Issuu on Google+

Vol. 26 N o 2 : : prĂŠsaison/pre-season 2011-12 : : skipresse.com : : GRATUIT/FREE

PUR E SK I

Au pays des

The land of Avalanches

e p i P & k r a P + s i i k sk re es e d F e + u n v i re ounta i review sk Big M

UTAH

Seul dans le Canyon Alone in the Canyon

profil

Charles Spina profile


La toute nouvelle Impreza 2012 Voyez-la chez votre concessionnaire Subaru dès aujourd’hui !

S

T

Découvrez les avantages uniques de la voiture qui offre le meilleur rendement énergétique* parmi toutes les voitures à traction intégrale en Amérique du Nord.

E

Rendement énergétique Boîte CVT Lineartronic® Ville/Route (l/100 km) : 7,5/5,5 5MT Ville/Route(l/100 km) : 8,3/5,9

• Légendaire système de traction intégrale symétrique à prise constante Subaru Impreza 2.0i 4 portes 2012 À l’achat au comptant à partir de

21 635

$

Transport et préparation inclus, taxes en sus Financement et location disponibles

• Silhouette audacieuse : extérieur et intérieur entièrement redessinés • Tout nouveau moteur BOXER SUBARU de 2,0 litres livrant 148 chevaux de puissance et 145 lb-pi de couple • Transmission manuelle à 5 rapports (5MT) ou transmission à variation continue Lineartronic® (CVT) en option pour un rendement énergétique remarquable

Impreza 2.0i 5 portes 2012 À l’achat au comptant à partir de

22 535

$ ‡‡

Transport et préparation inclus, taxes en sus Financement et location disponibles

Et plus encore…

JAPONAIS ET PLUS ENCORE !

Association des concessionnaires Subaru du Québec | quebec.concessionsubaru.ca ‡ À l’achat au comptant à partir de 21 635 $ pour la Impreza 2.0i 4 portes 2012 (CF1BP), à transmission manuelle. ‡‡ À l’achat au comptant à partir de 22 535 $ pour la Impreza 2.0i 5 portes 2012 (CG1BP), à transmission manuelle. À l’achat, les frais de transport et de préparation (1 525 $) ainsi que les taxes sur le climatiseur (100 $) et sur les pneus neufs (15 $) sont inclus. * La comparaison se fonde sur les cotes de rendement énergétique estimatives sur l’autoroute de Ressources naturelles Canada pour tous les véhicules à traction intégrale de l’année 2011. † Il est possible de parcourir jusqu’à 1 000 km avec un plein de carburant, selon la cote de consommation estimative du constructeur de 5,5 l/100 km (route) pour une Subaru Impreza 2012 équipée d’une boîte automatique à variation continue et d’un réservoir de 55 l. La consommation réelle sera variable selon les conditions routières, les habitudes de conduite et la charge du véhicule. Le concessionnaire peut offrir un prix moindre. Photo(s) à titre indicatif seulement. Les spécifications techniques sont sujettes à changements sans préavis.

SUBMO-5367_SkiPresse_Impreza.indd 1

S W

11-11-09 1:45 PM


VIDEO

FACE

SKI

1:45 PM

THE

AVEC SES 3430 PIEDS DE DÉNIVELLATION, ELLE DÉPASSE TOUS SES COMPÉTITEURS

TOWERING OVER ITS AND RIVALING WESTERN RESORTSDE WITH 3,430 FEET OF VERTICAL DEEASTERN L’EST ET COMPETITION RIVALISE AVEC LES PLUS GRANDS CENTRES L’OUEST combine that with being the #1 ranked off-hill in North America for the ultimate experience

En outre, c’est le premier centre de ski hors piste en Amérique du Nord, en mesure de vous offrir une expérience extraordinaire

SKI FREE SKIEZ GRATUITEMENT / STAY FREE / SÉJOURNEZ GRATUITEMENT WHITEFACEDEALS.COM


Plus de montagnes More Mountains

que than de luxueux millioncondos. dollar condos.

photographe: photo by:John John Evely Evely

Ne vous adorons les to somptueux lieux de que Don’t getméprenez us wrong,pas, we nous like great places stay and we’ve gotséjour, plentyetofsachez them, but nous sommes loin interfere d’en manquer! Mais rien n’estinplus important à nos Playground, yeux que we don’t let them with our mountains Canada’s Protected notre dePark. jeu grandeur nature : les montagnes. Nous vous invitons à Banff terrain National découvrir un véritable domaine skiable de près de 8 000 acres recouvert de neige naturelle etfind facilement accessible pour les skieurs et 8,000 les planchistes. Here you’ll three world class ski resorts, almost acres of skiable terrain, and two incredible ski towns all just 90 minutes from Calgary International Venez expérimenter le vrai! des centres dry de ski les plusRocky réputés de la planète Airport. Best of all, you can Trois ski our famously Canadian Mountain et l’une des longues saisons de ski en Amérique du Nord, tout ça au coeur du powder on aplus single tri-area lift ticket. terrain de jeu grandeur nature par excellence au Canada : le parc national de Banff.

817 -0 49 -5-0 69 7 1 6 8 8 1 le agent ez 66-54 votrebo c e ok ComCpaolsl 1-8 v a z o e iqu el agent rt votre vrai n u m m o ou cr your trpaovur planifietoday. o ages cation i. de voyyo ur svkoiyvaage de sk

Ski Banff - Lake Louise - Sunshine. Tri it. You’ll like it.

WWW.SKIBIG3.COM/SPM

V

Ve d’é vil et pr ple


Elle est excellente, David. Équipé du moteur EcoBoostMC et de la traction avant, il offre une puissance et des performances exceptionnelles et un rendement énergétique* tout aussi remarquable. Comme 7,0 L/100 km sur route, le meilleur de la catégorie‡. Pas mal du tout, non? Voyez ce que les gens en pensent sur facebook.com/fordexplorer ford.ca/explorer

VIVEZ.

L’EXPLORER RÉINVENTÉ Équipé du moteur EcoBoostMC à partir de 32 549 $†

Version représentée : Limited à traction avant avec peinture à valeur ajoutée et équipé du moteur EcoBoostMC offert à partir du PDSC de 44 049 $. Le véhicule illustré peut être doté de caractéristiques ou d’équipements offerts en option. * Cotes de consommation de carburant pour l’Explorer 2012 4x2 équipé d’un moteur à essence 4 cyl. turbocompressé à injection directe de 2 L et d’une boîte automatique 6 vitesses : 10,4 L/100 km en ville et 7,0 L/100 km sur route. Cotes de consommation établies selon des méthodes d’essai approuvées par Transports Canada. La consommation réelle peut varier en fonction des conditions routières, du chargement du véhicule et des habitudes de conduite. ‡ Catégorie : grands utilitaires non hybrides comparativement aux véhicules 2011 et 2012 offerts par la concurrence. † Explorer 2012 à traction avant équipé d’un moteur V6 EcoBoostMC offert à partir du prix de détail suggéré par le constructeur (PDSC) de 32 549 $. Cette offre comprend les frais de transport, la taxe sur l’air climatisé et l’inspection prélivraison, mais exclut les caractéristiques en option, les frais d’immatriculation, le plein de carburant, les assurances, l’inscription au RDPRM, tous les frais et taxes au profit de l’environnement et toutes les taxes applicables. Le concessionnaire peut vendre ou louer à prix moindre.

Montez à bord.


par/by par Pat Skipresse Wells

SOMMAIRE TABLE OF CONTENT

Vol. 26 N o 2 :: Présaison/Pre-Season 2011-12 RÉDACTION Peter Oliver Mari-Jo Lamarche Catherine Cardinal Emilie Corriveau COLLABORATEURS Anna Goodman Simon St-Arnaud TRADUCTION Mari-Jo Lamarche Anne Johnston RÉVISION Peter Oliver

Mari-Jo Lamarche

INTERNET DÉVELOPPEUR WEB ET SOUTIEN TECHNIQUE Patrick Leith GRAPHISME Geai bleu graphique ÉDITION, VENTES & DÉVELOPPEMENT DIRECTEUR GÉNÉRAL / ÉDITEUR PUBLISHER/ GENERAL MANAGER Patrick Wells patwells@skipressmag.com 819 216-5312 VENTES/ACCOUNT EXECUTIVE Benoit Beauregard Michel Bienvenue Diane Poirier 450 773-6028 IMPRIMÉ PAR Solisco DISTRIBUTION Marc Allard et Diffumag ISSN 1205-2043 © 2011 Ski Press News Inc. Tous droits réservés.

VOS PASSIONNÉS

ET SPÉCIALISTES EN V

O

Y

A

G

E

S

VOYAGES

DE SKI D

E

S

K

I

Le magazine Skipresse RIDE+ a pris toutes les précautions nécessaires pour s’assurer de l’exactitude des renseignements mentionnés dans ses pages. Le magazine ne peut être tenu responsable des erreurs ou des négligences commises dans l’emploi de ces renseignements. Veuillez noter que les prix mentionnés dans le magazine sont sujets à être modifiés sans réavis.

MOT DE L’ÉDITEUR . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 FROM THE EDITOR PREMIÈRES TRACES. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 FIRST TRACKS DÉCOUVERTE BLANCHE WHITE DISCOVERY

Seul dans le Canyon . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 Alone in the Canyon PREMIÈRES TRACES. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 FIRST TRACKS L’AVENTURIER ALPIN

Poudreuse au pays des avalanches . . . . . . . . 18 Powder in the Land of Avalanches LA CHRONIQUE GOODY THE GOODY REPORT

Comme des soeurs . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 22 Sisters in Skiing ACTUALITÉS MONTAGNES MOUNTAIN NEWS

Au-delà du ski : un séjour multisport. . . . . . . 26 Beyond Skiing: Getting More from your Ski Vacation ACTUALITÉS ALPINES ALPINE NEWS

Le ski de compétition au Québec . . . . . . . . . 30 Alpine Ski Racing in Ontario ENTRETIEN INTERVIEW

En piste… avec les boys . . . . . . . . . . . . . . . . 32 On the Slopes… with the Guys CONSEIL DE SKI SKI TIP

Ce magazine peut être recyclé. Veuillez le recycler là où c’est possible.

Astuces pour débuter la saison . . . . . . . . . . 36 Early Season Tactics

Soyez toujours en contact avec les sports de glisse et ses communautés, visitez skipresse.com. Skipresse RIDE+ est publié trois fois l’an, de septembre à janvier : en édition bilingue. Skipresse RIDE+ soutient entre autres les activités de l’AMSC, de l’ANIN, L’ASSQ, SQA, du SIA et d’ISPO. Pour établir un partenariat avec nous, contactez patwells@skipressmag.com. Le magazine est aussi disponible en version électronique sur skipresse.com.

CHARLES SPINA

À mille lieues du cliché . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 Behind the Lens REVUE DE SKIS

Park & Pipe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 44 Freeski. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 46 Big Mountain . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 48 SKI REVIEW

K2 Continue à « rocker » . . . . . . . . . . . . . . . . 50 K2 keeps Rolling

sportvac.com

1.888.776.7882

COUVERTURE COVER © Charles Spina

6 | skipresse

www.skipresse.com

c q c

H L r d

S


confiant quand ça compte Helly Hansen: Le choix des pisteurs secouristes pour rester au sec, au chaud et protégé dans des conditions extrêmes.

Summer Leonard / Pisteuses secouristes à Aspen Buttermilk


From the Editor

FORFAIT VENTE DE BLANC WHITE SALE PACKAGE à partir de

MOT DE L’ÉDITEUR FROM THE EDITOR

Prévisions un peu… refroidissantes Forecasts somewhat… chilling $ U I

76 starting at

par/by Pat Wells

Lundi, le 21 novembre 2011

ne journée magnifique : un ciel bleu comme toile de fond et l’air frais qui me rappelle que l’hiver approche. Bien des gens s’impatientent en pensant au tapis blanc de l’hiver qui n’est toujours pas au rendez-vous. Malgré ça, certains centres de glisse sont déjà ouverts.

Mais chaque hiver façonne sa propre identité : certains sont plus froids, d’autres plus enneigés ou, comme nous avons vécu ces dernières années, pluvieux en janvier ! L’hiver est loin d’être parfait et les tempêtes mémorables, comme celle de 1971, se font plutôt rares. Mais une chose m’a toujours embêté : la fameuse conclusion des médias reliés à la météo : « Pour demain, avec le facteur de refroidissement éolien, le thermomètre frôlera -45 degrés Celsius. Ne sortez pas de chez vous ! » Ces prévisions météo constituent une véritable source de complications pour les familles, les directeurs d’écoles de glisse, sans oublier les propriétaires de centres de ski. Voici donc un énoncé d’Environnement Canada qui me porte à réfléchir : http://bit.ly/vS5W7u

INCLUS 3E NUITÉE ET 3E JOUR DE GLISSE GRATUITS POUR 3 NUITÉES CONSÉCUTIVES Bonus au choix: >ESSAI D’ÉQUIPEMENT DE PERFORMANCE [1 JOUR] >1 SESSION DE 2 HEURES AVEC UN PRO DE L’ACADÉMIE >1/2 JOURNÉE DE SKI DE FOND INCLUANT LOCATION D’ÉQUIPEMENT >ACCÈS AUX SENTIERS DE RAQUETTES * Taxes en sus. Certaines conditions s’appliquent.

INCLUDES 3RD NIGHT AND 3RD SKI DAY FREE ON A THREE-DAY STAY. Bonus of your choice for one of the following: >PERFORMANCE EQUIPEMENT [1 DAY] >2 HOUR SESSION WITH A PRO FROM OUR ACADEMY >A HALF DAY X-COUNTRY SKIING INCLUDING EQUIPMENT RENTAL >FREE ACCESS TO THE MONT-SAINTEANNE SNOWSHOE TRAILS * Taxes not included. Certain conditions apply.

«Les prévisions de refroidissement éolien d’Environnement Canada sont fondées sur le vent que vous sentiriez sur un terrain découvert ; se mettre à l’abri du vent peut donc réduire, voire éliminer le facteur de refroidissement éolien. » Ayant été directeur d’école de glisse, entraîneur et moniteur de ski pendant près de 25 ans, j’en ai vécu plus que j’en aurais souhaité, des journées froides ! Mais à mes débuts, on ne parlait jamais d’indice de refroidissement éolien. On disait tout simplement aux skieurs de bien se protéger le visage, de passer plus de temps dans les pistes à l’abri du vent, et de rentrer plus souvent pour un chocolat chaud ! Maintenant, on dirait que les médias nous effraient avec leur fameux « indice de refroidissement ». Comme l’un de mes amis dit toujours : « Qui passe sa vie à écouter la météo, passe sa vie au bistro ! » Une multitude d’activités hivernales s’offrent à vous à proximité des centres de glisse. Consultez notre article en page 26 et vous y découvrirez plusieurs alternatives. Aussi, grâce aux vêtements super techniques, votre peau peut être totalement camouf lée, et donc, nullement exposée à l’air froid. Une façon efficace de contrer l’indice de refroidissement… Bref, profitez de l’hiver, peu importe sous quelle forme il se présentera ! PW

Monday, November 21, 2011

t’s a gorgeous day: the brilliant blue of the sky and the chill in the air remind me that winter is coming. People around me are eager to see that carpet of white that hasn’t yet shown up…although, some winter-sports centres are already open. But every winter creates its own identity: some are colder, some snowier, some even – as in recent years – rainy in January. No two winters are alike and the big winter storms, like the one we had in 1971, are rare.

Now it’s as if the media are trying to scare us with their famous “wind-chill factor”. As one of my friends always says, “Anyone who spends their day listening to weather forecasts would spend their day in a bistro!”

But if there’s one thing that bothers me, it’s that phrase you hear on radio and TV: “Tomorrow, with the wind chill factor, the temperature will feel like -45 degrees Celsius. Don’t go outside!”

There are tons of winter activities available close to “ski ‘n’ ride” areas. Check out our article on page 26 and you’ll find lots of alternatives. And with the great technical clothes available, your sk in is completely covered; nowhere is it exposed to air. It’s a perfect way to negate the wind-chill effect.

Forec ast s like t hat one are a real problem for families, snow school di re c tor s and, of course, the owners of ski areas. In response, I offer a statement from Environment Canada that has made me think. http://bit.ly/vS5W7u

In other words, go outside and play! Enjoy the winter, no matter how this one shapes up. PW

“ E n v i r o n m e n t C a n a d a ’s wind-chill forecasts are based on the wind you would experience on open ground; taking shelter from the wind can therefore reduce or even eliminate the wind chill factor.” Having been a snow-school director, sk i coach and sk i instructor for close to 25 years, I’ve lived through more cold days than I might have wanted! But when I was starting out, there was no such thing as the wind-chill factor or at least, it wasn’t part of the forecasts. They just told skiers to protect their faces, to spend more time on runs that were sheltered from the wind, and to head indoors more often for a hot chocolate!

Suivez-nous sur facebook et twitter Follow us on facebook and twitter www.facebook.com/skipress twitter.com/#!/Skipresse_mag

1 888.386.2754

doubleplaisir.com | fun2ski.com

8 | skipresse

www.skipresse.com

SkiPress


VOYEZ CE QU’EST LA NOUVELLE SHAPE SEE WHAT THE NEW SHAPE IS ALL ABOUT.

COPYRIGHT© SALOMON SAS. ALL RIGHTS RESERVED. PHOTOGRAPHER: JOE FELZMAN.

SALOMON.COM/BBR

SkiPress_BBR.indd 1

11-11-18 3:33 PM


RST TRACKS

par/by Peter Oliver

PREMIÈRES TRACES FIRST TRACKS

Hiking in Utah’s Randonnée pédestre dans les parcs National Parksnationaux, Utah Du 2 au From June 9 juin 2nd2012 to 9th, 2012

Utah & Nevada Combiné Utah et combined Nevada Rivière Colorado, Colorado River, Arches National Park Arches and Bryce National CanyonPark under the full moon et Bryce From June Canyon 1st tosous la pleine lune 8th, 2012 Du 1er au 8 juin 2012

Surveillez voyagesgendron.com See voyagesgendron.com pourmore les détails for details

45 DESTINATIONS Canada États-Unis United States Chili Chile Suisse Switzerland Autriche Austria Italie Italy France Japon : New Japan Nouvelle Destination! Destination!

30 DESTINATIONS Canada États-Unis United States Europe Amérique South America du Sud Mexique Mexico Caraïbes Carribean

9 9 DESTINATIONS DESTINATIONS Montreal Montréal Magdalen Island Îles de la Madeleine Niagara Vallée duValley Niagara Tucson, Tucson, Arizona Arizona California Californie Majorque, Majorque, Spain Espagne TD Bank Five Boro New Five Boro Bike York, Tour of New York Boston, Cape Ann, Hub onon Wheels Boston, Cape Ann’s, Hub Wheels Boston, Cape Cod, Martha’s Boston, Cape Cod, Martha’s Vineyard Vineyard

Buy a skiun Achetez package forfait in ski à Charlevoix and et obtenez get 1 free 1 entréeatgratuite entry Station au BluSpa Spa. Station Blü. Présentez Present this cecoupon coupon lors de la réservation. when booking. Valideuntil Valid jusqu’au January 1er janvier 1st, 2013 2013

voyagesgendron.com

514-866-8747 | 1-800-561-8747 Permis Qc. du Permit Qc.

À l’état sauvage Vous aimez les vidéos un peu fous de ski backcountry ? L’hiver dernier, Julien Régnier, le skieur vedette de Black Crows, le Canadien Anthony Boronowski et l’Américain Eliel Hindert sont allés explorer le terrain sauvage de l’arrière-pays de Whistler. Cinq journées de poudreuse profonde entrecoupées de nuits de camping d’hiver sous le ciel étoilé de l’Ouest canadien (agrémentées d’une dose d’anxiété causée par les couguars…). Un périple combinant « le plaisir et l’aventure à l’état pur », comme le dit Régnier. Les gars ont évidemment eu beaucoup de plaisir. Et grâce à Nimbus, une compagnie de production indépendante, vous pouvez goûter à cette excitante aventure puisque la sortie du film, sur le site www.nimbusindependent.com, était prévue pour le 5 décembre. Alors, si vous avez le goût de vous mettre dans l’ambiance de l’hiver, c’est votre billet pour le voyage de vos rêves.

Skis de slalom géant – Retour vers le futur Sur la Coupe du monde, les règlements concernant l’équipement changent continuellement. Pour la saison 2012-13, la FIS a instauré une nouvelle réglementation qui a fait réagir plusieurs coureurs et manufacturiers. Dans le but de réduire les blessures causées par les skis de slalom géant à ligne de cotes prononcée, le règlement permettra d’augmenter le rayon de courbure de 27 à 35 mètres (hommes). Conséquemment, les skis de slalom géant du futur seront relativement droits… comme l’étaient ceux du passé. Souscrivant à tout règlement concernant la sécurité, les fabricants ont toutefois dénoncé les changements dans une lettre de protestation adressée à la FIS. C’était, ont-ils écrit, « de ramener les skis vingt ans en arrière » et « cela diminuera la pertinence du ski de compétition. » Ils s’inquiètent et craignent que la course de niveau Coupe du monde ne devienne un sport désuet, totalement à côté de l’évolution de la ligne de cotes témoignant d’une technologie de pointe qui plaît aux skieurs. Tait Wardlaw, vice-président du Groupe Rossignol aux États-Unis, a déclaré à Skipresse que ce changement « ne permet ni une meilleure appréciation, ni une meilleure compréhension de la course. » Plusieurs coureurs, notamment Ted Ligety, champion sur la Coupe du monde en slalom géant, Bode Miller, et Michael Janyk, ont également exprimé leur déception. « Une vraie farce », selon Miller. Est-ce que cela aura comme effet de faire régresser la technologie ? Qui sait – les bottes de cuir et les bâtons en bambou sont peut-être les prochains.  10 | skipresse

© Elina Sirparanta

Accompanied Accompagné par by Bernard Gendron See Surveillez voyagesgendron.com voyagesgendron.com for pour more les détails details

Into the Wild Look i n g for some s we et, backcountry ski-vid action ? Last winter, Black Crows star skier Julien Régnier was joined by Canada’s Anthony Boronowski and the American Eliel Hindert on a f ive-day jaunt through the winter wilderness beyond Whistler boundaries. Days of bottomless powder play were interrupted only by nights of c a mpi n g ( a nd sle e pi n g-b a g worries about wild cougars . . .) under the stars of the westernCanada night. The trip combined

w h at Ré g n ie r c a l le d “pu r e pleasure” with “pure adventure.” Put simply, the boys had a blast. But thanks to the indie-film production company, Nimbus, you can share both the pleasure and the adventure vicariously. A video of Régnier’s trip can be checked out at www.nimbusindependent.com, where it was scheduled for release on December 5. If you need something to get you stoked for the upcoming ski season, this is your ticket to dream land.

GS Skis – Back to the Future Rules for World Cup equipment are always changing. But this year, the FIS, ski racing’s governing body, created new rules – starting with the 2012-13 season – that have many racers and ski companies up in arms. Seeking to reduce injuries caused by skis with deep sidecuts “hooking up,” the rules will extend the minimum radius for World Cup giant-slalom skis (for men) from the current 27 meters to 35 meters. In effect, GS skis of the future will be more like the fairly straight GS skis of the past. W h i le e ndor si n g a ny r u le s promoting safety, ski company executives denounced the change as extreme, in a formal letter to the FIS. It was, they said, “bringing the GS skis twenty years back” and “would cause the loss of

relevance of competitive skiing.” They worried that World Cup racing would become an anachronistic freak, a world apart from state-of-the-art sidecut technology enjoyed by non-racing skiers. Tait Wardlaw, a vice-president for the Rossignol Group in the U.S., told Skipresse that the change “isn’t helping to have ski racing better appreciated and understood.” Many racers, including World Cup GS champion Ted Ligety, Bode Miller, and Michael Janyk, voiced similar disenchantment. Miller called the new rules “a complete joke.” Will this take ski technology back a step ? Who knows – maybe leather boots and bamboo poles will be next.  www.skipresse.com


DÉCOUVERTE BLANCHE WHITE DISCOVERY

B

righton et Solitude n’ont pas choisi un voisinage évident pour élire domicile. Les deux stations sous-estimées du Big Cottonwood Canyon, au Utah, sont situées juste au nord de Little Cottonwood Canyon où se trouvent Alta et Snowbird. Se retrouver aux côtés de ces deux stations, reconnues pour leur poudreuse, c’est un peu comme d’essayer de se faire remarquer en compagnie de Brad Pitt et d’Angelina Jolie. Et de l’autre côté du canyon, Park City, Deer Valley et Canyons, d’autres destinations prisées, siphonnent toute chance d’attention qui autrement, irait du côté de Big Cottonwood. Ainsi, érigées dans la pénombre de célébrités, Brighton et Solitude sont généralement boudées par les skieurs d’ailleurs. Parce que Big Cottonwood ne profite ni de l’éclat historique, ni du marketing musclé des montagnes avoisinantes, les skieurs prennent souvent pour acquis que rien ne s’y passe. Grave erreur. Brighton et Solitude reçoivent annuellement la même quantité de précipit ations – environ 18 mètres l ’ hiver dernier – la même neige légère légendaire. La variété du terrain y est aussi exceptionnelle : long, court, doux, abrupte, et même épeurant à certains endroits. Bref, si vous recherchez la qualité de ski d’Alta/Snowbird mais ne voulez le partager, Big Cottonwood est parfait pour vous. Ironiquement, bien qu’Alta soit renom mé e com me ét ant le berceau du ski de poudreuse en Amérique du Nord, la première station de l’Utah à offrir le service de remontée mécanique fut pourtant Brighton, en 1936, avec un

téléski à câble bas. Alta suivit trois ans plus tard. Au Utah, les matins de grosse poudreuse, le Cliff Lodge, à Snowbird, un édifice en béton, est souvent considéré comme l’épicentre du ski. Mais si vous voulez profiter de la même neige sans avoir à affronter une meute humaine pompée à la testostérone, dirigez-vous plutôt vers The Inn at Solitude. Des traces fraîches à Solitude se prolongent non pas des heures, mais des semaines. Et si, par chance, vous y êtes l’un de ces matins où le canyon est fermé pour un contrôle d’avalanche – refusant l’accès au canyon, là où sont situées les stations de ski, à quiconque provenant de la région métropolitaine de Salt Lake City (à seulement 30 minutes) – alors, tenez vous bien ! Pour une station de ski, c’est ce qui se rapproche le plus de l’héliski. Les seuls avec qui vous aurez à partager cette neige fraîche seront peut-être les 200 autres qui auront passé la nuit au village de Solitude. 

B

righton and Solitude sure picked a tough neighborhood to hang out in. The two underappreciated ski areas in Utah’s Big Cottonwood Canyon lie just north of Little Cottonwood Canyon, home to Alta and Snowbird. To stand alongside such powder legends as Alta and the `Bird is like trying to get noticed in, say, the company of Brad Pitt and Angelina Jolie. One more canyon over are Park City, Deer Valley, and the Canyons, famed tourist meccas as well, all siphoning away any additional attention from Big Cottonwood. Lying on the penumbra of such celebrity, Brighton and Solitude generally get cold-shouldered by visiting skiers. Because the Big Cottonwood areas lack the historical éclat and/or the marketing muscle of their neighbors, skiers often assume that there isn’t much happening there. Big mistake. Brighton and Solitude get the same stupendous annual snowfall – about 18 metres in the winter of 2010-11 – with the same legendarily smoke-light consistency as Alta and Snowbird. The terrain variety is exceptional – long, short, gentle, steep, in some places soi l-your-pant s scary. If you want Alta/Snowbird quality skiing but would prefer not to share it with anyone, Big Cottonwood is your place. There is irony in the mix here, too. For all of Alta’s renown as the birthplace of Nor t h A mer ic an powder skiing, the first lift-serviced

area in Utah was Brighton, which strung up a rope tow in 1936. Alta didn’t get into the act until three years later. The concrete colossus that is the slopeside Cliff Lodge at Snowbird is widely regarded as the epicenter of the Utah skiing universe on a big-powder morning. But the better place to be, without the tram’s crush of testosteronepumped humanity, is the Inn at Solitude. Fresh tracks at Solitude last not just for hours, but for days. And if you luck into a morning when you are at Brighton or Solitude and the canyon has been closed for avalanche control – allowing no one from the metropolitan area of nearby Salt Lake City (just 30 minutes away) to reach the the ski areas at the end of the canyon – well, woohoo ! This is about as close to heli-skiing as resort skiing gets. The only people you’ll have to share all that fresh snow with will be the perhaps 200 others who have overnighted in the compact resort village of Solitude.

© Charles Spina

par/by Peter Oliver

Seul dans le Canyon Alone in the Canyon

La poudreuse de l’Utah que personne ne connaît The Utah Powder that Nobody Knows

12 | skipresse

www.skipresse.com

NORINF1


skis Fire arrow 80 pro

la meilleure façon d’apprécier la gamme incroyable de skis nordica est de les essayer !

demo tour 11/12 Profitez des meilleurs skis sur neige ! 14 décembre

Le ReLais

8 janvier

17 décembre

Mont tReMbLant

Mont sutton

4 février

Mont habitant

18 décembre

ski bRoMont

11 janvier

Le ReLais

11 février

Mont tReMbLant

Mont bLanc

14 janvier

vaLLÉe du PaRc

Mont sutton

26 décembre

Mont saint-sauveuR

owL’s head

12 février

27 décembre

Mont GRand-Fonds

Mont oLyMPia

18 février

owL’s head

vaL saint-côMe

ski MoRin heiGhts

25 février

Mont oRFoRd

Mont-saint-Mathieu

ski bRoMont

28 décembre

Mont tReMbLant

21 janvier

Mont-sainte-anne

29 décembre

Mont-sainte-anne

ski bRoMont

3 mars

Mont tReMbLant

Mont bLanc

Mont bLanc

4 mars

Mont sutton

Mont oRFoRd

10 mars

2 janvier

Mont-ÉdouaRd

22 janvier

stonehaM (dÉFi Leucan)

ski MontcaLM

IN THE SKIING REVOLUTION, A NEW BENCHMARK HAS BEEN SET 28 janvier Mont GLeason Le vaLinouËt

3 janvier

7Tjanvier HE FirE

aMont-coMi r r o W c o L L E c T i o n - F i r E Mont kanasuta

29 janvier

a Mont saint-sauveuR rroW F1 booT & FirE arroW 74 EdT skis

nordicacanada.com

Mont GabRieL

nordicacanada.com

NORINF11-Pub-SkiPresse-Demo_FR.indd 1

11-11-17 12:30 PM


© Charles Spina

De la poudreuse jusqu’aux genoux, coupez à travers les bois et retournez ensuite dans la neige vierge pour ainsi rejoindre la piste en bas du canyon. Choose a line through knee-deep fluff, cut through the trees and return to an open pocket of untracked snow to reach the canyonbottom trail.

Sol it ude d i sp ose, de faç on contigüe avec Brighton, d ’un domaine sk iable de plus de 2 200 acres. Mais ce chiffre semble nettement insuffisant lorsque vous vous baladez et rejoignez l’Honeycomb Canyon. Du parapet rocheux formant le sommet du mur du canyon, côté sud, une myriade d’options s’offrent à vous – plus comme une toile d’araignée complexe que l’éponyme « nid d’abeilles ». Le terrain semble s’étendre à l’infi ni. De la poudre jusqu’aux genoux, coupez à travers les bois pour sentir l’effleurement d’une branche d’épinette recouverte de neige vous chatouiller la joue. Retournez ensuite dans la neige vierge pour rejoindre la piste en bas du canyon qui elle, vous conduira au télésiège Honeycomb Return. À la base de la remontée, vous serez surpris, non pas par ce que vous aurez skié, mais par l’étendue de terrain où vous n’êtes pas allé : des faces ouvertes jusqu’aux étroits corridors entre les arbres – un terrain exceptionnel pour ceux prêts à faire un petit bout de randonnée pour y accéder. Comme ils disent au Québec : incroyable. Cependant, pour vos vacances, si vous avez opté pour Big Cottonwood et que vous êtes du 14 | skipresse

type « party », vous venez de faire un mauvais choix. Au village de Solitude, tout est fermé dès 22 h. Pas de vacarme qui risque de vous tenir éveillé ; le bruit prédominant, après cette heure, c’est le ronflement. Alors si vous souhaitez un séjour tranquille, Solitude est l’endroit pour vous. L’ hôtel T he Inn at Solitude ressemble à l’un de ces hôtels européens nichés à f lanc de montagne – toit en pente, arches, foyer immense. Il se peut que vous y entendiez parler allemand et penserez alors avoir été transporté par télékinésie de l’autre côté de l’Atlantique, à Zermatt ou à Zürs. Et, pendant que la neige fraîche d’une nouvelle tempête tourbillonnera contre les fenêtres de la salle à dîner, vous serez à déguster les fruits d ’une carte de vins raffi née. Nul besoin de conduire. Votre seul déplacement, au petit matin, sera de vous rendre aux remontées mécaniques. Et qui sait ? Bradgelina se frayera peut-être un chemin pour monter dans le télésiège avec vous. Imaginez un instant être riche, célèbre, et fatigué des paparazzis et des journaux à potins. Difficile d’imaginer meilleur endroit pour fuir ce monde de fous. C’est Solitude, après tout. 

Solitude combines conti guously with Brighton for an official total of about 2,200 skiable acres. But that number seems woefully u nder- c a lc u late d when you wander out onto the traverse into Solitude’s Honeycomb Canyon. Myriad options descend to the bottom of the canyon from the rocky parapet forming the top of the canyon’s south wall – more like a complex spiderweb, really, than the eponymous honeycomb. T he terrain seems to go on forever. Choose a line through knee-deep fluff, cut through the trees to feel the brush of a snow-covered spruce branch across your cheek, return to an open pocket of untracked snow, and eventually reach the canyon-bottom trail le ad i n g to t he Honeycomb Return quad. At the base of the lift, you look back to be amazed not by what you skied but by all the vastness you missed, from open faces to narrow tree shots – an astonishing bounty to be plundered by those willing to traverse or make a short hike for it. As they say in Québec, incroyable. Now if you live to party, you have made an unpardonably bad choice if you have decided to

vacation in Big Cottonwood. The village at Solitude is all but shut down by 10pm. There will be no party ruckus to keep you up late ; the predominant sound after 10pm is snoring. But if you seek more retreat than resort bustle in your vacation, hello. This is the place for you. The Inn at Solitude has the look and feel of a classic, European hotel stuck away on some Alpine mountainside – the sloping chalet roofs, the interior, low-radius archways, the giant, stone fireplace. If you were to suddenly hear German spoken, you might be deceived into thinking you had been telekinetically transported across the Atlantic to, say, Zermatt or Zürs. And as the fresh snow of a new storm swirls outside the dining-room window, indulge in the fruits of a classy wine list. No worries about driving. The only traveling you need think about is your two-minute walk to the lift in the morning. And who knows ? Bradgelina just might be scrambling onto the lift with you. Pretend that you are rich and famous and weary of the intrusions of the paparazzi and gossip mags. There is no better place for removal from the hum and roar of the rat-race world. This is, after all, Solitude.  www.skipresse.com

Elan_Gle


PHOTO: SAMO VIDIC

“ IMON REALLY CHOIX DODE LOVE SKIS THESE EN VUE SKIS D’UN ANDSTAGE WHAT DE CERTIFICATION… THEY CAN DO!” GLEN PLAKE MONITEUR SKI CERTIFIED DE SKI INSTRUCTOR CERTIFIE

Elan_Glen Plake_Skipresse_10.3125x11.75.indd Plake_Skipresse_10.3125x11.75_FRA.indd 1 1

11/11/11 11/7/11 4:56:00 9:02:06 PM AM


FIRST TRACKS

vivez tous les plaisirs du

par/by Mari-Jo Lamarche

ski

PREMIÈRES TRACES FIRST TRACKS

Brilliant Bromont lights up the night

à la Cache! www.skibromont.com Bromont, toujours aussi « allumée »

Bouffe, détente, ski hélico, dodo La cache à Maxime met tout en place pour vous faire vivre une expérience unique, avant, pendant et après le ski. Notre service exclusif de ski hélico vous transportera jusqu’à la station de ski Le Massif du Sud.

Du nouveau cette saison à Ski Bromont : la station innove et se met en mode « code QR », permettant aux skieurs de télécharger la carte des pistes, les promotions, et une multitude d’informations. Le code se retrouvera sur de nombreuses affiches et dans les chalets. « Scanner » la carte des pistes avec votre téléphone intelligent, rien de plus facile ! Et bonne nouvelle pour les adeptes du ski de soirée puisque au versant des Épinettes, cette partie de la montagne donnant accès à plusieurs sous-bois, la station propose maintenant quatre nouvelles pistes, un système d’éclairage, des canons à neige, ainsi qu’une remontée quadruple. Cette dernière sera d’ailleurs fonctionnelle à compter du 26 décembre. Ainsi, sur un total de 155 pistes, 86 seront éclairées et 5 versants offriront le ski de soirée.

Ça bouge au Massif de Charlevoix Dans l’optique de créer un esprit de communauté et s’appuyant sur des principes de développement durable, Le Massif se lance dans son projet de 258 millions de dollars. Plus qu’une station de ski, cette région pittoresque souhaite devenir une destination récréotouristique qui évoluera autour de trois pôles : la Montagne, le Train touristique, et, dès le printemps 2012, l’Hôtel La Ferme.

• Restaurant • Boutique des terroirs • Noah Spa (unique au Canada) • Hébergement haut de gamme • Découvrez nos activités hivernales sur lacacheamaxime.com

And there’s good news for folks who like night skiing. On the Épinettes side, the part of the mountain from which you access several glades, the resort is adding four new runs, lighting, snow guns and a quad lift. The lift will start running on December 26. This season, out of the 155 runs, a full 86 will be lit up and five sides of the mountain will offer night skiing.

Lots happening at Le Massif de Charlevoix With the goals in mind of creating a community and using principles of sustainable development, Le Massif is heading into a $258-million project. More than a ski resort, the picturesque region aims to become a tourist and recreation destination whose evolution will center around three hubs : the Mountain, the Train, and – from spring 2012 – the Hôtel La Ferme. Located in the heart of Baie-Saint-Paul, the five-pavilion complex will combine 150 rooms, a restaurant, a coffee shop, a bar, a health centre, a local food and produce shop, and more. Described as “a true place for people to meet”, it will host a wide range of public, cultural and commercial activities for local people to enjoy and to increase tourist development. The Mountain itself will have some new features as well, notably the construction of a walkway linking the chalet at the base of the mountain to the cable car, the opening of a shop called Le Camp de base, which specializes in freestyle and freeride gear, plus the installation of a new family activity, a 7.5-kilometre luge run. 

www.lemassif.com/fr/ferme

d

Situé au cœur de Baie-Saint-Paul, ce complexe de 5 pavillons combinera, entre autres, 150 chambres, un restaurant, un café-boutique, un bar, un centre de santé, et un comptoir du terroir. Se voulant « un véritable carrefour de rencontres », l’endroit permettra le déroulement d’activités publiques, culturelles et commerciales, profi tant autant à la population locale qu’au développement touristique. La Montagne présente également quelques nouveautés, notamment la construction d’une passerelle reliant le chalet de la base de la montagne à la télécabine, l’ouverture d’une boutique spécialisée de freestyle et de freeride, le Camp de base, ainsi que l’instauration d’une activité pour toute la famille, soit un parcours de luge de 7,5 km. 

Noir 4625 371 453

Fonte Minion

À seulement 20 minutes de Québec 265, rue Drouin, Scott (Québec) 418 387-5060

© Ski Bromont

Something new this winter at Ski Bromont : the resort is starting to use QR code technology, which will allow skiers to download the trail map, promotions and all kinds of other info. The code will be visible on signage and in the chalets. You just scan the matrix barcode with your smart phone to get your trail map !

16 | skipresse

© Massif de Charlevoix

www.skipresse.com

BLIINF11


demo tour 11/12 power 2

mont Habitant

4 février

mont Garceau

15 janvier

mont olympia

5 février

Val saint-côme

Demon 130: power in the sole

21 janvier

mont blanc

11 février

22 janvier

mont saint-sauveur

12 février

28 janvier

owl’s Head

18 février

mont saint-sauveur the integrated carbon steel Power chassis in the sole combined with the i-rebound in the upper cuff provide pure energy, perfect power transfer, maximum mont olympia control and precision. mont orford

29 janvier

ski bromont

18 février

ski bromont

25 février

mont sutton

26 février

ski morin Heights

S-Power Full Suspension IQ

14 janvier

the carbon Power booster technology provides high-precision steering and snappy dynamic rebound.

Demon 130

Les skis BLizzard sont de retour sur Les pistes S-power: Full Suspension power the piston oil dampening system allows the most effective vibration reduction. Faites en L’essai Lors de La tournée démo BLizzard 2012

www.blizzard-skicanada.com | www.tecnicacanada.com

BLIINF11-Pub-SkiPresse-Demo_FR.indd 1

11-11-18 1:55 PM


and of avalanches

L’AVENTURIER ALPIN

J

S

En février dernier, Jérôme et moi avions « les blues » et surtout, faim de poudreuse. Le Québec ayant joué à « chaud-froid » durant les premiers mois d’hiver et la Suisse étant en sécheresse, on décide, sur un coup de tête et suivant les recommandations de notre ami Pierre-Etienne Gagnon, installé dans l’Ouest canadien, de réserver un vol vers Kelowna pour aller découvrir et « bouffer » la poudreuse légendaire de Revelstoke et de Rogers Pass !

Last February, Jérôme and I had the blues and were hungry for powder. Because Québec had been going “hot or cold” with snow during the fi rst months of winter and Switzerland was dry, we decided – on the spur of the moment and after listening to our fiend Pierre-Etienne Gagnon in western Canada – to make fl ight reservations for Kelowna. We wanted to go discover and experience the legendary powder of Revelstoke and Rogers Pass.

’ai compris que le ski est le centre de tout dans ma vie sportive et professionnelle. Les aventures en montagne me permettent de parcourir le monde et me rendent de plus en plus curieux. Pour Jérôme et moi, ça veut dire monter plus haut et marcher plus loin, pour vivre cette descente exceptionnelle qui reste gravée dans notre mémoire. Aussi, je me rends compte que plus on s’engage dans les montagnes éloignées, plus on s’expose à certains risques ; le plus évident et le plus dangereux est sans aucun doute celui des avalanches.

Il faut savoir que c’est un des endroits qui reçoit le plus de précipitations de neige au Canada et conséquemment, le plus grand nombre d’avalanches et d’accidents y sont reliés. Il ne faut pas paniquer, mais, avant de s’aventurer hors-piste dans l’immense chaîne de montagnes Selkirk, réel paradis de poudreuse, on se doit de respecter l’environnement et de prendre les mesures nécessaires.

18 | skipresse

kiing is central to everything in my sporting and professional life. Mountain adventure has let me travel the world and has kept my curiosity humming. For Jérôme and me, going higher and walking farther to experience an exceptional run remains carved in our consciousness. I also realize that the more we tackle far-off mountains, the more we expose ourselves to risks, the most obvious and dangerous being avalanches.

As you probably know, the area is a place that gets some of the most snow in Canada and, as a result, has a famously great number of

avalanches and accidents. No need to panic, but before heading off-piste in the powder paradise of the enormous Selkirk mountain ran ge, you have to respec t the environment and take the precautions needed. Avalanche control and prevention by lovers of the great outdoors are part of everyday life. As a result, there are many safety measures in place. If you’re thinking of skiing the Revelstoke ski area, which now offers the greatest vertical drop in North America at 1,856 metres, (yes, bigger than Whistler’s from summit to base), you don’t need to worry. The trails are protected, marked,

www.skipresse.com

© Photos : Aventurier Alpin

par/by Simon St-Arnaud


Là-bas, le contrôle d’avalanches et la prévention auprès des amateurs de plein air font partie du quotidien. Les mesures de sécurité y sont donc nombreuses. Alors si vous avez envie de profiter de la station Revelstoke, offrant maintenant le plus grand dénivelé en Amérique du Nord, soit 1 856 mètres (eh oui ! ça veut dire plus que Whistler, du sommet jusqu’à la base !), ne vous faites pas de souci : les pistes sont protégées, balisées, et le hors-piste est contrôlé pour réduire les risques d’avalanches. Dans les endroits non patrouillés de la station, on skie à ses propres risques, mais ils sont tout de même modérés. Quand on s’engage dans des territoires vierges comme le mont MacPherson ou le col Rogers, on est dans un autre univers. Dans ce secteur, la route Transcanadienne suit le parcours du chemin de fer établi en 1900. Littéralement sculpté à travers

www.skipresse.com

les montagnes, le trajet n’est pas à l’abri des coulées massives de neige. Ainsi, ayant grandement appris depuis le siècle dernier, on a pris les mesures nécessaires pour sécuriser le lien routier entre la Colombie-Britannique et l’Alberta. Le ministère des Transpor ts bénéficie de sa propre division de prévisionnistes et d’interventionnistes en avalanches (des skieurs chevronnés qui ont dû s’habituer au travail de bureau !). Bruce Allen dirige les opérations d’un petit groupe de passionnés qui font exploser des bombes téléguidées vers les montagnes dans le but de provoquer des avalanches susceptibles de menacer la route nationale. 5000 kilos d’explosifs utilisés jusqu’à ce jour (lors de notre passage à la mi-saison), et jusqu’à 1600 avalanches déclenchées par le ministère en une saison record. La puissance de ces torrents de neige, s’étendant souvent sur des 

and the off-piste is controlled to reduce avalanche risks. In the parts of the resort area that aren’t patrolled, you ski at your own risk, but the risk is usually only moderate. When you head into virgin territory like Mount MacPherson or Rogers Pass, it’s a different story. You’re in another world. Here, the TransCanada Highway follows the path of the railroad built in 1900. Literally carved into the mountains, the road is not completely sheltered from massive snowslides. Because of this, and after having learned a great deal about snow safety in the past century or so, many measures are t aken to keep the road link between British Columbia and Alberta safe. The Ministry of Transportation has its own avalanche forecasters and managers (experienced skiers 

skipresse | 19


Les Forces armées canadiennes y ont installé un régiment de l’artillerie, les «Snow Punchers». The Canadian Armed Forces have stationed an artillery regiment, called “snow punchers”, at the site.

nord, entre Revelstoke et Golden – on utilise une autre méthode de gestion des avalanches. En effet, étant donné que le Parc national des Glaciers est l’endroit par excellence pour le ski et le ski touring – on y trouve une poudreuse de rêve – la direction du Parc a développé sa propre méthode ; pour protéger sa route mythique et, par ricochet, offrir un terrain de jeux incroyable aux amants de la montagne. Ce sont les Forces ar mé es canadiennes qui y ont installé un régiment de l’artillerie, les «Snow Punchers». Ils ne sont 20 | skipresse

heureusement pas à la guerre, mais plutôt à la chasse aux avalanches, avec leurs canons howitzer 105 mm, qui lancent littéralement des obus meurtriers vers les sommets et flancs de montagnes, visant des cibles prédéterminées. « 208 balles tirées en une opération de 72 heures lors de la dernière tempête ! », se vantait l’un des soldats du régiment. C’est la seule opération militaire du genre en Amérique du Nord. Toutes ces explosions provoquées le long de la route ont pour objectif de forcer et de contrôler les avalanches, plutôt que d’exposer la route Transcanadienne aux hasards des avalanches naturelles. C’est comme ça que le secteur est devenu populaire auprès des skieurs et des randonneurs. On peut donc se compter chanceux de pouvoir profiter de ce territoire qui autrement, ne serait accessible qu’en hélicoptère. Mais le contrôle d’avalanches planifiées n’est pas une garantie de sécurité dans des territoires aussi vastes que le col Rogers et les mont agnes Selk irk. Il faut avoir le bon équipement, connaître l’endroit ou être guidé par des professionnels, et surtout, minimiser son exposition à toute forme de risque. J’ai compris que la meilleure façon de profiter de l’ampleur de ces montagnes est de respecter cette immense nature… et de skier avec un peu de retenue. C’est la meilleure façon de s’assurer d’y retourner à chaque année ! Suivez nos aventures hors-piste en Amérique de Sud et dans l’Ouest canadien dans les nouvelles séries de L’Aventurier Alpin, tous les mardis 20h, à Évasion. Venez aussi échanger sur notre Facebook. 

who have had to adapt to office work !). Bruce Allen directs the operations of a small group of enthusiasts who explode bombs that are teleguided towards the mountains to trigger avalanches that might otherwise threaten the national highway. Five thousand k ilograms of explosives had already been used when we arrived in mid-season, and as many as 1600 avalanches can be set off by the ministry in a record season. The power of these snowslides, which – as videos show – often extend kilometres down the mountainside and travel at more than 120 kilometres an hour, is chilling. So when I saw a whole forest of Western Pines torn up by the wind caused by a major avalanche in Rogers Pass, I almost turned back. At the top of the pass, however – the only way to cross the Rockies between Revelstoke and Golden – the Ministry of Transportation has reinforcements for managing avalanches. Because Glacier National Park is the best place imaginable for skiing and ski touring in dream-class powder, t he park ’s management has developed its own method to protect the legendary highway and, as an aside, provide an i ncre dible playg round for mountain lovers. The Canadian Armed Forces have stationed an artillery regiment, called “snow punchers”, at the site. They’re not operating as a

military force at war, of course, but as avalanche hunters, with their 105 mm howitzers throwing murderous shells at the summits and flanks of the mountain, aiming at pre-set targets. “There were 208 shells fired in a 72-hour period during one snowstorm !” boasted one soldier on the firing squad. It’s the only military operation of its kind in North America. The purpose of all these explosions along the highway is to trigger and control avalanches, instead of exposing the TransCanada to the dangers of natural slides. As a result, the area has become popular with Alpine skiers and touring skiers, and we can consider ourselves lucky to be able to enjoy an area that would otherwise be accessible only by helicopter. But planned avalanche control is no guarantee of safety in territory as big as the Rogers Pass and the Selkirk Mountains. You have to have the right equipment, know the area or have professional guides, and most importantly, limit your exposure to risk of any kind. To take advantage of the enormity of these mountains, you must respect the huge force of nature here and ski with restraint. It’s the best way to be sure you can come back every year ! Follow our off-piste adventures in South America and western Canada in the new TV series L’Aventurier Alpin, Tuesdays at 8 p.m., on the Évasion channel. Join us on Facebook, as well. 

Suivez-nous sur mon blogue à Follow us on my blog at www.simonst-arnaud.com www.skipresse.com

© Photos : Aventurier Alpin

kilomètres et voyageant à une vitesse de plus de 120 km/h, images vidéo à l’appui, donne froid dans le dos. Alors quand, en route pour Rogers Pass, j’ai aperçu une forêt entière de pins de l’Ouest arrachée, des troncs de 50 cm cassés comme des cure-dents par le souffle de vent provoqué par une avalanche majeure, j’ai failli rebrousser chemin. Cependant, au sommet du col Rogers – la seule façon de traverser les Rocheuses, au


E M Ê R T X E ’ L À R E I SK &

INNOVATION

We always try to find the newest in products to offer, the best in service technology and we contantly build on our knowledge of the sport.

This is our passion.

THE BEST

BOOTFITTING

Fischer Vacuum Fit

Professional Bootfitters

Best Brands

We have the most experienced bootfitters in BC. We can fit your boot quickly to make it comfortable but perform at a level you demand.

We carry Lange, Rossignol, Fischer, Salomon, Atomic, Dynafit and Delbello that way we can make sure you get the best last, fit and performance for your foot and skiing.

The newest innovation in ski boot technology is Fischer Vacuum. The process starts by heating the new “vacu-plast” shell then wrapping the whole boot with your foot in it with air bags that compress the shell to the shape of you foot. In 30 minutes you have a perfect fit shaped to your foot.

Come in and see one of our bootfitters today

THE BEST

TUNING

DE AL S

One of the foundations of Skiis & Biikes is our award winning ski and snowboard tuning. Using the most advanced robotic machines we grind the base to perfectly flat, structure the base, bevel and sharpen the edges then hot wax them. Your boards will glide farther and faster so you spend less time on the cat tracks.

ONLINE L’AVENTURIER

Get the original patented Boot Backpacks only

skiisandbiikes.ca ALPIN

$

79 .99

Mississauga 194W5 Dundas St E, Mississauga 3 lights west of the 427 on Dundas 1-877-352-7547

DEAL EMAIL ALERTS

EN RAPPEL MARDI 20H

896 Don Mills Rd, Toronto 2 lights N of Eginton, West side 416-391-0654

Collingwood

AVEC SIMON ST-ARNAUD and sign-up for DIMANCHE 19H

Toronto

445 First St, Collingwood Next door to the Beer Store 705-445-9777

Whistler Village 604-905-4100

Whistler Creekside

Vancouver

EVASION.TV

604-905-2444

604-738-3715


skiing LA CHRONIQUE GOODY THE GOODY REPORT

© Anna Goodman

par/by Anna Goodman

C

O

ur technical team of fun, fast and unique girls will be chasing World Cup races all over the world this winter, representing Canada and its fierceness. To help get a better idea about my ski sisters, I asked each girl to send me words to best describe each teammate. Here’s a compilation of the responses.

C o m m e n ç o n s av e c m o i – Anna banana, goody good-times, artiste, créative, la chick photo-blogueuse, authentique, un «phénomène de la nature » parce que je bois trop de café et parviens à lécher mon coude. En slalom, comme je prends la ligne la plus directe, je suis parfois dangereuse. En Coupe du monde, j’ai raflé plusieurs top 15 et un top 10. Après quelques blessures, je suis de retour et en «mode course », prête pour tous les slaloms.

n c om w ma r i e mi c h e le gag no n. w w w.

En ski, sa force est liée à sa capacité d’attaquer avec audace. À Sölden, en slalom géant, elle a commencé la saison avec une 25e place et on peut s’attendre à ce qu’elle fasse encore mieux et ce, dans toutes les disciplines. L’an passé, elle a terminé 5e dans un slalom géant, empoché un top 10 en slalom, et plusieurs top 20 en super-combiné.

© Anna Goodman

Marie-Michèle Gagnon : au portillon de départ, le feu dans les yeux et dans le cœur. À fond, vive, sans craintes.

© Anna Goodman

© Anna Goodman

et hiver, l’équipe technique canadienne prendra d’assaut les courses de la Coupe du monde. Pour vous faire découvrir mes « sœurs du ski », des fi lles drôles, rapides et originales, j’ai demandé à chacune d’elles de décrire ses coéquipières. Voici une compilation des réponses.

Start with me – Anna banana, goody good-times, artsy, creative, photo-bloggerchick, genuine, and “freak of nature” because I drink way too much coffee and can lick my elbow. I take the straightest line in slalom and can be a little wild. I’ve had multiple top-15 World Cup results and one top-10. I’m back from injuries now and in “race mode” for every World Cup slalom.

Marie -Michèle Gagnon : Fire in her eyes and fire in her heart in the start gate. All-out, vivacious, no fear. Her skiing strength lies in her ability to attack like a wild woman. She started this season with 25th in the Sölden giant slalom, but expect more to come in all disciplines. Last season, she came fifth in a World Cup GS race, had a top-10 in slalom, and earned multiple top-20 in super combined.

w w w. a nn a g o o dy. c a

M ar ie - Pie r Pr é f ont ain e : fashionista, stylist, www.teamigotswagg.com scarf designer, top model, unflappable. She’s our stylist, our hairdresser and our scarf designer. On the hill, look for the straightest lines and quick, short-pressure turns in giant slalom. Last season she broke into the World Cup top 10 for the first time and is moving up in aine. com the GS standings. taine efont refon mppr www.mpp Marie - Pier Préfontaine : la fashionista, styliste, designer des foulards w w w.teamigotswagg.com, top-modèle, imperturbable. Erin Mielzynski : Energetic, six-pack strong, bubbly-blond, determined Notre styliste et notre coiffeuse. Sur la piste, en slalom géant, elle perfectionist. Erin makes arcing slalom turns look like the easiest thing on prend les lignes les plus directes et fait des virages à impulsions earth. She had her first top-15 result last year and won the second slalom run courtes et rapides. Ayant atteint le top 10 pour la première fois l’an in the World Championships ! Winning a run at this level is truly an amazing passé, elle monte et grimpe au classement.  accomplishment, so look for bigger steps toward the top this season.  22 | skipresse

www.skipresse.com


100 % ĂŠrable

_

raccoonskis.com


Découvrez • Discover

© Anna Goodman

Village Mont Blanc © Ève Routhier

w e rinm i elzyn s k i. com w w. Erin Mielzynski : dynamique, w Ève Routhier : une super at h lète, blonde un “pr i nc e s s” ( i n t he peu « fofolle », perfectionniste et best meaning of the déterminée. Ses virages sont tellement word…). She is always fluides, comme si c’était la chose la we l l p u t- t o g e t h e r. plus facile à faire au monde ! Elle obtint Smiling, warm, son premier top 15 l’an passé et gagna pragmatic, f lawless la seconde manche du slalom aux technique. She started Championnats du monde. À ce niveau, to break into the top remporter une manche, c’est tout un 30 i n Wor ld Cup exploit ! Alors cette saison, attendezslalom last se ason vous à des résultats encore meilleurs. and w i l l be more consistently in the Ève Routhier : « princesse » (dans hunt for World Cup le bon sens du terme…). Toujours points this season. soignée. Souriante, chaleureuse, c om pragmatique, une technique sans i b l o g s p o t. t h i e r s k i. u o r failles. Elle a fracassé l’an passé la B r it t a ny Ph e la n : No boundaries, barrière du top 30 en slalom, et sera, bad-ass, wild child, adventurous. Britt cet hiver, encore plus constante dans is super athletic – she rips rapids in a sa chasse aux points de Coupe du whitewater kayak and does sweet tricks on monde. skis. Her technique is awe-inspiring – she pulls off things that should be impossible ! Brittany Phelan : sans limites, Last year was her first World Cup season, rebelle, déchaînée, aventureuse, super and she’s especially strong in slalom. athlétique – en kayak d’eau vive, elle se moque des rapides et en ski, avec M a d i s o n I r w i n : T he rook ie. une technique impressionnante, “Maddawg” always has us in hysterics. elle exécute des manœuvres de She’s lively, a talented stor yteller, a toutes sortes, parvenant à réussir comedian, and up-for-anything. She will l’impossible ! Particulièrement forte make her World-Cup debut this season.  en slalom, elle en était, l’an passé, à sa première saison en Coupe du monde.

Ski et hébergement

Ski-in⁄ski-out getaway 2 nuits en condo ⁄ 2 nights in a condo 2 jours de ski ⁄ 2 days skiing Accès à la piscine, bain tourbillon, bain vapeur et sauna ⁄ Access to the pool, hot tub, steam bath and sauna Accès au bain tourbillon extérieur Access to the outdoor hot tub Accès à la Jungle Magique Access to the Jungle Magique Condo avec foyer ⁄ Condo with fireplace * Condos 1 c. à c. Taxes en sus. Certaines conditions s’appliquent. 1 bdrm condo. Taxes extra. Certain conditions may apply.

CONDO DE LUXE À partir de ⁄ from

74

$*

p.p, p.n, occ. quad.

Madison Ir win : la recrue. « Maddawg » nous rend toujours hystériques. V i v a nt e, r ac ont e u se talentueuse, comédienne, et toujours partante. Elle fera ses premiers pas en Coupe du monde cette saison.  g.ath lete. phelan da alpinecana da.or © Anna Goodman © Anna Goodman

w w w.m a di so

www.skimontblanc.com 1 800 567-6715

24 | skipresse

ni rw in .c om

www.skipresse.com

PUB_Ski


c om

FAITES COMME LA NATURE. TRACEZ VOTRE CHEMIN.

Next issue January 2012

•Spring Snow Bash •Big Mountain •Events S K I D ’AV E N T U R E

TÉLÉMARK • HAUTE ROUTE • FREERIDE

Advertisers -- reserve your space now in the next issue of Skipresse. Don’t miss out on being a part of Eastern Canada’s go-to ski magazine. LAVAL

Contact patwells@skipressmag.com

MONTRÉAL ST-HUBERT

2777, boul. St-Martin O. 2159, rue Ste-Catherine E. 1595, boul. des Promenades

(près des Promenades St-Bruno)

514 524-1106 Photo gracieuseté de K2

PUB_SkiPresse_nov2011.indd 1

2011-11-03 11:12:24


par/by Catherine Cardinal

ACTUALITÉS MONTAGNES MOUNTAIN NEWS

© Canyoning Québec

C

haque année, les s t a tions de ski doivent composer avec les caprices de Dame Nature et, depuis quelques années, avec le spectre des changements climatiques. Au même moment, les besoins des adeptes de la montagne changent. La clientèle exige davantage des stations, plus que simplement du ski. Ainsi, les centres de ski ont emboîté le pas en misant sur l’innovation et la variété des services.

Beyond Skiing:

Si la tradition du ski demeure et que ce sport reste familial et rassembleur, les règles du jeu ont changé. Devant l’abondance des activités culturelles et sportives, les centres de ski ont dû repenser leur façon de fidéliser une clientèle plus exigeante qui consomme davantage « à la carte ». Plus question de la traditionnelle semaine de ski, on carbure maintenant aux plaisirs multiples. Comme l ’indique A lexis Boyer-Lafontaine – directeur des affaires publiques à l’Association des stations de ski du Québec (ASSQ) – «ces centres de ski veulent maintenant faire connaître l’expérience hivernale,

E

very year, ski resorts have to deal with the whims of Mother Nature and, in recent years, the spectre of climate change. At the same time the needs of mountain travelers are changing – customers are asking resorts for more than just skiing. In response, resorts are staking their futures on offering more variety and innovation in activities beyond the mountain.

© ORDADave Schmidt

ici, et à l’extérieur des frontières». Ces stations-destinations «pensent plus large» et offrent à l’amateur de montagne une formule multisport. On ne s’adresse plus à «l’excursionniste» qui part pour la journée, mais plutôt à la famille qui demeure à la montagne pour jouir des nombreux plaisirs de l’hiver. Nous vous présentons ici le « top » de ces stations-destinations.

Mont-Saint-Anne En plus de sa montagne à trois versants – dont 30 % des pistes sont noires ou double noires (difficiles ou très difficiles) – le Mont-Sainte-Anne offre un terrain de jeu des plus polyvalents qui se distingue par son centre de ski de fond, ses sentiers de raquette et sa patinoire au pied de la montagne. Également, son Musée du ski nous fait revivre l’histoire du sport au Québec, ses randonnées à chiens nous propulsent dans la tradition, et son canyoning d’hiver permet aux plus téméraires de descendre une chute de glace en rappel. On peut aussi y faire du parapente d’hiver ou se détendre au ZoneSpa. www.mont-sainte-anne.com  26 | skipresse

© ORDADave Schmidt

Au-delà du ski :

In addition to its three-sided mountain, Mont-Sainte-A nne offers a many-faceted playground. There is a great cross-country skiing centre nearby as well as snowshoeing trails and a skating rink at the foot of the mountain. In addition, the Musée du ski provides a lively look at the history of the sport in Québec, dogsledding runs take visitors back to a more traditional time of winter travel, and winter “canyoning” lets the most fearless of visitors rappel down a frozen waterfall. There’s also winter paragliding or, at the more relaxed end of the spectrum, the Zone Spa.

W h i le t he sk i i n g t r ad it ion remains strong and the sport remains enjoyable for family and friends, the rules of the game have changed. Faced with a wide range of cultural and sporting activities to choose from, resorts have had to rethink how they will command the loyalty of a more demanding customer base that likes its recreation “à la carte.” It’s no longer enough to offer the good old ski week ; now people are looking for a wider menu of multiple pleasures.

As noted by Alexis Boyer-Lafontaine, director of public affairs with the Association des stations de ski du Québec (ASSQ), “Ski centres now want to offer a winter experience, both here and beyond our borders.” Destination resorts are thinking big and offering the mountain lover a multi-sport formula. Their primary target audience is not the day-tripper but rather the family that stays for several days at the mountain to take advantage of the many joys that winter has to offer. Here are top resorts that have done an admirable job of diversifying. 

© Philippe Renaud

www.skipresse.com


Forfait SKI DE SOIRÉE GRATUIT

+ Hébergement + Petits-déjeuners LE JOUR + Billets de remontée DE VOTRE ARRIVÉE jusqu’à 17 h

PRIX POUR UNE NUIT P

INDIVIDUEL* FAMILIAL**

Prix pour 3 nuits aussi disponibles P

MotelBonsoir.com† Studiotel Bromont*** Le Gîte à Margot Hôtel & Condos le Montagnard St-Christophe Hôtel-Boutique et Spa Auberge Château-Bromont Le St-Martin Bromont Hôtel et Suites LocationBlancSurVert.com*** Hôtel Château-Bromont

À partir de

À partir de

79,00 $ 1 877 534-9990 +++ 103,00 $ 1 450 919-1242 n. d. 107,50 $ 1 888 538-9966 +++ 109,00 $ 1 877 405-4782 ++++ 298,50 $ 1 888 276-6668 +++ 123,50 $ 1 866 355-0044 ++++ 126,50 $ 1 888 992-5260 +++ 129,50 $ 1 888 276-6668 ++++ 153,00 $

226,00 $ 263,00 $ 309,00 $ 299,00 $ 844,00 $ 320,00 $ 321,00 $ 329,00 $ 383,00 $

1 888 311-7947

++

Valide pour la saison 2011-2012. Certaines restrictions s'appliquent. * Prix par personne en occupation double, service inclus, taxes en sus. ** Prix par famille (2 adultes et 2 enfants de 13 ans et moins), service inclus, taxes en sus. *** Déjeuner non inclus, cuisinettes équipées. † Déjeuner non inclus.

www.tourismebromont.com

1 877 276-6668


Blue Mountain Plus qu’une station de ski, Blue Mountain offre une variété d’activités sportives à longueur d’année. C’est le plus important centre de ski en Ontario, considéré, selon MSNBC TV, comme l’une des dix meilleures stations de ski familiales. En plus du ski alpin, on peut profiter du Ridge Runner Coaster, des montagnes russes ouvertes à l’année ; on peut bénéficier d’infrastructures permettant de faire du ski de fond, de patiner ; on peut y faire de la motoneige, profiter d’un centre aquatique ou se reposer au spa. www.bluemountain.ca

More than a ski resort, Blue Mountain offers a wide variety of sports activities year round. It’s the biggest ski resort in Ontario and has been named by MSNBC TV as one of the top 10 family ski resorts in North America. As well as enjoying Alpine skiing, guests can ride the Ridge Runner Coaster, a rollercoaster open year round. They can also take advantage of facilities for cross-country skiing and ice skating. And they can go snowmobiling, enjoy the aquatic centre or relax at the spa.

Plus qu’une simple montagne, c’est l’aventure complète qu’offre Tremblant. «L’expérience neige» proposée par la station se conjugue au pluriel. Outre le ski alpin, on peut notamment y faire du ski de fond, s’amuser en traîneaux à chiens, faire de l’escalade de glace, et de la raquette. On peut aussi flâner dans le village piétonnier de Tremblant où se trouvent une myriade de boutiques, de restaurants et de commerces. Pour se reposer après une journée chargée, quoi de mieux que de se réfugier au Scandinave Spa Mont-Tremblant. www.tremblant.ca www.tremblantactivities.com

© ORDADave Schmidt

Whiteface En plus d’offrir de vrais défis aux skieurs, Whiteface est au coeur d’une région permettant de vivre une réelle expérience olympique. Hôte des J.O. à deux reprises (en 1932 et en 1980), la région du Lake Placid, même après 30 ans, maintient en fonction ses équipements spécialisés. On peut donc dévaler des pistes de bobsleigh, tenter le skeleton, faire du ski de fond, ou patiner sur l’ovale extérieur. Whiteface a aussi développé des programmes sportifs pour la famille, des forfaits multisports et des services d’appoint donnant l’opportunité aux parents et aux enfants de profiter au maximum d’une expérience dépassant l’activité alpine. www.whiteface.com

© Jay Peak Resort

Jay Peak

© Jay Peak Resort

More than just a ski area, Tremblant offers a complete adventure. The “snow experience” provided by the resort would be better defined in the plural as “snow experiences.” In addition to Alpine skiing, visitors can ski cross-country, go dogsledding, try ice climbing, take off on snowshoes, and more. Or they can just hang out in Tremblant’s pedestrian village, checking out the many boutiques, restaurants and other businesses. To relax after an active day, nothing could be better than a session of perfect peace and relaxation at the Scandinave Spa Mont-Tremblant.

À deux pas de la frontière entre le Québec et les États-Unis se trouve la station Jay Peak, une imposante montagne offrant un dénivelé de 656 mètres, près que 100 kilomètres de pistes et 100 acres de sous-bois. Offrant beaucoup plus que le ski alpin, Jay s’est véritablement transformée ces deux dernières années. Son tout nouveau Nordic Center permet maintenant la pratique du ski de fond. Le Ice Haus Arena (patinage), le parc aquatique intérieur Pump House, et le Tram House lodge, où se trouve notamment le Taïga Spa, présentent des alternatives amusantes pour toute la famille. Après la saison de ski, on peut profiter de l’endroit pour y faire de la randonnée pédestre ou y jouer au golf sur son impressionnant parcours. www.jaypeakresort.com © Alexandre Ulleri

© Alexandre Ulleri

Tremblant

For pure skiing challenge, Whiteface has much to offer. But beyond the mountain, visitors can live a true Olympic experience. The Lake Placid area has hosted the Olympics twice – in 1932 and 1980 – and more than 30 years later, it still maintains Olympic facilities. You can take a ride down the bobsled track, try skeleton, go cross-country skiing, skate on the outdoor oval, and more. Whiteface has also developed sports programs for the whole family, multi-sport packages, and extra services that give parents and children alike the opportunity to enjoy to the max an extraordinary mix of activities. © ORDADave Schmidt

28 | skipresse

Minutes from the Québec-United States border, you’ll fi nd Jay Peak Resort – an imposing mountain of 656 vertical metres with almost 100 kilometres of runs and 100 acres of glades. But there is much more than Alpine skiing, as Jay has undergone a major transformation in the last couple of years. Jay’s brand-new Nordic Center brings crosscountry skiing into the mix. The new Ice Haus skating arena and the Pump House water park provide great family fun as alternatives to skiing. And the new Tram House lodge is home to the pampering Taïga Spa. Come back after the ski season for classic Vermont hiking and a great golf course.

Le Massif Comme son nom l’indique, une montagne imposante dévoilant un dénivelé de plus de 762 mètres, le plus important au Canada, à l’est des Rocheuses. Elle offre 52 pistes et 99 acres de terrain hors-piste. Mais l’expérience « Le Massif », c’est beaucoup plus que l’aventure alpine. C’est une destination de villégiature où il est possible de faire, entre autres, du ski de randonnée, de la raquette, du kayak hivernal, et de l’escalade de glace. Le président du C.A. de la station, Daniel Gauthier, aussi co-fondateur du Cirque du Soleil, souhaite y insuffler un vent d’innovations et de changements. Un projet de quatre ans, ayant commencé l’automne dernier, vise donc à réinventer Le Massif et le transformer en un pôle touristique proposant une multitude d’activités. (Voir article en page 16.) www.lemassif.com 

A s t he name sug gest s, t h is mountain is big, with its vertical drop of more than 762 metres, the greatest in Canada east of the Rockies. It has 52 runs and 99 acres of off-piste terrain. But a “Le Massif ” experience is about much more than just Alpine adventure. This is a resort destination where you can crosscountry ski, snowshoe, winter kayak, and ice climb, among other possibilities. The resort’s chairman of the board, Daniel Gauthier, who is also co-founder of the Cirque du Soleil, wants to infuse the resort with a wave of changes and innovations. A four-year project, begun this fall, will aim to reinvent Le Massif as a multiactivity tourist hub and more than simply a ski resort. (See article on page 16.)

www.skipresse.com


par/by SQA-AOA

ACTUALITÉS ALPINES ALPINE NEWS

Le ski de Alpine Ski compétition au Racing in Québec Ontario À 13-14 ans, les jeunes commencent à démontrer de belles aptitudes de vainqueurs. Young athletes can participate in a team league or in a more competitive individual program.

L

e ski alpin est certainement le plus beau sport pour profi ter pleinement de nos merveilleux hivers. Ski Québec Alpin (SQA) est fier de promouvoir le ski de compétition à travers ses 64 clubs québécois. Le ski de compétition, c’est pour toute la famille ! Les clubs de compétition ouvrent leurs portes aux jeunes dès qu’ils ont atteint l’âge de 5 ans. De 5 à 10 ans, les enfants font leurs premiers pas dans le circuit « introduction ». Dans un esprit de camaraderie, ils développent leurs habiletés et la passion pour le sport.

www.skiquebec.qc.ca

Puis, à 13-14 ans, ils commencent à démontrer de belles aptitudes de vainqueurs. Durant cette période, ils ont la chance de participer au championnat provincial Intersport et de représenter le Québec à la Can-Am K2, une compétition regroupant les meilleurs skieurs du nord-est des États-Unis et de l’est du Canada. Par la suite, les athlètes doivent choisir entre le circuit junior Osisko ou la Super série Sports Experts afi n de se joindre à l’élite canadienne et ainsi suivre les traces de Mélanie Turgeon et d’Érik Guay, nos champions du monde québécois. Pour les parents, il y a le circuit des Maîtres et, pour ceux souhaitant devenir officiels, un très bon programme de formation.

I

f you believe what you hear from over 25,000 recreational and high-performance athletes in Ontario ski clubs, Alpine ski racing is the greatest sport on earth. These are athletes who take to the slopes every winter to enjoy the camaraderie, challenge and exhilaration that comes with racing. T he Sk iis and Biikes Nancy Greene League (7- to 10-yearolds) is a great place to start. Athletes are introduced to the basics of racing, with the emphasis on fun, participation and skills development. Move up a level to the Swiss Chalet K1 (11- and 12-year-olds), where the emphasis remains on developing skills, but a little competition is also in the works for those who are ready. T he Sw i ss C halet K 2 (13and 14-year-olds) provides an opportunity for athletes again to participate in a team league or in a more competitive individual program. Next up is the Miele J League (15- to 19-year-olds), providing teens with an avenue

to stay in the sport and compete on a club team, while the Swiss Chalet J Series offers an individual component for this age group. The FIS Series is for the most committed athletes who hope to make the provincial team or beyond. The racing fun isn’t just for the kids, however. Adult (Masters) racing is alive and well in Ontario – it’s never too late to start. Many clubs offer league events for their members, and those who are more serious and committed can join the interclub Druxy’s Masters League. Whether you are seven, 17 or 107, Alpine Ski racing in Ontario has something to offer. Head out to your local ski club and discover the FUN ! 

www.alpineontario.ca

SQA est fier d’être un leader dans la formation des entraîneurs. Nos programmes, dignes des plus hauts standards, mettent en lumière l’innovation, la passion et l’excellence et ce, à tous les niveaux. Nos jeunes champions passent ensuite à la catégorie K1 (11-12 ans), et participent à leur premier championnat provincial Banque Laurentienne. 30 | skipresse

Dans tous les clubs de ski du Québec, le plaisir est aussi abondant que la neige. Alors cet hiver, venez glisser avec nous !  www.skipresse.com


FOR RENT

«Inscrivez-vous ligne et courez 15 HOUSES AT THE BASE OFen MONT-SAINTE-ANNE

gagner

la chance de 20 MINUTES FROM LE MASSIF FOR GROUPS OF 8 TO 80 PEOPLE

un voyage à Banff!» 1 800 461-2030 «Allez au www.skiquebec.qc.ca/index.php , repérez WWW.CHALETS-VILLAGE.COM l’icône du concours et inscrivez-vous»

*À notre prix étiqueté (excluant les produits à prix déjà réduit). L’achat de « 299,99 $ et plus », « 599,99$ et plus » ou « 799,99$ et plus » doit être avant taxes et en une seule transaction.

Cette promotion est en vigueur du 16 novembre au 18 décembre 2011. †Cette carte promotionnelle est offerte sans frais dans le cadre de notre promotion « ÉQUIPEMENT HIVER » et est échangeable jusqu’au 31 mars 2012 contre tout achat de produit ou service (excluant les cartes‑cadeaux, chèques‑cadeaux, offres de tierces parties, mises de côté, taxes et achats effectués antérieurement). La carte promotionnelle doit être utilisée lors d’un prochain achat seulement au magasin Sports Experts® où l’achat original a été effectué. Non monnayable. Une carte promotionnelle par transaction. Cette offre ne peut être jumelée à aucune autre offre promotionnelle. Voir détails en magasin concernant notre politique de retour ou d’échange sur cette promotion. ®Marque déposée de Le Groupe Forzani ltée.


par/by Mari-Jo Lamarche

ENTRETIEN INTERVIEW

En piste… avec les boys On the slopes… with the guys PARTIE 1

A

Au siège social du Groupe Rossignol, à St-Jean de Moirans, près de Grenoble, même le toit s’inspire de l’univers de la glisse puisqu’il reproduit le profil des montagnes. At the Rossignol Group headquarters in St-Jean de Moirans, near Grenoble, even the roof is inspired by the world of snow sports in that it looks like a mountain range.

u Canada, plusieurs femmes occupent des postes de gestion et de direction particulièrement en politique, en affaires, dans le domaine de la santé, et en éducation. Confiantes, expérimentées et déterminées, ces femmes ont décidé de foncer pour atteindre leurs objectifs. Autonomes et indépendantes, elles connaissent le succès. Dans l’industrie du ski alpin, un milieu qui s’avère encore occupé par un important bassin d ’hommes, quelques femmes réussissent à se démarquer, notamment Marie Allaire, du Groupe Rossignol, et Isabelle Sauvageau, du Groupe Tecnica Canada. Nous vous présentons ici le premier volet d’une série de deux articles : un entretien avec Marie Allaire. Le second volet, soit l’entretien avec Isabelle Sauvageau, paraîtra dans notre prochaine publication. « Je travaille au Groupe Rossignol depuis novembre 2004. J’ai été coordonnatrice marketing, puis chef marketing, et maintenant directrice marketing depuis le printemps dernier », mentionne Marie. « J’ai rencontré les gens de Rossignol et ça a été un coup de foudre immédiat. Je ne me suis pas posé la question à savoir si c’ét ait un milieu d’hommes. J’avoue qu’au premier «meeting des ventes», j’ai vite pris conscience que peu de femmes œuvraient dans ce secteur. Nous étions environ 4 femmes pour 80 hommes ! », se souvient-t-elle. Dès l’âge de 2 ans, elle commence à skier. À 12 ans, elle débute le snowboard qu’elle enseignera au Mont-Sainte-Anne pendant quelques années. « Lorsque j’ai été engagée chez Rossignol, je n’avais pas touché aux skis depuis plus de 12 ans ! À ma deuxième sortie, j’ai 32 | skipresse

skié avec Dan Treadway et Hugo Harrison, à Whistler. J’en ai eu pour mon argent ! » Son travail consiste à élaborer la stratégie marketing des marques du Groupe Rossignol, à gérer les relations de presse, la publicité, les outils de formation pour les employés de magasin, les items promotionnels, les actions de promotion avec les détaillants, le programme d’ambassadeurs, les skis tests et toutes autres tâches connexes. Une tâche diversifi ée qui i mpl ique de nombreu x déplacements au Canada, au Utah et en Europe, en plus du travail sur le terrain lors de la couverture d’événements et lors des cliniques, afin de présenter les nouveaux produits. «Tu dois savoir manier les outils p ou r aju s t e r de s f i x at ion s, transporter du matériel lourd (tentes pour les démos, kiosques pour les shows, 4 paires de skis à la fois lors des tests sur neige). Il ne faut pas que tu aies peur de te casser un ongle ! », s’exclamet-elle. Un travail exigeant, certes, mais qui semble lui convenir à merveille. « C’est un défi très stimulant ! Je suis en communication constante avec nos bureaux aux États-Unis et en Europe, ainsi qu’avec nos représentants partout au Canada. » Accueillie à bras ouverts dès ses débuts chez Rossignol, elle pense 

I

n Canada there are many women in senior positions, particularly in politics, business, health and education. Confident, experienced and determined, these women decided to charge ahead in order to get ahead. Independent and autonomous, they’re successful. In the alpine skiing industry, still dominated by a sizeable male majority, a few women have managed to make their mark, notably Marie Allaire of the Rossignol Group, and Isabelle Sauvageau of the Tecnica Canada Group. This article is the fi rst of two : a profi le of Marie Allaire. The second article, a profi le of Isabelle Sauvageau, will appear in our next issue. “I’ve been working with the Rossignol Group since November 2004. I started as marketing coordinator, then moved to marketing manager, and I’ve been director of marketing since last spring,” says Marie. “I met the Rossignol people, and it was love at first sight. I didn’t even stop to wonder if it was a male world. I have to admit that at the first sales meeting, I realized pretty quickly that there were very few women working in the field. There were about four of us . . . and 80 men !” she remembers. M ar ie st ar te d to sk i at t he age of two. At 12, she started snowboarding, which she later taught at Mont-Sainte-Anne for several years. “When I was hired by Rossignol, I hadn’t been on skis for more than 12 years ! My second time out, I skied with Dan Treadway and Hugo Harrison, at Whistler. I got my money’s worth ! ” Her work consists of developing the marketing strategy for the Rossignol Group brands, managing media

©Rossignol

PART 1

relations, advertising, training tools for store employees, promotional items, promotional activities with retailers, the ambassador program, ski testing and all the other related tasks. It’s a wide-ranging portfolio that involves a great deal of travel in Canada, Utah and Europe, plus work in the field to cover events and at clinics to present new products. “You have to know how to use tools to adjust bindings and carry heavy equipment (tents for demos, booths for shows, four pairs of skis at a time when on-snow testing is going on). You sure can’t worry about breaking a nail !” she exclaims. It’s demanding, without a doubt, but it seems to suit her perfectly. “It’s very stimulating work ! I’m in constant communication with our offices in the United States and Europe, as well as with our representatives across Canada,” she continues. Welcomed with open arms from her very fi rst days with Rossignol, she thinks that being a woman has actually been an advantage because she has a different way of doing things. “I’m very precise and organized. My strong suit is logistics, which helps me steer my way through a number of files and take on several projects at a time. And because we’re a small team and the season is short, we have to be efficient.” says Marie. She’s very athletic and, in fact, was a mountain-biking racer for 10 years, as well as being a tireless  www.skipresse.com


Peak

oakley

armada

Descente

spyder line

s c o t t f ul l ti l t R o s s i g n o l

sa l om on vo lk l g i r o p o c H e a d N o d i c a k 2 l an g e A t o m i c D y n as t ar d al b e l l o

sk i al pin

ski de fond

plan che a n ei ge

WWW.ACcROSKI.COM

vetemen ts

256, rue Notre-Dame, Repentigny


Enjoy all thE plEasurEs of

skiing at La Cache!

Good food, rest and relaxation, heli-skiing

5706 RUE MONKLAND, MONTREAL, H4A 1E6

La cache à Maxime has everything you need to make FACEBOOK.COM/AUSTRIANSKISHOP your experience unique; before, during and after skiing. Our exclusive heli-skiing service will transport you directly to the Massif du Sud ski resort.

même qu’être une fi lle l’ait favorisée puisqu’elle arborait alors une façon différente de fonctionner. « Je suis très rigoureuse et organisée. Mon point fort, c’est la logistique, ce qui m’aide à piloter entre plusieurs dossiers et mener de front plusieurs projets. Et, comme nous sommes une petite équipe et que la saison est courte, il faut être efficace ! » Très sportive – ayant fait de la compétition de vélo de montagne pendant une dizaine d’années – skieuse infatigable et grande amoureuse des montagnes, elle attaque tous les challenges qui se présentent à elle. « Et j’adore la poudreuse ! J’ai eu la chance de skier parmi les plus belles stations au monde : Snowbird, Revelstoke, Whistler, Cortina d’Ampezzo, Kicking Horse et de faire de l’héliski. » « Rossignol, c’est plus de 100 ans d’histoire. Une longue tradition. Une marque née par le ski et marquée à la fois par l’authenticité et l’innovation », m’explique-t-elle. Fait intéressant chez Rossignol, c’est que le manufacturier conçoit des skis pour toutes les clientèles et tous les types de terrains, couvrant autant la course, que le freeride et le freestyle. Au nouveau siège social du Groupe Rossignol, situé à St-Jean de Moirans, près de Grenoble, même le toit s’inspire de l’univers de la glisse puisqu’il reproduit le profi l des montagnes. « On y retrouve aussi un poster datant des années 50 ou 60 sur lequel on peut lire : Rossignol, c’est le ski », raconte Marie. D’ailleurs, un livre magnifique sorti en 2007 pour célébrer les 100 ans de la marque intitulé La légende Rossignol – 100 ans, portant sur l’histoire de la marque, illustre tout aussi bien l’histoire du ski. Finalement, nullement intimidée dans cette industrie truffée d’hommes, Marie se réalise pleinement. « Mon but est de faciliter les échanges ; que ce soit facile et agréable de traiter avec Rossignol, et ce, au-delà des produits et à un niveau très personnel, autant pour les détaillants que pour les représentants. » Et elle ajoute : « Je me considère chanceuse, privilégiée même, de travailler pour ce manufacturier. » Selon moi, Marie Allaire et Rossignol, c’est plus qu’un coup de foudre, c’est un match parfait ! 

• Restaurant • Homegrown products • Noah Spa (only one of its kind in Canada) • Upscale accommodations • Discover our winter activities at lacacheamaxime.com Only 20 minutes from Quebec City 265, rue Drouin, Scott (Quebec) 418-387-5060

34 | skipresse

www.skipresse.com


skier and great mountain-lover ; she’ll take on virtually any challenge. “And I love powder ! I’ve been lucky enough to ski some of the best resorts in the world – such as Snowbird, Revelstoke, Whistler, Cortina d’Ampezzo and Kicking Horse – and to go heli-skiing,” she enthuses. “Rossignol has a history that goes back over 100 years. It’s a long tradition . . . a brand that was born of skiing and is characterized by both authenticity and innovation,” she explains. One interesting thing about Rossignol is that the manufacturer designs skis for every type of client and every kind of terrain, covering racing as well as freeride and freestyle. At the new Rossignol Group headquarters in St-Jean de Moirans, near Grenoble, even the roof is inspired by the world of snow sports in that it looks like a mountain range. “There is a poster there dating back to the 50s or 60s on which you can read, Rossignol, c’est le ski (Rossignol, that’s skiing),” says Marie. A handsome book was published in 2007 to celebrate the brand’s 100 years of existence ; the book, called La légende Rossignol – 100 ans, recounts the history of the brand as well as illustrating the history of skiing.

skis Fire arrow 80 pro

In the end, not intimidated in the least by this guy-saturated industry, Marie is delighted to be right where she is. “My goal is to facilitate interaction ; I want it to be easy and pleasant to deal with Rossignol . . . and not just in terms of products but on a personal level, for retailers as much as for representatives,” she notes, adding, “I consider myself to be lucky, even privileged, to work for this company.”

UN NOUVEAU STANDARD EST ÉTABLI DANS LA RÉVOLUTION DU SKI

la collEcTion FirE arroW boTTEs FirE arroW F1 & skis FirE arroW 74 EdT

The Marie Allaire and Rossignol pairing isn’t just a case of love at fi rst sight, it’s a perfect match. 

disponiblE chEz

bromonT BOUTIqUE UBAC 89, boulevard bromont bromont (Québec) J2l 2k5

«Tu dois savoir manier les outils p o ur a j u s te r d e s f i x at i o n s , transporter du matériel lourd tentes pour les démos, kiosques pour les shows, 4 paires de skis à la fois lors des tests sur neige.»

©John Evely

“You have to know how to use tools to adjust bindings and carry heavy equipment - tents for demos, booths for shows, four pairs of skis at a time when on-snow testing is going on.”

450 534-2112 w w w. u b a c . c a

nordicacanada.com www.skipresse.com

skipresse | 35

NORINF11-Pub-SkiPresse-Demi_FR.indd 1

11-11-11 10:37 AM


par/by l’AMSC/CSIA

CONSEIL DE SKI SKI TIP

Astuces pour débuter la saison Commencez du bon pied

Early Season Tactics :

L

Get Your Best Start Ever

’hiver est à nos portes et c’est toujours très excitant de se retrouver sur les pentes. Voici une brève liste de vérification pour vous vous permettre de bien amorcer votre saison.

Bougez

MANDAT DE L’AMSC L’Alliance des moniteurs de ski du Canada établit la norme en matière d’enseignement du ski. MISSION STATEMENT

The Canadian Ski Instructors’ Qu’est-ce que l’AMSC? Alliance sets the standard for • C’est de la formation continue the profession of ski teaching. pour les moniteurs de ski et les écoles What is de theneige. CSIA all about? •• C’est améliorer ses habiletés On-going education for ski de ski en compagnie instructors and snow schools d’un moniteur de l’AMSC • Improve your skiing skills (Visitez l’école de neige with – près a deCSIA chezinstructor vous! visit a snow school near you! • C’est apprendre dans un cadre • Learn in a safe and fun sécuritaire et amusant! environment

Vot re jou r né e de sk i sera plus agréable et plus sécuritaire si vous êtes bien échauffé, alerte, détendu et confiant. Avant de vous lancer sur les pistes, une routine d’étirements est donc essentielle. Ensuite, sur le terrain de votre choix, procédez progressivement en sautillant, en patinant et en glissant. N’essayez pas d’exécuter des v irages par fait s – l’objectif est simplement de favoriser la circulation s a n g u i ne. E s s aye z de visualiser la réussite tout en vous concentrant sur des fac teur s ex ter nes comme la température ou la sensat ion de la neige sous vos skis. Évitez de porter un jugement négatif par rapport à votre per for mance ou votre technique. Adopter une attitude positive, c’est une bataille à moitié gagnée !

Vérifiez votre équipement

Vous Eversongez considered à enseigner ski teaching? le ski?

Visitez leVisit site snowpro.com pour forplus all the de details. détails. commanditaires Gold Sponsorsor

Vous aurez beau avoir les meilleures intentions, si vos carres sont mal aiguisées ou vos bottes mal ajustées, votre journée de ski sera gâchée. Bien affilés et bien cirés, vos skis glisseront d av a nt age, l ’ac c ro che sera améliorée et vous 36 | skipresse

pourrez vous concentrer sur l’essentiel : vous amuser. Quant à vos bottes, servant « d’agent de liaison » à la conduite et au contrôle, elles doivent être confortables et ne devraient jamais vous faire souffrir. Si tel est le cas, n’hésitez pas à consulter un technicien qualifié en boot-fitting.

Pour adopter de bonnes habitudes, commencez graduellement Le début de saison est le moment approprié pour améliorer vos habiletés. Revoyez d ’abord s vos pr i nc ip e s de b a s e e t skiez à vitesse réduite, en terrain facile. Lorsque vous sentez vos réflexes de skieur revenir, augmentez g raduel lement vot re vitesse. Mais si la fluidité n’y est pas, ralentissez. Prof itez aussi de ce temps de l ’année pour demander conseil auprès d’un bon instructeur qui saura vous proposer des exercices adaptés à votre niveau de compétences et vous guider dans la bonne direction. Profitez pleinement de l’hiver – arrivez tôt sur les pistes, et skiez souvent ! 

W

inter is back, and to be sliding on snow again is an exciting seasonal transition. Here is a short check list to be sure you are at your best when winter starts.

Get mind and body moving Any ski day will be safer and more fun with a body that is warmed up and a mind that is alert, relaxed and confident. A good stretching routine before hitting the slopes is essential. Then work through a progression of challenges in your choice of terrain. Be active by hopping, skating and sliding. Don’t be concerned with making perfect turns – the objective is simply to get the blood flowing. As you warm up your body, try visualizing success. Focus on external factors, like the weather and the feel of the snow beneath your feet. Avoid internalizing

negative thoughts about your per formance or technique – maintaining a positive attitude is more than half the battle won.

Check equipment T he best intent ions c an be sabotaged by poorly tuned skis or boots that do not fit well. Skis that are sharpened and waxed will glide and grip as intended, allowing you to concentrate on having fun. Boots are your link to steering and control, so make sure they fi t snugly without pressure points. Life is too short to have to put up with any discomfort, so consult a good boot technician for any fit problems you might have. www.skipresse.com


Photos : ©AMSC/CSIA

Start gradually to build good habits Early season is a great time to improve by building skills from the ground up. Review the basics and spend time at slow speed on easy terrain. Increase your pace as your instincts return, and if things don’t come together, slow it down again. Early season is also a great time to get the advice of a good ski instructor who knows how to identify skills to work on and point you in the right direction for the season. Make the most of winter – get out there early, and go often !  www.skipresse.com

skipresse | 37

modèle illustré LF-31


PAR/BY EMILIE CORRIVEAU

À regarder Charles Spina dévaler les pentes, on croirait presque qu’il est né des skis aux pieds. L’idée n’est pas tout à fait farfelue puisque le jeune homme a chaussé ses premières planches alors qu’il avait à peine l’âge de marcher. Aujourd’hui aussi enthousiasmé par l’art visuel que par la glisse, il exerce un métier qui lui permet d’amalgamer ses deux passions : celui de photographe spécialisé dans le domaine du ski. Né dans une famille où le ski est plus qu’une tradition, Charles connaît les plaisirs de la montagne depuis son tout jeune âge. « J’avais deux ans lorsque mon père m’a appris à skier », confie-t-il. Contrairement à ses sœurs qui ont choisi de faire de la compétition, Charles a préféré pratiquer le freestyle. Côtoyant de près de jeunes téméraires talentueux, Charles s’est à la fois lié d’amitié avec des athlètes, aujourd’hui devenus freeskieurs professionnels, et découvert un talent particulier pour la photographie en montagne. « Quand j’étais adolescent, je skiais avec des gars super doués. Chaque fois qu’on allait skier, j’avais envie de faire des photos. Ça faisait déjà un bout de temps que je m’intéressais à l’art visuel, mais je n’avais pas d’appareil. Ma première caméra, je l’ai achetée à l’âge de 15 ans. J’ai travaillé fort et j’ai réussi à économiser pour me l’acheter. C’était une Nikon D70 », se rappelle le photographe aujourd’hui âgé de 22 ans. Extrêmement motivé et persévérant, Charles a tout fait pour transformer sa passion en métier. Il a cogné aux portes, envoyé des dizaines de courriels aux éditeurs de magazines et serré pas mal de mains au passage. « Ma première vraie chance, c’est Charles Gagnier, de Plehouse, qui me l’a donnée. Il m’a pris sous son aile et il m’a présenté à plusieurs personnes. Grâce à lui, lorsque j’ai terminé le secondaire, j’ai été engagé par Plehouse et je suis parti deux mois shooter au Utah avec Alexis Godbout et Charles Gagnon. J’ai passé une saison avec eux pour leur documentaire Safe. Ça m’a permis de voyager, toutes dépenses payées. C’était mon premier job où j’avais un salaire et où je travaillais à temps plein. Ça a été le déclenchement de ma carrière professionnelle », raconte Charles.

38 •

To see Charles Spina hurtling down the slopes you’d think he was born with skis on his feet. The idea isn’t that farfetched – he first strapped on skis when he was barely old enough to walk. Nowadays, he’s as enthusiastic about visual art as he is about skiing, practicing a trade that allows him to meld his two passions. He’s a photographer who specializes in skiing. Born into a family in which skiing was more than mere tradition, Charles was introduced early to the joys of the mountain. “ I was only two when my father taught me to ski, ” he confides. In contrast to his two sisters, who decided to race Alpine, Charles preferred freestyle. Mixing right in with the talented young freeskiers, Charles developed friendships with the athletes who are now professionals in the discipline. At the same time, he discovered a talent for mountain photography. “ When I was a teen, I skied with super-gifted athletes, ” the 22-year-old photographer now says. “ Every time we went skiing, I wanted to take pictures. I’d been interested in visual art for a while, but didn’t have a camera. Then, after working hard and managing to save up enough money, I bought my first camera at the age of 15. It was a Nikon D70. ” An extremely motivated and tenacious person, Charles pulled out all stops to turn his passion into a trade. He knocked on doors, sent dozens of e-mails to magazine editors and shook a forest of hands along the way.


CHALLENGE Robot multifonctionnel pour service de ski et de planche à neige La nouvelle génération des machines MONTANA se distingue par sa performance et sa conception progressiste. Avec une meule de ponçage et une capacité opératoire de 20 paires de skis par heure avec deux contacts de meule, la CHALLENGE est la machine idéale pour le service des skis à l’état pur. Les longueurs de skis sont automatiquement mesurées et le système vacuum s’adapte Le robot multifonctionnel d’un haut niveau technique pour les étapes du ponçage à meule, de l’affûtage des carres, du tuning et de fartage/polissage est excellent avec le label de qualité CRYSTAL GLIDE FINISH. “ My first real break was from Charles Gagnier, of Plehouse. He took me under his wing and introduced me to several people. Thanks to him, when I finished high school I was hired by Plehouse and left for two months of shooting in Utah with Alexis Godbout and Charles Gagnon. I spent a season with them making their documentary Safe. It allowed me to travel, all expenses paid. It was the first job where I had a salary and was working full time. It launched my professional career, ” recounts Charles.

ET VOUS RETROUVEREZ UN TRÈS GRAND CHOIX DE SKI - VÊTEMENTS - PLANCHE À NEIGE CHEZ

2520 boulevard Daniel-Johnson à l’ouest du Carrefour Laval

LAVAL

Québec H7T 2R3 450 688-6754

8025 boul. Taschereau à l’ouest de l’autoroute 10

BROSSARD

Québec J4Y 1A4 450 462-3795

NOS HEURES D'OUVERTURE LAVAL et BROSSARD: • Lundi au Mercredi 10h00 - 18h00 • Jeudi et Vendredi 10h00 - 21h00 • Samedi 9h00 - 17h00 • Dimanche 10h00 - 17h00 • 39


Faire ses classes

Taking classes

« C’est le Gouvernement du Canada et l’Université McGill qui m’ont engagé, explique le photographe. C’était une super expérience. Je prenais des photos pour la recherche et quand j’avais un peu de temps, je faisais de la photo de paysage. J’ai fêté mon dix-huitième anniversaire là-bas et j’ai même eu droit à un tour d’hélicoptère d’une heure et demie pour l’occasion ! »

“ The Government of Canada and McGill University hired me, ” he explains. “ It was a super experience. I took the shots for the research and when I had a bit of time, I shot the surrounding landscape. I celebrated my eighteenth birthday up there and was even treated to an hour-and-a-half helicopter ride for the occasion ! ”

Presqu’aussitôt revenu au bercail, Charles s’est inscrit à un cours de photographie commerciale. « J’adore la photo commerciale, précise-t-il. Je sais que ce ne sont pas tous les photographes qui aiment les contraintes que ça impose, mais moi, j’aime développer une relation avec les clients. Je trouve que c’est magique, ça m’allume vraiment. »

Almost as soon as he got home, Charles signed up for a course in commercial photography. “ I love commercial photography, ” he enthuses.“ I know that not every photographer likes the constraints it imposes, but I enjoy developing a relationship with the clients. I find that quite magical and it really gets me going, ” he adds.

Parallèlement à ses études, le jeune homme a donc participé à plusieurs campagnes de photographie, notamment avec Orage, et vendu pas mal de clichés à divers magazines. Mais malgré son succès, le jeune homme a préféré passer les portes de l’université que de travailler tout de suite à temps plein comme photographe. Ainsi, depuis l’automne, il étudie la photographie à l’Université Concordia. « Et j’aime vraiment ça », assure-t-il.

So while pursuing his education, Charles participated in several photographic campaigns, notably with Orage, and sold a fair number of shots to various magazines. But in spite of his success, he knew he would rather go to university than work full time right off as a photographer. Since the fall he’s been studying photography at Concordia University.

Un nouveau boulot

A new job

Par la suite, avant de retourner sur les bancs d’écoles – chose à laquelle le jeune homme tenait absolument – Charles a passé deux mois en Arctique sur un brise-glace pour documenter photographiquement une recherche scientifique sur la santé des Inuits.

Il faut dire qu’encore une fois, Charles a la chance d’avoir un job plutôt agréable pour un étudiant. Grâce à ses contacts, le jeune homme a réussi à décrocher un boulot idéal alliant sa passion pour l’image et son amour du ski : depuis l’été, il travaille pour Nordica en tant que « team manager » de l’équipe freestyle. « Je m’occupe de tout ce qui a trait à l’équipe d’athlètes freestyle de Nordica, que ce soit la coordination de leurs événements, de leurs voyages, des commandites. Ce qui est vraiment génial, c’est que je vais aussi faire les photos pour l’équipe. Cet hiver, pour les campagnes promotionnelles, ce sont mes images qu’on va utiliser », lance fièrement Charles, de toute évidence ravi par son nouveau travail. Mais bien qu’il adore son job, loin d’être du type à s’asseoir sur ses lauriers, le jeune photographe tient à terminer ses études à Concordia. Il aimerait peut-être même suivre une formation complémentaire en marketing ou en administration, ce qui lui permettrait de contenter son côté rationnel, qu’il a pour l’instant l’impression de ne pas exploiter pleinement. Son objectif ultime ? Devenir directeur de création dans une agence, « ou quelque chose comme ça », confie Charles. À voir tout le chemin qu’a parcouru le jeune photographe depuis ses débuts, il y a fort à parier que d’ici quelques années, il aura touché au but !

Following that and prior to returning to school – which is something he fully believes in – Charles spent two months in the Arctic on an icebreaker to document photographically scientific research on the health of the Inuit.

And yet again, Charles is lucky enough to have a great job while still in school as a student. Thanks to his contacts, he succeeded in landing the seemingly perfect job, bringing together his passion for the visual with his love of skiing. Since the summer, he’s been working for Nordica as manager for the freestyle team. “ I take care of everything that concerns the Nordica team of freestyle athletes, whether it’s coordinating their events, their travel or their sponsorships. What’s really great is that I’ll be doing the photography for the team as well. This winter, for the promotional campaigns, it will be my shots that are used, ” says Charles proudly, clearly delighted with his new assignment. But as much as he loves his job, the young photographer has no intention of abandoning school. He will complete his studies at Concordia. He even wants to consider taking courses in marketing or administration, allowing him to express his rational side – which for now he feels he isn’t using fully. His ultimate objective ? “ To become the creative director in an agency, or something like that, ” he says. In view of the path taken since he first started out, you can bet that within a few years he’ll have reached his goal.

POUR JETER UN COUP D’ŒIL AUX PHOTOS DE CHARLES / TO CHECK OUT CHARLES’S PHOTOS, GO TO :

charlesspina.com

40 •


Le Spécialiste du Ski 87, rue Coulombe Notre-Dame des Prairies ( Joliette ) www.specialisteduski.com

• Ski alpin • Ski nordique • Planche à neige • Vêtements

• Accessoires • Atelier • Mise au point

Spécialiste du Ski

450 867-1888


LA CHASSE-GALERIE, POUR ORAGE. THE BEWITCHED CANOE, FOR ORAGE.

PHIL CASABON PENDANT UNE SESSION D’URBAN JIB À SHAWINIGAN, POUR ORAGE. PHIL CASABON DURING A URBAN JIBBING SESSION IN SHAWINIGAN, FOR ORAGE.

ÉDITION LIMITÉE

42 •

LE COLLECTION DE SKI ÉDITION LIMITÉE ROLLING STONES

/

DISPONIBLE 15/11/11

CAMPAGNE NATIONALE DE FISCHER SKI CANADA « MY STYLE » . FISCHER NATIONAL SKI CANADA CAMPAIGN ''MY STYLE''.

ANDRES HADVEIT SAUTE POUR LE JOSS, À ARE, EN SUÈDE. ANDRES HADVEIT JUMPING AT THE JOSS, IN ARE, SWEDEN.

JF HOULE EN PLEINE ACTION POUR LE TOURNAGE DU FILM AFTER THE DARK, DE LEVEL 1 PRODUCTIONS. JF HOULE IN ACTION WHILE SHOOTING THE MOVIE AFTER THE DARK, FROM LEVEL 1 PRODUCTIONS.

ARNAUD KUGENER AU DOMAINE DES PORTES DU SOLEIL, FRANCE. ARNAUD KUGENER IN THE PORTES DU SOLEIL DOMAIN, FRANCE.


ALEXIS GODBOUT QUI « FLIPPE » POUR LES CENTRALES ÉLECTRIQUES DE VAL D’ISÈRE. ALEXIS GODBOUT FLIPPING NEXT TO THE POWER PLANTS OF VAL D’ISÈRE.

PHIL CASABON, POUR ORAGE. PHIL CASABON, FOR ORAGE.

CAMPAGNE NATIONALE DE FISCHER SKI CANADA « GOT WOOD » . FISCHER NATIONAL SKI CANADA CAMPAIGN ‘’GOT WOOD’’.

JF HOULE

ALEXIS GODBOUT À LA STATION DE CHÂTEL, EN FRANCE, POUR SBC SKIER. ALEXIS GODBOUT AT CHÂTEL SKI RESORT, IN FRANCE, FOR SBC SKIER. JF HOULE COMBINE CRÉATIVITÉ ET TALENT. JF HOULE COMBINES CREATIVITY AND TALENT.

WWW.K2SKIS.COM

© 2011 MUSIDOR BV, UNDER LICENSE TO BRAVADO INTERNATIONAL GROUP

WWW.ROLLINGSTONES.COM

• 43


NEIGE 100% NATURELLE

Paradis de la poudreuse

R OS S I G N O L S C R AT C H

Léger et équilibré, le Scratch effectue les rotations avec aisance. Light and balanced, the Scratch spins through the air with the greatest of ease. http://bit.ly/sDu25x

R OS S I G N O L S 3

En poudreuse ou dans le parc, un ski léger à cambrure inversée en spatule et au talon, idéal pour vous éclater et ce, partout sur la montagne. This light, twin-tipped powder ski designed for all-mountain play can kill it in the park, too. http://bit.ly/uStStx

S A LO M ON S US P E C T

Maître des modules, il possède également des talents de ski tout-terrain et peut exécuter des virages coupés bien au-delà du parc. This jib-meister with all-mountain talents can execute high-caliber carving beyond the park. http://bit.ly/tQrerv

S A LO M ON P R O P I P E

Vous visez la vitesse optimale dans la demi-lune ? Le Pro Pipe est pourvu d’une semelle course de niveau Coupe du monde. You want max speed in the pipe ? The Pro Pipe comes with a World Cup race base. http://bit.ly/ve0xuZ

K 2 K UN G FUJ A S

Un ski à double spatule conçu pour les manœuvres du parc certes, mais assez costaud ( patin de 102 mm ) pour flotter en poudreuse, en forêt, ou s’éclater un peu partout sur la montagne. A twin-tip beefy enough ( 102mm underfoot ) to take park trickery into the pow all over the mountain. http://bit.ly/s6iSCD

WWW.SKIMONTMILLER.COM 44 •

POUR INFORMATIONS : 418 784-2908


K2 DOMAIN

Symétrie parfaite – 115-90-115 – pour glisser de la même façon, par en avant ou en marche arrière, sans fournir le moindre effort. Perfect symmetry – 115-90-115 – makes going front or fakey equally smooth and effortless. http://bit.ly/brmouj

K 2 M I S D EM E A N O R

Quoi ? Seuls les gars peuvent s’amuser dans le p&p ? Une rareté : un ski de parc conçu pour les filles. Why should boys have all the p&p fun ? A rarity – a park ski designed just for the ladies. http://bit.ly/vDSit0

E L A N P UZ Z L E

Un graphisme génial et une cambrure inversée en spatule et au talon, l’outil parfait pour les jeunes voulant exceller dans les parcs. Sweet graphics and tip and tail rocker make the Puzzle a hot park performer. http://bit.ly/rFJCc2

D YN A S TA R 6 T H S EN S E S UP E R P I P E

Visez gros...ou haut, avec l’effet trampoline de la construction Spring Blade du Superpipe. Go seriously big with the trampoline effect of the Superpipe’s Spring Blade construction. construction http://bit.ly/vYgKeJ

) e li u J e t (S L T M BACK TO 7 / 450.649.9995 Cheval / J3E 2T à r fe du in em 1978 Ch 418.681.3255 chemin ste-foy / (QUEBEC) 2480

B L A C K C R O WS V I AT O R 1 7 7

Le parc, la piste ou le hors-piste ? Peu importe – le Viator peut réaliser des enchaînements de manœuvres et ce, n’importe où sur la montagne. To park or not to park ? No question – the Viator can handle big tricks anywhere on the mountain. http://tiny.cc/t4tzq

rgeron

rgeron / Émile Be (photo) / Paul Be D-TEAM: rlaut / JF Houle Ha ik rre nr He ma / La ll Tanner Ha Turski / Kim / Alex B.M. / Kaya Charles Gagnier

OM .C E R U T C U R T S WWW.D • 45


K2 SIDESHOW

« Pour ceux qui skient davantage sur surface dure que sur la neige molle »,, soutient K2. Cependant, avec une telle largeur au patin, il rayonne en poudreuse. “ For those who ski more firm snow than soft,” says K2. Still, plenty of width means this can be best in show in the deeper stuff. http://bit.ly/up8mqO

K2 AFTERSHOCK

Bien qu’il soit le plus large de la gamme AMP de K2, il est cependant très habile, se retrouvant à la jonction de la conduite coupée et du ski de poudreuse. The fattest in K2’s AMP series, the Aftershock sits at the nexus where carving and powder meet. http://bit.ly/vUud6R

K2 BRIGHTSIDE

Un ski de femme présentant deux couches de métal ? Et oui, un ski tout-terrain tout en puissance, conçu pour skieuses robustes. A chick stick with two sheets of metal ? This is a powerful, all-mountain board for powerful women. http://bit.ly/sAMkDZ

BLIZZARD THE ANSWER

Plus larges que les autres skis de sa catégorie ( 110 mm sous le patin ), mais doté d’une polyvalence lui permettant de s’aventurer dans les types de terrains où les autres ne peuvent aller. Fatter ( at 110mm underfoot ) than most in this category, but with the versatility to go places other fat skis can’t. http://bit.ly/rVQIUf

46 •


BLIZZARD THE CRUSH

BLACK CROWS CORVUS 185

Un peu de ci, un peu de ça – ça vous donne un ski large à double spatule pouvant tout faire… ou presque. A little bit of this, a little bit of that – next thing you know, you’ve got a fat twin-tip that can do almost anything. http://bit.ly/vRN2Hj

Un peu comme un athlète de décathlon, le Corvus jouit de plusieurs talents – ski de touring touring,, télémark, virages coupés sur piste. Like a track-and-field decathlete, the Corvus has many talents – Alpine touring, telemarking, on-piste carving. http://bit.ly/tNKG0g

DYNASTAR 6TH SENSE SLICER

ELAN SPIRE

Son graphisme est attrayant et le ski l’est tout autant. S’adapte à une variété de terrains, de la poudreuse en passant par le parc. Sweet graphics combine with a sweet ride on a wide range of terrain, from powder to the park. http://bit.ly/rFpZEh

Léger, pour une meilleure flottaison, stabilité en torsion, pour la puissance sur piste – il peut tout faire, une vraie merveille. Light for flotation, torsional stability for on-piste power – a do-it-all, crossover marvel. http://bit.ly/vIAUMl

DYNASTAR LEGEND 94

SALOMON SHOGUN

Bien que son noyau de bois et sa ligne de cotes creusée favorisent les virages coupés, le Legend 94, avec son 94 mm sous le pied, ne souhaite que de s’éclater en poudreuse. Wanna carve powder ? Wood core and deep sidecut say carve, but 94mm underfoot sings out for powder. http://bit.ly/uPTsFS

Un ski large à cambrure inversée pour la poudreuse produisant un rayon de courbe de 20,6 m ? Difficile à croire mais le Shogun y parvient. A fat, rockered powder ski with a turn radius as tight as 20.6m ? Incongruous, but the Shogun makes it work. http://bit.ly/tsT4Ki

NORDICA ENFORCER

SALOMON TWENTY TWELVE

Avec ses 98 mm sous le patin et sa cambrure renversée ( 20% ), un ski puissant qui peut aussi bien flotter en poudreuse que tailler des courbes. At 98mm underfoot and with 20% rocker, a powerful ski that can float and carve at the same time. http://bit.ly/sy7ckV

Qu’obtient-on quand un ski de parc se transforme en un dynamiteur prêt à affronter tous les terrains ? Le Twenty Twelve. The Twenty Twelve is what happens when a park ski morphs into an all-mountain blaster. http://bit.ly/sii51s

NORDICA NEMESIS

ROSSIGNOL EXPERIENCE 98

Les mêmes dimensions et profil de cambre que le Enforcer, mais un flex et un graphisme qui en fera sourire plus d’une. Same dimensions and camber profile as the Enforcer, but with a flex and graphic to bring smiles to female faces. http://bit.ly/rWYuBS

Le plus puissant de la gamme all-mountain de Rossignol. Pour skier partout; survolez la poudreuse puis enchaînez les courbes sur piste. The biggest of Rossi’s all-mountain team. Straddles the line between in-bounds and out-of-bounds hijinx. http://bit.ly/vsrLDK

• 47


Ima gine z : vou s êtes en ur dan s les spe ctac res mon tagn es de l’Ou est can adie la nui t. Un mat in de pou séjo dre use … jusq u’au x genulai n. Il a neig é tout e oux . Qua nd de tels rêv es se des skis pou r vou s écla ter réal isen t, vou s vou lez : larg es, à cam bru re ren ver cos taud s pou r affr onte r tous les sée , plus long s que les skis hab itue ls, et ass ez cha llen ges qui se pré sen tero nt à vou s. Bien qu’ ils puis sen t qua nd mêm e con çus ni pou r tous les terr ains exé cute r des vira ges cou pés , ces skis ne son t pas l’id éal pou r skie r dan s l’Es , ni pou r une var iété de con diti ons . Cert aine men t t. Mai s qua nd les con diti ons s’av par fait es - gro s terr ain, gro neig e, émo tion s fort es – ce son èren t abs olum ent vou s faut pou r viv re vos rêvsse t les skis qu’ il es au max .

Nordica Radict

Vous cherchez des skis à taille large ? 127 cm sous le patin, ça vous va ? assez courte pour effectuer Une cambrure des ges coupés. You want fat ? underfoot ? Mid-ski camber stillvira allows carving. http:/ /bit.ly /tQfFs aHow about 127cm

Nordica Patron

Faut être un « vrai » pour maîtriser la version de 195 cm de ce ski conç terrain de l’arrière-pays Ya u pour char gotta man up to get on boar le d the 195cm version of thisger of a big-mountain fatty. .http:/ ripper /bit.ly /vi4Ls J

Elan Boomerang

Très large ( 120 mm sous le patin ), avec rocker en spatule et au talon. la poudreuse très profonde Une che pour . Super-fat ( 120mm unde rfoot ) with full-on rockplan bottomless-powder board. http:/ er. A serious, /bit.ly /tftYV c

lR

111102_BlacksCrows_Bannière.indd 5

Black Crows Nocta 188

Pour son premier modèle doté de la technologie rock , Black Crows y cambrure inversée en va d’un ule et au talon. In its first er lé entry into rocker technolodoub Crows goes double dippspat gy, Black ing – rocker both in tip and tail. http:/ /bit.ly /t7K3 Y2

Salomon Rocker 2

Chez Salomon, les plus s de la gamme ( 122 mm sous le patin 192 cm – mais aussi trèslarge ). Super longs – jusqu’à légers. The fattest ( 122m m underfoot ) of Salomon long – up to 192cm – but supe ’s fatties. Super r light, too. http:/ /bit.ly /tfMtQ B

Salomon Czar

Blizzard Bodacious

Allo Flipcore. Cambrure renversée en spatule et talon au style de Blizz vous amuser dans la poud ard – Un ski pour e. Hello, Flipcore. Full-,on skis with an upside-down reus er, Blizzard-style – basically powder-friendly camber. http:/rock /bit.ly /t4y7

48 •

Blizzard Cochise

Le petit frère du Bodaciou Même cons truction mais moins large et moins the Bodacious. Same conss. long. The little bro of truction, just not quite as fat, not quite as long. http:/ /bit.ly /tL15 ZV

Avec ce nom et ce look il a tout d’un ski cool. Une brure inversée parfaite en poudreuse– relevé max,imal en spatule – pour bénécam ficier d’une portance supé Cool name, cool look, cool rieure. ski. Pow der rock er – meaning maximum tip rise – prov superior flotation. http:/ /bit.ly /s0iL9 3 ides


Let’ s fant asiz e for the mom ent. You are in the high mou ntai ns of up to a mor ning of kne e-de ep h sno w. Whe n drea ms like this Brit ish Colu mbi a or Albe rta, and you hav e wok en mad e for the mom ent. Fat, usufres – or alm ost like this – com e true ally rock ered , long er than , you nee d skis cha llen ges you are abou t to enc t othe r skis , and with a beef oun ter – big mou ntai n skismos ines s to tack le the big are wha t you nee d. Alth oug h they may hav e som e carv ing tale nts, thes e are not skis desi vers atili ty. The y are cert ainl gne d for all-t erra in, all-c ond ition not desi gne d to be you r eve s goo d – big terr ain, big sno w, ybig ay East ern skis . But whe n con thri lls – thes e are the skisry-d ditio ns are obsc ene ly to allo w you to live you r drea ms to the max .

Rossignol Super 7

Sa cambrure inversée oncée en spatule et au talon favorise profonde et en terrain pron la flottaison en poudreuse u. The “ spoon” tip surface when it’s deeppent and steep. http:/ /bit.ly and high-rise rocker keeps skis rising to the /rwl2 Gj

Rossignol Sickle

Cambrure inversée pleine longueur , ligne de cotes suffisante pour le dam Spin Turn. En résulte un ski é, et la technologie u pour flotter en poudreus virages. The combination of conç aussi très habile en Spin Turn, tip-to-tail rocker ande amais a powder floater than can reall carving-ski sidecut produces y turn. http:/ /bit.ly /sLWW UB

K2 Obsethed

Un super ski, version Seth ison : un twin tip pour poudreuse profonde et dévaMorr en donner à cœur joie dans la ler le gros terrain. Seth vous that can rip big snow and ison’s idea of a grea big terrain as if playing inMorr the park. http:/ /bit.ly /vL5T Q9t ski : a twin-tip

K2 Sidestash

Mégapolyvalent –spatule levée pour la poud rocker tout-terr traditionnel sous le patin, suré ain au talon, cambre ligne de cotes prononcére, e. it all, baby – powder all-terrain rocker in the tail, rocker tip, traditional camber undeDo rfoot, serious sidecut. http:/ /bit.ly

/u1CG 55

Dynastar Legend Pro Rider 115

Combinez une spatule à cambrure inve rsée très prog traditionnelle sous le patin ive ( 30% ) à une cam e ( 70% ), et vous obtiendrezress une flottaison remarquabrur grands virages coupés. Big float ble et de team s with big carv e in traditional camber underfoot. http:/ com binin g 30% tip rock er and 70% /bit.ly /vVX5 7g

K2 Sidekick

La poudreuse n’est pas juste une affai re de gars. Pas plus que le Sidekick un patin de 108 mm et un pour femme, avec rayon de 21 m, ne performe que dans poudreuse. Pow just a guy thing, and the wom der is not en’s Side kick, with 108mm waistlabut a powder ski. http:/ /bit.ly /vC6t GU a 21m radius, is not just

Dynastar 6th Sense Huge

Les plus larges de la gam twin tip 6th Sense de Dynastar ( 115 mm flotter en poudreuse, par me sous le patin ), pour en avant ou en fakey. Surf the pow forward or fake the fattest skis ( 115mm unde y with rfoot ) in Dynastar’s twin -tip 6th Sense series. http:/

/bit.ly /sxYS aX

as black as snow noir comme neige blackcrows-skis.com kmi.ca

• 49 10/11/11 14:08


PAR/BY PETER OLIVER

K2 continue à « rocker »

s Sur les traces de ans Stones depuis 50

K2 Keeps Rolling

if you wait some what you want, but « You can’t always get ce dont votre – vous obtiendrez ...»» – dison s 50 an s time... e des Stones, désire fer vente admirat ric âme de « rocker », et Ke ith Rich ard s 1962 , M ick Jag ge r de pu is toujou rs. En ttre sur pied un me buts, tentant de dé rs leu ’à qu t ien en éta nt, en Amérique du . Au mê me mome ue siq mu de e up gro nait for me. nufac tur ier de ski pre ma u ea uv no un rd, No lling Stones et K2 es d’existence, les Ro né an 50 s ce rer léb Pour cé de quatre skis aux en créant une sér ie rer bo lla co 15 de é cid ont dé t au long de 2012. Le s Stones, dévoilés tou de és pir da, ins na es Ca ism (au ph gra en boutiques première série arriva la er, ion rni rat de né re gé mb la ve de no vous êtes furent distribuées). Si ski du k loo le ; moins de 100 paires ’71 retour en préparez-vous à un ». rs ge Fin y ck des disques vinyles, Sti « l’album ler la couverture de risque de vous rappe . Mais Sidest ash et Sideshow à partir des modèles arc us M lon Se ? tes Les skis sont conç us iment sur les pis vra nt ro sse gli s ire Canada, la plupart combien de pa marketin g chez K2 et s nte ve s de r teu de collections et se Rowan, direc viendront des items de s ne Sto s de gie ffi n caves. Chaque ski des skis à l’e sous-sols, dans les ma de rs mu les r su t ret rouveron é. ant ainsi l’authenticit sera numéroté, assur endes du rock. Au e K2 honore des lég qu s foi e et ièr em pr la succès avec les sk is Ce n’est pa s eprise connut un vif ntr l’e de , ssi ’90 au es t né en an fur début des n M aiden ad. Les twin-tips Iro De ful un s ate ur Gr ille ige d’a t ne à on planches s dern iers fer n mention ne que ce wa Ro rs. eu nd ve ns très bo . retour l’an prochain utient le thème ? Rowan so dre l’idée derrière ren mp à une co e à nc z ce ére en réf t Vous comm er rocker », faisan mi pre le « e mm co voir t que le Pontoon que K2 aime bien se modèles, puis au fai ses s tou ns da te sen ce au mouvement cambrure inversée pré ayant donné naissan ski le e mm co ré e de Ro ck & Roll au soit souvent considé « le me illeur group ec av e uip éq le de t san uvé une faç on génia roc ke r.. Ai nsi, en fai perçoivent, K2 a tro se s ne Sto les e monde », comm age de rocker. faire rejail lir cette im au nes, attendez-vous, ie des skis Rollin g Sto sér ère is mi tro s pre de la z on ue cti ue la produ Alors si vous manq « sat isfaction » puisq de cse lle do co e s nn de s bo e prè Leur valeur au second tour, à un (marché canadien). en a gm ler au ub do rer s cu nte pro iva collections su ances de vous en ch s vo is ma s, rte ce diminuer, tionneurs risque de nt. me ive nit teront défi e s de son 50 se ur que les célébrat ion po es dé d’i rde bo teu but. K2 dé s consom ma rs. Et ce n’est qu’un dé vent dans la mire de rou ret se te es ’ell qu née et i approche représen prolon gent toute l’an Stones – l’an née qu s de et – K2 de s s fan Ainsi, si vous êtes de ce que vous voulez. mi-siècle » d’obtenir de r pa ce an ch le seu votre «

50 •

Rocking for 50 Y ears with the Sto nes

You can’t always get what you want, but if you wait some time years – you can get wh – let’s say, 50 at your Stones-loving soul needs. Back in 19 Mick Jagger and Ke 62, when ith Richards were yo ung laddies just puttin together, a new, North g a band American ski compan y, K2, was also being formed. To celebrate that ha rmon ic convergence of tur nin g 50 togeth Rollin g Stones and er, the K2 are collaborat ing on a ser ies of four inspired ski models Stonesto be released over the next 12 months. in the lim ite d-e dit ion The fi rst ser ies – fewer th an 10 0 pa irs dis tri buted Canada – appeared in in stores on Novemb er 15. For those old to rem em be r LP alb enough um cove rs, th e loo k mi ght br ing ba ck memories of the Sto fon d nes classic 1971 Stick y Fin gers release. Sk is in the ser ies are ba se d on K2 ’s all-m ou nt ain Sid es tash Sideshow models, bu and t how many pairs wi ll actually hit snow? Rowa n, Sa les and Marcus M arketi ng M an ager for K2 Ca nada, su that most of the Sto sp ec ts nes skis wi ll be come colle ctor’s items, to displayed on the wa be lls of middle-aged ma n caves. Each of wh wi ll be individually ich numbered, presuma bly to ensure authenti cit y. Honorin g rock legen ds is nothing new for K2 . In the early 1990 the company enjoyed s, great success with Gr ateful Dead skis and snowboards. Iron M aiden tw in-tips, wh ich Rowan says wi ll makin g a comeback be next year, have also been hot sel lin g items . If you are sn iffi ng ou t a concur rent theme here, you’re on the rig ht track . Ac cord ing to Rowa n, K2 lik es to bra nd itself as “the or iginal rocker. ” That is a reference, of course, to the us of rocker in every e K2 model and the fac t that the Ponto is widely regarded on as the ski that bir the d the whole rocker movement. But joinin g forces with “the wo rld ’s greatest rock and roll band s,” as the Stones have bil led themselves over the years, is a pretty sweet way to bolster that rocker rep. Should you miss ou t on this fi rst round of Rollin g Stones skis, expect to get so me sat isfac tion in the next go-round. Production numbers for the Canadian ma rket for the next th ree ed itions are going to double. Th at mi ght reduc e their value to collecto rs, but it will certainl y increase your chances of getting yo ur hands on a pair. As for ce lebrat ing a ha lf ce ntu ry of sk i-m ak ing , th is is jus t a be gin nin g. K2 ha s all so rts of ide as up its sleeve to keep the an niversary in the publi c’s crosshairs throughout 2012 . If you are a fan of K2 – and of the Stones – the coming year wi ll be your on ce -everyhalf-centur y opportu nit y to get what you need.


SEULEMENT CHEZ

CETTE ANNÉE

PROFITEZ DE LA VALEUR EXCEPTIONNELLE DANS LES STATIONS DE L’OUEST CANADIEN AVEC SKICAN!

QUÉBEC ONTARIO ONT ONTARI ARIO

D’EXCELLENTS PRIX TOUT AU LONG DE LA SAISON AVEC LES PRIX AVANTAGE SKICAN

Toutes les taxes applicables à l’exception de la TPS/TVQ/TVH.

• ROUYN • VAL D OR VAL D’OR D’

QUÉBEC QUÉBEC CITY CITY • • MONTRÉAL

• • OTTA OT TAWA WA NORTH BA BAYY OTTAWA TTORONTO ORONTOO • ORONT

Les forfaits de 5 nuits sont basés sur les départs du dimanche avec les retours de nuit le vendredi, 5 nuits d’hébergement, 5 jours de ski, les transferts/location de voiture. Les forfaits de 7 nuits sont basés sur les départs du mardi ou du mercredi, 7 nuits d’hébergement, 6 jours de ski (5 jours pour Banff/Lake Louise et Whistler), les transferts/location de voiture. Départs 7 jours disponibles tous les jours.

SAQUENAY QUENA • QUENAY TIMMINS •

Les prix affichés reflètent un paiement par carte de crédit pour les départs de janvier ou plus tard à partir de Montréal, Ottawa,* Toronto, Timmins & North Bay. Ajoutez 100 $ de Rouyn et Val d’Or, ajoutez 115 $ de Québec et Saguenay. DÉDUIRE 50 $/PERSONNE, 100 $/COUPLE POUR UN PAIEMENT PAR CHÈQUE.

Get ready to saddle up… www.skican.com • 1-800-363-3009 • 514-287-1464 Cyclepresse will make its debut in Ontario bike shops in February 2012. (Montréal)

Visitez notre site Web ou appelez pour plus de détails

HÉBERGEMENT

Jasper

Banff Lake Louise Kicking Horse Revelstoke

Kimberley Big White

5 nuits

FORFAITS

Lobstick Lodge 2/ch 9854 $ 1030 $ Fairmont Jasper Park Lodge 2/ch 1315 $ 1445 $ Banff Aspen Lodge 2/ch petit déjeuner 1165 $ 1265 $ Fairmont Chateau Lake Louise 2/ch 1395 $ 1680 $ Ramada Inn 2/ch petit déjeuner 1090 $ 1245 $ Powder Springs Inn (en ville) 2/ch 1120 $ 1240 $ Nelsen Lodge (au pied des pistes) 4/condo 2/ch 1240 $ 1410 $ ADVERTISERS -- RESERVE YOUR Trickle Creek Lodge 2/studio 980 $ 1095 $ ON BEING A PART Inn at Big White 2/ch 1045 $ 1165 $ OF

*Ajoutez 65 $ d’Ottawa à Vancouver (forfaits Whistler) Skican est détenteur d’un permis du gouvernement du Québec #161156432-701

HÉBERGEMENT

7 nuits

5 nuits

FORFAITS

7 nuits

Wolf’s Den Lodge 2/ch 1055 $ 1165 $ Timberline (bronze) 4/condo 2/ch 1175 $ 1260 $ Panorama Pine Inn 2/ch 1010 $ 1050 $ Haut-Village, au pied des pistes 4/condo 2/ch 1075 $ 1145 $ Red Mountain Red Mountain Resort Lodging 4/condo 2/ch 1275 $ 1415 $ Sun Peaks Nancy Greene’s Cahilty Lodge 2/ch 1180 $ 1235 $ Whistler Listel 2/ch 1280 $ 1420 $ SPACE NOW Tantalus FOR4/condo CYCLEPRESSE. DON’T MISS OUT 2/ch 1195 $ 1385 $ EASTERN CANADA’S GO-TO CYCLING MAGAZINE. Pinnacle 2/deluxe studio 1290 $ 1535 $ Fernie

CONTACT PATWELLS@CYCLEPRESSE.COM

Départs janvier


Conçu & fabriqué par POC Suède

POCombos C'estare Who à vous! you?

ATHLÈTES POC TEAM DE L'ÉQUIPE ATHLETES: POC BODE : BODE MLLER MLLER / JULIA / JULIA MANCUSO MANCUSO / TJ/ SCHILLER* TJ SCHILLER* / JON / JON OLSSON* OLSSON* / BLAKE / BLAKE NYMAN NYMAN / / AURÉLIEN DUCROZ / TANNER HALL* / STEVEN NYMAN / ANDERS BACKE / MITCH TÖLDERER / JEREMY JONES

POC est POC une is compagnie a Swedish suédoise company qui développe that et develops commercialise and des markets équipements personal de protection protective personnelle gear for pourgravity les athlètes sports de sports athletes. de gravité. www.pocsports.com www.pocsports.com * CASQUES * HELMETS SEULEMENT ONLY


Skipresse Ont