 11 04 79 71


C O U R C H E VE L, TIG N E S-LE -LAC , ME GÈV E, L E S G ET S, VA LMO RE L E T

LE S

SA I SI E S

TÉL +33(0)4 50 23 19 13 www.priams-altitude.com PRIAMS - 46, Avenue Gambetta 74000 Annecy RCS Annecy B 488 462 730 - SARL au capital de 10 000 000€ - Illustrations à caractère d’ambiance. Libre interprétation de l’artiste. Crédits photos: TOUTELA3D.com - Mirage Visualisation - Valentin Studio - Architectes : Studio Arch - Geronimo - Imagination : Les Alchimistes - Document non contractuel du 08.11.2018


Offrez-vous votre rĂŞve immobilier dans les plus belles stations des Alpes APPARTEMENTS ET CHALETS


e v e g e M

n l io

gotha City

MEGÈVE, SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ASTROLOGIQUE ? JE SERAIS UN SIGNE NOBLE, RAYONNANT ET AMBITIEUX, PLUTÔT DOMINATEUR, UN BRIN AUTORITAIRE… UN SIGNE QUI SAIT SE METTRE EN VALEUR, POUR ÊTRE REGARDÉ ET QU’UNE COUR GRAVITE AUTOUR DE LUI COMME LES PLANÈTES AUTOUR DU SOLEIL. JE SERAI LION, QUOI ! EN TOUTE SIMPLICITÉ.

Si vous étiez une personnalité emblématique de l’histoire du village ?

Je serais une famille entière, les Rothschild (voir focus).

Si vous étiez un people ?

Jean Cocteau. Il a dit de moi que j’étais le 21ème arrondissement de Paris. Et à l’époque, c’était assez vrai ! Cocteau était un ami de Georges Boisson, directeur de l’hôtel Mont-blanc, où champagne, bougies, paillettes et musique en continu attiraient, dans les années 50, touristes, gotha et artistes. Aujourd’hui, le restaurant porte toujours le nom d’un de ses romans, « Les Enfants Terribles » et on peut y admirer une fresque et des gravures originales signées par l’artiste.

Si vous étiez une chanson ?

« Comme d’habitude, toute la journée, je vais jouer à faire semblant… » (voir focus).

Si vous étiez un livre ?

La Megève Apprivoisée ou Comment peut-on être Mégevan ?

Si vous étiez un âge ? La soixantaine dynamique.

126

décembre 18

Si vous étiez un film ?

Star… 70 ! Ok, c’est dans mes rêves. Il serait réalisé par Claude Lelouch, avec dans les rôles principaux : Marlène Jobert, Brigitte Bardot et Jean Marais. Et pour la BO : Sacha Distel, Stone & Charden, Petula Clark, et Juliette Greco. Bref, tous ceux qui ont traîné leurs spatules chez moi…

sa troisième étoile. Depuis le retrait de Marc Veyrat, elle manquait cruellement en Haute-Savoie. Aujourd’hui, avec les deux étoiles de Julien Gatillon et celle d’Anthony Bisquera, toute seule, j’en suis déjà à six ! De quoi largement éclairer une table !

Si vous étiez une pratique originale ?

Je serais le Golf sur neige. En 2016, nous avons ouvert le 1er Winter Golf du Monde sur le parcours du Mont d’Arbois.

Si vous étiez une année ?

1933, la construction du téléphérique de Rochebrune, dont la fameuse benne deviendra rouge plus tard. Mais dans les années 30, c’est le premier téléporté à usage exclusif du ski alpin, rien que ça ! - avant, c’est plutôt du bois qu’on transportait par câble - il peut avaler un dénivelé de plus de 600 mètres en à peine dix minutes et accueillir jusqu’à 20 personnes à la fois…

Si vous étiez un événement marquant ?

2012, l’année où Emmanuel Renaut a passé

Emmanuel Renaut lors de Toquicîmes


17h, tea-time au coin du feu… Petit doigt replié, il va sans dire. Attention Nadine rode !

Si vous étiez une devise ?

Etre au Mont d’Arbois ou ne pas être ?

Si vous étiez un art ? L’art d’être une Lady des Temps Modernes, avec Nadine de Rothschild pour chaperonne. Elle avait d’ailleurs

Si vous étiez une spécialité culinaire ? Euh... L’espuma d’acide hyaluronique ?

Si vous étiez un sujet tabou ?

L’évasion fiscale.

Si vous étiez un complexe ?

Un qwâaaa ?

Si vous étiez un animal ?

Zibeline, vison ou astrakan…

Si vous étiez une activité hors neige ?

Si vous étiez une caractéristique physique ?

L’élégance, toujours, les cuisses fuselées.

Si vous étiez un accessoire de mode ? La toque, fourrée ou blanche.

Si vous étiez un souvenir kitch ?

Un bridge en or.

Si vous étiez une position sexuelle ?

La petite cuillère… en argent.

Je serais un jeu de cartes… bleue, gold ou platinum plutôt.

Si vous étiez une légende ?

La légende du Dragon de Tire-Corde (voir focus).

@ Daniel Durand

Et si vous étiez un alcool ? Le Mouton-Rothschild, of course.

ouvert une Académie tout près d’ici, à Carouge (Genève), pour y enseigner les règles de base du savoir-vivre. Leçon n°1 : « L'art de la conversation tient en deux mots : Ah ? Ooooh ! ».

@ lego

Si vous étiez un moment de la journée ?

décembre 18

127


e v e g e M

n l io

focus

L

Noémie Halphen, baronne de Roth a baronne Noémie de schild Rothschild, épouse de Maurice, avait ses habitudes de villégiature hivernale. Grande sportive, elle aimait dévaler les pistes de SaintMoritz ou Davos en Suisse allemande. Mais les années 20 commençaient à sentir les effluves nauséabonds de l’antisémitisme. Noémie, soucieuse de fuir la traque des Juifs, eut l’idée - soufflée par son moniteur de ski - de se lancer à la découverte des pistes françaises, pays encore préservé de ce courant qui gagnait peu à peu l’Europe. C’est ainsi qu’elle découvrit le domaine du Mont d’Arbois à Megève. Non contente d’être sportive, notre Noémie se montre une femme entreprenante - et qui porte la culotte ? - et convainc son mari d’investir massivement sur le domaine. Ils rachètent des terrains, tracent des routes, font venir l’eau et l’électricité et inaugurent le tout premier hôtel, le Palace des Neiges en 1922 avec le tout Paris. Vous connaissez probablement la suite… Son fils, Edmond, finance le parc des remontées mécaniques du Mont d’Arbois, crée le golf, les hôtels de luxe et les premiers restaurants d’altitude comme l’Idéal ou les Mandarines, sa femme Nadine passe maître dans l’art du savoir vivre… Et ainsi naît la légende de Megève. Merci Noémie.

Si Noémie n'avait pas aimé le ski?

Plongeons & Dragon

128

décembre 18

L

’histoire ne nous dira jamais si Jacques Revaux a eu l’inspiration en dégustant une bonne bouteille de Mouton Rothschild au coin du feu après une journée de ski, mais c’est pourtant bien à Megève qu’il écrit, en 1967, la musique d’une chanson nommée alors « For Me ». Son producteur Norbert Saada, la propose aux stars du moment : Michel Sardou, Mireille Mathieu, Hugues Aufray… Tous la refusent. Hervé Vilar l’accepte, mais en face B. Jacques Revaux sollicite alors Claude François, qui l’adopte et la renomme « Comme d’habitude ». Le titre se hisse immédiatement au hit parade. Puis, le destin de cette chanson relève de la pure magie : Paul Anka s’en empare et elle devient « My Way ». Son producteur la propose ensuite au jeune David Bowie, qui refuse d’interpréter la chanson, mais utilisera la grille harmonique pour composer « Life on Mars » ; et c’est Frank Sinatra qui en fait définitivement un tube planétaire en 1969. Elle sera reprise par Elvis Presley en 1973 et Sid Vicious dans une version punk, excusez du peu…

Une chanson au coin du feu

Claude François

I

l y a fort fort longtemps, quand l’hiver n’était encore qu’une saison rude et infructueuse pour les paysans du Val d’Arly et que les fourrures qu’on y croisait avaient toujours quatre pattes, un dragon élit domicile près des Pratz de Megève. On prit d’abord pour fou le premier berger qui l’accusa d’avoir croqué plusieurs de ses moutons, mais il fallut bien se rendre à l’évidence, la terrifiante bête s’était installée sur les rives giboyeuses du Nant-du-Cheval. Etonnamment, les prières et l’eau bénite du Curé ne réussirent pas à la déloger. Chacun alla donc de son idée pour s’en débarrasser, mais nul n’osait vraiment se lancer. Surtout pas les Muffat ou les Grosset, les deux grands clans rivaux des Pratz, conscients que sa capture serait certainement synonyme de renommée, mais qu’un insuccès, lui, rimerait avec risée… Poussés à l’alliance par les autres villageois exaspérés, ils finirent par se rendre ensemble sur les bords du torrent où l’animal venait se désaltérer. A l’aide de cordes, ils lui enserrèrent le cou, parvinrent à le déséquilibrer, à le tirer et le précipiter dans les flots de la rivière démontée. Coup de pot, les dragons ne savent pas nager. Cet acte héroïque marqua la réconciliation des Muffat et des Grosset et fut fêté dans toute la vallée. Il en reste, à la sortie de Praz-sur-Arly, là où commence le territoire de Megève, près d’un petit ruisseau, un lieu dont le nom intrigue toujours les promeneurs : Tire-Corde.


www.la-canadienne.com ANNEMASSE

ANNECY

CHAMONIX

MEGÈVE

8 rue Cne Charles Dupraz

7 rue Président Favre

134 rue Joseph Vallot

130 rue Charles Feige


s e i s i a S s Le

e rg

vie

diamant brut

LES SAISIES, SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ASTROLOGIQUE ? JE SERAIS DU SIGNE DE LA VIERGE, IMMACULÉE CONCEPTION, BLANCHE COMME NEIGE, ENFIN… JE CROIS. CAR JE SUIS PLUTÔT MODESTE ET DISCRÈTE, PAS DU GENRE PAILLETTES ET FEUX DES PROJECTEURS. J’AIME QUE LES CHOSES SOIENT FAITES DANS LES RÈGLES DE L’ART, JE PEUX MÊME ÊTRE UN PEU TATILLONNE D’AILLEURS SUR LES BORDS...

Si vous étiez une personnalité emblématique ?

Je serais Erwin Eckel, un Autrichien originaire d'Innsbruck, au Tyrol, et moniteur de ski. Il est arrivé ici en novembre 1935 et a fondé le premier hôtel en 1936. C’est sous son impulsion, que 10 ans plus tard, le premier téléski est installé au col des Saisies, à côté de l’hôtel. Son rachat par la commune en 1963 signera mon acte de naissance. J’aime raconter que je suis née au beau milieu d’un champ de neige vierge.

Si vous étiez un Festival ?

Les Jeux aériens (voir focus).

Si vous étiez un film ?

J’aurais pu être In’saisies’sable, mais je suis Intouchable (voir focus).

Si vous étiez un plat typique ?

Le pormonier, une sorte de saucisse faite de morceaux de porc, d’abats, voire de poumons à l’origine - d’où le mot pormonier d’ailleurs - auxquels on ajoute des « herbes » : épinards, blettes ou poireaux.

Si vous étiez une chanson ?

« Le Loup de Rocamadour ». En 1984,

130

décembre 18

Gérard Blanchard a été invité à survoler les Saisies en montgolfière par Radio Mont-Blanc, et il a interprété sa chanson, à l’atterrissage, sur la terrasse de l’Ecoëlle devant des Hauteluciens en délire ! Elle est longtemps restée mon hymne.

Si vous étiez un livre ?

« René Piccard Raconte ».

Si vous étiez un complex

e? La pente, on dit des mes pistes qu’elles ne sont pa s très raides, et je n’aime pas trop qu’on me titille là-dessus.

Si vous étiez un art ?

Le Picc’art.

Si vous étiez un champion ?

Franck Piccard bien sûr !

Si vous étiez un people ?

Bertrand Piccard… Non, c’est vrai, il ne vient pas ici et, je sais, et y’a pas que les Piccard dans la vie. Mais aux Saisies, un peu quand même…

Si vous étiez un personnage fictif ?

Jean-Bartholomé Piccard. Lui, je suis sûre, il n’existe pas… Je viens de l’inventer.

Si vous étiez un âge ?

50 et des tourbières - la mienne est la plus haute d’Europe.

Si vous étiez une année ?

1992. Et les JO. J’ai accueilli toutes les

épreuves de ski de fond et de biathlon. Et j’avoue, j’ai pleuré pour la médaille remportée par les biathlètes Corinne Niogret, Véronique Claudel et Anne Briand, lors du relais 3 x 7,5 km… Une période faste pour moi, qui m’a apporté une partie de la notoriété dont je bénéficie encore aujourd’hui.

Si vous étiez un événement marquant ?

A l’été 1944, le Col des Saisies, grand, ouvert et totalement sécurisé par les Résistants, est choisi pour être le théâtre d'un important parachutage d'armes et de matériel. Le 31 juillet, la BBC annonce : « Dans le potager, le jardinier arrose ses laitues ». C’est le message tant attendu par la Résistance savoyarde et


Si vous étiez un souvenir kitch ?

le capitaine Bulle ! Le 1er août, je reçois donc, sur le coin du Col, 864 containers d’armes, largués par 78 bombardiers américains. Même pas mal.

Une photo dédicacée de Franck Piccard ? Ok, je sors…

Si vous étiez une devise ?

Si vous étiez un accessoire de mode ?

La plus petite des grandes, la plus grande des petites.

Un diamant, forcément.

Une tarine.

Si vous étiez une activité hors neige ?

© Lego

Si vous étiez un animal ?

Si vous étiez une pratique insolite ?

Le snow-farming… L’année dernière, en fin de saison, nous avons récolté 6000 m3 de neige, que nous avons stockés, à l’abri sous une couche de sciure de bois… Avec ça, je peux enneiger une boucle de 1,5 km et assurer l’ouverture du domaine nordique dès novembre.

On raconte que le nom des Saisies serait lié à la contrebande, en référence à la grande zone franche instaurée de 1860 à 1934 dont la ligne frontière passait le long des Crêts du Véry… Dans la vérité vraie, il y a des traces du nom Saisies dans des archives du 16ème siècle… Mais c’est beaucoup moins croustillant !

Si vous étiez une caractéristique physique ?

Grande, élancée, plutôt blonde, un peu… nordique, quoi.

Si vous étiez une position sexuelle ?

La main gagnante, c'est que je tiens à rester vierge !

© Thuria-PaysageDrone / OT Les Saisies

Je serais le Mountain Twister. Un parcours de luge sur rail de près de 800 mètres, des virages en épingles, des vrilles de 360 à 540°, des séries de vagues… Tout ce qu’il faut pour se mettre la tête à l’envers.

Si vous étiez une légende ?

© Monica Dalmasso

Si vous étiez un sujet tabou ?

Le nom « Saisies » dérive des noms patois de saix, scex, sex ! On ne s’emballe pas… Ça vient surtout de l’ancien français saxe, qui désigne un « rocher », ou encore le « pays des rochers ». Toujours les mêmes idées en tête ?

décembre 18

131


s e i s i a S Les

e rg

vie

focus

out le monde planche chez les Piccard ! D’abord le père, René, 77 ans, le sage, intarissable conteur et véritable mémoire de la station. Cet agriculteur originaire d’Hauteluce, artisan, commerçant, moniteur de ski, est un des pionniers de la glisse sur ces alpages du Beaufortain et un des fondateurs de la station. Puis, le fils aîné, Franck, la légende multi médaillée, notamment aux JO de Calgary en 1988 (or en super G et bronze en descente), et d’Albertville en 1992 (argent en descente). Ensuite les cadets, Leila, Ian, John, Jeff, Ted, tout schuss dans les traces

de leur frère. Et aujourd’hui, deux enfants de Franck perpétuent encore cette tradition. Par contre, il s’est dit, dans les années 90, que William Picard, un des deux membres du groupe Début de Soirée - « Et tu chantes, chantes, chantes… » -, était un cousin éloigné… Aberration ! Lui, il n’a qu’un C - Et maintenant, vous avez « Nuit de folie » dans la tête pour toute la journée… de rien.

Une dynastie qui e a Saisies la perch

©Mélanie Pontet

T

Franck Piccard

Des ballons Saisies au vol

<<

Intouchables » (2011), le blockbuster d’Olivier Nakache et Eric Tolédano, est doublement lié à la station. Cette comédie, interprétée par François Cluzet et Omar Sy, est tirée du livre « le Second Souffle », autobiographie de l’aristocrate et homme d’affaires Philippe Pozzo di Borgo, tétraplégique à la suite d’un accident de parapente au col des Saisies en 1993. Afin de reproduire au plus près les conditions de vol de Philippe Pozzo di Borgo, 18 ans plus tôt, toutes les scènes de parapente du film, ont été tournées dans la station, avec des décollages depuis le sommet de Bisanne, à 1930 mètres d’altitude. Un atterrissage sans turbulences puisque, avec 51 millions d’entrées au total, il est le film français le plus vu au monde.

Un film << Saisies-ssant >>

v

oilà une manifestation qui ne manque pas d’air ! Les Jeux aériens, le grand rassemblement de montgolfières qui embrase chaque année le ciel des Saisies présentera sa 36ème édition les 23 et 24 mars prochain, avec au programme, démonstrations, village d’animation et baptêmes en vol captif. L’histoire d’amour entre la station et les aérostats a commencé en 1979, lorsque la première montgolfière a décollé du col des Saisies. Deux ans plus tard, en 1981, à l’initiative de passionnés un peu gonflés, ce sont 16 aérostats multicolores qui s’élancent. Les Jeux aériens sont nés. Depuis lors, ce sport aérien haut en couleurs tourne à plein gaz !

L'écologie, on s'en Saisies

© Paipai

et après on arrête les jeux

132

décembre 18

!

de mots, promis !

E

n 2017 et 2018, Les Saisies ont été nommés lauréats des Trophées de l’éco-damage au salon Moutain Planet. Et l’éco-damage, qu’est-ce que c’est ? De gros rouleaux à gazon, mus par la seule force des pisteurs ? Une colonie de castors, qui tassent la neige avec leur queue ? Bien sûr que non… La station a été récompensée pour son projet de rapprochement des interfaces informatiques entre le pôle neige de culture et le pôle damage. Les enjeux : parvenir à une production optimisée pour fabriquer la juste quantité de neige, mais aussi réduire le temps de damage. Un système équipé de GPS indique donc précisément aux conducteurs le parcours à effectuer en fonction du dernier passage et des conditions, pour ne damer que ce qui est nécessaire. Les castors sont soulagés, ils peuvent rester à leurs barrages.


e rg

vie

z o r r a C Les bien carrossée

LES CARROZ, SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ASTROLOGIQUE ? JE NE SUIS PAS FRANCHEMENT M’AS-TU-VU, C’EST UNE ÉVIDENCE, JE NE FAIS PAS D’ÉCLAT NON PLUS, ET JE ME SENS PLUTÔT PENCHER DU CÔTÉ CONSCIENCIEUX, ORDONNÉ ET ORGANISÉ DE LA FORCE… LA VIERGE ME CORRESPONDRAIT ASSEZ.

Si vous étiez un événement marquant ?

La naissance du Grand Massif en 1981. Dès lors, j’ai été rattachée à Flaine, Samoëns et Morillon.

Si vous étiez un people ?

Jean-Pierre Papin. En 1996 naît sa fille Emily, qui souffre de graves lésions cérébrales. Les Papin partent alors aux Etats-Unis pour la traiter par « stimulation multi-sensorielle ». Comme les résultats sont bons, ils créent l’association « 9 de cœur » pour informer et soutenir d’autres familles. C’est là que j’entre en scène, en 2008, quand ils passent leurs premières vacances ici. Séduits, ils décident d’y organiser un évènement pour faire parler de leur association. Ce sera « la JPP », une course de vélo, son autre passion. Depuis

134

décembre 18

Si vous étiez une chanson ? « Carroz Gori-i-i-i-lle ! »

Si vous étiez un livre ?

Carroz-line dans les alpages.

Si vous étiez un champion ?

Je serais les jeunes Duval Brothers, Alistair et Arsène, une paire de grimpeurs… horspair justement. En 2018, le plus jeune, Alistair, a décroché son premier titre de champion de France, en cadets. Idem pour son aîné, chez les juniors, mais pour la troisième fois. Et ce n’est qu’un début…

2009, elle a donc lieu tous les ans en juin : tous les bénéfices sont reversés à l’association.

Si vous étiez un âge ?

Si vous étiez un Festival ?

Plus de festival depuis l’arrêt des Flocons du rire - du coup on s’est spécialisé dans les jeux de mots, vous allez voir - … mais je suis passé en mode « 30 millions d’Amis », avec la Grande Odyssée et les 20 meilleurs mushers au monde.

Si vous étiez un film ?

Le Seigneur des Carroz ?

Si vous étiez un plat typique ?

Une croûte au fromage et vin blanc. Les plus audacieux pourront remplacer le pain par des ma-carroz-nis…

82 ans, on dirait pas, hein ?

Si vous étiez un moment de la journée ?

La tombée de la nuit, pour partir en rando sous les étoiles, sans oublier son pic à fondue ! © Lego

Si vous étiez une année ?

1936, pour la construction de mon premier téléski, celui de la Kédeuse devenu télécabine aujourd’hui - qui est resté longtemps, avec ses 1600 mètres, le plus long de France. Et… c’était une pièce unique ! Il avait été réalisé de manière artisanale dans les ateliers des établissements d’horlogerie Carpano et Pons, à Cluses - l’actuel musée de l’Horlogerie et du Décolletage.

Si vous étiez une pratique originale ?

C’est ici que la skieuse Emily Cruz a atteint la vitesse record de 107,143 km/h en descente… en arrière. Il y en a qui ont quand même de drôle d’idées…

Si vous étiez un alcool ?

Une eau de vie qui vous mettrait sur le Carroz.


Venez visiter notre boutique de 200 m2 à Combloux !

Venez vis notre b iter outiqu e de 20

COMB 0 m 2 à LOUX

MOBILIER CONTEMPORAIN RUSTIQUE CUISINE DRESSING

Boutique Meubles savoyards - La Barotière 74920 COMBLOUX Tél. 04 50 58 65 52 - meublessavoyards@gmail.com

www.meubles-savoyards-combloux.fr

Menuiserie A. SOCQUET & Fils Depuis 1968

Meubles Savoyards.indd 2

26/10/2018 19:10

Les Servages d’Armelle

841 route des Servages 74300 Les Carroz d’Arâches Tel : 00 33 (0)4 50 90 01 62 Fax : 00 33 (0)4 50 90 39 41 contact@servages.com www.servages.com

Des événements au sommet… Douceur de vie, grand confort, raffinement et panorama somptueux, Les Servages d’Armelle abritent des espaces de caractère adaptés à vos séjours de tourisme ou d’affaires. Notre établissement se prête à l’organisation de séminaires, mariages, anniversaires et tout autre évènement important. Nous vous accueillons au pied des pistes pour partager un moment convivial avec vos équipes ou en famille. À votre portée, tout un panel d’activités et un équipement moderne dans un cadre propice à la réflexion et à la créativité. Pour vos évènements, tout ou partie de l’établissement peut être privatisé et des formules aux choix établies : buffets, cocktails, menus, apéritifs.


e rg

vie

Si vous étiez une devise ?

« La montagne nous offre le décor... A nous d'inventer l'histoire qui va avec ! » Je l’ai piquée à Nicolas Helmbacher, un guide de haute-montagne.

Si vous étiez un sujet tabou ?

Le projet de golf 9 trous dans un secteur peuplé de plantes protégées.

Si vous étiez une blague ?

« C’est incroyable cette marque… ESF, je ne connaissais pas… mais tout le monde en porte ici ». Elle vient d’ « Entendu sur un télésiège », et je l’aime beaucoup.

Si vous étiez un souvenir kitch ?

Un husky en peluche avec sa réserve de gnôle.

Si vous étiez un accessoire de mode ?

Des moon boots à Carroz.

Si vous étiez une caractéristique physique ?

Je suis plutôt bien carroz-sée.

@ D.Bouchet

N’importe laquelle, sur les Carroz de la cuisine.

@OT Les Carroz

© Beanie Bo

Je serais un chien de traîneaux.

Une descente en luge sur rails, hiver comme été, à tester à deux dans sa version réalité virtuelle : l’un pilote, l’autre casque VR vissé sur la tête, découvre la forge légendaire et ses dragons forgerons.

Si vous étiez une position sexuelle ?

o

Si vous étiez un animal ?

Si vous étiez une activité hors neige ?

136

décembre 18


Effet rouille naturelle

Effet acier martelé

Effet cuir

64 route de Gravin MAGLAND - T. 04 50 89 57 17 - pache.sarl@wanadoo.fr

www.pache-adler.fr

pache.indd 1

24/10/2018 18:11

David Desgranges est un artisan, poseur, installateur et créateur depuis près de 20 ans. Avec son équipe, il saura vous accompagner dans votre projet. Qu’importe le combustibles (bois, granulé, gaz ou électricité), nous vous proposerons le foyer adapté à votre intérieur, à votre mode de vie et à votre budget. Tél 04 50 78 04 05 12 avenue des Alpes - 74300 CLUSES cheminees-desgranges-david@orange.fr Cheminées David Desgranges.indd 1

www.cheminee74.fr

Tél 04 50 91 15 32 32 Galerie Commerciale Alpina 74400 CHAMONIX 26/11/2018 11:12


ce lan ba

l e b i r e M

c'est l'Allues ! MÉRIBEL, SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ? JE SERAIS BALANCE. AMBITIEUSE ET SOCIABLE, SUR LE PAPIER RIEN NE ME FAIT PEUR. ELÉGANTE, CONSENSUELLE MAIS DISCRÈTE, J’AIME QU’ON M’AIME ET QUAND MON BESOIN D’AMOUR ME JOUE DES TOURS, C’EST LA PRISE DE TÊTE ! SI J’AI UN MAL FOU À CHOISIR ENTRE LA CHÈVRE ET LE CHOU, JE SUIS PRÊTE À TOUT POUR ARRIVER À MES FINS ET FLATTER MON ÉGO !

Je n’oublie pas mes origines, je serais Peter Lindsay, skieur écossais qui succombe à mon charme en 1936. Deux ans plus tard, j’ai ma première remontée mécanique, le reste n’est qu’une histoire de timing.

Si vous étiez un festival ?

J’ai adoré le concept de l’Avalanche Rock Festival organisé par mes pisteurs en janvier 2018. Vivement le prochain !

Si vous étiez un film ?

Je serais « L’étudiante » de Pinoteau, tourné chez moi ! Parce qu’être jeune belle et brillante, c’est aussi mon créneau !

Si vous étiez un personnage fictif ?

Si vous étiez un people ?

L’homme qui valait 3 milliards… d’euros ! Parce qu’en francs, ce n’est plus de la fiction… on les a en séries !

Si vous étiez une chanson ?

Méri… belle belle belle comme le jour !

Si vous étiez un art ?

L’art de conjuguer luxe et simplicité, en toute humilité !

Si vous étiez un livre ?

Méribel du Seigneur, bien sûr…

© Lego

Si vous étiez une personnalité emblématique ?

Jean d’Ormesson, Serge Reggiani, Alain Delon, Emma Watson, Madonna et j’en passe ! Depuis mes débuts, j’en ai croisé tellement… Mais confidence pour confidence, j’ai un petit faible pour la famille royale britannique…

Si vous étiez un champion ?

Je serais Phil Lau, l’homme au palmarès incroyable, n°1 du télémark mondial avec plus de 30 globes de Cristal !

Les anecdotes ne manquent pas ! Peutêtre l’enterrement de vie de jeune fille de Pippa Middleton organisé par Sa Majesté sa sœur Kate. Une horde de jeunes femmes endimanchées qui dévalent discrètement mes pistes avant de se réfugier dans un luxueux chalet à l’abri des regards indiscrets ! What else ?

Si vous étiez un plat typique ?

Le gratin au blé ! On le cache bien, mais on en fait une sacrée culture !

138

décembre 18

© Sylvain Aymoz / Méribel Tourisme

Si vous étiez un événement insolite ?


Si vous étiez une devise ?

A celui qui voit loin, il n’est rien d’impossible.

Et si vous étiez un sujet tabou ?

L’accident de ski de Michael Schumacher sur mes pistes en 2013 où j’ai été accusée à tort et finalement disculpée.

Si vous étiez une chanson ? Méri… belle belle belle comme le jour !

Si vous étiez un complexe ?

Le complexe d’infériorité… avec tous ces grands autour de moi, il y a de quoi !

La figurine de la Reine d’Angleterre la tête montée sur ressort : avec le nombre d’Anglais que j’héberge, c’est Buckingham palace ici !

Et si vous étiez un accessoire de mode ?

Haut chic, bas choc, pour mon côté bipolaire !

Et si vous étiez une position sexuelle ?

Le super G…

©Sylvain Aymoz / Méribel Tourisme

Une montre connectée qui me permet de mettre mes rides en replay !

Si vous étiez une caractéristique physique ?

me

Et si vous étiez un souvenir kitch ?

Si vous étiez une légende ?

On raconte que ma forêt autour de l’altiport était un refuge pour le peuple inuit, parce qu’elle leur rappelait leurs lointaines contrées. Etonnant que je ne m’en souvienne pas, ça a du sauter des générations !

©Sylvain Aymoz / Méribel Touris

Et si vous étiez un animal ?

La loutre, symbole de l’énergie féminine, de l’efficacité et du partage ! Tout moi !

décembre 18

139


e r e s I d l Va

ce lan ba

VAL D’ISÈRE, SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ASTROLOGIQUE ? J’HÉSITE… J’ASPIRE À LA DISCRÉTION, MAIS J’AI BESOIN D’ÊTRE AIMÉE ET REGARDÉE ; J’AIME CE QUI EST BEAU, RAFFINÉ ET SIMPLE À LA FOIS ; JE NE SUIS PAS BLING BLING, MAIS J’ACCUEILLE DES STARS ET DES PATRONS DU CAC 40… C’EST DUR COMME QUESTION… ON PEUT DONNER PLUSIEURS RÉPONSES ? NON ? ALLONS-Y POUR BALANCE, ALORS.

le fric chic

Si vous étiez une spécialité culinaire ?

Si vous étiez une personnalité emblématique ?

Charles Diebold. Il est non seulement à l’origine de la 1ère ESF (voir focus) et des premiers tests du Chamois, qui seront ensuite repris par le Syndicat des Moniteurs, mais en 1947, il crée surtout le Grand Prix de Printemps qui deviendra le Critérium de la Première Neige. Il a également été directeur de la station jusqu’en 1970.

Si vous étiez un film ?

L’Avalin, fromage local à pâte cuite issu de nos alpages.

Les Bronzés… Incontournable (voir focus).

Si vous étiez une chanson ?

Si vous étiez un alcool ?

Killy me softly.

Je serais une Froggs, une bière locale brassée par un néo-zélandais, avalin d’adoption.

Si vous étiez un livre ?

La Délicatesse, de David Foenkinos, plus qu’un habitué, c’est un fidèle.

Si vous étiez un personnage fictif ?

Si vous étiez un art ?

Jean-Claude Dusse…

L’art de l’équilibre, entre luxe et simplicité, sport et élégance, réhabilitation et création, gigantisme et exigu…

Si vous étiez un festival ?

Si vous étiez un champion ?

Je serais le Festival du film d’aventures et de découverte. Cette année, c’est la 23ème édition, du 15 au 18 avril.

Champion, c’est mon 2ème prénom ! Comment voulez-vous que je choisisse entre Jean-Claude Killy, Henri Oreiller, les sœurs Goitschel, Ingrid Jacquemod, Mathieu Bozetto, Victor Muffat-Jeandet… Mon cœur balance… Finalement, je suis bien balance !

En 1955, le Club des Sports décide d’organiser une compétition dès le mois de décembre pour attirer les skieurs professionnels en entraînement : le fameux Critérium de la Première Neige. Mais dès les années 60, les bons résultats de l’équipe de France incitent les skieurs internationaux à l’intégrer à leur programme de compétition. Aujourd’hui, c’est une étape de la Coupe du Monde.

140

décembre 18

© dacoffeetime

Si vous étiez un événement marquant ?

Si vous étiez un people ?

Le chef britannique Jamie Oliver. Il a appris à skier sur mes pistes.

Si vous étiez une année ?

2009 et les Mondiaux de ski, qui, en plus de rapporter 3 médailles d’argent à la


France, ont été l’occasion de me refaire une beauté.

Si vous étiez un moment de la journée ?

Je ne serais pas la nuit… Même si je suis festive, je reste super sportive, et on dit que ma « night life » n’est pas des plus déjantées…

Si vous étiez un sujet tabou ?

Je ne sais pas si je peux en parler… Mais en octobre dernier, notre maire a fait des siennes. Après une soirée de promotion un peu trop arrosée, à Colmar, il a été placé en garde à vue et en cellule de dégrisement, pour outrages aux forces de l’ordre. Ça fait tache… de vin.

Si vous étiez un complexe ?

Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus sportive ?… Rhaaa, encore Tignes !

Si vous étiez un animal ?

Si vous étiez une activité hors neige ?

Je me laisserais aller à une Douce Folie.

Si vous étiez un souvenir kitch ?

Un sweat « Dans ta face de Bellevarde ».

Si vous étiez un accessoire de mode ?

Euh… Un sweat « Dans ta face de Bellevarde » ?

Si vous étiez une légende ?

Je serais plus une jolie histoire. Lors du tracé de la descente Olympique sur la Face de Bellevarde, on a trouvé des petites fleurs appelées « Ancolies ». Pour les protéger, on a modifié le passage des descendeurs qui s’appelle depuis « le passage de l’Ancolie ».

Si vous étiez une caractéristique physique ? Athlétic chic.

Si vous étiez une position sexuelle ?

Je serais le chasse-neige. Ce sont les Autrichiens qui me l’ont apprise.

Si vous étiez une devise ? « Ici, on préfère Anna Gavalda à la Gay Pride », dixit l’actuel maire qui a laissé ffiler l'évènement à Tignes.

© Andyparant.com

© Le

go

Un aigle bien sûr. En 1934, quand Charles Diebold, en a fait mon emblème,

il ignorait que cette espèce pourrait un jour disparaître. Aujourd’hui, dans le cadre du programme « Save Your Logo », je participe à la protection et à la sauvegarde des aigles.

décembre 18

141


ce lan ba

e r e s I Val d

focus

Emile Allais

Val d’Isère voit ’est à un Alsacien, Charles Die(pull) rouge ! bold, que Val d’Isère doit sa 1

C

-je, i i i i i rra e v e r e ux t Quand rveiiiiiille e pays m

ère

école de ski ! Il arrive en 1932 dans la station pour initier les habitants à ses fameux « cours vosgiens », inspirés très largement de la méthode autrichienne de l’Arlberg (les virages se déclinent à partir de la position « chasse-neige »). En 1934, il fonde l’école de ski de Val d’Isère avec quelques jeunes du pays. Les premiers élèves s’initient alors sur le 1er remonte-pente de la station, le Rogoney, pour ensuite gagner Solaise ou le col de Fresse en peaux de phoque. L’hiver 36-37 voit la création de la 1ère école française de ski, dans laquelle

1

<<

Le planté de bâton, monsieur Dusse, le planté de bâton !! ». Chaque hiver, on y a droit… et ce, depuis 40 ans ! Les répliques cultes des mythiques des « Bronzés font du ski » fusent toujours autant sur les télésièges ou autour de la raclette. En 1979, le film est tourné à Val d’Isère. On retrouve Popeye, Nathalie, Gigi, Jean-Claude… et des Avalins devenus célèbres ! En effet, on se souviendra du moniteur de ski de Jean-Claude Dusse, un vrai de vrai ! Il s’appelait Fernand Bonnevie et était originaire de la station. Après la fameuse scène où Michel Blanc lui plante le bâton dans le dos (dans une plaque de polystyrène dissimulée sous la combi), il s’était fait un malin plaisir d’aller boire des coups avec son bâton de ski toujours planté ! Il est décédé en 2013 à l’âge de 98 ans et a laissé sa trace sur les sommets enneigés, dans le vieux village avec son chalet nommé « Le planté de bâton »… et dans l’histoire du cinéma !

D

© Green Globe

Mise au green

142

décembre 18

une dizaine d'avalins travaillent cette fois dans le cadre d'un bureau organisé. Fini l'individualisme des débuts ! Cette même année, Léo Lagrange, premier Ministre des Sports, nationalise l'Ecole. Emile Allais, titulaire de la médaille de moniteur n°1 (et accessoirement champion du monde), est nommé directeur technique et fait accepter sa propre méthode d'enseignement basée sur le parallélisme des skis, même dans les virages. Il faudra attendre 1945 pour que cette école prenne le nom de l’Ecole du Ski Français, la fameuse ESF, qui compte aujourd’hui pas moins de 18 000 pulls rouges !

Dernier vi

rage

énorme avalanche 0 février 1970. 8h. Une centre UCPA de touche brutalement le résidaient ce y s ier Val d’Isère. 194 vacanc evelis, 37 ens ent riss pé jour-là, 39 jeunes tte catastrophe, autres sont blessés. Ce avalanches la plus grosse due aux siècles, 2 de en France depuis plus nt me pe op vel dé intervient en plein . ski de ns tio sta s touristique de du ui cel à (et me dra Suite à ce voie Plateau d’Assy en Haute-Sa es ain sem survenant quelques cs bli pu irs uvo po plus tard), les la de e enc sci con prennent ur po nécessité de mesures PER . Immédiatement, la loi la prévention des risques borer une éla it do et ée cré ues) est (Plans exposition aux risq ale pour ion ANENA (association nat cartographie précise. L’ an plus un r jou le s avalanches) voit et de l’étude de la neige et de ge, nei la de nce ssa de la connai sse tard : une première étape gre r. qui n’a cessé depuis de pro la prévention des risques

epuis 2016, le domaine skiable de Val d’Isère - Tignes est devenu le plus grand au monde à être certifié Green Globe. Oui, et c’est quoi ? Globalement, un label international de tourisme durable, spécifiquement conçu pour les professionnels du voyage et du tourisme. Pour préserver l’environnement, la station a ainsi pris une dizaine d’engagements. Au niveau de l’intégration paysagère par exemple, cela englobe le respect de l'architecture locale avec les cabanes de remontées mécaniques construites dans l'esprit du village, la végétalisation des infrastructures via des toits végétaux, la réduction du nombre de pylônes sur le domaine skiable. Quant à la fabrication de la neige de culture, Val d’Isère garantit un produit sans additif, s’engage à réduire sa consommation d’eau et à renouveler les énergies. Enfin, pour un arbre coupé, la station en replante 5, et pour éviter les collisions d’oiseaux, les câbles des remontées mécaniques sont rendus plus visibles.


© studio-bergoend.com

NOUVEAU SUR ANNECY

FARROW&BALL (EN EXCLUSIVITÉ SUR ANNECY) - PORRO & MOROSO - MIZENSIR - BERT FRANK - CLASSICON - ARPIN - ÉDITIONS MILANO...

Retrouvez, dans cet espace scénarisé, la sélection de mobilier, luminaires, objets, peintures et textiles des décorateurs Roxane Wyns et David Oliver Shaw, et toujours leur expertise en matière d’agencement. 5 Bis Rue Joseph Blanc, Annecy - Tél +33 (0)4 50 64 07 95 - +33 (0)7 86 95 96 80 - www.dreamhabitat.com


ion

p or sc

s i a v r e G St-

dans le grand bain ! SAINT-GERVAIS SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ? JE SERAIS SCORPION. CHALEUREUSE ET AIMANTE, JE SUIS TOUJOURS PRÊTE À ME PLIER EN 4, MAIS ATTENTION À CELUI QUI M’ATTAQUE, OU JE PIQUE ! BATTANTE ET TOUJOURS SUR LE QUI-VIVE, JE NE ME LAISSE JAMAIS, OH GRAND JAMAIS ABATTRE, ET MÊME LA TÊTE SOUS L’EAU, JE ME REMETS TOUJOURS À FLOT !

Si vous étiez une personnalité emblématique ?

Marie Paradis

Si vous étiez un plat typique ?

Le farcement ! Plat traditionnel aux saveurs sucrées salées, composé principalement de pommes de terre, de lard fumé et de pruneaux dénoyautés. Il faisait souvent office de repas du dimanche.

Marie Paradis, 32 ans, jeune maman et humble servante, originaire de chez moi, sera la première femme au sommet du Mont-Blanc en 1808, emmenée un peu malgré elle par ses amis guides. Elle racontera qu'elle a été aidée « tirée, traînée et portée » jusqu’en haut.

Si vous étiez un art ?

Je suis une station thermale, je cultive donc l’art du bien être.

Si vous étiez un champion ?

Je serais Loan Bozzolo, septuple champion de France de snowboard.

Si vous étiez un festival ?

Si vous étiez un âge ?

Le Festival Mont-Blanc d’humour qui prépare sa 35ème édition (voir focus).

A mon âge, on ne compte plus !

Si vous étiez un film ?

Si vous étiez un événement marquant dans l'histoire du village ?

Difficile de passer à côté de Malabar Princess, film inspiré par l’avion indien du même nom, crashé sur le Mont Blanc le 3 novembre 1950.

Le 12 juillet 1892, ma commune est dévastée par une vague d’eau meurtrière (voir focus).

Si vous étiez un personnage fictif ?

144

décembre 18

© Pop !

La belle au bois dormant… On dit souvent de moi qu’on a réveillé la belle endormie !

Si vous étiez une année ?

Je reviendrais en 1984, date de l’ouverture du nouveau télécabine de Saint-GervaisLe Bettex. Le vieux téléphérique Heckel construit en 1936 fait peau neuve et

redore l’image du ski qui faisait un peu grise mine, je dois bien l’avouer. Et voilà que je reprends du poil de la bête ! Une nouvelle jeunesse en somme.

Si vous étiez un alcool ?

Le gin des montagnes. Distillé dans une ancienne cabane d’alpage recyclée, c’est le breuvage made in Saint-Gervais ! Santé !

Si vous étiez une devise ?

La montagne à l’état pur ! What else ?

Si vous étiez un animal ?

Le blanchot, un lièvre des montagnes qui change de couleur et s’adapte à toutes les situations.

Si vous étiez une activité hors neige ?

Le saut à l’élastique de 90 mètres dans les gorges du Bon Nant. Seul spot français couvert, qui permet de s’élancer par tout temps.


ion

p or sc

Si vous étiez un souvenir kitch ?

Un bonnet de bain fourré pour avoir bien chaud aux oreilles !

Si vous étiez un accessoire de mode ?

Un bonnet de bain, parce que je le vaux bien !

Les moniteurs de Megève me font bien rire ! Nous avons le domaine du Mont d’Arbois en commun, ils sont sur le versant sud très ensoleillé, et nous au nord, plus protégés. Lorsque les Mégevans emmènent leurs clients en quête de bonne neige, ils mentent et prétendent skier sur Megève nord ! Ça change de leur soupe !

Si vous étiez une légende ?

Autrefois, Saint-Gervais était coupé en deux par un torrent infranchissable, le

© Boris Molinier

Si vous étiez une blague ?

Bon Nant. Le curé était bien embêté d’abandonner ainsi la moitié de ses ouailles sur l’autre rive. Il lui aurait fallu construire un pont au-dessus de la gorge. Impossible. Une nuit, Satan lui apparut et lui proposa un marché, il le construirait en une nuit, en échange de la vie du premier passant qui le franchirait. Marché conclu. Le diable tint parole. Un monumental pont en pierre se dressa fièrement au dessus du torrent. Attendant son dû à l’autre bout

du pont, c’est un lièvre qui sortit non pas du chapeau, mais d’un sac pour se jeter dans les griffes du démon. Furieux, celuici essaya d’ébranler son ouvrage, en vain, le pont, trop solide résista. Le diable disparut dans le gouffre d’où il ne revint jamais. On a eu chaud…

Si vous étiez une position sexuelle ?

Le petit pont !

© Boris Molinier

Si vous étiez une chanson ? Oh when the Saint… Gervais !

146

décembre 18


s i a v r e St- G

ion

p or sc

focus

Une avalanche de rire

© Eric Catarina

L

e célèbre théâtre parisien le Point Virgule en partenariat avec la ville de Saint-Gervais renouvelle le bail du rire sur les pistes. Artistes reconnus et étoiles montantes grimpent sur scène pour surfer sur l’humour : théâtre, one man show, comédie musicale… Plus ils sont givrés, mieux c’est ! L’évènement qui déclenche d'inoffensives avalanches de rire une bonne semaine durant, prend place au théâtre « Montjoie », ça ne s’invente pas… En participant, vous pourrez voter pour l’humoriste qui aura le mieux musclé vos abdos. + d’infos : 35ème Festival Mont-Blanc d'Humour du 16 au 22 mars - 04 50 47 76 08

Les thermes détruites par les eaux !

L

© Pascal Deloche

'épouvantable cataclysme du 12 juillet 1892, qui s’est abattu sur les bains de Saint-Gervais, a produit une émotion universelle. En plein milieu de la nuit, la vallée de Montjoie est ravagée par une crue du Bon Nant. A l’origine de la catastrophe : la rupture de la paroi frontale du glacier de Tête-Rousse situé à 3150 mètres d’altitude. Plusieurs hameaux de Saint-Gervais connaissent des dégâts considérables, tandis que l'établissement thermal, situé au fond d'un ravin étroit à 200 mètres, est presque détruit en totalité. Les résidents de l’établissement thermal, réveillés en pleine nuit par ce qui semblait être le grondement d’une avalanche, sont cernés par un torrent démesurément grossi ; un amas d’eau, de boue, de blocs de glace et de rochers qui déboulent… un fracas ahurissant. Une partie des bâtiments s’écroulent, les autres sont envahis par l’eau jusqu’au premier étage. La crue qui n’aura duré que quelques minutes fait plus de 200 victimes.

L

148

décembre 18

© Jean Yves raffort

La fin des parkings glauques ?

s un résonnent, tard le soir, dan Le bruit des talons qui s? cial gla ns néo des par éclairé parking souterrain à peine s? vou de e timent de malaise s’empar e, vill La scène vous parle ? Un sen tre cen du g kin rvais et dans le par Pas de panique ! A Saint-Ge c’est révolu ! ormais un au cœur du village, il est dés Inauguré le 2 juin 2017 et porain tem con t l’ar à ié déd tif gratuit is par gigantesque musée alterna est inv façade extérieure ont été ivers urbain. Ses 11 niveaux et sa l’un de s issu be, glo tre coins du des artistes venus des qua ossible imp c don e oré col nte géa toile du graffiti. Résultat : une de « deux ge. 2KM3 est la contraction désormais d’oublier son éta e donné um vol au d pon res cor sure qui sion : mille mètres cubes », me mis le seu r er librement, avec2 pou vert à chaque artiste pour cré2 Ou d. fon pla de m 500 de mur et le seu investir un étage de 50 m r alle d’y prendrait presque envie 365 jours par an et H24, on … llité toute tranqui la nuit, profiter du décor en


Mont-Blanc Immobilier en 2009, c’est l’arrivée, au poste de Directeur Général, de Laurent, le fils de Daniel, avec qui l’agence continue à s’impliquer dans des programmes-phares, comme le Village du Bettex. “Ce qui est amusant dans notre métier, c’est de faire des projets structurants, résume-t-il, pas uniquement des appartements qui ne sont habités que 15 jours par an. Et dans cette même optique, pour valoriser au mieux leur patrimoine, nous apportons également à nos clients un service d’ingénierie foncière.”

L’IMMOBILIER

DE PÈRE EN FILS

Mont-Blanc Immobilier aujourd’hui, ce sont, sans compter les filiales, 9 agences dans le Pays du MontBlanc composées d’une cinquantaine de collaborateurs, dont une équipe commerciale de 15 conseillers immobilier. Forts de cette implantation très locale et d’une connaissance fine de la mosaïque des petits marchés que représentent les stations, ils concrétisent plus de 400 ventes par an, chalets, appartements ou terrains. Du personnel en formation permanente, tant au niveau juridique, que linguistique et informatique, pour s’adapter à un métier en pleine mutation : “Tout notre portefeuille de résidences de tourisme (plus de 400 biens) sont sur les grandes plateformes et avec notre Tour Operator “Vacances Mont-Blanc”, filiale du groupe, nous sommes sur tous les fronts !”

Implantée à St Gervais depuis bientôt cinquante ans, Mont-Blanc Immobilier, est une affaire familiale qui garde les pieds bien ancrés dans son territoire et son histoire, tout en regardant loin vers l’international et l’avenir. Mont-Blanc Immobilier en 1970, c’est la création d’une première agence à St Gervais par un enfant du pays, Daniel Duffoug-Favre, « né dans le ski et le tourisme ». Il met sa connaissance du terrain au service de la vente et la location de biens, et le syndic dans un premier temps, avant de développer son activité vers la promotion et la construction. Au point de devenir, sur la station, celui qui a fait le plus de constructions - en nombre d’appartements, d’équipements et autres lotissements - et d’ouvrir trois nouvelles agences, aux Houches, aux Contamines et à Combloux. PUBLI REPORTAGE

MONT-BLANC IMMOBILIER 29, Avenue de Miage 74170 SAINT GERVAIS Tél : 04 50 93 51 77 - Fax : 04 50 93 54 61

www.mont-blanc-immobilier.fr


e n i z r o M

ion

p or sc

la tétue

MORZINE, SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ? JE SERAIS SCORPION. DÉTERMINÉE, VOLONTAIRE ET ACHARNÉE. JE TRAVAILLE DUR ET ME DONNE À FOND, NE LÂCHE JAMAIS L’AFFAIRE. JE SUIS DONC PLUTÔT DU GENRE ENTÊTÉE, JE VOUS L’ACCORDE ET AUTANT DIRE QU’ON NE ME FAIT PAS CHANGER D’AVIS FACILEMENT… ET COMME TOUS LES MONTAGNARDS, SCORPIONS OU PAS, J’AI PEUT-ÊTRE UN PEU DE MAL À PARTAGER MES SENTIMENTS…

Je serais François Baud, dit « Grand Hôtel ». Alors, oui, faut que je vous explique : ici, les Baud, comme les Marullaz, sont tellement nombreux, que pour différencier les différentes familles, il a fallu ajouter un qualificatif à leur patronyme, souvent en rapport avec une activité professionnelle (de la forge, des vélos, de la godasse…), ou la lignée maternelle (à la Page). Comme son nom l’indique, François Baud a donc lancé, en 1924, le Grand Hôtel, mon premier hôtel de tourisme ! Pile à l’époque où l’exploitation de mes carrières d’ardoise s’essouffle, que les hommes me quittent pour aller travailler à la capitale ou Genève. En attirant, l’été dans un premier temps, de riches familles parisiennes, suisses ou pieds-noirs, l’établissement lancera le tourisme dans la vallée. Maire de 1947 à 57, François Baud est également à l’origine de la passerelle qui relie toujours mes deux versants.

Si vous étiez un complexe ?

De taille… pas toujours facile de plafonner à 1000 mètres !

Si vous étiez un Festival ?

Rock the Pistes ! (voir focus)

150

décembre 18

Si vous étiez un livre ?

Un dictionnaire français-anglais !

Si vous étiez un film ?

Il y en a bien un qui me vient en tête… « Les Possédées ». Il n’a pas été tourné ici, aucun Morzinois ne joue dedans et vous n’y verrez aucune référence à moi, c’est vrai, mais son titre est très évocateur pour nous… (voir focus).

Si vous étiez un événement marquant ?

Bon… Ça nous a un peu arraché la bouche de l’admettre, et puis on a mis du temps avant de s’impliquer dans le projet, mais il faut le reconnaître, dans les années 60, la création d’Avoriaz, en haut, a eu un rôle décisif dans la manière dont je me suis développée, en bas.

Si vous étiez un plat typique ?

Je serais les Merveilles ! Une pâte à beignets travaillée à bout de bras, pour l’étirer presque jusqu’à la transparence, puis découpée en bandes plongées rapidement dans un bain d’huile et saupoudrées de sucre. A l’origine, on les préparait pour les mariages ou les baptêmes, aujourd’hui, on pourrait

presque les servir avec une crème anglaise…

Si vous étiez un personnage fictif ?

Gimli, dans Le Seigneur des Anneaux. Comme lui, je ne suis pas très haute, plutôt trapue, je râle d'abord et j'écoute après, j'ai la tête dure et un caractère bien trempé.

Si vous étiez une chanson ?

« It’s raining men ! » surtout l’été… La pratique du VTT attire une clientèle encore majoritairement masculine, ce qui m’a valu, de la part des Britanniques, le surnom de Man-zine.

Si vous étiez un art ?

L’Art-doise. Elle est bien bonne ! Mais c’est vrai que la Vallée des Ardoisières, en contrebas de la falaise d’Avoriaz, est l’un des derniers sites français d’exploitation de cette roche.

Si vous étiez une année ?

1960, l’année où Jean Vuarnet est rentré de Squaw Valley avec sa médaille olympique. Tous les projecteurs étaient braqués sur moi ! Euh… sur lui et moi !

© Lego

Si vous étiez une personnalité emblématique ?


Si vous étiez un champion ?

Bon, comme il y a une vie après Vuarnet, je dirais Yohann Taberlet, plusieurs fois médaillés de France et d’Europe en handiski et Anthony Chalençon, doublement médaillé en ski de fond aux Paralympiques de Pyeonchang, les 2 portent haut mes couleurs.

Si vous étiez un people ?

Hum… J’ai bien un pote écossais, qu’on prend tour à tour pour Robbie Williams ou Russell Crowe. Ça marche ?

Si vous étiez une pratique originale ?

Je serais le ski-joering. Dès les années 30, avant même l’installation du téléphérique du Pléney (1934), François Baud - encore lui - faisait tracter ses clients skieurs par des chevaux.

Si vous étiez un âge ?

Je serais octogénaire, mais on va dire que je ne fais pas mon âge…

Si vous étiez un alcool ?

La Mützig, une bière blonde corsée (7°) servie dans l’un de mes plus anciens bars, le Robinson, et qui donne du relief à

l’après-ski, et c’est peu de le dire…

Si vous étiez une devise ?

« Notre vallée, c’est le plus beau pays du Monde », en toute humilité.

Si vous étiez un sujet tabou ?

Comme partout, le projet de gros porteur… Ici, il relierait mon centre avec celui d’Avoriaz.

Si vous étiez un animal ?

Je serais un rat. Ou plutôt 2, un blanc et un rouge. Comme beaucoup de villages de montagne, je suis à cheval sur les deux versants d’une vallée, séparés par une rivière, la Dranse. Pendant très longtemps, elle a matérialisé deux courants opposés : sur la rive droite, l’Eglise, les parcelles agricoles, des familles plus conservatrices, les « rats blancs » ; sur la gauche, les commerçants et les familles plus progressistes, les « rats rouges ».

Si vous étiez une activité hors neige ?

La bringue ! Voilà en tous cas un point sur lequel Anglais et Morzinois ont finalement beaucoup en commun.

Si vous étiez un souvenir kitsch ?

Une capote anglaise.

Si vous étiez un accessoire de mode ?

La capote anglaise ?

Si vous étiez une légende ?

La légende de Zerno. Du nom d’un des premiers habitants de la Vallée, qui aurait refusé de se soumettre à l’autorité des Abbés d’Aulps et de venir à la messe comme demandé, arguant qu’il invoquait Dieu aussi bien chez lui, près du Ciel, sur sa montagne. Il reflète assez bien mon caractère…

Si vous étiez une caractéristique physique ?

Petit, mais costaud !

Si vous étiez une position sexuelle ?

La descente du flambeau, c’est vendeur, non ?

Si vous étiez une blag

ue ?

© OT Morzine-Sam Ingles

En bas, en plaine, il se dit que les Morzinois bala ncent l’argent par les fenêtr es… mais de l’extérieur vers l’int érieur !

décembre 18

151


e n i z r Mo

ion

p or sc

focus ét & sa bonne

uand on parle possession, elle est généralement liée à deux noms, Loudun et… Morzine. Pendant longtemps, il fut impossible d’en parler dans la vallée. L’histoire remonte pourtant à plus de 150 ans. Mais elle a marqué à ce point les esprits qu’il n’était pas rare, pour les jeunes Morzinois montant travailler à Paris dans les années 20, de s’entendre dire : « Tu viens de Morzine, le village des Possédées ? ». Convulsions, vociférations, cataplexie et transe, évocation de la vierge et crainte du diable, cette épidémie « d’hystérodémonomanie » affecte près de 200 jeunes filles et femmes de Morzine, entre 1857 et 1870. L’affaire prend une telle ampleur qu’elle remonte à la fois jusqu’au Pape et jusqu’à l’Empereur Napoléon III,

E

opposant l’administration française et l’Eglise. Car s’il est difficile de mesurer le rôle des religieux dans la multiplication de ces crises, leur présence ne les apaise en rien. Ni leurs séances d’exorcisme. On soupçonne même leur trop forte influence sur des esprits faibles, au fond d’une vallée isolée. En 1864, la totalité du clergé local est donc remplacée. Il faudra encore quelques années pour que les choses rentrent totalement dans l’ordre, sans que les causes de ce phénomène soient pour autant tout à fait élucidées. Souvenir, souvenir, il en reste, aujourd’hui, dans l’ancien cimetière de Morzine, derrière l’Eglise, une Croix des Possédées. + d’infos : Les possédées de Morzine de Jean Christophe Richard

Rock'n ski

eil cherchent une idée n 2011, les Portes du Sol on, bref, finir l’hiver en pour remuscler la fin de sais ts ue, sur les pistes, des concer beauté. Ce sera de la musiq he ffic d’a e têt une , ble ine skia en plein cœur du doma dans une programmation Off et e rné jou en n tio par sta re, miè pre e c’est le forfait. Un les bars le soir. Le billet, ées par em t son se es stations même si aujourd’hui d’autr s , c’est un sacré défi. Les site que isti log té Cô du concept. is ma t, t un décor époustouflan au milieu des pistes offren t émères et le matériel son éph chaque jour, les scènes e êtr ur po res heu en quelques montés, puis démontés tre, l’autre, d’une vallée à l’au à n tio sta ne déplacés d’u du t me A Morzine, c’est au som voire d’un pays à l’autre.

152

A

Le Mal de Morzine

Q

décembre 18

oile

la fin du 19ème siècle, même si l’exploitation des Ardoisières a réduit la précarité de ses habitants, les conditions de vie à Morzine sont plutôt… rigoureuses, voire inhospitalières. A peine délivré des Possédées, le village fait face à une nouvelle catastrophe : un morceau de la falaise qui surplombe le hameau des Covagnes - au pied de ce qui deviendra Avoriaz, un siècle plus tard - s’effondre. En ce début de printemps, les épisodes de gel et de dégel ont fragilisé la paroi et plus de 500 000 m3 de roche s’en sont détachés. Ne faisant étonnamment que 2 victimes. Par chance, la plupart des habitants du hameau assistaient à la messe, au Bourg, au moment du drame. Ce qui rend le Morzinois encore plus pieux, mais pas plus joyeux. Les hommes sont alors nombreux à partir travailler à Genève, comme maçons ou tailleurs de pierre. En leur absence, il est difficile pour les familles de subsister. Depuis la Suisse, une poignée d’entre eux fonde alors, en 1879, un groupement d’entraide et de solidarité, ayant pour but de soutenir ses membres en cas de maladie ou d’accident. Une association a-politique et a-religieuse, sorte de mutuelle avant l’heure, qui indemnise les familles à hauteur d’un franc par jour la première année d’incapacité. Aujourd’hui, l’Etoile existe et se réunit toujours. Pour en faire partie, il faut être Morzinois ou marié à une Morzinoise, avoir entre 18 et 50 ans, se faire coopter par un autre membre de la confrérie et… être un homme. L’égalité des sexes n’a pas encore gagné les fonds de vallée.

Gets, tagé avec le domaine des Pléney, sur un plateau par en ou e eig ton eminés en mo que les musiciens sont ach hélicoptère. l des ère énement appelé « Festiva Depuis la 1 édition, l’év es », Pist rebaptisé « Rock the Concerts Sauvages » a été , FFF, nes Bru BB ilé Keziah Jones, plus international, il a vu déf ire att et ty, her Do e Eicher ou Pet Rag’n Bone Man, Stephan 9, 201 n itio l’éd r Pou s. lier festiva aujourd’hui près de 30 000 eratt Ch ! Charlie Winston et Feu on attend Gaëtan Roussel, ttre le feu à la neige. me , ton… de quoi, justement 23 mars 2019 Rock the Pistes - du 17 au istes.com + d’infos : www.rockthep


28€ SAMEDI AU LIEU DE

37€*

* Tarif unique, valable toute la saison, uniquement sur internet sur les sites de rechargements pass.lesgets.com et ski-morzine.com. Offre non cumulable avec d’autres promotions.

EXCLUWEB FORFAIT DE SKI


i re ta

git sa

s e n Tig

the revenant TIGNES, SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ASTROLOGIQUE ? MALGRÉ TOUT CE QUI M’EST ARRIVÉ, JE SUIS PLUTÔT JOYEUSE, EXPANSIVE, HYPERACTIVE. IL ME FAUT DES ACTIVITÉS, DU TEMPS ET DU CHAMP LIBRE, MÊME SI J’AI UN PEU TENDANCE À M’ENGAGER DANS PLUSIEURS DIRECTIONS À LA FOIS. MAIS VRAIMENT, CE QUE JE NE SUPPORTE PAS, C’EST LA ROU-TIGNES ! JE SERAIS DONC UN VRAI SAGITTAIRE.

Si vous étiez une personnalité emblématique ?

L’Abbé Pellicier. En 1952, dans le mois qui précède l’engloutissement total du vieux village pour la mise en eau du barrage du Chevril, le prêtre s’oppose aussi longtemps que possible à la destruction de l’église. Dans un édifice dénudé où ne reste plus que le maître-autel, il célèbre encore neuf communions solennelles, puis une dernière messe, quelques jours avant son dynamitage. Comme le capitaine d’un navire, il est l’un des derniers à quitter le village. Pour moi, il symbolise la résistance tignarde.

Si vous étiez une année ?

2013, l’année de ma 3ème naissance. Ah oui, parce que je suis re-née quand même, dès 1953, je n’ai pas attendu 60 ans. Mais Tignes 1800, ouverte en 2013 donc, est construite autour de la réplique exacte de mon église noyée sous les eaux du barrage. Ça me fait un peu drôle d’ailleurs…

Si vous étiez une année ?

2017, j’ai reçu deux fleurs au concours des village fleuris. Rhoo, je plaisante ! 1956, c’est vraiment là qu’on a commencé à m’envisager et donc à me construire comme une vraie station de ski.

Si vous étiez un événement marquant ?

Je pense qu’on fait difficilement plus marquant que d’être engloutie sous un lac, non ?

Si vous étiez un film ?

Les Revenants, la série a été tournée ici, mais même si c’est anecdotique, je préfère « Le Grand Bleu » : les scènes sous l’eau, qui sont censées se dérouler en Amérique du Sud, et bien c’est moi ! Au lac de Chardonnet.

Si vous étiez une chanson ?

I will survive.

Si vous étiez un art ?

Le slopestyle, parce qu’à ce niveau d’acrobaties, ce n’est plus du sport, c’est de l’art.

Si vous étiez un champion ?

Je serais Guerlain Chicherit. Champion de ski free-ride et de sports auto, c’est quand même le 1er au Monde à avoir réalisé un back-flip en voiture…

Si vous étiez un personnage fictif ?

Le Festival Live in Tignes by Francofolies, 3 jours de concerts gratuits sur les pistes et au cœur de la station, du 16 au 18 avril prochain. Au programme : Cats on Trees et Boulevard des Airs.

154

décembre 18

© Lego

Si vous étiez un Festival ?

Je serais un Phoenix, mais du genre surentraîné.

Si vous étiez un people ?

Steve Mar-Tignes, Chris Mar-Tignes, Mar-


Tignes Solveig… En toute honnêteté, je crois qu’ils vont plutôt à Val d’Isère… Rrrrr…

Si vous étiez un âge ?

L’âge de ne pas y penser, à mon âge.

Si vous étiez une spécialité culinaire ?

Le Persillé de Tignes.

Si vous étiez un alcool ?

Une tiña colada !

Si vous étiez une devise ?

Tignes Semper vivens.

Si vous étiez un sujet tabou ?

Le ski dôme, ce projet de piste couverte de 420 m de long, pour skier toute l’année, ne fait pas l’unanimité.

Si vous étiez un complexe ?

Si vous étiez un souvenir kitch ?

Une boule à neige, avec des poissons dedans.

Si vous étiez un accessoire de mode ?

Un tricot de peau - j’adore ce mot - en dentelle de Tignes.

Si vous étiez un animal ?

Un amphibien, genre grenouille (de bénitier) aussi à l’aise sous l’eau que sur terre.

Si vous étiez une pratique originale ?

Le Bun J Ride. Un mélange de saut à ski, de saut à l’élastique et de transfert en tyrolienne. Vous êtes bien accrochés ?

Si vous étiez une légende ?

Justement, au temps où les villageoises faisaient de la dentelle, il arrivait que le soir, mais le samedi seulement, une femme, la Naroua, s’installe à côté d’elles et file aussi. Mais malheur à celles qui continuaient à filer après minuit, en empiétant sur le dimanche, la Naroua se mettait alors à les frapper avec un pied de bœuf en marmonnant des formules magiques. Le dimanche c’est sacré !

Si vous étiez une caractéristique physique ?

Musclée, taillée, affûtée !

Si vous étiez une position sexuelle ?

La SuperPipe ou des Games classés X.

Si vous étiez un livre ? Mar-Tignes aux sports d’hiver ?

© Andy Parant.com

Mon complexe s’appellerait peut-être Val d’Isère, elle est plus huppée, je suis plus

sportive, c’est de bonne guerre.

décembre 18

155


i re ta

Tignes

git sa

focus

Le caractère Mon-Tignard

J

+ d’infos : Tignes Autrefois ou le Voyage à Tignes - Brigitte Alzieu - Ed. la Fontaine de Siloé

© DR

usque dans les années 50, les prêtres, lors de leurs visites pastorales, avaient pour obligation de mettre par écrit les caractéristiques de leur paroisse : église, état des finances, coutumes… Mais ils devaient également renseigner les travers, défauts et péchés de leurs ouailles. Dans les archives d’un curé de Tignes, les siennes y sont décrites ainsi : “le Tignard est prudent, réservé jusqu’à la méfiance. Il se tient sur ses gardes, regardant du coin de l’œil celui qui se présente, étudiant la personne plus que ce qu’il dit. Il se méfie des paroles et cherche à deviner le but intéressé de l’adversaire, et plus encore peut-être, comment il sera possible de le rouler !” Comme tout bon montagnard, il a le sens de l’accueil chevillé au corps, quoi !

régal des gourmets persillée qui fait le te pâ la de ici urt après s pa l ne s’agit et crampons qui co d’un Bleu en short is ute son ma to n, ec tio av s sta ne la de es, venait à Tig né an s de t an nd pe un ballon. Ce Bleu-là, uges. plein de globules ro de France équipe pour faire le tionneur de l’Equipe lec sé , et qu Jac mé Ai officiel, , ée cin l’id de ces du mé A l’origine de ie. Malgré les réticen vo Sa Hautes en de s ué tre bit au ha les et grand mps, Petit et ha sc De e, an Zid er rteront la Coupe dès 1997, il fait mont éparation. Ils rempo pr de . ge sta r leu rnier séjour savoyard Tarentaise pour maines après leur de r se s ge ue Ro elq ec qu av 98 nc 19 du Monde reviennent do t Tignes, les Bleus té entre Persuadés de l’effe 2006, malgré la rivali En o. ur l’E nt ero gn ga pendant le stage, Lemerre en 2000, et et, à son paroxysme up Co e. et ez rth Ba s clinent devant l’Itali les deux gardien du Mondial, mais s’in ale nt so fin rs ’en eu qu jou jus nt les les Bleus vo tte année-là, e… jusqu’en 2008. Ce menech L’effet Tignes perdur nt que Raymond Do da en att en e br am ch r outenable et dans enfermés dans leu s est évidemment ins en sp su le n, A l’Euro, tio lec ent en hélicoptère. officialise sa sé 7 recalés repart les e, qu coup de ati , 10 am 20 dr n en ème match. Et un grand éla alie au bout du 3 l’It r ltitude, pa l’a e s rti pa so te t or es e pp la Franc arra, qui ne su Di na ssa La in rra te la loupera Coupe grâce, le milieu de séjour tignard, il en n so ut to t an nd ’il en soit, depuis, les est malade pe plus effet ? Quoi qu ait fer aine. ne s ne Tig … du Monde e se font à Clairefont de l’Equipe de Franc n tio ara ép pr de s session

I

I

l n’empêche, le Tignard n’est pas si obtus qu’il paraît… En 2013, au moment où l’Assemblée Nationale se penche sur la question du mariage pour tous, la station se positionne en soutien au projet de loi. Elle propose notamment d’offrir un séjour aux premier(e)s marié(e)s concerné(e)s. Le contraire eut manqué de cohérence… Car depuis 2008, à l’arrivée du printemps, la station hisse haut le drapeau arc-en-ciel, l’emblème LGBT, pour une semaine de ski et de fête destinée à la clientèle gay. Mais pour ajouter un volet plus militant à cet événement plutôt commercial, depuis 3 éditions, les festivités s’ouvrent sur une « Pride » - la toute première à New York était, avant tout, un rassemblement en hommage aux travestis qui avaient eu le courage de s’opposer aux violences policières dont ils faisaient l’objet, une manifestation revendicative, avant d’être festive, quoi ! -. Entre 500 et 800 personnes participent donc chaque année à la Pride de Tignes, la seule au monde en station de ski, pour laquelle les « marcheurs » peuvent aussi être skieurs ou snowboarders, et dont les chars sont remplacés par des dameuses ou des motoneiges. + d’infos : European Snow Pride & Gay Pride - du 16 au 23

Mars 2019 - www.tignes.com

156

décembre 18

Bleu de Tignes

© Grégory Mistral

Au pied de l'Arc-en-Ciel


D É C A L A G E

I M M É D I A T

L e c a n ar d h a ut e n c o u l e ur s !

: abonnez-vous ! e um pl e un s pa ez rd pe N’en

J E M ’A B O N N E • J E M ’A B O N N E • J E M ’A B O N N E • J E M ’A B O N N E • J E M ’A B O N N E

POU R € PA M ’ A B O N N E • JE R AN

38

• J E M ’A

10 N° ACTIVMAG + 2 HORS-SÉRIES + 12 N° ECO SAVOIE MONT BLANC G E D É C A L A

A T I M M É D I

L E S

S A V O I E

&

G E N È V E

fashion

+

Nom.................................................................................... Prénom ......................................................................... Adresse ....................................................................................................................................................................... Code Postal ........................................................Ville ............................................................................................

auto

on en fait des caisses initiatives

DU MAGAZINE SUPPLÉMENT

S E P T

2 0 1 7

s! osez citoyen

= 38€

née Tarif valable pour l'an

2018/2019

Tél. .........................................................................e-mail......................................................................................... Ci-joint mon règlement par chèque à l’ordre de ACTIVES SAS et à retourner à : ACTIVMAG - Les Papeteries - Image Factory - 3 Esplanade Augustin Aussedat - 74960 Annecy

www. activmag .fr


e r e i s o R a L

i re ta

git sa

franc du col !

LA ROSIÈRE, SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ? JE SERAIS SAGITTAIRE. JE VOIS TOUJOURS LA VIE DU BON VERSANT, J’ADORE RECEVOIR ET ME PLIE TOUJOURS EN QUATRE POUR MES INVITÉS. J’AIME L’AVENTURE, LES JOURNÉES RYTHMÉES ET ENJOUÉES, D’AILLEURS JE NE MANQUE JAMAIS D’IDÉES POUR LES PIMENTER ! JE FAIS LES CHOSES AVEC CŒUR ET NE BAISSE JAMAIS LES BRAS, ADVIENNE QUE POURRA !

Si vous étiez une personnalité emblématique ?

Je serais Jean Arpin. Il est à l’initiative de ma création, de mon premier bar en 1954 et mon premier hôtel en 56.

Si vous étiez un festival ?

Le festival Vent d’Est… né d’une histoire d’amour entre un p’tit gars du coin et une jolie Russe. Ça fait 17 ans maintenant que je vis chaque été au rythme de la musique russe et nasdrovia !

Si vous étiez un champion ?

J’en ai encore pas à foison, mais Joël Chenal, médaillé d’argent en slalom géant aux JO de Turin en 2006, c’est déjà pas mal !

Si vous étiez un livre ?

Le nom de la ros'ière.

Si vous étiez un film ?

Il y a bien L’Eté Indien qui a été tourné ici, mais je me retrouve mieux dans la Dolce Vita, en clin d’œil à ma voisine de palier, l’Italie et à la douceur de vivre qu’il fait chez moi, aussi.

Si vous étiez un événement insolite ?

Je serais la fête du col sans hésitation.

158

décembre 18

Si vous étiez une chanson ?

Chaque année, au printemps, en fonction de l’état de mon enneigement, Français et Italiens se retrouvent pour l’ouverture de mon col ! Je pousse un peu, là ?

Quand il me prend dans bras qu’il me parle tout bas, je vois la vie en ros…ières…

Si vous étiez une spécialité culinaire ?

La modestie, c’est un art peu pratiqué en station…

Je ne suis pas cordon bleu, mais j’ai un faible pour le Menu du Skieur qu’on sert chez la voisine italienne ! Hyper light… En entrée, une belle assiette d’anti pasti, suivie d’un premier vrai plat de pâtes fraîches au gibier des montagnes et d’un second aux truffes, et croyez-moi, là bas, on ne lésine pas sur les quantités ! Après, sur les pistes, ça glisse tout seul !

Si vous étiez une légende ?

Hannibal et ses 40 éléphants. Le chef de guerre aurait traversé les Alpes en passant par le col du Petit-Saint-Bernard pour rejoindre l’Italie en 218 avant Jésus Christ. A vrai dire, on est nombreux à avancer cette petite histoire, parce qu’on ne sait pas vraiment par quel col il est réellement passé… La logique voudrait que ce soit celui du Mont Cenis, mais chut…

Si vous étiez un personnage fictif ?

La rose du petit prince, comme elle, j’ai besoin de beaucoup d’amour…

Si vous étiez un art ?

Si vous étiez un âge ?

35-45 ans ! L’âge des moments en famille et entre amis.

Si vous étiez un événement ?

Le 18 juillet 2018 et l’arrivée du tour de France ! J’étais candidate depuis 5 ans, avec Simon Atkinson, ancien directeur de l’ESF, on a bossé dur pour décrocher le graal. Il est malheureusement décédé quelques jours après l’annonce de la bonne nouvelle…


Si vous étiez un moment de la journée ?

Si vous étiez une activité hors neige ?

Je serais l’heure du petit déj’ sur mes pistes. A l’occasion des first tracks, j’accueille une bande de 16 veinards à qui je propose de prendre les remontées dès 7h30 à la lueur de l’aube, pour profiter d’une heure et demie de glisse, c’est open schuss !

© Propaganda73 / OT La Rosière

Le jeu de pistes ! Nombre de vacanciers font une confiance aveugle à leur GPS et se retrouvent bloqués à La Thuile en Italie, car ils pensent, à tort, pouvoir passer par le Col du PetitSaint Bernard… grave erreur ! Il est fermé en hiver ! Les voilà alors contraints de passer par le tunnel du Mont Blanc via Chamonix et Albertville ! J’en ris beaucoup !

Si vous étiez un événement marquant ?

L’extension de mon domaine skiable que j’attends depuis plus de 30 ans, et c’est pour le 15 décembre prochain !

Si vous étiez un alcool ?

Le Génécello ! Un mélange de génépi et de limoncello, on voit double… nationalité !

Si vous étiez un accessoire de mode ?

Si vous étiez un animal ?

Une botte à talon, pas très pratique pour le ski, je vous l’accorde, mais so sexy sur ma voisine !

© Lego

Si vous étiez une position sexuelle ?

Celle du bouton de rose, mais faut avoir de bons abdos !

Le Génécello ! Un mélange de génépi et de limoncello, on voit double… nationalité ! Bizarrement pas encore breveté !?

© Julien Eustache / OT La Rosière

Je serais un bon gros saint-bernard, compagnon des moines de l’hospice du Petit-Saint-Bernard. Des chiens parfaits pour ramener au bercail les voyageurs perdus, encore plus attachants avec un tonnelet de schnaps autour du cou.

Si vous étiez un alcool ?

décembre 18

159


e r e i s o R La

i re ta

git sa

focus

Paire...fusion !

D

© Propaganda73 / OT La Rosière

écembre 1984, c’est la porte ouverte à tout, la Rosière flirte avec la Thuile, station italienne du Val d’Aoste. Extension de garantie 100% plaisir, de leur union naît officiellement l’espace San Bernardo, domaine commun de 3000 hectares de glisse. Remontées mécaniques flambant neuves, il est desservi par le télésiège du Chardonnet et le téléski de Bellecombe qui assurent la liaison entre la France et l’Italie, via le col du Petit-Saint-Bernard. Depuis cette date emblématique, l’Italie est accessible en ski, snow ou tout engin de glisse favori, en à peine 30 petites minutes ! Jusqu’alors il fallait 4 heures de patience et de bonne volonté via le tunnel du Mont Blanc pour savourer l’or blanc des deux versants, finie la tuile !

La cité dort...

La Rosière Tourisme

Attention, prêts ? Fartez...

M

ême si elle a grandi à vitesse raisonnable, La Rosière ne peut bouder son développement et se voit contrainte d’optimiser son potentiel. De 700 habitants à l’année, la station a aujourd’hui une capacité touristique de 12 000 lits, mais confie ne pas vouloir dépasser les 15 000. Répondant à un cahier des charges drastique, les institutions tiennent les rennes et veillent au grain : aucun building, de la pierre, du bois et toits en lauze, l’architecture initiale et la vue panoramique sont priorisées, certains projets comme celui du Club Med, envisagé pour 2020, invités à revoir leur copie. Passés au travers des mailles du filet, l’hôtel 4 étoiles Alparena inauguré le 29 décembre prochain, et les toutes premières chambres d’hôtes, au chalet L’Aiglon, se partageront l’affiche. De nouveaux projets sont encore en sommeil, mais qui va lento va sano.

© Propaganda73 / OT La Rosière

Fashion hors piste !

160

décembre 18

r patience endaient ça, voilà leu att ts an bit ha les e qu 0 ans prochain verra e ! Le 15 décembre sé en mp co ré ôt nt bie skiable de La Rosière xtension du domaine l’e 5 de ion rat gu au l’in Mont Valaisan, soit partie française du . les ab ay br dé s ce - San Bernardo sur la pla 2 télésièges 6 et es ug ro lu s te fal ra pis nouvelles rs de rando, il au x freeriders et skieu Réservé jusque-là au montagne accessible de n pa ur rendre ce po ! os ur d’e ns llio mi 15 minutes top chrono e, et en moins de 8 nt ina lm cu int po au plus grand mond u ea s d’altitude, le nouv Perché à 2800 mètre neigement assuré italien, offre un en là equ A jus , ine ma du do les plus confirmés ! pistes étendu pour rs la ho s de ur e rco dr pa en pr un de et hâte r, les Roserains ont chacun son bonheu hauteur !

3

2

019, l’actu freeride est au cœur du sujet. Avec une première manche du Free rider world en janvier, la fête battra son plein lors du Free Play Off du 2 au 4 avril prochain. Organisé sous forme de compétition, le festival invite les meilleurs freeriders mondiaux et anciens champions olympiques à un combat de titans. Une équipe France affronte celle du reste du monde sur une bosse spectaculaire de 10 mètres de haut, sensations fortes et bonne humeur garanties ! Pour sortir des sentiers battus et pimenter la prochaine session, la station envisage une épreuve back country sur les reliefs de la station, rendez-vous haute voltige en prévision !


Eco conception Fabrication locale Savoir-faire artisanal Architecture bioclimatique


pr ca

e rn ico

LA PLAGNE, SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ASTROLOGIQUE ? IL PARAÎT QUE LE CAPRICORNE EST LE SIGNE DE LA MONTAGNE, ÇA ME PARAÎT DONC TOUT TROUVÉ ! D’AUTANT QU’APPAREMMENT, IL LUI FAUT DU TEMPS ET DU TRAVAIL, AU CAPRICORNE, POUR PRENDRE CONSCIENCE DE SA VALEUR, MAIS IL A TENDANCE À SE BONIFIER, S’ALLÉGER ET MÊME RAJEUNIR AVEC LES ANNÉES… ÇA COLLE.

e n g a l P La pom'pon Girl

Je serais le Docteur Pierre Borrione, l’homme à l’origine de l’idée de La Plagne. Médecin de campagne, maire d’Aime, il voulait sauver la vallée de la désertification, créer suffisamment d’emplois pour assurer la survie des communes, quand les industries cesseraient leurs activités. Sa solution : créer une station de ski. Une solution avec laquelle il a su convaincre les maires des communes voisines, et ce n’était pas gagné (voir focus)…

Si vous étiez une année ?

1961, l’année de mon ouverture. Les deux premiers hôtels étaient à peine terminés, il a fallu paré au plus pressé, déballer la vaisselle aidés par les clients… avec les appartements aux Isbas, je n’offrais à l’époque que 200 lits.

Si vous étiez un festival ?

Festigliss, qui réunit les précurseurs en nouvelles glisses, à la PlagneMontalembert depuis 10 ans.

Si vous étiez un film ?

« Le Syndrome du moniteur de ski », tourné ici l’année dernière, et qui devrait sortir début 2019, avec Joséphine Méaux, Grégoire Ludig et Gustave Kervern.

162

décembre 18

Si vous étiez une spécialité culinaire ?

Je serais la fondue du Forperet, dans laquelle le mélange traditionnel de fromages est remplacé par de la tomme faite sur place, le vin blanc par du cidre et dans laquelle, en plus du pain, on peut tremper des morceaux de pomme.

Si vous étiez un alcool ?

Une bière de Tarentaise. Comme la plupart des stations aujourd’hui, j’ai ma propre brasserie artisanale, les Ceutrons.

l'une des rares monitrices anglophones à l’époque l'aurait accompagné. Tout avait été organisé… Mais il s’est fait assassiné entre temps.

Si vous étiez un livre ?

Au bonheur des Dam… euses ! Parce qu’ici, on peut même dormir dedans… (voir focus).

Si vous étiez un personnage fictif ?

Je serai Tanguy ou Laverdure. En 1968, un volet de la série « Les Chevaliers du Ciel » est tourné ici. Je suis encore toute petite, avec mes 4 villages, et la diffusion de cet épisode, deux ans plus tard, aura une incroyable portée médiatique. Stars de la chanson, sportifs et politiques se bousculeront dès lors pour être vus ici, à l’instar de Marlène Jobert, Sylvie Vartan, Alain Peyrefitte ou Jacques ChabanDelmas.

Si vous étiez une légende ?

En 1968, toujours, j’aurais dû recevoir Bobby Kennedy, le frère de JFK, alors invité par l'épouse d'Emile Allais. Arlette Ratel,

© Fou d'images

Si vous étiez une personnalité emblématique ?

Si vous étiez un art ?

L’art de faire durer le plaisir… Je peux me vanter de proposer le slalom le plus long du Monde, 4 km et 320 piquets, pour une course unique dont on verra la 2ème édition le 30 mars prochain.


Si vous étiez un champion ?

De free-style, assurément ! Marie Martinod ou Kevin Rolland.

Si vous étiez un people ?

Sans hésitation, Elodie Gossuin, c’est mon ambassadrice.

Si vous étiez un âge ?

Difficile à dire, je suis née plusieurs fois entre 1961 et 1990…

Si vous étiez un événement marquant ?

L’incendie de la Gare de la télécabine de la Grande Rochette en mars 1972. La liaison avec Champagny était interrompue, pour pallier et terminer la saison, on a donc reconstruit un téléski provisoire en 10 jours, une vraie prouesse technique ! La gare, elle, a été reconstruite dans l’année.

Si vous étiez une devise ?

«Toute la montagne en 10 stations », enfin 11 maintenant.

Si vous étiez un sujet tabou ?

Une pieuvre ou une araignée, un animal avec un corps central et une dizaine de pattes ou tentacules.

Si vous étiez un complexe ?

En étant composée de 11 stations-village, je ne serai pas un complexe, je SUIS complexe…

Si vous étiez une chanson ? Ça Plagne pour moi… ouh ouh ouh ouh… Oui, c’est facile.

Si vous étiez un accessoire de mode ?

Je serais une tenue Courrèges, celle qui habillait mes hôtesses d’accueil à la fin des années 60.

Si vous étiez une pratique insolite ?

Le Bobsleigh, je possède l’unique piste en France.

Si vous étiez une position sexuelle ?

La Bretelle Trieuse

Si vous étiez un souvenir kitch ?

Des chaussons-chaussures de ski.

Si vous étiez une caractéristique physique ?

La souplesse, il en faut pour s’étendre autant !

© P. Augier

Un petit conflit d’intérêt ? Entre le maire de la Plagne-Tarentaise et son entreprise de déneigement, pointé du doigt par la Cour Régionale des Comptes…

Si vous étiez un animal ?

décembre 18

163


pr ca

e n g a l P La

e rn ico

focus

<<

Il faut toujours viser la lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles » disait Oscar Wilde. Ne la visez plus, ne vous mettez plus la pression. A La Plagne, il est désormais possible de dormir juste audessous de la lune… sous une pluie d’étoiles ! Voilà une chambre d’hôtel unique au monde aménagée dans… une dameuse ! Hé oui, finis yourtes, tipis, cabanes… La dameuse à 2400m d’altitude, c’est THE nouvel hébergement insolite qui en jette. Comme ça, une dameuse, ça fait pas très glamour, mais détrompez-vous ! Tout le confort d’une suite grand luxe est présent (lit queen size, chauffage, plafond vitré, cadeaux surprise…) avec notamment un jacuzzi vue sur le Mont Blanc. Tout est réuni pour vivre une expérience incroyable, seul au monde, dans une chambre mille étoiles ! Et n’oublions pas, tout ce qui se passe à 2400m d’altitude reste à 2400m… © Fou d'images

Over the Moon

rt On vousalpapésee ? bien fr

!) la célèbre testée, si, si ir vo e l’a r ou (p version estival n connaissait Frappadingue, ns La da s, le on ac si st er imm course à ob de montagne, dans lac glacé ent dans des em on in ge nd on da pl , ec te av an ul co en e cette fois !), boue bi rs (bien collant des fosses de ou uj tit to , ue bo de… ormais, ce pe tuyaux remplis la corde... Dés à à pe ôt ut im pl gr s, nt ur pparenta escalade de m i revigorant, s’a qu en ne bi ag é Pl nt La sa er. Et c’est iv parcours de l’h e in le cl ue dé pading oir, se un gros défoul ère édition givrée de la Snow Frap uissants. jo 1 ré e us tt pl ce s once de accueille ches (et ogramme s’ann pr bû Le em e. d’ br e m in ta ce 15 dé ée, une tren nt ja biance dé am se e ur es !), un 8 km de co tant de bûch acles au st ut ob s to le t us en certainem rmonter to su : , if ct je bo ob un !). Pas de ue délirante, avec course (ou pas la ir ur fin ue et rig !) de ns t (essayer du moi , et déguisemen e, pas de chrono yeux ! ig ne la de s ai m aux n’ont pas froid pour ceux qui

Melting potes

D

ans les années 60, avec la désertification de la vallée issue du déclin de l’activité agricole et minière, miser sur le tourisme et la création de La Plagne était devenu une nécessité économique. On aurait pu croire que les habitants se serreraient les coudes, mais de vraies frontières existaient entre toutes les communes du secteur, ce qui rendait d’autant plus audacieux le pari de les réunir pour la création d’une super station ! Des conflits dont l’origine remonte à la nuit des temps (ou du moins à l’époque médiévale) sont toujours d’actualité, comme le contrôle de l’eau, la propriété de certaines sources… A Macôt, c’était « castagne tous les dimanches à cause des filles », des jalousies subsistaient entre Macôt (la commune plus riche) et Aime, notamment sur des histoires de propriété d’alpages… Finalement, quelques querelles de clocher et rivalités plus tard, à force de persuasion, le Docteur Borrione, maire d’Aime, arriva à rallier les maires des communes voisines sur ce projet fou de station… Le 24 décembre 1961, La Plagne ouvrait avec 2 téléskis et 4 pistes, elle représente aujourd’hui 11 stations-villages.

© Snow Frappadingue

O

A C'est le pompon ! 164

décembre 18

ses débuts en 1961, le logo de La Plagne était un soleil affichant un large sourire, vantant le merveilleux décor de montagne et de neige, largement ensoleillé. En 1966, Guy Lux débarque à La Plagne avec son émission Interneiges. Une formidable occasion pour la station de se faire connaître au grand public, mais pour cela il faut avoir une image marquante (surtout pour une émission diffusée en noir et blanc !). Ni une, ni deux, l’agence Havas planche sur la question et accouche d’un nouveau logo sur un bout de table : Mathieu Diesse, graphiste, place alors le logo existant du soleil dans une paire de lunettes, surmonte le tout d’un bonnet rouge vif à pompon et rajoute un sourire. Symbole marquant, il est alors affiché en grand dans la station et des centaines de bonnets rouges sont distribués le jour de l’émission. Un vrai pari médiatique : la notoriété de La Plagne était lancée…


HÔTEL

e m r chat

LE + GRAND CIRCUIT RHÔNE-ALPES

Pour Noël,

oubliez le traîneau !

i u l ez r ff O

UNE VIRÉE EN FERRARI

Pension pour chat Des espaces adaptés à votre chat, des jeux et des parcours pour maintenir sa forme physique et beaucoup d’amour comme à la maison.

À PARTIR DE

jusqu’à 4 tours OFFERTS * RÉ S E RV E Z V I TE S U R :

www.circuitdulaquais.com Allée du vieux moulin Z.A. de Serrasson, 74270 Musiège miocats@gmail.com - 06 15 35 12 95

04 74 54 46 98

www.mio-cat.com

Mio Cat.indd 1

* Voir conditions à l’accueil du Circuit du Laquais / Réalisation : madmoizele.fr

99

*

23/11/2018 16:12 CDL ACTIVES_Noel 2018_95x27.indd 1

12/10/2018 11:48


pr ca

e rn ico

CHAMONIX, SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ASTROLOGIQUE ? CAPRICORNE… ET PAS UNIQUEMENT POUR SA RESSEMBLANCE AVEC UN BOUQUETIN ! LE CAPRICORNE EST PARFAITEMENT ORGANISÉ, SAGE ET LUCIDE. IL TRAVAILLE DUR POUR ATTEINDRE LA PERFECTION, SANS JAMAIS JETER L’ÉPONGE, ET UNE FOIS ARRIVÉ AU SOMMET, IL FERA TOUT POUR Y RESTER, SANS RECHIGNER À FAIRE DE LA PLACE AUX AUTRES À SES CÔTÉS… ÇA COLLE BIEN AVEC L’ESPRIT DE LA VALLÉE, NON ?

x i n o m a h C la tête haute

Si vous étiez une personnalité emblématique ?

Je serais Jacques Balmat, chasseur de chamois, cristallier et guide, qui fit, avec le Dr Michel Paccard, la 1ère ascension du Mont-Blanc en 1786.

Si vous étiez un festival ?

Musilac dans sa version hivernale (voir focus).

Si vous étiez un film ?

Pas de fausse modestie entre nous, je suis assez cinégénique… Dès les balbutiements du cinéma, on a capté mon image. Max Linder, par exemple, a tourné ici des courts-métrages comiques en 1910 déjà. Après, j’ai vu passé une pléiade d’acteurs et de réalisateurs, de Lelouch à Kassovitz en passant par Clint Eastwood. Mais Premier de Cordée, de Louis Daquin, réalisé en 1943, reste certainement le film le plus « montagne ». Frison-Roche, l’auteur du roman dont il est l’adaptation, a d’ailleurs travaillé dessus en tant qu’assistant. Mais à la sortie, il a dû se cacher dans la cabine du projectionniste pour le visionner, car il avait rejoint la Résistance à l’époque.

Si vous étiez un personnage fictif ?

Pierre Servettaz, le personnage de Frison-Roche justement.

166

décembre 18

Si vous étiez un livre ?

N’importe quel ouvrage de la collection Guérin, le rouge me va si bien.

Si vous étiez une année ?

1924, les 1ers Jeux Olympiques d’Hiver (voir focus).

Si vous étiez un événement marquant ?

L’ouverture du tunnel du Mont-blanc, inauguré par Charles de Gaulle et le président italien Giuseppe Saragat, en 1965. Soit près de 20 ans et 4 600 000 heures de travail après le forage de la première galerie ! C’est peu de dire que cette percée a profondément changé la physionomie de ma vallée.

Si vous étiez un animal ?

Le Tétras-lyre. Ma vallée est une sorte de baromètre de l’évolution de cet oiseau alpin emblématique.

Si vous étiez un art ?

Le chamoni’art. A encadrer !

Si vous étiez un champion ?

Je ne serais pas un, mais une, ou même deux petites nénettes qui en veulent : Valentine Fabre, championne du Monde de ski alpinisme et Enora Latuillière, vice-championne du Monde de biathlon.

Si vous étiez un people ?

Je vois souvent André Manoukian, Antoine de Maximy de « J’irai dormir chez vous », ou la famille princière de Monaco… Plus étonnant, le légendaire Buffalo Bill serait venu balader son fameux Stetson par ici, au début du 20ème siècle.


Si vous étiez une légende ? Si vous étiez une chanson ? Cham, Cham, Cham, Cham, Cham… Cham on you.

Si vous étiez un âge ?

Extrêmement jeune… au pied de montagnes millénaires, on met forcément les choses en perspective et on se sent gamine.

Si vous étiez un moment de la journée ?

Midi, quand le soleil passe juste au-dessus de l'Aiguille du Midi, qui, du coup, porte bien son nom...

Si vous étiez un alcool ?

Les artisanales Blonde de Chamonix, Blanche des Guides ou Stout des Drus, de la micro-brasserie.

Si vous étiez une devise ?

Qui va piano va sano, qui va sano va lontano.

Il y a des dizaines de légendes autour de moi, mais j’aime celle qui raconte que le personnage de Frankenstein serait né sur la Mer de Glace après que Mary Shelley ait visité le site par un jour de tempête.

Si vous étiez un sujet tabou ?

La pollution.

Si vous étiez un complexe ?

Je serais le mal de mer… et ici, ça laisse pas de glace !

Si vous étiez une activité hors neige ?

Vertic’alp Emosson ou le Pas dans le vide.

Si vous étiez une caractéristique physique ?

Majestueuse, altière, sportive…

Si vous étiez une position sexuelle ?

Le piolet incurvé.

Gaston Rébuffat

Si vous étiez un souvenir insolite ?

Un poster de Charlie Adam ou une marmotte qui siffle. Ou un poster de Charlie Adam qui siffle.

Une spécialité culinaire ?

Si vous étiez un accessoire de mode ?

Les chaussettes jacquard de Gaston Rébuffat, ça fait un souvenir kitch aussi, non ?

© M. Coquard

Je serais une série de petits gâteaux arrondis, fourrés à la gelée d'orange, recouverts d'un glaçage à l'orange, et inspirés des nonnettes…

décembre 18

167


pr ca

e rn ico

x i n o m Cha

focus

Chamonix se mérit

e!

E

t plus encore, jusqu’en 1778 : impossible d’y pénétrer autrement qu’à pied ou à dos de canasson. Mais avec l’élargissement des Montées Pélissiers, on peut enfin accrocher aux mulets un semblant d’attelage, « le char à banc ». Made in Chamonix, étroit et démontable, il consiste en un siège rudimentaire pouvant accueillir jusqu’à 3 postérieurs entre 2 paires de roues… On est loin du confort d’une diligence, mais c’est déjà Byzance ! Jusque 1820, il faut bien compter 17 heures pour faire le trajet Genève Chamonix… Reste qu’avec le char à banc, le transport est plus aisé et ouvre surtout la voie royale au tourisme de « masse »… On ne s’emballe pas, tout est relatif. Et pour accueillir la foule en délire, les granges et l’hospitalité du curé ne suffisent plus. Aussi, la veuve d’un notaire, madame Couterand, eut l’idée de mettre à disposition quelques chambres de sa maison, du AirBnB avant l’heure ! Saussure sera l’un des premiers à étrenner la demeure, la recommandant ensuite à son pote Goethe… Et voilà comment cette maison devenue auberge, deviendra l’Hôtel d’Angleterre, à l’emplacement de l’actuel Hôtel des Alpes. Les touristes - intellos, romanciers et people - peuvent débarquer ! Avec leurs caprices de stars (inconscientes et prétentieuses) à la montagne… mais ça, c’est une autre histoire qui donnera le jour en 1821 à la Compagnie des Guides pour remettre l’église au milieu du village !

don Le ski sur or

nance

’. de ski à Cham première paire xtasie devant la e riv ’ar qu ’est en 1892 population s’e e d’emploi, la t tourne les Mais sans mod ais finalemen M » t… an ss Il y a bien un … intére quoi faire ? ». ur l’objet, « hum po st c’e u… la témérité de : « he talons perplexe cteur Payot, l’inconscience et , do 4 ans plus tard Chamoniard, le qui creuse un peu l’affaire et s se r visite nt, es qu’on le voit ses 24 ans aida ôles de planch t ainsi le dr es s Il ce . ée de m hé tu ’à l’accou c’est harnac qu r, s nt tie pa or à plus de Jusqu’ ganise malades. Bien fera des petits… au Et nt e. so llé Va ut sa la de luge et premier skieur rs local : ski, s 25 emier concou pr ramme. Sur le le og , pr 07 19 en is rr te sent coureurs, 19 at r, mais co dans le dé journée la e, qu’import total… On est un succès hiche, en remet ça ? C Docteur le plus grand. Si tement bi su rt Payot meu te d’une l’année suivan ntractée pneumonie co quipe l’é t an en attend le quai r su e nn norvégie ste celui de la gare, il re petite la qui a semé rs JO tu fu s graine de d’hiver.

C

168

décembre 18

Les jeux n’étaient pas faits

1

921, Lausanne. Paris est choisi pour organiser les 8èmes olympiades, d’été forcément… Dans les couloirs - ou lors d’une soirée un peu trop arrosée ? -, les membres du CIO d'alors s’interrogent : et si on inscrivait les sports d’hiver au programme des Jeux ? En voilà une idée qu’elle est bonne ! Elle n’est pourtant pas du goût des Scandinaves à l’origine des « Jeux du Nord », qui ne voient pas d’un bon œil qu’on vienne ainsi marcher sur leurs planches ! Pour autant, l’affaire est entendue. Il ne reste plus qu’à décider du lieu. Plusieurs stations sont sur les rangs, c’est finalement Chamonix qui l’emporte, neige à gogo, hôtels à foison, c’est surtout la seule directement accessible par le train. Marché conclu en février 1923. Et dedans, l’obligation de fournir le plus grand stade de glace du monde pour le 1er novembre de la même année. Gloups. Les travaux commencent en mai, 5 mois avant l’échéance. Même timing pour le tremplin et la piste de bob. C’est du délire ! Des délais impossibles à tenir. On instaure alors le travail 24h/24. Le stade brut est finalement livré en décembre, les Jeux doivent débuter le 25 janvier. On s’active pour fabriquer la glace ! Et pour jalonner, un peu plus loin, les futures pistes de fond. Tic tac tic tac… Quand enfin tout est prêt, le ciel s’y met et c’est plus de 1,70 mètres de neige qui tombent en 24 heures ! Du jamais vu. Il faut déblayer en urgence le stade de glace, rebaliser les pistes intégralement. 600 ouvriers sont dépêchés sur place, en catastrophe, travaillant jour et nuit sur les 3 premières semaines de janvier. Ah oui ? Le ciel en remet une couche : douceur au programme. La patinoire a des allures de lac ! Une avalanche coupe la voie ferrée… On parle de tout annuler… La bonne blague ! Le froid revient enfin, in extremis. Les jeux auront bien lieu.


8 rue Cne Charles Dupraz 74100 Annemasse

7 rue Président Favre 74000 Annecy

134 rue Joseph Vallot 74400 Chamonix

www.la-canadienne.com

130 rue Charles Feige 74120 Megève


pr ca

x i n o m Cha

e rn ico

focus

O

n raconte qu'en lieu et place de l'actuelle Mer de Glace, se trouvait un alpage luxuriant, parsemé de chalets. Ce n'était pas la petite maison dans la prairie, mais ça y ressemblait drôlement. Les bergers se la coulaient douce et peignaient la girafe. Et pour tout dire, ils avaient plutôt mauvais caractère et des oursins dans les poches. Plein d'oursins ! Un jour, une fée qui habitait la montagne environnante, le gosier desséché d'avoir répété moults figures acrobatiques pour le gala de fin d'année, s'adressa à un berger quelque peu désoeuvré : “donne moi du lait !” Alors oui, pas de bonjour monsieur, ni de s'il-te-plaît... on est loin du protocole d'usage, mais est-ce une raison pour lui refuser tout de go une petite rasade ? Surtout en ces termes : “passe ton chemin, sorcière, tu n'auras pas du lait

M

de mes vaches !” Question courtoisie et sens de l'hospitalité, on a vu mieux. “Méchant berger, tu seras puni !” Bah oui, en même temps, il ne l'a pas volée, celle-là. Résultat des courses, le ciel devint noir, des pans de montagnes s'écrou-

Faut pas taquiner la fée assoiffée, non, faut pas ! lèrent - fallait pas nous l'énerver, aussi... - une trombe de neige s'abattit sur le vert pâturage le transformant à tout jamais enfin... faut voir : avec le réchauffement

climatique, ça peut encore changer - en désert gelé, « qué s'appelerio » : Mer de Glace. Bon... pour la morale, on n'vous fait pas un dessin ?

Rock'n'roll altitude

usilac, à l’origine, c’est une cure de rock sur les bords du Bourget. Après plus de 15 ans, il lui a pris comme des envies de neige et d’altitude à cette grande fête estivale. Mais musimontagne, ça sonnait moyen… Alors pour ne pas se compliquer la vie, on a pris le même nom et on a simplement rajouté « Mont-Blanc » derrière, en se disant que subjugué par les sommets alentours et envoûté par la musique, ni vu ni connu, personne ne réaliserait qu’à Chamonix, il n’y avait pas de lac ! Et ça a marché ! Plus de 40 000 festivaliers ont assisté à la 1ère édition en 2018. Fort de ce succès, Cham’ remet donc ça cette année, avec Eddy de Preto, Gaëtan Roussel ou the Kooks… On leur dit quand même qu’ils n’auront pas besoin de leur maillot de bains ? + d’infos : Musilac Mont-Blanc - du 26 au 28 avril 2019 - www.musilac.com

L

e Kangchenjunga (prononcez-le comme vous pouvez !) n’est pas seulement le 3ème sommet le plus haut du monde avec ses 8 586 mètres (et

ent Les Indiens n'aurai l'œil pas le compas dans 170

décembre 18

pour autant, personne n’en parle, avec un patronyme pareil aussi…), c’est également le nom d’un Boeing d’Air India qui s’est écrasé le 24 janvier 1966 sur le glacier des Bossons dans le massif Mont-Blanc, pratiquement au même endroit que le « Malabar Princess », autre avion - indien lui aussi - ayant fini sa course sur le toit de l’Europe en 1950 et supposé avoir eu parmi les premières classes, une princesse indienne qui se rendait à Londres et qui aurait transporté avec elle, une très grande collection de bijoux, bijoux qui, toujours d’après l’histoire locale, sont encore dans la glace… Mais revenons au Kangmachinchose : 46 ans après son crash qui a coûté la vie aux 117 passagers et membres d’équipage, le 21 août 2012, 2 alpinistes tombent par hasard sur un sac en toile de jute qui se révélera être une valise diplomatique

indienne. Alertés par des touristes qui avaient vu au loin, sur le Glacier des Bossons, un « truc » briller, pensant alors à la dernière roue du Malabar Princess, Arnaud Christmann, pisteur-secouriste employé à l’Office de haute montagne (OHM) de Chamonix, accompagné de son voisin Jules Berger, décident d’aller voir sur place. “On a trouvé des bouts de carlingue, une chaussure, des câbles... C’est une vraie déchetterie là-haut !”, raconte Arnaud Christmann. Les 2 hommes mettent aussi la main sur une roue d’avion, et… un sac de courrier estampillé « Diplomatic mail » et « Ministry of external affairs ». “A l’intérieur, pas de diamant, pas de lingot d’or, mais du courrier trempé. On a halluciné car ce n’est pas un genre de découverte très courant. Du courrier va arriver avec 46 ans de retard !”


ALp’équIpEmENT SARL VENTE ET INSTALLATIoN DE cuISINE pRofESSIoNNELLE RéfRIGéRATIoN ET cLImATISATIoN RéfRIGéRATIoN

cLImATISATIoN

mATéRIEL hôTELIER

ALp’EquIpEmENT est spécialisée dans le domaine de la réfrigération, climatisation et matériel hôtelier dans diverses professions, les métiers de bouche, la distribution, l’agriculture, le tertiaire ou les particuliers et offre à ses clients des offres spécialisées et adaptées.

458 R o u T E D u V E R G E R. 74250 V I u Z E N S A L L A Z. 04 50 03 69 48


au rse ve

s i n e C l a V complètement perchée !

VAL CENIS, SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ? JE SERAIS VERSEAU. INDÉPENDANTE ET ANTI CONFORMISTE, JE VIS MA VIE COMME JE L’ENTENDS, SANS CONTRAINTE NI OBLIGATION, JE NE SUPPORTE NI AUTORITÉ, NI FRUSTRATION ! MARGINALE, KITCH ET ULTRA DÉCALÉE, QUI M’AIME ME SUIVE, J’ADORE PARTAGER ! EPICURIENNE HAUTE VOLTIGE, JE CROQUE LA VIE AU SOMMET !

Je serais Yves Dimier, membre de l’équipe de France de ski depuis 1987, ancien médaillé de coupe du monde. Directeur technique pour la Fédération Française de 2006 à 2010, puis responsable du ski alpin au sein du COJO de Sotchi, il s’occupe de moi depuis 2014, et on fait du beau boulot tous les deux !

l’imaginez bien, est un dessert très convoité ! Vous les trouverez dans un seul et unique restaurant, avis aux téméraires !

Si vous étiez un alcool ?

A cheval sur la frontière italienne, vieni vieni, un coup par ci, un coup par là, viva la grappa !

Si vous étiez un personnage fictif ?

Si vous étiez un Festival ?

Si vous étiez un évènement marquant ?

Le 1er janvier, suite à la réunion de 5 communes que sont Bramans, SollièresSardières, Termignon, Lanslebourg-MontCenis et Lanslevillard, je fais peau neuve et deviens la deuxième plus grande commune de France métropolitaine après Arles ! C’est plutôt excitant !

Si vous étiez une spécialité culinaire?

Les cuisses de dame, qui, comme vous

172

décembre 18

Obelix ! Comme lui je ne pense qu’à manger ! @ Pop !

Henri Dès chantait : « J'suis content, c'est l'printemps, aujourd'hui j'ai rien à faire quelle aubaine, turlutaine, je marche le nez en l'air ! » Frais et sans chichi, « C’est l’printemps », du 16 au 20 mars 2019, ce sont des concerts et des spectacles, sous la direction artistique de Laurent Gerra, grand amoureux du pays !

Si vous étiez un film ?

La trilogie de Belle et Sébastien filmé chez moi par Nicolas Vanier en 2013, 2015 et 2018

Si vous étiez une chanson ?

Tiens rien n’a changé ce matin, tout va toujours bien, c’est la fête ! Jeunes et vieux grands et petits, on est tous amis, c’est la fête, la fête !

Si vous étiez un livre ?

Le dormeur du Val…Cenis !

Si vous étiez un art ?

L’art scénique (à ne pas confondre avec l’arsenic !) parce que la vie de tous les jours est un grand théâtre et que j’adore

© APernet / OT Val Cenis

Si vous étiez une personnalité emblématique ?


@Lanslevillard

Si vous étiez une expression ? Plus on est de fous, plus on rit ! Et depuis que nous sommes 5 communes réunies… c’est l’orgie !

jouer ! J’ai même une chanson, Val ceni’s song, au clip déluré en témoignage de ma bonne volonté. Un grand moment !

Si vous étiez un souvenir kitch ?

Euh…Le clip Val ceni’s song ? (à déguster et partager sur Youtube).

Si vous étiez un champion ?

Pierre-Emmanuel Dalcin, vainqueur de la coupe du monde de descente à Val d’Isère en 2007.

Si vous étiez un people ?

Laurent Gerra, résident de Lanslebourg, qui ne manque jamais d’imagination pour me faire bouger et surtout marrer ! Un auditorium porte aujourd’hui son nom !

Si vous étiez un évènement marquant ?

1967, quand Lanslebourg et Lanslevillard se sont acoquinées avant de me donner naissance ! Le début d’une longue série…

Si vous étiez un sujet tabou ?

La politique ! Je penche très fortement et qui n’est pas du bon bord : dehors !

Et si vous étiez un complexe ?

Moi ? Je suis totalement décomplexée… et ce n’est pas à mon âge que je vais commencer !

Si vous étiez un animal ?

Un ours bien léché ! Heureux en société, gourmand et prospère ! La nuit à hiberner, la journée à profiter ! Le pied !

Si vous étiez une activité hors neige ?

Un bon gueuleton ! J’ai la chance de pouvoir me dépenser à ma guise, alors je ne lésine pas sur les plaisirs de la bonne chair ! Une bonne petite ventrée de bleu de Termignon home made, péché mignon, je ne dis pas non !

Si vous étiez accessoire de mode ?

La combi des 90’S ! De nos jours, la qualité c’est plus c’que c’était….

Si vous étiez une légende ?

On raconte qu’entre 1930 et 40, le facteur de Lanslebourg qui ne parvenait pas l’hiver à distribuer le courrier au fort de Sollières à 2870 mètres d’altitude, et où vivait une vingtaine de soldats chargés de garantir la sécurité de nos frontières contre les Italiens, eut la judicieuse idée d’élever un chiot qui puisse le faire seul. Jamais, pendant ses dix années de service, Flambeau n’interrompit son travail. Mais à l’arrivée du télégraphe, le chien devint inutile… Un jour, il décida de partir seul rejoindre les soldats au point de rendez-vous habituel, mais plus personne ne l’attendait. Il resta quelques jours devant la porte de la gar-

nison, dans le froid, sans boire ni manger, avant d’être retrouvé in extremis et soigné par les chasseurs alpins. Quelques temps plus tard, ces derniers en patrouille se firent surprendre par une coulée de neige. Flambeau les sauva tous et devint le premier chien d’avalanche de l’histoire !

Si vous étiez une pratique originale ?

La ramasse ! C’est une technique de glisse du 19ème qui consiste à faire traverser les voyageurs sur une sorte de luge faite de branchages. Aujourd’hui, on ne l’utilise plus vraiment, mais on reste très fidèle aux valeurs sûres et à la queue leu leu sur les vieilles lattes en bois… retour au plaisir simple du bob à l’ancienne !

Si vous étiez un âge ?

J’ai 51 ans, et toujours l’âge de la déraison !

Si vous étiez une heure de la journée ?

Le matin, on n’est pas des couche tard ici… Nous, c’est la peuf, pas la teuf !

Si vous étiez une caractéristique physique ?

La peau du ventre bien tendue !

Si vous étiez une position sexuelle ?

La fourchette ! Idéale dès le réveil et parfaite quand on est comme moi, plutôt du matin !

décembre 18

173


au rse ve

e r i o l Val en or-piste !

VALLOIRE, SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ? ON ME DIT FROIDE, INDÉPENDANTE, INTROVERTIE, ÇA POURRAIT ÊTRE VERSEAU, NON ? DOMINÉE PAR DE NOMBREUX SOMMETS, JE DONNE L’IMPRESSION D’ÊTRE RECROQUEVILLÉE SUR MOI-MÊME… MAIS PRENEZ UN PEU D’ALTITUDE, VOUS COMPRENDREZ CE QUE GÉNÉREUX VEUT DIRE… 150 KM DE PISTES AU SOLEIL, SI C’EST PAS DE L’AMOUR...

Si vous étiez une personnalité emblématique ?

bier, franchi une première fois en 1911, puis 69 fois depuis 1947 par le tour de France ! Et on ressort les vélos pour le Tour 2019 !

Je serais Gabriel Julliard qui installe le téléski de l’Epinette en 1937 et en 1938 celui du Grand Hôtel. Visionnaire, le bonhomme : il invente en 1945 le télébenne, une nacelle à 2 places tractée par un câble. Il fallait descendre en marche ! Le système a aussitôt été exploité dans les autres stations. Il a beaucoup fait pour développer le tourisme d’hiver.

Si vous étiez un livre ?

Un livre d’or !

Si vous étiez un art ?

Je serais l’art baroque : 16 églises en témoignent. Allez jeter un coup d’œil, vous découvrirez ces œuvres laissées par le XVIIème siècle, notamment un retable doré à la feuille d’or dans Notre Dame de l’Assomption.

Si vous étiez un Festival ?

Celui de la sculpture sur glace ! Depuis 36 ans, une rencontre inter-stalactite !

Si vous étiez une célébrité ?

La tomme de la ferme de La Borgé recommandée par Gault&Millau, la bière du Galibier brassée ici, les diots de Valloire, sans oublier la polente de notre voisine italienne. « Oune délice ! »

Si vous étiez un personnage fictif ?

Gaïa, la déesse de la terre… Entre le Tunnel du Galibier, ouvert en 1891, celui du Télégraphe à peu près à la même époque,

174

décembre 18

© Valloire Collection

Si vous étiez des spécialités culinaires ?

les routes creusées à flanc de montagne pour passer tous ces cols, la terre, j’en ai soupée !

Si vous étiez une chanson ?

« A bicyclette » d’Yves Montand. Forcément, je suis sur la route du col du Gali-

Jean-Baptiste Grange, notre champion du monde de slalom en 2015 et de France en 2016… Un gars de chez moi. Il partage sa popularité avec Philippe Candéloro, amateur de glisse sur mes pistes et sur la patinoire qui porte son nom.

Si vous étiez un âge ?

Ça ne se demande pas… Une très vieille dame… Fin XIXème, les chasseurs alpins s’entraînaient déjà chez moi.

Si vous étiez un moment de la journée ?

Juste un moment ? Vous plaisantez…

© Lego

Si vous étiez un film ?

Je serais plutôt un doc, « comment se faire valloire ? »


© OT Valloire

Si vous étiez une devise ?

L’Or, puisqu’on m’appelle la vallée d’or…

Si vous étiez un sujet tabou ?

Les guéguerres avec ma copine Valmeinier de l’autre côté du Crey du Quart, avant qu’on ne devienne inséparables.

Si vous étiez un alcool ? L’alcool du Galibier (ha ha !)

Si vous étiez un complexe ?

Si vous étiez un animal ?

L’aigle, qui a été jusqu’à la fin des années 1990 le symbole du village. Il figure encore sur les blasons de quelques associations locales…

Si vous étiez une activité hors neige ?

Terrasse au soleil ?

Si vous étiez un souvenir kitch ?

Un maillot de cycliste.

Si vous étiez un accessoire de mode ?

Une boussole, tellement je m’étends…

Si vous étiez une blague ?

Pour te faire valloire, avale meinier !

Si vous étiez une légende ?

On dit que les Valloirins auraient, une nuit, décroché les cloches de l’église de Valmeinier, d’où les querelles de clochers qui s’en suivirent.

Si vous étiez une position sexuelle ?

La montée du col.

@ APernet / OT Valloire

Mon histoire est complexe ! Comprenez, il a d’abord fallu se protéger de l’Italie à l’époque. Ça a commencé en 1890 par la construction du Fort du Télégraphe, puis le blockhaus du Galibier en 1905 pour surveiller la route depuis l’Italie. Avec la montée du fascisme, on a du renforcé nos défenses, construire d’autres blockhaus, mais ça n’a pas empêché les Nazis de débarquer en 43.

décembre 18

175


e n i Fla

s on ss

ou l'artyski ! FLAINE, SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ASTROLOGIQUE ? IL PARAÎT QUE LES POISSONS SONT DES VISIONNAIRES ET QU’ILS NE LÉSINENT PAS SUR LES MOYENS QUAND IL S’AGIT D’ARRIVER À LEURS FINS. ÇA ME CONVIENT ASSEZ BIEN, NON ? TOUT COMME LEUR FIBRE ARTISTIQUE ET LEUR GRANDE SENSIBILITÉ… JUSTE UN PETIT MANQUE DE CONFIANCE EN SOI PEUT-ÊTRE?…

Si vous étiez une personnalité emblématique ?

L’architecte qui a imaginé mes courbes et mes arêtes en pointe de diamant, le Hongrois Marcel Breuer, un des maîtres du courant Bauhaus.

Si vous étiez un festival ?

L’Académie de Musique (de chambre) en août et la Semaine Musicale (classique) en mars.

Si vous étiez un film ?

Shining… Il faut dire qu’en hors saison, je n’ai que 150 habitants au compteur. D’ici à croiser Jack Nicholson ou une paire de jumelles endimanchées et angoissantes dans un couloir à la lumière blafarde...

Si vous étiez un événement insolite ?

© OT FLAINE

i po

176

décembre 18

En 1960, au début de ma construction, la route s’arrêtait au village des Carroz, ensuite c’était 15 km de chemin. De plus, la DDE avait interdit le passage des convois lourds sur la départementale reliant la nationale 205 à Arâches, en raison de la forte pente et des nombreux lacets, ce qui compliquait encore l’affaire… Il a donc fallu acheminer les pièces d’immeubles préfabriquées dans la vallée par câble jusqu’au col de Pierre Carrée. Epique !

Si vous étiez un plat typique ?

Dubuffet à volonté !

Si vous étiez un personnage fictif ?

Le Diable, car toute sa famille : Lucifer, Méphisto, Belzébuth, Faust et Diablotin sont les anges gardiens de mes pistes rouges. The road to hell ?

Si vous étiez une chanson ?

« Flaine me to the moon » ou « Laisse béton ».

Si vous étiez un livre ?

Je dirais : « Désert » de Le Clézio.

Si vous étiez un animal ?

Le renard du désert, justement, autant à l’aise dans le Désert Blanc, l’hiver, que sur le Désert de Platé, l’été.

Si vous étiez un art ?

Forcément de l’art contemporain ! Et à travers notamment de jeunes artistes émergents, exposés au Centre d’Art de Flaine où Gérard Coquard vous en mettra plein les yeux (Ah ah ah ! Je lui fais la blague à chaque fois…). C’est Sylvie Boissonnas qui en est à l’origine, et entre 1970 et 1995, elle y a organisé plus de 70 expositions !


Si vous étiez une blague

?

Si vous étiez une devise ?

« Flaine ? On dirait un Picasso.» J’ai l’air si déstructurée ?

« L’architecture moderne n’est pas un style, mais une attitude ». Ce n’est pas de moi, mais de Marcel Breuer bien sûr.

Si vous étiez un sujet tabou ?

Le Funiflaine. On en parle ? (voir focus)

Si vous étiez un complexe ?

Si vous étiez un champion ?

Euh… la championne française de la chute de neige ! (ça marche comme réponse ?) Je suis régulièrement sur le podium avec des épaisseurs atteignant les 5 mètres en haut de la station. Record en 2012 : un cumul de 7m33, alors qui dit mieux ?

Si vous étiez un people ?

Sean Connery, venu apprendre à skier sur mes pentes en 1974. Il n’en a pas perdu son célèbre « Flaine » britannique.

Si vous étiez une pratique originale ?

La conduite sur glace, sur notre circuit dédié, la plus grande piste permanente de glace en France, histoire d’apprendre à garder son sang froid sur des routes gelées.

Si vous étiez un âge ?

50 ans et toutes mes têtes… celle des Lindars, de Balacha, du Colloney ou la Tête Pelouse.

Si vous étiez une année ?

pavés la neige ou l’avènement du Breuer Power !

Si vous étiez un moment de la journée ?

Un matin de neige fraîche, pour voir la ruée vers la Combe de Gers, LE spot de poudreuse, made in moi…

Si vous étiez un événement marquant dans l'histoire du village ?

Au début des années 90, l’immeuble le Betelgeuse et l’hôtel le Flaine ont été classés à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. La Chapelle, elle, est protégée depuis 2014… C’est une belle reconnaissance de la valeur patrimoniale de mon architecture !

Si vous étiez un alcool ?

Peu importe l’alcool, mais quelque chose de bien raide.

Si vous étiez une activité hors neige ?

Le bluff, à l’occasion des Flaine Poker Nights, du 12 au 19 janvier 2019.

Si vous étiez un accessoire de mode ?

Je serais un chandail en (F)laine.

Si vous étiez une blague ?

« Flaine ? On dirait un Picasso.» J’ai l’air si déstructurée ?

Si vous étiez une légende ?

Un géant se serait reposé dans mon vallon qu’il aurait trouvé moelleux, Flaine vient de Flainoz, qui veut dire « oreiller » en patois.

Si vous étiez une caractéristique physique ?

Des pecs et des abdos béton !

Si vous étiez une position sexuelle ?

L’ascenseur incliné…

© Monica Dalmasso / OT FLAINE

Mon année de naissance : 1968… sous les

© Monica Dalmasso / OT FLAINE

Le complexe cité.

décembre 18

177


s on ss

Flaine

U

n OVNI domine fièrement la vallée de l’Arve. Non, il n’est pas sorti d’une lointaine galaxie, mais du cerveau de Charlotte Perriand en 1938. La bouillonnante designer et architecte, collaboratrice de Le Corbusier et passionnée de montagne (elle a participé à la création des Arcs et de Méribel) avait imaginé ce « refuge tonneau », démontable et transportable à dos d’homme. C’est en observant un manège pour enfants en Croatie qu’elle eut le déclic. Le carrousel répondait aux mêmes contraintes qu'un refuge en montagne : léger et transportable, (dé) montable facilement et surtout, résistant à de fortes charges centrifuges, assimilables à la force du vent. Elle dessine alors avec Pierre Jeanneret, cousin de Le Corbusier, ce projet dans sa totalité, intérieur comme extérieur. Le module est composé d’une structure métallique avec un mât central qui porte à son sommet un grand parasol de 12 baleines supportant le toit, auxquelles sont fixés 12 pans

eà e g a n é r m Ça dé e, on rouv Flain rtons ! les ca

L

e Funiflaine est dans les cartons depuis… pfff… les années 70 ! Il s’agissait au départ d’un funiculaire,

Valeur refuge !

recouverts d’aluminium pour l’isolation. Dimensions réduites (3,80 m de diamètre sur 3,92 m de haut), et aménagé, sur 2 niveaux, avec une gestion rigoureuse de l’espace pour accueillir entre 8 et 10 personnes. Pour le meubler, Perriand imagine

des lits escamotables, d'autres transformables en tables, un sas, une cuisine, un débarras pour sacs à dos et skis. Un poêle est inséré à l’intérieur du tuyau central qui réchauffe toute la pièce. La seconde guerre mondiale empêche cette capsule spartiate d'atterrir sur les sommets enneigés, la condamnant à rester au stade de maquette. Une maquette heureusement remarquée en 2007 par Anne et Alain Bidaut. Lui, ingénieur-prof à l’IUT d’Annecy-le-Vieux embarque ses étudiants dans le projet enthousiasmant de construire cette œuvre d’art dans l’état d’esprit de l’époque, avec l’aide de 3 artisans de Thônes qui apportent le savoir-faire d’antan. Née en 2010, la belle soucoucotteminute-volante se ressource, cet hiver, à Flaine, sur le domaine de l’Art-Baron ! La fille de la designeuse a ensuite confié les précieux plans à Cassina, la maison d’édition italienne qui avait déjà donné vie à nombre de meubles estampillés Charlotte Perriand.

mais le dénivelé de 1100 m s’est avéré trop important et trop coûteux pour l’époque. L’option téléphérique, sur les traces de l’ancêtre monte-charges qui avait servi à la construction de la station, était compliquée à cause de la norme de sécurité de l’époque qui demandait, en cas de panne, de sortir les passagers des cabines - mamaaan ! - et, le Wing Suit n’existant pas, de les remonter par le câble. On ferme les cartons. Sauf qu’avec le contrat de Plan EtatRégion 2015-2020, il revient sur le tapis ! Le Funiflaine permettrait de relier la Vallée de l’Arve, depuis Magland, à la station de Flaine en seulement 15 minutes, contre 45 actuellement en

voiture. Et devrait transporter jusqu’à 2000 voyageurs par heure. Les budgets quelque 80 millions d’euros - sont votés, c’est parti mon kiki ! Tous les acteurs politiques, le Département, la Région et la communauté de communes ont décidé de mener à bien le projet qui pourrait voir le jour en 2021. “Ce qui coïncidera avec la prochaine desserte du train Léman-Express dans la vallée, mettant ainsi Genève et son aéroport à 1 heure des pistes, skis aux pieds”, souligne Patrice Bonnaz du Syndicat Intercommunal de Flaine. Outre l'aspect économique, le Funiflaine a pour vocation de chasser les voitures et camions de la montagne car tout transiterait par lui. Alors qui c’est qu’est câblée ?

C

© Centre d'art de Flaine

Un Genevois à l'origine de Flaine

178

décembre 18

focus

© Caue

i po

’est en 1945 que le Genevois Gérard Chervaz pose ses peaux de phoque sur les pentes de l’alpage de Flainoz. Il tombe amoureux de ce cirque moelleux et en fait son terrain d’entraînement. En 1954, monté faire l’architecte à Paris, il s’ennuie de la montagne et rêve d’une station dans ce lieu exceptionnel. Le financement ? Gérard fait survoler le site à Eric Boissonnas, puis l’y emmène en ski. Cet amoureux de la montagne est conquis, et il entraîne son frère Rémi, banquier, dans l’aventure. En 1959, un accord confidentiel est signé avec les maires d’Arâches et de Cluses. Les architectes de Courchevel, Chappis et Pradelle, sont pressentis, mais le New-Yorkais Marcel Breuer, mandaté pour dessiner la chapelle, vient présenter - le fourbe - un plan englobant quasiment toute la station. Le projet plaît, paf, signature. C’est le début des années 60 et des stations de 3ème génération conçues ex-nihilo pour le ski. Méthodes novatrices et utilisation du béton, mais de façon sensée et avec une recherche esthétique, si, si ! Après 5 ans de travaux, c’est l’inauguration de Flaine également la bien-nommée « Porte du Désert Blanc », en 1968, il y a 50 ans tout juste.


Source d’idées pour vos projets Un espace d’exposition exclusif !

A côté de l’aérodrome 7 Rue Germain Sommeiller - ANNEMASSE www.lexpo-plus.fr

Venez découvrir vos espaces salle de bains et carrelage : THONON-LES-BAINS

128, boulevard de la Corniche +33 (0)4 50 26 14 44

ANNEMASSE

7, rue Germain Sommeiller +33 (0)4 50 95 67 00

ANNECY - MEYTHET

18, avenue du Pont de Tasset +33 (0)4 50 08 04 64


i po

s on ss

z a i r Avo fantaskique !

AVORIAZ, SI VOUS ÉTIEZ UN SIGNE ASTROLOGIQUE ? QUAND ON VOIT MA TÊTE, ON SE DIT FORCÉMENT QUE J’AI UNE FIBRE ARTISTIQUE FORTE, NON ? ÇA SENT LE DÉCONDITIONNEMENT, LA PERTE DE CONTOURS PRÉCIS, LA RECHERCHE D’UN ESTHÉTISME INÉDIT, LE MYSTÈRE SURTOUT, ET LE POISSON. ÇA SENT LE POISSON AUSSI.

Si vous étiez une personnalité emblématique ?

Je serais Jacques Labro, l’architecte qui m’a donnée forme, qui a façonné mon identité. Il était tout jeune, et n’avait pas encore dessiné grand’chose avant que le promoteur Gérard Brémont ne lui confie le projet. Mais il a su jouer avec la neige en lui donnant la possibilité de se poser sur les pans inclinés de mes toitures et façades. Ici, on ne chasse pas la neige, on l’utilise pour faire circuler les skieurs et habiller les immeubles.

Si vous étiez un champion ?

Jean Vuarnet, évidemment ! Quand son histoire rencontre la mienne, il n’est alors plus skieur professionnel, mais c’est sa connaissance des autres stations, américaines ou suisses qui l’a fait m’imaginer telle que je suis, sans voiture, skis aux pieds… M’imaginer tout court d’ailleurs !

Si vous étiez un Festival ?

Même si le festival n’a duré que 20 ans, et que la dernière édition remonte à 1993, je reste indissociablement liée au film fantastique et inversement ! (voir focus)

Si vous étiez un film ?

Je serais « Duel » de Steven Spielberg, le 1er film récompensé par le festival en 1973.

180

décembre 18

Aucun rapport avec les relations que je peux entretenir avec Morzine… Bah non…

Si vous étiez un personnage fictif ?

« Elephant Man » de David Lynch, récompensé à Avoriaz en 1981, avec sa physionomie hors norme, il est déstabilisant, incompris, un peu comme je l’ai été dans les premières années.

Si vous étiez un livre ? La Rouge et la Noire, je vise plutôt les bons skieurs…

Si vous étiez une chanson ?

Mon HLM de Renaud ? “Au troisième, dans mon HLM, Y'a l'espèce de connasse, celle qui bosse dans la pub', l'hiver à Avoriaz, Le mois d' juillet au Club”. Voilà bien l’idée que les gens avaient de moi dans les années 80, une station huppée, snob, pimbêche.

Si vous étiez un événement marquant ?

Et bien la fin du Festival, en 1993 et, avec elle, le changement d’image de la station.

Si vous étiez un art ?

L’art-chitecture… évidemment, pour laquelle j’ai reçu le label « Grande réalisation du patrimoine du XXème Siècle ». Et oui…


e go ©L

Si vous étiez un animal ?

Un Gorille des neiges, M. Shreddie, la mascotte du Stash, mon snowpark écolo.

Si vous étiez une activité hors neige ?

La natation dans la jungle d’Aquariaz.

Si vous étiez un souvenir kitch ?

©oreli.b

Un t-shirt « J’ai skié le Mur Suisse et j’ai survécu ».

Si vous étiez un people ?

Pendant les 20 ans du festival, j’étais the place to be, les people m’adoraient : Johnny et Sylvie, puis David et Estelle, Serge et Jane, Brian (de Palma), David (Lynch), Steven (Spielberg)… Aujourd’hui, seul le couple Kouchner-Ockrent possèderait encore un pied à terre, ici. Mais l’hiver dernier, j’ai croisé Sylvie Tellier, la patronne de Miss France, ou encore Joey Starr et Karine le Marchand.

Si vous étiez une blague ?

« La crise ? C’est quoi ?... »

Si vous étiez un accessoire de mode ?

Une cravache, puisqu’on ne circule dans

les rues de la station qu’en calèche.

Si vous étiez une légende ?

Brigitte Bardot aurait acheté un chalet ici, mais n’y aurait jamais habité, car son lit ne rentrait pas dans la chambre… ou parce qu’elle serait tombée amoureuse d’un moniteur de Méribel. Et Regine Deforges, l’auteur de la Bicyclette Bleue, aurait tenu la première maison de la presse.

Si vous étiez une caractéristique physique ?

Longiligne, étirée, charpentée…

Si vous étiez une position sexuelle ?

Le traîneau, c’est un peu comme la brouette, mais ça glisse mieux !

Si vous étiez une pratique originale ?

Human bowling (à l’occasion du Snowboxxx Festival du 23 au 25 mars).

Si vous étiez une année ?

1967, l’année de mon inauguration officielle.

Si vous étiez un âge ?

La cinquantaine rock et sexy, comme Sharleen Spiteri.

Si vous étiez un alcool ?

Je serais l’Abricotine, du nom de ma piste la plus longue.

Si vous étiez une spécialité culinaire ?

Un gratin de « Crozats » ! Ça, c’est une de mes plus belles pistes noires…

Si vous étiez une devise ?

A vaut pas rien, finalement… Parce qu'à l'origine Avoriaz signifierait « ne vaut rien ».

Si vous étiez un complexe ?

De supériorité peut-être... évidemment, ma situation haut-perchée impose une vision en plongée sur le reste de la vallée…

©©Matthieu_Vitré - Avoriaz / OT FLAINE Monica Dalmasso

Si vous étiez un sujet tabou ?

Le cash… Il se dit qu'il y en aurait beaucoup qui circule ici...

décembre 18

181


s on ss

Avoriaz

A

la fin du 19ème siècle, le Baron de l’Epée est l’un des premiers à tomber sous le charme d’Avoriaz - Avoreaz à l’époque. Ce personnage fantasque chasse souvent sur les hauteurs du Lac de Montriond, au bord duquel il s’est fait construire un grand chalet. Quand il ne tente pas de colmater le fond du Lac, régulièrement à sec pour cause de fuites, ou quand il ne s’essaie pas à la montgolfière - retenu par des câbles en acier, et au bout des câbles, des Morzinois, on n’est

focus

jamais trop prudent - il court le gibier avec ses chiens. Au cours d’une de ses déambulations, il découvre le Plateau, qui devient son territoire de chasse privilégié. Après le Baron, le gibier restera longtemps le motif principal d’expédition vers les pentes des Hauts-Forts, qui surplombent Avoriaz.

Le Baron Perché

Lâchez les rennes

P

Gérard Dufresne

le our Gérard Brémont, a n’y il , iaz vor A d’ r promoteu n tio sta une ur po , eur cat pas plus évo par tiré au sans voiture, qu’un traîne fait donc des rennes. En 1966, il en qui les min che le Sur venir de Laponie. arqué, déb ont ils où re, mène du Hav bêtes les aux sommets chablaisiens, ndes gra des e entament une tourné sers tea les itab vér En . villes de France va que ce de nts ina rum vivants et me mê nt sse proposer la station, ils fini Elysées. par défiler sur les Champs

© Editions de l'Epure &

le mythe Mais une fois sur place, c’est plat, e, oni Lap La . devient réalité ne s’y font pas Avoriaz. Les rennes t s’avèrent pas. Les descentes surtou rattrapant au îne périlleuses, le tra devant. ter res sé cen l souvent l’anima la poudre Certains même prennent ois ont rzin d’escampette ! Les Mo par des cer pla rem vite fait de les ... Mais eux rici cap ins canassons, mo le , renne malgré sa présence furtive d’Avoriaz, me resta longtemps l’emblè o. log son sur tirant un traîneau

Fantastique Festival

T

ous mythiques qu’ils soient, les rennes ne suffisent pas à faire la notoriété d’Avoriaz. Pour qu’on parle d’elle, il faut des strass et des paillettes, du people, de la starlette. Ça tombe bien, Gérard Brémond, passionné de jazz et de cinéma, a un carnet d’adresses long comme le bras. Il ne tarde pas à faire défiler le tout-Paris sur un Plateau encore en chantier. Mais pour que les vedettes reviennent, il en faut plus… En 1973, naît donc le Festival du Film Fantastique. Lionel Chouchan, son complice dans cette aventure, est doué pour trouver les bons réalisateurs et les acteurs en vue ; à l’affiche, des films comme Duel ou Soleil Vert font le reste, les médias se bousculent. Les Steven Spielberg, Roman Polanski et Sissy Spacek dans le cadre du festival d'Avoriaz, 1976 célébrités aussi, pendant 20 ans. Une période exaltante, mais surtout une grande opération de séduction pour attirer de futurs partenaires, remplir la station à une période creuse et finir évidemment par vendre ses appartements. En 1993, quand le festival s’arrête, on soupçonne d’ailleurs Gérard Brémont de se retirer parce que son offre immobilière est terminée. Il répond que les films sélectionnés baissent en qualité et que la station a finalement du mal à se trouver. Les prestations et commerces ne correspondent pas aux attentes d’une clientèle aisée séduite par son image mondaine, cette même image qui rebute, à l’inverse, une clientèle familiale et sportive. Le Festival d’Avoriaz est mort, vive le Festival ! © DR

i po

+ d’infos : Avoriaz, l’Aventure Fantastique, de Chantal Bourreau, éditions Les Fontaines de Siloé. 2004

182

décembre 18


SUR LES PISTES !

N T P R É S E N T E

GAËTAN ROUSRSTEOLN FEU! CHATTEJ SET OFENBACH D HEN HYPHEN HYP STON IN CHARLIE W KI CERTS EN APRÈS-S

+

ET PLUS DE 30 CON TIONS ! AU CŒUR DES STA

9 1 0 2 3 2 17 .co s e t is p e h t k c o .r w ww FRANCO-SUISSE DOMAINE SKIABLE LEIL DES PORTES DU SO

rock folk &

m

Portes du Soleil - Crédit photo : Matthieu Vitré - J’articule

MARS


BRILLE

FUN AM

Les hauts de

T N E V H U R LE aux protège-dents). Mais tout le monde rigole, et vous voilà devenue la coqueluche des pistes. Dorénavant, on va s’arracher votre présence. Surtout pour distraire les enfants, pendant que leurs parents se livrent à tout un tas d’acrobaties puériles et dangereuses. Moi, mes parents m’emmenaient faire de la luge. Ma mère marchait gauchement dans la neige comme une espèce de canard coiffé d’un bonnet, et mon père applaudissait dès que je prenais un virage à 2 à l’heure, sur un patin. Je finissais plantée dans un tas de poudreuse, mais c’était le comble du bonheur. Maintenant, les enfants voient leurs parents accomplir de superbes arabesques dans les cieux, et ce sont eux qui les applaudissent.

VOUS VOILÀ APPÂTÉS, LECTRICES-TEURS, PAR CE TITRE SIBYLLIN, MON BUT EST ATTEINT. ET SI JE LE VOULAIS, JE POURRAIS M’ARRÊTER LÀ, ET PARTIR D’UN PAS DANSANT À LA FÊTE DU BOUDIN, OU PEINDRE UN SANTON DE PROVENCE, ET VOUS LAISSER PATAUGER DANS UN INSONDABLE PUITS D’INTERROGATIONS. CE SERAIT TRÈS CRUEL, MAIS JE POURRAIS LE FAIRE QUAND MÊME. Par Fun Ambrille

ourtant, car je suis bonne, je vous demande d’imaginer que vous êtes au sommet d’une montagne battue par des vents glaciaux. Vos yeux sortent des orbites, vos oreilles ont gelé. Gracieusement boudinée dans votre combinaison, sanglée dans un harnais de parachutiste, vous écoutez attentivement (ce qui n’est pas une mince performance, car vos oreilles sont tombées entre-temps) les instructions d’un type bronzé acajou ; vous prenez votre première (et probablement dernière) leçon de snowkite.

VENT FRAIS, VENT DU MATIN Avant la fin de sa première phrase, une bourrasque va gonfler votre voile et vous faire reculer de plusieurs mètres. Votre moniteur continuera de parler (pour lui, vous êtes toujours à 2 cm de sa bouche, alors que vous explorez déjà la terre Adélie). Ne paniquez pas. Une seconde bourrasque va vous faire chuter lourdement sur le sol bien damé, et vous traîner à toute berzingue pour vous ramener exactement à votre point de départ. A cause du manque de visibilité, votre instructeur ne se sera rendu compte de rien, mais vous aurez raté une bonne partie de la leçon. Je ne saurais trop vous conseiller de vous munir de protège-joues, le frottement contre la neige gelée est très abrasif, et incroyablement douloureux (pensez aussi

184

décembre 18

AUTANT EN EMPORTE LE VENT Le snowkite est une activité incroyable. Dès la première traction, j’ai senti une espèce d’ivresse s’emparer de tous mes membres (je parle de la première véritable envolée, celle au terme de laquelle j’aurais dû, en toute logique, chuter dans un abîme, m’emmêler dans une ligne à haute tension, ou embrasser un poteau). Toute frissonnante d’émoi, j’ai poussé un petit cri de ravissement, avant de décoller à l’horizontale, exactement comme superman (mais avec des habits différents, et sans la cape). La force de traction d’une voile est stupéfiante. D’une seconde à l’autre, vous passez de l’état solide à l’état gazeux, et toutes les prières de votre enfance vous reviennent en mémoire sous forme compacte. Vous allez enfin savoir ce que ressent exactement un macaron placé dans l’œil d’un énorme cyclone. Certes, cette information n’a pas grande valeur. Mais qu’importe ton avis, manant, je contrôle la rédaction de ce billet aussi bien que ma voile, tu n’as aucun pouvoir céans, je suis le chef. La présence de la voile s’avère cependant très pratique pour se jouer des obstacles, malgré son manque manifeste de maniabilité. J’ai frotté des pieds une poubelle, répandant du même coup un flot d’ordures sur la surface immaculée de la piste. Sans mon indomptable cerf-volant, je l’aurais percutée de plein fouet. Je suis ensuite partie au petit bonheur la chance, tantôt les articulations en X, à quelques mètres de hauteur, tantôt traînée à genoux, puis à plat ventre. Avec quelques variantes sur les flancs. Le tout à la vitesse du son. Mon moniteur devait être occupé ailleurs, à surfer sur les vents en gobant une pipette de vin chaud. Je ne suis pas certaine d’être parvenue à trancher correctement la jugulaire d’un skieur avec le bord coupant de mon snowboard, mais je suis à peu près certaine de l’avoir assommé, avant de rebondir encore une fois vers les cieux, en arrière (le vent avait tourné). Au passage, ma nuque a tracé un profond sillon dans la neige. J’ai émis un son inédit, mais il ne s’agissait peut-être pas de moi. Bref, au terme de cette ébouriffante expérience, je ne suis pas certaine d’être la personne la plus qualifiée pour parler correctement de l’ivresse du snowkite. Pourtant, je vais le faire, car je n’ai aucune déontologie.


- Crédit photos : JF. Vuarand, V. Thiébaut - D13567

L’idée cadeau

Optez pour l’originalité !

Un cocktail de sensations à

72

€*

La glisse, l’adrénaline et le bien-être réunis pour une expérience inoubliable à Châtel !

C

*Tarif unique. Prestations valables pour la saison d’hiver 2018/2019, sur la base des jours et horaires d’ouverture des différentes activités. Vendu aux caisses des Remontées Mécaniques de Châtel et de la Chapelle d’Abondance, ainsi que sur les sites de vente en ligne skipass-chatel.com et skipass.lachapelle74.com

1 forfait de ski 5 heures sur le domaine skiable Espace Liberté**

** Valable sur les domaines skiables de Châtel, la Chapelle d’Abondance et Torgon.

1 vol en Fantasticable pour vivre une aventure exceptionnelle

1 entrée à l’espace Océane

du centre aquatique Forme d’O (piscine, espace bien-être, 2 hammams, 3 saunas…)

Plus de renseignements

› www.chatel.com 04 50 73 34 24


OIT J’AI L’DRRD D’ABO

Chronique proposée par

5, 4, 3, 2, 1, LA SAISON DES SPORTS D’HIVER COMMENCE TRÈS BIENTÔT ! ALORS À VOS SKIS, À VOS BONNETS, ON FAIT LE POINT SUR VOS OBLIGATIONS, VOS DROITS ET VOTRE RESPONSABILITÉ EN TANT QUE « RIDER ». Par Me Pauline Goetsch, Avocate au Barreau d’Annecy

SAUVE

SKI

PEUT ! TU « N’ÉSKIVERAS » POINT ! Et pour qualifier le comportement des personnes en cause et la responsabilité de chacun, les juges ont souvent tendance à se baser sur les règles édictées par la fédération internationale de ski. Autant dire que ces règles sont un peu les dix commandements du skieur ! Parmi elles : • Tout skieur doit se comporter de manière à ne pas mettre autrui en danger ou lui porter préjudice. • Tout skieur doit maîtriser sa vitesse et adapter son comportement aux conditions du terrain, de la neige et à la densité de circulation sur les pistes. • Le dépassement d’un autre skieur peut s’effectuer par la gauche ou la droite, mais de manière assez large pour prévoir les mouvements du skieur dépassé. • Tout skieur qui s’engage sur une piste doit s’assurer visuellement

186

décembre 18

qu’il peut s’engager sans danger pour autrui. • Tout skieur doit maîtriser sa direction. • Tout skieur doit respecter le balisage et la signalisation. • Tout skieur témoin ou impliqué dans un accident est tenu de faire connaître son identité. Si le skieur enfreint ces règles et cause un accident, on considérera qu’il est fautif et qu’il est responsable du dommage subi par l’autre skieur.

L’EFFET BOULE DE NEIGE Toutefois, il convient de rappeler que le skieur fautif pourra lui-même invoquer une faute de la victime pour s’exonérer partiellement ou totalement de sa responsabilité. Si en skiant en station, vous vous blessez et que vous estimez que votre chute est due à un mauvais entretien des pistes ou à une absence de lisibilité et de signalisation des dangers, vous pourrez alors rechercher la responsabilité de la société exploitante de la station de ski ou bien de la commune si elle gère de manière directe la station. Enfin, en tout état de cause, avant de vous élancer sur les pistes, pensez à bien vérifier si vous êtes assurés contre les risques liés aux sports d’hiver. En effet, plusieurs contrats d’assurance « classiques » peuvent garantir ces risques. Vérifiez bien votre contrat d’assurance multirisques habitation, garantie des accidents de la vie, ou votre assurance individuelle accident. A défaut, il existe également des assurances spécifiques que vous pouvez contracter pour les sports d’hiver. Renseignez-vous bien sur ce point et sur les risques qu’elles couvrent avant de partir en vacances, pour éviter toute mauvaise surprise !

© vitaliy_melnik

O

n l’ignore souvent, une faute ou l’engagement de la responsabilité d’un skieur, n’est pas forcément lié à une collision. Un comportement qui forcerait un autre skieur à détourner sa trajectoire ou qui lui ferait craindre pour sa sécurité suffit à engager la responsabilité de l’auteur de ce comportement. Pour dire s’il y a lieu à indemnisation de la victime lors d’un accident de sport d’hiver, on va rechercher si le comportement de l’auteur des faits ayant entraîné l’accident constitue une faute ou non. Et pour ce faire, on va prendre en compte tous les éléments et les circonstances qui entourent la réalisation du dommage : la météo, la qualité de la neige, la visibilité, l’expérience et le niveau des skieurs impliqués dans l’accident, etc.


E ES

N

ON

N

CŒUR DES ALPES OSSATURE BOIS

© MVMZARCHITECTURE

S

BIENVENUE AU

OSSATURE BOIS POTEAUX POUTRES MADRIERS VIEUX BOIS RÉNOVATION EXTENSION

DE LA CONCEPTION À LA RÉALISATION

OÙPOTEAUX TRADITION RIME POUTRES AVEC INNOVATION MADRIERS VIEUX BOIS

OSSATURE BOIS MADRIERS VIEUX BOIS RÉNOVATION RÉNOVATION

OSSATURE BOIS POTEAUX POUTRES MADRIERS VIEUX BOIS RÉNOVATION EXTENSION DE LA CONCEPTION À LA RÉALISATION

EXTENSION

BIENVENUE AU CŒUR DE LA CONCEPTION BIENVENUE AU CŒUR DES ALPES OÙ TRADITION RIME AVEC INNOVATION

À LA RÉALISATION

BIENVENUE AU CŒUR DES TRADITION RIME AVEC INNOVATION DEALPES LA OÙ CONCEPTION Vittupier.indd 1

À LA RÉALISATION BIENVENUE AU CŒUR DES ALPES OÙ TRADITION RIME AVEC INNOVATION

BIENV OÙ TRAD

09/11/2018 10:32


UE JURIDIQ

© Tom Bayer

UN BON PLAN? LORS DE L’ACHAT D’UN BIEN IMMOBILIER, SE POSE SOUVENT LA QUESTION D’ACHETER DANS LE NEUF OU DANS L’ANCIEN. SI VOUS SOUHAITEZ ACHETER UN APPARTEMENT NEUF ET PLUS PARTICULIÈREMENT DANS UN IMMEUBLE QUI N’EXISTE PAS ENCORE, VOUS RENTREZ DANS LE CADRE DE LA VENTE EN L’ÉTAT FUTUR D’ACHÈVEMENT (VEFA) PLUS COURAMMENT APPELÉE « VENTE SUR PLAN ». Par Clémentine Delafontaine

C’

est une vente très réglementée qui protège l’acquéreur, car il faut lui assurer que l’immeuble dans lequel se trouve l’appartement qu’il désire acheter soit achevé et construit dans les règles de l’art. Aussi, dans la VEFA, l’acquéreur devient propriétaire au fur et à mesure de l’avancement des travaux, il doit donc en payer le prix de vente avec ce même échelonnement. L’acquéreur commence donc à payer une partie du prix le jour de son acquisition, puis au fur et à mesure de l’avancement du chantier pour atteindre 100% du prix le jour de la livraison. Contrairement à un achat « dans l’ancien », l’acquéreur n’aura pas visité le bien avant, ni au jour de son acquisition. Les contrats qu’il signera doivent donc lui permettre d’avoir une parfaite information sur son logement, comme s’il l’avait visité. L’achat « sur plan » comporte donc différentes étapes… Etape 1 : le contrat de réservation En pratique, la VEFA est précédée d’un contrat préliminaire, appelé aussi contrat de réservation. Le vendeur s’y engage à réserver au réservataire (le futur acquéreur) un logement, en contrepartie du versement d’un dépôt de garantie (maximum 5% du prix de vente). Son contenu est réglementé afin d’assurer la meilleure information de l’acquéreur sur la situation de son logement, la qualité de la construction, le prix et la date prévisionnelle à laquelle son logement sera livré. Le contrat de VEFA doit donc notamment comprendre : • le plan du logement, • le plan des locaux annexes éventuels, • le plan de masse faisant figurer la totalité du programme immobilier,

188

décembre 18

• la notice descriptive détaillant les caractéristiques du logement et le cas échéant du bâtiment au sein duquel il se situe. L’acquéreur peut intégrer dans ce contrat une condition suspensive de prêt. La VEFA peut alors être signée lorsque toutes les conditions du contrat de réservation sont réalisées et que le réservataire a obtenu son prêt, s’il y a lieu. Etape 2 : la signature de la VEFA Au moins un mois avant la date de signature de la VEFA, le notaire notifie au réservataire son projet d’acte de vente, ainsi que ses annexes. Le futur acquéreur peut ainsi vérifier que les documents correspondent bien aux prévisions du contrat de réservation. Etape 3 : la remise des clés Lorsque l’appartement est terminé, le promoteur invite l’acquéreur à visiter son logement afin de le lui livrer et lui remettre les clés. L’acquéreur peut alors vérifier que le logement est conforme aux plans et à la notice annexés à son acte de vente. L’acquéreur et le promoteur signent un procès-verbal de réception, qui mentionne notamment les réserves (défauts) constatées par l’acquéreur. Le promoteur doit réparer ces défauts au plus tard dans l’année de la livraison. Enfin, l’acquéreur bénéficie aussi d’une garantie de 2 ans sur les éléments d’équipements (comme la chaudière) et d’une garantie de 10 ans sur le gros œuvre. + d’infos : www.notaires.fr


© Halfpoint

RÊVEZ, VISITEZ, EMMÉNAGEZ !

Notre expertise est fondée par 30 ans d’activité sur l’agglomération annemassienne. Nous vous apportons tout notre savoir-faire en gestion locative et syndic de copropriété, ainsi que pour toutes vos transactions immobilières.

CONFIEZ-NOUS VOTRE EXIGENCE

BOUVET CARTIER AMBILLY 16 rue de l’Helvétie 74100 AMBILLY - 04 50 840 840

www.bouvet-cartier.com

BOUVET CARTIER ANNEMASSE 7 av. Pasteur 74100 ANNEMASSE - 04 50 74 54 54


NTER LIRE & CO

MON PAPA

LE SAPIN DE LIONEL

Papa. Quand je suis né, tu étais là. Tu me guides, tu me nourris. Avec toi, je peux parler. Tu m’encourages à découvrir de nouveaux horizons, Parfois, tu me grondes. Tu acceptes mes erreurs. Tu me fais rire… Dès 2 ans De Eric Carle, Ed. Mijade, 32 pages, 12 e

A Noël, Lionel a eu un peigne et une banane. Lionel est très content, il adore les peignes et les bananes. Mais il entend un tout petit crocodile qui pleure parce qu’il n’a pas eu de cadeau. Lionel a une idée : il lui met un bisou à la banane dans un joli emballage. Et puis, en quelques coups de peigne, il se transforme en sapin ! Voilà un super Noël pour le petit crocodile. Dès 2 ans De Eric Veillé, Ed. Acte Sud Junior, 28 pages, 8,50 e

LA TOUTE PETITE OLGA Dans une datcha à l’orée de la forêt vivaient cinq sœurs loin du monde et de ses tempêtes. Leur vie n’était faite que de rires, de guirlandes de fleurs et de chansons. Et surtout, elles s’aimaient plus que tout. Pourtant un matin, Olga, la toute petite, se réveille avec l’envie d’aller à la ville. Elle aimerait vraiment bien voir les vitrines, le tramway et les maisons pleines de lumières. Olga se glisse hors de la datcha, alors que ses sœurs sont encore endormies... Dès 3 ans De Olivia Godat et Raphaëlle Barbanègre, Ed. La Martinière Jeunesse, 32 pages, 14,90 e

LE GRAND MECHANT CATALOGUE DES LOUPS Messieurs les trois petits cochons, Nous comprenons votre lassitude vis-à-vis du loup qui vous poursuit encore et toujours. Or, supprimer ce personnage-clé reviendrait à rendre votre conte aussi inintéressant qu’un tronc d’arbre. Néanmoins, afin d’assouvir votre désir de changement, vous trouverez ci-joint un catalogue de nos meilleurs éléments : 25 loups hauts en couleur ! Loubard, louphoque, lourdaud... Vous pourrez ainsi remplacer votre grand méchant loup. Dès 5 ans De Laurence Kubler et Etienne Friess, Ed. Margot, 64 pages, 19,90e

190

décembre 18

POUBELLE ET LA VILLE SANS CIEL Il était une fois une ville isolée du monde, entourée de falaises. Une ville remplie de cheminées dont la fumée s’élevait de partout et couvrait le ciel de nuages. Les habitants n’avaient jamais vu de ciel bleu ni d’étoiles briller. Plongez dans la fabuleuse rencontre entre Poupelle, une créature née d’une montagne de déchets, et Lubicchi, un jeune ramoneur au grand cœur. Dès 6 ans De Akihiro Nishino et Munashichi, Ed. Nobi Nobi, 96 pages, 16,90 e

ROMEO ET JULIETTE Alors que leurs familles se détestent, Roméo Montaigu et Juliette Capulet tombent follement amoureux et se marient dans le plus grand secret. Mais le destin s’en mêle, et c’est la mort qui apportera la paix entre ces deux familles et qui réunira à jamais les amants de Verone. D’après la pièce de William Shakespeare. Dès 6 ans Adaptation de Pierre Coran, illus. Charlotte Gastaut, Ed. Père Castor, 32 pages, 14 e

COUP DE FOUDRE Un grand coup de foudre commence parfois par trois petits coups frappés à la porte. Toc toc toc ! Mathilde ouvre. Coucou ! C’est un inconnu, un hérisson comme elle, mais tout ébouriffé et entouré de papillons qui volettent. Qu’il est beau ! Boum ! Mathilde bafouille, bredouille et rougit. La tête lui tourne. C’est le coup de foudre. D’ailleurs, il y a de l’orage dans l’air. Mais ce n’est pas tout... Dès 4 ans De Grégoire Solotareff, Ed. Ecole des Loisirs, 40 pages,12,70 e

L’ATLAS DES MONSTRES LÉGENDAIRES Cet atlas superbement illustré contient tout un monde de dangereux dragons, de trolls effrayants et autres incroyables créatures mythiques et légendaires. Mais vous avez aussi un mystère à résoudre... Qui était Cornelius Walters, le créateur de cet atlas ? Et que veulent dire les étranges messages qu’il a notés dans son journal de bord ? Dès 9 ans De Stuart Hill et Sandra Lawrence, Ed. Glénat Jeunesse, 64 pages, 19,95 e


agenda culture

INCE ! R P Souris et sois toi ! C’est un spectacle jeune public atypique et rafraîchissant que s’apprêtent à présenter Sophie Bœuf, Grégory Faive et Nicole Ferroni à Chambéry. Un conte musical moderne, gai et drôle qui invite nos rejetons à ne pas trop s’échiner à rentrer dans les cases… Par Cécile Boujet De Francesco

A © Isabelle Fournier

u milieu d’une flopée de spectacles gnangnans ou standardisés, voilà une jolie pépite. Récompensé du prix Coup de cœur Charles Cros, « Prince ! », porté par la compagnie rhônalpine Enfantillages et fanfarons, est au commencement un livre musical. Pour Sophie Bœuf, l’initiatrice, c’est inédit : “Je compose souvent pour les compagnies de théâtre, les établissements scolaires, mais c’est la première fois que j’écris un texte !”. D’abord joué par ses élèves de l’Académie d’Evian, dans une configuration plus ample (un orchestre symphonique), Prince ! s’apprête désormais à voyager. A l’occasion des premières représentations grand public à Chambéry, il sera même donné par les 14 musiciens et les

retouchée / 026

192

PRINCE ! - prise de vues récitants + portraits /// NICOLE, GREG ET SOPHIE Chez Aude, Lyon - 5/11/2016

décembre 18

© ISABELLE FOURNIER / 06 81 14 27 46 www.isabelle-fournier.com

2 récitants de l’enregistrement : Grégory Faive et Nicole Ferroni ! Oui, oui, cellelà même qui sévit avec pertinence sur France inter ! “L’énergie qu’elle dégage, sa diction et son enthousiasme m’ont vite convaincue que c’était ce genre de voix qu’il fallait pour raconter cette histoire, reconnaît une Sophie Bœuf, ravie que la comédienne ait « eu la gentillesse » d’accepter de faire partie de l’aventure.”

TAILLER EN PIÈCES LES CLICHÉS Prince ! est un projet à plus d’un titre rafraîchissant. D’abord par son propos. “C’est un conte qui traite des stéréotypes et du fait que l’on grandit souvent


20 19

CE

EN FÉR

CON

JANV - JUIL

UNE

CINÉMA

EXPO

É

TH

SAISON

E

CULTURELLE

R ÂT

SPE

CTAC

LE

MUSIQUE

QUI

RT

CONCE

E F F I DÉCO

Retrouvez l’ensemble de la programmation sur : www.thonescoeurdesvallees.com

Premiäre de couv'.indd 1

20/11/2018 10:40

MIDI/MINUIT 7/7 7/7 MIDI/MINUIT Arrivagequotidien quotidiende defruits fruitsde demer mer Arrivage Venteààemporter emporter Vente

ANNEMASSE ANNEMASSE

Placededel’Hôtel l’HôteldedeVille Ville(face (faceà àlalaMairie) Mairie)– –Tél. Tél.04045050848446468080– –Fax Fax04045050848404041111 Place tmk.annemasse@wanadoo.fr www.taverne-maitre-kanter-annemasse.fr / Taverne Maître Kanter Annemasse www.taverne-maitre-kanter-annemasse.fr / Taverne Maître Kanter Annemasse / / tmk.annemasse@wanadoo.fr

L L ’ ’ AA BB UU SS TMK.indd 1

DD ’ ’ AA L L CC OO OO L L

EE SS T T

DD AA NN GG EE RR EE UU XX

PP OO UU RR

L L AA

SS AA NN T T ÉÉ 09/11/2018 10:50


culture

ssi… Et sinon, ce mois-ci, y’a au HUMOUR JEUDI 20 DÉCEMBRE 20H THÉÂTRE DES ALLOBROGES - CLUSES

avec l’idée qu’il faut rentrer dans des cases, explique Sophie Bœuf. Mais la vie hors les cases peut être très bien ! Pour moi, cela a toujours été compliqué de trouver ma place, un vrai chemin”. Et la professeure de conservatoire d’ajouter : “Je trouve qu’à l’heure actuelle, il y a une sorte de régression. C’est compliqué, pour les petites filles comme pour les petits garçons, de rester en dehors des clichés”. Pour enfoncer le clou, Sophie Bœuf a plongé ses personnages dans un univers décalé, où intrigue, jeux de mots et situations rivalisent de malice. Le tout jeune héros du conte, le fameux Prince, est plongé dans un road-trip cocasse, flanqué de compagnons plutôt atypiques : une fée en bleu de travail dénommée Patouta et Ragon, un dragon nain avec des yeux en forme de cœur. Leur mission : aider le petit bonhomme de huit ans à devenir un vrai prince. Parce que, et c’est bien là le problème, ce petit gars qui aime rire, les claquettes, les comédies musicales et les tartes aux fraises n’est pas à l’aise avec son prénom. “Pour lui, les princes sont beaux, forts et courageux et lui, il n’est pour l’instant qu’un enfant, décrypte Sophie Bœuf. Il se demande comment on fait quand on s’appelle prince et qu’on n’en n’est pas un.”

OLIVIER DE BENOIST, 0/40 ans

Revoilà le misogyne le plus apprécié de la scène humoristique actuelle ! Avec un nouveau spectacle soit disant plus aimable avec la gent féminine ! Pour soigner son vice, aurait fait le bilan de sa vie… www.theatre-des-allobroges.fr

THÉÂTRE DU 11 AU 15 DÉCEMBRE BONLIEU - ANNECY

A LOVE SUPRÊME

Après Le Livre de ma mère avec Patrick Timsit, Dominique Pitoiset présente sa nouvelle création made in Annecy. C’est à Nadia Fabrizio qu’il confie le texte de Xavier Durringer : les dernières heures d’une ancienne strip-teaseuse de peep show. www.bonlieu-annecy.com

THÉÂTRE JEUDI 20 DÉCEMBRE, 20H LA TRAVERSE - BOURGET DU LAC

DÉPOUSSIÉRER LE CONTE MUSICAL

INTRA MUROS

Pour sa 4ème pièce, l’étonnant Alexis Michalik enferme ses personnages en prison. Plus d’effets scéniques étourdissants ni d’imposante distribution, mais une histoire captivante et des comédiens sur le fil… A voir aussi le 21/12 à Sallanches et les 10 et 11/04 à Onex. www.espaceculturellatraverse.fr

Enfin, cousin éloigné de Pierre et le loup, Prince ! associe non seulement les instruments aux personnages du conte, mais il intègre malicieusement les musiciens au spectacle. “Les instrumentistes choisissent leur personnage. L’orchestre participe à la narration et devient partie prenante du concert”, confirme Sophie Bœuf. Et, après avoir pesté contre Nicole Ferroni et sa manière un peu archaïque de raconter l’histoire, voilà que clarinette, tuba, flute traversière, cor, trompette, saxophone, trombone, piano, contrebasse et autres percussions boudent, contestent… Bref, mettent leur grain de Sol partout ! Si Prince ! est écrit pour les enfants, cette joyeuse piqûre de rappel ne peut pas faire de mal aux plus grands. Mieux, puisqu’il est devenu très « tendance » de prendre soin de son enfant intérieur, voilà une bonne occasion de s’y coller !

194

décembre 18

RESPIRE

© LaurentCahu

+ d’infos : Du 20 au 22 décembre au théâtre Charles Dullin à Chambéry www.espacemalraux-chambery.fr

CIRQUE VENDREDI 14 DÉCEMBRE, 20H THÉÂTRE RENOIR - ANNECY - CRAN GEVRIER

Avec les deux acrobates belges de la compagnie Circoncentrique, apprêtezvous à retenir votre souffle. Vertiges, déséquilibres, suspensions sont au programme de leurs « envoûtantes rotations ». www.theatredescollines.annecy.fr


À LA DÉCOUVERTE DES ACTIVITÉS TRADITIONNELLES DE LA MONTAGNE !

L’ESPACE

LUDIQUE ET CULTUREL DE LA CLUSAZ

Bonnes raisons

de visiter...

... POUR TOUT CONNAÎTRE SUR LE REBLOCHON EN S’AMUSANT ! Participez au parcours ludique sur le Reblochon et découvrez tous les mystères de ce célèbre fromage et des activités traditionnelles de la montagne.

... POUR DEVENIR INCOLLABLE SUR LES SPORTS D’HIVER À LA CLUSAZ !

Qu’est-ce qu’un « télétraîneau »? Combien la station de La Clusaz possède-t’elle de champions ? Venez en apprendre davantage sur l’évolution du ski depuis un siècle.

W W W. L E H A M E A U D E S A L P E S . C O M

CRÉMERIE DU LAC Annecy

CRÉMERIE DU PARC Réalisation www.piste-noire.com - © Les Fromages d’Alain Michel - Patrick Uberti

Annecy-le-Vieux

CRÉMERIE DU THIOU Cran-Gevrier

CRÉMERIE DES CHARMILLES Pringy

CRÉMERIE DES ARAVIS La Clusaz

Expédition dans toute la France. Emballage sous vide pour un meilleur transport.

www.alainmichel-fromager.fr


L

PIS PAU

Gol-ri de portraits IGOR D’HOSSEGOR, CAÏUS CAMILLUS OU DENIS BOULEY… AVEC SA BELLE GUEULE ET SON LARGE SOURIRE, BRUNO SALOMONE, STAR DU PETIT ÉCRAN, EST UNE GALERIE DE PORTRAITS À LUI TOUT SEUL. UNE GALERIE AUX ACCENTS CHANTANTS, DANS LAQUELLE VIENT DE PRENDRE PLACE UN NOUVEAU VENU : GOL-RI, L’ENFANT NÉ EN RIANT. Propos recueillis par Mélanie Marullaz Photos : Renaud Corlouër

L

a journée a été bousculée. Pensant échapper aux barrages routiers jaune fluo, Bruno Salomone et son équipe ont préféré le train… et ses problèmes techniques. C’est donc avec plus d’une heure et demie de décalage sur son planning que je le retrouve dans le lobby d’un hôtel annécien. “Un nounours en guimauve pour reprendre des forces ?” - en grande professionnelle, j’ai lu toutes ses dernières interviews, notamment celle dans laquelle il confessait une quasi-addiction à cette confiserie - “Non, non, hors de ma vue l’ourson ! Je ne sais pas ce qui m’a pris d’en parler, depuis, tout le monde débarque avec son paquet… Vous voulez vraiment que je devienne obèse ?” Faux départ. Reprenons à zéro pour un échange en 20 minutes top chrono. Bruno, on l’a connu presque ado, aux côtés de Jean Dujardin, puis il a explosé à la télé, en Papa déjanté, avec Isabelle Gélinas au sein du couple Bouley, dans la série « Fais pas ci, Fais pas ça ». Aujourd’hui, à deux pas de la cinquantaine, il est là seul, ou presque. Parfumé, cheveux mi-longs, regard direct et inesquivable, à quelques heures de monter sur les planches de Bonlieu, l’homme est tout entier à son spectacle. « Euphorique » est un seul en scène écrit avec Gabor Rassov, dans lequel il raconte, à 43 voix, l’histoire de Gol-Ri, un personnage qui manifeste la moindre de ses émotions par le rire. Activmag : Quelqu’un qui rit tout le temps, ça n’est pas toujours très bien perçu, n’est-ce pas ? Bruno Salomone : Dans l’idée, rire tout le temps, ce serait le bonheur absolu, comme jouir tout le temps, ce serait l’apothéose

196

décembre 18

totale. Mais si vous êtes trop heureux, ça énerve les autres, surtout quand c’est pas le moment. Rire à un enterrement, par exemple, c’est pas le moment. C’est de toutes ces nuances-là que traite le spectacle, de tout ce que ça provoque chez les autres. Et de cet enfant, un mystère, qui va même intriguer la médecine, à tel point qu’on va le torturer pour savoir où sont ses limites… et il n’y en a pas. Du coup, on ne le prend pas au sérieux, comme les humoristes, finalement ? C’est exactement ça. Quand il veut entrer dans la vie active, on lui dit : “vous n’êtes crédible en rien. Médecin ? Vous annoncez à quelqu’un qu’il a un cancer du sein ah ah ah… Flic ? Hi hi, même braqueur, même mendiant… On ne va pas donner d’argent à quelqu’un qui rit”. Et c’est vrai que c’est un peu la vision qu’ont les gens des humoristes. C’est arrivé qu’on me dise : “dans votre métier, on rigole tout le temps !” Cette phrase a fait tilt dans ma tête, et comme cette histoire d’enfant né en riant me hantait depuis un petit moment, je me suis dit, tiens pourquoi pas ne pas créer un personnage qui rit tout le temps ? Sur scène, vous jouez 43 personnages, lequel parmi eux a le plus de Salomone en lui ? Comme c’est moi qui les joue, déjà, physiquement, ils me ressemblent tous, forcément. Mais l’idée n’était pas de faire un record. Quand on voit le spectacle, on ne se dit pas qu’il y en a autant d’ailleurs, parce qu’il y a plein de petites interventions. Certains sont plus proches de moi que d’autres, ils ne sont pas vraiment moi… mais un petit peu quand même…


BRUNO SALOMONE


L

PIS PAU

“ 

LES GRIMACES, C’EST SYMPA   10 MINUTES, MAIS APRÈS, J’AI ENVIE   QU’ON M’EMMÈNE QUELQUE PART.

Parmi eux il y a des nanas aussi. Quel genre de femme auriez-vous pu être ? Je ne sais pas… Une femme genre Penelope Cruz, parce que je la trouve très très jolie, mais en même temps, je me dis une femme drôle, ça peut être sympa. Blanche Gardin, par exemple. Mais en fait, je crois juste que j’aurais aimé être moi… avec des couettes. Vous êtes plus Desproges ou de Funès ? Comique de mots ou de situation ? En fait, j’étais fan d’humoristes, donc je les collectionnais tous. De Funès me pète en deux de rire. Desproges, c’est un autre rire, je l’ai découvert après sa mort, parce que je ne comprenais pas très bien « la Minute de M. Cyclopède » quand j’étais petit. Mais je pense que son sens de l’absurde et son écriture m’ont inspiré plus tard. Je suis réceptif un peu à tout, mais j’avoue que s’il n’y a que du texte, pas de jeu, je m’ennuie très vite. A l’inverse, si ce n’est pas écrit, je m’ennuie aussi. Les grimaces, c’est sympa 10 minutes, mais après, j’ai envie qu’on m’emmène quelque part. Est-ce que l’actualité est source d’inspiration ou pas du tout ? Quand j’ai écrit ce spectacle, on était en pleine période postattentat, grosse dépression générale, obscurantisme absolu… et un personnage qui rit tout le temps devenait une sorte de messie antiobscurantisme, de personnage hyper positif, carrément solaire. Un moment dans le spectacle je dis : “n’ayez pas la main lourde avec la légèreté”, je trouve ça assez joli. On a tendance à être dur avec les gens simples, légers, naïfs, mais moi, je les trouve beaux. Ce spectacle parle d’ailleurs de la différence aussi : mon personnage est très différent et on a envie de le normaliser, de le formaliser, on veut qu’il soit comme nous, parce que ça nous angoisse qu’il ne le soit pas. A quand remonte votre dernier fou rire ? Mes amis me font rire, mais je n’ai plus ce rire où je me contorsionne, où j’ai envie que ça s’arrête, où c’est limite une torture. On voit toujours les ados se marrer, ça doit être les hormones, le circuit de la récompense qui est déréglé, il y a un truc qu’on perd peut-être après. Je suis nostalgique de ce fou rire là. + d’infos : « Euphorique » en tournée dans toute la France - Prochaine date dans la région : Espace Ecully à Ecully - le 26 Janvier 2019.

198

décembre 18


T S DU EA LES HIT TON O S S LE CA

DANIEL BARATIER

joue les Déserteurs

BELLE SURPRISE POUR LA PLANÈTE FOOD SAVOYARDE. DANIEL BARATIER (SERGENT RECRUTEUR ET LES DÉSERTEURS), UNE VRAIE COQUELUCHE PARISIENNE, A REJOINT SES TERRES ANNECIENNES QUI LUI MANQUAIENT TANT. UNE TABLE CRÉATIVE À DÉCOUVRIR ABSOLUMENT AVANT LE PASSAGE DES GUIDES. Par Fleur Tari Flon

I

l est tout en spontanéité, et visiblement heureux d’avoir quitté Paris, et son restaurant Les Déserteurs qui ne désemplissait pas, pour retrouver son pays d’enfance. Charlotte, son épouse, a quitté elle aussi, un trois étoiles Michelin (l’Astrance) et ne regrette rien. Comme toute la brigade qui les a suivis pour reprendre « Sur les Bois » à Annecy-le-Vieux. La vieille auberge s’est parée d’une belle déco contemporaine et propose deux types de restauration. Une cuisine gastronomique, inventive et créative dans une salle feutrée et un bar à vin, plus simple pour manger un plat du jour pour 12 € ou quelques tapas. Ouvert en continu, on peut manger à toute heure, un atout de plus. Le chef propose des bonnes choses à partager entre copains pour des prix très raisonnables. “Je me fais plaisir”, explique Daniel Baratier. C’est aussi le mot d’ordre pour sa carte du gastro qui n’affiche que des prix (à partir de 36 € - trois plats le midi et de 65 € - 3 plats le soir). “Je m’occupe du reste. C’est un parti pris audacieux, j’en ai conscience. Mais j’aime travailler à l’instinct et à l’instant”.

200

décembre 18

Daniel & charlotte Bara tier

MENU CONFIANCE Le chef est un perfectionniste. Il prône et applique la traçabilité et les cercles vertueux. “Je n’ai que des producteurs, pas des fournisseurs”. Et… triés sur le volet. Le pain qu’il fabrique luimême, est élaboré à partir de semences rares non hybridées, non enrichies en gluten. Cela donne un pain qui chante, qui croustille, trop savoureux. Tout est à l’avenant. Le petit cèleri-rave est cuit dans du foin infusé, la poularde en vessie, mix de Chapel et Bocuse, est servie avec sa sauce au foie gras. Le Pithiviers de gibier, revu et corrigé, nous en met plein les papilles. Enfin, le thon rouge de ligne, venu tout droit de Bretagne, se pare de yuzu, cédrat et de satsuma. “Nous ne travaillons que des produits de saison, donc il n’y a pas de poisson de lac car la pêche est fermée et je ne veux pas entendre parler d’élevage !”. Le chef a été pâtissier à ses débuts, aussi les desserts sont gourmands. Plus de 200 références de vins sont à la carte à partir de 28 €, on y trouve de belles pépites et des magnums pour la convivialité à partager. “Nous avons voulu créer le restaurant que nous aurions aimé trouver chez les autres”. Pari réussi.. + d’infos : Sur les Bois - 79 route de Thônes - Annecy-le-Vieux - 04 50 64 00 08


Seab.indd 1

20/11/2018 18:06

Ă Cran Gevrier 16 rue de la Poterie 74960 Annecy 04 50 67 66 08

Horaires : Du lundi au samedi 9h00 - 19h00

Retrouvez-nous sur @lavieclaireannecy facebook

instagram


T S DU EA LES HIT SENS

Photos : Richard Roberts

DES CARRÉ

JUlien Machet

t û o g n u e m m o C DE MONTAGNE Crémeux de betterave rafraichi de groseilles.

« LA GASTRONOMIE DOIT RESTER UN PLAISIR ET NON UN LUXE ». EN CELA, JULIEN MACHET, ÉTOILÉ MICHELIN DEPUIS 2006, SE DIFFÉRENCIE À COURCHEVEL. POUR LUI, TOUT LE MONDE DOIT POUVOIR ACCÉDER À UNE TABLE ÉTOILÉE. ET ON NE VA SURTOUT PAS LE CONTREDIRE ! Par Fleur Tari Flon

C

ette philosophie, il l’applique au Farçon et affiche des menus à partir de 42 euros. Forcément, son restaurant ne désemplit pas. Ne croyez pas pour cela qu’il mégote sur la qualité. Julien Machet a su surtout dénicher de très bons fournisseurs. Le Farçon, l’ancienne crêperie de ses parents, est situé en bas de la piste des Folières. Sa façade en bois clair cache un trésor d’hospitalité et de gastronomie. Pas de beurre sur la table, mais de l’huile de noix du moulin d’Aigueblanche, fabriquée à la main par une association d’anciens de la région. Première surprise, Julien propose des menus genrés : homme ou femme. “Mais un homme peut choisir un menu femme et vice-versa, c’est plus dans le traitement des produits que je différencie mes plats. Une femme a le palais plus ouvert. Elle est aventurière, aime l’acidité, la fraîcheur. Un homme préfère des produits plus rassurants, qui lui rappellent son enfance…”

SI LES GENS NE SONT PAS ÉTERNELS, LES RECETTES LE SONT Dès l’entrée, l’Omble chevalier de Monsieur Murgat servi avec des perles de Savoie comme une piémontaise tiédie au bouillon

202

décembre 18

safran des Hurtières, ou la truite de l’Isère, élevée en eau vive, et ses Fidés de Savoie torréfiés, cuisinés comme une carbonara au citron vert, lui permettent d’expliquer aux clients son choix de poissons d’élevage. “Et puis soyons clair, une truite sauvage ne donne aucune preuve qu’elle n’est pas passée par une rivière polluée !”. Le porcelet de Monsieur Nicolin, cuit dans sa couenne croustillante et sa traditionnelle Tomme de terre, ne se trouve nulle part ailleurs. “C’est mon cousin qui me fournit en tomme blanche traitée en aligot”. En dessert, ne résistez pas à la poire de Savoie (bien sûr) servie avec une meringue au foin et crème glacée au chocolat lacté, ou encore la Reinette de Savoie en croûte sablée en sorbet dans son jus fermenté et caillé de lait givré. Les vins sont servis au verre (à partir de 8€) et en bouteille, dès 35 €. Au Farçon, le plaisir est simple, accessible. Un étoilé comme on aimerait en rencontrer souvent. + d’infos : Le Farçon - Le Kalinka - Courchevel - La Tania - 04 79 08 80 34


P.A.E Les Combaruches - 285 Boulevard du Docteur Jean Jules Herbert - 73100 Aix-Les-Bains +33 (0)4 57 95 10 20 – web@cavaille.com P.A.E Les Combaruches - 285 Boulevard du Docteur Jean Jules Herbert - 73100 Aix-Les-Bains www.cavaille.com +33 (0)4 57 95 10 20 – web@cavaille.com

Découvrez nos àl c o o l e s t d a n g e r e upar matin. L’ a b uvins s d ’ awww.cavaille.com x p o ula r l Maison a s a n t é , àCavaillé c o n s o m m edu r a vmardi e c m o d au é r a t samedi ion Cavaillé2.indd 1

L’ a b u s d ’ a l c o o l e s t d a n g e r e u x p o u r l a s a n t é , à c o n s o m m e r a v e c m o d é r a t i o n

29/08/2018 09:35


BLE ! À TAAAA

DAUBE DE BŒUF

SATSUMADE POUR 4 PERSONNES PRÉPARATION : 20 MINUTES CUISSON : 2 HEURES

©INTERBEV / Photographe : Jean-François Mallet

1,2 kg de bœuf à mijoter (paleron, gite…) coupé en gros cubes 4 mandarines I 2 branches de thym I 1 feuille de laurier I 2 gros oignons I 3 gousses d’ail I 20 olives vertes I 1 litre de fond de veau (surgelé ou en poudre) I ¼ de litre de vin rouge I 1 cuillère à soupe de farine I 4 c. à soupe d’huile d’olive I Sel et poivre du moulin Prélever le zeste des mandarines avec un zesteur et presser leur jus. Hacher l’ail et les oignons. Chauffer fortement l’huile d’olive dans une grande cocotte. Colorer les cubes de bœuf quelques minutes à feu vif puis ajouter l’ail, l’oignon, le thym et le laurier. Laisser roussir 5 minutes en remuant puis verser la farine et mélanger. Verser le vin rouge et le jus des mandarines, faire réduire 5 minutes et verser le fond de veau. Porter à ébullition, couvrir et laisser mijoter 1 heure à feu très doux puis 30 minutes à découvert, toujours à feu doux. Ajouter les olives et les filaments de zeste de mandarine puis laisser cuire 30 minutes. Ajouter les tomates séchées, saler et poivrer si besoin. Servir la daube de bœuf Satsuma accompagnée de polenta, de tagliatelles fraîches ou d’une purée de pomme de terre.

TRUFFES

CHOCOLAT NO I X DE COCO PRÉPARATION : 30 MIN

Faire fondre le chocolat au bain-marie en remuant sans cesse. Dans une casserole, porter à ébullition la crème liquide, verser sur le chocolat fondu et fouetter énergiquement, incorporer le beurre puis le sucre et fouetter à nouveau. Verser dans un moule carré chemisé de papier sulfurisé. Laisser reposer 12 h au réfrigérateur. Démouler la préparation et à l’aide d’une cuillère à café prélever un peu de pâte au chocolat, la rouler pour former des boules d’environ 2 cm de diamètre. Les passer dans la noix de coco râpée. Conserver au réfrigérateur jusqu’au moment de consommer.

204

décembre 18

©D.Mettoudi / CEDUS

300 g de chocolat noir 70% de cacao I 20 cl de crème liquide 30% Mat. gr I 30 g de beurre ramolli I 100 g de noix de coco râpée I 20 g de sucre semoule


Mon charcutier en mode hiver...

choucroute, raclette, diots... SPÉCIALITÉS VIANDE DE PORC

D E

P R É PA R AT I O N S C H A R C U T I È R E S

B O N S

P R O D U I T S

TRAITEUR

A U X

BARBECUE

B O N S

G R O S E T D É TA I L

PA N I E R S C A D E A U X

P R I X .

LACROIX S.A. CHAMBERY 397 avenue du Grand Verger (à côté de Carglass) 04 79 69 01 94 Le samedi de 8h30 à 16h00 NON STOP - Du mardi au vendredi de 9 h à 12 h 30 et 14 h 30 à 18 h 30


DÉCEMBRE

par Diane Boccador VIE ACTIVE 1 décan : entre le 13 et le 22 décembre, désirs d’ailleurs et âme de leader ; après le 22, les casse-pieds, vous serez vraiment vaccinée… 2ème décan : avec ces planètes championnes (après le 22), le happy end est assuré. Dans quel domaine ? La fête et les voyages. 3ème décan : entre le 13 et le 23, si c’est avant-gardiste, ça rentrera sur votre playlist… CŒUR 1er décan : rester chez soi n’est décidément pas tendance jusqu’au 22 ; après le 22, vous ferez facilement du boudin. 2ème décan : après le 22, « mémériser » sera totalement has been. L’appel de la fête ? Certainement. Plus on est de fous, plus on rit ? Oui, oui ! 3ème décan : entre le 13 et le 23, votre version « j’ose tout » aura un succès fou. De l’audace !

BELIER

21 mars - 20 avril

GEMEAUX 21 mai - 21 juin

LION

23 juillet - 22 août

206

décembre 18

VIE ACTIVE 1er décan : entre le 13 et le 23 décembre, vous serez beaucoup trop speed et ce sera un peu le bin’s. De là à mettre constamment les pieds dans le plat… 2ème décan : jusqu’au 18, ça sent l’arnaque à plein nez alors on n’oublie pas le principe de précaution ; après le 22, ça manque de jugeote et ça vire facilement à l’embrouille. 3ème décan : après le 17, ambiance mi-figue, mi-raisin. C’est plutôt inconfortable. CŒUR 1er décan : l’amour ? Pas le temps pour ça. Qu’on vous laisse souffler un peu ! 2ème décan : jusqu’au 18, évitez de vous faire des films ! Il ne faudrait pas prendre Don Juan pour d’Artagnan… Interdit de fantasmer sous peine de déchanter ! 3ème décan : après le 17, vous serez en mode vulnérable. A fleur de peau, trop facilement blessée… VIE ACTIVE 1er décan : Mercure et Jupiter en Sagittaire, c’est du haut de gamme (entre le 13 et le 23 décembre). La gamme ? Evasion et succès. 2ème décan : idem mais après le 22 décembre. 3ème décan : si vous ne voulez pas vous faire prendre en grippe, il va falloir éviter de tout dénigrer (jusqu’au 13). Entre le 13 et le 23, ambiance « sortie de crise ». Vous rebondissez, vous positivez. CŒUR 1er décan : les griefs tournent à nouveau en boucle, ça sent la déroute (jusqu’au 19). 2ème décan : l’amour en mode « battle » (après le 17). Mais pourquoi tant de haine ? Vénus en Scorpion ne fait pas dans la dentelle. 3ème décan : entre le 13 et le 23, un peu d’air ça régénère ; les surprises, ça grise… ; l’imprévu sera toujours bienvenu.

VIE ACTIVE 1 décan : après le 22 décembre, vous cochez toutes les bonnes cases. Une femme plus que parfaite ? Oui c’est bien ça. 2ème décan : c’est spectaculaire comme la magie d’avant Noël pourra vous impacter (jusqu’au 18). 3ème décan : jusqu’au 13, vous vous exprimez sans filtre. Il va falloir vous censurer avant d’être blacklistée. Après le 17, mobilisation maximale. Pour qui ? Vos proches ! CŒUR 1er décan : il en faudra peu pour que ça tourne au psychodrame (jusqu’au 18)… Pensez quelquefois à ressortir votre version « light ». 2ème décan : championne des procédés de culpabilisation, ambiance « prise de tête » (après le 17). Lâchez prise ! 3ème décan : après le 17, on retrouve notre Taureau en mode sympathique, limite « pomme »… er

er

TAUREAU 21 avril - 20 mai

CANCER 22 juin - 22 juillet

VIERGE

23 août - 22 septembre

VIE ACTIVE 1er décan : on vous a mis sur liste d’attente ou quoi (après le 22 décembre) ? Ce sera mou, lent, pesant ou tristounet… 2ème décan : vos incroyables talents (jusqu’au 18) ? L’optimisme et la générosité ! 3ème décan : toujours en quête de vérité (jusqu’au 13), vous développerez des trésors d’ingéniosité pour comprendre le pourquoi du comment ; après le 17, un Cancer en mode « bohême ». CŒUR 1er décan : retour de Vénus en Scorpion = priorité aux grandes émotions (jusqu’au 18) ! C’est chaud, c’est bon. 2ème décan : voilà une fin d’année à grand renfort de romantisme (après le 17). C’est fantastique cette intensité-là ! 3ème décan : après le 17, bravo à votre nouvelle capacité d’écoute et à cette belle empathie (qui vous ramènera à un comportement beaucoup plus bienveillant). VIE ACTIVE 1er décan : entre le 13 et le 23 décembre, c’est charivari et cie ; après le 23, stop ! Notre Vierge sera à nouveau au taquet. 2ème décan : jusqu’au 18, ambiance un peu malsaine. On ne peut compter sur personne : prudence ! Après le 22, zéro pointé pour l’organisation. 3ème décan : après le 17, vous pataugez un peu. Mais où voulez-vous en venir ? Décidez-vous ! CŒUR 1er décan : jusqu’au 18 décembre, votre cœur fait à nouveau boum, les désirs se libèrent, un lien se renforce. 2ème décan : quelques expériences sensorielles divines pour bien finir l’année ? Votre ciel dira ok et il y aura vraiment de quoi devenir addict… 3ème décan : à force de larmoyer à tout-va, ça tourne parfois au mélodrame. Sortez les mouchoirs !


LA MEILLEURE FAçON DE PARTAGER

OFFREZ L'EXPÉRIENCE BEAUTÉ.

LA BEAUTÉ! www.esthetic-center.ch

I N S T I T U T

D E

B E A U T É

P O U R

E L L E

&

L U I

carte caDeaU! LA MEILLEURE FAçON DE PARTAGER L'EXPÉRIENCE BEAUTÉ.

OFFREZ

LA BEAUTé! carte caDeaU! Esthetic Center Eaux Vives Rue du 31 Décembre, 15 Angle 47 rue des Eaux Vives 1208 GENEVE 022 566 11 14

Esthetic Center.indd 1 L'EXPéRIENCE BEAUTé.

D E

B E A U T É

I N S T I T U T

D E

B E A U T É

Esthetic Center Servette Route de Meyrin, 3 1202 GENEVE 022 310 30 30

P O U R

E L L E

&

Esthetic Center Plainpalais Rue du conseil général,14 1205 GENEVE 022 800 05 25

L U I

LA BEAUTé!

LA MEILLEURE FAçON DE PARTAGER

I N S T I T U T

OFFREZ

Esthetic Center Délices Rue des Délices, 1 1203 GENEVE 022 566 12 21

29/11/2018 14:55

P O U R

E L L E

&

carte caDeaU! L U I

LAALAIN MEILLEURE FAçON MIKLI ANDY WOLF ARMANI DEG. PARTAGER CHLOÉ CHANEL L'EXPéRIENCE BEAUTé. CUTLER AND GROSS

Les plus belles collections à ANNECY B E A U T et É AIX-LES-BAINS P O U R E L L E Créateur de regard depuis 1993

Solaires

à votre vue

OFFERTES

*

VOTRE OPTICIEN VOUS CONSEILLE LES VERRES Verres

&

* Collection uniquement à Annecy

DIOR * FACE À FACE JF REY GUCCI LA.EYEWORKS LINDA FARROW I N S T I T U T D E MATSUDA MOSCOT MYKITA NAONED OLIVER PEOPLES PAUL & JOE PAUL SMITH PRADA * SALT ST LAURENT TOM FORD

2 ADRESSES : 4, rue de la Poste - ANNECY & 18, square A Boucher - AIX-LES-BAINS La Lunetterie_dec.indd 1

01/12/2018 01:34

L U


DÉCEMBRE

BALANCE

23 septembre - 22 octobre

SAGITTAIRE

22 novembre - 20 décembre

VERSEAU

20 janvier - 18 février

208

décembre 18

VIE ACTIVE 1er décan : entre le 13 et le 23 décembre, expansion, reconversion, grandes décisions ; après le 22, ce sont les fêtes ? Ah oui… mais pour vous, ce sera plutôt mal de tête. 2ème décan : après le 22, tentez l’aventure, multipliez les expériences, refaites le monde à votre façon ! 3ème décan : entre le 13 et le 23, parlez cash, sortez de votre réserve ! CŒUR 1er décan : après le 22, ce ne sera pas glam du tout. Envie de vous cacher dans un trou ? Peut-être… Entre vous et lui, il n’y a plus de réseau. 2ème décan : voyagez à deux, c’est encore le pied (après le 22). Faire la fête à plein temps, c’est géant. 3ème décan : entre le 13 et le 23, notre Balance s’émancipe. N’ayez pas froid aux yeux ! Ça peut le faire…

VIE ACTIVE 1er décan : LA période de tous les succès ? Ce sera entre le 13 et le 23 décembre. 2ème décan : jusqu’au 18, il y aura souvent un piège quelque part. C’est cafouilleux, limite foireux… ; après le 22, manque de patience et de prudence. 3ème décan : après le 17, projets mal cernés, entourage un peu hypocrite. C’est flou ou trompeur. CŒUR 1er décan : regardez plutôt du côté des nouvelles rencontres, sortez de votre tour d’ivoire ! Y’a du monde à voir. 2ème décan : jusqu’au 18, on vous la jouera facilement à l’envers. Ce macho n’aurait-il pas un petit côté mytho ? 3ème décan : n’êtes-vous pas en train de courir après l’inaccessible (après le 17) ? S’il est trop fuyant, ne perdez pas votre temps !

VIE ACTIVE 1er décan : entre le 13 et le 23, prenez la direction des opérations ! Vous ferez un sans-faute. 2ème décan : après le 22, succès garanti s’il s’agit de fêter la vie, de voyager ou d’occuper le terrain professionnel. 3ème décan : jusqu’au 13, le style « redresseur de tort » ne fera pas recette. Entre le 13 et le 23, le changement c’est maintenant ! CŒUR 1er décan : et c’est reparti pour le trop passionnel (jusqu’au 18) ! Ça vous dévore mais c’est plus fort que vous… Sortez-vous de là ! 2ème décan : après le 17, rapports destructeurs. Normal, vous aurez Vénus en Scorpion dans le collimateur. 3ème décan : l’imprévu ? C’est tout bonus et ça aide à rebondir. Ce sera entre le 13 et le 23.

SCORPION

23 octobre - 21 novembre

CAPRICORNE 21 décembre - 19 janvier

POISSONS 19 février - 20 mars

VIE ACTIVE 1er décan : après le 22 décembre, c’est le temps du bilan. Bonnes résolutions et autodiscipline en priorité. 2ème décan : un petit courant d’exaltation (d’ici le 18) ? Mais oui, c’est fantastique et ça vous donne envie de dépasser vos limites. 3ème décan : jusqu’au 13, sors de ce corps Sherlock ! Après le 17, un Scorpion en mode « altruiste ». CŒUR 1er décan : jusqu’au 19 octobre, Cupidon envoie du lourd. Amants formidables pour histoire au développement durable… 2ème décan : après le 17, sexe et romance en abondance et/ou incroyable attirance. Feeling intense pour fin d’année mémorable. 3ème décan : après le 17, vous faites amende honorable et vous devenez même adorable… Youpi !

VIE ACTIVE 1er décan : après le 22 décembre, retour aux choses sérieuses ! Ça peut vous rendre soucieuse. Oui mais quand il faut, il faut… 2ème décan : une 1ère quinzaine de décembre comme une envolée lyrique. Eh oui… la magie d’avant Noël vous donnera des ailes. 3ème décan : jusqu’au 13, développez votre facette ultra futé - super perspicace ! Après le 17, les autres vous importeront davantage. CŒUR 1er décan : retour de Vénus en Scorpion (jusqu’au 18). Ambiance love story en version très sexy. 2ème décan : après le 17, climat chaud bouillant, romance et appel des sens, kiff total… Soyez simplement femme fatale ! 3ème décan : après le 17, notre Capricorne fera des concessions et dévoilera sa belle âme…

VIE ACTIVE 1er décan : entre le 13 et le 22 décembre, climat survolté ; après le 22, on se reprend en main. 2ème décan : climat follement euphorisant (jusqu’au 20). C’est génial ! Oui mais ne vous laissez pas aveugler quand même. Gardez les pieds sur terre ! 3ème décan : jusqu’au 13, parlez d’argent ! C’est votre créneau gagnant. Après le 17, soyez sympa mais pas trop quand même. Certains pourraient en abuser. CŒUR 1er décan : ça se précise… et dans le bon sens (jusqu’au 18). Ça vous porte, ça vous emporte. Vénus en Scorpion, c’est du béton. 2ème décan : après le 17, ce sera l’amour en version « tsunami ». Gentleman du sentiment + amant ultra performant, c’est carrément géant. 3ème décan : après le 17, ne vous mettez pas dans un état de dépendance ou de vulnérabilité.


Portraits Fou d’images

NOUS ÉCRIVONS POUR VOUS...

Pascale Godin

Victoire Barrucand

Delphine Guilloux

Emmanuel Allait

Clémentine Delafontaine

Cécile Boujet De Francesco

Mélanie Marullaz

Fleur Tari-Flon

Marie-Caroline Abramovitch-Boubée

Christine Mouez-Gojon

Magali Buy

Diane Boccador

Nolwenn Huyart

Béatrice Meynier

Frédéric Charpentier

Virginie Bosc

Estelle Coppens

Fanny Caspar

Gaëlle Tagliabue

Céline Leclaire

Sophie Parmantier

© Yannick Perrin

www.dianeboccador.com

ANNONCEURS DU MOIS Alp’équipement/Aristide parfumerie/Artist and co/Au bonheur de Sophie/Autour du Feu/Balleydier 4x4/Berger Jardin/Blossom/ Bouvet Cartier Immobilier/Brasserie du Mont Blanc/Bruce Charles Kot/Carré Lumière/Carte Avantage/Casino Grand Cercle/ Chalets Vittupier/Chambéry Métropole/Charmed/Charpenterie de l’Ours/Chaussures Masson/Cheminée Desgranges/Circuit du Laquais/CIS promotion/Cisaline/Cochet Jaguar/Cocotte/ Compagnie du Mont Blanc/Conseil Général 74/Crédit Agricole/ Crèmerie du Lac/Depiltech/Divines/Dream Habitat/Ebeauté/ E-motion/Eden Home/Eiffage Construction/Enireves/Esthétic Center/European Homes/Ferme des Vonezins/Flamme Violette/ Fusalp/Gérard Olivier/Groupe Vuillermet/Hameau des Alpes/Hôtel Chalet la Marmotte/Ikones/Impérial palace/Intérieur Littoz/ISL/ JJ Bonnet Joaillier/Jolies Babioles/Kiki H Hudry/L’Art de vivre/La Boutique d’Emily/La Canadienne/La Clusaz - Satelc/La Lunetterie/ La Maison Rouge/La Source/La Vie Claire/Lacroix/Le Caveau des Vignerons/Le Christina/Le Dressing/Le Jardin m’a dit/Le Lana/Le Patio/Le Saint Germain/Les 2 Marmottes/Les Aillons Margeriaz/ Les Servages d’Armelle/Lily Brooks/Liu Jo/Mairie d’Annecy/Maisons Alain Métral/Marcille/Maurice Parfumeur/Mega Hair/Melle Perrine/ Menuiserie Socquet/MGM/Michèle boutique/Millanimo/Mio Cat’s Hôtel/Mont Blanc Immobilier/Narciso/Novasanit/NP Distribution Nikwax/Nude/Odette Mazuir/OT Aix-les-Bains/OT Manigod/ OT Thônes/Oxygène Aravis/Pache Adler/Pasqualini Vêtements/ Pilot/Portes du Soleil/Priams/Projection Intérieur/Pulsion/Relak’s Store/Remontées mécanique des Contamines/Saem Châtel/Sagets/ les Gets/Savoie Hélicoptères/Savoie Mont Blanc/Savoie Motors/ Savoisienne Habitat/Scène de Vie/Seab/Sonance/Style Mode/ Sunset/Swarovski/Syvie Thiriez/Taverne de Maître Kanter/Terre de couleurs/Timberland/Touzeau/Transdev/Uba/Vins Cavaillé/Votre belle image Catherine Fontaine/Yvette Perillat/Zago

La Flamme Violette

Cabinet de Bien-Être avec Shelly Burns-O’Regan Découvrez la beauté de la couleur thérapie, les massages relaxants, les thérapies holistiques pour équilibrer le corps et l’esprit, sur les plans physique, émotionnel et spirituel.

Access Consciousness

lecture des annales akashiques

L’aromathérapie ou le chromo massage

Aura Photographie

Aura-Soma

www.flammeviolette.net 2 Rue de la Tournette 74230 Thônes - Tél. 06 35 95 45 93 Consultation sur rendez-vous du lundi au samedi.


ÉPIA SAVOIE S

Benoît deBoigne

LE SE IGNEUR DES ÉLÉPHANTS

CERTAINS D’ENTRE VOUS SAVENT SANS DOUTE QUE LA MAJESTUEUSE FONTAINE DES ÉLÉPHANTS DE CHAMBÉRY FUT ÉRIGÉE EN MÉMOIRE DU GÉNÉRAL DE BOIGNE, GRAND BIENFAITEUR DE LA VILLE. MAIS COMBIEN CONNAISSENT L’HISTOIRE ROCAMBOLESQUE DE CE FILS DE PELLETIER CHAMBÉRIEN, AVENTURIER, MILITAIRE, STRATÈGE ET HOMME D’ARMES REMARQUABLE, AYANT MARQUÉ DE SON EMPREINTE L’INDE DE LA FIN DU XVIIIÈME SIÈCLE ? Par Marie-Caroline Abramovitch-Boubée

troisième et dernière Partie

C

’est dans la pelleterie familiale que Benoist Le Borgne voit le jour en 1751, rêvant dès l’enfance d’aller découvrir tous ces animaux inconnus dont il caresse avec bonheur les fourrures, bercé par les récits de voyages de son grand-père et de son père. Promis à la magistrature, il lui préfère l’armée, plus propice aux aventures lointaines qu’il appelle de tous ses vœux.

L’ADIEU AUX INDES Après vingt ans passés à combattre aux Indes, principalement au service du chef Mahratte Sindhia, Benoît de Boigne est désormais un homme immensément riche. Ses victoires éclatantes et son incontestable influence politique en font l’une des personnalités les plus puissantes du pays. Mais c’est aussi un homme fatigué, conscient qu’il ne parviendra pas à fédérer le pays comme il le souhaiterait. Il refuse donc le poste de Régent impérial, laisse le commandement de son armée à son fidèle lieutenant de toujours,

210

décembre 18

Pierre Cullier-Perron, et, accompagné de son épouse Nour, de ses enfants et de ses serviteurs, regagne l’Europe. C’est depuis Londres, où il installe sa famille, que Benoît observe les bouleversements de la révolution française. Né savoyard, le voilà désormais français, et donc mis en quarantaine par les Anglais. Mais finalement ses exceptionnels faits d’armes aux Indes lui attirent la sympathie du monde militaire, et lui permettent d’acquérir la nationalité anglaise en 1798… tant qu’il reste sur le territoire. Benoît n’a pourtant qu’un seul désir, rentrer à Chambéry ! Mais la situation politique tourmentée de la France n’y est pour l’instant pas favorable. Malgré ses nombreux soutiens militaires, l’aristocratie anglaise ne voit pas d’un très bon œil cet aventurier marié à une « indigène », et lui refuse l’accès à la vie politique du pays. Benoît a beau faire baptiser son épouse - qui devient Hélène - et fréquenter assidument la bonne société londonienne, il reste un étranger.

CHAMBÉRY, SEUL ET VÉRITABLE AMOUR C’est auprès des Français exilés attendant de pouvoir regagner leur pays - qu’il fait la rencontre de Mlle d’Osmond, jeune fille de 16 ans. Un coup de foudre ! Benoît répudie Nour-Hélène – qui n’a jamais pu s’adapter aux coutumes européennes – et épouse Adèle, issue d’une noble famille normande ruinée, qui lui apporte en dot ses nombreuses et influentes relations mondaines. Mais cette union est d’emblée un échec. Benoît est vieux, jaloux, dépendant de l’opium pour calmer ses douleurs, et méprisé par sa belle-famille. Profitant de l’instauration du Consulat, il rentre à Paris, tandis qu’Adèle s’installe chez ses parents. Fort de ses exploits militaires, il se voit proposer un poste de colonel par le consul Bonaparte, qu’il refuse. Il installe Adèle dans le château de Beauregard et rentre définitivement en Savoie en 1807. C’est donc seul qu’il vit au château de Buisson-Rond, où sa femme ne vient qu’au beaux jours, recevant à sa table ses amies Mme de Récamier et Mme de Staël. Dès lors, il se consacre corps et âme à sa ville natale, mettant son immense fortune au service de son développement matériel, culturel et social. Hôtel-Dieu, asile de vieillesse, fondation pour les orphelins, service de maladies contagieuses, pensions aux prisonniers, rentes aux pauvres, casernes de pompiers… il n’est pas un domaine qui échappe aux largesses du comte. Il meurt en 1830, laissant une fortune estimée à 20 millions de francs. La fontaine des éléphants est érigée en 1831 par la ville en hommage au plus généreux de ses bienfaiteurs.


s e t ê F s e s u e y o J

En 2019 , DEVENEZ PROPRIETAIRE

JACOB-BELLECOMBETTE

TVA

5,5% *

EKINOX COGNIN-LE COTEAU

CHAMBERY

LE LINK TVA

5,5%

LE MIKADO

AIX-LES-BAINS

TVA

5,5%

COSY LODGE

T NVES ISSEUR -I S

N

VESTISSEU - IN RS

LOI PINEL

N

CALISA ÉFIS TIO -D

CALISA TIO ÉFIS -D

NOTRE ESPACE DE VENTE 116 quai Charles Roissard - Chambéry 04 79 69 16 45 - www.cis-promotion.com CIS PROMOTION - RCS Chambéry 391 539 046 - SA au capital de 2 300 000 € - Illustrations non contractuelles à caractère d’ambiance - Loi Pinel : sous conditions d’éligibilité. Le non respect des engagements de location entraîne la perte du bénéfice des incitations fiscales. - TVA à 5.5% soumis à des critères de ressources selon les conditions en vigueur. - * Ekinox : TVA à 5,5% sur une sélection d’appartements, sous réserve de stock disponible - Voir conditions en agence


L'ART DE VIVRE À L'AVANT-GARDE ET SUR MESURE.

CONCEPT

,---�'!_

// -i-:ri. �- 111/!JI� , ""-

• pt� .'J,,._·,-_,,._ ·.-;'-·\�/-1\:;;"',f�

/

CRÉATEURS D'HABITAT SUR MESURE DÉCOUVREZ NOS CONCEPTS D'HABITAT« ANTI-STANDARDS » SUR WWW.EDEN-HOME.FR INFO@EDEN-HOME.FR TÉLÉPHONE +33 (0)4 50 57 50 78

EDEAHOME

activmag-dec2018_web  
activmag-dec2018_web  
Advertisement