Page 1

PUR E SK I

LES THE

SKI FIELDS DE LA NOUVELLE-ZÉLANDE

OF NEW ZEALAND

Vol. 28 N o 2 : : Décembre / December 2013 : : skipresse.com : : GRATUIT/FREE

SLOPESTYLE Chic-Chocs

Gaspésie

20 14 :: F A T S K F A T S K S S F F F K A A A T T TS S K K IIIII


L’hiver, dans la région de Québec, c’est le temps parfait pour s’éclater. Il tombe une quantité remarquable de neige et vous pouvez profiter de chaque flocon d’une foule de façons, et ce, à seulement deux pas du Vieux-Québec. Skiez, faites de la planche, puis, après une journée bien remplie sur les pistes, évadezvous dans un chalet ou un hôtel avec spa. Pas étonnant que tant de gens soient fous de l’hiver! Yves Te ssier

*

SKI BUS Luc

-An

toin

eC outu

rier

À partir de votre hôtel, montez à bord de la navette pour vous rendre aux pistes du Mont-Sainte-Anne ou du Massif de Charlevoix en un clin d’œil et en toute sécurité. Réservez en ligne! TOURSVIEUXQUEBEC.COM

au Olivier Crote

*Certaines conditions s’appliquent. Valide dans les établissements participants seulement, via regiondequebec.com. Sous réserve de disponibilité.


MONTSAINTEANNE À 30 minutes du centre-ville, cette incroyable montagne propose des conditions de glisse impeccables sur un domaine skiable de 69 pistes et quatre parcs à neige, répartis sur trois faces de la montagne. Lorsque le soleil se couche, 19 pistes demeurent éclairées et deviennent le plus grand dénivelé en ski de soirée offert à travers le pays. Nouveauté : remontée débrayable quadruple.

MONT-SAINTE-ANNE.COM

LE MASSIF DE CHARLEVOIX Une vue magnifique, une expérience authentique ! Le Massif de Charlevoix est reconnu pour l’abondance de ses précipitations, et ses pistes époustouflantes plongent tout droit vers la mer. Il propose un environnement panoramique constitué d’un vaste domaine skiable offrant le plus haut dénivelé à l’est des Rocheuses. Un vrai paradis pour les amoureux de plein air.

Louise Bilodeau

LEMASSIF.COM

Château Mont-Sainte-Anne par nuit, par chambre, en occupation double

à partir de

179

$

Fairmont Le Château Frontenac par nuit, par chambre, en occupation double

à partir de

199

$

Hôtel Clarendon par nuit, par chambre, en occupation double

à partir de

109

$

Marriott Québec Centre-Ville par nuit, par chambre, en occupation double

à partir de

169$

Séjour de rêve au pied des télécabines du Mont-Sainte-Anne et à seulement 20 minutes du Massif de Charlevoix. Réservez maintenant !

Un centre de villégiature urbain au cœur du Vieux-Québec avec vue imprenable sur le fleuve Saint-Laurent, à 20 minutes des montagnes.

L’hôtel le mieux situé du Vieux-Québec ! Charme inégalé et caractère très british… So Clarendon!

L’art de combiner l’accueil chaleureux et personnalisé d’un hôtel-boutique et la qualité escomptée d’une chaîne de réputation internationale.

CHATEAUMSA.COM

FAIRMONT.FR/FRONTENAC-QUEBEC

HOTELCLARENDON.COM

MARRIOTT.COM/YQBMC

OFFRES HÔTELIÈRES DISPONIBLES POUR UNE PÉRIODE LIMITÉE ET SOUS RÉSERVE DE DISPONIBILITÉS. TAXES ET SERVICES EN SUS. SUJET À CHANGEMENT SANS PRÉAVIS.

1-877-783-1608 regiondequebec.com


Photo: Paul Zizka/Banff Lake Louise Tourism

Dès que vous mettez les pieds dans la nature sauvage protégée du parc national de Banff, vous êtes assurés

d’une expérience de ski remarquable. Un domaine skiable incomparable de plus de 8000 acres qui

s’étend sur trois stations de ski de renommée internationale, le tout niché au coeur d’un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Le parc national de Banff est la destination hivernale la plus prisée au pays. Visitez SkiBig3.com/sp


DÉFILÉ HELLY HANSEN

Aurelien Ducroz World Champion Freeride Skier Lofoten, Norway

Le design scandinave est l’élément clé de tous les produits Helly Hansen, avec sa combinaison parfaite de design utilitaire, de protection et de style. C’est la raison pour laquelle les guides de montagne, les patrouilleurs et les enthousiastes avertis choisissent Helly Hansen.

CONFIANT QUAND ÇA COMPTE

PLUS CHAUD. PLUS FRAIS. PLUS LEGER La technologie H2 FLOW vous permet de contrôler la température de votre corps. Le concept est basé sur une isolation qui utilise de l’air pour fournir de la chaleur et une ventilation qui vous permet de contrôler la circulation pour vous rafraîchir lorsque cela est nécessaire. Visitez HellyHansen.com/h2fl ow pour en savoir plus.


FACE

SKI THE

“the more things change, the more they stay the same”

For decades, Whiteface Lake Placid has dominated North America as #1 for off-hill activities, offering the greatest vertical drop in the east and endless opportunity for winter adventure. Sure, we’ve added some trails, carved some glades, updated our lifts and snowmaking equipment. Who hasn’t? Some things, like the thrill of the season’s first descent, the quest for the perfect goggle tan and the irresistible pull of a powder day, never get old. SKI THE FACE

SKI FREE / STAY FREE

www.WhitefaceDeals.com


Le grand air. Plus on en prend, mieux c’est.

Semaine 1

BIEN ÉQUIPÉE À PARTIR DE

28 495 $

*

Semaine 2

Semaine 3

Semaine 4

La nouvelle Subaru Outback 2014. Avec sa traction intégrale symétrique à prise constante, sa grande économie de carburant et sa maniabilité hors pair, il n’y a rien de mieux pour affronter les grands espaces que la Outback 2014. De plus, son système d’aide à la conduite EyeSightMC‡ vous permet de surveiller la route et d’identifier les dangers éventuels. ...Même de nature semi-humaine ! Découvrez-la sur subaru.ca

MC

Une cote « Bien » constitue la meilleure cote possible aux cinq tests de collision (frontale à chevauchement modéré, frontale à chevauchement faible, latérale, arrière et de capotage) réalisés par l’Institut des assureurs américains (IIHS) (www.iihs.org). Pour mériter la mention « Meilleur choix sécurité+ 2013 », un véhicule doit obtenir la cote « Bien » à au moins quatre tests et une cote « Bien » ou « Acceptable » au cinquième test. ‡EyeSightMC est un système d’assistance au conducteur, qui peut ne pas fonctionner de façon optimale selon les conditions de route. EyeSightMC n’est pas conçu pour se substituer à la vigilance et à l’attention du conducteur sur la route. Il incombe en tout temps au conducteur d’adopter une conduite sécuritaire et prudente. L’efficacité du système dépend de nombreux facteurs, tels que l’entretien du véhicule ainsi que les conditions météorologiques et routières. Enfin, malgré toutes les technologies sophistiquées en place, un conducteur doté d’une bonne vision, qui est attentif à la route sera toujours le meilleur gage de sécurité sur la route. Consultez le Manuel du propriétaire pour les détails de fonctionnement et les limites du système. Disponible sur les modèles Outback 2.5i Limité (ED2LE) ou 3.6R Limité (ED2LE6) 2014. †Cotes de consommation d’essence établie par Ressources Naturelles Canada de 6,5 l/100 km (route) pour la Outback 2014 équipée de la transmission automatique à variation continue et dotée d’un réservoir d’essence d’une capacité de 60 litres. Les données de consommation de carburant devraient être utilisées à seule fin de comparer des véhicules. La consommation de carburant réelle variera selon les conditions routières, les habitudes de conduite et la charge du véhicule. *PDSF de 28 495 $ pour la Outback 2.5i Commodité 2014 (ED1CP). Le prix annoncé exclut les frais de transport et de préparation (1 650 $). Les taxes, permis, immatriculation et assurances sont en sus. 0 $ dépôt de sécurité. Le concessionnaire peut offrir un prix moindre ou devoir faire une commande ou un échange. Véhicules illustrés à titre indicatif seulement et peuvent ne pas être équipés tel qu’illustrés.


SOMMAIRE / MOT DU RÉDACTEUR EN CHEF TABLE OF CONTENTS / FROM THE EDITOR-IN-CHIEF

La planète blanche

D

ifficile d’imaginer deux régions plus éloignées l’une de l’autre – environ 15 000 kilomètres les séparent – que la péninsule gaspésienne et les Alpes du Sud de la Nouvelle-Zélande. Mais les deux endroits s’avèrent absolument magnifiques pour les sports d’hiver. Et le plaisir ressenti est le même, que nous soyons dans les coins les plus isolés du globe ou à deux pas de chez soi. Dans cette parution, Evans Parents nous transporte dans la poudreuse de Gaspé, tandis que Simon St-Arnaud nous fait découvrir les club fields de l’île du Sud de la Nouvelle-Zélande. Des pays et des hémisphères différents, une neige et un terrain différents, des remontées mécaniques et des langues différentes, et des temps de l’année différents. Mais en fin de compte, toujours le même plaisir à dévaler la montagne entre amis.

L’essence même du ski et de la planche, c’est de nous faire vibrer et ce, peu importe l’endroit. Nous vous invitons à suivre les aventures d’Evans et de Simon, mais n’oubliez pas qu’une journée passée au centre de ski de votre région peut vous faire vivre les mêmes sensations de pur bonheur. Faites le plein d’air frais, laissez-vous charmer par la glisse, sentez l’énergie du vent contre votre corps. Nul besoin de parcourir la planète pour vivre de telles sensations. Ici comme ailleurs, les joies de l’hiver nous enchantent.

Vol. 28 N o 2 :: Décembre/December 2013 DIRECTEUR GÉNÉRAL, ÉDITEUR / PUBLISHER, GENERAL MANAGER Patrick Wells patwells@skipresse.com 819 216-5312

GRAPHISME Geai bleu graphique IMPRIMÉ PAR Solisco ÉDITION, VENTES & DÉVELOPPEMENT Patrick Wells patwells@skipresse.com 819 216-5312

RÉDACTEUR EN CHEF EDITOR-IN-CHIEF Peter Oliver RÉDACTION Peter Oliver Mari-Jo Lamarche Emilie Corriveau Anna Goodman Patrick Wells Evans Parent TRADUCTION Mari-Jo Lamarche Anne Johnston

VENTES / ACCOUNT EXECUTIVE Benoit Beauregard Diane Poirier 450 773-6028 DISTRIBUTION Marc Allard et Diffumag

COLLABORATEUR Simon St-Arnaud RÉVISION Peter Oliver Mari-Jo Lamarche ISSN 1205-2043 © 2013 Les Nouvelles Ski Presse Inc. Tous droits réservés. Le magazine Skipresse Ride+ a pris toutes les précautions nécessaires pour s’assurer de l’exactitude des renseignements mentionnés dans ses pages. Le magazine ne peut être tenu responsable des erreurs ou des négligences commises dans l’emploi de ces renseignements. Veuillez noter que les prix mentionnés dans le magazine sont sujets à être modifiés sans préavis.

Ce magazine peut être recyclé. Veuillez le recycler là où c’est possible. Skipresse Ride+ est publié 3 fois l’an, en édition bilingue. Pour établir un partenariat avec nous, contactez patwells@skipresse.com . Le magazine est aussi disponible en version électronique sur skipresse.com .

SOMMAIRE SOMMAIRE / MOT DE RÉDACTEUR EN CHEF TABLE OF CONTENT / FROM THE EDITOR-IN-CHIEF . . . . . 8 PREMIÈRES TRACES FIRST TRACKS . . . . . . . 10-12

Snow all over the world

I

t is hard to imagine two places on the face of Mother Earth more far removed from one another – 15,000 kilometres to be more or less exact – than the Gaspé Peninsula and the Southern Alps of New Zealand. But therein lies one of the great beauties of winter sport – its pleasures can be experienced in the globe’s most far-flung locations as well as all over the great, wide world that lies between. In this issue, Evans Parent takes us to the powdery backcountry of Gaspé, while Simon St-Arnaud takes us on an antipodal trip to the rough-and-rugged club fields of New Zealand’s South Island. Different countries in different hemispheres, different snow, different terrain, different means of uphill transport, different languages in circulation, different time of year. But in the end, the same, ecstatic thrill of flying downhill in the company of good friends. Which should serve as a reminder: skiing and snowboarding, when reduced to their essence, produce the same, joyful high wherever you go. We encourage you to follow in the adventurous footsteps of Evans or Simon, but don’t forget that a day trip to your local hill can produce a similar rush of pure sensation. Breathe in the crisp air, release yourself to the seduction of gravity, feel the wind against your chest. You don’t need to travel to the ends of the earth to find all that. The world near and far beckons. Peter Oliver Suivez-nous sur Facebook et Twitter Follow us on Facebook and Twitter www.facebook.com/skipress https ://twitter.com/Skipresse_mag

CONSEIL DE SKI / SKI TIP . . 14 CHIC-CHOCS . . . . . . . . . . . 16 LE MUR . . . . . . . . . . . . . . . 22 GUIDE D’ACHAT / FAT SKI BUYER’S GUIDE. . . . . . . . . 24 L’AVENTURIER ALPIN. . . . . 30 REVUE DE PRODUITS PRODUCT HIGHLIGHT . . . . 36 CHASSEUR D’IMAGES IMAGE HUNTER . . . . . . . . 38

EN COUVERTURE / ON COVER ERIC HJORLEIFSON

© MATTIAS FREDRIKSSON

REPORTAGE OLYMPIC REPORT . . . . . . . 46

©marseille

par/by Peter Oliver

50 destinations CANADA | ÉTATS-UNIS | FRANCE | AUTRICHE | SUISSE | CHILI | JAPON

514-866-8747

|

1-800-561-8747 1465 boul. Mgr Langlois, Salaberry-de-Valleyfield (Québec) Canada J6S 1C2

Titulaire d’un permis du Qc.

VOYAGES INDIVIDUELS ET DE GROUPES


Cet hiver, optez pour Fernie. En famille ou entre amis, choisissez la formule qui vous convient: séjour de luxe ou économique, accès direct aux pistes ou hébergement en ville, chalet privé, maison de ville, hôtel, motel, ou encore, notre célèbre auberge de jeunesse située tout près du centre-ville historique, des boutiques et cafés, et de la vie nocturne.

5e nuité et 5e journée GRATUITES. 25 % de rabais sur l’hébergement.

Partez à la découverte de Fernie & réservez dès aujourd’hui!

TOURISMFERNIE.COM 1 .8 7 7 .9 3 3 .7 6 4 3 | FACEBOOK .COM /F ERNIE.CANADA


par/by Skipresse

PREMIÈRES TRACES FIRST TRACKS

Randonnée alpine

Alpine touring

Faire l’ascension, skis aux pieds, du plus haut sommet des Laurentides, ça vous tente ? Nouveau cette saison à Tremblant, des zones désignées pour la randonnée alpine. Louez un équipement complet – skis ou splitboard, peaux, bottes et bâtons télescopiques à la boutique Explore, le Centre officiel de randonnée alpine. Vous aimeriez en connaître davantage sur la technique pour grimper efficacement lors de votre première sortie ? L’École sur neige de Tremblant propose un service de guide (en privé ou en groupe de quatre personnes.)

©Evans Parent

Ready to climb the highest peak in the Laurentians with your skis on ? New at Tremblant this season are special ascent accesses for alpine touring. Head to the Explore shop, the official Alpine Touring Center, for full equipment rental – skis or splitboard, skins, boots and telescopic poles. Need a few technical climbing tips for your fist time ? Tremblant Snow School offers guiding services (private or for groups of four.) Time to grab your skins, get in the zone, and face the mountain differently !

Osez affronter la montagne à contre-courant cette saison, grimpez !

50 ans de passion Passionné de descente, Maurice Oberson a consacré sa vie aux sports de glisse. À 80 ans, l’homme n’a toujours pas remisé ses skis et vient de célébrer le 50 e anniversaire de l’entreprise qu’il a fondée à l’aube de sa trentaine : les boutiques Oberson. Excellent skieur, en quête d’aventure et de grands espaces, Maurice Oberson quitte sa Suisse natale à l’âge de 19 ans pour s’installer en Estrie au Québec. Désireux de travailler dans l’industrie du ski, il ouvre une première boutique dans un sous-sol de Cowansville. Cinquante ans plus tard, il est à la tête de deux gigantesques boutiques, l’une à Brossard et l’autre à Laval, entièrement vouées au ski alpin, à la planche à neige, au vélo et au patin à roues alignées.

oberson.com

« La clé de mon succès, c’est que j’ai toujours aimé le ski, conclut M. Oberson. Je me considère comme un des hommes les plus chanceux de la planète, parce que j’ai toujours vendu des choses que j’aimais. Aimer encore son travail à 80 ans, c’est quelque chose !»

Living the passion for 50 years Maurice Oberson loves a downhill run and has dedicated his life to snow sports. Now 80 years of age, he has still not hung up his skis and has just celebrated the 50 th anniversary of the business he founded as he was turning 30 : the Oberson stores. As an excellent skier looking for adventure and the wide-open spaces, Maurice Oberson left his native Switzerland at the age of 19 and headed for the Eastern Townships in Québec. He wanted to work in the ski industry and opened his first shop in a Cowansville basement. Fifty years later, he heads two large sporting goods stores—one in Brossard and the other in Laval—completely devoted to alpine skiing, snowboarding, cycling and in-line skating. “The key to my success is that I’ve always loved skiing. I consider myself one of the luckiest men on earth because I’ve always sold things I like. Still enjoying your work at 80…that’s really something !” 10 | skipresse

Zones désignées sur les pistes et boisés suivants : The designated accesses where climbing is allowed : Algonquin Beauchemin Nansen Johannsen

29, 99 $ accès journalier daily access 5, 99 $ passe de saison season pass

Les Caps (mi-montagne) Les Sommets Parben Vertigo

formules tout-inclus disponibles. all-inclusive packages are available.

www.tremblant.ca

Daniel Lachance Meilleur détaillant québécois selon la Best Québec retailer according to the

SIA daniellachanceskiservice.com L’hiver dernier, la boutique Daniel Lachance de Tremblant était nommée Meilleur détaillant canadien de produits pour les sports d’hiver au Québec par la Snowsports Industries America (SIA). Honneur prestigieux s’il en est un dans l ’industrie, cette reconnaissance confirme la qualité des services offerts à la boutique spécialisée dans le ski depuis près de 35 ans. « Être reconnu, c’est sûr que ça fait chaud au cœur. C’est un élément très motivateur pour les employés ! Au niveau de la vente aussi, ça rassure les clients », indique Daniel Lachance, propriétaire de l’établissement.

Last winter Boutique Daniel Lachance of Mont-Tremblant was named Best Canadian Retailer of winter sports products in Québec by Snowsports Industries America (SIA). If there’s a prestige award in the industry, this is it, which only goes to confirm the quality of the services provided by this specialty ski shop, in business for close to 35 years. “Being recognized is certainly heart-warming,” says store owner Daniel Lachance. “It’s a real motivator for employees and in terms of sales, and it reassures customers, as well.”

Ce n’est pas la première fois que la boutique remporte les honneurs de la SIA. En 2008, Daniel Lachance avait remporté le même prix. S’il se dit flatté et heureux que l’institution américaine reconnaisse la qualité des services offerts chez lui, le skieur souligne qu’il aimerait bien qu’une organisation canadienne fasse de même.

It’s not the first time the store has brought home an SIA award. In 2008, Dan Lachance won the same prize. And while he’s flattered and happy that the American institution recognizes the quality of the services he offers, the skier emphasizes that it would be nice if a Canadian organization did the same thing.

« Ce serait super de remettre des prix canadiens. On pourrait féliciter le meilleur représentant, souligner les investissements d’une boutique, etc. Ça motiverait peut-être l’industrie qui est en perte de vitesse depuis quelques années… »

“It would be super to have Canadian prizes. They could reward the best representative, a store’s investments, etc. It would motivate the industry, which has lost a bit of momentum in recent years,” he comments.

Pas bête, Daniel. Faudrait effectivement y penser !

Smart guy, that Daniel. It’s worth thinking about! www.skipresse.com


PREMIÈRES TRACES FIRST TRACKS Les amateurs de sports d’hiver se posent la question depuis plusieurs années :

L’objectif visé : encourager les enfants à passer plus de temps à jouer dehors dans la neige.

Comment donner aux jeunes le goût de skier ou de faire de la planche ? Voici un exemple de formule gagnante : Un manufacturier de ski se joint à une association nationale de ski pour créer un événement génial, et il invite une foule de skieurs et de planchistes célèbres à y participer.

Les jeunes ont pu skier sur une piste de neige artificielle de 400 mètres carrés avec d’ex-pros de la Coupe du monde, Christian Mayer et Urška Hrovat, Glenn Plake, skieur extrême, et Davo Karnicar, spécialiste de big-mountain. Ça s’est bien passé. Selon Primož Ulaga, président de l’Association slovène de ski : « La réponse nous a agréablement surpris. »

Ça, c’est la façon slovène de faire les choses. Le 14 octobre, Elan, le manufacturier de ski basé en Slovénie, présentait White Circus on the Sea, avec l’appui de l’Association slovène de ski.

Depuis dix ans, Robert Brunet, propriétaire de la boutique Le Yéti du boulevard Saint-Laurent à Montréal, présente un évènement bien spécial dans le but de rassembler les mordus de ski. Plusieurs des meilleurs films de skis y ont d’ailleurs été présentés. Le 12 novembre dernier, à D’la poudre pour tout l’monde, Le Yéti avait invité la très connue freeskieuse Ingrid Backstrom. Le film Into the Mind, gagnant à l’iF3 de Montréal en septembre passé, était à l’honneur. Une soirée tellement courue que la file d’attente se prolongeait jusqu’à l’extérieur.

©Jean-Philippe Gaudet

Depuis les débuts du Yéti, Robert, un visionnaire dans l’industrie, se concentre sur la randonnée alpine, le télémark et le ski d’aventure. Comme il l’avait prédit il y a déjà plusieurs années, une tendance qui a maintenant le vent dans les voiles.

Montréal powder

Si un tel évènement peut se réaliser en octobre, sur une petite piste de neige artificielle de Slovénie, alors pourquoi pas au Canada, lors d’une magnifique journée enneigée d’hiver ?

Après avoir accueilli en janvier 2013 les Championnats du monde de planche à neige de la Fédération internationale de ski (FIS), le Snowboard Jamboree est de retour cette année avec une programmation entièrement dédiée au freestyle. Pour la première fois, l’événement annuel sera non seulement sanctionné par la FIS, mais aussi par le World Snowboard Tour (WST). « Ça n’arrivera que deux fois dans l’année, soit à Copper Mountain au Colorado et à Québec, indique Patrice Drouin, président et directeur général de Gestev. Ça permettra aux athlètes d’accumuler des points pour les deux circuits. » Ce n’est pas un hasard si Gestev a choisi de se munir de cette double sanction pour le Snowboard Jamboree cette année. Il s’agit en fait d’un choix stratégique en prévision des Jeux olympiques de Sotchi.

This year on November 12 at Powder for Everyone, Le Yéti invited a special guest, renowned freeskier Ingrid Backstrom, and showed the movie, “Into the Mind,” a winner in September in Montréal’s IF3 film festival. Powder for Everyone was so popular that the line stretched far out the door.

« C’est la dernière étape avant Sotchi pour les athlètes de slopestyle et de demi-lune, relève M. Drouin. Au plan de la participation, c’est risqué parce que les athlètes européens qui sont déjà sélectionnés pour les Jeux ne verront peut-être pas la nécessité de venir en Amérique. En étant sanctionné par la FIS et le WST, l’événement a plus de chances d’attirer les participants en grand nombre. »

Brunet has been a visionary in the snow business. Since Le Yéti’s inception, Brunet’s focus has been on Alpine touring, telemarking and adventure skiing, Now the trend he foresaw many years ago is really picking up a head of steam.

Comme l’an dernier, les compétitions de big air et de stairsmasters seront tenues à l’îlot Fleurie et celles de demi-lune et de slopestyle, à Stoneham.

For the past 10 years, Robert Brunet, owner of the Le Yéti boutique on Boulevard Saint-Laurent in Montréal, has been hosting a special event to bring together the skiing world. Some of the best ski movies have been presented there.

12 | skipresse

That, at any rate, is the Slovenian way of doing things. On October 14, Elan, the ski company based in Slovenia, put on “White Circus on the Sea,” with support from the Slovenian Ski Association. The event’s purported purpose was to “encourage children to spend more of their free time outdoors and on the snow.”

Du nouveau au Something new at

D’la poudre pour tout l’monde

yeti.ca

Those who love winter sports have been asking the question for years : What’s the best way to get young kids interested in skiing and snowboarding ? Here is one formula : Get a major ski company to join forces with the national skiing association. Create a cool event, and get a bunch of famous skiers and riders to join the party.

Kids joined such famous skiers as former Alpine World Cuppers Christian Mayer and Urška Hrovat, extreme skier Glenn Plake, and big-mountain adventurer Davo Karnicar on a 400-square-metre slope of artificial snow. It worked. Said Slovenian Ski Association President Primož Ulaga : “We (were) pleasantly surprised with the response to the event.” If that can happen on a small, artificial slope in Slovenia in October, why not in Canada on a beautiful, snowy winter’s day ?

Snowboard Jamboree

In January 2013, the Snowboard Jamboree in Québec hosted the F IS ( Inter national Sk i Federation) World Snowboard Championships. It will be back again this winter with a program entirely devoted to freestyle. And this year, for the first time, the annual event will be sanctioned not only by the FIS but also by the World Snowboard Tour (WST). “It only happens twice a year, at Copper Mountain, Colorado, and at Québec,” says Patrice Drouin, president and CEO of Gestev. “This will allow athletes to accumulate points for the two circuits, which are different but which run alongside one another.” It is no coincidence that Gestev decided to obtain this double

sanction for this year’s Snowboard Jamboree. It’s a strategic move in anticipation of the Sochi Olympic Games. “It’s the final stage prior to Sochi for slopest yle and half-pipe athletes,” says Mr. Drouin. “In terms of participation, it’s risky because the European athletes who have already been chosen for the Games may not see any need to come to America. Being sanctioned by the FIS and WST means the event has a greater chance of attracting a larger number of participants.” Just like last year, big air and stairmaster competitions will be held at Québec’s Îlot Fleurie, while the half-pipe and slopestyle competitions will take place at Stoneham.

©André-Olivier Lyra

par/by Skipresse

snowjamboree.com www.skipresse.com


par/by l’AMSC/CSIA

CONSEIL DE SKI SKI TIP

Restez sur le ski aval Revoir un classique

T MANDAT DE L’AMSC L’Alliance des moniteurs de ski du Canada offre une qualité supérieure de formation en enseignement du ski, contribuant ainsi à la croissance et au plaisir du sport.

out comme la mode, les tendances des techniques, en ski, vont et viennent. Cependant, il y a certains classiques sur lesquels on peut toujours compter… parce qu’ils fonctionnent ! S’équilibrer sur le ski aval s’avère un outil toujours à la mode…comme des bas secs et des gants bien chauds. Concentrez-vous sur le ski aval… Le ski aval est celui qui termine le virage vers le bas de la pente. Une description plus juste serait de l’appeler le ski extérieur parce qu’il se trouve à l’extérieur du virage, du début à la fin. L’équilibre devrait être acquis très tôt dans le virage et maintenu, si possible, tout le long du virage. Sur la photo, le poids se trouve sur le pied droit du skieur et ce, très tôt dans le virage. Même si le ski droit n’est pas encore le ski aval, il contrôlera le virage.

Vous songez à enseigner le ski ?

Visitez le site snowpro.com pour plus de détails.

Revisiting a classic

S

ki fashions come and go and so do tendencies in ski technique. But there are a few classics that we can always come back to because they work ! Like dry socks and warm gloves, balancing on the downhill ski is one tool that just doesn’t go out of style. Let’s be clear about what we mean by downhill ski … The downhill ski is the one that finishes the turn on the downhill side. A more accurate description is to call it the outside ski, because it is on the outside of the turn from start to finish. Balance should be established on this platform from very early in the turn and maintained through the whole turn as much as possible. Note in the photo how the weight is committed to the skier’s right foot very early in the turn. Even though that right ski is not “downhill” just yet, it is the one that will control the turning.

Commit your balance to the outside foot in each turn… For every action there is a reaction, so putting the balance on the left foot deflects you to the right. Although there is a natural tendency to lean into the hill and away from the outside ski, when your weight is on the right foot you are moving to the left, and vice versa. It is the most efficient way to grip the snow and change direction.

photo : Roger Castonguay, ©Alain Blanchette

Trouvez votre équilibre sur le pied extérieur à chaque virage… Comme chaque action provoque une réaction, s’équilibrer sur le ski gauche vous déplacera vers la droite. Même si vous aurez naturellement tendance à vous incliner vers l’intérieur du virage, loin du ski extérieur, lorsque votre poids se trouvera sur votre pied droit, vous vous déplacerez vers la gauche, et vice versa. C’est la façon la plus efficace d’adhérer à la neige et de changer de direction.

Stay on the downhill ski

commanditaires or 14 | skipresse

www.skipresse.com


photo : Sunny Verreault, ©Andrew Elsdon/CLLiK photography

LUNETTES ET CASQUES

ALPINA-CANADA.CA

GANTS ET BÂTONS DE SKI GLOVES & SKI POLES Try it, you’ll like it ! There will be times when you find yourself more on both feet – on uneven terrain or difficult snow this can actually help. You can still use the uphill ski as a helper, but when all is said and done, both the human body and today’s skis work best when the balance is in the middle of the downhill (or outside) ski. Think of it like skating and let this natural transfer from ski to ski become part of your skiing. It will improve your control and performance in many ski situations.

photo : John Gillies, ©Andrew Elsdon/ CLLiK photography

L’essayer, c’est l’adopter ! À certains mome nt s, vou s vou s r e t r ou ve r e z davantage sur deux pieds – en fait, ça vous aidera en terrain inégal ou en condition de neige difficile. Vous pourrez toujours vous servir du ski aval pour vous aider mais le corps humain et les skis d’aujourd’hui sont plus efficaces quand l’équilibre se trouve au milieu du ski aval (ou ski extérieur.) Comme en patin, laissez ce transfert naturel d’un ski à l’autre s’intégrer dans votre façon de skier ; vous aurez ainsi un meilleur contrôle et performerez mieux dans de multiples situations.

www.skipresse.com

skipresse | 15

LEKI.CA


par/by Evans Parent

DESTINATION

CHIC-CH

Festival hors-piste des

Backcountry Festival

16 | skipresse

©Jean-Philippe Gaudet

L

a Gaspésie, paradis de la poudreuse, est l’un des plus beaux terrains skiables à l’est des Rocheuses. C’est aussi l’endroit parfait pour s’initier ou pour profiter pleinement du ski hors-piste. Et c’est certainement le secret le moins bien gardé dans le monde du ski ! J’y ai vécu mon initiation en ski hors-piste, et c’est toujours la tête remplie de bons souvenirs que je fais la route de Montréal jusqu’à Sainte-Annedes-Monts, la porte du parc national de la Gaspésie.

T

he Gaspé Peninsula, that paradise of powder, is one of the most magnificent skiable terrains east of the Rockies. It’s also the perfect spot to try off-piste skiing for a first time or to enjoy it to the max. And it’s certainly the worst-kept secret in the world of skiing. I first tried backcountry skiing there and, my head is always full of wonderful memories when I head out of Montréal for Sainte-Annedes-Monts, the gateway to the Gaspésie National Park. For my sixth visit, I had with me Jean-Philippe Gaudet, Skipresse’s graphic artist, whose turn it was to be introduced to backcountry skiing. The weekend promised to be exciting because we were both

participating in the first annual Chic-Chocs Backcountry Festival (January 26-27, 2013). To make the most of the day, activities started very early in the www.skipresse.com


©Jean-Philippe Gaudet

ON EST DERRIÈRE VOUS Vaste choix pour le ski d’aventure, le ski alpin et le télémark : • 40 modèles de skis • 30 modèles de bottes

HOCS Pour ce si x ième sé jou r, je suis accompagné de Jean-Philippe Gaudet, graphiste du magazine Skipresse, qui vivra à son tour son initiation en ski hors-piste. Un week-end assez excitant puisque nous participons tous les deux à la première édition du Festival Hors-Piste des Chic-Chocs (les 26 et 27 janvier 2013.) Afin de pouvoir profiter au maximum de la journée, les activités débutent très tôt le samedi matin au Centre de découvertes et de services de la

• 30 modèles de fixations • Grand choix d’accessoires de ski alpin et hors-piste, et de matériel de sécurité en avalanche

morning at the Sépaq discovery centre (SÉPAQ is Québec’s nature and outdoor facilities net work. ) As volunteers registered the participants, representatives of the Haute-Gaspésie Avalanche Center presented the general principles and precautions to bear in mind for an off-piste mountain outing. To ensure the safety of all participants, the three basic pieces of equipment could be rented on-site : the ARB (avalanche rescue beacon), probe and shovel. In addition, thanks to the

laval montréal saint-hubert lacordee.com

®

www.skipresse.com

skipresse | 17 Pub_LaCordee_Dec2013.indd 1

2013-11-06 14:27:47


©Geai bleu ©Evans Parent

©Evans Parent

©Evans Parent

©Evans Parent

©Jean-Philippe Gaudet

16-19 janvier 2014 Les filles sortent des pistes à Murdochville / Girls are going skiing out-of-bounds in Murdochville 31 janvier-2 février 2014 2e édition du Festival Hors-Piste des Chic-Chocs / Chic-Chocs Backcountry Festival 2nd edition 7-9 mars 2014 La relâche héliski Murdochville en folie / Murdochville heliski springbreak madness 4-6 avril 2014 Poudre à Pâques / Easter Powder Sépaq. Alors que les bénévoles enregistrent les par ticipants, les représent ant s du Centre d’avalanche de la Haute-Gaspésie présentent les principes généraux et les différentes précautions à considérer lors d’une sortie en montagne en ski hors-piste. Pour assurer la sécurité de tous les participants, il est possible de louer sur place les trois pièces d’équipement de base : le DVA (détecteur de victimes d’avalanche), la sonde et la pelle. De plus, grâce à la présence de nombreux exposants – les boutiques Le Yéti, Rhéal Pitre Sports, Alternative 113, et Xalibu Skis Conception –, les participants peuvent essayer gratuitement une variété impressionnante de skis, de bottes, de peaux d’ascension et de splitboards. L’effervescence d’une première édition se fait sentir. Un nombre impressionnant de participants se 18 | skipresse

sont pointés, plus que prévu, en fait, et c’est dans une ambiance fébrile et un chaos organisé que se déroulent les départs vers les Mines Madeleine. Un service de navette est organisé pour transporter les skieurs du Centre de découvertes jusqu’au site des Mines Madeleine. Les départs se font par chenillette ou par motoneige. Je suis très enthousiaste à l’idée de découvrir ce site puisque j’ai toujours été trop paresseux pour parcourir les 12 kilomètres d’approche pour m’y rendre ! À l’arrivée, les guides de Ski Chic-Chocs sont présents et indiquent les différentes alternatives de randonnées. Comme il n’y pas de service de guide, les groupes choisissent leur sortie en toute autonomie. Rapidement, on peut apercevoir des groupes de skieurs et de planchistes se dispersant comme des fourmis un peu partout sur les montagnes avoisinantes.

Pour plus d’information ou réservation / For information or reservation w w w.chic- chac.ca w w w.skichicchocs.com

presence of a number of exhibitors — bout iques Le Yét i, R héal Pitre Sports, Alternative 113, and Xalibu Skis Conception — participants could try, for free, an impressive range of skis, boots, climbing skins and splitboards. The excitement that comes with an inaugural event was palpable. A large number of participants— more than expected—showed up, and an atmosphere of feverish anticipation and organized chaos reigned as participants left for the Mines Madeleine. A shut tle ser vice had been organized to take skiers from the Discovery Centre to the Mines Madeleine site. Travel was by snowcat or snowmobile. I was excited about discovering the site because I’d always been too lazy to

face the 12 kilometres of approach skiing to get there ! When we arrived, the Ski Chic-Chocs guides were there and told us about the different possibilities. There was no guide service, so the groups chose their routes independently. Almost immediately, we could see the groups of skiers and boarders scatter like ants among the neighbouring mountains. The gale-force winds of the previous week had left scars on the blanket of snow. Fortunately, the bowl of the Mines Madeleine provides several different features. You can always find beautiful, protected areas where the wind has dumped much snow. At the end of the day, I ran into Jean-Philippe, who was completely bowled over by his first experience. www.skipresse.com


The Old Mansion House let

Cha

www.mansionhousegeorgeville.com

RAIL JAM 22/12/13 MONT-ORFORD

W W W. T E A M O F R . C O M

Idéal pour groupes jusqu'à 20 personnes

Ideal for large groups sleeps up to 20 person

À 20 minutes du Mont Orford et Magog

20 minutes from Mont Orford and Magog

8 chambres avec salle de bain privée

8 en-suite bedrooms

Entièrement équipée

Fully equipped

Autonome ou avec chef privé

Self catering or private chef available

Tarifs et disponibilités / Rates and availability info@mansionhousegeorgeville.com

Skieurs ou snowboarders de 10 à 25 ans cet événement s’adresse à vous. 10 modules dans le parc à neige du Mont-Orford.

35$

Inscriptions de 8h30 à 10h30 Prix en argent et en cadeaux pour les gagnants. Plusieurs catégories.

250 000 $ pour

250 000 $ for

l’entretien des skis

ski maintenance

La réputation de Planète Sports Magog n’était plus à faire auprès des skieurs pour l’entretien de leurs skis, voilà qu’un investissement d’un quart de million de dollars permettra à l’entreprise magogoise d’améliorer encore la qualité du service offert à ses clients.

The reputation of Planète Sports Magog is known from the skiers for the maintenance of their skis, and now here is an investment of one quarter of a million dollars allowing the Magog enterprise to further improve the quality of the service offered to their clients.

Les propriétaires, Jean Roberge et Réjean Breton, ont acquis cet automne une machine entièrement automatisée servant spécifiquement à l’entretien des skis et planches à neige. Poursuivant la quête de la perfection, ils ont opté pour le nec plus ultra en matière d’équipement : la Mercury de l’entreprise autrichienne Wintersteiger. Seulement quelques appareils de ce modèle sont en usage au Canada. Celui que l’on retrouve chez Planète Sports Magog a été conçu selon la caractérisation de Jean Roberge, ancien technicien sur le circuit de la Coupe du monde. En plus des disques en céramique assurant l’aiguisage des carres avec une précision chirurgicale, Wintersteiger y a ajouté deux pierres, l’une permettant d’aplanir la base et l’autre de la structurer. Planète Sports Magog vous offre un service professionnel à prix concurrenciels. De plus, lorsque l’achalandage le permet, il est possible d’effectuer sur-le-champ votre mise au point.

The owners, Jean Roberge and Réjean Breton, acquired this fall a fully automated machine for a specific ski and snowboard maintenance. Pursuing the quest of perfection, they have opted for the ultimate equipement: the Mercury from the austrian business Wintersteiger. Only some units of this model are used in Canada. The one found at Planète Sports Magog has been designed according to the characterization of Jean Roberge, former technician on the World Cup Circuit. In addition to the ceramic disks ensuring the sharpening of the edges with a surgical precision, Wintersteiger added two stones, one to flatten the base and the other to structure it.

L’expertise de Jean Roberge, tehcnicien pour un grand nombre de coureurs québécois, permet d’ajuster les paramètres de l’appareil afin d’en arriver à un résultat optimal.

Planète Sports Magog offers a professional service at a competitive price.

The expertise of Jean Roberge, technician for many Quebec racers, allows to adjust the parameters of the device to reach an optimal result

Furthermore, when it is not to busy, it is possible to have you skis tuned right away.

Sachant que l’avènement des skis profilés a accru la fréquence nécessaire des entretiens, il est tout à l’avantage du skieur d’aller vers le meilleur service offert pour accroître la durée de vie de son équipement.

Knowing that the advent of profiled skis has increased the frequency of maintenance needed, it is at the skier’s advantage to go to the best service offered to increase the life span of their equipment.

Planète Sports Magog offre technologie, expertise, qualité et compétitivité. Pourquoi vous en passer?

Planète Sports Magog offers technology, expertise, quality and competitiveness Why do without ?

planetesports.ca

++++++

20, rue Edouard Ouest (coin Sherbrooke) Magog Qc

819.843.8356

magog@planetesports.ca


©Evans Parent ©Jean-Philippe Gaudet ©Evans Parent

©Evans Parent

©Jean-Philippe Gaudet

©Evans Parent

À la fin de la journée, je recroise Jean-Philippe. Il est complètement extatique quant à sa première expérience : « Wow, une jour née mémorable ! C’était génial, tant pour la montée dans le paysage montagneux que pour la descente dans la poudreuse fraîche », lance-t-il d’emblée. L’après-ski se déroule au bar du Gîte du Mont-Albert où pratiquement tous les par ticipants sont regroupés afin d’échanger. Les joues rosées par le froid ou par les quelques bières déjà entamées, c’est tout sourire que se déroule la soirée. Dans une ambiance décontractée, Simon St-Arnaud, l’Aventurier Alpin, nous fait une présentation de ses périples à ski autour du

20 | skipresse

monde, y allant d’anecdotes et de récits faisant baver d’envie les skieurs entassés dans le bar. Le dimanche, des sorties guidées sont offertes vers les endroits accessibles à partir de la route. Les groupes se dispersent vers le Mur des Patrouilleurs, les Champs-de-Mars, les monts Hog’s Back et Lyall. Un peu trop occupé à discuter avec d’autres skieurs, je manque le départ vers le tout nouvel aménagement du mont Lyall, avec Guillaume Molaison du Chic-Chac. La découverte de ce secteur, nouvellement aménagé par la COOP Accès Chic-Chocs, devra donc attendre jusqu’à ma prochaine visite. Je me rabats sur un secteur bien connu : les Champs-de-Mars. J’aime bien son accès au domaine skiable facile et rapide, son dénivelé intéressant, l’angle de la pente, et la possibilité d’y faire plusieurs descentes. Grâce aux arbres protégeant cette face, la neige y est encore bien molle. Malheureusement, le temps file et, après une trop courte journée, il est déjà l’heure de partir. J ’ai encore une foi s adoré mon expérience en Gaspésie. Jean-Philippe partage mon enthousiasme et se promet lui aussi d’y retourner dès qu’il le pourra. J’y retournerai très certainement cet hiver. Et vous ?

©Jean-Philippe Gaudet

Les vents violents de la dernière semaine ont laissé des cicatrices sur le tapis de neige. Heureusement, la cuve des Mines Madeleine offre plusieurs aspects différents. Il est d’ailleurs toujours possible de trouver de beaux endroits bien protégés où le vent a déposé la neige.

“Wow, what an unforgettable day !” he enthused, adding, “It was great, both because of the climb into the mountains and the runs in the fresh powder.” The après-ski scene was at the Gîte du Mont-Albert bar, where almost all participants gathered to talk about their day. Rosy cheeks, whether from the cold or from the few beers already enjoyed, were in evidence along with smiles of warmth and camaraderie. The ambience was relaxed as Simon St-Arnaud, the “Aventurier Alpin”, made a presentation about his skiing expeditions around the world, recounting stories that had all those gathered in the bar suffering from serious envy. On Sunday, guided outings were available to places accessible from the road. The groups dispersed towards the Mur des Patrouilleurs, the Champs-de-Mars, and Hog’s

Back and Lyall mountains. I was busy chatting with other skiers and missed the departure with Guillaume Molaison of Chic-Chac for the new Mont Lyall development. Discovery of this sector, newly developed by the Accès Chic-Chocs COOP, will have to await my next visit. I reverted to skiing a sector I know well : the Champs-de-Mars. I like its easy, quick access to the skiable terrain, its interesting height, the pitch of the slope and the opportunity to take a number of runs. Due to the trees protecting this face, the snow was still soft. Unfortunately, time flew by and, after an all-too-short day, it was time to leave. Yet again, I adored my Gaspésie experience. Jean-Philippe shares my enthusiasm and has promised himself he’ll be back as soon as possible. I’ll certainly be back this winter. How about you ? www.skipresse.com


COLLECTION COLLECTION COLLECTION COLLECTION 2013/14 2013/14 2013/14 2013/14 LaLacollection collectionDESCENTE DESCENTEcombine combinedes desstyles stylesrecherchés recherchésà àune uneconception conception La collection DESCENTE combine des styles recherchés à une conception technologique technologique renommée renommée pour pourvous vous offrir offrir des des vêtements vêtements chics et etfonctionnels. fonctionnels. La La collection collectionDESCENTE DESCENTE combine combine des des styles styles recherchés recherchés à àchics une uneconception conception technologique renommée pour vous offrir des vêtements chics et fonctionnels. technologique technologiquerenommée renomméepour pourvous vousoffrir offrirdes desvêtements vêtementschics chicsetetfonctionnels. fonctionnels.

600, 600, Bouvier, Bouvier, Québec Québec | 1-888-347-7678 | 1-888-347-7678 600, Bouvier, Québec | 1-888-347-7678 600, 600, Bouvier, Bouvier, Québec Québec | 1-888-347-7678 | 1-888-347-7678

/LaVieSportive /LaVieSportive /LaVieSportive /LaVieSportive /LaVieSportive


par/by Skipresse

LE MUR

Z

POU R FOR

ZOÉ

Made from old license plates, ZCréations’ belt buckles have become a huge hit in the social media world. But what about the story behind Catherine Salois’ colourful, ecodesign products ? “Z” stands for Zoé, Catherine’s daughter who, at the age of two, was struck by a rare heart disease and had to undergo a heart transplant. It gave Zoé a second chance and a second shot at life.

SOURIRE AUX PIEDS HAPPY SOCKS

Feel like adding a little colour to your life after your ski boots come off ? The Swedish company Happy Socks has socks in brilliant colours and eye-catching motifs. For this winter, it’s all about paisley, polka dots, flowers... and more !

© Bruno Long Photography

Made in Québec and created by Olympian Marie-Pier Préfontaine, IGOTSWAGG scarfs are a unique way to be HOT on the slopes. Sparkles, zebra print, flowers… the options are endless and the cool factor rocks. I got swag ; do you ?

Along with New York City and London, Tokyo has been described as one of the three “command centres” for the world economy. But for skiers Chad Sayers and Forrest Coots, it’s also a world of differences. From Tokyo’s fast-moving pace to Hokkaido’s sacred forests, this movie explores spaces of seclusion and intimacy, strict tradition and an appreciation for the future, finding epic powder along the way.


par/by Skipresse

©Red Bull Media House

©ONeill

LE MUR

S4K

In 1964, Karl Ricker and Werner Himmelsbach embarked on a nine-day epic ski expedition linking Blackcomb and Whistler mountains, now better known as the Spearhead Traverse. In this documentary, Canadian Robin O’Neill displays all the work that those legends managed to do – building mountain shelters – to make backcountry skiing accessible. A different perspective on one of the most well-known trails in the world.

©summits4kids.org

The late Shane McConkey is considered by many to have been a true trailblazer and perhaps the best freeskier of all time. He also lived his life with grace, humanity and humor. “McConkey” is a movie, produced by Matchstick Productions, celebrating that life.

Three freeriders, one mission : organizing ski-mountaineering charity trips – climbing and skiing challenging mountains – to raise funds and awareness for non-profit organizations for kids in need. Operating under the name Summits4Kids (S4K), Swiss Laura Bohleber, Italian Giulia Monego, and Swedish Marja Persson have skied the highest peaks of the Peruvian Cordillera Blanca (2009), the Ecuadorian Andes (2010), and the Swiss, Italian and French Alps (2013).

Did you know that close to 50 ski resorts in the northeastern (U.S.) will likely close in the next 30 years? The book “DEEP”, by Porter Fox, portrays the rise of skiing and the future of snow in America. It provides shocking facts about climate change and offers ways to stabilize warming and eliminate devastating human impacts. If you can’t imagine winter without snow, a must read.


Présenté par / presented by Présenté par / presented by

À

la fi n des années 1980, quand Atomic commença à jongler avec des designs de skis larges, Mike Wiegele, propriétaire d’une entreprise d’héliski de la ColombieBritannique, en commanda un paquet. « Bientôt, tout le monde va skier avec des skis comme ça », affi rmait alors Wiegele, fou de joie. Une déclaration plutôt visionnaire à propos de skis de plus de 100 millimètres de large à une époque où la largeur moyenne au patin était de moins de 60 millimètres. Le temps donna raison aux propos de Wiegele (en grande partie.) Les skis en général – même les skis de course étroits – se sont élargis. Simultanément, leur design évolua, s’ajustant aux dimensions changeantes en ajoutant de la polyvalence aux skis qui, initialement, n’étaient conçus que pour la poudreuse. La ligne de cotes, le rocker, la variété des matériaux de construction, et les différents f lex ont redéfi ni ce que les skis larges peuvent faire. En d’autres mots, des skis présentant 100 mm au patin ne sont plus nécessairement conçus que pour vos séjours d’héliski. Les designers conçoivent maintenant des skis larges aux aptitudes variées, et non plus pour uniquement flotter en poudreuse.

$=- 600 $ $ $=600 799 $ $ $ $=800 999 $ $ $ $ $=+1000 $

Les skis de notre guide d’achat sont classés selon les conditions leur convenant le mieux ; ceux qui sont assez polyvalents pour affronter la neige durcie jusqu’à ceux conçus pour la neige profonde. Si vous prévoyez un périple d’héliski (chanceux !), vous pouvez difficilement choisir un ski trop large. Cependant, si vous cherchez un ski pour skier dans l’Est et pour vos séjours occasionnels dans l’Ouest, un ski au patin plus étroit et une généreuse ligne de cotes serait plus approprié. Comme toujours, la clé pour utiliser notre guide d’achat, c’est d’identifier les skis convenant au type de neige et de terrain dans lesquels vous skiez et le type de ski que vous pratiquez. En souhaitant que vos rêves de flotter en poudreuse se réalisent !

COST

COÛTS

Certains skieurs de l’Est utilisent même leurs skis larges comme skis de tous les jours. Il est évident que ces skis brillent en neige légère et profonde, mais bon nombre

d’entre eux, une fois la poudreuse disparue, se tirent très bien d’affaire en virages coupés sur neige durcie.

PRIX (SANS LES FIX ATIONS) PRICES ( WITHOUT BINDINGS)

Explication de notre présentation

Our presentation explained

Points forts

SKI VERSATILITY

DIMENSIONS NEIGE MÉLANGÉE / MIXED SNOW VIRAGE COURT / SHORT TURN NEIGE FOLLE / SOFT SNOW LONG TURN LONG COÛT/COST POUDREUSE / BOTTOMLESS ROCKER | LONGUEURS DISPONIBLES / LENGTH AVAILABLE

Pourquoi acheter

24 | skipresse

Why Buy

© helly hansen

POLYVALENCE DU SKI

--+++ 0 ████████ 12 34 5 6 7 8 9 +++ ---

TRÈS POLYVALENT REALLY VERSATILE

SKI NAME

SPÉCIFIQUE SPECIFIC

NOM DU

Wow Factor

T A F www.skipresse.com


LUNETTES & CASQUES

W

hen Atomic started playing around with fat-ski designs in the late 1980s, Mike Wiegele, who owns the famous, eponymous heli-skiing resort in British Columbia, ordered a bunch. He was ecstatic. “Pretty soon, everybody is going to be using skis like this,” Wiegele said. That was a radically visionary statement about skis more than 100 millimeters wide at a time when the average ski waist width was less than 60 millimeters. Time, of course, has proven Wiegele (for the most part) to be right. Skis in general – even skinny race skis – have become much wider across the board. Simultaneously, ski design has evolved to keep pace with changing dimensions, adding versatility to what initially were powder-only skis. Sidecut and rocker, along with variations in construction materials and flex patterns, have redefi ned what a fat ski can do. Put another way, 100mm-waisted skis are no longer necessarily specialty items to pull out only for a trip to Wiegele’s. Ski designers have bestowed upon fatter skis talents extending well

beyond the initial imperative to provide flotation for epic powder days. Even many Eastern skiers are now going fat for their all-day, every-day skis. Clearly softer and deeper snow is where most fatter ski really shows their stuff, but many fatties are more than capable of making crisp, carved turns when the pow is gone and conditions firm up. Skis in this guide – first men’s skis, then women’s skis – are ordered according to the conditions they are best suited for, from those with firmer-snow versatility to those that are better choices for when conditions are bottomlessly deep. If a heli-skiing trip is in your future (lucky you), it’s hard to go too fat. If instead you want a ski to handle most days in the East and an occasional trip to the West, a somewhat narrower waist and plenty of sidecut makes more sense.

I K S www.skipresse.com

©HellyHansen

As always, the key to using a Skipresse buyer’s guide is to fi nd skis matching the snow and terrain you’re likely to encounter and the type of skiing you’re likely to do. Here’s to hoping your deepest deep-snow dreams come true.

skipresse | 25


Présenté par / presented by

La prise de carres a depuis longtemps été l’un des points forts de la technologie Völkl et ce, même pour ses skis larges. Un excellent choix pour des conditions de neige changeantes.

Edge grip has long been one of the hallmarks of Völkl technology, and there’s no need to give that up just because a ski is on the fat side. A great ski for constantly varying snow conditions.

VÖLKL MANTRA

██████████

1 3 2 - 9 8 - 1 1 8 50 % 50 % $ $ $ 50 % 50 % TIP | 170, 177, 184, 191

Le Mantra a connu peu de changements au cours de sa courte vie, et pour cause. Pourquoi est-il si populaire ? Parce que pour un ski large, il offre une polyvalence exemplaire en neige durcie.

Völkl has done little to change this ski during its short lifetime, and for good reason. Its popularity simply comes from the fact that it is an exemplar of the versatility a fatter ski can still deliver in firmer snow.

HM, pour high mountain. Conçu pour le ski de randonnée dans l’arrière-pays. N’importe où, n’importe quand. Un bel équilibre de cambrure, de ligne de cotes et de légèreté. Incroyablement polyvalent.

The HM stands for high mountain, ergo a ski designed for high-mountain backcountry touring. A nice balance of camber, sidecut and lightness produces incredible versatility.

DYNASTAR CHAM HM 97 ██████████

1 3 3 - 9 7 - 1 1 3 50 % 50 % $ $ 40 % 50 % 10 % TIP | 166, 172, 178, 184

Vous ne pouvez vous décider : une randonnée dans l’arrière-pays ? Balade mollo en piste ? Poudreuse profonde ? Le Cham HM 97 brille partout. L’un des skis le plus polyvalent sur le marché.

You just can’t make up your mind. A backcountry outing ? Frontside cruising ? Ripping the steep and deep ? At least the ski to choose is a no-brainer. The do-it-all Cham HM 97 is one of the most multi-talented skis on the market.

Le plus large et le plus robuste de la gamme Experience, conçu comme un SUV avec un moteur V-8. Malgré sa construction robuste, il est étonnement habile, même en neige durcie.

This is the biggest and brawniest of Rossi’s Experience line, built like an SUV with a V-8 engine. But despite its rough-and-tough construction, the 98 is surprisingly nimble, even on hard snow.

ROSSIGNOL EXPERIENCE 98

██████████

1 3 9 - 9 8 - 1 2 8 50 % 50 % $ $ $ 40 % 60 % TIP-TAIL | 172, 180, 188

Vous cherchez un ski capable de dévorer tout type de terrain et de condition de neige. Les skieurs expérimentés passant régulièrement de la piste au hors-piste seront aux petits oiseaux.

You are looking for a ski that is omnivorous, able to devour any snow or terrain you put on its plate. Strong skiers who hopscotch regularly from frontside to backside will be in pig heaven.

À première vue, le Hell & Back peut sembler contradictoire : un ski de conduite coupée à la fois large et léger. Résultat : le bolide rêvé pour alterner de la piste à l’exploration hors-piste.

The Hell & Back is something that might seem contradictory – a carving ski (at heart) that is both fatter and lighter at the same time. The result : a dream machine for pairing in-bounds and off-piste exploration.

NORDICA HELL & BACK

██████████

1 3 5 - 9 8 - 1 2 5 60 % 40 % $ $ 60 % 40 % TIP | 161, 169, 177, 185

Des compromis ? Non merci. Vous rêvez d’un colosse pour vous éclater à souhait dans les profondeurs de la poudreuse. Shiro signifie « blanc » en japonais. « Profonde » serait plus juste.

No compromise for you. You want a monster powder ski for monster powder snow. Shiro means “white” in Japanese. It should mean “deep.”

Un ski aux multiples personnalités. Super léger, parfait pour la randonnée alpine backcountry. Sa généreuse ligne de cotes révèle des talents en conduite coupée et son rocker Flipcore lui ajoute un côté ludique.

The Kabookie is a ski of multiple personalities. Super-light, it’s great for backcountry hiking. A big sidecut reveals a carving persona, while Blizzard’s Flipcore rocker adds a playful side.

BLIZZARD KABOOKIE

██████████

1 3 3 - 9 8 - 1 1 8 40 % 60 % $ $ 40 % 40 % 20 % TIP-TAIL | 166, 170

Vous cherchez un ski qui facilitera vos périples en randonnée backcountry et qui, une fois les peaux enlevées, sera agile et performant en descente.

You are especially interested in a ski that will take the effort out of your backcountry and sidecountry treks. You also want a nimble performer after you strip your skins and point ’em downhill.

Avec ses 102 mm au patin, c’est le plus étroit des trois modèles de la gamme Shreditor. Sa ligne de cotes bidirectionnelle a été pensée pour vraiment s’éclater en switch.

It is strange to think of a 102mm-waisted ski as skinny, but the 102 is the narrowest of the new three-model Shreditor line. It’s “Bi-Directional” sidecut is created with lots of backward skiing in mind.

K2 SHREDITOR 102

██████████

1 3 3 - 1 0 2 - 1 2 7 50 % 50 % $ $ 40 % 40 % 20 % TIP-TAIL | 169, 179, 189

Fin prêt à joindre la vague des skis larges, vous ne tenez pas à être trop radical. Le 102, assez svelte pour des virages coupés en piste et capable de vous aider dans vos virées dans le parc.

You’re ready to join the fat revolution, but you don’t want to be too revolutionary. The 102 is still svelte enough to produce sweet frontside turns or to be accommodating for ventures into the park.

Comment skier le Rev 105 ? « Très vite », selon Head. Avec sa ligne de cotes gigantesque de 39 mm de la spatule au patin et son rayon de 16 mètres, il vous surprendra en virages serrés.

How, exactly, should you plan to ski the Rev 105 ? In a word, according to Head, “superfast.” With its giant sidecut, tapering 39 millimeters from tip to waist, it can make surprisingly tight turns with its 16-metre radius.

HEAD REV 105

██████████

1 4 4 - 1 0 5 - 1 3 1 50 % 50 % $ $ $ 30 % 50 % 20 % TIP | 171, 181, 191

La pédale au tapis, même en neige profonde. Avec sa spatule super large, pas de danger de vous retrouver face première en poudreuse profonde. 144 mm, pour de la portance assurée.

Even in deep snow, you like skiing with the pedal to the metal. With the Rev 105’s super-chubby tip, there is little worry about a high-speed, cartwheeling endo in the deep stuff ; 144 millimeters provides plenty of float.

Léger, relevé en spatule et au talon. Le Domino est un ski ludique maitrisant une multitude de manœuvres. Sauts, rotations, peu importe la figure, un habile partenaire de danse.

The music starts playing, and the Domino steps up to you and asks, “Shall we dance ?” Lightweight and with turned-up tip and tail, the Domino is a playful ski capable of a variety of spinning, leaping, high-stepping dance moves.

ELAN DOMINO ██████████

1 3 6 - 1 0 4 - 1 2 8 50 % 50 % $ $ 50 % 50 % TIP-TAIL | 174, 182, 188

Pour vous, skier c’est jouer. Vers l’avant, à reculons, dans les airs… vous cherchez plus que simplement enchaîner des virages précis. Une fois la poudreuse disparue, on peut vous retrouvez dans le parc.

One, four-letter word defines your approach to skiing : Play. Forwards, backwards, in the air – simply linking clean turns is not enough for you. When the powder is tracked out, you’re likely to be found hucking in the terrain park.

Les spatules hyper larges de plusieurs skis Head de neige profonde semblent disproportionnées. N’ayez crainte : le rocker du design ERA se traduit par une spatule maniable en neige trafollée et un pur plaisir en poudreuse.

The enormously wide tips of many of Head’s deep-snow skis might appear totally out of proportion. Fear not – the early rise in Head’s ERA design makes the tip workable in crud and a joy in powder.

HEAD COLLECTIVE 105 Même en neige profonde, vous cherchez la perfection à chaque virage. Un ski pour tailler des courbes dans l’arrière-pays. Le Collective 105 ou le Rev 105 ? Pour un choix éclairé, essayez les deux !

██████████

1 4 6 - 1 0 5 - 1 2 8 50 % 50 % $ $ 20 % 60 % 20 % TIP | 171, 181, 191

Just because you’re in knee-deep snow doesn’t mean you have to smear every turn. Head for the backcountry and carve away. Why the Collective rather than the Rev 105 ? A close call. Give ’em both a try, and you decide.


Avec sa généreuse ligne de cotes, un ski large sous un emballage de ski de conduite coupée. Spectrum introduit la technologie révolutionnaire Amphibio® d’Elan aux aventures hors-pistes.

With an abundantly healthy sidecut, the 105 ALU is the new Spectrum series’ version of a fat ski in carving-ski clothing. Spectrum introduces Elan’s revolutionary Amphibio® technology to off-piste adventure.

ELAN SPECTRUM 105 ALU ██████████

1 4 2 - 1 0 5 - 1 2 0 50 % 50 % $ $ $ 50 % 50 % TIP | 170, 183, 187

Expert en poudreuse, vous refusez de prendre une seconde hypothèque pour acheter un ski de poudreuse. Avec le Spectrum ALU, éclatez-vous dans la poudre de l’arrière-pays, puis passez à la piste.

You’re an expert powder skier at heart, but you don’t want to get a second mortgage to buy a one-dimensional powder-only ski. Wanna nail a couple of in-bounds runs after shredding sidecountry pow ? Hello, Spectrum ALU.

Un ski extra léger grâce à l’absence de métal, un vrai bonus pour vos randonnées dans l’arrière-pays. Son design permet aussi de facilement y fixer les peaux.

No metal in the construction translates into extra lightness, a real bonus if you are planning on hoofing it for a backcountry excursion. The design also allows the easy attachment of climbing skins.

FISCHER WATEA 106

██████████

1 3 8 - 1 0 6 - 1 2 4 30 % 70 % $ $ $ 20 % 50 % 30 % TIP | 174, 182, 190

Un peu blasé des pistes, vous avez soif des montagnes. Le plus large de la gamme Watea. Vous préférez la piste ? Alors optez pour l’un des trois modèles plus étroits de la ligne.

The heck with the frontside, you say. Head for the hills ! This is the fattest of Fischer’s Watea line-up ; if in-bounds skiing were your thing, you’d go for one of the three narrower Watea models.

La randonnée alpine backcountry est en plein essor. Atomic s’est lancé dans la vague avec sa série Tracker, et le Charter, avec ses 100 mm au patin, se situe entre l’Atlas et le Drifter.

Alpine touring in the backcountry is hot. Atomic has jumped onto this trend with its Tracker line of gear, and the Charter, at 100mm wide, is in the center of a three-ski line-up.

ATOMIC CHARTER

██████████

1 2 8 - 1 0 0 - 1 2 0 30 % 70 % $ $ 20 % 50 % 30 % TIP | 166, 176, 186

Explorateur dans l’âme, c’est en montée, à la recherche de neige profonde, que vos sens s’éveillent vraiment. Vous cherchez un ski léger pour la grimpe et très stable en descente.

You’re an explorer at heart. A few turns in-bounds are fine, but your senses come alive when you’re hiking for the good stuff. You want a ski that’s light for climbing but powerfully stable for descending.

« Le ski de freeride le plus polyvalent que nous ayons jamais conçu », selon Rossi. Le mot clé : freeride. Le Soul 7 a soif de liberté. Son nirvana : la neige profonde du backcountry.

Rossi calls this “the most versatile freeride ski we’ve ever designed.” Versatile ? Maybe. But the key word here is freeride. This ski lusts for backcountry freedom. In-bounds is just an on-ramp to deep-snow nirvana.

ROSSIGNOL SOUL 7

██████████

1 3 6 - 1 0 6 - 1 2 6 40 % 60 % $ $ 30 % 40 % 30 % TIP-TAIL | 164, 172, 180, 188

Si vous habitiez Whistler, ce serait votre ski de tous les jours. Son noyau super léger vous permet de flotter au-dessus de la neige trafollée, mais il déploie tout son potentiel en hors-piste.

If you lived in, say, Whistler, the Soul 7 might be your everyday ski. Its light core allows you to float over choppy crud like nobody’s business, but it becomes a truly soulful ride when you head off-piste.

Avec ses nouvelles graphies, le Gotama peut vous sembler différent mais il n’a guère changé ; sa longévité nous prouve qu’il est effectivement un solide champion en poudreuse profonde.

It might look different this year with its new graphics, but this is pretty much the same Gotama that has been around for a while. Its longevity is testament to its success as one, tough, deep-snow champ.

VÖLKL GOTAMA

██████████

1 3 9 - 1 0 7 - 1 2 3 30 % 70 % $ $ 20 % 50 % 30 % TIP-TAIL | 170, 178, 186, 194

Vous dévalez la neige profonde et fuyez les skis mous craignant la haute vitesse. Avec le Gotama, filez à fond la caisse et en toute confiance en terrains pentus et en poudreuse profonde.

You’re a deep-snow charger who doesn’t like the flaccid feeling of a soft-flexing powder ski that wimps out at high speed. Head for the steep and deep and feel confident when pushing the accelerator to the floorboards.

Les skis aussi larges présentent souvent un rocker en spatule et au talon, mais Dynastar préfère un talon plat améliorant la pression sur les carres dans les virages coupés. Un ski de poudreuse capable de tailler des courbes en piste.

Many skis this wide are designed with full rocker, but Dynastar prefers an un-rockered “pintail” to improve edge pressure throughout a carved turn. That’s right – carved turn. Who says a powder ski can’t arc a frontside fast one ?

DYNASTAR CHAM 107

██████████

1 3 7 - 1 0 7 - 1 2 2 40 % 60 % $ $ $ 20 % 50 % 30 % TIP | 166, 175, 184, 190

Sa passion, c’est la poudreuse. Peu de skis très larges peuvent aussi bien performer en virages coupés qu’un svelte spécialiste de piste mais le Cham 107 y parvient presque.

The Cham 107’s soul resides in powder skiing, but you want more than a one-trick pony. No ski this wide can match the carving talent’s of a svelte, frontside specialist, but the Cham 107 comes darned close.

Nouveau dans la gamme Annex. Le 108 remplace le SideStash et convient aux skieurs qui s’aventurent souvent hors des balises. Fonceur et conçu pour le hors-piste, il est aussi fiable en piste.

The 108 is K2’s new entry into the hard-charging Annex line. It replaces the SideStash as a ski meant for regular crossings into the side-country. In other words, a ski designed for big, off-piste snow but still dependable for in-bounds terrain.

K2 ANNEX 108 ██████████

1 3 9 - 1 0 8 - 1 2 7 40 % 60 % $ $ 20 % 50 % 30 % TIP | 170, 177, 184, 191

Vous souhaitez profiter de la largeur d’un ski de poudreuse mais appréciez la précision d’un ski de conduite coupée au patin étroit. Avec le 108, c’est le meilleur des deux mondes.

You want the width of a powder ski, but you appreciate the sturdy precision of a narrow-waisted carver. In the Annex 108, you find a happy median between the two.

Avec ses deux couches de titane et son noyau de bambou, le Cochise est conçu pour les skieurs haute performance de big-mountain qui recherchent la puissance optimale.

With two layers of titanium and a bamboo core, the Cochise is built for serious big-mountain business. It is designed for high-performance skiers who demand a ski that can deliver maximum power.

BLIZZARD COCHISE

██████████

1 3 5 - 1 0 8 - 1 2 3 40 % 60 % $ $ $ 20 % 50 % 30 % TIP -TAIL | 170, 177, 185, 193

Un jouet ? Non. Pour vous, un ski big-mountain est une arme pour défier l’immense terrain. Pour l’expert capable de maîtriser un ski tout-puissant pour attaquer les lignes les plus difficiles.

You think of a big-mountain ski not as a toy but as a weapon to take on any monster terrain. You are strong enough to handle a powerful ski loaded to go hunting for the gnarliest lines.

Selon Salomon, son design aux chants droits améliore sa performance en neige durcie. Avec autant de rocker en spatule et au talon, gageons qu’il passera plus de temps dans le parc qu’en piste.

Salomon likes to tout this ski’s monocoque edge design as a boost to hard-snow performance. But come on, guys. With lots of tip and tail rocker, the only frontside skiing you’ll be doing is in the park.

SALOMON ROCKER2 108 ██████████

Vous voulez un ski aussi ludique que performant. Au menu : portance, rotations, sauts, flips. Léger, un superbe twin-tip conçu pour s’amuser en neige légère.

1 3 0 - 1 0 8 - 1 2 3 40 % 60 % $ $ $ 30 % 40 % 30 % TIP-TAIL | 166, 174, 182, 190

You’re looking for a ski that is as much playmate as it is performance machine. Float, swivel, jump, and flip to your heart’s content in soft snow with this light, twin-tip beauty.


Présenté par / presented by

Avec ses 112 mm au patin, il se situe au milieu de la nouvelle gamme Shreditor. Sa ligne de cotes est presque la même vers l’avant et à reculons (en switch.) Parfait pour rider en fakie en neige profonde.

The Shreditor 112, the halfway point in K2’s new Shreditor series with its 112mm waist width, features K2’s Bi-Directional Taper, a sidecut almost the same going forwards or backwards. Great for riding fakey in the deep stuff.

K2 SHREDITOR 112

██████████

1 3 5 - 1 1 2 - 1 3 0 40 % 60 % $ $ $ 20 % 40 % 40 % TIP-TAIL | 169, 179, 189

Le ski gagnant pour les skieurs experts capables d’enchaîner des figures lors de leurs aventures en hors-piste. Loin d’être juste un ski ludique, il tient aussi très bien la route en neige profonde.

Experts with a few park tricks up their sleeves for off-piste excursions will find the Shreditor a winner. But it isn’t just a trick ski ; it can also be a fall-line powerhouse in the steep and deep.

Völkl a utilisé sa technologie V-Werks, novatrice et super puissante, pour ses skis de poudreuse. Le V-Werks Katana, un ski hyper léger mais très musclé.

Völkl takes its innovative, power-packed V-Werks design and expands it to the world of powder skiing. The V-Werks Katana proves that shedding weight doesn’t mean shedding muscle.

VÖLKL V-WERKS KATANA

██████████

1 4 3 - 1 1 2 - 1 3 2 20 % 80 % $ $ $ $ 20 % 40 % 40 % TIP-TAIL | 177, 184, 191

Vous cherchez les ingrédients essentiels d’un spécialiste de poudreuse – super large au patin (et en spatule), léger et double rocker – mais voulez aussi un ski confiant en surface glacée ou croûtée.

You want the essential ingredients of a powder specialist – super-wide waist (and tip), lightness and full rocker. But you also want a ski that will confidently handle a windblown patch of ice or crust.

Le plus large chez Elan avec le profil Amphibio® en spatule, il allie la maîtrise des virages coupés à la portance du rocker. L’outil rêvé pour ceux qui dévalent la poudreuse comme s’ils étaient sur un parcours de course.

The 115 ALU is the widest Elan ski with the Amphibio® tip profile, fusing full-camber carving ability and rocker flotation. Guys who rip up big-mountain pow as if they were on a race course drool for a ski like this.

ELAN SPECTRUM 115 ALU

██████████

1 4 5 - 1 1 5 - 1 3 0 30 % 70 % $ $ $ 20 % 40 % 40 % TIP | 185, 193

Un ski pour les vrais skieurs de big-mountain. En piste, la cambrure Amphibio® améliore l’accroche en virages coupés, certes, mais le 115 est conçu pour la vitesse et la neige profonde du big-mountain.

This is a big-boy ski for big-mountain skiers. Yes, the Amphibio® camber improves edge grip for in-bounds carving, but that’s no reason to buy the 115. You’re gearing up for big speed on big mountains with big snow.

Léger, léger, léger. Tellement léger, sa spatule est remplie… d’air ! Sa technologie Air Tip combinée à un noyau de bois hyper léger permet de flotter en poudreuse et de manoeuvrer sans effort.

Light, light, light. So light in fact that the ski tip is filled with, well, nothing. Rossi’s Air Tip technology couples with a super-light wood core to make powder flotation and maneuverability effortless.

ROSSIGNOL SUPER 7 ██████████

1 4 0 - 1 1 6 - 1 3 0 30 % 70 % $ $ $ 50 % 50 % TIP-TAIL | 164, 172, 180, 188

Il a neigé la nuit dernière et la poudreuse vous monte jusqu’aux genoux ; le Super 7 est de mise : il flotte merveilleusement bien et son rocker en spatule et au talon lui donne aussi un côté joueur.

If it hasn’t snowed for a few days, the Super 7 probably stays in your closet. But on a knee-deep powder morning, all aboard ! Powder surfing is great, and the tip-and-tail rocker adds a little playfulness to the package.

Un ski large déguisé en ski de course ? Similaire au Bonafide (homme), mais sans le métal. Fait d’un robuste noyau de bois, un ski puissant conçu pour les fonceuses.

Is the Samba a race ski in fat-ski clothing ? Similar to the men’s Bonafide but without metal, it is still built with a beefy, woodcore construction for those who charge hard. The Samba is a ripper.

BLIZZARD SAMBA ♀

██████████

1 3 1 - 9 8 - 1 1 6 50 % 50 % $ $ $ 50 % 50 % TIP | 159, 166, 173

Vous avez probablement fait un peu de course dans le passé et attaquez la montagne avec la mentalité d’une coureuse. Vous voulez un ski large doté de la prise de carres d’une ski de course.

Somewhere in your past, a little racing is probably on your resume. You bring a racer’s mentality to the style with which you attack the mountain, and you want a ski with racy edge grip despite its girth.

Nordica conçoit des skis spécifiques au sidecountry depuis longtemps. Plus léger que les modèles pour hommes, le Nemesis affiche une polyvalence piste/hors-piste remarquable.

Nordica was early in recognizing the allure of sidecountry skiing and in designing skis specifically for it. Lighter than men’s sidecountry models, the Nemesis still boasts great in-bounds/off-piste versatility.

NORDICA NEMESIS ♀

██████████

1 3 5 - 9 8 - 1 2 5 60 % 40 % $ $ $ $ 60 % 40 % TIP | 153, 161, 169, 177

Loin d’être trop exigeante, vous cherchez simplement un ski capable de tout faire. Si vous voulez un ski passepartout aux talents multiples, le Nemesis est difficile à battre.

You aren’t asking too much – you just want a ski that does everything. The Nemesis might not be an icy-slope carver or a bottomless-snow surfer, but for all that comes between, it is hard to beat.

Les trois « R » du design ERA de Head : rocker, rayon, rebond. En résulte une combinaison d’énergie et de facilité grâce à sa ligne de cotes (rayon) dynamique et sa spatule rocker facile à tourner.

The three Rs of Head’s ERA design are : rocker, radius, and rebound. That amounts to an effort to achieve a golden mean between ease and energy. The dynamic sidecut (radius) is there ; so is the rockered, easy-turning tip.

HEAD MYA 10 ♀

██████████

1 4 5 - 1 0 4 - 1 2 7 50 % 50 % $ $ 20 % 60 % 20 % TIP | 171, 181

Une spatule super large, pour votre besoin de poudreuse ; une ligne de cotes massive, pour animer votre appétit pour les virages coupés. Pour vous, tout est question de vitesse.

A tip this big should please the powder pig that resides within your skiing soul, while the massive sidecut should animate your carver-girl alter-ego. Either way, speed is ultimately what you live for.

Mêmes dimensions, même utilité que la version pour lui, mais sous ce bel emballage se cache un ski distinct. Une nouvelle version pour elle, 25 % plus légère, améliorant flottaison et maniabilité.

Same dimensions, same intended use as the men’s Cham 107, but not the same ski under a pretty, woman-friendly topsheet. This new women’s version features a 25 percent weight reduction for flotation and maneuverability.

DYNASTAR CHAM W 107 ♀

██████████

1 3 7 - 1 0 7 - 1 2 2 40 % 60 % $ $ $ 20 % 50 % 30 % TIP | 157, 166, 175, 184

Finie l’époque où on raccourcissait et peignait en rose les skis d’hommes pour en faire des skis de femmes. Un ski de poudreuse puissant conçu pour les skieuses puissantes.

“Pink it and shrink it” as sissified design imperatives for women’s skis are long gone. The Cham Woman 107 is a powerful powder board with powerful women in mind. Ski like a girl – a very strong girl.

Selon Nordica, La Nina performe « même sur la neige durcie ! » Certes, mais là n’est pas la question. Sa véritable vocation ? Permettre aux skieuses de charger la poudreuse.

Nordica boasts that the La Nina can perform “even on the hard pack !” Maybe, but that’s kind of beside the point. The whole purpose of the ski is to give women a chance to charge in powder.

NORDICA LA NINA ♀

Vous voulez beaucoup plus qu’une version girlie d’un ski d’homme. Plus léger que les modèles similaires pour hommes, La Nina bénéficie d’un ratio puissance/poids pour assaillir la poudreuse du big-mountain en toute confiance.

██████████

1 4 3 - 1 1 3 - 1 3 2 30 % 70 % $ $ $ 20 % 40 % 40 % TIP-TAIL | 169, 177, 185, 193

You look at the untrammeled outback and you see a playground. Twin-tip design, a bit of sidecut, ample girth – ingredients for attacking the deep stuff with aggressive imagination.


LUNETTES & CASQUES

C

C

PUR E SK I

EN ROUTE VERS THE ROAD TO

Со́ чи 2013

SKI

Chile

2013 2014

::

Chez Dynastar, le Cham (pour Chamonix), c’est la populaire gamme freeride. Le W 87, étroit selon les standards Cham, permet aux skieuses de déployer leurs talents de freeride, peu importe le terrain.

orrections. Skipresse seeks to make the annual buyer’s guide as useful and informative as possible for readers looking to buy new skis. But sometimes we make mistakes. In the last issue, the incorrect images appeared with the Dynastar Cham W87 and Cham 97, the Elan Morpheo 10 Ti was incorrectly labeled as a women’s ski, and the Nordica Fire Arrow 84 Pro was incorrectly labeled as the Nordica Fire Arrow 84 EDT. Below are the corrected versions of these four ski reviews.

Cham (short for Chamonix) is Dynastar’s popular big-mountain series, and the W 87 – skinny by Cham standards – gives women a chance to apply big-mountain talents to all-terrain skiing.

DYNASTAR CHAM W 87 ♀

██████████

1 2 7 - 8 7 - 1 0 3 30 % 70 % $ $ 60 % 40 % TIP-TAIL | 152, 159, 166, 172

Polyvalence et légèreté. Assez large pour flotter dans la neige profonde, et assez stable pour assurer la conduite coupée quand l’occasion se présente.

Versatility and lightness are the Cham W 87’s defining characteristics. While it is wide and floaty enough to take on the deep stuff, it has the stability to make smooth carves when necessary.

Cambrure inversée en spatule et au talon, combinée à une ligne de cotes en cinq points qui s’amincit de la spatule au patin. Pour flotter en poudreuse et en trafole, ça marche !

This can seem like a complicated package of tip and tail rocker and a five-point sidecut that tapers to the tip and tail. But when it comes to floating through soft snow and crud, it works.

DYNASTAR CHAM 97

██████████

1 3 3 - 9 7 - 1 1 3 20 % 80 % $ $ 30 % 70 % TIP-TAIL | 166, 172, 178, 184

Bien qu’il soit un peu trop large pour tailler des courbes sur le damé québécois, notre testeur nous affirme que « juste après une tempête, c’est le ski idéal. Quel bonheur ! »

Our reviewer cautions that “this is not your everyday Québec ski.” There is, simply, too much of it – too much girth for frontside carving. But when the mountain is lathered up after a storm, you’ll be smiling tip to tail.

Le Morpheo 10 présente les technologies emblématiques d’Elan – Amphibio® et Waveflex – et intègre un noyau de construction ingénieuse procurant stabilité, sous un emballage léger qui charmera les skieuses.

The Morpheo 10 features Elan’s trademark technologies – Amphibio® and Waveflex – but add to that an ingenious core construction that produces stability in a lightweight package women can love.

ELAN MORPHEO 10 TI ♀ ██████████

1 2 5 - 7 6 - 1 0 4 50 % 50 % $ $ 40 % 60 % TIP | 152, 160, 168, 176

Un ski de conduite coupée, « l’outil parfait pour celles qui désirent s’améliorer », soutient notre testeur. Une fois votre niveau de compétence relevé, il offre assez de puissance pour vous garder en haleine.

Our reviewer called this carver “an excellent tool for those who want to bring their skills up.” Once your skill level has improved, the Morpheo 10 still has plenty of oomph to keep on keeping on.

Nordica s’est inspiré de son savoir-faire technologique de Coupe du monde pour transformer ce ski tout-terrain en une puissante bombe. Dédié aux skieurs aguerris.

Nordica has borrowed some of its World Cup technological know-how to turn this all-mountain board into a powerful, high-energy blaster. Designed with skilled skiers in mind.

NORDICA FIRE ARROW 84 PRO ██████████

N’importe où, n’importe quand. Vous avez les compétences pour prendre d’assaut la montagne. « Allumez-le, il vous suivra », soutient notre testeur. Vitesse et puissance.

You’ve got the skill set to attack the mountain anywhere, anytime, and you need a ski to match. “Once it’s started, it wants to go,” wrote our reviewer. Speed and the power are the name of the game here.

À LA MAISON AT HOME $ Only

Subscription WINTER 2014-15 / 3 issues

15

1 2 8 - 8 4 - 1 1 2 . 5 30 % 70 % $ $ $ 20 % 60 % 20 % TIP | 160, 168, 176, 185

*

WWW.SKIPRESSE.COM PRESSE.COM

Subscription Desk Les Nouvelles Ski Presse INC. 655, avenue Sainte-Anne Saint-Hyacinthe, QC J2S 5G4 Tel.: 450 773-6028 • Fax: 450 773-3115 mlaliberte@dbccomm.qc.ca

*+ TA XES FOR C ANADA

: : GRATUIT/FREE

Chili

Vol. 28 N o1 : : Octobre / October 2013 : : skipresse.com

orrections. Pour les lecteurs souhaitant s’acheter de nouveaux skis, Skipresse tient à présenter un guide d’achat annuel aussi pertinent que possible. Cependant, des erreurs peuvent parfois s’y glisser. Dans notre dernière parution, nous avons présenté des images inadéquates pour le Cham W87 et le Cham 97 de Dynastar, alors que le Morpheo 10 Ti d’Elan (hommes) a été classé comme un ski de femmes, et le Fire Arrow 84 Pro de Nordica, nommé incorrectement comme le Fire Arrow 84 EDT. Ci-dessous, les versions corrigées.


par/by Simon St-Arnaud

L’AVENTURIER ALPIN

LES

The

ski fields de la Nouvelle-Zélande of New Zealand

L

a Nouvelle-Zélande est un pays isolé composé de deux îles principales d’une rare beauté : l’île du Nord et l’île du Sud. Cette seconde, qui s’étend sur 840 kilomètres, est traversée et divisée par les Alpes du Sud, une imposante chaîne de montagnes de 450 kilomètres. La saison de glisse y débute vers la fin du mois de juin et se termine généralement à la fin septembre. Ainsi, après plus de vingt-quatre heures de vol et plus de quarante heures de transit, mon équipe et moi sommes donc partis à la découverte de ce territoire immense, véritable terrain de jeux pour les passionnés cherchant à faire des premières traces en plein été.

é i t i o Àm

civilis é

N

ew Zealand is an isolated countr y made up largely of two main islands of rare beauty : the North Island and the South Island. The latter, 840 kilometres long, is divided along its length by the Southern Alps, an imposing 450-kilometre chain of mountains. The snow season starts towards the end of June and generally ends around the end of September. And so, after more than 24 hours of flying time and more than 40 hours in transit, my team and I embarked on the discovery of this immense territory—a real playground for skiing enthusiasts looking to make first tracks in mid-summer.


Les pionniers des clubs de ski ont mis en place des routes sinueuses et assez dangereuses en taillant des chemins à flanc de montagne.

The ski fields, also called ski clubs, are unique to New Zealand and were developed in the ’30s. Right up to the present day, the ski fields are the main place to enjoy alpine skiing in “Kiwiland”. There are twenty or so fields on the South Island, and each offers a feature specific to the culture of New Zealand.

twisting, dangerous roads by digging them into the sides of mountains over distances of many kilometres. Then they had to build the infrasinfrastructure and the chalets, thus establishing all kinds of small ski areas in the Alps of New Zealand, allowing skiers access to snowy trails that were and are jewels of off-piste skiing.

Back in the day, the ski-club pioneers, determined to ski the chains of almost inaccessible mountains, had to tackle a colossal undertaking : first they had to establish

The mechanical lifts were rudimentary by our modern standards but are still functional and are, in spite of everything, rather ingenious : a simple rope powered by a diesel or electric motor. It

©Aventurier Alpin ©Aventurier Alpin

The ski-club pioneers had to establish twisting, dangerous roads by digging them into the sides of mountains.


©Aventurier Alpin ©Aventurier Alpin

et s’avèrent malgré tout, assez ingénieuses : une simple corde actionnée par un bon vieux moteur diesel ou électrique. Il suffit d’enfiler la ceinture spéciale reliée à une pince de métal ressemblant à un gros casse-noisettes, de saisir habilement le câble en mouvement, et c’est parti ! Après quelques tentatives et un peu de pratique, on se tire finalement d’affaire et on peut se concentrer sur les descentes. Mais le défi de la remontée fait clairement partie de l’aventure !

32 | skipresse

Les nutcrackers couvrent généralement entre 500 et 800 mètres de dénivelé et sont peu coûteuses à opérer. Aussi, grâce à un système de coopérative, ces petites stations à but non lucratif réussissent à rester en vie. Les membres paient une cotisation annuelle et contribuent aux travaux et à leur entretien. Au fil des ans, des refuges de plus grande dimension – capables

involves putting on a special belt around your waist connected to a metal pincer that looks like a big nutcracker, grabbing the moving rope, clamping the nutcracker around the cable and…away you go ! After a few tries and a bit of practice, we finally figured it out and were able to concentrate on the downhill runs. But the challenge of the lifts is certainly part of the adventure ! T he lif t s generally cover between 500 and 800 vertical metres and are not expensive to operate. In addition, thanks to a cooperative system, the small not-for-profit ski areas can stay in operation. The members pay annual dues and contribute to construction and maintenance. Over the years, larger huts that can accommodate members, their friends and a handful of tourists, were built in the middle of these ski areas.

For the regulars, the social aspect and cheerful atmosphere are just as important as the number of runs you make. What’s more, each club has its own emblem and characteristics. The Temple Basin club, close to Arthur’s Pass, is clearly in a class of its own : there’s no vehicular-access road to get to the base of the slopes. So after parking the vans and placing our stuff in a makeshift freight elevator, we had to scale a 500-metre approach climb. The experience is certainly exotic, but for us the main attraction was access to exceptional off-piste skiing and the privilege of being almost alone in these wilderness mountains. No groomers or run markers here ! We were able to do non-stop runs with first tracks, without having to make the effort to climb. In these clubs, a busy day in terms of user numbers means about 50 skiers. When www.skipresse.com


d’accueillir les membres, leurs amis ainsi que quelques poignées de touristes – ont été construits en plein cœur de ces domaines skiables. Pour les habitués, le caractère social et l’ambiance accueillante s’avèrent aussi importants que le nombre de descentes accomplies. De plus, chaque club possède sa devise et ses particularités. Celui de Temple Basin, près d’Arthur’s Pass, se démarque clairement : pour se rendre au pied des pentes, aucune route n’est accessible aux véhicules. Ainsi, après avoir garé les camionnettes et déposé notre matériel dans un montecharge de fortune, on a dû faire une montée d’approche de 500 mètres.

For the more adventurous souls who want to test the limits of the territory and find fresh snow, it’s easy to put on sealskins or do a boot pack. At the end of the day, all the adventurers are back at the lodge to share their experiences and enjoy a good beer and a hearty meal. The Kiwis have also developed a huge network of high-mountain huts that allow ski-touring and mountaineering enthusiasts to discover immense mountains—like those around Mount Cook, the country’s highest peak at 3,754 metres of altitude— or the big Fox and Franz glaciers. The heart of the mountain chain is accessible only by helicopter or ski plane.

©Aventurier Alpin

L’expérience est exotique, certes, mais pour nous, l’attrait principal demeure

we were skiing Mount Olympus, in mid-September, I counted 18 !

1 0 0 % N AT U R A L P O W D E R S N O W N E I G E 1 0 0 % N AT U R E L L E

MURDOCHVILLE

The powder snow paradise The dream of all skiers In the heart of the Chic-Choc mountains Le paradis de la poudreuse Le rêve des skieurs Au coeur des Chic-Chocs

WWW.SKIMONTMILLER.COM INFORMATIONS / POUR INFORMATIONS : www.skipresse.com

skipresse | 33

418 784-2908


©Aventurier Alpin

Pour nous, ce fut donc un privilège de pouvoir faire des premières traces sur ces sommets alpins et ces immenses glaciers s’étendant pendant des kilomètres. Imaginez, skier à travers des champs de glace et de séracs une journée puis, le lendemain, faire du surf sur une plage de la côte Est. Eh oui, dans ce pays de pionniers, tout est possible.

Les Kiwis ont également développé un vaste réseau de refuges de

Suivez nos nouveaux épisodes sur Évasion. Watch our new episodes on Évasion. www.evasion.tv/emissions/laventurier_alpin#episodes

©Aventurier Alpin

Pour les plus aventureux cherchant à repousser les limites du territoire et désireux de trouver de la neige fraîche, il est facile de mettre les peaux de phoque ou de faire un boot pack. À la fin de la journée, tous les aventuriers se retrouvent au lodge pour partager leur expérience, déguster une bonne bière et un copieux repas.

©Aventurier Alpin

haute montagne permettant aux adeptes de ski de randonnée et de mountaineering de découvrir d’immenses montagnes – comme celles sur le territoire du mont Cook, le plus haut sommet du pays à 3754 mètres d’altitude – ou les grands glaciers Fox et Franz. Le cœur de la chaîne de montagnes est accessible uniquement par des vols en hélicoptère ou en avion à ski.

For us, it was a privilege to be able to make f irst tracks on these alpine slopes and immense glaciers extending over several k i l o m e t r e s . I m a g i n e sk i i n g

across ice fields and seracs one day and then, the next day, surfing at an East Coast beach. Yes, in this land of pioneers, anything’s possible.

©Aventurier Alpin

©Aventurier Alpin

l ’accès au ter rain hors-piste exceptionnel et le privilège d’être presque seuls sur ces montagnes sauvages. Ici, ni machine à damer les pistes ni balises. On peut faire des premières traces sans arrêt, sans se payer l’effort de la montée. Dans ces clubs, une grosse journée d’achalandage compte une cinquantaine de skieurs. Lors de notre passage au mont Olympus, à la mi-septembre, j’en ai compté 18 !

Suivez-nous sur mon blogue à Follow us on my blog at www.simonst-arnaud.com 34 | skipresse

www.skipresse.com


par/by Skipresse

REVUE DE PRODUITS PRODUCT HIGHLIGHT

Mitaines/gants Kombi Radiator mitten/glove 200 $ Au fil du temps, les manufacturiers ont utilisé toutes sortes de matériaux et d’isolants afin de garder vos mains au chaud. Avec son gant et sa mitaine chauffants Radiator, Kombi repoussent les limites de l’innovation.

For years, companies have been trying all sorts of materials and insulation for gloves and mittens to keep your hands warm. Kombi is now taking hand-warming a step farther with its electrically heated Radiator gloves and mittens.

Grâce à deux blocs d’alimentation rechargeables au lithium-ion, dites adieu aux doigts gelés. Activez le bouton de contrôle situé sur le pouce, et obtenez le niveau de chaleur souhaitée. En plus de ce système de chauffage, les Radiator présentent une foule de caractér istiques high-tech. Kombi à son meilleur.

Rechargeable lithium-ion batteries are the power source to assure no more cold fingers. A heater-control button on the thumb allows you determine exactly how much warmth you need. The heating system supplements gloves and mittens constructed with all of the hi-tech materials you would expect from Kombi.

kombisports.com/ca

Bâtons LEKI Peak Vario S Speedlock Pole 189 $ Gant LEKI Epic S Glove 169 $ Lorsque vous passez de la piste au backcountry, il y a une multitude de choses à faire – vous devez fixer puis enlever vos peaux, changer le mode de vos fixations, insérer et enlever des trucs dans votre sac à dos, … et devoir continuellement insérer et retirer vos dragonnes peut s’avérer plutôt embêtant. Entre alors en jeu l’astucieux combo LEKI : le bâton Peak Vario Speedlock et le gant Epic S. Une petite ouverture ronde placée entre le pouce et l’index s’enclenche facilement sur la poignée du bâton assurant ainsi une position optimale de la main pour skier. Appuyez sur un bouton sur le dessus du bâton et le tour est joué; votre main peut se retirer instantanément.

©LEKI

Avec sa poignée ergonomique, sa tige réglable d’aluminium-carbone, ses larges paniers pour la poudreuse, sa sangle de poignet Snap-on, le Peak Vario S est conçu pour la piste comme pour les périples dans l’arrière-pays. Et le gant Epic S, hyper résistant et bénéficiant d ’u n i n s e r t G OR E-T E X®, deviendra votre a l l ié p ou r vos aventures en terrain balisé ou en hors-piste.

When you move from ski-resort skiing into the backcountry, there are zillions of things you need to do with your hands – put on or remove climbing skins, change binding mode, put stuff in and out of your pack, and so on. Constantly putting on and removing pole straps – or getting hands entangled in them – can be an annoying inconvenience. That’s where the combination of the LEKI Peak Vario Speedlock pole and the LEKI Epic S glove can be especially helpful. A loop on the glove between thumb and forefinger snaps easily into a slot on the pole grip, positioning the hand perfectly for skiing. Push a button on the top of the pole for release, and you’re out in a f lash, with hands free for other assignments. W it h it s ergonom ic g r ip, telescoping aluminum-carbon shaft, slide-on wide baskets for powder skiing and Snap-on strap if you want it, the pole is ideally designed for both in-bounds skiing and backcountry outings. And the sturdy glove, with a built-in GORE-TEX® insert, is more than capable of standing up to whatever adventure you’re seeking, on- or off-piste.

leki-canada.ca 36 | skipresse

www.skipresse.com


Mitaines/gants Swany X-Cell II mitten/glove 150 $ Quand on parle de textile résistant pour protéger vos mains et les garder au chaud, le cuir remporte la palme. Robustes et chauds comme jamais, les X-Cell 11 sont de forme anatomique pour assurer une meilleure prise sur vos bâtons et pour ajuster votre équipement plus facilement. Une spécificité super appréciée : poche à glissière à l’endos du gant et de la mitaine conçue pour y insérer des sachets chauffants lors des plus froides journées d’hiver. swanyamerica.com

When it comes to a rugged material to protect your hands and keep them toasty at the same time, nothing beats leather. Durable and warm as all-get-out, both gloves and mittens are anatomically shaped to give you better grip on your poles or to make equipment adjustments more easily. One of the coolest features: zip pockets on the back of the glove or mitten to insert heat packs on those bitterly cold days.

Veste Helly Hansen Mission jacket 425 $

Envie d’avoir l’air d’un champion? Un look d’enfer, certes, mes derrière les apparences se cache un pantalon hyper technique, pour skier comme un champion. Helly Hansen est reconnu pour ses vêtements capables de contrôler la température corporelle selon les conditions météo et le rythme de vos activités. La fermeture à glissière à l´intérieur des cuisses s’avère l’une des caractéristiques la plus appréciée du Legend Cargo. C’est simple, régulariser sa température permet de performer à son meilleur. hellyhansen.com

www.skipresse.com

The Legend Cargo pant can make you look like a champ, but don’t think its beauty is only skin-deep. Within this handsome garment is technical wear that can also make you ski like a champ. Helly Hansen is well known for making outerwear that helps you control your body temperature as weather conditions and physical activity change. The Legend Cargo pant includes one neat temperaturecontrol feature – inner-thigh vents. Simple truth : when you aren’t too hot nor too cold, you can perform at your best.

Helly Hansen clothing has long been know for handsome, classic lines. Outerwear doesn’t get much betterlooking than this. But in the harsh winter, fashion means little ; function is what your clothing should be all about. And boy, does Helly Hansen cram cool technical features into its men’s Mission jacket.

Un tissu extensible, imperméable et respirant présentant des manches et des coudes articulés pour permettre une liberté de mouvement. Son système novateur H2FLOW assure la ventilation afin d’éviter la chaleur excessive; l’isolation PrimaLoft® vous garde au chaud lorsque vous chargez la montagne. Un design de poches génial pour vos lunettes de ski et vos appareils électroniques.

Water proof-bre at hable mater ial stretches easily and is articulated around the arms and elbows for freedom of movement. Helly Hansen’s innovative H2FLOW design allows venting to prevent overheating ; PrimaLoft® insulation keeps you warm when charging downhill. A smart pocket design allows storage for goggles, electronics and other needs. hellyhansen.com ©HellyHansen

Pantalon Helly Hansen Legend Cargo pant 180 $

Les vêtements Helly Hansen sont depuis des lunes reconnus pour leurs coupes classiques aux lignes épurées. Mais avec nos rudes hivers, le look ne suffit pas; c’est l’aspect fonctionnel qui prime. Attachez votre tuque car la veste Mission (homme), dotée d’une foule de spécificités techniques, vous renversera.

skipresse | 37


par/by Emilie Corriveau

le meilleur

ski dans l’est.

C

K

Né en Suède dans en 1974, Mattias Fredriksson habite toujours le pays. Installé dans la petite localité d’ d’Åre d’Åre,, laquelle s’avère être

Born in Sweden in 1974, Mattias Fredriksson still lives in that country. Comfortably installed Åre —one of in the small town of Åre—one the oldest and the largest winter sports resorts in Sweden—the photographer, sought by clients the world over, spends most of

onnu à travers le monde pour la beauté saisissante de ses clichés, Mattias Fredriksson est l’un de ces photographes dont la renommée n’est plus à faire. Immortalisant skieurs et planchistes depuis une vingtaine d’années, il maîtrise l’art de l’instantané comme peu de gens savent le faire. Si de nombreux hivers ont passé depuis le temps où l’homme fut proclamé sensation de l’heure, aujourd’hui, ce vétéran de l’image a toujours la cote. La clé de son succès ? L’adaptation.

www.chic-chac.ca info@chic-chac.ca

38 | skipresse

la plus ancienne et la plus impor t ante st at ion de sports d’hiver suédoise, le photographe sollicité de toute par t passe la

nown around the world for the striking beauty of his photos, Mattias Fredriksson is one of those photographers whose reputation is well-established. He has been immortalizing skiers and boarders for 20 or so years, mastering the art of the snapshot as few others have. One of the top guys for two decades, this veteran of the image still leads the pack. The key to his success ? Adaptation. his winters swinging from one of the planet’s snowy peaks to the next. Mattias, who captured his first image on film in the 1980s and became a pro in the 1990s, moved to digital in 2006. www.skipresse.com


www.chic-chac.ca

©Mattias Fredriksson

le meilleur ski dans l’est.

majorité de ses hivers à osciller entre les sommets enneigés de la planète. Ayant pris ses premiers clichés dans les années 1980 et devenu pro dans les années 1990, Mattias a fait ses débuts sur pellicule et s’est tourné vers le numérique au tournant des années 2000. Pour le photographe, ce changement technologique s’est avéré non seulement prof itable pour son travail, mais également pour sa vie sociale. Troquant la chambre noire pour l’ordinateur, il a pu augmenter considérablement le nombre www.skipresse.com

The technological change was not only profitable for the photographer’s work, but turned out to be a boon to his social life, as well. In swapping the darkroom for the computer, he was able to subst antially increase the number of his pictures… without having to spend his days locked up developing film. “I produce more these days. Now, I have full time, assistants who process all the photos. The whole delivery thing is also not as complicated now. When I think of it, I don’t even know how I used to skipresse | 39

info@chic-chac.ca


,

,

,

CE QUI ME MOTIVE VRAIMENT, , C EST QUAND MES PHOTOS INSPIRENT LES GENS A SKIER, A FAIRE DE LA PLANCHE OU A SAUTER SUR LEUR VELO. ,

– Mattias Fredriksson

WHAT REALLY GETS ME GOING IS WHEN MY PHOTOGRAPHS GET PEOPLE INSPIRED TO RIDE BIKES, SKI, AND SNOWBOARD.

©Photos : Mattias Fredriksson

– Mattias Fredriksson


work. My friends tell me they see me much more often these days,” he confides. But nowadays, digital is essential in working in the expanding world of social media. With a good understanding of the impact that social media can have, Mattias forces himself to use them judiciously. In sharing stories and pictures, he considers digital platforms complementary to print media.

de ses clichés sans devoir passer ses journées enfermé à développer des pellicules. « Ma production est vraiment plus importante aujourd’hui qu’elle ne l’était à l’époque. Présentement, j’ai même des assistants à temps plein pour traiter mes images.

Tout ce qui a trait à l’envoi des photos est aussi beaucoup plus simple. (…) Quand j’y pense, je ne sais même pas comment je me débrouillais avant. Mes amis me disent qu’ils me voient beaucoup plu s sou ve nt m a i nt e n a nt », révèle Mattias.

“I use social media a lot today. I’m quite active on Instagram and Facebook. I try to keep it simple and inspiring. I make sure I share a little bit of my story. I don’t use them the same way I use print media, but I always try to link them together.” You just have to take a quick glance at Mattias’s portfolio to understand what he means. In sharing his favourites images,


But all is not rosy in the digital world. With his photographs available on the internet, Mattias is also confronted with image t hef t a nd t he problem s of copyright and royalties.

“My girlfriend studied law. We work together today but before we even started working together, she asked me if my photos were ever stolen. I said “No, people are so fair and square with me.” She started looking into it a tiny bit and boom ! We realized there were so many thieves out there that had stolen my pictures,” Mattias recounts.

©Photos : Mattias Fredriksson

in revealing the set of a photo shoot or in recounting an anecdote about a shot, he provides fans of his work with privileged access.

Connecting Global Competence

ISPO MUNICH, JANUARY 26–29, 2014 ISPO.COM Canada Unlimited Inc. / phone +1 905 813 1051 / neeta.correa@canada-unlimited.com


Conséquemment, le photographe a dû adopter une polit ique beaucoup plus stricte envers le vol. Il lui est arrivé d’envoyer des factures à des gens ayant utilisé ses photos sans son accord et il affirme qu’il n’hésiterait pas à poursuivre ses détrousseurs en justice si cela s’avérait nécessaire. Aussi, Mat tias conseille aux photog raphes moins expér imentés de ne pas hésiter à faire valoir leurs droits lorsqu’ils ont l ’impression que ceux-ci sont bafoués. Même si en dénonçant l’utilisation frauduleuse de leur clichés, ces jeunes loups risquent de s’attirer les critiques de gros clients, Mattias estime que ce n’est qu’en imposant le respect qu’ils seront traités convenablement.

« Lorsqu’on est jeune, on est avide d’obtenir des contrats, dit-il. Je sais que c’est difficile, mais il faut mettre son pied à terre. La confiance de le faire vient avec l’expérience, mais croyez-moi, ça en vaut la peine. » Ultimement, pour protéger leurs intérêts, l’homme souhaiterait que soit créé un ordre ou une association internationale de photographes de sports de glisse. « Nous travaillons tellement fort ! Nous passons notre temps dehors, dans le froid et dans la neige et nous ne sommes pas si bien payés que ça. Je crois que nous méritons un certain respect. Peut-être que ce serait une bonne idée de créer une association. Si nous travaillions vraiment ensemble, nous serions plus fort, non ? »

As a result, the photographer has had to adopt a much stricter policy with respect to theft. He has sent invoices to people who’ve used his photos without his agreement, and he says that he wouldn’t hesitate to sue these modern-day highwaymen if it became necessary. In addition, Mattias advises less experienced photographers not to hesitate to enforce their rights when they have the impression that these have been abused. Even i f by denounci n g t he fraudulent use of their shots the young go-getters risk being criticized by their big clients, Mattias believes that it’s only by demanding respect that they’ll win proper treatment.

“When we’re young, we are so keen to get contracts. I know it’s difficult but you have to put your foot down. Confidence comes with experience, but believe me, it’s worth it.” Ultimately, to protect photographers’ interests, Mattias would like to see the creation of an international order or association of snow-sports photographers. “We work so hard ! We’re out there, in the cold and in the snow and we don’t get paid a whole lot. I think we deser ve some respect. Maybe a union would be a good idea. If we re a l ly worke d toge t her, we would be stronger, don’t you think ? ”

Centre démo (Skis alpins) Ajustement de bottes de ski alpin (bootfitting) Semelles thermomoulées

Le plus grand spécialiste

de ski

de la région!

SKIS • VÊTEMENTS • PLANCHES • ATELIER www.accroskivelo.com

2 adresses pour vous servir: 256, rue Notre-Dame, Repentigny J6A 2R6 • 450 582-0123 6755, boul. Métropolitain Est, Saint-Léonard H1P 1X8 • 514 329-1881


ŠPhotos : Mattias Fredriksson

ww w.mattiasfredriksson.com


par/by Peter Oliver

PLUS D

24

ans R RE SE

VI C

À

VOT

E

UI S

S

lopestyle becomes the newest member of the Olympic family.

On a warm day in the summer of 2011, Dara Howell was deep into a training session with her coach, Toben Sutherland, on a Blackcomb glacier. Howell, a jump-happy 17-year-old slopestyle star from Huntsville, Ontario, was fine-tuning her self-proclaimed “air sense,” an asset honed during a brief dalliance with figure skating.

E

DEP

L

e slopestyle, nouveau membre de la famille olympique.

REPORTAGE SNOWY REPORT

Sutherland’s phone rang, and after a short conversation, he turned to Howell to report exciting news : slopestyle, both for skiing and snowboarding, had just been admitted into the 2014 Olympics in Sochi, Russia. In an instant of cellular chit-chat, the aeronautic razzle-dazzle that was lifting Howell to the top of her sport became gilded with dramatic, new meaning. As Sutherland, who would later be AIGUISAGE, CIRAGE haute performance

99$

LA BOUTIQUE SPÉCIALISÉE

À QUÉBEC

www.performancebegin.com 3688, de l’Hétrière, Québec •

418 877-4018

46 | skipresse

www.skipresse.com


ŠCanadian Freestyle Association

www.skipresse.com

skipresse | 47


©Red Bull Media House

lui, commençait à peine et sa formalisation comme sport de compétition prit moins de 10 ans. Comme discipline de freestyle, il se trouvait sous l’égide de la FIS depuis le milieu des années 2000. Selon Jeremy Forster, directeur de U.S. Freeskiing, ce n’est qu’en 2010 que les têtes dirigeantes du slopestyle approchèrent le CIO avec une proposition visant l’inclusion olympique. À l’hiver 2011, le CIO envoya une délégation aux Championnats du monde de freestyle à Deer Valley, Utah, où, pour la première fois, le freestyle était au programme. La délégation tenait à voir en quoi consistait ce nouveau sport débordant d’action. Apparemment, le spectacle lui plut. Quelques mois plus tard, sur un glacier de la Colombie-Britannique, le téléphone de Toben Sutherland sonnait. Le CIO, lorsqu’il veut à présenter un nouveau sport aux Olympiques, considère 39 critères, classés selon huit « thèmes ». Entrent en jeu, notamment, la tradition du sport, ses têtes dirigeantes, sa stabilité financière, et sa participation sur la scène internationale. La façon dont ces critères sont examinés reste mystérieuse et varie d’un sport à l’autre. Mais pour le slopestyle, il n’y a guère de doute sur ce qui permit de conclure l’affaire.

named Canadian national-team coach, put it, “We were over the moon that we were in.” With its combination of big-air trickery and rail-riding, slopestyle was launched into the Olympic ether remarkably swiftly. Many spor t s have waite d dec ades and faced repeated rejections before finally getting – or often not getting – the thumbs-up from the International Olympic Committee. Slopestyle, on the other hand, was barely emerging from infancy. Its formalization as a competitive sport was less than 10 years old. It had been under the aegis of the FIS as a freestyle discipline only since the mid-2000s, and, according to U. S. Fre esk i i n g D i r e c t o r J e r e my F o r s t e r, i t w a s n ’t u n t i l 2 010 t h a t s l o p e s t y l e officials approached the IOC with a proposal for Olympic inclusion.

In the winter of 2011, the IOC sent a delegation to the Freestyle World Championships in Deer Valley, Utah, where, for the first time, slopestyle was part of the program. The delegation wanted a first-hand look at this actionpacked but relatively nouveau sport, and apparently it liked what it saw. Just a few months later, Toben Sutherland’s phone was r inging on a glacier in British Columbia. When looking to bring a new sport into the Olympics, the IOC considers 39 criteria, sorted under eight “themes.” In play is ever y thing from a spor t’s tradition to its governance, from its financial stability to its international participation levels. Exactly how those criteria are weighed is somewhat mysterious and varies from one sport to the next, but there is little doubt what sealed the deal for slopestyle.

FORFAITS ET PROMOTIONS DISPONIBLES AU MONT-SAINTE-ANNE.COM FORFAIT L’AVALANCHE DE JANVIER Des vacances abordables sur un terrain skiable paradisiaque !

30% DE RABAIS SUR L’HÉBERGEMENT ET LE SKI À PARTIR DE 89 $ / pers. par jour, occ. double

RÉSERVEZ MAINTENANT

48 | skipresse

www.skipresse.com


Le slopestyle fera une entrée flamboyante à Sotchi et tentera de repousser les limites des performances athlétiques et acrobatiques. Slopestyle will come storming into Sochi with a newly discovered impetus to push the envelope of athletic and acrobatic possibility.

Combinez vos sortie de ski avec une sortie de vélo dans le salon!

Depuis 1937

Venez profitez de notre service et de nos produits d’hiver! Exerciseurs Simulateurs

www.martinswiss.net www.skipresse.com

Wahoo KICKR $1149.95 (+ taxes) Produit exclusif chez Martin Swiss

313 AVE. VICTORIA, WESTMOUNT skipresse | 49 (514) 488-9717


Criteria #15 calls for a sport to present itself “in the most interesting and attractive manner, in particular to young people.” Those close to the decision on slopestyle agree that the youthful appeal of the sport was pivotal in the IOC’s reasoning. Said outgoing IOC President Jacques Rogge : “Such events provide great entertainment for spectators and further add youthful appeal” to an Olympic movement increasingly intent on shedding its old-school image by appealing to a younger, action-sports audience.

©Red Bull Media House

Echoing Rogge’s sentiment, U.S. Ski Team President Bill Marolt said slopestyle’s Olympic inclusion would be a chance “to showcase the excitement of skiing and snowboarding as action sports,” complecomple menting more traditional disciplines like racing. Sutherland puts it more bluntly, in dollars-and-cents terms : “There was talk that it came down to (TV) ratings.” And Howell, now 19, agrees : “It’s going to attract a lot of younger viewers.”

S e lon le c r it è r e # 15, u n sport doit être « intéressant et attrayant, particulièrement pour les jeunes. » Tous ceux impliqués dans le dossier du slopestyle s’entendent pour dire que l’attrait des jeunes s’avérait crucial dans le résonnement du CIO. Jacques Rogge, président sortant du CIO, estime que « ce type d’évènement procure un spectacle captivant pour les spectateurs en plus d’ajouter un air de jeunesse à un mouvement olympique tentant de s’éloigner de son image old-school pour plaire à un public plus jeune. Bill Marolt, président de la U.S. Ski Team, estime que l’inclusion du slopestyle aux Olympiques per met t rait « de mont rer le caractère excitant du ski et de la planche », complét ant les disciplines plus traditionnelles comme la course. Sutherland, 50 | skipresse presse

lui, parle en termes d ’argent : « Selon cer t ains, c’ ét ait une question de cotes d’écoute (télé). Howell, maintenant 19 ans, est d ’accord : « Ça va attirer des téléspectateurs beaucoup plus jeunes. » Peu importe ce qui a motivé le CIO à se pencher en faveur du slopestyle, le sport fera une entrée flamboyante à Sotchi et tentera de repousser les limites des performances athlétiques et acrobatiques. Bien que d’autres nouveaux sports s’ajouteront au programme – le ski de demi-lune, le saut à ski féminin, et le slalom parallèle (planche) – le slopestyle sera la seule discipline olympique totalement nouvelle. Et pour les athlètes, un niveau de motivation qu’ils n’auront encore jamais vécu. Howell, déjà médaillée aux Championnats du monde, parle

Regardless of what galvanized the IOC vote in slopestyle’s favor, the sport will come storming into Sochi with a newly discovered impetus to push the envelope of athletic and acrobatic possibility. Other snow sports will be new to the Olympic program as well, including skiing halfpipe, women’s ski jumping, and parallel snowboard slalom, but slopestyle will be the only completely new Olympic discipline. With that comes a level of motivation that no slopestyle athlete has ever experienced before. Howell, already a worldchampionship medalist, gives voice to that new inspiration : “To stand on the Olympic podium and hear your national anthem would just be the coolest thing.” The prestige of winning a first-ever Olympic medal might well be an incentive for competitors to go

for profound new expressions of athletic imagination. At least one Olympic slopestyler will undoubte d ly pu l l of f some memorable, jaw-dropping, medalwinning maneuver – perhaps American Tom Wallisch, the reigning world champion, or Nick Goepper, the American X Games champ, or X Games gold medalist Tiril Christiansen from Norway, who Howell says is “always trying to push the limit.” Perhaps Howell herself. When snowboard halfpipe debuted at the Olympics in 2002, American Ross Powers won gold by launching almost 20 feet above the pipe lip with a method grab, literally rising to a level never seen previously in the sport. That’s what Olympic mojo can do. According to Sutherland, no slopestyler has yet executed a www.skipresse.com


de cette nouvelle inspiration : « Te retrouver sur le podium olympique et entendre ton hymne national serait vraiment génial. » Pour les compétiteurs, le prestige de gagner une première médaille olympique pourrait les motiver à réaliser des performances dépassant l’imagination athlétique. Au moins un de ces athlètes offrira des manœuvres mémorables – le champion du monde, l ’A mér icain Tom Wallisch, l ’autre américain champion des X Games, Nick Goepper, ou encore, le Norvégien Tiril Sjåstad Christiansen, médaillé d’or des X Games, qui, selon Howell, « tente toujours de repousser les limites. » Quand la demi-lune (planche) a fait ses débuts aux Jeux de 2002, l’Américain Ross Powers remporta l’or en s’élançant à près de 20 pieds au-dessus de la demi-lune, réalisant un grab, s’élevant littéralement à un niveau jamais vu précédemment. C’est ça, la force de l’esprit olympique. Selon Sutherland, même si aucun athlète du slopestyle n’est encore parvenu à réussir le triple flip en compétition, il s’attend à voir aux Olympiques, plusieurs tentatives, possiblement de multiples triplés lors d’un même passage. Comme pour la demi-lune, les compétiteurs seront jugés selon leur meilleur passage et non selon le pointage cumulatif de leurs passages. Ainsi, prendre la chance d’y aller à fond lors d’un passage peut s’avérer extrêmement payant tandis qu’un passage moins bien réussi s’effacera par la réussite d’un autre. « Ça fera tourner bien des têtes, c’est certain », ajoute Sutherland. « Plusieurs téléspectateurs se penseront dans un jeu vidéo. » (Dans ce monde des sports d’action, ça pourrait bien être un cas de réalité imitant la réalité virtuelle.) Une performance éblouissante pourrait en effet se transformer en un moment olympique mémorable, et ces Jeux vont certainement présenter le slopestyle à un nombre de fans beaucoup plus grand. Mais les slopestylers disent que leur présence aux Olympiques ne devrait pas être vue comme la pierre angulaire sur laquelle s’appuiera la future viabilité du sport. Même sans les Jeux, pense Howell, le slopestyle « est un sport tellement progressiste, constamment en www.skipresse.com

successful triple flip in competition, but he expects triple attempts at the Olympics, possibly multiple triples in a one run. As in halfpipe, competitors will be scored on their best, single run, not on a cumulative score of runs. In that format, taking the chance to go big on one run can yield big rewards, while the failure of a poor run becomes erased by the success of another. Says Sutherland : “It’s going to turn a lot of heads, for sure. A lot of viewers are going to think : Is this a video game ? ” (In the sometimes bizarro world of action sports, it could be a case of reality imitating virtual reality.) Some magical, mind-boggling run might indeed be an Olympic wow moment, and the Olympic spotlight will surely introduce slopestyle to a much bigger fan base. But slopestylers say that arrival on the Olympic stage should not be viewed as the single fulcrum upon which the future viability of the sport balances. Even if the Olympics weren’t in the picture, says Howell, slopestyle “is such a progressive sport, and it’s always changing to (bring it to) a bigger and better level.” Put another way, the sport is forever evolving, with or without Olympic mojo. Su t he r l a nd c onc e d e s t h at s ome i n t he slop e s t yle world wor r ie d t hat joi n i n g t he Oly mpics m i g ht force an expressive, f ree -spir ited spor t to button up its act for the sake of Olympic conformit y. It is not an unfounded concern. When “traditional” freestyle gained Olympic acceptance in the early 1990s, ballet, deemed unworthy by the IOC, was wiped entirely out of existence as a sacrificial lamb that freestylers were willing to cede to appease IOC voters. Slopestylers insist they will never allow Olympic overlords to dictate the future of their sport. Says Forster : “The elements of creativity, expression, and progression (will) always exists in the sport whether it is an Olympic event or not.” Sutherland agrees : “As long as the leaders of the sport have a clear vision of where we want to take slopestyle, we’ll be fine.” For the near future, where they want to take it is right to the hallowed, golden grounds of Olympus. skipresse | 51


©Red Bull Media House

changement pour l’améliorer et le pousser à un niveau supérieur. » En d’autres mots, le sport sera toujours en constante évolution, avec ou sans le rêve olympique.

Horaire olympique du slopestyle Slopestyle Olympic schedule

Sut herland reconnaît que cer t ains craignent que le fait de se joindre aux Jeux pourrait forcer un sport de libre expression à s’organiser pour adhérer à la conformité olympique. Une inquiétude qui n’est pas sans fondement. Lorsque le freestyle « traditionnel » obtint l’acceptation olympique au début des années 1990, les épreuves de ballet, jugées inappropriées par le CIO, furent complètement éliminées, comme un agneau sacrifice que les freestylers étaient prêts à concéder pour apaiser les membres du CIO.

Les slopest ylers assurent qu’ ils ne laisseront jamais les magnats des Jeux dicter l’avenir de leur sport. Selon Forster, « les éléments de créativité, d’expression et de progression existeront toujours dans notre sport, qu’il soit un évènement olympique ou non. » Sutherland est d’accord : « Tant que les leaders du sport ont une vision claire et savent où ils s’en vont avec le slopestyle, tout se passera bien. » Et, dans l’avenir immédiat, c’est jusqu’au podium doré olympique qu’ils souhaitent le propulser.

Samedi, 8 février – Snowboard (hommes) Dimanche, 9 février – Snowboard (femmes) Mardi, 11 février – Ski (femmes) Jeudi, 13 février – Ski (hommes) Saturday, February 8 – Men’s snowboard Sunday, February 9 – Women’s snowboard Tuesday, February 11 – Women’s skiing Thursday, February 13 – Men’s skiing ©Red Bull Media House

Consultez l’horaire télé de votre région pour connaître la programmation des Jeux. Check your local TV listings for the Olympic broadcast schedule.

52 | skipresse presse

www.skipresse.com


Ski Bromont, l ’incontournable / the inevitable Avec 103 de ses 155 pistes et sous-bois éclairés, Ski Bromont est le plus grand domaine skiable éclairé en Amérique. Combiné à son emplacement et aux prix plus que compétitifs de ses abonnements de saison, il n’est pas surprenant que cette station fasse partie des plus prisées. Ski Bromont n’en reste pas moins une station aux excellentes conditions de neige offrant fluidité au bas de la montagne. D’un côté, les pistes sont entretenues 22 heures par jour par une flotte de 10 dameuses. De l’autre, 9 remontées mécaniques installées sur 7 versants permettent de répartir la clientèle sur un terrain de jeu de 450 acres. La montagne est animée par plusieurs activités tout au cours de la saison, dont les célèbres Nuits Blanches Bud Light, au cours desquelles il est possible d’étirer la soirée de glisse jusqu’à 2 heures du matin. Ces huit veillées sont agrémentées de groupes de musique et de DJ, en plus de compétitions amicales de snowcross et skicross et de leçons de freestyle par des skieurs et planchistes professionnels. Les amateurs de style libre apprécient la variété des parcs à neige, au nombre de six et répartis sur la montagne de façon à offrir

plusieurs niveaux de difficulté. Par son approche, Ski Bromont souhaite démocratiser la pratique du sport en plus d’offrir un défi aux plus expérimentés, tout en leur permettant de développer leurs compétences. Si vous skiez à quelques reprises durant l’hiver, misez sur un abonnement de saison. À leur tarif régulier pour la saison 20132014, le plus abordable est offert à 111 $. PUBLIREPORTAGE

With 103 of its 155 trails and enlightened undergrowth, Ski Bromont is the biggest lighted ski area in America. Combined to its emplacement and their season pass at a competitive rate, it’s no surprise that this station is part of the most popular. Ski Bromont, none the less, is a station with excellent snow conditions, offering fluidity at the bottom of the mountain. On one

side, trails are maintained 22 hours a day by a fleet of 10 groomers. On the other side, 9 mechanical lifts installed on 7 slopes allows to allocate the clientele on a playing field of 450 acres. The mountain is animated by several activities throughout the season, such as the famous ‘’ Nuits Blanches Bud Light’’, in which it is possible to stretch the evening slide until 2 o’clock in the morning. These eight evenings are enhanced of music groups, DJ’s, in addition to friendly competition of snowcross, skicross and freestyle lessons by professional skiers and riders. Freestyle amateurs appreciate the variety of the snow parcs, with a number of six spread over the mountain in such a way to offer several levels of difficulty. By its approach, Ski Bromont wishes to democratize the practice of the sport in addition to provide a challenge to the most experienced, while allowing them to develop their competence. If you ski a few times during winter, bet on a season subscription. At their regular rate for the season 2013 – 2014, the most affordable is offered at 111$ ADVERTORIAL


PROJET

immobilier à BROMONT

Maison de ville I Condo I Jumelé I Cottage

SERVICE DE NAVETTE pour Ski Bromont

À partir de 187 500 $

Pour une unité de 3 chambres

• Superficie de 1100 pi2 • Beaucoup d’extras • Système de chauffage central au gaz naturel • Foyer au gaz naturel License R.B.Q. 8358-2957-01

À 5 min. de Ski Bromont sur le golf : Le Parcours du Vieux Village • Vue directe sur la montagne illuminée • À quelques mètres d’une piste cyclable • Au coeur du magnifique village de Bromont Bureau des ventes : 450 204-7962 / 450 775-9797 945, rue du Violoneux, Bromont www.lescondosduvioloneux.com

attrait et projet immobilier à bromont STEAKHOUSE UNIQUE EN SON GENRE AU COEUR DU VIEUX BROMONT! GRILLADES BIEN APPRÊTÉES VINS D’IMPORTATIONS PRIVÉES SCOTCHS RAFFINÉS DÎNERS D’AFFAIRES (HIVER JEU. AU VEND.) SOUPER ROMANTIQUE (HIVER LUN. AU SAM.)

Nouveau!

LUNDI AU JEUDI TABLE D’HÔTE à partir de

20 $

2 pour 1 sur la bière et le vin

PLACE MACPHERSON, 871, RUE SHEFFORD, BROMONT • 450 534-0101 www.lemacpherson.com

NOUVEAU Fondue chinoise et fondue au fromage au vin blanc et kirsh Réservez pour vos party des Fêtes, cocktail dînatoire, tapas en tables d’hôte Musiciens les vendredi soir

TABLE D’HÔTE (HIVER MERCREDI AU SAMEDI) à partir de

15 $

5 à 8 2 pour 1

à 6$

871, rue Shefford, Bromont • 450 919-1717


À BROMONT, L’HIVER ON L’ATTEND AVEC IMPATIENCE ET, UNE FOIS QU’IL EST ARRIVÉ, ON EN PROFITE!

AT BROMONT, WE EAGERLY AWAIT WINTER, AND ONCE IT’S HERE, WE ENJOY IT.

Bien sûr, cette saison est l’occasion de passer des belles journées et soirées sur les pentes en ski. Le mont Brome illumine notre hiver, tel un immense arbre de Noël. Avec ses 1 000 canons à neige et ses 10 dameuses, Ski Bromont nous offre des conditions garanties, de jour comme de soir, et ce, peu importe l’humeur de dame Nature.

Of course, this season is a great occasion to enjoy beautiful days and evenings on the ski slopes. The mount Brome brightens our winter, just like a huge christmas tree. With its 1000 snow cannons and 10 groomers, Ski Bromont offers you guaranteed conditions during day and night, regardless of Mother Nature’s mood.

Bromont cet hiver, c’est aussi 200 restaurants, boutiques, commerces, hôtels, auberges et spas.

This winter Bromont also offers 200 restaurants, boutiques, shops, hotels, inns and spas.

Une fois la pratique de votre sport préféré terminée, venez découvrir une autre facette de Bromont dans l’un de nos savoureux cafés ou dans nos sentiers multifonctionnels. Planifiez une escapade dans nos charmantes boutiques ou dans une galerie d’art et profitez d’une détente de rêve: destination Spa à l’horizon!

When you are done skiing, come and discover another side of Bromont in one of our delicious cafés or in our multi-use trails, a getaway in our charming boutiques or in an art gallery or simply relaxing at the Spa!

PUBLIREPORTAGE / ADVERTORIAL

PROJET SKI-IN/SKI-OUT AU PIED DE LA MONTAGNE À BROMONT

VISITE LIBRE DANS LA PHASE 3 ................................................................................................................

Condos et maisons de ville Venez nous rencontrer à notre bureau des ventes situé dans la nouvelle maison modèle du mercredi au dimanche entre midi et 17 H ................................................................................................................

Visitez notre Phase 3 maintenant en construction, et découvrez notre site en nature au pied de la montagne, à seulement 1,5 km du village de Bromont.

www.cercledescantons.ca Condos 1 à 3 chambres avec garage intérieur & maisons de ville avec garage simple ou double. Livraisons hiver 2013/2014

450 534-0070 • 1 866 557-0005

208, rue Cercle des Cantons, Bromont QC J2L 3N6

& associés


Nous voulons que le fun dure le plus longtemps possible. Parce que nous sommes une entreprise familiale canadienne, nous savons comment rester au chaud lorsqu’on joue dehors. Ainsi, grâce à notre savoir-faire, nous créons des accessoires d’hiver de qualité pour que le froid ne vienne plus se mêler de la partie.

Spvol28no2 qc  
Spvol28no2 qc  

Skipresse Vol 28 no2 Édition québec

Advertisement