Page 1

ROAD BIKE

2014

Vol. 4 N o 1  : : Mars / March 2014 : : cyclepresse.com  : : GRATUIT/FREE

VÉLOS DE ROUTE

Les grands enjeux

WORLDTOUR

The riders’ challenges

LES PAYS-BAS

EGMOND-PIER-EGMOND THE NETHERLANDS


VL

EN

VA

N

AANDE

R


« SLXAPPEAL »

RouES dE couRSE TubELESS En ALuminium AvEc nouvEAuX moyEuX Echo duRAbLES

Le nouveau moyeu Echo est en tête du marché au niveau de la durabilité avec des roulements à cartouche scellés et à contact angulaire au positionnement très large ainsi qu’un « mécanisme d’embrayage inversé » avec une couronne d’embrayage large et un engagement rapide à 7 degrés. Convient aux cassettes Shimano/SRAM 8-9-10-11 vitesses. Corps de cassette Campagnolo disponible.

pour trouver un détaillant, visitez ogc.ca

EA90SLX Assemblée à la main avec précision du début à la fin Certifiée Road Tubeless Jante soudée en alliage EA90 Convient aux pneus avec ou sans tube Jante large (largeur interne de la jante de 17.5 mm, largeur externe de la jante de 22 mm) Seulement 1 400 grammes la paire Rayons Sapim à double épaisseurs variables (16 à l’avant / 20 à l’arrière)

eastoncycling.com/prayforwind


GOLDENGATE - ASSOS PATENT

THE INCREDIBLE RESULTS OF THE _S7 DESIGN ARE THE SUM OF MANY SMALL STEPS AND 6 (!) PATENTS OF WHICH THE CORE INNOVATION IS GOLDENGATE. IT IS ANOTHER ASSOS MILESTONE CREATION. GOLDENGATE’S UNIQUE SEAMLESS DESIGN MINIMIZES FRICTION, MAXIMIZING COMFORT. PATENT PROTECTED. BEWARE OF IMITATIONS.

WHERE TO BUY? ASSOSINSTORE.COM ASSOSONLINE.COM

USA & CANADA ASSOS North America Inc Tel 1 800 266 4903 HQ@assosnorthamerica.com Montreal CANADA


1. Guidon, potence et tige de selle Easton EC90 2. Selle Italia SLR XP Vanox 3. Fourche fuselée tout carbone

Opus vivace 1.0 2014 cadre monocoque gamma 40

cOnçu pOuR Les cOMpétiteuRs Les pLus aMbitieux et sans cOMpROMis

Pour plus d’informations, visitez : OpusbiKe.cOM

Dura ace Di2

Mavic cosmic carbone sLR


vous invite

4 PARCOURS CYCLOSQUEBECOISES.COM

OFFRE SPÉCIALE DE DÉBUT DE SAISON PLUS DE 10 000 $ EN PRIX À GAGNER

GRAND PRIX : UNE PAIRE DE BILLETS D’AVION ALLER-RETOUR POUR LA DESTINATION EUROPÉENNE DE VOTRE CHOIX *

Inscrivez-vous dès maintenant pour plus de chances de gagner : cyclosquebecoises.com

En collaboration avec

CYCLOS ORGANISÉES EN MARGE DES

* Règlements

disponibles à cyclosquebecoises.com


par/by Peter Oliver

VENTE ET SERVICE Vente de vélos de route et de montagne Mise au point de base Mise au point complète Saignage frein disque Montage de roue Collage de boyau Service de suspension

SOMMAIRE / MOT DU RÉDACTEUR EN CHEF TABLE OF CONTENTS / FROM THE EDITOR-IN-CHIEF

N’importe où, n’importe quand, n’importe comment

P

endant que le printemps essaie de mettre un terme à l ’ hiver sévissant encore à l ’est du Canada, les cyclistes tentent par tous les moyens de commencer leur saison. Découragés par la neige, la boue et le temps froid ? Besoin de motivation ? Alors pensez à la saison de cyclocross d’il y a à peine quelques mois. Les coureurs de cyclocross ne font pas que braver les surfaces glissantes ; ils ont soif de le faire. Rouler à cheval entre deux saison (fin l’hiver/début printemps) fait appel à un état d’esprit similaire – rouler, au risque de se salir, peut s’avérer vraiment plaisant. Les routes nettoyées et les températures douces sont à nos portes, mais on peut encore attendre. Sauter sur son vélo, tôt au printemps, procure une forme de satisfaction presque perverse. S’imposer des défis est inhérent au sport. Dans cette parution, Phil Gale nous fait découvrir les difficultés de la course sur plage (beach racing), semblables au défi de rouler dans la boue. Quant à Mike Cotty, il prouve qu’on peut presque toujours en faire plus qu’on le pense, sous-estimant souvent nos capacités. Rester en selle pendant plus de 30 heures (comme l’a fait Mike), ou défier le froid, la neige ou la boue pendant une heure – on ne connait jamais ses limites jusqu’au jour où on les repousse. Alors prenez un vélo (que vous n’aurez pas peur de salir !) et sortez. Testez-vous en adoptant une attitude positive. L’été se pointera dans quelques mois, mais ce n’est pas la seule saison pendant laquelle rouler est agréable.

Anywhere, any time, any way

A

s early spring tries to unlock the grip that winter holds on eastern Canada, cyclists try to conceive of any way to get the riding season started. The presence of snow, mud, and cold can be discouraging, but it can be motivational to think back just a few months to the cyclocross season. Cyclocross racers not only put up with the challenges of slippery, sloppy surfaces, they relish the opportunity. Riding at the confluence of winter and spring calls for a similar mindset – that getting down and dirty can actually be fun. Clean roads and warm weather are not far in the future, but that can wait. Early-spring riding renders its own, sometimes perverse form of satisfaction. Challenging ourselves, of course, is inherent to the sport we love. In this issue, Phil Gale introduces us to the unusual challenge of beach racing, not far removed from riding in mud. And Mike Cotty demonstrates that we can almost always do more than we think, often underestimating our capabilities. From riding (as Mike did) for more than 30 hours straight or going out for an hour or two to do battle with cold, snow and mud – who knows what we can do until we do it. So get on a bike that you don’t mind getting dirty and go outside. Test yourself just a little bit with a fresh and positive attitude. Summer is a few months away, but it isn’t the only season to enjoy riding. Peter Oliver Suivez-nous sur Facebook et Twitter Follow us on Facebook and Twitter www.facebook.com/pages/Cyclepresse/147504288642007 www.twitter.com/cyclepresse

EN COUVERTURE ON COVER

Vol. 4 N o 1 :: Mars/March 2014 DIRECTEUR GÉNÉRAL, ÉDITEUR / PUBLISHER, GENERAL MANAGER Patrick Wells patwells@cyclepresse.com 819 216-5312 RÉDACTEUR EN CHEF EDITOR-IN-CHIEF Peter Oliver RÉDACTION Peter Oliver Mari-Jo Lamarche Laurent Martel Phil Gale Jenny Kallista Emilie Corriveau COLLABORATTEURS Lyne Bessette TRADUCTION Mari-Jo Lamarche Anne Johnston

www.cybercycletremblant.com CYBERCYCLE 1908, Chemin du Village Mont-Tremblant (Québec) J8E 1K4 819 425-3308

ISSN 1205-2043 © 2014 Les Nouvelles Ski Presse Inc. Tous droits réservés. Le magazine Cyclepresse Ride + a pris toutes les précautions nécessaires pour s’assurer de l’exactitude des renseignements mentionnés dans ses pages. Le magazine ne peut être tenu responsable des erreurs ou des négligences commises dans l’emploi de ces renseignements. Veuillez noter que les prix mentionnés dans le magazine sont sujets à être modifiés sans préavis.

8 | cyclepresse 

JEAN-PHILIPPE THIBAULT-ROBERGE ST-AUGUSTIN 10/11/2013

RÉVISION Peter Oliver Mari-Jo Lamarche GRAPHISME Geai bleu graphique IMPRIMÉ PAR Solisco ÉDITION, VENTES & DÉVELOPPEMENT Patrick Wells patwells@cyclepresse.com 819 216-5312 VENTES / ACCOUNT EXECUTIVE Benoit Beauregard Diane Poirier 450 773-6028 DISTRIBUTION Marc Allard et Diffumag Ce magazine peut être recyclé. Veuillez le recycler là où c’est possible. Cyclepresse Ride + est publié trois fois l’an, en édition bilingue. Pour établir un partenariat avec nous, contactez patwells@cyclepresse.com . Le magazine est aussi disponible en version électronique sur cyclepresse.com .

© Justin Knotzke

SOMMAIRE SOMMAIRE / MOT DU RÉDACTEUR EN CHEF TABLE OF CONTENTS / FROM THE EDITOR-IN-CHIEF . . . . . . . 8 PROLOGUE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 PROFIL/PROFILE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 LE MUR . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 18 VENTS DE TRAVERS/CROSSWINDS . . . . . . . . . . . . . . . . . 20 RUBRIQUE EUROPÉENNE/EUROPEAN COLUMN . . . . . . . 22 GUIDE D'ACHAT 2014/BUYER'S GUIDE 2014 . . . . . . . . . . 28 CHRONIQUE B7/B7 REPORT . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36 LA FLAMME ROUGE . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 38 CHASSEUR D'IMAGES/IMAGE HUNTER . . . . . . . . . . . . . . 44 www.cyclepresse.com


LA DIFFÉRENCE RIDLEY Nés d’un désir d’innover. Perfectionnés au fil des kilomètres. Les vélos Ridley ont vu le jour en Belgique, pays de la Flandre reconnue pour ses routes pavées et ses courses de cyclocross. Au printemps, un peloton complet de vélos Ridley arrivera dans nos magasins. Vous pourrez scruter leur cadre raffiné à toute épreuve, leurs caractéristiques de course et leurs composantes haute performance exclusives 4ZA.

MEC.CA/VELOSRIDLEY

Téléchargez l’app MEC mec.ca/iphone

Téléchargez dans

Suivez-nous : @mec_pleinair

fb.com/mecpleinair


par/by Cyclepresse

PROLOGUE

COUP DE CŒUR POUR LE FALLING IN LOVE WITH THE

Le Gran Fondo Mont-Tremblant est unique à mes yeux et s’avère ma découverte « coup de cœur » 2013. Quelle autre gran fondo commence par un prologue la veille ? ! Un prologue bien spécial, certes, que vous aurez la chance de découvrir le 31 mai prochain. Un indice : il se déroule à la microbrasserie La Diable au cœur de la station Tremblant, et vous serez loin d’être seul en course !

The Gran Fondo Mont-Tremblant is unique, as far as I’m concerned, and my special discovery of 2013. What other gran fondo starts with a prologue the night before ? And a very special one, at that, which you can discover for yourself on May 31. Here’s a hint : it takes place at the La Diable microbrewery in the heart of Tremblant Resort, and you’ll be anything but the only one in attendance ! A successful gran fondo usually pays major attention to the minor details, and there’s no doubt that the organizers of last year’s first Gran Fondo Mont-Tremblant prepared their event with great care : efficient reception thanks to a large number of staffers ; a nice gift for participants (a sleeveless black vest) : lots of parking close to the departure/arrival area (too often overlooked) ; a magnificent course through the heart of the

Laurentians ; numerous feeding zones perfectly located on the course ; a good hot meal after the event ; a special guest, Lyne Bessette—paracycling champion with Robbi Weldon at the London Paralympics—who was, as ever, inspiring and positive as she presented her brief remarks just minutes before the start and just before leaving to ride… with us ! Frankly, there’s just one point where you might have some doubts about your experience : the climb on chemin du lac Quenouille, between kilometres 79 and 82 ; it’s a tough ascension and the day’s biggest challenge. But with the atmosphere, which keeps a smile on your face and happiness in your heart, you’ll see that in the end it’s not that bad ! par/by Laurent Martel

Une cyclosportive réussie tient souvent aux petits détails, et nul doute que les organisateurs de la première édition du Gran Fondo Mont-Tremblant avaient préparé leur événement avec soin : un accueil rapide effectué par un personnel efficace ; un joli souvenir offert aux participants (une veste sans manche noire), un immense espace de stationnement près du site départ/arrivée (un point trop souvent négligé) ; un parcours magnifique au cœur des Laurentides ; des points de ravitaillement nombreux et bien situés ; un bon repas chaud après l’épreuve ; une invitée spéciale, Lyne Bessette—championne en paracyclisme avec Robbi Weldon aux Jeux paralympiques de Londres—toujours aussi positive et inspirante lors de son petit mot donné quelques minutes avant le départ, et juste avant de partir rouler… avec nous ! Vraiment, il n’y a qu’un moment où vous pourriez avoir un doute quant à votre expérience : la montée du chemin du lac Quenouille, entre les kilomètres 79 et 82, une redoutable ascension qui constitue le défi de la journée. Mais avec l’ambiance qui vous colle le sourire et la bonne humeur à la peau, vous verrez, ce n’est finalement rien de bien méchant !

Trois parcours proposés / Three distances available 125,80,45 KM

w w w. g r a n f o n d o t r e m b l a n t. c a

Le 18 octobre dernier avait lieu l’inauguration des nouveaux locaux de Techno Cycle, une école de formation en mécanique cycliste, situés au 4710, Saint-Ambroise (local 136), à Montréal. C’était aussi l’occasion de fêter la nouvelle association entre Denise Belzil et Pierre Grouiller. © Maxime Juneau

Les deux entrepreneurs étaient fiers de présenter leur nouvel espace, plus grand, plus aéré, mieux configuré, qui dispose désormais de deux salles de formations et d’un atelierboutique, accessible directement par la piste cyclable. On y propose des services de mise au point, de positionnement, de location de vélos et de boîtes de transport. Cette saison, Techno Cycle a établi un partenariat avec l’entreprise d’outils UNIOR pour son atelier et ses salles de formation.

31/05/2014 The new premises of Techno Cycle were launched on October 18 of last year—a new home for a cycling mechanics school, located at 4710 Saint-Ambroise (unit 136), in Montréal. It was also an opportunity to celebrate the new association of Denise Belzil and Pierre Grouiller. The two entrepreneurs were proud to show off their new space, which is larger, more airy and better laid out, and which has two training rooms and a workshop-boutique, accessible directly from the bike path. Here you can get a tune-up and fitting, as well as being able to rent bikes and transportation boxes. This season, Techno Cycle is working in partnership with the tool company UNIOR for its workshop and training rooms.

w w w.t e c h n o c y c l e . c a Consultez les conseils mécano de Denise et Pierre sur notre site Web.

Check out Denise and Pierre’s mechanical tips on our website.

w w w. c y c l e p r e s s e . c o m 10 | cyclepresse 

www.cyclepresse.com


LA DESTINATION VÉLO

TREK

SCOTT

1 94999$

4 19999$

MADONE 3.1

SPARK 720

27,5’’

600, Bouvier, Québec | 1-888-347-7678

/LaVieSportive POIDS: 19,51 LBS CADRE: CARBONE OCLV 300 SERIES, E2 COMPOSANTS : SHIMANO 105 / BONTRAGER ROUES: BONTRAGER R1 HARD-CASE LITE

POIDS : 26,29 LBS CADRE : SPARK CARBON SUSPENSION AVANT : FOX 32 FLOAT EVOLUTION CTD AIR SUSPENSION ARRIÈRE : FOX NUDE / SCOTT CUSTOM DÉBATTEMENT : AVANT ET ARRIÈRE 120MM. COMPOSANTS : SHIMANO XT - SLX / SYNCROS ROUES : SYNCROS XC

ACHETEZ EN LIGNE


par/by Peter Oliver

PROFIL PROFILE

12 | cyclepresse 

www.cyclepresse.com


L

e cycliste d’endurance Mike Cotty est parvenu à se façonner une vie prospère et hors du commun grâce à son amour pour le vélo.

Cette nuit-là, il y avait de la magie dans l’air. Au-dessus du col du Galibier, dans les Alpes du Dauphiné françaises, le ciel scintillait de millions d’étoiles. « C’était cet univers surréel qu’on voit seulement dans nos rêves », raconte Mike Cotty qui, l’été passé, était en voie de compléter une randonnée trans-Alpes de 677 kilomètres en 33 heures, couvrant plus de 16 000 mètres d’ascension à travers 17 cols alpins.

E

Pour les gens « normaux », son défi se situe entre l’impossible et la folie. Mais depuis son enfance, Cotty « a toujours été intrigué par les perceptions et les limites. » En d’autres mots, intrigué par ce qu’on croit possible et ce qui l’est réellement. Repousser ses limites, un impérat if dont il se nourrit. « C’est important de sortir de sa bulle », dit-il.

ndurance rider Mike Cotty has crafted an unusual and unusually successful life from his love of cycling.

There was magic in the night. Above the famed Col du Galibier in the Dauphiné Alps of France, the sky was a brilliant wash of a million stars. “It was this surreal world that you only dream about,” says Mike Cotty, who, last summer, was in the midst of a 33-hour trans-Alp ride that would cover 677 kilometres and more than 16,000 metres of climbing over 17 Alpine passes. By standard human reckoning, Cotty’s ride fell somewhere between impossibility and insanity. But since childhood, Cotty has “always been intrigued by perceptions and limitations.” Put another way – intrigued by the difference between what people generally think is possible and what actually is possible. Push your limits – that’s a fundamental imperative driving Cotty. “It’s important to step outside the bubble,” he says. He took the step about five years ago in an office somewhere, when he realized “I can’t do this job my whole life. I’m not getting close to doing the

stuff inside me – testing myself.” With that, the career of an endurance rider was born. Les Alpes, as Cotty called last year’s epic journey, might seem an eccentric and whimsical undertaking, but to think of it that way is to misjudge Mike Cotty entirely. As much as he likes to play around on the orbital boundaries of human imagination and limitation, he is entirely grounded in a systematic and businesslike way in which he approaches any endeavor. This, after all, is a guy with an engineering background – early in his professional life he worked for British Aerospace. When a 684-kilometre non-stop ride through the Pyrenees in September 2011 became what Cotty calls a “catalyst moment” to inspire him to try similar rides, he didn’t simply ditch his job at Cycling Sports Group UK for a life on the road. He developed a business plan, assembling financial support through contacts and connections he had made while working more than a decade in the bike industry.

© LORIS VON SIEBENTHAL

www.cyclepresse.com

cyclepresse | 13


Il s’est lancé il y a environ cinq ans alors qu’il travaillait dans un bureau. « J’ai réalisé que je ne pouvais faire ce boulot toute ma vie et que je m’éloignais de mon désir – celui de me tester. » Sa carrière de cycliste d’endurance prit alors son envol.

« Ça peut donner l’impression que tout s’est mis en place rapidement », dit-il. « Mais j’ai procédé par méthodologie afin de tout justifier (financièrement). » - Mike Cotty “It can look like I just cobbled this thing together,” he says. “But there was a methodology behind it, enabling me to justify it (financially).” - Mike Cotty

Percevoir « Les Alpes » – nom qu’il a donné à son challenge ultime – comme une mission excentrique serait de passer complètement à côté des motivations de Cotty. Autant il aime jouer avec les limites humaines et l’imagination, autant il aborde ses projets de façon systématique et pragmatique. Après tout, il a une formation d’ingénieur, ayant travaillé pour la British Aerospace plus tôt dans sa vie professionnelle. En septembre 2011, lorsqu’un périple de 684 kilomètres s’est transformé en ce que Cotty qualifie de “moment catalyseur” l’inspirant à compléter le même genre d ’aventures, il n’a pas simplement largué son boulot au Cycling Sports Group UK pour une vie sur la route. Il a développé un plan d’affaires, trouvant du support financier à travers ses contacts acquis en œuvrant plus de dix ans dans l’industrie du vélo.

en marketing-cycliste » comme emploi actuel, mais il consacre probablement plus de temps aux deux premières positions qu’il en passe sur son vélo. Plusieurs de ses articles portant sur ses exploits à vélo ont été publiés dans diverses publications. Il produit aussi des vidéos et est ambassadeur pour diverses marques. Il s’est dressé une impressionnante liste de commanditaires – 16 sont inscrits sur son site Web – mais deux manufacturiers lui permettent de vivre de ce boulot vraiment unique : Cannondale et Mavic. Lors de notre conversation, il était en mode « marketing » et très énergique. Quand on lui parle, on a l’impression qu’une nouvelle idée peut jaillir à tout moment, ou la possibilité de représenter une autre marque, de faire un autre vidéo, de trouver une autre manière de promouvoir ce qu’il fait et d’obtenir le soutien financier lui permettant de réaliser ses projets. Son débit est rapide, comme si les portes de son cerveau s’ouvraient pour relâcher un torrent d’idées. Loin d’être incohérentes, ces dernières s’avèrent structurées et justes. Rien n’est laissé au hasard, son concept est structuré.

« Ça peut donner l’impression que tout s’est mis en place rapidement », dit-il. « Mais j’ai procédé par méthodologie afin de tout justifier (financièrement). » Évidemment que quiconque qui reste cloitré à un bureau a parfois soif de liberté et rêve de s’évader dans un monde fantaisiste. Mais Cotty réalisa que pour rendre cette évasion possible, il devait avoir recours à ses aptitudes acquises à son job de bureau. Il s’y connaissait en marketing, en budgets et en communications – écriture, photographie, vidéo, médias sociaux. Il ne lui restait plus qu’à rassembler et à organiser toutes ses connaissances et ses ressources au plus vite.

Mais son amour pour tout ce qui se rapporte au vélo est à la base de ce qu’il est et de ce qu’il fait. Comme de nombreux jeunes ayant grandi en Europe, il rêvait de devenir coureur professionnel. Même si ça ne s’est jamais réalisé, son enthousiasme pour le défi physique et pour la beauté intrinsèque du sport est demeuré intact. Il se souvient d ’avoir savouré un challenge de vélo de montagne de 320 kilomètres en Grande-Bretagne, l’un de ses premiers défis d’endurance, et d’avoir été inspiré par la splendeur des routes suisses qui l’entouraient quand il travaillait à Basel, il y a quelques années. Tellement de belles randonnées et tellement d’endroits où rouler !

Sur son site Web (mikecotty.co.uk), on peut lire « rédacteur-spécialiste

Il n’a jamais été un aspirant pro qui, une fois ses espoirs évaporés,

14 | cyclepresse

“It can look like I just cobbled this thing together,” he says. “But there was a methodology behind it, enabling me to justify it (financially).” At some point, of course, almost everybody toiling at a desk job dreams of freedom, of winging off into some fantasy world. But Cotty realized that to make the escape possible, he needed to tap into skills developed through office work. He knew marketing, he knew budgets and spreadsheets, he knew communications – writing, photography, video, social media. In bringing that skill set to bear on his new life, another Cotty imperative was implicit : marshal all your resources. Thus on his web site (mikecotty. co.uk), he bundles together a job title of writer-marketer-rider, and time dedicated to the first two probably exceeds time spent on the third. He has written numerous features for various publications about his on-the-road exploits and other cycling topics. He produces videos. Brand representation is a propulsive force in much of what Cotty does. He has built a latticework of sponsors, listing 16 on his web site, but the principal brands enabling him to live his unique, hybridized professional life are Cannondale and Mavic. He projects in conversation a force field of marketing energy. There is a sense that always stewing within him is another idea, another brandrepresentation possibility, another video, another notional means to promote what he is doing and to raise financial backing for his projects. When he talks, he speaks rapidly, as if the sluice gates of his brain have been opened to release a torrent of stored-up thoughts. But his ideas don’t

© Loris von Siebenthal

come forth as some scrambled, inchoate mish-mash. Structure and sensibility, not randomness or whimsy, provide an orderly design for everything that emerges from his conceptual ambit. But a love of all things cycling is also at the root of who he is and what he does. Like many kids growing up in Europe, he had dreams of becoming a professional racer. Although that never happened, his enthusiasm for the physical challenge and aesthetic beauty of the sport remained undiminished. He remembers, for example, relishing the challenge of a 320-kilometre out-and-back mountain-bike ride in Great Britain that was one of his first real tastes of ultra-endurance riding. He remembers being inspired by the variety and visual splendor of the Swiss roads that surrounded him while he was working in Basel a few years ago. So many great rides ! So many places to go ! He was not a would-be professional athlete who

www.cyclepresse.com


CRÉEZ LE VÉLO DE VOS RÊVES !

Choisissez les couleurs, les dimensions et les composantes.

VÉLO DEVINCI SL2 hommes ou femmes

79999 $ rég. :1099.99 $

300 $ de rabais

ON EST DERRIÈRE VOUS Plus de 100 modèles de vélos 5 ans de service sur les ajustements de vélo Positionnement inclus Payez en 12 versements sans intérêts sur tout achat de plus de 500 $*

LAVAL MONTRÉAL SAINT-HUBERT LACORDEE.COM

© Loris von Siebenthal

www.cyclepresse.com

*Valide pour une durée limitée. Sous réserve de l’approbation du Services de cartes Desjardins. Détails en magasin.

cyclepresse | 15 PubLaCordee_1-2pCyclePresse_fev2014.indd 1

2014-02-05 13:45:35


divers, … Mais il n’est jamais très loin de son prochain défi. Quand je lui ai demandé ce qu’il pensait faire après un défi aussi mémorable que « Les Alpes », j’arrivais presqu’à l’entendre penser.

Son CV à titre d’entrepreneur cycliste se lit comme suit : rédaction de récits de voyage (la Norvège, notamment), interview avec Peter Sagan, production vidéo pour l’équipe Cannondale Pro Cycling, « ambassadeur international » pour Mavic lors de cyclosportives et de gran fondos, projets marketing

« J’ai échangé quelques idées avec Mavic », soutient Cotty. Je ferai peut-être les Dolomites ; mais je tiens à finir l’Europe avant de penser au reste du monde. » Ainsi, une randonnée trans-canadienne, par exemple, n’est pas pour bientôt. Mais parce que ce genre de défi longue-distance n’implique pas

drifted into desk-job complacency when his racing aspirations didn’t play out in real life. Instead, he allowed his imagination to expand, from racing into the enormous realm of possibility in non-competitive cycling. So his résumé as a cycling entrepreneur fills : a Norway ride travelogue, an interview with Cannondale star Peter Sagan, video productions for the Cannondale professional team, Mavic “global ambassador” for sportives and gran fondos, marketing ventures of

various sorts. And on and on. But he is never far from his next ride. When asked how he plans to follow up an epic ride like Les Alpes, there is almost an audible hum of a mind set in motion. “I’ve been knocking a few ideas around with Mavic,” Cotty says. Maybe the Dolomites next ; “I want to finish off Europe before looking at the bigger world.” So a trans-Canada ride, for one, is not in the near future. But because long-distance riding, Cotty’s forte, does not require the bursts of

© Loris von Siebenthal

© Loris von Siebenthal

© Loris von Siebenthal

© Mike Cotty

© Augustus Farmer

s’est rangé avec complaisance derrière un travail de bureau. Il a plutôt laissé aller son imagination, passant de la course à l’énorme bassin de possibilités qu’offre le cyclisme non-compétitif.


Avant son moment magique sur le Galibier, Cotty avait poussé ses limites jusqu’à l’extrême en grimpant le col du Glandon : plus de 20 kilomètres d’ascension, des pointes dépassant les 10 %, une chaleur accablante, un vent de face et au compteur, plus de 400 kilomètres à parcourir. Un scénario vécu par presque tous les cyclistes

– l’entrée dans un tunnel noir où le stress physique et psychologique est super intense et où chaque coup de pédale peut s’avérer le dernier. Mais comme l’agonie arrivait à son apogée, la voiture qui suivait Cotty s’est approchée de lui. « J’ai regardé ma copine dans l’auto en hochant la tête, réalisant que tout serait O.K. » C’était le support moral et les quelques conseils dont il avait besoin – car peu importe le défi (Cotty effectue toujours les siens en solitaire), on ne les traverse jamais complètement seuls.

high-heart-rate intensity that racing demands, he believes that what he is doing is “something you can do for many years.” The world might have to wait, but Cotty has time. Before his epiphany on the Galibier, Cotty found his limitations pushed to an extreme as he rode up the Col du Glandon. More than 20 kilometres of climbing, some pitches exceeding 10 percent, a brutal midday heat, a headwind, more than 400 kilometres to go in his planned ride. Almost every rider has faced a similar scenario

© Loris von Siebenthal

© Loris von Siebenthal

© Mike Cotty

© Loris von Siebenthal

l’intensité cardiaque inhérente à la course, il croit pouvoir continuer « pendant bon nombre d’années. » Le monde devra peut-être attendre, mais Cotty a tout le temps voulu.

– entering a dark tunnel of physical and psychological stress in which the next pedal stroke might be the last. But as the agony neared a boiling point, the car that was escorting Cotty pulled up to him. “I looked at my girlfriend in the car and I gave a nod. And then I thought : This is going to be OK.” A needed morale boost and something instructive, too – no matter how solitary your journey in life (and Cotty’s rides seem about as solitary as it gets), you are never in it alone.

Toujours

preT ^

• Laval • DDO • Montréal

• Québec • Brossard

1 866-411-7225


par/by Cyclepresse

LE MUR

PRÉSENTÉ PAR PRESENTED BY

© colibriphoto

VELOINK

Serigraphs and bikes—two completely different disciplines that we don’t tend © timthumb to associate. British illustrator Eliza Southwood, however, pulls them together brilliantly. Focusing on a variety of scenes related to cycling, she shows the sport from unusual perspectives and in dazzling colours. She even creates some of her works from coffee grounds ! Her prints are available in limited editions on her website.

Just like pro riders, you can now personalize your equipment by fixing a vinyl sticker bearing your name on your bike, helmet or wheels. Veloink also offers decals that say I ride for (…), for those who would rather promote a cause.

© Sirotti

Do you like to feel light when you ride ? The company called Hero makes a Road pack, which is a compact repair kit for your bike. In it you’ll find some tools, a mini instruction book, bolts, moist towels for cleanup, First Aid stuff and more.

Any knucklehead can sit down and hammer out a regular blog, but rare is the blog that is well-written, entertaining, and informative. Several times a month, Fatty turns his attention to cycling topics that are both interesting and important, from Lance Armstrong to the philanthropic organization, World Bicycle Relief. Not surprisingly, the blog can claim numerous devoted followers, with each post drawing, on average, about 50 comments. Take a ride with Fatty.


LE MUR

… And I’ll tell you who you are. The Canadian company Prima truly understands this saying. It has created a bar for cyclists : tasty, nutritious, gluten-free, and packed with carbohydrates and protein.

par/by Cyclepresse

Have a bright, flashing light on the back of your bike when riding in low light is a smart safety measure. But Fly6 takes the concept a step farther, adding to its flashing-light unit a camera to record what happens behind you. Next time some bozo in a pick-up truck tries to drive you off the road, you’ll have the video as evidence to show to the authorities.

Born from the desire to create cycling products inspired by the graphic lines of the track and the velodrome, Ravito is a French brand offering jerseys, bibs and unique cycling accessories. A tad nostalgic, the designers also wanted to revive the famous musette, tweaking it into a cool everyday bag. A vintage touch we love : its old-school buckle toe-clip that works as the bag closing system.

It’s no fun having saddle sores after a long ride or abrasions after a crash. To take care of these discomforts efficiently, try this soothing balm stick from TheraBee. Honey-based and compact in size, it slides easily into the back pocket of your jersey.


par/by Jenny Kallista

VENTS DE TRAVERS CROSSWINDS

Oui ou non aux freins à disque?

D

ans le monde des vélos de route, l’évolution technique diffère des autres disciplines cyclistes. La route repose sur une culture de tradition et bien qu’une foule d’innovations émergent chaque saison, elles se présentent souvent sous forme de modifications progressives – ajouter des pignons à une cassette, changer des métaux pour des composites, ou passer au système de dérailleur électrique. Cependant, pour les vélos de route, les freins à disque proposent un bond technologique impliquant des considérations de performance vraiment différentes. Devenus la norme en vélo de montagne, l’UCI les a récemment approuvés en cyclocross, mais il faudra attendre encore un moment avant que l’UCI les permettre en course sur route. Les raisons valent la peine d’être expliquées. Les freins à disque offrent un avantage de performance au niveau de la modulation et de la sensation. Des plaquettes en caoutchouc avec des étriers aux bras flexibles, le tout fixé au cadre par un boulon et exerçant une force sur une jante flexible et compressible – une telle composition ne permet pas une sensation aussi précise que des plaquettes en métal non-compressibles poussant sur un rotor solide fixé par deux boulons. Un autre avantage significatif des freins à disque : la fiabilité de freinage dans des conditions mouillées, surtout avec la prolifération des jantes en carbone.

A. Vincent   La   Source   Du   Sport   (Joliette);   Atelier   Mon   Vélo   (Montréal);   Bicycle   Record   (Québec);   Bicyclettes   de   Hull   (Gatineau);   Bicyclettes   Montréal-­Nord;   Boutique   Courir   (Montréal);   Brok'N   Spoke   Bike   Shoppe   (Fort   Macleod);   Classic   Source   for   Sports   (Okotoks);   Cycles  Dupuis  (Repentigny);  Cycle  &  Sports  Paul  (Pointe-­Claire);  Cycle  &  Sports  Robert  (Lasalle);  Cycles  Performance  (St-­Basile-­Le  Grand  et  Chambly);   Cycle   Power   (Ottawa);   Cycles   Régis   (Montréal);   Cyclo   Sportif   GM   Bertrand   (Gatineau);   Demers   Bicyclettes   et   Skis   De   Fonds   (Québec);   Desmarais  Sports  (Varennes);  Eurotech  Cycle  (Calgary);  GTH  (Chicoutimi,  Laval  et  Québec);  Martin  Swiss  (Montréal);  Oberson  (Brossard  et  Laval);   Passion   Vélos   (Trois-­Rivières);   Pro-­Cycle   Aylmer   (Aylmer);   Sport   Olympe   (Ancienne-­Lorette,   Beauport   et   Lévis);   UBAC   (Bromont);   La  Vie  Dehors  Sutton;  Vélo  Gare  (Granby);  X  Cycle  (St-­Sauveur-­Des-­Monts)

Malheureusement, les points négatifs sont nombreux. Le système hydraulique ajoute un poids considérable – de 250 à 750 grammes. Ce gain en poids ne vient pas uniquement du système en soi mais du moyeu plus volumineux et du renforcement nécessaire dans le cadre/fourche où sont fixés les 20 | cyclepresse 

étriers. La dissipation de la chaleur est un autre problème important, et même si les manufacturiers prétendent le régler avec leurs technologies, les freins requièrent quand même un disque plus lourd (160 mm ou 140 mm pour les Freeza de Shimano). En course, les disques sont problématiques lors des chutes – leurs bords chauds et coupants peuvent causer des coupures et des brûlures – c’est l’une des raisons pour laquelle l’UCI maintient l’interdiction des freins à disque. L’aspect aérodynamique représente un autre inconvénient. Des tests effectués en soufflerie ont démontré que les disques causent de la résistance à l’air, une perte d’environ 10 watts qui, évidemment, augmente lors d’un vent de travers. D’autres pépins mineurs incluent le bruit parfois augmenté, le manque d’options au niveau des roues (et d’interchangeabilité), et même si l’entretien est moins fréquent, il s’avère plus pointu quand il est nécessaire. Alors, que doit-on faire ? L’industrie du vélo aime bien proposer de nouveaux produits et innover et parfois, dans le seul but de le faire. Les freins à disque (route), prendront sûrement le dessus éventuellement mais aussi longtemps que les problématiques se présenteront et que les options et la standardisation ne seront plus complètes, mes Shimano à double pivot f reineront toujours aussi bien. www.cyclepresse.com


QUILICOT STE-THÉRÈSE DÉMÉNAGE To disc or not to disc....

P

rogress in the world of road bikes is a little different than in other bicycling disciplines. Road cycling is based in a culture of tradition, and although innovations abound every season, they are often upgrades involving incremental changes - adding a cog to the cassette, swapping metals for composites, or electrifying shift systems. However, disc brakes for road bikes present a technological leap, with a whole new set of performance considerations. Disc brakes have become the standard for mountain bikes, and have been recently UCI-approved for cyclocross. Road racing will have to wait for some time before UCI will allow them, and the reasons why are worth noting and keeping in mind.

serious concern, and although manufacturers have maintained it is solved with their technologies, the brakes still require the slightly heavier 160mm rotors (or 140mm only if they are the Shimano “Freeza” special finned rotors).

Disc brakes do have a distinct performance advantage when it comes to modulation and brake feel. Rubbery pads in a caliper with flexible arms, all mounted by one bolt to the frame and exerting force on a flexible, compressible rim - this combination of variables does not allow the same precise feel as non-compressible metal pads upon a solid rotor mounted by two bolts. Another significant advantage comes with braking reliability in wet conditions, especially with the proliferation of carbon rims (making caliper brakes less trustworthy when wet).

The rotors themselves are a concern in racing when crashes occur (possibly causing cuts and burns with their hot, sharp edges), and this is one of the reasons why UCI officials maintain the disc-brake ban. Another not-minor drawback is one of aerodynamics. Some wind-tunnel tests have shown discs to cause drag of somewhere around 10 watts of loss, which is, of course, exaggerated in crosswinds. Other minor gripes include occasional increased noise, lack of numerous wheel options and swappability, and although less frequent maintenance is expected, a more involved level of maintenance is required when needed.

The downsides are, unfortunately, a little more numerous. Going to a hydraulic system adds anywhere from 250 or so grams to a whopping 750, a considerable weight penalty. These weight gains come from not just the system itself, but the necessarily beefier hub and needed reinforcements in the frame/fork at the caliper mounting points. Heat dissipation is a

So what to do ? The bicycle industry loves ingenuity, novelty, and innovation often just for the sake of it. In the case of road disc brakes, it seems they will take over eventually, but until the kinks are worked out and the options and standardizations are more complete, my nice Shimano dual-pivot rim brakes stop just fine.

www.cyclepresse.com

cyclepresse | 21

STE-THÉRÈSE

LAVAL

MONTRÉAL

450.420.2222

450.934.1150

514.842.1121

234, rue St-Charles

1680, boul. de l’Avenir

2650, rue Masson

BICYCLESQUILICOT.COM


par/by Phil Gale

RUBRIQUE EUROPÉENNE EUROPEAN REPORT

À fond la caisse DANS

LE SABLE

Tire tracks SAND IN THE


© Phil Gale

E

T

Les averses matinales se dispersant, un plafond de nuages gris tapisse encore le ciel. Mais, pourchassé par un vent frisquet provenant de la mer du Nord, le soleil se pointera bientôt. Au loin, sur la plage, des véhicules de l’armée aux phares lumineux roulent en bordure de la foule qui attend le départ. C’est presque la marée haute et on a parlé tout le week-end des

As the early-morning showers subside, the grey clouds still hang low. Chased by the cold w ind com in g of f t he Nor t h Sea, the sun is soon going to break out, but on the beach the lights of Army vehicles shine through from afar as they skirt the crowds who are waiting for the racing to begin. It is close to

n hiver, la côte néerlandaise n’est pas un endroit où l’on penserait aller pour une course de vélo, mais au début janvier, Egmond aan Zee présente la plus importante course sur plage au monde. Cyclepresse s’y est rendu pour prendre une bouffée d’air salin et pour découvrir ce qu’est la course sur plage.

© Phil Gale

he Dutch coast in the winter is not a location that many would consider to visit to race, but in early January, Egmond aan Zee holds the world’s largest beach race. Cyclepresse went to catch some sea air, follow the tire tracks in the sand and find out what Dutch beach racing is all about.


L’écoLe de mécanique cycListe denise BeLziL

Cours de mécanique de vélo pour particuliers et entreprises Néophyte

(1 jour)

réparation d’une crevaison. Ajustement des systèmes de freins et de vitesses. Trucs de dépannage ; trousse d’outils.

Mécanicien – niveau 1

(2 jours)

Chaque participant travaille sur son propre vélo. Démontage et ajustement du jeu de pédalier, de la direction et du moyeu arrière. Ajustement des systèmes de freins et de vitesses.

Mécanicien – niveau 2

(2 jours)

Exécution d’une mise au point et réparations courantes. Installation complète d’un système de transmission et de freins.

Mécanicien – niveau 3

(2 jours)

Préparation d’un cadre pour l’assemblage : surfaçage, taraudage et alésage. Fourche : redressement, filetage et installation. roulements : pédalier, direction, moyeux. COURS DE SPÉCIALISATION :

Freins à disque Fourche à suspension Montage de roues

conditions difficiles engendrées par sable. Quelques minutes plus tard, équipées pour braver les pires conditions tout-terrain, les motos ouvrant la course approchent, suivies par un large groupe de coureurs luttant à travers le sable mou. La course sur plage, unique aux Pays-Bas, se déroule habituellement en hiver et présente des parcours de distances variées le long de la côte néerlandaise. Les courses se déroulent soit en vélo de montagne ou en vélos spécialement modifiés pour rouler sur la plage. On y voit autant des coureurs de montagne que de route. Cette discipline connaît une croissance rapide et Egmond-Pier-Egmond, située à Egmond aan Zee à seulement 30 minutes d’Amsterdam, présente la plus importante course sur plage au monde. Tenue le second samedi de janvier, elle fait partie d’un ensemble d’évènements sportifs présentés à Egmond aan Zee. Plus de 4000 coureurs descendent dans la petite ville côtière pour y participer. Et pour ceux qui cherchent à se dépenser davantage, un demi-marathon (incluant une portion de sept kilomètres sur la plage), est tenu le lendemain. Egmond-Pier-Egmond en sera cette année à sa 16 édition. Présentée pour la première fois en 1998, la course fut inspirée par la photographie égarée d’un résident de la ville, trouvée dans un e

Pour connaître l’horaire des cours, s’inscrire ou pour commander les manuels, consultez le

www.technocycle.ca

high tide and the talk all weekend has revolved around how bad the sand conditions could be. Moments later, the lead motorbikes, fully kitted out to take on the worst off-road conditions, round the corner followed by a mass of cyclists, all fighting through the soft sand. Beach racing is something unique to the Netherlands. It involves riders tackling courses of varying lengths up and down the Dutch coastline, mainly in the wintertime. Ridden on mountain bikes, or even specially made beach bikes, it sees mountain bikers and road riders alike battle it out on the sand. It is an area of cycling that is growing rapidly, and Egmond-Pier-Egmond, based in Egmond aan Zee just 30 minutes north of Amsterdam, holds the world’s biggest beach race. Held on the second Saturday in January, it is part of a whole host of sporting events held in Egmond aan Zee and sees more than 4,000 riders descend on this small coastal town. And for those really looking to push themselves even harder, there is also a half marathon, also taking in a seven-kilometre portion of the beach the following day. This year’s race is the 16th edition of Egmond-Pier-Egmond. First held in 1998, the race was inspired by a lost photo of a past resident of the town, found in a local attic. Legend has it that Piet Tervoot, an odd-job man from Egmond-Binnen, used to spend © Phil Gale

ou appelez-nous au

514 846-1486

f facebook.com/ Technocycle

Les manuels édités par Denise Belzil

24 | cyclepresse 

www.cyclepresse.com


© Phil Gale

grenier. Selon la légende, Piet Tervoot, d’Egmond-Binnen, avant la Deuxième Guerre mondiale, avait l’habitude de passer des heures à explorer la plage locale. Afin de se déplacer librement, il avait adapté un vélo des années 30. On ne peut pas garantir qu’il est véritablement le précurseur du vélo sur plage, mais quand des adeptes de vélo de montagne du coin ont vu sa photo, la graine de la course venait d’être semée. Ce fut un succès instantané ; affichant complet dès la prem ière an née, l’événement n’a cessé de croître, même si la course a dû être annulée en 2005 et 2010 à cause du mauvais temps. Le parcours est simple : le départ a lieu au centre d’Egmond aan Zee, on roule vers la mer puis au sud jusqu’à la jetée à Ijmuiden, on tourne puis on revient. Le parcours de 36 kilomètres n’est certes pas le plus long – en comparaison aux 130 kilomètres de la course Hoek van Holland-Den Helder – mais c’est un défi où la compétition est excessivement relevée. Dennis Bruin, résident de la place et membre du club Derp Bikers, explique : « Cette course fait partie d’une série d’évènements tenus en hiver le long de la côte. C’est unique aux Pays-Bas. Avec le mauvais temps, on savait que la course serait difficile, le sable mou nous forçant à pédaler plus fort. La course sur plage, un mélange de vélo de montagne, de route et de cyclocross, implique des habiletés empruntées aux trois disciplines et c’est pourquoi tant de coureurs s’y intéressent ; la technique pour rouler dans le sable (vélo de montagne), le sillonage et la capacité de rouler en groupe (route), et des parcours cour t s et intenses ( cyclocross ). » C’est pour cette combinaison que les meilleurs coureurs néerlandais y participent - Thomas Dekker, Laurens Ten Dam, et la coureuse Marianne Vos, notamment. www.cyclepresse.com

hours combing the local beach before the Second World War. To allow him to move freely, he adapted a bike from the 1930’s. We cannot say if he was the forefather of beach racing, but when the lost photo of him was shown to the local mountainbike group, the seed for the race was sown. It was an instant success, selling out in that first edition, and it has grown ever since, although bad weather caused the event to be cancelled in 2005 and 2010. The parcours for the race is simple : start in the centre of Egmond aan Zee, head to the beach, ride south to the pier at Ijmuiden, and then turn and head back. At only 36 kilometres, it is not the longest beach race, that being 130 kilometres from Hoek Van Holland to Den Helder, but nonetheless it is a challenge full of hard-fought competition. Local resident and member of the Derp Bikers Dennis Bruin explains : “This race is one of the series of events held along the coast in the winter and very unique to the Netherlands. With the bad weather before the event it was clear we were going to have a challenge, soft sand forcing us to pedal harder. I am not sure what the race is more like : mountain bike, road or cyclocross. It takes skills needed for each discipline and this is the draw for many. Technical skills to ride in the sand for the mountain bikers, drafting and riding as a group for the road riders, and short, super intense events for the cyclocrossers.” This crossover is the reason why top Dutch riders take part, including Marianne Vos, Thomas Dekker and Laurens Ten Dam. Alex de Waard, a Dutchman working in Manchester, England, made the trip back home for the race : “I have run the half marathon before and a few years ago started to take part in the beach race also. It is a great event. The coastline here is pretty unique – wide-open sandy beaches stretching as far as the eye can see. And riding on them is tough ; wind, sea and sand to battle with, as well as the other riders. But for me the best feature of the race is the opportunity to be in the same race as the top riders. Seeing Vos, Dekker and Ten Dam at the start is a thrill, and cyclepresse | 25

EN 18 ANS AVEC ARGON 18, QUE DE CHEMIN PARCOURU !

L’ACDA et Argon 18, deux étoiles de l’univers cycliste québécois, font route ensemble depuis près de deux décennies, entraînant dans leur sillage nombre de passionnés du sport. À l’occasion de son 18e anniversaire, l’ACDA, le plus important club cyclosportif en réseautage d’affaires au Québec, tient à souligner l’appui indéfectible de son partenaire de la première heure, Argon 18, représenté dans ses rangs par son fondateur et président Gervais Rioux. ACDA et Argon 18. En tête de peloton depuis 18 ans.

acdaquebec.com | argon18bike.com

Merci également à nos commanditaires de la saison 2014


Le vélo est aussi très important et doit être modifié pour rouler dans

le sable. Bruin continue : « J’ai une entreprise de vélos de plage – Wikkit Cycles. Nos vélos sont plus longs pour améliorer la stabilité dans le sable, et présentent un cintre de route pour éviter que le poids du coureur ne se trouve sur la roue arrière. Et le plus important, les pneus, les Supermotos de Schwalbe, avec une pression de 0.7 bar (70 kPa).»

one of our Derp Bikers was even up there battling with them !”

Supermotos with 0.7 bar (10 psi) in them.”

La longue ligne de coureurs tire à sa fin et les derniers traversent la ligne d’arrivée. Leurs visages souriants recouverts de sable, ils partagent leurs expériences. Egmond-Pier-Egmond est vraiment unique. « Oh boy, c’était difficile ! », conclut Bruin, sa barbe recouverte de sable. « Mais comme toujours, super plaisant, et tellement mieux qu’une sortie d’entraînement lors d’une froide journée de janvier ! »

Another unique feature of beach racing is the equipment, tuned especially for the demands of riding on the sand. Bruin continues : “I set up my own company that sells beach bikes – Wikkit Cycles. The bikes are longer, thus making them more stable in the sand, with dropper bars to keep the rider’s weight off the rear wheel. Most important are the tires, Schwalbe

The long line of the riders finally comes to an end as the final riders cross the finish line. With sand-covered faces and broad smiles, the riders share their stories of the race. Egmond-Pier-Egmond really is a unique event : “Oh man that was tough,” Bruin concludes after the finish, his beard full of sand. “But as always, great fun, and sure beats a training ride on a cold January day ! ”

LA COURSE |THE RACE Prendre l’avion jusqu’à Amsterdam

S’Y puis le train jusqu’à Alkmaar RENDRE (où une navette fournie par l’organisation vous conduit au lieu de l’évènement.) TRAVEL

Fly to Amsterdam and take the train to Alkmaar (the race provides a shuttle bus from there).

© Phil Gale

Alex de Waard, un Néerlandais travaillant à Manchester, en Angleterre, s’y est rendu pour y participer : « J’ai déjà complété le demi-marathon et, il y a quelques années, j’ai commencé à prendre part à la course sur plage. C’est un évènement vraiment génial. Ici, la côte est unique, avec des plages de sable s’étendant à perte de vue. Y rouler s’avère très difficile ; on lutte contre le vent, la mer, le sable, et contre les autres coureurs. Pour moi, le point fort de l’évènement, c’est de pouvoir rouler avec les meilleurs coureurs. Voir Vos, Dekker et Ten Dam à la ligne de départ est vraiment trippant, et un gars de notre club (Derp Bikers) était même là avec eux ! »

© Phil Gale

Où loger

ZELDEN PAS

Appartements situés au centre de la ville. Where to Great self-catering apartments in the centre of town. stay Vélos

WIKKITCYCLES.COM

Un fabricant de vélos sur plage basé à Egmond aan Zee. Bikes Egmond aan Zee-based company making beach bikes. Mécano

THEO SCHILDER

À Alkmaar, il s’occupe du vélo de Marianne Vos et peut faire l’ajustement du vôtre. / In Alkmaar he sets up Set-up Marianne Vos’s bike and can do the same for you. help www.theoschilder.nl

Egmond-Pier-Egmond

www.aguegmondpieregmond.nl

10/01/2015

20 €

ZILTE ZOEN

OÙ Le baiser salé, parfait pour le MANGER repas d’avant-course ou pour les célébrations d’après-course. The Salty Kiss, perfect for WHERE TO EAT the pre-race fuel up and then post-race celebrations. © Phil Gale

26 | cyclepresse

Egmond aan Zee PAYS-BAS / THE NETHERLANDS

AMSTERDAM

Le demi-marathon tenu le dimanche suivant la course – 17 000 adeptes de course à pied À ne pas et, évidemment, beaucoup de sable ! Et pour les crinqués, il y a une catégorie pour ceux qui manquer participent aux deux évènements. Check out the half marathon on the Sunday after the race – 17,000 runners and naturally Not to be lots of sand. And for anyone with lots of energy there is a combined category for those missed taking part in both events. www.cyclepresse.com


par/by Peter Oliver

VÉLOS DE ROUTE ROAD BIKE

GUIDE D’ACHAT BUYER’S GUIDE

2014

Sur une lancée Les vélos 2014, meilleurs que jamais

P

lus ça change, plus c’est pareil. Une expression bien connue qui s’applique parfaitement à l’évolution du design et de la technologie des vélos. En un peu plus d’un siècle, les éléments de base du vélo ont peu changé – un cadre, une selle, un guidon, deux roues, deux pédales. Mais ça ne veut pas dire que les choses n’ont pas évolué, particulièrement ces dernières années.

Les dérailleurs électriques, auparavant disponibles que sur les vélos plus dispendieux, se retrouvent maintenant dans le milieu de gamme. Même chose pour les roues profi lées. Quant à la technologie des freins à disque, elle s’est propagée au vélo de route ces deux dernières années, elle qui est déjà bien établie en montagne et en cyclocross.

Comme toujours, toutefois, la clé pour trouver le meilleur vélo, c’est de déterminer vos besoins. Le bolide de course de 14 livres conçu pour le Tour de France représenterait un investissement absurde si vous faites habituellement de longues sorties à vitesse moyenne sur des routes cahoteuses. Nous avons donc attribué à chaque vélo les types de pratiques et de terrains qui lui conviennent le plus. Pour trouver celui qui répond le mieux à vos exigences, trouvez le point de rencontre entre votre type de pratique, de terrain et le prix que vous souhaitez payer. Et vous voilà en route vers le nirvana du vélo ; intemporel, mais en perpétuel changement !

Pour l’acheteur qui veut se monter un bolide de rêve, ça se traduit par un méga festival technologique et une variété d’options. Et même s’il est toujours possible de dépenser plus de 10 000 $ pour le vélo ultime aux spécificités high-tech, la nouvelle technologie s’avère maintenant abordable. Vous pouvez obtenir un très bon vélo pour 1500 $.

Gran fondo enthusiast. Long rides are your thing – 200 kilometres in a day is no problem. You might not be the fi rst to fi nish, but you’ve got the right stuff for putting in long hours in the saddle.

Terrain accidenté. Des routes cahoteuses et parfois non pavées.

Coureur dans l’âme. Vous avez la vitesse dans le sang. Votre vélo doit répondre aux exigences liées à la course et vous propulser à toute vitesse au fil d’arrivée. Guerrier de fi n de semaine. Vous ne roulez pas régulièrement mais quand vous le faites, vous y allez à fond. Vous cherchez un vélo capable de s’adapter à votre style exigeant, mais également polyvalent et confortable. Recrue motivée. Bien que vous ne soyez pas encore complètement accro, il vous faut un vélo avec lequel vous progresserez – qui pardonne mais qui peut tenir la route à mesure que les kilomètres s’accumulent et que votre niveau augmente.

Weekend warrior. You don’t ride regularly, but when you do ride, you ride hard. You want a bike that is responsive to your demanding style yet is still versatile and comfortable. Eager rookie. You’re not a complete cycling nut – not yet – but you’ve seen friends get the bug. You need a bike to grow with – forgiving and uncomplicated for starters but able to match your stamina as you begin to ride longer and harder.

Flat. Not like a pool table, perhaps, but no real ups and downs, either.

TERRAIN TYPES

RIDER TYPES

Côtes et ascensions. Ascensions de 5 kilomètres et plus, avec des pointes excédant parfois les 20 %.

Amateur de cylosportives. Amateur de longues sorties – enfi ler 200 kilomètres en une journée ne vous pose aucun problème. Votre objectif n’est pas de fi nir premier mais de passer de longues heures en selle.

Racer ready. Competition gets your juices flowing, and you have a need for speed. What you really want is a bike that can handle the demands of racing and get you to the finish line in a hurry.

28 | cyclepresse

Terrain roulant. Alternance de montées, de descentes et de plats, et très peu de dénivelés sérieux.

Cycliste de club. Vous parcourez en moyenne 200 kilomètres par semaine et aimez bien vous joindre aux sorties hebdomadaires de votre club. Il vous arrive d’appuyer sur les pédales mais votre vitesse de croisière tourne autour de 30 km/h.

TYPES DE CYCLISTES

Club rider. You typically ride about 200 kilometres a week and enjoy jumping in with weekly group rides. Occasionally you push hard, but a moderate pace of about 30km/h is more your style.

TYPES DE TERRAIN

La cuvée 2014 s’avère fondamentalement différente des vélos de la dernière décennie ou même de ceux des cinq dernières années. La fi bre de carbone, jusqu’à tout récemment un matériau exotique et coûteux, est maintenant omniprésente et offerte même sur des cadres relativement peu dispendieux.

Plat. Pas aussi plat qu’une table de billard, mais sans montées significatives.

Variable terrain. Ever-changing – many ups and down and short flats, but big hills are few. Big hills and climbs. The road tilts upward for 5k or more, sometimes exceeding a steepness of 20 percent. Some like it tough. Rough, sometimes unpaved roads are often in play.

www.cyclepresse.com


PR ÉS E NTÉ PAR / P RESENTED BY

LUNETTES LUNETTES & & CASQUES CASQUES alpina-canada.ca alpina-canada.ca

On a roll 2014 bikes are better than ever

P

lus ça change, plus c’est la même chose – the more things change, the more they stay the same. That famous epigram applies to the evolution of bicycle design and technology as much as it might apply to anything. For more than a century, bicycle basics have changed little – a frame, a seat, handlebars, two wheels, two pedals. But that doesn’t mean things aren’t changing, especially in recent years. The lineup of road bikes for 2014 is fundamentally different from the selection of bikes available a decade or even fi ve years ago. Carbon fiber, which not very long ago was an exotic and expensive frame material, is now ubiquitous and available even on relatively inexpensive frames. Electronic shifting, once available only on the most expensive bikes, has also been trickling down the food chain into the middle price ranges. The same goes for deep-profile aero wheels. Disc brakes are also a technology appearing on the road-bike scene in the last year or two, having already become well established in mountain biking and cyclocross. For the road-bike buyer in 2014, all of this represents a sumptuous technological smorgasbord, with all sorts of choices for building the ideal riding machine. And while it is still possible to spend more than $10,000 on a dream ride with every state-of-the-art, whiz-bang feature, new technology can also be had at a relatively modest price. Today, $1,500 can buy a lot more bike than it ever could. As always, however, the key to fi nding the best ride for you is not how much can you afford but determining exactly what you need. The 14-pound Tour de France speedster, for example, would be a ludicrous investment if you typically do long, moderately paced rides on rough roads.

©Alpina

For that reason, each of the bikes in this guide has been attributed rider types and terrain types for which it is most suitable. Find the nexus where rider type, terrain type, and price meet to match your requirements for a new machine, and, voilà !, you are on your way to the timeless yet ever-changing joy of cycling nirvana.

www.cyclepresse.com

cyclepresse | 29


par/by Peter Oliver

VÉLOS DE ROUTE ROAD BIKE

GUIDE D’ACHAT BUYER’S GUIDE

2014

CATÉGORIE CATEGORY

1500 $ - 3000 $

FELT Z5

ENDURANCE UHC PERFORMANCE CARBON FIBER MAVIC CXP 22 SHIMANO105

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

W W W.FELTBICYCLES.COM

$

CAYO EVO CARBON FIBER FULCRUM WH-CEX 7.0 ULTEGRA 11 CONCEPT EX $$

The Z5 returns as a staple of Felt’s line. Why ? Simple : it’s an affordable do-anything, go-anywhere bike. Its relaxed geometry is so forgiving that you could spend hours riding the cobblestones of a Belgian spring classic race and not feel beat up at the end of the day.

W W W.FOCUS-BIKES.COM

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

FOCUS Cayo Evo 3.0

Le Z5 est de retour et s’avère toujours la star chez Felt. Pourquoi ? C’est un vélo abordable, polyvalent et qui peut aller partout. Une géométrie relaxe qui pardonne tellement que vous pourriez passer des heures sur le pavé belge sans vous sentir complètement crevé en fin de journée.

Vous aimez l’idée d’un bolide rapide et vif. Mais un pur race nerveux et rigide ? Non merci ! Le Cayo Evo 3.0 est assez vif pour plaire au coureur qui sommeille en vous, et pardonne suffisamment pour vous permettre de prendre ça plus mollo en sortie d’entraînement. You like the idea of a fast, responsive race bike. But a fidgety and stiff racing thoroughbred ? Nah – maybe not. The Cayo Evo 3.0 has just enough racy responsiveness to please the latent racer within you, but also enough forgiveness to allow you to relax on a fitness or training ride.

RALEIGH Capri Carbon 2 FORMULA ALLOY WEINMANN MOMENTUM SHIMANO 105

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

DIRECT CONNECT T700 CARBON FIBER

W W W.R A LEIGH-CANADA.CA

$$

DEVINCI Silverstone SL3 FORMULA/JALCO GX435 TIAGRA $

SCOTT Solace 30 Compact WH RS11-A SHIMANO 105 $$

Certains lèvent le nez sur l’alu, mais pour un cadre à bon prix, l’aluminium en a beaucoup à offrir. Et quand vient le temps de travailler avec ce type de matériau, Devinci se glisse en tête des manufacturiers. Le SL3, un vélo étonnamment vif au look racé. Hotshot cycling aficionados might turn up their noses at aluminum, but for an economical frame option, it packs an awful lot of bang for its buck. Devinci is one of the top bike companies when it comes to working with aluminum, creating in the SL3 a bike that delivers a surprisingly responsive ride, and looks good doing it.

W W W.SCOT T-SPORTS.COM

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

HMF CARBON FIBER

Raleigh has been a leader in the recent evolution of women’s bikes with its Capri series. The Carbon 2 falls right about in the middle of the series, both price- and performance-wise. The frame, lighter than ever this year, is designed to keep women comfy for long-haul riding. Century and gran fondo riders will be in heaven.

W W W.DEV INCI.COM

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

ALUMINUM

Avec sa gamme Capri, Raleigh est devenu un leader dans l’évolution récente des vélos de femmes. Le Carbon 2 se situe en milieu de série, tant au niveau du prix que de la performance. Plus léger que jamais, son cadre est conçu pour assurer le confort en longues distances. Idéal pour les cyclosportives et les gran fondos.

Pour le prix, un bolide de course remarquable. Son design intègre la « Zone confort » de Scott, et grâce à sa rigidité aux zones stratégiques, il s’avère vif et toujours prêt à sauter dans l’action. À moins de 18 livres et doté d’un pédalier compact, le Solace 30 facilite les montées. For this price range, the Solace 30 is an unusually racy machine. The design incorporates what Scott calls the “Comfort Zone,” but stiffness where it matters most allows the bike to jump into action. At less than 18 pounds and geared with a compact crank, this bike makes easy work of hills.


PR ÉS E NTÉ PAR / P RESENTED BY

LUNETTES LUNETTES & & CASQUES CASQUES alpina-canada.ca alpina-canada.ca

COLNAGO AC-R

W W W.COLNAGO.COM

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

M10 MONOCOQUE CARBON FIBER COLNAGO ARTEMIS CW 32 SHIMANO 105 $$

NORCO Valence C2

Acheter un Colnago, c’est comme acheter une page d’histoire. Le nom évoque la tradition – en 1972, Eddy Merckx avait battu le record de l’heure sur un Colnago. L’AC-R permet aux masses de bénéficier du travail de l’artisan. Un bolide de course de cette qualité à ce prix, un « deal » qui pourrait certes passer à l’histoire. Buying a Colnago is like buying a piece of history. The name resonates with cycling lore – think of Eddy Merck x breaking the one-hour record aboard a Colnago more than 50 years ago. The AC-R brings Colnago artisanship to the masses ; to get a fairly racy bike of this quality at this price is almost history-making.

W W W.NORCO.COM

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

ENDURANCE 24T MID-MODULUS CARBON FIBER FULCRUM RACING 7 ULTEGRA 11 $$

OPUS Allegro 4.0

Le confort au niveau des muscles fessiers, c’est primordial. Pour les longues distances, restez confortable sans pour autant sacrifier la performance avec le Valence C2. En bonus : une transmission 11 vitesses Ultegra, une valeur qualité/prix exceptionnelle. You hate it when riding becomes, literally, a pain in the butt. On a long ride, you want comfort without sacrificing performance, and that’s where the Valence C2 delivers. Bonus : An Ultegra 11 component package, rarely found on a bike in this price category, makes this an exceptional value.

M46J/T-700 CARBON FIBER SHIMANO WH-R501-A SHIMANO TIAGRA/TEKTRO

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

W W W.OPUSBIKE .COM

$

Votre objectif : en obtenir le plus possible pour votre argent. Des quatre modèles Allegro, le 4.0 est le moins cher, un véritable investissement. Confortable pour les longues sorties, il est aussi très vif. La preuve qu’économie et performance peuvent faire partie du même forfait. Your aim : get the most bang for your buck. The 4.0 is the least expensive of four Allegro models, and you get every penny’s worth of your investment. While comfort for long rides is a principal design objective, the Allegro 4.0 is also remarkably responsive. Proof that economy and performance can come in one package.

MARIN Stelvio T3 Comp 105 FORMULA/ALEX RA30 SHIMANO 105 $

Guerrier de fi n de semaine. Cycliste de club. Weekend warrior. Club rider. Recrue motivée. Amateur de cylosportives. Eager rookie. Gran fondo enthusiast.

www.cyclepresse.com

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

T3 UNIDIRECTIONAL CARBON FIBER

W W W.M ARINBIKES.COM

Vous avez un budget à respecter et savez parfaitement dans quoi investir : le cadre. Celui du T3 en carbone s’avère la pièce maîtresse de la série Stelvio haute performance. L’ensemble composants/roues est performant, fiable, et facile à améliorer si vous cherchez à soustraire quelques grammes au poids total. You’re on a budget, so you know where it’s best to invest – in the frame. Here you are getting the T3 carbon frame that is the centerpiece of the high-performance Stelvio series. The component /wheel package is solid and reliable and easy to upgrade if you want to shave a few grams off the total weight.

Coureur dans l’âme. Racer ready. Plat. Flat.

Terrain accidenté. Anywhere, any time.

Côtes et ascensions. Big hills and climbs.

Terrain roulant. Rolling terrain.

$ 1500 - 2250 $$ 2251 - 3000

cyclepresse | 31


par/by Peter Oliver

VÉLOS DE ROUTE ROAD BIKE

2014

GUIDE D’ACHAT BUYER’S GUIDE

CATÉGORIE CATEGORY

3001 $ - 5000 $

SUPERSIX EVO BALLISTEC CARBON FIBER MAVIC AKSIUM S ULTEGRA 11

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

CANNONDALE Supersix Evo 3 Ultegra

$

GIANT Envie Advanced 1 GIANT P-SLR1 AERO ULTEGRA 11

En selle, vous n’avez qu’un objectif : aller vite ! Léger et rigide, le Supersix Evo 3 est un vrai cheval de course. Et pour le prix, il offre une performance impressionnante. Alors pourquoi payer trois fois plus en achetant le modèle haut de gamme de la série ? A single word sums up your riding objective : speed. The light and stiff Supersix Evo 3 is a pure racehorse. You could spend more than three times as much for the top-of-theline model in the Supersix Evo series, but why ? This bike delivers an amazing racing performance for this price.

W W W.GIAN T-BICYCLES.COM

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

ADVANCED-GRADE COMPOSITE

W W W.CANNONDA LE .COM

$

Vous pouvez payer près du triple pour la star de la gamme, l’Envie Advanced Liv sur lequel roule Marianne Vos, probablement la meilleure coureuse au monde, ou respectez votre budget et optez pour l’Envie Advanced 1 : une bête de course aux spécificités aéro conçue pour le contre-la-montre ou la vitesse au sprint. Spend almost three times as much for the top-of-the-line Envie Advanced Liv ridden by Marianne Vos, probably the best woman rider in the world. Or be nice to your budget and get near-Vos level performance with the Envie Advanced 1. This is a racy ride, with slick aero features for straight-ahead time-trial or sprinting speed.

FACT 8R CARBON FIBER FULCRUM S5 ULTEGRA 11

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

SPECIALIZED Roubaix SL4 Comp Compact

$

FELT ZW3

W W W.SPECIA LIZED.COM

Un vélo portant le nom Roubaix, qu’on associe aux pavés et à la terre, devrait absorber tout terrain difficile. Grâce au système d’absorption des chocs conçu à l’intérieur des haubans et de la fourche, un choix génial pour les longues distances en surfaces inégales. La course reste aussi dans l’équation. Any bike worthy of the name Roubaix, associated with bumpy cobblestones and dirt, should be ready to smooth out a rough ride. With shock absorption built into its fork and seat stays, this is a great choice for long rides on uneven road surfaces. But don’t rule out racing.

UHC PERFORMANCE MMC CARBON FIBER SHIMANO RS 11 ULTEGRA 11

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

W W W.FELTBICYCLES.COM

$$

WILIER Cento 1 Air Ultegra SHIMANO RS21 ULTEGRA 11 $$$

News flash ! Women and men are different. Felt’s ZW series is designed to meet the specific needs of women. The frame promotes the best ergonomic interface between the bike and a female rider. Light and responsive yet durable, the ZW3 can match a wide range of riding styles and objectives.

W W W.W ILIER.IT

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

CARBON MONOCOQUE

Nouvelle inédite : les hommes et les femmes sont différents ! La série ZW est conçue pour répondre aux exigences spécifiques des femmes. Le cadre du ZW3 offre une interface ergonomique exceptionnelle. Léger, vif et robuste, il peut convenir à plusieurs types de conduites et d’objectifs.

Faire l’acquisition d’un Wilier, c’est investir dans la performance et dans le travail de l’artisan italien. Le Cento 1 Air, plus aéro que ses prédécesseurs, affiche un look racé et une finition toujours aussi élégante. Léger, agile et réactif, il combine la vitesse pure et une dynamique habileté à grimper. When you buy a Wilier, it is not just performance that you are investing in ; you are buying Italian craftsmanship. The Cento 1 Air, more aerodynamic than its Cento 1 predecessors, aches with a sleek, racy beauty. Light, agile and responsive, it combines straight-ahead speed with dynamic climbing ability.


PR ÉS E NTÉ PAR / P RESENTED BY

LUNETTES LUNETTES & & CASQUES CASQUES alpina-canada.ca alpina-canada.ca

MARINONI Squadra MONOCOQUE CARBON 24T FFWD F6R-C CAMPAGNOLO CHORUS

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

W W W.M ARINONI.QC.CA

$$$

La porte d’entrée de Marinoni dans le monde de la fibre carbone, le Squadra est l’allié idéal pour celui qui fait ses débuts en course. Il pardonne un peu plus que le Genius, son cousin un peu plus dispendieux. Alors si vous cherchez un mélange de réactivité, de confort et de contrôle, le Squadra vous plaira. The Squadra is Marinoni’s entry into the carbon-fiber arena, making it an ideal ride for someone entering into the racing arena. It’s a little more forgiving than the more expensive Genius, so if you are looking for a blend of racing responsiveness with comfort and control, the Squadra fills the bill.

MARIN Verona T3 Elite Ultegra Di2 POINTS FORTS HIGHLIGHTS

T3 CARBON FIBER EASTON EA90 ULTEGRA DI2 $

Sa géométrie relaxe absorbe tellement les chaussées cahoteuses qu’un 160 kilomètres est aussi confo qu’une journée à la plage. Loin d’être paresseux, le Verona Elite est juste assez rigide aux endroits stratégiques pour assurer des relances rapides. Moitié Ferrari, moitié mollo-confo, un duo qui fonctionne à merveille pour Marin. The relaxed geometry of the Verona Elite smooths out rough roads and makes a century ride feel like a day at the beach. But don’t think sluggish – there is still enough stiffness in the right places to provide a real pep to the bike’s step. Part Ferrari, part easy chair – somehow Marin makes it work.

FUJI Supreme 1.3

W W W.F U JIBIKES.COM

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

C10 ULTRA HIGH-MODULUS CARBON FIBER OVAL 733 ULTEGRA 11 $

RIDLEY Helium

Plus léger, plus rigide et plus porté vers la course que jamais. Vous commencez à prendre la compétition au sérieux mais n’êtes pas prête à investir votre fortune familiale dans un modèle haut de gamme. Pour son poids et ses composants haute performance, un excellent combo valeur/performance. Lighter and stiffer than ever, the 2014 version of the Supreme 1.3 is also racier than ever. You’re starting to get serious about racing, but you aren’t ready to invest the family fortune on a top-of-the-line model. The overall weight and the high-grade components make the Supreme a great fusion of value and performance.

W W W.RIDLEY-BIKES.COM

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

HIGH-MODULUS UNIDIRECTIONAL CARBON FIBER FULCRUM RACING QUATTRO H35 ULTEGRA 11 $

Guerrier de fi n de semaine. Cycliste de club. Weekend warrior. Club rider. Recrue motivée. Amateur de cylosportives. Eager rookie. Gran fondo enthusiast.

www.cyclepresse.com

W W W.M ARINBIKES.COM

Mordu de la course, vous cherchez un vélo léger, rigide et réactif qui n’hésite pas à sauter dans l’action à la moindre stimulation. Mais le confort demeure à vos yeux une composante essentielle. L’Helium trouve un bel équilibre entre rigidité et clémence. You’ve got the racing bug, and when it comes to your bike needs, that translates into the need for a light, stiff machine that jumps into action with as little movement as a toe twitch. But you aren’t ready to give up on comfort ; the Helium finds a nice balance between stiffness and foregiveness.

Coureur dans l’âme. Racer ready. Plat. Flat.

Terrain accidenté. Anywhere, any time.

Côtes et ascensions. Big hills and climbs.

Terrain roulant. Rolling terrain.

$ 3000 - 3700 $$ 3701 - 4400 $$$ 4401 - 5000

cyclepresse | 33


par/by Peter Oliver

VÉLOS DE ROUTE ROAD BIKE

GUIDE D’ACHAT BUYER’S GUIDE

2014

CATÉGORIE CATEGORY

5000 $ +

TIME Fluidity

VECTRAN REINFORCED CARBON FIBER MAVIC KSYRIUM EQUIPE S WTS ULTEGRA 11

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

W W W.TIME-SPORT.COM

$

Confortable ? Oui. Ni douleur ni courbatures après à une longue sortie. Une géométrie qui met le pilote en position plutôt verticale et le VECTRAN®, intégré dans le cadre, absorbe les vibrations. Bref, le champion des gran fondos. Note: la plupart des boutiques vendent le cadre à 4000 $ avec un choix de composants. Comfortable ? Absolutely. No aches after a long-distance ride. The geometry of the Fluidity puts you in a somewhat upright position and the VECTR AN® in the frame helps to dampen vibrations. In short, a gran fondo champ. Note : this is a sample build-up; most shops sell the $4,000 frame with a choice of components.

700 SERIES OCLV CARBON FIBER BONTRAGER AEOLUS DURA-ACE DI2

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

TREK Madone 7 Series Team Edition

$$$

W W W.TREK BIKES.COM

Trek continue à modifier le design de ses dispendieux Madone. Le cadre, sur lequel roule les Schleck sur le WorldTour cette saison, arrive tout juste sous les 800 grammes. « Project ONE » vous permet de personnaliser votre vélo avec une foule de couleurs de peintures et de forfaits de composants haut de gamme. Trek continues to tweak the design of its money-is-no-object Madone 7 Series models. The frame, which will carry the likes of the Schleck brothers on this year’s WorldTour circuit, comes in at under 800 grams. “Project ONE” allows you to build your own bike with a custom paint job and a choice of high-end components.

FACT 11R CARBON FIBER ROVAL RAPIDE CLX 40 DURA-ACE 11

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

SPECIALIZED S-Works Amira SL4 DA

$$

MARIN Stelvio Pro Red 22 DT SWISS/REYNOLDS ASSAULT SRAM RED 22 $

Light, stiff, fast – that, in a nutshell, is the S-Works Amira SL4. This is a pure, thoroughbred racer, ridden by the women of Specialized-lululemon, the top female team in the world. You race every weekend – maybe more – and uphill speed and responsiveness to match any breakaway or sprint are essential.

Le mot-clé : vitesse. Accro, vous ne vivez que pour la performance. Quand vous êtes à fond en tête de peloton, le rigide boîtier de pédalier Press Fit 30 s’assure que tous vos efforts soient entièrement récompensés. Et le gruppo SRAM Red 22, présenté l’an passé, est léger, efficace et étonnamment abordable. Speed is the name of the game here ; when it cones to riding, racing is what you live for. When you are absolutely hammering to stay ahead of the peloton, the stiff, Press Fit 30 bottom bracket makes sure your effort is fully rewarded. SR AM’s Red 22 gruppo, introduced last year, is light, efficient and surprisingly affordable.

W W W.FELTBICYCLES.COM

AERO ROAD UHC ADVANCED CARBON FIBER 3T ACCELERO 40 TEAM STEALTH ULTEGRA 11 DI2 $

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

FELT AR2

Léger, rigide, rapide. Un pur bolide de course pour lequel ont opté les membres de Team Specialized-lululemon,la meilleure équipe féminine au monde. En course chaque week-end, il vous faut un vélo rapide en montée et assez vif pour sprinter et réagir rapidement à la moindre échappée.

W W W.M ARINBIKES.COM

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

T3 UNIDIRECTIONAL CARBON FIBER

W W W.SPECIA LIZED.COM

Le mot de passe : aéro. Vous pourriez l’utiliser que pour les contre-la-montre mais passeriez à côté de ses multiples talents. Un vélo léger et vif. Contrairement aux autres vélos aéro conçus pour le plat et les lignes droites, l’AR2 brille aussi dans les terrains vallonnés. Aero is the name of the game here. You could fix up your AR2 as a time-trial machine, but you’ d miss out on the surprising all-round talents of this light and lively bike. Aero bikes are usually best going f lat and straight ; the AR2 can mix it up with hillier stuff.


PR ÉS E NTÉ PAR / P RESENTED BY

LUNETTES LUNETTES & & CASQUES CASQUES alpina-canada.ca alpina-canada.ca

BMC Teammachine SLR01 ACE TECHNOLOGY CARBON FIBER SHIMANO WH9000 C24-TU DURA-ACE 11 DI2 $$$

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

W W W.BMC-R ACING.COM

Quoi ? Un cadre de 790 grammes ? Incroyable ! C’est 15 % plus léger (et 25 % plus rigide) que le modèle de l’an passé. Si pour vous, la légèreté (sous la limite permise de l’UCI) est un must, alors le SLR01 est votre homme. Un grimpeur en or. You must be kidding – a frame that weights 790 grams ? That’s an astonishing 15 percent lighter (and 25 percent stiffer) than last year’s Teammachine SLR01. If lightness (below the UCI legal limit) is your objective, this is the bike you want. A f lyweight climber of the first order.

CERVÉLO R3 Ultegra Di2 SQUOVAL 3 CARBON FIBER FULCRUM RACING 5.5 ULTEGRA 11 DI2

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

W W W.CERV ELO.COM

$

ARGON 18 Gallium Pro POINTS FORTS HIGHLIGHTS

DURA-ACE C50 DURA-ACE DI2 $$$

Grâce à sa « polyvalence de positionnement exceptionnelle », le Gallium Pro procure un confort optimal ; sa tige de selle, par exemple, dispose d’un mécanisme permettant de reculer la selle. Un bolide de course rigide doté d’un ajustement parfait assurant aussi le confort. Stiff race bikes can be uncomfortable, but Argon 18 incorporates in the Gallium Pro what it calls “exceptional positioning versatility.” The offset seat-post clamp, for example, has a wide adjustment range to help customize fit. The bike features race-ready stiffness, but a perfect fit still assures comfort.

W W W.OPUSBIKE .COM

POINTS FORTS HIGHLIGHTS

M50J/T-700 HIGH-MODULUS CARBON FIBER MAVIC COSMIC CARBONE SLR DURA-ACE DI2 $$

Guerrier de fi n de semaine. Cycliste de club. Weekend warrior. Club rider. Recrue motivée. Amateur de cylosportives. Eager rookie. Gran fondo enthusiast.

www.cyclepresse.com

The new version of the R3 is lighter and stiffer than ever ; Cervélo claims that the re-engineered head tube is 24 % stiffer for improved handling. The Squoval 3 tubing, helping to reduce wind drag by seven watts, is characteristic of the aerodynamic design Cervélo is famous for. In short, a sleek, fast, and dynamic racing machine.

W W W.ARGON18BIKE .COM

7050 HM CARBON COMPOSITE

OPUS Vivace 1.0

Plus léger et plus rigide que jamais. Cervélo prétend que son nouveau tube de direction est 24 % plus rigide pour améliorer la maniabilité. Le tube Squoval 3™, le fameux design aéro de Cervélo, aide à réduire de sept watts la trainée du vent. Un bolide de course svelte, rapide et dynamique.

Des compromis ? Non merci. Vous voulez ce qu’il y a de meilleur, tant au niveau du cadre et des composants que des roues. Le Vivace 1.0, une machine de course à l’état pur. Grâce à sa construction légère et rigide, il s’élancera sans hésiter au sprint ou en échappée. You see no point in compromising – only the best will do. That means a great frame decked out with great components and great wheels. The top-of-the-line Vivace 1.0 is a f lat-out racing machine. Thanks to the light and stiff construction, the bike will absolutely leap into action for a sprint or a sudden breakaway.

Coureur dans l’âme. Racer ready. Plat. Flat.

Terrain accidenté. Anywhere, any time.

Côtes et ascensions. Big hills and climbs.

Terrain roulant. Rolling terrain.

$ 5001 - 7000 $$ 7001 - 9000 $$$ 9000 +

cyclepresse | 35


par/by Lyne Bessette

B7

CHRONIQUE REPORT

Revenir d’une blessure Road to recovery es blessures – ça vous dit quelque chose ? Combien en avez-vous eues ? Blessé, comment vous sentez-vous ? Et comment faites-vous pour traverser une telle épreuve ?

L

I

Au lieu d’énumérer les miennes, je vais vous expliquer comment j’arrive à les gérer. Comme les blessures sont des accidents, ça ne sert à rien de se blâmer ou de blâmer les autres (ce qui peut parfois s’avérer difficile). Acceptez la réalité, puis planifiez votre réadaptation.

I won’t list all of mine, but I will tell you how I made it through them. Injuries are accidents, and it is no use blaming yourself or others (which can be hard sometimes). Accept the new reality, and start to plan a recovery.

Ma dernière blessure date du 9 novembre. Suite à une année sans blessure, j’étais en grande forme et en profitais au max. Lors d’une course en sentier de 28 km avec des amis, je me suis accrochée dans une racine et, n’ayant pas le temps de réagir, ma rotule est atterrie sur une roche. J’ai tout de suite su que c’était une fracture. Je ressentais la même douleur que l’année précédente quand je me suis fracturé la même rotule pendant une course de vélo. Sur le coup, j’étais fâchée et m’en voulais tellement de m’être encore

njuries – you know the word. How does it sound when you hear it ? How many have you had ? Most important, how do you deal with one ?

I was last injured on November 9. After an injury-free year, I was in great form and going full blast. After a 28km trail run with friends that day, I tripped on a root. I hit a perfectly placed rock with my kneecap. I could tell right away ; I knew it was broken. It was the same feeling as last year when I broke the same kneecap in a bike race. Yup, the same injury twice in 12 months. At first I was so angry, so mad for hurting myself again. I don’t want to be hurt any more, I thought. I hate it, I want to be free, I hate being

restrained…ARRRGGGG. Taking three minutes to breathe, I told my friends I would be OK, but I knew it wasn’t good. I eventually stood up, but we still had seven to eight kilometres of trail to go. I walked. Until you really know what’s going on with an injury, you just do what you have to do. The kneecap was fractured in half, but we didn’t know it at that point. I just had to get myself out of there. My husband Tim told me I have a very short memory, that in the days after I’ve been injured it is almost as if I had forgotten about it. True, I guess – right away, I’m already thinking ahead, wanting to get back on my feet as quickly as possible because that’s what makes me happy. Personally, I am not good at listening to doctor’s instructions. I might have issues when I get older because of that, but now is now,

VÊTEMENTS DE VÉLO

Photo : VAUDE - Toniolo

VÊTEMENTS ET SOULIERS DE COURSE À PIED VÊTEMENTS TECHNIQUES VÊTEMENTS DE VOYAGE SOULIERS ET BOTTES DE MARCHE SACS DE COUCHAGE SACS À DOS

* sur le prix régulier vendu dans les boutiques spécialisées

Tout est réduit tout le temps chez

MONTRÉAL : 1451, av. du MONT-ROYAL Est • 514-525-5309


blessée. Ça ne me tentait plus d’avoir mal. J’aime ma liberté et déteste être immobilisée… Grrrr. Après avoir respiré pendant trois bonnes minutes, j’ai dit à mes amis que je serais correcte, mais je savais que ça n’allait pas. Je me suis finalement relevée. Malheureusement, il nous restait encore entre sept et huit kilomètres à parcourir. J’ai marché… Des fois, avant de connaître la nature d’une blessure, on doit se débrouiller comme on peut. Ma rotule était brisée en deux, mais on l’ignorait. Je devais d’abord réussir à sortir de là. Tim, mon mari, dit que j’ai vraiment la mémoire courte et que les jours suivant une blessure, c’est comme si j’oublie que je suis blessée. Je crois que c’est vrai – je pense tout de suite à ce qui s’en vient, cherchant à me remettre sur pied le plus vite possible car c’est ce qui me rend heureuse. Suivre les recommandations des médecins n’est pas ma force. Je vais peut-être avoir des problèmes plus tard à cause de ça, mais en ce moment, je veux vivre à 100 %. Et dire qu’il y a des gens qui se souviennent de leurs blessures toute leur vie ! J’imagine que ça dépend de notre type de personnalité. Rester positif s’avère la première ét ape pour se rét ablir et se refaire une santé rapidement. Se sentir encouragé par la moindre

amélioration, aussi petite soit-elle, est aussi important. Être ralenti ou privé de ce que vous aimez faire n’est pas toujours si mauvais que ça ; un ami m’a déjà dit que ce temps libre nouvellement acquis peut faire naître de nouvelles opportunités qui, autrement, ne se seraient jamais présentées à cause de nos vies super occupées. Continuez à bouger les autres régions de votre corps ; si vos membres inférieurs sont blessés, travaillez le haut de votre corps (comme j’ai fait), essayez de nouvelles choses comme la natation, sortez de votre zone de confort, soyez créatifs, et mangez bien. Être blessée m’a donné la chance de prendre soin de moi. J’ai appris des recettes de cuisine crue et mangé plus santé que jamais afin d’accélérer ma récupération et pour ne pas me sentir coupable d’être inactive. J’avais plus de temps pour penser à l’avenir, apprendre l’espagnol, et pour simplement être moi-même, malgré la blessure. Trois mois ont passé depuis ma chirurgie, et je n’ai rien manqué de si important. Une nouvelle aventure nous attend toujours, peu importe ce qu’on est en mesure d’accomplir physiquement. Il suffit de se laisser le temps de la découvrir !

and I want to enjoy life at 100 percent. Tim made me think of the other side, about people who remember their injuries forever. I guess it’s about different types of personalities ! Staying positive while being injured is a first step to a fast and healthy recovery. Finding encouragement with every small improvement helps in keeping upbeat as recovery, always slower than you want it to be, drags on. You might be slowed down or stopped completely from doing what you love, but that’s not always such a bad thing. I was once told by a friend that your newly acquired time might give you new opportunities you would never have pursued because your life had been so busy. Be active with other, working parts of your body, be imaginative, leave your comfort zone. Try swimming, doing some upper body (as I did) if your bottom limbs are injured, eating well, learning something new. Being injured actually gave me a chance to take better care of myself. I started learning and practicing raw-food recipes and eating healthier to help speed recovery and keep me from feeling

guilty about being inactive. I had more time to think and look ahead, to learn more Spanish, and simply to be me, despite the injury. In the three months since my surgery, I really can’t think of something vitally important that I missed. There is always adventure awaiting us, no matter what we are physically capable of doing. We just need to give ourselves a chance to find it !

lynebessette.wordpress.com


par/by Laurent Martel

LAFLAMMEROUGE.COM

Découvrez le

WORLDTOUR 2014 preview E

n attendant l’importante réforme du cyclisme professionnel prévue pour 2015, le circuit de l’UCI WorldTour tient sa promesse en 2014 : les meilleurs coureurs cyclistes du monde sur les plus grandes courses du monde.

P

ending the important reform of professional cycling planned for 2015, the UCI WorldTour holds its promise in 2014: the best riders in the best races on earth.

LES ÉQUIPES  THE TEAMS Dix-huit équipes regroupant entre 27 et 30 coureurs sont enregistrées sur le circuit UCI WorldTour en 2014. Avec le retrait de l’équipe Euskaltel-Euskadi, l’Espagne ne compte plus qu’une seule équipe WorldTour, un paradoxe compte tenu que ce pays compte quatre coureurs parmi les 15 premiers mondiaux, dont le numéro un mondial, Joaquim Rodriguez! L’arrivée d’Europcar sur le circuit porte à trois les équipes françaises, et avec 78 coureurs, le cyclisme français est désormais le mieux représenté parmi l’élite.

Eighteen teams are registered for the UCI WorldTour in 2014, each of them including between 27 and 30 riders. With the withdrawal of the Euskaltel-Euskadi team, Spain now has only one team left on the WorldTour this year, a surprising situation considering that four of the 15 top riders in the world are Spanish, including the world #1, Joaquim Rodriguez. With the WorldTour arrival of Team Europcar, there are now three French teams on the circuit, and with 78 riders, France is now the country best represented among elite riders. PRO CYCLING TEAM

BMC Racing Team

Astana Pro Team

Giant-Shimano

Katusha Team

Belkin Pro Cycling Team

Team Sky

Lotto Belisol Team

Orica-GreenEDGE

Garmin-Sharp

Movistar Team

Lampre-Merida

Omega Pharma Quick-Step

Trek Factory Racing

Team Europcar

Cannondale Pro Cycling Team

AG2R La Mondiale

Team Tinkoff-Saxo

Équipe cycliste FDJ.fr

© timthumb © TrekRacingFactory

38 | cyclepresse 

www.cyclepresse.com


ˇ 19 MATEJ MOHORIC RICK ZABEL 20 ALBERTO BETTIOL 20 OLIVER LE GAC 20 PIERRE-HENRI LECUISINIER 20 VALERIO CONTI 20 DANNY VAN POPPEL 20 There is a lot of talent among the youngest riders on the WorldTour this year, and most of these guys will enter WorldTour races for the first time. Junior world champion in 2012 and under-23 world champion in 2013, the Slovenian rider Matej Mohori cˇ is recognized by many as a future star of

DANNY VAN POPPEL

©Sirotti

ˇ MATEJ MOHORIC

©Sirotti

RICK ZABEL

Beaucoup de talent parmi les jeunes coureurs qui, pour la plupart, découvrent le haut niveau cette saison. Champion du monde junior en 2012 et des moins de 23 ans en 2013, le slovène Matej Mohoricˇ est annoncé comme un futur très grand du cyclisme. Fils d’Erik, le seul coureur de l’histoire à avoir remporté six fois le maillot vert du Tour de France, Rick Zabel débarque chez les pros après une belle victoire sur le Tour des Flandres espoir l’an dernier. Enfin, l’ex-champion du monde junior Pierre-Henri Lecuisinier représente le renouveau du cyclisme français.

536 rue St-Georges, St-Jérôme 450 432-4686 • www.cyclescadieux.ca

©Sirotti

the peloton. Son of Erik Zabel, winner of a record six green jerseys in the Tour de France, Rick Zabel now joins the elite riding fraternity following a great victory in 2013 in the under-23 Tour of Flanders. Finally, the French see the ex-junior world champion Pierre-Henri Lecuisinier as a potential great.

Chris Horner a réécrit le livre des records du cyclisme en 2013 en remportant la Vuelta a España à l’âge de 41 ans et 11 mois, devenant ainsi le vainqueur le plus âgé d’un grand tour.

JENS VOIGT CHRIS HORNER ALESSANDRO PETACCHI DANILO HONDO MATTEO TOSATTO NICKI SØRENSEN PABLO LASTRAS

42 42 40 40 39 38 38

Chris Horner rewrote the record books of cycling last year by winning the Vuelta a España at the age of 41 years and 11 months.

CHRIS HORNER

LES COUREURS LES PLUS ÂGÉS THE OLDEST RIDERS

JENS VOIGT

4

LES PLUS JEUNES COUREURS THE YOUNGEST RIDERS

NOUVEAU TÉ Course à pie d Triathlon

LA BOUTIQUE SPÉCIALISÉE

©Sirotti

À QUÉBEC

©Sirotti

www.performancebegin.com www.cyclepresse.com

cyclepresse | 39

3688, de l’Hétrière, Québec •

418 877-4018


RYDER HESJEDAL 33

LES COUREURS CANADIENS  THE CANADIAN RIDERS

40 | cyclepresse

© Slipstreamsports

© Team Europcar

CHRISTIAN MEIER 29

© Orica-GreenEDGE_Maximiliano Blanco © Sirotti

The arrival of young Antoine Duchesne on the WorldTour cannot fully compensate for the withdrawals of David Veilleux (retirement), François Parisien (retirement) and Dominique Rollin (end of contract). Riders from Québec on the UCI WorldTour are very young and will continue to learn how the job is done in 2014. After tough moments in 2013 when he confessed to doping and didn’t have the expected results on the road, Ryder Hesjedal will aim at recapturing the form that earned him a victory in the 2012 Giro d’Italia.

© Kramon

ANTOINE DUCHESNE 22

Les départs de David Veilleux (retraite), François Parisien (retraite) et Dominique Rollin (fin de contrat) n’ont pas été complètement compensés par l’arrivée d’Antoine Duchesne dans le WorldTour. Les coureurs du Québec sont très jeunes et poursuivront, en 2014, leur apprentissage du haut niveau. Après des aveux de dopage plus tôt dans sa carrière, Ryder Hesjedal voudra faire oublier ce mauvais moment et une saison 2013 en demi-teinte pour revenir à son meilleur niveau sur les grands tours, comme lorsqu’il a remporté le Giro d’Italia en 2012.

HUGO HOULE 23

www.cyclepresse.com


À LA TÉLÉ ON TV

PRO CYCLING TEAM

Voici les courses qui seront présentées cette saison sur les chaînes RDS et RDS2. Pour connaître le calendrier complet UCI WorldTour, consultez le site de l’UCI.

Here are the races that will be broadcasted on the TV networks RDS and RDS2. Check the UCI website for the complete 2014 WorldTour calendar. 26/02 - 02/03 Championnats du monde (Piste) 12/03 - 18/03 Tirreno-Adriatico 23/03 Milan–San Remo 6/04 Tour des Flandres 13/04 Paris-Roubaix 27/04 Liège-Bastogne-Liège 29/04 - 4/05 Tour de Romandie 9/05 - 1/06 Giro d’Italia 14/06 - 22/06 Tour de Suisse 5/07 - 27/07 Tour de France 21/09 - 28/09 Championnats du monde (Route) 5/10 Tour de Lombardie

GUILLAUME BOIVIN 24

SVEIN TUFT 36

JE ROULE POUR ELLE

18-20 JUILLET/JULY 2014 L’ÉVÉNEMENT CYCLISTE DE L’ÉTÉ THE CYCLING EVENT OF THE SUMMER

Colombie Italie Italie Belgique France Belgique Suisse Italie Suisse France Espagne Italie

www.uciworldtour.com © Sirotti

© Bauer

I RIDE FOR HER

JOIGNEZ-VOUS À LA CAUSE/PARTICIPATE FOR THE CAUSE

24HTREMBLANT.COM 24HTREMBLANTVELOCYCLING


© Sirotti

© Sirotti

LES GRANDS ENJEUX DE 2014  THE RIDERS’ CHALLENGES IN 2014

S

’ils sont 508 coureurs à évoluer sur le UCI WorldTour cette année, seul un petit nombre peut prétendre s’imposer sur les plus grandes courses. Petit tour d’horizon des coureurs à surveiller de près en 2014.

Sur le Tour de France, le défi du vainqueur sortant, Chris Froome, sera simplement de répéter son exploit de l’an dernier. L’opposition sera probablement plus forte que l’an dernier, Vincenzo Nibali ayant fait du Tour une priorité cette année. Le « requin de Messine » veut compléter son palmarès par une victoire sur le Tour, après avoir déjà remporté le Giro et la Vuelta. Après son échec de 2013, Alberto Contador a revu tout son programme et sera moins présent en début de saison, question de garder des forces pour juillet. De nouveau réunis, les frères Schleck pourraient aussi causer la surprise sur les routes du Tour, tout comme le Canadien Ryder Hesjedal s’il retrouve la forme qui lui avait permis de remporter le Giro en 2012. Et qui sait, Froome

pourrait même être menacé à l’intérieur de sa propre équipe Sky, Bradley Wiggins, vainqueur du Tour en 2012, ayant annoncé vouloir être de la fête de juillet prochain ! Le numéro un mondial Joaquim Rodriguez voudra quant à lui gagner un grand tour cette saison, n’importe lequel fera l’affaire ! S’il vise le Giro, il trouvera sur sa route le jeune prodige colombien Nairo Quintana, deuxième du Tour en 2013 et possiblement le meilleur grimpeur du monde en ce moment, et sa bête noire en 2013, le Portugais Rui Alberto Faria da Costa, champion du monde en titre. Enfin, à 42 ans, l’Américain Chr is Hor ner pour ra-t-il de nouveau s’illustrer sur les courses par étapes cette saison ?

O

f the 508 riders who are part of the UCI WorldTour this year, only a small number can aim for wining the most prestigious races. Here are the riders to watch for in 2014.

For C h r is F roome, Tour de France winner in 2013, the big challenge is simply to achieve the same thing this year. Along the way however, he will probably encounter a more organised opposition, including Vincenzo Nibali, who has made the Tour his priority for this season. “The shark from Messine” is eager to add a victory in the Tour to his palmares, following victories in previous years in the Giro and the Vuelta. After his Tour failure in 2013, Alberto Contador has changed his racing schedule this year, and will be quieter early in the season to keep fresh for the month of July. Once again together, the Schleck brothers could be creating surprises on the roads of the Tour, as could

Canadian Ryder Hesjedal, who is looking to find the form that earned him a victory at the 2012 Giro d’Italia. And who knows, Froome might even be challenged by his own teammates at Team Sky ; Bradley Wiggins, the 2012 Tour winner, has already announced that he will be back in the Tour this summer. The world’s #1 rider Joaquim Rodriguez will be looking for a grand tour victory, and any grand tour will do ! If he goes to the Giro, he will encounter the young and talented Colombian rider Nairo Quintana, runner-up in last year’s Tour and possibly the best climber in the sport right now. Rodriguez could also face his nightmare of 2013, Portugese rider Rui Costa, the current world champion.

© Sirotti


Sur les grandes classiques d’un jour, quatre coureurs devraient assurer le spectacle en 2014 : Fabian Cancellara, Tom Boonen, Peter Sagan et Philippe Gilbert. Après une saison 2013 marquée par les blessures, Boonen a beaucoup travaillé cet hiver pour être prêt à affronter son éternel rival Cancellara, dont le but cette saison est encore de briller sur les classiques flandriennes au début avril ainsi que d’obtenir un titre de champion du monde sur le circuit de Ponferrada en Espagne. Peter Sagan a quant à lui la pression cette saison, celle d’enfin gagner une grande classique du cyclisme qui montrerait qu’il est dorénavant au même niveau que Cancellara et Boonen. Enfin, après une saison exceptionnelle en 2012, Philippe Gilber t a mordu la poussière en 2013 ; redoutable puncheur, le leader de l’équipe BMC a un statut à reprendre cette saison. © Sirotti

Finally, at age 42, can Chris Horner win a stage race again this season ? In the one-day Classics, four riders should provide most of the action in 2014 : Fabian Cancellara, Tom Boonen, Peter Sagan and Philippe Gilbert. After a 2013 season spent dealing with injuries, Boonen has worked diligently during the off-season and will be ready to go head-to-head with his eternal rival, Cancellara, whose goal is to shine again during the Classics. But Cancellara will also seek to earn a first world championship title on the road in Ponferrada, Spain. Peter Sagan has a lot of pressure on his shoulders this year – he must win a big Classic to prove that he can ride on the same level as Cancellara and Boonen. Finally, after a remarkable season in 2012, Philippe Gilbert had a bad season last year ; the fearsome finisher and BMC team leader has something to prove again this season.

LE COUREUR UCI WORLDTOUR TYPIQUE  THE TYPICAL UCI WORLDTOUR RIDER AGE

28 ANS

TAILLE / HEIGHT

1M78

POIDS / WEIGHT

67 KG

PULSATIONS AU REPOS RESTING PULSE

36 À / TO 40 BPM

PULSATIONS MAXIMUM MAX PULSE

+/- 190 BPM

PUISSANCE AÉROBIE MAXIMALE (PAM) MAXIMUM POWER OUTPUT KILOMÈTRES PARCOURUS PAR AN KILOMETRES PER YEAR NOMBRE DE VÉLOS NUMBER OF BIKES USED

450 WATTS

35 000 5

SALAIRE MINIMUM / AN MINIMUM SALARY / YEAR

30 000 €

SALAIRE MOYEN / AN AVERAGE SALARY / YEAR

270 000 €


par/by Emilie Corriveau

CHASSEUR D’IMAGES IMAGE HUNTER

J

J

ustin Knotzke ne s’en cache pas ; contrairement à nombre de ses collègues, la couverture photographique de type journalistique est loin d’être son bail. Lorsqu’il se rend sur les lieux d’un événement cycliste, son objectif est plutôt de capturer la beauté du sport que d’en illustrer le dénouement. Entretien avec un photographe prêchant pour l’esthétisme.

ustin Knotzke doesn’t hide it one bit ; in contrast with a number of his colleagues, a journalism-style cover photo is just not his shtick. When he heads for a cycling event, his goal is more about capturing the beauty of the sport than about showing the outcome. This is an interview with a photographer who preaches on behalf of aesthetics.

Cycliste depuis son jeune âge et coureur depuis 15 ans, Justin a toujours trouvé que les photos présentées dans les magazines spécialisés ne rendaient pas justice à son sport favori. Souvent trop journalistiques, celles-ci ne répondaient pas à son besoin d’émerveillement. Aussi, quand il s’est mis à la photographie, l’homme a préféré s’inspirer de ce que faisaient les professionnels dans les milieux de la planche à neige et du skateboard.

A cyclist since he was a youngster and a racer for the past 15 years, Justin has always found that the photos in specialized magazines didn’t do justice to his favourite spor t. Often too journalistic for his taste, they didn’t meet his need for a sense of wonder. When he got into photography, he preferred to take his inspiration from professionals in the realms of snowboarding and skateboarding.

« Quand tu compares la majorité des photos de vélos avec des images de snowboard ou de skateboard, tu te rends compte que le n ive au n’es t pa s le même, indique-t-il. L’esthétique, c’est super important pour ces industries-là. J’aimerais ça que ce soit la même chose pour la nôtre et c’est ce que j’essaie de dire avec mes photos. » 44 | cyclepresse 

Équipé de nombreux flashs, Justin parvient à faire des images de cyclisme fort particulières. Très lumineuses et souvent contrastées, celles-ci ont toutes un petit « je ne sais quoi » qui témoignent du savoir-faire du photographe et de son goût pour l’esthétisme. Lorsqu’il assiste à une course, toujours posté dans des endroits où il est susceptible de capturer des instants saisissants, il prend cliché après cliché, en espérant que le cycliste convoité passe devant sa lentille au moment magique. Incidemment, il n’est pas rare qu’au terme d’une journée de travail, après avoir pris des centaines de photos, Justin ne se montre satisfait que de quelques images, voire d’une seule. « Si j’en ai une de bonne, pour moi, c’est un gros succès », confirme-til. « Jamais un journal ne voudrait

“When you compare the majority of photos of bikes with images of snowboards or skateboards, you become aware that it’s just not at the same level,” he remarks. “The aesthetic aspect is really important in those industries. I’d like it to be the same in ours, and that’s what I try to convey with my photos,” he continues. Equipped with all kinds of flash equipment, Justin ends up creating

decidedly distinctive images of cycling. Highly luminous and often full of contrast, they all have a little “je ne sais quoi” that speaks to the photographer’s know-how and his taste for the aesthetic. When he’s at a race, always positioning himself where he’s likely to capture those dramatic moments, he takes shot after shot, hoping that the particular cyclist will pass his lens at the magic moment. Incidentally, it’s not at all unusual that after a day’s work and having taken hundreds of photos, Justin is on ly sat i sf ie d w it h a few… perhaps even just one. “If I have one good one, I consider it a major success,” he confirms. “There’s not a newspaper around that would hire me ! Not only am I not interested in the winner, because that isn’t the goal of www.cyclepresse.com


Tucson ArizonA Départs De groupes

Toutes les semaines entre le 15 mars et le 12 avril 2014

ouEsT cAnAdiEn Départs De groupes Juillet 2014

bosTon &

cApE cod - nAnTucKET

30 mai au 2 juin | 6 au 9 juin | 27 au 30 juin 11 au 14 juillet | 26 au 29 septembre photo : MoTT

cApE cod - MArThA’s vinEYArd

23 au 26 mai | 20 au 23 juin 25 au 28 juillet | 29 août au 1er septembre

nEW YorK

fivE boro biKE Tour 2 au 4 mai

Autres destinAtions offertes Vallée du Niagara, Hollande, Îles de la Madeleine, Majorque / espagne, Californie, Moab / utah

514 866-8747 | 1 800 561-8747 Andréanne Pichette, St-Augustin, 10/11/2013 m’embaucher ! Non seulement, je ne m’intéresse pas au gagnant, parce que ce n’est pas le but de ma démarche, mais en plus, je ne suis vraiment pas rentable », ajoute-t-il en riant. Si ce n’est pour les médias, alors à qui se destinent ces images ? « Aux compagnies de vélos », répond le principal intéressé. D’après Justin, comprenant pour la plupart qu’elles ont tout intérêt à mieux présenter leurs vélos si elles veulent en vendre davantage, les entreprises se montrent de plus en plus intéressées à troquer leurs traditionnelles illustrations de produits pour des images plus séduisantes. « Ça prend du temps, changer les habitudes des compagnies, mais j’ai de plus en plus de clients, note Justin. Si des entrepreneurs ont le choix entre une belle photo de vélo dans un environnement poche, sur un fond blanc par exemple, ou une belle photo de vélo, avec un athlète dessus, dans un beau paysage, que pensez-vous qu’ils vont choisir ? Il me semble que la réponse va de soi. Eh bien, c’est ça, ma niche à moi ! »

Permis du Qc | Qc Permit

my approach, but I’m also truly not profitable,” he adds, laughing. If t he shot s aren’t for t he media, t he n for w hom or w h at a r e h i s images being created ? “For bicycle companies,” he responds. According to Justin, who understands that most companies are highly interested in presenting their bicycles bet ter to sell more of them. T he companies are showing ever-increasing interest in swapping their traditional product i l lu s t r at i o n s fo r m o r e s e d u c t i ve images. “It takes time to change companies’ habits, but I have more and more clients,” Justin notes. “If businesses have a choice between a nice shot of a bike in boring surroundings—like on a white background, for instance—or a nice shot of a bike with an athlete on board, against a beautiful landscape, which one do you think they’ll choose ? Seems to me the answer is automatic. Well… that’s my niche !”

WWW.JUSTINKNOTZKE.COM www.cyclepresse.com

1465 Mgr Langlois, Salaberry-de-Valleyfield (Qc) J6S 1C2

1-4-PubRackE-COUL-Ride_Layout 1 11-01-27 16:32 Page 1

cyclepresse | 45

Pour mieux vous ÉVADER! RACKS ET BOÎTES DE TRANSPORT VENTE | LOCATION | INSTALLATION

VÉLO SKI/PLANCHE À NEIGE KAYAK PORTE-VÉLO À ATTACHE-REMORQUE INSTALLATION D’ATTACHE-REMORQUE AUTRES LOISIRS...

1258, rue Laurier Est, Montréal • 514 523-3333 • 866 523-3334

www.rackevasion.com


Équipé de nombreux flashs, Justin parvient à faire des images particulières, très lumineuses et souvent contrastées. « Si tu ne peux trouver la bonne lumière, tu n’as qu’à l’apporter avec toi! » – Justin Knotzke

Equipped with all kinds of flash equipment, Justin ends up creating distinctive images, highly luminous and often full of contrast. "If you can't find good light, bring it with you!" – Justin Knotzke

Hugo Houle, Montréal, Québec

Chris Froome, Montréal, 15/09/2013

Coupe du Québec, Mansonville, Owl's Head, 8/06/2013 46 | cyclepresse

www.cyclepresse.com


Hugo Houle, Lachine, 9/07/2013

David Veilleux, Lachine, 6/08/2013

Lex Albrecht, Montréal, Québec

www.cyclepresse.com

Léandre Bouchard, Bromont, 21/09/2013 cyclepresse | 47


Cpvol4no1qc  
Cpvol4no1qc  

Cyclepresse Québec Vol 4 no 1

Advertisement