Page 1

DÉCEMBRE 2013

SUPPLÉMENT DU MAGAZINE

LES PAYS DE SAVOIE ET GENÈVE CÔTÉ FEMMES couv déc.indd 1

03/12/13 11:10


du

29 nov embre 2013 au 5 janvier 2014


146

22

5

174

SOMMa IRE

DÉCEMBRE

6 8

128

10

LES ARCS Agitateurs de domaine skiable !

BEAUTÉ Ce soir, tu vas houx ?

136

14

LES STATIONS 48

16

56

COACH Les grands, derrière..., les petits, devant !

18

MAF ATTAKS Cher Père Noël

22

TABLE RASE Comme un souffle léger de liberté

28

CARTES SUR TABLE A la table d’Alice

34

TABLE DE NUIT L’an vert du décor

CHAMONIX Le Cham’ des partisans PLUS HAUT ! Crazy mountain !

60

UN PAS DANS LE VIDE Sens dessus-dessous

64

VAL D’ISÈRE Pour ceux qui en rêvent...

72

DÎNER DE FILLES Retour vers le futur !

74

LA CLUSAZ Fabricant de glisseurs

86

DRESSCODE Attitude 2030, les sommets du freestyle !

88

VAL THORENS Une station de pionniers

96

APPLI-GLISS Skiez connecté !

98

LES CONTAMINES L’âge de raison ?

106

COURCHEVEL L’exceptionnelle demoiselle...

128 Actives001-084.indd 3

204

ADOS À DOS Mon bel ado, roi des soirée

206

MEGÈVE Fait sont retour vers le futur

ARRIÈRE BOUTIQUES

MOD’EUSE Tenue... de fait

114 118

BRÈVES

SANTÉ Aciiiiiiiiiiiiiiiiiide !

2013

DEMAIN, J’Y ÉTAIS En 2030, l’hiver sera chaud !

EDITO

12

182

LE NET PLUS NET Mon smartphone et moi

208

JURIDIQUE Comment régler une succession avec un héritier absent

210

MÂLE ET DICTION Madame skie en égocentriques

GASTRONOMIE 73 L’épicurien

138

212

FLAINE La visionnaire de tous les temps

GASTRONOMIE 74 L’alpaga

146

214

MÉRIBEL Vallée, very belle vallée !

RECETTES DU MOIS

156

218

FUN AMBRILLE Gros titre (énorme, même)

PSYCHOLOGIE Je pense trop

158

220

MORZINE-AVORIAZ Faux semblants

ASTROLOGIE

224

166

ALP’FICTION Une page d’amour

LES KARELLIS Un front de neige populaire

225

174

ABONNEMENT

LE GRAND-BORNAND De l’or blanc dans un écrin vert

226 JEUX

182

SAVOIE SÉPIA Allais champion !

184

TIGNES Le phœnix dopé aux boissons énergisantes

192

ABONDANCE Remonte la pente

194

LIVRES

200

CARTE POSTALE Une savoyarde à Londres

200 29/11/13 11:19


tribute to the mont blanc.*

® Montblanc® * Hommage au Mont Blanc. ** Montblanc. Une histoire à raconter.

Un hommage au sommet le plus haut d’Europe, représenté par une gravure mat raffinée des sublimes cimes des Alpes. Immortalisées sur la section platinée, elles célèbrent la beauté ** intemporelle de cette région montagneuse unique.

LA VALISERIE chambery tel. 04 79 70 42 13 Actives001-084.indd 4

29/11/13 09:46


laraporteuse

LA SECTE

DU CRÉTIN DES ALPES Quel est le crétin des Alpes qui a inventé le Père Noël ? Bien sûr, personne ne lève la main… Irresponsable, j’en ai eu la confirmation ces derniers jours, mais lâche, ça manque de panache pour l’un des plus grands gourous de l’histoire de l’humanité. Même son troupeau d’adeptes moutonnent sans se (re)bêler ! Pourtant, nous savons tous, ou presque, que le Père Noël, c’est du flan ! Ou du Flamby, si l’image vous parle davantage… D’ailleurs, si vous me permettez une légère digression, c’est troublant de constater les similitudes entre les deux personnages.

Lara Ketterer, rédactrice en chef

Ils nous promettent monts et oseille si nous restons surtout bien sages, disciplinés. Et quand vient l’heure des fameux cadeaux, c’est à nous de régler l’addition. De vrais gentlemen ! Mission remplie, ou pas, ils se font livrer à domicile tous les lauriers ! La gloire n’est plus qu’une question de marketing, ma bonne dame… Et si, à chaque rendez-vous, Flan nous fausse compagnie en nous laissant quelque peu sceptiques, Flamby, lui, nous laisse les deux pieds dans la fosse septique ! Le fumet diffère, mais le résultat est le même : passé l’âge de raison, ni l’un ni l’autre ne fait plus illusion. Mais revenons justement aux inconséquences de notre gourou mystère… Peut-être trouva-t-il anodine l’idée d’endoctriner des populations entières autour de son délire de brave papi bedonnant à qui on donnerait le bon dieu sans confession… Soit, l’image du viril barbu a de quoi émoustiller quelques vieilles dames recluses depuis trop longtemps dans leur citadelle de retraite. Mais de là à lever une armée de complices dans sa combine, je ne peux que m’incliner. Mais ça, c’était avant… Avant mardi dernier. Un mardi soir sur terre, bonne humeur autour de la table, nous en sommes au fromage quand, naturellement, le téléphone sonne. Ma mère. Je laisse donc ma petite famille entre le reblochon et la tome des Bauges pour divulguer discrètement à mon contact (membre de la secte, elle aussi) des extraits de l’interminable lettre très inspirée, subtilisée à son destinataire de Rovaniemi. Je n’en suis pas très fière, mais c’est la procédure. Quand je regagne, ni vue ni connue, le dîner, l’ambiance s’est largement rafraichie, comme un air de Laponie. Mon fils me jette de ses yeux bleus un regard noir. Mon mari pique du nez dans son assiette à dessert : “désolé, j’sais pas mentir, moiii !”. Aïe, j’ai visiblement manqué un épisode, et pas le meilleur. Et mon petit furibard de me lancer : “Comment vous avez pu me faire ça ? Je vous faisais confiance, moi ! Vous n’êtes que des menteurs ! Quand je pense à toutes tes leçons de morale sur la vérité…” Pouuuuce ! Arrêt sur image. Je déchire ma carte de membre. Un coup d’œil à la figure paternelle qui n’en mène pas large “Il sait…”. Ça, j’avais cru comprendre, merci… Mais comment il sait ? “Il m’a pris en traître, il m’a demandé et je n’ai pas su mentir… Oh ! Et puis t’avais qu’à être là !” Tacle irrégulier, mais bon, pour le carton, on verra plus tard… Le gosse en larmes, j’y vais de mon couplet sur les bienfaits de la magie de Noël, sur la tradition, sur… je sèche. Le fait que maintenant, il pourra nous dire merci, au moins, après le grand déballage ? Mais curieusement, je ne le sens pas très réceptif à cette dernière suggestion… C’est trop frais. Amer, il croque dans sa pomme et y laisse… une dent. “Bon, alors, d’accord pour le Père Noël, mais vous n’allez pas me dire que la petite souris, elle n’existe pas ?” Ah non, on ne va pas te le dire… J’ai même soudainement une petite idée du type de carton que papa va sortir de son portefeuille… Mais quel est le crétin des Alpes qui a inventé la petite souris ?

Photo de couverture de konradbak- Fotolia ACTIVES : supplément mensuel d’Eco des Pays de Savoie C.P. 0715 I 79304 I Directeur de la publication : Alain Veyret I Directrice déléguée de la publication, rédactrice en chef : Lara Ketterer - l.ketterer@activesmag.fr I Secrétaire de Rédaction : Victoire Barrucand - v.barrucand@activesmag.fr Design, maquette, montage PAO : Sophie Caquineau, Myriam Ripert, Olivier Baulet I Attachés commerciaux Savoie : Alain Ferrier 06 47 84 79 86 - Marjorie Lesca 06 60 08 24 92 Betty Ferrier 06 60 04 29 30 - Nathalie Attinault 04 50 33 11 04 I Haute-Savoie : Marie-Camille Gianre 06 61 06 24 34 - Blandine Mathieu 06 60 60 24 94 - Muriel Chevallet-Gros 06 07 54 24 90 Aurore Moënne-Loccoz 06 61 06 24 31 I Rédaction : Marie-Caroline Abramovitch-Boubée - Victoire Barrucand - Diane Boccador - Virginie Bosc - Sophie Boutrelle - Anabelle Brand - Frédéric Charpentier - Pascale Chatillon - Valérie Deperne - Flora - Agnès Gasiot - Pascale Godin - Christine Huchette - Nolwenn Huyart - Céline Leclaire - Sabine Léger-Juskowiak - Mélanie Marullaz Béatrice Meynier - Flora Minaire - Christine Mouez-Gojon - Sophie Parmantier - Louise Quazzola - Patricia Rey - Fleur Tari-Flon - Nathalie Truche I Impression Imprimerie Brailly (69) I Distribution : Supp. de l’hebdo. Eco des Pays de Savoie. Marchands de journaux I SOPREDA 2 SA Edition, rédaction, publicité B.P. 9017 - 74990 ANNECY cedex 9 I Tél. : 04 50 33 35 35 Fax : 04 50 52 11 06

actives decembre 13

Actives001-084.indd 5

5

02/12/13 11:10


LES STATIONS en bref e

5

d

e

DU SKI RIGOLO ? Oui à Brides-les-Bains avec sa web saga « caméra givrée ». La station se dévoile dans une série décalée de 5 films web qui a démarré le 15 octobre. Si vous avez raté les deux premiers épisodes, voici le lien : www.cameragivree.com.

STATIONS SAVOYARDES AUX 5 PREMIÈRES PLACES DES MEILLEURES STATIONS FRANÇAISES !

La station organise cinq jeux concours en lien avec ses 5 épisodes sur tout l’hiver. Prochaines dates : le 10 décembre, le 14 janvier et le 11 février. A chaque sortie, une question, 15 jours pour répondre sur le net et gagner de l’équipement Degré 7, à la semaine de ski pour 4 personnes.

Megève et La Plagne arrivent en tête ex aequo des 50 meilleures stations françaises dans le palmarès de « L’Equipe Mag », avec 26 points chacune. Le barème prend en compte trois grands secteurs : standing, famille, domaine skiable.

Megève obtient respectivement 9/10 au premier, 5/5 au deuxième et 12/15 au troisième. Tandis que La Plagne prend 7 points sur le standing, 5 sur la famille et 14 sur le domaine skiable. Le duo est suivi de près par Val D’Isère points), Méribel (23) et Chamonix (22) !

(25

e VUE DE L’EXTÉRIEUR, VAL THORENS RAFLE LA MISE ! Après avoir été sacrée Station Européenne la plus innovante, le 1er novembre à Londres, la consécration pour Val Thorens est arrivée ce samedi 16 novembre, avec les titres de meilleure station de ski française et meilleure station de ski mondiale, décernés par les très prestigieux World Travel Awards, à Kitzbühel en Autriche… Face à elle, 187 stations issues de 20 nations phares du tourisme de sports d’hiver (Russie, USA, Canada, Autriche, Suisse, Finlande, Japon…). Pour le titre français, Val Thorens l’emporte devant Chamonix, Courchevel, La Plagne, les Arcs, les 2 Alpes, Megève, Serre Chevalier, Tignes, et Val d’Isère ; le vote étant basé sur la perception globale de la station. Etaient aussi en lice pour le titre de « meilleure station mondiale » : Kitzbühel (Autriche), Lake Louise (Canada), Portillo (Chili), Garmisch Partenkirchen (Allemagne), Cortina d’Ampezzo, (Italie), Kranjska Gora (Slovénie), Yong Pyong (Corée du Sud), Åre (Suède) Laax (Suisse), Deer Valley Resort (Etats-Unis). Cocorico et bravo à Val Thorens !

6 actives

La comédienne et humoriste Anne Bernex dans le second épisode de La Caméra givrée.

AVORIAZ, LA P VERTE DES STALUS TIONS BLANCHES Lors des World Snow Awards à Londres, Avoria z a gagné, quant à elle, le prix de la station de ski la plus in novante « en matière de dé veloppement durable ». Une récompense qui vient so ul igner les efforts de la station depuis création dans ce sa domaine. Ainsi, depuis 19 66, Avoriaz es t un concept unique en France de st ation piétonne depu is l’o précurseur dans rigine, également la conception résidences iso de lées par l’ext érieur, notamment… Dans sa lanc ée, 2011, elle ou vrait une résid en ence pilote labellisé e Bâtiment Basse Consommation, dans le quartie r des Crozats. La soci été d’exploitatio n du domaine skiabl e, certifiée ISO 14001, s’est aussi enga gée dans un pr ocess exigeant de respect de no rmes environnementa les (tri et rédu ction des déchets, ne ige de culture pr élevée en milieu nature l et restituée en de saison…). To fin us les sites terr assés, ainsi que les pist es, sont revégéta lis avec des sem ences adaptées és aux spécificités loca les. Ainsi, les gr aines semées sur la pi ste de Chaux Fl eurie ont permis à l’agriculteur lo cal de conserver son AO C « Abondance ».

decembre 13

Actives001-084.indd 6

02/12/13 13:35


NOUVEAU VOLVO XC60 2 ET 4 ROUES MOTRICES VOLVO XC90

VOTRE360 VOLVO 289 À PARTIR À PARTIRDE DE

MOIS* €//MOIS **

NOUVELLES TECHNOLOGIES VOLVO

multimédia tactile • Centre connecté à Internet • Feux de route intelligents piétons & cyclistes • Détection en première mondiale˝

10000

*

D’AVANTAGE CLIENT

* Exemple de Location Longue Durée sur 48 mois et 60 000 km pour un VOLVO XC60 D3 BM6 Momentum neuf : un premier loyer de 5 900€ suivi de 47 loyers mensuels de 360€ TTC (hors assurances facultatives et prestations). Offre réservée aux particuliers, valable du 01/12/2013 au 31/12/2013 dans le réseau participant sous réserve d’acceptation du dossier par Volvo Automobiles Finance. Modèle présenté : Volvo XC60 D3 BM6 136ch R-Design neuf avec option Volcocars.fr jantes alliage Ixion 20” à partir de 393€ TTC/mois (hors assurances facultatives et prestations) dont un premier loyer de 7 900€. Volvo XC60 D3 BM6 : consommation Euromix (l/100 km) : 5.3 - CO2 rejeté (g/km) : 139.

LES REMISES EXCEPTIONNELLES GAMME XC AVEC TECHNOLOGIE AWD 4 ROUES MOTRICES

XPORT TARIFS E MATES VOLVOCARS.COM/FR & DIPLO

Offre spéciale : remise de 10 000€ sur un VOLVO XC90 D5 AWD Geartronic 200ch 7 places Xénium. Prix public conseillé en euro TTC au 01/10/2011 de 61 350€ soit après remise : 51 350€. Modèle ésenté avec option peinture métallisée (950€) soit après remise : 52 300€. Offre réservée aux particuliers valable chez vos concessionnaires Cochet et Rey Automobiles sous conditions de reprise de 6 -des LAstocks RAVOIRE GILLON/LE GRAND ÉPAGNY 11 RUE DEEuromix LA CALIFORNIE/VILLE LA(g/km) GRAND tre ancien véhicule et dans laRN limite disponibles. Tarif valable en France Métropolitaine. VOLVO XC90 D5 AWD Geartronic 200ch : consommation (l/100km) 8,3 - CO2 rejeté 219.

CHAMBÉRY - 04 79 71 01 10 www.rey-automobiles.com

ANNECY - 04 50 22 63 50 www.cochet-automobiles.com

ANNEMASSE - 04 50 84 59 59 www.rey-automobiles.com

LIQUIDATION TOTALE

*

PRÊT-À-PORTER FÉMININ

41 rue Nationale - EVIAN 04 50 74 61 32 www.ephemere-evian.com

Actives001-084.indd 7

Chacok Sportmax Pôles Marella Bleu Blanc Rouge Lilith…

*AUTORISATION N° 21/2013

AVANT TRAVAUX D’EMBELLISSEMENT

29/11/13 19:53


ACTU des boutiques

Charles Kot a grandi !

Sol y Luna

se refait une beauté !

De la scierie à La Scierie…

Dans les années 1910, François Pollet Thiollier créa une scierie à la sortie du petit village de La Clusaz. De génération en génération, elle sera exploitée jusqu’en 1973, avant d’être abandonnée, le tourisme se développant et empêchant le travail du bois en plein cœur de la station. De l’ancienne scierie familiale, Fabienne & François (arrière-petits-fils du fondateur) ont conservé l’âme et le nom, pour créer, en 1999, leur restaurant éponyme. Au fil des ans, La Scierie est devenue l’incontournable rendez-vous des gourmets de La Clusaz. C’est désormais Christophe Janvier, le tout nouveau chef, qui aiguillonne de ses 2 fourchettes acquises au Guide Michelin la carte de La Scierie. Ce passionné de fraîcheur, locavore dans l’âme, concocte des recettes qui rendent hommage aux produits de région et de saison. Sans pour autant abandonner les plats signatures qui font, depuis toujours, la renommée de cette adresse aussi bistronomique qu’authentique.

Saga Juvet

Après 2 mois de travaux, pendant lesquels il est

Du 12 au 22 janvier, la boutique Sol Y Luna fermera ses portes pour se faire encore plus belle… Du rose, du vert, ambiance pétillante garantie pour cette belle adresse mode du centre de Douvaine. Pétillante comme la bonne humeur contagieuse de Linda, Laurence et Martine, le trio de Sol y Luna, qui vous recevra et vous conseillera autour d’un café.

resté ouvert, le magasin Charles Kot, à Annecy (rue Vaugelas), a pris une nouvelle dimension, en gagnant 50 m2 de surface de vente en plus. MarieChristine, Pierre et Juliette vous attendent pour vous faire apprécier ce nouvel espace toujours dédié à la mode masculine. Ils seront à votre disposition pour vous présenter les collections Hugo Boss, Canali, Santoni, Trussardi, Gran Sasso et le dernier arrivé, Parajumpers.

Decathlon pousse les limites du terrain de jeu !

Depuis 8 ans, l’équipe vous propose de découvrir une mode qui sort de l’ordinaire, avec des marques qui prônent l’originalité et l’élégance (Desigual, Elisa Cavaletti, la Fée Maraboutée, ou encore les chaussures United Nude, Manas et Now…), des exclusivités régionales, voire nationales comme la marque espagnole Silolona qui fait un carton et qui crée principalement des doudounes et trenchs dans des coupes très féminines. Linda vient de rentrer de toutes nouvelles marques à l’image de Oui ou de Desgaste. Venez vite les découvrir et bénéficier jusqu’à -70 % de rabais avec la liquidation des stocks avant travaux…

4ème génération et une 4ème bijouterie ! Entre deux guerres, Georges Juvet créait son usine de fabrication de mouvements de montres

(Tyl) à Besançon, et employait quelque 100 ouvriers. A son décès, en 1945, son fils, Pierre, reprenait le flambeau et ouvrait, vingt ans plus tard, sa première boutique à Annemasse, 27 avenue de la Gare, qui déménagera en 70, au 11 rue de la Gare. L’année suivante, son fils, Gérard Juvet, créait une bijouterie à Thonon. Le succès est au rendez-vous et il se voit contraint de déménager et de voir plus grand en s’installant au 8 rue des Arts. En 2008, Dimitri (fils de Gérard et donc arrière-petit-fils de Georges) rachète le fonds de commerce, puis ouvre une seconde boutique en 2009, et enfin une troisième « 43 grande rue » inaugurée fin novembre dernier, toujours au cœur du centre-ville de Thonon. Dans cet univers tout de blanc et de gris anthracite, vous retrouverez les marques les plus prestigieuses, telles que Mont-Blanc, mais aussi de nouveaux créateurs et les très tendances charms Pandora…

8 actives

De 2 500 à 6 000 m . L’agrandis2

sement est de taille, et en fait le plus grand Decathlon des 2 Savoie, depuis le 27 novembre dernier. Idéalement placé à Epagny, entre lacs et montagnes, toutes les pratiques de notre région ô combien sportive sont ainsi couvertes : randonnée, escalade, cyclisme sur route, VTT, trail running, ski alpin, ski de randonnée, snowboard, mais aussi canoë-kayak, stand-up paddle... Plus de place, c’est plus de choix et des rayons inédits qui intègrent ce magasin, comme le patin à glace ou encore la plongée.

decembre 13

Actives001-084.indd 8

02/12/13 17:06


POUR LES FÊTES, OFFREZ-VOUS UN CHANGEMENT D’ÈRE ! ÉTUDE ET RÉALISATION DE PROJETS PERSONNALISÉS. ARCHITECTE D’INTÉRIEUR I MOBILIER CONTEMPORAIN

I LUMINAIRES

I CANAPÉS

ET LA DÉCO CHANGE D’ÈRE

Passage du Pré Carré - 4, rue Vaugelas - Annecy - +33 (0)4 50 51 02 45 - www.reflets-dinterieurs.com

Actives001-084.indd 9

29/11/13 09:47


beauté

CE SOIR...

TU VAS

HOUX ? INUTILE DE SE DÉGUISER EN SAPIN DE NOËL POUR LES FÊTES. PAS PLUS QU’ON NE VA « S’ENGUIRLANDER » STRASS NI DE PAILLETTES POUR JOUER LE « RENNE » DE LA SOIRÉE. JUSTE UN PEU PLUS DE LUMIÈRE QUE D’HABITUDE… Par Christine Mouez-Gojon

l est indispensable d’anticiper pour s’assurer d’un teint iridescent, absolument parfait. C’est la règle d’or pour que votre make-up ne vous fasse pas un mauvais coup. Durant les quelques jours qui précèdent, procédez à un gommage en profondeur sans oublier d’en faire profiter des zones sensibles trop souvent négligées (les lèvres, le cou et le décolleté) ; appliquez essentiellement des masques réparateurs, nourrissants et hydratants. Ne vous acharnez pas sur ces petits boutons qui vous chagrinent, traitez-les en douceur afin de les neutraliser. Autant de gestes softs à faire en amont afin que le jour « J », votre peau soit au repos. Si vous optez pour un rendez-vous chez votre esthéticienne préférée, ne le prenez pas la veille, toujours dans ce même objectif d’éviter tout traumatisme et rougeurs que pourraient éventuellement engendrer certains soins (épilations, dermabrasion…).

LUMIÈRE ET TRANSPARENCE Pour pallier tout stress de dernière minute, l’idéal serait de ne pas se farder de la journée. Juste une crème basique pour que le « terrain » soit neutre, réceptif et fiable. Un démaquillage trop rapide en rentrant du bureau pourrait avoir tendance à exciter les glandes sébacées et entraîner une mauvaise tenue, voire faire virer (vous auriez bonne mine !) le correcteur de lumière, le fond de teint, la poudre (d’un ton toujours plus clair que la carnation) et le blush de préférence dans les tonalités rosés (exit absolument les terres de soleil qui plombent et accusent les traits). On a bien dit, priorité à la lumière et à l’éclat. Alors n’en faites pas des tonnes. Il est aussi assez malin de préparer dans votre salle de bains, le matériel et les produits qui vous seront nécessaires et n’essayez surtout pas ce soir-là une dose d’essai, ou un échantillon aussi

10 actives Actives001-084.indd 10

© Subbotina Anna - Fotolia

ET SE METTRE EN BOULES. PAS D’AVALANCHES DE

nouveau que prometteur… C’est pas gagné ! Mettez de côté une mini-trousse à glisser dans votre sac pour d’éventuelles retouches, des kleenex, un coton-tige pour endiguer tous débordements intempestifs.

DU STRASS… PAS DE STRESS Cet hiver, impossible de négliger le regard, carrément « métallique ». Les sourcils sont à tendance graphique, parfaitement épilés, redessinés et étoffés. On les arbore, épais et intense pour encadrer le visage. On redessine la ligne au crayon ou au fard poudré, et on applique un soupçon de cire pigmentée pour bien les fixer. Sans eye-liner, point de salut, il est incontournable ! Il se modernise. Moins classique (à la Audrey Hepburn ou B.B.). La tendance serait à l’œil de chat façon Kate Moss. On l’applique au pinceau biseauté, puis avec un pinceau sec pour l’estomper. Le regard charbonneux est de rigueur, tout en nuances et en dégradés plus chics que le noir total look. Il se décline aussi en arc-en-ciel allant du bleu Klein au violet, de l’aubergine au vert militaire et au doré scintillant, travaillé au fard ou au crayon. Le smoky se colore ainsi selon la couleur de vos yeux. Les cils sont XXL, fournis dès la racine. Les plus délurés peuvent les parer de paillettes, de particules d’or à la houppette pour un style glam, et luxueux. Accentuer les yeux ou la bouche, il faut choisir. Autant le teint est glowy, autant la bouche est flashy. Osez le rouge laqué mat qui tient jusqu’au bout de la nuit. Dessinez le contour des lèvres au crayon de la même couleur (oubliez le trait marron qui durcit), poser abondamment le rouge et finir avec un gloss, étalez le tout avec le doigt pour un effet miroir, gourmand et légèrement évanescent. Pour les plus provoc, les lèvres « bourgogne » accompagnent élégamment une carnation diaphane et lumineuse.

decembre 13

28/11/13 19:49


marie ruau V I S A g I S t E & C O LO R I S t E

www.marie-ruau.fr

gAmmE gRANd LUxE

shu uemura l’art de la beauté E x C L U S I V I t é E N h A U t E - S AV O I E l’ultra luxe à la japonaise : à l’instar de la cérémonie japonaise du thé, la marque propose des cérémonies de beauté du cheveu. la marque propose, dans les plus beaux salons, des produits de soin et de coiffage formulés à partir d’ingrédients rares et naturels magnifiés par la science.

NOUVEAU BAR à mAqUILLAgE & BAR à ONgLES OPI

N O U V E A U S A LO N S C I O N Z I E R 2 5 0 av e n u e d e s l a c s

04 50 98 13 63

OUVERt dU LUNdI AU SAmEdI

Actives001-084.indd 11

29/11/13 19:37


santé

ACIIIIIIIIIDE ! céréales, raffinées ou non. La plupart des légumes et des fruits sont alcalinisants, sauf exceptions. Les pommes de terre, les brocolis et les châtaignes seraient les plus basifiants au même titre que les légumes à feuilles vertes et les racines (carottes, navets…). La consommation de produits basifiants a tendance à stagner ou à baisser. Le déséquilibre est flagrant. Notre assiette devrait être composée de 80 % de produits basifiants et 20 % de produits acidifiants.

our subsister et fonctionner efficacement, les cellules de l’organisme exigent des conditions relativement constantes de température, de pression, mais aussi… d’acidité. Si la balance acidebase est rompue, les cellules fonctionnent mal, les organes sont perturbés, perdent de leur vitalité. C’est alors que peuvent apparaître certaines maladies chroniques.

L’ACIDITÉ PÈSE LOURD La qualité de notre alimentation, notre hygiène de vie et la consommation de produits alcalinisants vont pouvoir neutraliser les substances acidifiantes qui encrassent l’organisme. Toute perturbation, même légère, de l’équilibre acide-base contribuerait à l’émergence de troubles aussi divers que la fatigue, les douleurs musculaires ou articulaires, les calculs rénaux, l’hypertension artérielle, le diabète… Si les dérèglements importants de l’équilibre acide-base sont rares, l’acidose chronique, en revanche, est beaucoup plus fréquente et finit par altérer notre état de santé. Cette acidification latente et constante est un mal des temps modernes, conséquence directe de l’évolution de nos habitudes alimentaires et la balance penche toujours du côté acide. Mais ce n’est pas une fatalité !

DANS LA BALANCE

12 actives Actives001-084.indd 12

© Olly - Fotolia

Il faut donc apprendre à compenser une portion d’aliments acidifiants par deux portions au moins d’aliments basifiants. Mais comment les reconnaître ? Les aliments acidifiants sont généralement : des laitages, des fromages (record pour le parmesan), les viandes et charcuteries, les crustacés et fruits de mer (record pour les moules et les langoustines), les céréales (avec un record pour le riz blanc), la purée lyophilisée, les bouillons cube, les moutardes, les poissons fumés, pizzas et autres quiches… Et la liste n’est pas exhaustive… POUR SE PRÉPARER AUX REPAS FESTIFS, CHACUN SA A l’inverse, les aliments MÉTHODE : DIÈTE, DÉTOX, JUS D’ANANAS EN INTRAVEINEUSE, basifiants se recrutent parmi CATAPLASME AUX ORTIES, PATCH AUX OLIVES, COMPRIMÉ les fruits et légumes, les thés, DE MATÉ OU ENCORE TISANE D’ORTHOSIPHON ! ET SI ON tisanes et même le vin. Les légumes les plus alcalinisants, COMMENÇAIT DÉJÀ PAR RÉTABLIR L’ÉQUILIBRE ACIDOdonc ceux qui neutralisent le BASIQUE DE NOTRE ORGANISME ? plus l’acidose chronique sont Par Christine Mouez-Gojon les épinards, le persil, le céleri. LE BON ÉQUILIBRE Quant aux fruits, lâchez-vous L’équilibre est fortement sur les fruits secs, les figues, le conditionné par la nature « acide » ou « basique » des minéraux raisin. Vous pouvez aussi remplacer le sel de table classique à base apportés par les aliments. Ceux qui génèrent plus d’acides que de de sodium et chlore par un sel à base de sodium et potassium (en bases sont dits « producteurs d’acides », mais n’ont pas forcément pharmacie et magasins diététiques). une saveur acide. Ce serait trop simple… C’est notamment le cas L’ostéoporose (votre santé osseuse dépendrait moins de la des aliments contenant des protéines animales qui génèrent quantité de calcium que vous avalez que de votre équilibre acidedes acides forts comme l’acide chlorhydrique, l’acide sulfurique, base), la goutte et l’arthrose favorisées par l’acidose chronique, les phosphorique ou encore l’acide urique pour ne citer qu’eux. Le calculs rénaux, la fatigue persistante, certaines formes d’asthme lait et ses dérivés contiennent des acides aminés qui fournissent peuvent trouver des améliorations en suivant ce régime. Ne soyez au final des acides à des degrés divers. D’autres proviennent des pas amers, l’acidité se gère.

decembre 13

28/11/13 20:05


Plaisirs de l’eau DOMAINE DE MARLIOZ AIX-LES-BAINS

BONS PLANS

Le temps d’une escapade d’une heure, d’un jour, d’une semaine ou d’un week-end, venez vous relaxer à l’Institut & Spa. Cet espace bienêtre est ouvert aux clients de l’hôtel ainsi qu’aux non logés. Il s’inscrit dans un parc de 10 hectares aux magnifiques arbres centenaires et vous offre des moments d’exceptions. De nombreux soins du visage et du corps vous sont proposés : massages, modelages, balnéothérapie, onglerie, esthétique, piscines, sauna, hammam, jacuzzi, salles de repos, sophrologie, fitness, cours d’aquagym, d’aquastep et d’aquarunning...

ESCALE D’UN JOUR

massages balnéothérapie

hammam sophrologie

une journée spa avec soins

beauté

dès 59 €

Entrée adulte à partir de 15 €

aquastep

© Yuri Arcurs - Fotolia

aquarunning

aquagym

DOMAINE DE MARLIOZ AIX-LES-BAINS

+33 (0)4 79 61 78 78 H2945-th2@accor.com 111 av. de Marlioz 73100 AIX-LES-BAINS > A 43 Sortie Aix-les-Bains Sud / Face à l’Hippodrome

EXPERTISES VISAGE ET CORPS

Actives001-084.indd 13

& 29/11/13 09:47


mod’euse

CETTE ANNÉE, C’EST DÉCIDÉ, PAS DE COURSES FOLLES AUX CADEAUX IMPROBABLES, - GÉNIAUX DANS LE FEU DE L’ACTION, RIDICULES À L’OUVERTURE -, PAS D’EMBALLAGES CARTON ABANDONNÉS TRAHISSANT UN FESTIN SORTI DU CONGEL’ EN TOUTE HÂTE, CETTE FOIS, VOUS DÉCIDEZ DE GÉRER L’ORGANISATION DES FÊTES DE MAIN DE MAÎTRE. C’EST D’AILLEURS PRESQUE CHOSE FAITE, SEULEMENT, CHAQUE DÉTAIL COMPTE ! Par Flora

TENUE... CONSEILS PAS NET Quelle fierté à afficher, si seulement vous n’aviez pas croisé cette inquiétante créature hirsute dans le miroir de la salle de bain voilà quelques instants ! Car cela vous a pris plus de 3 minutes pour réaliser que c’était peut-être bien votre propre reflet, avant de revenir brusquement vérifier votre hypothèse ! Les premiers invités vont sonner dans quelques minutes et vous êtes encore en chaussettes et petite culotte, debout, au milieu d’un champ de bataille, feu votre lit jonché de vêtements tous styles confondus. Attention, votre degré d’ébouriffage s’est encore aggravé. Ce n’est pas dans votre crinière que vous trouverez une quelconque idée de tenue de fête. Ça se saurait ! Et oui, vous aviez complètement zappé l’étape « me préparer » dans votre superbe rétroplanning. L’heure est grave, il ne faut plus réfléchir, mais réagir ! Aussi vous emparez-vous immédiatement de votre ordi tel une naufragée de la dernière planche d’un bateau coulé. En « googlant » frénétiquement « conseils tenue de fête », que voyez-vous, en première ligne ? « Pour ne pas se trouver la dernière à choisir sa tenue pour les fêtes, blablabla ». OK, super la bouée… Et quand on l’est justement, que fait-on ? Vous lisez encore plus vite et trouvez « une tenue unique sans dépenser un sou ». Ah oui, mais sauf que maintenant, votre problème, ce n’est plus votre compte en banque. Vous êtes prête à payer tout ce qu’ils veulent, sans perdre 3 plombes à « coudre tout simplement une jolie bande de satin au niveau de la ceinture de votre petite robe noire » et encore 7 autres à « y ajouter quelques perles pour plus d’originalité ». Les conseils suivants dansent devant vous la carmagnole, entre les très vagues « soyez tendance », « évitez les fautes de goûts », « révélez votre beauté naturelle » et autres plus compliqués « on aime l’alliance de cet imprimé dentelle et le drapé du bustier sur fond rose pâle, le dos smocké et le jeu des fronces qui donnent un

14 actives Actives001-084.indd 14

T I A DE F © T. Tulik - Fotolia

n rétroplanning suivi à la lettre, cadeaux réfléchis et minutieusement choisis, bien sûr, mais aussi sapin bien droit et touffu (pas « le-dernier-restant, dégarni-et-unpeu-bizarrement-penché-de-la-tête-mais-ce-n’est-pasgrave-puisqu’il-est-19h20-un-24-décembre »), décoration de rêve (idées vraiment géniales pour le coup, dénichées dans Actives), menu somptueux (même pas surgelé et le summum, une dinde en train de se dorer la peau, sans stress, dans votre four).

style à la fois romantique et, blablabla… » Vous en avez trouvé un qui aurait pu arranger votre affaire : « restez comme vous êtes ! ». Après une courte réflexion, vous trouvez que c’est tout de même un peu trash, aux vues de la couleur rose bonbon et même pas noir classique de vos chaussettes… Ça sent la dinde cramée ! Tant pis, ce sera votre parfum du soir… La sonnette retentit, les invités sont là ! Plus le temps de tergiverser, il faut trancher dans le vif ! Vous allez donc rester comme vous êtes en attrapant le premier truc que vous trouvez sous la main, l’enfilez à l’envers ou à l’endroit, quelle importance, le ceinturez avec n’importe quoi, histoire de garder le tout bien en place, pour les chaussettes, vous les couvrez avec vos bottes. Et voilà ni vu ni connu, vous êtes parée pour la fête ! Avant d’aller ouvrir la porte, la lecture du dernier conseil vous redonne enfin le sourire : « une délicate maîtresse de maison laisse à ses invités l’honneur d’être les mieux habillés ».

decembre 13

28/11/13 20:06


Place Vendôme 12 RUE DU PÂQUIER ANNECY 04 50 45 43 04

Actives001-084.indd 15 1 Place Vendome 1pg.indd

29/11/13 10:05 10:04


coach

La petite Egyptienne, 1983 Photo de Sabine Weiss

BÉNABAR, DANS SA CHANSON « LES

ÉPICES

DU

SOUK

DU CAIRE », ATTIRE L’ATTENTION SUR NOTRE COMPORTEMENT GRÉGAIRE, FACE À LA PRISE DE PHOTOS. « MONSIEUR TOUT LE MONDE », LA SEMAINE DERNIÈRE AU MUSÉE, FLASHE TOUTES LES ŒUVRES EXPOSÉES. MON MEILLEUR AMI RENTRE D’UN WEEK-END À ROME AVEC PLUS DE 500 CLICHÉS. MAIS QU’AVONS-NOUS DONC TOUS, À VOULOIR REPRODUIRE TOUT CE QUE NOUS VOYONS, À COLLECTIONNER DES PHOTOS PAR MILLIERS, SANS MÊME PRENDRE LE TEMPS ENSUITE DE LES REGARDER ? Par Christine Huchette

LES GRANDS, DERRIÈRE..., LES PETITS, DEVANT !

rgentique ou numérique, rare ou à profusion, la photo peut être une œuvre d’art, si celui qui la prend tâche de fixer ce qui le touche, ce qui lui parle. “On photographie ce qui nous interpelle”, nous rapporte Sarah Moon, qui vient d’exposer au Jardin des Plantes à Paris une série de photos intitulée « Alchimies ». “Dans la photographie, on cherche le hasard, la valeur ajoutée que l’on n’a pas prévue”, ajoute-elle. “Il s’agit en effet de trouver un écho entre le monde et soi-même”. De son côté, la Suissesse, Sabine Weiss, a photographié les vieillards, les enfants, les jeunes femmes qu’elle rencontre lors de ses voyages. Son art a été de ne jamais troubler la tranquillité des personnes qu’elle capte dans son objectif.

PLUS QU’UNE IMAGE Ce qui est intéressant dans une photo est bien ce qu’elle exprime, c’est ce qui la différencie de l’image. La beauté est partout et elle est surtout dans le regard qu’on lui porte. On peut passer devant un arbre une dizaine de fois et puis, tout d’un coup, on le voit parce qu’on le charge de quelque chose qu’on ressent à ce moment-là. La photo révèle ce que le photographe a dans la tête. Cela peut-être une extrême solitude, que l’on trouve par exemple dans l’œuvre d’André Kertész (Lost Cloud, 1937). La magie de la photographie réside dans le fait que, tout en captant la réalité, elle est capable de découvrir, de révéler et de mettre en lumière des moments narratifs, hors du temps, à partir d’images réelles du monde qui nous entoure. Il peut s’agir d’une fenêtre ouverte avec le vent dans le rideau (André Kertész, Readings) qui nous transporte loin, au dehors (évasion, liberté,

16 actives Actives001-084.indd 16

insouciance) ou encore d’une balustrade en fer forgé, d’un balcon de chambre, unique élément du cliché qui nous ramène dans le passé (nostalgie, admiration, sérénité, temps qui passe, souvenir qui reste). La photo réussie est celle qui va nous donner envie de nous raconter à nous-mêmes une histoire.

RACONTER UNE HISTOIRE En ce mois de décembre, riche en événements festifs, rassemblements familiaux, fêtes entre amis, nous allons être tous accros à nos petits appareils. Nous allons capter ces retrouvailles, ces rires et ces pleurs peut-être, ces petits riens qui sont pourtant au cœur de notre vie et qui racontent notre histoire. Car pour nourrir notre psychisme, nous avons besoin de vivre des histoires, que ce soit à travers des livres, des films ou des photographies. Ainsi, j’ai sorti mes albums. Pour me remettre dans l’ambiance et me préparer aux grandes émotions. J’ai feuilleté : Damien et Delphine devant le sapin en 1997, puis Damien et Delphine devant le sapin en 1999, puis Damien et Delphine devant le sapin en 2005 et toujours eux, devant ce même sapin en 2011. OK ! Cette année, c’est promis, je change. Cette année, ce sera « les grandsc derrière, les petitsc devant »… Tout bien réfléchi, je crois que cette année, je choisirai le bon moment, je chercherai à immortaliser une ambiance, un partage, une joie. J’ai très envie de donner une valeur toute particulière à ces souvenirs, qu’ils puissent traverser le temps et être le médium qui témoignera de l’intensité de nos moments partagés. Et vous ? + d’infos : www.christinehuchette.com

decembre 13

28/11/13 20:29


ALLSTAR SHOP HOMME ET FEMME

Présente Bobby

Gislaine

la moderne

l’architecte Léa l’avocate

Géraldine l’archéologue Théodore le promoteur immobilier

Marie l’amoureuse

Rudy le juriste

Pierre l’escroc

Votre magasin All Star ne changera pas la façon dont vous voyez le monde, mais il a le savoir faire pour changer la façon dont le monde vous voit...

Ysaline la violoniste

Michèle la prof d’Histoire & Géo

Rebecca la bassiste

Nathalie la prof de solfège

2 PASSAGE GRUFFAZ - ANNECY

Nathan

l’écrivain

WWW.ALLSTAR-STORE.COM

PLEASE

Actives001-084.indd 17

29/11/13 19:21


maf attaks

R E H C L Ë O N

E R PÈ

TU VAS RECEVOIR D’ICI QUELQUES SEMAINES, LA LETTRE COMMUNE DE MA TRIPLETTE, TRUFFÉE DE BONNES INTENTIONS ET DE FAUTES D’ORTHOGRAPHE. JE ME PERMETS DONC DE PRENDRE LES DEVANTS POUR QUE TU PUISSES DÉCRYPTER LEURS ENVIES ET Y RÉPONDRE EFFICACEMENT (L’ANNÉE DERNIÈRE, TU NOUS AVAIS DÉPOSÉ UNE BARBIE SIRÈNE ALORS QUE NOUS ATTENDIONS LA MARIÉE, ON EN ENTEND ENCORE PARLER…). Par Mélanie Marullaz - Illustration Sophie Caquineau

e te méprends pas, je ne suis pas une maniaque du SAV. Si je reviens sur cet incident, c’est dans un esprit constructif, afin que tu restes vigilant quant à la qualité de tes services… Sans quoi, tu risques de t’exposer à toutes les critiques, dont certaines pourraient s’avérer dommageables au bon fonctionnement de ton activité : remise en cause de ton monopole, ouverture du marché de la distribution des jouets à la concurrence, délocalisation des lutins dans un pays en voie de développement (je ne suis pas sûre que les rennes supporteraient le changement de climat), embauche de jeunes barbus poivre et sel irrésistibles et bourrés de talent… Bref, par les temps qui courent, il me paraîtrait plus prudent que tu restes attentif aux réclamations de tes clients. Donc… N°2 va te demander un home cinéma, un ordinateur, une console de jeux, un appareil photo, un téléphone et un “animaux domestique”, rien que du très classique en somme pour une petite fille de cinq ans. Je ne m’inquiète pas non plus pour N°3, bien que ses aînées auraient bien utilisé son quota de cadeaux, je les ai convaincues que tu lui ferais une surprise. Ne te tracasse pas trop, n’importe quelle boîte entourée de papier-cadeau fera l’affaire, du moment qu’elle peut le déchirer (sans vouloir te commander, j’apprécierais grandement un papier kraft quand même, qui, en plus d’être écolo, ne devrait pas trop endommager sa flore intestinale… Oui, elle va certainement le manger). Venons-en à N°1… Elle aimerait une barrière à digicode, pour empêcher ses sœurs de monter dans sa chambre, et une machine

18 actives Actives001-084.indd 18

à réaliser les rêves. C’est là que je sollicite ton aide : pourrais-tu prétexter une rupture de stock ou un défaut de fabrication pour ce dernier article ? Non pas que je sois particulièrement effrayée par la perspective de la voir se transformer en princesse à chaussures à talons, mais elle voudrait également visiter le ciel et devenir Dieu… Je préférerais donc tuer dans l’œuf les prémices d’une mégalomanie dont nous ferions tous les frais. Mais pour être tout à fait honnête, je crains surtout que sa première volonté, en tant que Toute-Puissante, ne soit de me faire disparaître… Quoi de plus légitime pour une pré-ado en pleine construction de son identité, que de vouloir se débarrasser de sa mère, me diras-tu ? D’un point de vue purement psy, je trouve ça même plutôt sain… Mais ce serait affreusement injuste pour ses cadettes ! Ces enfants ont encore besoin de leur mère, on ne peut décemment pas les priver, en prévision du jour où elles aussi atteindront l’âge de la révolte, d’un défouloir aussi pratique, toujours disponible et fustigeable à l’envi. Si tu pouvais donc, à la place, lui glisser une machine à vernir les ongles, elle aurait même l’impression d’y gagner au change. En ce qui me concerne, puisque tu es là et disponible, je me demandai si tu avais, dans tes hangars, le genre de gadgets qui pourraient vraiment me rendre la vie plus facile, comme une paire de cuissardes Louboutin ? Ben oui, avec ce qui tombe, je vis à la campagne quand même… Mon poids en nounours à la guimauve ?... Un vignoble ?… En y réfléchissant bien, envoie quand même cette machine à réaliser les rêves, je vais m’arranger… + d’infos mavraieviedemaf.wordpress.com

decembre 13

28/11/13 20:06


11/2013 – A13617 – Édité par Crédit Agricole S.A., agréé en tant qu’établissement de crédit – Siège social : 12, place des États-Unis, 92127 Montrouge Cedex – Capital social : 7 494 061 611 € – 784 608 416 RCS Nanterre. © 2013 Disney.

OUVREZ UN COMPTE ÉPARGNE À VOTRE ENFANT pour lui apprendre à gérer son argent. ca-des-savoie.fr Offre réservée aux particuliers valable du 18/11/2013 au 31/01/2014 : 15 € à l’ouverture + 15 € sur présentation d’une adhésion à une association + un cadeau offert pour l’ouverture, à tout nouveau client âgé de 0 à 25 ans, d’un Livret A, Livret Tiwi, Livret Jeune Mozaïc, d’un Plan Épargne Logement ou pour toute adhésion à un contrat Vers l’Avenir. Offre limitée à une ouverture d’un livret et à un cadeau par personne dans la limite des stocks disponibles. Renseignez-vous auprès de votre conseiller sur les conditions d’ouverture et de fonctionnement de ces comptes. Vers l’Avenir est un contrat d’assurance vie de groupe multisupport assuré par Predica. Il ne comporte pas de garantie en capital. PREDICA, compagnie d’assurances de personnes, filiale de Crédit Agricole Assurances. Entreprise régie par le Code des assurances, SA au capital entièrement libéré de 960 745 065 €, Siège social : 50-56, rue de la Procession 75015 Paris, 334 028 123 RCS Paris. Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel des Savoie, société coopérative à capital variable, agréée en tant qu’établissement de crédit, dont le siège social est situé à Annecy - PAE Les Glaisins 4 avenue du Pré Félin - Annecy le Vieux - 74985 Annecy cedex 9 - 302 958 491 RCS Annecy – code APE 6419 Z. Garantie financière et assurance de responsabilité civile professionnelle conformes aux articles L 512-6 et L 512-7 du Code des Assurances. Société de courtage d’assurance immatriculée au Registre des Intermédiaires en Assurance sous le n°07 022 417. Document non contractuel. Novembre 2013

Actives001-084.indd 19

AU CINÉMA LE 4 DÉCEMBRE 29/11/13 10:06


Actives001-084.indd 20

02/12/13 09:55


Actives001-084.indd 21

29/11/13 10:07


table rase

22 actives Actives001-084.indd 22

decembre 13

28/11/13 21:19


table rase

NUANCES Ma mère crierait probablement au sacrilège en voyant cela, mais en bannissant le rouge et le vert de ma déco, je me suis soudain sentie plus légère. Du coup, je n’ai même pas fait de sapin… Tout est tellement plus lumineux avec du blanc - même lorsqu’il appelle le noir -, des roses poudrés, des dégradés : ma nappe blanche qui tire doucement vers le gris, le joint rose de ma plaque de céramique qui s’efface peu à peu, le fil qui se desserre en montant autour des vases éprouvettes…

24 actives Actives001-084.indd 24

decembre 13

28/11/13 21:38


JB MARTIN MATIN D’ETE MAM’ZELLE KARSTON MYMA REGARD

LES TENTATIONS La Mode à vos Pieds

LE PEPE D’KODES MITICA PALOMA

A PA R T I R D U 2 0 N O V E M B R E 2 0 1 3

LIQUIDATION

DES STOCKS RAVAUX AVANT T

*

* Autorisation préfectorale n° 065-2013

I

LES TENTATIONS 10, AVENUE DE VERDUN

AIX-LES-BAINS 04 79 88 21 49

AIX LES BAINS 20 AV DU PETIT PORT 04 79 35 14 25 I CHAMBERY 2 RUE FAVRE 04 79 33 51 15 I ST ALBAN LEYSSE 348 AV DE CHAMBÉRY 04 79 25 23 87

Actives001-084.indd 25

29/11/13 19:55


table rase

PLAISIR DES SENS Car une fois n’est pas coutume, ce soir, je cuisine ! Toutes mes courses ont été livrées hier soir, mais j’ai failli manquer de lactate de calcium pour mon caviar à la cerise, heureusement que je peux toujours compter sur ma voisine de palier pour me dépanner. Au menu, que des petites choses à grignoter, simples mais raffinées : émulsion de lait de crevette sur son lit carotte cumin, toasts de saumon fumé et écume citronnée à l’aneth, ravioles de chou-fleur et gambas, fondue au chocolat pétillant avec des fruits frais.

EVANESCENCE Comme une parenthèse dans la gravité ambiante, j’aimerais donc que ce réveillon soit aussi délicat, éphémère et régressif qu’une barbe à papa… A la fin du repas, d’un souffle, comme on éteindrait une bougie, je ferai s’envoler mes petites pyramides de papier, renverrai les étoiles à la voie lactée, rendrai la plume à l’air du soir, et peut-être même arriverai-je, qui sait, à libérer les pissenlits de leur presse-papiers…

LISTE DES COURSES - Nappe en lin gris ardoise “Nuée” - Radiomètres et globes “objets de curiosités” - Plaid “Bo Concept” - Presse-papiers (pissenlit sous verre) “Hafod Grange” et stylo-plume “Margiela” en vente dans la boutique “Biutiful” à Annecy - Assiettes imprimées “Fornasetti” - Etoiles en papier, éprouvettes à suspendre, arrosoir en verre, boules de Noël “House doctor” - Photos en noir et blanc Ludovic Di orio

26 actives Actives001-084.indd 26

decembre 13

28/11/13 21:20


9 rue de la Filaterie Annecy 04 50 45 28 41

Actives001-084.indd 27

27 rue Vaugelas Annecy 04 50 45 47 49

29/11/13 11:02


28 actives Actives001-084.indd 28

decembre 13

28/11/13 21:20


cartes sur table

A LA TABLE D’ALICE AU PAYS DES MERVEILLES, LE TEMPS NE COMPTE PLUS. HORLOGES, PENDULES ET MONTRES SONT ARRÊTÉES À L’HEURE DE LA FÊTE ! LA GOURMANDISE MALICIEUSE NOUS EMPORTE ENCORE PLUS LOIN DANS LA RÊVERIE ET L’ON N’A PLUS QUE FAIRE DE LA LOGIQUE. « COMMENCEZ DÈS DEMAIN ET ON FINIRA HIER MATIN ». ALICE REÇOIT. Mise en scène et texte : Flora Modèle : Caroline Marie Chatel-Vercauteren Photos : Jérôme - Fou d’image Coiffure : Sébastien - Salon Aiguille Maquillage : Céline - C’Line Make Up Artist

actives decembre 13

Actives001-084.indd 29

29

29/11/13 11:20


cartes sur table

Alice dresse sa table avec trois fois rien. Ce qui n’est pas rien… Il suffit de consulter Raymond Devos à ce sujet… Car Alice, elle, croit avoir perdu le compte. Mais qu’importe ! Que retienton si l’on multiplie l’imagination par la joie de recevoir, en y additionnant de la bonne compagnie ? Le bonheur sans doute !

30 actives Actives001-084.indd 30

© Alexis Roy

© Alexis Roy

Vite, on est déjà en retard. Entamons notre « course saugrenue » et enchantée dans son monde onirique et décalé. “Et alors, dit Alice, si le monde n’a absolument aucun sens, qui nous empêche d’en inventer un ?”

decembre 13

28/11/13 21:20


www.rita-zia.com

Genève - Lyon - Saint-Tropez - La Clusaz - Cannes

Actives001-084.indd 31

29/11/13 10:10


cartes sur table

Du temps arrêté sur des montres à gousset, de jolis verres à champignons, de vieux livres où se posent de délicats papillons, un peu de paillettes et des pompons… La lumière est douce. Installez-vous ! Vous reprendrez bien un peu de curiosité bien pétillante ? Ou un zest d’aventures aromatisé au brin de folie ? Ça y est, vous en êtes folle ? “Oui, je crois bien que vous êtes totalement déboussolée, mais je vais vous confier un secret : la plupart des gens bien le sont”.

LISTE DES COURSES - Tenue d’Alice, Chandelier, Livres, Nappes : Antiquités « Nadine Chabrier », 31 rue Sommeiller, Annecy - Fauteuils, Livres, Vaisselle : Antiquités « Autrefois », 6 rue Royale, Annecy

© Alexis Roy

- Masque, Papiers de soie, Bougies : magasin La Fête, 107 av Mandallaz, Epagny

32 actives Actives001-084.indd 32

- Champignons, Papillons, Lapins : imprimés chez Allo Copy, 24 rue de la Paix, Annecy.

decembre 13

05/12/13 13:55


19 avenue Charles de Gaulle Aix-les-Bains. 04 79 88 19 01

POUR NOËL,

INVITATIONS D’EXCEPTION Bulle de pureté, Renaissance, Infinie lumière… pour elle, Egoïste… pour lui, Balade in love, Jardins du Taj Mahal, Escale à Bali…

offrez du bonheur !

DÉCOUVREZ LA NOUVELLE BOUTIQUE INCONTOURNABLE DU MOMENT :

un concept store où se mêlent harmonieusement art, mobilier, objets de décoration de charme, luminaire, art de la table, fleurs, senteurs et bougies, comptoir de thé... SIGNATURE

NOU VEA U

23 AVENUE CHARLES DE GAULLE - AIX-LES-BAINS - 04 79 88 32 55 - OUVERT DU MARDI AU SAMEDI DE 9H30 À 13H ET DE 14H30 À 19H30 - www.monjardindhiver.com

Actives001-084.indd 33

02/12/13 14:27


table de nuit

L’AN VERT

DU DÉCOR CETTE ANNÉE, C’EST VOUS QUI ÊTES DE RÉCEPTION POUR LE RÉVEILLON. C’EST UN PEU LE CHALLENGE FAMILIAL. VOUS AVEZ DONC PENSÉ À TOUS LES DÉTAILS. NAPPE IMMACULÉE, CRISTAL, ARGENT, LUSTRES À PAMPILLES , DESSERTS AUX CRÈMES FOUETTÉES…UN NOËL BLANC. VOUS JUBILEZ, TOUT EST PARFAIT ! Par Victoire Barrucand Mise en scène : Daniel Abry-Durand (nathaliefleurs.com) Photos : studio-bergoend.com

34 actives Actives001-084.indd 34

decembre 13

28/11/13 21:41


200 x130_demipage_Artives.indd 1

Actives001-084.indd 35

02/12/2013 11:13:54

02/12/13 17:01


table de nuit

Ah, on sonne ! Quelques bulles apéritives précèdent votre heure ! A peine fière, vous invitez vos hôtes à passer dans la salle à manger. Aaaarghh ! Tout a été emporté !! Stupéfaite, vous surprenez les derniers farfadets du jardin en train de transformer vos préparatifs en réception des bois. Votre grandiose et belle table est devenue guéridon aux pieds verts, la nappe n’est plus que quelques feuilles d’arbre. Votre riche tapis d’Orient n’est que mousse et pommes de pin, et de vos gâteaux si savamment élaborés ne restent comestibles que les boudoirs.

36 actives Actives001-084.indd 36

decembre 13

28/11/13 21:36


Plus qu’un nom, une adresse

Cave des Halles - agence-alpes-vins@wanadoo.fr Ouvert du lundi au samedi de 8h30 à 12h et de 14h30 à 19h 17, rue J-P Veyrat - 73000 Chambéry Tél : 09 53 91 09 24 - Fax : 04 79 62 34 09 www.cavedeshalles.fr Cave des Halles.indd 1

Actives001-084.indd 37

29/11/13 13:40

29/11/13 19:57


table de nuit

Les fruits ont été remplacés par des petites pommes Malus, des roses rouges, des écorces… Tout semble transformé d’un coup de baguette en de multiples espèces végétales. Vous en avez le souffle coupé. Vos invités, eux, sont pourtant bouche bée, ravis et émerveillés par votre imagination et cette luxuriance naturelle. On vous connaissait cordon bleu, mais pas la main verte !

38 actives Actives001-084.indd 38

decembre 13

28/11/13 21:37


P

A

R

I

S

Montres

philippe comoy

-

67

PA R I S

Création et transformation de bijoux à partir de votre or et de vos pierres. Possibilité d’achat sur www.passion-platine.com

20 rue du Pâquier - ANNECY - 04 50 52 93 05 - 04 50 52 90 15 - contact@passion-platine.com

21 RUE DU PAQUIER - ANNECY - 04 50 32 04 43

HACHE

Actives001-084.indd 39

29/11/13 20:04


M G M , 5 0 a n s d e p r o j e t s e n I m m obi l i e r e t To u r i s m e d a n s l e s A l p e s

Démarrage des travaux AVANTAGES AV AVA NT GES NTA

LMNP*

ALISÉS NON FISC REVENUS

Le Roc des Tours RESIDENCE DE TOURISME

Devenez propriétaire MGM - Become an MGM owner Appartement du 2 au 4 pièces duplex - Meublés et décorés - Piscine privative

Apartments From 1 to 3 bedroom duplex - Fully furnished and decorated.

LES AVANTAGES DE LA RESIDENCE DE TOURISME - THE BENEFITS OF TOURISM RESIDENCE • Vous êtes 100% propriétaire • Récupération de la TVA : Vous financez hors taxe • Occupation propriétaire et loyers garantis • La gestion et l’entretien intégral de votre appartement sont confiés à CGH, filiale du groupe MGM.

• You are 100% freehold owner of a quality asset. • VAT rebate, you finance net of VAT. • Guaranteed rental income and personal use. • Management and full maintenance of your apartment entrusted to CGH, a subsidiary of MGM.

©MGM - 11/2013 - Crédit photos : Studio E.Bergoend - Illustration laissée à la libre interprétation de l’artiste, Attik Images. Document non contractuel.

Le Grand-Bornand / Chinaillon

RENSEIGNEMENTS MGM & VOUS : Scannez le code et découvrez l’immobilier griffé MGM

Actives001-084.indd 46

Tél : +33 (0)4 50 09 62 62

29/11/13 10:11


DOSSIER

STATIONS

LORS D’UNE BROCANTE, NOUS SOMMES TOMBÉES SUR UNE MACHINE À REMONTER LE TEMPS… VOUS PENSEZ, ON EN A FAIT BON USAGE ! COMME DES GAMINES, UN JOYSTICK À LA MAIN, NOUS JOUONS DE LA MANETTE. UN COUP À DROITE, ON SE RETROUVE, SKIS AUX PIEDS, DANS LES ANNÉES 60-70 : CHAMONIX, CONTAMINES, COURCHEVEL, MEGÈVE, LES ARCS, FLAINE, MÉRIBEL, MORZINE-AVORIAZ, LES KARELLIS, TIGNES… A QUOI RESSEMBLENT NOS STATIONS ALORS ? A QUI S’ADRESSENT-ELLES ? QUELS SONT LES LIEUX BRANCHÉS DU MOMENT ? LES FIGURES EMBLÉMATIQUES…? UN AUTRE COUP DE MANETTE, RETOUR AU PRÉSENT… ONT-ELLES CHANGÉ DEPUIS LE PROJET DE DÉPART ? UN FAUX MOUVEMENT ET NOUS VOILÀ PROPULSÉES DANS 15-30 ANS ! QUEL VIRAGE VONT-ELLES PRENDRE ? QUELS SONT LES GRANDS PROJETS QUI VONT LES TRANSFORMER ? POUR QUI ?…

© dpaint-fotolia

©MGM - 11/2013 - Crédit photos : Studio E.Bergoend - Illustration laissée à la libre interprétation de l’artiste, Attik Images. Document non contractuel.

VAL D’ISÈRE, LA CLUSAZ, VAL THORENS, LES

ON VOUS DIT TOUT, ET APRÈS, PROMIS, ON ARRÊTE DE JOUER !

BECOME AN MGM OWNER

A shrewd investment to enjoy today and pass on tomorrow.

DEVENEZ PROPRIÉTAIRE MGM

Un investissement judicieux pour profiter aujourd’hui et transmettre demain

Actives001-084.indd 47

29/11/13 17:21


chamonix

LE CHAM’

©Monica Dalmasso - OT Chamonix

DES PARTISANS

L’IMAGE DE CHAMONIX VOLE SUR LES AILES D’UN CHOUCAS. TENDUE ENTRE LE FASTE D’HIER ET LE FUTUR POST-CARBONE, ELLE S’ENCORDE À TOUTES LES MUSIQUES ET FAIT SES HAUTS DE GAMME AUJOURD’HUI. Par Pascale Godin

1 975 Jason pousse la porte du « Choucas ». Carrefour vibrant, « place to be » noctambule des amateurs de paradis verticaux et des avaleurs de poudre, le bar frémit de rock et d’exploits déjantés. Le jeune Anglais a 25 ans. Et c’est à Chamonix qu’il empile les hivers de sa vie. Il connaît la ville par cœur. Ses cafés, évidemment. « La Terrasse » et sa façade Art Nouveau tarabiscotée, le bowling « Au Chamois », quand il neige trop pour éperonner les parois. « Le Pèle » où il croise parfois les frères champagnes, Frantz et PierreEmmanuel Taittinger. Leur grand-mère pétillante crapahute encore sur le glacier des Grands-Montets. Mais la ville

48 actives Actives001-084.indd 48

a changé, elle s’est ouverte au monde extérieur depuis l’inauguration du tunnel, 10 ans plus tôt. Et aujourd’hui, en 1975, Jason ne sait pas s’il aime vraiment ce qu’elle est devenue. Chamonix reste son eldorado de grimpeur, les 15 jours auxquels il se cramponne le reste de l’année. Là-bas, à Londres. Mais il ne la reconnaît plus vraiment. Morcelée, disparate, elle mélange aujourd’hui les palaces d’hier et la froide rigueur du contemporain. Quand il était encore tout gosse, dans les années cinquante, des HLM poussaient déjà dans le quartier des Pèlerins aux portes de la station. Jason cherche des yeux Véronique. Il l’aime cette fille aux pupilles éraflées de soleil et de glace. Il veut l’épouser. Il voit son large sourire blanc plaqué sur le hâle uniforme de son visage. Mais ce soir, elle est énervée : “Mon père s’est encore pris

UNE VILLE CONSTRUITE SUR LE PRESTIGE Aline Da Costa, Musée Alpin de Chamonix “A la fin du XIXème siècle, le cœur de Chamonix était quadrillé de bâtiments de prestige et la ville était un lieu de villégiature renommé, très prisé par l’aristocratie. L’arrivée du train, en 1901, a marqué une étape supplémentaire dans l’ouverture de la vallée. Toutes ces structures ont permis à Chamonix d’accueillir les Jeux olympiques de 1924. A cette époque, elle possède la plus grande patinoire au monde. Toute la ville est construite autour de cette histoire.”

decembre 13

02/12/13 13:27


© Gaillard - www.skivintage.com

Chamonix

de bec avec le maire ! A cause du quartier du bois du Bouchet ! C’est trop moderne ! Regarde la cité scolaire, des tours de béton au milieu des montagnes ! Maurice Herzog ne comprend donc pas que Chamonix doit garder son âme ?” Jason répond prudemment : “écoute, j’ai entendu Roger Taillibert, l’architecte, expliquer qu’il voulait évoquer le profil des montagnes, ses arêtes. Ça se tient, non ? En tout cas, c’est moderne. Et puis, l’âme de Chamonix est construite sur la diversité depuis toujours, non ?” Véro ne décolère pas : “Tu parles ! Les constructions ont quadruplé en 20 ans et la moitié sont des résidences secondaires, c’est n’importe quoi ! Et le village piéton de Chamonix sud est truffé d’immeubles ! Le Majestic revendu en appartements et en cabinet de notaires, tu es pour, peut-être ? Il ne faudra pas que Maurice Herzog s’étonne s’il n’est pas réélu

dans 2 ans ! En tout cas, moi, je ne voterai pas pour lui !” Et Jason comprend soudain que Véro ne quittera pas Chamonix. Jamais. Son arrière-grand-mère a vu l’aristocratie renifler le mont Blanc au début du siècle. L’arrivée du train, les premiers Jeux Olympiques, l’aménagement de l’aiguille du midi, le naufrage du Malabar Princesse, l’histoire de la vallée traverse sa famille. Ou l’inverse. Lui demander de vivre à Londres ? Autant lui balancer un pique à glace au cœur ! Mais Jason sait aussi qu’il ne veut pas vivre sans elle. Qu’il veut bien quitter l’Angleterre. Comme d’autres compatriotes avant lui. Après tout, si Chamonix est populaire dans le monde, c’est un peu grâce à Windham et Pococke. “Tu veux m’épouser, Véronique ?” Elle incline la tête, surprise par le tour que prend la conversation. Et étire son grand sourire blanc.

L’ARCHITECTURE, UN CHOC FRONTAL Roger Bozon, Président du club des sports de 1965 à 2001 : “Le tunnel a vraiment tout changé dans la vallée, il a développé l’urbanisation jusque sur Argentière. Des HLM et des immeubles ont été construits dans les années soixantedix et beaucoup d’anciens grands hôtels ont été transformés en appartements ou cédés à des collectivités. Je pense que c’est en grande partie à cause de la construction des bâtiments des années soixante-dix que le maire, Maurice Herzog, n’a pas été réélu. Même si le centre sportif était une remarquable réussite à l’époque. Il n’y a pas d’unité architecturale à Chamonix, c’est vrai. Mais l’urbanisation a provoqué le retour des jeunes, qui partaient s’installer ailleurs dans la vallée, à Passy ou à Servoz, là où les logements étaient moins chers.”

actives decembre 13

Actives001-084.indd 49

49

28/11/13 19:01


© Bruno Magnien - OT Chamonix

chamonix

L’ÉVOLUTION DU PAYSAGE URBAIN François-Régis Bouquin, Directeur du cabinet du maire actuel, Eric Fournier “Nous voulons préserver le patrimoine architectural de Chamonix, en rénovant l’existant. Avec notamment des projets sur le patrimoine des années 60 et 70. Et nous souhaitons que toutes les nouvelles constructions soient BBC (Bâtiment de Basse Consommation), en privilégiant la densification verticale. A la hauteur de Chamonix, bien entendu ! Concernant l’achat des hôtels, nous avons créé une réglementation spécifique. Nous en facilitons la rénovation et l’extension, en contrepartie de quoi, nous exigeons le maintien de la vocation hôtelière. Cette réglementation empêche l’acquisition des anciens bâtiments en vue d’un démantèlement et d’une spéculation.”

20 1 3

50 actives Actives001-084.indd 50

CHAMONIX, MON ADN ! Champion du monde de freeride 2009 et 2011, Aurélien Ducroz est aussi passionné de voile. Il vient d’achever la transat Jacques Vabre et prépare le prochain Vendée Globe : “Chamonix, c’est mon chez moi. Je viens d’une génération de guides et c’est dans mon ADN, je ne pourrais pas vivre ailleurs. J’aime cette ambiance de ville à la montagne hyperhétéroclite. L’après-midi, on croise des gens qui arrivent de randonnée, d’autres en chaussures de ski, et d’autres en costume cravate, c’est complètement extraordinaire !”

Aurélien Ducroz

©AD JUVET

Lisa fixe encore une fois la façade. C’est une blague ? Hélas non. « Le Choucas » ferme ses portes. Remplacé par une enseigne de sport. Prestigieuse, l’enseigne. “Toutes les griffes luxueuses ont aujourd’hui pignon sur rue, Chamonix est une grande vitrine de prestige”, lui rappelle son père. “Elle attire les fortunes ! Qui continuent de s’habiller chez Arpin, d’ailleurs ! Ce sont des passionnés de montagne, comme moi. En plus riches ! Des Anglais, des Russes, des Chinois, ils viennent de partout !” Lisa lui rétorque que les plus modestes viennent aussi. Même si les Chamoniards croisent régulièrement Edouard Balladur et Eric Woerth, Philippe Stern, le propriétaire de Patek Philippe, ou le milliardaire italien Leonardo Del

decembre 13

28/11/13 19:01


Actives001-084.indd 51

Chamonix Place J. Balmat 74400 Chamonix

Thonon 2 square A. Briand 74200 Thonon-les-Bains

Megève 36 rue monseigneur Conseil 74120 Megève

Annemasse 2A rue des Voirons 74100 Annemasse

www.lloyd.de 02/12/13 15:32


Vecchio. Même si Chamonix monte en gamme avec ses hôtels 5 étoiles et ses tables prestigieuses, le paradis blanc reste accessible : “l’UCPA d’Argentière vient d’être rénové”, précise-t-elle à son père, pointue, “10 millions d’euros pour l’ancien hôtel des Glaciers où Papy livrait ses fromages !” Il acquiesce. Mais il lui rappelle que la ville bouge, que l’urbanisme évolue “Je sais, papa, je sais ! La Compagnie du Mont-Blanc rénove l’aiguille du midi, la ville redessine le parc Couttet. Chamonix se métamorphose. Elle veut attirer de nouveaux touristes et c’est bien ! Mais reconnais que toucher au Choucas, c’est un vrai sacrilège ! Ça ne te fait rien, à toi ? C’est quand même là que tu as demandé la main de maman !” Lisa, elle, aime le « MOÖ », « la Chambre 9 », elle adore retrouver la foule dense, déjantée, bigarrée du « Munster Irish ». Mais c’est au Choucas que son cœur bat. Chamonix, c’est une atmosphère. Où la riche clientèle Chanel, Moncler et Swarovski se mélange aux petits écoliers, coiffés de bonnets tricotés par maman. Une station au luxe paisible, avec de vrais gens dedans. Mais le vieux pub est un fil aussi rouge que la couverture des livres publiés chez Guérin, l’éditeur local. Jason hausse les épaules. Lisa est le portrait craché de sa mère. Un caractère de cochon, une têtue, une fidèle. Une vraie Chamoniarde. Il la pousse du côté d’un vent plus doux, gentiment : “Allez, viens. Cosmo Jazz organise un concert au Brévent. Et le jazz aux sommets, à mon époque, ça n’existait pas !”

52 actives Actives001-084.indd 52

© Pascal Tournaire

Richard Bozon Centre Sportif

André Manoukian

MAD IN CHAM’ ! André Manoukian crée une villa des artistes dans l’ancienne villa de la Tournette. Un lieu consacré à la musique, une résidence pour les artistes, un espace de concerts et de recherche destiné à relayer l’esprit Cosmo Jazz toute l’année : “J’ai envie que ce lieu soit un laboratoire international, destiné aux artistes du monde entier, mais aussi aux Chamoniards. C’est un vrai projet musical autour d’une identité forte. Je vais créer un bar musical, un studio d’enregistrement avec le label « Mad in Chamonix ». Et comme ce lieu appartient à la ville, il doit aussi avoir une mission culturelle. Je vais à la rencontre des différentes associations de la ville, pour réfléchir à la façon d’inscrire les enfants dans ce processus. Autour de master-class, par exemple. Chamonix, c’est un endroit idéal pour les musiciens. Le mont Blanc, c’est toutes les musiques à la fois, l’énergie et la contemplation”. Budget : 300 000 € de rénovation extérieure (ville de Chamonix) et 300 000 € rpour la restructuration intérieure (Société Manoukian)

© Centre Sportif Richard Bozon

chamonix

RÉNOVATION DE L’ HÔTEL DU MONT BLANC, UNE MONTÉE EN GAMME PERCEPTIBLE Janina Taittinger, propriétaire de l’hôtel “Nous avons voulu garder l’atmosphère palace de l’hôtel, conserver au mieux son patrimoine architectural, avec un mélange d’ancien et de contemporain. Nous avons retrouvé et conservé les livres d’or du début du XXème siècle, ces témoignages de personnes qui venaient du monde entier, qui séjournaient au Mont-Blanc après avoir passé des semaines sur un paquebot. Cette rénovation témoigne de la montée en gamme de Chamonix. C’était très peu perceptible auparavant, la ville était à la fois sportive et endormie. N’oublions pas que le tourisme est en continu ici. Nous pouvons avoir un personnel fixe, en CDI, c’est important pour l’économie de la vallée. Et je ne pense pas que cette montée en gamme soit dangereuse pour le brassage social, Chamonix conserve un nombre important de petits hôtels.”

decembre 13

28/11/13 19:02


ANNEMASSE 6 RUE DU COMMERCE 04 50 75 30 05

CHAMONIX 173 RUE JOSEPH VALLAT 04 50 47 27 69

MEGÈVE 167 AVENUE CHARLES FEIGES 04 50 90 42 13

Actives001-084.indd 53

29/11/13 10:12


ille du Midi Passerelles Aigu

©Monica Dalmasso - OT Chamonix

chamonix

LE CLOCHER DU VILLAGE Pierre-Yves Chays, agence Implicite, scénographe du chantier de l’aiguille du midi “Le chantier de l’aiguille du midi est un enjeu important. Aujourd’hui, la montagne est un élément attractif parmi d’autres, il faut la mettre en valeur pour qu’elle émerge. L’aiguille, pour Chamonix, c’est un peu son clocher du village, son emblème. Et la référence absolue en matière de techniques d’alpinisme. C’est un aménagement autant qu’une scénographie. Ce que les visiteurs viennent chercher, c’est une tradition, et une matière vivante, difficile, qu’ils veulent comprendre. Il y aura 7 terrasses, une grotte consacrée aux nouvelles pratiques, un espace très dense pour expliquer le téléphérique. Avec ce chantier phénoménal, nous retrouvons l’énergie des pionniers. Au début, on nous a reproché de vouloir « Disney-iser » la montagne. Mais dans notre esprit, nous aménageons le site pour améliorer un patrimoine. ” Budget total : 8 millions d’euros

2030 Tom est effervescent, la Villa de la Tournette fait un carton. Son à tous les étages, concerts improvisés, bœufs à la mode jazz, le label « Mad in Chamonix », créé 16 ans plus tôt, tourne comme les bons vieux vinyles de ses grands-parents. Même s’il se défend sur les pistes, Tom préfère la musique au sport. Chamonix grouille et fourmille d’artistes et d’horizons sonores lointains. Ses longs doigts fins tambourinent une basse imaginaire plantée dans son petit matin. Doriane ouvre la porte à toute volée : “On se tape un trail aujourd’hui ! La boucle les Gaillands-Brévent ! Tu viens avec ?” Une vraie bourrasque. Sa petite sœur travaille à la Compagnie des guides, elle connaît toute la Vallée du Trail. Menue, sèche comme un caillou, elle court une vie tracée au piolet. C’est ainsi… Les familles chamoniardes ont toujours enfanté d’un fêlé des montagnes ! Chamonix est une ville post-carbone,

54 actives Actives001-084.indd 54

ADOUCIR L’IMAGE DE CHAMONIX Laurent Claudel, Directeur des sports “Les grands défis du futur résident dans la diversification des pratiques et dans l’adoucissement de l’image de Chamonix, encore figée sur la verticalité et la difficulté. Pour la communauté de communes, il paraît logique que la vallée représente le trail au niveau mondial. Et la Vallée du Trail est un outil de promotion et de captation d’un nouveau public. Nous avons 500 km de chemins, l’UCPA développe des stages consacrés à cette discipline. Chamonix est une sorte de berceau des pratiques futures.”

plus aucune voiture n’y circule. Un service de navettes électriques dessert les communes et le réseau ferroviaire a doublé son débit. 2 centrales solaires ronronnent sur l’ancienne route blanche, le trafic routier est désormais souterrain. Et si les « monchus », comme les appelle Doriane, viennent toujours en masse admirer l’aiguille du midi, ils fréquentent aussi la vallée pour son art de vivre. Tom secoue la tête : “J’emmène Nathan traverser le vide sur la grande passerelle aujourd’hui.” Le large chemin de verre

tourne autour de l’aiguille du midi et relie désormais les terrasses. Et le panorama lui inspire toutes les musiques. Doriane descend à la cuisine et bouscule affectueusement son grand-père. Sans trop le brusquer, Jason a 85 ans. Elle embrasse sa mère et prévient qu’elle rentrera tard. Après le trail, elle inaugure le nouveau bar à la mode. “Encore un ?”, s’étonne grandmère. “Où ça ?” Doriane lui balance un clin d’œil : “Rue du Docteur-Paccard, mamie. Tu connais le Choucas ?”. Remerciements : office du tourisme de Chamonix

decembre 13

28/11/13 19:03


VALLÉE DE

CHAMONIX MONT-BLANC

Tout VOIR Tout FAIRE Tout VISITER Tout L’HIVER

« LE PAS DANS LE VIDE* » au Sommet de l’Aiguille du Midi, une prouesse technologique, une expérience unique !!!

Choisissez le bon Pass ! EN HIVER

*Se renseigner sur les dates d’ouvertures

CHAMONIX

RapidCard

TOUTE L’ANNÉE

RapidCard

compagniedumontblanc.com Applications iPhone, iPad et Androïd

Actives001-084.indd 55

ésope création chamonix esope@esope.eu Photos © M. Colonel - E. Moy - P. Tournaire.

CHAMONIX

29/11/13 10:13


plus haut !

CRAZY MOUNTAIN ! ILS Y SONT ARRIVÉS ! LE JEUDI 24 OCTOBRE DERNIER, AU MATIN, YANNICK GRAZIANI, MEMBRE DE LA COMPAGNIE DE CHAMONIX ET STÉPHANE BENOIST, SON ACOLYTE DE NICE, ONT ATTEINT L’ANNAPURNA (8 091 M). UN SOMMET QUI RESTE, À CE JOUR, LE « 8 000 » LE PLUS DANGEREUX DE LA CHAÎNE HIMALAYENNE, AVEC UN MORT POUR DEUX ASCENSIONS RÉUSSIES. RETOUR SUR CET EXPLOIT. Sources & photos : Millet - Yannick Graziani

ien connus du milieu montagnard, ces deux alpinistes ont tenté et ont réussi, au bout de plusieurs jours, à atteindre le sommet du « Premier 8 000 » en passant par la face Sud, sur la voie Lafaille-Beghin, nom rendant hommage à Pierre Beghin, décédé dans cette muraille de glace en 1992. Avec une météo plutôt bonne malgré des températures très basses, les deux compères alpins ont enfin pu prendre leur revanche sur leur tentative de 2010, lors de laquelle ils avaient été stoppés suite à de mauvaises conditions météorologiques.

56 actives Actives001-084.indd 56

Après 5 jours d’ascension, Yannick Graziani et son partenaire de cordée sont au sommet. Un quart d’heure à contempler le monde, vu d’en haut, le jour même des 40 ans du guide chamoniard, on ne pouvait rêver plus beau cadeau. En l’espace d’un mois, trois alpinistes ont réussi à gravir l’un des sommets les plus durs à réaliser. En effet, 15 jours avant, le Suisse Ueli Steck avait également fait une ascension express par la voie Lafaille-Beghin. Il s’agit d’un véritable exploit ! La dernière fois que la face sud a été franchie était en 1984 par deux Catalans, Nil Bohigas et Enric Lucas, soit près de trente ans plus tôt !

decembre 13

28/11/13 21:22


astron gps solaire : la montre, qui reconnaît les fuseaux horaires et vous donne l’heure exacte, où que vous soyez sur terre.

39

*100e anniversaire de la 1ère montre bracelet SEIKO

UN AMOUR DE BIJOU 34 Avenue de la République • 74960 CRAN GEVRIER Tél. : 04 50 57 48 37 • www.unamourdebijou.com Actives001-084.indd 57 UN AMOUR DE BIJOU.indd 1

29/11/13 07/11/13 10:14 15:49


plus haut !

plus haut !

plus haut ! D’OÙ L’EXPRESSION « TIRER SUR LA CORDE »… Certes, la cordée a subi une longue et pénible descente par la face sud, Stéphane souffre alors d’une pneumonie et du froid intense, il n’arrive plus à marcher, ce sera pour lui un véritable calvaire. Les deux hommes parviennent néanmoins, dans la douleur, à rejoindre le camp de base. Epuisés et blessés, ils sont transportés à leur arrivée à l’hôpital de Katmandou. Yannick Graziani a été moins atteint physiquement que Stéphane Benoist qui souffre de gelures importantes aux deux pieds et mains et d’une infection pulmonaire. Le 4 novembre, de retour chez lui, le guide chamoniard est fêté comme il se doit au Majestic par les élus et les pros de la montagne. La fête a cependant une saveur un peu amère pour le héros du jour. Son compagnon de cordée est toujours hospitalisé à Sallanches. Stéphane Benoist a dû être amputé de plusieurs doigts et de la plupart des orteils après cette ascension. Le guide, sans regret, entend pourtant poursuivre son activité. Yannick reconnaissait, même s’il était très fier de cet exploit, avoir peutêtre un peu « poussé le bouchon »… Mais à n’en pas douter, ils tireront encore sur la corde.

Qui est Yannick Graziani ? Né le 24 octobre 1973, l’alpiniste français est aujourd’hui titulaire d’une fabuleuse liste de succès, notamment : en Himalaya, au Makalu, au Chomo Lonzo, au Nemjung, au Chaukhamba II ou au Pumari Chisch. En 2010, sa première tentative de la face sud de l’Annapurna avec Stéphane Benoist (déjà !) a tenu les amateurs en haleine. Yannick Graziani est connu pour être l’un des piliers d’une cordée qu’il forme avec Christian Trommsdorff et Patrice Vagnon. Yannick Graziani & Stéphane Benoist

58 actives Actives001-084.indd 58

decembre 13

28/11/13 21:22


4 RUE DE BOIGNE - CHAMBÉRY - A côté de Gérard Darel -

TÉL. 04 79 33 27 36

L’AVENTURE AU QUOTIDIEN.

JEEP® WRANGLER PLATINUM EDITION : LA LIBERTÉ EST SANS LIMITE. Location avec Option d’Achat sur 36 mois avec un premier loyer de 11 380 € suivi de 35 loyers de 396,26 €. Montant total dû par le locataire en cas d’acquisition: 43 828,68 €. Offre valable du 01/10/13 au 31/12/13 sur Jeep® Wrangler Sahara Platinum. Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. (1)

Exemple pour un Wrangler Sahara Platinum Edition 2,8 l CRD BVM6 avec option coloris spécial au prix de 38 050 €. Option d’Achat finale : 18 579,58 € ou reprise de votre véhicule suivant engagement sous conditions de votre Distributeur. Montants exprimés T TC. Assurances facultatives  : Décès-Invalidité(A) : 22,83 € /mois et Indemnité Complémentaire(A) : 45,66 € /mois, ces montants s’ajoutent au loyer. Prestation facultative  : contrat Atout Services  : 50 € /mois T TC, inclus dans le loyer. Dans le cadre de votre financement, vous disposez d’un délai de rétractation. Offre en location avec option d’achat sur 36 mois et 45 000 km réservée aux particuliers dans le réseau Jeep ® participant. Sous réserve d’acceptation du dossier par FL Auto - 6 rue Nicolas Copernic 78190 Trappes - RCS Versailles 342 499 126. N° ORIAS 12066654. « Atout Services » est proposé par FAL Fleet Services - RCS Versailles 413 360 181. « Atout Services » inclut la garantie, l’entretien et l’assistance 24/24h pour une durée de 36 mois et 45 000 km, au premier des deux termes échu. Consommations mixtes (l/100 km) de 7,1 (Wrangler Sport 2,8 l CRD BVM6) à 11,7 (Wrangler Unlimited Sahara 3,6 l V6 BVA5). Émissions de CO 2 (g/km) de 187 (Wrangler Sport 2,8 l CRD BVM6) à 273 (Wrangler Unlimited Sahara 3,6 l V6 BVA5). Jeep ® est une marque déposée de Chrysler Group LLC.

SEYNOD

Actives001-084.indd 59

Route d’Aix-les-Bains 74 600 Seynod - Tél : 04 50 69 22 54

29/11/13 20:06


© Joëlle Bozon

un pas dans le vide

SENS

DESSUS-DESSOUS VERTIGINEUX. A 3 842 MÈTRES D’ALTITUDE, FACE AU MONT BLANC, LE « PAS DANS LE VIDE » FAIT BATTRE LE CŒUR. OU LE SOULÈVE, C’EST SELON. LA

NOUVELLE ATTRACTION DE L’AIGUILLE DU MIDI EST UNE PROUESSE TECHNIQUE. ET TÉMOIGNE DE L’ÉVOLUTION D’UN TOURISME TOUJOURS PLUS EXIGEANT.

Par Pascale Godin

u-dessus, le ciel. Devant, sur les côtés, les sommets, à perte de vue. Et sous les pieds, plus de 1 000 mètres en contrebas, le glacier rond. Le vertige du midi, à tester dès le 21 décembre, garantit le frisson d’une expérience totalement novatrice. En investissant 500 000 euros dans cette cage immatérielle, la Compagnie du Mont Blanc offre au public une expérience unique, une autre manière de découvrir et d’appréhender la haute montagne.

60 actives Actives001-084.indd 60

AVIDE DE SENS Mathieu Dechavanne est en train de réussir son pari. En rénovant l’ensemble du site de l’Aiguille du midi, le 1er site le plus fréquenté de la région et le 3ème de l’hexagone, le Directeur de la Compagnie du Mont Blanc vise l’exceptionnel. Terminées, les explications didactiques lénifiantes ! Enterré, le parcours à papa ! La scénographie, signée par l’agence chamoniarde Implicite, procure une véritable expérience sensorielle. Et la cage transparente en est un élément essentiel, une projection « in vivo » dans le paysage.

decembre 13

28/11/13 21:23


NOUVELLES COLLECTIONS

CUIR, PEAUX LAINÉES, FOURRURES

BIJOUX - ACCESSOIRES - OBJETS - ART

POINTS

DE VENTE ANNECY L’Atelier du 2 ALBERVILLE Pop Nip’s ANNEMASSE Pearl Design CLUSES Elle Boutique CHAMBÉRY Nude CHAMONIX Atelier By Donna DIVONNE L’Annexe Bis FERNEY-VOLTAIRE L’Annexe GENÈVE Fashion Lounge People GRENOBLE 5è rue, 23è rue LA CLUSAZ Dentelles et Arsenic LA ROCHE-SUR-FORON Pulsion COLLECTION E XC L U S I V E Corne de buffle d’eau polie ou dépolie. Médaillon métal argenté ou doré.

LYON Artémis ST-JULIEN-EN-GENEVOIS Galerie Juste Autrement

Retouches. Transformations et sur-mesure.

Collections Sprung Frères - Linea Fontani Marester Manetti - Christ - Landi 15, rue Rousseau - GENÈVE - à côté de Manor 00 41 22 732 31 96 - www.werner-muller-fourreur.ch

Actives001-084.indd 61

AmbrymGallery MÉCÈNE PAR NATURE

F. VILMUS 06 71 11 19 42 A. DESAULES 06 13 71 35 35

29/11/13 21:21


© Implicite

un pas dans le vide

Bâtiments historiques et du Ministère de l’aviation), 3 couches de verre incassable, de 12 mm d’épaisseur, un impact visuel à minima, le résultat est à la hauteur des difficultés techniques. A peine un mètre à faire dans la bulle transparente pour éprouver la sensation de marcher dans les airs. Un petit pas pour l’homme ? Un grand pas dans le vide.

L’idée est née en 2010, elle est le fruit d’une réflexion collective : “Aujourd’hui, le public ne se satisfait plus d’un panorama, si grandiose soit-il”, explique Mathieu Dechavanne. “Il veut aussi tester, comprendre, ressentir. Souvent, dans les parcs d’attraction et dans les musées, l’artificiel est sublimé. Et nous avons voulu sublimer le naturel. Avec le pas dans le vide, les gens vivent une sensation autant qu’une émotion. De plus, ils perçoivent, et comprennent un peu mieux, ce que les alpinistes ressentent.”

VERTIGES TECHNIQUES L’idée n’est pas totalement nouvelle. Le Grand Canyon et les chutes du Niagara ont aussi leurs pas dans le vide. Mais celui de l’Aiguille du midi, fixé sur la terrasse sommitale du site, résulte d’une prouesse technologique exceptionnelle. Une configuration unique en son genre : “Le

62 actives Actives001-084.indd 62

© C.Baudot - e-com-photos

© Implicite

cahier des charges était plus compliqué qu’ailleurs…”, poursuit le directeur de la CMB. “Nous ne voulions pas de métal visible. Ce qui n’a jamais été réalisé dans de telles conditions, à 3 842 mètres de hauteur, avec des vents à 220 km/h et une amplitude thermique pouvant atteindre 60° !” Une bulle totalement transparente et non réfléchissante (à la demande des

LA SAVOIE JOUE LA TRANSPARENCE Le plateau du Revard est le plus grand domaine de ski nordique français. A 1 537 mètres d’altitude, son nouveau belvédère, inauguré en 2011, balaie le lac du Bourget, les chaînes du Mont-Blanc et de Belledonne, les massifs du Beaufortain, des Bauges, de la Chartreuse, du Vercors et du Jura. Un budget de 2,6 millions d’euros, pour 360° de vision pure. Cette rénovation s’inscrit dans une perspective de développement économique pour les communes du plateau, et dans une offre de loisirs 4 saisons, développée par la Communauté d’agglomérations du lac du Bourget (CALB). Le balcon transparent, les 3 « pontons passerelles » et les 4 tables d’orientation translucides, imaginés par l’architecte Emmanuel Ritz, font un carton. La fréquentation du site a triplé. Toujours à l’est du lac, la rénovation du belvédère de la Chambotte complète la nouvelle offre touristique.

decembre 13

28/11/13 21:23


QUIKSILVER STORE

TEXTILE - LUNETTES MASQUES - ACCESSOIRES 04 50 46 10 38 27 RUE DU PRÉSIDENT - ANNECY 27 RUE DUFAVRE PRÉSIDENT FAVRE - ANNECY

25 RUE DU PRÉSIDENT FAVRE - ANNECY - 04 50 51 47 68

CARTE AVA N TA G E 04 50 51 47 74 25 RUE DU PRÉSIDENT FAVRE - ANNECY

IB ENTÔT

TM

STORE ANNECY

MAGASIN OFFICIEL 04 50 45 25 55

Y C E N N ÀA

5 RUE DU PRÉSIDENT FAVRE - ANNECY

THE NORTH FACE STORE ANNECY

25 RUE DU PRÉSIDENT FAVRE

VOS ÉQUIPEMENTS MODE ET TECHNIQUE VOTRE MAGASIN RÉFÉRENT OUTDOOR, SKI, ALPINISME OUVERT OUVERTDU DULUNDI LUNDIAU AUSAMEDI SAMEDI DE DE 10H 10H AÀ 19H 19H 04 50 51 47 62

LA CARTE QUI VOUS AVANTAGE...

DANS TOUS CES MAGASINS *

SURF SHOP ANNECY

ANNECY

DEPUIS 1969 15 RUE DU PRÉSIDENT FAVRE - ANNECY - 04 50 51 27 01

1 RUE DU PRÉSIDENT FAVRE - ANNECY - 04 50 51 41 56

* Carte gratuite sur simple demande en magasin. Cumulez des euros à chaque passage en caisse dans les enseignes de votre choix. Au 6e achat, vous obtenez 10 % de la valeur globale de vos achats sous forme de remise immédiate et à utiliser dans l’enseigne de votre choix.

Actives001-084.indd 63

29/11/13 10:14


VAL

D’ISÈRE

© Archives - OT Va d’Isère

val d’isère

POUR CEUX QUI EN RÊVENT... QUI AURAIT IMAGINÉ QUE LAVAL DE TIGNES, PETIT VILLAGE DE HAUTE TARENTAISE, DEVIENDRAIT UNE STATION DE SKI DE RENOMMÉE MONDIALE ?… SI CE N’EST JACQUES MOUFLIER, UN MÉCÈNE INSPIRÉ, QUI DÉCIDE UN BEAU JOUR DE 1937 DE LUI DONNER SA CHANCE ET DE LA TRANSFORMER EN UN MAGNIFIQUE PARADIS DES NEIGES. 2013, 2033… VAL D’ISÈRE GRANDIT, TUTOIE LES ÉTOILES MAIS CONSERVE SON ÂME, CELLE D’UN VILLAGE AUTHENTIQUE, TOUJOURS PLUS PRÉSERVÉ OÙ SKIER RESTE UNE PRIORITÉ. Par Patricia Rey

1 937 A LA CONQUÊTE DE L’OR BLANC En cette année 1937, à 1 850 m d’altitude, niché en fond de vallée, Laval de Tignes ne compte que quelques âmes réunies autour de son clocher baroque. A cette altitude et dans cet environnement hostile, la vie est difficile. On accède au village en peaux de phoque ou en traîneau, avec celui de Louis Bonnevie de

64 actives Actives001-084.indd 64

La Daille, encore rayonnant de son titre de champion de France de ski de fond remporté trente ans plus tôt. Cet hiver-là, comme tous les précédents, les habitants s’occupent des vaches, et empruntent l’unique chemin muletier qui traverse les gorges pour aller vendre fromages persillés et dentelles à Bourg-Saint-Maurice. Sur les flancs de la montagne recouverts de neige, on aperçoit le seul remonte-pente de la station, le Rogoney, qui permet d’accéder au massif de Solaise. L’œuvre de Jacques Mouflier, un industriel parisien qui croit dur comme fer à

l’avenir de Val d’Isère (lire « Jacques Mouflier, pionnier et mécène »). Si la neige ne s’est pas encore transformée en « or blanc », la station possède son école de ski, créée par Charles Diebold (l’inventeur du « chamois »), son magasin de sport, quatre hôtels dont Le Bellevue tenu par la famille Mattis (qui accueillent les alpinistes l’été, lire « La Maison les 5 Frères »), et surtout un domaine étendu sur 15 000 hectares disposant de belles pentes enneigées très bien exposées… Idéales pour la pratique du ski. Les rares touristes parcourent les montagnes avec des guides, futurs moniteurs de ski.

decembre 13

28/11/13 19:06


© Archives - OT Va d’Isère

Toujours passionné et investi d’une mission - celle de faire de Val d’Isère une station de ski de renommée internationale -, Jacques Mouflier, soutenu par Charles Diebold (qui présidera le syndicat d’initiative) et Nicolas Bazile, le maire de l’époque (« Sans lui, la métamorphose de Val d’Isère eut été impossible »), vient de créer la Société des téléphériques de Val d’Isère (STVI). Les travaux du téléphérique de Solaise débutent dans la clandestinité. La station se développe dans des conditions difficiles, et à force d’acharnement : “Il a fallu partir d’une situation cadastrale morcelée, d’une commune ne disposant ni d’eau, ni d’électricité et encore moins d’une route viable… Il faut aussi combattre les rigueurs de l’altitude, du climat et de l’isolement”. Les skieurs sont peu nombreux, car monter à Val relève encore de l’expédition. Mais l’ouverture, en juillet, de la route du col de l’Iseran (la plus haute route d’Europe, inaugurée par le président de la République Albert Lebrun), toutefois réputée dangereuse en raison des avalanches, permet d’ouvrir

la vallée et de relier la Tarentaise à la Maurienne. La STVI ne roule pas sur l’or et perd même de l’argent. “A l’époque, rappelle Marc Bauer, (l’actuel maire de Val d’Isère, propriétaire de l’hôtel Altitude situé au pied de la face de

Bellevarde), les Avalins investissaient dans les cafés, les restaurants, les magasins de sport, mais personne ne voulait des remontées mécaniques. L’affaire ne valait rien… C’était du mécénat, pas du business !”

JACQUES MOUFLIER, PIONNIER ET MÉCÈNE

© Archives - OT Va d’Isère

NAISSANCE D’UNE STATION DE SPORTS D’HIVER MONDIALE

ouflier Jacques M

C’est en 1929 que Jacques Mouflier, un importateur de bois exotiques, découvre Val d’Isère… Un petit village vivant dans la misère entouré de magnifiques montagnes. Chaque été, il y vient avec sa femme pour partir à l’assaut des sommets, et séjourne à l’hôtel Parisien, une “institution à l’époque, malgré les chambres rustiques, sans eau courante, sans chauffage, séparées par des cloisons de 27 mm d‘épaisseur en bois de mélèze”, écrivait-il. Amoureux du village, mais déterminé à ce qu’il sorte de sa torpeur et que les jeunes puissent rester au pays, il propose au maire du village, Nicolas Bazile, de transformer le hameau en station de ski. Cette rencontre marque le début d’une fabuleuse aventure. De retour à Paris, il présente son projet au Sénat, qui l’approuve. La station de Val d’Isère était née et deviendra la première station d’altitude en France.

actives decembre 13

Actives001-084.indd 65

65

28/11/13 19:06


val d’isère

© Nuts - JP Noisillier

UN NOUVEAU VISAGE POUR VAL En 1985, le maire de l’époque, André Degouey, veut donner un nouveau visage plus «authentique» à Val d’Isère avec une vraie identité architecturale, en vue des Jeux olympiques de 1992. Le centre de la station est totalement réorganisé, certains bâtiments en béton (la mairie, l’école primaire, le cinéma, l’école de ski…) qui enlaidissent le village sont rasés, et de nouvelles constructions en pierre grise du pays, bois et toits de lauze voient le jour. L’avenue du téléphérique qui coupait la station en deux est mise en sous-terrain pour créer un front de neige, et relier les domaines skiables de Solaise et Bellevarde. “Cette restructuration du centre a participé au succès de Val d’Isère. Aujourd’hui, tout se fait quasiment à ski”, se félicite Marc Bauer, à l’époque maire adjoint à l’urbanisme.

20 1 3 A quelques jours des fêtes de Noël, le village, couvert de son blanc-manteau, brille de mille feux. Avec le temps, les hameaux se sont regroupés pour ne faire qu’un, optant pour une architecture résolument montagnarde. Partout, les façades habillées de pierre et de bois et coiffées de leur toit de lauze se parent de guirlandes blanches. La magie de Noël version grand blanc. Côté shopping, la station de 1 643 habitants compte une cinquantaine de boutiques de sport et de prêt-à-porter, plus de 90 restaurants et des bars branchés qui font le bonheur de la clientèle très internationale, et toujours très sportive (on vient à Val d’Isère pour faire du grand ski !). Les Russes, les Scandinaves, les Belges, et les Anglais surtout. Depuis les années soixante-dix, ils ont fait de la station leur « home sweet home » en s’offrant les plus beaux chalets… à prix d’or ! Dans la rue centrale, les hôtels de luxe se succèdent. Le Blizzard, le Christiania, Le Savoie, Les Barmes de l’Ours, et le petit dernier, Avenue Lodge signé

66 actives Actives001-084.indd 66

© OT Val Thorens

UNE STATION LUXE, MAIS PAS « SHOW OFF »

LA MAISON LES 5 FRÈRES, L’ESPRIT DE FAMILLE RETROUVÉ Antre de la famille Mattis, la Maison Les 5 Frères a tous les attributs d’un hôtel, mais l’esprit d’une maison de famille. Ici, on se sent comme à la maison. “Lorsqu’on a décidé de reprendre l’hôtel familial Le Bellevue, créé par notre arrière-grand-mère, Cécile Mattis, en 1932 (le 2ème hôtel historique de la station), on a souhaité créer un lieu à part, un concept autre que ce que l’on pouvait trouver habituellement en station… à l’image de ces grandes maisons de vacances où l’on aime se retrouver pour partager des moments en famille ou entre amis”, confient en choeur Valérie et Audrey Mattis, les deux cousines. Les 17 chambres offrent toute une déco personnalisée, signée Valérie Gonnay Baert en collaboration avec Arpin, et portent le prénom d’un membre de cette vieille et grande famille avaline. Et chaque étage peut être privatisé pour recevoir les tribus. Avec une salle de jeux pour s’amuser, un jardin pour faire des bonhommes de neige… et même une cuisine pour faire des crêpes et des gâteaux.

decembre 13

28/11/13 19:09


Actives001-084.indd 67

29/11/13 10:15


val d’isère

La Folie douce

© Andy Parant

Jean-Philippe Nuel affichent fièrement leurs cinq étoiles, dans une ambiance chalet savoyard ou design, pour séduire les vacanciers en quête d’expériences. Ces dernières années, les professionnels du tourisme ont beaucoup investi pour développer l’après-ski et faire de leur village une destination incontournable. De la planète ski, bien sûr, mais pas seulement. Le bien-être, avec son chapelet de spas, et la gastronomie (L’Atelier d’Edmond, Le Grain de Sel, La Table des Neiges…) ont aussi acquis leurs lettres de noblesse. Les lieux ultrabranchés aussi. Direction les sommets où règne la Folie Douce, le plus grand dancefloor à ciel ouvert à 2 400 m d’altitude. On s’y trémousse chaque après-midi, chaussures de skis aux pieds, dans une ambiance clubbing Ibiza. Aux abords du village, les infrastructures sportives se multiplient pour offrir toujours plus d’activités. Et elles sont kyrielles, pour petits et grands : snowpark, patin à glace, télémark, promenades en scooter des neiges ou en chiens de traîneaux, soirées en igloo, pilotage sur glace… avec cet hiver, une nouveauté : la conduite de dameuse. De loin le plus emblématique, le centre aquasportif (construit pour les mondiaux de ski) accueille, sur 5 000 m2, quatre univers dédiés au plaisir, et un nouvel espace wellness.

68 actives Actives001-084.indd 68

On dit de l’espace Killy qu’il est le plus bel espace de ski au monde. Imaginez deux glaciers, 300 km de pistes, dont 60 % situées à plus de 2 200 m d’altitude… soit quelque 10 000 hectares de pentes vierges ou pas, sur 1 900 m de dénivelé, desservies par les remontées mécaniques les plus sophistiquées qui soient. Ici, on peut skier du matin au soir en suivant le soleil, depuis La Daille, Bellevarde, Solaise jusqu’au Fornet.

© Archives - OT Va d’Isère

© La Folie Douce

L’ESPACE KILLY, UN DOMAINE SKIABLE UNIQUE AU MONDE

UNE TERRE DE CHAMPIONS ET DE COMPÉTITIONS 2009. Une (autre) date qui marquera à jamais l’histoire de Val d’Isère. La station, qui organise chaque année le Critérium de la Première Neige (une coupe du monde), accueille les 40ème Championnats du monde de ski alpin. 21 ans après les J.O. d’Albertville, et 45 ans après ceux de Grenoble, qui verront les sacres de Jean-Claude Killy (3 médailles d’or) et des sœurs Goitschel. Ces magnifiques victoires sont encore dans les esprits. “Quand ils sont revenus, les gens les ont ovationnés. Et le feu d’artifice donné en leur honneur était simplement magique”, se souvient encore émue, Valérie Audéoud-Mattis, pourtant très jeune à l’époque. Peut-être parce qu’ici, tous les enfants skient dès leur plus jeune âge. L’héritage est lourd, et le défi de ces championnats encore plus colossal. 35 millions d’euros sont investis, notamment pour aménager les pistes de Bellevarde et de Solaise. “La station vit à 100 à l’heure, et dans l’euphorie. La face de Bellevarde, mythique, est retravaillée… Les spectateurs se comptaient par milliers. Une soupe a même été créée par le chef étoilé Guy Martin, pour l’occasion”, se remémore Jane Jacquemod, cette avaline de cœur, responsable de la communication de Val d’Isère, et mère d’Ingrid (Jacquemod), championne locale et pendant des années, l’une des meilleures skieuses au monde.

decembre 13

28/11/13 19:10


Actives001-084.indd 69

29/11/13 10:16


2033 Val d’Isère, réputée pour son art de vivre à la française dans une atmosphère chic et authentique, se vit ski aux pieds toute l’année et multiplie les expériences, dans un décor grandeur nature. Welcome to Val d’Isère… Le panneau disparaît dans l’immensité blanche. A l’entrée de la station, d’immenses parkings souterrains accueillent les vacanciers venus faire du ski. Des ascenseurs version XXL, rutilants de propreté (depuis quelques années, la station est devenue une référence en matière de développement durable), les conduisent directement dans les résidences et le cœur de la station, devenu entièrement piétonnier pour le plus grand bonheur des habitants, qui résident à l’année. Seuls quelques minibus électriques sont habilités à circuler dans les rues à certaines heures. La station, qui n’a rien perdu de son charme avec son architecture typique de la Haute Tarentaise, attire une clientèle toujours plus riche, dans une ambiance très cosmopolite et festive. Si Val Village est resté authentique, les chalets d’autrefois se font plus rares,

détruits par leurs nouveaux propriétaires qui leur préfèrent des chalets en vieux bois toujours plus gros et luxueux. On y vient encore et toujours pour skier, mais aussi pour s’offrir une ultime paire de skis hypertechnique « fait main » vendue plusieurs milliers d’euros. Un peu plus loin, sur le front de neige, les skieurs venus des quatre coins du monde partent à l’assaut des sommets de Solaise ou de Bellevarde, avides de sensations fortes. Les meilleurs, et les plus téméraires aussi, s’élancent sur la célèbre face de Bellevarde (adrénaline garantie), encore plus technique depuis qu’elle a été remodelée. Sur les pistes d’un blanc immaculé (le réchauffement climatique n’a pas eu raison de l’enneigement à cette altitude), les télésièges ont été remplacés par des télécabines dernière génération très arty décorées par les plus grands graffeurs du moment.

LES BRONZÉS SONT DE RETOUR Un peu plus loin, sur la terrasse de The One, le dernier boutique hôtel design créé par Ora Ïto sur les pistes, l’agitation est à son comble. Partout des cameramen et des techniciens s’affairent. Les curieux s’agglutinent. On tourne Les Bronzés 4 ! LE film culte des années soixante-dix.

La digne descendance des Jean-Claude Dusse, avec un D comme Dusse (alias Michel Blanc, dans le rôle du débutant moulé dans sa combinaison jaune poussin), Thierry Lhermitte, Marie-Anne Chazel, Josiane Balasko & Co est là, au grand complet. Les rumeurs vont bon train. On raconte que dans ce nouveau remake, l’illustre remplaçant de JC, qui n’est autre qu’Ali Debbouze (avec un D comme Debbouze), ne restera pas bloqué une partie de la nuit sur le télésiège du Santel, et ne couchera pas non plus dans le refuge du Fond des Fours avec… (aucune importance, à l’époque déjà, JC ne savait pas avec qui), car depuis, ces deux installations ont disparu du paysage, relayées par d’autres plus sophistiquées. Nous n’en saurons pas plus… Si ce n’est qu’ils passeront la soirée à la Folie Douce, devenue boîte de jour comme de nuit, pour finir la nuit sous la voûte étoilée, dans une bulle de verre suspendue dans le vide (le tout nouvel observatoire de la nature de Val d’Isère) avec… Suite au prochain épisode.

© Andy Parant

val d’isère

+ d’infos : *Val d’Isère Jadis et Naguère, de B. Alzieu et E. Alzieu-Martin. La Fontaine de Siloé * Val d’Isère : Comment naquit la station, de Jacques Mouflier - Val d’histoire, le musée de Val d’Isère (Maison Moris). Ouvert du mardi au dimanche de 17h à 19h. www.valdhistoire.com

ON SAVOURE, LA TÊTE DANS LES ÉTOILES Incontournable à Val d’Isère, L’Atelier d’Edmond est lové en fond de vallée au hameau du Fornet. Une sorte de bout du monde, quand l’hiver, la route devient impraticable après le restaurant. Aux fourneaux, le jeune chef étoilé, Benoît Vidal, est un homme de passion et d’inspiration. Sa cuisine élaborée mixe les produits de Savoie et du sud, avec ses agrumes et ses herbes aromatiques. Pourtant en 2010, quand Régis Marcon, chez qui il a travaillé, lui propose de prendre en main L’Atelier d’Edmond, ce n’est pas l’euphorie. “J’étais un peu réticent à l’idée de m’installer en station, et puis j’ai découvert Val d’Isère et ses habitants. J’ai eu un gros coup de cœur”, raconte Benoît Vidal. Retour dans la station, avenue Olympique où se situe la Maison Chevallot, une institution où officie Patrick Chevallot, meilleur ouvrier de France pâtissier, et avalin de surcroît. Le choix est impressionnant, entre les gâteaux de voyage (cakes et autres) que l’on rapporte à la maison, les mille et une confiseries et le Marylin, son gâteau signature. Benoît Vidal

70 actives Actives001-084.indd 70

Patrick Che vallot

decembre 13

28/11/13 19:10


VIVET

BOIS

AMÉNAGEMENTS BOIS • RÉNOVATION TERRASSES BOIS • PISCINES COMPLÈTES

25 AN S

EXTERIEUR

D’EX

PÉRIE

NCE

FAITES DES ÉCONOMIES D’ÉNERGIE

!

ET BÉNÉFICIEZ D’UN CRÉDIT D’IMPÔT

ISOLEZ VOTRE

MAISON

RÊVEZ

VOS TERRASSES ET PASSERELLES

NOUS LES RÉALISONS

EXTENSION DE MAISON

INTERIEUR

TOUT CORPS D’ETAT RÉNOVATION EXTENSION

AGENCEMENT

NEUF

HABILLAGE DE VOTRE MAISON PAR L’EXTÉRIEUR

PRESTATIONS HAUT DE GAMME

ISOLATION

St Germain la Chambotte Actives001-084.indd Vivet dec2013.indd 171

Photos : ©Khodova - ©IYali Shi - ©Offscreen - ©Jacques Palut

PAR L’EXTÉRIEUR !

I

Tél 06 20 72 54 48

I

w w w. v i v e t - b o i s . c o m

I

info@vivet-bois.com 29/11/13 28/11/13 10:17 13:26


dîner de filles

RETOUR VERS

LE FUTUR ! QUI N’A PAS RÊVÉ D’UN PETIT VOYAGE DANS LE TEMPS, HISTOIRE DE VOIR À QUOI RESSEMBLERA DEMAIN ? QUAND L’EXPÉRIENCE DEVIENT POSSIBLE, AUTANT DIRE QU’ELLE RÉSERVE BIEN DES SURPRISES…

©Denis Aglichev - Fotolia

Par Virginie Bosc

athy : Non mais, c’est quoi ce délire ?! On est dans un mauvais remake d’Hibernatus ou quoi ? Lise : Faut qu’on se calme les filles ! Doit y avoir une explication… Véro : Une explication ? On est carrément dans la quatrième dimension là !!! On se couche peinardes en 2013 après une bonne journée de ski et ce matin on se réveille en 2030 !!! COMMENT T’EXPLIQUES UN TRUC PAREIL ?!! Gégé : C’est vrai que c’est ouf… Dis donc, c’est sympa ce petit restau cabaret, y a un spectacle après ? Lise : Oui plus tard, Gégé, plus tard… Bon, on a fait quoi hier ? Réfléchissez, y a bien un détail qui vous revient, non ? Isa : Ben non… A part le moment où Gégé a plongé la tête dans son île flottante quand elle a vu son ex au bar, je t’avouerai que c’est le noir intégral ! Les autres : Pareil… Lise : C’est bizarre, hein… Parce que les gens ont l’air absolument normaux… On dirait que ça ne concerne que nous ! Cathy : On sert peut-être de cobayes… Si ça se trouve, on nous observe comme dans Truman Show !!! Gégé : Oh là là, tout de suite… C’est pas parce qu’il y a eu un petit bug spatio-temporel qu’il faut sombrer dans la paranoïa. On ferait mieux d’en profiter pour récupérer les numéros du loto ! Babeth : T’as vu la fée ou quoi ? Faut que t’arrêtes de lire des BD Gégé, ÇA N’EXISTE PAS LES BUGS SPATIO TEMPORELS !!!! Lise : Ça va, ça sert à rien de s’énerver de toute façon.

72 actives Actives001-084.indd 72

Gégé : Au fait, z’avez remarqué la couleur de la neige aujourd’hui, elle était toute bleue ? Marine : Quel sens de l’observation ! T’as aussi remarqué qu’elle était verte sur la piste verte, rouge sur la piste rouge et noire sur la piste noire vu que C’EST PAS DE LA NEIGE ! Gégé : Ah bon ? Ben, c’est quoi alors ? Marine : Et comment tu veux que je le sache ? P’t’être un genre de neige synthétique… Gégé : Franchement, à part la couleur, c’est super bien imitéééé ! Isa : En tout cas, 21° à 3 000 m d’altitude en décembre, ils plaisantaient pas les météorologues… Gégé : J’me disais aussi que c’était bizarre qu’ils skient tous en combi-short ! Lise : Bon ! Faudrait voir à pas rester coincées ici trop longtemps parce que j’sais pas si vous avez vu le prix des péages sur les pistes, mais si on doit payer leur foutue taxe tous les 3 km, on ne tiendra pas la semaine ! Isa : Ça, fallait au moins un énarque écolo pour pondre un truc pareil ! Gégé : N’empêche, t’as vu l’équipement de la station ? C’est de la folie ces pistes téléguidées, t’as plus rien à faire ! Véro : Oui, enfin, tous ces rails en pleine montagne, ça dénature un peu le paysage quand même… Gégé : Et leur pub 4D ? C’est délire ! Bon, en même temps, y a des moments, t’as pas envie de te faire sauter dessus par un hamburger ou respirer du déo pendant que tu fais tes courses… Lise : Ouais, enfin, je t’ai aussi surprise en pleine conversation avec un hologramme… Même que tu le draguais ouvertement ! Les filles : Nan ? C’te honte ! Gégé : Ben quoi ? C’était le top model d’une marque de parfum… Babeth : Dis donc, ce serait pas la rédac chef d’Actives qui est en train de se trémousser sur scène, là ? Lise : T’as raison, c’est elle… C’EST DINGUE ! Marine : Et les filles, derrière… on dirait bien son staff de journalistes, non ? Vero : Tu crois qu’une rédac chef de magazine qui devient meneuse de revue, ça s’appelle une reconversion réussie ? Isa : Dis donc, si on m’avait dit un jour qu’elles devraient manier leurs plumes de cette façon pour vivre, je l’aurais jamais cru ! Lise : Faut croire que la presse a dû connaître des heures drôlement sombres pour en arriver là ! Gégé : Qu’est ce qu’on fait ? Les filles : Comment ça, qu’est ce qu’on fait ? Gégé : J’veux dire, si on revient un jour en 2013… On leur dit ou on le garde pour nous ?

decembre 13

28/11/13 19:11


LE SPORT A BESOIN DE PLACE.

LE PLUS GRAND TERRAIN DE SPORT DES 2 SAVOIE.

AGRANDISSEMENT DE VOTRE MAGASIN

DECATHLON EPAGNY

CHEMIN DES PERDRIX - 74330 EPAGNY/ANNECY Actives001-084.indd 73

29/11/13 15:59


© Saltec

la clusaz

LA CLUSAZ 1 960 T’AS UN BEAUREGARD TU SAIS ? Désormais, la saison d’hiver l’emporte royalement sur l’été et le tourisme sur l’agriculture. A la sortie de l’église, Guy Périllat, le champion du monde de ski alpin, m’invite au « Chamois », le bistrot du coin. Selon lui, le déclic s’est produit voilà 4 ans, lorsque le lancement du téléphérique de Beauregard a inscrit La Clusaz, en 1956, dans le club fermé des plus grandes stations de ski françaises. Je fais le tour du bourg en sa compagnie. Aux côtés des chalets traditionnels, ont

74 actives Actives001-084.indd 74

Les frères Périllat de g. à d. : Marcel, Noël, Arthur et Maurice

FABRICANT DE GLISSEURS AU VOLANT DE LA DELOREAN EMPRUNTÉE À MARTY MC FLY, J’ENTAME UN RETOUR VERS LE FUTUR DANS LES ARAVIS. PREMIÈRE ÉTAPE : LA CLUSAZ. J’ENTRE LA DATE : LE 28 FÉVRIER 1960. L’ESSOR QUE CONNAIT LA STATION EN CETTE DÉCENNIE LUI PERMET D’ÉCRIRE UNE NOUVELLE PAGE DE SON HISTOIRE. QUELQUES JOURS D’ARRÊT, TOUT LE MONDE DESCEND ! Par Nathalie Truche

émergé des infrastructures destinées à l’accueil des vacanciers. Il compte sur ses doigts : 1 patinoire, 5 téléskis, 14 hôtels et 15 moniteurs de ski. Au gré de notre balade, nous croisons une bande de jeunes qui partent guincher à

La Chaumière, le premier resto-dancing de la station fondé par Charles PolletVillard. Mais l’endroit le plus branché du village, c’est L’Igloo, la discothèque nichée sous l’hôtel Beauregard. Une véritable institution.

decembre 13

28/11/13 19:12


C A R T E B Y C H R I S T O P H E J A N V I E R & S C I E R I E ’ S S T Y L E . T E L L O N LY Y O U R B E S T F R I E N D S ! ! ! B O O K N O W . T E L : + 3 3 4 5 0 6 3 3 4 6 8 . w w w. l a - s c i e r i e . c o m / / E n g l i s h m e n u - Меню на русском

1910

1999

François Pollet-Thiollier

F a b i e n n e & F r a n ç o i s P o l l e t - T h i o l l i e r,

créa une scierie à

l’arrière petit fils, décidèrent

la sortie du petit village

de transformer l’endroit pour

de La Clusaz...

y créer un restaurant.

scierie-active-230x300.indd 1 Actives001-084.indd 75

21/11/2013 16:19 29/11/13 10:18


la clusaz

© Saltec

© Saltec

Le téléphérique de Beauregard inauguré en 1956

L’avenir souriant aux audacieux, la fratrie Périllat participe pleinement à l’envol de la station, m’explique celui qui deviendra maire de la commune près de 50 ans plus tard, André Vittoz. Tous les frères sont des as du ski et n’ont pas froid aux yeux. Arthur, cofondateur de l’ESF, a remporté, en 1936, les championnats de la Fédération du Mont-Blanc (équivalent au titre de champion de France actuel). Certains ne donnaient pas cher de l’hôtelrestaurant « Chez Arthur » qu’il a ouvert en 47 au Crêt du Merle. Contre toute attente, l’établissement fait le plein de skieurs. Pendant ce tempslà, Marcel et Maurice acheminent les touristes au volant de deux GMC rachetés à l’armée américaine et baptisés Les Relais. Quant à Noël (le papa de Guy), c’est lui qui jadis pilotait le fameux télétraîneau, mis en route dès 1936. A l’époque, on venait de la région annécienne, de Genève, de Chambéry, de Lyon pour bénéficier de cette merveilleuse innovation. Ici, tous les anciens se souviennent du 12 janvier 1945. Pierrot, un moniteur de ski, me mime la terrible scène : “La main de traction avant du télétraîneau a glissé alors que la main arrière continuait sa

76 actives Actives001-084.indd 76

il rentre tout juste auréolé des Etats Unis. “Vers 10 ans, j’étais un des premiers enfants du pays qui se distinguait à ski et qui profitait du club de sports naissant. Quand j’ai commencé à faire des courses, j’étais pratiquement tout seul à me déplacer à l’extérieur. Je suis monté en équipe de France rapidement”. L’enfant du pays vient donc de s’offrir un mémorable cadeau d’anniversaire : la médaille d’or au combiné et de bronze à la descente lors des JO qui se tenaient le semaine dernière encore à Squaw Valley (Etats-Unis).

course, faisant replier l’engin sur luimême”. L’accident a coûté la vie à 5 personnes et profondément ébranlé l’image de la station.

GUY-GUY FAIT LEVER LES CLUSES On prétend au village que la construction du téléphérique de Beauregard est ce qui pouvait arriver de mieux à la station avec… les toutes nouvelles victoires de son athlète, Guy Périllat ! Justement, le voilà, le champion ! A seulement 20 ans,

© Saltec

LES FRÈRES PÉRILLAT EN PISTE

Guy Périllat sur les épaules des moniteurs de l’ESF

GUY PÉRILLAT ET LE RETOUR GAGNANT Avec du recul, le skieur surdoué reconnaît que cette première victoire aux JO de 1960 a remplacé toutes les campagnes de publicité au monde. “C’est sûr que ma notoriété a servi, parce que La Clusaz était un petit village qui commençait à se développer. D’autres stations étaient beaucoup plus connues et je pense avoir participé à la faire connaître. Mais je n’oublie pas que c’est moi qui dois tout à la station, c’est là où je suis né et où j’ai appris à skier”.

decembre 13

28/11/13 19:12


Tous les jours de 10h à 12h30 et de 14h30 à 20h. La Clusaz. 1 route de la Piscine. 04 50 02 47 55 ■ FEMME ■

www.boutique-mazuir.com ■ HOMME ■

■ CHAUSSURES ■

■ SACS ■

MICHAEL KORS

Actives001-084.indd 77

29/11/13 10:19


la clusaz

20 1 3

s Cloches au téléski de File d’attente

Parce qu’on décrit La Clusaz comme un endroit « branché » et « djeuns », Marty Mc Fly a décidé de me suivre dans mon périple en 2013. On a rendez-vous avec le boss des bosses, pas de temps à perdre…

© Saltec

ET PAF L’ÉCRIN !

a écrit “Guy Périllat est champion du monde”. Dans le bourg, on ne parle que de « ça ». Lorsque Guy-Guy est revenu au pays hier, c’était la liesse dès les portes du village. “J’ai été accueilli comme un roi”, racontet-il. “On m’a promené dans la station sur une calèche, mes moniteurs m’ont porté en triomphe sur leurs épaules”. Réunies sous la Grenette, les autorités locales ont félicité chaleureusement, comme il se doit, le jeune homme. “Il y a eu un vin d’honneur, un discours du maire… Tout le pays était très heureux de me recevoir. C’était très émouvant”.

© Thierry Milherou

Installée au bar, Le lion d’or, autour d’un café noisette, je lis le compte-rendu du Dauphiné Libéré du 26 février 1960 : “Ah, quelle soirée ! Madame Nœl Périllat (Marie, NDLR) montait la garde devant le gros poste de TSF, au premier étage son mari et Yvette, la jolie sœurette, au magasin, devant deux postes à transistors. Mais c’est « Chez Arthur » - le seul lieu de La Clusaz, avec Beauregard, où l’on capte la télévision - que vers 22h30, la famille, réunie autour du poste, entendit la nouvelle tant attendue”. Sur une ardoise géante accrochée à l’entrée de l’office de tourisme, une main

D’abord, il a fallu que je lui explique que le nom de La Clusaz vient du mot « cluse », un chemin resserré entre deux montagnes, pour qu’il comprenne Edgar Grospiron : “Eté comme hiver, je trouve toujours saisissant de rentrer dans cette cluse”, nous raconte le champion olympique, un brin rêveur. “On serpente sur la route et paf, le village surgit pour nous couper le souffle. C’est un écrin, un petit paradis qui semble à la fois très protégé par son implantation, mais qui demeure ouvert sur la ville”. Le revers de la médaille est noté par le maire, André Vittoz : “Nous n’avons pas de grands espaces de stationnement comme peut en disposer le Grand-Bornand”. Voilà qui explique le bouchon que nous avons traversé en arrivant, d’autant que Marty a insisté pour garer la DeLorean au cœur du village. Comme si nous ne pouvions pas faire 100 mètres à pied ! “La Clusaz s’est beaucoup trans-

78 actives Actives001-084.indd 78

decembre 13

28/11/13 19:13


Actives001-084.indd 79 Sans titre-1 1

29/11/13 10:24 20/11/2013 17:04


© Pascal Lebeau

la clusaz

La Clusaz

MASSAGE DE L’EAU DE LÀ Nous avons goûté au luxe en pénétrant dans le seul hôtel 5* des Aravis. L’établissement « Au cœur du village » appartient au groupe PVG, fondé par Gaston Pollet-Villard. Pour la petite histoire, la famille, originaire du village, a racheté l’Impérial Palace à Annecy l’été dernier. Marty en a profité pour se payer une heure de détente au Cristal Spa. Il faut dire que la station a développé un éventail de services pour répondre aux attentes d’une clientèle devenue très pointilleuse : centres de bien-être, de soins, de massages, spas, complexe aquatique avec hammam, saunas… ont fleuri sur la commune qui surfe sur ses deux atouts : eau et air pur. “La station est montée en gamme en évitant les aspects destructeurs du tourisme”, commente Edgar Grospiron. “Elle a su garder son âme. Les gens y vivent à l’année et l’esprit du village s’en ressent. Ils ne sont pas là pour faire du cash l’hiver et continuer le business sur la Côte d’Azur l’été !”

80 actives Actives001-084.indd 80

BONNET NOIR ET BLANC BONNET Pour une station de moyenne montagne, le commerce y est dense tout au long de l’année : prêt-à-porter mode, sportswear, bijoux, accessoires, optique... Du coup, nous nous sommes offert une virée shopping. Marty a acheté un bonnet noir marqué du fameux bélier, l’emblème de La Clusaz. Il a aussi pris un bonnet blanc à pompon et drapeau pour offrir à « Doc ». Selon Edgar, “les habitués, tout comme les propriétaires de résidences secondaires, peuvent venir dix ans de suite, ils garderont leurs repères. Les commerçants, les villageois seront toujours là la saison suivante.” D’après lui, “La Clusaz se rénove, se renouvelle tout en conservant

ses traditions. Ce n’est pas une station champignon qui pousserait seulement l’hiver”.

BÂTONS DE VRAIES GLISSES De passage à l’office de tourisme, nous avons appris qu’en atteignant plus de 2,8 millions d’euros en 2012/2013, le chiffre d’affaires de La Clusaz Tour - la centrale de réservation de la station a doublé en deux ans ! Pour Alexis Bongard, le directeur de l’OT, “La Clusaz est un produit très rentable. Les moyens dégagés par la société contribuent à aider les acteurs touristiques de la station et à promouvoir notre domaine skiable. Et plus nous communiquons, plus

© Greg-Dieu-2013-Radikal

formée”, constate le champion Guy Périllat. “Elle s’est développée à l’extérieur : vallée des confins, vallée des Aravis… Et a vu une implantation énorme de chalets. Mais elle est restée un petit village, dans son creux”. Pas de béton ou presque. “Nous avons su conserver l’équilibre entre l’activité touristique et l’agriculture” assure le maire.

decembre 13

28/11/13 19:13


Venez découvrir nos authentiques spécialités Savoyardes, et la cuisine traditionnelle de nos montagnes...

Infos & réservations 04 50 63 13 66

248 route des Grandes Alpes | 74 220 La Clusaz

230X150-Fruitière-Actives-02.indd 1

25/11/13 18:48

Pyrenex ParaJumper Napapijri Canada Goose Bogner Sportalm Peak Salomon Elisa Cavaletti Kocca NEW Gaudi NEW NZA NEW Superdry Salsa Sorel UGG Ash Airstep

Actives001-084.indd 81

1 9 5 9

1959 - 2009

Au centre du village, la référence depuis 1959, dédiée à l a m o d e d u s k i , d e l ’ a p r è s - s k i et d e PERILLAT la ville. Sur 300m 2, vous trouverez le plus grand50 achoix de ns d e P a ssi o n marques sélectionnées avec soin pour l’homme, l a femm e et l ’ e n fa n t . Vo u s s e rez a c c u e i l l i et conseillé par une équipe souriante et compétente. La Clus a z

communication

D E P U I S

1959 - 2009

PERILLAT

English, spanish and italian spoken. La Clus a z

5 0 a ns d e P a ssi o n

Au centre de la Station (face à l’église) 141 place de l’Eglise Tél : 04 50 02 51 14 - 06 07 13 29 52 yvetteperillat@wanadoo.fr

29/11/13 20:11


la clusaz

Speed Riding

nous touchons de clients. C’est un cercle vertueux”. D’ailleurs, la politique de communication s’évertue à valoriser les qualités sportives et dynamiques de la station. “La Clusaz se déploie sur cinq massifs”, argumente le maire. “On n’y trouve pas de grands boulevards, mais des pentes soutenues, allant de 1100 à 2300 mètres d’altitude, dont une noire en cœur de station”. Pour Alexis Bongard, “il faut sortir de la dimension station village pour faire mieux connaitre notre domaine skiable qui a forgé neuf champions* du monde dans presque toutes les disciplines du ski”.

Yes we canne

© Aravis - Laurent Ferrand - Rakoons

Epicentre du freeride, La Clusaz propose aujourd’hui de superbes voies et itinéraires de randonnée propices à l’organisation d’une flopée de compétitions nationales et internationales. Marty s’est vexé quand il a voulu suivre les traces de Mathieu Bijasson et que le virtuose du cru lui a conseillé de commencer par un stage freeride pour enfants. “J’aime ce brassage ville-montagne”, poursuit Edgar. “Cette culture alpine, avant-gardiste où l’on pratique en même temps un ski sportif et engagé : freestyle, snowboard, hors-piste… Le domaine a su évoluer vers plus de performance, loin du ski pépère”. “Pépeure, qu’est-ce que ça voulé dire ?” demande Marty. Je lui réponds que, grosso modo, «pépère veut dire grandfather». “Ton grandfather fait du ski ? Très impressive”, s’extasie-t-il. Régine Cavagnoud

Edgar Grospiron & Raphaëlle Monod

82 actives

decembre 13

Vincent Vittoz

Photos : © DR - OT La Clusaz

Alain Pessey

1 station, *9 champions du monde ! •   Guy Périllat  Double champion du monde de ski alpin 1960 et 1966 •   Alain Pessey   1er champion du monde de télémark en vitesse 1986 •   André Majewski Champion du monde de snowboard en super G 1989 •   Catherine Lombard Championne du monde de saut 1989 •   Raphaëlle Monod Championne du monde de bosses 1989 •   Edgar Grospiron Triple champion du monde de bosses 1989, 91 et 95 •   Régine Cavagnoud Championne du monde de Super G 2001 •   Vincent Vittoz Champion du monde de ski de fond en poursuite 2005 •   Candide Thovex Vainqueur du Freeride World Tour pour sa 1ère participation en 2010


Servi

ce d e na du vi gratuit vette llage au c halet

171 chemin des Praz Alt. 1 500 m 74220 La Clusaz Tél. : 04 50 02 59 84 www.chaletdespraz.com

© Crédit photos : Fou d’images

OUVERT 7/7 MIDI ET SOIR

RESTAURANT • BAR • DJ EN APRES SKI Actives001-084.indd 83

29/11/13 10:25


la clusaz

2030 Nous sommes en 2030. J’ai laissé Marty avec Edgar, son nouveau « pote ». Tant pis pour lui, il n’essaiera pas les dernières nouveautés du domaine skiable. Certaines remontées mécaniques étaient presque d’origine donc « complètement dépassées » selon le maire, retraité en 2030, André Vittoz. De bonnes saisons hivernales ont permis de remplir l’enveloppe exceptionnelle de 30 millions d’euros nécessaire pour doter la station d’un parc neuf. Dans le journal, j’ai lu que l’opération avait représenté le plus important investissement de l’histoire des remontées mécaniques de La Clusaz. Ultime innovation en date : le remplacement du télésiège de la Combe des Juments, le seul télésiège débrayable deux places encore en service en France ! Si Edgar était là, il dirait que « la station en envoie du gros ! ». Dit par l’ancien maire, ce serait : “Le cœur du village est désormais desservi par un débit très performant”.

A première vue, le déficit en lits marchands dont souffrait la commune est en passe d’être résolu. Un hôtel 4* de 46 chambres se dresse désormais au lieu-dit les Domaines, à proximité de la piscine. Quand je pense qu’une immense ferme communale se trouvait autrefois à cet endroit… Et que le bâtiment a été démonté pièce par pièce, puis remonté à l’identique à la Piclière pour devenir un « pôle patrimoine » avec four banal, scierie « d’époque », musée du reblochon, musée du ski… Quel travail ! Mais le changement le plus notable est intervenu face au site des Bossonnets. J’ai fait un tour sur ce nouveau pôle d’équipement touristique dont l’architecture « type chalet » se fond joliment dans le paysage. On y trouve une résidence de tourisme et un hôtel 4* proposant 670 lits, mais aussi une balnéothérapie, une salle de fitness, une garderie… Bref, le grand luxe !

I HAVE A GREEN Je me souviens de l’objectif fixé par l’office de tourisme en 2013 : accroitre la notoriété de la station tout en raccourcissant

84 actives Actives001-084.indd 84

© Aravis - Laurent Ferrand - Rakoons

LES LITS LIVRÉS

l’intersaison grâce à l’organisation de manifestations d’ampleur. Son premier tour de force a été d’avoir convaincu ASO - l’organisateur du Tour de France - de lui confier le Roc des Alpes. L’événement qui se tient chaque année en juin est devenu le rendez-vous incontournable des vététistes de l’Hexagone et jouit d’un succès populaire grandiose. Et maintenant qu’il est possible de rallier les Aravis au lac d’Annecy, des wagons de vététistes affluent pour goûter aux sentiers nouvellement balisés. J’ai vu un reportage à la télé (qui existe toujours en 2030 !) qui parlait de la Clusaz comme de la Mecque du VTT !

En revanche, il paraît que l’idée d’implanter un terrain de golf heurterait certaines sensibilités. Du coup, on parle dorénavant d’un… écolo-golf qui se plierait à des critères stricts en matière de consommation d’eau, d’utilisation de produits phytosanitaires, de protection de la faune et de la flore, etc… Le projet représenterait une première en France dans une station de sports d’hiver ! Mais comme on dit, il y a loin de la coupe aux lèvres. C’est pas tout ça mais… je dois récupérer Marty. Son épouse l’attend à la maison, je crois qu’elle est fatiguée de ses infidélités spatio-temporelles.

decembre 13

28/11/13 19:14


2013/14

Crédit Photo : Greg Dieu

[Winter Experience]

Option

2

Devenez fan sur La Clusaz Site Officiel APPLICATION La Clusaz Achat de forfait, calcul de vitesse, géolocalisation, agenda...

ACHETEZ VOTRE FORFAIT EN LIGNE SUR

WWW.SKIPASSLACLUSAZ.COM Actives085-154.indd 85

29/11/13 10:27


dresscode

ATTITUDE 2030

LES SOMMETS DU FREESTYLE ! ÊTRE À FOND GLISSE SANS DÉRAPER DANS L’OVERDRESS SPORTIF. RESTER LIBRE D’ALLURE, SANS SOUCI DE LA TEMPÉRATURE ? ON EN RÊVE ? 2030 NOUS LE FERA !

© T. Tulik - Fotolia

Par Pascale Chatillon

© T.

Tulik - Fot olia

du corps. Ces « texti-traitements » existent déjà : lingerie amincissante, hydratante, bronzante, tee-shirts anti-UV… Et bien, poussons la capsule plus loin. En 2030, nous serons en « haute couture de bienfaits ». Une seule épaisseur de tissu suffira à nous protéger, vitaminer, chouchouter… En toute liberté. On s’y voit déjà : en haut, petite robe (et oui !) aux pouvoirs chauffants. Sur les jambes, merveille de leggings, gainant les fesses et massant les muscles. Aux pieds, chaussettes-chaussures imprégnées d’isolant hydro-thermique (évidemment, plus question de lourds brodequins crochetés !). Aux mains, 3 fois rien, juste une petite soie enrichie d’un triple actif « calore-imper-nutritif ». En couvrechef, casque-étole poids plume, mais blindé d’agents isolateurs de chocs et d’intempéries. Ne reste plus qu’à enfiler, quasi pour le plaisir et pour le chic, notre revêtement de sortie.

ON SE COUVRE D’INFORMATIQUE ET ON SE DÉCONNECTE DES CONTRAINTES

ertes, aujourd’hui, on a des vêtements dits « techniques ». Anti-transpirants, respirants, thermo-régulants… Et les nouvelles microfibres nous allègent et affinent de plus en plus. Oui mais, vous avez remarqué ? Il faut superposer. Dessous + dessus + pardessus + un « au cas où » = syndrome pelure d’oignon. Performant et confortable, mais exigeant la discipline du soldat s’habillant pour partir au combat. D’ailleurs, on finit en uniforme ! Alors, imaginons l’avènement d’une nouvelle ère technologique et stylistique : celle de la tenue « intelligente ». Celle qui « comprend » au fond de ses fibres que, pour nous, être à l’aise, c’est aussi se sentir au top dans ses fringues. Il suffit de rêver à partir d’innovations d’ores et déjà prometteuses.

ON MICRO-ENCAPSULE SON CONFORT ET ON LIBÈRE SON CORPS A même la peau, parions sur les textiles micro-encapsulés ! Késakô ? Des matières intégrant dans leurs fibres des microcapsules bourrées de principes actifs qui se libèrent au contact

86 actives Actives085-154.indd 86

Misons sur le port d’un enrobage « interactif ». Avec composantes électroniques intégré dans les fibres. On en a déjà les prémisses : les « Google-glass », les équipements émetteurs de coordonnées GPS, les bracelets biométriques… Et bien, en 2030, sur les pistes, nous serons en « smart fringues ». Connectées donc informées sur : la pente la plus ensoleillée et la traîtresse glacée, la localisation de nos chers et tendres, notre besoin (ou pas) de se recharger à la barre chocolatée… Résultat : aucun tracas exogène et toute possibilité d’extérioriser son « soi profond ». En clair : on enfile ce que l’on veut ! Et, pas forcément matelassé, doudouné, fourré (rappelons-nous de la micro-encapsulation qui permet toutes les macro-personnalisations).

ET, APRÈS LA GLISSE AU TOP DU HIGH-TECH, VIVE LES AUTHENTIQUES BASIQUES ! Le look science-fictif de nos après-skis ? Comme on le sait déjà du haut de notre expérience mode, l’avant-garde s’accompagne souvent d’un retour aux bons vieux classiques. Alors, après nos conquêtes futuro-stylistiques des cimes, il se peut fortement que nous succombions à un appel irrésistible de valeurs « sûres ». Le vrai fuseau, le vrai pull jacquard, la vraie botte de neige, le vrai bonnet… Pas « techno-innovants » ? Ben quoi ? On espère bien aussi que la mode continuera à habiller nos fashion contradictions !

decembre 13

28/11/13 21:24


Actives085-154.indd 87

29/11/13 10:27


val thorens

VAL 1 975

UNE STATION SURGIE DE QUELQUES BLOCS DE CAILLOUX... Emmitouflez-vous bien et respirez l’air frais des cimes… Nous sommes à 2 300 mètres d’altitude, dans un superbe vallon environné de sommets enneigés. Quelques rochers affleurent ça et là

88 actives Actives085-154.indd 88

© OT Val Thorens

s Les débuts de Val Thoren

THORENS LE MÉTIER DE JOURNALISTE PERMET DE PARTAGER DE FANTASTIQUES EXPÉRIENCES ! COMME UN VOYAGE DANS LE TEMPS… 1975, 2013, 2028. LE COMPTEUR TOURNE TANDIS QUE S’ÉCRIT LA PASSIONNANTE HISTOIRE DE LA PLUS HAUTE STATION D’EUROPE… Par Béatrice Meynier

sous le manteau blanc. On n’aperçoit aucun arbre ni autre végétation. A proximité de la grenouillère, ce point de convergence des pistes de ski, des bâtiments « modernes » sont déjà implantés. Quoiqu’élevés, ils ne ressemblent ni à des tours, ni à des barres et disposent de toitures terrasses. Il y a peu de véhicules et on cherche apparemment à en limiter l’usage dans le centre. Quelques remontées s’élancent à l’assaut des pentes, certaines jusqu’à près de 3 000 mètres d’altitude. La société d’exploitation du domaine

skiable (SETAM) a d’ailleurs ses bureaux tout près. Poussons la porte… Nos yeux se portent sur une brochure pour le moins accrocheuse. Datée de 1969, elle promet « du ski 365 jours par an sur un domaine comptant 150 remontées » ! Quoique vraisemblablement enjolivé, ce document dévoile les projets initiaux de développement de Val Thorens. Quels sont-ils ? Et par quels hommes et femmes, manifestement hors du commun, ont-ils été portés ? Avec les explications du directeur de la SETAM,

decembre 13

28/11/13 20:23


© B.Longo - OT Val Thorens

Val Thorens aujourd’hui

UNE STATION DE PIONNIERS Pierre Josserand, s’ébauche la genèse de cette étonnante station « du bout du monde »…

LA CONQUÊTE D’UN NOUVEAU “FAR WEST’’ ! Voilà quelques années, en 1969, Joseph Fontanet, président du Conseil Général et Maire de Saint-Martin-de-Belleville (commune support de Val Thorens), sollicite Pierre Schnebelen pour poursuivre la construction des Menuires. Ce promoteur, aménageur de Tignes, donne son accord à la condition expresse d’obtenir la concession du fond de vallée pour y créer une station. Son objectif est de faire édifier et commercialiser un grand nombre de logements. Il faut toute sa ténacité, son grain de folie (des grandeurs diront certains…) pour

VAL THORENS, UN RÊVE SUR PAPIER GLACÉ (extraits de la brochure de lancement de la station publiée en 1969) • A 70 minutes de Paris, grâce à des vols directs biquotidiens par avion moyen porteur, vous atterrissez sur la piste de l’aéroport de Val Thorens en permanence déneigée et chauffée. Dès décembre 1970, deux liaisons directes aller et retour avec Paris et six avec Genève, Chambéry et Lyon ! • Le skirail d’un débit de 7 200 pers/h desservant le glacier de Chavière et 150 remontées permettant de skier sans contrainte ! (NDLR : Le projet de skirail a été abandonné et les principaux composants déjà

fabriqués utilisés pour équiper le treuil du téléphérique de Manhattan à New York !) • Le site de Val Thorens est le plus vaste des sites skiables connus dans le monde. Il possède six glaciers et proposera au mois d’août un domaine skiable que lui envieraient la plupart des stations. 10 piscines, 2 patinoires, curling, 1 golf de 18 trous, centre équestre, tennis. • Sur les 150 remontées, 35 fonctionnent 365 jours par an.

actives decembre 13

Actives085-154.indd 89

89

28/11/13 20:59


© OT Val Thorens

Téléphérique Caron

© C. Cattin - OT Val Thorens officiel

val thorens

© OT Val Thorens

convaincre de la faisabilité de son projet. André Plaisance (maire actuel de SaintMartin) se souvient “Des gens ricanaient sur la difficulté de mener à bien une telle aventure. A l’époque, il n’y a avait même pas de route pour aller jusqu’à Val Thorens !” (NDLR : terminée en 1971, elle a été financée par le département… avec une participation du promoteur !). “Certains médecins prédisaient même le pire quant à la possibilité de supporter de vivre à une telle altitude ! Heureusement, des pionniers, parmi lesquels Jean Béranger (créateur du club des sports et de l’école de ski avec Camille Rey), GuyLouis Hudry (centre sportif) et des figures comme les sœurs Goitschel, y ont cru. Cette station extra résulte d’un pari fou…”.

FEUX D’ARTIFICE POUR LES MARMOTTES ! Ce d’autant plus que, dès 1970, Pierre Schebelen rencontre des difficultés financières et se heurte à une opposition écologiste. Le projet paraît près de capoter, mais les banquiers espèrent un retour sur investissement des 25 millions de francs déjà dépensés ! Sous l’égide de Pierre le Blanc, de Cernex, la banque La Hénin décide de poursuivre. Le schéma initial prévoit 700 000 m2 de constructions (planchers) pour 60 000 lits. Il sera au final diminué de moitié sur les directives de Georges Cumin (maire de 1977 à 2001). Les travaux démarrent durant l’été 1971 avec des groupes électrogènes ! Le premier restaurant

90 actives Actives085-154.indd 90

se crée à cette époque. Le bureau des remontées mécaniques, l’office de tourisme et les agences de vente des futures résidences sont hébergés dans des préfabriqués fréquentés parfois par des marmottes ! Pierre Josserand raconte : “on montait la nuit au sommet et on tirait des fusées d’artifice dans l’axe de la vallée pour que les gens voient que nous étions bien là !”. Les illuminations nocturnes devaient être fort visibles puisque la clientèle que nous pouvons apercevoir ici se constitue à 70 % d’Allemands, d’Anglais, de Scandinaves et

à 30 % seulement de Français ! Comme un écho aux prévisions de Pierre Schnebelen rapportées par Pierre Josserand : “A Val Thorens, on s’engage dans le combat économique de « la bataille du ski européen ». L’avance de nos voisins dans ce domaine est considérable et il faut aménager les stations françaises pour ce marché futur”. Parmi les premiers clients, figurent également les Comités d’Entreprise de grandes sociétés françaises. Nous sommes en 1975, Val Thorens a une image « sportive » et propose même du ski d’été…

decembre 13

28/11/13 19:17


Hotel

Hôtel en Cours ours de Classement

Val Thorens

Chef Yoann Conte

SPA Valmont

2 ★ Guide Michelin - Annecy

73440 Val Thorens ★ Tél +33(0)4 79 31 00 00 ★ info@hotel-kohinor.com

www.hotel-kohinor.com

Actives085-154.indd 91

29/11/13 10:28


carréblanc

Linge de maison, mode d’expression.

AIX-LES-BAINS 25, rue de Genève - rue piétonne - 04 79 35 42 69 / ANNECY 8, rue de la Poste - 04 50 51 01 01 ANNEMASSE 6, rue des Voirons - 04 50 37 26 62 / CHAMBÉRY 1, rue St Antoine - 04 79 70 44 32 / THONON 46, Gde Rue - 04 50 17 40 32

Actives085-154.indd Carré Blanc 2ok.indd 93 1

29/11/13 29/11/13 19:30 18:43


val thorens

© C. Cattin - Val Thorens

proposées à Val Thorens. Notamment depuis les années 80 (tiens, tiens…) qui ont vu la création de lieux devenus mythiques tels que le restaurant d’altitude le Chalet de la Marine, le nightclub le Malaysia (l’un des plus grands de Savoie) et l’organisation de grandes manifestations, type Trophée Andros. Au fait, ça vous dit d’aller faire un tour en luge ? Accrochez-vous pour dévaler la piste qui se déroule sur 7 kilomètres ! A moins que vous ne préfériez essayer la toute nouvelle tyrolienne géante, installée à plus de 3 000 mètres d’altitude ! Côté ski (au passage, même s’il n’est plus possible d’en faire en période estivale, la saison dure ici en moyenne un mois de plus qu’ailleurs !), des figures de la station comme Camille Rey et Giacomo Para vous initient en nocturne au ski de randonnée. Ambiance garantie ! Tout comme dans un tout autre registre, lors des spectacles classiques proposés dans l’église.

UNE MONTÉE EN GAMME SANS PERDRE SON ÂME… En terme de grandes orientations, Val Thorens projette et poursuit sa montée en gamme avec l’implantation et l’amélioration constante d’établissements réputés : le restaurant de Jean Sulpice, la Folie Douce, les hôtels 5* le Fitz Roy, l’Altapura, le Koh-I-Nor, le village 4 tridents du Club Méditerranée… Grégory Guzzo, directeur de l’office de tourisme, explique : “La station monte en gamme, mais nous n’oublions pas nos valeurs axées sur le cosmopolitisme, l’innovation et la convivialité. (…) Après étude, nous avons défini notre positionnement pour les années à venir : « Le meilleur du ski dans la meilleure des ambiances ». La marque VAL THORENS UNITED® que nous utilisons reflète la stratégie commune dans ce sens de l’ensemble des acteurs de la station. Et notre ambition est véritablement de réinventer les plaisirs de la montagne du XXIème siècle et de cultiver l’étonnement de nos clients.”

Vous aussi vous êtes visionnaires ? Terminons par une petite balade à Val Thorens en 2028… Ah, voici du nouveau… Ces boutiques haut de gamme qui proposent les produits chics et tendance du moment n’étaient pas implantées en 2013. Et le centre sportif a été agrandi et entièrement rénové avec des matériaux naturels et selon les dernières normes environnementales et d’accessibilité. On y propose des nouveaux soins de toutes sortes, notamment une gamme spécifique pour les enfants… et les animaux ! Devant l’office de tourisme où officient des hôtesses et un robot à la voix parfois un peu éraillée (refroidissement des circuits peut-être !), nous dialoguons avec Paco : “Je suis brésilien. Avec ma compagne chinoise nous venons à Val Thorens depuis 10 ans où nous retrouvons beaucoup de nos compatriotes. Au moins, à cette altitude, on trouve plus de neige qu’ailleurs, même si, ici aussi parfois, ils sont obligés d’en fabriquer ! Bizarrement, j’ai l’impression qu’il y a moins de remontées, mais plus de débit. Et elles sont beaucoup plus confortables. C’est sûr que la station a évolué. Ils ont fait beaucoup d’efforts sur la rénovation des bâtiments. Maintenant, on dirait des chalets version classe ! Ils ont même rajouté plein d’arbres et de plantes. Et vous savez qu’ils inventent toujours de nouvelles activités ? D’ailleurs, il paraît que…”. Désolés Paco, on doit terminer. Mais on peut peut-être se donner rendez-vous à Val Thorens dans 30 ans… ?!

© C. Cattin - Val Thorens

+ d’infos : www.valthorens.com Bibliographie : Mémoires des Belleville par Georges Cumin. Val Thorens 1969 - 2009, 60 remontées mécaniques en 40 ans par la SETAM

2028

94 actives Actives085-154.indd 94

decembre 13

28/11/13 19:18


Depuis 1968

DESIGN GLOBAL

D’INTÉRIEUR

TOUZEAU Genève Rue du Rhône 65 +41 22 312 36 66 contact@touzeau.com TOUZEAU Montreux Avenue du Casino 28 +41 21 966 30 10 TOUZEAU Annemasse Place de l’Hôtel-de-ville +33 4 50 38 13 89 contactfrance@touzeau.com

Actives085-154.indd 95

contactmontreux@touzeau.com

29/11/13 18:55


appli-gliss

Z E I SK ECTÉ !

N N O C

maginez. Perchés sur les sommets, vous vous préparez à dévaler les superbes champs de neige qui s’étendent à vos pieds… Vous actionnez le petit bracelet que vous portez au poignet et jetez un coup d’œil à l’intérieur de votre (très joli !) masque de ski. Sur le petit écran qui apparaît en bas à droite, vous avez accès en temps réel à toutes les informations sur l’ouverture et la fermeture des pistes et des remontées, les conditions météorologiques et la hauteur de neige ! Ce n’est pas de la fiction.

DANS UN MARCHÉ DU SKI

UNE VISION DU FUTUR

MATURE ET CONCURRENTIEL,

L’application contient également un plan des pistes avec localisation en temps réel grâce PROPOSER À LEURS VISITEURS au système GPS. Il est ainsi possible de se faire conseiller un parcours sur mesure en DES SERVICES PRATIQUES fonction de son niveau et de la durée de ski ET HIGH-TECH. QUAND LA souhaitée. Des informations commerciales, TECHNOLOGIE SURFE SUR LES sur les restaurants de piste par exemple, sont PISTES… également accessibles par ce moyen. Mais l’outil est aussi axé sur la sécurité, Par Béatrice Meynier puisqu’il transmet des alertes en cas de dégradation des conditions météorologiques ou de survenue d’un quelconque danger. D’autres déclinaisons LA STATION EN POCHE sont également intégrables : le recueil de données sur la vitesse Ce petit bijou technologique (d’un coût de 500 euros environ) du skieur, une boussole, l’accès aux SMS, aux mails et aux réseaux existe bel et bien. La société Lumiplan, créée il y a 40 ans à Nantes sociaux. et leader mondial en solutions de communication, en a développé Dans ce registre, une autre application a été lancée l’an dernier : le contenu avec Les Trois Vallées. “Notre structure implantée Ski+. Destinée au grand public et gratuite, elle permet d’obtenir en Savoie développe les applications dédiées aux stations, en sur son smartphone un enregistrement de sa vitesse, du cumul étroite collaboration avec les acteurs majeurs du secteur comme des distances parcourues et des dénivelés, des historiques, des l’association des Trois vallées. Avec l’idée d’avoir la station en poche statistiques et de se classer par rapport à ses amis Facebook hiver comme été, nous avons créé un système reposant sur le logiciel ou à d’autres skieurs de la station, et ce dans le monde entier ! Infoneige®. Celui-ci centralise les données saisies par les offices de Le champ des possibles paraît infini ou presque… Et même tourisme, les sociétés de remontées mécaniques, les serveurs météo s’il entend conserver une certaine confidentialité, Patrick et routiers. Ces informations sont ensuite distribuées en direct vers Grand’Eury conclut : “Nous allons vers des outils offrant toujours les applications installées sur les supports, qu’ils soient mobiles ou plus de sécurité. On peut par exemple imaginer une application implantés en station (portiques, écrans…). Nous avons créé, il y a permettant de guider les gens en cas d’intempéries. D’autres quatre ans, les premières applications pour les smartphones prises usages sont envisageables comme de faire découvrir une station en charge par les stations et gratuites pour les usagers. Quant au à des enfants et scénariser le domaine skiable. Il faut coller aux masque, il fonctionne en relation avec le téléphone que le skieur tendances. A nous d’imaginer le futur…” porte sur lui”, explique Patrick Grand’Eury, Directeur Général de + d’infos : www.lumiplan.com Lumiplan Montagne.

96 actives Actives085-154.indd 96

LES STATIONS SE DOIVENT DE

decembre 13

28/11/13 21:26


CUTLER AND GROSS. TOM FORD. CHANEL*. DIOR*. GUCCI. RAY BAN. PERSOL. PRADA*. FENDI. MARC JACOBS.

D&G. PAUL SMITH. ALAIN MIKLI. TAG HEUER. FRED. OLIVER PEOPLE. G. ARMANI. L.A. EYEWORKS.

2 ADRESSES : 4, rue de la Poste - ANNECY 18, square A. Boucher - AIX-LES-BAINS

Actives085-154.indd 97

* Collection disponible uniquement à Annecy

Pour le plaisir des yeux

02/12/13 14:59


les contamines

LES CONTA’ L’ÂGE DE RAISON ? ALTITUDE MOYENNE , VILLAGE TRADITIONNEL ET FAMILIAL , AUTHENTIQUE, PARMI TOUTES LES CONCURRENTES AU CV SIMILAIRES, LES CONTAMINES -MONTJOIE , STATION PHARE DES ANNÉES D’APRÈS-GUERRE, CHERCHE À SE FAIRE UNE PLACE. ET C’EST PEUTÊTRE EN REGARDANT EN ARRIÈRE QU’ELLE RÉUSSIRA À LA TROUVER. Par Mélanie Marullaz

1 967 A la fin des années soixante, le village des Contamines-Montjoie a fait sa révolution touristique. Les Contaminards ont progressivement délaissé leurs activités traditionnelles, et depuis 1962, le nombre de personnes employées dans les services et les commerces a dépassé la population agricole. La station est une référence en matière d’enneigement, quasiment garanti grâce à une sorte de microclimat dû à la proximité du mont Blanc ; la clientèle est aisée ; l’animation dans la station et sur les pistes est assurée par les hôteliers et les moniteurs ; l’avenir est prometteur, on fait beaucoup la fête. Gérard Barbier a une vingtaine d’années. Pendant les vacances, il donne un coup de main à ses parents, à l’Hôtel de l’Union. Plus jeune « bachelier de France, option eau chaude-eau froide », il y fait la plonge depuis qu’il est minot. Comme dans la trentaine d’hôtels du village, le confort à l’Union est rudimentaire, mais l’ambiance conviviale et la nourriture excellente. Ce soir, c’est samedi, son père, en cuisine, prépare son fameux lapin à la polenta, mais Gérard, lui, a match. L’équipe de hockey des Contamines reçoit celle des Gets, pour une rencontre amicale qui promet de l’animation et comme à chaque fois, un peu de castagne, pour le spectacle. Autour de la patinoire, en cette fin de journée de février, se mélangent jeunes du village ou

98 actives Actives085-154.indd 98

© Association Histoire Mémoire et Patrimoine des Contamines Montjoie

APRÈS-SKI À LA CRESSOUA

des maisons d’enfants, et vacanciers de tous âges. Il y a aussi quelques moniteurs venus encourager les copains. Populaires et bons vivants, ils sont le fil rouge de ces journées de vacances : on les croise à la boulangerie le matin, toute la journée sur les pistes, à l’après-ski ou au dîner avec des clients, plus animés par l’envie de s’amuser que par celle de maîtriser la godille. Mais ce soir, sur la glace, l’espace de trois tiers-temps, les hockeyeurs volent la vedette aux skieurs, et battent l’équipe chablaisienne dans les dernières minutes de jeu. Tous se retrouveront inévitablement pour fêter la victoire à la Cressoua, le quartier général des bringueurs de la station. Ancien garage de l’hôtel la Bérangère, cette grosse maison aux allures familiales fait office de restaurant à midi et de salon de thé en fin

de journée, mais elle s’encanaille une fois la nuit tombée, pour devenir LE nightclub incontournable du village. Gérard et ses comparses y croiseront d’autres célébrités locales, comme les frères Rey, Simond ou Mollard, fratries médaillées en ski ou en saut, en rouge autour du bar ; ils se cacheront sous une peau d’ours blanc, mascotte non-officielle des nuits de la station ; et profiteront de la vie jusqu’au chant du percolateur et ses effluves de café. Car demain, c’est la fin des vacances. La plupart des hôtes et amis repartiront vers Lyon ou Paris, mais ils reviendront tous à Pâques, cet été, ou même à l’automne. La station vit encore à l’année, elle est en plein essor : d’ici à 5 ans, elle doublera l’étendue de son domaine skiable en s’ouvrant sur la Savoie.

decembre 13

28/11/13 19:18


ÉLEVEZ-VOUS EN PREMIÈRE CLASSE

MONT-JOLY

2525 m

SAINT-GERVAIS

MONT-BLANC

DOMAINE ÉVASION

PANORAMA 360° NO

mont-blanc

ART VILLA ÉP

GE

D

DOMAINE ÉVASION

ELLES CA UV

S NE BI

220 PISTES

1

RE E U E UR ! H 1 HE CT UTE E ÈVCY 1 IREUTORO N GE NNE ÈS PDUIS L’A A CC DE

PIE0 M D D INU ES TE PIS S TES

A10M

IN

SKIPASS EXPRESS

700 PLACES

GR

AT

UIT

www.ski-saintgervais.com

Domaine évasion 600 employés à votre service MEGÈVE - SAINT GERVAIS - SAINT NICOLAS DE VÉROCE LES CONTAMINES HAUTELUCE - COMBLOUX - LA GIETTAZ

Actives085-154.indd 99

www.ski-saintgervais.com

environnement

29/11/13 10:29


© Gilles Lansard

les contamines

Le village des Contamines

A LA RECHERCHE D’UN NOUVEAU SOUFFLE Le centre du village a très peu bougé en changeant de siècle ; les Contamines sont toujours un charmant petit village de montagne au pied de sommets majestueux. Mais l’enneigement garanti

Eglise baroque

100 actives Actives085-154.indd 100

CHACUN CHEZ SOI “Avant, les clients des hôtels sortaient, il se passait quelque chose tous les soirs”,

© OT Contamines - Gilles Lansard

20 1 3

ne suffit plus à faire la différence face aux stations qui ont investi dans l’enneigement artificiel et les grands opérateurs ne se sont pas installés, préférant des stations de plus haute altitude. Un peu comme partout, l’euphorie festive des années soixante-dix a fait place à une atmosphère plus calme, plus casanière.

se rappelle Gérard Barbier, aujourd’hui retraité de l’ONF. “Maintenant, la clientèle a changé dans ses exigences et dans ses loisirs.” Cause ou conséquence, le village s’éteint après 20 heures, et il n’y a plus de boîte de nuit. Symbole de ce retour au calme, la destruction de la Cressoua dans les années 2000 a définitivement marqué la fin d’une époque. “C’est un peu comme si on avait démoli l’église”, regrette Gérard Barbier. Dans les bureaux de l’ESF, où les effectifs n’ont pas changé, les moniteurs assument aussi leur part de responsabilité dans l’évolution des rapports avec les vacanciers. “Les Anciens invitaient les clients chez eux, les connaissaient par leur prénom”, explique Olivier Bégain, directeur de l’Ecole depuis 30 ans. “Aujourd’hui, nous sommes prestataires d’une heure de cours, les relations sont plus commerciales qu’autre chose. A l’époque, il y avait aussi plus de convivialité entre les moniteurs eux-mêmes, qui se retrouvaient tous les jours au bureau pour leur planning, alors qu’aujourd’hui ils peuvent le consulter en ligne !” Mais c’est la fermeture progressive des hôtels, qui rythmaient les saisons de leurs animations, avec notamment la très attendue « Course des hôteliers », qui a profondément modifié l’ambiance de la station.

decembre 13

28/11/13 19:18


04 50 58 58 48

agencediablo.com 11/13

742 Avenue de Genève 74700 Sallanches

www.lespritdemeure.com Actives085-154.indd 101

29/11/13 10:30


© OT Contamines - Gilles Lansard

les contamines

Il ne reste actuellement que six hôtels aux Contamines, dont un seul « rescapé » de l’hôtellerie traditionnelle d’aprèsguerre : le Gai Soleil. Un à un, l’Union, le Montjoie, le Chamois, l’Hôtel des Dômes et les autres ont été transformés en résidences, en partie parce que les nouvelles générations n’avaient ni la vocation ni les moyens de mettre aux normes des établissements vieillissants, mais aussi parce que leurs parents avaient tellement bien vendu la station, que leurs clients, tombés amoureux de la vallée, ont fini par y acheter maisons et appartements. Occupés moins de quatre semaines par an, la surreprésentation de ces « lits froids » ne favorise pas la vie de village, même si ce socle de clientèle reste précieux. “Cette clientèle nous est toujours extrêmement fidèle et très attachée à la station”, explique Michel Buisson, directeur de l’office de tourisme, “à tel point qu’elle trouve des parades à ce que nous aurions pu identifier comme des problèmes. Par exemple, nous ne sommes pas une station « ski aux pieds », ce qui peut s’avérer contraignant avec des enfants qu’il faut déposer aux cours de ski, aller rechercher, etc. Et bien ils s’organisent et ne se plaignent pas.” Ne poussant ainsi jamais la station à se remettre en question… Jusqu’à aujourd’hui. “Nous sommes une petite unité qui fonctionne bien”, résume Michel Buisson, “mais il faut que nous arrivions à nous maintenir ; pour ce faire, nous devons initier de nouvelles démarches commerciales et aller chercher de nouveaux clients, sans pour autant effrayer les anciens.”

102 actives Actives085-154.indd 102

Telemark

PLUS « AMATEURS », MAIS PLUS PROFESSIONNELS AUSSI “Pendant 20 ans, nous, les stations villages, avons tous dit que nous étions les plus beaux, que nous étions des stations familiales, avec de grands domaines et nous avons tous acheté les mêmes motsclés sur Google”, analyse Michel Buisson, “mais les gens ne nous croient plus, il faut agir différemment…” En donnant par exemple la parole à d’autres qu’aux institutionnels, en laissant parler les champions, les personnalités locales, les résidents secondaires, pour qu’ils mettent en avant leur propre perception du village. Un webzine, positionné en home page du site internet de la station, fait d’ailleurs la part belle à ces ambassadeurs. On y rencontre John, passionné de photo, Claire, jeune

© NUTS

UNE CLIENTÈLE TROP FIDÈLE ?

maman de trois enfants ou encore François, Pascal, Max, Sylviane… ; en tout, une dizaine de journalistes amateurs ou amoureux de la station vont faire partager leurs expériences au cours de la saison et alimenter les réseaux sociaux et montrer qu’il y a de quoi s’amuser aux Contamines. Car si les beaux événements de l’hiver comme la Coupe du Monde de Telemark, et les champions (Marie MarchandArvier en ski alpin, Jason Duperthuy en biathlon, Coline Mattel en saut à ski) vont véhiculer l’image de la station, rien de tel qu’un bon bouche à oreille pour convaincre. Lequel ne peut être alimenté que par un retour positif des clients existants. “Leur satisfaction est primordiale, conclut Michel Buisson, il faut donc remettre la qualité de la prestation au centre du discours.”

decembre 13

28/11/13 19:19


La raquette à neige du futur est née

Raquettes à neige

fabriquées en France TECNICA FRANCE 04 50 64 10 00

tsloutdoor.com

info@tecnica.fr

Actives085-154.indd 103

29/11/13 20:13


© OT Contamines

les contamines

2028 RETOUR AUX SOURCES Le visage des Contamines n’a pas radicalement changé depuis 15 ans, la réserve naturelle, qui représente les 2/3 de la commune, en contient toujours l’urbanisation, mais le centre du village s’est densifié. Du côté du domaine skiable, on peut maintenant relier StGervais et Megève sans déchausser. Il est 17 heures, la fin d’une belle journée de février. Didier Mollard s’apprête à quitter son bureau des remontées mécaniques. Cet après-midi, il avait une réunion à St-Gervais pour évoquer la création d’un événement qui donnerait de la visibilité au domaine Evasion Mont Blanc. Il y est allé à ski, par la liaison sur le Mont Joly, le télésiège qui a fini par voir le jour malgré l’opposition des écologistes ; et il se dit que, même s’il y avait du monde,

104 actives Actives085-154.indd 104

il n’échangerait pas ces embouteillageslà, spatule contre spatule, en plein air au milieu des montagnes, contre ceux d’un périphérique urbain. A la fin de la saison, la Délégation de Service Public (DSP) qui lie la commune à la SECMH, l’entreprise familiale fondée dans les années cinquante par son grand-père Placide Mollard, fera l’objet d’un appel d’offres. Une page de la station pourrait se tourner… Ou pas. Au même moment, à quelques encablures de là, Niels Mattel a préparé sa vingtaine de vaches pour la traite. Aujourd’hui, comme deux fois par semaine, il attend les vacanciers à qui il va raconter son métier avec passion. Il leur expliquera le rôle que jouent encore les agriculteurs dans l’entretien du paysage qui les entoure, leur fera goûter le lait tiède fraîchement tiré et déguster la tomme ou la raclette qu’il affine dans sa ferme. Par la porte de l’étable, il distingue la façade blanche de l’église, toute illuminée, et la Route de St-Gervais fourmillant de monde à cette heure de retour du ski. Certains vont à la patinoire, d’autres

rejoignent à pied les « nouvelles » résidences ou l’hôtel du Plane ; ils ont été bâtis il y a au moins 10 ans maintenant, mais de nombreux Contaminards parlent encore du « nouveau » quartier, celui qui a redynamisé le centre du village, avec ses commerces, son restaurant et surtout son bar. Tenu par un ancien champion de saut à ski des Contamines, c’est là que se retrouvent jeunes du coin ou vacanciers, dès l’après-ski et jusque tard dans la nuit. Il n’est pas rare d’ailleurs que, quand il se lève pour la première traite, Niels entende les chamailleries des derniers noctambules ; avec l’écho, dans le silence du petit matin, il peut même deviner à l’oreille dans quel coin du village ils sont rentrés. Gérard Barbier aussi les entend passer dans sa rue, en chantant. Cette nuit, il s’est même précipité pour ouvrir sa fenêtre, non pas pour réprimander les braillards, mais pour sentir cet air de fin de fête qui le ramènerait à sa jeunesse… et, il n’était qu’à moitié réveillé, mais il l’aurait juré, l’un deux portait, sur les épaules, une peau d’ours blanc…

decembre 13

28/11/13 19:19


WWW.LESCONTAMINES.COM

DESIGN D’INTÉRIEUR

06 71 75 80 10

Boutique en ligne : contact@dominiquemoine.com www.dominiquemoine.com

Actives085-154.indd 105

29/11/13 20:14


courchevel

COURCHEVEL,

© Patrick Pachod

L’EXCEPTIONNELLE DEMOISELLE...

Altiport - Courchevel

RELIÉE AU DOMAINE DES 3 VALLÉES, COURCHEVEL, ET SES 5 NIVEAUX, ÉTONNE, DÉTONNE, HORRIPILE, ÉMERVEILLE, ÉBLOUIT… BREF, ELLE NE LAISSE JAMAIS INDIFFÉRENT. DE SES PIONNIERS À SES CHAMPIONS, DE SON GRAND SKI À SES ANIMATIONS, DE SES RESTAURANTS ÉTOILÉS À SES PALACES DORÉS… RENCONTRE AVEC COURCH’, EN PERSONNE, À 3 MOMENTS DE SA VIE. Par Céline Leclaire

1 96 1 Je m’appelle Courchevel. J’ai 15 ans, et tout se bouleverse dans ma vie… La crise d’ado, je suis en plein dedans ! A ma naissance, on me promettait un avenir dans le social. J’étais vouée à « favoriser la pratique sportive du plus grand nombre et rendre la montagne accessible à tous ». Aujourd’hui, on me dit qu’il va falloir grandir et changer de standing ! Il y a de quoi y perdre son latin… Du coup, je suis en pleine crise identitaire, et mon corps change à toute vitesse. Je suis la seule à avoir été créée ex-nihilo, c’est-à-dire de

106 actives Actives085-154.indd 106

toutes pièces sur un concept « ski aux pieds », et je suis déjà un modèle de référence pour l’équipement hivernal de la montagne en France, comme dans le monde. Ça fout un peu les jetons toute cette pression !

UN MODÈLE DE RÉFÉRENCE Je sens que mes quelques hôtels (Les Grandes Alpes, Le Lana, Le Rond-point des Pistes, Les 3 Vallées…) vont bientôt se faire d’autres voisins. J’ai déjà reçu le célèbre séducteur Porfirio Rubirosa et, dans son sillage, des fêtards célèbres sont prêts à profiter de mes chalets et hôtels. Je crois que les prémices d’une faste époque sont en place…

Côté équipement, je kiffe trop mon téléphérique tout neuf. Grâce à lui, je peux me la péter grave en embarquant 30 personnes tout en haut de la Saulire. Mais, j’ai aussi 3 télébennes, et six téléskis ! Et j’arrive bientôt à 3 000 lits, à mon âge, c’est plutôt rare. Quand mon père, ce héros (Emile Allais pour les non intimes), m’a offert de jolis rouleaux de bois pour me damer le domaine skiable, j’étais déjà aux anges. Mais là, avec la chenillette Sno-Cat (un lisseur quoi !), c’est génial ! Fini les frisottis… euh, je veux dire les trafollis ! En plus, je suis la première à en avoir un : ça, c’est la classe. Je l’entends encore me dire qu’il fera de moi « la plus grande station mondiale de sports d’hiver ».

decembre 13

28/11/13 19:19


20 1 3 Je suis Mademoiselle Courchevel. Malgré mes 67 ans, je garde une éternelle jeunesse, et mon charisme fait encore le tour du monde. Mes courbes harmonieuses ne laissent personne indifférent. Avec mes 150 km de pistes et mes 58 remontées mécaniques, je suis un joyau posé sur une couronne de sommets enneigés. Le temps de la Sno-Cat est bien fini, mais comme j’aime être à la pointe de la nouveauté en tout, je suis la première au monde à utiliser une dameuse hybride pour ma manucure. Mon téléphérique, qui me rendait si fière dans les années 60, s’est transformé en œuvre d’art : une benne style Orient Express à l’extérieur, boudoir et grotte de glace à l’intérieur… qui mène 160 skieurs au sommet de La Saulire en 4 minutes, pas mal, non ?

UN SOMMET DE LUXE Physiquement, même si j’ai beaucoup changé et que je m’étale sur 5 niveaux, je suis quand même la seule station française à posséder 6 bâtiments classés au titre des Monuments historiques, et 5 d’entre eux font partie de ceux les plus remarquables de l’architecture du XXème siècle en montagne (les petits chalets sur pilotis). Je possède désormais 40 000 lits touristiques ! 47 hôtels dont deux palaces (Les Airelles et Le Cheval Blanc), 16 cinq étoiles, 7 quatre étoiles, 7 chefs étoilés… Parfois cette voie lactée de luxe me donne le tournis… et mes entrailles deviennent un emmental de Savoie ! Pour construire des chalets d’un luxe ahurissant, on creuse jusqu’à vingt mètres sous terre afin d’installer espace spa, garage et salle de cinéma. Etranges, mes nouveaux habitants, ils s’enterrent alors que dehors, tout est tellement beau.

lle Emile Allais & Cami

© Coll. Mairie Saint-Bon-Courchevel - Fonds Baetz

Curtet

©Camille Curtet

Premier altiport Courchevel, 1962

©Patrice Mestari

© Coll. Mairie Saint-Bon-Courchevel - Fonds Goffo

Courchevel 1850, Front de neige, 1963

LE DOMAINE SKIABLE DU DÉBUT DES ANNÉES 60 VU PAR... Camille Curtet, jeune moniteur à l’époque, et un des fondateurs de l’école de ski de Courchevel, se souvient “Emile Allais, c’était un homme de montagne, qui avait toujours des idées pour avancer. Pour le damage, il avait pensé à des rouleaux. C’était un bon début, mais parfois, on passait en-dessous ! Et puis, il a fait venir un ratraque. Il était « l’engin à tout faire » des années 60. On y transportait les gens serrés dans la cabine, il servait au ravitaillement des restaurants d’altitude, pour remonter des pièces détachées pour les téléskis, pour entretenir la piste de l’altiport...” La SnoCat, rénovée et réparée, parade encore aujourd’hui lors de démonstrations et d’animations.

actives decembre 13

Actives085-154.indd 107

107 28/11/13 19:19


© David Andre

courchevel

Mes richissimes clients n’hésitent pas à mettre 35 000 € juste pour le plaisir de passer une nuit dans un de mes palaces (Les Airelles en l’occurrence). Chez moi, les fantaisies hors de prix sont légion. Comme ce milliardaire ukrainien qui, pour fêter ses 50 ans, n’a pas hésité à faire monter le Cirque du Soleil pour émerveiller ses quelque 300 invités… Faisons l’impasse sur ce prince arabe qui a acheté toutes les places d’un TGV pour me rejoindre avec son immense famille et son staff… Familles royales, stars de cinéma (Gérard Depardieu ou Ewan Mc Gregor adorent me faire un coucou pendant les fêtes !), musiciens et grands entrepreneurs fortunés de Russie, sont tous, à un moment ou un autre, passés par chez moi. Parce que oui, je suis LA station du gotha mondial… mais pas seulement !

on peut même s’offrir un menu dans un restaurant étoilé, l’Azimut, pour moins de 30 €. Le prix du forfait n’est pas plus cher que dans le reste des 3 Vallées.” Voilà, c’est dit. J’ai réussi à préserver des petits coins authentiques, loin des strass et des paillettes, pour me ressourcer. Le Praz en fait partie, avec ses petites ruelles

étroites, ses maisons de pierres, le doux clapotis d’un vieux bachal… Léa Lemare, ma jeune championne de saut à ski, aime en parler : “Je suis née ici et j’aime cet endroit. Le domaine skiable est immense, on ne peut jamais s’ennuyer ! J’adore skier dans les couloirs de la Saulire ou la forêt du Praz. Le Praz, c’est aussi là où se trouvent les tremplins…”

Léa Lemare

108 actives Actives085-154.indd 108

© David Andre

Selon la directrice de mon office du tourisme, Adeline Roux, “la station n’est pas excluante, l’offre est très large au contraire. Ici, on peut trouver une nuit d’hôtel à partir de 70 €, jusqu’à 35 000 € ! Il y a des restaurants pas chers comme ce nouvel établissement Le 9.9 qui va faire un plat du jour à 9€99. Et

© Agence Zoom

UN RÊVE ACCESSIBLE

decembre 13

28/11/13 19:20


SINCE 1959

Le Lana et Courchevel ont une histoire commune, ils ont grandi ensemble, évolué ensemble pour devenir l’un, un hôtel de prestige, l’autre une station mondialement connue.

La situation de notre hôtel est magique, vous partez du ski-room skis aux pieds et vous êtes en deux minutes dans le centre shopping des plus belles enseignes.

Notre coup de cœur cet hiver le Saint-Nicolas, notre restaurant Savoyard authentique.

Spa by

CLARINS

Piano Bar Jazzy - Terrasse sur les pistes - Centre de remise en forme - 55 chambres, 28 suites et 2 appartements. Spa By Clarin, un espace novateur dédié au bien-être avec piscine, 2 saunas, 2 hammams aux différentes senteurs et douches hydrojet.

B.P. 95 - 73121 COURCHEVEL Cedex - Tél. +33 (0)4 79 08 01 10 - Fax +33 (0)33 4 79 08 36 70 - info@lelana.com - www.lelana.com

Actives085-154.indd 109

29/11/13 10:31


© David Andre

courchevel

Alexis Pinturault

ÇA VOUS LA COUPE ! Le sport dans toute sa splendeur. C’est dans ma quête de perfection, mais aussi avec cette envie de m’ouvrir au plus grand nombre, que j’ai choisi le domaine sportif et l’événementiel pour briller. J’accueille maintenant la coupe du monde féminine de ski alpin depuis 3 ans, après plus de 30 ans d’absence du cirque blanc. Cet événement contribue à ma renommée sportive internationale, mais se révèle surtout

110 actives Actives085-154.indd 110

©Agence Zoom- Alain Grosclaude

ZOOM SUR… LE SKI ALPINISME EN PLEINE ASCENSION

très fédérateur pour mes habitants, de nouveau fiers de porter mes couleurs. Ce n’est pas Alexis Pinturault, mon champion de ski alpin adoré, qui dira le contraire : “Le cadre, les pistes, l’hôtellerie, la gastronomie : tout ici est au plus haut niveau. C’est vraiment une station haut de gamme unique, avec une vraie dimension sportive. J’essaie d’être le meilleur et ma station me le rend bien. J’aimerais avoir l’occasion d’y skier en coupe du monde…” Je prends bonne note de son souhait…

A Courchevel, les fourrures de vison ont laissé la place aux peaux de phoques… “Beaucoup de personnes cherchent à faire du sport pour le plaisir, explique Hervé Franchino, responsable des sports outdoor à la mairie. Notamment les Russes, qui font beaucoup de ski de fond dans leur pays et certains ne font que de la montée ! Et puis, le ski alpinisme est très accessible.” C’est ainsi que les Dynafit Ski Touring ont vu le jour il y 3 ans : chaque mercredi, le départ est donné au Praz (1 300m) pour une montée sportive et festive jusqu’à 1 850 mètres. “Certains n’ont jamais fait de ski de rando. Une année, on avait même des Brésiliens, qui se sont arrêtés au milieu du parcours pour casser la croûte ! Ce qui plaît, c’est l’ambiance, les plus grands spécialistes du ski alpin côtoient les amateurs, dans un très bon esprit.” Et puis cette année, la station accueille une étape de la Coupe du Monde. “Nous voulons faire de cet évènement un rassemblement populaire et convivial, à l’image de cette discipline. C’est pourquoi, les amateurs pourront s’élancer derrière les pros lors de cette étape”. Quel coup de peau !

decembre 13

28/11/13 19:20


Un Concept au Sommet C O U R C H E V E L

1 8 5 0

Point culminant d’Afrique, géant volcanique aux neiges éternelles, seigneur de tout un continent, Le Kilimandjaro a son homonyme à Courchevel 1850 serti dans un écrin de neige et de forêt. Sur les pistes voisines, point de grand fauve à traquer, mais le plus grand domaine skiable au monde à tracer, “Les 3 Vallées”, accessible comme il se doit depuis l’hôtel, skis aux pieds.

PHOTOS : M. BERENGUER

At the highest point of Africa stands an eternally snow-capped volcanic giant, the Lord of an entire continent. Here at Courchevel 1850, Le Kilimandjaro now has a sister, nestling between snow and forests. On the nearby slopes there are no big cats to track, but there is the largest skiable domain in the world to explore, “Les 3 Vallées”, accessible on skis directly from the hotel door, naturally.

Actives085-154.indd 111

R 7 T F w w

O U T E 3 1 2

0 S A e l 0 0 3 a x 0 0 3 w w . h o t e l c o m e @

D E L ' A C O U R C H E V E V O I E F R A N 3 ( 0 ) 4 7 9 3 ( 0 ) 4 7 9 e l k i l i m a n d h o t e l k i l i m a n

L L C 0 0 j d

T

I 1

P

O 8

E 1 4 6 1 4 6 a r o . c j a r o . c

R

T 0

4 4 o o

6 0 m m

5

29/11/13 10:32


courchevel

2030 Appelez-moi Madame Courchevel. Mes lettres de noblesse, je les ai, je les garde. Mon centre station s’est considérablement embelli. Exit les restes des vieux bâtiments des années 80, place à la pierre, au bois, aux matières nobles et belles. Je ne me refuse toujours rien. J’ai même un casino maintenant ! Côté pistes, j’offre toujours le top du top. Mes équipements se modernisent chaque année, les enneigeurs garantissent des pistes immaculées de décembre à avril, ce qui n’est pas le cas de toutes les stations… Après avoir accueilli les championnats du monde de 2023, tout le monde peut profiter de ma belle piste «la Jean Blanc». Adeline Roux, mon ancienne directrice en parlait il y a 15 ans comme d’une “piste incroyable, mythique ! On a l’impression à chaque mur de s’envoler vers la vallée !”. Et c’est vrai, elle fait toujours autant d‘effet. Tous mes niveaux sont connectés par les remontées mécaniques qui se transforment en transports en commun pour mes saisonniers, toujours plus nombreux à vouloir travailler dans mes palaces. Mon centre aquatique, ouvert en 2015, fait toujours fureur, on peut même y faire du surf sur des vagues artificielles… Pas besoin d’aller à la mer l’été ! Surtout que j’ai réussi à faire venir les touristes pour la période estivale avec un tout nouveau concept de vélo et VTT à assistance électrique. On peut désormais faire un tour des sommets sans difficulté, profiter de jolies balades sur les crêtes sans transpirer !

112 actives Actives085-154.indd 112

ique Courchevel centre aqualud

Mais le plus important, c’est que j’ai gardé mon plus beau joyau : la nature, dans son immensité. C’est là qu’elles se trouvent les vraies paillettes, dans la poudreuse qui gicle lors d’un virage, dans les yeux émerveillés des skieurs au bonheur non camouflé, dans le ciel étoilé d’une nuit sur les sommets…

NON, J’Y CROIS PAS ! Puisque Courchevel, c’est la station de tous les superlatifs, voilà quelques éléments qui en jettent… 4 000 euros : c’est le prix d’un œuf du Praz mis en vente par la S3V qui gère les remontées mécaniques de la station. L’omelette est carrément salée ! 7 : restaurants étoilés, 12 étoiles au Guide Michelin. 16 : hôtels 5 étoiles et 2 palaces, soit la plus grande offre d’hôtellerie de luxe au monde. 32 : nombre de spas d’hôtel, 500 soins y sont proposés. Plus de 1 000 : la plus forte concentration de moniteurs en Europe, qui proposent des cours en une douzaine de langues. 4 500 : saisonniers accueillis chaque hiver. 40 : activités proposées par la station.

decembre 13

28/11/13 19:21


Un hôtel ouvert à l’année Hotel open year-round. Une atmosphère chaleureuse au luxe élégamment discret A warm atmosphere, with a smartly discreet luxury Un restaurant gastronomique 2 étoiles A gastronomic restaurant** Un restaurant-bistro-bar live music : A live music bistro-restaurant: Le Chabotté HÔTEL****, RESTAURANTS & SPA

UNE AUTRE IDÉE DE COURCHEVEL Another view of Courchevel

Un spa de 1100 m2 avec piscine, centre de remise en forme et espace coiffure A 1100m² spa, wellbeing & fitness centre A hair salon...

50 ans de tradition familiale et montagnarde 50 years of both family & mountain traditions HÔTEL**** LE CHABICHOU Courchevel - France - Famille Rochedy Tel. +33 (0)4 79 08 00 55 info@lechabichou.com www.chabichou-courchevel.com

Chabichou_hiver2013_14_200x127.indd 1

22/11/13 08:42

FÊTE SES 25 ANS

MATÉRIEL DE BLANCHISSERIE & PÉRIPHÉRIQUES ÉTUDE - RÉALISATION MAINTENANCE SERVICE TECHNIQUE DE PROXIMITÉ L’écoute de nos clients nous inspire l’Excellence

Matériel fabriqué en France

DEMANDEZ NOTRE CATALOGUE GRATUIT !

Actives085-154.indd 113

276 rue des Champagnes (ZA) 73290 LA MOTTE-SERVOLEX Téléphone : 04 79 25 46 38

clc@clc-equipements.com

29/11/13 20:16


demain, j’y étais !

18 FÉVRIER 2030, QUELQUE PART DANS LE MASSIF DU MONT PISTACHE (ANCIENNEMENT MONT BLANC). « RADIO JADIS BONJOUR, IL EST 8 HEURES CHERS AUDITEURS, CE MATIN STROMAE ET SON TITRE : « F O R M I DA B L E » P O U R B I E N COMMENCER LA JOURNÉE… » Par Agnès Gasiot

EN 2030,

© Andrey Kiselev - Fotolia

L’HIVER SERA CHAUD !

114 actives Actives085-154.indd 114

e m’étire et mon Siri maison me demande ce que je compte faire aujourd’hui, il me félicite de mon choix, calcule ma ration d’alicaments nécessaires à ma dépense énergétique du jour et achète mon forfait (en WiFi). Je soupire… Finie la croûte chaude et croustillante des pains d’antan, place aux ersatz azymes protéinés sans graisse et sans sucre… Qui a dit sans saveur ? Les produits du terroir et le goût ont été sacrifiés sur l’autel de l’hygiénisme alimentaire. Exit les fromages au lait cru, le beurre, le vin chaud… ou froid. En 2030, tous au thé vert, à l’eau et au jus d’herbe ! Je peste contre cette foutue PAC (la liste des Produits Autorisés à la Consommation). Elle a permis d’éradiquer l’obésité certes, mais elle a aussi sapé le moral des troupes… Encore que… Habitants des deux Savoie, nous sommes plus chanceux. Des groupuscules de résistants, « les Tartiflards », se sont organisés pour lutter contre la nutri-gémonie imposée par le Roi au nom de la sécurité alimentaire. A la tête de ce mouvement : Pierre Gay est bien content du succès de sa petite révolte. Celui que l’on appelle dans le milieu : « l’incorruptible du fromage au lait cru » a organisé un véritable trafic de reblochons et autres tommes. Les échanges sont effectués sous le manteau à la nuit tombée… Le nom de code pour l’opération : « on n’est pas des e-diots ».

decembre 13

28/11/13 21:28


H O R LO G E R

-

J OA I L L I E R

HORLOGERIE • BIJOUTERIE ATELIER DE RÉPARATION ET DE RESTAURATION HORLOGERIE & BIJOUTERIE SUR PLACE • ACHAT OR

NOUVEAUTÉ

MONTRES SUISSES EN EXCLUSIVITÉ À CLUSES

1, av. de la Sardagne

CLUSES

04 50 98 13 45

pouyet.gerard@wanadoo.fr

www.bijouteriepouyet.fr

escapade-mode.com

LA MODE QUI TUE !

136 GRANDE RUE - MOUTIERS - 04 79 24 68 83

AT EL IER DE CO UT UR E POUR LA FEMME

Actives085-154.indd 115

POUR L’HOMME

ESPACE CHAUSSURES HOMME & FEMME

29/11/13 20:17


© Andrey Kiselev- Fotolia

demain, j’y étais !

J’ouvre la fenêtre, cette station de ski « zéro carbone » est une réussite… Elle produit et recycle l’énergie dont elle a besoin, l’air y est pur, incontestablement. J’enfile ma combinaison à empiècements photovoltaïques. Bien qu’ultra-mince, elle permet de réguler la température du corps grâce au microthermostat situé sous l’aisselle à régler selon votre convenance. Les softs boots, en polymère, sont aussi un vrai progrès. J’ai vu, l’autre fois au musée du ski, un exemplaire datant de 2013. Les chaussures étaient incroyablement compliquées, lourdes et question confort, rien à voir… Premier défi : les enfiler… Mais attention : seul un petit passage était prévu à cet effet ! Replier les orteils tout en gardant le pied à la verticale, sans prendre une crampe… Sachant que vous étiez en équilibre sur l’autre pied !! Un quart d’heure et un seau de transpiration plus tard, il fallait encore régler 4 crochets (dont on ne savait jamais si on les vissait ou dévissait) et ajuster une lanière en scratch qui vous boulochait les chaussettes au passage… Un vrai bonheur ! Beaucoup ont d’ailleurs abandonné, à l’époque on les appelait : « les surfeurs ». Sans crochets, totalement thermo moulées sur vos pieds, ces nouvelles chaussures sont de véritables chaussons… Enfin, maintenant qu’ils ont stabilisé la formule ! Au début, une femme a été retrouvée, inconsciente, pieds nus avec une flaque de plastique verdâtre et gluante sous les pieds… Brûlée quand même au 4ème degré (entre la neige, la vitesse… et le polymère en fusion). Dieu merci, elle a été réanimée par son

116 actives Actives085-154.indd 116

mari qui avait téléchargé l’application défibrillation. Il y a vraiment une application pour tout sur l’Iphone 30 ! Il n’eût qu’à frotter les 2 écouteurs l’un contre l’autre : « tchic tchic tchic », pour les appliquer sur sa poitrine et crier : « maintenant ! » (comme dans ce vieux feuilleton Urgences). Très efficace. Pour les skis, même topo. Avant, personne n’avait pensé à les rendre pliables… Jusqu’au jour où un homme imprudent tomba dans un petit trou, avec ses grands skis. Lesquels, sous le choc, se plièrent en 2. Sous l’effet de la morphine, il eut l’idée de les commercialiser sous cette nouvelle version.

PARENTHÈSE POLITIQUE… J’y pense, je vous parlais tout à l’heure du Roi. Je rappelle quand même à tous ceux qui auraient hiberné pendant cette dernière quinzaine… d’années, que la Vème République a pris fin après le coup d’état de 2018. Le chef de l’état fut chassé de l’Elysée, condamné au mariage forcé avec la mère de ses enfants (au titre de l’exemplarité sur la famille), à la dépression, l’alcool et à une espèce de sentiment de persécution… Quand il fut interné, il n’arrêtait pas de tweeter : personne ne m’aime, personne ne m’aime… bref, il a très mal fini, le pauvre ! J’ajuste mon bonnet GPS et active le mode disponible. J’abaisse ma visière de géolocalisation, j’ai 35 amis facebook, 3 vrais amis et un copain d’avant, dans un rayon de 100 km. Paloma hurle dans mes oreilles : “maman ! mamaaaan ! Je veux

aller au Geekski Paaaark !” “Encore ! Ah non ! Aujourd’hui, tu viens avec moi !” Comme tous ceux de ma génération, je déteste cet endroit… Le « Geekski park » ! Ce paradis du ski… virtuel ! Une belle connerie, oui ! Vous êtes enfermé dans une cabine individuelle avec un casque, vous choisissez le pays, le massif. Les décors réalisés en images de synthèse avec l’aide de photos d’archives sont très réalistes, je dois reconnaître. Vous pouvez choisir entre différents niveaux et bien sûr, vous avez plusieurs vies. La plateforme vibrante qui s’incline pour simuler la pente, le ventilateur pour le vent, la lampe à boosteur nocturne de mélanine pour obtenir un bronzage bien réel et sans danger pour la peau. On s’y croirait ? Non, pas vraiment ! En tout cas pas pour moi. Nostalgique, je repense à tous ces bonheurs dépassés, le crissement de la neige sous mes skis, le vent dans mes cheveux, la sensation de froid au bout des doigts et des orteils… les chutes de Philippe, mon ami d’enfance (raide comme la justice), ah et le style de Marchex, l’œil souple, le corps désarticulé par le relief, droit dans la pente, faisant des moulinés avec ses bâtons… De loin, on aurait juré la Tulipe Noire ! Comme si elle avait pu lire dans mes pensées, Paloma interrompt mes rêveries par ses supplications : “Maman, maman, raconte-moi la légende !” “La légende dit qu´il y a très longtemps, peut-être plus de 17 ans, il y eut un terrible orage dans les montagnes. On dit que les eaux de cet orage furent précipitées dans l’atmosphère terrestre et qu’elles se transformèrent en cristaux de glace. Elles prirent leurs forces aux nuages et se chargèrent d’une énergie miraculeuse. Et on dit que lorsque ces millions de cristaux rejailliraient enfin, ils apporteraient gaieté et euphorie à quiconque les toucherait, que cet or blanc serait notre présent au monde, Y que s’appellerio… « Tempête de Neige »”. Sauf qu’en 2030, on n’a pas froid, on ne perd plus ses amis sur les pistes, les chaussures ne font plus mal aux pieds, mais en même temps… y a plus de neige ! Les derniers flocons sont tombés durant l’hiver du siècle, en 2014. Depuis, on skie dans de grandes étendues vertes, sur des rails. Les remontées mécaniques ont été remplacées par des tapis roulants. Le mot adrénaline a été retiré du e-dictionnaire (plus personne ne comprenant le concept)… Quand on a plusieurs vies, on n’en est pas à une près… mais forcément, elle n’a pas la même saveur !

decembre 13

28/11/13 21:28


PRÊT-À-PORTER - CHAUSSEUR FÉMININ 13 RUE DU CENTRE - DOUVAINE - +33 (0)4 50 94 62 44 DU LUNDI AU SAMEDI 9H / 12H30 - 13H30 / 19H

www.solyluna.fr

SOL Y LUNA CHANGE DE PEAU

Selon arrêté préfectoral N°17/2013

LIQUIDATION JU

% 0 SQU’À 7

SILOLONA

Actives085-154.indd 117

29/11/13 21:38


Photos : © Archives - OT Megève

our décider, il faut déjà camper le décor. Megève est née quand les femmes s’en sont mêlées. Dans les années vingt, Noémie de Rothschild et Mathilde Lefournier, jeune journaliste, ont su convaincre banquiers et industriels d’investir dans ce coin de montagne. Avec Angèle de Bourbon, ce sont elles aussi qui ont lancé le jeune architecte Henri Jacques Le Même, élève de Ruhlmann, inspiré par Le Corbusier qui donna ses plus beaux bâtiments à la station. Ce serait sympa de revivre ces années folles, où Jean Cocteau avait surnommé Megève « le XXIème arrondissement de Paris », y attirant le tout Saint-Germain. Non… Je préfère, à la construction de la station, choisir une époque encore plus festive. Pas l’entredeux-guerres, où la prestigieuse station encensait ses champions à la réputation internationale, comme Emile Allais (trois médailles d’or en 1937). La seconde guerre mondiale pourrait me donner l’occasion de me montrer héroïque, car, c’est moins connu, Megève a vécu de grands moments de patriotisme. Elle a accueilli plusieurs centaines de réfugiés juifs, et des centaines d’enfants en provenance de régions bombardées. La famille Servan Schreiber doit d’ailleurs son nom à cette époque, où les Schreiber ont pris le pseudo de Servan, et ont mis leur famille à l’abri dans leur chalet avant de rejoindre la résistance. Période trop sombre, pour moi. J’ai vraiment envie de m’amuser. Ça y est, j’ai trouvé ! Je pousse le compteur sur les années yé-yé, les années 60-70 ! L’horloge du compteur s’affole puis stoppe net, nous sommes en février 1972.

Terrasse de l’Alpette 1970

1 972 Arrivée sur la place du village, je reconnais presque tout. La belle devanture du magasin Aallard, les calèches et beaucoup, beaucoup de monde. Rencontre fortuite, coup du destin, ou magie de la machine à remonter le temps, je suis accueillie par un jeune homme d’une vingtaine d’années, souriant à pleines dents. C’est Pierre Margara, le sculpteur ami des

stars, incontournable à Megève. “Vous allez découvrir la plus belle période que peut vivre Megève. Une période pleine de vie, où il est difficile de se promener sans tomber sur une star !” Ses propos sont immédiatement confortés par la rencontre d’un beau quinqua sémillant, habillé de blanc de la pointe de ses moon boots à son manteau de renard. L’œil bleu qui roule, la moustache à la Clark Gable. Je reconnais Eddy Barclay, le fameux producteur de musique. “Super, une nouvelle recrue pour faire la fête telle que je l’adore”. Très vite, je

actives decembre 13

Actives085-154.indd 119

119 28/11/13 19:21


ARCHITECTURE DURABLE Nous nous promenons tranquillement à travers les rues que je reconnais. La patinoire extérieure est différente. C’est un champ de foire l’été, et une patinoire l’hiver. Pas de parking couvert, il sera construit plus tard. Sinon, rien dans l’architecture n’a fondamentalement changé depuis la création de Megève. Enfin, presque rien. “Je veux absolument vous faire découvrir la grande nouveauté qui vient d’ouvrir : le palais des sports”, m’explique Pierre Margara. Je dois reconnaître que le complexe est révolutionnaire pour son époque. Il est déjà dans la lignée de ce que sera le Megève du futur : un bâtiment intelligent qui minimise son impact sur l’environnement.

Altiport, décembre 1975

120 actives Actives085-154.indd 120

Il utilise la chaleur du compresseur de la patinoire pour chauffer la piscine. L’eau de la rivière est captée et amenée au palais des sports, elle y est turbinée pour fabriquer de l’électricité. Retour au centre du village. Pierre veut me montrer la guitare qu’il sculpte pour le groupe « Il était une fois ». Un inconnu pousse la porte, c’est Jacques Revaux, un de ses très proches et paraît-il, très célèbre ami. Le nom ne me dit rien, très vite, il précise. “C’est le compositeur de My Way, (Comme d’habitude). Il écrit ses chansons à Megève pour Johnny Hallyday, Michel Sardou et beaucoup d’autres. Il s’enferme dans son chalet et trouve l’inspiration”. L’homme est avenant est simple. “Avec Michel (Sardou), nous venons tout le temps ici. On a acheté chacun un chalet dans le coin. Tout m’inspire à Megève, j’y ai composé beaucoup de mes titres. Le centre-ville n’est pas bétonné et beaucoup de chalets ont conservé leur authenticité. Et surtout, je peux faire du bruit, notamment avec les synthétiseurs, sans déranger personne !” Et oui, « My Way », la chanson qui passe le plus souvent sur les ondes dans le monde, a été écrite à Megève avec Claude Francois. “« My Way » est sorti aux EtatsUnis en mars 1969. Quatre mois après, nous étions convoqués pour recevoir un Award pour le premier millier de passages radio”.

ART ET LITTÉRATURE Nous rejoignons l’Hôtel Mont Blanc, ex PC de Jean Cocteau. Pierre Margara est avant tout un homme sensible à l’art. “Il ne faut pas croire que Megève n’est qu’une boîte de nuit géante. Le monde de l’art et de la culture y passe aussi ses quartiers d’hiver”. Comme pour confirmer ses propos, nous découvrons Boris Vian assis à une table, Savador Dali et Françoise Sagan à une autre, plus loin, Henri Salvador et Michel Legrand bavardent. “Sagan est accro au casino de Megève, elle adore jouer aux jeux, encore plus que s’amuser avec nous. Boris Vian est mon directeur des variétés”, ajoute fièrement Eddy Barclay. “Il est encensé par la critique littéraire, mais son premier amour, c’est la musique !” Cela ne manque pas de me surprendre, mais c’est vrai. L’auteur de l’Écume des jours a bien travaillé pour Eddy Barclay. A Megève, on ne peut pas faire un pas sans tomber sur une célébrité. “Je me promène toujours avec deux ou trois contrats dans mes poches, prêts à servir de jour comme de nuit, mais de préférence de nuit, tard, très tard dans la nuit. Pour être milliardaire, il ne faut jamais dormir !”, ajoute l’empereur du microsillon.

n

ga Françoise Sa

© Tops Socquet

comprends que la sage Megève que l’on connaît actuellement n’a rien à voir avec ce village que je découvre. La réputation de cette ville est très sulfureuse. On y boit, on s’y amuse, on y danse. C’est le Saint-Tropez des neiges ! Il faut dire que le préfet a sorti un décret permettant aux boîtes de nuit de ne pas fermer. Alors, on danse jusqu’au bout de la nuit ! Un couple nous croise, dans sa jolie calèche, et s’arrête. Un play-boy, beau à tomber par terre, nous sourit, je reconnais Sacha Distel. Une jolie brunette est accrochée à son bras. C’est Francine Bréaud, championne de ski mégevanne, qui a ravi son cœur et l’a épousé en 1963. Depuis, Sacha s’est rangé. Il profite de la station en famille, au grand désespoir de ses fans qui parfois campent devant son chalet. “Ce soir, je fais un bœuf aux Cinq Rues puis à l’Esquinade !” Eddy Barclay me traduit. Ces deux établissements sont les boîtes de jazz les plus courues de la ville, il y a aussi le restaurant des Jumeaux et chez Nano, la Sauvageonne. L’été, les stars s’installent à Saint-Tropez, ainsi la fête continue…

© Megève tourisme - jp.noisiller/nuts.fr

megève

decembre 13

28/11/13 19:21


Actives085-154.indd 121

Chamonix Place J. Balmat 74400 Chamonix

Thonon 2 square A. Briand 74200 Thonon-les-Bains

Megève 36 rue monseigneur Conseil 74120 Megève

Annemasse 2A rue des Voirons 74100 Annemasse

www.lloyd.de 02/12/13 15:33


megève

ra

Pierre Marga

stations. Megève a vraiment l’ambition de conserver cette vie de village. La station met un point d’honneur à respecter son environnement, tout est fait comme c’était déjà le cas à la création du palais des sports, pour minimiser l’empreinte écologique”. C’est une belle ambition. “Emile Allais a su faire connaître Megève dans le monde. Au Chili, des rues portent son nom. J’espère que notre ville sera connue pour sa douceur de vivre et ses pistes ensoleillées…”

© Megève tourisme - jp.noisiller/nuts.fr

et l’après-ski. C’est une station où l’on vit bien toute l’année. Le palais des sports a une médiathèque high tech et un spa haut de gamme pour les non-skieurs. Paradoxalement, il est de plus en plus difficile d’y habiter pour un Mégevan, car l’immobilier y est exorbitant. J’espère malgré tout pouvoir continuer à y vivre. Nous avons des écoles, deux collèges, les enfants peuvent y étudier, sans quitter le village, contrairement à ce qui se passe dans la plupart des autres

© Megève Tourisme - Simon Garnier

Petite facétie de ma machine à remonter le temps, je suis arrachée subitement à ces années soixante-dix bénies. Même pas le temps de tester une soirée people. Les chiffres défilent… Décembre 2013. Megève, époque contemporaine. Le village est le même, enfin presque. Les rues sont pavées, piétonnes. La façade de la boutique Aallard est encore plus belle. Un sapin géant trône au milieu de la place, couvert de cristal de swarosky. Pierre Margara est encore avec moi. La ville lui a rendu hommage, ses sculptures ornent les rues. L’ambiance est différente. Maintenant, ce sont de riches familles, des capitaines d’industrie et une clientèle étrangère fortunée qui fréquentent les lieux. Les fêtes se font dans les chalets. A l’abri des regards. Pierre Margara, pour les 40 ans de la création de My Way, a sculpté une magnifique œuvre inaugurée en présence de Jacques Revaux, luimême. Nous croisons Maxime Tissot, slalomeur mégevan, en lice pour Sotchi. “Megève s’est adaptée à sa clientèle. Nous misons beaucoup sur l’art de vivre

© Megève Tourisme - Simon Garnier

20 1 3

122 actives Actives085-154.indd 122

decembre 13

28/11/13 19:22


Liste des revendeurs sur www.bogner.com

De belles idées cadeaux à découvrir Carafes à partir de 82 €

Cadres en bois à partir de 35 €

Coussins à partir de 35 €

Lumignons métal 8 € pièce

Lanternes indoor outdoor à partir de 34 €

Seau à glace à partir de 98 €

Parc du Calvi (face au Grand Épagny) - 74330 Poisy • 04 50 22 09 36 - info@espace55.com

Actives085-154.indd 123

29/11/13 20:18


megève

2033

124 actives Actives085-154.indd 124

© Megève tourisme -Daniel Durand

© Megève tourisme -Daniel Durand

Waouh ! La machine à remonter le temps s’emballe. C’est maintenant un bond vers le futur qu’elle me propose : 2033. J’ouvre de grands yeux, Megève s’est-elle métamorphosée ? En tout cas, l’architecture est conservée, pas de multiplication de bâtiments anarchique. Un panneau indique que la ville a obtenu le label International « Des cités autosuffisantes, peu énergivores et mobiles ». Je reconnais les projets de la ville 2013 qui ont pris vie : une alliance entre l’architecture, les biotechnologies, les technologies de l’information et de la communication. La ville est « connectée » dans le bon sens du terme. La plupart des chalets et tous les bâtiments publics utilisent la géothermie et les panneaux solaires. Les voitures électriques sont légions. Soudain, un bruit dans le lointain, un bruit familier, un bruit que j’aime, tintinnabule à mes oreilles. Ce sont les clochettes des chevaux des calèches qui passent devant mes yeux. Megève a toujours ses calèches, et ça… le temps ne pourra rien y changer.

decembre 13

28/11/13 19:22


HAVAS 360 - Crédits photos : Ludovic Di Orio, JP Noisillier/Nuts.fr, DDD/fresh-influence, Simon Garnier - Photo réalisée en conditions réelles.

Découvrez à Megève ce qui vous ressemble et qui nous

autour de vous. Une communauté au sein de laquelle le

rassemble. L’âme d’un village qui s’émeut, chante, bouge,

partage, l’humain et la diversité vous permettent de vous

et vibre dans le cœur de ceux qui y séjournent. Des instants

sentir aussitôt adopté. Vous êtes Megève à votre tour.

magiques qui vous donnent une irrésistible envie d’en parler

Ensemble, We are Megève.

www.we-are-megeve.com Actives085-154.indd 125 1311_WAM_Actives_230x300.indd 1

29/11/13 10:34 26/11/2013 17:54:28


1 COIFFEUR COLORISTE RIVE DROITE

PUBLI-REPORTAGE

PARCOURS SANS FAUTE,

QUARTIER DES CORDELIERS ! ANNECY Connaissez-vous le quartier des Cordeliers à Annecy ? C’est la renaissance d’un quartier intimiste entre la vieille ville et le centre-ville ! Un quai si agréable pour la balade et le farniente le long du Thiou et ses bonnes adresses. C’est là que je me suis organisé une journée rien que pour moi, entre beauté, shopping et gourmandises ! Depuis le temps que mes amies me parlent du quartier, il fallait que je juge par moi-même. Voilà donc ma journée planifiée du matin jusqu’au milieu de la nuit ! Premier rendez-vous : coiffeur coloriste. Le salon Rive Droite est vraiment un endroit chaleureux. L’équipe est spécialisée dans la coloration végétale et vraiment impliquée dans le respect environnemental : beauté du cheveu garantie ! La déco reflète leurs nombreuses vies en exposant des artistes locaux. Ensuite, un petit tour à la mercerie : la caverne d’Ali Baba. Entre les tissus - plus de 3 000 - les marques de laine les plus belles, les fils DMC, les apprêts, je ne sais que choisir pour me confectionner mon petit sac couture pour le 31. Heureusement, Véronique et Agnès sont de très bon conseil, et d’ailleurs, donnent des cours. J’ai en plus trouvé une boîte à couture adorable pour ma petite nièce. Juste à côté, vient d’ouvrir Biutiful Drugstore, un concept store au design branché et très raffiné où découvrir des accessoires, des bijoux comme Aurélie Bidermann, des produits de beauté uniques tels Aesop, et surtout introuvables dans la région. J’ai déniché quelques cadeaux très originaux comme les bougies parfumées Cire Trudon et Astier de Villatte. Midi, je m’arrête déjeuner à l’Amadone pour goûter leurs spécialités provençales ou méditerranéennes, je ne sais pas encore ce que je vais choisir. La carte est tellement variée et composée selon la saison - et à la manœuvre, l’ancien chef de l’Atelier Gourmand -... Et en pleine terrasse, bien sûr, il fait si beau. 14 heures, j’ai encore toute l’après-midi. On m’a parlé de cet atelier de restauration de tableaux, passage des Sorbiers, où Gaudérique de Vivie fait des miracles, et propose de l’initiation. J’ai une petite toile que j’adore mais qui est un peu abîmée, je pense lui confier son nettoyage et sûrement un encadrement plus flatteur. En plus, le devis est gratuit.

Actives085-154.indd 126

En sortant, je file chez Intemporel, mon adresse fétiche pour la décoration intérieure de ma maison. Un choix haut de gamme : mobiliers, luminaires, contemporains ou classiques... C’est hyperchic. Je craque à chaque fois et là, je vais acheter aussi de superbes cadeaux. Tout à côté, je retrouve Freaks Tatoo. C’est déjà là que ma fille a fait faire son premier tatouage. Je crois que je vais moi aussi me laisser tenter. C’est vraiment un endroit hyper secur, les encres sont naturelles et lui est un vrai artiste, il saura me conseiller si je n’ai pas d’idée ! Bon, quelque chose de discret, quand même ! Un autre moment de détente : La Clé du bien-être, où j’ai réservé un massage relaxant. J’ai longuement hésité, il y a tellement de choix : suédois, thaïlandais, sportif, californien... Et tant d’autres, à partir de 40 euros, vraiment d’une qualité exceptionnelle, par des pros qui aiment leur métier ! C’est d’ailleurs ici que j’offre un massage ayurvédique indien à mon fiston, repéré parmi les promos du site ! Il va adorer ! Je suis ravie de ma journée. J’ai fait tout ce que j’avais prévu. Maintenant, c’est l’heure de retrouver mon mari pour la soirée. Il me rejoint à La Traboule, toujours passage des Sorbiers, où on va prendre un drink tous les deux avant de dîner. Rodolph y met une ambiance de copains autour du zinc, avec une atmosphère musicale sympa. Pour dîner, j’ai réservé chez El Carino, dans le même passage. Je m’en régale d’avance : influences espagnole et orientale, évasion garantie et la carte, d’une excellente qualité. En plus, le personnel est charmant. On y organise des soirées tapas musicales le mercredi. On peut aussi réserver tout le restaurant. Et pour finir la soirée, un dernier verre au Jaipur. Un endroit hyperbranché où les Mojitos sont uniques et composés dans les règles de l’art. La déco invite au voyage, un vrai dépaysement. On se croirait en Inde ou dans l’Orient Express ! C’est un endroit magique où on peut grignoter, prendre des tapas, écouter des concerts, les jeudi et samedi et privatiser à la demande. Je vous le conseille ! Je suis éreintée ! Mais quelles belles rencontres. Un dynamisme qui m’a portée toute la journée. Je reviens samedi prochain, il y a le marché des créateurs. Les Cordeliers ? Un véritable lieu d’échanges !

Passage des Cordeliers - 04 50 45 00 64 Lundi et mercredi : 9h-19h, mardi et jeudi : 8H-20h, vendredi : 9h-20h, samedi : 8h-16h www.salonrivedroite.com

2 MERCERIE LOISIR CREATIF 4 passage des Bains - 04 50 52 96 14 Du lundi au samedi de 9h à 19h non stop. www.mercerie-loisir-creatif-annecy.fr

3 BIUTIFUL DRUGSTORE 2 passage des Bains - 04 50 02 87 61 Mardi, mercredi et jeudi 10h-12h30 et 14h-19h, vendredi et samedi 11h - 20h www.biutifuldrugstore.fr

4 RESTAURANT L’AMADONE Place des Cordeliers - 04 50 45 82 29 Ouvert tous les jours sauf mardi soir, mercredi et dimanche soir - www.restaurantlamadone.fr

5 ATELIER DE RESTAURATION DE TABLEAUX 13 rue Royale - 06 11 77 54 28 www.restaure-tableaux.com

6 INTEMPOREL 13 rue Royale - Passage des Sorbiers - 04 50 64 02 34 Mardi au samedi 10h30-12h30 /14h30-19h www.intemporeldeco.com

7 FREAKS TATOO 13 rue Royale - Passage des Sorbiers - 04 50 02 47 76 Ouvert du mardi au samedi de 10h30 à 16h30 (Téléphone pour RDV de 16h30 à 18h30) www.freaks-tattoo.com

8 LA CLE DU BIEN-ETRE Place des Cordeliers - 04 50 32 26 08 7 jours sur 7 de 9h à 21h. www.cledubienetre.com

9 LA TRABOULE 13 rue Royale - Passage des Sorbiers - 06 82 55 55 55 Ouvert de 17h à 1h du matin tous les jours (sauf le mardi)

10 RESTAURANT EL CARINO 13 rue Royale - Passage des Sorbiers 04 50 45 12 58 - www.el-carino.fr

11 LE JAIPUR CAFE 13 rue Royale - Passage des Sorbiers 06 08 55 05 00 / 09 53 70 30 53 Du mardi au samedi 11h-1h www.jaipurcafeannecy.com

29/11/13 19:24


10

2

3

5 6

8

11

9

4

1

Actives085-154.indd 127

7

29/11/13 19:24


LES ARCS

Arcs 1600

L’ARCHITECTE CHARLOTTE PERRIAND A DONNÉ TOUTE LEUR MODERNITÉ AUX STATIONS CRÉÉES DE TOUTES PIÈCES DANS LES MONTAGNES DE L’ARC. 1968, 2013, 2038… AVANT-GARDISTE ET BRANCHÉ LORS DE SA CRÉATION, LE LÉGENDAIRE TERRAIN DE JEU DES FONDUS DE GLISSE NE CESSE DE SE RÉINVENTER… Par Sophie Boutrelle

1 968 A LA CONQUÊTE DE L’OR BLANC Décembre 1968. C’est dans une ambiance festive qu’Arc Pierre Blanche (plus tard Arc 1600) est lancé. Le paysage

128 actives Actives085-154.indd 128

est lunaire. Le plateau déjà équipé de quelques téléskis ne comprend qu’un seul bâtiment, les Trois Arcs, à la fois résidence et hôtel. Mais le rêve porté par Robert Blanc et Roger Godino prend corps. Le premier a grandi, avec ses frères, dans les montagnes de l’Arc. Grâce au ski club d’Hauteville-Gondon, il a découvert le ski et participé à de petites compétitions dans les stations qui se sont déjà développées. Devenu guide et moniteur à Courchevel, l’ancien berger rêve de voir se transformer les alpages de son enfance. Sa rencontre, au début des années 1960, avec Roger Godino est déterminante. Après de brillantes études

decembre 13

28/11/13 19:24


Arcs 1600 - Résidence Cachette

© Andy Parant

de Cascade Arcs 1600 - Construction

© Gaston Regairaz

les arcs

© Andy Parant

AGITATEURS (Polytechnique, puis Harvard), ce fils de cordonnier chambérien a lancé l’Insead, un institut dédié au management de l’innovation. Il est sollicité pour réfléchir à la reconversion de la Tarentaise, en pleine dépression après la construction du barrage de Tignes. Chef de file du groupe pluridisciplinaire constitué pour transformer la vallée en espace de loisirs pour tous, l’architecte Charlotte Perriand est l’un des témoins de l’alchimie qui s’opère : “Robert rêvait de partager toutes ces beautés, Roger Godino se laissa séduire, Robert l’entraîna, l’enthousiasma, et Roger à son tour rêva au lancement d’une nouvelle entreprise, sa spécialité.”

DE DOMAINE SKIABLE ! UNE STATION-ENTREPRISE L’équipe constituée autour des deux hommes ne veut pas construire une usine à ski, comme il en pousse ailleurs, mais un station-entreprise fonctionnant sur le modèle du Club Méditerranée avec une offre complète. La toute jeune Société des Montagnes de l’Arc (SMA) se charge de la totalité de l’opération (achat des terrains, aménagement des pistes, construction et vente de l’immobilier, animation…) et comme l’argent manque, elle s’appuie sur un club des actionnaires constitué de souscripteurs qui bénéficient d’acquisitions immobilières à prix coûtant.

Au niveau architectural, le projet repose sur quelques principes comme la concentration de l’habitat, l’utilisation de matériaux locaux, le retrait des voitures à l’extérieur des espaces de vie, la conservation des vieux chalets d’alpage que l’architecture moderne ne cherche pas à imiter… Il s’agit de créer un lieu fonctionnel et convivial, aussi vivant l’hiver que l’été, aussi sportif que culturel. Le théâtre de la coupole et son enchevêtrement d’arcs devient le sigle de la station qui accueille des musiciens en résidence. Le premier séminaire consacré en Europe au concept d’environnement se tient aux Arcs.

actives decembre 13

Actives085-154.indd 129

129 29/11/13 11:21


les arcs

VISION DE LA STATION CLAUDIE BLANCEBERHART Cette enfant des Arcs figurait au casting d’Apocalypse Snow dans les années 1980. Aujourd’hui, elle est responsable des marques et partenariats chez Savoie Mont-Blanc Tourisme et adjoint au maire à Bourg-SaintMaurice. Dans son livre « Rêve de bergers », elle relate l’aventure humaine qui a conduit son père, Robert Blanc, et ses 4 frères à s’engager dans la création de la station des Arcs. “Dès le premier hiver, on a emménagé à Arc 1600 dans l’unique bâtiment qui avait été construit. L’école a ouvert ses portes avec moins d’une dizaine d’élèves. L’ambiance était joyeuse, confiante. Aux gens du pays se mêlaient des personnes venues de l’extérieur tombées amoureuses de cet espace fabuleux. Beaucoup ont fait leur vie ici. Apocalypse Snow avait pour but de lancer la station d’Arc 2000. Le scénario, avec des bons et des méchants, était prétexte à montrer du ski extraordinaire. Nous nous sommes amusés sans imaginé une seconde que le film aurait un tel retentissement et contribuerait à faire entrer le domaine des Arcs dans la légende.”

20 1 3 Classés « patrimoine du XXème siècle », les Arcs comptent aujourd’hui 35 000 lits qui se concentrent dans de grands immeubles construits de manière perpendiculaire dans la pente. Des quatre pôles créés entre 1 600 et 2 000 mètres d’altitude, 1 800 est de loin le plus imposant. Il compte une centaine de commerces répartis dans des galeries marchandes, en front de neige ou à l’intérieur des villages. Plus de 18 000 lits ont été aménagés dans des dizaines de gros immeubles qui ont visiblement vieilli. A la résidence Les Lauzières, une expérimentation est en cours. A la demande d’ADS (groupe Compagnie des Alpes) qui exploite le domaine skiable, l’Agence arcadienne associe des architectes, designers, artistes, chercheurs pour repenser l’offre d’hébergement. Elle transforme les appartements pour répondre aux nouvelles attentes des

130 actives Actives085-154.indd 130

Arcs 1800 - Les Lauzières

Arcs 1800 - Charmettoger

vacanciers, tout en maintenant l’esprit avant-gardiste des fondateurs. Ancienne collaboratrice de Le Corbusier, Charlotte Perriand a travaillé une vingtaine d’années aux Arcs. On lui doit les immeubles aux façades décalées qui permettent un ensoleillement maximum. Ou encore les cellules avec des cuisines équipées d’automates (il s’agissait de faciliter la vie des femmes qui s’activent aux fourneaux) et ouvertes sur le séjour pour plus de convivialité. “Les Arcs restent un cas

Photos : Nicolas Joly

TOUJOURS UN LABORATOIRE D’INNOVATION TOURISTIQUE

d’école. Charlotte Perriand et son équipe avaient tout dessiné, depuis le plan des immeubles jusqu’aux petites cuillères, en passant par les meubles de salle de bains et les coussins ! Nous nous sommes attachés à comprendre leurs intentions”, souligne Carine Bonnot, l’architecte qui coordonne le projet de l’Agence Arcadienne. Une première tranche de 36 appartements vient d’être modernisée. “Sur 4 ans, l’objectif est de racheter 140 appartements pour les rénover et

decembre 13

28/11/13 19:25


les

Airelles Thorens-Glières

“Une vie de village

authentique

en plein coeur de Thorens-Glières“

Illustration à caractère d’ambiance. Libre interprétation de l’artiste. Document non contractuel. N° d’admission à la certification NF Logement/Démarche HQE 378 08 039. Crédits photos : TOUTELA3D.com - Création : Les Alchimistes

Actives085-154.indd 131 230x300-Airelles-Actives.indd 1

ESPACE DE VENTE

Un privilège

à saisir !

• Appartements du 2 au 5 pièces • Certifiés NF Logement/ Démarche HQE

04 50 23 19 13

46, Avenue Gambetta 74000 Annecy www.priams.fr 29/11/13 07/11/13 15:58 20:47


Enak Cavaggio

VISION DE LA STATION ENAK CAVAGGIO Ex-skieur de ski cross, le free rider a longtemps habité à Arc 1800. Il s’est installé depuis quelques mois au hameau des Granges, desservi par le funiculaire reliant Bourg-Saint-Maurice aux Arcs. “J’ai fait le ski études à Bourg-Saint-Maurice, ce qui m’a amené à m’intéresser aux Arcs. Je traînais dans une boutique de surf où le film Apocalypse Snow tournait en boucle. La station rassemble une population de sportifs qui se retrouvent pour glisser ensemble ou faire des activités en journée ou le soir dans les bars. Quelles que soient la météo et les conditions de neige, on peut toujours trouver un spot pour se faire plaisir.”

ntus Arcs 1600 - Les chalets poi

132 actives Actives085-154.indd 132

© Scalp

les remettre dans le circuit de la location. En parallèle, l’Agence Arcadienne réfléchit avec l’école supérieure d’art d’Annecy et son homologue de Saint-Etienne sur l’identité et le devenir de la station à long terme”, précise Laurent Chelle, le directeur général d’ADS. Cette année 2013 est encore marquée par un double anniversaire : Arc 1950 et Paradiski fêtent leurs 10 ans. La dernière née des stations est constituée d’une dizaine de résidences haut de gamme dont les appartements se sont arrachés en quelques heures lors de ventes organisées dans des hôtels de luxe, dans les capitales européennes. En rupture avec la modernité de 1600, 1800 et 2000, Arc 1950 a été conçu à la manière d’un village traditionnel savoyard dont on peut parcourir les rues, toutes piétonnes, sans déchausser les skis. Pour fêter ses 10 ans, Paradiski a, quant à lui, fait appel au créateur Jean-Jacques de Castelbajac pour relooker le Vanoise Express. Depuis 2003, ce téléphérique ultramoderne relie en 4 minutes les Arcs aux domaines de La Plagne et PeiseyVallandry. “Le succès de cette liaison montre que les gens veulent du grand ski”, note Eric Chevalier, le directeur de l’office du tourisme. “Mais pas que… C’est particulièrement vrai pour les jeunes générations qui sont de plus en plus dans le jeu et en demande d’infrastructures complémentaires”.

© Kab Kareem

les arcs

decembre 13

28/11/13 19:25


JIÉLDÉ CELINE WRIGHT LE DAUPHIN HIND RABII

&

LUMINAIRE DÉCORATION

POMAX JARDIN D’ULYSSE

CHLOÉ & CAROLINE 180/186 boulevard Wilson

Actives085-154.indd 133

AIX-LES-BAINS 04 79 88 59 29

29/11/13 20:20


La Vanoise Express

LOIN DES PARADIS ARTIFICIELS Les Arcs testent de nouveaux dispositifs qui les ramènent, 70 ans après leur création, sur le devant de la scène. Offrir des expériences ludiques tout en restant naturel, proposer des sensations fortes dans un environnement très sécurisé, valoriser une montagne authentique tout en permettant aux vacanciers d’être interconnectés… Il a fallu toute l’imagination d’un agitateur de domaine skiable pour répondre à ces attentes schizophréniques. Les Arcs, qui fêtent leurs 70 ans en cette année 2038, ont réussi à allonger la saison en devenant une destination de week-ends et de vacances, 12 mois sur 12. Tous les vacanciers arrivent désormais par le train à Bourg-Saint-Maurice, puis empruntent le funiculaire pour rejoindre les Arcs. Sur la place du soleil, à 1600, l’ambiance est restée familiale et villageoise. Une petite galerie commerciale longe le front de neige autour duquel se dressent les quelques immeubles dont l’implantation est soigneusement pensée pour empêcher les vis-à-vis. Plus haut, à 1800, la zone du Chantelle est animée jour et nuit. Insonorisée et éclairée, elle propose sur une vingtaine d’hectares une offre multisaisons, multi-activités et multipublic. Les piétons, les enfants, les débutants peuvent évoluer en toute sécurité sur des pôles qui ont été conçus pour eux. Non loin, les amateurs de sensations fortes dévalent la piste de luge aménagée de manière très naturelle avec des passages en forêt et en tunnel. A deux

134 actives Actives085-154.indd 134

aux attentes de la clientèle d’aujourd’hui. Mais ce vent de rénovation a fait boule de neige et a été l’occasion de retrouver l’esprit des Arcs autour d’aménagements novateurs dans les immeubles et sur le domaine. Haut lieu du free ride, l’Aiguille Rouge (et son téléphérique) qui culmine à 3 226 mètres d’altitudes offre un panorama toujours aussi exceptionnel sur les Alpes françaises, italiennes et suisses. Elle est en passe de devenir aussi célèbre que son homologue du midi.

VISION DE LA STATION FRANÇOIS BON

© Jérôme Maupoint

2038

pas, les skieurs freestyles enchaînent, en toute sécurité, les figures les plus improbables. Le centre aqua-ludique et son espace bien-être & fitness viennent compléter l’ensemble. Dans les résidences et les espaces communs, de gros travaux sont encore en cours pour améliorer l’offre. Initiée depuis une vingtaine d’années, la tâche est ardue, car les appartements les plus petits doivent être rassemblés pour constituer un espace de vie conforme

© Sarah Ginet

les arcs

François Bon

Skieur et ex-membre de l’équipe de France de parapente, il est un précurseur du speed-riding dans le monde. “Originaire de BourgSaint-Maurice, j’ai appris à skier aux Arcs. J’adore ce domaine car il est super-varié. Après le ski, je me suis mis au parapente, ce qui m’a donné l’envie de mixer les deux avec le speed-riding : une petite voile permet d’alterner les plaisirs de la glisse et du vol. Lorsque j’ai lancé le speedriding, personne ne m’a mis des bâtons dans les roues. L’esprit sportif et pionnier des Arcs est très fort. C’est un endroit où on aime les nouvelles expériences”.

+ d’infos : www.espace-arcadien.fr I www.parcoursinventaire.rhonealpes.fr/stationski/ Rêve de bergers par Claudie Blanc-Eberhart - éditions Edelweiss. La création de la station des Arcs ou le management d’une utopie par Roger Godino (Les Amis de l’école de Paris)

decembre 13

28/11/13 19:25


So Chic à partir de

169 000 € TTC*

Spécialiste de l’investissement sur Lyon et sa région depuis plus de 20 ans Christophe Bauvey immobilier vous assure un choix pertinent et adapté aux conjonctures du moment et à vos besoins d’investissements. Nous vous proposons, aujourd’hui, une sélection de biens aussi rares qu’exceptionnels à la Montagne. Contactez-nous !

  

INV E S TIS S E MENT

M ON TA GN E CHATEL • VALTHORENS • LES ARCS • TIGNES MORILLON • DOUCY/VALMOREL •LES 2 ALPES • MEGÈVE

  

DES PRESTATIONS HAUT DE GAMME DES SITES D’EXCEPTION

  

EN RÉSIDENCE SECONDAIRE OU EN RÉSEDENCE DE TOURISME, PROFITEZ DE VOTRE INVESTISSEMENT EN VOUS FAISANT PLAISIR EN FAMILLE OU ENTRE AMIS...  RENTABILITÉ ASSURÉE PAR BAIL COMMERCIAL   REVENUS NON FISCALISÉS STATUT LMNP 

Bauvey immobilier 56 rue Edouard Herriot - 69002 Lyon - France contact@bauvey-immobilier.com Tel. +33 4 72 27 04 92

 ÉCONOMIES D’IMPÔTS ENCORE RÉALISABLES (LOI BOUVARD)   CAPITAL RETRAITE IMPORTANT 

* T2 six couchages à Morillon

L E V R A I L U X E C ’ E S T AVO I R L E C H O I X .

Actives085-154.indd 135

29/11/13 19:25


mâle et diction

MADAME

SKIE EN EGOCENTRIQUES C’EST LE MATIN DE NOËL 2030, MADAME, ET VOILÀ-T-Y PAS QUE SOUS LE SAPIN VOUS ATTEND UN LONG PAQUET SUR LEQUEL EST ÉCRIT EN DORÉ « MAMAN »… ET OUI, ON DIT ENCORE « MAMAN » EN L’AN DEUX MILLE TRENTE… C’EST D’AILLEURS UNE DES DERNIÈRES CHOSES, AVEC LE SAPIN, QUI RESTE IMMUABLE ! Par Frédéric Charpentier - Illustration Sophie Caquineau

ous tapez sur l’Appli OpenKDo et le papier se déchire sous vos yeux. Les voilà donc, ILS sont là, votre Loulou a réussi à dénicher le Must to Have de cet hiver, les fameux « skis Egocentriques », dans lesquels les ingénieurs ont incorporé toutes les dernières nouveautés de la robotique avec, en touche finale, « l’intégration de séquences de votre ADN qui vous permettra d’être en liaison directe avec l’électronique de vos planches ». Et oui, Madame, à l’instar de Monsieur, vous allez profiter de 2 petits cerveaux supplémentaires…

UNE MONTAGNE D’APPLIS Vous touchez les spatules, elles se mettent à clignoter et, au son de votre voix, les semelles frémissent : “Ils sont chargés ?”. Lapin répond : “A donf ! Tu pourras les essayer dès ce matin…”. Un coup d’œil à l’Appli TodayNeige, vous checkez à voix haute : “Les Carroz” et aussitôt apparaît, en temps réel, l’état de vos bleues et rouges préférées, avec les impacts précis de vos dernières chutes. “Tu as pris l’option GPS (Guidage Pistes Sensitif) ? . - Bien sûr, j’ai commencé par ça. Je te connais…”. Le ton est ironique, mais il est vrai que votre sens de l’orientation est sensiblement le même que la température extérieure ce matin, proche de zéro. Ainsi donc, vous voilà enfin autonome, vous pourrez rejoindre une piste juste en énonçant son nom, vos skis se chargeront du reste… Ça, c’est un bon plan ! Et bien sûr, il vous suffira de prononcer « E.T. » pour un retour maison en douceur.

LE LUXE À VOS PIEDS Vous réprimez un sourire… “Déjà qu’avec l’Appli ChoffPied, mes chaussures seront préchauffées…”. Une pression sur l’Appli EnPiste et votre penderie s’ouvre, libérant votre veste de ski à capteurs solaires : ventilation parfaite et températures différentes selon les

136 actives Actives085-154.indd 136

zones de votre corps délicat, le pantalon assorti Thermomix qui réchauffe et pétrit, et qui, grâce à l’Appli Burn, permet de réparer les outrages de la raclette au foie gras du réveillon. Presque prête, vous enfilez votre casque doté du Dolby Stéréo, vous tapez sur Appli Friends et les infos s’affichent sur votre visière : où en sont vos amis, la tenue de vos copines (pour ne pas faire doublon) et leur dernier message. Ensuite, l’Appli BabySki et vous voilà en liaison vidéo avec le moniteur ESF (Ecole de ski du futur) de votre tête blonde (en 2025, on est passé à l’enfant unique…). Vous pouvez même visionner en 3D ses exploits du jour. Trop fière.

VOUS SKIEZ EN EGOCENTRIQUES... Vous chaussez enfin vos planches Top of the Top… Première piste et new sensations… Depuis des années, votre Chouchou vous hurlait de vous “mettre en avant”, ce que vous faites en ce moment à la perfection, aucun effort, juste en y pensant, comme si les skis se plaçaient d’eux-mêmes sous votre corps ! Vous devenez Tessa Worley (une championne du temps jadis), vous effleurez la neige, vos trajectoires sont parfaites ! Canard tire la langue dans votre sillage, un Cloud de buée sur sa visière connectée. C’est bien la première fois qu’il vous suit à la trace. “Je t’ai filmée ! Elles vont être vertes !” Vous vous concentrez : « poudreuse », et vous voilà partie dans 50 cm de profonde euphorisante… et ce fameux virage à droite, médiocre et inexistant qui vous menait souvent à la falaise - sous les sarcasmes de Lapin - s’est transformé en arrondi magistral ! Fini le stress et les larmes cachées sous le masque. Vous lisez (enfin) de l’admiration dans le regard de votre Hunter Powder ! Mais, Madame, pourquoi diable avoir pensé : « barre énergétique » ? Car vos skis, eux, ont traduit par : « barre… rocheuse » ! Vite l’Appli CroisezLesDoigts, PasLesSkis !

decembre 13

28/11/13 19:25


Actives085-154.indd 137

29/11/13 10:37


flaine

Hôtel Le Flaine, porte-à-faux et terrasse-solarium, 1969

© Y. Guillemaut/archives CCF

FLAINE

LA VISIONNAIRE

DE TOUS LES TEMPS 138 actives Actives085-154.indd 138

ET SI UNE STATION DE SKI ÉTAIT AUSSI UNE TERRE D’EXPÉRIMENTATIONS, DE SENSATIONS… VOIRE UN MUSÉE À CIEL OUVERT ? NÉE DE L’UTOPIE DE PIONNIERS DE L’ARCHITECTURE DES SPORTS D’HIVER, FLAINE A ÉTÉ, EST ET COMPTE BIEN RESTER UN DOMAINE D’AVANT-GARDE. 1968 2013 - 2030 : DÉMONSTRATION EN 3 ÉTAPES SPATIO-TEMPORELLES. DES PLUS RÉALISTES ! Par Pascale Chatillon

decembre 13

28/11/13 19:25


Vue de ce que devra être Flaine en 1975

LA LÉGENDE

© Archives Centre Culturel Flaine

Un géant qui, exténué de franchir monts et vallées, entre Léman et Méditerranée, serait venu se reposer dans cette montagne, nichant sa tête au creux de ce vallon que les anciennes cartes dénomment « Flainoz » qui signifie « oreiller » en patois savoyard. La légende s’arrête là, perdue avec les rêves du géant… Flainoz deviendra Flainaz, puis Flaine.

1 968 UN PROTOTYPE CULTUREL DE « SKI URBAIN » Je me présente : Marion, galeriste parisienne par vocation et skieuse émérite par mes racines haut-savoyardes. Impossible pour moi, la passionnée de montagne et d’art contemporain, de ne pas être à l’ouverture de cet OVNI des neiges. J’en rêve depuis que j’ai entendu parler du projet. La magie des portes du Désert Blanc du Platé… Une ville à 1 600 m issue de la vision d’un couple « éclairé », Eric et Sylvie Boissonnas, lui géophysicien, elle fervent soutien des

arts modernes. Ensemble, il y a presque 10 ans, ils ont eu l’idée de créer « un prototype d’urbanisme, d’architecture et de design à la montagne », mis en scène par le célèbre architecte américain Marcel Breuer. On lui doit notamment le Palais de l’Unesco à Paris ou le Whitney Museum à New York. Rien que ça ! Pour les Boissonnas, le style de l’architecture de Breuer, héritier de l’école du Bauhaus, une certaine rudesse, la rusticité du traitement des matériaux, jusqu’à son aspect physique, ne pouvaient que s’accorder avec la montagne environnante. Le tracé des pistes a été confié, quant à lui, au champion Emile Allais… Sur le papier, reconnaissez, ça a de l’allure ! Et puis voilà quelques mois, la surprise : à la Gare de Lyon, à Paris, le départ totalement incongru d’un « Paris-

Flaine ». Personne dans la capitale ne connaissait la destination « provinciale », pire « montagnarde » ! Enfin, pour ces fêtes 1968, j’y suis à Flaine ! Et là, je me sens vraiment « pionnière ». Des chantiers partout ! Trois bâtiments seulement autour du forum : un immeuble d’appartements, « Bételgeuse », deux hôtels, les « Gradins Gris » et « Le Flaine » (où j’ai réservé). Plus que pionnière, je me rends vite compte que je suis surtout très privilégiée.

PRIORITÉ AUX CHOIX ESTHÉTIQUES ET ENVIRONNEMENTAUX… PAS À LA RENTABILITÉ IMMÉDIATE ! Je sais que je débarque dans une station dite de « 3ème génération » : issue de rien, sur un site vierge, intégrée et sans voiture, concentrant tous les services, logements, commerces, loisirs, remontées mécaniques. Mais face à ce choix radical de béton, si éloigné des chalets de mon enfance, j’ai quand même un choc : c’est sûr, ça ne va pas plaire à tout le monde ! Moi, l’amatrice d’art contemporain, j’en prends plein les yeux. Les pilotis du « Bételgeuse », le porte-à-faux

Eric et Sylvie Boissonnas veulent faire de leur création un musée à ciel ouvert et amener l’art et la culture au cœur du village. On trouve ainsi des œuvres monumentales et des constructions à vocation culturelle au centre de la station. Son Centre d’Art, cher à Sylvie, ouvre dès 1970. Flaine est le seul endroit au monde où on peut contempler un Picasso (La Tête de Femme) un Vasarely (Les Trois Hexagones) et un Dubuffet (Le Boqueteau) en même temps !! Sylvie et Eric Boissonnas au Centre d’Art de Flaine, Noël 1973

© Fonds-Boissonnas

LA STATION ARTY

actives decembre 13

Actives085-154.indd 139

139 28/11/13 19:29


flaine

20 1 3

vertigineux du « Flaine », ces façades à motifs « pointes de diamant », ces jeux d’alignements, d’ombres et de lumières… Epoustouflant ! Et en prenant ma chambre au « Flaine » (fort bien fréquenté, je le sens, de personnes cultivées et passionnées), je me régale carrément ! Une véritable demeure design en plein désert blanc ! Ce cube de béton en parfait équilibre au-dessus de la falaise. Quelle audace ! Dans le grand salon, la cheminée centrale est signée Breuer également et l’ambiance fort chaleureuse. Sylvie Boissonnas y serait aussi pour quelque chose, très au fait en matière de design et de déco. Dans ma chambre, mobilier contemporain, balcon avec fauteuils transatlantiques, et sanitaires, plus salle de bains ! On ne

140 actives Actives085-154.indd 140

LA JET-SET DE LA CULTURE ET DE L’AVENTURE

© Y. Guillemaut/archives CCF

Premiers canons à neige, 1973

se refuse rien. D’ailleurs, c’est fou, mais ici, on a déjà pensé à enterrer tout le réseau technique eau-gaz-électricité ; aucun câble ne parasite le paysage. Et puis, au « Flaine » et à Flaine, je dois reconnaître que le beau, ce n’est pas pour l’expo ! C’est du vrai design à vivre. Night-club compris. Que de sources d’exploration…

Ça commence avec du grand ski. En moins de 5 minutes, le téléphérique du Désert Blanc me monte à 2 480 m sur les Grandes Platières, face au mont Blanc. Avec 2 télésièges et 5 téléskis, je m’offre encore 16 pistes bien balisées et, comme toutes sont reliées entre elles, je reste au sommet. Les rencontres sont du circuit… Oui, je suis dans le « grand » monde. Jet-set internationale et skieurs de haut niveau. Amoureux de nature et de culture. Ministres et artistes. On parle montagne, art, musique. “Vous avez vu la sculpture en losange du 1er pylône du téléphérique, totalement intégrée au décor, non ?” “Il paraît qu’Eric Boissonnas va faire grimper des musiciens classiques…” “Et vous savez que Sylvie, sa femme, se prépare à ouvrir un centre d’art consacré à l’art brut et aux nouveaux réalistes ?” Il faut que je vous dise encore : mes soirées à Flaine sont mémorables. Entre le night-club du « Flaine » et le « Juglotube », la discothèque des Gérats, le refuge du chantier de la station, on s’amuse tard. J’ai même « jerké » avec Sean Connery !

My name is Rebecca, maman de deux adolescents et copropriétaire dans l’immeuble « Cassiopée ». Je suis d’origine anglaise, mais je connais Flaine depuis toute petite. Toute une histoire ! Dans les années soixante-dix, Bobby Coste (le gendre des Boissonnas) faisait beaucoup de promotion pour la station au Royaume-Uni. Mes parents londoniens ont alors acheté un appartement au « Cassiopée » en 75. Nous étions voisins avec une famille de Savoyards… Leur fils est aujourd’hui mon mari ! Michel et moi, on s’est connus à l’âge de 5 ans, on se retrouvait aux vacances, on a grandi avec la station et… On ne s’est plus quitté ! Quand on s’est marié, on a tout naturellement repris le logement de mes parents (qui n’avaient plus la santé pour les sports d’hiver). Et, aujourd’hui, même si toute la famille vit à Annecy (les enfants sont au lycée et Michel et moi sommes profs), on grimpe au moindre temps libre. A 38 ans, je peux l’avouer, je suis vraiment accro à ce lieu où j’ai tout connu ! Il faut dire qu’en 1975, je suis vraiment arrivée dans la grande période créative Breuer et Boissonnas. La chapelle Œcuménique et le Vasarely, d’un côté, et les premiers canons à neige européens, de l’autre, donnaient bien le ton à part de la station. Flaine Front de Neige s’achevait. Flaine Forêt démarrait, avec la mise en place des fameux ascenseurs inclinés orange. L’esprit artistique si particulier ? Je le vivais avec mon naturel d’enfant.

© OT Flaine /M.Dalmasso

© OT Flaine/Centre culturel

UN « GRAND MASSIF » D’EXPLORATION

decembre 13

28/11/13 20:34


Actives085-154.indd 141

29/11/13 21:25


© OT Flaine

flaine

Après le ski, je passais aux expos du Centre d’art, sans me rendre compte de leur caractère exceptionnel. Devenue ado (et un peu plus cultivée !), j’ai vécu avec enthousiasme l’arrivée des sculptures de Dubuffet (en 88), puis de Picasso (en 91). Ça me rendait folle quand je voyais des gens appuyer leurs skis contre la « tête de femme » comme si c’était un vulgaire pilier ! En revanche, c’est vrai, après le départ des Boissonnas, entre 90 et 98, je l’ai bien ressenti le « passage à vide » de Flaine. J’étais adulte. La disparition de l’hôtellerie au profit des résidences de tourisme et des hôtels clubs. Les projets en attente. Mais depuis 1998, la Compagnie des Alpes a repris les rênes de Flaine. Et il me semble que l’énergie, l’audace et la créativité sont reparties de plus belle !

LA VISION ENVIRONNEMENTALE DE FREDERIC MARION Directeur général adjoint du domaine skiable de Flaine

Au-delà, et en complément du développement du domaine skiable du Grand Massif, Frédéric Marion a eu l’initiative de la création de « l’Observatoire environnemental ». L’objectif : minimiser l’impact du domaine skiable sur le milieu naturel, tant en termes d’exploitation que de développement. Les moyens : cartographie de la flore, inventaire de la faune, mise en place d’actions concrètes avec les organisations référentes, programmes de protection des espèces menacées. Frédéric est aussi impliqué qu’enthousiaste : “Je souhaite profondément être dans la dynamique d’un équilibre entre l’action et la contemplation. Un terrain de jeux, oui, mais vibrant de valeurs authentiques, tournées vers la vraie qualité de vie ! Un territoire de biodiversité naturelle et humaine !”

On est d’abord là pour ça. Le ski. Avec le Grand Massif, c’est devenu vraiment géant pour nous. Et je ne vous parle pas seulement de taille du domaine (265 km de pistes) ! Mes garçons, de 15 et 17 ans, sont à fond snowboard et free ride. Leur « terrain de jeu », c’est La Combe de Gers, ses 800 m de dénivelé et son hors-pistes. Mon mari et moi, on est plutôt « balades découvertes » et on apprécie bien le fait que le Grand Massif ne soit pas seulement un principe de « stations reliées », mais une vraie diversité de paysages et d’ambiances. L’authentique Samoëns, les chaleureux Carroz, les bois du Morillon, les curiosités de Sixt-Fer-à-Cheval… Et puis, bon, partir les skis aux pieds de l’immeuble et ne pas avoir trop d’attente (un débit de 12 000 personnes à l’heure, départ station), on apprécie ! De même que cette impression d’être vraiment en plein désert blanc, avec un

142 actives Actives085-154.indd 142

Jean Dubuffet, Le Boqueteau des 7 arbres

© OT Flaine /M.Dalmasso

GLISSE INFINIE…

LA VISION « ART CONTEMPORAIN » DE GILBERT COQUART Directeur du centre culturel de Flaine Outre l’animation de la bibliothèque (où l’on trouve le dernier Goncourt, aussi bien que les archives artistiques de la station) et les visites culturelles de la station, Gilbert poursuit la lignée des passionnés. Membre du réseau d’Art contemporain de la Haute-Savoie, il invite régulièrement de jeunes artistes dans la station pour travailler et exposer. Cette année, il revient, entre autres, de Sète avec une idée de collaboration en faveur de l’art contemporain chinois ! “Et ce qui me fait très plaisir, c’est que, pour loger mes « espoirs », je noue facilement des partenariats avec les résidences de tourisme. On est à Flaine !”

decembre 13

28/11/13 20:34


CHEMINÉES 444 route du Crêt Gojon MARGENCEL (entre le Bowling et Gedimat) 04 50 72 31 84

POÊLES 21 Avenue Pré Robert Sud ANTHY-SUR-LÉMAN (à côté de Darty) 04 50 70 97 75

www.autourdufeu74.com

Actives085-154.indd 143

29/11/13 10:38


flaine

LA STATION DES ARTS Après le ski intensif, la famille n’est pas toujours prête aux grandes sorties. Quoique… La clientèle internationale, surtout anglo-saxonne et du Benelux, est franchement sympa. On vient ici, pas pour « se la jouer », mais pour passer de bons moments. Les gens reviennent d’une année sur l’autre et se connaissent. Et puis, c’est facile de se retrouver au forum, notre place de village à nous, où toutes les pistes et animations convergent. Une descente aux flambeaux, un spectacle, un concert… et on est tous dehors avec les autres ! Et, même si je râle un peu, mes garçons passent de fort bonnes soirées dans les pubs et les boîtes. Tard ! Cela me touche aussi beaucoup que notre côté « sommet de la culture » reparte. Flaine a toujours son « centre culturel », héritier du « Centre d’art » de Sylvie Boissonnas. Il y a des visites du parcours design et art de la station, des expos de jeunes artistes qui « montent »… Et, l’été, c’est toujours la saison des académies de musique à l’auditorium ! Oui, je sens vraiment que l’« esprit cool chic » de Flaine s’enflamme de nouveau. Vous voulez encore un signe ? Regardez : il y a des grues partout côté Flaine Monsoleil ! Depuis 2008, c’est le lieu des résidences de tourisme « premium ». Et puis, là, le « Centaure », autour du forum, cet immeuble dont l’architecture métallique semble répondre et poursuivre les œuvres « béton » de Breuer. Et, en arrivant à la station, ce pavillon d’accueil, du même architecte inspiré… C’est reparti !

2030 LES VALEURS D’ORIGINE RÉINVENTÉES Je m’appelle Maud, Flainoise de 3ème génération et directrice de l’office du bien-vivre (autrefois du tourisme). Mes grands-parents ont fait partie des premiers habitants de Flaine et je suis la petite dernière à poursuivre l’histoire. Et attention : après des études de prospective du bien-être aux Etats-Unis, c’est un vrai choix ! En fait, je suis ici, parce que tout ce dont je rêvais quand j’étais gamine se réalise… Vivre toute l’année à Flaine, mais sans être coupée de la plaine, et en pouvant me téléporter à volonté dans la vallée ? C’est maintenant possible. En 20 minutes, le « Funiflaine » fait le lien Cluses-station. La voiture reste garée en bas. Je suis montagnarde comme je veux et quand je veux ! Retrouver l’esprit d’origine, avoir une architecture et un art de vivre d’avance ? Renouer en même temps avec une fréquentation à la pointe des arts et de la culture ? Il y a quelques années, la réalisation du « Terminal Neige Palace » a été le déclic. Avec elle, le retour d’un ensemble résidence hôtel de luxe. Une ligne qui épouse les contraintes en plateau de notre relief. Une toiture qui se déroule du forum jusqu’au front de neige pour permettre aux piétons et aux skieurs de traverser le complexe. Bref, le design pratique et esthétique d’un Breuer du futur ! Dans cette dynamique, plein de propriétaires se sont mis à repenser et à réarchitecturer leur appartement.

Et à l’« office du bien-vivre », cette année, on prépare la Biennale de l’art contemporarain chinois. L’événement incontournable de l’élite culturelle internationale ! J’imaginais, aussi, une glisse toujours plus ludique et magique. C’est la nature qui en a décidé : nous, on a la neige dont le réchauffement climatique a privé d’autres stations. Alors, on fait tout pour sublimer ce bonheur. Les villages du Grand Massif, complètement connectés, mais résolument restés eux-mêmes, invitent réellement au voyage. Côté fun, la Compagnie des Alpes, experte également dans la réalisation de parcs d’attraction, nous a accompagnés vers des sensations inédites. Comme le « Space Mountain du Désert Blanc » ou notre incontournable « Forum Night », animée par Lou Guetta (la petite dernière de Cathy et David), qui met le feu et le son aux quatre coins du domaine skiable. Je rêvais encore d’un Flaine qui soit un véritable sas de lâcher prise et de fusion avec l’environnement… Cette utopie-là, celle qui me tenait le plus aux tripes et au cœur, et bien on la vit ! Sous l’impulsion du Laboratoire environnemental, les parcours de découvertes durables se multiplient. Au plus près des déserts rochers sculptés, des grottes, des rivières et glaciers souterrains. Au plus proche des marmottes, chamois, bouquetins… Plus que jamais présents. Flaine est LE lieu des séminaires de « team-destressing », le rendez-vous des scientifiques de l’environnement, la classe de sciences et vie de la nature que les scolaires rejoignent en une montée de « Funiflaine »… Oui, à Flaine, je ne suis pas là pour rêver comme en bas !

Projet Terminal Neige Palace

144 actives Actives085-154.indd 144

© hauvette & associés architectes

aménagement des pistes discret : câbles enterrés, lignes de télésièges abaissées, tracés respectueux des forêts et rochers…

decembre 13

28/11/13 20:34


CHACUN PORTE EN SOI L’IMAGE DE SA MAISON IDÉALE...

NOUVEAU SITE INTERNET

www.maisons-alain-metral.fr

...UN PROJET UNIQUE, UNE ARCHITECTURE SPÉCIFIQUE, ENSEMBLE, CONSTRUISONS VOS RÊVES. Illustrations à caractère d’ambiance. N. Corsi.

Agence Haute-Savoie / Siège social

Agence Savoie

85 route de Thonon - 74 800 AMANCY 04.50.07.38.90 - amancy@maisons-alain-metral.fr

1440 avenue des Landiers - 73 000 CHAMBERY 04.79.96.72.60 - chambery@maisons-alain-metral.fr

www.maisons-alain-metral.fr

Actives L230 x H300 Novembre 2013.indd 1 Actives085-154.indd 145

22/10/2013 11:39:12 29/11/13 10:39


méribel

MÉRIBEL(LE) VALLÉE, VERY BELLE VALLÉE ! C’EST AU DÉBUT DES ANNÉES TRENTE QUE LE TRÈS CHIC MAJOR PETER LINDSAY – SUJET DE SA GRACIEUSE MAJESTÉ ET OFFICIER DES LANCIERS DU BENGALE – TOMBE AMOUREUX DE LA VALLÉE DES ALLUES. CHASSÉS DES STATIONS AUTRICHIENNES PAR LA MONTÉE DU NAZISME, LES SKIEURS ANGLAIS SONT EN EFFET À LA RECHERCHE DE NOUVEAUX TERRAINS D’AVENTURES. AUSSI, LORSQUE SON AMI EMILE ALLAIS LUI FAIT DÉCOUVRIR LE SITE, IL EN MESURE AUSSITÔT LE FORMIDABLE POTENTIEL. LES KILOMÈTRES DE PENTES ENNEIGÉES, L’ENSOLEILLEMENT GÉNÉREUX, LES PAYSAGES VIERGES, LES PETITS VILLAGES PITTORESQUES, TOUT EST À PORTÉE DE RÊVE… Par Marie-Caroline Abramovitch-Boubée

146 actives Actives085-154.indd 146

decembre 13

28/11/13 19:31


NOUVELLE COLLECTION

EN EXCLUSIVITÉ

2 MAGASINS À CHAMBÉRY CENTRE VILLE 2 AV. GÉNÉRAL DE GAULLE - 04 79 33 43 52 & 63, RUE MACORNET - 04 79 33 57 11 www.opticienperrier.com

Actives085-154.indd 147 1 Opticien Perrier BAT.indd

29/11/13 29/11/13 15:57 13:34


méribel

l Brigitte Bardot à Méribe

Méribel, le 14 février 1955

Me voici donc à Méribel, cette si jolie station que nous a conseillée ton cousin François. L’époque est assurément à la solidarité, et toutes les bonnes volontés sont mises à contribution pour que vive le projet. Le lieu est d’ores et déjà cosmopolite, qui réunit au petit hôtel La Croix Jean-Claude - une institution tenue par la famille Gacon - aristocrates anglais et chefs d’entreprises rhônalpins, aventuriers et fermiers du cru. D’après Mado Gacon, ils n’ont pas beaucoup de moyens, mais ils ont la foi et des idées. Et il faut vraiment y croire ! Tout le monde travaille dur, imagine-toi qu’ils dament tout à pied le matin avant le départ des premiers skieurs… L’ambiance est très sympa, et on partage volontiers l’omelette et le vin rouge ordinaire au Doron ou à l’Auberge. Au Shangri La - la première boîte de nuit, à Mussillon - les patrons n’ont même pas de quoi acheter les boissons, alors la mère de Mado - qui tient le café-épicerie du village des Allues - leur passe du Dubonnet et du vin, et dès qu’ils ont quatre sous, ils viennent la payer. Mais la station accueille déjà beaucoup de monde, et du beau, crois-moi. Dixsept hôtels et une quarantaine de chalets de bois blond abritent les grands noms de la gentry anglaise et de l’industrie hexagonale. Le Marie-Blanche, Le Grand Cœur, L’Adray-Télébar (Le Lipp de Méribel selon la comtesse de Aubrys), autant d’institutions qui font le charme discret et raffiné de Méribel. On se reçoit beaucoup, dans des intérieurs élégants et chaleureux, mais on partage aussi bien volontiers une gentiane ou une assiette de charcuterie avec les autochtones. Les Anglais ont entraîné à leur suite une clientèle très chic, qui a rapidement construit de beaux chalets. Mais jamais de clinquant : chic, mais pas snob… Les célébrités ne manquent pas… On y croise fréquemment Jean d’Ormesson, la belle Madeleine Sologne, Serge Reggiani, Henri Salvador, Lino Ventura, Alain Delon ou Sami Frey, mais aussi les grands noms de l’aristocratie et de l’industrie, et certains membres des familles royales européennes. Tout ce beau monde profite aussi bien des joies du ski - 4 remontées mécaniques, dont la télécabine de Burgin-Saulire qui assure la liaison avec Courchevel que des bars et restaurants à l’ambiance bon enfant. Et même lorsque Brigitte Bardot crée une mini-émeute, Méribel la discrète n’en fait pas tout un cinéma… Je pense sincèrement que cette charmante petite station a un bel avenir ! Remercie bien François de notre part. Bien à toi. Paule © JM Gouedard - Méribel Tourisme

148 actives

decembre 13

© Collection privée

Chère Gabrielle,

Le Grand Cœur

L’Adray-Télébar - Années 50

Le Chalet Tougnete

vée © Collection pri

1 955

En 1938, la société foncière pose la première pierre de la station en édifiant le chalet du Doron, et la première remontée mécanique - un télé-traineau de 31 places qui monte à 1900 mètres d’altitude - est construite au-dessus de l’actuel Télébar. La guerre interrompt les travaux l’année suivante. Dès 1945, Lindsay est de retour, bien décidé à mener à bien son grand projet. Il s’entoure d’architectes de talent parmi lesquels Paul Grillo, André Detour, Christian Durupt et Henrijacques Le Même, tous animé de la même volonté de respecter la montagne. Bien avant que l’environnement ne devienne l’affaire de tous, Méribel inaugure une charte architecturale qui s’inscrit dans ce que l’on n’appelle pas encore le développement durable. Les cahiers des charges sont drastiques, qui imposent le bois et la pierre, les lauzes sur les toits à double pente, et des chalets dont la hauteur est limitée. Comme se plaît à le dire Georges Mauduit, “La vallée de Méribel, c’est la véritable école d’architecture de la montagne.”

© Collection privée

© Collection privée

RepèRes...


Sans titre-1 1 Actives085-154.indd 149

13/11/2013 10:26:58 29/11/13 10:40


20 1 3 CHIFFRES CLÉS 41 remontées mécaniques (dont 2 des plus imposantes télécabines du monde) 8 télébabies 2 tapis roulants 150 km de pistes sur une surface de 520 ha (68 pistes, dont 2 pistes olympiques) 704 enneigeurs 25 engins de damages Débit horaire : 78 200 skieurs/heure Production de neige : environ 1 200 000 m3 par saison

Photos : D. André - Méribel Tourisme

600 moniteurs diplomés 350 000 visiteurs venus du monde entier chaque hiver (avec plus de 70 pays de provenance) 44 % de clientèle étrangère (encore majoritairement anglaise)

13 Méribel, le 14 février 20 Chère tante Paule,

nt tu m’as tant dans cette station do e ivé arr tre d’ê use Heure prise. Les hôtels s très agréablement sur parlé. J’avoue que je sui mple le Mariers là, comme par exe mythiques sont toujou , la petite-nièce jourd’hui Marie-Blanche Blanche - que tient au d Cœur - sauvé an Gr le - ou encore ine rig o d’ ire éta pri pro de la Adray-Télébar est lition. La terrasse de l’ in extremis de la démo is sont encore les ble… Les touristes angla toujours un incontourna station à l’année, la le mérite de faire vivre plus nombreux, ils ont e désormais des uv tro on villages. Mais les vé sau t on i qu x eu t ce son la réputation de la partout. Il faut dire que skieurs venus d’un peu éennes… Si elle est ent les frontières europ t, et regorge station dépasse largem pas guindée pour autan st n’e el rib Mé te, crè dis toujours monde aime à se s intimes - où tout le plu ou tifs fes ts roi d’end gastronomie n’est re ou d’un bon plat. La retrouver autour d’un ver oard - la compare - championne de snowb pas un vain mot ici ! Julie e, c’est classe, et till de champagne « ça pé volontiers à une coupe de bruit que les ins mo t tionnel. Ici, on fai éra én erg int st c’e s plu en avais bien raison n faire la fête aussi ! ». Tu voisins, mais on aime bie que ce n’est pas de la station, et je pense quant au brillant avenir drement. fini… Je t’embrasse ten Sophie

Actives085-154.indd 150

PAULE DUMAS 188 RUE SAINT CHAR

LES

75015 PARIS

28/11/13 20:36


Actives085-154.indd 151

29/11/13 16:09


méribel

20 1 3

Mauduit Georges

GeorGes Mauduit: Méribel est un exeMple architectural ! Vice champion du monde de slalom géant à Portillo, Chili, en 1966, Georges Mauduit a disputé les JO de Grenoble en 1968. Une piste sur le versant de Saulire porte toujours son nom. C’est un des acteurs importants de la station. “Méribel a su rester fidèle à sa ligne architecturale, et conserve ce charme très particulier qui fait d’elle la « plus suisse des vallées françaises ». A côté des établissements mythiques, on assiste aujourd’hui à un renouveau hôtelier de très haut de gamme, adapté à une clientèle internationale extrêmement exigeante, mais toujours dans le respect environnemental qui est la signature de la station. Les projets à plus long terme vont également dans ce sens, qui privilégient la densification de l’habitat autour des quartiers existants aux personnalités aussi différentes que bien marquées, plutôt que son extension.”

152 actives

decembre 13

Assurément une enfant de la station. Son grand-père en a été le premier directeur des remontées mécaniques. Elle a remporté en 2004 le Globe de Cristal de snowboard, et participé aux JO de Salt Lake City en 2002, et à ceux de Turin en 2006. Un verre sur les pistes ? La Folie douce, au croisement de Burgin et Saulire, un bar à musique où on danse toute la journée, et où on peut aussi manger, soit au snack, soit au restaurant. C’est vraiment très sympa. Le concept existait déjà dans d’autres stations, il a été exporté à Méribel. Pause déjeuner ? L’Adray-Télébar bien sûr, une institution à Méribel, la terrasse la plus célèbre de la station, depuis ses tout débuts. Il faut y manger l’escalope à la crème, le plat emblématique des lieux. Un régal ! L’heure de l’apéro ? C’est difficile, il y a des tas d’endroits vraiment agréables. Mais j’ai un faible pour le Grand Cœur, un des lieux les plus cosy de Méribel. Boire un verre dans un fauteuil douillet devant la cheminée monumentale après une bonne journée de ski, c’est la détente absolue. Sinon, j’aime aussi beaucoup La Maison, un bar à vin à la déco canon. Des objets chinés

dans toute la France, on se croirait dans une vieille boutique… Très différent de ce qu’on a l’habitude de trouver à la montagne. Dance floor ? Les Saints Pères, une boîte jeune à l’ambiance très festive. Tous les fêtards s’y retrouvent. L’after ? Euh, chez moi peut-être… Mais je ne vous donnerai pas l’adresse !

© DR

© Collection privée

Les MeiLLeurs spots de Julie

agalski Julie Pom

phiLippe Laissus une identité forte Philippe Laissus : Président du Ski Club de Méribel (qui a trinqué dans son enfance avec les célèbres clients de son père - oui, même BB ! - et qui partage volontiers une vipérine avec le prince Edward d’Angleterre lors de ses séjours… avec modération.) “On n’est pas loin d’avoir atteint les limites de ce qui est possible. Heureusement que la mairie a pris la décision d’arrêter la promotion pour n’autoriser que la construction individuelle. Mais pour l’instant, ça reste très cosy, fidèle à l’esprit Méribel, chic mais discret et convivial. Les gens viennent ici pour être tranquilles, et quand on croise Madonna sur une piste, elle n’est pas suivie par 50 paparazzis ! D’ailleurs, on ne la reconnaît même pas… Bien sûr, aujourd’hui l’ambiance est un peu moins « friendly » qu’à l’époque où tout le monde se connaissait, mais il y a encore des moniteurs qui emmènent les clients manger la fondue en refuge ! Les touristes sont fidèles à Méribel, ils ne viennent pas que pour le ski, mais aussi pour l’ambiance. Et puis, c’est une vallée habitée à l’année qui a su conserver ses traditions - une identité forte qui inscrit Méribel dans une complémentarité parfaite avec ses voisines - plutôt Deauville que Saint-Tropez ou Le Lavandou…”


NOUVEAU TOYOTA

RAV4 DIESEL 124 CH

TOUJOURS MIEUX TOUJOURS PLUS LOIN

359 €

/MOIS

APRÈS UN 1ER LOYER DE 2 850 €(1) SOUS CONDITION DE REPRISE / LLD 49 MOIS*

PACK RELAX ** 4 ANS

INCLUS

D’ENTRETIEN D’ A S S I S TA N C E DE GARANTIE

VOUS AVEZ TOUJOURS EU L’ESPRIT RAV4 Consommations mixtes (L/100km) : 4,9 à 7,3. Émissions de CO2 (g/km) : 127 à 176 (C à E). Données homologuées CE. (1) Exemple pour un RAV4 124 D-4D 2WD LeCap (hors peinture métallisée ou nacrée) neuf en * Location Longue Durée sur 49 mois et 60 000 km. 1 er loyer de 2 850 € + 48 loyers de 359 €, hors assurances facultatives, sous condition de reprise. ** Le Pack Relax inclut l’entretien, la garantie*** et l’assistance pendant 60 000 km ou 4 ans (au 1er des 2 termes atteint). Off re réservée aux particuliers, non cumulable avec toute autre off re, valable dans les concessions Toyota France participantes pour toute commande d’un RAV4 124 D-4D 2WD LeCap passée jusqu’au 31 décembre 2013. En fin de contrat, restitution du véhicule dans votre concession avec paiement des frais de remise en état standard et des éventuels kilomètres excédentaires. Sous réserve d’acceptation par TOYOTA France FINANCEMENT, 36 bd de la République 92423 Vaucresson Cedex, RCS 412 653 180 - n° ORIAS 07 00 54 19 consultable sur www.orias.fr. Modèle présenté : RAV4 150 D-4D AWD Life (avec peinture métallisée à 600 €) à 492 €/mois (1er loyer de 2 850 €) en LLD sur 49 mois et 60 000 km. *** Garantie Confort Extracare, suivant contrat 101.112 souscrit exclusivement auprès de London General Insurance Company Limited - RCS Nanterre 392 678 116, incluse dans la limite prévue au contrat.

TOYOTA JEAN LAIN NIPPON Chambéry 04 79 62 64 17 Albertville/Tournon 04 79 38 52 16 Aix-les-Bains/Grésy 04 79 88 80 88 www.jeanlainnippon.com Actives085-154.indd 153

TOYOTA DEGENÈVE Annemasse 04 50 38 93 63 Thonon 04 50 26 25 26 Sallanches 04 50 58 11 96 www.degeneve.fr

TOYOTA SIVAM Epagny/Annecy 04 50 22 63 00 www.sivam.fr

29/11/13 11:01


© JM Gouedard - Méribel Tourisme

méribel

2030 Méribel, le 14 février 2030

Ça y est, je suis à Méribel ! Je pense que ça a bien changé depuis que tu y venais avec Grand-Papa… C’est cool ici, il y en a pour tous les goûts. A chacun son Méribel, comme ils disent. Avec mes potes, on aime bien Mottaret, parce qu’il y a un des plus beaux snowparks d’Europe. Aux Allues, on voit des super-chalets, et des hôtels hyperclasse un peu partout. Il en y en a deux ou trois qui ont presque cent ans - tu as dû les connaître ! - avec un peu de bol, on peut dormir dans le même lit que Brigitte Bardot, lol. L’autre jour, je suis allé boire un coup au Télébar, et sur des vieilles photos de la terrasse, j’ai reconnu Grand-Papa. Tu le crois ??? Cette année, c’est top, je vais enfin pouvoir assister aux finales de la coupe du monde de ski. Tu n’imagines même pas le monde qu’il y a ici. Des Chinois, des Indiens, des Australiens… Depuis que la station a retrouvé les grandes épreuves internationales, c’est de la folie. Heureusement, vu la taille du domaine, on ne se marche pas sur les spatules ! Et comme tu peux voir sur la carte, ils n’ont pas massacré le site. Les pistes, je t’en parle même pas. Le plus grand domaine du monde, rien que ça. Et de la poudre jusqu’aux genoux ! Bon, on est quand même mieux qu’à Paris, coincé dans une boîte à bac… Merci encore d’avoir plaidé ma cause ! Je t’embrasse fort. Théo

154 actives Actives085-154.indd 154

© Agence Zoom - Méribel Tourisme

Chère Grand-Maman Paule,

MÉRIBEL REVIENT DANS LE GOTHA INTERNATIONAL DU SKI ! Méribel se devait de retrouver sa place parmi les plus grandes, aux côtés de Kingsbull ou Val d’Isère. C’est désormais chose faite. Vingt ans après les Jeux olympiques d’Albertville, la station renoue avec le circuit mondial de la Coupe du monde dames de ski alpin et affirme plus que jamais son identité de station sportive internationale. A Portoroz en Slovénie, le comité World Cup de la FIS a validé l’inscription de Méribel au calendrier 2014-2015 pour l’organisation des finales de coupe du monde de ski alpin 2015. En revenant sur la scène du ski international, la station affirme sa volonté d’organiser régulièrement de grands événements sportifs, été comme hiver. Au mois d’août prochain, elle accueillera notamment la finale de la coupe du monde de VTT. L’objectif est de recevoir un très gros événement international tous les deux ou trois ans.

decembre 13

28/11/13 19:32


STORES . PERGOLAS SPAS & TERRASSES PARTENAIRE EXCLUSIF

VISITE DE NOS SHOWROOMS SUR RENDEZ-VOUS Homéva Albertville I Homéva Chambéry I Homéva St-Pierre d’Albigny

04 79 69 01 14

Actives155-228.indd 155

www.homeva.fr

29/11/13 20:24


fun

GROS TITRE

(ÉNORME, MÊME) J’AIMERAIS PROFITER DE CE CHAPÔ POUR SIGNALER QUE LA DIRECTION DU MAGAZINE M’ENVOIE SYSTÉMATIQUEMENT EXPLORER LES CULS DE BASSE-FOSSE LES PLUS FROIDS DE LA PLANÈTE. SI D’AVENTURE ELLE ENVISAGEAIT DE BASCULER UN PEU PLUS AU SUD, GENRE ZANZIBAR OU LES ÎLES COOK, JE SUIS PRENEUSE. D’AVANCE, MERCI. Par Fun Ambrille

ourtant, le village ressemblait à une carte postale. Avec la neige, les flocons, le gel, le vent et tout et tout (le vent est difficile à détecter sur une carte postale, Dr Watson. Mais observez attentivement les ruelles, elles sont désertes. C’est une preuve irréfutable, les habitants se sont tous envolés). C’était un village avec un tout petit hôtel planté dedans, qui n’ouvre que 24 heures au solstice d’été (le reste de l’année, il sert de garde-manger aux loups). Mais les propriétaires, Madame Nicole et Monsieur René, avaient accepté de faire une exception. Ils m’offraient le gîte et le couvert, tout en précisant qu’ils vivaient dans le petit village d’en bas. Et qu’ils redescendraient après le repas. Mais avant la tombée de la nuit (17 h). Je dînai d’une soupe d’ours, d’un farçon pommes de terre/pruneaux et d’une cuillère de bicarbonate de soude. Pour finir, Madame Nicole m’offrit un café médiéval (compte tenu des effets secondaires, je soupçonne le cuisinier d’être un herboriste, versé dans l’étude des phénomènes gastriques). Puis, elle me conduisit à ma chambre avant d’enfourcher son paret, d’éclater d’un rire diabolique et de disparaître dans l’opacité glacée des ténèbres hivernales. J’étais seule. La chambre était intéressante, j’avais l’impression qu’elle n’était pas vraiment là. Qu’elle avait décollé des années soixante-dix et traversé des galaxies entières avant d’échouer dans l’hôtel, avec un petit bruit mou et feutré (à cause de la neige). Mais qu’elle n’avait pas encore décidé de rester pour de vrai. Et qu’elle pouvait redécoller à tout instant, histoire de semer la pagaille dans un

156 actives Actives155-228.indd 156

autre espace temps. Ce qui m’aurait bien arrangée d’ailleurs. Pour être honnête, je n’en menai pas large. Tu as déjà essayé de dormir tout seul dans un hôtel qui grince au milieu des montagnes ? Si ça t’arrive, je te fiche mon billet que tu feras moins le titan, mon petit bonhomme ! Alors, tu permets que je me concentre sur les détails de la chambre de Buzz l’Eclair, plutôt que sur l’opacité glacée des ténèbres hivernales. A 2 h du matin, je suis allée faire un tour dehors. C’est fou comme c’est visible, une fenêtre allumée dans l’opacité glacée des ténèbres hivernales. Tellement visible que des scientifiques, à Sydney, pointent Hubble dessus. Une nouvelle étoile dans le ciel savoyard ? How exciting ! (Pendant ce temps, Melchior, Gaspard et Balthazar, un peu perplexes, explorent leurs coffres parfumés. A la recherche d’un poil de myrrhe, d’un zest d’encens et d’un chameau). Un petit bruit, tout à côté, troua soudain l’opacité glacée la nuit, j’aurais juré qu’il provenait de l’intérieur de l’hôtel. Je crois avoir crié (mes souvenirs sont assez flous, Dr Watson). Pendant que je reprenais le chemin de ma chambre, avec l’élégance et la motricité d’un wapiti à 8 pattes, la peur eût un effet inattendu sur mon organisme. Très bruyant, l’effet (à moins que ce ne soit l’effet kiss-cool du café médiéval. Si vous trouvez un type avec une coupe de cheveux d’herboriste, passez-le à tabac, Sherlock ! A mon avis, il en sait bien plus long qu’il ne veut l’admettre). Bref, je renversai pêle-mêle un vieux caquelon, une tête de sanglier empaillée et le père Noël, avant de heurter de plein fouet Monsieur René. Qui avait décidé de passer la nuit dans l’hôtel, au cas où. Et dans la pénombre, avec le caquelon sur la tête, il ressemblait vraiment à Buzz l’Eclair (J’ai du mal avec les titres, mais je me surpasse dans les chutes).

decembre 13

29/11/13 13:32


MENUS DE FÊTES

CARTE SPÉCIALE POUR LES FÊTES

Actives155-228.indd 157

29/11/13 10:59


morzine-avoriaz

MORZINE AVORIAZ FAUX-SEMBLANTS* * Film de David Cronenberg, avec Jeremy Irons, Grand Prix du Festival 1989 MORZINE L’AUTHENTIQUE, AVORIAZ L’AVANT-GARDISTE, DEUX STATIONS, DEUX ALTITUDES, DEUX POSITIONNEMENTS SUR UNE MÊME COMMUNE POUR UNE FRATERNITÉ MOUVEMENTÉE. A GRANDS COUPS DE FLASH-BACK ET DE FAST-FORWARD, REPLONGEONS DANS L’HISTOIRE DE CES SŒURS SIAMOISES LE TEMPS D’UNE BANDE-ANNONCE EN CINQ SÉQUENCES. SI LES DIALOGUES SONT FICTIFS, L’HISTOIRE EST, QUANT À ELLE, BIEN RÉELLE…

Avoriaz vue d’avion 1970

158 actives Actives155-228.indd 158

Morzine 1962

© Bertin Boussu

Par Mélanie Marullaz

decembre 13

28/11/13 19:33


© Stéphane Lerendu

1 96 1 SCÈNE 1 - JANVIER 1961 MORZINE VILLAGE Contexte : En 1961, en ouvrant le secteur de Nyon, qu’ils ont financé notamment par le biais d’une souscription communale, les Morzinois ont multiplié par deux l’étendue du domaine skiable et se sont collectivement impliqués dans l’aventure touristique : tous ou presque, ont pris des actions du téléphérique. Au même moment, voulant mettre à profit la notoriété olympique de Jean Vuarnet, l’enfant du pays médaillé d’or à Squaw Valley un an plus tôt, ils lui confient l’étude du projet d’Avoriaz. Intérieur jour - images en noir et blanc Dans une cuisine, un couple regarde la télévision, à l’écran, on voit Jean Vuarnet. Jean Vuarnet : Nous nous trouvons à peu près au centre d’Avoriaz (images enneigées du Plateau d’Avoriaz, vierge). Si nous prenons du côté de l’arrivée du

téléphérique, vous avez ce mamelon légèrement boisé, extrêmement varié, qui servira d’implantation à des villas, des chalets… Mère : - Il a belle allure quand même, Jean… Père (en soufflant) : - Un peu d’or sur une médaille et on ne vous tient plus, vous les femmes… Attends déjà qu’il le construise son téléphérique, ça ne va pas être une mince affaire. Jean Vuarnet : …Puis en remontant sur la gauche, toute la face très exposée plein sud que vous voyez au bas de l’arête sera pour de gros immeubles, hôtels, résidences collectives… Père : 5 000 lits qu’ils veulent faire ! Exposé plein sud, je veux bien, mais c’est quand même bien souvent dans la niole (N.D.L.R. : brume - patois morzinois) et au vent, je ne vois pas bien qui aurait envie d’aller se geler les fesses là-haut… Mère : Sa femme est drôlement jolie aussi, je la revois encore quand ils sont revenus de Ska Vallée… Père : SQUAW Valley, Squaw, comme une Squaw, la femme de l’Indien.

Jean Vuarnet

Jean Vuarnet : …Près du vieux village d’alpage, il y aura, je pense, des résidences de permanents, c’est-à-dire des employés qui sont là pour faire vivre la station ; puis sur le centre, les hôtels se continueront, ce sera également le centre commercial qui se prolongera jusqu’à la falaise. Père : C’est ça, un centre commercial, et puis pourquoi pas des salles de cinéma et des rennes pour tirer des traîneaux ! Allez, éteins-moi ça, Maman, on va se coucher. * d’après un reportage de Jacques Villa - archives ina.fr

actives decembre 13

Actives155-228.indd 159

159 28/11/13 19:33


morzine-avoriaz

c

a Pas du L

Arrivée téléphérique 1975

1 977 SCÈNE 2 - JANVIER 1977 STATION D’AVORIAZ Contexte : 4ème édition du festival du film fantastique, lancé en 1973 par Gérard Brémont et Lionel Chouchan pour apporter à la station notoriété et investisseurs. Extérieur nuit, devant la bijouterie First Class à Avoriaz - L’ambiance est rouge et enfumée, due aux torches allumées par les moniteurs de ski ; ils forment une haie d’honneur qui s’étire dans toute la station, de la salle de cinéma des Portes du Soleil, jusqu’à l’hôtel les Dromonts. Une foule s’est massée derrière eux, dans l’attente du jury et de l’annonce du palmarès. Patrick Tonnelier (le bijoutier) : Ils ont allumé les torches, ils ne devraient plus tarder. Badaud 1 : Ils n’ont pas dû tergiverser longtemps, De Palma, sans aucun doute. Badaud 2 : Moi j’ai préféré Meurtres sous contrôle… et puis De Palma, c’est trop facile, il a déjà décroché le Grand Prix il y a deux ans, ils vont peut-être le donner à quelqu’un d’autre, non ? Badaud 1 : Ça, c’est un argument ! Le film est bon, il est bon, c’est tout !!! Sissy

160 actives Actives155-228.indd 160

Spacey est magnifiquement terrifiante, j’en ai encore des frissons… Hier, après la séance, je n’en menais pas large. Heureusement que je connais la station maintenant, je me suis habitué, mais je me souviens, la première année, la pleine lune, ces grands immeubles déstructurés qui projetaient leur ombre sur la neige, les pas qui crissaient dans mon dos… En sortant de la projection de Duel, j’ai couru comme un dératé jusqu’à mon apart’ ! Au fait, je crois que je l’ai croisé tout à l’heure sur les pistes. Badaud 1 : Qui ça, Spielberg ? Badaud 2 : Oui, je suis sûr que c’était lui. Et hier, Audiard, Lautner et Lanzmann mangeaient derrière nous au Petit Vatel. La belle brochette ! Badaud 1 : C’est ce que j’aime ici : sans

maquillage, avec une doudoune et un bonnet de laine, il faut avoir l’œil pour les reconnaître, mais on croise des stars incroyables, sans gardes du corps, sans cohorte de photographes, tout simples. Patrick Tonnelier : Oui, mais du coup, tout le monde observe tout le monde en pensant reconnaître une star. Les gens vous fixent du regard et cherchent dans quel film ils ont bien pu vous voir !... Vous repartez demain ? Badaud 2 : Oui, en train. D’ailleurs, l’année prochaine, on se débrouille pour dégoter une place dans celui du festival ! Il y a deux ans, il paraît que c’est Chabrol qui faisait le contrôleur… (Une musique s’élève : Pomp & Circumstance in D, d’Edward Elgar, le 2ème thème.) Patrick Tonnelier : Ils arrivent !

decembre 13

28/11/13 19:33


DU 17 AU 21 MARS 2014 MARCH 17TH TO 21ST DU 17 AU 21 MARS 2014 MARCH 17TH TO 21ST

DU 17 AU 21 MARS 2014 MARCH 17TH TO 21ST

Morzine Morzine aime les F emmes aime les Femmes Morzine aime les Femmes hinkstock - Fotolia

Crédits photos Crédits : OTMorzine_Jarry-Tripelon photos : OTMorzine_Jarry-Tripelon - Thinkstock - Fotolia - Thinkstock - Fotolia

TOUTE L’ANNÉE

MORZINE LOVES WOMEN

ET LEUR CONSACRE UNE MORZINE LOVES WOMEN SEMAINE DE BIEN-ÊTRE DU 17 AU 21 MARS 2014

S K I N CA R E CO U R S E - R E LO O K I N G - R E F L E XO LO GY CO N S E I L S B E AU T É - R E LO O K I N G - R É F L E XO LO G I E YO GA O F T H E L AU G H T E R - M A N I CU R E WO R KS H O P YO GA D U R I R E - M A N U CU R E - F I T É Q U I L I B R E F I T BA L A N C E - S E L F D É F E N S E - R E Ï K I S E L F D É F E N S E - R E Ï K I - SO P H RO LO G I E … R E L A X A T I O N T H E R A P Y ...

Actives155-228.indd 161

MORZINE LOVES WOMEN

INFOS OFFICE DE TOURISME 04 50 74 72 72 INFOS OFFICE DE TOURISME 04 50 74 72 72

29/11/13 10:42


morzine-avoriaz

20 1 3 SCÈNE 3 - DÉCEMBRE 2013 MORZINE Extérieur nuit - terrasse du Robinson, (le plus vieux bistrot du village, sans prétention, QG des autochtones pour le café du matin, repaire de snowboarders britanniques à l’après-ski). Un journaliste anglais y retrouve l’attachée de presse de la station. Ils sont attablés au mileu d’une foule colorée. Attachée de presse : Pur jus ! Comme beaucoup de commerçants d’ailleurs, et ils sont là à l’année, c’est ce qui fait l’âme du village. Mais c’est la même chose pour les hôtels, ils sont toujours tenus par les familles qui les ont montés après-guerre ou dans les années 60. Il y en avait une cinquantaine à l’époque, il y en a toujours une cinquantaine aujourd’hui. Dans certains, on en est à la quatrième génération ! Journaliste : Morzine n’a donc pas tellement changé en 50 ans ? Attachée de presse : Bien sûr que si. Le village s’est étendu, il s’est densifié et homogénéisé en terme d’architecture. Et cette année, le front de neige a subi un lifting radical avec la nouvelle gare de télécabine. Mais les différentes équipes municipales qui se sont succédé se sont battues pour contenir l’urbanisation, préserver son caractère et son identité. Journaliste : Tout le monde s’agite d’un coup, que se passe-t-il ? Attaché de presse : Ils rangent les tables et les chaises, pour aider Roxane et JeanMarc, il est 20h, ils ferment.

© OT Morzine

Journaliste : Quand vous m’aviez parlé d’un lieu branché, je ne m’attendais pas à ça… pas de musique forte, pas de DJ, on n’est pas sur le front de neige… et sans vouloir lui manquer de respect, quel âge a le barman ? Attachée de presse : Jean-Marc ? 65, 70 ans peut-être… Mais, voyez le monde autour de nous, je ne vous ai pas menti. Et ça me paraissait un bon endroit pour que vous compreniez un peu ce qu’est Morzine aujourd’hui : un village traditionnel et familial, à l’image de ce bar, avec une vraie vie après-ski… Journaliste (en riant) : …Et beaucoup de Britanniques ! Attachée de presse : C’est notre clientèle étrangère principale, c’est vrai. Avec le développement des « chalets companies » et des vols directs de Genève vers Londres, Edinburg, Manchester, nous avons acquis une belle notoriété outreManche ces dernières années. La Mützig servie par litres ici n’y est peut-être pas pour rien ! Journalistes : - Les propriétaires sont des Morzinois de souche ?

SCÈNE 4 - DÉCEMBRE 2013 AVORIAZ

© S. Lerendu Avoriaz Tourisme

Extérieur jour, quartier de l’Amara Un groupe de vacanciers suit une visite guidée de la station. Parmi eux, une étudiante en architecture et son amie… Qui ne l’est pas.

162 actives Actives155-228.indd 162

Guide : Nous voici dans les quartiers les plus récents de la station, dont la construction s’est achevée l’année dernière. Ces immeubles renouent vraiment avec le style qui a fait l’identité de la station : les angles, les ruptures de niveau dans la toiture… Amie futile (chuchotant fort) : Toi et ta « Passion Patrimoine »… On aurait pas pu se poser tranquilou dans un bain à remous plutôt que de se faire Des Racines et des Ailes en live ? Guide : Vous voyez que les tavaillons de bois de la façade, très récents, n’ont pas encore pris cette teinte grise

decembre 13

28/11/13 19:34


Célébrez vos moments les plus précieux

BIJOUTERIE JUVET

43 GRANDE RUE 74200 THONON LES BAINS TEL : 04 50 71 18 33

Actives155-228.indd 163 AP_PANDORA_Actives_230x300.indd 1

*

29/11/13 26/11/13 10:43 16:48


Actives155-228.indd 165

29/11/13 20:25


les karellis

SPÉ

CIAL

UT

NUMÉRO 123 DÉCEMBRE 1979

OP

IA

5F

cs

ISF - 00539 25633 -

KARELLIS la petite station du peuple !

896 H12 -36

© NUTS

REVUE

1 979 En 1975, personne n’y croyait. Une station de ski gérée par une association ? Ben voyons. Pourtant, 4 ans plus tard, les Karellis font un carton. Et les familles modestes s’offrent, elles aussi, leur part de neige. Du tout compris, pas trop cher, c’est donc possible ? Oui, à condition d’éviter la spéculation. Entre autres. Le modèle de Pierre Lainé, le développement harmonisé, est unique. Ici, la commune de MontricherAlbanne est propriétaire des terrains, aucun appartement n’est privé. Et les commerces appartiennent à la station. 6 associations, dont celle de Pierre Lainé, Renouveau, se partagent les 2600 lits. Et Renouveau assure, avec la commune, la gestion de l’ensemble. L’associatif est un choix malin, l’état subventionne bien ce modèle touristique émergent. Et le profit, alors ? On skie dessus ! Aux Karellis, tout est réinvesti dans la station, qui s’auto finance allègrement par le biais du Conseil supérieur des Karellis (CSK) et de ses filiales commerciales (Sacmac). Et en fin de journée, les vacanciers et les employés se rassemblent autour d’un chocolat (ou d’un vin chaud) à la

166 actives Actives155-228.indd 166

LES KARELLIS UN FRONT DE NEIGE

POPULAIRE L’EXEMPLE EST UNIQUE. EN MAURIENNE, LA STATION DES KARELLIS REPOSE SUR UN MODÈLE ASSOCIATIF. PAS DE SPÉCULATION, PAS DE PRIVÉ. MAIS LE TOURISME ÉVOLUE. ET L’IMAGE D’HIER, SÉDUISANTE, DOIT AUJOURD’HUI MODIFIER SON FORMAT POUR CADRER L’AVENIR. Par Pascale Godin

LA NÉCESSITÉ Jean Verney, Maire de Montricher-Albanne “La création des Karellis était nécessaire. Montricher se dépeuplait. En 1961, le village ne comptait que 3 habitants en hiver ! Bien sûr, l’école avait fermé. Nous pensions à une station depuis des années et nous n’arrivions pas à trouver un modèle. Aimé Pasquier, le maire, se méfiait des promoteurs, il voulait un projet social. En 1973, celui de Pierre Lainé a séduit l’équipe municipale. A l’époque, le modèle a suscité des jalousies. La commune avait acheté tous les terrains en amont, pour une somme dérisoire, nous n’étions donc pas confrontés au problème du foncier. De plus, les associations bénéficiaient de subventions. Nous avons donné la priorité des emplois aux gens de la vallée et le village s’est repeuplé, l’école a rouvert en 1978. On trouvait ça presque trop beau !”

decembre 13

28/11/13 19:34


Fiat 500L Trekking

Fiat Panda 4x4

Transmission intégrale Blocage de différentiel électronique ELD Garde au sol surélevée Jantes alliage 15’’ 4x4 foncées et pneumatiques M + S Hiver

Fiat 500L Trekking

Système de motricité renforcée Traction + avec différentiel autobloquant électronique Fiat Panda 4x4 Jantes alliage 17’’ et pneumatiques MTransmission + S Hiver intégrale Boucliers avant et arrière spécifi ques Blocage de différentiel électronique ELD Garde au sol surélevée Gamme 500L

à partir de

Panda 4x4

Système de motricité renforcée Traction + avec différentiel autobloquant électronique Jantes alliage 17’’ et pneumatiques M + S Hiver Boucliers avant et arrière spécifiques

Gamme 500L

Jantes alliage 15’’ 4x4 foncées et pneumatiques M + S Hiver

à partir de

4x4 15 990€Panda à partir de

15 990€(2)

(2)

à partir de

13 340€

13 340€(1)

(1)

ANNECY - 1, avenue du Pont Neuf - 04 50 51 40 3 (1)

www.pna-annecy.com Fiat panda 4x4 prix catalogue 14 740€ remise fiat 1 400€ soit 13 340€. (2) Fiat 500l à partir de 15 990€ sur véhicules immatriculés en stock. Consommations mixtes l/100 km et émissions de CO2 g/km: 4,9 et 114 panda 4x4 rock 0.9 85 Ch twinair s/s ; 6,4 et 149 500l trekking 1.4 95 Ch ; 7,3 et 194 freemont lounge 2.0 Multijet 170 ch 4x4 ; 4,1 et 107 qubo trekking 1.3 Multijet 95 ch s/s ; 5,3 et 139 sedici 4x4 emotion 2.0 Multijet 135 ch. Offres non cumulables valables jusqu’au 31/12/2013 dans la limite des stocks disponibles. www.fiat.fr

- 04 50 51 40 30

LA RAVOIRE - RN6 - 04 73 72 73 73

LA RAVOIRE - RN6 www.gmsa-chambery.com 04 79 72 73 73

www.gmsa-chambery.com

4 50 37 30 37

www.pna-annecy.com

ANNEMASSE - Z.I. du Mont Blanc - 04 50- 37 30 37 7 ANNECY - 1, avenue du Pont Neuf - 04 50 ANNEMASSE 51 40 30 LA RAVOIRE RN6 - 04

Z.I. du Mt Blanc - 04 50 37 30 07www.gmsa-chambe ANNECY www.pna-annecy.com www.fla-a 1, av. du Pont Neuf THONON - ANTHY www.fla-automobiles.fr Z.I. Marclaz - 04 50 71 32 92 04 50 51 40 30

THONON - ANTHY - Z.I. Marclaz - 04 50 71 32 92 ANNEMASSE - Z.I. du Mont Blanc - 04 50 37 30 37

www.fla-automobiles.fr

MAISONS ALPES SAVOIE. SANDON CONSTRUCTIONS. GROUPE SANDON

Actives155-228.indd 167

THONON - ANTHY - Z.I. Marclaz - 04 5

www.fla-automobiles.fr

VOGLANS. 04

79 52 05 00. maisons-alpes-savoie.com

29/11/13 20:26


les karellis

« Pierre Chaude ». Pas de boîte de nuit à la mode, pas de magasins de marques prestigieuses, l’ensemble prend des allures de ski du peuple. Mais le résultat est séduisant et les prix imbattables ! Une semaine entre 500 et 700 francs par adulte, des tarifs dégressifs, forfait, repas, logement, animations et garderie compris. Le leitmotiv est clair, les enfants méritent leurs vacances, les parents aussi. En pistes, l’utopie ! (Extrait du journal « UTOPIA ». Décembre 1979)* *Journal fictif

© Gaillard - www.skivintage.com

L’ARCHITECTURE Guy Rey-Millet, membre de l’Atelier d’Architecture en Montagne (AAM), architecte des Karellis “L’administration regardait ce projet de haut, personne n’y croyait vraiment, c’était utopiste. Le financement était tendu, nous ne pouvions pas dépasser le budget. Dans chaque village, nous avons privilégié les espaces communs et les services, les salons, les crèches, les bibliothèques. Les chambres étaient petites mais c’est en jouant sur les surfaces que nous avons tenu le budget. Et nous avons compensé la sévérité et la rigueur des bâtiments par l’architecture douce, en forme de vague et de fer à cheval, du Forum. Qui a d’ailleurs reçu le label de l’architecture du 20ème siècle. Aujourd’hui, la station des Karellis est la seule station intégrée qui le soit vraiment restée.”

L’ESPRIT

168 actives Actives155-228.indd 168

CHIFFRES CLEF - Altitude : 1600/2520 m - Un domaine de 530 hectares - 28 pistes (6 vertes, 7 bleues, 11 rouges, 4 noires) - 15 remontées mécaniques (8 téléskis, 4 télésièges, 2 télésièges débrayables dont 1 chauffant, 1 télécorde) - Bébés-club (3 mois à 3 ans), clubs enfants (3 à 11 ans), clubs ados (12 à 17 ans)-1 snowpark, 1 boardercross.

20 1 3

DÉCEMBRE 2013

Serge De Mario, gérant/salarié de commerce depuis 1979 “J’avais 19 ans, une coupe à la Stone, la tête à la révolution ! Et j’ai découvert des jeunes qui préféraient construire une société meilleure plutôt que la casser. Les Karellis avaient une mauvaise image. Pour beaucoup, nous étions la station des pauvres, des fumeurs de pétard, des gauchistes ! Quand on connaît Pierre Lainé, on sait que c’était loin d’être le cas ! Mais venir aux Karellis était presque, effectivement, un acte militant. La clientèle était spécifique, pas mal de syndicalistes, des gens qui venaient par l’intermédiaire de leur CE, qui se connaissaient. Dans certains villages, les vacanciers faisaient la vaisselle, la collectivité était dans leurs fibres. N’oublions pas qu’à l’époque, le PC faisait 20% ! Au-delà de la neige, la station était très branchée culture. Denis Faroud a fait ses classes à Radio Karellis, Font et Val et le Café de la gare venaient régulièrement. L’idée, c’était aussi de stimuler la curiosité, d’ouvrir l’esprit des gens. Employés et vacanciers avaient la sensation de participer à une expérience forte. ”

Aujourd’hui, l’émergence du développement durable agit comme un clin d’œil. Ses piliers (social, développement économique et environnement), font écho au développement harmonisé de Pierre Lainé et la station reste un modèle. La gestion du domaine, saluée en 2011 par la Cour des comptes, n’a pas changé. Les bâtiments non plus. Un petit coup de frais serait d’ailleurs le bienvenu, mais compliqué à financer

pour l’instant. Pourtant, les prestations évoluent et l’image d’origine, connotée gauchisante, J.O.C et amateurisme, se transforme. Même si, anecdote amusante, le Parti communiste français choisit Les Karellis pour ses universités d’été. La vocation familiale demeure la plus grande force de la station, labellisée « Famille Plus » par le magazine « Parents ». L’unique boîte de nuit, créée plusieurs années après l’ouverture de la station, vient d’ailleurs de fermer ses portes : “Notre cœur de cible, ce sont les jeunes parents, - explique SUPPLÉMENT DU MAGAZINE

LES PAYS DE SAVOIE ET GENÈVE CÔTÉ FEMMES

decembre 13

28/11/13 20:48


Actives155-228.indd 169

29/11/13 10:45


les karellis

Jean-Sébastien Dorel, directeur des Karellis - et nous sommes trop petits pour faire se côtoyer des fêtards et des familles. Nous avons donc remplacé la boîte par un bar de nuit, où nous accueillerons également des concerts”. La station investit 1,2 million d’euros dans la rénovation des commerces et s’équipe intégralement en fibre optique. La 4 G pour attirer, hors saison, les séminaires et les formations : “Cette clientèle fait sens. Avec notre système, les organismes n’ont qu’un seul coup de fil à passer pour bénéficier de l’ensemble des structures.” Pourtant, le modèle tangue. Et l’évolution du tourisme le précipite sur une pente

obsolète : “Auparavant, une famille de 3 personnes occupait une chambre de 3 lits - poursuit J.S. Dorel - Aujourd’hui, les parents veulent un plus grand espace, individuel, et un autre pour l’enfant. Nous affichons donc complet, mais sans optimiser une capacité que nous avons besoin d’augmenter. Dans l’idéal, il nous faudrait aujourd’hui 3 000 lits pour relancer la machine. C’est envisageable, et c’est envisagé !” Repenser la structure sans en modifier les principes, c’est tout l’enjeu. Quitte à associer le privé. Mais encore faut-il trouver des acteurs qui en acceptent les règles…

LA CLIENTELE Michel Collado, Directeur Général de Renouveau Vacances “La clientèle des Karellis a changé. Aujourd’hui, elle est en majeure partie composée de gens appartenant à la classe moyenne et CSP+, avec une grosse population d’employés de la fonction territoriale ou hospitalière. Environ 20% de cadres et 25% de seniors, qui peuvent emmener leurs petits-enfants aux sports d’hiver. Nous assistons également à l’émergence des « tribus », et des regroupements famille/amis.”

Extrait du magazine ACTIVES. Décembre 2013

2030 La « station du peuple » des années 70 évolue. Même si sa cible privilégiée demeure familiale, elle monte en gamme et accentue son offre séminaire. 4 boutiques et 2 hôtels (2 et 3 étoiles) renforcent l’offre des 6 établissements et des commerces d’origine. Et si ces partenaires privés collaborent avec

170 actives Actives155-228.indd 170

le CSK, le développement harmonisé de Pierre Lainé doit s’adapter à de nouvelles règles. Mais l’économie des Karellis demeure, dans ses grandes lignes, basée sur un modèle social et solidaire. Rénovées entre 2015 et 2020, toutes les résidences sont aujourd’hui équipées de spa, d’espaces forme et bien-être. L’aqua park et les 2 bars de nuit attirent un public jeune et festif, hiver comme été. Cette évolution crée de l’emploi. Aujourd’hui, les Karellis proposent 562 postes (500

en 2013). Et la commune de MontricherAlbanne a vu progresser son nombre de résidents à l’année (710, contre 661 en 2010). Autre point fort de la station, les nouvelles liaisons avec les domaines d’Albiez et de Valloire. L’espace skiable de la Maurienne rivalise désormais avec les plus grands, tout en conservant son image traditionnelle et familiale. Extrait du magazine ACTIVES. Décembre 2030 Remerciements à l’Office de Tourisme des Karellis

decembre 13

28/11/13 20:49


Le concepteur de votre Salle de Bains

PAE Les Jourdies - 186, rue du Rhône - 74800 SAINT-PIERRE-EN-FAUCIGNY - 04 50 03 87 00 - www.geroudetjf.fr

SAVOIE Albertville 04 79 32 49 83 - Chambéry 04 79 72 30 36 Maurienne 04 79 05 00 30 - Pont de Beauvoisin 04 76 93 29 20

HAUTE-SAVOIE Annecy 04 50 22 86 89 - Annemasse 04 50 38 90 44 Cluses 04 50 98 41 51 - Thonon 04 50 81 67 93

Construire aujourd’hui le meilleur de demain - www.mcalpes.com

témoignage_4x3bd.indd 3

Actives155-228.indd 171

12/09/13 11:06

29/11/13 20:27


les karellis + d’infos : Les Karellis, de l’Utopie à la réalité Pierre Lainé. Ed. DIAPH.

PIERRE LAINÉ EST UN HUMANISTE INFATIGABLE. LE FONDATEUR DE L’ASSOCIATION RENOUVEAU PORTE SES 92 ANS COMME UN CHARME. ANCIEN MEMBRE DE L’ASSOCIATION I N T E R N AT I O N A L E

D’ E X P E RT S

SCIENTIFIQUES DU TOURISME, IL CONTINUE DE THÉORISER D’AUTRES FORMES

D ’ É CO N O M I E S .

ET

L’EXPÉRIENCE DES KARELLIS LUI INSPIRE AUJOURD’HUI UN NOUVEAU MODÈLE.

© Agnès Lainé

© François Lainé

Propos recueillis par Pascale Godin

Pierre Lainé

Actives : Vous avez appliqué aux Karellis le modèle du développement harmonisé. En quoi consiste-t-il ? Pierre Lainé : Les stations se sont créées sur une économie libérale, avec plusieurs investisseurs privés pour les commerces, les hôtels, les remontées mécaniques. J’ai voulu démontrer qu’il était possible de créer un modèle différent, basé sur une économie sociale. L’humain, la nature et l’économie locale sont au centre du dispositif des Karellis. Quelles étaient vos motivations ? Les séjours à la montagne coûtaient cher, il fallait trouver un système pour que les familles les plus modestes accèdent aux sports d’hiver. J’ai passé du temps au sein d’« Economie et humanisme », un organisme qui réfléchissait à de nouvelles structures pour la société. Et vous savez, quand je suis revenu de déportation, je voulais changer le monde ! Quel accueil a rencontré votre projet ? Oh, il y avait pas mal de dédain de la part des autres stations ! On nous disait collectivistes ! Mais cela me passait audessus de la tête, j’étais très aidé par l’Etat, par le Conseil général de la Savoie, et le projet a suscité un engouement très fort auprès des habitants de la commune. Tout ce qui se disait ailleurs n’avait aucune importance !

172 actives Actives155-228.indd 172

DE LA NEIGE À L’AMER Le développement harmonisé des Karellis est-il un exemple de développement durable avant l’heure ? Il faut faire attention aux mots. La spéculation radicale est, à sa façon, un exemple de développement durable ! (Il sourit) Mais d’après la définition européenne, le développement durable intègre la nature et la réalité du tissu économique et social de la région. C’est donc très proche. Les nouvelles exigences du tourisme rendent-elles le modèle caduc ? Non. Ce sont de faux arguments. Les Karellis n’ont simplement pas su évoluer avec le temps, et certains responsables n’ont pas su anticiper correctement. Le comportement humain est déterminant dans un modèle. Et les dirigeants actuels n’en ont, hélas, pas compris l’essence. C’est assez logique, d’ailleurs. Ils ne connaissent pas les racines profondes du projet. Et ils ont perdu le sens de la gestion associative. Ils ont voulu copier l’hôtellerie et aujourd’hui, les prix pratiqués sont bien au-dessus de la grille de base. Il est faux de prétendre que les vacanciers veulent tous du luxe.

En réalité, ils veulent quelque chose qui corresponde à leurs besoins et à leurs possibilités financières. Ce n’est pas le tourisme qui a évolué, ce sont les associations. Comment regardez-vous les Karellis aujourd’hui ? Je suis un peu amer, c’est vrai. J’ai proposé des pistes, sans réponses. J’avais notamment l’appui du CNRS, pour mettre en place un programme sur la nature et l’observation du ciel. C’est resté lettre morte. Alors oui, je suis un peu amer, mais j’ai beaucoup appris et je reste enthousiaste. La situation n’est pas désespérée, loin s’en faut ! Vous avez encore des projets ? Bien sûr ! Je travaille à un modèle économique et social qui tient compte de l’expérience des Karellis. Je n’ai rien contre l’introduction du privé, à condition qu’il ne domine pas l’ensemble et participe équitablement aux charges générales. Aujourd’hui, je mettrais en place un certain nombre de barrières juridiques pour éviter les dérives. Mais il faut continuer de faire confiance aux hommes !

decembre 13

28/11/13 20:04


Actives155-228.indd 173

29/11/13 15:56


LE GRAND

BORNAND DE L’OR BLANC DANS UN ÉCRIN VERT ACTIVES A LE BRAS LONG. SA RÉDACTION A EMPRUNTÉ LA DELOREAN DE MARTY MC FLY POUR EXPÉRIMENTER UN RETOUR VERS LE FUTUR DANS LES ARAVIS. PREMIÈRE DESTINATION : LE GRAND-BORNAND POUR TROIS BONDS DANS LE TEMPS : 1954, 2013 ET 2030. Par Nathalie Truche

174 actives Actives155-228.indd 174

decembre 13

28/11/13 19:36


le grand-bornand

Bzzzzzzzz... Le bourdonnement de l’hélicoptère a rythmé l’estive au Chinaillon, ce charmant petit hameau qui surplombe le chef-lieu du GrandBornand. Plus moyen d’être tranquilles, ruminent les bovins accrochés aux pâturages. Pourvu que le lait ne tourne pas, il ne manquerait plus que le reblochon soit fichu ! La première commune agricole du département tient à préserver la source principale de son économie. Quitte, s’il le faut, à résister à « la venue des touristes qui pourraient transformer la mentalité des jeunes du pays » dans un sens que le curé Blanc juge « néfaste ». Trop tard.

LE DOMAINE REMONTE LA PENTE L’entreprise Pomagalski a œuvré tout l’été. A présent, les pylônes du téléski des Outalays sont prêts à hisser les skieurs vers les cimes. A l’origine de cette

DU CASIER À SKIS AU MAGASIN DE SPORT Mais cet hiver, l’heure est à la célébration. Les Bornandins qui se sont lancés dans l’aventure attendent fébrilement les

vacanciers. Guy Salino, le propriétaire de l’hôtel de la Pointe Percée au village, ouvre Le Fou Blanc, un bar restaurant édifié au pied du nouveau tire-fesses. Président de la SA du téléski du GrandBornand, c’est en partie grâce à sa force de conviction que les commerçants et les agriculteurs ont accepté d’investir dans le domaine skiable. Au début, les gens le prenaient pour un fou avec « ses drôles d’idées », d’où le nom de son établissement ! Guy Salino a le sens du commerce. Il est un peu embêté par tous les sacs des touristes qui sont déposés le matin dans sa salle à manger et qui traînent jusqu’au soir. “Il faudrait faire quelque chose”, dit-il à Ernest Hudry, moniteur et co-fondateur de l’Ecole du ski français (ESF). “Tu devrais proposer des casiers et de la location de matériel en même temps”. Aussitôt dit, aussitôt fait. Quelques centimes par sac et pour acquérir du matériel, Ernest descend à Annecy par le car et dispose désormais d’une dizaine de paires de skis à louer. Dans la foulée, il monte un chalet et crée le premier magasin de sport du Chinaillon.

actives decembre 13

Actives155-228.indd 175

175

© Monique Lucchesi - OT Grand-Bornand

1 954

extravagante réalisation ? La SA du téléski du Grand-Bornand qui, pour concrétiser son projet, est parvenue à réunir de nouveaux capitaux auprès des habitants du village. De quoi lui faire oublier sa grande déception : la fermeture du téléski des Dodes, la première remontée mécanique de la station qui ne tourna que trois hivers. “Sa pente raide, exposée plein nord, souvent verglacée, était peu accessible à une clientèle de skieurs qui n’avaient ni le niveau, ni le matériel adapté”, explique Félicien Missilier, le premier moniteur de ski du GrandBornand. Le démontage du téléski sonne le glas d’un établissement très couru, planté au pied du remonte-pente et géré par la jolie madame Paccoret. L’Edelweiss Bar, dans lequel fourmillaient les touristes et jeunes du pays, vient de fermer définitivement ses portes.

28/11/13 19:36


La station n’a beau disposer que d’une seule remontée, la file d’attente au guichet de l’ESF s’étire comme un chat. Le Chinaillon n’est pas préparé à l’afflux de visiteurs et offre peu de possibilités de stationnement. Les rares automobilistes trouvent tant bien que mal à se garer sur la place du hameau. Les autres s’entassent dans la navette estampillée General Motors Company, une six roues motrices, héritage de la Libération.

176 actives Actives155-228.indd 176

Au volant de la « bétaillère », qui fait également chasse-neige, Claude Missillier relie le chef-lieu au Chinaillon et dépose les passagers devant le restaurant du Fou Blanc. Les conditions de glisse se sont nettement améliorées depuis que la SA a acquis un rouleau à bras. L’engin à damer est monté avec le téléski. Pour redescendre, il faut être deux : un devant, un derrière. Ce matin, c’est Ernest Hudry, le moniteur de l’ESF, qui mène la danse. Il saisit les bras de l’appareil et roule ma poule ! Derrière, Isaïe Fournier-Bidoz, alias Zou Zou, le perchman des Outalays, suit à l’aveugle. Les jets de neige propulsés par la dameuse lui éclaboussent le visage. Avec ses 1 400 m de long, ses 600 skieurs à l’heure et ses 50 000 remontées enregistrées en 1954, le téléski des Outalays tend une perche que les Bornandins n’entendent désormais plus lâcher.

© Félicien Missilier - OT Grand-Bornand

UNE DAMEUSE DERNIER CRI

© Fernand Rey - OT Grand-Bornand

Les skieurs se pressent d’Annecy ou de Lyon pour goûter aux joies de la glisse. L’ESF, créée 3 ans plus tôt par Félicien Missillier, Pierre Favre, André Missillier et Ernest Hudry, accueille les débutants. L’apprentissage est long et difficile parce que les pistes ne sont pas damées et que les skis font plus de 2 mètres ! On voit les quatre professionnels enseigner le stem-christiania à leurs élèves, cette technique de virage aval qui consiste à effectuer un demi-chasseneige puis à ramener parallèlement le ski intérieur au virage, au ski extérieur. En un mot : le chasse-neige. En cette saison 53/54, le quatuor de moniteurs n’a qu’à godiller pour se faire remarquer. Il faut dire que les bons skieurs se comptent sur les doigts des deux moufles. A godiller… et à ramasser ces dames de la ville qui, n’étant pas très

souples, tombent très souvent. Dans son groupe de 5 ou 6 élèves aux niveaux inégaux, Félicien Missilier, le premier moniteur de la station, tente de satisfaire tout le monde. Il a pris de l’assurance depuis ses débuts, lorsqu’il faisait la tournée des hôtels pour trouver des clients et qu’il ne savait pas trop quoi raconter pendant la leçon.

© Félicien Missilier - OT Grand-Bornand

LE MONITEUR, C’EST QUELQU’UN !

© Aravis - Pascal Lebeau

le grand-bornand

decembre 13

28/11/13 19:36


www.chalets-vittupier.fr

Bienvenue au cœur des Alpes où tradition rime avec innovation

Ossature bois - Chalets en madriers - Vieux bois - Rénovation Au cœur de la tradition - De la conception à la réalisation Matériau naturel renouvelable Haute performance thermique et acoustique 2241 route des Confins 74220 LA CLUSAZ

Maison

Abris de jardin - Garages Chalets enfants - Mazots Tél. 04 50 02 40 10

Depuis 1 9 6 0

Pin

eau

Charcuterie Artisanale Fabrique artisanalement ses spécialités fumées.. Sélectionne des produits typiques de Haute-Savoie et des environs : fromages fermiers, alcools et vins, confitures, miels, sirops, confiseries...

Coffrets

cadeaux

Rond point route de Flaine (Direction Cluses)

MAGLAND - 04 50 34 71 13

Actives155-228.indd 177

29/11/13 20:30


le grand-bornand

20 1 3

Bernard Hinault

178 actives Actives155-228.indd 178

© OT Le Grand-Bornand

Quant au domaine skiable, c’est une autre histoire ! Après 45 ans de bons et loyaux services, le téléski des Outalays a été remplacé par le télésiège des Gettiers. Une trentaine de remontées mécaniques supplémentaires ont poussé sur les 90 km de pistes, dont 2 télécabines, 13 télésièges, 14 téléskis et 3 fils-neige. “Un terrain de jeu magnifique, aussi bien

Sylvie Becaert

Europe), Glisse en cœur (devenu en 7 ans le premier événement caritatif de la montagne française), le Tour de France (6 fois ville étape, le record haut-savoyard avec Morzine).

UNE STATION PISTONNÉE Il faut dire qu’en matière de champions cyclistes, le Grand-Bornand en connaît un rayon. Fans inconditionnels du domaine skiable, Christian Prud’homme (l’organisateur du Tour de France) et son directeur adjoint, Jean-François Pescheux, roulent à fond pour la station. En février, on a aussi vu Bernard Hinault se tirer la bourre sur les pistes avec son ex-moniteur de ski, Jean-Pierre Guimet. Le « blaireau » a profité de son séjour pour fêter ses 30 ans de fidélité à la commune, déclarée - non sans humour - « candidate à vie » pour l’accueil de la Grande boucle.

© OT Le Grand-Bornand

CRÉER L’ÉVÉNEMENT UN JEU D’ENFANT

pour l’alpin que pour le fond”, assure la championne olympique Sylvie Becaert. “Une station village à taille humaine, adaptée à la pratique du ski pour les petits et les grands”. Le stade de biathlon flambant neuf porte son nom. En décembre, il accueillera une étape de coupe du monde. La construction de cet équipement résulte “d’une politique événementielle ambitieuse”, souligne Isabelle PochatCottilloux, la directrice de l’office de tourisme. Au Grand-Bornand, créer l’événement est un sport national. Cette dynamique, lancée il y a une quinzaine d’années, avait deux objectifs : accroître la notoriété de la station tout en boostant sa fréquentation. Mission accomplie. Jugez-en par vous-mêmes : Au Bonheur des mômes (le plus grand festival de spectacle vivant jeune public en

© C. Pallot - Zoom Agence

Je gare la DeLorean sur la place de l’église pour faire un rapide bilan. En ne construisant sa première remontée mécanique (Les Dodes) « qu’en » 1946, le développement du domaine skiable bornandin a accusé un retard d’une dizaine d’années environ sur d’autres stations haut-savoyardes. Des villageois me rétorquent qu’en ne fonçant pas tête baissée, le village a su préserver un paysage de carte postale. Il suffit de balayer le panorama du regard : 400 chalets centenaires aux fameuses toitures en tavaillons et 200 bicentenaires. En voulant se différencier des usines à ski, grâce notamment à des règles d’urbanisme strictes, le Grand-Bornand a gagné une réputation de station authentique, loin d’être usurpée. Ici, rien de « clinquant, ni de bling-bling », selon le maire, Philippe Angelloz-Nicoud, la commune déploie un « charme discret ». Et ne vous-y trompez pas, les alpages qui ceinturent le village ne servent pas qu’à faire joli sur la photo. Piliers de l’agropastoralisme, ces immensités traduisent un vœu cher à la municipalité : celui de conserver son statut de première commune agricole du département avec 65 exploitations et son titre de berceau du reblochon.

© David Machet

LA PETITE STATION DANS LA PRAIRIE

decembre 13

28/11/13 19:36


www.dco-conseils.com

• cons eil • agen s en décora tion in cemen terieu t • relev re é de c o t e plans s, mét implan rage, • sour cing m tation mobil ier. ob • coac hing a ilier, objets .. c d h e déco • atelie a ration rs déc ts ... or • cons eils co ation intérie uleurs ure

MARIE PIERRE BICHELER 6, rue Louis Revon ANNECY 06 65 13 36 04 ou 04 50 63 25 54 marie-pierreb@hotmail.fr

et

partenaire officiel

7e édition

21au 23

MARS 2014 au profit de

24H ski

& concerts gratuits

Actives155-228.indd 179

Entreprises, associations, groupes d’amis,

www.glisseencoeur.com 29/11/13 20:34


© OT Grand-Bornand

le grand-bornand

Rendons à César ce qui est à César : un tissu associatif dense et fortement mobilisable autour de grands projets festifs constitue l’ADN de la station. Une spécificité précieuse et très enviée.

ATTENTION FIGURES ! Capitale mondiale de l’art vache, le Grand-Bornand s’est forgé une image décalée : authentique, oui, mais sans le côté « plan-plan». Rendez-vous « Aux Confins des sens » pour une tartiflette déstructurée ou une fondue revisitée par Jean-Sébastien Faber, le jeune chef toqué qui a fait ses classes auprès de pointures comme le multi-étoilé, Antoine Westermann. Puis, direction « La ferme de Lormay » où le bien nommé Albert Bonamy, maître queux, chasseur invétéré, philosophe et pince-sans-rire sert une divine viande grillée à la cheminée. Au poil le repas ! Côté shopping, la boutique de fringues Kiki H est un vrai piège à filles. Fille d’Ernest Hudry (souvenez-vous, le fondateur du premier magasin de sport du Chinaillon), Kiki est également actrice dans la Sauce Bornandine (la compagnie théâtrale du cru). Elle y joue Marie, une rombière qui, avec sa complice Octavie, revisite chaque année l’actualité de la station devant la quasi-totalité du village. Et l’on entend des dents grincer…

GAGNER ? LA ROUTINE… Le Grand-Bornand n’a pas volé son surnom de « Terre de champions ». En avril, les Bornandins ont célébré le retour de leurs onze virtuoses de la glisse qui font de la station la plus représentée sur les circuits internationaux de ski*. Et pompon sur le bonnet, cette année, Tessa Worley est revenue à la maison, auréolée du titre suprême de championne du monde de slalom géant. Quant au fanclub local, il a de nouveau été sacré meilleur fan-club d’Europe (et « du monde » en 2011). Au Grand-Bo, la gagne fait aussi partie des traditions.

Tessa Worley

180 actives Actives155-228.indd 180

© V. Thibaut - Zoom agence

*Tessa Worley, Steve Missilier, Thomas Mermillod, Antoine Blanchi, Roddy Darragon, Christophe Perrillat, Ivan Perrillat, Benjamin Daviet, Alexandre Mabboux, Claire Chapotot, Nelly Moënne-Loccoz.

2030 Oh, je ne vais pas vous mentir, de la fumée s’est échappée du capot de la DeLorean et le catapultage vers 2030 a échoué. Du coup, une autre connaissance d’Actives nous a donné un coup de pouce : Aladin, le génie de la lampe. Il a demandé aux élus, aux acteurs de la vie touristique et aux villageois, les vœux qu’ils souhaiteraient voir exaucés. Et voilà !

HÔTELS DES PENTES Le déficit important de lits hôteliers dont souffrait la commune (500 lits contre 1 500 pour une station de taille équivalente) est en passe d’être résolu grâce à un effort sans précédent porté sur la rénovation du parc de logements bornandin. Dans cette optique, un programme d’ampleur a été réalisé sur les anciens terrains de tennis comprenant un hôtel 4*, une résidence de tourisme, des surfaces commerciales, un restaurant, un espace de remise en forme avec spa et piscine intérieure… Quant à la résidence de tourisme haut de gamme de MGM au Chinaillon, elle fonctionne depuis belle lurette. Situé au pied des pistes, le petit hameau baptisé « Le Roc des Tours » fait désormais partie du paysage avec ses 8 chalets typiques et ses nombreuses prestations : piscine, espace détente avec sauna, hammam, Spa ,commerces, restaurant, bar…

CHERS CYCLOTOYENS… La politique « deux-roues » menée par la municipalité a fait de la commune la

Roc des Tours

locomotive des stations françaises en matière de mobilité douce. Le cœur du village est désormais entièrement piétonnier et une série d’actions visant à favoriser la pratique du vélo à assistance électrique (VAE) a porté ses fruits. L’ensemble des hébergeurs ont mis des VAE à disposition de leurs clients, tandis que la mairie montre l’exemple en proposant un parc de cycles à son personnel. Des bornes de recharge sont dispersées à travers la commune afin de permettre aux touristes de gravir le col de la Colombière sans forcer sur les mollets. Quant au vrai vélo, celui où il faut appuyer sur les pédales, il n’est pas devenu la cinquième roue du carrosse. Le Grand-Bornand a accueilli sa dixième étape de Tour de France et roule désormais seule en tête de la Haute-Savoie devant Morzine.

LE SERPENT DE MAIRES Etudié dès 1974-1975 par les municipalités respectives, il aura fallu plus de 50 ans pour voir aboutir la liaison ski aux pieds entre La Clusaz et le Grand-Bornand par le Danay. L’implantation d’un télésiège côté Confins et d’une télécabine côté vallée du Bouchet a permis l’ouverture d’un domaine skiable exceptionnel qui a généré une augmentation de la fréquentation supérieure aux estimations les plus optimistes ! Certes, le projet s’est heurté aux recours de militants écologistes que le tribunal administratif a déboutés. Mais bon, tout ça c’est du passé. Heu… Pardon, du futur.

decembre 13

28/11/13 19:37


E G A É P É L É T L’ e - S K I E N

: R U S S U O V Z E N N O AB rnand.com b d n a r g e l i k www.s

Actives155-228.indd 181

o

Réalisation : www.muzzleagency.com

ENCORE

es skiées é n r u jo s le t n uniqueme z e y a p : É T e skiable R in a m o d DE LIBE u a t ectemen ir d z e d é c c a : DE GLISSE ans passer aux caisses s es de ski é n r u jo s e r iè vos 7 prem r u s % 0 -1 : S de ski DE REMISE r u jo e m è 8 0% dès le -2 : S E IS M E R DE

29/11/13 10:47


savoie sépia

ALLAIS

CHAMPION ! IL A MARQUÉ LE SKI FRANÇAIS DE SON EMPREINTE INDÉLÉBILE, ET NOMBREUX SONT CEUX QUI ONT SKIÉ DANS SES © Pierre Boulet / Collection privée

TRACES. QUI MIEUX QUE LUI POUVAIT ILLUSTRER LA MÉMOIRE DE NOS STATIONS, TANT IL A MIS, JUSQU’AU BOUT, SON ÉNERGIE ET SA PASSION AU SERVICE DES SPORTS D’HIVER. RETOUR SUR LA CARRIÈRE D’UN IMMENSE CHAMPION. Par Marie-Caroline Abramovitch-Boubée

est à Megève qu’Emile Allais voit le jour le 25 février 1912. A l’époque, la neige n’est pas encore l’or blanc que l’on connaît, et les skieurs font encore figure d’originaux. Aussi, lorsque son oncle rapporte une paire de skis de Russie, le fils du boulanger n’a de cesse d’essayer ces étranges planches de bois. Il en fait fabriquer une paire par un menuisier du village, sur laquelle il fixe des courroies de cuir. Mais il s’aperçoit vite qu’ils sont très difficiles à diriger. Impossible n’étant pas français - et a fortiori pas megèvan - il bricole ses propres fixations avec des charnières de placard.

des autres skieurs, mais bien plus efficace. L’année suivante, il met au point et publie la première méthode de ski français, et s’offre une triple médaille d’or aux championnats du monde à Chamonix. Deux ans plus tard, il remporte encore l’or en combiné et l’argent en descente et en slalom. Dans le même temps, Léo Lagrange - ministre des sports - crée l’Ecole nationale du ski français, dont Emile Allais est le tout premier moniteur, avec la médaille numéro un. En 39, il prend sa retraite sportive et se consacre à la formation des nouveaux moniteurs.

UN PALMARÈS EN OR BLANC

Après la guerre - durant laquelle il participe à la libération au sein du bataillon du Mont-Blanc - Emile Allais part à la découverte de nouveaux horizons. Il participe à la création de stations mythiques (Portillo, Sun Valley, Squaw Valley…, entraîne les équipes américaines et canadiennes, et ramène de ces séjours outre-Atlantique des idées résolument modernes. C’est ainsi qu’il importe à Courchevel - où il s’est installé - l’utilisation des chenillettes de damage, puis plus tard, celle des canons à neige, et qu’il crée le métier de pisteur-secouriste. Il est également à l’origine des Allais 41, puis des Allais 60 - premiers skis métalliques de Rossignol, dont il est conseiller technique - sur lesquels Jean Vuarnet remportera une médaille olympique à Squaw Valley en 1960. N’oublions pas de porter à son crédit le célèbre fuseau qui fera la renommée de Megève, ce pantalon créé pour lui par le tailleur Armand Allard, afin que la neige ne rentre pas dans ses chaussures… Une passion du ski qui ne l’a jamais quitté, Emile Allais s’est éteint le 17 octobre 2012, il avait cent ans et skiait encore… Champion, Monsieur Allais !

Dès lors, il dévale les pentes, sans véritable technique, mais avec une farouche envie de progresser. En 1926, alors qu’il accompagne en montagne les premiers clients du Mont d’Arbois, le nouvel hôtel de la baronne de Rothschild, il fait la connaissance d’un moniteur autrichien qui lui apprend la technique des virages. Emile Allais fait ses premiers podiums. Le service militaire - dans les chasseurs alpins - lui permet de continuer à s’adonner à sa passion, malgré une mauvaise fracture qui lui laisse une jambe plus courte que l’autre. Pour la petite histoire, il se cassera l’autre jambe des années plus tard, et le chirurgien corrigera à l’occasion cette dissymétrie. Il est rapidement repéré par la fédération de ski et dispute sa première course internationale à Saint-Moritz, où il finit à la 35ème place. Il obtient sa première médaille en 1935, deuxième aux mondiaux de Mürren, puis termine troisième aux JO de Garmisch-Partenkirchen en 36. Lors de ces jeux, il est intrigué par la technique d’un Autrichien Toni Seelos, très différente de celle

182 actives Actives155-228.indd 182

UN VISIONNAIRE ÉCLAIRÉ

decembre 13

28/11/13 19:38


Actives155-228.indd 183

29/11/13 10:48


cien Panorama du village de l’an

Tignes

© Archives municipales de Tignes - édition Jansol - © n.i.

tignes

Vue de l’ancien Tignes &

rage - 1951 de la construction du bar

TIGNES LE PHOENIX DOPÉ AUX BOISSONS ÉNERGISANTES TIGNES A ÉTÉ TRÈS GÂTÉE PAR DAME NATURE. UN SITE EXCEPTIONNEL, ENTRE LAC ET GLACIER, LE TOUT BAIGNÉ PAR UN GÉNÉREUX SOLEIL. D’AILLEURS, DÈS 1936, POUR PROMOUVOIR SES CIMES ENNEIGÉES, TIGNES COMMUNIQUE AVEC DES PHOTOS DE SKIEUSE… EN MAILLOT DE BAIN ! UN POSITIONNEMENT AUDACIEUX QUI CORRESPOND TOUJOURS À L’ESPRIT DE LA STATION. DES PRIVILÈGES NATURELS, OUI, MAIS À QUEL PRIX ? L’HISTOIRE A EU LA MAIN LOURDE… RETOUR VERS LE FUTUR, PARTONS ENSEMBLE POUR UN VOYAGE À TIGNES EN 1952, 2013… ET MÊME EN 2030, POUR VOIR ? Par Agnès Gasiot

1 952 Nous sommes à 1 650 mètres d’altitude, Tignes est un petit village de 450 à 600 habitants qui vit de l’agro-pastoralisme, mais a déjà entamé sa conquête de l’or blanc. Un syndicat d’initiative, une école de ski et déjà 10 hôtels avec tout le confort moderne, de l’époque ! Même si, pour la plupart des Tignards, l’intérêt du ski réside dans la montée en peaux de phoque, plus que dans la descente. Un téléski long de 700 mètres fait la fierté du village. Mais ce site exceptionnel et tranquille fait l’objet de la convoitise de l’Etat français. D’ailleurs, tranquille… Pas tant que ça ! Depuis 7 ans, la tempête gronde à Tignes. Un projet datant de 1929 refait surface et plonge ce petit village dans le chaos.

184 actives Actives155-228.indd 184

Le 10 mai 1946, un arrêté scelle son destin tragique. La construction d’un barrage est déclarée d’utilité publique et d’urgence. Le projet titanesque, prouesse technique et symbole du renouveau du génie civil français, doit permettre de développer la puissance énergétique de la France. Mais il prévoit aussi la noyade du village de Tignes, situé juste au pied de la future construction. 7 années de recours devant les tribunaux et le Conseil d’Etat, de sabotages, de pétitions, d’échanges de coups de poing n’ont pas permis de faire reculer l’inéluctable… Alors que l’eau monte au pied du barrage, les gendarmes mobiles ont investi les lieux pour muscler l’expulsion des récalcitrants. Dans le vacarme des bulldozers, une équipe de fossoyeurs déterre les morts pour les transférer aux Boisses. Dynamité, démoli, le village disparaît sous 160 mètres de fonds devant des Tignards incrédules et un maire impuissant.

Jusqu’au bout, ils n’ont pas voulu y croire… Mais le 26 mars 1952, sur ordre préfectoral, le village de Tignes est noyé par les eaux de l’Isère.

UN VILLAGE RAYÉ DE LA CARTE Désormais, l’histoire de Tignes s’écrit selon l’axe temporel avant ou après… le barrage. Tignes panse ses plaies. L’église détruite est reconstruite à l’identique aux Boisses qui devient le nouveau chef-lieu du village. Après cet épisode dramatique et brutal de leur histoire, 15 familles seulement choisissent de rester à Tignes. Ils croient en l’essor du ski alpin et ils ont envie de faire partie de l’aventure. Le reste de la population est dispersé. De cette dispersion, Tignes va forger une identité bien particulière. Elle ne sera pas un petit village de montagne s’ouvrant peu à peu au tourisme, mais une mine d’or blanc qui va attirer des pionniers de toutes parts.

decembre 13

28/11/13 19:42


© Archives municipales de Tignes - Fonds Studio Villeurbannais / Monchanin & Perichon - © F. Jacquemard

© Archives municipales de Tignes - Fonds m. Riboud - © n. i.

© Archives municipales de Tignes - Fonds Studio Villeurbannais / Monchanin & Perichon - © F. Jacquemard

t sous les eaux... Le village de Tignes disparaî

plateau des Boisses Chantier du barrage sur le

Une sorte de « melting-spot ». De cette diversité, elle retiendra le meilleur : l’audace, l’ouverture (à d’autres formes de glisse notamment), une passion débordante nourrie par l’énergie de ceux qui ont goûté la lie… et ont une revanche à prendre sur leur vie.

REBÂTIR TIGNES Entre 1948 et 1952, les architectes Laurent Chappis et Raymond Pants proposent l’exploitation de 3 zones : une réservée à l’accueil du tourisme : le Bec Rouge, face au lac, et deux autres zones le Rosset et les Almes dédiées à la vie permanente. Un des symboles de cette vie permanente se concrétise avec la construction d’un HLM, le Renouveau, en 1956. Pour pallier des conditions extrêmes, et un risque d’avalanche certain, le choix se porte sur un habitat concentré. Raymond Pantz conçoit un projet de « station intégrée » et entreprend la construction des premières résidences touristiques : « le Paquebot des neiges » bâti en arc de cercle autour du lac de Tignes afin de privilégier la vue à 360°.

Maryse Bouson est un sacré personnage. Vive, pétillante, drôle. Une des rares à pouvoir encore témoigner de ce que fut Tignes, son village à 1 650 mètres… jusqu’en 1952. Elle avait alors 24 ans et trois enfants. Dans sa maison aux Boisses, les photos témoignent elles aussi, accrochées sur les murs… Pas de risque qu’elle oublie. Ses souvenirs sont ceux de jours heureux dans un village où la solidarité et l’identité tignarde étaient très fortes. Les gens parlaient le Térachu, un patois incompréhensible en dehors du village. Celui utilisé avant-guerre Maryse Bouson étant trop proche de celui d’Aoste. Chacun était affublé d’un surnom rigolo. Elle sourit en les citant : Lauratin, Tripoto, Cheville, Chaudplat… Elle rit aussi des débuts du téléski et se souvient du jour où Marie-Thérèse skiant en jupe (mais sans pantalon), se retrouva, par on ne sait quel tour de perche, le bas de son jupon cachant sa figure, mais dévoilant… son séant ! “L’après-midi, on allait « par la ville », comme on disait. En fait, de ville, nous nous en allions chez les voisins. Nous n’avions pas d’argent, mais il y avait toujours un bon goûter ! Le soir, on allait chez un autre voisin, on faisait la veillée. Tandis que les hommes tapaient la belote nous, on discutait en tricotant”. Si vous êtes un homme, rasez-vous la barbe avant de vous présenter. Maryse n’aime pas les barbes, ah ça non ! Elle les appelle les « embroussaillés ». “Ça vieillit, c’est moche et ça fait ni propre ni sale. Un sportif, ça se tient propre et net !” C’est clair ? Toute en pudeur, mais avec toujours une capacité de révolte et un franc-parler, Maryse raconte, encore et encore, ses souvenirs du passé à qui le lui demande. Comme un besoin viscéral que l’on prenne la mesure du traumatisme abyssal vécu par les villageois. Il y a eu ceux qui sont restés et qui ont participé au lancement de la « nouvelle » station, les « expatriés » comme elle (refugiée alors à Chambéry), et tous ceux qui n’ont pas supporté de voir englouties leurs terres, leurs maisons, leurs vies, leurs traditions… et qui en sont morts. “Comme ce couple de 80 ans parti chez leurs enfants à Marseille… Eux, qui n’étaient jamais sortis du village, sont morts tous les deux l’année d’après. Arsène, le facteur qui avait grandi là, est revenu, pour se jeter du haut du barrage. La fille de la grande Motte, que l’on n’a jamais revue… dans mes souvenirs, elle a toujours 17 ans…”

actives decembre 13

Actives155-228.indd 185

© Arndy Parant

MÉMOIRE VIVE

185 28/11/13 19:42


© Arndy Parant

tignes

20 1 3

développer « Tignes le Lac », aux grandes heures de l’épopée de l’or blanc. Quelques aléas financiers ont reporté dans le temps la réalisation de certains projets… Il a fallu attendre 1967 pour voir l’équipement du glacier de la Grande Motte. Depuis 1993, 6 minutes suffisent pour rejoindre le glacier en funiculaire. En lieu et place des marais et roseaux, la télécabine de Tovière relie Tignes à Val d’Isère depuis 1971. « Le paquebot des neiges » est toujours bien ancré au lac, à 2 100 mètres d’altitude. Le Lavachet et le Val Claret ont été créés par le promoteur Pierre Schnebelen dans

Evidemment en 50 ans, les choses ont bien changé. Tout ce qui avait été projeté en 1952 a été réalisé et bien au-delà… Le chantier du Bec Rouge, entamé en 1955, se termine en 1973… Jusqu’en 1975, le plateau des Boisses reste le chef-lieu officiel de Tignes, avec sa mairie, son école, ou encore son bureau de poste, avant de remonter à 2 100 m, près du lac, là où une poignée de pionniers avait commencé à

les années soixante-dix pour répondre aux besoins d’hébergement grandissants. De son concept de station « ski aux pieds », il reste les constructions verticales au style « néorégionaliste ». Un habitat hyperconcentré en immeubles qui arrive aujourd’hui à saturation. Mais comme se défend Philippe Reymond, dit Marmotte, (gérant d’outdoor-experience) : “a poste-riori, les critiques sont faciles… Les choses se sont toujours faites en fonction des attentes et ambitions du moment…”. Désormais, tout est fait pour que les gens utilisent les bois de lauze dans les constructions.

© Commune de Tignes

LE PLUS GRAND TROMPE-L’ŒIL DU MONDE

186 actives Actives155-228.indd 186

Sur la face de l’ouvrage, le projet de la peinture prit tournure durant les trois mois de l’été 1989. L’auteur, Jean-Pierre Pierret, avait imaginé un héros mythologique soutenant de ses larges épaules la voûte du barrage, un Hercule, le géant de Tignes. Il avait déjà réalisé des peintures murales et des trompe-l’œil à Besançon, Dijon, Epinal et Lons-le-Saunier. Le plus grand trompe-l’œil du monde s’étend sur 12 000 m² et a requis 6 tonnes d’une peinture spécialement étudiée, passée au rouleau par 9 ouvriers dans des nacelles dont 5 étaient spécialistes de haute montagne. Coût financier : 3,3 millions de francs ! (environ 500 000 euros) ! Et pour la petite histoire, tous les dix ans, lorsque EDF vide le barrage, des habitants se rendent en pèlerinage sur les bords du village englouti.

decembre 13

28/11/13 19:42


NOUVELLE ADRESSE 13, rue Sommeiller - ANNECY Tél: 04 50 51 52 58 www.ustedboutique.com

Innovation & Rendement distribué par :

La Flambée

www.focus-creation.com

La Flambée ZA La Géode - 74490 St Jeoire tel : 04 50 35 86 75 La Flambée Espace 55 - 356 route de l’Artisanat Parc du Calvi - 74330 Poisy - Annecy tel : 04 50 22 47 36

210x130.indd 1

Actives155-228.indd 187

22/02/13 11:42:34

29/11/13 20:36


GUERLAIN CHICHERIT, L’ENFANT DU PAYS TIGNES 1 800 Ainsi, ne pouvant plus développer d’unités touristiques nouvelles au pied des pistes à 2 100 mètres d’altitude et cherchant à diversifier sa clientèle, notamment vers un public familial, Tignes a entamé, dès 2005, le projet de construction d’un nouveau « village » situé à 1 800 mètres d’altitude, sur le site des Boisses, organisé autour de son église, réplique de celle de l’ancien village noyé sous les eaux du barrage. La volonté « officielle » n’est pas de construire tous azimuts, mais d’opérer une modernisation pour ce village oublié qui fait partie intégrante de l’offre de Tignes. Bien sûr, certains bâtiments ont été rasés. D’autres poussent... L’harmonisation de l’ancien et du nouveau n’est pas toujours au goût de tout le monde... Mais comme sur le secteur de Tignes le Lac, un gros effort est consenti pour l’insertion paysagère, la rénovation d’un immense parc immobilier détenu en grande partie par des particuliers, et le développement de constructions de charme haut de gamme confiées au constructeur de renom MGM. La première tranche de ce nouveau programme sera livrée pour ces fêtes…

188 actives Actives155-228.indd 188

© Arndy Parant

tignes

A 35 ans, il est déjà 4 fois champion du monde de ski free ride, champion de rallye-raid en 2009, et compte 7 participations au Dakar, dont une 5ème place en 2010. A lui seul, Guerlain incarne le Tignes Spirit de 2013 : sportif, audacieux et décalé. Ses mots pour décrire sa station commencent tous par des superlatifs : extra… hyper… super… ! Il adore sa station, mais elle le lui rend bien. Très investi pour elle… Elle le soutient dans la réalisation de ses rêves les plus fous. Depuis son backflip en voiture sur neige sans assistance, il s’est mis en tête de battre le record de saut en longueur avec une voiture. Le record actuel de 101 m est détenu par les Américains. Tignes représente le cadre idéal pour son nouvel exploit. Il prendra son élan sur le lac gelé, positionnera sa rampe de décollage au bord du lac et se réceptionnera juste avant le golf, quelque 105 ou 110 mètres plus loin, espère-t-il. Challenger l’équipe Red bull (les grands malades qui ont sauté en parachute d’une altitude de 29 456 mètres) ? Même pas peur. Pour Guerlain : no risk = no fun.

UNE STATION SPORTIVE, POUR NE PAS DIRE : « HYPERACTIV » Avec 2 605 habitants à l’année, Tignes est devenue : « the » station sportive des Alpes. Et on peut le dire, l’offre est pléthorique. Avec un domaine skiable de 300 km, l’espace Killy (Tignes et Val d’Isère) offre un terrain de jeu extraordinaire pour les fans de glisse. D’autant que le glacier

permet de skier sur les quatre saisons. 89 % du domaine se situe en secteur hors piste, de quoi ravir les fans de peuf. Par contre, les X-Games, pour cette année, c’est fini ! Les Américains ont décidé d’arrêter les X-Games en dehors de leur contrée… Dommage, mais pas grave. Des événements sont déjà en préparation pour rebondir. On parle de concerts géants d’une star planétaire… mais chut ! On ne peut rien dire encore.

decembre 13

28/11/13 19:43


UN CADEAU DE LA NATURE

« Chaud, respirant et sans odeurs » INSIDE OUTSIDE

Tout comme la toison du mouton mérinos, les couches Icebreaker conservent la chaleur. Légères, elles respirent comme un seul vêtement, si bien que vous n’avez jamais trop chaud. Découvrez notre collection automne/hiver au magasin Icebreaker Annecy.

MagasIn Icebreaker ANNEcy

Actives155-228.indd 189

11 rue présIdenT Favre

04 50 02 71 42

29/11/13 19:08


© OT Tignes

tignes

village Tignes 1800, un nouveau

2030 L’AVENIR EST DÉJÀ DANS LES TUYAUX... Ça y est, l’image de Tignes a fini de se métamorphoser. Toutes les constructions sont réalisées avec les matériaux locaux, bois de mélèze, lauze et pierre. La station fait même figure d’exemple d’intégration paysagère de ses structures, toutes conformes aux dernières normes environnementales. Les remontées sont ultrarapides et de plus en plus discrètes. Les gares de départ et d’arrivée sont cachées et ne viennent plus ternir le paysage. Une crèche municipale a été créée pour faciliter la vie des résidents à l’année de plus en plus nombreux dans la station. Une maison médicale ultramoderne remplace l’actuelle station-service. Et le réaménagement du Val Claret a permis de mettre à la retraite les vieux ascenseurs et de rendre les lieux plus accessibles. A la grande joie des accros du smartphone, le très haut débit est disponible sur l’ensemble de la station.

RÊVONS UN PEU…

(Attention attention, paragraphe fictif) Les sportifs de haut niveau, les médaillés, les champions sont tous à Tignes. Tignes, qui depuis plusieurs années les courtise et leur offre les infrastructures pour

190 actives Actives155-228.indd 190

LE GUINESS DE TIGNES 1934 : Tignes est la station de Savoie qui a la plus grosse capacité hôtelière : 157 lits 1936 : Tignes installe dans son village un remonte-pente qui mesure 700 mètres, c’est le plus long de France, il fait 180 mètres de dénivelé 1952 : A sa construction, le barrage de Tignes est le plus haut barrage-voûte d’Europe (180 mètres) et le 3ème du monde 1986 : Tignes organise les premiers championnats du monde de ski acrobatique 2010 : Organisation des premiers X-Games en dehors des USA à Tignes février 2013 : Réalisation du 1er backflip en voiture sur la neige sans assistance par Guerlain Chicherit mars 2013 : Record du nombre de spectateurs sur les X-Games hiver avec 117 000 spectateurs en 3 jours (mieux qu’à Aspen Aux Etats-Unis) juillet 2013 : Inauguration de Tignespace, un complexe sportif indoor dernière génération. Son espace athlétisme (modulable) à 2 100 mètres d’altitude est unique en France.

s’entraîner dans les meilleures conditions, permet désormais à leur femme de s’adonner à du shopping de luxe… Plusieurs hôtels 5* se sont implantés pour satisfaire le besoin grandissant d’un accueil de grand standing. Sous l’impulsion du chef étoilé JeanMichel Bouvier, les produits du terroir bio et le locavore ont triomphé sur la malbouffe. Chaque escale gustative est un enchantement pour les papilles. Après avoir été le laboratoire des nouvelles glisses et activités plus azimutées les unes que les autres, Tignes inaugure son nouveau centre : « ZEN ALTITUDE ». Regroupant toutes les disciplines du

bien-être et de recentrage du corps et de l’esprit. Pour preuve, les cadres stressés viennent s’y ressourcer. Il y a même un ashram planté à l’aiguille du Chardonnet pour ceux venus chercher paix et tranquillité loin de l’agitation du monde… Devenu centre national d’entraînement des sportifs de haut niveau, Tignes réalise ainsi les rêves que Maurice Frasseto, premier président du Sporting Club de Tignes, avait eus pour elle dans les années soixante. Le tourisme d’affaire continue de se développer, Tignespace vient d’accueillir la dernière convention : « Dior j’adore… le sport ».

decembre 13

28/11/13 19:43


Š OT Tignes

Actives155-228.indd 191

29/11/13 10:49


abondance

ABONDANCE

REMONTE LA PENTE 2007, LA PETITE STATION D’ABONDANCE, SUR LA PAILLE, FERME SES PISTES. DEUX ANS PLUS TARD, ELLE SERA VENDUE À DES AMÉRICAINS QUI ROUVRENT AINSI LE DOMAINE SKIABLE. SOULAGEMENT DE COURTE DURÉE, ILS JETTENT L’ÉPONGE AU BOUT DE DEUX HIVERS. DEPUIS 2011, C’EST DONC LA COMMUNE D’ABONDANCE, ELLE-MÊME, QUI EN A REPRIS LA GESTION ET ENTAME SA 3ÈME SAISON AUX COMMANDES DES REMONTÉES MÉCANIQUES. SERAIT-CE LA FIN DE LA TEMPÊTE POUR LA STATION DU CHABLAIS ?

6 € à 6 ans, etc.), et ça marche : entre les hivers 2011-2012 et 20122013, les ventes de forfaits ont connu une hausse de 28 %. “En période de crise, ces tarifs permettent à ceux qui avaient arrêté de skier de s’y remettre, constate Paul Girard Despraulex, le Maire de la commune. C’est pour ça qu’il ne faut pas négliger nos petites stations ; mais aussi parce qu’il y a des gens qui ne souffrent pas d’aller s’entasser dans les grandes.” Car si le domaine skiable d’Abondance ne s’étend que sur 30 km, il suffit amplement à sa clientèle très familiale, moins avide de grand ski que dans ses grandes voisines des Portes du Soleil comme Châtel, Morzine ou Avoriaz. Les plannings des prestataires d’activités hors ski sont d’ailleurs toujours complets, raquettes, ski-joëring ou conduite sur glace, viennent compléter de petites journées de ski. Evidemment, un gestionnaire extérieur aurait certainement les coudées plus franches, en terme de budget, pour améliorer le domaine et n’aurait pas besoin d’une délibération au conseil municipal pour décider d’une journée de promotion, mais aujourd’hui, Abondance n’est plus à vendre. Ses hôtels sont pleins à Noël, et si les cieux restent cléments, la neige fera le reste…

© OT Abondance

ar en octobre 2011, le ciel est effectivement tombé sur la tête des Abondanciers. Les Américains de la SVA (Ski Vallée Abondance) annoncent qu’ils quittent le navire. Enneigement médiocre, grosses pertes, manque de soutien politique… les investisseurs du Colorado jettent l’éponge, refusant de prendre plus de risques et cassent là la Délégation de Service Public (DSP) signée à l’origine pour 12 ans. En quelques semaines, la commune doit donc récupérer tout le matériel auprès de la société démissionnaire, réembaucher les salariés et mettre en place la régie communale afin d’être prête pour les vacances de Noël. Point positif, les installations sont en excellent état de marche, révisées et remises en état par les gestionnaires précédents. Et comme pour saluer cette 3ème naissance, il se met à neiger ! La saison est sauvée in extremis. Mais depuis la réouverture de 2009, rattraper la clientèle n’a pas été chose facile. “Quand la station a fermé en 2007, nous ne fonctionnions qu’avec d’anciens clients, se rappelle une hôtelière, des fidèles de 15 ans qui ne sont jamais revenus”. Car “malgré toute la communication, renchérit Didier Bouvet, responsable de la Commission Remontées Mécanique, ça a pris plus de temps que prévu pour que les gens comprennent que la station avait rouvert. La fermeture avait fait plus de bruit que la réouverture…” Depuis 2012, la station mise donc sur les médias de proximité pour reconquérir une clientèle de locaux. Au niveau national, elle partage un stand sur le salon de l’Agriculture avec les deux autres stations de la vallée, Châtel et la Chapelle d’Abondance, mais préfère se concentrer sur les réseaux sociaux et internet. Pour attirer une nouvelle clientèle, il a également fallu revoir la politique tarifaire. Un forfait journalier à 10 € en dehors des périodes scolaires ou en fonction de l’âge des enfants (5 € à 5 ans,

© OT Abondance

Par Mélanie Marullaz

192 actives Actives155-228.indd 192

decembre 13

28/11/13 19:43


Entre design et tradition, le Chalet - Hôtel La Tapiaz et son Spa Séréni-cîmes vous accueillent au cœur de la station des Gets. Dans une nouvelle ambiance venez découvrir au coin du feu notre salon - bar en famille ou entre amis au pied des pistes.

Chalets-Hôtels La Tapiaz et La Marmotte / Spa Séréni-cîmes 61 rue du Chêne - 74260 LES GETS Tel. : +33 (0)4 50 75 80 33 - info@hotel-marmotte.com Actives155-228.indd 193

02/12/13 09:56


LIRE LE ÇA Quand la maman de Jules retrouve un « ça » par terre, elle se met en colère : qu’estce que c’est que ÇA, sur le tapis ? Mais quand le « ça » disparaît dans les toilettes, là, c’est Jules qui s’inquiète ! Ouf, Jules le retrouve enfin, il aime tellement son ÇA. Un livre qui apprend la propreté (ou la diction, c’est selon !)… avec humour. Dès 2 ans De M. Escoffier, ill. Mathieu Maudet, coll. Loulou et Cie, Ed. L’école des loisirs, 22 pages, 10,50€

et

LE MANGE-DOUDOUS L’autre jour, un truc terrible est arrivé à mes doudous. Ça s’est passé quand j’étais à l’école, c’est Berk mon canard qui me l’a raconté. Une espèce de patate molle est entrée dans la chambre. Personne n’y a fait attention. Et puis... GLOUP ! Elle a avalé Lapinot ! Et elle a pris la forme de Lapinot ! Tous mes doudous l’ont observée et ils ont compris : c’était un mange-doudous ! A partir de ce moment-là, ça a été l’affolement général... Dès 3 ans.

CONTER GRAND LOUP & PETIT LOUP Grand Loup vivait en haut de la colline, seul. Puis un jour, vint Petit Loup. D’abord réticent à l’idée d’accueillir un autre loup dans sa vie, Grand Loup finit par l’accepter, et ainsi débuta une grande et belle amitié. Une amitié qui lui ferait gravir les plus hauts sommets, pour le plaisir de voir briller les yeux de Petit Loup, ou traverser des forêts terrifiantes, pour retrouver un Petit Loup disparu depuis trop longtemps... Les 3 albums de la série sont enfin réunis dans un coffret ! Dès 4 ans

LE PLUS BEAU CADEAU DU MONDE En se réveillant ce matinlà, papa ours est ravi : c’est aujourd’hui son anniversaire et on lui a promis le plus beau cadeau du monde ! Mais, comme l’explique une petite lettre que lui ont laissée ses enfants partis faire quelques courses, il va lui falloir être un peu patient, et attendre leur retour pour avoir le fameux cadeau. Evidemment, papa ours, intrigué, se met à chercher quand même... Dès 2 ans

SUIVEZ LE GUIDE ! Au cours de la visite guidée du manoir qu’il a organisée pour les chiots, Monsieur le Matou les met en garde contre les bêtes effrayantes qui peuvent se cacher dans chaque recoin de cette maison pas comme les autres. Un album avec des volets à soulever. Dès 4 ans

ET SI UN SOIR... IL PLEUVAIT DES GÂTEAUX Qui est donc en réalité cette charmante voisine qui régale Wladyslawa et Bogdan avec un nombre incalculable de délicieux gâteaux ? Jusqu’à présent très gentille, cette étrange dame se révèle être une ogresse. Elle veut les faire revenir dans une sauce avec des petits lardons… L’histoire, c’est Marlène Jobert qui la raconte… Dès 4 ans

De Claudia Bielinsky, Ed. Casterman, 22 pages, 13,50€

De Princesse Camcam, Ed. Autrement, 22 pages, 14,50€

Ecrit et raconté par Marlène Jobert. Ed. Atlas, 32 pages + CD, 14,99€

Actives155-228.indd 194

De Marie Colmont, ill. Olivier Tallec, Ed. Père Castor, 32 pages, 13€.

De Nadine Brun-Cosme, ill. O. Tallec, Ed. Père Castor, 3 livres de 32 p., 18€

De Julien Béziat, Coll. Pastel, Ed. L’école des loisirs, 40 pages, 13,50€

194 actives

MARLAGUETTE Le loup attrape Marlaguette pour la dévorer. Mais, il se blesse en entrant dans sa grotte et la petite fille au cœur sensible décide de le soigner. Le loup lui promet de ne plus jamais manger d’animaux, mais le régime végétarien ne lui convient pas. Il maigrit tant que la petite fille le délie de sa promesse, sauf de l’interdiction de manger les petits enfants. Un album croquant remis au goût du jour. Dès 4 ans

CORNEBIDOUILLE CONTRE CORNEBIDOUILLE Dans « La vengeance de Cornebidouille », Pierre avait réussi à faire manger sa propre soupe à l’abominable Cornebidouille, ce qui l’avait illico transformée en potiron. Mais la sorcière allait-elle en rester là ? Non ! Et quand sa maman coupe un potiron et qu’aussitôt une odeur épouvantable se répand, Pierre a une intuition : Cornebidouille est de retour… Il ne se trompe que sur un détail. A présent, elles sont 2 et elles veulent se venger. Dès 5 ans De Pierre Bertrand, ill. M. Bonniol, Ed. L’école des Loisirs, 32 pages, 12,20€

decembre 13

29/11/13 13:30


10

AN

ENC

MU ANIQ M

É

RI

P QU R E LA LTIMARUE POU

E

DE AN IN GRDU BASASNTS S LU E NF

LE P L

US

JOYEUX NOËL !

AND CHOIX GR

S D’EXP

DONELLI NOUVEAU

MONCLER, ASTON MARTIN, VICOMTE A.

CATIMINI, ARMANI JUNIOR, RALPH LAUREN, GAULTIER, JAPAN RAGS, LE TEMPS DES CERISES, KENZO, TARTINE ET CHOCOLAT, ELIANE ET LENA, JEAN BOURGET, BURBERRY, LEVI’S, CHIPIE, PULL IN, PAUL SMITH, ELEVEN, ZADIG & VOLTAIRE…

felix-creation.fr Crédits photos : Fotolia Thinkstock

ANNEMASSE

3 rue des Amoureux

Parking place du marché couvert

+33 (0)4 50 87 18 66

GRÂCE À 3 TECHNOLOGIES EXCLUSIVES

Sandoz Opt - RCS Thonon les Bains 319 074 100 - Janvier 2013.

LA VISION REFLEX SANS LIMITE

Ce dispositif médical est un produit de santé réglementé, qui est livré à l’opticien dans une pochette marquée CE conformément à la réglementation. Il doit être monté dans des montures ophtalmiques par des opticiens qualifiés. Nous vous invitons à lire attentivement les instructions figurant dans le dépliant accompagnant le certificat d’authenticité.

GAILLARD 127 RUE DE GENÈVE +33 (0)4 50 38 54 48 www.optique-sandoz.fr

Actives155-228.indd 195

29/11/13 20:38


LIRE MON VOISIN TOTORO Un père et ses deux filles quittent la ville pour s’installer à la campagne, afin de se rapprocher de l’hôpital où est soignée la maman. Lors d’une de ses explorations autour de la maison, la plus jeune tombe nez à nez avec Totoro, une créature poilue, intrigante et immensément… attachante ! Auprès de lui et ses étranges amis, Mei et Satsuki vont découvrir un monde poétique, en harmonie avec la nature. Dès 5 ans De Hayao Miyazaki, Ed. P’tit Glénat, 156 pages, 17,90€

et

CONTER FÉES DE LÉGENDE Dix fées du monde se sont réunies pour nous faire partager leurs histoires incroyables ! Découvrez leurs secrets, et vivez avec elles des aventures pleines de surprises... au cœur des légendes russe, française, allemande, vietnamienne, chinoise et plein d’autres encore. Un voyage féérique… Dès 6 ans

DIEUX ET DÉESSES DE LA MYTHOLOGIE GRECQUE De Zeus à Apollon, en passant pas Poséidon et Aphrodite, les douze dieux de l’Olympe livrent tous leurs secrets, même les plus incroyables… Dès 6 ans

De Christine Pompéi, iIl. Anja Klauss, Ed. de la Martinière Jeunesse, 48 pages, 12,90€

De F. Rachmuhl, ill. C.Gastaut, Ed. Père Castor, 64 pages, 15,50€

BABA YAGA Il était une fois, une petite fille, Vassilissa, que sa marâtre détestait. Pour se débarrasser d’elle, celle-ci l’envoya chez la terrible Baba Yaga. La fillette, conseillée par sa marraine, prend bien soin d’amadouer les valets de la sorcière, qui vont l’aider à s’enfuir. Furieuse, Baba Yaga se lance à sa poursuite... Une interprétation du conte russe servie par des illustrations somptueuses. Dès 5 ans De Claude Clément, ill. P. Echegoyen, Ed. Seuil Jeunesse, 32 pages, 18€

196 actives Actives155-228.indd 196

LA TÊTE DE L’EMPLOI J’ai reçu un appareil photo pour mon anniversaire… Et si je faisais un reportage sur les gens du quartier ? Voici donc Marcel Croûte, le gros fromager, Anne et Philippe Cresson, un couple de maraîchers qui crient autant sur le marché qu’à la maison, Annabelle Seringue, la jolie infirmière, Augustin Delco, un garagiste timide, caché sous les capots… Sans oublier ceux qui n’ont pas de travail, comme Paolo Empoli (ou Paul Emploi), le papa de Leonardo. Et après, je ferai une expo dans l’école, ça va faire un tabac ! Un portrait, une chanson, de l’humour, de la bonne humeur… Dès 6 ans Un livre-CD écrit et interprété par Antoine Sahler, avec Juliette, Nicolas Jules, François Morel et Lucrèce Sassella, ill. Aki, Ed. Actes Sud Junior, 48 pages + CD 57 min, 22€

LA MODE RACONTÉE AUX ENFANTS Plongez dans l’univers kaléidoscopique des grandes maisons qui ont animé la mode depuis ses début. Découvrez quantité d’anecdotes sur les coulisses des défilés. Partagez le quotidien des mannequins et des grandes égéries. Apprenez les parcours, les techniques et les sources d’inspiration des plus grands créateurs. En un mot, entrez dans le cercle privilégié du monde de la mode avec ce nouvel opus à la mise en page très carnet de tendances. Dès 8 ans De N. Azoulai & D. de Canecaude, Ed. La Martinière, 72 pages, 14,50€

TOUT SUR LE GRAND MÉCHANT LOUP Le grand méchant loup est-il aussi méchant qu’on l’imagine ? La réponse est dans ce drôle de livre. Vous y apprendrez par exemple que le grand méchant loup a une famille nombreuse, du petit méchant loup qui grignote les pieds des enfants au trop méchant loup qui dévore tout le monde, même les parents ! Sa vie, son alimentation, ses habitudes... Un documentaire délirant à lire pour frissonner... et s’amuser ! Dès 7 ans

PÉRIPLES ÉBLOUIS Après Périples imaginaires, sur les aquarelles d’Hugo Pratt, puis Périples secrets, orienté sur le dessin, voici le 3ème volet consacré à ses BD en noir et blanc. Une soixantaine de thèmes illustrés chacun par des extraits d’albums, parcourt la totalité de son œuvre BD (Corto, Ernie Pike, Fort Wheeling...), y compris certains versants inédits ou peu connus de sa création, co m m e s a « p é r i o d e argentine » avant les années soixante. Dès 14 ans

D’Eric Veillé, Ed. Actes Sud Junior, 32 pages, 12,50€

D’Hugo Pratt, Ed. Casteman, 500 pages, 75€

decembre 13

29/11/13 15:36


NOS ESTHÉTICIENNES VOUS PROPOSENT : Non aux graisses résistantes

Lipomodelage

TM

B Y

E N D E R M O L O G I E

®

N O I T A D LIQUI MBRE U 13 NOVE D IR T R A P A

TOTALE

Non aux graisses résistantes

Lipomodelage

TM

E N D E R M O L O G I E

AVANT TRAVAUX

®

*Autorisation n°35 du 17/09/13

B Y

Non aux graisses résistantes

Lipomodelage www.lipomodelage.fr

4 PASSAGE GRUFFAZ - ANNECY - 04 50 45 18 48

TM

B Y

1279-PLV-Liftmodelage-vect.indd 1

E N D E R M O L O G I E

®

03/12/09 17:04

1279-PLV-Liftmodelage-vect.indd 1

03/12/09 17:04

www.lipomodelage.fr

PRÊT-À-PORTER POUR LA FEMME INTÉGRAL S

> ANNECY-LE-VIEUX SOIN DE SOI 7, rue des Ecoles 04 50 23 79 49 www.lipomodelage.fr

Ajustés ou confortables, chic ou sportswear,

et toujours féminins

> ANNEMASSE AMORSI RITA 6, rue du Commerce 04 50 92 22 88

les pantalons, jupes et coordonnés de la saison sont à essayer...

> BASSENS (CHAMBÉRY) BEAUTÉ SHIVA Centre Commercial Galion 04 79 75 26 78

FAITES-VOUS PLAISIR !

Innovation EndermoliftTM 2013

> CHAMBÉRY INSTITUT DE BEAUTÉ ANNE B 1, rue du Sénat 04 79 33 33 61 Innovation EndermoliftTM 2013

Cellu M6 1/2 verticale.indd 1

Actives155-228.indd 197

MODÈLES DU 36 AU 48 ET DU XS AU XXL

6 RUE DE LA POSTE ANNECY 04 50 44 46 52

29/11/13 19:52

29/11/13 20:42


LIRE OBJETS ESTAMPILLÉS FRANCE Carré Hermès, chaise Tolix, dentelle de Calais, chaussons Repetto, stylo Bic... Ces objets « made in France » sont enracinés dans notre mémoire telles des madeleines de Proust. Pour leur rendre hommage, une cinquantaine de personnalités, de Philippe Delerm à David Foenkinos, de Marjane Satrapi à Pierre Bergé, racontent ces 100 objets mythiques qui, du quotidien ou du luxe, sont devenus euxmêmes des célébrités.. De C. Fleurent & V. Méry, Ed. La Martinière, 224 pages, 45€

et

MUSÉE HERGÉ Cet ouvrage, conçu comme un musée de papier, invite à la découverte du monde d’Hergé, tant celui de Tintin, sa famille de personnages, ses voyages et ses aventures que celui des autres créations d’Hergé, comme des sources de ses inspirations et de son goût pour l’art jusqu’au cœur de son studio. C’est ainsi l’histoire exceptionnelle d’une bande dessinée à la célébrité jamais démentie.. De Michel Daubert, Ed. La Martinière, 480 pages, 39€

EXTRAVAGANCES En matière de mode, la folie créative eut de tout temps ses addicts. Avec humour, Extravagances en recense les plus regrettables erreurs et les plus grandes réussites : perruques poudrées, fraises, braguettes volumineuses, robes à panier, manches gigot, chaussures à plateforme, choucroutes, piercings... Voilà donc les disparitions et réapparitions énigmatiques des tendances les plus folles.… De Barbara Cox, C.Sally Jones, D & C Stafford, Ed. Eyrolles, 256 pages, 32€

198 actives Actives155-228.indd 198

OFFRIR

CHLOÉ. ATTITUDES En 1952, Gaby Aghion eut l’idée révolutionnaire d’inventer le concept de prêt-à-porter de luxe, empruntant son savoirfaire à la haute couture et la rendant accessible à de nombreuses femmes. Resté vingt ans chez Chloé, Karl Lagerfeld y a affirmé son style et réciproquement, l’esprit de liberté et les fantasmes des années 70 et 80. A sa suite, Martine Sitbon, Stella McCartney, Phoebe Philo, Hannah Mc Gibbons et aujourd’hui Clare Waight Keller, n’ont cessé de replacer Chloé dans l’esprit de leur temps. 60 ans de mode...

LE MUSÉE DES SCANDALES Sexe, blasphème, révolution politique ou transgression artistique... les sujets sensibles s’immiscent dans l’art, au grand dam des esprits passéistes et conservateurs qui veulent enfermer celuici dans une tour d’ivoire. A travers une sélection de 70 chefs-d’œuvre au destin houleux, cet ouvrage propose une approche originale de l’histoire de l’art et des sociétés. L’art qui fâche…. De Céline Delavaux, Ed. Gründ, 176 pages, 24,95€

De Sarah Mower, Ed. Rizzoli New York, 272 pages, 65€

PLANS DES PISTES Tout skieur a eu entre ses mains un plan des pistes signé Pierre Novat. Quels que soient le domaine skiable, la diversité des versants, la complexité des tracés, Pierre Novat a révolutionné le mode de représentation de la montagne afin que chacun se répère sans souci de piste en piste. Au-delà de leur fonction pratique, ces dépliants recèlent une véritable œuvre artistique que ce livre vous propose de découvrir ou redécouvrir. Au fil de ce parcours graphique, l’auteur nous en propose une lecture originale, en nous plongeant dans l’histoire des stations, leur naissance, leur développement, les enjeux…

D’UN HIVER À L’AUTRE Jean Sulpice a beau rester un tout jeune chef, il a acquis une maturité qu’exprime son nouveau livre. A l’altitude record de Val Thorens, sa cuisine est pure, pleine d’audace et de vivacité, riche du terroir savoyard et forte des rigueurs de la montagne. Il nous livre ici 55 recettes inédites !

LE STRATO Strato ? Le nom d’un ski légendaire chez Rossignol. Une entreprise française portée au rang mondial par son propriétaire d’alors : Laurent Boix-Vives. C’est à Courchevel que Laurent et Jeannine Boix-Vives avaient débuté leur vie commune, modestement, avec une épicerie. C’est à Courchevel que Jeannine Bois-Vives est revenue assouvir son rêve, à un âge - 84 ans - où d’autres se reposent sur leurs lauriers. Un appétit de vivre et de créer qui se retrouve à la table du Strato, 2 étoiles Michelin ! Une trentaine de recettes signées Sylvestre Wahid sont ici dévoilées.

De Laurent Belluard, A., L. et F. Novat, Ed. Glénat, 192 pages, 30€

De Jean Sulpice, J.P. Durand et M.P. Morel, Ed. Glénat, 224 pages, 49,50€

De Sylvestre Wahid, ill. M. Cellard, Ed. Glénat, 160 pages, 49,50€

decembre 13

29/11/13 13:30


PUBLI-REPORTAGE

ENVIE DE MINÉRALITÉ POUR VOTRE INTÉRIEUR ? AUJOURD’HUI, LA PIERRE NATURELLE SE MODERNISE : ELLE NE SE RÉSUME PLUS À UN NUANCIER DE GRIS, ELLE N’EST PLUS POREUSE ET PAS FORCÉMENT VITRIFIÉE. LES QUARTZ SE PIGMENTENT, LES SURFACES SE MATIFIENT ET STYL’ DESIGN DYNAMITE NOS PRÉJUGÉS.

DE LA COULEUR ! Verde fun pour une cuisine fraîche comme le printemps ou Rosso Monza pour qu’elle soit aussi vive qu’une voiture italienne, Styl’ Design propose les produits colorés de la gamme Silestone® de Cosentino, leader mondial du secteur. Composé à 94 % de quartz naturel, traité avec une protection anti-bactérienne, ce matériau, dont la finition extramate “Suede” a été récompensée par les professionnels*, donnera du pep’s à un intérieur moderne. DES SURFACES À TOUTE ÉPREUVE Bien que naturelles, les plaques de granit sont aujourd’hui conditionnées pour parer aux petits accidents de la vie quotidienne, notamment en matière d’étanchéité. Les plans de travail Sensa®, par exemple, reçoivent un traitement protecteur qui garantit une résistance élévée aux tâches. Chez Styl’ Design vous pourrez également découvrir la nouvelle gamme révolutionnaire de chez Cosentino: l’ultracompact Dekton®. Il s’agit d’un mélange sophistiqué de matières premières utilisées pour fabriquer du verre, de la porcelaine et des surfaces en quartz de dernière génération. Sa très faible porosité offre des qualités de résistance exceptionnelles aux impacts, à l’abrasion, aux tâches, aux variations de température, aux rayures ou aux UV, et en fait un matériau idéal pour les aménagements intérieurs ou extérieurs, revêtements de façades, sols, murs et plans de travail.

STYL’ DESIGN

LA ROLLS

DE LA PIERRE

TRAÇABILITÉ ET CONFIANCE Tous les produits proposés par Styl’ Design (Cosentino ou autres granits en provenance du monde entier) sont importés directement de son usine du Portugal, certifiée ISO 9001, norme qui garantit sa régularité à fournir des produits conformes aux exigences des clients et aux règlementations en vigueur. * “Most Wanted Award”, magazine Kitchens and Bathrooms News, Mai 2013.

Actives155-228.indd 199

www.styldesign.fr

29/11/13 19:33


carte postale

UNE SAVOYARDE...

À L NDRES UNDERGROUND

ORIGINAIRE D’EVIAN, STÉPHANIE BOUCHET, 37 ANS, S’EST INSTALLÉE À LONDRES EN L’AN 2000. APRÈS AVOIR NOTAMMENT PARTICIPÉ AUX DÉBUTS DE L’AVENTURE SKYPE (LE GÉANT DU TÉLÉPHONE PAR INTERNET), ELLE Y A MONTÉ, HUIT ANS PLUS TARD, SA BOÎTE DE MARKETING, “ROUGE FROG”. CETTE PÉTILLANTE JEUNE FEMME D’ E N T R E P R I S E , G O U R M A N D E , CURIEUSE ET PHOTOGRAPHE À SES HEURES, PARTAGE AVEC NOUS SES BONS PLANS LONDONIENS.

ctives : Qu’est-ce qui te plaît le plus à Londres ? La diversité des gens et des styles, on y a presque envie de changer parce que les gens sont plus excentriques. J’aime photographier cette diversité. Et puis, c’est une ville verte par principe, avec dans les parks, une nonchalance, une ambiance relax en plein centre ville.

200 actives Actives155-228.indd 200

Ton quartier préféré ? Je vis à deux rues de Porto Bello Road, à Notting Hill, que j’adore. J’y aime l’ambiance sereine et dynamique, comme un petit village, avec un mélange de style victorien et de maisons de couleurs. Il y a un marché organic (bio) le samedi matin, et puis un peu plus loin, du côté de Westbourne Grove, on retrouve les magasins branchés, les fringues et la déco. Mais je travaille à Shoreditch, à l’est de la ville, dans un coin très tendance

© Tuschundegon

Mélanie Marullaz

decembre 13

28/11/13 19:45


Haute Par fumerie

ÉVÉNEMENTS DE NOËL

Edition spéciale

Noël Précieux... Cédez à vos désirs !

GRAVURE SUR FLACON

les 6 & 7 déc. Rendez votre parfum unique.

ATELIERS OLFACTIFS

les 6, 7, 13 et 14 déc. Partez à la découverte des parfums rares, rejoignez-nous et laissez-vous séduire par leur haute concentration.

RACONTEZ-MOI DES HISTOIRES DE NOËL...

Samedi 14 déc. Un ambassadeur de ces parfums d’exception vous les présentera et vous fera rêver. Nocturnes les 6 et 13 déc. jusqu’à 21h POUR PLUS D’INFO, VOIR NOTRE SITE

Retrouvez votre nouvelle boutique Aristide Haute Parfumerie au design et au concept avant-gardiste, une autre façon de se parfumer, une parfumerie unique en son genre où de nombreux créateurs aiment à se retrouver en exclusivité.

Po u

r No

ël , v o t

re no uv el e s p a ce c a d ea u

RI», u x «LINA

ne ga mme p re

sti g i e u s e d e p a r f um s d’a m

OUVERT LES DIMANCHES 15 ET 22 DÉCEMBRE 2013

biance...

© Syda Productions - Fotolia

PARFUMERIE ARISTIDE Square Aristide Briand THONON-LES-BAINS +33 (0)4 50 70 12 10 www.parfumerie-thonon.com

Arum de Bien-être CABINET DE LUMINOPUNCTURE & DE BAROPHORESE La Luminopuncture apporte une aide efficace aux personnes en surcharge de poids en agissant sur : la lipolyse (stimulation de la fonte de la graisse existante), la lipogénèse (inhibition de la formation de nouvelle graisse). Elle a une action coupe-faim, elle diminue le stress, favorise l’élimination et provoque une sensation de bien-être. Accompagnée d’un régime et d’un suivi alimentaire, la luminopuncture aboutit à une perte de poids et de volume rapide.

BAROPHORESE AMINCISSEMENT LIPOCAVITATION BODY WRAP RELAXATION, BIEN-ÊTRE ARRÊT DU TABAC

UN CORPS PLUS MINCE, PLUS BEAU, PLUS SAIN ! Hélène Tourvieille - 235 route du Fer à Cheval - 74160 COLLONGES SOUS SALÈVE

Actives155-228.indd 201

ezRend

vous

au

26 22 25 06 808h à 20h de

www.arum-bienetre.com

29/11/13 20:42


carte postale

© Simi T

Très ancré dans la tradition britannique, le rituel de l’afternoon tea remonterait à 1840 et à Anna, duchesse de Bedford. Au début du XIXème siècle, il était courant de ne que deux rre prendre e t repas par jour: le e gl n petit-déjeuner très A ’ d tôt le matin et le dîner assez tard le soir. Affamée et d’une humeur de dogue au milieu de l’après-midi, Lady Anna décida donc d’instaurer une collation, prise d’abord furtivement dans sa chambre, puis avec ses amies de manière plus officielle. Mais récemment, ce goûter est redevenu très prisé par les jeunes Londoniens. En 2012, la Guilde du Thé (UK Tea Guild), qui regroupe les établissements servant le breuvage national (après la bière…) selon les règles de l’art et récompense chaque année les meilleurs afternoon teas, a estimé qu’ils avaient connu une augmentation de 20%. Une nouvelle tendance pour les anniversaires, enterrements de vie de jeune fille ou baby showers, à tel point que, dans certains hôtels londoniens, il est impossible d’obtenir une table pour le thé si l’on ne s’y prend pas plusieurs semaines à l’avance. Dans une grande surenchère de sandwiches fins, pâtisseries originales et scones à tomber, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses, de 12,50 £ à plus de 50 £ par personne en fonction de l’emplacement et de la marque du champagne. Du magazine Elle au très sérieux quotidien The Telegraph, la presse publie d’ailleurs régulièrement des classements des meilleurs thés de l’après-midi et un site leur est entièrement consacré, qui permet aussi de faire ses réservations en ligne : www.afternoontea.co.uk

TES ANECDO

Ton pub/café préféré ? Dès qu’on peut se mettre en terrasse, je me pose sur celle du Ladbroke Arms, près de chez moi. Mais j’aime aussi beaucoup le Churchill’s Arms, à Kensington, l’un des plus vieux pubs de Londres. Pour un café, par contre, il faut plutôt aller du côté de Covent Garden. Monmouth propose un excellent café, avec lait et sucre bio ; quant à l’afternoon tea, qui redevient très tendance, il faut le prendre au Covent

Garden Hotel, ils font les meilleurs scones de toute la ville (NDLR : pour la totale, avec une selection de gâteaux, des sandwiches et une coupe de champagne, comptez quand même 34 livres par personne, un vrai repas, quoi!). Une idée pour le soir ? J’aime les endroits sans chichi, accessible sà tous, mais avec du style, comme Pizza East ou le Hereford Road, dans mon quartier. Dans ces deux restaurants, la déco est travaillée et tout est cuisiné devant toi, c’est une nouvelle tendance. Plus au centre de Londres, je vais souvent chez les Hummus Brothers, les rois du Houmous, en bossant dans le marketing, je ne pouvais pas rester insensible à leur slogan : “Give peas a chance”. Qu’est-ce qui te manque le plus ? La gastronomie, le lac d’Annecy, le sport, la beauté de la région et puis le style de vie. Ici, la vie est plus “frantic”, en HauteSavoie, pour moi, c’est la décompression, le retour aux vraies valeurs et à la plénitude. C’est pour ça que j’ai besoin de revenir régulièrement, pour un bon équilibre.

© Bikeworldtravel

PIMP MY TEA L’AFTERNOON TEA, LE GOÛTER DE LUXE

qui monte à vitesse grand V. C’est un quartier en plein essor qu’on appelle la Silicon Roundabout et qui abrite un grand nombre de start-ups. C’est très vivant, à l’image de Boxpark, une sorte de galerie commerciale “popup” (éphémère, comme sortie d’un chapeau), composée d’une soixantaine d’anciens containers, tous de la même taille. C’est hyper tendance, on y trouve aussi bien de grandes enseignes que des jeunes créateurs ou des galeries d’art, des magasins de baskets, de cartes de visites ou de printer 3D. C’est un lieu très hétérogène, mais en effervescence permanente, il s’y passe toujours quelque chose,

SES e S E ADR hani S E L ép de

St

et High Stre Shoreditch den ° M ad ar Ro nal Green reet M° Covent G Covent Garden ° : 2-4 Beth ill Gate BOXPARK H : 27 Monmouth St mouth Street M Park ou Notting H n d T e o U at an M O ll G o l 10 M MON HOTEL : otting Hil ad M° H GARDEN dbroke Ro urch Street M° N La 54 : COVENT S h M C ROKE AR ensington broke Grove THE LADB ayswater s MS : 119 K M° Lad Gate ou B s ou Oxford Circu CHILL AR R ad o U R H o C ll E tting Hill be o cu TH o ir N rt ° C M Po ly il 0 31 ad ad : o cc R ST Pi ° rd EA M PIZZA 3 Herefo r Stree D ROAD : 8 Wardou HEREFOR SOHO : 8 IN S O R B HUMMUS

202 actives Actives155-228.indd 202

decembre 13

28/11/13 19:46


200 x130_demipage_Artives.indd 1

02/12/2013 11:13:54

Attraction

idée cadeau

Johann Le Guillerm aux haras d’Annecy

Pour les fêtes, offrez l’événement du printemps ! 1 place pour le spectacle Secret achetée = 1 visite de Monstration offerte du

Venez appréhender le monde extraordinaire de l’une des plus singulières figures du cirque contemporain, avec un spectacle et une installation !

Actives155-228.indd 203

mar 18 mars au

si vous souhaitez offrir d’autres spectacles, la location est ouverte sur toute la saison. offres valables du 26 novembre au 21 décembre (dans la limite des places disponibles).

dim 13 avril www.bonlieu-annecy.com

02/12/13 14:25


ados à dos

POUR UNE FOIS, LE REPAS DE NOËL NE SE FERA PAS CHEZ VOUS, ET C’EST TANT MIEUX. PARCE QU’UN DÎNER © Im ager yM ajes tic Foto lia

POUR 20 PERSONNES, ÇA VOUS PLOMBE TOUT LE MOIS DE DÉCEMBRE ! CETTE ANNÉE, C’EST MARIE-ALICE QUI S’Y COLLE, MAIS IL N’EST PAS SÛR QUE VOUS GAGNIEZ AU CHANGE… Par Marie-Caroline Abramovitch-Boubée

, O D A L MON BE OIRÉES... ROI DES S

nappe - sa serviette étant déjà en tricorne sur sa tête -, vous avez confirmation que Marie-Alice et vous ne partagez pas du tout le même humour. Jean-Eudes, Tancrède, Melchior et… (vous oubliez toujours des prénoms) jettent sur votre fils hilare un regard de pure commisération qui vous glace le sang. Il faut dire qu’avec leur chemise bien repassée, leur pantalon à pli, robe à smocks et autres serre-tête de velours, les 7 niais la jouent plutôt comtesse de Ségur. De quoi émoustiller l’inspiration facétieuse d’Arthur, qui envoie un texto anonyme un peu hot à sa cousine Ombeline - 21 ans quand même ! - laquelle en recrache son vin rouge sur son voisin. Marie-Alice vire au verdâtre, elle devrait essayer la bb crème. Son sourire crispé en dit long sur ce qu’elle pense de vos talents de mère. Et dire que vous n’en êtes qu’à l’entrée…

IL EST NIAIS LE DIVIN ADO epas traditionnel (au bas mot 5 000 calories dans chaque fesse), concert et chants de Noël par l’ensemble de vos neveux et nièces (ils sont 7 et Félix les appelle affectueusement les 7 niais), et messe de minuit… A minuit comme il se doit… Vous êtes à deux doigts de supplier votre boss de vous imposer une conférence à Tokyo le 24 décembre. Les souvenirs du dernier réveillon chez votre très chic belle-sœur sont encore quelque peu douloureux, et votre ego de mère encore un peu fragile.

LA DINDE DE LA FARCE Vous les avez pourtant sérieusement briefés… Leçons de maintien et de savoir-vivre - après 15 jours d’entraînement, ils sont enfin capables de reconnaître la fourchette à poisson, le rince-doigts et le pain du voisin - quiz culture générale à tous les repas - avec amende de 50 cents pour chaque mauvaise réponse, croyez bien que ça les motive ! - et shopping spécial réveillonchezleslequesnoy, ce qui n’a pas été l’étape la plus facile. Mais l’ado est imprévisible, et même le mieux coaché peut trébucher… Et quand Félix félicite « tata » pour son divin pâté de campagne, oups, tout en s’essuyant les mains sur le bord de la

204 actives Actives155-228.indd 204

Vous voilà en route pour l’église par une température polaire. Vous priez - pas pour le salut de votre âme, il est bien trop tard - pour que cette année, l’énorme soufflerie qui tient lieu de chauffage soit réparée. Comme vous êtes (très) en avance - Marie-Alice prévoit toujours une marge pour les impondérables, elle est tellement parfaite - vous êtes au premier rang. Chaleur et digestion se conjuguant souvent en mode veille, vous espérez que vos ados vont se tenir tranquilles. D’ailleurs, on ne les entend pas, ce qui devrait, après tant d’années à les pratiquer, quelque peu vous inquiéter. Un mouvement sur votre gauche, Félix se trémousse en tous sens. Mon dieu, pourvu qu’il n’ait pas été empoisonné par une huître. Mais non, il a le sourire, et… son ipod sur les oreilles !!! La honte est sur vous, et il n’est même pas sûr que votre passé de scout compense une telle abomination aux yeux de Saint-Pierre. Vous secouez votre chère moitié, qui dort profondément - un petit filet de salive au coin des lèvres, sexy en diable, oups ! - pour lui faire part de votre indignation. Lui trouve que tant que Félix ne chante pas en même temps, ça ne dérange personne. Monsieur le curé regarde Félix avec une bienveillance teintée d’inquiétude. A la sortie de la messe, c’est sûr, il va vous féliciter pour votre courage… Et encore, il n’a pas vu Arthur coller son chewing-gum sous le bénitier. Marie-Alice, si ! Qui vous crucifie de son regard de mère parfaite. Joyeux Noël !!!

decembre 13

28/11/13 20:50


Fêtez

Fêtez

Urnela oarésiuss sidete pdelaistoirutses pou vos fêtes ! Loisirs & Animations

Bar lounge • Bowling • Dancefloor et soirées à thème Evénementiel pour particuliers, entreprises et collectivités. Toute l’équipe du Happy Days est à votre service pour l’organisation de tous vos évènements. Elle est à votre disposition pour étudier toute prestation sur-mesure. Les mercredis et samedis aprés-midi sont réservés aux anniversaires de vos enfants.

Consultez notre site internet ou notre page facebook pour nos soirées !

Loisirs & Animations

Bar lounge • Bowling • Dancefloor et soirées à thème Evénementiel pour particuliers, entreprises et collectivités. Toute l’équipe du Happy Days est à votre service pour l’organisation de tous vos évènements. Elle est à votre disposition pour étudier toute prestation sur-mesure. Les mercredis et samedis aprés-midi sont réservés aux anniversaires de vos enfants.

Dunone nsaezveàurvosinouévèblnieameblnets Dunone nsaeDzunv àoneurnvsaoesiznvouéveàurèblvnoesaimenblouévLnetèblesnieHameblapnepyts Days eL HapLpye HDpeapaypydseDsto’ouayctcus!pe de tout ! s’occupes’odcecutout !

Consultez notre site internet ou notre page facebook pour nos soirées ! Bar lounge Le Happy Days met à votre service un cocktail bar dans la plus pure tradition des Bars Lounge, idéalement situé au cœur du complexe avec billard et jeu de fléchettes. Une restauration rapide est à votre service sur place !

Bar lounge Le Happy Days met à votre service un cocktail bar dans la plus pure tradition des Bars Lounge, idéalement situé au cœur du complexe avec billard et jeu de fléchettes. Une restauration rapide est à votre service sur place ! Buffet-Grill Le Restaurant-Grill du Happy Days vous propose un concept original sous la forme de 4 buffets à volonté, élaborés à partir de produits frais et d’un barbecue géant pour vos grillades de viandes et de poissons à composer vous-même selon vos envies.

Nouveau !

Ouvert le dimanche à partir du 1er décembre

Buffet-Grill Le Restaurant-Grill du Happy Days vous propose un concept original sous la forme de 4 buffets à volonté, élaborés à 94, av. des Iles - 74300 THYEZ • Tél. : +33 (0)4 partir de produits frais et d’un barbecue géant pour vos grillades de viandes et de poissons www.lehappydays.fr à composer vous-même selon vos envies.

Ideal ligne.indd 1

Nouveau !

50 91 63 86

Uurnela oarésiuss sidete pldeaistoirutses po vos fêtes ! 29/11/13 18:40

Ouvert le dimanche à partir du 1 décembre er

Nouveau ! 94, av. des Iles - 74300 THYEZ • Tél. : +33 (0)4 50 91 63 86

www.lehappydays.fr

Actives155-228.indd 205

29/11/13 20:43


-© francemora - Fotolia

le net plus net...

DÉCEMBRE… COMME TOUTES LES ANNÉES, C’EST LA COURSE, C A D E A U X , R E PA S … E T S I L A TECHNOLOGIE POUVAIT NOUS AIDER À ENLEVER UN (PETIT) POIDS SUR NOS ÉPAULES ? POUR ÉVITER LE TROPHÉE DU PIRE MEMBRE DE LA FAMILLE, SUIVEZ LE GUIDE ! Par Flora Minaire

MON SMART

PHONE & MOI

JE M’ORGANISE Vous n’arrivez pas à retrouver votre liste de cadeaux de Noël ? L’appli Achat cadeaux vous la garde pour vous. C’est très simple : à côté de chaque prénom, je peux inscrire le cadeau que je souhaite, le budget prévu et dépensé. A la fin de chaque liste, votre budget cadeaux est établi tout simplement ! La dernière version de Achat Cadeaux vous offre ensuite la géolocalisation afin d’être informé des magasins les plus proches pour les cadeaux restants. Achat Cadeaux : gratuit et disponible sur IOS

JE ME FAIS PLAISIR Et si vous aviez votre propre calendrier de l’Avent ? En lieu et place des chocolats, une application gratuite à installer quotidiennement. Jeux, connaissances, c’est plus de 20 applications simples et un peu addictives qui vous sont envoyées tous les soirs avant de vous coucher ! Qui a dit que les calendriers de l’Avent étaient désuets ? MagicSolver : gratuit et disponible sur IOS et Androïd

JE PENSE A MES PROCHES Envie d’envoyer une carte de vœux décalée ? Christmasfy Me est l’appli tendance pour les fêtes de fin d’année. Vous pouvez vous grimer en lutin, en Père Noël et même en rennes et envoyer votre portrait à vos contacts par mail ou par MMS. Christmasfy Me : gwratuit et disponible sur IOS et Androïd

206 actives Actives155-228.indd 206

LE CADEAU À OFFRIR À VOS AMIS GEEKS ! L’un des moyens les plus simples et les plus rapides de contenter vos proches fous de technologie est de leur offrir une application pour leur smartphone ou tablette : dans l’App Store, il faut cliquer sur la flèche à côté du prix de l’application, puis de sélectionner « offrir cet article ». Vous choisissez le mode de livraison, par mail ou par impression, puis indiquez le nom du destinataire, son e-mail, ainsi qu’un message personnel, et validez la commande. Pour offrir une application Androïd ou Windows, rendez-vous sur leurs sites dédiés où vous pourrez commander un bon d’achat à envoyer par courrier. Rechercher l’application parfaite peut s’avérer difficile, c’est pourquoi je vous conseille ces 2 applications qui feront mouche : Home Design 3D (5,99 € sur IOS et Android) Home Design 3D est une application de décoration intérieure et d’architecture. Il est possible de créer des plans d’intérieur et de les aménager dans le cadre de travaux ou de nouvelle décoration. Plus de 200 objets sont disponibles pour constituer le plan le plus fidèle possible à vos désirs. Mon grand livre de cuisine : recettes et techniques d’Alain Ducasse (29,99 € sur IOS) L’application propose 250 recettes illustrées qui ont fait la renommée du grand chef cuisinier. L’intérêt de la tablette, par rapport au simple livre, réside véritablement dans le principe d’étape par étape. Chaque étape de la recette est en effet extrêmement détaillée. D’autre part, des fiches produit avec des images animées à 180°, des fiches ustensile ou des vidéos techniques permettent d’enrichir sa culture culinaire pour confectionner des recettes maison qui peuvent être intégrées à l’application, avec du texte et des photos. Un must pour tous les amateurs de cuisine.

decembre 13

29/11/13 20:50


300M2 DE2LUMINAIRES CONTEMPORAINS 3 0 0 3M0 0 M D E2 D LU RA E ISR E C SO NCTOENMTPE O N AS I N S E ML IUNMA II N MRPAOI R

Entrez dans une nouvelle ère... Entrez dans une nouvelle ère... Entrez dans une nouvelle ère...

AU U U E AD ADEADEA C N C CA BO BON O N B

LED LED LED by

GROSSMANN

Made in Germany Made in Germany Made in Germany

Grossmann . Fontana Arte . Studio Italia Design . Artemide . Flos Grossmann . Fontana Arte Arte . Studio ItaliaItalia Design . Artemide . Flos Grossmann . Fontana . Studio Design . Artemide . Flos Chambéry - Challes les Eaux - RN6, chemin des 3 Près - 04 79 33 49 88

E EE

ESPAC ESPAC LECLEC ESPAC LEC

Chambéry Challes les - RN6, des 3 Près 79 -33 w-w w.-eChalles s pEaux ac e l echemin . e uchemin Chambéry lese Eaux -cRN6, des -304 Près 0449 7988 33 49 88

w w w. p aecsepealc ee ce . el e uc . e u we wsw.

Espace Elec.indd 1

29/11/13 21:30

POUR VOS REPAS D’ENT REPRISE, NOTRE CHEF VOUS PROP OSE : Tranche de foie gras, chutney de figues séchée s et pain toasté ou Tartare de St Jacques ma rinées au jus de yuzu et dés de mangue Filet de bœuf sauce foie gras, pommes de terre roties et champign ons ou Filet de cabillaud sauce cru stacés, panaché de légumes et cru mble speculos Moelleux au chocolat ou Croustillant praliné chocol at et mousse café ou Ananas rôti, sorbet passio n et tuile dentelle

Le Gd Joseph. sept.indd 1

Actives155-228.indd 207

4 place du Château Chambéry - 04 79 33 90 68 29/11/13 18:42

29/11/13 21:30


juridique

© alphaspirit - Fotolia

COMMENT REGLER UNE SUCCESSION AVEC UN HERITIER ABSENT

IL N’EST PAS RARE QUE CERTAINS HÉRITIERS DISPARAISSENT SANS LAISSER D’ADRESSE : LEUR IDENTITÉ EST CONNUE, MAIS ILS NE SONT PAS LOCALISABLES. QUE FAIRE DANS CE CAS-LÀ, POUR QUE LES AUTRES HÉRITIERS NE SE TROUVENT PAS BLOQUÉS PAR L’ABSENCE, VOLONTAIRE OU SUBIE DE L’UN D’EUX ? Par Sabine Léger-Juskowiak

elon l’article 112 du code civil, « l’absence » est celle d’une personne qui a cessé de paraître à son domicile ou à sa résidence et dont on est depuis sans nouvelle. C’est l’incertitude qui la caractérise, contrairement à une personne qui a disparu (par exemple) dans des circonstances de nature à mettre sa vie en péril, sans que son corps n’ait pu être retrouvé (accident en montagne, catastrophe naturelle…). L’absent n’est pas non plus une personne défaillante, présente à son domicile, mais ne répondant pas aux courriers, appels téléphoniques…

PRÉSUMÉ ABSENT... Il faut savoir que lors d’une succession, la loi a mis en place des outils spécifiques pour que l’absence d’un héritier ne bloque pas son règlement, même si elle le ralentit tout de même, car cet absent doit être protégé malgré tout. Le notaire, dans ce cas, peut établir l’acte de notoriété constatant la dévolution qui permettra aux héritiers de disposer des fonds de la succession, mais dans la limite de leurs droits. En effet, la part devant revenir à l’héritier absent est indisponible. La procédure : la présomption d’absence doit être ouverte sur décision du juge des tutelles qui désigne une personne à l’effet de veiller aux intérêts de l’absent et de le représenter dans les actes de la vie juridique. Il est juridiquement considéré comme étant toujours vivant et peut donc hériter de ses proches, même si leur décès est postérieur au jugement. La personne désignée par le

208 actives Actives155-228.indd 208

juge peut faire seule les actes de conservation ou d’administration et obtenir l’accord du juge pour les actes de disposition (exemple pour renoncer à une succession). Le partage des biens successoraux doit également être autorisé par le juge des tutelles.

OU VRAI ABSENT ? Une déclaration d’absence est prononcée par le tribunal de grande instance lorsqu’il s’est écoulé 10 ans depuis le jugement ayant ouvert la présomption d’absence, ou en l’absence d’un tel jugement lorsqu’il s’est écoulé 20 ans depuis les dernières nouvelles données par l’absent. Contrairement à la présomption d’absence, la déclaration d’absence produit les mêmes effets que le décès de l’intéressé : l’absent ne peut plus hériter des personnes décédées après la publication du jugement déclaratif sur les registres de l’état civil, son régime matrimonial est dissout et son conjoint peut se remarier. Sa succession est ouverte selon les règles de droit commun. En cas de retour de l’absent, la déclaration d’absence peut être annulée à sa demande : il retrouve la propriété de ses biens et de ceux qu’il aurait dû recueillir. De là, les successions devront être rouvertes pour être reliquidées et une nouvelle déclaration fiscale doit être déposée dans les 6 mois du jugement d’annulation. Dans la pratique, le notaire fait tout son possible pour essayer de retrouver l’héritier absent et fait souvent appel à un généalogiste quand il n’y arrive pas. Celui-ci retrouve presque toujours l’absent et il est donc rare de saisir le juge pour déclarer l’absence. + d’infos www.notaires.fr

decembre 13

28/11/13 19:46


Mentions : SARL au Capital de 70 000 euros - RCS Annecy TGI 93 B 487 SIREN - B380310631 - APE 7022Z - TVA FR 57380310631 - Garanties Financières et Assurances Responsabilité Civile Professionnelle - Police n°112.786.342 COVEA RISKS, 19/21 Allée de l’Europe, 92616 CLICHY Cedex & Police, n°45246877/220250 ALLIANZ, 87 rue Richelieu, 75002 PARIS. Statuts : Adhérent Chambre des Indépendants du Patrimoine & Compagnie des Conseils & Experts Financiers - Transactions sur Immeubles et Fonds de Commerce, Carte Professionnelle - n°863 / 74 délivrée à Annecy. Démarcheur financier. Inscrit au Registre des Intermédiaires Assurance, Banque et Finance auprès de l’ORIAS sous le n° 07001131 (www.orias.fr) pour les activités de : Conseil en Investissements Financiers adhérent sous le n° A043600 de la Chambre des indépendants du patrimoine, association agrée par l’Autorité des Marchés Financiers & Société de courtage d’assurances catégorie B & Intermédiaire en opérations de banque et services de paiement catégorie mandataire non exclusif.

Et si Noël se prolongeait toute l’année ?

Faites de ce voeu une réalité avec PERSPECTIVES créateur indépendant de sérénité patrimoniale & de solutions d’exception

PERSPECTIVES, cabinet de Conseil en Gestion de Patrimoine Indépendant depuis près de 25 ans est un spécialiste reconnu dans les domaines du :

Conseil en organisation, Stratégies patrimoniales Conseil en investissements Assistance à la négociation Family Office

Contactez-nous sans tarder pour découvrir en détail nos prestations personnalisées. Nous aurons le plaisir de vous offrir votre rendez-vous découverte.

Actives155-228.indd 209

04 50 10 12 30

perspectives@perspectives.fr www.perspectives.fr

Siège : 46 Avenue Gambetta 74000 ANNECY

Membre de la Compagnie des Conseils et Experts Financiers

29/11/13 10:52


gastronomie 73

L’ÉPICURIEN

UNE PETITE TABLE GASTRONOMIQUE À VAL THORENS VAL THORENS HIER, C’ÉTAIT LA STATION SPORTIVE QUI FAISAIT PEU DE CAS DE LA GASTRONOMIE. MAIS ÇA, C’ÉTAIT HIER. AUJOURD’HUI, C’EST TOUT LE CONTRAIRE AVEC NOTAMMENT JEAN SULPICE, LE TRÈS MÉDIATIQUE CHEF 2 ÉTOILES AU MICHELIN ET L’INSTALLATION, CETTE SAISON, DE YOANN CONTE, LUI AUSSI DOUBLEMENT ÉTOILÉ, QUI OUVRE LE KOH I NOR. ENTRE FONDUE ET CUISINE AU SOMMET, NOUS AVONS DÉNICHÉ UNE TABLE GOURMANDE. DE QUOI SE RÉGALER, SANS EXPLOSER LE BUDGET. Par Fleur Tari Flon

onia Piantoni et Emmanuel Deleuze, les incontournables et infatigables restaurateurs de la station, ont ouvert en presque 10 ans 3 restaurants reconnus dans le complexe hôtelier du Montana. Ils auraient pu s’en contenter, mais leur rêve, leur Graal, c’est une table gastronomique. Ils créent donc un restaurant gourmand, créatif et intimiste, l’Epicurien, immédiatement reconnu par les guides (1 fourchette Michelin, Grande Table Châteaux hôtels collection 2014). A sa tête, Jérémy Gillon, un chef passionné et inspiré, formé chez Michel Rochedy, Michel Kayser ou encore Nicolas le Bec. Sa cuisine d’auteur, française et moderne, est souvent audacieuse. “J’aime jouer sur la complémentarité des textures, explique-t-il, sur

le potentiel aromatique de beaux produits”. Les compositions sont structurées, finement épicées, et mettent à profit les trésors des alpages savoyards (herbes et plantes). Ne vous attendez pas ici à un décor de montagne. Le cadre est contemporain, dans les blanc et noir, avec juste quelques touches de couleur. L’épicurien est un restaurant intimiste, et pour preuve, seulement 16 personnes y prennent place chaque soir. Et même à une telle altitude, le chef a su convaincre ses fournisseurs de le livrer tous les jours. Aussi, ne vous étonnez pas de trouver de l’araignée de mer, betteraves, vinaigrette framboise, ou des langoustines au parmesan. Pour la viande, tentez le pigeon, artichaut, kumquat, olive noire, bruyère. Les pains et les pâtisseries sont faits maison par le pâtissier Damien Reynaud Paligot. Essayez le très gourmand chocolat sarriette, amarena. Irrésistible ! La carte des vins, aux 120 références, sélectionne les grandes réussites de la viticulture française dans tous les styles et surtout tous les budgets. Si vos skis vous conduisent sur les pistes de Val Thorens, n’hésitez pas à découvrir la table de l’Epicurien, pour un prix raisonnable… En station (vins a partir de 25 € - menus 3 plats 49 €) + d’infos L’Epicurien - Restaurant du Montana - Rue du soleil - Val Thorens - 04 79 00 21 30

210 actives Actives155-228.indd 210

decembre 13

28/11/13 19:46


Actives155-228.indd 211

29/11/13 10:54


gastronomie 74

DANS LA CHALEUR DE

L’ALPAGA L’ALPAGA EST CERTES UN COUSIN GERMAIN DE SERGE LE LAMA, MAIS C’EST AUSSI UN HAMEAU HÔTELIER LUXUEUX À 2 MINUTES DE TRAÎNEAU DU CENTRE DE MEGÈVE, AU CŒUR DES ALPAGES FACE AU MONT-BLANC. S’IL ABRITE UN HÔTEL 5 ÉTOILES, 5 CHALETS, UN SPA, L’ALPAGA C’EST ENFIN, UN RESTAURANT GASTRONOMIQUE QUI VAUT LE DÉTOUR… Par Fleur Tari Flon

ranck Jaulneau, spécialiste de l’hôtellerie et du service haut de gamme (après être passé à Paris par des établissements prestigieux comme le Vernet, Le Meurice, le Montalambert, le Castille…), a choisi de quitter la capitale pour prendre la direction, en 2009, de l’Alpaga à Megève. Dans la valise du trentenaire, les recettes qui ont fait la gloire des meilleures maisons… et qu’il entend mettre en musique dans ces alpages haut-savoyards. A commencer par la décoration de La Table de l’Alpaga, particulièrement recherchée. Des dalles d’onyx rétroéclairées vous guident jusqu’au salon douillet, puis à la salle, entièrement ouverte sur la montagne par de grandes baies. Les tissus Arpin réchauffent l’atmosphère. C’est un décor à la fois moderne, chic et pétillant. Une déco tendance, une carte bien étudiée, des bons produits locaux et surtout, Franck Jaulneau a convaincu, en 2011, le chef Christophe Schuffenecker de le suivre dans l’aventure. Après un passage remarqué au sein des plus grands restaurants parisiens (chez Faucher, Ledoyen, Trianon Palace), ainsi qu’à San Francisco (Aqua et Michael Mina) et dans le Colorado

212 actives Actives155-228.indd 212

(Mirabelle), le voilà donc lui aussi à l’œuvre. Peu expansif, ce géant bourru, passionné de montagne et de nature, est dans son élément à l’Alpaga. Il sillonne montagne et sous bois pour ramasser champignons, herbes et autres produits à retrouver dans l’assiette. On pourrait penser que cette cueillette est un argument marketing. Surtout, si le doute vous assaille, ne l’exprimez pas, car vous pourriez bien être convié, dès potron-minet, à le suivre, d’un pas éreintant, sur des pentes dignes d’un dahu, pour dénicher cèpes et racines. Attendez plutôt de savourer ses préparations : le ris de veau en croustillant de pain d’épices et panais, ou le turbot sauvage (venu tout droit de Bretagne) pignons de pin, garniture aromatique et trompettes de la mort (ramassées par le chef, bien sûr). Le dessert tout chocolat, en soufflé chaud et shoot glacé de liqueur de serpolet, est un dessert et un digestif à la fois. La carte des vins est éclectique. Comptez de 35 à 42 euros le plat, 20 euros le dessert. Les prix ne sont pas tout petits, je vous l’accorde, mais les produits viennent des meilleurs producteurs et… nous sommes à Megève ! + d’infos : www.alpaga.com La Table de l’Alpaga - 66 Allée des Marmousets - Rte de Prariand - Megève - 04 50 91 48 70

decembre 13

28/11/13 20:24


INSERTION PRESS JEAN PERRIER.pdf

1

15/11/13

11:06

Tellement…

NOËL

C

M

J

CM

MJ

CJ

CMJ

N

CC Chamnord 1097 avenue des Landiers Chambéry Tél. 04 79 69 18 09 www.chocolat-voisin.com

POUR VOTRE SANTÉ, PRATIQUEZ UNE ACTIVITÉ PHYSIQUE RÉGULIÈRE WWW.MANGERBOUGER.FR

Actives155-228.indd 213

29/11/13 20:54


suggestions du mois

BOULES DE NOËL

/CEDUS ©Rina Nurra

Pâte : 300 g de farine I 1 pincée de sel I 200 g de beurre I 100 g de sucre glace I 1 œuf + 1 jaune d’œuf I Glaçage : 200 g de sucre glace I 4 cuillerées à soupe d’eau I colorants alimentaires liquides : rouge, bleu, vert

6 cm BOULES - Ø - 180°C) POUR 25 À 30on : 15 à 20 min. (therm. 6 ss ui C 30 min pos : 3h Préparation : Temps de re

Préparez la pâte : mixez la farine avec le sel et le beurre pour obtenir une texture de sable. Ajoutez le sucre, l’œuf et le jaune d’œuf. Mixez, roulez en boule et garder au frais pendant 3 heures. Préchauffez le four (therm. 6-180°C). Abaissez la pâte au rouleau sur 5 mm d’épaisseur, découpez des cercles à l’emporte-pièce ou à l’aide d’un verre. Disposez les boules sur la plaque du four légèrement huilée, en les espaçant car la pâte s’étale un peu. Enfournez à mi-hauteur et laissez cuire 15 à 20 minutes. Dès que les sablés sont cuits, décollez-les à l’aide d’une spatule et laissez-les refroidir sur une grille. Préparez le glaçage blanc pour décorer les biscuits : tamisez 50 g de sucre glace dans une terrine placée au bain-marie. Délayez peu à peu avec une cuillerée à soupe d’eau en remuant, pour obtenir une pâte épaisse, mais coulante. Préparez trois autres glaçages, en utilisant à chaque fois 50 g de sucre glace tamisé et 1 cuillerée à soupe d’eau, et en incorporant respectivement quelques gouttes de colorant rouge, bleu ou vert. Faites des boules de différentes couleurs : étaler chacun des glaçages colorés sur chaque biscuit avec une spatule métallique trempée dans l’eau chaude. Pour obtenir une couche épaisse, recommencer l’opération, mais en attendant que la première couche soit bien sèche. Lorsque tous les biscuits sont bien secs, décorez-les à l’aide du glaçage blanc au gré de votre fantaisie et laisser sécher complètement. Ces biscuits se conservent plusieurs jours dans une boîte en fer hermétique. Percés d’un trou, ils pourront être accrochés dans le sapin.

CLÉMENTINES DE CORSE GIVRÉES 12 clémentines de Corse I 50 g de sucre glace I 1 blanc d’œuf

© JC Amiel/M.Leteu

ré/Clémentines de

Corse IGP

Découpez le chapeau des clémentines. Retirez la chair à l’intérieur des coques et des chapeaux avec un petit couteau scie, sans entamer l’écorce. Mettez les coques et leur chapeau au congélateur. Coupez la chair recueillie en morceaux et récupérez le jus. Répartissez le tout dans des sacs de congélation, placezles au congélateur, bien à plat, pendant au moins 4 heures. Lorsque les morceaux sont congelés, cassez-les et mixez-les avec le sucre glace jusqu’à l’obtention d’un granité. Ajoutez alors le blanc d’œuf et mixez de nouveau. Remplissez les coques de clémentines avec le granité et réservez au congélateur. Les sortir 15 minutes avant de les déguster et déposez par-dessus leur chapeau givré.

POUR 6 PERSONNE S n Congélation : 4h

Préparation : 20 mi

214 actives Actives155-228.indd 214

decembre 13

28/11/13 19:47


NOËL

POUR TOUS !

Amefa Bodum Derrière la porte Durance Emsa Fox Trot Guzzini Ice-Clock Joseph Joseph Kimmidoll Lékué Leonardo Mastrad Opinel Peugeot Scrapcooking Reisenthel Zak ! Designs

DU 15 NOVEMBRE AU 31 DÉCEMBRE 2013 CHAMBÉRY - BASSENS (73) Z.C. de Bassens - VRU 17 Tél. : 04 79 26 09 74

GRENOBLE - ÉCHIROLLES (38) Espace Comboire Tél. : 04 76 29 17 20

ANNECY - SEYNOD (74) Rond-point Géant Casino Tél. : 04 50 88 10 66 *Non disponible à Seynod

Encadrement sur mesure* Actives155-228.indd 215

Art de la Table

Mobilier

Linge de Maison

Objets Déco 29/11/13 10:56


suggestions du mois

MENDIANTS AUX FRUITS SECS ET FRUITS CONFITS

© Daniel ME

DU TTOUDI / CE

S

100 g de fruits secs (pistaches, noisettes, amandes…) I 50 g de cassonade I 250 g de chocolat au lait I 250 g de chocolat blanc I 50 g d’écorces d’orange confites

Concassez grossièrement les fruits secs puis faites les torréfier 2 ou 3 minutes dans une poêle à sec. Saupoudrez de cassonade, la laisser fondre, mélangez délicatement et versez les fruits secs sur du papier cuisson. Laissez refroidir. Cassez le chocolat au lait en morceaux, faites-le fondre au bainmarie et lissez à l’aide d’une spatule. Séparément, faites de même avec le chocolat blanc. Laissez-les refroidir quelques minutes. A l’aide d’une cuillère, déposez des disques de chocolat très fins sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé. Répartissez sur les disques de chocolat des fruits secs et des morceaux d’écorces d’orange confites. Laissez durcir à température ambiante et conservez dans une boîte hermétique.

SONNES POUR 4 PER Cuisson : 5 min : 20 min Préparation

SABLÉS AUX ÉPICES

Mettez la farine, le sel et le sucre dans un saladier avec les blancs d’œufs légèrement battus et le beurre ramolli en morceaux. Mélangez et divisez la pâte en quatre parts égales. Incorporez la vanille à l’une d’elles, la cannelle à la deuxième, le gingembre à la troisième et les grains d’anis à la quatrième. Roulez en boules et laissez reposer 30 minutes au réfrigérateur. Préchauffez le four (therm. 6-180°C). Abaissez les quatre sortes de pâtes au rouleau sur 5 mm d’épaisseur et y découper des motifs de Noël à l’emporte-pièce (sapins, étoiles, lunes…). Disposez une sorte de biscuits sur la plaque du four légèrement huilée ou utilisez une plaque de cuisson en silicone (type Flexipan), idéale pour les sablés. Enfournez à mi-hauteur et laissez cuire de 10 à 15 minutes. Dès que les sablés sont cuits, décollez-les à la spatule, puis laissez-les refroidir et séchez-les complètement sur une grille. Procédez alors à la cuisson des autres fournées.Ces biscuits se conservent plusieurs jours dans une boîte en fer hermétique. Le petit plus : pour obtenir des sablés tout ronds, roulez chaque pâte en boudin, mettez-la au réfrigérateur 30 minutes, puis coupez-la en rondelles comme du saucisson.

216 actives Actives155-228.indd 216

POUR 60

© Caroline Martin/ CEDUS

600 g de farine I 1 bonne pincée de sel I 200 g de sucre en poudre 2 blancs d’œufs I 400 g de beurre mou I 1 cuillerée à soupe de vanille liquide ou en poudre I 1 cuillerée à soupe de cannelle en poudre I 1 cuillerée à soupe de gingembre en poudre I 1 cuillerée à soupe de grains d’anis I Un peu d’huile

Préparation : 4 four SABLÉS nées de 10 Réfrigération : 30 mi à 15 min. n.

decembre 13

28/11/13 19:48


PRÉFÉREZ L’AUTHENTIQUE !

A

rnault Benoît R T I S A N C H O C O L AT I E R

Ce Noël 2013, nous vous proposons de venir découvrir nos 42 sortes de chocolats, nos macarons, nos truffes, nos marrons glacés, nos mandarines confites, nos papillotes... Le tout confectionné maison avec les meilleurs produits et le plus grand soin. Retrouvez-nous aussi sur achatville.com

Jean-Pascal l’estanco ou www.lestanco.fr 1994-2012 641 rue de la Martinière - BASSENS - 04 79 85 49 80

1 RUE DE BOIGNE - CHAMBÉRY - 04 79 71 34 30 www.arnault-benoit-chocolatier.com

En vin connaisseur...

Coffrets cadeaux Fêtes de fin d’année

[+]

www.la-cave-a-sam.com 8 rue Bernard Moutardier Face au débarcadère d’Evian 04 50 75 62 19. Evian-les-Bains evian-cavasam@orange.fr

Faire plaisir et se faire plaisir CONSEILS & CHOIX POUR VOS FÊTES Mariage, anniversaire, événement professionnel

Actives155-228.indd 217

29/11/13 20:54


psycho

JE PENSE

TROP SI J’AVAIS SU… J’AURAIS DU FAIRE CECI PLUTÔT QUE CELA… JE N’AI PAS DIT CE QU’IL FALLAIT… POURQUOI CELA M’ARRIVE À MOI ?… LES RUMINATIONS MENTALES N’ONT RIEN DE PRODUCTIF, AU CONTRAIRE. UNE RÉCENTE ENQUÊTE © alphaspirit - Fotolia

BRITANNIQUE A DÉMONTRÉ QUE LES PERSONNES QUI ONT TENDANCE À RUMINER ET À RÉFLÉCHIR À TOUT SERAIENT PLUS SUJETTES À LA DÉPRESSION. Par Nolwenn Huyart

lus de 30 000 personnes issues de 172 pays ont participé à l’étude* menée par le Lab Uk de la BBC et l’université de Liverpool sur la question des ruminations mentales. “Nous avons découvert que les personnes qui ne ressassent pas et ne se blâment pas pour les difficultés qu’elles rencontrent sont moins exposées à la dépression et à l’anxiété, même si elles ont vécu des événements négatifs”, explique Peter Kinderman, professeur de psychologie clinique à l’université de Liverpool. Déjà connu comme un critère diagnostique de la dépression, le trop de bavardage mental peut donc en être aussi la cause.

POURQUOI RUMINE-T-ON ? Après avoir subi un événement traumatique, des pensées obsédantes envahissent l’esprit. On revoit la scène, on se dit qu’on aurait dû faire autrement, on imagine d’autres issues. Dans ce cas, ces pensées ne relèvent pas forcément de la pathologie mais d’une tentative de rétablir une harmonie mentale, en confrontant l’événement traumatique à nos schémas mentaux préexistants. Pour les ruminations qui ne proviennent pas d’un trauma, il s’agit d’autre chose. On croit réfléchir, mais on ne fait que s’enliser. A l’origine de la rumination, il y a un état d’âme, une manifestation d’hypersensibilité qui entraîne des torrents de préoccupations où s’enchevêtrent des séries de doutes, des inquiétudes pour le présent mais aussi liées au passé et au futur. Pour Catherine Aimelet-Périssol, psychothérapeute, il y a à la base d’une rumination une menace : « être abandonné, renvoyé, disqualifié… » suivie immédiatement d’une peur. “Nous vivons alors une période de surchauffe cérébrale et d’agitation sensorielle : cinq cents idées à la seconde se bousculent dans notre tête, toutes visant à nous mobiliser pour trouver des solutions.”

L’ÉMOTION DERRIÈRE LA PENSÉE “Je n’ai pas répondu ce qu’il fallait lors de la réunion d’équipe.

218 actives Actives155-228.indd 218

Mon patron m’a regardée bizarrement. J’ai bien vu qu’il n’était pas satisfait, cela va mal se passer à mon prochain entretien de progrès, je vais me faire virer, c’est sûr.” Plutôt que tourner en rond dans des réflexions stériles et souvent culpabilisantes, nous aurions intérêt à prêter attention à l’émotion qui est là, à la comprendre et lui faire face, sans chercher à l’effacer, parce qu’elle indique notre sensibilité et qu’elle est le témoin de notre lien à la vie que nous menons. A s’enfermer dans le monde virtuel de nos pensées obsédantes, nous risquons de nous éloigner du monde et du moment présent. Les autres voient bien que nous ressassons, que nous ne sommes plus là, que nous évoluons dans un monde intérieur qui interdit tout échange, toute ouverture. Ce blabla itératif ne nous mène nulle part et accroît notre souffrance, en rendant notre quotidien compliqué, alors que c’est déjà ce quotidien qui nous préoccupait. Le psychiatre Christophe André parle d’une “seconde dose de souffrance qu’on s’inflige en ressassant alors qu’on a déjà des problèmes.”

COMMENT ARRÊTER LE BLABLA MENTAL ? Les ruminations entraînant une confusion, il peut être utile d’utiliser des techniques visant à clarifier le problème. Avec l’écriture, on sort ses idées de la tête et on commence à prendre du recul, favorisant une meilleure analyse. La méditation de pleine conscience, et son invitation à dire stop, à revenir à soi en ressentant sa respiration, son corps, en observant ses pensées sans être englouti par elles, nous font quitter le monde virtuel pour un ici et maintenant stable et rassurant. Et si on ne s’en sort pas seul, les thérapies de type cognitivo-comportementale seront efficaces. + d’infos : Méditer jour après jour de Christophe André Comment apprivoiser son crocodile : écoutez le message caché de vos émotions pour progresser sur la voie du bien-être de Catherine Aimelet-Périssol Je pense trop : comment canaliser ce mental envahissant de Christel Petitcollin * étude publiée dans la revue scientifique Plos One.

decembre 13

28/11/13 19:48


Restauration rapide et cuisinée sur place

e

« m a d o n« is

Soupes - Salades - Sandwiches - Bagels - Plats chauds

a in m

P R O C H E D U PA R C A LTA Ï S A U C OE U R D E V O S B U R E A U X us Men de r arti p à 0€ 6,5

Urban Food ouvre son 3ème restaurant à Seynod A déguster sur place, à emporter ou livré au bureau.

www.urban-food.fr Route des Creuses à Seynod

Du lundi au vendredi 8H30-15H

piscines . construction . rénovation . abris . SPAS . saunas . entretiens . sav . hors-sol . produits . accessoires

ROGUET PISCINE & SPA

SPAS

PROMOTIONS CHOCS

Chauffage par pompe à chaleur : conditions exceptionnelles Magasin Expo-Vente RN 206 - 157 route des Vouards 74140 St-Cergues 04 50 43 50 05

Actives155-228.indd 219

contact@roguet.fr

à partir de 5 390 € TTC

29/11/13 20:56


A

ST R E S

ET

E SAS TR ES

D

BELIER

TAUREAU

VIE ACTIVE 1er décan : dernière zone de turbulences de l’année ! Gardez votre sang-froid et n’explosez surtout pas : faire le dos rond sera la meilleure solution. 2ème décan : la vie vous semblera plus légère, entre le 11 et le 20. Mais après le 28, embouteillage de météorites ! 3ème décan : allez savoir pourquoi vous n’êtes pas vraiment dans votre assiette ! CŒUR 1er décan : vous n’aurez souvent pas la tête à « ça ». Le ciel du mois vous agresse et ça ne rime pas avec « tendresse »… 2ème décan : branchez-vous plutôt « famille » et « copines » ! C’est de ce côté-là que ça se passe ! 3ème décan : un petit problème traîne en longueur et ça vous laisse le cœur empreint de rancœur…

VIE ACTIVE 1er décan : le ciel vous laisse tranquille jusqu’au 20. Après cela, Mercure vous promet de l’animation, un sympathique dépaysement et/ou des contacts privilégiés. 2ème décan : si un ralentissement se fait sentir, prenez donc le temps de la réflexion et profitez-en pour décompresser ! 3ème décan : de l’action plein pot (jusqu’au 10), puis un feeling convivial et des satisfactions d’amourpropre à gogo ! CŒUR 1er et 2ème décans : rien d’anormal mais peut-être tout de banal… C’est comme ça la neutralité astrale ! 3ème décan : votre cœur bat la chamade jusqu’au 10. Ce ciel-là vous met dans tous vos états. Après le 10, le sentiment reste au premier plan mais ça devient plus doux, plus tendre, plus subtil…

GEMEAUX

CANCER

VIE ACTIVE 1er décan : cette fin d’année ressemble à une course de fond. Un planning trépidant et de l’efficacité à gogo pour ne jamais tourner autour du pot ! 2ème décan : du 10 au 19, tout est fouillis, désorganisé. Ça part dans tous les sens et vous y perdez quelquefois votre bon sens… 3ème décan : panique à bâbord jusqu’au 10 ! Climat électrique, réactions agressives. Ouf, ça se calme après… CŒUR Vénus a d’autres chats à fouetter et vous n’êtes pas du tout concernée par le ciel amoureux de cette fin d’année. Cela n’a surtout rien de problématique : quand il n’y a pas d’aspect, il n’y a pas non plus de « hic » !

VIE ACTIVE 1er décan : le calme plat n’a rien à voir avec cette fin d’année. C’est électrique, c’est volcanique et parfois très polémique… Accrochezvous ! 2ème décan : la vie matérielle est à l’honneur. Confiance et enthousiasme pour entreprendre (ou poursuivre) des projets bétons ! 3ème décan : des idées, de l’efficacité et une très jolie force de conviction à exploiter (jusqu’au 10). CŒUR 1er décan : les fêtes de fin d’année respirent les embrouilles et autres chicanes familiales… Restez à l’écart des sujets épineux ! 2ème décan : c’est confiant, sécurisant. Faites des projets en duo et regardez ensemble loin devant ! 3ème décan : un problème vous trotte dans la tête et ça ne vous laisse pas le cœur tranquille…

par Diane Boccador

21 avril - 20 mai

21 mars - 20 avril

21 mai - 21 juin

22 juin - 22 juillet

LION

VIERGE

23 juillet - 22 août

23 août - 22 septembre

VIE ACTIVE 1er décan : fin d’année dynamique, animation garantie. De bonnes nouvelles et une vie relationnelle stimulante (voire excitante). 2ème décan : les projets sont en mode « pause ». Axez-vous plutôt loisirs, dépaysement et divertissements ! 3ème décan : les contacts sont compliqués jusqu’au 7. Mais la période de Noël vous promet en revanche de jolies retrouvailles et une belle osmose relationnelle. CŒUR Vénus stagne longuement en Capricorne, signe qui n’a pas grand-chose à vous dire. Le cœur ne sera sans doute pas au premier plan, mais votre vie amoureuse ne s’en plaindra pas pour autant. Un calme plat qui ne vous dérangera sûrement pas.

VIE ACTIVE 1er décan : après le 22, c’est chaleureux, convivial et divertissant. Longueur d’onde idéale pour fêtes de fin d’année réussies ! 2ème décan : c’est le moment d’investir et de spéculer sur le long terme. De sérieux atouts pour stabiliser et sécuriser votre vie. 3ème décan : ça démarre sur les chapeaux de roue (jusqu’au 10). Un dernier coup de collier avant de pouvoir souffler…. CŒUR 1er décan : période amicale et familiale plus que sentimentale. Vous vous rattraperez l’année prochaine… 2ème décan : ce mois-ci est stable et sécurisant sur tous les plans. Evitez quand même le trip « plan-plan » ! 3ème décan : vous êtes tout le mois dans le point de mire de Vénus. Jusqu’au 10, c’est trépidant et excitant. Après le 10, c’est un long clin d’œil séducteur et polisson…

DÉCEMBRE 220 actives Actives155-228.indd 220

decembre 13

28/11/13 19:48


! E G ROU L

Ë O N N U

EN

L Ë O N MO

PRO

EZ PILOT RIX ! P E M MÊ E L R POU

Boutique Deha 7 rue Sommeiller, Annecy Tél. 04 50 19 07 77 et dans des nombreux points de vente sur demande: info@deha.tv

ADV Actives.indd 2

Actives155-228.indd 221

10/09/13 10.10

29/11/13 21:27


ST R E S

ET

E SAS TR ES

D

BALANCE

par Diane Boccador

SCORPION

23 septembre - 22 octobre

23 octobre - 21 novembre

VIE ACTIVE 1er décan : un mois chaotique parce que stress et tensions surviennent sans invitation… Un potentiel d’imprévus pour vous prendre au dépourvu. 2ème décan : à partir du 25, l’atmosphère est remplie de ressentiment. N’explosez pas comme un petit volcan ! 3ème décan : vous n’êtes pas forcément bien dans vos baskets ou à l’aise dans votre environnement… CŒUR 1er décan : préservez votre intimité du stress ambiant ! Ne rapportez pas les mauvaises ondes à la maison ! La famille peut vous poser problème (après le 23). 2ème décan : les amis et la famille en priorité ! 3ème décan : il vous énerve ou il vous agace. Vous vous prenez facilement la tête. Passez au-dessus de tout ça !

VIE ACTIVE 1er décan : ambiance familiale au sommet (après le 23) ! Des fêtes sous le signe de l’entente. 2ème décan : préparer efficacement l’avenir, s’investir dans un projet à long terme, se responsabiliser pour mieux avancer… Des choix sérieux, des engagements fructueux. 3ème décan : les dix premiers jours sont passionnants. Vous investir à fond est un vrai plaisir et ça ne pourra que vous réussir ! CŒUR 1er et 2ème décans : le cœur n’est pas au centre de vos préoccupations. Vos priorités sont ailleurs. Famille et amis pour le 1er décan. Choix professionnels exigeants pour le 2ème décan. 3ème décan : émotions à profusion jusqu’au 10. La roue du cœur est relancée… Après le 10, lovez-vous voluptueusement dans ce climat bien tendre.

SAGITTAIRE

CAPRICORNE

VIE ACTIVE 1er décan : les événements vous surprennent joliment, le rythme devient trépidant. Cette fin d’année est un cocktail de contacts sympathiques et d’activités motivantes. 2ème décan : du 10 au 19, vos neurones pulsent et vos idées sont plébiscitées. Communication au sommet ! 3ème décan : jusqu’au 10, vous avez seulement la tête dans le guidon. Vivement le 11 ! CŒUR Vénus a décidé de vous snober quelque temps. Rien d’ennuyeux à cela : elle a simplement d’autres chats à fouetter et vous ne risquez pas d’en pâtir. Concentrez-vous sur famille et amis : les fêtes de fin d’année ne sont-elles pas faites pour ça ?

VIE ACTIVE 1er décan : le désaccord de Mars vous déstabilise et ça tremble sur la planète Capricorne ! Difficile de conserver votre sangfroid mais aurez-vous vraiment le choix ? 2ème décan : à partir du 24, il faut marcher sur des œufs… Les réactions sont parfois violentes. 3ème décan : jusqu’au 10, vous vous faites plaisir, vous savez communiquer votre passion et vous avez souvent raison… CŒUR 1er décan : les imprévus déroutants de votre vie sociale risquent de vous rendre un peu moins tendre… 2ème décan : rien à dire, rien à redire ! 3ème décan : vous êtes les grandes gagnantes du long passage de Vénus en Capricorne. Jusqu’au 10, c’est chaud devant ! Après le 10, vous plaisez, vous séduisez, vous avez un homme à vos pieds et vous allez adorer !

VERSEAU

POISSON

VIE ACTIVE 1er décan : ce mois-ci vous gonfle d’énergie et d’enthousiasme (dès le 8). Soyez concrète, volontaire, dynamique, allez droit au but : vous savez être très convaincante ! 2ème et 3ème décans : ce dernier mois de l’année est plutôt superficiel et léger. Dispersez-vous, amusez-vous, voyagez ! CŒUR Ce mois-ci vous pousse plutôt à vous extérioriser, à chercher le contact, à butiner. Fêtes, sorties, bavardages et compagnie plus que cocooning avec le chéri… Un Verseau digne de ce nom ne s’en plaindra pas : on connaît votre gros penchant pour le « plus on est de fous, plus on rit ! ».

VIE ACTIVE 1er décan : climat familial au beau fixe pour les fêtes de fin d’année. Rien d’autre à signaler. 2ème décan : l’alliance de Saturne et Jupiter vous pousse à vous engager dans un projet béton, à prendre de sacrées responsabilités et à assurer en toutes circonstances. 3ème décan : « Grrrr mood » et drôle de stress à gérer jusqu’au 10. Ça se calme vraiment après. CŒUR 1er et 2ème décans : Vénus ne s’adresse ce mois-ci qu’au 3ème décan mais ne soyez pas jalouse pour autant ! Vos amours n’auront sûrement pas à en souffrir. 3ème décan : un petit jeu de séduction pourrait bien faire renaître l’émotion. Vénus vous fait longuement la cour : c’est peut-être qu’un charmant quidam vous tourne autour…

22 novembre - 20 décembre

21 décembre - 19 janvier

20 janvier - 18 février

19 février - 20 mars

Visuels : ©stokkete - Fotolia

A

DÉCEMBRE 222 actives Actives155-228.indd 222

decembre 13

28/11/13 19:49


CHOCOLATS & GOURMANDISES

04 50 01 20 55

15 rue de la résistance

RUMILLY

www.timanfreychel.com 9h30 à 13h et de 14h30 à 19h • Ouvert tous les dimanches matin

Actives155-228.indd 223

29/11/13 21:01


alp’fiction

D’AMOUR

© Jodastephen

UNE PAGE

e me rappelai notre rencontre Comme un mirage, nous avons volé DOUZE LONGS MOIS D’ATTENTE POUR ENFIN un an avant, jour pour jour. l’un vers l’autre, les yeux dans les yeux, RETOURNER AUX FORTS DE L’ESSEILLON ET LE Emportée par le refus des le temps suspendu, minute d’éternité, VOIR, L’ENTENDRE À NOUVEAU ME PARLER, entraves quotidiennes, je voulais hypnotisés. Au moment de se croiser, ME RACONTER SON AMOUR. J’ARRIVAI À vivre ma dernière journée de nos mains se sont effleurées. Mais vacances d’automne en altitude nous n’étions pas seuls. Alors, sans L’AUBE AU PIED DES FALAISES ABRUPTES. et marcher… Marcher pour me nous retourner, nous avons poursuivi JE M’ENGAGEAI SUR LA PASSERELLE, QUI ressourcer. Au fin fond de la notre route. Chaque année, nous nous MENAIT À LA REDOUTE MARIE-CHRISTINE, vallée de l’Arc, les fortifications bâties sommes vus ici, au-dessus des gorges, LE CŒUR PLEIN D’ESPOIR. SERA-T-IL DÉJÀ sur la barrière rocheuse de l’Esseillon au-dessus du précipice de nos vies. Un m’intriguaient. Sachant le fort Victorjour d’amour volé, un jour, pas plus… LÀ ? POUR QUE LA JOURNÉE S’ÉTERNISE, Emmanuel 1er toujours ouvert, je me un amour en pensées qui maintenait DE L’AUBE AU CRÉPUSCULE, UNE FOIS L’AN. dirigeais vers ce site. Personne ! Un par l’attente notre jeunesse. Quelques Par Valerie Deperne édifice entier pour moi toute seule ! heures hors du temps qui durèrent Oppressant et enivrant ! Deuxième cinquante ans ! Le fil rouge de mon objectif : rejoindre la Redoute Marieexistence, le sel de ma vie, l’interdit, Thérèse à pied en espérant que le Pont du Diable soit ouvert. De l’espoir… L’envie… Concrétiser aurait aveuli nos imaginations plus loin, je ne vis tout d’abord qu’une masse sombre accrochée à la fertiles que la réalité. Nous avons vieilli ensemble, nous contant rambarde. Mon Dieu, un homme se penchait dangereusement nos joies, nos victoires, nos épreuves et nos peines et l’an passé, j’ai au-dessus du ravin. Je courus vers lui en criant que : “NON, IL NE attendu… Seul. Au soir, j’ai compris : elle n’était plus. C’est pour elle FAUT PAS !” Interloqué, il se redressa, se retourna vers moi et me les fleurs… En souvenir de tous nos rires, de tous nos pleurs… fusilla du regard ! C’était un vieux monsieur aux cheveux blancs, - Racontez-moi encore, s’il vous plaît, murmurai-je. très grand, aux gestes lents… Et vêtu d’un costume trois-pièces. - Il se fait tard. L’an prochain ? Si vous le voulez bien ?” Amusé par mon air ahuri, il sourit. Et là, je fondis littéralement, Je redescendis légère et heureuse, en attente, déjà, me sentant sous le charme de ses yeux aussi bleus, aussi clairs, aussi perçants si vivante. que ceux de Robert Redford ! “Rassurez-vous, me dit-il, je ne fais Petit historique : les 5 forts de l’Esseillon, près de la ville d’Aussois, ont qu’effeuiller des roses rouges. Avez-vous du temps ? J’ai besoin de le été bâtis au début du XIXème siècle par le royaume de Piémont-Sardaigne raconter à quelqu’un. Voulez-vous ?” Il s’assit sur le pont du Diable, pour se protéger des Français. Chaque fort porte le nom d’un membre de la m’invitant de la main à en faire autant. famille royale : fort Marie-Christine, fort Charles-Albert, fort Charles-Félix, “Cela se passait il y a très longtemps, commença-t-il, ici même, fort Victor-Emmanuel 1er, Redoute Marie-Thérèse. Ces bâtiments pouvaient respectivement se défendre par des tirs croisés. Aujourd’hui, ils sont classés je fis la rencontre d’une femme exceptionnelle, d’une beauté «Monuments historiques» et abritent de nombreuses expositions charismatique. J’avais vingt ans. Elle était à l’autre bout du pont et animations. et revenait de la Redoute, moi, de ce côté, je me dirigeai vers elle.

224 actives Actives155-228.indd 224

decembre 13

28/11/13 19:49


N O U S É C R I VO N S P O U R VO U S . . .

Pascale Godin

Virginie Bosc

Victoire Barrucand

Fleur Tari-Flon

Marie-Caroline Abramovitch-Boubée

Christine Mouez-Gojon

Nathalie Truche

Sabine Léger-Juskowiak Notaire

www.dianeboccador.com

Diane Boccador

Valérie Deperne

Frédéric Charpentier

Pascale Chatillon

Béatrice Meynier

Anabelle Brand

Louise Quazzola

Sophie Parmantier

Flora

Agnès Gasiot

Mélanie Marullaz

a NNONCEURS

Nolwenn Huyart

Christine Huchette Life Coach

Flora Minaire

DU MOIS

Aladin/Alain Metral/All Over Sport/All Star/Ambrym Gallery/Anne-Rose/Aristide Parfumerie/Armando Chaussures/Arnault Benoit Chocolatier/Arum de Bien-Etre/Atmosphère Autour du feu/Avoriaz/Bandidas/Bauvey Immobilier/Bébé 9/Bel Air/Benetton/Bijouterie Juvet/Bleucoquelicot/Bogner/Bonlieu/Boss/Cap Sud/Caroline Bouvard/Carré Blanc Carré Lumière/Cathy Boutique/Cellu m6/Chabichou/Chalet du Praz/Chalet Vittupier/Chez Balthazar/Chloé et Caroline Boutique/Chocolats Voisin/Christine Rassat/Cinq Bis Circuit du Laquais/CLC/Compagnie du mont Blanc/Conte de Fée/Crédit Agricole/Dco conseils/Decathlon/Deha/Dentelles et Arsenic/Des Idées/Desiderata/Domaine de Marlioz/Dominique Moine/Donelli/Duret Cottet/Edifim/Ephemere/Escapade/Espace 55/Espace elec/Fiat/Freeguns/Geroudet/High way/Homeva/Hôtel Koh-I Nor/Hôtel les Marmottes/Ice Breaker/Idéal line/Indiana/Institut du Louvre/Jardin d’hiver/Jeep/JJ Bonnet Joaillier/Karmelle/L’Angelik/L’esprit Demeure/L’Estanco/La Cave à Sam La Cave des halles/La Clusaz/La Flambée/La Folie douce/La Fruitière/La Galoche/La Lunetterie/La Maison de Jade/La Margeriaz/La Petite boutique/La Scierie/La Suite Le Clocher/La Valiserie/Le Bal/Le Boudoir/Le Chalet du Loup/Le Cottage/Le Grand Joseph/Le Grand-Bornand/Le Kilimandjaro/Le Lana/ Le monde de ZuZu/Le Patio Les 5 Frères/Les Tentations/Lilly Brooks/Lola/Magic Eden/Mairie Annecy/Maison Pineau/Maisons Alpes Savoie/Marcille/Marie Pierre Bicheler/Maurice Parfumeur/Mazuir MCA/MGM/Michael Van/Michele/Myma/Nbis/Oakley/Olyrêve/Optic 2000/Opticien Perrier/OT Châtel/OT Contamines/OT Grand Bornand/OT Megève/OT Morzine Pakita/Passion Platine/Peak Performance/Perspectives/Pierre de Soleil/Pilot/Place Vendome/Pouyet/Priams/Projection Intérieur/Quartier des Cordeliers Reflets d’Intérieur/Remontées Mécanique St Gervais/Rita & Zia/Rochet Store/Roguet/Sandoz/Sol y Luna/Styl Design/Style Mode/Sun Valley/Tecnica/Tecnise Timan’Freychel/Topaze/Touzeau/Toyota/TSL/Un Amour de Bijou/Urban Food/Usted/Vibert Eclairages/Vins Perrier/Visart/Vivet bois/VO/Volvo/Walking shop/Werner Muller/Woman dpt/Yvette Perrillat/Zen Coiffure/Zinc et saveurs

AVRIL 2013

2,00 € - N°23/1249

je désire recevoir pour 1 an : 11 N° «ACTIVES» + 11 N° «ECO DES PAYS DE SAVOIE»

= 35€

JUIN 2013

- ÉDITION

74

MONT-BLAN C Un atlas plein de ressour ces

PATRICK TROTIGNO N

DESIGN & VISITES DE MAISONS

Nom ............................................................................................Prénom ..................................................................................................

Couv Avril 2013.indd 1

Adresse ...................................................................................... Code Postal ......................................................................................... Ville .............................................................................................. Tél ............................................................................................................ e-mail.............................................................................................................................................................................................................

Actives155-228.indd 225

DU 7 AU 13

DÉCHETS Une secon de vie après la benne

PRÉSIDENT «UNE NOUV DE L’ETG FC POUR LE CLELLE ÈRE UB» SUPPLÉMENT DU MAGAZINE

DOSSIER

SOLAIRE

LES PAYS DE SAVOIE CÔTÉ FEMMES

LA FILIÈRE FINIRA BIEN PAR BRILLER

année

OUI

a B O N N E Z - VO U S !

2,00 € - 143 e

N ' E N P E R D E Z PA S U N E M I E T T E . . .

29/03/13 17:54

Ci-joint mon réglement par chèque à l’ordre de SOPREDA 2. A retourner à : SOPREDA 2 Service Abonnements BP 9017 74990 ANNECY Cedex 9

02/12/13 17:28


sudoku difficile

Atelier Cuisine & Démonstrations

mots fléchés

sudoku facile

chiffres croisés

jeux de philippe imbert

Christine Rassat

offrez un atelier cuisine www.atelier-cuisine-christine-rassat.com SAINT-JORIOZ LAC D’ANNECY - 06 81 86 50 20 Une fois la grille remplie, découvrez une fable de la Fontaine dans les cases grisées.

SOLUTIONS Règles... Chiffres croisés : Remplissez les cases vides pour reconstituer l’ensemble des opérations. Sudokus : Le but du jeu est de parvenir à inscrire tous les chiffres de 1 à 9, sans qu’ils ne se répètent, dans un ordre quelconque dans chaque ligne, dans chaque colonne et dans chaque carré de 9 cases.

226 actives Jeux dec 2013.indd 226

chiffres croisés

sudoku facile

sudoku difficile

mots fléchés

decembre 13

29/11/13 21:12


MONTBLANC NICOLAS RIEUSSEC

· WWW.MONTBLANC.FR

CHRONOGR APHE AUTOMATIQUE

Hommage à Nicolas Rieussec, l’inventeur du premier chronographe breveté. Calibre manufacturé Montblanc , second fuseau horaire avec indication jour et nuit. Manufacturé dans la Manufacture de Montblanc au Locle en Suisse.

bijouterie 43 grande rue thonon-les-bains tel. 04 50 71 34 38


El l i ps eLus t r e1 6L Ar i kLe v y 24044€*

r endr el edes i gnac c es s i bl e

*

:i ncl usl esabat j our s ,l al i v r ai s onetl apos edul umi nai r eparunél ect r i ci enagr éé,v oi rcondi t i onss urwww. v i ber t ecl ai r age. f r

ZACduRot ey 73460Not r eDamedesMi l l i er es-Al ber t v i l l e +33( 0)479377826 i nf o@vi ber t ecl ai r age. f r www. vi ber t ecl ai r age. f r HORAI RESD’ OUVERTUREMagasi nDul undi auv endr edi de9h30à12hetde14hà18h30,l es amedi de9h30à12hBur eauxDul undi auv endr edi de8hà12hetde14hà18h

Actives magazine - Décembre 2013  

Les Pays de Savoie et Genève côté femmes

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you