Page 1

S y n d i c a t N a t i o n a l d e s A g e n t s d u M i n i s t è r e d e l ’ A g r i c u l t u r e F O R C E

O U V R I E R E

INFO SNAMA

Année 2011 Numéro 7 Septembre 2011

L’EDITO de Mireille TASHDJIAN Trésorière du SNAMA FO

DANS CE NUMÉRO :

L’édito de Mireille TASHDJIAN Trésorière du SNAMA FO

Page 1

ONF : 4 suicides en un mois

Page 2

CHORUS : Encore et toujours des vagues Externalisation : le ministère du Budget veut en savoir plus... Une rentrée chargée !

Nous rejoindre… en 1 clic Les chiffres clés… sur les fermetures d’établissements...

Nous avons tous entendu l’un ou

l’une de nos collègues dire que, compte tenu de la situation économique actuelle, l’heure Page 2 n’était plus à la solidarité mais au chacun pour soi. Certains hésitent à reprendre leur carte syndicale, Page 3 au motif qu’il n’y a pas de petites économies. Je réponds à ces collègues que Page 3 se syndiquer à Force-Ouvrière, c’est à la fois un geste de Page 4 solidarité qui sert l’ensemble des adhérents et la collectivité ; c’est aussi un geste individuel qui sert Page 4 l’adhérent, l’individu.

« se syndiquer à FO, c’est à la fois un geste de solidarité et un geste individuel »

Pourquoi la solidarité ? Force Ouvrière Agriculture, à laquelle le SNAMA est rattaché, est la première organisation syndicale représentative dans les services déconcentrés, la deuxième tous secteurs confondus du MAAPRAT. Cette représentativité nous permet de faire valoir nos positions de syndicat libre et indépendant auprès du Ministre et des instances paritaires, et de défendre les dossiers concernant l’ensemble de nos adhérents.

Mireille TASHDJIAN

Pourquoi l’individualisme ? Le SNAMA est présent dans la commission administrative qui nous concerne et défend notre dossier individuel, que ce soit pour une promotion, une mutation, le taux de nos rémunérations accessoires ou la révision de notre notation. La crise économique s’installe. La solution du gouvernement pour y remédier ? C’est de diminuer la protection sociale, de supprimer la majeure partie des services publics, de g eler les salair es des fonctionnaires. C’est pourquoi il est indispensable, aujourd’hui plus qu’hier, d’être unis et solidaires. Ainsi, nos revendications collectives pourront avoir des répercussions visibles sur notre quotidien individuel.

SNAMA FO 78 Rue de Varenne - 75349 PARIS 07 SP –  01 49 55 55 52 – 01 49 55 60 99 – 01 49 55 43 43 –  01 49 55 55 82


ONF : 4 suicides en un mois Depuis 2005, 24 suicides ont été recensés à l’Office National des Forêts. En l’espace du seul mois de juillet, le nombre de suicides a été porté à 4. Les raisons du malaise Quand certains invoquent l’isolement des agents, ça paraît un peu court comme explication. L’isolement n’est pas un élément nouveau. En effet, la plupart des forêts ne se situe pas en pleine ville. Les raisons sont donc ailleurs. Signalons au passage que l’ONF signe avec l’État son contrat d’objectifs 2012-2016. Sans entrer dans le détail, et comme on pouvait s’y attendre, les objectifs sont fixés à la hausse avec des moyens prévus à la baisse. Citer quelques chiffres, sans tergiverser, permet de comprendre l’ampleur du carnage :  près de 700 suppressions de postes programmées d’ici 2016

 1 000 emplois supprimés au cours des 10 dernières années

Décidément, l’externalisation fait de plus en plus parler d’elle (cf. article ci-contre).

 perte d’un tiers des effectifs en 25 ans

Plan de prévention L’ONF a mis en place un plan de prévention des risques psychosociaux assorti d’un numéro vert et a prévu de doubler le nombre d’assistantes sociales.

Voilà les conséquences des restructurations et réduction de postes auxquels sont confrontés les agents de l’ONF et tout ça, alors que leur charge de travail s’alourdit. Pour ne citer qu’un exemple, en plus des tâches administratives, les agents patrimoniaux (anciens gardes forestiers) doivent gérer 1 600 ha de forêts, contre 800 auparavant. Vers une privatisation ? Une note de Bercy évoque la possibilité de « déléguer la gestion des forêts communales à des prestataires privés ». Malgré les dénégations, le doute s’est installé et le mal être ne fait qu‘empirer.

Ces mesures seront-elles s uff is antes f ac e à la dégradation sans précédent des conditions de travail ?

Ignorer volontairement les véritables raisons de ces drames humains est tout bonnement scandaleux !

CHORUS : Encore et toujours des vagues... Depuis le lancement de ce progiciel comptable, en 2005, la Mission d’information sur la loi organique relative aux lois de finances (Milolf) ne cesse de pointer du doigt ce projet informatique. Le déploiement complet de CHORUS doit être achevé au 1er janvier 2012. Coût réel ? La Milolf montre formellement une augmentation de plus de 30 % du coût budgétaire de Chorus entre 2007 et 2010. Sur 10 ans, le projet devrait avoisiner le milliard d’euros

Page 2

selon les prévisions de la Cour des comptes. Opacité Ce chiffrage repose, toujours selon la Milolf, « sur des bases fragiles… les scenarii prévisionnels sur lesquels il s ’app uie devant être actualisés ».

comptes. Et de conclure sur le « risque majeur sur sa capacité à tenir la comptabilité générale de l’État en 2012 ». A 3 mois de l’échéance du déploiem ent com plet, cette conclusion interpelle, non ?

Au-delà du coût, CHORUS pose également de réelles difficultés et incertitudes, ce qui a valu au progiciel de faire l’objet de l’une des 7 réserves de la Cour des comptes au titre de la certification des I N F O S N AM A

SNAMA FO 78 Rue de Varenne - 75349 PARIS 07 SP –  01 49 55 55 52 – 01 49 55 60 99 – 01 49 55 43 43 –  01 49 55 55 82


AN N É E 2 0 1 1 NUMÉRO 7

Externalisation : le ministère du Budget veut en savoir plus L’externalisation vise à confier à des prestataires privés des tâches exécutées jusque là en interne. Depuis ces dernières années, cette pratique s’est fortement développée. Or, le ministère du Budget a dem andé à la m iss ion d’évaluation des politiques publiques (MEPP) de dresser dans un premier temps une c ar togr aphie des externalisations menées dans les ministères. Dans un second temps, la MEPP devra élaborer « une doctrine qui définira les conditions dans lesquelles l’externalisation peut être décidée et mise en œuvre par l’administration de façon optimale ». Le rapport de la MEPP devrait être remis courant septembre, sans doute au moment du prochain rapport d’étape de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP). De véritables gains ? C’est bien la question que se pose le ministère du Budget, même si selon les ministères, les gains de l’externalisation sont financièrement importants.

La Cour des Comptes a, elle aussi, remis un rapport faisant état de ses incertitudes. D’où cette mission confiée à la MEPP afin d’évaluer l’intérêt d’une telle pratique avant, le cas échéant, de l’étendre... Les conséquences prévisibles

détachement. Juste deux questions : La loi relative fait état de personnels « volontaires ». Dans un contexte de restructuration, les agents auront-ils réellement le choix ? Par ailleurs, comment les agents dont les postes auront été supprimés pourront-ils demander un éventuel retour ?

Trop de fonctionnaires ? Tout est organisé pour les faire disparaître.

N’oublions pas : la loi relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique de 2009 prévoit la p os s i b i l i té d e m et tr e d es personnels « volontaires » à la disposition du prestataire d’une externalisation dans le cadre d’une mise à disposition ou d’un

Une rentrée chargée ! Pour FO, la rentrée 2011 est placée sous le signe des revendications :  proj et de loi s ur les contractuels,  abandon du projet de l’intéressement collectif, synonyme de mise en concurrence entre service qui déstabiliserait encore davantage la fonction publique  et bien d’autres sujets encore

FO refuse ces mesures qui introduisent des relations de gré à gré que les pouvoirs publics veulent instaurer au détriment du statut.

Par ailleurs, FO organise une journée de mobilisation le 20 septembre pour défendre les retraites, les services publics, l’emploi et les salaires.

Parce que « rien ne va plus », dès le début du mois de septembre aura lieu toute une série (26) de meetings départementaux ou interdépartementaux.

Page 3 SNAMA FO 78 Rue de Varenne - 75349 PARIS 07 SP –  01 49 55 55 52 – 01 49 55 60 99 – 01 49 55 43 43 –  01 49 55 55 82


Le SNAMA FO est présent sur toute la France métropolitaine et dans les DOM TOM.

SNAMA FO

Il

rassemble

techniques

du

les

personnels

Ministère

de

administratifs

et

l’Alimentation,

de

l’Agriculture et de la Pêche, et des établissements publics qui en dépendent, sans oublier les retraités ! 78 rue de Varenne 75349 PARIS 07 SP Téléphone : 01 49 55 55 52 Téléphone : 01 49 55 60 99 Téléphone : 01 49 55 43 43

SYNDICAT NATIONAL DES AGENTS DU MINISTÈRE DE L’AGRICULTURE

Retrouvez-nous sur le web : www.snamafo.fr

Directrice de publication Marie-Joëlle PETIOT Rédactrice Rose-Marie MERCIER

L’Association des petites villes de France (APVF) a lancé une e n q u ê t e portant sur les effets et les conséquences de la RGPP.

Ce syndicat a pour vocation première de défendre les intérêts collectifs et individuels de ses adhérents auprès des administrations concernées.

Besoin d’info, de conseils, d’aide, d’appui... ? Rejoignez-nous… en un clic http://www.snamafo.fr/adhesion/bulletin.html

Les chiffres clés …sur les fermetures d’établissements...

A ce jour, le gouvernement a procédé à la fermeture - d’hôpitaux : 11 % - de maternités : 6 % - de casernes et de prisons : 12 % - de commissariats : 12 % - de gendarmeries : 21 % - de juridictions : 38 %

84 % des près de 200 maires interrogés considèrent que l’État ne joue plus son rôle. Surprenant ? Non, évident !

Page 4 SNAMA FO 78 Rue de Varenne - 75349 PARIS 07 SP –  01 49 55 55 52 – 01 49 55 60 99 – 01 49 55 43 43 –  01 49 55 55 82


INFO SNAMA - Septembre 2011  

L'INFO SNAMA : des informations syndicales FORCE OUVRIERE pour suivre l'actualité au plus près.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you