Page 66

léonor mataillet

Bracelet Lucille

Boucles d’oreilles Goutte

toujours de faire référence à une mémoire collective, quelque chose qui touche, qui rappelle des souvenirs. Mes collections sont très narratives et racontent toujours quelque chose, un voyage, une rencontre...” Et le succès est au rendez-vous : elle est rapidement reconnue par ses pairs. Les grandes enseignes lui font de l’œil comme le BHV ou les 3 suisses pour des collections capsules. Elle dessinera notamment une collection de vases pour les porcelaines Bernardaud. DU BEAU QUI FAIT DU BIEN ! C’est au cours d’un voyage à Bali en 2011, que Léonor s’intéresse de près au monde des pierres semi-précieuses et surtout à leurs propriétés. Depuis des siècles, l’homme attribue des pouvoirs aux pierres semi-précieuses grâce à leur fréquence vibratoire. La médecine ayurvédique prône leurs bienfaits depuis la nuit des temps. La jeune créatrice découvre cet univers fascinant et, de retour à Paris, commence à créer ses bijoux, aussi beaux que bienfaisants, et lance immédiatement sa marque : St1. Ses matières premières, l’argent, le vermeil, et les pierres semiprécieuses : rubis, pierre de lune, onyx noire, cornaline, lapis lazuli, perles de culture… Elle privilégie des matériaux alliant esthétique et bien-être, comme la calcite, communément appelée « pierre de la positivité ». D’un vert translucide, elle est stabilisante et tranquillisante, améliore la qualité du sommeil et atténue les souffrances psychologiques des convalescences grâce à sa puissante énergie positive. Léonor travaille aussi beaucoup la labradorite, pierre bien connue

66

mars 17

Bagues Goutte

des thérapeutes : protectrice et régénératrice, elle agit en absorbant et en bloquant les énergies négatives provenant de soi ou des autres. Régénérante, elle est idéale sur le plan physique pour se remettre de grosses fatigues passagères et d’épisodes de dépression. Dotée d’une patience infinie, Léonor passe volontiers des heures à assembler ses pièces exécutées à la main :“j’utilise des petites perles en vermeil fabriquées en Inde, sur une fine feuille d’argent, pour le contour de mes bagues. Cette technique ancestrale revêt tellement de minutie que je crains qu’ils la stoppent un jour, faute de productivité”. Bijoux fins, délicats, sans aucune structure rigide, Léonor a toujours été en recherche de souplesse et légèreté. MARLÈNE ET LES AUTRES… Des collections inspirées de ses rencontres : “les personnes que je croise nourrissent mon imaginaire, bien sûr, surtout les femmes…”. D’ailleurs, elle a choisi de donner des prénoms féminins à ses différentes lignes : Marie-Louise, Lucille, Cécile, Judith, Laura, Delph, Sylvie… Ses collections « Goutte » et « Una » ont rencontré un réel succès pour leur finesse, et la facilité avec laquelle on peut les juxtaposer, selon son humeur, ou n’en garder qu’un élément. Voilà un an que Léonor et sa petite tribu est revenue à Megève pour y installer son atelier et créer dans une atmosphère plus sereine… On croise les doigts pour qu’elle y fasse de belles rencontres à porter prochainement en tour du cou ou d’un poignet ? + d’infos : www.st1leonormataillet.ch

Profile for Sopreda 2

Activmag - Mars 2017  

Les Pays de Savoie et Genève côté femmes

Activmag - Mars 2017  

Les Pays de Savoie et Genève côté femmes

Profile for sopreda2
Advertisement