Issuu on Google+

PORTFOLIO 2017 SOPHIE CIVITA


Sophie Civita Architecture d’intérieur et design produit École Camondo / The Glasgow School Of Art


LOGEMENT COLLECTIF Propagation Projet de 2ème année - École Camondo, Paris Atelier : Raphaëlle Laure Perraudin, Evangelos Vassiliou (architecte et architecte designer)

Habitat collectif de 11 logements sur 6 niveaux situé sur le plateau des Buttes Chaumont. Comme une propagation, la rue se déploie sur la parcelle ôtant toute frontière entre l’espace public et le privé. Sur ce site profond et étroit la création de deux “blocs” surélevés, un sur rue, l’autre en fond de parcelle a permis de libérer un espace central traversant servant de square intérieur ainsi qu’un espace dédié à la circulation des visiteurs et habitants.


6 Rue des Alouettes Paris 19ème


0 2 m

5

10

+6

+5


Situé aux derniers étages de l’unité d’habitation, un duplex qui s’organise autour d’un axe de circulation provenant du plateau de la terrasse qui pénètre et se propage à l’intérieur du volume pour créer les 4 pièces de l’appartement et faire le lien avec les espaces partagés.


-1

+0

0 m

1

5

10


0 m

1

5

10


ABRIBUS Coulée Projet de 2ème année - École Camondo, Paris Atelier : José Ferreira (designer)

Comme un abribus Parisien classique, basé sur la forme d’une “boîte” vitrée pour accentuer la visibilité sur la rue. D’une grande capacité d’accueil, il laisse le choix à l’utilisateur d’attendre protégé des intempéries ou en extérieur. Ouvert sur un grand angle, il permet aux personnes à mobilité réduite de pouvoir circuler librement. Les panneaux d’informations sont déportés ou en hauteur pour ne pas gêner l’utilisateur en cas de grande affluence. Il s’autogère par des panneaux solaires qui alimentent son éclairage ainsi que les écrans tactiles d’informations.


0 m

1

5


RÉHABILITATION Possil Park Tram Depot Projet de 3ème année - The Glasgow School Of Art, Écosse Studio : Tony Coffield, Pamela Flanagan (interior designers)

Une ruine et des empreintes au sol. Situé au nord de Glasgow au coeur d’une zone industrielle, le Possilpark Tram Depot fermé en 1959 et démoli en 2010, était l’un des plus vastes entrepôts de dépôt ferroviaire de la ville. Des bus, des tramways y étaient stockés et réparés avant d’être remis en service pour assurer le réseau dense de transport en commun de Glasgow et sa périphérie. Réhabiliter cette friche, c’est assurer la liaison entre la périphérie et le centre de Glasgow. Ce centre culturel doit profiter à tous, abolir cette césure urbaine. Des divers programmes naissent des échanges. Une bande de copains résidants sur place pour découvrir Glasgow peuvent assister à un concert ou visiter une exposition en attendant que la pluie se dissipe. Au départ de la ruine, suivant les traces du bâti ancien laissées par la démolition, un mur de brique rouge, caractéristique de l’architecture industrielle écossaise segmente le terrain et assure le lien entres les différents lieux du site.


240 Hawthorn Street Glasgow, Northside


1 7

4 2

5 3

6

Avant et après la dÊmolition

1. Art Center 2. Garden 3. Beer Garden 4. Restaurant (+ 0) - Dormitory (+1) 5. Bar - Common Room 6. Rooftop + Concert hall 7. Privates rooms area


0 m

Des chambres privatives identiques comme des wagons en atttente d’être à nouveau attelés

1

5


Art Center


Garden


LAMPE POUR ENFANT Vegeta Projet de 2ème année - École Camondo, Paris Atelier : Pierre Brichet (designer)

Partenariat avec Jardiland Les lampes pour enfant Vegeta permettent de créer un ensemble de luminaires interchangeables à compléter au gré des trouvailles et des envies. Sur une base structurelle donnée, le but est de créer sa propre lampe en lui apposant différents matériaux. Pour que l’enfant puisse découvrir, chercher, récolter et collectionner les matériaux qui l’entourent afin de devenir lui même un designer.


Liège - Papier Japonais - Lichen


Coton - Saule Pleureur


RESTAURANT Diffusion Projet de 3ème année - École Camondo, Paris Atelier : Anne de Robert (architecte du patrimoine)

Discuter,chuchoter,bavarder,murmurer, rire, s’esclaffer... Dans ce restaurant, au coeur du Musée Nissim de Camondo, ces ondes sonores deviennent perceptibles. Elles déterminent l’espace, les cloisons, les seuils et les circulations. Elles prennent du volume et font naître des gradins. Des micros espaces sont créés, des “arènes” où l’on déjeune et l’on dîne à côté de nos voisins.


MusÊe Nissim de Camondo 61 bis rue de Monceau Paris 8ème


0 m

1

5

10


Le restaurant possède une structure dédiée aux circulations, totalement démontable. Équipée d’isolants phonique elle permet d’étouffer les nuisances sonores de ces deux vastes volumes.

Détail de l’assise - Liaison revêtement béton / structure à ossature bois


0 m

1

5


0 m

1

5


SERVICE À CAFÉ Marée Projet de 3ème année - École Camondo, Paris Atelier : Jean-Baptiste Auvray (designer)

Un bougeoir, une céramique peinte et sablée, un objet que l’on pose à l’aspect brut et au toucher poreux. Une forme galbée et sombre. Renversé, comme une tasse que l’on fait tomber maladroitement en observant le marc de café qui en découle, se répandant sur une table, la submergeant. Deux matériaux : le verre et le bambou dans un assemblage permis par deux orifices. Deux compléments : un plateau et une tasse, un service à café.


+

+


Prototype - cĂŠramique, bois de bambou vernis


AUBERGE DE JEUNESSE Villa Projet de 4ème année - École Camondo, Paris Atelier : Bruno Borrione, Caroline Ziegler (architecte d’intérieur et designer)

Partenariat avec la Maison Internationale de la Jeunesse et des Étudiants Un village accessible à tous où les habitants seraient en quelque sorte tous voisins. Un microParis au coeur duquel s’organise et loge un public varié. Le caractère propre du lieu témoigne de son passé et beaucoup d’éléments sont encore perceptibles au sol, au mur, au plafond. Des fragments qui semblent importants de rendre lisibles en intervenant de manière ponctuelle par le soulignement de certains détails, de cadrages avec comme appuis l’architecture historique existante et l’apport de mobilier. Cette auberge accueille : les groupes scolaires, principaux clients des auberges MIJE, les voyageurs individuels (étudiants, séniors, backpackers) mais également les petits groupes, couples et familles. Le but de les faire cohabiter en préservant son histoire et un certain ordre établi.


6 rue de Fourcy Paris 4ème


Appartements

+5

logements individuels

+4

+3

Auberge et Pensionnat zone nuit

+2

+1

Village

espace commun maîntenance

Maquette 1.500 ème, 6 Rue de Fourcy, Paris 4ème mousse polyuréthane, bois de cerisier, carton, mdf +0


sur la place

à l’office du tourisme

en rentrant du square


+1

10

5

0 m

20

5 6

9

4

1 ASC

7 8 3

2

+0

1. La place du village 2. L’office du tourisme 3. La conciergerie 4. La laverie 5. La cafétériat 6. Le troquet et la boulangerie 7. La salle polyvalente 8. La médiathèque 9. L’école 10. Le square

10


Chambre partagĂŠe 4 personnes

Dortoir 16 personnes

0 m

1

2

5


Chambre partagÊe du 3ème


Dortoir des filles


Typologie de chambre partagĂŠe 4 personnes

0 m

1

2

5


Mobilier conçu pour l’auberge


au troquet

en classe

Ă  la boulangerie


NATTE DE SOL Terra Projet de 3ème année - École Camondo, Paris Atelier : Jean-Baptiste Auvray (designer)

Conçu pour les festivals et autres évènements éphémères extérieurs, cette natte de sol répond à deux problématiques : le confort du festivalier et le respect du site dans lequel elle s’inscrit. Constituée de bâtons de fibre de cellulose et de laine biodégradable, la natte se désagrège par simple usure du temps et permet la fertilisation du sol une fois l’évènement terminé. Elle même issue d’un cycle, la cellulose revient à son état premier : le végétal.


Mise en oeuvre de la cellulose et fertilisation à l’état humide


Coloration et tressage à l’état sec


Processus de fertilisation


SALON DE BARBIER Warm Projet de 3ème année - The Glasgow School Of Art, Écosse Studio : Tony Coffield, Pamela Flanagan (interior designers)

À Glasgow, plus d’une cinquantaine de barbershop ont ouvert ces dix dernières années. Sur le modèle de l’époque jonglant entre tradition ancestrale et modernité, les “barber-shop” deviennent des lieux communs pour la gente masculine. Se rendre au barbier n’est pas seulement se voir offrir un service, c’est aussi un acte social. On y recherche une atmosphère. Ici, un comptoir central en béton brut, autour duquel peuvent travailler simultanément plusieurs barbiers. Scindant l’espace, provoquant les vis-àvis, il définit les séquences progressives ainsi que la circulation dans le salon. Une percée, laissant passer les curieux regards, les discussions et les rires, sans discrétion.


72 Nithsdale road Glasgow, Southside


6

7

1

2

3 4

5 1 2 3 4 5 6 7

Entrance / exit Reception Waiting space Backwash units / cutting space WC Retail display of products Payment

+0

1

4

2

3

1 2 3 4

Massage room Staff room Private Staff WC Laundry / Utility

-1 0 m

1

5

10


Sliding door (basement) detail

RCP- Ground floor plan

RCP- Basement plan


Mica and quarz quarz 0.03 – 0.4 mm grain size

Concrete anchors min 1”

8’ CMU Block wall Strapping

3/8 Mortar joint

Plywood

Insulator starter strip Stainless steel Starter strip

Stone wall detail Section detail - quartz stone wall scale 1.5

Stone wall elevation

Quartz brick stone - 5x25cm


MOBILIER URBAIN +++ Projet de 4ème année - École Camondo, Paris Atelier : Bruno Borrione, Caroline Ziegler (architecte d’intérieur et designer)

Considérée comme un élément de construction à part entière et déterminée par des assemblages divers, on oublie que la brique peut sortir de ses murs. On oublie également que pour être ce qu’elle est, un élément déclinable, modulaire, résistant, durable et écologique, elle fut d’abord fabriquée de manière traditionnelle à partir d’argile naturelle avant d’être industrialisée en un module parallélépipédique déclinable infiniment. Déconstruire un mur, retourner une voûte, extruder un sol. En partant de ce module brique, du parallélépipède brut et solide, le but de ce projet est de détourner des éléments d’architecture , de multiplier les assemblage en s’emmancipant des appareillages classiques pour déterminer de nouvelles formes mais aussi différents usages. De montrer que la brique, ce petit module assemblé judicieusement à d’autres peut transcender les échelles et passer de l’architecture au mobilier pour être appréhendé directement par l’usager en tant que mobilier urbain.


un sol

un mur

une voรปte


FABRIQUE DES SAVOIRS-FAIRE Manufacto Projet en cours - Octobre 2017 (...), Paris Mission : Designer Instructeur

Avec La Fondation Hermès, Les Compagnons du Devoir, Le Rectorat de Paris, Le Studio Brichet Ziegler La Fondation d’entreprise Hermès lance Manufacto, la fabrique des savoir-faire, un nouveau programme destiné à sensibiliser les jeunes aux métiers de la main. Dès 2016, des classes pilotes s’ouvrent à l’artisanat pour découvrir des matières et savoir-faire, mais aussi aborder la culture de l’objet Depuis novembre 2016, une initiation aux métiers de la main est proposée à 150 élèves de la région parisienne, dans la perspective d’un développement à l’échelle nationale. Chacune des six classes retenues pour cette année-test est suivie par un artisan, assisté d’un étudiant en design. Sous leur supervision, les élèves sont amenés à réaliser des objets dont ils seront fiers. Ils s’initient ainsi au travail du bois ou du cuir en appréhendant les gestes créateurs de la menuiserie ou de la maroquinerie. Si ces séances sont adaptées aux âges des élèves, toutes convoquent les valeurs de l’artisanat – exigence, qualité, travail en équipe – et renforcent la confiance en soi. Inscrit dans le réel, Manufacto entend révéler des talents, changer le regard sur la filière artisanale, voire ouvrir des perspectives en matière d’orientation.


1.

2. 1. Introduction au dessin et aux métiers de la conception et établissement des pièces 2. Apprentissage du maniement des outils ici la perceuse 3. Découverte des outils (scie japonnaise, serre joints) et démonstration des gestes en fonction des gabarits de découpes. 4. Un élève sciant la poignée de sa lampe 5. Exemple de gabarit aidant à la conception. Ici, gabarit pour effectuer les congés des faces de la lampe

3.

4.

5.

Atelier en classe avec les élèves


L’objet dessiné devait être constructible manuellement et impliquer plusieurs gestes au cours de son processus de fabrication jusqu’à l’étape finale de finition et de personnalisation.

Lampe de bureau - bois de tulipier


SCÉNOGRAPHIE BRUNCH DU SAUT-HERMÈS Manique Année 4 - Workshop Janvier 2017 - 2semaines

Réalisé dans le cadre d’un partenariat entre l’école Camondo et Hermès - maquette non réalisée commercialement La manique est un gant ou un manchon en cuir. Elle est utilisée par les ouvriers ou artisans afin de protéger la paume et les doigts de la main. En gymnastique une manique est une protection en cuir utilisée aux barres et aux anneaux pour éviter les blessures. Au coeur des nefs du Grand Palais, ce lieu symbol de l’ère industrielle, Manique représente avec légèreté, le lien qui unit le sellier et sa profession, le lien entre les mains habiles de l’artisan et une matière noble et précieuse, le cuir. Manique symbolise la liaison étroite qu’entretient l’artisan avec sa discipline, un savoir faire hors pair nécessitant une excellente maîtrise. Comme le gymnaste effectuant son exercice avec concentration, précision, dextérité, élégance et technicité, comme le sellier façonnant avec souplesse les derniers points de sa selle avant de la présenter au cavalier...


3 Avenue du Général Eisenhower Paris 8ème


1

2

3


1

2

3


Photographies


MERCI

SOPHIE CIVITA civita.sophie@gmail.com + 33 6 89 18 54 56


SOPHIE CIVITA


Sophie civita portfolio 2017