__MAIN_TEXT__

Page 1

mo z a r t journĂŠes mozart l au s a n n e 2 017

15e saison


CANALI ERMENEGILDO ZEGNA ETON FALKE FRATELLI ROSSETTI GIAMPAOLO HANRO JACOB COHËN MORESCHI PAUL & SHARK RAVAZZOLO SCHNEIDERS

DI MARINO HOMME Avenue de Rumine 3 | 1005 Lausanne www.dimarinohomme.ch Parking Bellefontaine à deux pas

DI_MARINO_AN_A5.indd 1

19.08.14 11:12


15e saison

« Mozart est venu et l’âme humaine nous est devenue visible. » Richard Strauss

Avant-propos La famille Mozart, après un long voyage à travers l’Europe (1763-1766), en quête d’un emploi pour Wolfgang, retourne à Salzbourg, en choisissant de passer par la Suisse et notamment par Lausanne. Cette étape à Lausanne est universellement connue grâce à un Discours devenu fameux du Dr. Samuel Auguste Tissot médecin lausannois réputé de l’époque - dans Aristide ou Le Citoyen. La Société Mozart Lausanne 1766, fondée en 2002 par René Spalinger, musicien, a pour but, par des manifestations culturelles, les Journées Mozart Lausanne, d’enraciner et de vivifier dans la mémoire collective, l’unique passage de Wolfgang Amadé Mozart à Lausanne où il donna deux concerts en la Salle du Conseil communal en septembre 1766. Ainsi, l’an passé, pour célébrer les 250 ans de ce fait historique, la Société Mozart Lausanne 1766 a-t-elle présenté avec un grand succès, une importante exposition au Forum de l’Hôtel de Ville sur le thème de la traversée de la Suisse par la famille Mozart, lors de leur grand voyage européen. En 2017, pour renforcer le lien particulier entre Mozart et la Suisse, les Journées Mozart Lausanne mettent, lors du concert du Trio Fontane, l’accent sur des compositeurs suisses en les associant au nom de Mozart. La Société Mozart Lausanne 1766 a également à cœur de faire découvrir au public, de jeunes musiciens talentueux dont la renommée internationale ne fait que croître, ainsi Muriel Schwarz, le Trio Fontane de Zürich (avec le soutien de la Fondation Marcel Regamey) et le pianiste Fabian Müller de Bonn, exceptionnellement soutenu pour ce récital par l’Ambassade de la République fédérale d’Allemagne à Berne. La Société Mozart Lausanne 1766 est en Suisse romande, l’interlocutrice privilégiée de Internationale Stiftung Mozarteum de Salzbourg, à laquelle elle est affiliée.


2

Dr. Samuel Auguste Tissot, auteur du XVIe Discours dans Aristide ou Le Citoyen. Huile sur toile, auteur inconnu (1757)


Mardi 19 septembre 2017 - 14 h Salle Paderewski - Casino de Montbenon - Lausanne

«  L’Enlèvement au Sérail  » KV 384 - W. A. Mozart Die Entführung aus dem Serail Orchestre et chœur du Bayerischen Staatsoper Direction : Karl Böhm (Opéra filmé : 1980)

Mardi 19 septembre 2017 - 20 h Salle Paderewski - Casino de Montbenon - Lausanne

Trio Fontane (ZH) Muriel Schwarz, soprano

Avec le soutien de :

Compositeurs suisses et Mozart

Jeudi 21 septembre 2017 - 19 h Hôtel de la Paix - Benjamin Constant 5 - Lausanne

Conférence René Spalinger, musicien

« Un regard sur l’Enlèvement au Sérail, l’humanité de Mozart » Vendredi 22 septembre 2017 - 20 h Salle Paderewski - Casino de Montbenon - Lausanne

Récital de piano Fabian Müller (Bonn) Mendelssohn, Brahms, Mozart, Bartók, Schumann

Avec le soutien de :

3


4

W. A. Mozart par Joseph Lange (1789)


5

Mardi 19 septembre 2017 - 14 h

Salle Paderewski - Casino de Montbenon - Lausanne

Wolfgang Amadé Mozart (1756-1791)

«  L’Enlèvement au Sérail  » Die Entführung aus dem Serail KV 384 Singspiel en trois actes Livret en allemand de Gottlieb Stephanie, d’après la pièce de Christoph Friedrich Bretzner Créé au Burgtheater de Vienne, le 16 juillet 1782, sous la direction du compositeur (Opéra filmé : Nationaltheater Munich, 25 avril 1980)

Belmonte, noble espagnol, ténor

Francisco Araiza

Constance, fiancée de Belmonte, soprano

Edita Gruberova

Blonde, sa servante, soprano

Reri Grist

Pedrillo, valet de Belmonte, ténor

Norbert Orth

Osmin, gardien du sérail, basse

Martti Talvela

Selim Bassa, pacha, rôle parlé

Thomas Holtzmann

Klaas, rôle parlé

Janissaires

Chœur Bayerischen Staatsoper

Orchestre du Bayerischen Staatsoper Direction : Karl Böhm Mise en scène : August Everding


6

Le Trio Fontane

Formé en 2002, lauréat du « Meilleur trio » en 2007 (concours « Migros » de musique de chambre). Se produit en Suisse et à l’étranger et a participé maintes fois aux « Journées Mozart Lausanne ». Présente toujours un programme original avec des compositeurs suisses souvent peu connus. Noëlle Grüebler, violoniste. Etudes à Londres et Salzburg. Nombreux prix suisses et étrangers. Soliste d’orchestres réputés. Jonas Kreienbühl, violoncelliste. Etudes à Zurich où il enseigne. Prix de soliste et chambriste. Andrea Wiesli, pianiste concertiste. Lauréate de nombreux concours. Doctorat en musicologie.

Muriel Schwarz

Lauréate de divers Fondations et Concours. Participe à de nombreux enregistrements et festivals. Répertoire de Bach à nos jours. Compositeurs suisses

Carl Rütti (1949)

Expérimente de nouvelles sonorités mais aboutit fatalement à une écriture tonale. S’intéresse à la tradition chorale anglaise qu’il mêle volontiers au jazz et au blues.

Othmar Schoeck (1886-1957)

Le maître suisse du Lied, sans négliger ses opéras et sa musique de chambre. Figure dominante de la vie musicale à Zurich et St-Gall.

Emil Frey (1889-1946)

Fut aussi un pianiste concertiste reconnu. Compositeur prolifique.

Volkmar Andreae (1879-1962)

L’autre acteur important de la vie musicale zurichoise. Premier chef d’orchestre à diriger l’intégrale des symphonies de Bruckner (1953). Auteur d’opéras, de musique symphonique et de chambre, de concertos et de lieder.

Johann Carl Eschmann (1826-1882)

Pianiste et compositeur, ami et admirateur de Brahms. Son œuvre est influencée par Schumann et Mendelssohn.

Hermann Goetz (1840-1876)

Pianiste, organiste et compositeur allemand vivant en Suisse. Influencé par Mozart, Mendelssohn et lointainement par Schumann. Ecrit dans tous les genres.


Mardi 19 septembre 2017 – 20 h

Salle Paderewski – Casino de Montbenon – Lausanne

Trio Fontane (ZH) Noëlle Grüebler, violon – Jonas Kreienbühl, violoncelle – Andrea Wiesli, piano

Muriel Schwarz, soprano Compositeurs suisses Carl Rütti

Trio über ein Zürichsee-Lied Andante poco a poco animato – Adagio – Gigue

Othmar Schoeck Emil Frey Volkmar Andreae Johann Carl Eschmann Volkmar Andreae Hermann Goetz

« Sommer » o. op. 61, pour Trio Lied « Wo ? » op. 4/3 (Heinrich Heine) Chant, violon et piano Lied « Erinnerung » op. 17/7 ( Joseph von Eichendorff) Lied « In die Ferne » (Hermann Kletke) Zwiegesang aus « Waldbilder» Violoncelle et piano Intermezzo pour piano, Allegretto Fantasiestücke pour violoncelle et piano op. 3/3 Allegretto Lied « Liebesflämmchen» (Conrad Ferdinand Meyer) Lied « O Lieb’, o Lieb’, Du Wonnemeer » op. 19/2 (Ernst Scherenberg)

W. A. Mozart Wolfgang Amadé Mozart

« Als Luise die Briefe ihres ungetreuen Liebhabers verbrannte » KV 520 (Gabriele von Baumberg)

« Abendempfindung » KV 523 ( Joachim Heinrich Campe)

Trio en si bémol majeur KV 502 No 4 (1786) Allegro – Larghetto (en mi b majeur) – Allegretto

7


8

René Spalinger, musicien atypique René Spalinger vit intensément en musique, concevant cet art comme un don et une révélation divine. Pour lui, son activité musicale n’a de sens que soutenue par le désir profond du partage. Après une carrière de baryton-basse, en Suisse et à l’étranger, et quelque peu étonné du travail pratiqué dans cet univers, il décide de se consacrer à la direction d’orchestre, qui correspond mieux à son aspiration intérieure et vers laquelle il est si fortement attiré. Deux maîtres, Lily Merminod, éminente pianiste et pédagogue suisse, et Sergiù Celibidache, chef d’orchestre roumain universellement connu, lui ouvrent un horizon nouveau, celui de la phénoménologie de la musique. C’est l’enthousiasme, il s’y consacre avec une énergie sans limite, avec l’espérance d’ouvrir aux autres cette voie qui l’anime. Il dirige des chœurs, fonde l’orchestre « Pro Musica Orchestra ». La Société académique « Arts, Sciences et Lettres» de Paris récompense son travail en lui attribuant sa « Médaille d’Argent». Mais la nouveauté étonne, irrite, et par ignorance est combattue. René Spalinger entame alors une démarche de conférencier itinérant, en Suisse et au-delà, pour éveiller tout un chacun, à une prise de conscience de l’humanité contenue en la musique et tenter un partage. Président-fondateur de la « Société Mozart Lausanne 1766 », il initie les « Journées Mozart Lausanne » et publie « Quand Mozart passait à Lausanne » (Ed. Slatkine/Genève 2006). Avec une constante détermination, la foi chevillée au corps en « la musique, un miroir et une source de développement pour l’Homme », et l’assurance en un avenir plus conscient, bravant les difficultés, il n’abandonne pas et continue son ouvrage. SD


Jeudi 21 septembre 2017 – 19 h Hôtel de la Paix – Benjamin-Constant 5 – Lausanne

Conférence René Spalinger Musicien Président de la Société Mozart Lausanne 1766

W. A. Mozart « Un regard sur L’Enlèvement au Sérail, l’humanité de Mozart »

Le premier «Singspiel» germanique, «L’Enlèvement au Sérail» (KV 384) fut créé à Vienne en juillet 1782. Mozart est tout à la joie de son mariage avec Constance et de sa récente liberté viennoise. Jean et Brigitte Massin écrivent : «La haine de toute servitude, la volonté passionnée d’être libre, tel est l’axe autour duquel s’organise toute la musique de l’Enlèvement pour Mozart en 1781.» Derrière cette puissante manifestation de la joie de vivre, le compositeur n’oublie en rien les idéaux qui sont les siens et nous oblige à prêter une grande attention au texte conclusif de l’ouvrage, chanté en forme de vaudeville, certainement pour ne pas assombrir l’ensemble, texte adapté par Stéphanie le Jeune, son librettiste :

Rien n’est plus odieux que la vengeance ; Mais l’humanité et la clémence, Et le pardon sans égoïsme, Sont l’apanage des grandes âmes !

Il semble bien que la situation actuelle de notre monde trouve ici une ouverture à la mesure du chemin à parcourir !

9


10

Fabian Müller, pianiste En 2015, la Westfälische Rundschau écrit à propos de Fabian Müller «Talent musical exceptionnel», et pour le General-Anzeiger «Un artiste clé, avec un grand avenir ». La presse et le public sont enthousiasmes et unanimes : « Fabian Müller est au début d’une carrière prometteuse ». Fabian Müller est né à Endenich, près de Bonn en 1990. Dès 1999, il remporte un grand succès au «Concours fédéral des jeunes Musiciens» et reçoit, en 2002, puis en 2008, le prix spécial de la Fondation allemande de musique. Dès 2005, il suit l’enseignement de Pierre-Laurent Aimard à la Musikhochschule de Cologne. Il s’est produit en soliste à la Philharmonie de Cologne et au festival de Schwetzingen dans des concertos de Bach et de Mozart ainsi que dans ceux de Schumann et Grieg. En 2011, il est premier prix du concours international de piano d’Aix-la-Chapelle (Aachen). En 2013 Müller est lauréat du célèbre Concours Busoni de Bolzano, remporte le prix de la Presse, le prix de la meilleure interprétation d’une œuvre de Busoni ainsi que celui de la meilleure interprétation de musique moderne. Fabian Müller, ami de la Société Mozart de Lausanne, a enthousiasmé le public lausannois en 2011, 2014 et 2016 qui fut pour lui, une année de concerts prometteuse (Heidelberg Frühling, Winners & Masters Gasteig, Concertgebouw Amsterdam, Philharmonie de Bratislava) et celle de la production de son premier CD « Out of Doors ». Après avoir reçu de nombreux prix et avant des tournées internationales, iI revient pour notre plus grande satisfaction et impressionne toujours par une palette sonore très nuancée, un sens extraordinaire de la forme, sans aucune affectation.


Vendredi 22 septembre 2017 – 20 h Salle Paderewski – Casino de Montbenon – Lausanne

11

Récital de piano Fabian Müller (Bonn)

Félix Mendelssohn Bartholdy 1809-1847 Johannes Brahms 1833-1897 Wolfgang Amadé Mozart 1756-1791 Béla Bartók 1881-1945 Robert Schumann 1810-1856

Lieder ohne Worte (Romances sans paroles) op. 62 (5ème cahier) Andante espressivo en sol majeur Allegro con fuoco en si b majeur Andante maestoso en mi mineur « Trauermarsch » Allegro con anima en sol majeur Andante en la mineur « Venetian Gondola Song » Andante grazioso en la majeur « Frühlingslied » Intermezzo pour piano op. 117/1 Andante moderato en mi b majeur Adagio en fa majeur KV 332 (1778) Improvisations sur des chansons paysannes hongroises op. 20 Sz. 74, BB 83 (1920) Molto moderato Molto capriccioso Lento rubato Allegretto scherzando Allegro molto Allegro moderato, molto capriccioso Sostenuto, rubato Allegro ••• Fantaisie pour piano en ut majeur op. 17 Durchaus phantastisch und leidenschaftlich vorzutragen Mässig, durchaus energisch Langsam getragen


12

Remerciements A l’Ambassade de la République fédérale d’Allemagne à Berne A la Fondation Marcel Regamey Aux membres de la Société Mozart Lausanne 1766 Aux donateurs privés Aux annonceurs Liens Carl Rütti www.ruettimusic.ch Trio Fontane www.triofontane.ch Muriel Schwarz www.murielschwarz.com Fabian Müller www.mueller-pianist.com Pour devenir membre Société Mozart Lausanne 1766 Rue Pierre-Viret 5 1003 Lausanne (Suisse) www.mozart-lausanne.ch info@mozart-lausanne.ch


Préface de Mme Geneviève Geffray, Chevalier de l’Ordre de la Légion d’Honneur, Ex-Conservateur en chef de la Bibliotheca Mozartiana Internationale Stiftung Mozarteum de Salzbourg. 1 volume, 16 x 23,5 cm, 452 pages, 49 illustrations couleurs, broché ISBN 2-8321-0246-8 – Disponible en librairie


Profile for Société Mozart Lausanne 1766

Programme journées Mozart Lausanne 2017  

Programme journées Mozart Lausanne 2017  

Profile for sml1766
Advertisement