Page 1

PUR SKI

GUIDE D’ACHAT 17/18 SECTION skipresse.com G R ATUIT OCTOBRE 2017 | VOLUME 32 #1


AMENEZ LES VIRAGES SERRÉS, ON S’OCCUPE DU RESTE.

BOTTES DE SKI ALPIN

HAWX MAGNA X 80


La technologie B-Flex vous permet d’ajuster rapidement et facilement votre monture. La mÊmoire de forme vous offre une adaptation parfaite et une protection maximale.


ÉDITORIAL

SKIPRESSE.COM

8

En cette aire numérique où le papier est à la fois encensé et dénigré dans une même phrase, SkiPresse vous invite à continuer la lecture de votre magazine préféré sur son site web, le skipresse.com

14

Vous êtes des mordus de ski et vous vous arrachez ce premier numéro de la saison comme des bêtes affamées, assoiffées de nouveautés et de pistes enneigées. Eh bien ! Après avoir lu votre guide d’achat et pour savoir où les conditions sont les meilleures, nous nous invitons à nous suivre sur skipresse.com où vous pourrez y lire les rapports quotidiens de nos reporters de Ski Media. Une équipe d’une cinquantaine de skieurs passionnés qui vous parleront des conditions du jour de leurs pistes de prédilection sur plusieurs montagnes, sans oublier leurs endroits préférés pour l’après-ski.

GUIDE D’ACHAT BIG WHITE LA TOUTE BLANCHE

16

VIRÉE À SUTTON

18

CHARLEVOIX À VÉLO Anne-Marie porte le maillot de corps à manches longues de Idos 42.2 et le chandail à capuchon Light Obsession de MEC.

19 OPTIMISATION DE VOTRE SUSPENSION

20

RETOUR SUR LE QUÉBEC SINGLETRACK EXPÉRIENCE

22

CHRONIQUE DE B7

::

Nous ne pouvons pas non plus passer sous silence l’arrivée de JF Ravenelle au sein de nos collaborateurs ! Cet hyperactif amoureux de ski a roulé sa bosse de Bromont à Banff. Il vous a concocté un guide d’achat renouvelé et préparé avec les reps de 16 compagnies dont la moitié figure dans ce premier numéro de la saison.

Volume 32 #1 | Octobre 2017

On se voit sur les pistes et sur le skipresse.com

ÉDITEUR Charles Duhamel

PHOTOGRAPHE François Larivière

RÉDACTRICE EN CHEF Anne-Marie Saint-Germain

MERCI ADNduVélo.com Groupe CK7

COLLABORATEURS Lyne Bessette Denis Bouvier Bernard Brault Mario Daniel Chantal Petit JF Ravenelle

SkiPresse est aussi très fier de s’associer au Festival de films de ski iF3 ! Au fil des prochaines semaines, nous vous présenterons les finalistes de ce désormais mythique festival de ski sur notre site web et notre page Facebook. Espérons que la fièvre du ski vous incitera à vous déplacer à ce festival international qui sera présenté dans sa ville natale à la fin octobre.

GRAPHISME PRODUCTION Pika Design RÉVISION Véronique Bernard

IMPRIMÉ PAR Imprimeries Transcontinental DISTRIBUTION À l’affiche 2000

En attendant la neige, bonne lecture !

Anne-Marie Saint-Germain, rédactrice en chef #purski #selfski #skipresse #skimedia

VENTES Julie Demers 514 984-0922 Julie Duhamel 514 714-3023 Philippe Dumaine 450 773-6028

Le magazine SkiPresse a pris toutes les précautions nécessaires pour s’assurer de l’exactitude des renseignements mentionnés dans ses pages. Le magazine ne peut être tenu responsable des erreurs ou des négligences commises dans l’emploi de ces renseignements. Veuillez noter que les prix mentionnés dans le magazine sont sujets à être modifiés sans préavis et qu’ils nous ont été fournis par les manufacturiers. SkiPresse est publié trois fois l’an. Pour établir un partenariat avec nous, contactez DBC Communications au 450 773-6028 ou production@skipresse.com 655, avenue Sainte-Anne, Saint-Hyacinthe Québec J2S 5G4 ISSN 1205-2043 © 2017 Les Nouvelles Ski Presse Inc. Tous droits réservés. Ce magazine peut être recyclé. Veuillez le recycler là où c’est possible.

© Red Bull PHOTO PAGE COUVERTURE

Vue aérienne des athlètes et des spectateurs lors du Red Bull Cold Rush à Revelstoke, Colombie-Britannique, une compétition de freeski, février 2016.


ÉQUIPE

Nos collaborateurs

LYNE BESSETTE

BERNARD BRAULT

MARIO DANIEL

CHANTAL PETIT

JF RAVENELLE

Double Olympienne en cyclisme, elle a été championne canadienne à six reprises. Elle organise Les 100 à B7 ainsi que des courses de ski avec peaux de phoque. Conférencière et guide cycliste, elle supporte plusieurs causes.

Photographe professionnel depuis 1976, il débute sa carrière au Courrier du Sud puis passe à La Presse en 1984, où il œuvre encore à ce jour. Nommé photographe canadien de l’année à deux reprises, il a reçu et reçoit encore de nombreux prix.

Fondateur de Ski Média, il est devenu, au cours des dernières années, la voix officielle des sports de glisse dans plusieurs médias télé et radio nationaux. Il est aussi accompagnateur chez Voyages Gendron.

Ambassadrice Felt depuis 2016, elle est la seule athlète féminine de l’équipe de vélo de montagne. Chantal Petit est également championne québécoise de cross-crountry expert 40 + et ex-championne canadienne des 40 ans+ experts VTT.

Bootfitter, guru et vétéran de skis tests, ex-proprio des boutiques Gord’s Ski and Bike à Banff et Winnipeg et présentement gérant de la Boutique Expérience SUTTON. Il excelle également dans le domaine du vélo.

Moins de stress, plus de ski Passez voir les experts MEC pour connaître toutes les nouveautés de ski afin que vous puissiez profiter de chaque journée sur les pentes avec vos amis. Équipez-vous avant de partir.

mec.ca/skialpin

skipresse.com | 5


La mode classique et durable de MEC

CAPSULES

De qualité, abordables et indémodables, les vêtements de MEC sont tous testés dans le laboratoire de l’entreprise dont le siège social est situé à Vancouver. La volonté de la coopérative de fabriquer des vêtements durables passe également par l’utilisation de teintures et de produits amis de l’environnement. FEMME

FEMME

HOMME

Manteau Khione

Chandail à capuchon Light Obsession

Manteau Synergy

299 $

KHIONE

Comporte plusieurs caractéristiques techniques, dont un isolant chaud à l’ensemble du vêtement, des coutures entièrement scellées, des orifices d’aération à glissière aux aisselles et un capuchon se portant pardessus un casque. Doté de la technologie RECCO

225 $ Vêtement à capuchon isolant et léger. Se range dans sa propre poche de poitrine. Ce chandail à capuchon est aussi performant qu’un chandail en laine polaire en termes de chaleur et de respirabilité, en plus de présenter une belle résistance au vent et à l’eau.

425 $ Le modèle haut de gamme pour la montagne. Il a tout ce qu’il faut pour monter, grimper, skier dans toutes les conditions météorologiques. Sa coquille imper-respirante est faite d’une membrane GORE-TEX Pro Shell trois couches, légère et résistante.

SYNERGY

Doté de la technologie RECCO

LIGHT OBSESSION

Torre Boot Dryer Son système de séchage de bottes à air froid permet à vos équipements de sport de sécher rapidement sans être altérés par la chaleur. Vous n’aurez pas non plus à enlever les chaussons à l’intérieur de vos bottes de ski pour les faire sécher convenablement. Les polyesters qui composent l’intérieur des bottes ne perdront pas de leur capacité d’absorption ni leur isolation. Le séchage à froid stoppe également la prolifération des bactéries, ce qui ne serait pas le cas avec un séchage à air chaud. La force du moteur centrifuge compense donc l’utilisation de l’air froid, ce qui se reflète aussi sur le peu d’électricité qu’il requiert pour 6 | skipresse.com

son fonctionnement. L’air ambiant est aspiré par l’ouverture située au bas de l’appareil et est repoussé dans les bottes à travers les tuyaux sur lesquels elles sont déposées. Muni d’une minuterie, vous pourrez y laisser vos bottes après le séchage et l’appareil peut ainsi aussi servir de rangement intégré dans votre « mudroom » ou dans votre garage. Fonctionnant avec peu d’ampères, son moteur et sa soufflerie sont relativement silencieux. On a beaucoup aimé son look sobre et même s’il peut vous sembler imposant, il s’intégrera harmonieusement à votre vestibule destiné à l’équipement de ski. Très populaire dans les régions de l’Utah aux États-Unis et à Whistler, ce sont surtout les promoteurs immobiliers des complexes de ski qui le proposent à leur clientèle avide d’outils hauts de gamme et pratiques dans leurs chalets luxueux.

Présenté ici dans sa couleur blanche lustrée originale, le Torre Boot Dryer est disponible dans plusieurs couleurs et finis. Fait d’aluminium, on apprécie sa finition soignée et sa sobriété. À 1 399 $, il peut vous sembler peu abordable, mais on chuchote qu’un version plus petite est en cours de commercialisation. torrebootdryer.com

© Courtoisie

Déjà sur le marché depuis quelques saisons, le Torre Boot Dryer est un produit québécois unique.


GUIDE D'ACHAT

Guide d'achat 2017/18 JF Ravenelle

Fini la catégorisation, fini les préjugés. L’industrie du ski a fait un tournant dans les dernières années et maintenant, tout est permis. Vous voulez skier sur de la glace avec des « fat » ? Lâchez-vous lousse ! Vous voulez utiliser vos skis d’ascension pour vous amuser dans les bosses ? Allez-y ! Ça vous dit de skier dans la poudreuse avec vos skis de « carving » ? Pourquoi pas ! Le mot « large » n’est plus réservé aux skis de poudreuse et le ski à petit rayon n’est plus relégué uniquement aux pistes damées. L’ère de la conformité est révolue. Faites donc ce que votre cœur vous dicte ! C’est avec cette idéologie que SkiPresse a décidé de vous présenter son tout nouveau guide d’achat de skis pour la saison 2017/18. Pour cette édition du guide d’achat, SkiPresse a contacté une sélection de représentants de manufacturiers de skis pour leur demander de présenter leurs trois skis préférés de la prochaine saison. Vous trouverez donc, plus bas, leur sélection ainsi que les raisons pour lesquelles ces skis méritent votre considération. Notre expert, JF Ravenelle, s’est ensuite permis d’inclure son choix. Un ski de chacune des compagnies qui l’a vraiment épaté lors des intros de l’an passé.

Notez bien que ce guide ne fait pas de distinction quant au prix, la catégorisation, la classification ou le positionnement de l’offre, c’est-à-dire, unisexe ou pour femmes. Aucune balise, tout simplement la crème de la crème, les meilleurs skis de 16 manufacturiers présentés sur deux magazines. Atomic, Scott, Salomon, Dynastar, Fischer, Head, Elan et Völkl en première partie, suivis de Rossignol, Stöckli, Armada, Nordica, Blizzard, Line, K2 et Raccoon dans notre prochain numéro.

LÉGENDE Un mot qui représente bien le ski présenté

S

KIEZ! URFEZ !

Découvrez notre vaste choix de destinations et nos groupes sur notre site internet et dans notre brochure virtuelle FRANCE – AUTRICHE – ITALIE – SUISSE – CANADA –ÉTATS-UNIS – JAPON – CHILI

Pour informations et réservations, communiquez avec Tours Altitude 514-729-4472 / 1-877-729-4472 www.toursaltitude.com/info@toursaltitude.com Titulaire d’un permis du Québec. Tours Altitude 152 Notre-Dame Est, 8e étage, Montréal H2Y 3P6 8 | skipresse.com

Lignes de cotes Spatule

|

Patin

|

Talon

Prix de détail suggéré


PRO MOUNTAIN 86

fischer

Fondée en 1924 par la même famille, encore aujourd’hui propriétaire de l’entreprise, Fischer est une fière compagnie autrichienne au marketing nébuleux qui se démarque par l’obsession de ses ingénieurs et la qualité de ses constructions. Que ce soit ses skis de poudreuse, de parc ou de piste, chaque modèle possède un ADN profondément ancré dans la course, ce qui se fait sentir surtout lorsque les conditions sont moins qu’idéales.

Les incontournables

de Pascale Thibault, représentante des ventes CURV DTX De la famille Curv, le DTX est le modèle le plus dynamique qui procure au skieur une sensation d’accroche en virages, qui se font sans reproche grâce à leur construction de course. Leur géométrie triple rayon permet d’effectuer divers rayons avec une facilité d’exécution qui vous procurera de fortes sensations. Garanti ! EXACTITUDE 121 mm | 72 mm | 106 mm 1 199,99 $, incluant la fixation MYTURN 73 Polyvalent et facilitant l’initiation des virages, le MyTurn 73 procure une sublime sensation de stabilité et d’agilité. Un ski léger, qui permet d’enchaîner facilement les virages. Très dynamique, il arbore un cosmétique sobre, ce qui est bien apprécié. SOYEUX

RANGER 85 Adoré autant pour ses performances dans la poudreuse que dans la neige travaillée, le Ranger 85 et sa grande sœur, le MyRanger 85, sont parfaits pour attaquer les tempêtes de neige dans l’Est ! Leur sensation de stabilité extrême, jumelée à la légèreté reconnue de la famille Ranger, font de ce ski un incontournable.

CURV DTX

V.U.S. 117 mm | 85 mm | 106 mm 599,99 $, fixation en sus

Le choix de JF Ravenelle PRO MOUNTAIN 86 Quand la décision entre un ski de « carving » et un ski « all-mountain » est impossible à prendre, optez pour le Pro Mountain 86. Léger, solide, rapide et polyvalent avec une accroche en virage inébranlable, ce ski méconnu est celui que tous les skis de cette catégorie aspirent à être. Il est la BMW M5 de l’industrie !

117 mm | 73 mm | 102 mm

VROOM !

499,99 $, incluant la fixation

128 mm | 86 mm | 116 mm

MYTURN 73

749,99 $, fixation en sus

RANGER 85

skipresse.com | 9


.. volkl

Constructeur de skis bavarois à l’œuvre depuis 1923, Völkl est réputé pour la qualité et la performance de ses produits. La légende raconte que Völkl faisait pousser ses propres arbres dans la forêt allemande afin de mieux contrôler la qualité de ses skis. Ce dévouement est palpable dans leur façon de faire les choses et il n’est pas surprenant que leur réputation les précède.

DYNastar

Les incontournables

Les incontournables

Le choix de JF Ravenelle

RTM 81 Le RTM 81 offre beaucoup de polyvalence dans un éventail de conditions de ski. Ce ski utilise la même construction que le légendaire RTM 84, mais est plus permissif. Sa fixation « Wide Ride XL » permet une meilleure transmission d’énergie pour mieux enchaîner les virages.

RACETIGER SC E Un de mes skis de piste préféré de tous les temps ! Le « E » indique la version « Efficiency » du célèbre Racetiger SC. Un ski facile, puissant, enjoué avec l’accroche et la réactivité d’un ski de slalom, mais avec une géométrie et un comportement plus agréables dans les bosses et dans les sous-bois. Parfait pour nous, les p’tits vieux au cœur et aux jambes d’adolescents. WOOHOO !

VERSATILITÉ

122 mm | 72 mm | 105 mm

128 mm | 81 mm | 109 mm

1 099,99 $, incluant la fixation

1 149,99 $, incluant la fixation

de Steve Gardner, représentant de ventes LEGEND X84 Le skieur à la recherche d’un ski qui a du caractère sur piste y trouvera son compte. Le X84 est aussi polyvalent et enjoué pour vous permettre d’apprécier tout le domaine skiable, dans toutes les conditions de neige. La géométrie et les technologies du Legend X84 en font un ski très plaisant à skier. RÉACTIF 123 mm | 84 mm | 106 mm 849,99 $, incluant la fixation SPEED ZONE 12 Ti Le choix parfait pour apprécier les plus belles pistes damées que la montagne offrira. Un ski très puissant, précis et hyperstable grâce à sa construction Powerdrive. Le skieur ressentira à coup sûr ce « feeling » de déplacer la montagne entière de deux pieds à chaque virage.

FLAIR 76 ÉLITE Un favori, selon les participants des intros de l’an dernier. Le Flair 76 Elite est un ski pour femmes surprenant, prêt à conquérir tous les terrains avec confiance et facilité. Ceci grâce à sa toute nouvelle construction dynamique au noyau de bois léger et à sa géométrie permettant une stabilité permissive.

FLUIDITÉ

AGILITÉ

121 mm | 72 mm | 106 mm

124 mm | 76 mm | 105 mm

999,99 $, incluant la fixation

699,99 $, incluant la fixation

INTENSE 10 Excellent choix pour la skieuse qui désire laisser sa marque sur les pistes damées de sa montagne préférée. Un ski léger, précis et très stable. Sa construction et sa géométrie lui permettent d’enchaîner les virages de façon très fluide et sans effort.

KENDO L’arme idéale pour conquérir toute la montagne, peu importe les conditions. Le Kendo est un ski qui colle à la piste, procurant au bon skieur une sensation d’invincibilité, de contrôle et de puissance exemplaires. PUISSANCE

STABILITÉ

127 mm | 90 mm | 110 mm

120 mm | 73 mm | 104 mm RACETIGER SC E

749,99 $, fixation en sus

LEGEND X84

LEGEND X88

de Dominic Jobin, représentant des ventes

Issu de la fusion, en 1963, des marques Dynamic et Starflex, Dynastar possède une riche histoire d’innovation et de technologie, liée à la vallée de Chamonix et du Mont Blanc où elle est née et où elle y fait encore son propre développent de produits. Filiale de Rossignol depuis 1967, Dynastar possède la seule usine fabriquant encore des skis en sol français.

SPEED ZONE 12 Ti

749,99 $, incluant la fixation

Le choix de JF Ravenelle LEGEND X88 J’ai toujours été un fan de Dynastar et ce ski ne m’a pas déçu. À mon humble avis, le Legend X88 est le meilleur ski de l’entreprise depuis belle lurette. Prévisible, solide au « sweetspot » parfaitement centré, ce ski trace et enchaîne des arcs parfaits avec une belle fluidité qui célèbre bien l’ADN de cette marque. COMPÉTENT 125 mm | 88 mm | 109 mm 949,99 $, incluant la fixation RTM 81

10 | skipresse.com

FLAIR 76 ÉLITE

KENDO

INTENSE 10


Hôtel, chalets et restaurant

PISCINE INTÉRIEURE - CHALETS - CASIERS À SKIS

elan

2 9 7, r u e M a p l e - 4 5 0 5 3 8 3 2 1 2 - w w w . h o t e l h o r i z o n - s u t t o n . c o m

Une compagnie basée dans les Alpes qui a vu le jour il y a plus de 70 ans en construisant des skis pour l’armée yougoslave pendant la deuxième guerre mondiale. Elan est souvent crédité pour avoir inventé le ski parabolique moderne dans les années 90. En fait, Elan a toujours été une des compagnies les plus innovatrices de l’industrie en repoussant les limites du ski grâce à ses technologies telles que le Waveflex et l’Amphibio.

Les incontournables de Pierre Dicaire, représentant de ventes AMPHIBIO 84 XTI Habile autant sur la glace, la poudreuse que sur la granuleuse gelée, le 84 Xti trace sa trajectoire comme un couteau chaud dans du beurre. Assurément le modèle le plus versatile de la collection. Il est l’outil de « carving » rêvé dans toutes les conditions de neiges.

DELIGHT MAGIC Un ski… magique. Non seulement est-il l’un des skis les plus légers sur le marché, c’est l’un des plus faciles à initier de carre à carre. Son niveau d’aisance est incomparable. La douceur même, autant en conduite qu’en transition. Doux comme de la soie.

POLYVALENT 131 mm | 84 mm | 112 mm 899,99 $, incluant la fixation

INSOMNIA L’Insomnia est athlétique et aime les virages à courts rayons. Pour les amoureuses de vitesse recherchant un ski de slalom plus permissif. Plus polyvalent, ce ski est doté de la technologie Amphibio 4D et livre à tous les niveaux.

SMOOTH

BONHEUR

124 mm | 74 mm | 102 mm

121 mm | 73 mm | 104 mm

599,99 $, incluant la fixation

849,99 $, incluant la fixation

AMPHIBIO 84 XTI

DELIGHT MAGIC

INSOMNIA

RIPSTICK 96

Le choix de JF Ravenelle RIPSTICK 96 Dessiné sur une serviette de table par le célèbre Glen Plake, ce ski en a pris plusieurs par surprise par sa puissance, sa capacité de maintenir son arc peu importe le terrain, les conditions ou les obstacles. Mais là où il se démarque le plus, c’est par sa maniabilité et sa légèreté. De loin mon ski Elan préféré. DYNAMIQUE

134 mm | 96 mm | 113 mm

649,99 $, fixation en sus

head

Head fut fondé en 1950 par l’américain Howard Head, un ingénieur en aéronautique qui inventa le premier ski laminé en métal et en composites, alors que l’industrie construisait encore des skis fabriqués entièrement en bois. Maintenant basée en Autriche, Head est tout autant avant-gardiste dans son engagement dominant dans la course, ce qui est sans contredit l’épine dorsale de cette entreprise.

Les incontournables

SUPERSHAPE iRALLY

SUPER JOY

de Stéphane Rochon, représentant de ventes

SUPERSHAPE iRALLY Un ski hyperpopulaire chez les moniteurs de ski. Il brille par sa capacité de s’adapter à toutes les surfaces possibles. Sa géométrie permet d’initier le virage facilement à n’importe quelle vitesse et ce, avec un contrôle parfait.

SUPER JOY Par sa performance, sa légèreté légendaire et ses matériaux brevetés, le Super Joy offre une rigidité en torsion et un contrôle parfait dans chaque virage, plus particulièrement en terrains durs et variables. Parfait pour tous les types de skieuses.

PERFECTION

DEPASSEMENT

135 mm | 76 mm | 114 mm

128 mm | 75 mm | 108 mm

1 199,99 $, incluant la fixation

799,99 $, incluant la fixation

Le choix de JF Ravenelle

WORLD CUP iREBEL SL Pour les amoureux de sensations fortes à la recherche d’adrénaline dans chaque virage. Le iSL est un ski balancé et dynamique avec la même construction et rigidité torsionnelle que les skis de Coupe du monde de Head, mais avec une géométrie un peu plus flexible. ADRENALINE 120 mm | 73 mm | 104 mm 1 179,99 $, incluant la fixation

KORE 105 Ma plus grosse surprise lors des intros de l’an passé. Le Kore 105 est un ski « big mountain » rapide, puissant et implacable, mais surtout incroyablement léger et de par ce fait, très amusant à skier partout. J’adore ce tournant que plusieurs compagnies ont pris vers la légèreté sans compromis et Head est en première ligne de cette tendance avec la famille Kore. WORLD CUP iREBEL SL

KORE 105

LE FUTUR !

133 mm | 105 mm | 115 mm

749,99 $, fixation en sus skipresse.com | 11


CASCADE 110

La compagnie fondée par Ed Scott en a fait du chemin depuis ses débuts à Sun Valley où elle inventa, en 1958, la première pôle de ski en aluminium ! L’entreprise est maintenant un manufacturier de skis, de vêtements, de bottes de ski, de vélos, de souliers de course, de casques et bien sûr, de bâtons et de lunettes de ski de renommée. Mais Scott est d’abord et avant tout une compagnie d’innovation et de design à la fine pointe de la technologie.

scott

Dès ses débuts dans les années 40 comme fournisseur de carres en acier à l’industrie, dont Rossignol, Georges Salomon avait pour dicton : « Ce qui me fascine dans la vie, c’est ce que je vais faire demain ». Cette philosophie a permis à Salomon de se forger une riche histoire d’exploits et d’innovations, comme la première talonnière de fixation à déblocage automatique et des centaines d’autres au fil des décennies.

salomon

Les incontournables

de Jean-François Lagacé, représentant de ventes

Les incontournables

Le choix de JF Ravenelle

W-MAX 10 Un ski de piste facile en initiation de virage, le W-Max 10 fournit toutefois une stabilité et un contact maximal avec la neige grâce à sa construction en bois qui atténue les vibrations, tout en permettant un rebond puissant en fin de virage.

X-MAX 12 Mon ski préféré chez Salomon. Attachez votre tuque, on part ! Ouais ! Toute une « ride » ce X-Max 12. Si vous êtes amateur de sensations fortes et appréciez un vrai ski dynamique, celui-ci ne vous laissera pas sur votre soif. Un ski tenace au rebond surprenant, qui n’est cependant définitivement pas pour tout le monde.

de Gilles Lachance, représentant de ventes

THE SKI Imaginé par le légendaire « hotdogger » Bobbie Burns de Sun Valley, The Ski a été développé spécifiquement pour faire face à tous les styles de ski et tous les types de terrain. Doté d’une construction qui assure une rigidité torsionnelle exceptionnelle et d’un profil 3D breveté, ce ski offre performance et polyvalence pour tous. UNIQUE

FACILITÉ

130 mm | 91 mm | 120 mm

120 mm | 73 mm | 106 mm

120 mm | 73 mm | 113 mm

799,99 $, fixation en sus

799,99 $, incluant la fixation

999,99 $, incluant la fixation

SUPERGUIDE 95 Créé initialement comme un ski de randonnée alpine ultraléger ayant la capacité de skier toute la montagne, ce ski étonne par ses performances sur pistes, qui sont supérieures à la majorité de ses compétiteurs du double de son poids. Il est doté d’une construction elliptique et d’un profil 3D, uniques à Scott.

THE SKI

XDR 84 TI Un ski très maniable offrant de belles sensations sur tous les terrains. La construction C/FX du XDR en bois, carbone et lin permet une maitrise optimale dans les virages « carving » sur pistes damées, ainsi qu’une excellente portance en poudreuse. POLYVALENCE 130 mm | 84 mm | 113 mm

SUPER

999,99 $, incluant la fixation

128 mm | 95 mm | 116 mm

XDR 80 TI Skiez toute la journée sur des terrains différents avec ce ski stable et léger grâce à sa construction de carbone et de lin. Que ce soit sur du damé ou dans les sous-bois, que vous soyez intermédiaire ou avancé, vous profiterez de ce ski léger et polyvalent.

879,99 $, fixation en sus PUNISHER 95 Ce surprenant ski « twin-tip » « all-mountain » aux performances épatantes défie quelque catégorisation que ce soit. Aimé tant pour sa ténacité à carre, que pour son rayon de virage progressif, que pour sa flottaison sur neige ou sa maniabilité dans les bosses et dans les entre-pistes, le Punisher gagne à être essayé. ÉCLECTIQUE

PUISSANT

ADAPTIBILITÉ 126 mm | 80 mm | 109 mm 849,99 $, incluant la fixation SUPERGUIDE 95

129 | 94 mm | 117 mm

CASCADE 110 Catégorisé comme un ski de randonnée alpine « freeride » « twin-tip », ce ski m’a laissé bouche bée. Que ce soit sur du béton, dans les bosses, dans la poudreuse ou en ski de printemps, ce ski poids léger troué à la spatule et à la queue, m’a tout simplement séduit par sa maniabilité et ses capacités. INCROYABLE 144 mm | 110 mm | 132 mm 819,99 $, fixation en sus PUNISHER 95 12 | skipresse.com

W-MAX 10

X-MAX 12

Le choix de JF Ravenelle

XDR 84 TI

XDR 80 TI

749,99 $, fixation en sus


VANTAGE 90 CTI

atomic

Depuis ses origines en 1955, à l’époque où son fondateur autrichien, Alois Rohrmoser, produisait 40 paires de skis par année, Atomic est devenu aujourd’hui le plus important manufacturier de skis au monde. Année après année, Atomic a toujours été une des marques les plus dominantes sur la Coupe du monde de ski. Sa dominance sur ce circuit lui a permis de concevoir des technologies avant-gardistes adaptées aux skieurs de tous les niveaux.

Les incontournables de Stephan Dargis, représentant de ventes CLOUD 9 Un ski de performance facile à skier grâce à sa polyvalence, sa légèreté et sa stabilité. Le tout, combiné à un look d’enfer. Voilà les principales raisons de son énorme succès sur le marché. PLAISIRS

REDSTER S9 SERVOTEC Sans contredit, l’ultime ski de piste chez Atomic. Son comportement rappelle une voiture de course parfaitement balancée. Sa stabilité sans précédent est mariée à une facilité de réaction dans toutes les situations.

CLOUD 9

REDSTER S7 Une versatilité exemplaire et un plaisir fou en piste. Le S7 est un hybride sans compromis entre le ski à court rayon et le ski de haute vitesse. Contrairement à ses compétiteurs, le Redster S7 livre la marchandise avec brio dans les deux situations.

120 mm | 73 mm | 101 mm

PERFECTION

PRÉCISION

649,99 $, incluant la fixation

118 mm | 68 mm | 104 mm

114.5 mm | 70 mm | 102 mm

1 199,99 $, incluant la fixation

849,99 $, incluant la fixation

REDSTER S9 SERVOTEC

Le choix de JF Ravenelle VANTAGE 90 CTI Incroyablement compétent pour un ski de ce prix, le Vantage 90 est une machine à générer des sourires. Il skie comme un ski beaucoup plus étroit et il flotte comme un ski beaucoup plus large. La réaction de mes confrères et consœurs a été la même que la mienne : « Seulement 699 $ ? ! ? ! » Un vrai champion pour explorer TOUTES les montagnes. SURPRENANT

132 mm | 90 mm | 115,5 mm

REDSTER S7

699,99 $, fixation en sus

SEULEMENT AU JAPON

Découvrez l’âme de la culture japonaise Gendronski vous offre maintenant 3 destinations ski au Japon :

NISEKO 1 départ de groupe du 18 au 28 janvier accompagné par Jean-Luc Brassard, champion olympique

HAKUBA VALLEY

3 départs de groupes avec représentant à destination sur place

SHIGA KOGEN Nouveauté pour 2017-2018!

Contactez nos spécialistes pour plus de détails :

info@gendronski.com 514-866-8747 800-561-8747 Gendronski.com skipresse.com | 13


Big White

la Toute Blanche Texte : Mario Daniel // Photos : Bernard Brault REPORTAGE

Le dimanche 2 avril 2017 5 h 40 Nous montons à bord de notre premier avion en direction de Toronto, puis vers Kelowna pour un marathon de ski qui nous amènera à Big White, Kicking Horse, Lake Louise et finalement Sunshine. Cette intense semaine à sillonner les montagnes, je vais tenter de vous la décrire le plus fidèlement possible, pour vous permettre de découvrir ou de redécouvrir ces merveilleuses destinations ski Ouest canadiennes. Alors montez à bord pour nous suivre dans cette aventure de ski ! Première étape : Big White, cette station dont le nom est évocateur, est située à un peu plus d’une heure de route de l’aéroport de Kelowna. Ce qui étonne toujours en débarquant de l’avion, c’est de voir qu’il n’y a presque jamais d’accumulation de neige au sol dans la ville. Nous avons tout de même espoir d’aller à la rencontre de belles conditions de ski, puisque les rapports que nous venons de lire en ligne sont prometteurs. En cours de route vers la station, on aperçoit un peu de neige sur les bords de route puis, progressivement, les accumulations sont de plus en plus importantes et en arrivant à Big White, on note tout un contraste. Les toits des chalets sont ensevelis sous la neige et la montagne nous apparaît, grandiose. Et n’ayez pas peur de manquer de neige, car ici il n’y a que deux canons à neige. Eh oui ! Les précipitations sont tellement abondantes chaque saison, que ces deux canons servent seulement à enneiger quelques secteurs très exposés au soleil printanier. Aujourd’hui, nous serons une quinzaine d’amis pour découvrir Big White. Dans le groupe, plusieurs en sont à leur première rencontre avec cette station, qui est la deuxième plus grosse en Colombie-Britannique. Pour ma part, ce sera ma troisième visite dans cette magnifique montagne et comme à chaque fois, j’y reviens avec grand plaisir. Bien sûr, Big White n’est pas la montagne que les mordus de ski extrême vont rechercher en premier lieu. Par contre, elle est l’une des plus belles montagnes pour justement, un groupe mixte qui recherche une destination où tous les calibres de skieurs y trouveront leur compte. On retrouve de tout à Big White, dont bien évidemment, de nombreuses pistes très bien entretenues. Selon les secteurs, elles peuvent être vallonnées ou traversées de sous-bois. On peut y faire du ski à travers les fantômes de neige (snow ghost), qui sont en fait 14 | skipresse.com

« En cours de route vers la station, on aperçoit un peu de neige sur les bords de route puis, progressivement, les accumulations sont de plus en plus importantes et en arrivant à Big White, on note tout un contraste. Les toits des chalets sont ensevelis sous la neige et la montagne nous apparaît, grandiose. »


des arbres plus que centenaires qui trônent au sommet de la montagne et qui sont recouverts de neige. Lorsque le ciel est bleu, skier à travers ces sculptures de neige est absolument magique. L’expérience est des plus accessibles à tous, car on peut choisir le niveau de pente qui nous convient. Pour les mordus de sensations un peu plus intenses, on retrouve dans les secteurs de Sun Ripe Bowl des sous-bois plus pentus et plus ou moins serrés selon vos goûts. Certains peuvent être, si vous le souhaitez, un très beau défi à se lancer entre skieurs experts.

À la sortie des sous-bois, allez skier dans de plus grandes étendues de neige. N’oubliez surtout pas d’aller à Parachute Bowl, situé dans le secteur de la chaise The Cliff. Cette dernière vous en donnera pour votre argent. C’est tellement vaste et pentu ! ! Mais à l’image de la station, qui se veut accessible pour tous les skieurs, vous aurez le loisir de choisir la ligne d’où vous vous tirerez jusqu’en bas de la montagne. Et si vous venez à Big White en famille, peut-être souhaiterezvous, à un moment pendant votre semaine, varier vos activités ? Eh bien ! Ici tout a été pensé pour satisfaire

chaque membre de la troupe, du plus petit au plus grand, car directement sur le site de la station, on a la possibilité de s’initier à l’escalade de glace et on peut aussi y faire de la motoneige. Un superbe parcours de ski cross vous fera vivre des sensations fortes et finalement, le parc à neige vous en mettra plein la vue. Dans notre prochaine édition, ne manquez pas le récit de mon coup de cœur de ce voyage, Kicking Horse !

skipresse.com | 15


e Vir E Sutton

section

Anne-Marie Saint-Germain

En juillet dernier, c’est suite à l’invitation de Huttopia que l’équipe de CyclePresse s’est organisée une virée à Sutton. Afin de joindre l’utile à l’agréable, nous en avons profité pour aller explorer les nouveaux sentiers de vélo de montagne aménagés par Plein Air Sutton.

REPORTAGE

16 | cyclepresse.com

© Denis Bouvier

© Courtoisie

« Avec des couchettes munies de vrais matelas et de literie, une cuisinette complète, des sanitaires parfaitement entretenus et un centre de loisirs accueillant, l’expérience Huttopia nous a comblées. »


© Denis Bouvier

Avec l’hébergement dans une tente Canadienne sur le site de Huttopia, nous avons été agréablement surprises de l’organisation des lieux. Avec des couchettes munies de vrais matelas et de literie, une cuisinette complète, des sanitaires parfaitement entretenus et un centre de loisirs accueillant, l’expérience Huttopia nous a comblées. Que ce soit en famille ou entre amis, tout est bien organisé et accessible. C’est comme être à l’hôtel, mais dans une tente dans le bois ! Le prix du séjour reflétant ce dernier commentaire d’ailleurs. Le séjour à Huttopia n’est pas donné, mais les services et la qualité de l’endroit sont au rendez-vous. Huttopia offre aussi la location de vélos de montagne, une station de lavage pour ceux-ci et vend des accès aux sentiers de Plein Air Sutton. Les nouveaux sentiers Le jour 2 de notre séjour fut consacré à l’exploration des nouveaux sentiers de vélo de montagne aménagés par l’OBNL Plein Air Sutton et les Têtes de pioches. Une belle nouveauté de la région pour la belle saison et qui nous avait été chaudement recommandée, entre autres, par les membres du Club de vélo Epic. Mais oh surprise ! L’amorce de notre virée ne fut pas de tout repos. Bien que les sentiers soient facilement accessibles à partir du site de Huttopia puisqu’ils sont connexes, il faut cependant être patient pour y accéder par l’entrée principale. Après avoir payé notre entrée à la station de ski, on nous indique de passer par le chemin indiqué par Plein Air Sutton, qui est en fait... fermé ! Plus haut, la cabane d’accueil des sentiers est malheureusement vide, malgré ce qu’on nous avait promis. On y a tout de même trouvé un abri, des toilettes et bien sûr, l’entrée vers les sentiers.

© Denis Bouvier

On découvre d’abord le sentier #11 (facile double piste), le plus long, où les familles en vélo de montagne auront beaucoup de plaisir. Dans

la piste #3, du secteur ouest, nous avons pris le temps de nous arrêter pour contempler la vue sur la rivière. Par la suite, nous avons enchaîné avec une belle montée dans la piste intermédiaire E, faite par les sentiers Boréal. Nous nous étions gardés le dessert pour la fin, soit les pistes expertes G et F. Toutes les deux axées sur la descente, la G était plus de type enduro et la F, plus roulante. Petite note aux gens de Plein Air Sutton : la carte des sentiers mériterait d’apparaître sur une application telle que Ondago. Quelle belle expérience ! Félicitations aux bénévoles pour cette première saison ! On a déjà hâte aux nouveautés promises pour 2018. La micro Brouërie Sutton Vendredi soir, c’est au tour de l’Auberge Sutton Brouërie de nous recevoir. La faune y est relaxe, définitivement en vacances et de tous les âges. Sur place, nous sommes rapidement guidées par le personnel de l’établissement. En ce chaud vendredi soir de juillet, un trio jazz jouait les standards de blue note. On nous propose donc un menu dégustation mettant en vedette tout le talent du nouveau chef, Christian Beaulieu. Voici donc ce qu’on nous a servi ce soir-là… Côtelettes d’agneau du Qc grillées à point, servies avec merguez et ketchup de courge, fraises et poivron rouge, assaisonnées d’un mélange d’épices zaatar. Tacos de tartare de flétan, tortillas maison. Bouillabaisse de homard, légumes racine et toasts de fromage frais. Quatuor de desserts : brownies, tarte aux argousiers, sorbet aux fraises et crème glacée vanille, caramel maison et pacanes grillées.

Fatbike Vente ou location 35 $/jour

Et que dire des bières dégustées sur place, un délice sur toute la ligne ! canada-usa.huttopia.com/site/sutton pleinairsutton.ca aubergesuttonbrouerie.com

NOTRE ÉQUIPE EST RECONNUE POUR SON PROFESSIONNALISME ET SA PASSION DU MONDE CYCLISTE DEPUIS PLUS DE 20 ANS.

MEILLEURS PRIX GARANTIS SUR VÉLOS 2017-2018 ! APPELEZ POUR RÉSERVER LE VÔTRE !

450 348-1777 • bicyclettesstluc.com

Argon 18 • DCO • Velec • Rocky Mountain • eVox • Miele • BionX

D’abord le « glamping »

cyclepresse.com | 17


CyclePresse REPORTAGE

Le charme et e la tranquillit de Charlevoix

Roulez à vélo dans un décor enchanteur

Se faire dorloter à l’Hôtel & Spa Le Germain de Charlevoix

Le vélo de route à Charlevoix comblera autant vos yeux que vos jambes ! Le terrain montagneux et les dénivelés intéressants de la région permettent aux avaleurs de bitume de relever de bons défis, tout en permettant d’apprécier plusieurs points de vue magnifiques dans la région.

L’après-vélo se fait tout en douceur à l’Hôtel & Spa Le Germain. Vous pouvez vous y faire dorloter au Spa Nordique de l’endroit, prendre un apéro sur l’une des belles terrasses entourée des champs et de  la chaine de montagnes. L’Hôtel Le Germain de Charlevoix est un bel oasis situé dans un environnement tranquille qui incite au repos.

Nous vous suggérons particulièrement le trajet « la route des montagnes » où, à plusieurs endroits, l’on peut observer les traces de l’impact du météore qui a transformé le paysage des environs, il y a de cela plusieurs milliers d’années maintenant. À certains belvédères, vous trouverez même des bornes d’entretien pour votre vélo.

C’est lors de la couverture des Grands Rendez-Vous Cyclistes de Charlevoix, que l’équipe de CyclePresse s’est arrêtée à l’Hôtel Le Germain de Charlevoix

Deux possibilités s’offrent à vous pour vous restaurer. Le Bercail est un petit bistrot très sympathique où vous pourrez y prendre un apéro et une petite bouchée. Le Labour, quant à lui, offre un menu à la carte composé de produits locaux de la belle région de Charlevoix (fromages de la région, viandes biologiques de Charlevoix) et une carte des vins très complète.

© Tourisme Charlevoix, Julie N. Robitaille

© Tourisme Charlevoix, Annie Bolduc

De plus, pour ceux qui voudraient vivre l’expérience d’un voyage en train, le trajet débute aux chutes de Montmorency et s’arrête directement à l’hôtel.

18 | cyclepresse.com


Passez e en classe sup rieure avec votre suspension !

CHRONIQUE DE S4

La fin de la saison approche et vous êtes satisfait de vos performances, mais constatez qu’il serait possible de faire mieux sur votre monture ? Pourquoi ne pas songer à optimiser votre suspension ? Les possibilités sont infinies et les avantages nombreux. Mais par où commencer ?

© Courtoisie

De nos jours, les manufacturiers produisent de très bonnes suspensions, de plus en plus performantes, mais ils sont toujours limités par des contraintes de rentabilité et doivent cibler la clientèle moyenne. Un spécialiste des suspensions comme S4 pourra alors intervenir et venir compléter le travail afin d’obtenir des performances optimales. Premièrement, même lors d’une mise au point « normale », il est possible d’utiliser des joints toriques et des cachepoussière de meilleure qualité, diminuant ainsi la friction. L’huile 100 % synthétique sans additifs permettra une plus grande performance, mais aussi une plus grande longévité de l’amortisseur.

pourra bénéficier d’un ajustement personnalisé lui permettant de garder la sensibilité de son amortisseur malgré la grande pression d’air nécessaire, selon son poids. Il existe aussi des modifications simples qui peuvent être faites au volume d’air de la fourche ou de l’amortisseur lui permettant de s’adapter à différents types de terrain.

Il est aussi possible de modifier la suspension en fonction du cycliste et de son style. Par exemple, un cycliste plus lourd

Finalement, plusieurs compagnies proposent des pièces d’optimisation spécifiques afin d’augmenter les performances

des suspensions ou encore offrir une plus grande plage d’ajustements au cycliste. Alors avant de penser à changer de vélo ou de suspension, consultez un spécialiste qui pourra regarder avec vous comment de simples modifications pourraient rendre vos sorties beaucoup plus agréables. s4suspension.com //

S4SUSPENSION.COM SPEÉCIALISTE DE TA FOURCHE ;) cyclepresse.com | 19


e Qu ebec Singletrack Exp rience, PREMIÈRE ÉDITION

RÉCIT

Chantal Petit Pour les adeptes de vélo de montagne et de « singletrack », quel beau défi que de faire une course à étapes (stage race) ! La Québec Singletrack Expérience (QSE), ce sont sept jours de vélo de montagne dans sept magnifiques sites dans la région de Québec. Plus de 7 000 mètres de dénivelé et près de 230 km. Cette première édition de l’événement avait lieu du 30 juillet au 5 août derniers. Depuis quelques années, des investissements et un nombre grandissant de « diggers » ont contribué à améliorer et augmenter le nombre de kilomètres de « singletracks » aux différents sites visités par le QSE. Une belle combinaison de sentiers « old school » parsemés de roches et de racines et de sentiers « nouvelle génération » avec des viaducs en bois, des passerelles surdimensionnées, des « berms »… Selon certains ayant participé à plusieurs courses à étapes, le QSE a su relever le défi avec brio et a offert aux participants un événement de grande qualité. Dès la première journée, on pouvait constater l’expertise de l’équipe travaillant à l’événement hivernal du Groupe Pentathlon des neiges de Québec. Le QSE se distingue avec son camp de base en plein centre-ville, à l’entrée du VieuxQuébec. Grâce à ce camp parfaitement aménagé pour les rassemblements, nous avons rapidement été plongés dans une ambiance relaxe et amicale. L’arche en forme de pneu à crampons, le chapiteau pour les repas et rafraîchissements, présentation des parcours, écrans géants et vidéo du jour, tables à pique-nique, chaises, feu de camp, atelier de réparation, premiers soins, supports à vélo, yoga, tables de massage en plein air… tout y était. Chaque participant avait le loisir de choisir son niveau de confort : dormir sous la tente, en chambre de résidence ou à l’hôtel sur Grande Allée.

Prélude Une première soirée de groupe totalement charmante. Escortés par la police, nous avons fait une balade à vélo avec une lumière et notre jersey du QSE dans les rues du charismatique VieuxQuébec, jusqu’au Château Frontenac. Après une courte visite à la Citadelle, retour vers le camp de base à la noirceur par les plaines d’Abraham. En jasant avec les autres cyclistes, on apprend qu’ils viennent d’un peu partout : Suisse, France, Ouest canadien, Maritimes, États-Unis et à travers le Québec.

© Courtoisie Québec Singletrack Expérience, Francis Fontaine

JOUR 1 : Sentiers du Moulin, 16 km et 550 m de dénivelé positif

20 | cyclepresse.com

À seulement à 20 minutes du camp de base, nous sommes déjà dans la forêt. Le prologue est une courte étape, qui nous donne un bon aperçu du défi à relever. Nous devons nous concentrer sur la signalisation et le pilotage dans les sentiers techniques tissés serrés. Au menu, La Baribal, suivie de la montée sinueuse et abrupte de la Ravage Nord. Au sommet, deux musiciens live ! Fin de l’épreuve dans la Raph nommée en l’honneur Raphaël Gagné. Ce dernier nous a d’ailleurs fait une belle surprise lors du départ où il nous attendait pour nous serrer la main et jaser un brin.

JOUR 2 : Vallée Bras-du-Nord – secteur Saint-Raymond, 35 km et 950 m de dénivelé positif Une deuxième journée plus exigeante à tous les niveaux. Parcours sur deux montagnes. On s’est réchauffé les jambes en longeant la rivière pour ensuite arriver à la montagne du Suisse. Le parcours continuait ensuite en direction du Mont Laura en passant en face de la chapelle « musicale » et là, que des singletracks pendant 10 km… le paradis !

JOUR 3 : Mont-Sainte-Anne, 43 km et 1 400 m de dénivelé positif Le Mont-Sainte-Anne, une montagne majestueuse qui offre une vue impressionnante sur le fleuve Saint-Laurent. Site de la Coupe du monde UCI. Départ de cette épreuve dans le magnifique village de Saint-Ferréol-les-Neiges avec un autre invité de marque, Pierre Harvey. Début de parcours dans les « singletracks » du Centre national d’entraînement Pierre Harvey pour nous délier les jambes. Ensuite, on s’enfonce dans la forêt pour entreprendre la Pénélope. L’arrivée au sommet du Mont-Sainte-Anne nous fait presque oublier nos souffrances. Maintenant, on descend et longtemps… totalement grisant : la Vietnam (piste de DH)


© Courtoisie QSE, Francis Fontaine

© Courtoisie QSE, Philippe Ruel © Courtoisie QSE, Francis Fontaine

et enfin la Bouttaboutte, mon coup de cœur au Mont-Sainte-Anne. L’épreuve se terminait d’ailleurs sous l’arche de la Coupe du monde UCI.

JOUR 4 : Valcartier, 25 km et et 500 m de dénivelé positif Étape plus courte, mais avec des bonnes montées au Mont-Castor et au Centre national de biathlon Myriam Bédard. Nous sommes privilégiés de rouler sur la base militaire et le parcours nous permet de voir l’étendue des installations de l’armée. Les 10 derniers kilomètres, plus roulants, nous amènent près d’un petit lac où nous pouvons profiter de la plage et d’un dîner BBQ, accompagné de musique et d’un spectacle d’hélicoptère. Soirée citadine spéciale hors du camp de base avec un souper dans le Vieux-Port de Québec et des feux d’artifice sur le fleuve Saint-Laurent.

JOUR 5 : Lac Beauport, 37 km et 1 300 m de dénivelé positif La gang de LBCycle, une gang de « riders » de 64 bénévoles et leurs enfants nous ont grandement supportés pour accomplir cette 5e étape importante en distance et dénivelé, incluant trois sommets dans la région du Lac Beauport. Super beau parcours très exigeant nous montrant l’étendue des pistes de vélo de montagne de l’endroit. Cette étape est mon coup de cœur « passion ». Les gens du Lac Beauport sont des passionnés de vélo.

Ils ont mis la marche haute et on nous a gâtés tout au long du parcours : bouchées de bacon et sirop d’érable, « beef jerky », souffleur à feuilles dans le dos pour finir une bonne montée, des encouragements tout au long du parcours, une jeune violoniste jouant sur le bord du Lac Beauport, sandwich à la crème glacée à la sortie du bois près de l’arrivée… Pour arriver au Club Nautique avec un accès à la plage et une superbe terrasse, BBQ et musique live.

JOUR 6 : Vallée Bras-du-Nord – secteur Shannahan, 46 km et 1 300 m de dénivelé positif Le secteur Shannahan s’enfonce longuement dans la vallée. À l’arrivée au Lac Gouat, le paysage est magnifique. On repart pour 12 km de montée de chemin forestier afin d’arriver à la nouvelle Neilson Est. Superbe descente sans fin avec « berms » géants, ponts… du bonbon. On enchaîne avec les Neilson Nord et Sud. Après ce secteur assez technique, la dernière section est plus roulante : chute à Gilles, la montée de l’Aurore, la descente de la Boréale, la Beurre d’érable. On se sent privilégié de rouler cette très longue « singletrack » qui a été construite harmonieusement avec la nature tout le long de la rivière. Mon coup de cœur « mountain bike et nature en harmonie » : la Neilson. On termine avec une baignade dans l’eau fraîche de la rivière.

JOUR 7 : Lac Delage, 16 km et 500 m de dénivelé positif

En trois mots, le Québec Singletrack Expérience, c’est...

Dernière étape de cette belle aventure dans les belles « singletracks » sinueuses du Lac Delage, site du XTERRA Québec. Parcours modifié à la dernière minute en raison du déluge de la nuit précédente. Ce n’est sûrement pas une épreuve sous la pluie et dans la bouette qui allait ralentir nos ardeurs pour devenir les premiers Qué-Bikers du QSE.

QUÉBEC : une ville magnifique avec des montagnes et forêts à proximité.

Qui sont les Qué-Bikers ? Le niveau des compétiteurs du QSE était très variable, passant de cyclistes compétitifs à des cyclistes récréatifs. Les « racers » impressionnaient à leur façon par leur rapidité et agilité dans les parcours et les « rouleux de semaine » inspiraient les « racers » par leur détermination à se dépasser. Nous avions tous le même objectif : devenir des Qué-Bikers et nous avons réussi ! Coup de cœur « détermination » : Darcie Watson de Toronto, femme de ma catégorie (F40-49) qui est venue me voir à la fin pour me féliciter pour mes performances. À mon tour de lui démontrer mon admiration pour sa détermination à faire toutes les épreuves avec seulement une année d’expérience en vélo de montagne.

SINGLETRACK : plusieurs sites de vélo de montagne avec des singletracks à profusion. EXPÉRIENCE : j’ai vécu cette épopée comme un voyage aventure ou un camp de vacances. C’est-à-dire aucun souci de transport ni pour vous ni pour votre vélo, pas de perte de temps quant au choix de parcours, encadrement sécuritaire et soins médicaux, « rides » de vélo en mode course ou promenade, des paysages magnifiques, l’après-randonnée sociale avec BBQ et baignade, transport au camp de base ou à l’hôtel en autobus confortable, yoga et massages à la carte, repas et rencontres avec des gens passionnés de vélo. Donc, tous les ingrédients présents pour la recette d’un bonheur parfait et d’une expérience extraordinaire autant pour les touristes que pour les Québécois. Mention spéciale aux organisateurs et aux bénévoles !

Prochaine édition : 4 au 10 août 2018 ! Relisez les rapports quotidiens de Chantal Petit sur cyclepresse.com quebecsingletrack.com //

cyclepresse.com | 21


Changer de cap

CHRONIQUE DE B7

Lyne Bessette Je ne suis pas là pour vous dire de changer, que ce que vous faites n’est pas bon ou que ce que vous mangez n’est pas santé.

dire manger de la viande et de la cochonnerie à tous les jours. Dans ma modération, je n’ai jamais mangé de McDo...

Je vous raconte.

Bon... à partir de là, la vie est belle. J’adore cuisiner, cela fait partie de mes sports favoris après la course, le vélo, les courses d’aventures, les triathlons en forêt, la course de trail, les marathons de vélo de montagne et le kayak dans ma cave !

Il y a quelques jours, j’ai décidé d’entreprendre un test de deux semaines en ne mangeant que des produits à base de plantes. J’ai été élevée, comme la majorité des enfants, à manger des patates, des boulettes, de la pizza, des pastas et non, pas aux avocats, à la roquette ou au chou kale ni au chia. J’étais une difficile, pas de ceci pas de cela, juste ma bonne sauce Catelli en canne, des carottes pis des fraises, deux biscuits et du beurre de « pinottes ». Le vélo m’a amenée à voyager et à côtoyer des athlètes qui pour moi étaient des modèles : pas de fromage sur la pizza, pas de vinaigrette, pas de bacon, pas de pain ni pâtes ni patates ou de riz… juste des protéines animales et du vert. Du vert pas de calories, bien sûr ! Bon ok, c’est avec cette base que je suis partie. Cela aura duré plusieurs années.

Mission : réseautage Joignez-vous au plus grand réseau cycliste de gens d’affaires au Québec.

acdaquebec.com Photo : Magalie Dagenais

22 | cyclepresse.com

Puis, la carrière est passée de course en solitaire à course en tandem. Ma carrière n’était pas terminée, mais je ne voulais plus être aussi stricte avec moi-même et je voulais apprécier chaque moment sans toujours penser à ce que j’allais manger au prochain repas ou ne pas manger pantoute… J’ai arrêté subitement de me peser, je me suis mise à prendre un verre de vin, à manger « avec modération » comme on dit. Ma vie s’est simplifiée, je m’entraînais autant, les résultats y étaient et mon corps a suivi. C’est drôle la vie des fois, on fait des sacrifices, on se limite et en bout de ligne, on ne voit pas la différence, il n’y a rien qui change. Il faut comprendre que pour moi, la modération, ça ne veut pas

Petit flashback. Il y a quelques années, j’ai écouté le film Food Inc. Cela m’avait ébranlée, mais pas assez évidemment pour que je fasse des changements dans mon alimentation. La vie a continué. On revient à il y a quelques semaines... J’ai écouté le film What the Health sur Netflix. OK, là j’ai eu le goût de vomir. Mes yeux étaient dégoûtés par ce qu’ils ont vu, mes oreilles par ce qu’elles ont entendu et ma conscience par tout le reste. Oui, vous allez me dire qu’il ne faut pas tout prendre pour du « cash » : moi, je prends ça pour du « cash ». On change de cap ! C’est dans ma personnalité, quand je suis prête à faire quelque chose, je le fais. Comme m’entraîner pour un événement sportif ou un défi de taille, j’y mets tous mes efforts. Là, c’est un entraînement de vie, mon corps, j’en ai juste un et à 80 ans je veux tenter le record d’une heure comme M. Marinoni. Je ne peux pas lire dans l’avenir, savoir où ni à quoi cela va me mener ni si, encore une fois, ce choix changera quelque chose à ma vie en tant qu’athlète et femme passionnée. Ce que je peux vous confirmer, c’est que la vie est trop courte pour ne pas essayer ! Bon automne et bonne santé !

Marinoni – Le feu et la passion Tony Girardin, 2015

Giuseppe Marinoni a fabriqué plus de 30 000 cadres de vélos et les cyclistes lui vouent un culte. De son atelier de Terrebonne, cet homme qui soufflera bientôt son 75e anniversaire de naissance se prépare à une importante course où il a la possibilité de battre un record mondial. 60 jours avant ce défi, le réalisateur Tony Girardin lève le voile sur son intimité, montrant l’artisan au travail et pendant son entraînement.

Food Inc. Robert Kenner, 2008

Le long-métrage nous présente les dessous de l’industrie alimentaire nord-américaine. Le cinéaste y enquête notamment dans les entrepôts d’élevage et dénonce les mensonges et omissions des producteurs de l’agroalimentaire.

What the Health Kip Anderson et Keegan Kuhn, 2017

Ce film controversé s’interroge sur les liens entre les régimes alimentaires et les maladies, ainsi que sur les milliards investis dans la santé, les produits pharmaceutiques et l’industrie alimentaire.


VOTRE DESTINATION

PLEIN AIR

ATMOSPHERE.CA Achats en ligne maintenant disponibles


Quelques cent kilomètres pour contempler quelques milliards d’années lumières. Voilà un plan intéressant. La nouvelle Subaru Outback 2018, avec sa traction intégrale symétrique, sa grande capacité de chargement et son système de sécurité avancé, vous emmène où vous voulez. SubaruSousLesEtoiles.ca

Le modèle n’est présenté qu’à des fins d’illustration. Les équipements peuvent ne pas correspondre à ceux présentés sur l’image. Le système d’aide à la navigation est disponible uniquement sur certains modèles. Visitez Subaru.ca pour plus de détails.

Skipresse// Cyclepresse Volume 32 #1 Octobre 2017  

Ski : Guide d'achat 2017-18, Big White Cycle : Virée à Sutton, retour sur le QSE, Chronique de B7 Et plus encore...

Skipresse// Cyclepresse Volume 32 #1 Octobre 2017  

Ski : Guide d'achat 2017-18, Big White Cycle : Virée à Sutton, retour sur le QSE, Chronique de B7 Et plus encore...