Page 1

Le maraichage biologique L’action Culturelle Le restaurant

Dossier de présentation PARTAGE TON POT Association Loi 1901 Chantier d’insertion par la création d’un restaurant culturel et associatif approvisionné par du maraichage biologique

« Le travail intellectuel arrache l'homme à la communauté des hommes. Le travail manuel, au contraire, conduit vers les hommes. Dommage que je ne puisse plus travailler à l'atelier de menuiserie ou au jardin » -Kafta-

ASSOCIATION PARTAGE TON POT 14, avenue de la gloire 31500 Toulouse partagetonpot@gmail.com Coprésident Majid Berdjouh 06 65 51 03 38


SOMMAIRE SOMMAIRE

1

INTRODUCTION

2

UN ENGAGEMENT QUI A DU SENS

3

1. UN PROJET SOCIAL 2. UN CHOIX DE LA STRUCTURE ASSOCIATIVE 3. LES PORTEURS 4. UNE DEMARCHE SOLIDAIRE, RESPONSABLE ET DURABLE

4 5 5 9

LE PROJET, PARTAGE TON POT

11

1. 2. 3. 4.

LE CONTEXTE LES OBJECTIFS DU CHANTIER D’INSERTION LES MOYENS A ENGAGER OU EN SOMMES NOUS ?

12 15 17 19

PARTAGEONS ENSEMBLE NOS VALEURS

21

1. POURQUOI LE RESEAU JARDINS DE COCAGNE ? 2. LES DIFFERENTES HYPOTHESES DE PARTENARIAT 3. NOTRE CONTREPARTIE

22 24 26

1


INTRODUCTION Partage ton pot fut créé par des citoyens soucieux de l’intérêt collectif et persuadés que l'Economie Sociale et Solidaire est la réponse simultanée à deux problèmes de société importants, l'insertion socioprofessionnelle et le développement durable. Les citoyens du Projet sont issus d'activité associative ou professionnelle en lien avec les problématiques humanitaires et écologiques d'actualité. Nous voulons récréer du lien aussi bien entre les citoyens autour de questions d'avenir, que du lien de l'homme à la terre et ce lien nous l’imaginons au travers d’un chantier d’insertion. Ce chantier sera la réponse cohérente et concertée aux questions que peuvent susciter les sujets tels que la transition énergétique et le développement durable.La question de la production alimentaire locale et solidaire nous appartient à tous. Alors, nous tâchons de lui trouver des réponses applicables sans pour autant oublier la détresse sociale et culturelle des hommes. La ville de Toulouse est une ville d'expérience riche au niveau social et écologique. En témoignent les initiatives de quartier en transition, le projet du Grand Toulouse et les jardins partagés. C'est donc dans le cadre géographique du Grand Toulouse et de la région Haute Garonne que nous agirons. Et puis ce projet, c’est aussi un moyen avoué pour lutter contre la disparition des terres agraires où le futur se redécouvre au travers des semences paysannes et des productions successives. 2


PARTAGE TON POT,

UN ENGAGEMENT QUI A DU SENS

3


Cultivons la solidarité

Partage ton pot Association loi 1901 dont l'annonce est parue au journal officiel des associations 29/10/2011, sous le numéro de parution 20110044

1. Un projet social

Partage ton pot, bien plus qu'une association loi 1901 ; est un projet social à taille humaine, original, innovant et participatif. Il a pour but la création d'un Atelier et Chantier d'Insertion, employant en Contrat Unique d'Insertion et Contrat d'Accompagnement dans l'Emploi. Il s'adresse à des publics rencontrant des difficultés particulières d’accès

à

l'emploi

afin

de

les

réinsérer

socialement

et

professionnellement par les trois activités : le maraichage biologique, la restauration et l'action culturelle. Nous considérons que ces trois dimensions sont chacune vectrice d'insertion.

4


2. Le choix de la structure associative Le choix de la forme juridique de notre projet fut une étape importante car elle nous a permis de réaffirmer les valeurs qui définissent ce projet. L’activité de notre structure est axée vers la personne et non sur le profit. C’est pourquoi, nous avons décidé de dépendre du statut juridique de l’association Loi 1901. Soucieux d'un autre mode de développement qui crée de la cohésion sociale et répond à des besoins sociétaux, il était important pour nous de fonctionner avec une gestion désintéressée et de mettre en commun, d’une façon permanente, nos connaissances et nos compétences. L’enjeu social et humain de notre projet sont les bases qui constituent notre force et notre envie d’aller jusqu’au bout. En ayant intégré cet aspect de notre projet, l’UREI1 nous a conseillé de viser à terme une structure du type Ateliers et Chantier d’Insertion à défaut d’une entreprise d’insertion.

Notre initiative est d’ordre idéologique en premier lieu sans pour autant omettre une volonté forte de réussite financière pour la pérennité de l’association et de ses emplois. 1

UREI : Union Régionale des Entreprises d’Insertion

5


3. Les Porteurs MAJID BERDJOUH Militant d'une agriculture de proximité citoyenne et responsable.

Formations DEUG Mathématiques BTS Transport Logistique Gestion CLAP2, BGE3

Parcours professionnel Collecte de fonds pour des ONG Logistique, coordination, gestion du personnel Animateur radio Emissions militantes et engagées

Mon engagement Persuadé que les solutions aux problématiques mondiales les plus urgentes telles que la malnutrition et le dérèglement climatique sont locales. Ce projet prouve qu’on peut aussi réfléchir à des modes de vie qui intègrent plusieurs facteurs socio-économiques pour activer le changement de manière durable. L’écologie amène à l’économie qui

elle

ramène

à

la

sociologie

2

CLAP, Centre de Ressource et de Liaison pour les associations et les porteurs de projet 3

BGE, Boutique de Gestion

6


SUZIE POIRRIER Persuadée de l'utilité des échanges socio-culturels entre les individus

Formations DUT Gestion des Entreprises et des administrations option Ressources Humaines Licence Professionnelle Gestion et Développement des structures culturelles (Institut Européen des Métiers de la Musique)

Parcours professionnel Assistante administrative Animation socioculturelle Volontariat à l’étranger Médiation culturelle pour l’insertion des jeunes Booking de compagnie artistique Saisons en restauration Mon engagement Convaincue que la solidarité culturelle favorise l’inclusion sociale et la cohésion entre les individus. L’action culturelle, le travail de la terre et le collectif sont vecteurs d’émancipation citoyenne, d’épanouissement et de redynamisation.

7


ANAÏS RAMMAERT Militante et professionnelle de l'égalité et de la lutte contre les discriminations et l'exclusion.

Formations Master Recherche Anthropologie Sociale et Historique Master Professionnel Genre Egalité et Politiques Sociales Gestion des associations CLAP

Parcours professionnel Promotion de l’égalité Femmes/Hommes Lutte contre les discriminations Chargée de projet Assistante administrative de projets Chargée de Mission vie associative et citoyenneté Chargée de mission Egalité Femmes Hommes Région Midi-Pyrénées

Mon engagement Ce projet est avant tout un projet de vie, motivé par la volonté de promouvoir une société égalitaire et non hiérarchisée, protectrice de la nature et de l’être humain et stimulant les préceptes constitutionnels

de

liberté,

d’égalité

et

de

fraternité.

8


4. Une démarche solidaire, responsable et durable Partage ton pot fut créé par des citoyens soucieux de l’intérêt collectif et persuadés que l'Economie Sociale et Solidaire est la réponse simultanée à deux problèmes de société importants, l'insertion socioprofessionnelle et le développement durable. EN DÉVELOPPANT UNE ACTION SOCIALE, ÉCONOMIQUE, ENVIRONNEMENTALE LE CHANTIER D’INSERTION SE SITUE RÉSOLUMENT AU CŒUR DE L'ÉCONOMIE SOLIDAIRE ET DU DÉVELOPPEMENT DURABLE.

D’utilité sociétale,

ce projet lutte contre les exclusions et la

précarité en mobilisant des femmes et des hommes en difficultés sociales et professionnelles par le partage et l’entraide inhérents aux activités du travail de la terre, de la culture et de la restauration. C’est un projet collectif d’utilité sociale et environnementale. Nous voulons proposer un travail au sein du chantier qualifié de travail collaboratif et participatif. Nous tenons à insister particulièrement sur l'aspect de recherche d'autonomie des personnes que nous accueillerons dans les parcours d'insertion et veillerons très attentivement à ce qu'elles puissent avoir toute leur place au sein du collectif de travail et participer autant qu'elles le pourront et le voudront à ce projet partagé.

9


Plus généralement, mais dans cette même initiative de reconstruction sociale et de cohésion sociale, nous encouragerons les temps de sociabilité en multipliant les rencontres et en participant à des actions culturelles

(ateliers

de

redynamisation,

ateliers

d'expression

corporelle et orale, accès à des spectacles). Ces échanges seront réalisés dans l’optique de partager nos expériences et nos différences pour apprendre ensemble. Nous organiserons régulièrement des événements pour rendre visible l'association et les démarches dont nous seront porteurs : concerts, ateliers artistiques, conférences, débats-citoyens, ateliers pédagogiques, etc. Et nous nous efforcerons de faire de ce lieu un endroit convivial, contribuant au ressourcement des personnes.

L’ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

Nous nous engageons à privilégier un mode de fonctionnement écologique. Nous veillerons à la préservation de la biodiversité, le respect et la protection des milieux, des terres et des eaux ; Les productions de notre association feront la promotion d’une alimentation saine, durable et de proximité. Enfin, la dynamique de développement et de fonctionnement générale de l’association s’effectuera dans une démarche écoresponsable à long terme.. 10


LE PROJET, PARTAGE TON POT

Un chantier d’insertion à trois dimensions

11


1. Le contexte

A

l’échelle

mondiale,

les

objectifs

du

millénaire

pour

le développement prévu pour 2015 ne seront pas atteints. Pourtant les enjeux écologiques et humains n’ont jamais été aussi importants. La crise économique et financière entraine avec elle toutes les promesses de solidarité. Pire, elle impacte la vision globale de l’Union Européenne et rend impossible la baisse du chômage. L’austérité et la pauvreté s’inscrivent alors dans le paysage commun. Malgré cette tempête économique qui épargne aucun secteur et aucun pays, il y a des initiatives et une économie qui, elle, résiste voire progresse : L’ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE !

Est-ce un remède miracle contre le tout financier ? Non, juste l’application logique des valeurs humanistes aux problématiques des échanges marchands et non-marchand qui définissent la société. A l’heure des bras de fer entre l’état d’un côté et les multinationales qui n’hésitent pas à délocaliser leurs entreprises au prix de licenciement parfois mortels pour certains employés, les emplois de l’économie solidaire représentent des emplois non délocalisables et ancrés dans les territoires. 12


Les projets de l’ESS 4 sont à

Les chiffres clés

envisager comme autant de solutions aux objectifs réfléchis en amont par les collectivités

En France, l’Economie Sociale et solidaire c’est 10,3 % de l’emploi français

locales.

13,9 % de l’emploi privé Voici peut-être un des aspects qui explique la croissance et la réussite des organisations et entreprises de l’ESS. Une économie donc loin de se faire balayer par les vents

2,34 millions de salariés 222 900 établissements employeurs 56,4 milliards d’euros de rémunérations brutes verses

changeants de la finance car enracinée au sein même du peuple.

Toulouse Métropole met en place

des

outils

pour

les

porteurs de projets pariant sur l’avenir et sur la multiplication de ces projets.

4

ESS : Economie Sociale et Solidaire

Source : CRESS Chambre Régionale de l’ESS | Panorama de l’ESS en Midi-Pyrénées 2012

Au sein de notre région MidiPyrénées, le processus de changement par l’Economie Sociale et Solidaire est très largement acté

12 250 établissements employeurs 114 000 salariés 11,7 % de l’emploi régional et 16,1 % de l’emploi privé 2,6 milliards d’euros de salaires bruts Une progression annuelle moyenne de 4,1 % du nombre de salariés et de 2,8 % du nombre d’établissements employeurs entre 2007 et 2010. 13


A travers l’ESS se dessine des solutions aux problématiques écologiques et sociales car elle mise sur l’échange local, durable, source de cohésion. COHESION SOCIALE Cette approche, a elle seule, redynamise un territoire car elle favorise l’épanouissement d’initiatives et d’échanges privilégiés au sein de réseaux non constitués.

DYNAMIQUE DE TERRITOIRE

Relocaliser les échanges et créer de nouveaux réseaux, c’est aussi la volonté des nouveaux agriculteurs périurbains qui misent sur des circuits

de

distributions

courts.

RESEAU LOCAL

Combattre la disparition des terres arables fait désormais parti des caractéristiques prises en note dans les politiques d’aménagement des périphéries urbaines.

AU NOM DE LA TERRE Longtemps le combat fut perdu d’avance mais grâce à la conscience du consommateur-rice déterminant la demande, les acteurs et les actrices de la production et de la commercialisation ont intégré les facteurs qui permettent une réduction de la pollution a leurs procédé d’offre.

"

C’est dans ce contexte porteur que nous inscrivons notre projet. 14


2. Les objectifs du chantier d’insertion

Partage ton pot,

a pour but la création d'un Atelier et Chantier

d'Insertion, employant en Contrat d’insertion des publics rencontrant des difficultés particulières d’accès à l'emploi afin de les réinsérer socialement et professionnellement par les trois activités : le maraichage biologique, la restauration et l'action culturelle. De la production alimentaire à sa transformation puis à sa distribution, nous souhaitons démontrer une cohérence certaine.

OBJECTIFS GÉNÉRAUX Faciliter l’insertion sociale et professionnelle de publics rencontrant des difficultés particulières d’accès à l’emploi ; Lutter contre l'exclusion et l'isolement

Contribuer à l’activité économique et culturelle ainsi que répondre aux besoins du territoire de la région MidiPyrénées

15


OBJECTIFS SECONDAIRES Réinsérer socialement et professionnellement, à parité, des publics rencontrant des difficultés particulières d’accès à l’emploi par le biais du maraichage biologique, de l'action culturelle et d'un restaurant citoyen

Permettre la redécouverte du plaisir de cultiver et produire sa propre alimentation

Créer de la Cohésion Sociale entre les divers acteurs et actrices du Chantier d’Insertion (encadrant-e-s, personnel-les techniques, partenaires techniques et financiers, bénévoles et publics en situation d’insertion, public extérieur intergénérationnel)

Favoriser une alimentation saine et équilibrée en créant un nouveau réseau alimentaire biologique, local et de saison

Favoriser l'indépendance et l’autonomie des publics en réinsertion

Faciliter l’accès à la culture

16


3. Les moyens à engager MOYENS MATÉRIELS

Un terrain d’un hectare compatible avec la certification AB, irrigué, accessible pour les personnes en insertion et à proximité du restaurant Un local écoconstruit pouvant recevoir 30 à 40 couverts et un espace pouvant accueillir des représentations Le materiel son et lumière adapté Materiel de restaurant/ Bar, materiel agricole Une cuisine respectant les normes en vigueur Le local devra respecter toutes les normes de sécurité (ERP ; Etablissement recevant puclic) liées à la restauration et à l’organisation d’événements culturels Un local au sein de ce restaurant avec bureau, toilettes, salle de reunion, vestiaire, douche Une zone de stockage Fournitures administratives, informatique logiciels, brevet, licences.

17


3

A FAIRE

18


4. Où en sommes nous ? S’inscrire dans l’Economie Sociale et Solidaire, c’est une évidence lorsqu’on lit le projet mais cela implique des démarches et une ligne de conduite.

" De l’idée au projet, du projet à l’action, le temps pour sa réalisation, toutes ces étapes impliquent des choix. Lorsqu’on a la patience des grands projets, ce temps est constructif.

Pour faire ces choix…

Depuis la naissance du projet, nous nous sommes formés et nous avons rencontré les interlocuteurs spécifiques aux différents aspects de recherche pour trouver l’information.

Ces moments d’études voire de qualification et ces rencontres ont été d’une grande richesse car elles nous ont permis de préciser notre demande et nos attentes en terme de soutien. Le soutien des élu-e-s engagé-e-s dans le cadre du Plan d’action de Toulouse métropole fut réconfortant et structurant.

La conception et le développement du projet sont toujours en cours. Le projet depuis sa création a évolué pour se rapprocher de ce que nous sommes.

UN ACCOMPAGNEMENT SPÉCIFIQUE POUR UN PROJET INNOVANT 19


Dans le cadre du parcours ADRESS (Accompagnement pour le Développement et la Réussite en Economie Sociale et Solidaire) nous avons engagé un accompagnement avec l’association

Spécialiste de la création d’activité solidaire. « Le Parcours ADRESS est un dispositif innovant d’accueil, d’information, d’orientation et d’accompagnement d’activité dans l’Economie Sociale et Solidaire, qui regroupe un grand nombre d’acteurs du conseil, de la formation et de l’accompagnement du secteur » Plan action Toulouse Métropole

PHASES DE REALISATION Nous sommes donc en phase de montage du projet avec les grands classiques, à savoir : l’écriture du projet, l’étude de marché, la rencontre avec les partenaires institutionnels, financiers, sociaux, et le plan de financement. Cette phase est planifiée et elle dépend en partie du lieu d’implantation du projet. Cette donnée relative aux possibilités de partenariats déterminera une grande partie de l’évolution du projet. En attendant de déterminer cette donnée essentielle, nous continuons la prospection et les rencontres.

Ne rien risquer c’est encore risqué. Alors on se charge émotionnellement, techniquement et nous avançons porté par une idée juste dans le sens commun du terme. « On ne va jamais aussi loin que lorsqu’on se sait pas où l’on va » -Christophe Colomb-

20


PARTAGEONS ENSEMBLE NOS VALEURS

21


1. Pourquoi le Réseau Jardins de Cocagne ?

NOTRE RENCONTRE En 2011, à la création de notre association, nous avons rencontré une première fois le vice-président du Réseau Cocagne, Mr. Patrice LEOWICZ au Forum Régional de L’Economie Sociale et Solidaire (FRESS). Nous avons échangé le fonctionnement des chantiers d’insertion par le maraichage biologique.

En 2012, nous avons présenté l’évolution de notre projet à Mr. LEOWICZ lors du FRESS. Il nous a conseillé pour définir les prochaines étapes et nous a exposé les possibilités d’implantation.

En Mai 2013, Mr. Laurent DURRIEU, le Directeur du Jardin du Volvestre, nous a reçu afin de nous expliquer le fonctionnement et les pratiques de ce chantier. Nous avons suggéré notre volonté de développer un partenariat avec le Réseau. Ensemble, nous avons soulevé deux hypothèses que nous exposerons ci-après.

22


UN PARTAGE DE VALEURS

De la création à ce jour, nous nous sommes toujours tenu informé des pratiques et des choix d’action du Réseau Cocagne. Il est important pour nous de mutualiser notre projet.

Structure d’insertion par l’activité économique, nous partageons et nous défendons des valeurs communes dans un même but : celui de lutter contre l’exclusion.

Le projet de l'association Partage Ton Pot repose sur des valeurs et des principes forts: accompagner les publics défavorisés dans une démarche de réinsertion socioprofessionnelle, produire des légumes biologiques, commercialiser à un réseau de publics, intégrer le secteur professionnel agricole local, faciliter l'accès à la culture et à une alimentation saine, biologique et locale pour tou-te-s.

Par l'apport de la notion de restauration locale et de développement culturel, notre association pourrait permettre une expérimentation dans le champ habituel de l'insertion par l'activité économique par le maraîchage biologique.

"

Ce projet pourrait donc s'appliquer à la volonté d'essaimage portée par les Jardins de Cocagne.

23


2. Les différentes hypothèses de partenariat Cette possibilité de partenariat repose sur deux hypothèses que nous vous soumettons. Ces hypothèses peuvent encore évoluées et nous restons à votre disposition pour les envisager de manière concertées. Pour bien comprendre ces hypothèses un peu de syntaxe ! Jardin pour lieu de production des Jardins de cocagne Potager pour lieu de production de Partage Ton pot

1 INTÉGRER LES JARDINS DE COCAGNE Nous avons été informé de l’étude en cours pour la création d’un nouveau jardin de Cocagne au sein de Toulouse métropole.

"

Au sein de ce nouveau jardin, nous vous proposons la construction d’un éco-lieu qui ferait office de restaurant et caféconcert.

A travers la cuisine du restaurant et l’activité socio-culturelle du lieu, nous mettrons en avant la philosophie et les valeurs propres du réseau de Cocagne que nous partageons. Dans cette hypothèse, l’intérêt n’est pas seulement la construction d’un éco-lieu pour votre futur jardin mais aussi la valorisation du savoir-faire des bénéficiaires. En créant le potager pour l’éco-lieu, il s’agira de réfléchir non pas en terme de panier mais en terme de repas. 24


2 CRÉER UN CONTACT PRIVILÉGIÉ AVEC LES JARDINS DE COCAGNE

"

Dans cette deuxième hypothèse, le réseau Jardin de Cocagne serait le fournisseur principal de notre restaurant culturel. Notre association construira un éco-lieu sur son propre terrain. Pour le lancement du restaurant, nous ferons appel aux jardins de Cocagne à proximité pour approvisionner celui-ci en légumes de saison. Le terrain acquis ne nous permettra pas de produire des fruits et légumes suffisants à notre activité. L’accès au foncier étant difficile de nos jours, il se pourrait même que notre vision d’un terrain soit revue à la baisse. Selon notre capacité de production, nous travaillerions alors avec des fournisseurs locaux, écologiques et responsables (laitages, viandes, céréales, boissons, etc. )

Dans ce cas, notre restaurant culturel serait un point de relais et de distribution du jardin de cocagne, partenaire de notre chantier d’insertion

25


3. Notre contrepartie

Notre association et notre projet sont portés par une équipe professionnelle ayant développée des compétences et connaissances diverses dans les réseaux de l'ESS, de l'agriculture biologique, de l'égalité et la lutte contre les discriminations, du management, de l'insertion socioprofessionnelle, de la culture et la communication. CES ATOUTS SONT UN MOYEN

de capitaliser et mutualiser les pratiques du personnel d' encadrement des Jardins, d'élaborer des référentiels des nouveaux métiers sur les fonctions

d'animation

de

réseau

d'adhérents,

d'accompagnement socioprofessionnel et d'encadrement.

Nous pourrions nous associer pleinement à la volonté des Jardins de Cocagne de professionnaliser les équipes de permanents pour garantir la qualité des pratiques. Un partenariat avec notre structure permettrait d'ouvrir et développer les actions d'organisation et de réalisation d'actions de formation actuelles du réseau des jardins de Cocagne, en mettant à disposition nos compétences spécifiques. Enfin, dans le but de permettre l'enrichissement des pratiques professionnelles de l'ESS et des ACI, nous mutualiserons les pratiques et outils de travail avec ceux-ci. D'un point de vue financier, un partenariat avec notre projet est un moyen, pour le partenaire, d'écouler une partie de sa production agricole. 26


Notre production maraîchère ayant pour but principal d'alimenter le restaurant associatif, nous ne serons pas en mesure de développer un réseau de vente par paniers ou au détail aux client-e-s le désirant. Par le biais d'une communication adéquate, nous pourrons donc tourner nos publics vers les offres de ventes de légumes et fruits bio de nos partenaires. NOUS COMMUNIQUERONS SUR LES STRUCTURES DE NOS PARTENAIRE Publier l’annonce de tout partenariat dans une « Lettre d'information et de liaison » qui sera mise en ligne sur notre site internet (en construction) Publier dans la « Lettre d'information et de liaison » mise en ligne sur notre site internet, les annonces des développements effectués avec nos partenaires Faire figurer en bonne place notre partenaire, avec un lien vers son site, dans la rubrique « Partenaires » de notre site internet Faire apparaître sur la carte du restaurant, tout aliment cultivé sur un autre jardin que le nôtre Mettre à disposition de nos publics les plaquettes de communication des partenaires Nous associerons systématiquement nos partenaires à toute action culturelle ou de formation engagée dans notre structure (que ce soit par leur présence physique ou communicationnelle ou par leur participation technique).

27


Partage ton pot 14, avenue de la gloire 31500 Toulouse partagetonpot@gmail.com 28 06 65 51 03 38 CONTACTS

Notre partenariat  

Partage ton pot, chantier d'insertion à trois dimensions

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you