Issuu on Google+

Rapport des activitĂŠs 2010-2011

Au coeur de la communautĂŠ


Table des matières Table des matières

3

Mot de la directrice/Mot de la présidente

4

Les membres du Conseil d’administration

5

Collaborateurs et partenaires

6

Donateurs/Bailleurs de fond

6

Implication auprès d’organismes du milieu et de la communauté

7

Coordonnées/Territoire désservi

8

Mission et objectifs/Nos valeurs

9

Constat de la situation socio-économique

10

Services offerts à la population

11

Nos activités en sécurité alimentaire Cuisines collectives et ateliers culinaires

12-13

Carrefour Jeunesse-Emploi/Ma place au Soleil

14

Bonne Boîte Bonne Bouffe

15

Autres formes d’aides

15

Implication communautaire

16

Indicateur d’impact de participations dans le milieu

17

Kateri en forme

18

Services aux familles La Halte-garderie “Les amis de Pirouette”

19-21

Bon départ/La Rentrée

22

Support, intégration, accompagnement

23

Friperies La Prairie et St-Constant

24

Guignolée

25

Mobilisations

26

À venir dans la prochaine année/Nos bons coups

27

Nos objectifs 2011-2012

28

Commentaires des participants à nos service

29

Notre équipe

30

Merci à nos bénévoles

32 3


Mot de la directrice et de la présidente Nous sommes heureux de vous présenter l’ensemble des actions réalisées cette année. Tel que promis, nous avons mis de l’avant de nouvelles pistes de développement pour réaliser pleinement notre mission. Un diagnostic organisationnel a été amorcé afin d’orienter une planification stratégique. Des actions spécifiques furent ciblées afin d’accentuer le déploiement des activités pour que les personnes démunies puissent bénéficier de services de soutien de qualité sur le territoire Kateri. Un profil de compétence a été élaboré pour tous les employés en poste afin de consolider la rigueur de nos interventions. Nous sommes d’avis que le Complexe Le Partage est un incontournable pour répondre aux problèmes de pauvreté et qu’il doit être reconnu à sa juste valeur par les divers bailleurs de fonds. On ne peut passer sous silence la nécessité d’ajouter Centraide en tant que partenaire pour réaliser notre mission. C’est pourquoi, la reconnaissance de notre organisme par cette instance a été tout au long de l’année un dossier prioritaire. Nous tenons à souligner le prix Centraide Agnès-C.-Higgins décerné au Complexe Le Partage et la Rencontre Châteauguoise pour l’implantation et le développement du programme Bonne Boîte Bonne Bouffe dans le Roussillon. Nous vous invitons à observer l’évolution de notre organisme. Des transformations, qui tout au long de la prochaine année, nous amènera à être de plus en plus fier de faire partie d’une organisation en plein essor pour le bien de la communauté. Enfin, nous remercions chaleureusement l’ensemble des employés et bénévoles impliqués au sein du Complexe. Sans votre dévouement et votre générosité, nous ne pourrions accomplir notre mission avec autant d’efficacité et de sensibilité. Solidairement vôtre Cathy Lepage, directrice Lise Campeau, présidente 4

Cathy Lepage Directrice

Lise Campeau Présidente


Les membres du Conseil d’administration Lise Campeau Marc-Antoine Cloutier

Présidente Vice-président

Carole Pronovost

Trésorière

Johanne Krilewyez

Secrétaire

Gilles Duchesne

Administrateur

Claudette Renaud-Robert

Administratrice

Alec Girard

Administratrice

Michel Simard

Administrateur

Michel Leclerc

Administrateur

Cathy Lepage

Directrice générale

5


Collaborateurs et partenaires Carrefour Jeunesse-Emploi (CJE La Prairie)

Direction de la protection de la jeunesse

Commission scolaire des Grandes-Seigneuries

Écolotex

Centre local d’Emploi de St-Constant

Fabrique de la Nativité et du Christ-Roi

Maison des jeunes du secteur Kateri

Ferme Cousineau et autres partenaires

Centre d’action bénévole

La Rencontre Châteauguoise

Villes du secteur Kateri

L’Égide

Marchés d’alimentation et pharmacie (IGA Vallée, Costco, Pharmaprix)

Les Frères de l’instruction Chrétienne

Centre hospitalier HAL (volet santé mentale)

Maison des jeunes de La Prairie

Centre judiciaire (travaux compensatoires)

Maison du Goéland

Caisse populaire Desjardins de La Prairie Comité Guignolée de La Prairie et St-Constant

Réseau d’information et d’aide aux personnes assistées sociales (RIAPAS)

Bénado

SEMO-SDEM

Centre local de développement Roussillon

Fondation Jean de La Mennais

Service de police du Roussillon Service de réadaptation du Sud-Ouest et du Renfort (SRSOR)

Certex Clinique chiropratique du Vieux La Prairie Club Richelieu

Terre Sans Frontière Club Optimiste

Comité logement social Roussillon CSSS Jardins Roussilon (CLSC Kateri)

Association coopérative d’économie familiale Rive-Sud – ACEF

Député provincial François Rebello

Club Richelieu

Députée fédérale Alexandra Mendes

Fondation Bon départ de Canadian Tire

Donateurs/Bailleurs de fonds Caisse Desjardins de La Prairie Cascades Groupe Tissus Costco Wholesale Candiac Moisson Rive-Sud IGA Vallée Pharmaprix Delson Ministère de la famille et des aînés CLE de St-Constant (Emploi-Québec) Table Petite Enfance Programme de soutien aux organismes bénévoles (député François Rebello) 6

Québec en forme Summum Club Optimiste La Prairie Traiteur Artoun Traiteur Leblanc Delta Télécom inc. Club Richelieu Les employés cols bleus de la ville de St-Constant Agence de la Santé et des services sociaux Montérégie ADM - Candiac


Implication auprès d’organismes du milieu et de la communauté AHGG : Association des haltes-garderies du Québec Chambre de Commerce et d‘industrie Royal-Roussillon Conférence régional des élus (CRÉ) du Haut Saint-Laurent FQOCF : Fédération québécoise des organismes communautaires familles Ma Place au Soleil

TROC-M : Table régionale des organismes communautaires de la Montérégie Contact Roussillon (Réseau des gens d’afffaires) Table de concertation jeunesse Commission de développement social du CLD Roussillon Carrefour Jeunesse-Emploi La Prairie

Kateri en forme, comité de partenaires RCCQ : Regroupement des cuisines collectives du Québec SAK : Table de sécurité alimentaire Kateri Table de la petite enfance Kateri TOCA : Table des organismes communautaires autonomes Jardins-Roussillon

Nous participons aux différentes Tables de concertation dont le but premier est l’enrichissement collectif et l’amélioration socio-économique des personnes et des familles

7


Coordonnées/Territoire desservi Siège social 547, Saint-Henri La Prairie, Qc J5R 2S9 Tél. : 450-444-0803 Téléc. : 450-444-2621

Point de service 200, rue St-Pierre Saint-Constant, Qc J5A 2G9 Tél. : 450-633-1688 Téléc. : 450-633-1690

Site Web : www.lepartage.org

Le territoire déservi comprend les sept villes du territoire de Kateri (population de 102 000 personnes) : Candiac, Delson, La Prairie, Sainte-Catherine, Saint-Constant, Saint-Philippe, Saint-Mathieu. 8


Notre mission Notre mission est d’offrir aux familles et aux personnes démunies du territoire Kateri des services d’entraide, de support, de formation et d’intégration dans une perspective de solidarité et de prise en charge individuelle et collective. Pour ce faire, le Complexe Le Partage vise plus particulièrement les objectifs suivants:

• Poursuivre la réalisation d’activités en réponse aux besoins du milieu

des individus sur le plan personnel, social, financier et familial, • Favoriser le développement et la prisecelaen charge dans une optique d’autonomie optimale

Nos valeurs JUSTICE SOCIALE – DIGNITÉ – AUTONOMIE – ENTRAIDE – DÉMOCRATIE Nos valeurs colorent chacune des décisions et des actions posées par les personnes qui s’engagent au sein de notre organisme communautaire autonome. Elles constituent les fondations sur lesquelles s’appuie la structure du Complexe Le Partage, de toute l’équipe de travail y compris celle de la Direction générale et du Conseil d’administration en place. Nous privilégions une approche globale qui tient compte de tous les aspects de la personne dans son environnement social et familial. Notre intervention est basée sur les principes suivants :

• reconnaître, soutenir et développer les compétences des personnes. • encourager l’apprentissage dans l’action. • favoriser l’entraide. • développer l’affirmation, l’estime de soi et les compétences relationnelles. • travailler avec les personnes et non à leur place. 9


Constat de la situation socio-économique Selon Banques alimentaires du Canada l’année 2010 marque un record de fréquentations des banques alimentaires partout au Canada. Actuellement, le Complexe Le Partage constate que les demandes vont dans le même sens que ce qui est observé partout ailleurs dans le pays. Mettre en place des stratégies d’aide et de support pour les gens les plus démunis demeurent tout un défi pour nous considérant les moyens financiers dont nous disposons. Nos actions doivent tenir compte des besoins et des revenus plus que modestes de toutes les familles que nous côtoyions et que encourageons à se prendre en main.

10

ses, maladies, accidents ou perte d’emploi peuvent faire la différence lorsque le revenu ne peut soutenir ces imprévus. Les recours au dépannage d’urgence devient pour certaine personne la démarche la plus humiliante vécue à ce jour. Les familles de travailleurs à faible revenu ne sont malheureusement pas exclues de nos statistiques. Plusieurs d’entres elles ont un double revenu qui ne suffit même plus à boucler les fins de mois. Les enfants issus de ces familles sont plus sujets au décrochage scolaire et de voir leur santé se détériorer.

Mais une réalité nous rattrape, plus de 95 860 personnes du Québec ont eu recours aux dépannages alimentaires en mars 2010 (source Banques alim. du Canada) c’est une augmentation de plus de 12 % par rapport à l’an dernier et 38 % depuis 2008, ce qui est considérable et, avouons le, pas très rassurant pour l’avenir.

Puisque personne n’est à l’abri d’avoir un jour recours aux banques alimentaires nous envisageons la mise en place d’une structure d’aide et de soutien global pour la famille, des formations d’éducation populaire proposant des sujets d’actualités qui offrent des outils concrets et réalistes pour s’en sortir sont des moyens parmi d’autres qui peuvent faire toute la différence.

Nous observons que certaines personnes demandent de l’aide que pour quelques mois tandis que d’autres devront y avoir recours pour plus d’une année voire même des années surtout, lorsque certaines problématiques s’installent. Toutes dépen-

Nous relevons aussi une situation de vulnérabilité chez les immigrants qui font appel à nos services. Pour plusieurs d’entre eux, l’intégration se vit difficilement pour des problématiques évidentes de langue. Tandis que pour d’autres, c’est la reconnaissance des

formations acquises dans leur pays d’origine qui fait défaut. Le choc des valeurs, de la culture et la complexité d’accès à certains services de soutien, la difficulté de se faire comprendre et l’isolement fait que pour toutes ces raisons, ils risquent davantage d’être privé de conditions de travail décentes, d’une sécurité sociale appropriée et de moyens d’assumer adéquatement les responsabilités familiales tel que de répondre aux besoins de base importants; nourriture, logement et éducation. Le Complexe Le Partage a amorcé en 2010 un diagnostique organisationnel qui l’amènera vers une planification stratégique proposant des actions concrètes répondant aux besoins du milieu. La firme MCE conseils a été présente pour élaborer avec le conseil d’administration, la direction, les employés, les bénévoles et les participants aux services un portrait assez réaliste de l’orientation à prendre par Le Complexe Le Partage dans l’avenir. Nous verrons donc, dans les prochains mois des changements positifs dans les divers services offerts dans le but de répondre encore plus spécifiquement à la croissance et aux besoins observés dans notre communauté.


Services offerts à la population La sécurité alimentaire est un droit humain fondamental reconnu à l’article 25 de la Déclaration des droits de l’Homme promulguée en 1948 :

plexe Le Partage offre une gamme de services répondant aux besoins de base permettant le plein épanouissement de la personne.

Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires.

L’amélioration des conditions de vie et de l’environnement des personnes vivant une situation d’insécurité alimentaire est au coeur de nos préoccupations. En plus de favoriser une saine alimentation, nous intervenons pour développer une solidarité, un sentiment d’appartenance,

Pour cette raison, le Com-

• Dépannages alimentaires

• Collation dans les écoles

• La Rentrée ça se

partage

Ainsi, nous offrons des accompagnements personnalisés afin d’amener la personne à utiliser les différents services et ressources à la communauté ou encore d’amorcer certains changements visant l’amélioration de sa situation (ex : intégration à l’emploi, insertion sociale, conseils budgétaires, etc.).

ives • Cuisines collect

• Écoute, aide, supports et références

e • Bonne Boîte Bonne Bouff

ainsi que le réseau social de la personne dans son groupe et dans son quartier.

• Ateliers culinaires thématiques

• Ateliers de collations (écoles primaires)

• Paniers de Noël

• La Halte-garderie

• Bon départ de Canadian Tire

• Friperie et meubles

• Autres formes d’aide

Plus de 5040 appels d’écoute, de références et de support incluant les suivis individuels. 11


Nos activités en sécurité alimentaire Dépannages alimentaires Pour être en situation de sécurité alimentaire, il faut que la personne ait accès en tout temps et en toute dignité à un approvisionnement alimentaire suffisant et nutritif, à coût raisonnable et acceptable sur les plans personnel, social et culturel. De plus, il faut qu’elle ait un pouvoir d’achat adéquat et qu’elle ait accès à une information simple et fiable pour

lui permettre de faire des choix alimentaires éclairés. De façon générale, l’insécurité alimentaire ne varie pas de façon significative selon qu’on soit un homme ou une femme. Les enfants et les jeunes adultes sont plus susceptibles de vivre dans des ménages où on retrouve une situation alimentaire précaire.

Avec une augmentation importante du nombre de personnes ayant eu recours aux programmes de dépannage alimentaire, la population du Québec se maintient parmi les plus touchées par l’insécurité alimentaire. La région de Kateri ne fait pas exception, le tableau ci-dessous démontre la réalité quotidienne d’une partie de notre population.

Ville

# de ménages réguliers aux dépannages alimentaires

Moyenne de dépannages/ semaine

Familles mono parentales

Moyenne de dépannages d’urgences/ mois

#Ménages vivant d’aide sociale

La Prairie

291

62

90

32

159

St-Constant

139

26

43

21

79

Autres villes

-

4 3 14 14 31% sont des familles monoparentales à La Prairie et St-Constant Source de revenu des demandeurs de dépannages alimentaires -56% des ménages bénéficiaires de l’aide alimentaire vivent de l’aide sociale. -22% sont en emploi -9.3 % sur l’assurance-emploi -6.5% bénéficient de pension de vieillesse -6.2% autres sources de revenus

1431 personnes aidées

645 adultes 312 adultes 18

285 enfants 143 enfants 28

En plus de distribuer des aliments aux individus et aux familles, Le Complexe Le Partage est un endroit où nous faisons la promotion de l’autonomie individuelle et collective.

Cuisines collectives et ateliers culinaires Plusieurs ateliers sont présentés par les animatricesintervenantes répondant ainsi aux besoins des participants mais aussi, leur permettant de découvrir diff��rentes avenues culinaires par des recettes du Monde.

• Cuisines collectives • Bonne Boîte Bonne Bouffe • Ateliers de purées pour bébés 12

En plus d’offrir la possibilité aux individus de cuisiner ensemble des plats sains et nutritifs à coût abordable, nous avons développé d’autres types d’activités qui favorisent l’autonomie individuelle et

collective des groupes qui encourage le développement de solution durable à l’insécurité alimentaire des participants. Nous invitons la population à participer à des activités ou des programmes répondant à ses besoins;

• Ateliers de cuisine thématiques Ateliers de préparation de collations-santé aux • élèves du primaire dans plusieurs écoles du secteur Kateri


Nos activités en sécurité alimentaire

Nous avons eu l’honneur de recevoir la visite du Chef Cong Bon, porteparole des producteurs de volailles du Québec. Il a suscité un grand intérêt des participants en démontrant des techniques culinaires faciles à reproduire chez soi et, en proposant des recettes de volailles très savoureuses que nous avons pu faire avec lui.

Présences aux cuisines collectives La Prairie Ste-Catherine (du 3 février 2010 au 31 mars 2011)

502 24

59 présences aux ateliers culinaires • Fraîcheur d’été • Mangez-mieux • Végé-santé • Cuisines d’été • Cuisines d’automne • Cuisines de Noël • Chef invité Cong Bon

Pour un total de 8956 portions cuisinées *incluant les portions pour bébés

35 présences aux ateliers de purées pour bébés 1262 portions de bébés* Ainsi, nous offrons des accompagnements personnalisés afin d’amener la personne à utiliser les services d’autres ressources de la communauté ou encore d’amorcer certains changements afin d’améliorer sa situation (ex : intégration à l’emploi, insertion sociale, conseils budgétaires, etc.).

Notre tâche demeure avant tout axée sur les besoins des individus; ♦ l’évaluation des besoins ♦ le suivi des demandeurs d’aide alimentaire ♦ la sécurité alimentaire pour tous ♦ la possibilité de faire des choix alimentaire santé

Viser la sécurité alimentaire, c’est : • améliorer la santé et le bien-être des citoyens • progresser vers un mieux-être collectif.

13


Carrefour Jeunesse Emploi Le Carrefour jeunesse-emploi La Prairie vise à améliorer les conditions de vie des jeunes adultes en les supportant dans leurs démarches d’insertion sociale et professionnelle. Par une intervention adaptée à ta réalité, Jeunes en action vise à offrir un accompagnement intensif vers l’intégration ou le maintien dans un emploi, un retour aux études ou la réalisation d’un projet professionnel. Ce programme est offert aux jeunes âgés de 18 à 24 ans, qui ne vont plus à l’école et qui sont sans emplois. Avec des stages en emploi et une panoplie d’activités tout aussi enrichissantes qu’intéressantes, on découvre ses habiletés pour développer

son autonomie, pour trouver un emploi ou pour planifier un retour aux études. Jeunes en action est reconnu comme un moyen d’accompagner les jeunes dans leur intégration au marché du travail et leur maintien en emploi dans le cadre du défi de l’éducation et de l’emploi de la Stratégie d’Action jeunesse 2009-2014. C’est une précieuse collaboration pour le Complexe Le Partage car, chaque semaine nous les accueillons dans nos cuisines pour qu’ils puissent y concocter des plats nutritifs pour eux avec l’aide des intervenants. Ils se rendent ensuite disponible en après-midi pour de la réception des denrées ali-

mentaire que nous recevons de Moisson Rive-Sud. Ils trient, ensachent, et placent sur les étagères ou dans les frigos les aliments qui sont offerts à l’aide alimentaire. Ils expérimentent ainsi, le travail d’équipe où chaque membre devient une ressource pour les autres et doit contribuer et soutenir la motivation nécessaire à la participation et à l’apprentissage des autres personnes de l'équipe. En tant que membre d’une équipe, ils gardent en tête que la qualité du travail ou du projet final dépend de la qualité de l’implication de chacun.

122 présences aux cuisines collectives et plus de 610 repas cuisinés par les Jeunes en Action

Ma place au Soleil Ma place au soleil vise principalement les jeunes parents de moins de 25 ans • qui n’ont pas terminé leurs études secondaires qui sont intéressés et disponibles à •poursuivre leur formation générale dans le but d’entreprendre par la suite une formation professionnelle ou technique menant directement au marché du travail dans des emplois en demande. L’approche de Ma place au soleil aide à prévenir la pauvreté en orientant les parti-

14

cipants vers un métier en demande sur le marché du travail. Cette approche permet aussi d’acquérir les pratiques nécessaires à l’atteinte de l’autonomie financière des participants. 5 jeunes mères qui participent à ce programme sont reçues au Complexe Le Partage par une animatrice-intervenante qui les accompagne dans la préparation de plus de 16 plats rapides et sains qu’elles offrent à leurs familles.


Projet socio-économique en partenariat avec La Rencontre Châteauguoise Vision de BBBB Offrir aux familles la possibilité de développer davantage de saines habitudes alimentaires.

Mission sociale du programme En favorisant un rapprochement entre les agriculteurs et le consommateur, le projet vise, en plus d’encourager les agriculteurs locaux, à offrir aux familles : Un meilleur accès à une qualité nutriD’améliorer leurs connaissances nutri•tionnelle; •tionnelles ainsi que leurs compétences culinaires surtout en matière de cuisine Un meilleur accès économique aux ali•ments économique; sains; L’opportunité de développer des habiUn meilleur accès physique aux aliments • •sains; tudes alimentaires plus saines.

Nature du projet Par le biais d’un réseau de distribution qui s’appuie sur des points de chute accessible, offrir aux familles du

Roussillon des paniers de fruits et légumes de qualité. La nature uniforme des paniers fait en sorte de créer

un pouvoir d’achat qui permet par la suite de faire diminuer le prix de façon considérable.

447 boîtes vendues au point chute de La Prairie

Autres formes d’aides Ce volet de nos services est offert à toute personne, qui vit momentanément des difficultés d’ordre financière suite à une séparation, maladie, perte d’emploi…etc. et qui a besoin de meubles, articles pour bébés, accessoires pour la maison ou encore de vê-

tements pour elle-même ou sa famille. Toutes les demandes sont évaluées par une intervenante qui accompagnera la famille tout au long de son processus de prise en charge.

87 familles ont reçues de l’aide ponctuelle Nous tenons à souligner la contribution de Moisson Rive-Sud pour 40 751 Kg de denrées alimentaires de toutes sortes pour une valeur approximative de 178 362.46$. Sans ce support nous ne pourrions répondre aux besoins grandissant des gens de notre communauté. 15


Petits Goûters à l’école JEAN XXIII de La Prairie Dans le cadre des projets d’implication communautaire proposés par les Écoles La Magdeleine et Jean de La Mennais de La Prairie, c’est plus de 92 présences de jeunes du secondaire qui, lors des journées pédagogiques sont venus faire des muffins ou des biscuits pour les élèves de l’école Jean XXIII de La Prairie. Ils préparent cette collation en groupe afin de les offrir pour les petits goûters. Nous les accueillons dans nos cui-

sines pour rendre ce moment agréable tout en parfumant l’étage de leur exploit ! À nouveau, le Complexe Le Partage a participé tout au long de l’année aux petits goûters des enfants. C’est à la fréquence de 2 fois/semaine que des fruits, des produits laitiers et des produits céréaliers ont été servis. Lors de la rentrée matinale, 1 ou 2 élèves par

classe viennent chercher leurs bacs remplis par des bénévoles et selon le nombre d’élèves par groupe. Les mardis et jeudis matin, les 345 élèves mangent un fruit, un fromage ou un muffin, ce qui contribue grandement à leur concentration pendant les cours et maximise la réussite scolaire. Les enfants sont donc, plus attentifs et disponibles pour les apprentissages scolaires.

• Les petits goûters c’est 53 130 items sains et nutritifs distribués annuellement à l’école Jean XXIII Le Complexe Le Partage a contribué pour approximativement 26 565 petits goûters pour l’année scolaire 2010-2011 contenant chacun; 1 fruit et 1 fromage ou 1 muffin et 1 verre de lait.

26 565 petits goûters préparés pour 345 élèves

16


Indicateurs d’impact de participations dans le milieu Plusieurs impacts sont relevés pour toutes les participations aux activités en sécurité alimentaire: Les participants aux •activités culinaires se prennent en main, ils développent des habiletés et des compétences. Ils créent des liens entre •eux, s'entraident, déverloppent leur potentiel et surtout, se sentent respectés. Encore plus important à notre avis, plusieurs réussissent à transférer les choses apprises dans leur quotidien car tous et toutes ont occupé diverses fonctions et ont fait la rotation des tâches (cuisine, vaisselle, planification, choix des recettes, etc.). Toutes ces activités en sécurité alimentaire contribuent, entre autres à transmettre aux personnes des informations fiables leur permettant de faire des choix alimentaires éclairés et de prendre en charge leur alimentation.

groupes, la participation permet de mieux nourrir sa famille, à coût économique, et devient un support et un soutien entre familles. Au plan personnel certains, participer •àPour une cuisine peut aussi soulager les tensions, permettre une meilleure communication dans la famille, comme laisser aux parents plus de disponibilité avec leurs enfants. Au plan financier Au plan financier on es•time, sans surprise, que les cuisines permettent de réaliser des économies, et une aide pour la survie; pour mieux terminer les fins de mois. Des groupes ajoutent que la participation permet l'accès à une

meilleure alimentation et surtout plus variée. Au plan communautaire Dans tous les groupes •on souligne l'importance de l'appartenance au groupe. Les activités de cuisine permettent de s'impliquer dans le milieu, de connaître les ressources, de rencontrer des gens de son milieu, de son quartier. En plus d’offrir la possibilité aux individus de cuisiner ensemble des plats sains et nutritifs à coût abordable, nous avons développé d’autres types d’activités qui favorisent l’autonomie individuelle et collective des groupes ce qui encourage le développement de solution durable à l’insécurité alimentaire des participants.

Le tout favorisant le transfert des connaissances entre eux et l’échange de leur savoir-faire. De nombreuses retombées sont identifiées; Au plan familial Pour la plupart des per•sonnes dans les

17


Kateri en forme

18

Un an déjà que Kateri en forme se met en place sur le territoire et l’on peut déjà y voir les partenariats et les maillages qui se créent et se développent entre organismes, instances municipales, gouvernementales et intervenants du milieu. Cette première année nous démontre les besoins de concertation des différentes instances, besoin qui émerge des demandes de plus en plus importantes de la part de plusieurs milieux pour favoriser la saine alimentation et l’activité physique et ce pour contrer l’augmentation de l’obésité et de la sédentarisation des activités chez les jeunes.

seautage et le renforcement de liens qui se sont crées.

La mise en place d’interventions concrètes comme le hockey cosum, partenariat fort intéressant entre la Maison des jeunes de Saint-Philippe et les travailleurs de proximité, la mise en place de cuisines collectives par le Complexe Le Partage à la ville de Sainte-Catherine, l’achat de matériel pour bonifier les ateliers de développement psychomoteurs des 0-5 ans à la Maison de la famille sans compter le ré-

C’est pourquoi nous avons convenu de faire des ateliers de collation pour tous les cycles du primaire, incluant la maternelle, selon les thématiques suivantes;

Kateri en forme

Un vi ragesanté

Fort d’une première année de mise en place de nos actions, nous continuons à développer l’idée que nos jeunes doivent être au coeur de nos actions et qu’ils sont les adultes de demain, porteurs des valeurs que nous voulons leur transmettre aujourd’hui. De là l’importance de les outillés pour qu’ils puissent prendre les meilleures décisions qui les concernent autant maintenant que plus tard, donc que ces acquis soient utiles à la mise en place de saines habitudes de vie dans leurs parcours futurs.

• Collations santé • Hygiène et préparation • Groupes alimentaires • Conséquences de la malbouffe • Hydratation et les sports

Toutes ces activités ont permis de voir comment les jeunes réagissent aux ateliers, leur niveau de satisfaction et d’intérêt pour la cuisine. Nous avons pu présenter ces ateliers adaptés aux groupes et aux groupes avec des enfants ayant des troubles envahissant de développement (TED et TC). Ce fut un succès en constatant leur participation lors des ateliers et lors des activités complémentaires. Bref, les 750 élèves sont repartis à la maison avec leur filet sur la tête pour partager leur expérience avec leurs parents. En conclusion, nous avons pu constater que les ateliers ont été bénéfiques et enrichissants juste en observant les jeunes prendre des notes, poser des questions, donner des commentaires et par dessus tout l’intérêt présent lors des activités.


La Halte-garderie Les amis de Pirouette Le Complexe Le Partage offre gratuitement, un service de halte-garderie aux participant(e)s de ses activités tel que : les cuisines collectives, les ateliers de purées de bébés, de nutri-

tion et aux parents ayant besoin de répit. La halte-garderie « Les amis de Pirouette» donne priorité aux références de CLSC, de la DPJ et autres organismes du secteur.

La halte-garderie accueille un maximum de 6 à 8 enfants par jour de la naissance à 5 ans, et offrons des collations santé et des repas chauds à chaque enfant présent.

Nombre d’enfants et de familles rejoints à la Halte-garderie Enfants :

58

Cette année, sur références du CLSC, nous offrons 2 places SIPPE (services intégrés en périnatalité et petite enfance) par semaine. Ces places visent deux clientèles: les familles dont la mère a moins de 20 ans lors de sa grossesse et les familles dont la mère a plus de 20 ans mais qui n’a pas complété

Familles :

45

Fréquentation totale annuelle:

son secondaire 5 et, vivant dans un contexte de pauvreté. Le but premier de la haltegarderie est de favoriser le bon développement global et l’estime de soi chez l’enfant. Ayant comme base le programme éducatif « Jouer, c’est magique », la plate-

744

forme pédagogique de la halte-garderie permet à l’enfant de développer ses habilités langagières, de motricités fines et globales, cognitives et socio-affectives. Le tout, sous forme de jeux dirigés ou libre, de bricolage, chansons, contes animés et jeux extérieur.

Nous travaillons en collaboration avec les parents pour que chaque enfant qui quitte pour l'école, soit capable de découper sans aide, de tenir son crayon en position tri digital et de colorier entre les lignes. Nous misons sur cette confiance mutuelle pour faire avancer le développement de l'enfant mais aussi augmenter les compétences parentales, afin que ceux-ci constatent que le travail qui est fait à la maison porte fruit et qu'après tout, il est un bon parent.

19


La Halte-garderie Les amis de Pirouette

20

En collaboration avec l’école secondaire de la Magdeleine et son programme GCPFP (groupe de cheminement particulier et formation pratique), la halte-garderie offre une place de stage de 2 demi-journées par semaine à une étudiante vivant avec une déficience intellectuelle légère.

Avec l'aide du programme Kateri en forme, nous avons fait l'achat de près de 1000$ de matériel éducatif ainsi que de la trousse mini-gigote, pour permettre un meilleur développement de la motricité global chez les enfants et inciter éducatrices et petits à bouger plus.

Elle travaille les AVQ (activités de vie quotidienne) d’une halte-garderie tel que : nettoyer les tables et les chaises après les activités et les repas, faire la vaisselle et passer le balais, superviser les moments d’hygiène des enfants, faire respecter les consignes que l’éducatrice responsable donne, voir au ramassage des jouets et au respect des autres.

En plus de nous permettre plusieurs activités différentes et amusantes, ce matériel peut être déplacé et amené au parc pour mieux diversifier les jeux extérieurs lorsque le temps nous le permettra. Kateri en forme a aussi permis à l'éducatrice responsable de suivre des formations sur le développement de l'enfant, les activités physiques et la danse créative.

Cette année, nous avons mis sur pied un projet pilote de cuisine parent-enfant. Mme Grignote, une poupée animée, présente des recettes simples. Le tout accompagné de chansons et d'un petit bricolage. 3 ateliers ont eu lieu et, 3 parents avec leur enfant y ont participé L’éducatrice prévoit des activités ciblées pour stimuler chez les petits le goût de la lecture, de l’écriture et des échanges oraux avec ses pairs. Ces activités thématiques permettent de relever que les enfants participants sont pris en charge et qu’ils évoluent progressivement à leur rythme pour favorisant le passage de la Halte-garderie vers le milieu scolaire.


La Halte-garderie Les amis de Pirouette Activités spéciales à la halte-garderie Toutes les activités spéciales organisées par l’éducatrice, utilisent des jeux, des chansons et des bricolages. Nous favorisons la participation active des enfants et des parents invités à ces occasions. Ils constatent ainsi la façon de faire de l’éducatrice et

l’appliquent avec leurs enfants avec l’encouragement de l’éducatrice. Thématiques développées : Grand-mère Céline (qui fait la lecture aux enfants), l’Halloween , la fête de Noël , la St- Valentin , la St-Patrick Pâques, la Fête des pères et des mères.

21


Bon départ de Canadian Tire Le Complexe Le Partage a répondu à une hausse importante des demandes d’aide financière pour la pratique de sports et d’activités physique. Cette année, c’est plus de 19 489$ qui a permis aux enfants de 5 à 17 ans du secteur Kateri de débuter ou de continuer leur participation à diverses activités physiques tel que soccer, baseball, danse, hockey, vélo… Ces demandes proviennent

majoritairement de familles monoparentales qui sans cette aide financière ne pourraient se le permettre. Le fait de pratiquer une activité physique régulièrement procure du plaisir pour les enfants, génère aussi une plus grande sérénité, un plus grand sentiment de liberté, une meilleure écoute des signaux d’alarme que notre corps ou notre esprit peuvent émettre et peut aider à

lutter contre l’isolement et la solitude. Combiné aux services en sécurité alimentaire que nous offrons nous pouvons dire que nous favorisons chez les jeunes l’atteinte de l’équilibre physique et psychologique favorisant la santé globale.

Un partenariat qui a un impact auprès des jeunes! 35

Filles Garçons Familles monoparentales Familles biparentales

30 25 20 15

2009-2010 2010-2011

10 5 0

13 enfants 41 enfants

Augmentation de + 215 %

2009-2010 2010-2011

Pour l’intervenante qui accueille les familles, c’est + 125 heures réservées annuellement pour les rencontres d’évaluations et les suivis auprès de La Fondation Canadian Tire et des autres organismes du milieu.

La rentrée ça se partage Notre programme d’aide financière pour la rentrée scolaire est offert aux familles dans le besoin, pour aider à défrayer les coûts du matériel didactique exigé par les écoles. Ces coûts toujours en progression demandent aux parents de faire parfois des choix dans les priorités quotidiennes. Nos donateurs sont sensibilisés à la nécessité de supporter les enfants dans

22

l’atteinte de leurs objectifs scolaires. À plusieurs égards, les données semblent indiquer que plus nous aidons d’enfants meilleures sont les chances d’éviter les difficultés à l’école.

65 enfants dans 33 familles réparties sur tout le territoire de Kateri. Les familles qui ont reçues de l’aide proviennent de La Prairie, St-Constant, Ste-Catherine, Delson, Candiac, St-Mathieu et St-Philippe. Elles sont pour la majorité référées par le C.L.S.C. Kateri.


Support, intégration et accompagnement Nos objectifs d’accompagnements pour ces différents programmes consistent à informer, soutenir, conseiller et encourager le participant dans sa démarche personnelle d’intégration à l’emploi.

- Programme interagir-CLE

12 participants au programme

- Stage d’intégration à l’emploi

1 personne en stage d’intégration

- Travaux compensatoires

2 personnes ont cumulé 315 heures grammes les points suivants:

L’engagement vécu dans ces programmes, est une aventure dans laquelle le participant peut mesurer ses aptitudes à travailler en équipe, développer des compétences essentielles à son intégration tout en s’ouvrant au monde du travail. Les différentes activités d’un organisme comme le nôtre permettent d’initier le participant aux réalités communautaires quotidiennes, tout en l’aidant à développer des stratégies et des habiletés de travail efficaces.

rents services du Complexe afin que le participant devienne plus autonome et responsable des tâches qui lui sont assignées. En ce sens, les différentes mesures d’accueil menées par les employés, bénévoles et intervenants contribuent à la mobilisation de tous autour d’objectifs communs : aider les personnes à mieux se préparer au marché du travail, stimuler leur implication au sein de l’équipe et de favoriser l’estime de soi.

Nous mettons en commun nos actions dans les diffé-

Nous travaillons avec tous les participants à ces pro-

•L’estime de soi •Le travail d’équipe

perie. Leur apport et leur dévouement à la tâche est

contagieux. Nous pouvons compter sur eux en tout temps pour accomplir un travail de premier ordre.

Plateau de travail Le Complexe Le Partage et les Services de réadaptation du Sud-Ouest et du Renfort (SRSOR) font équipe pour offrir à des personnes présentant une déficience intellectuelle, un milieu de travail stimulant et adapté à leur situation. L’objectif est de leur donner la possibilité d’apporter leur contribution à la communauté.

La prise en charge •personnelle

•Gestion des émotions Dédramatisation •lorsque des situations difficiles se présentent Communication de ses •besoins à la bonne personne ressource

Cette équipe de 8 personnes est encadrée par un superviseur du SRSOR et contribue à l’ensemble du triage des dons reçus à la fri-

23


Friperies/ La Prairie et St-Constant La Friperie de La prairie a pris un essor considérable cette année ce qui démontrent tout le dynamisme de l’équipe de travail autant des employés que des bénévoles, chacun y apporte sa contribution et sa couleur. Tous les vêtements et meubles que nous vendons dans nos 2 friperies sont

des dons de la communauté. Un triage est fait par les employés et les bénévoles. Par la suite, ils sont acheminés vers les étalages ou envoyés directement au recyclage. Soulignons que toute la population est invitée à magasiner dans nos friperies.

Par ailleurs, le Complexe Le Partage a développé en 2008 des ententes avec la Caisse populaire Desjardins de La Prairie, et le marché IGA de La Prairie pour qu’ils accueillent sur leur terrain des îlots (cloches) de récupération de vêtements. Cette initiative a contribuée à la croissance des dons reçus.

• 49 916 sacs de vêtements et autres articles reçus, • 690 cueillettes et 235 livraisons de meubles, etc. Une partie des sacs reçus en don est retournée dans des entreprises de recyclage de la région.

ECOLOTEX * CERTEX **

En plus de venir en aide aux plus démunis dans nos friperies, nous sensibilisons la population à l'entraide, à la récupération, au recyclage, à l'économie et à l'écologie.

C’est encore une fois grâce aux dons de la population que nous pouvons offrir un comptoir de meubles. Les familles défavorisées peuvent ainsi se meubler à très faible coût. Les connaisseurs et collectionneurs peuvent également dénicher de petits trésors.

Tous les articles que nous recyclons connaissent maintenant une seconde vie!

8685 sacs 13116 sacs Rappelons, que nous faisons la cueillette et la livraison des meubles et accessoires sur tout le territoire Kateri.

Cueillettes Livraisons

690 235

Cartes de Membres vendues La Prairie 260 St-Constant 112 Candiac 53 Delson 27 Brossard 49 Ste-Catherine 57 St-Philippe 37 St-Mathieu 11 Autres villes 166

Total: 772 membres 24


Guignolée Encore cette année, les comités ‘’Guignolée’’ de La Prairie et de St-Constant ont accompli un travail extraordinaire. Cet événement mobilisateur retrouve tout son sens lorsque nous voyons défiler dans les rues, les centaines de bénévoles affairés

à recueillir les denrées alimentaires et les dons offerts par la population. Nous sommes reconnaissants de la générosité des gens lors de la guignolée qui se veut une marque de solidarité à l’égard des familles

et des personnes qui vivent en situation de pauvreté. Tout ce travail de partage n’aurait pas eu lieu sans l’implication et la coopération des bénévoles et de l’équipe du Complexe Le Partage.

La Prairie

St-Constant

247 adultes

199 adultes

155 enfants

134 enfants

402 personnes

167 ménages

333 personnes

138 ménages

Installation pour la confection des paniers de Noël de St‐Constant (Ferme Cousineau St‐Constant )

Le Comité Guignolée de St-Constant

Don de couches offert par le comité de St‐Constant de la Guignolée 25


Mobilisations 28 juin 2010 - MOBILISATION CITOYENNE , DISONS NON !

à la fermeture des points de service des CLSC dans les milieux ruraux.

6 avril 2010 - ON PIGE DANS LES POCHES DES ENFANTS!

Rassemblement à Châteauguay en appui au Comité sur les pensions alimentaires du grand Châteauguay

6 avril 2010 - NON À LA CONVENTION PSOC - Au CA de l’agence à Longueuil

26


À venir dans la prochaine année Le 19 mars 2011 les travaux d’aménagement du local prévu pour le dépannage alimentaire débute. Ce projet suscite une réorganisation dans le processus d’accueil des participants à ce service et la gestion des denrées reçues hebdomadairement. Ce local sera aménagé de manière à permettre une plus grande fluidité dans la distribution, mais surtout, un temps d’attente minimal considérant ce qui se faisant auparavant. Nous prévoyions appliquer ce processus lors de la restructuration de notre point de service de StConstant.

Les objectifs visés par la réorganisation de ce service sont la mise en place d’un processus d’accueil respectueux de la confidentialité de toutes les demandes d’aides, le respect et la dignité des gens qui s’y présentent pour y recevoir des denrées alimentaires. Nous encourageons l’implication bénévole des participants à toutes les étapes de ce service. Les valeurs transmises et mises de l’avant par le Complexe Le

Partage prévoient la prise en charge individuelle et un engagement communautaire des individus ce qui entre totalement dans l’empowerment préconisé par l’équipe. À ce projet se greffera un coin café-partage qui sera ouvert à tous selon un horaire établi pour y diffuser différentes formations d’éducation populaire répondant aux besoins exprimés par les participants.

Nos bons coups Grâce au concours ‘’ C’est beau’’ de Home Dépôt nous avons eu la chance de faire l’achat d’un comptoir en acier inoxydable pour la cuisine collective et des armoires de rangement de la halte-garderie pour une valeur de 1500$.

27


Nos objectifs 2011-2012 Développer des groupes de cuisines collectives sur l’ensemble du territoire visant l’acquisition de saines habitudes alimentaires et le développement d’habiletés culinaires et de budgétisation. Poursuivre l’implantation de notre planification stratégique amorcée en 2010. Mettre en oeuvre des programmes d’autonomie alimentaire par le biais d’activités et d’ateliers d’éducation populaire ( faire des choix alimentaires judicieux et économiques, savoir lire les étiquettes…). Favoriser l’intégration sociale, briser l’isolement et améliorer les conditions socioéconomiques des personnes vivant une situation d’insécurité alimentaire. Promouvoir et favoriser l’autonomie alimentaire par le biais de la concertation avec les partenaires du réseau communautaire, public et privé. En conclusion, nous pouvons être fiers de la route parcourue en cette année 2010-2011. Les changements amorcés et les défis qui pointent à l’horizon ne font que motiver davantage l’équipe en place. Notre présence dans la communauté est importante et les commentaires que nous recevons nous le confirment tous les jours. 28


Commentaires des participants à nos services

Vive le service! Je suis une maman qui utilise le service de halte garderie au Complexe Le Partage. Ça me permet d’avoir un répit et ma fille adore ça. Elle passe du bon temps avec les amis et a un bon repas chaud et deux collations durant la journée. C’est sécurisant de savoir que ma fille est supervisée par une éducatrice attentionnée.

Je suis une maman monoparentale avec 3 enfants de 5-3-2 ans. La halte-garderie c’est tellement apprécié que je ne sais pas ce que je ferais sans le Complexe.

J’apprends toujours de nouvelles choses lors des cuisines collectives, Merci

Tout est bon dans la cuisine, les animatrices sont drôles, compétentes et je reçois pleins de trucs.

Le service de dépannage alimentaire m’aide à mieux me nourrir

Votre présence est importante pour toute ma famille. 29


Notre équipe Cathy Lepage Nathalie Raymond Marie-Line Charron Martine Landry Rémi Pelletier

Normand Provencher Marie-Hélène Lemieux Isabelle Claveau

Directrice générale Adjointe administrative Coordonnatrice des services Gérante de friperie Gestionnaire du projet Bonne Boîte Bonne Bouffe Camionneur Bonne Boîte Bonne Bouffe Coordonnatrice Kateri en forme Éducatrice de la halte-garderie

Nathalie Montero

Intervenante en sécurité alimentaire

Laury Boulianne

Intervenante en sécurité alimentaire

France Mercier

Intervenante en sécurité alimentaire

Nathalie Deland Johanne St-Georges

Assistante-gérante (en congé de maternité) Assistante-gérante

Lucie Bourque

Commis, caissière, trieuse

Sylvie Dubois

Commis, caissière, trieuse

Lynda Boulianne

Trieuse

Michel Alexandre

Commis

Sylvain Tremblay

Camionneur

Serge Lagacé

Commis

Et tous les participants aux divers programmes d’employabilité

30


Merci à nos bénévoles C'est grâce à une participation citoyenne énergique et généreuse de plus de 10 000 heures que nos 37 bénévoles réguliers et plus de 400 autres occasionnels que le Complexe Le Partage peut réaliser ses objectifs communautaires visant à aider les plus démunis de notre société. Nous sommes choyés d’avoir, au coeur de notre organisme, des bénévoles fidèles et dévoués. Qu’ils aient accompli une heure de bénévolat, une centaine d’heures ou plusieurs années d’engagement, leur soutien, leur aide et leur contribution sont inestimables pour nous et

c’est sans contredit ce qui donne un sens à notre mission.

Au coeur de la communauté La Prairie: 547, Saint-Henri • 450-444-0803 Saint-Constant: 220, rue St-Pierre • 450-633-1688


Rapport Annuel 2010-2011 Complexe le Partage