Page 1

Alors, prĂŞt(e) pour ces nouvelles dĂŠcouvertes ?

L’ensemble de ces videos, et des informations prĂŠsentĂŠes ci-dessous, vous GRQQHQWWRXWHVOHVLQIRUPDWLRQVQÂ&#x;FHVVDLUHVSRXUYHQLUHQULFKLUWUžVHIĹ˜FDFHPHQW et de manière pragmatique tous les outils de gestion des ĂŠmotions dĂŠjĂ en votre possession depuis le dĂŠbut de l’aventure BioZen box.

La première video reprÊsente une introduction aux ancrages. La seconde, vous expliquera, en dÊtails, la technique  Ancrer une ressource dans un contexte . La dernière viendra complÊter les explications prÊcÊdentes en prÊsentant une technique très proche de celle-ci-dessus, qui s’appelle  DÊsactiver un ancrage limitant , dont vous devriez pouvoir faire usage très facilement dans le quotidien !

Pour ce mois-ci, vous en trouverez trois, issues d’une formation en coaching, basÊe sur la PNL SystÊmique. Vous allez donc dÊcouvrir et pouvoir vous approprier de vÊritables outils professionnels de gestion des Êmotions.

En complĂŠment des explications prĂŠsentĂŠes dans ce livret, vous trouverez, comme Ă chaque fois, des videos, dans votre espace dĂŠdiĂŠ.

Voilà ce que nous vous proposons de dÊcouvrir pour ce mois, grâce aux  techniques d’ancrage , issues de la PNL (Programmation Neuro Linguistique).

A moins que vous n’aimiez Êgalement pouvoir vous dÊtacher d’Êmotions nÊgatives liÊes à certains Êvènements, passÊs ou à venir ? Comme un peu de stress à l’approche d’un examen, ou d’une rÊunion qui se dÊroulera dans quelques jours, ou un peu de frustration ou dÊception en repensant à un Êchange pas très constructif avec un proche, un collègue, ou un client ?

D’ailleurs, peut-ĂŞtre trouvez-vous intĂŠressant de pouvoir accĂŠder, rapidement et quand vous le souhaitez, Ă des UHVVHQWLVEÂ&#x;QÂ&#x;Ĺ˜TXHV et agrĂŠables, comme la FRQĹ˜DQFHODVÂ&#x;UÂ&#x;QLWÂ&#x;OHFRXUDJHOHGÂ&#x;WDFKHPHQWODMRLHĂŠHWSHXW WUHTXH ressentir, plus facilement, et automatiquement, certains de ces ressentis lors de situations importantes pour vous, professionnelles et personnelles, vous plairait ?

Et, comme à chaque fois, derrière ces appellations particulières se cache quelque chose de très simple, et surtout d’extrêmement utile !

 Ancrage  ?  Techniques d’ancrage ? ‌ encore quelques noms bizarres pour ce nouveau mois de BioZen box !

Avant de dÊcouvrir et appliquer la technique ci-dessous, nous vous invitons à visionner la première video ( Introduction ), dans votre espace dÊdiÊ. Bien entendu, vous pouvez dÊmarrer directement par les informations de ce livret si vous le souhaitez.

Cet outil, ou technique, permet tout simplement de lier (ou ÂŤ ancrer Âť) une ressource (un ressenti, une ĂŠmotion ou un ÂŤ ĂŠtat interne Âť positif : MRLHELHQ WUHFRQĹ•DQFHGÂ&#x;WDFKHPHQWG\QDPLVPHĂŠ –XQHVLWXDWLRQ donnĂŠe, que vous choisissez. Cela permet alors de vivre cette situation, enrichie de cette ressource, et donc de manière plus agrĂŠable, confortable, plaisante pour vous, selon la ressource choisie.

Nous vous proposons, à travers cette première technique, de dÊcouvrir et vous approprier, un outil simple de gestion des Êmotions, qui vous sera probablement très utile.


3RXUFHODFĂ‚HVWWUžVVLPSOH,OQRXVVXIĹ˜WGHrepenser Ă une situation vĂŠcue, dans laquelle nous avons dĂŠjĂ  ressenti cette ĂŠmotion. Peu importe cette situation, TXLQĂ‚DXUDWUžVSUREDEOHPHQWDXFXQUDSSRUWDYHFFHOOHLGHQWLĹ˜Â&#x;H–OĂ‚Â&#x;WDSH peu importe de quand elle date, peu importe de quel contexte elle est issue.

9RLO– XQH Â&#x;WDSH LPSRUWDQWH GH OD WHFKQLTXH 1RXV YHQRQV GĂ‚LGHQWLĹ˜HU la ressource qui nous intĂŠresse pour la situation choisie Ă l’Êtape 1. Pour UÂ&#x;DOLVHUOĂ‚DQFUDJHFĂ‚HVW–GLUHFHOLHQHQWUHFHWWHUHVVRXUFH LFLODFRQĹ˜DQFH  et cette situation, nous avons, dans un premier temps, besoin de contacter (ÂŤ ressentir Âť) cette ressource.

4) Evocation de la ressource et ÂŤ ancrage Âť

3DUH[HPSOHkSRXU WUHHIĹ˜FDFHORUVGHFHUHQGH]YRXVSURIHVVLRQQHOMĂ‚DXUDL EHVRLQGHPHVHQWLUHQFRQĹ˜DQFHu

C’est à cette Êtape que nous allons choisir le ressenti, l’Êmotion qui nous permettra d’atteindre notre objectif et de vivre diffÊremment cette situation.

3) De quelle ressource ai-je besoin pour atteindre cet objectif ?

'DQVFHWWHÂ&#x;WDSHQRXVQHGÂ&#x;Ĺ˜QLVVRQVSDVHQFRUHGHUHVVHQWLRXGĂ‚Â&#x;PRWLRQPDLV un objectif. Par exemple, ÂŤ pour ce rendez-vous professionnel important pour moi, je YRXGUDLV WUHYUDLPHQWHIĹ˜FDFHUHODWLRQQHOOHPHQWu

Qu’est-ce que je veux atteindre de bien dans cette situation ? Qu’est-ce qui me ferait plaisir de rÊaliser dans cette situation ? Qu’est-ce que je veux ?

2) Quel est mon objectif dans cette situation ?

Par exemple :  j’ai un rendez-vous professionnel important la semaine prochaine. En y pensant, je me sens bien, mais j’aimerais avoir quelque chose de plus, quelque chose qui me permettrait de vivre cette situation, qui reprÊsente un enjeu pour moi, diffÊremment. 

DDQV FHWWH WHFKQLTXH QRXV DYRQV EHVRLQ GĂ‚LGHQWLĹ˜HU XQH VLWXDWLRQ SRXU laquelle nous ĂŠprouvons dĂŠjĂ une ĂŠmotion positive ou neutre, et que nous souhaitons enrichir, rendre plus intĂŠressante, confortable, ou diffĂŠrente, avec l’ajout d’une, ou plusieurs, ressource(s) supplĂŠmentaire(s) ; et ceci, pour en SURĹ˜WHUHQFRUHSOXV

1) Quelle est la situation que je veux enrichir ?

9R\RQVFRPPHQWUÂ&#x;DOLVHUFRQFUžWHPHQWFHWkDQFUDJHuGHUHVVRXUFHV dans une situation donnĂŠe :

6L YRXV DYH] EHVRLQ GĂ‚DQFUHU SOXVLHXUV UHVVRXUFHV LO VXIĹ˜W GH UHIDLUH FHWWH ĂŠtape 4, pour chacune.

1RXV SRXYRQV YÂ&#x;ULĹ˜HU TXH OĂ‚DQFUDJH D ELHQ IRQFWLRQQÂ&#x; DYDQW GH SDVVHU –ODVXLWHGHODWHFKQLTXH3RXUFHODLOYRXVVXIĹ˜WGHSHQVHU–DXWUHFKRVH pendant quelques instants, ou bouger un peu, vous ĂŠtirer, faire quelques pas FHWWHLQWHUUXSWLRQGDQVQRWUHĹ˜OSUÂ&#x;FÂ&#x;GHQWGHSHQVÂ&#x;HVVĂ‚DSSHOOHXQkÂ&#x;WDW sĂŠparateur Âť). Puis, rĂŠpĂŠtez-vous le mot choisi prĂŠcĂŠdemment. Si l’ancrage a bien fonctionnĂŠ, vous devez alors ressentir l’Êmotion visĂŠe, totalement, ou plus partiellement. Si cela n’est pas encore le cas, refaites toute cette ĂŠtape n°4.

C’est la crĂŠation du lien entre ce mot et l’Êmotion ressentie qui constitue un ÂŤ ancrage Âť. Vous pouvez reproduire cette ĂŠtape : ĂŠvocation de la situation + ancrage de la ressource, plusieurs fois, en veillant bien Ă bien prononcer, Ă  chaque IRLVOHP PHPRWDXPRPHQWRÂŽYRXVVHQWH]TXHOĂ‚Â&#x;PRWLRQFKRLVLHHVWELHQ dĂŠveloppĂŠe, et encore en phase ascendante.

Vous pouvez prononcer ce mot plusieurs fois, en veillant bien à le faire quand l’Êmotion est encore en phase  ascendante , et avant qu’elle ne s’affaiblisse.

(W DX PRPHQW RÂŽ YRXV VHQWH] TXH FHWWH Â&#x;PRWLRQ HVW ELHQ GÂ&#x;YHORSSÂ&#x;H HW est sur le point d’atteindre son paroxysme, vous pouvez alors prononcer (ÂŤ mentalement Âť si vous prĂŠfĂŠrez) le mot qui vous viendra facilement en tĂŞte, comme un titre pour l’Êmotion, ou la situation que vous venez de revivre.

Si vous le souhaitez, vous pouvez refaire plusieurs fois cette Êtape, de manière à bien ressentir et laisser s’installer cette Êmotion. (Cette Êtape qui nous permet de revivre, en dÊtail, une situation nous permettant de recontacter une Êmotion à ancrer s’appelle  l’Êvocation .)

Ça y est, vous avez trouvĂŠ ? $ORUVLOYRXVVXIĹ˜WGHUHSHQVHU–FHWWHVLWXDWLRQ–YRXVkreplonger Âť dedans, FRPPHVLYRXV\Â&#x;WLH]PDLQWHQDQWĂŠYRXVSRXYH]UHSHQVHUDXOLHXRÂŽYRXV ĂŠtiez, l’environnement dans lequel vous ĂŠtiez, peut-ĂŞtre les personnes qui pouvaient ĂŞtre avec vous, ce que vous pouviez entendre, ressentir de bien et ODLVVHUUHYHQLUFHWWHÂ&#x;PRWLRQ GDQVQRWUHH[HPSOHODFRQĹ˜DQFH TXLYRXVVHUD XWLOHHWTXHYRXVSUHQGUH]SODLVLU–UHFRQWDFWHUĂŠHWYRXVSRXYH]ODODLVVHU UHYHQLUVĂ‚LQVWDOOHUVĂ‚DPSOLĹ˜HUĂŠ

Vous pouvez prendre le temps nĂŠcessaire pour laisser remonter la situation qui vous semblera la plus adaptĂŠe.

Donc, quelle est la situation dans laquelle j’ai vÊcu cette ressource, cette Êmotion, et à laquelle je peux penser maintenant ?

L’important est l’Êmotion, que l’on vise, et que l’on va ressentir ici et maintenant.


Vous pouvez utiliser cette technique d’ancrage pour des situations passÊes, ou à venir, peur importe.

$Ĺ˜Q GH JÂ&#x;QÂ&#x;UDOLVHU SOXV FHW DQFUDJH GH UHVVRXUFHV QRXV YRXV LQYLWRQV – UHSHQVHU–XQHSURFKDLQHVLWXDWLRQVLPLODLUHRXSURFKH–FHOOHLGHQWLĹ˜Â&#x;H– OĂ‚Â&#x;WDSHTXLVHGÂ&#x;URXOHUDDSUžVHWGDQVODTXHOOHYRXVSRXUUH]SURĹ˜WHUGH cette ressource. 3XLVXQHSURFKDLQHVLWXDWLRQHQFRUHHWXQHVXLYDQWHĂŠWRXWHQSURĹ˜WDQW des changements et des ressources dĂŠjĂ prĂŠsents.

7) Situations futures

Nous venons de rĂŠaliser ÂŤ l’ancrage d’une ressource dans un contexte Âť. En effet, maintenant, la situation ĂŠvoquĂŠe Ă l’Êtape 1, est normalement associĂŠe –ODUHVVRXUFHGÂ&#x;VLUÂ&#x;HTXHYRXVDYH]LGHQWLĹ˜Â&#x;H–OĂ‚Â&#x;WDSH Nous voulons nous assurer que cela est bien le cas, et il est important de YÂ&#x;ULĹ˜HUOHWUDYDLOHIIHFWXÂ&#x; Avant de le faire, vous pouvez refaire un ÂŤ ĂŠtat sĂŠparateur Âť (penser Ă  autre chose, quelques instants). Puis, vous pouvez tout simplement repenser Ă  la situation ĂŠvoquĂŠe Ă  l’Êtape 1, et prĂŞter attention Ă  ce que vous ressentez. S’il s’agit bien de la ressource souhaitĂŠe (ou un ressenti proche), alors, parfait, l’ancrage a fonctionnĂŠ, et YRXVDYH]TXDVLĹ˜QLODWHFKQLTXH 6LYRXVQHUHVVHQWH]SDVOĂ‚Â&#x;PRWLRQVRXKDLWÂ&#x;HLOVXIĹ˜WGHUÂ&#x;DOLVHU–QRXYHDX l’Êtape 5.

6) Etat sĂŠparateur et test

Vous pouvez dĂŠsormais contacter la ou les ressource(s) recherchĂŠe(s) pour ODVLWXDWLRQLGHQWLĹ˜Â&#x;H–OĂ‚Â&#x;WDSHHWTXHQRXVVRXKDLWRQVHQULFKLU Notre objectif est maintenant d’associer cette ressource et cette situation, de manière Ă ce que ce ressenti se dĂŠclenche automatiquement quand nous serons dans cette situation, sans avoir besoin d’y penser ou de le rechercher. 3RXU FHOD LO QRXV VXIĹ˜W GĂ‚Â&#x;YRTXHU FHWWH VLWXDWLRQ FHOOH GH OĂ‚Â&#x;WDSH   WRXW en nous rĂŠpĂŠtant notre mot ancrage (ou nos mots ancrages si besoin de plusieurs ressources). Il est important de bien prendre le temps de se reprĂŠsenter comment serait cette situation avec cette ressource : en quoi serait-elle diffĂŠrente ? plus agrĂŠable ? qu’est-ce qui se passerait de diffĂŠrent, de plus confortable avec ce ressenti ? (W YRXV SRXYH] SOHLQHPHQW SURĹ˜WHU GH FHV changements et apprĂŠcier les apports de cette ressource dans cette situation. Si vous le souhaitez, vous pouvez rĂŠpĂŠter cette ĂŠtape plusieurs fois.

5) Ressource et situation

Pour changer mon ressenti lorsque je pense à une situation qui ne s’est pas bien passÊe, ou que j’anticipe, j’imagine comme n’allant pas bien se dÊrouler ( quand je repense à mon Êchange d’hier avec Nicolas, je ne me sens vraiment pas bien, angoissÊ. J’aimerais me sentir plus libÊrÊ en y pensant. )

3RXU FKDQJHU PRQ Â&#x;WDW GLUHFWHPHQW GDQV XQH VLWXDWLRQ RÂŽ FHOD PĂ‚HVW particulièrement utile, (ÂŤ par exemple, je ne suis pas très Ă l’aise en pensant Ă  mon rendez-vous de la semaine prochaine. Etre calme durant ce rendezvous me sera bien utile ! Âť)

La technique s’applique à 2 types de choses :

,FL OĂ‚REMHW GH OD WHFKQLTXH HVW GH UHWURXYHU XQH OLEHUWÂ&#x; Â&#x;PRWLRQQHOOH O– RÂŽ nous ne l’avons pas, ou plus. Cette technique n’est donc pas Ă appliquer sur des situations neutres ou ĂŠmotionnellement positives que nous souhaitons k VLPSOHPHQW u HQULFKLU SRXU HQ SURĹ˜WHU GDYDQWDJH PDLV FRQFHUQH GHV situations qui gĂŠnèrent des ĂŠmotions inconfortables, voire très inconfortables.

Le type de situations pour lesquelles appliquer cette technique :

La procÊdure à suivre pour dÊrouler cette technique est quasi identique à celle de  l’ancrage , nous vous prÊsentons ci-après les quelques points de diffÊrence :

$Ĺ˜QGHELHQVDLVLUOHVQXDQFHVGHFHWWHGHX[LžPHWHFKQLTXHSDUUDSSRUW–OD prĂŠcĂŠdente, et en comprendre les fondements, vous pouvez dès maintenant visionner, dans votre espace dĂŠdiĂŠ, la video ÂŤ DĂŠsactiver un ancrage limitant Âť.

/DGLIIÂ&#x;UHQFHIRQGDPHQWDOHHVWTXĂ‚HOOHVĂ‚DSSOLTXHSRXUGĂ‚DXWUHVW\SHV de situations sur lesquelles vous souhaitez travailler. Les deux outils se complètent donc Ă merveille, et vous offrent un panel très important d’Êmotions et de situations quotidiennes, ou plus ponctuelles, sur lesquelles vous pourrez directement agir.

La technique que nous vous invitons à dÊcouvrir maintenant est très proche de celle vue prÊcÊdemment, techniquement parlant.


Si vous souhaitez en découvrir davantage sur les outils PNL, merci de visiter les sites : www.pragmacoach.com ou www.pnlibre.com

Merci à notre collègue Luc Rambaldi, pour ces videos.

Si besoin, tout comme dans la technique de l’ancrage, vous pouvez, si vous le souhaitez ou en ressentez le besoin, ancrer plusieurs ressources.

En choisissant la ressource qui conviendra bien, en l’ayant bien ancrée, comme expliqué dans la procédure de l’ancrage, lorsque vous évoquerez la situation initialement perçue négativement, ce sera alors cette nouvelle ressource, positive, qui prendra le pas sur l’ancienne émotion, négative elle, pour arriver à un ressenti global soit positif (et donc très proche, ou identique à la ressource ancrée), soit au minimum neutre.

Un point important sur le lequel bien veiller est le choix d’une ressource forte à ancrer, de manière à bien remplacer l’émotion initiale négative par une émotion plus positive, ou neutre.

A partir du choix de la situation sur laquelle agir, la suite des étapes à suivre est identique à celle de la technique précédente.

Schématiquement, et de manière volontairement simple, nous remplaçons donc une émotion négative vis-à-vis d’une situation, par une émotion plus positive, ou neutre, vis-à-vis de la même situation.

Avec la technique « Désactiver un ancrage limitant », vous allez tout simplement apprendre à créer un nouveau lien entre une situation donnée, initialement génératrice d’émotions inconfortables, et une émotion plus agréable.

Ce lien entre l’anticipation, ou l’imagination de cette situation à venir et cette émotion inconfortable est un ancrage naturel, que nous avons fait (souvent involontairement !), et qui n’est pas très porteur ni intéressant ! Il s’agit exactement du même phénomène si je repense à une situation cette fois-ci réellement passée, qui déclenche une émotion négative.

L’ancrage naturel existant, et limitant, peut se concrétiser, par exemple, par une situation comme : « quand je pense à ma réunion de la semaine prochaine, je me sens stressé ».

Dans cette technique, nous cherchons en fait, à casser et remplacer un ancrage existant (un lien), limitant (c’est-à-dire « négatif ») par un ancrage positif, que nous allons créer.

L’importance de l’émotion à ancrer :

Explications  

http://solidairebox.com/images/Explications.pdf