Page 1

#02 HIVER | WINTER 16-17

VIVRE ENSEMBLE BUILDING BRIDGES

REGARDS CROISÉS PERSPECTIVES

MADE IN GEM

COMMUNITY OF ENTREPRENEURS

Going

DIGITAL Parcours & impact


#02 HIVER | WINTER 16-17

06

10

Sommaire Contents

04 06

Vivre ensemble

Autour du monde

Building bridges Worldwide

Regards croisés

Fusion : une nouvelle histoire à construire

Pers pec tives

Mergers: the beginning of a new story

10 18

DOSSIER | COVER STORY Going Digital Parcours et impact

Made in GEM

La communauté des entrepreneurs Community of entrepreneurs

20 22

Apprendre

La recherche appliquée

Learn

Applied research

Chiffres clés

Vos réponses à nos questions

Fac ts & Figures We asked, you answered

24 26

Carrière

Conseils pour avancer

Careers

Taking steps forward

Conseils de pros En direct du réseau

Insider tips From the network

20


Edito Editorial

Equipe relations diplômés de gauche à droite / Alumni Relations team from left to right : Isabelle Fitamant, Chelsea Choppy, Susan Nallet, Marie-Laure Finet, Karine Vaillant Un vent d’optimisme a soufflé sur l’équipe de rédaction pendant la réalisation de ce numéro! Dans un monde où les frontières se referment et la tentation de se replier sur sa propre identité est forte, vous démontrez par vos parcours et réussites que ce n’est pas la voie que vous avez choisie. De par le monde, les GEM Alumni contribuent à l’évolution de la société, créent de la valeur et des entreprises, soutiennent leurs pairs et partagent leurs connaissances.

Le dossier « Going Digital » témoigne que la révolution numérique, parfois perçue comme un facteur de déshumanisation, est aussi source d’enrichissement des relations humaines. Une transformation à laquelle nos diplômés participent pleinement quel que soit leur âge, secteur d’activité ou formation initiale. L’efficience, la diversité et la solidarité de la communauté GEM Alumni vous appartiennent  : depuis les coulisses, nous œuvrons pour faciliter les rencontres, accompagner vos initiatives, encourager l’entraide et l’échange de savoirs. C’est un métier exigeant et enrichissant qui nous est confié  ! Notre plus belle récompense sera de vous voir nombreux au GEM Gala le 28 janvier et d’échanger avec vous de vivevoix !

A wave of optimism washed over the editorial team as we were preparing this issue! In a world where borders are closing down and temptation to retire to the safety of one’s own cultural identity is rife, your success stories prove this is not the path you have chosen. Worldwide, GEM Alumni are shaking up our society, creating value and companies, reaching out to their peers, and sharing their expertise. The cover story “Going Digital” shows that digital transition, sometimes feared to be a factor of dehumanization, can in fact embellish social interactions. Our alumni are key movers on the digital scene regardless of their age, business sector or initial background. The efficiency, diversity and fellowship of the GEM Alumni community rest on your shoulders: our role, from behind the scenes, is to facilitate interaction, support your initiatives, encourage mutual support and knowledge transmission. It is a demanding and uplifting job to be trusted with! Our best reward will be to meet as many of you as possible at the GEM Gala on January 28th and be able to chat face to face. In the meantime, enjoy the magazine and hope to see you soon.

En attendant, bonne lecture et à très bientôt !

Susan NALLET Director of Alumni Relations, Careers and Employability

#GEMAlumni Mag

12, rue Pierre Sémard 38000 Grenoble FRANCE +33 4 76 70 60 60 alumni@grenoble-em.com

alumni.grenoble-em.com en.alumni.grenoble-em.com

Éditeur : Grenoble Ecole de Management - Imprimé en France à 3500 exemplaires. Agence de communication & imprimeur : - www.smart-clic.fr - 163 rue du Verger, 06640 ST-JEANNET. Directrice de Publication : Susan Nallet - Rédaction : Isabelle Fitamant, Susan Nallet, Chelsea Choppy, Barbara Brelle-Lenoir, Jeremy Burns-Rupp - Crédit photos : GEM Almuni - Getty Images - Shutterstock - Dépôt légal : novembre 2016 - Date de parution : novembre 2016 - N°ISSN : en cours - Toute reproduction, totale ou partielle, du GEM Alumni Mag, sans autorisation est interdite.

#GEMAlumni Mag Editor : Grenoble Ecole de Management - Printed in France in 3500 units. - www.smart-clic.fr - 163 rue du Verger, 06640 Communication Agency & printer : ST-JEANNET - Publication Director: Susan Nallet - Editorial Board: Isabelle Fitamant, Susan Nallet, Chelsea Choppy, Barbara Brelle-Lenoir, Jeremy Burns-Rupp - Photography credits: GEM Almuni Getty Images - Shutterstock - Legal deposit: november, 2016 - Publication date: november, 2016 - ISSN No.: in progress - Any reproduction, total or partial of GEM Alumni Mag without permission is prohibited.

#GEMAlumni MAG |

3


#02 HIVER | WINTER 16-17

Building Vivre bridges ensemble

Suivez toutes nos communautés Follow all our communities

http://alumni.grenoble-em. com/communautes

Worldwide

Autour du monde

LUXEMBOURG BELGIQUE

CANADA

UK

4527

participations à 139 événements de septembre 2015 à octobre 2016 participants at 139 events between Sept 2015 & Oct 2016

Romain MOULAY GEM MBA 2008

ALLEMAGNE

IRLANDE

44

ETATS-UNIS

communautés dans 23 pays communities in 23 countries

REPUBLIQUE TCHEQUE

FRANCE ESPAGNE

MEXIQUE

SUISSE ITALIE

MAROC

COLOMBIE

Renforcer les relations avec les entreprises

Fostering relationships with employers

A chacun de ses postes chez Bloomberg, Informa Global Markets et Moody’s Investor Services, Romain a construit des liens entre ses employeurs et Grenoble Ecole de Management. « Quand je suis arrivé à Londres pour trouver un emploi, je n’avais que mon propre réseau. Alors, quand j’ai pris la présidence de la communauté des diplômés à Londres, l’une de mes priorités a été de créer des liens avec les entreprises. » La communauté de Londres est composée de diplômés de tous horizons. « Quand on dit Londres, les gens pensent immédiatement finance. Mais nous avons des diplômés spécialisés dans le marketing, l’énergie, la recherche et même un créateur de manteaux ! » Au-delà des événements de réseau et des conférences qu’elle organise, la communauté londonienne participe à la mise à jour régulière de la base de données des diplômés présents dans la ville. n

As a former employee of Bloomberg, Informa Global Markets and Moody’s Investor Services, Romain has been consistently building ties between employers and Grenoble Ecole de Management. “When I arrived in London to look for work, I mostly relied on my own contacts to find a job. As a result, my work as president of our alumni group has been focused on en- L’une de mes priorités : créer des liens entre couraging interactions le réseau GEM et les entreprises. between our school and companies that employ I’ve focused on encouraging interactions alumni.”

between our school and companies.

The GEM Alumni London Club has a great mix of alumni from all backgrounds. “When you mention London, everyone always thinks about finance. But we have graduates in marketing, energy, research and even a coat designer!”. In addition to networking events and keynote speakers, the London group participates in maintaining the alumni database. n


Essaimer un réseau des communautés

2003

Premier événement GIT-SIT, Get In Touch-Stay In Touch, à Grenoble First GIT-SIT event, Get In Touch Stay In Touch in Grenoble

Marie GRANGE GEM MSE 2012 - ESC 2011

RUSSIE

GEORGIE

CHINE

LIBAN INDE E.A.U. DUBAÏ

MALAISIE

AUSTRALIE

Préparer l’avenir Clara UZAN GEM MIB 2016

Avez-vous eu à quitter votre ville natale pour terminer vos études ? L’expérience peut être difficile, surtout si vous passez de la Chine  à Grenoble ! Bien conscients de cela, les diplômés de Shanghai, Pékin et Shenzhen réunis au sein des communautés invitent les futurs étudiants de GEM à venir les rencontrer pour échanger avant leur départ. Pour Clara, l’une des deux responsables de la communauté de Shanghai, «  c’est l’occasion pour les étudiants d’en apprendre un peu plus sur Grenoble mais également de savoir qu’ils peuvent compter sur les diplômés de l’Ecole à leur retour. » Les communautés de diplô-

Building a community network

En 2010, Marie part faire le tour From China to the US, Brazil, du monde, de la Chine aux EtatsChile, Vietnam and many more Unis, du Brésil au Chili en passant countries, Marie helped build our par le Vietnam et d’autres. Elle a global alumni community. “In 2010, contribué à construire le réseau de I had a personal and professional communautés un peu partout dans project to travel around the world. It le monde. « J’ai toujours eu pour was the perfect opportunity for me projet personnel et professionnel to collaborate with the GEM Alumni de voyager. C’était une belle opporAssociation. I organized an alumni tunité pour aider GEM Alumni Ascommunity in every city I visited sociation dans le développement and then helped the groups stay de ses activités. A chaque fois que active over the next two years! No je suis passée dans une ville, j’ai matter the city, there was always créé une communauté et ai fait en a strong demand for a real alumni sorte que les groupes restent acnetwork. To make it easier for evetifs au-delà de deux ryone to find their ans  ! Partout, j’ai Partout, je constate une local alumni comconstaté une forte forte demande de la part munity, we created demande de la part a standardized Lindes diplômés. des diplômés. Du kedIn name (GEM coup, pour faciliter Alumni in + the city There was always a la recherche d’une name).” communauté lo- strong demand for a real cale, nous avons Marie has settled alumni network. standardisé les in Montréal for the noms de groupe Linkedin  : GEM moment where she helps lead the Alumni in + nom de la ville. » alumni community alongside her Aujourd’hui, Marie a posé ses professional activities. “We always valises à Montréal. Elle continue try to make sure events are fun à s’investir dans la communauté and friendly. I remember one at des diplômés en parallèle de ses my house where it snowed 50cm activités professionnelles. « Nous during the evening. We all went faisons attention à ce que les évéoutside to play in the snow! For nements soient à la fois conviviaux me, the alumni community is really et festifs. Une fois, j’ai organisé un the first family you meet when you événement chez moi et il a neigé move to a new location. That’s why 50cm au cours de la soirée. Nous it’s so important for each of us to sommes tous allés jouer dehors participate.” n dans la neige ! Pour moi, la communauté des diplômés est vraiment la première famille que l’on rencontre lorsqu’on arrive dans une ville. C’est pourquoi c’est très important de s’y investir. » n

Looking to the future

més en Chine se développent Did you have to leave your rapidement et accueillent hometown to earn your deune grande variété de pro- gree? The experience can be grammes. « Nous avons daunting, especially if you’re créé un groupe WeChat qui traveling to Grenoble all the réunit près de 500 diplômés way from China! The Shanet accueille régulièrement de ghai, Beijing and Shenzhen nouveaux membres ! Au-delà alumni groups have started de partager de inviting ful’information sur Les diplômés rencontrent ture GEM les événements students les futurs étudiants du réseau, des to meet invitations à and exAlumni groups invite des rencontres change future students sportives, à with alumun thé ou un barbecue, les ni before leaving for Gremembres postent régulière- noble. ment leurs offres d’emploi et “It’s an opportunity for stude stage. Nous avons égale- dents to learn about Grement monté un atelier pour noble and it also ensures identifier quels types d’évé- they know there’s a comnements les membres aime- munity here to support them raient organiser à l’avenir. » n when they return.” says Cla-

ra, one of two community leaders in Shanghai. The alumni community in China is growing fast with graduates from a wide variety of programs. “We created a WeChat group that currently has around 500 alumni and is continuing to grow! In addition to sharing information about alumni events to network, play sports, drink tea or have a barbecue, group members actively post their job and internship offers. We also held a workshop to ask fellow alumni what kind of events they’d like us to develop in the future.” n

#GEMAlumni MAG |

5


#02 HIVER | WINTER 16-17

Regards croisés Fusion : une nouvelle histoire à construire Comment gérer une fusion ? Quels ingrédients réunir ? Les erreurs à ne pas commettre ? Regards croisés entre théorie et pratique avec Didier Coutton, enseignant en finance et Alain Bouveret, DG d’Eloquant. Deux diplômés GEM ESC 1987, la 1ère promotion de l’Ecole !

Notre expert, Didier COUTTON PROFESSEUR GEM ESC 1987

D

’emblée, Didier pose le décor : « une fusion c’est en quelque sorte le meccano du capitalisme : en fusionnant, les entreprises se donnent les moyens de se développer plus rapidement que par une simple extension géographique par exemple. Mais, en fonction du contexte, le rapport de force peut vite passer d’une relation de dominant à dominé et poser des soucis. Pour justifier une fusion, il faut être à la recherche de synergies et mettre les égos de côté. » Côté égo, Alain ne semble pas avoir de problème  : après avoir créé puis vendu 14 ans plus tard sa société, Interview, à Eloquant, il est toujours Directeur général de l’entreprise et heureux de l’être. Pour lui, la fusion a été une étape enrichissante de laquelle il a tiré trois enseignements majeurs.

1. Ne pas vivre l’événement comme un spectateur (Alain) « Une fusion ça remue, ça brasse tout le monde. C’est normal mais en même temps il faut très vite passer d’une posture de spectateur à celle d’acteur si on veut que ça marche. Au départ, tout le monde se demande où on va, comment on va faire, qui prend telle responsabilité, etc. Et petit à petit, chacun trouve sa place. L’une de nos premières décisions a été de nous rapprocher physiquement et d’unifier les services en nommant un responsable. Je me suis également très vite rendu compte qu’il fallait sécuriser les personnes clés en leur donnant des perspectives sur leur futur. Cela permet de dépasser le doute et d’éviter le rejet. Il faut aider les salariés à vivre la fusion non pas comme une remise en cause du passé mais bel et bien comme un nouvel avenir. »

Le point de vue de l’expert (Didier) « Bien souvent, celui qui achète impose ses outils, son mode de management et au final, tout le monde a du mal à entrer dans la nouvelle organisation. Une fusion c’est comme une sorte de famille recomposée. Si on veut que ça marche, il faut faire des compromis, des deux côtés. »

2. Se tourner vers l’avenir (Alain) « Pendant les mois qui ont suivi la fusion, je me sentais obligé de raconter l’histoire à nos clients. Je parlais de deux sociétés, de ce qui nous avait mené jusqu’à la fusion, etc. Mais les clients n’en avaient rien à faire. Ce qu’ils voulaient savoir c’est qui nous étions à l’instant T et quelles étaient nos offres. Le positionnement de notre discours externe conditionne notre comportement interne, et vice versa : plus vite vous êtes dans le « aujourd’hui et demain », plus vite vous dites « nous » et non plus « eux » et plus vous avancez. Quand les deux entreprises ont déménagé pour se rejoindre sur un nouveau site, les salariés d’Interview ont organisé une fête qu’ils ont baptisée «  la fin du monde ». Cela voulait tout dire. Je ne voulais pas de cette vision des choses. C’est très rassurant de vivre dans le passé mais ce n’est pas comme ça que l’on avance. »

Le point de vue de l’expert (Didier) « La peur de la différence, de l’autre : c’est un élément très présent dans toute fusion et la communication interne est fondamentale. La nouvelle équipe de direction doit prendre le temps d’expliquer les enjeux, de passer les informations, de dialoguer avec les salariés. »

3. De l’humain avant tout (Alain) « Une fusion c’est comme une recette de cuisine : il faut avoir les bons ingrédients mais ça ne suffit pas ! Il faut s’impliquer, s’en occuper. Il y a un coup de patte à trouver. Et surtout, il faut considérer l’humain comme un facteur essentiel. Ca ne sert à rien d’avoir les bons produits si les hommes ne suivent pas. »

Le point de vue de l’expert (Didier) « Comme un meccano, la fusion est un assemblage de pièces. Il y a le modèle idéal vu de son ordinateur. Et puis, sur le terrain on se rend compte que tout ne marche pas comme prévu. Qu’il peut y avoir des grains de sable. On n’a pas anticipé toutes les questions. Quelle marque va-t-on garder ? Quel sera le nom de l’entreprise ? Qui la dirigera ? Où sera installé son siège ? etc. C’est là que l’on voit si chacun est animé par la même envie de ‘vivre ensemble’ et prêt à faire les compromis nécessaires. »


Perspec tives Mergers: the beginning of a new story How to manage a merger? What is the recipe for success? What mistakes should you avoid? To explore the practical and theoretical aspects of a merger, we spoke with Didier Coutton, a professor of finance, and Alain Bouveret, CEO of Eloquant. Both are GEM ESC 1987 alumni, the school’s first graduating class!

Notre témoin, Alain BOUVERET DIRECTEUR GÉNÉRAL D’ELOQUANT GEM ESC 1987

being a spectator to being an active participant. At first, everyone wonders where to start, what the next step is, who will be in charge of what, etc. Little by little, everyone figures out where they fit in the new organization. One of our first decisions was to relocate and appoint a single director to unite our teams and services. I also quickly realized it was essential to secure the support of key employees by providing them with perspective on their future. This helps relieve doubt and reduces the impulse to resist change. You have to help employees focus on the future instead of the past.“

The expert’s opinion

D

idier begins by giving us context: “A merger is part of the mechanics of capitalism. It enables two companies to grow faster than if they were simply to expand their geographic reach. However, depending on the situation, the balance of power can easily shift to favor one company. Such imbalances can lead to problems. To justify a merger, both sides must find common ground and leave their egos at the door.” In terms of ego, Alain has no qualms. Despite having founded and directed his own company for 14 years, he was able to sell it to Eloquant and now happily leads the new company. For him, the merger was an enriching experience and he shares with us three important lessons he learned during the process.

1. Don’t take a back seat (Alain) “A merger stirs up everyone’s emotions. It’s a normal part of the process. If you want the merger to succeed, you have to quickly go from

Interview organized an ‘End of the world’ party, which summed up their feelings. But, I really didn’t want us to look at it that way. Although it can be reassuring to live in the past, that doesn’t allow you to move forward.”

The expert’s opinion (Didier) “Fear of different situations and others is an underlying factor for any merger. Internal communication is crucial. The new management team has to take time to explain the stakes, share information and initiate dialogue with employees.”

(Didier) “The company that is buying its partner often imposes its own tools and management style. The result is that everyone has difficulty finding their place in the organization. A merger is like a blended family: if you want it to work, there has to be compromise on both sides.”

2. Focus on the future (Alain) “In the months following the merger, I felt like I had to explain our history to clients. I would speak about both companies and the reasons that led us to the merger. But our clients didn’t care. They just wanted to know our new stance and what we were currently offering. How we communicate externally impacts internal behavior and vice versa. The quicker you speak about ‘today and tomorrow’, the quicker you say ‘us’ instead of ‘them’, the quicker your new organization moves forward. When both companies relocated to work together, the employees of

3. Put people first (Alain) “A merger is like cooking: you need the right ingredients, but you also need to be engaged in the process and follow through. You have to get the knack of it, and remember that people are a critical part of the process. There’s no point in having great products if there’s no one around to work with them.”

The expert’s opinion (Didier) “Like in mechanics, a merger is a combination of parts. You have an ideal model that can be illustrated on your computer. And then you have what happens in real life... Not everything can go as planned. Sometimes there can be hiccups. You can’t anticipate everything. Which brand are we going to keep? What will we call the new company? Who will be in charge? Where will the headquarters be located? The answers to these questions and many more will reveal to what extent both sides are motivated to ‘live together’ and compromise.”

#GEMAlumni MAG |

7


#02 HIVER | WINTER 16-17

Comment Interview est devenu Eloquant How Interview became Eloquant

LA CHRONOLOGIE THE TIMELINE Alain Bouveret crée la société Interview, spécialisée dans les solutions d’enquête en ligne.

2000

Alain Bouveret created Interview, a company specialized in online surveys.

Il fait entrer au capital de l’entreprise un investisseur financier, CIC Capital Investissement, qui l’aide à accélérer le développement de son activité.

2007

CIC Capital Investment provided capital to help accelerate the company’s growth.

Alors que l’entreprise a trouvé son rythme de croisière, Alain se pose la question de l’actionnariat d’Interview. CIC n’a pas vocation à rester actionnaire. Il faut penser à la suite. L’idée de la fusion vient rapidement. Reste à trouver le bon partenaire.

2013

The company found its cruising speed and Alain began thinking about its long-term shareholder structure. As the CIC indicated it wouldn’t stay on for the long term, Alain had to find other options. He quickly thought of a merger. It was just a matter of finding the right partner.

Alain présente son projet à Jean-Michel Rosset, ami et dirigeant de la société Eloquant.

2013

Alain presented his project to Jean-Michel Rosset, a friend who was the director of Eloquant.

Interview et Eloquant fusionnent.

2014

Interview and Eloquant merged.

NOV.


LA NOUVELLE ENTREPRISE THE NEW COMPANY

> Métier : la Relation Client (éditeur SaaS - solutions d’écoute et de dialogue)

> Field of activity: Client relationships (SaaS provider - solutions for interaction and feedback)

> Directeur général : Alain Bouveret

> General manager: Alain Bouveret

> Actionnaire : Laurent Duc

> Shareholder: Laurent Duc

> Siège social : Grenoble

> Headquarters: Grenoble

> 65 personnes

> 65 employees

> 400 clients actifs (dont 35% issus du CAC 40)

> 400 active clients (35% from the CAC 40)

> +20% de croissance en 2015

> +20% growth in 2015

 E POINT DE VUE L DE L’EXPERT (Didier) « Pour qu’une fusion soit réussie, il faut que les 2 dirigeants le souhaitent et que chacun ait quelque chose à y gagner. Au moment de leur fusion, Interview et Eloquant réunissaient tous les éléments favorables : des activités complémentaires, des dirigeants qui se connaissent et savent ce qu’ils veulent, une proximité géographique qui ne génère aucune crainte de délocalisation. C’est un bon point de départ. »

THE EXPERT’S

OPINION (Didier)

THE PLAYERS > Alain Bouveret Founder and director of Interview Headquarters: Grenoble Size: 28 employees Field of activity: online surveys

LES ACTEURS > Alain Bouveret Dirigeant fondateur d’Interview Siège social : Grenoble Taille : 28 salariés Métier : les enquêtes en ligne > Jean-Michel Rosset Dirigeant fondateur d’Eloquant Siège social : Grenoble Taille : 25 salariés Métier : plateforme informatique de téléphonie (éditeur SaaS)

> Jean-Michel Rosset Founder and director of Eloquant Headquarters: Grenoble Size: 25 employees Field of activity: SaaS provider > Their connection: Alain and JeanMichel are friends with a passion for motorcycles. > Laurent Duc: A former sales director for SFR, Laurent wanted to invest in local high-potential tech companies that were lacking sales capacities in Paris. He joined Eloquant’s capital before the merger.

> Leurs liens : Alain et Jean-Michel sont amis, tous les deux passionnés de moto. > Laurent Duc : ex-directeur commercial de SFR, il souhaite investir dans des entreprises en province à fort potentiel technologique sans force commerciale à Paris. Laurent entre au capital d’Eloquant avant la fusion.

L’enquête quinquénnale (voir page 22) est réalisée avec l’expertise d’Eloquant après 2 enquêtes réussies menées avec Interview. After having successfully implemented two alumni surveys with Interview, this year’s five-year alumni study (see page 22) was carried out with Eloquant.

“For a merger to be successful, both directors need to be onboard and have something to gain from the merger. When Interview and Eloquant merged, they had many ingredients for success: complementary activities, directors who knew each other and what they wanted, and geographic proximity that alleviated fears of relocation. It certainly made for a good start.”

BIO EXPRESS Après une dizaine d’années à exercer en entreprise, Didier reprend le chemin des études et obtient un MBA puis un doctorat. Depuis, il enseigne la finance dans différents établissements d’enseignement supérieur en France et à l’international et dirige deux MSc au sein du Groupe INSEEC. > Membre de la Société Française des Analystes Financiers (SFAF), Didier est l’auteur et le traducteur de nombreux ouvrages portant sur l’analyse financière et les marchés financiers. Il est spécialisé en investissement dans la valeur (value investing), ce qui lui a valu de traduire Security Analysis (2016), considéré comme la « bible » de la finance, Les Ecrits de Warren Buffett (2010) ou encore L’Interprétation des Etats Financiers (2004).

MINI BIO After ten years of company life, Didier went back to school for an MBA and a PhD. Since then, he has taught finance for a variety of higher education institutions in France and abroad. He also leads two MSc’s for the INSEEC Group. > Didier is also a member of the French Society of Financial Analysts (SFAF). He is the author and translator of several books on financial analysis and markets. He specializes in value investing, which enabled him to translate various works such as «Security Analysis» (2016 - considered to be the bible of finance), «The Essays of Warren Buffet» (2010) and «The Interpretation of Financial Statements» (2004).

#GEMAlumni MAG |

9


* *COVER STORY

TRANSFORMATION DIGITALE Tous concernés, tous impliqués L’explosion des technologies et la révolution numérique qu’elle génère bouleversent l’économie et la société dans leur ensemble. Aujourd’hui, pour une entreprise, la question n’est pas de savoir s’il faut y aller mais comment il faut y aller. Dans les start-up comme dans les grandes entreprises, le digital change la donne. Une transformation portée par les diplômés de GEM qui prouve bien que l’on n’est pas obligé d’être « Digital native », ingénieur ou entrepreneur pour « en être ».

DIGITAL TRANSFORMATION We’re all in the same boat The explosion of technological advances and the ensuing digital revolution is all but turning upside down our global economy and society. Companies can no longer ask whether or not they are a part of this change. The only question is how they can best implement their own digital transformation. From startups to major corporations, a digital transformation implies radical changes. Yet, GEM alumni prove time and time again that you don't have to be a digital native, an engineer or an entrepreneur to play a part in this evolution.


Eclairage Insights

On ne doit plus raisonner en termes de retour sur investissement mais en termes de risques. We can no longer think in terms of return on investment. Instead, we have to be risk-oriented.

L’expert

Renaud CORNU-EMIEUX GEM 2010 Responsable de la chaire "Talents de la transformation digitale" Organisateur du GEM Digital Day Chair for "Talent for Digital Transformation" and organizer of GEM Digital Day

Le numérique au sens large nous place dans une logique de transformation de la société mais également de l’économie toute entière. Des tas de choses, et notamment des services, inimaginables encore hier sont possibles aujourd’hui. Et tout le monde, à son échelle, est concerné. Malgré tout, nous rencontrons encore beaucoup de dirigeants de petites et moyennes entreprises qui se posent des questions. Avec la transformation induite par l’usage du numérique, la donne a changé : on ne doit plus raisonner en termes de retour sur investissement (le ‘ROI’) mais en termes de risques. Le principe même de la révolution digitale est de découvrir en avançant. Tout l’enjeu de la chaire « Talents de la transformation digitale » est d’anticiper la compréhension de ces évolutions pour identifier les compétences nécessaires pour fabriquer le futur et ce, à trois niveaux : l’individu, l’entreprise et la Société. n

The expert The digital revolution is not only transforming our economy, but also society as a whole. What was unimaginable yesterday has become reality today. While everyone is affected by this transformation in one way or another, we still meet many SME leaders who voice questions and doubts. The changes brought about by the digital transformation mean that we can no longer think in terms of return on investment. Instead, we have to be risk-oriented. The fundamental characteristic of the digital revolution is simply the fact we have to learn as we go. The goal of the "Talent for Digital Transformation" Chair is to anticipate and understand these evolutions in order to train talent that will be capable of overcoming future challenges on three levels: the individual, the company and society as a whole. n

#GEMAlumni MAG |

11


#02 HIVER | WINTER 16-17

POINTS

Clément ROSSET GEM ESC 2011

Le technophile

Responsable du développement produit et des opérations ISKN

de diplômés passionnés qui ont fait du

DIGITAL

Inspiring stories from

The technophile

In charge of product development and operations ISKN

La plateforme de financement participatif Kickstarter a été un booster. Crowdfunding on Kickstarter gave us a real boost.

ISKN Start’up GEM de l’année 2015 ISKN GEM Startup of the year 2015

Ingrid CHAUMONTET GEM ESC 1996

L’industrielle

Directrice Marketing Clientèle Division Partner Project & Ecobuildings Schneider Electric

The industrial

Director of client marketing Partner Projects & Ecobuildings Schneider Electric

Sur le fond, notre métier n’a pas changé mais le digital offre des leviers et des outils marketing hyper-puissants. Thomas CRISTINA DE CARVALHO GEM MS 2015

L’autodidacte

Prix de la Meilleure Thèse professionnelle Responsable digital ISKN

The self-taught man Award for Best Professional Thesis Digital manager ISKN

J'ai trouvé une pépite à Grenoble. I found a gem in Grenoble.

At its core, our job is the same. But digital transformation will provide us with extremely powerful marketing tools and opportunities.


DE VUE

digital un élément fort de leur carrière

Alban CHARRIÈRE GEM ESC 2008

MATTERS

alumni with a digital focus

L’entrepreneur

Co-fondateur Pharmanity.com

The entrepreneur Co-founder Pharmanity.com

Je crois beaucoup à la notion de « Time to market ». Agnès VISSOUD GEM ESC 1995

La passionnée

I believe in the importance of time to market.

Directrice Expérience et Performance Louis Vuitton

The enthusiast

Director of experience and performance Louis Vuitton

Le luxe a inventé la relation personnalisée. La ‘data’ doit nous aider à garder ce lien. The luxury sector invented personalized relationships. Data will enable us to keep this connection.

Marraine de la promotion GEM ESC 2015 GEM ESC 2015 sponsor

Emilie RONDET GEM MSE 2016 - ESC 2015

Le réseau

Coordinatrice Digital Grenoble – French Tech in the Alps

The networker

Coordinator Digital Grenoble – French Tech in the Alps

Jamais je n'aurais pensé que le numérique allait bouleverser à ce point la société. I never thought the digital revolution would have such a strong impact on our society. #GEMAlumni MAG |

13


#02 HIVER | WINTER 16-17

Comment passer de l’innovation à la commercialisation ? ❱ Point de vue de Clément, le technophile L’aventure ISKN a démarré pour moi juste après l’obtention de mon diplôme lorsque j’ai rejoint l’équipe de Jean-Luc Vallejo (GEM MS MTI 2009) au CEA-Leti. Quelques mois après mon arrivée, Jean-Luc m’a fait travailler avec un ingénieur sur une technologie prometteuse qui a abouti au développement d’i-Sketchnote, une tablette qui scanne en direct vos écrits ou dessins papiers. Pour tester le produit sur le marché, on avait besoin de financements. On a lancé un appel à financement participatif sur la plateforme Kickstarter. Nous étions une des premières start-up à le faire en France et espérions collecter autour de 35 000 dollars. En fait, l’engouement a été immédiat et nous avons levé 10 fois la somme visée. 2000 personnes ont soutenu le projet. C’était incroyable ! La question a rapidement été de savoir comment passer de l’innovation à la production sur un produit hyper technique qui attirait les regards même si, encore aujourd’hui, nous n’avons pas de concurrent direct. Grâce à une autre levée de fonds auprès d’investisseurs privés en 2014, nous avons pu financer la production, puis travailler à la deuxième génération du produit et embaucher. Nous sommes 20 actuellement. Aujourd’hui l’enjeu est de produire en masse et sortir d’une commercialisation 100% internet. Nous venons de conclure un partenariat avec une entreprise française implantée en Chine pour la production et avons engagé des discussions avec des distributeurs. Kickstarter a été un véritable accélérateur pour ISKN. Je réalise avec le recul, que les choses se seraient peut être passées autrement sans cette étape. Nous sommes arrivés au bon moment avec le bon produit.

❱ Point de vue de Thomas, l’autodidacte Internet et le digital me fascinent depuis longtemps. Si je suis un vrai autodidacte, j’ai vite compris qu’un diplôme m’aiderait à faire de ma passion un métier. Et je ne le regrette pas car j’ai acquis de la méthode, des outils qui m’ont aidé à me structurer. Et je ne pensais ja-

mais que je trouverais à Grenoble une pépite comme ISKN. Sa réussite est impressionnante. Le bond fait depuis 2014 est énorme. J’y crois énormément. Ma mission est aujourd’hui de booster les ventes. Je développe l’ensemble de la stratégie digitale de l’entreprise : développement et animation des sites entreprise, e-commerce, partenaires, conquête de nouveaux clients, génération de trafic, etc. Ce qu’il y a de génial avec Internet, c’est qu’on voit tout de suite les résultats. C’est hyper motivant. n

How to go from innovation to sales? ❱ Clément, the technophile's viewpoint For me, the ISKN adventure began just after I graduated. I joined Jean-Luc Vallejo’s team (GEM MS MTI 2009) at the CEA-Leti. several months later, Jean-Luc asked me to work with an engineer on a promising technology. The result was i-Sketchnote, a tablet that records your writing or drawings directly from paper. We needed funding to carry out market tests and therefore launched a crowdfunding campaign on Kickstarter. We were one of the first French startups to try this approach. Our objective was to collect around $35,000. But we quickly blew past our goal and raised ten times more than expected. We earned the support of 2,000 backers. It was incredible! We were quickly faced with the question of how to transition from innovation to production. In addition, the product is technologically complex and has attracted the interest of many potential competitors (although for the moment we have no direct competition). Thanks to a round of fundraising with private investors in 2014, we were able to fund our production, work on a second generation of the product and expand the team to 20 people. Our current challenge is to implement mass production and go beyond online commercialization. We just finalized a production partnership with a French company based in China. We have also started discussions with potential retailers. Kickstarter definitely accelerated the launch of ISKN. I’ve realized that without this step, things might have ended differently. We simply showed up at the right time with the right product.

❱ Thomas,the selftaught man's viewpoint I’ve always been fascinated by the digital world. Although I love to learn on my own, I quickly realized that a degree would help me transform my passion into a job. It was a great move because I learned methods and tools that helped organize my activities. I never thought Grenoble would provide me with such an incredible opportunity as to work for ISKN. The company’s success is amazing. Since 2014, we’ve come a long way and I believe in our work. My current mission is to boost sales. I’m developing the company’s digital strategy, including everything from conquering new clients to generating traffic or developing partner websites and e-commerce opportunities. What’s great about the internet is that you see immediate results. I find that to be incredibly motivating. n


La bonne idée au bon moment ❱ Point de vue d'Alban, l’entrepreneur Dans mon inconscient je crois que j’ai toujours eu envie d’être entrepreneur. Simplement, je n’avais jamais trouvé la bonne idée. Jusqu’au jour où Samuel Mottin m’a contacté sur Linkedin pour me proposer son idée. Pharmacien de formation, il a été séduit par mon parcours très digital. Après l’avoir pas mal challengé sur son projet, j’ai décidé de me lancer dans l’aventure. C’était en 2013. L’autorisation de vente des médicaments en ligne venait d’arriver. Je crois beaucoup à la notion de « Time to market ». Un projet similaire au nôtre avait été lancé en

Fédérer des projets autour du digital ❱ Point de vue d'Emilie, le réseau Lorsque j’ai intégré GEM, j’étais séduite par son expertise sur l’innovation. Mais jamais je ne pensais que le numérique allait bouleverser à ce point la société, et mon parcours aussi. J’ai réellement découvert les enjeux et la puissance de ce secteur en participant à l’organisation du 1er GEM Digital Day avec l’association Planètes. L’événement m’a permis de faire de belles rencontres qui m’ont conduite, trois ans plus tard, à Digital Grenoble. Avec ce poste, je suis au cœur des enjeux du territoire et en contact

2009. Il a échoué. Aujourd’hui, si 9 pharmaciens sur 10 sont encore opposés à la vente en ligne, ils sont en revanche conscients de l’importance d’être présent sur internet. La force de notre modèle est de proposer une offre qui va dans le sens du pharmacien et du client. Notre site est construit comme un média, avec un moteur de recherche gratuit pour les deux parties prenantes. Le client trouve la pharmacie où le produit est disponible et au meilleur prix. Le pharmacien gagne en visibilité et conquiert de nouveaux clients tout en conservant sa valeur ajoutée : le conseil et l’immédiateté dans la délivrance des produits, ce qui serait impossible via la vente en ligne. Le modèle économique de Pharmanity repose sur la mise en avant de produits de laboratoires, l’optimisation cross-canal du parcours client et la vente de services digitaux aux pharmacies. n

The right idea at the right time

permanent avec les acteurs du numérique grenoblois. J’aime l’idée de participer à une dynamique collective, de mobiliser les énergies, de faire adhérer les gens à un projet. Comme le ‘Campus Numérique in the Alps’ que nous venons de lancer par exemple. C’est une opportunité pour les étudiants comme pour les entreprises : nous créons sur le territoire une formation novatrice et délivrons un diplôme reconnu par le CNAM pour des profils développeurs informatiques très recherchés par les entreprises. Nous sommes parvenus à monter ce projet en 9 mois seulement. Le territoire grenoblois offre un vrai esprit coopératif et collaboratif et les acteurs de la transition numérique ont une réelle volonté de faire bouger les lignes. C’est très stimulant de participer à cette dynamique empreinte d’optimisme. n

Building and supporting digital projects

❱ Alban, the entrepreneur's viewpoint Being an entrepreneur has always been a dream of mine; I just hadn’t found the right idea. That changed the day Samuel Mottin contacted me via LinkedIn to explain his concept. As a pharmacist, he was interested in the digital characteristics of my profile. After thoroughly challenging him on every aspect of his project, we joined forces in 2013. At the time, the online sale of medication had just been approved. I believe in the importance of time to market. A similar project was launched in 2009 and failed. To-

❱ Emilie, the networker's viewpoint GEM’s expertise on innovation is what initially attracted me to the school. But I never thought the digital revolution would have such a strong impact on both society and my learning experience. I truly discovered the stakes and magnitude of the digital sector when I helped organize the first GEM Digital Day in collaboration with the student association Planètes. The event enabled me to make interesting connections that led me, 3 years later, to Digital Grenoble. This job puts

day, although nine out of ten pharmacists are against online sales, they're aware of how important it is to be present on the internet. The strength of our model lies in the fact that our offer adapts to the needs of both pharmacists and customers. Our website is similar to a media website with a freely accessible search engine for customers and pharmacists. Customers can see if pharmacies have a product in stock and which is the cheapest. Pharmacies can increase their visibility and attract new customers while maintaining their added value: expert advice and immediate delivery of products (which is impossible online). Pharmanity’s business model is based on highlighting a laboratory’s products, optimizing cross-channel customer experiences and providing pharmacies with digital services. n

me in the heart of the regional ecosystem and in permanent contact with Grenoble’s digital players. I like participating in this collaborative effort to mobilize and engage people in a project. For example, with the launch of the "Digital Campus in the Alps project", we're opening the door to collaboration between students and companies by creating an innovative training program. The degree delivered by the program is recognized by the CNAM and meets companies’ demands for IT profiles. We were able to launch the project in only nine months. Grenoble's ecosystem thrives on cooperation and collaboration. All of the players involved in the digital transition are strongly committed to to shaking things up. It’s very motivating to be a part of this positive and dynamic movement. n

En décembre 2017, GEM digital day proposée par la chaire "Talents de la transformation digitale" deviendra un des événements majeurs de la "semaine du numérique" organisé par Digital Grenoble. GEM Digital Day is organized by the "Talent for Digital Transformation" Chair. In December 2017, it will be featured as a major event during "Digital Week" to be organized by Digital Grenoble.

#GEMAlumni MAG |

15


#02 HIVER | WINTER 16-17

It is not the strongest of the species that survives, nor the most intelligent that survives. It is the one that is the most adaptable to change” Charles Darwin (1809-1882)

Ce n'est pas le plus fort de l'espèce qui survit, ni le plus intelligent. C'est celui qui sait le mieux s'adapter au changement.

Du bon usage de la donnée au profit de l’expérience client ❱ Point de vue d'Agnès, la passionnée Tout l’enjeu pour Louis Vuitton aujourd’hui c’est de savoir comment garder le lien avec ses clients quels que soient leurs territoires d’expression. Les géants de la Silicon Valley (GAFA*) ont tendance à nous couper de ce lien direct. Or pour une entreprise du luxe, la relation client est fondamentale. Lorsqu’il a créé l’entreprise, Louis Vuitton consignait dans des carnets l’ensemble des détails des garde-robes, des habitudes de ses clientes pour réaliser ensuite les emballages les plus personnalisés. Aujourd’hui, nous ne faisons rien de différent. En revanche, nous disposons d’une quantité

Une révolution dans le BtoB aussi ❱ Point de vue d'Ingrid, l'industrielle Pour une entreprise comme Schneider Electric, l’Internet des objets (IoT) vient totalement révolutionner nos offres produits et impacter notre business model. C’est un facteur de croissance et de développement considérable qui permet à Schneider Electric de sortir du produit pour entrer dans le monde du service. D’un point de vue purement marketing, fondamentalement, le digital ne change rien aux bases de notre métier. En revanche, il offre des leviers et des outils ultra puissants. Nous avons désormais à notre disposition les moyens d’agréger des données très poussées et d’adresser nos clients de manière ciblée et individualisée, en-dehors de la classique relation avec leurs responsables commerciaux. Les

d’informations fantastique qu’il faut savoir utiliser à chaque niveau de l’entreprise. C’est l’un des principaux axes de notre transformation digitale. Pour répondre à notre problématique de big data, nous avons organisé un hackathon. Cela nous a permis, en quelques mois et avec une extrême fluidité, de mobiliser des forces internes et externes pour aboutir à une plateforme de gestion de la relation client. Désormais, le chemin du client, de son avis vers les différents métiers de l’entreprise, jusqu’aux ateliers est considérablement raccourci. Tout l’enjeu a été, à travers ce projet, de dépasser les craintes autour du côté « big brother » de la data, pour au contraire montrer que nous faisons bon usage de la donnée au profit de l’expérience client et de l’émotion. Cela requiert beaucoup de transparence et de pédagogie auprès des équipes mais les résultats sont au rendez-vous. n

Using data to improve the customer experience ❱ Agnès, the enthusiast's viewpoint The challenge for Louis Vuitton is knowing how to stay in touch with customers regardless of their means of communication. Silicon Valley giants (GAFA*) are nibbling away at our privileged relationship with customers. Yet these relationships are essential for our industry. When Louis Vuitton created the company, he kept track of every detail concerning our customers’ wardrobes. This enabled the company to provide the most personalized packaging possible. Today, our mission is no different.

However, we have at our disposal an incredible quantity of information that we have to capitalize on throughout the company. That’s one of the major focuses of our digital transformation. To overcome our big data challenges, we organized a hackathon. It allowed us to mobilize internal and external forces with great flexibility. In a few months, we were able to create a customer relationship management platform. This has enabled us to considerably shorten the time it takes to share customer feedback with all parts of the company, from sales back to the workshop. The major challenge of this project was to overcome “big brother” fears concerning the use of personal data. We had to demonstrate that we could use data to improve the customer’s experience and emotional engagement – a feat that required transparency and training, but was worth the effort! n * GAFA: Google, Apple, Facebook, Amazon

* GAFA: Google, Apple, Facebook, Amazon

campagnes marketing sont de plus en plus ciblées et performantes. Nous pouvons adapter et optimiser les moyens déployés en fonction de leur segmentation bien sûr mais aussi de leurs besoins, de leurs comportements avec la marque, etc. Dans un contexte où il faut à la fois conquérir et fidéliser avec des moyens limités, l’enjeu de la ‘donnée client’ est fondamental. Mais cela requiert de travailler en mode agile alors que nous évoluons dans un environnement où les process ont tendance à être lourds et très lents. Il faut que chacun soit capable de s’adapter à son échelle, y compris chez nos clients ! Pour l’entreprise, cette transformation passe par des investissements indispensables en termes de systèmes d’information et de ressources marketing notamment. Personnellement, cela me passionne. Tout va très vite, il faut sans cesse s’adapter. Pour autant, nous devons tout de même garder de la distance avec les nouveaux outils qui arrivent sans cesse et être capable de juger s’ils sont vraiment utiles à notre business. n

A B2B revolution ❱ Ingrid: the industrial viewpoint For a company like Schneider Electric, the internet of things (IoT) has completely revolutionized our products and impacted our business model. It’s a decisive factor that can enable growth and development by allowing Schneider Electric to transition from product supplier to service provider. From a marketing perspective, the digital evolution hasn’t changed the essence of our job. However, it provides extremely powerful opportunities and resources. We now have incredible tools to collect and analyze data. We can target clients in a very personalized manner. It allows us to go beyond the traditional relationship between a client and an account manager. As our marketing campaigns be-

come more targeted, our results improve. We can adapt and optimize the way we reach clients depending on many factors such as their segment, needs or interactions with the brand. In the current global context, we have to attract new clients and earn their loyalty while limiting costs. The use of client data is a fundamental tool to overcome this challenge. But it forces us to work with agile methods in an environment where processes are often slow and complicated. Everyone has to adapt to this revolution, even our clients! For the company, this requires essential investments in terms of IT and marketing. Digital transformation is a subject that interests me greatly because it’s always moving fast and you have to continuously adapt. At the same time, we have to be able to take a step back and evaluate whether or not this continuous flow of new tools actually adds value to our business. n


NOS "DIGITAL NATIVES" INVENTENT DES SOLUTIONS … 100% DIGITALES !!! OUR DIGITAL NATIVES ARE INVENTING 100% DIGITAL SOLUTIONS!

Jules MINVIELLE GEM ESC 2007

Mozoo Créée à Paris en 2010, l’entreprise rassemble plus de 100 experts du mobile et est représentée à travers deux entités : Surikate, spécialiste de la performance mobile et Numbate, concentrée sur la diffusion de formats innovants via un réseau de plus de 300 éditeurs premium.

Founded in 2010 in Paris, Mozoo brings together 100 mobile experts. The brand is represented via two business entities: Surikate, a mobile performance specialist and Numbate, a mobile branding specialist that focuses on delivering innovative content via a network of more than 300 premium publishers. And thanks to our alumni network, Jules is also an Ogury shareholder!

Jean CANZONERI

GEM MSE 2008 - ESC 2007

Thomas PASQUET GEM ESC 2007

Plateforme de données mobiles Spécialisée dans les données mobiles, la plateforme Ogury propose, entre autres, aux annonceurs des solutions publicitaires leur permettant d’accéder aux données comportementales de plus de 300 millions de mobinautes. « Nous communiquons à nos clients les données de navigation et de téléchargements des utilisateurs qui ont répondu positivement à l’opt-in leur demandant s’ils sont prêts à partager de la data pour être exposés à des publicités plus pertinentes.» Une solution d’avenir semble-t-il puisque deux ans après son lancement, Thomas et Jean viennent de réaliser une levée de près de 15 millions de dollars et d’ouvrir un bureau à New-York !

Mobile data platform

The Ogury platforms specializes in mobile data. For example, the company provides advertisers with services to access behavioral data for more than 300 million mobile users. “We provide our clients with the navigation and downloading habits of users who consented to sharing their data in exchange for more relevant advertisements.” With a new office in New York and almost 15 million dollars in fundraising, it would appear that Thomas and Jean’s idea is the way of the future! Beezik, première entreprise fondée par Jean et Thomas, nommée Start’up GEM de l’année en 2011 Beezik, the first company founded by Jean & Thomas, was GEM Startup of the year in 2011

GEM ESC 2008

Le spécialiste de la publicité mobile

Mobile advertising specialist

Ogury

Mathieu ROSTAMKOLAEÏ

Adikteev Emilien EYCHENNE GEM ESC 2008

Xavier MARIANI GEM ESC 2009

Créée en 2012, Adikteev est une technologie publicitaire basée sur le "Moment Advertising". Elle repose sur un format publicitaire innovant se déclenchant uniquement dans des moments clés de navigation, adossé à une technologie de ciblage unique permettant de toucher les internautes et mobinautes selon les contenus qu'ils commentent, partagent... Adikteev a racheté MotionLead en 2014, une société spécialisée dans la publicité sur mobile, et a récemment ouvert un bureau à NewYork pour conquérir le marché américain. Founded in 2012, Adikteev is an advertisement technology based on Moment Advertising®. It’s an innovative format that launches advertisements only during key moments in web surfing. In combination with unique technology to target audiences, the service helps reach internet and mobile users according to the content they share or comment. In 2014, Adikteev bought MotionLead, which specializes in mobile advertisement. The company also recently opened an office in New York to conquer the U.S. market.

Neoma François CHABAUDIE GEM MSE 2013 - ESC 2012

La « data » pour mieux interagir avec ses différents types de clients Lancée à Hong-Kong en 2014, Neoma est une solution marketing destinée notamment aux centres commerciaux : des balises connectées permettent d’en savoir plus sur les habitudes des clients et de proposer des offres personnalisées. « Quand on interroge les responsables de centres commerciaux, ils sont capables de dire combien ils ont de visiteurs par semaine, mais n’ont aucune idée de qui sont leurs visiteurs et de ce qu’ils viennent chercher. Notre solution doit leur permettre d’affiner leurs données clients. » Plus largement, Neoma propose à tout acteur gérant un grand espace recevant un public varié (détaillant, organisateur d’événements, etc.) d’interagir, à partir de leur application mobile, avec leurs différents segments de clientèle et de promouvoir les services à l’intérieur de cet espace de façon personnalisée, en fonction du parcours client, du profil et de l’utilisation de l’application mobile.

Bringing data to shopping malls

In 2014, Neoma was launched in Hong Kong to provide marketing solutions for clients that welcome numerous visitors (shopping malls, retail stores, event organizers, etc.) Connected beacons enable clients to learn about their customers’ habits and provide personalized offers. “When you speak with shopping mall managers, they can tell you how many visitors they had in a week. But they have no idea who these visitors are and what they’re looking for. Our solution helps them refine their customer data.” Neoma enables its clients to interact via mobile applications with various customer segments. This allows them to promote services in a personalized manner according to the customer’s experience, profile and use of the mobile application. Junior ESC President 2009-2010

#GEMAlumni MAG |

17


#02 HIVER | WINTER 16-17

Made in GEM La communauté des entrepreneurs Community of entrepreneurs

Olivier FABRE GEM ESC 2012

ZeeMono : Ze bonne idée ! C’est sur un télésiège que l’idée germe : pourquoi peut-on choisir son hôtel, son restaurant, son logement sur Internet et pas son moniteur de sport ? Alors qu’il s’apprête à quitter l’équipe de France de ski cross, Olivier se lance un nouveau défi : lancer le AirBnB du sport ! Après avoir testé le marché en solo, Olivier rejoint GEM pour suivre le programme Grande Ecole en formation continue. Il peaufine son projet et se met en quête d’associés. Denis Miailler, ingénieur technique, également moniteur de ski, et Axel Hars, ingénieur-manager (GEM MS 2010), le rejoignent dans l’aventure. Quelques mois et une levée de fonds plus tard, ils sont prêts à affronter leur première saison d’hiver avec les sports de

glisse. Avant d’ouvrir ensuite l’offre à tous les sports et sur tout le territoire français. ❱ Une aventure proche du sport de haut niveau Avec déjà 600 professionnels inscrits sur le site et 200 coachs référencés, l’enjeu pour l’équipe de Zeemono.com est désormais de trouver des clients à grosse échelle. « C’est une aventure particulière, très proche de ce que j’ai vécu en Equipe de France. On se prépare pendant des mois, on met tout en place pour devenir champion jusqu’au jour de la course. Ce sont les mêmes ingrédients, les mêmes coups de pression que dans le sport de haut niveau. » Il n’y a plus désormais qu’à souhaiter à Olivier de remporter le titre ! n

C’est une aventure particulière, très proche de ce que j’ai vécu en Equipe de France. It’s a unique adventure, but it’s also very similar to my experience as a member of the French national ski team.

ZeeMono: Ze good idea! The idea sprung to mind on a chairlift: everyday millions of people go online to choose a hotel, a restaurant or a vacation rental. Why not do the same for your sports coach? Just as he was about to leave the French ski cross team, Olivier set himself a new goal : launch an AirBnB for sports. Once he was convinced of his concept’s potential, he joined the GEM Grande Ecole program as a continuing education student. The program enabled him to develop his project, create a solid framework and look for partners. He was joined by Denis Miailler, a technical engineer and ski instructor, and Axel Hars, an engineer/manager who is also an alumnus (GEM MS 2010). A few months later, the trio successfully raised capital and is now ready to test their concept as soon as the snow falls!

❱ When entrepreneurship meets athletic performance With a reference list of 600 professionals and 200 coaches, Olivier and the entire ZeeMono team are working to attract customers on a large scale. “It’s a unique adventure, but it’s also very similar to my experience as a member of the French national ski team. You have to prepare for months. Right up until the race begins, you’re putting everything in place to become a champion. We’re definitely experiencing the same pressure as during my past athletic performances!” says Olivier, who is in the middle of preparing the launch of www.zeemono.com. What’s next? To go nationwide and cover all types of sports. All that’s left is to wish Olivier the best and hope his team gets off to a winning start! n


Nino recompensée comme entrepreneur de l’année par GEM Alumni Club Géorgie en avril Nino was voted Entrepreneur of the year by GEM Alumni in Georgia Club last April.

Farming problems breed entrepreneurial ideas in Georgia

Nino ZAMBAKHIDZE GEM MBA 2016

Une moisson d’idées entrepreneuriales nées de défis agricoles en Géorgie ❱ Du café aux vaches En 2005, Nino se lance dans l’import et la vente à emporter de café. Bien qu’elle rencontre très vite le succès, Nino cherche sans cesse à améliorer son concept. La qualité des grains n’est pas l’unique condition pour servir un excellent café. Une touche de lait frais peut faire la différence. Mais que faire quand vous réalisez que toutes les fermes laitières aux alentours ne respectent pas les normes d’hygiène ? Pour Nino, la réponse est devenue évidente lorsqu’un ami lui a offert deux vaches ! ❱ Retour à l’école A la suite de cette acquisition, Nino étend son affaire à la production de lait, de fromage et de fourrage. Dans le même temps, elle découvre le programme MBA de GEM dispensé à Tbilissi. « Je voulais être sûre que j’allais dans le bon sens dans le développement de mon activité. En Géorgie, nous n’avons pas de MBA spécialisé dans le domaine de l’agriculture mais le programme de GEM m’a fourni toutes

❱ From coffee to cows In 2005, Nino launched a business to import and sell coffee to-go. Unsurprisingly, the concept was a success. But, Nino was always on the lookout for ideas to improve her offer. Coffee beans aren’t the only requirement to serve an excellent morning brew. Having high-quality fresh milk adds a finishing touch. Yet what to do when you realize surrounding dairy farms are all substandard in terms of hygiene? For Nino, the answer came from a friend who simply bought her two cows!

❱ Going back to school Following her acquisition of cows, Nino expanded her business to cover milk and cheese les bases dont j’avais besoin pour comprendre production as well as fodder. At the time, Nino quels choix stratégiques je devais faire. J’ai discovered the GEM MBA program in Tbilissi. “I également considéré la triple accréditation de wanted to expand my business and make sure l’Ecole comme un véritable crédit I was doing things in the best Je souhaite partager pour mon avenir. J’avais l’assuway. In Georgia, we have no rance de la reconnaissance de mon expertise avec les agricultural MBAs, but GEM’s agriculteurs locaux. mon diplôme si jamais je déciprogram provided me with the dais de poursuivre plus loin dans business background to undersles études. » I want to share my tand which strategic choices I had to make. I also consider expertise with local ❱ Rendre à la communauté the school’s triple accreditation En plus d’être très active au sein farmers. to be a real advantage because de la communauté des diplômés it guarantees my credits will be recognized if I de Géorgie, Nino a également créé la « Geordecide to pursue further training.” gian Farmers Association (GFA) » afin de pouvoir partager ses expériences avec les agricul❱ Giving back to the community teurs locaux. « La communauté des diplômés Nino has not only been an active member of est comme une famille pour moi. Il m’est arrivé the Georgian Alumni group, she also created de solliciter un diplômé pour la stratégie marthe Georgian Farmers Association (GFA) in keting de GFA. Le MBA a été une magnifique order to share her expertise with local farexpérience. A moi maintenant de partager mon mers. “The alumni community is really like expertise au sein de la communauté, de la GFA a family. We collaborate together and I even et via d’autres programmes de formation » n hired one to create a marketing strategy for the GFA! The MBA was a great learning experience. It’s now up to me to transmit this knowledge through the community, the GFA and other educational projects.” n

Chantal CHAMPELOVIER -LABORDE

GEM MS 2016

Il n’est jamais trop tard pour devenir entrepreneur A 56 ans, Chantal, acheteur chez SIEMENS depuis plus de 8 ans, saisit l’opportunité d’un plan de départ volontaire pour reprendre le chemin des études. Pleinement consciente que les systèmes d’information sont un enjeu majeur pour les entreprises, elle choisit le programme Manager des Systèmes d’Information. L’idée de créer son activité devient une évidence. Diplôme en poche, elle crée Innovafret pour mettre à disposition des PME et PMI son expertise en achat de solutions de transports sur des projets industriels internationaux. Depuis plus d’un an, Chantal aide ainsi petites et moyennes entre-

It’s never too late to become an entrepreneur

prises à optimiser At 56 years of age, et maîtriser leurs Chantal decided to coûts de prestations follow a new dream: de transport et logisCréer mon entreprise to become an entretique et à augmenter preneur. After worest devenu ainsi leurs perforking eight years as une évidence. mances. Un nouveau a buyer for Siemens, défi professionnel she took advantage pour cette femme I felt I just had to start of a voluntary redunénergique et optimy own company. dancy plan and went miste qui souhaite à back to school. The terme agrandir son équipe. Sa forgrowing importance of IT for all mation en systèmes d’information businesses drove her to join the lui permet de conseiller ses clients IT Manager program at GEM. The sur la transformation numérique many exchanges that peppered et à peaufiner sa propre présence her learning experience led her sur le web. n to an obvious conclusion: it was time to launch her own company. After graduating, she founded

Innovafret. Through her company, Chantal provides SMEs with expertise in purchasing for industrial and international transportation. For the past year, she has been helping SMEs optimize their costs in terms of transportation and logistics. The experience is a new challenge for this driven and optimistic graduate. The next step would be to grow her business and work with a small team. Chantal is currently using her IT training to refine her image and presence on the web and provide clients with advice on the digital transformations that are affecting their business. n

#GEMAlumni MAG |

19


#02 HIVER | WINTER 16-17

Apprendre

La recherche appliquée au management

Learn Research applied to management

Getting the most out of your clus ter membership Is your company part of a cluster or thinking about joining one? How can you make the most of your membership? Naser shares his tips for a successful cluster experience.

Dr Naser SALMEEN GEM DBA 2016

Choisir et utiliser son cluster ? Votre entreprise est membre d’un cluster ou songe à en rejoindre un ? Comment pouvez-vous tirer le meilleur parti de votre adhésion ? Naser nous livre quelques conseils. Généralement, une entreprise rejoint un cluster parce qu’elle y voit une opportunité de créer de nouvelles collaborations ou une manière de développer ses connaissances. Avant de s’engager, toute entreprise devrait considérer trois aspects d’un cluster  : l’environnement « business », les actions menées et la gestion de la connaissance. ❱ L’environnement « business » Cela couvre tous les outils et ressources mis à disposition par le cluster. Soyez attentifs aux motivations de la gouvernance, au cadre administratif, à la facilité à faire des affaires et par-dessus tout, aux opportunités de participer à des conférences, des événements, forums pour échanger et interagir avec les autres membres. Assurez-vous que vous ne serez pas isolé !

Organizations join a cluster because of several common factors such as the opportunity to create new collaborations, or develop and manage knowledge. “Private businesses should consider three aspects of a cluster: the business environment, the physical operations, and learning and knowledge management.” ❱ The business environment “This sums up all the tools and resources made available by a cluster. You have to check on government incentives, the administrative framework, the ease of doing business and most of all, the cluster’s opportunities for interaction and participation. Taking part in cluster life is the most beneficial aspect of your membership. That means going to conferences, events and forums to exchange with other members. Make sure you won’t be isolated!” ❱ Connecting to grow

“Physical operations refer to a cluster’s interconnectedness. How close are member orga❱ Des connexions grandissantes nizations? What are the cluster’s facilities and tools for exchange?” The other key factor is Les actions menées par le cluster déterminent learning and knowledge management. “You son niveau d’interconnexion. Quel est le degré join a cluster to transfer, receive or develop de proximité des membres ? Quels outils sont knowledge. This means examining how best proposés pour faciliter les échanges ? Un autre practices and knowledge are facteur clé est la gestion des shared. Is there a strong link connaissances. Vous rejoiAssurez-vous que vous ne between research and indusgnez un cluster pour transserez pas isolé ! try? Check for opportunities mettre, recevoir ou dévelopto support research through per vos connaissances. Il faut Make sure you won’t be students. If there is a wealth dès lors examiner comment of international knowledge, sont partagés les bonnes praisolated! has this knowledge been tiques et les savoirs. Les liens adapted for local use? Fientre industrie et recherche sont-ils forts ? Estnally, I would look at competitiveness between ce possible de s’appuyer sur les étudiants pour members. If member interactions are built on développer la recherche ? S’il y a une profusion trust, this will facilitate cooperation.” n de connaissances à l’échelle internationale, estce possible de l’adapter pour une utilisation loAccédez aux autres thèses de DBA cale ? Enfin, essayez de mesurer le niveau de Read about other DBA’s theses compétition entre les membres. Plus les interachttp://research.grenoble-em.com/ tions sont construites sur la confiance, plus les thesis-nutshell collaborations seront facilitées. n


Is your business lagging? Who wouldn’t want their business to grow continuously? Unfortunately, while it’s a lofty goal, the fact is 60% of companies experience a growth plateau. After completing his DBA at GEM, Dror offers advice on how to identify and overcome a growth setback. ❱ Identifying a growth setback The first step is to identify that your business is slowing. “A drop in sales is an obvious indicator. But there are other signs. Are your customers saying your product is too expensive or even using alternative products? Is the number of competing offers growing significantly? You can generally feel that the environment is changing.” Ok, now that you’ve recognized your suffering from a growth setback, what comes next? “The first action is to implement incremental changes that will mitigate your losses. You can try bundling several products, facilitating access for new customers or increasing marketing channels. Such initiatives can take four to eight months to implement.”

Dr Dror YEGER

❱ Implementing a business model transformation

GEM DBA 2015

Croissance : où en est votre entreprise ? Qui ne voudrait pas voir son activité croître régulièrement  ? Malheureusement, même si l’ambition est noble, le fait est que 60% des entreprises connaissent une stagnation de leur activité à un moment ou un autre. Dror nous livre quelques conseils pour identifier et surmonter un recul de croissance. ❱ Identifier les reculs de croissance La première étape est de prendre conscience que votre activité ralentit. « Une baisse des ventes est un indicateur évident. Mais il y a d’autres signes. Vos clients trouvent votre produit trop cher ou utilisent des produits de substitution ? Vos concurrents sont de plus en plus nombreux ? Vous pouvez généralement sentir que l’environnement est en train de changer. » Alors, maintenant que vous avez identifié une baisse d’activité, que faire ? En priorité vous pouvez procéder à quelques changements qui contribueront à atténuer vos pertes  : essayez de regrouper plusieurs produits pour faciliter l’accès à de nouveaux clients ou démultipliez vos canaux de commercialisation par exemple. De telles initiatives peuvent prendre entre quatre et huit mois à mettre en place. ❱ Faites évoluer votre business model Mais ce type de changement risque uniquement de retarder l’inévitable chute. Vous devez procéder à des évolutions plus radicales pour faire évoluer votre activité. Dès que vous avez un projet de transformation en tête, l’idéal est de la tester auprès d’un client majeur. Vous pourrez ainsi affiner et confirmer la pertinence de votre nouveau positionnement.

Enfin, arrive l’étape la plus délicate : « vous lancer auprès d’un public plus large. Cela veut dire gérer deux activités en parallèle, sur la base de l’ancien et du nouveau business model. Cela peut être une période très stressante pour les managers. Mais au fil du temps votre ancienne activité va peu à peu s’éteindre et vous aurez transformé avec succès votre entreprise pour renouer avec la croissance ! »

Incremental changes will only delay the inevitable fall of your business. You have to identify potential radical changes that will transform your business. “Once you have a radical transformation in mind, the best thing to do is develop it in collaboration with a leading client. This allows you to test, refine and confirm the validity of your new business model.”

Finally comes the most delicate step: “If your new business model works with a specific client, it’s time to scale up. This means running and managing both your old and new business models at the same time. It can be a very stressful period for managers. However, over time, your old business model will die down and you’ll have successfully Vous devez procéder à des transformed your business to renew growth!”

Babylon, une entreprise de logiciel de traduction, est un parfait exemple de transformation réussie. L’arrivée évolutions plus radicales pour Babylon, the translation softfaire évoluer votre activité. de Google translate sur le ware company, provides marché de la traduction a one example of a sucrendu l’offre de Babylon obYou have to identify potencessful business model solète. L’entreprise a alors tial radical changes that will transformation. The arrival commencé à proposer son of Google translate rendetransform your business. logiciel gratuitement en red the company’s paying l’agrémentant de publicitranslation software obsolete. In response, the tés directement liées aux mots-clés traduits. company started offering its software for free, Grâce à ce nouveau positionnement basé sur but bundled it with advertisements tied to transle concept du « pay-per-click », l’entreprise est lated keywords. With a new business model repartie sur une courbe ascendante. based on pay-per-click advertisements, growth Un autre exemple de transformation réussie est bounced back. Jacada, une entreprise qui, à l’origine, propoAnother example of a business model transsait des solutions de bureau unifiées pour les formation can be found in Jacada, a company call centers. Avec l’explosion des smartphones, that used to primarily provide unified desktop ils ont réalisé qu’ils pouvaient aller au-delà solutions for call centers. With the explosion des enregistrements vocaux automatisés. Au of smartphones, they realized they could go lieu d’écouter un enregistrement complexe beyond automated vocal recordings. Instead avec des options vocales (tapez 1,2,3…), ils of listening to a complicated recording of calproposent désormais à l’appelant de naviguer ler options (press 1, 2, 3,...), this development dans une liste d’options en utilisant son écran enables the caller to simply navigate a list of tactile. n options using their touchscreen. n

#GEMAlumni MAG |

21


#02 HIVER | WINTER 16-17

Facts & Chiffres Figures clés Enquête quinquennale 2016

2016 five-year survey

Depuis 10 ans, nous collectons des informations précieuses qui nous permettent de mettre en valeur notre école, notre réseau et vos diplômes.

For the past ten years, we've been collecting data that helps us showcase our school, our network and your degrees. This year, 2,543 of you participated in our third five-year survey. Thank you!

Vous avez été 2543 diplômés à participer à cette 3ème édition : merci. Voici les premiers éléments : ❱4  5% des répondants sont des femmes, et plus d’1/3 nous a répondu depuis l’international. ❱ 504 d’entre vous souhaitent proposer des études de cas. ❱ 585 se sont portés volontaires pour aider à animer le réseau. ❱ Plus de 800 rejoindront le panel pour répondre aux études de nos enseignants chercheurs ! Contactez-nous si vous aussi vous souhaitez participer au développement de GEM

Here are the first results: ❱ 45% of participants were female and more than 1/3 live abroad. ❱ 504 participants offered to provide the school with case studies. ❱ 585 participants volunteered to help organize the alumni network. ❱ More than 800 participants joined the pool of potential respondents for future research. Contact us if you’d like to contribute to GEM in any capacity!

VIE PROFESSIONNELLE ET FORMATION CAREER AND TRAINING

10 ans d’expérience professionnelle

au sein de 3 entreprises et 4 fonctions différentes (Moyenne constatée sur l’échantillon)

10 years of professional experience in three different companies and four different positions (average of all respondents)

90%

sont satisfaits de leur situation professionnelle dont 1/3 de très satisfaits

Plus d’1/3 ont une double compétence et 1/4 ont étudié en alternance

90%

are satisfied with their professional situation including 1/3 that are very satisfied

More than 1/3 have two skill sets and 1/4 did a work/study program

35%

35%

89%

89%

ont utilisé l’argument Management de la technologie et de l’innovation dans le cadre d’une recherche d’emploi

estiment que la géopolitique est essentielle à la formation des managers

have used the management of technology and innovation as a strong skill during their job search

believe that geopolitics is a crucial part of managerial training


ENTREPRENEURIAT ENTREPRENEURSHIP

1/3

44%

31%

7%

sont impliqués dans une activité entrepreneuriale dont of respondents are involved in entrepreneurial activities

ont investi au moins une fois dans une start-up have invested in at least one startup

ont été fondateurs ou co-fondateurs d’au moins une entreprise founded or co-founded at least one company

ont repris une activité have taken over a company

EGALITÉ HOMME-FEMME GENDER EQUALITY Les hommes sont plus optimistes ! Men are more optimistic!

J’ai eu les mêmes opportunités de carrières que le sexe opposé

84%

64%

J’ai un salaire équivalent pour des responsabilités équivalentes qu’une personne de sexe opposé

80%

51%

I believe I earn the same salary for the same responsibilities as the opposite sex

Mon salaire est supérieur ou très supérieur à mon conjoint

67%

33%

My salary is higher or much higher than my spouse’s

Ma carrière a été privilégiée par rapport à celle de mon conjoint

51%

28%

My career has taken precedence over my spouse’s

I had the same career opportunities as the opposite sex

TOP 3 DES SERVICES ATTENDUS TOP THREE SERVICES EXPECTED

3

2

1 Organiser des rencontres entre diplômés Organize meetings between alumni

Valoriser le diplôme et la marque GEM Promote GEM's brand and degrees

Soutenir le développement des carrières Provide career development services

After

work 89%

45%

pratiquent régulièrement des activités pour leur bien-être (5h par semaine en moyenne) regularly practice activities for their well-being (on average, five hours per week)

d’entre vous sont ou ont été en couple avec une personne rencontrée à GEM are or were in a relationship with someone from GEM

1/3 est impliqué dans des activités extra professionnelles (4h par semaine) are involved in community activities (four hours per week)

#GEMAlumni MAG |

23


#02 HIVER | WINTER 16-17

Carrières

Conseils pour avancer

Careers Taking steps forward

Sophie-Antoine DAUTREMANT GEM ESC 2000

Recrutement : comment booster votre visibilité ?

Recruitment : how to boost your visibility

Internet n’a pas réellement révolutionné les méthodes de recrutement. En revanche, côté sourcing, c’est une véritable révolution pour les recruteurs. Le CV est en passe de disparaître au profit de réseaux comme Linkedin et Viadeo. Aujourd’hui la question n’est plus de savoir s’il faut y être, mais comment il faut y être.

❱ Mes 3 conseils pour donner de la visibilité à votre profil : • Travaillez les mots clés : comme tout réseau social, Linkedin et Viadeo fonctionnent avec des algorithmes. Si vous voulez que le moteur de recherche vous place en haut de la pile, trouvez les bons mots pour valoriser vos compétences. • Partagez : comme dans tout réseau, avant de recevoir, il faut donner. Les partages de liens, d’informations, d’articles vous permettent de gagner en visibilité et de remonter dans les moteurs de recherche. En termes d’image, vous passez d’une posture d’attente à une posture active, vous montrez que vous êtes là.

The internet has not had a big impact on recruitment methods. However, it’s a real revolution for recruiters. Online profiles for LinkedIn or Viadeo are working hard to help us dump the traditional résumé. Whether or not you need an online profile is no longer a subject of discussion. The question is simply how best to go about creating one.

❱ My three tips to improve your visibility online • Work with keywords: Like any social network, LinkedIn and Viadeo use algorithms. If you want a search engine to find you, choose the right words to describe your skills.

Aujourd’hui la question n’est plus de savoir s’il faut être en ligne, mais comment il faut y être. The question is simply how

• Share: Give to receive. Sharing links, information and articles increases your visibility and helps you appear at the top of search results. You also show others you’re an active user. • Get recommendations: Recommendations from former colleagues, customers or managers strengthen your reputation. They also allow recruiters to reach out to these references if necessary. This tool is underused in France, but it’s all the rage in the US.

• Faites-vous recommander : une recommandabest to go about creating tion d’un ancien collègue, d’un client, d’un manaan online profile. ger donne de la crédibilité et permet au recruteur une prise de contact s’il le souhaite. Cette fonction reste très peu utilisée en France alors que ça cartonne aux Etats-Unis. Finally, remember that LinkedIn is number one in France and the US, but not in Germany for example. Make sure you’re using the right network for your country. n Enfin, dernier point important : si Linkedin est n°1 en France et aux Etats-Unis, il ne l’est pas en Allemagne par exemple. Ciblez After starting out at CapGemini, Sophie-Antoine co-founded and led le bon réseau en fonction du pays que vous visez. n RECRUTAE for ten years. The company is specialized in innovative web and mobile recruitment solutions. She is now an independent Après un début de carrière chez CapGemini, Sophie-Antoine crée consultant and coach. l’entreprise RECRUTAE, spécialisée dans les solutions et services de recrutement web et mobiles innovants aux entreprises, qu’elle a co-dirigée pendant 10 ans. Elle est désormais consultante indépen[ www.linkedIn.com/in/sophiead/fr ] dante et formatrice.


Marc et Cécile LE COMTE DU COLOMBIER GEM ESC 1989 et GEM ESC 1991 Aujourd’hui, Cécile est Contrôleur Financier chez EcoVadis (première plateforme collaborative offrant des évaluations de la performance développement durable des fournisseurs pour les chaînes d’approvisionnement mondiales) et Marc est Directeur Organisation et Supply Chain chez Auchan Pologne. Ils partagent leur expérience internationale en famille. Cécile is a financial controller for EcoVadis (the first collaborative platform for sustainable development evaluations of global suppliers) and Marc is the organizational and supply chain director for Auchan Poland. They share with us their family’s international experience.

Une expatriation réussie en famille Depuis leur rencontre à GEM en 1989, Marc et Cécile ont fait un bon bout de chemin. 3 enfants et 3 expatriations plus tard, ils restent passionnés et pleins d’énergie.

❱ Un projet à décider à deux

Lorsqu’il entend parler d’un projet d’ouverture de magasin Auchan en Pologne, Marc saute sur l’occasion. On est en 1995. A l’époque, la procédure était assez simple dans l’entreprise. « On allait voir le patron du pays et ça se décidait après un ou deux entretiens ». Lorsqu’ils s’installent à Varsovie, Cécile est rapidement enceinte de leur 2ème enfant. Au départ le statut de femme d’expatrié  ne lui semble pas forcément facile à porter  : « on vit à travers la carrière de son mari ». Après une petite année de flottement pendant laquelle elle apprend le polonais, Cécile finit par trouver un travail de responsable financière dans une société de VPC. « En suivant mon mari, j’ai forcément mis de côté ma carrière. Mais au final j’ai toujours trouvé des postes intéressants. Dès lors que c’est un projet partagé, on trouve sa place. » Marc et Cécile ont vu des expatriations échouer parce que le conjoint de l’expatrié ne partageait pas pleinement le projet. D’ailleurs, au moment de leur 3ème expatriation en 2012, Auchan avait revu ses procédures et Cécile a été reçue par le service RH pour « s’assurer que c’était bien un projet de couple »…

❱ Bien gérer la scolarité des enfants

Pour leurs enfants, Marc et Cécile ont tout testé : écoles locales, in-

ternationales, françaises… « A Moscou, nous avons scolarisé notre fille dans le système russe car cela offre un enrichissement culturel inestimable. Mais à chaque enfant, ses goûts et ses capacités. Pour nous il était aussi très important de maintenir l’apprentissage du français grâce au CNED pour pouvoir réintégrer sans problème le système scolaire français. » D’une manière générale, ils insistent sur l’importance de faire profiter au maximum les enfants de cette expérience.

A successful family expatriation Ever since they met at GEM in 1989, Marc and Cécile have traveled far and wide together. After three kids and three expatriations, they’re still as enthusiastic and full of energy as ever.

❱ The importance of deciding together

Back in 1995, when Marc heard about the future opening of an Auchan store in Poland, he jumped at the opportunity. At the time, the procedure was quite simple. “You travelled to see the boss in a country and it was settled after ❱ Ne pas négliger one or two interviews.” When the couple settled in Warsaw, Cécile le retour d’expatriation Après 12 ans en Pologne puis en quickly became pregnant with Russie, Marc et Cécile rentrent their second child. At first, her staen France en 2007. Une période tus as an expat’s wife wasn’t easy pas facile à vivre: « Nous n’avions to adopt. “You live through your pas assez anticipé notre retour. husband’s career.” However, after Je n’avais plus de réseau dans a year of indecision and learning Polish, Cécile l’entreprise. Nous On allait voir le patron du found a job as avions choisi Lyon the financial maen privilégiant des pays et ça se décidait raisons familiales après un ou deux entretiens. nager of a mail order company. et amicales. Mais professionnelleYou travelled to see the “By following my husband, I had to ment, c’était une erreur. J’aurais dû boss in a country and you put my career on had the job after one or hold. But I always aller au siège à found interesting Lille. » two interviews. jobs. As long as Après 5 ans, ils décident de repartir. En Pologne, you both share in the project, then une nouvelle fois. Ils ont toutefois you can find your place.” Marc and attendu que leur aîné ait passé Cécile saw expatriations fail beson bac car il est préférable de cause the expat’s spouse wasn’t «  respecter, autant que possible, part of the project. In fact, Auchan le cycle d’études des enfants pour revised its expatriation procedures qu’ils ne se trouvent pas pénalisés and for the couple’s third expatriapar l’expatriation ou l’impatria- tion in 2012, Cécile was seen by the HR department to ensure the tion. » n project was a joint decision.

❱ Raising children abroad

Marc and Cécile tried everything for their kids: local schools, international schools, French schools... “In Moscow, we enrolled our daughter in the Russian system. It offered her an incredible cultural experience. But each child has his or her own tastes and capacities. For us, it was very important to continue developing their French through the CNED distancelearning program. This made it easy for them to reintegrate the French system.” Overall, the most important thing is to make sure children can take advantage of the experience.

❱ Preparing for the return home

Marc and Cécile returned to France in 2007 after 12 years in Poland and Russia. It was a difficult transition: “We didn’t do enough to prepare our return. I no longer had a network in my company. We decided to go to Lyon to be close to friends and family. But in professional terms, that was a mistake. I should have gone to my company’s headquarters in Lille.” After five years, the couple decided to go back to Poland. However, they waited until their eldest child finished highschool. “It’s important to respect a child’s rhythm in the school system. This avoids them being penalized by an expatriation or a return home.” n

#GEMAlumni MAG |

25


#02 HIVER | WINTER 16-17

Insider Conseils tips

From the network

de pros

Yana TARASOVA

En direct du réseau

GEM MIB 2014

Pascale DEMONT GEM ESC 1989

Naviguer : une autre manière de coacher ses équipes

Navigating: a new approach to team coaching

Are your teams overworked? LoVos équipes sont surchargées ? sing motivation? Is there internal En perte de motivation  ? Vous tension or competition? When you constatez des tiraillements ou une speak with team members, do compétition interne ? they understand the team’s strateQuestionnez chacun de vos colgy? How do they want to move laborateurs  : qui sait exactement forward? How is quelle est la stratégie de Redonnez du sens au travail their work tied to the overall coml’équipe ? de vos collaborateurs ! pany strategy? Comment il doit If most of your avancer ? Quel est le lien avec Ensure your team members team members know why they’re here! can’t answer la stratégie de these questions, l’entreprise ? then it’s time to react! Si une grande partie est incapable de répondre clairement à ces ❱ My advice: Ensure your team questions, il faut RÉ-AGIR ! members know why they’re here! ❱ Mon conseil : redonnez du sens au travail de vos collaborateurs. Pour naviguer efficacement, une équipe doit savoir où elle va, identifier les obstacles et établir un plan pour atteindre ses objectifs. C’est aussi une équipe qui sait prendre des décisions éclairées sans forcément dire oui à tout !

Coach depuis 12 ans au sein du cabinet Equoranda, Pascale Demont redonne un cap aux équipes qui ont perdu « le nord » à travers une méthode d’accompagnement unique : N.E.W.S.™ (en référence aux 4 points cardinaux). n

To navigate efficiently, a team has to know where it’s going and why. It has to identify obstacles and create plans to reach goals. Your teams have to know how to make decisions even if that sometimes means saying no!

For 12 years, Pascale Demont has been a coach at Equoranda. She helps teams find their way when they’ve lost all sense of direction thanks to a unique method called N.E.W.S. (in reference to the four cardinal directions). n

[ www.equoranda.com ]

Escape rooms : une heure pour collaborer et s’échapper !

Escape rooms: one hour to collaborate and escape!

❱ Le concept : une équipe de 2 à 6 joueurs enfermée dans une salle. Des objets à trouver, des énigmes à résoudre, une histoire à démêler. L’équipe a une heure pour s’échapper de la pièce. Chaque salle a une ambiance particulière et un niveau de difficulté différent.

❱ The concept: Teams of two to six players are locked in a room with a story, numerous objects and clues. They have one hour to solve the puzzle and escape. Each escape room has its own atmosphere, story and level of difficulty.

❱ L’objectif : renforcer la cohésion d’équipe dans un cadre ludique et libéré de toute pression. L’escape room est l’occasion d’interagir avec son équipe et d’apprendre à mieux se connaître surtout avec les membres de l’équipe que l’on ne voit pas tous les jours.

❱ The goal: To reinforce team spirit in a fun and pressure-free environment. Escape games are an opportunity to interact with and learn about team members, especially ones you may not see every day.

❱ The result: Even at a moderate level of difficulty, 40% of teams don’t escape their room. But recap sessions after a game enable players to identify areas for improvement such as communication between team members.

❱ Le résultat : même avec un niveau de difficulté moyen, 40% des équipes ne s’échappent pas de la pièce. Les sessions de débriefing après une séance permettent aux joueurs d’identifier les points d’améRenforcer la cohésion d’équipe dans un lioration et nocadre ludique et libéré de toute pression. tamment la communication entre To reinforce team spirit in a fun les membres de and pressure-free environment. l’équipe. Yana Tarasova est cofondatrice de Smart Lab Quests à Grenoble. En plus des escape games, Smart Lab propose aux entreprises des packs complets de team building : mise à disposition d’espaces pour des séminaires et ateliers, qui peuvent être suivis d’un déjeuner et d’une séance de jeu.

Yana Tarasova is the co-founder of Smart Lab Quests in Grenoble. In addition to escape games, Smart Lab offers team building packages to provide local companies with space for morning workshops or seminars, which can be followed by lunch and an afternoon of escape game activities.

[ www.smartlabquests.fr ]


alumni.grenoble-em.com : Un éventail d’outils et de services en.alumni.grenoble.com: A variety of tools and services

échanger

apprendre

Participez aux événements et au Gala du réseau

interact

Take part in Yearly Gala events

Booster votre car rie re Chasse z d e s ta lents

Boost your caree r Hunt f o r ta lent

Se connecter

Assistez aux conférences Suivez un MOOC

Connect

Attend conferences Follow a MOOC

Annuaire Réseaux sociaux Directory Social networks

learn


BREAK OUT FROM BEHIND YOUR SCREEN

&JOIN US FOR

*

GEM GALA JOURNÉES DU RÉSEAU

**

28 JAN 2017

Le Summum de Grenoble accueillera pour la 1ère fois le GALA GEM, regroupement de l’ensemble des galas de l’école et du réseau. De l’après-midi du vendredi aux aurores du dimanche, différentes propositions pour se rencontrer, partager et faire la fête ! For the first time ever, the GEM GALA will be held at the Summum in Grenoble. From Friday afternoon to early Sunday morning, all of the school's gala events will join forces to meet, exchange and celebrate throughout the weekend!

02 - 22 JUN 2017

Chaque année les Journées du Réseau sont l'occasion pour les communautés géographiques de vous proposer des rencontres entre diplômés de votre région. Every year, the Summer Alumni Networking Days are an opportunity for you to meet with alumni in your region.

*Sortez de derrière votre écran et rejoignez-nous **Summer Alumni Networking Days

GEMAlumni Mag #2 I Hiver/Winter 16-17  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you