Page 1

PUR SKI

15

PLUS DE DESTINATIONS D’ICI ET D’AILLEURS

skipresse.com G R ATUIT FÉVRIER 2017 | VOLUME 31 #3


SKIEZ 3 MONTAGNES AVEC :

PROFITEZ DU GRAND AIR

ACHETEZ VOTRE COIN DE PARADIS AU COIN DES PENTES FORFAIT PARENTS CONTENTS

ACHETEZ VOTRE COIN DE PARADIS

Les enfants skient gratuitement* Obtenez gratuitement un billet de ski pour enfant à l’achat d’un billet adulte et un rabais de 15 % sur l’hébergement. Minimum de 3 nuitées entre le 13 février et le 24 mars 2017.

Studio Nordik à partir de 165 000 $ Condo 2 chambres aussi disponible

* Jusqu’à 17 ans. Réservez votre séjour avant le 12 février 2017. Non valable du 26 décembre 2016 au 8 janvier 2017.

LOCATION 1 866 900-5211 | CHATEAUMSA.COM

Ski-in ski-out, clé en main, sans entretien et retour sur investissement RE/MAX Fortin Delage inc., Agence immobilière Franchisé indépendant de RE/MAX Québec

ACHAT 1 855 328-2035 | ESPACENORDIK.COM


PROMOTION AU COEUR DE L’HIVER

3e nuitée et 3e journée de ski GRATUITES !

!

sommetsdusaint-laurent.com

1 800 463.1568


ÉDITO + SOMMAIRE

Dans l’ordre, Louise Levesque, relationniste, Anne-Marie Saint-Germain, rédactrice en chef, Benoit Chouinard, chroniqueur vin et Charles Duhamel, président-éditeur. La photo a été prise à la boutique Picard, l’apanage du vin à Saint-Hyacinthe.

L'ÉQUIPE DE SKIPRESSE VOUS SOUHAITE BON APRÈS-SKI ! Skier ici ou skier ailleurs ? Telle est la question ! Il est certain que nous rêvons tous de dévaler les pentes dans de vastes contrées exotiques. Les Rocheuses et les Alpes pullulent de stations de ski mythiques notoires. Leurs domaines skiables offrent aux skieurs des espaces presque infinis recouverts de neiges éternelles.

Ce qui m’amène à vous inviter à visiter régulièrement notre site web, skipresse.com pour y lire les rapports d’expérience de l’équipe de skieurs reporters de Ski Média. De l’information précieuse à consulter avant de vous élancer sur les pentes ou pour vous titiller et vous donner le goût de sortir une fois de plus dans la saison. Espérons aussi qu’ils vous donneront envie de skier et découvrir une nouvelle montagne québécoise.

Inscrivez-vous à notre infolettre sur skiPresse.com pour recevoir votre magazine en exclusivité ! 4 | skipresse.com

MONT-SAINTE-ANNE

APRÈS-SKI

GASPÉSIE

VERMONT

#purski #selfski #skiquebec

12 14 17 18 20 22 24 25

26 28

CALENDRIER ADNDUVÉLO.COM

Anne-Marie Saint-Germain, rédactrice en chef

REVELSTOKE

Anne-Marie porte le Maillot à col rond et le Caleçon T1 (imprimés galaxie étoile de mer) et le Parka Hot Cocoa (couleur mûre rouge) de MEC. La Mini jupe isolée Trekkin™ est de Mountain Hardwear.

Bon ski !

EDMUNDSTON

SKI EXTRÊME

SAGUENAY

FERNIE

8 10

DESTINATIONS INUSITÉES

J’entendais dernièrement le directeur général de l’Association des stations de ski du Québec, Yves Juneau, qui disait à peu près ceci à la radio : « Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de neige en ville que les stations de ski n’offrent pas de bonnes conditions de glisse. Lorsqu’il n’y a pas ou peu de neige dans les centres urbains, c’est comme si les gens considéraient que le ski est terminé. On dirait qu’ils nous oublient. »

VALLÉE BRAS-DU-NORD

Mais le Québec n’est toutefois pas en reste et notre territoire est parsemé de près d’une centaine de stations. C’est une chance pour nous d’avoir un marché saisonnier aussi développé. Il ne faut donc pas hésiter à en profiter au maximum !

:: Volume 31 # 3 | Février 2017 ÉDITEUR Charles Duhamel RÉDACTRICE EN CHEF Anne-Marie Saint-Germain COLLABORATEURS Jennifer Blanchette Bernard Brault Benoit Chouinard Mario Daniel Frédéric Lavoie Yvan Martineau PHOTOGRAPHES Robert Gosselin François Larivière

MERCI Association des stations de ski du Québec Booking.com Boutique M.O. David Julbo Picard, l’apanage du vin

VENTES Julie Duhamel | 514 714-3023 Philippe Dumaine | 450 773-6028

RÉVISION Josée Bachand

Le magazine Skipresse a pris toutes les précautions nécessaires pour s’assurer de l’exactitude des renseignements mentionnés dans ses pages. Le magazine ne peut être tenu responsable des erreurs ou des négligences commises dans l’emploi de ces renseignements. Veuillez noter que les prix mentionnés dans le magazine sont sujets à être modifiés sans préavis et qu’ils nous ont été fournis par les manufacturiers.

GRAPHISME ET PRODUCTION Pika Design IMPRIMÉ PAR Imprimeries Transcontinental DISTRIBUTION À l’affiche 2000

ISSN 1205-2043

© 2016 Les Nouvelles Ski Presse Inc. Tous droits réservés.

Ce magazine peut être recyclé. Veuillez le recycler là où c’est possible.

Skipresse est publié trois fois l’an. Pour établir un partenariat avec nous, contactez DBC Communications au 450 773-6028 ou production@skipresse.com // 655, avenue Sainte-Anne, Saint-Hyacinthe J2S 5G4

PHOTO PAGE COUVERTURE

Crédit : Félix Rioux, Gaspésie. Sandy Boville dévale le mont Lyall lors d’une journée d’héliski.


NOS COLLABORATEURS

COL L ABOR ATEUR S

ET

JENNIFER BLANCHETTE

B E R N A R D B R A U LT

BENOIT CHOUINARD

Passionnée de planche à neige, elle a surfé aux quatre coins du Québec et du nord des États-Unis. Elle coécrit le blogue de plein air Les Outsideuses.

Photographe professionnel depuis 1976, il débute sa carrière au Courrier du Sud puis, passe à La Presse en 1984, où il œuvre encore à ce jour. Nommé photographe canadien de l’année à deux reprises, il a reçu le prix Antoine-Desilets de la FPJQ à sept occasions.

Chroniqueur vin pour plusieurs publications. Skie depuis longtemps sans grand talent (c’est lui qui le dit !), roule depuis quelques années et est tombé passionnément dans le vin quand il était petit !

MARIO DANIEL

F R É D É R I C L AV O I E

Y VA N M A RT I N E A U

Fondateur de Ski Média, il est devenu, au cours des dernières années, la voix officielle des sports de glisse dans plusieurs médias télé et radio nationaux. Il est aussi accompagnateur chez Voyages Gendron.

Frédéric Lavoie a débuté le ski à la Station Gallix de Sept-Îles. Dès l’âge de 16 ans, il devient moniteur et à 18 ans, il se joint à la Patrouille Canadienne de Ski du Valinouët. Depuis, il a patrouillé au Mont Orford, à Bromont et au Mont Sutton.

Animateur à TVA et TVA Sports, chroniqueur à Salut Bonjour ! et 98,5 FM, guide de voyages de vélo, conférencier et maître de cérémonie. Yvan est une référence dans le journalisme sportif au Québec.

RETROUVEZ PLUS D’UNE CINQUANTAINE D’AUTRES COLLABORATEURS SUR SKIPRESSE.COM Avant chaque sortie en montagne, consultez les rapports d’expérience de l’équipe de skieurs reporters de Ski Média !

skipresse.com | 5


CAP S UL ES

skicovoiturage.ca ANNE-MARIE SAINT-GERMAIN

À pied pour aller skier ? Envie de partager votre véhicule avec des gens qui ont les mêmes intérêts que vous ? Pourquoi ne pas essayer les services de skicovoiturage.ca ? En vous inscrivant sur le site ou en y faisant une simple recherche, vous entrerez en contact avec des centaines de skieurs prêts à se rendre à votre montagne préférée pour skier ! Il en revient à la discrétion de chaque chauffeur de déterminer les frais d’essence à partager. Plusieurs options de recherche sont disponibles sur le site afin de permettre aux utilisateurs de se regrouper : recherche par mots-clés, cartes interactives, ajout d’« amis » et les membres inscrits peuvent aussi communiquer par textos ou par courriel. Les services de skicovoiturage.ca sont gratuits, mais les skieurs peuvent investir 20 $ par année pour devenir membres et ainsi « débloquer » certaines options comme l’accès à des annonces de covoiturage vers des stations de ski supplémentaires ou encore organiser des voyages de ski hors-piste. Nouveauté cette saison ! Les moniteurs de ski peuvent offrir leurs services sur le site et ainsi faire bénéficier de leur expertise à d’autres skieurs. Lors de notre visite sur le site, la saison de ski débutait à peine et ce sont surtout les grosses stations de ski qui bénéficiaient d’un large inventaire d’annonces, soit une cinquantaine pour Stoneham, Mont-Sainte-Anne et Bromont, mais toutes les stations ouvertes pouvaient compter sur des mordus pour covoiturer jusqu’à elles. Pierre-Luc Dubé, programmeur et fondateur de ce service d’économie de partage, croit fermement au développement durable et souhaitait mettre ses compétences au service du développement du ski au Québec. SkiPresse lui dit : mission accomplie !

skicovoiturage.ca //

LE RETOUR DU SKI ALPIN SUR LE MONT-ROYAL Un groupe de citoyens montréalais veut améliorer l’hiver des familles en ville avec un projet d’initiation au ski alpin pour les enfants au Mont-Royal.

Outre des cours de ski à un tarif abordable, le lieu offrira des activités gratuites pour tous. Question de joindre l’utile à l’agréable, le remonte-pente sera en fait une calèche tirée par des chevaux et on construira sur place un vaste igloo tempéré. À l’intérieur, il y aura des animations comme des ateliers de lecture. « La grande majorité des Baby Boomers montréalais se souviennent de la piste de ski qui était à côté du Lac aux castors », explique Patrice Pelletier-Grenier, ingénieur et membre de la Pente à neige. « On ne propose pas le retour du ski au Lac, mais plutôt sur le flanc est du parc, sur l’avenue du Parc, au sud et au nord du monument G. E. Cartier. C’est plus proche des familles et des transports en commun », dit M. Pelletier-Grenier. La Pente à neige est née d’un regroupement de bénévoles montréalais. Le projet est actuellement en sociofinancement sur le site de laruchequebec.com. Ce projet d’économie sociale s’inscrit aussi dans la tendance du développement durable. « Si nous encourageons le ski à proximité des familles, il est hors de question que la montagne soit surutilisée ou abîmée ! », dit Esteban Dravet. La Pente à neige donne donc rendez-vous aux familles au pied du Mont-Royal dès février 2017 ! Surveillez leur page Facebook pour connaître les dates exactes de l’événement.

penteaneige.com //

6 | skipresse.com


PLUS VOUS VERREZ CES LUMIÈRES.

MOINS VOUS VERREZ CES LUMIÈRES,

OUTBACK L’Outback 2017 de Subaru est bien équipée avec sa traction intégrale symétrique à prise constante, toutes ses fonctionnalités et son système de sécurité qui vous permettront d’aller partout où vous le souhaitez. Subaru.ca/outback.


CATSKI À FERNIE

CO LO M BIE-B RI TANNI QUE

FRÉDÉRIC LAVOIE

Fernie est une petite localité du district de East Kootenay, située dans le Sud-Est de la Colombie-Britannique et dont le nombre d’habitants gonfle lors des mois d’hiver. En arrivant, peu ou pas de neige au sol, mais attention, lorsqu’on lève les yeux au ciel… les montagnes offrent une vue vertigineuse et diablement enneigée ! Notre petit groupe trépigne déjà en pensant aux journées qui nous attendent. Lors de ce voyage de rêve pour skieurs avertis, nous avons eu une journée de simulation de patrouille dans les Rocheuses, une journée de catski et finalement, une journée de parcours avec l’équipe paralympique de Ski Alpin Canada. Des athlètes exceptionnels qui mériteraient beaucoup plus d’attention de la part du public et de nos médias. Étant moi-même patrouilleur depuis plus de 15 ans, j’avais hâte d’en apprendre plus sur les simulations d’avalanche avec des pros. Et je n’ai pas été déçu ! Transpondeurs, chiens pisteurs : le professionnalisme et l’expérience des patrouilleurs des grandes montagnes de l’Ouest nous a tous permis de vivre une journée inoubliable et enrichissante. Vous pouvez lire le récit de cette journée dans le magazine Ski Canada d’août dernier (en anglais).

CATSKI En arrivant au lodge, on voit les BR stationnés et prêts à nous mener tout en haut de la montagne. Mais avant de

immobilier

PROJET à BROMONT sur 1,3 km de rivière

Hiver 2016-2017 450 534-3111

25, avenue de l’Hôtel-de-Ville, Bromont

www.parcsurriviere.com 8 | skipresse.com

partir, notre guide nous demande de valider nos habiletés de skieur. Cette fois-ci, nous étions tous des skieurs et des planchistes de bon calibre, mais ne vous laissez pas intimider, le catski peut être pour tout le monde. Renseignez-vous ! L’équipement de secours est testé par tout le groupe, car il faut une bonne préparation avant de s’aventurer en montagne. Nous avions eu une démonstration de situation d’avalanche la veille, mais aujourd’hui c’est du vrai. Notre guide suit donc parfaitement le protocole de prévention des avalanches et avant de descendre, nous faisons tous une pratique avec nos transpondeurs. Une journée de catski se traduit habituellement par une quinzaine de descentes. Plus la journée avance, plus le terrain à skier devient difficile. La poudreuse est de plus en plus épaisse et l’on rencontre de plus en plus d’arbres sur le terrain. Ce qui rend l’expérience encore plus magique ! Le catski qui s’avance et se stationne tout au bout d’une crête avec le vide de chaque côté qui vous donne le vertige : le bout du monde ! Quelle sensation !

Le catski est moins dispendieux que l’héliski bien que très similaire. De plus, vous serez moins dépendants des conditions météo puisque l’hélicoptère ne pourra décoller si des perturbations météorologiques sont en cours ou annoncées. Les entreprises de catski offrent l’équipement de sécurité en avalanche dans leur forfait. Il est aussi habituellement possible de louer des fat skis sur place et les lunchs sont inclus. Fatigué ? Vous pouvez rester dans le catski le temps de vous reposer entre deux descentes. Vous pourrez réintégrer le groupe à la descente suivante. Entre chaque descente, lorsque tout le monde met le pied à terre, une petite séance de photos est de mise. Bien que nous ne soyons qu’à 15 minutes de la descente précédente, le paysage devant nous est encore plus époustouflant. Et à chaque fois, une neige vierge nous attend. Ici, on qualifie la neige de « champagne powder » tellement elle est vaporeuse. C’est le rôle du guide de sécuriser l’endroit et de skier devant nous. Et nous le suivons tous avec enthousiasme !

APRÈS-SKI Lors de ce court voyage, nous avons séjourné au Lizard Creek Lodge de Fernie. L’endroit venait d’inaugurer le Ice Bar. Un bar de glace où il fait -13 ºC et où l’on peut déguster des vodkas. Avant de passer l’arche d’entrée, on nous prête un superbe manteau Helly Hansen, question de nous tenir au chaud pendant la dégustation.

fernie.com //

Un site unique à Bromont! • Projet de 35 acres à 1,3 km de l’autoroute 10 • À quelques minutes du village • Sentiers pédestres qui longent la rivière •

Service de navette pour le ski

• CONDOS À PARTIR DE 184 500 $

Licence R.B.Q. 8358-2957-01


NUITS BLANCHES Billet

37 Déc.

Fév.

Jan

Mars •

26

07 • 21

$

+t.

04 • 18 • 25 04 18

SKIBROMONT.COM Certain es con dition s s’appliquent. 2016-2017


DEST INATI ONS

LES DESTINATIONS

SHAHDAG

© Booking.com

AUXQUELLES VOUS N’AVIEZ JAMAIS PENSÉ !

Whistler en Colombie-Britannique, Vail dans le Colorado ou Saint-Moritz en Suisse sont des stations plébiscitées par la plupart des skieurs. Si vous avez envie de sortir des sentiers battus, alors ces destinations sont faites pour vous ! Moyen-Orient rime rarement avec sommets enneigés. Et pourtant : saviez-vous que cette région abrite des chaînes de montagnes tellement élevées qu’elles semblent se fondre dans les nuages ? Si la poudreuse, les kilomètres de pistes et les paysages féeriques sont au rendez-vous, les touristes, eux, se font rares. Vous pourrez donc avoir la primeur de strier une neige immaculée, n’aurez pas à patienter pour emprunter un télésiège et profiterez de tarifs intéressants dans les bars et restaurants.

JAHORINA

Voici donc un top 5 de destinations hors du commun et originales.

KOLAŠIN, MONTÉNÉGRO

SHAHDAG, AZERBAÏDJAN

PYEONGCHANG, CORÉE DU SUD

Destination encore méconnue en Europe pour des vacances à la neige, le Monténégro fera vivre le grand frisson aux skieurs les plus exigeants. Station la plus populaire du pays, Kolašin se compose de reliefs dentelés et se trouve tout près du parc national de Biogradska Gora et de la capitale, Podgorica. Ses pistes sont très différentes de leurs cousines alpines suisses car elles traversent des forêts denses qui s’étendent à perte de vue et sont rarement bondées. Après avoir savouré les plaisirs de la glisse, savourez la cuisine locale : laissezvous tenter par un pasulj (une soupe de haricot au lard fumé) ou un sarma (chou ou feuilles de vignes farcis au riz et à la viande hachée).

Skier au Moyen-Orient… non vous ne rêvez pas ! Avec ses pistes immaculées et ses paysages féeriques, l’Azerbaïdjan a désormais le vent en poupe. Culminant à 2 500 mètres d’altitude et perchée sur la chaîne de montagnes du Grand Caucase, Shahdag est la station de ski la plus grande et la plus populaire du pays. Que le ciel soit d’un bleu étourdissant ou ponctué de nuages cotonneux, la vue depuis le sommet des pistes est envoûtante. Même si la région connaît actuellement un développement touristique important, le paysage est une mosaïque de vallées sauvages, de ravins, de lacs verglacés et de glaciers qui font partie d’un parc national et sont donc protégés. Les remontées mécaniques ne manquent pas et plusieurs canons à neige entretiennent les 17 km de pistes du domaine. De nombreux cafés et restaurants chics vous ouvrent leurs portes pour reprendre des forces après une journée passée à dévaler les pistes.

Pyeongchang se bat depuis 2010 pour accueillir les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver et a finalement été désignée ville hôte pour les Jeux de 2018. Les Coréens auront donc l’honneur de pouvoir présenter au monde entier l’étendue de leur domaine skiable et se dotent pour l’événement d’équipements à la pointe de la technologie. C’est l’occasion de fouler des pistes de ski et tracés de ski de fond olympiques, de pratiquer le saut à ski, de tester un oncheon (bain de source chaude) et de découvrir l’atmosphère unique de la Corée en hiver. Les paysages de montagne sont très différents de ceux que l’on retrouve dans les Alpes : les reliefs sont beaucoup plus sauvages et les pistes sont éclairées la nuit.

10 | skipresse.com


KOLASIN

KVITFJELL, NORVÈGE Kvitfjell dispose de canons à neige sur 80 % de ses pistes : c’est l’une des stations les plus modernes du monde. Créées en 1994 à l’occasion des Jeux olympiques d’hiver, ses pistes sont encore utilisées pour des compétitions de ce type. Ses descentes extrêmement variées conviennent aux skieurs chevronnés comme aux débutants et l’atmosphère de sa station est détendue et empreinte de sérénité. La vie nocturne y est très sage : oubliez la piste de danse, vous passerez plutôt la soirée dans un restaurant, un pub ou un café cosy. Peu fréquentée des touristes, elle offre à ses visiteurs une poudreuse intacte et un paysage jalonné de sapins croulant sous le poids de la neige.

JAHORINA, BOSNIE-HERZÉGOVINE Autre destination à avoir accueilli les Jeux olympiques d’hiver (en 1984), Jahorina est une station de ski très appréciée dans les Balkans, mais encore méconnue des touristes étrangers. Lovée dans le paysage dentelé des Alpes dinariques, elle a pour voisins de charmants villages médiévaux, des rivières langoureuses, des lacs recouverts de ce qui ressemble à du cristal et des forêts à perte de vue. Son atmosphère typique des Alpes est chargée d’histoire puisque ce village servit de bastion stratégique lors de la guerre de Bosnie-Herzégovine. Son domaine skiable est aussi varié qu’étendu : vous pourrez descendre de larges pistes rouges et vertes sans croiser de hordes de skieurs, emprunter des descentes étroites à travers la forêt et accéder à des zones hors-pistes en remontées mécaniques. Vous profiterez d’une vue imprenable depuis le deuxième plus haut sommet de Bosnie-Herzégovine, le Mont Jahorina, qui culmine à 1 916 mètres.

PYEONGCHANG

SKI EUROPE ET AMÉRIQUES

Whistler / Blackcomb Ski de printemps ! Du 01 au 08 avril

À PARTIR DE :

1 659 $* PRIX PAR PERSONNE

CASCADE LODGE

KVITFJELL Appelez-nous pour planifier votre prochain séjour de ski !

Christian Jobin

514 729 4472 / 1 877 729 4472 www.toursaltitude.com info@toursaltitude.com

* Prix par personne, en occupation quadruple, incluant toutes les taxes selon les conditions de la brochure Tours Altitude 2016-2017. La TPS et la TVQ sont incluses lorsque applicables. Les prix n’incluent pas le coût de la contribution des clients au FICAV de 1 $ CAN par tranche de 1 000 $ CAN. Valide pour les nouvelles réservations jusqu’au 31 décembre 2016. Sujet à la disponibilité au moment de la réservation. Titulaire d’un permis du Québec. Tours Altitude est situé au 152 Notre-Dame Est, 8e étage, Montréal H2Y 3P6.

skipresse.com | 11


S AG UE NAY

JOLIES PROUESSES

AU VALINOUËT ET AU MONT-ÉDOUARD

YVAN MARTINEAU

J’ai skié au Valinouët dans ses premières années. Elle s’avérait le fruit de 20 ans d’efforts de la communauté pour donner à la région, enfin, une station d’envergure. Et pas n’importe où : dans les fameux Monts-Valin ! C’était la réalisation d’un rêve pour une région tissée serrée, qui sait se mobiliser. Le succès a été instantané. Plus de 30 années plus tard, c’est un parc immobilier de plus de 550 chalets qui baigne au pied de la montagne, gage de popularité et de dynamisme ! « Encore aujourd’hui, nous sommes l’un des trois centres seulement au Québec qui propose de la neige 100 % naturelle », explique Stéphane Leblond, dynamique directeur du marketing et des communications. « Un peu partout, on se plaint du manque de neige. Ici, bon an, mal an, on reçoit six mètres de neige. » De son côté, le Mont-Édouard propose cet hiver la seule piste de Super G homologuée par la Fédération internationale du ski (FIS) au Québec. Elle ajoute aussi 10 hectares pour le ski de haute-route, ce qui porte le total à 32 hectares sur trois sommets, 315 mètres de dénivelé et des refuges aménagés pour donner une teinte d’exotisme à toute aventure. « Nous avons beaucoup de potentiel, clame Roger Dallaire, directeur du développement. Nous nous classons 5e au Québec avec un dénivelé de 450 mètres. Alors que les achalandages ont chuté de 12 % en moyenne au Québec, les nôtres ont grimpé de 25 %. Nous proposons du ski alpin de grande qualité, du ski de haute-route, du ski de fond, une patinoire. Et ce qui nous distingue, c’est le fait que la montagne est directement dans la municipalité de l’Anse-SaintJean qui elle-même se laisse bercer par le fjord du Saguenay. » 12 | skipresse.com

© Mont-Édouard

Une panoplie d’histoires à succès meuble l’imaginaire des citoyens du Saguenay—Lac-SaintJean. Surtout quand il est question de la fameuse Traversée internationale du Lac Saint-Jean à la nage ou du Grand défi Pierre Lavoie qui a pris naissance ici. L’hiver n’est pas en reste dans cet immense territoire d’une nature grandiose avec les jolies prouesses des stations de ski Le Valinouët et Mont-Édouard.


DES AMBASSADEURS QUI NE TARISSENT PAS D’ÉLOGES Pierre Audet a un chalet au pied des pentes au Valinouët. Idem pour Jacques Chouinard, qui a choisi le Mont-Édouard. Ils sont à l’image des gens de la région : très fiers de leur coin de pays. « Cela fait 20 ans que j’ai une propriété ici et je ne m’en lasse pas, fait valoir M. Audet. Tu as un beau terrain de jeu, des pistes de tous les niveaux et la base est déjà à 460 mètres d’altitude. J’ai des amis qui skient à profusion et ne font pas aiguiser leurs skis une seule fois en cours de saison tant la neige est naturelle et abondante. » M. Audet, qui dirige une entreprise réputée en promotion de l’activité physique et de la santé/mieux-être en milieu de travail, en a pourtant vu d’autres puisqu’il a séjourné dans de grandes stations dans l’Ouest canadien, au Chili, à Salt Lake City…

« Et nos activités sont souvent portées par des bénévoles qui veulent s’impliquer dans ce beau fleuron », ajoute Roger Dallaire. « Au Mont-Édouard, on est chauvins, lance à la blague Jacques Chouinard. On pense qu’on a la plus belle montagne du Québec. Chose certaine, c’est vraiment beau. » « Si la neige était noire, les gens feraient moins de ski », a déjà écrit l’auteur Jean-Marie Gourio dans Brèves de comptoir, aux éditions Robert Laffont. Vrai. Et ça ne risque vraiment pas d’arriver dans ces deux centres du Saguenay-Lac-Saint-Jean. N.B. : Il y a dans la région une autre station à Hébertville (mont Lac-Vert), et deux autres de moindre envergure à La Baie (mont Bélu) et Saint-Félicien (Tobo-Ski).

Son ami Jacques Chouinard a pris un risque en s’installant au Mont-Édouard. « Mon courtier me déconseillait d’investir ici à l’origine. Depuis, plus de 250 chalets et condos ont été érigés. Il y a tellement une belle ambiance. Je suis membre depuis 2000. J’ai vu la progression. Quand ma fille a commencé, ils étaient une douzaine dans le club de compétition. Ils sont maintenant une quarantaine. »

valinouet.qc.ca // montedouard.com //

ët

ou n i l Le Va

a rd

ICI, IL Y A DE LA NEIGE!

d Mont-É

ou

skipresse.com | 13


SUI SSE

SKI EXTRÊME À ZERMATT DU RÊVE À LA RÉALITÉ Deux pros du ski de pente raide, Vivian Bruchez et Samuel Anthamatten, ont skié avec un amateur : le Suisse Phillip Crivelli. Le trio a enchaîné les pentes raides de la montagne mythique du Cervin en Suisse. Récit du rêve éveillé d’un passionné.

Voilà donc Phillip Crivelli, dans ce train qui le mène à Täsch, aux portes de Zermatt. C’est là-bas qu’il retrouvera le Français Vivian Bruchez, auteur de plusieurs premières dans la vallée de Chamonix et Samuel Anthamatten, le freerider-alpiniste de la cordée. Deux guides de choix pour la découverte d’un monde fermé, réservé aux meilleurs. Phillip est riche d’un passé de compétiteur en ski alpin. Celui qui soigne son alimentation, et ne boit pas d’alcool, pratique aussi le vélo tout-terrain et l’escalade. Mais il reste avant tout un amoureux du ski. C’est d’ailleurs cette activité qui a orienté le choix de ses études. Il prépare actuellement une thèse sur l’effet du vent sur le manteau neigeux, et travaille au centre de recherche de neige et d’avalanches de Davos. Depuis quelques années il pratique le ski de pente raide. Samuel Anthamatten : « Phil a un ski puissant et physique, il m’a impressionné ». Outre sa technique, héritage d’années passées entre les piquets, Phillip a un côté calme et méticuleux. Vivian Bruchez le dit « réfléchis et très cérébral. Il envoie techniquement, mais il est aussi capable de prendre de la distance si besoin ».

GUIDÉS PAR LES SOMMETS Devant la gare de Täsch, petit village suisse, Philippe retrouve Vivian Bruchez. Ils prennent un autre train direction Zermatt, au cœur du Valais Suisse pour retrouver le local, Samuel Anthamatten. Dans la station piétonne helvète, le printemps frappe à la porte, même s’il a neigé les jours précédents. L’herbe verte, les oiseaux qui chantent, les vieux chalets en bois typiques. Zermatt représente tout ce que la Suisse a de plus beau. En arrière-plan, le Cervin, sommet mythique, se dresse fièrement, vêtu de son manteau blanc.

TOUT POUR LE SKI DE RANDONNÉE! La plus grande sélection Dynafit au Canada !

TLT7 Carbonio

TLT Radical FT 2.0

Coquille Yotei Gore-Tex

Coquille Yotei Gore-Tex

Magasinez en ligne et profitez de 15 % DE RABAIS sur votre première commande en utilisant le code promotionnel skipresse1201

2389-B, rue Principale Ouest, Magog, Québec, J1X 0J 819.769.0102 | afond.ca 14 | skipresse.com

Carbonio 88


La réalité a bien chassé les rêves. L’aventure peut commencer. Samuel, natif de Zermatt, explique les conditions du moment en montagne : « Il a beaucoup neigé ces derniers jours et le vent arrive du nord. Tout peut changer très vite, il faut rester ouvert et attentif à toutes les possibilités. Deux options sont envisageables : le Marinelli, et la face est du Cervin. » Munis de leur matériel et de fraîches victuailles, ils prennent le chemin des sommets sans trop savoir quand ils redescendront ni quelle montagne ils skieront. Guidés par ce qu’ils voient, ce qu’ils ressentent, c’est la nature qui décidera de leur itinéraire. Une fois là-haut, le couloir Marinelli, raide et étroit, n’est pas dans les meilleures conditions. « Il y a eu trop d’accumulations de neige sur le haut du couloir et le bas est sec », souligne Vivian. Pour Samuel et ses hôtes, « l’option Marinelli n’est plus envisageable ». Les regards se tournent alors vers le Cervin. Aussi appelée Matherhorn, cette montagne est fascinante. Pour les trois acolytes, la skier par sa face est serait une belle prouesse.

CAPRICES DU VENT Le vent souffle encore beaucoup sur les montagnes, rendant les conditions instables et imprévisibles. Dès que le réseau le permet, les skieurs regardent l’évolution des prévisions météorologiques sur leur téléphone. « Avoir accès à toutes ces infos est ce qui nous différencie des anciennes générations de montagnards. La technologie rend les choses beaucoup plus faciles à anticiper », explique Samuel. Impossible pourtant de savoir si le Cervin sera skiable ou pas. Ils décident de se rendre au pied de celui-ci pour y passer la nuit en espérant que le vent se calme et les conditions soient parfaites le lendemain matin. À flanc de montagne, sur l’arête qui mène au sommet, ils rejoignent le refuge d’Hornli, qui accueille à l’été des touristes avides de conquérir le sommet. À cette période, seul le refuge d’hiver est accessible.

Au réveil, le lever de soleil sur une épaisse mer de nuage offre un panorama époustouflant. Seuls, ils contemplent tout ce que la nature peut offrir de plus beau. La dent blanche et les sommets enneigés environnants semblent nappés de chantilly. Face à ce panorama enchanteur, les skieurs constatent que le miracle n’a pas opéré : le vent n’est pas tombé. Skier le Cervin reste dangereux. Le trio décide alors d’envisager une nouvelle option : le Breithorn par sa face nord. Cet itinéraire, plus confidentiel, reste une formidable alternative. « C’est une énorme montagne avec plein de lignes séparées par des glaciers, décrit Samuel. Tu es dans une face nord, raide, il faut faire attention aux crevasses. La première partie est assez intense, il faut rester concentré. » Phillip et Vivian ne l’ont jamais skiée : « Elle fait partie des montagnes sur ma liste », sourit le Suisse. Même son de cloche pour Vivian qui a déjà posé plusieurs fois son regard sur les courbes du Breithorn sans jamais y avoir mis les pieds. Décision prise, les voilà partis pour passer la nuit dans le refuge de Testa Griglia pour être plus près de la face. Dans la petite cabane en bois, située sur la frontière suisso-italienne, ils se sentent bien. Les skieurs profitent du WiFi et de l’électricité. Refuge grand luxe avec ses petits dortoirs à l’étage.

LA CHUTE Il est 5 heures du matin quand le réveil sonne dans le dortoir italien. Le vent souffle fort. Pas question de partir à l’aube comme prévu. Une fois de plus il faut faire preuve de patience. Pendant plus de trois heures, les skieurs attendent que le vent se calme. Samuel : « Ça fait partie de notre sport. C’est difficile d’avoir un objectif en ski de pente raide, il y a beaucoup de facteurs qui entrent en compte pour que les conditions soient optimales. Il faut savoir s’adapter à la montagne. C’est elle qui décide. »

© Jérémy Bernard

LA PREMIÈRE REICHMANN SF-4 EN AMÉRIQUE DU NORD Dernier venu dans la famille Reichmann, le robot automatique SF-4 est le premier du genre en Amérique du Nord. Les amateurs de sports de glisse pourront donc tirer le maximum de leurs équipements grâce à l’ingénierie allemande et la technologie dernier cri se cachant à l’intérieur de cette machine. Les meilleures mises au point à tous les coups!

skipresse.com | 15


Y

Elle finit d’ailleurs par décider que le moment est arrivé pour le trio franco-suisse de rejoindre le sommet. Le vent tombe. Le ciel bleu annoncé sur Zermatt tient ses promesses. Après une montée facile par la voie sud, les trois skieurs atteignent le sommet du Breithorn, à 4 163 mètres. Enfin.

Ski_presse.pdf

1

2016-12-09

2:16 PM

Le ski de pente raide combine deux disciplines : le ski et l’alpinisme. Les pentes se situent entre 45 et 60 degrés d’inclinaison. Et puis, parfois, il faut sortir sa corde pour relier deux pentes skiables, à l’image de l’itinéraire du jour. Après 40 mètres de rappel, la dernière partie du couloir du Breithorn se déploie : 250 mètres au milieu de séracs suspendus dans lesquelles se reflète le bleu du ciel. Pas le temps de papillonner pour autant. Ce décor féérique est trompeur, le danger réel. « Il faut bien connaître le chemin, prévient Sam. Il y a des crevasses et des séracs qui peuvent tomber des deux côtés ». C’est justement là que Phil tombe : « C’était une chute stupide. En sortant

du couloir je me suis laissé aller et les conditions ont subitement changé. Ma spatule s’est prise dans la neige dure. J’ai roulé. Tout s’est passé trop vite pour que j’aie le temps de réfléchir. Quand je me suis arrêté j’ai pensé : c’est cool de ne pas avoir fait deux ou trois mètres de plus. Je n’étais pas blessé. La seule chose qui m’a embêté c’est d’avoir cassé mon bâton. » Les émotions passées, le bâton réparé avec du Scotch, la cordée s’attaque à la dernière partie de la pente. Arrivés au pied de la face, les trois petites silhouettes se fondent dans l’immensité de la montagne. On les devine se taper dans la main. Satisfaction d’un moment unique partagé. « La neige est magnifique », se réjouit Samuel. Pas besoin d’en dire plus. Leurs visages arborent un sourire communicatif. De retour à la station après trois jours en montagne, les corps sont fatigués, les estomacs affamés et les visages rougis traduisent l’intensité du soleil printanier. Mais les esprits, eux, sont ravis.

1 866 737-6766 tourismedmundston.com

Edmundston (506) 735-5525 www.travelodge.ca 16 | skipresse.com

(506) 739-8361 • 1 888 739-8361 www.choicehotels.ca/cn240

(506) 739-0000 • 1 888 735-0001 www.bestwesternedmundston.com

(506) 263-0000 • 1 877 595-2952 www.daysinnedmundston.com

(506) 739-7321 • 1 800 576-4656 www.fourpointsedmundston.com


N OUV EA U-B RUN S WICK

LE MONT FARLAGNE,

CENTRE DE PLEIN AIR MULTISPORT ANNE-MARIE SAINT-GERMAIN

Edmundston est une ville dynamique, pas très loin du Québec. Le français y est la langue principale, mais avec un léger accent et des expressions si charmantes ! Vous connaissez notre attachement pour ce coin du Nouveau-Brunswick, car nous vous en avions parlé l’été dernier suite à notre virée de vélo de montagne là-bas (voir cyclepresse.com). Nous y retournerons cet hiver, surveillez notre site web pour voir notre reportage suite à notre prochain voyage en saison froide. D’ici là, voici pourquoi vous devriez vous aussi y planifier un séjour. Ouvert à l’hiver 1969, le Mont Farlagne avait à ses débuts seulement quatre pistes de ski. Le centre de plein air en compte aujourd’hui 22 pour tous les calibres de skieurs. Les week-ends, le centre est ouvert aussi pour le ski de soirée. Ajoutez à cela deux pistes pour la glissade en tubes ; un parc à neige comprenant une quinzaine de modules ; un mur d’escalade de glace de 30’ de haut et, au sommet de la montagne, dans les Sentiers Madawaska, une quarantaine de kilomètres de pistes de vélo de montagne damées et prêtes à accueillir les cyclistes en fatbikes et les raquetteurs. Pour vous rendre aux Sentiers Madawaska, vous pouvez soit grimper la montagne en raquette ou emprunter la remontée mécanique. Les fatbikes, sont disponibles en location au centre de plein air Mont Farlagne.

montfarlagne.com //

Au chalet principal, les skieurs pourront se ravitailler soit à la cafétéria, au restaurant ou au bar. Les week-ends, un chansonnier est sur place dans la journée pour divertir les amateurs d’après-ski. Un grand feu de camp brûle aussi au pied des pentes, à la satisfaction des skieurs qui s’y arrêtent pour relaxer un moment.

© Digiphoto

© Digiphoto

© Daniel Aucoin

Tout à côté, sur le terrain du Club de golf Fraser, les fondeurs peuvent s’en donner à cœur joie, tout comme les raquetteurs d’ailleurs dans les sentiers qui font respectivement 10 km et 5 km. Acquis en 2015 par un groupe d’acheteurs dynamique, les nouveaux propriétaires de la montagne tentent actuellement de transformer le centre en station de plein air en activité sur quatre saisons. Surveillez leurs mises à jour ! skipresse.com | 17


VER MONT

MAD RIVER GLEN

La montagne fait peur de par sa réputation qui la précède et son slogan : « Ski it if you can ».

SKIER AUTHENTIQUE

Détrompez-vous, cette phrase mythique ne provient pas de la difficulté à dévaler les pentes et les sous-bois de la montagne, mais d’une anecdote qui date de son année d’ouverture en 1949. En effet, l’hiver 1949 fut pauvre en chûtes de neige et le personnel de la station disait à qui voulait bien les entendre : « Skiez, si vous le pouvez ! ». Voici donc pour la petite histoire. La réalité maintenant. Les skieurs de Mad River Glen (MRG) sont pour la plupart des locaux, qui sont si attachés à leur montagne qu’ils s’en procurent une part. Parce que MRG est en fait une coopérative, les membres skieurs de la coop peuvent donc participer à la vie associative de l’endroit qu’ils chérissent et qu’ils préservent dans toute son authenticité.

AU VERMONT ANNE-MARIE SAINT-GERMAIN

Vous constaterez donc, en arrivant sur place, que tout y est authentique : bâtiments, le bar du Général Stark (où les bock des habitués sont accrochés au-dessus du bar), le magasin général et la fameuse remontée mécanique à une place (single chair). Vous dévalerez la montagne sur des pistes sinueuses et verrez défiler devant vous des paysages à couper le souffle, car parsemés des nombreuses montagnes environnantes. Lors de notre passage, nous avons séjourné au sympathique Waitsfield Inn, où Vickie et Jon nous ont gentiment accueillis. L’endroit, chaleureux à souhait, date de 1825 et a conservé son cachet d’origine. À voir, tout comme la montagne, pour un séjour authentique dans cette petite localité.

madriverglen.com //

BOLTON VALLEY

Autre montagne méconnue du Vermont, Bolton Valley est un endroit tout en simplicité et abordable. Les budgets restreints apprécieront l’accessibilité de l’endroit récemment rénové où des condos et des chambres d’hôtel sont disponibles pour location. Le domaine skiable de la montagne est vaste avec plus de 71 pistes dont le tiers est classé débutant. Une dizaine de pistes sont aussi ouvertes jusqu’à 22 h si vous désirez prolonger vos journées de ski. La montagne fait face à l’ouest, vous pourrez donc admirer de magnifiques couchers de soleil en skiant la montagne. Les amateurs de ski backcountry seront servis car Bolton Valley offre plus de 100 kilomètres de terrain à cet effet ! Les membres du personnel se feront un plaisir de vous offrir la carte des lieux ou de vous guider en montagne. Des sentiers de ski de fond sont aussi entretenus par la sympathique équipe de la montagne. En famille, vous trouverez sur place une foule d’activités et de commodités qui vont bien au-delà du ski, comme la piscine intérieure et le centre sportif.

boltonvalley.com // © Bolton Valley

© Mad River Glen 18 | skipresse.com

© Mad River Glen

© Bolton Valley

© Bolton Valley


IN ITIATION

QU'EST-CE QUE LA RECONNAISSANCE MONSKI ? ASSOCIATION DES STATIONS DE SKI DU QUÉBEC

La reconnaissance Monski, une initiative de l’Association des stations de ski du Québec (ASSQ), souligne l’engagement des stations auprès des nouveaux skieurs. De votre premier clic à vos premiers virages, ces stations se sont engagées à respecter un processus simple et convivial, pour assurer la meilleure expérience possible sur les pentes. Cette marque de reconnaissance acceptée et reconnue dans l’industrie québécoise du ski est décernée aux stations se distinguant par leur excellent service à la clientèle. La participation des stations se fait sur une base volontaire : à ce jour, 47 stations participent au projet. Qui n’a pas déjà entendu quelqu’un se plaindre qu’il ne chausserait plus jamais de skis à la suite d’un premier essai désastreux ? À l’instar d’une première impression, la première expérience du nouveau skieur (ou de l’ex-skieur qui recommence à skier) est déterminante dans le choix de poursuivre la pratique du ski de façon régulière. Les stations de ski mettent ainsi tout en œuvre pour que le débutant ait envie de revenir faire du ski.

COMMENT ÇA FONCTIONNE?

4.125x5.0625 Tournee Ski-ACQ:Layout 6

Par l’entremise de clients-mystères, les stations de ski sont évaluées sur la base de plusieurs facteurs pour satisfaire la nouvelle clientèle. Basés sur les bonnes pratiques en matière d’accueil et de rétention de la clientèle, ces indicateurs de mesure sont développés autour des thèmes suivants : • promotion de divers forfaits d’initiation incluant la leçon et la location d’équipement ; • prise en charge complète du client, dès le premier clic jusqu’à la fin de la journée ; • signalisation efficace pour faciliter l’expérience-client ;

11/21/16

9:59 AM

Page 1

TOURNÉE DE GLISSE

CHIROPRATIQUE.COM EN COLLABORATION AVEC CKOI FM

• service et accompagnement offerts à la boutique de location ;

Venez nous rencontrer tout au long de l’hiver. Conseils,

• premier apprentissage orienté sur le simple plaisir de la glisse ;

dégustations, test d’équipements, jeux et surprises à toutes les sorties. Avec la participation de Carrera, Location Légaré, Scarpa et Skis Élan.

• offre d’une promotion pour les prochaines visites. Les stations doivent donc offrir une expérience de ski agréable, amusante et à la portée de tous, pour convertir les ex-skieurs et les skieurs débutants en skieurs réguliers, et même passionnés ! Comme cette conversion est la clé pour renouveler la clientèle des stations de ski, l’ASSQ mise sur l’accessibilité d’une première journée de ski pour attirer – et retenir – les nouveaux skieurs en station. L’ASSQ peut affirmer que cette marque de reconnaissance permettra aux stations, à moyen terme, d’intégrer une culture d’entreprise valorisant les débutants, ce qui est une bonne nouvelle pour la pérennité de l’industrie du ski !

maneige.ski //

/skiqc //

 /assq_maneige //

QUELQUES CHIFFRES… La reconnaissance Monski a été décernée, durant la saison 2015-2016, à plus de 40 stations de ski. Avec près de 90 visites de clients-mystères, la reconnaissance Monski est un gage de qualité et d’amélioration continue pour les stations depuis 2012.

/assq_maneige

2017 7 Janvier 14 Janvier 21 Janvier 28 Janvier 4 Février 11 Février 18 Février 25 Février 4 Mars 11 Mars

Mont-Comi Mont Saint-Sauveur Sutton Mont Blanc Mont Orford Mont Garceau Relâche Chantecler Le Relais Mont Gabriel

* Détails disponibles sur gendronski.com

• service à la clientèle axé sur la satisfaction du client ;

Courez la chance de gagner un voyage de glisse d’une semaine pour deux à CHAMONIX*

skipresse.com | 19


GA SPÉSI E

SPLITBOARD EN GASPÉSIE :

PREMIÈRES TRACES DANS L’ARRIÈRE-PAYS JENNIFER BLANCHETTE

Je ne sais pas à combien de reprises durant la montée j’ai eu envie d’abandonner, de rebrousser chemin. Je me demandais bien quelle idée folle j’avais eu de venir m’initier au splitboard en Gaspésie. Puis, une fois le sommet atteint, ma quête de poudreuse et d’aventure a pris tout son sens ; devant moi s’étendait un paysage d’une infinie beauté et des descentes sauvages qui ne demandaient qu’à être marquées par mon passage.

Je ne me suis pas fait prier pour m’élancer depuis le pinacle du mont Lyall, une montagne située aux abords de la réserve faunique des Chics-Chocs et offrant un dénivelé de plus de 300 mètres.

Sur la pente dont l’inclinaison frôlait les 40 degrés, la poudreuse virevoltait derrière moi, encore toute fraiche des précipitations tombées la veille. Il n’y avait aucune délimitation de piste. J’étais libre d’explorer cette contrée pentue à ma guise. Seuls les obstacles naturels et le peu d’aménagement effectué sur le terrain m’indiquaient la voie à suivre. Il y avait quelque chose d’irréel, de vibrant, à surfer une neige encore vierge par endroit. J’avais accès à un terrain de jeu privilégié où à peine une quarantaine d’adeptes du hors-piste, incluant ma partenaire de glisse et moi, se partageaient l’exaltation procurée par cette nature immense et indomptable.

PROPULSION HUMAINE La beauté du splitboard, une planche à neige divisée en deux parties pour permettre une ascension en ski et une descente en surf des neiges, c’est que le sentiment d’accomplissement résulte de la montée. Il n’y a pas de remonte-pente dans l’arrière-pays. Le corps humain devient la machine, nous forçant à repousser nos limites et à fournir effort après effort jusqu’au sommet. Selon les habitués de l’arrière-pays en Gaspésie, l’ascension complète du mont Lyall nécessite environ 50 minutes d’approche, puis le même temps pour la montée. Il m’aura fallu près de quatre heures avant de pouvoir admirer le panorama saisissant de cette contrée sauvage. Puisqu’il s’agissait d’une première sortie en splitboard, un temps d’adaptation à l’équipement et aux mouvements de montée, similaires à ceux du ski de fond, a été nécessaire avant que je trouve mon rythme de croisière. Entre autres, la manipulation des « peaux de phoque », le terme désignant le revêtement synthétique collé sous les skis durant la montée pour nous empêcher de faire marche arrière, et l’assemblage de mon splitboard en vue de la descente m’ont donné quelques maux de tête lors de ma première journée d’expédition. Avec un peu de pratique, le tout devient rapidement plus aisé. 20 | skipresse.com

1 Après avoir effectué l’ascension de la montagne, retirer le revêtement antidérapant des skis de randonnée hors-pistes.

VERTICALITÉ Une fois au sommet, l’effort physique est peut-être derrière nous, mais encore faut-il affronter les couloirs vertigineux pour retrouver notre point de départ. Destination prisée de l’arrière-pays gaspésien, le mont Hog’s Back fait partie de ces montagnes dont la verticalité des pistes impose le respect. Par temps dégagé, son sommet dénudé, qui se résume en une mince arête, offre aussi une vue spectaculaire sur l’ensemble de la région. C’est donc après une montée plus rapide, mais tout aussi exigeante que la veille que j’ai constaté le défi qui m’attendait. Perchée sur le bord de l’arête, je dévisageais avec un certain vertige la piste classée triple diamants qui semblait plonger dans le vide sous mes pieds. J’ai pris une bonne respiration et je me suis élancée. Quelle sensation grisante ! Je filais d’un côté à l’autre de la piste à pleine vitesse, sous les applaudissements des quelques personnes venues explorer le mont Hog’s Back en raquette. À chacun des virages serrés que j’enchainais, de petites boules de neige dévalaient la pente abrupte plus rapidement que moi. Je devais contourner la cime encore visible des épinettes ensevelies sous plusieurs mètres de neige ici et là, au risque de culbuter dans cette piste à pic. Une fois revenue aux abords de la route 299, j’étais euphorique et épuisée. Mon séjour d’initiation au splitboard tirait déjà à sa fin et c’est avec une satisfaction démesurée que je m’apprêtais à rentrer au bercail.


ASSEMBLER SA PLANCHE DIVISIBLE EN QUATRE ÉTAPES FACILES Réunir les deux parties de la planche divisible pour former une planche à neige et refermer les attaches de métal situées aux extrémités de l’équipement.

3 2 Une fois les peaux synthétiques rangées, défaire la fixation amovible en retirant la tige de métal située à l’avant. C’est ce même système de tige qui permet au talon du planchiste de ne pas être fixé à la fixation durant la montée.

4 Glisser les fixations sur le système de cale de montagne de la planche à neige et verrouiller le tout en insérant la tige de métal à l’avant de la fixation.

LE MEILLEUR SKI

DANS L’EST !

540, Dr. William May, Murdochville Québec G0E 1W0 | 418-784-3311 | chic-chac.ca skipresse.com | 21


A P R ÈS-SK I

On me demande souvent comment je choisis mes vins. Sélectionner un bon vin ou un grand vin n’est pas compliqué. J’ai fait rire mes amis(es) de Tremblant un jour en leur affirmant que pour moi, ça commence exclusivement avec la « Sainte Trinité » de la planète vin, c’est-à-dire : la France, l’Italie et l’Espagne. Pour SkiPresse et CyclePresse ça veut dire Jean-Claude Killy, Alberto Tomba et Miguel Indurain. Ce qui révèle surtout mon âge ! Néanmoins, je repose mes décisions sur cette base solide en tradition et une base qui m’a rarement déçu depuis les trois dernières décennies. Au risque de me faire mettre à l’index par la génération montante, les vins du Nouveau-Monde sont amusants, parfois très bons, mais ils sont encore une distraction. Sans plus tarder, voici trois vins pour la montagne ! CASAJUS VENDIMIA SELECIONNADA 2012

BRANCAIA CHIANTI CLASSICO 2014

25,60 $

26,95 $

Que dire de cette région mythique du nord de l’Espagne ? Castille Léon de Ribera del Duero, le paradis du cépage Tempranillo, 100 % pour Casajus. C’est intense et violacé, un nez de chocolat subtil et des fruits noirs bien mûrs. C’est corsé à souhait, mais toujours en équilibre sans faire dans les excès. Le Ribera del Duero produit des vins de garde, mais aussi des vins plus accessibles si on sait les choisir. Ici, c’est un peu les deux, c’est agréable maintenant, par contre la garde lui va à merveille.

Encore une fois un autre vin 100  % cépage Sangiovese, pas de demi-mesure ou d’assemblage. Que de la tradition dans une enveloppe moderne (le moderne ça fait rire parfois). Je vous parle de cette maison en toute simplicité pour l’ensemble qualitatif de ses vins, mais aussi parce que la maison Brancaia offre une gamme complète de vins uniques, dans une présentation sobre. L’étiquetage en est un bel exemple. En passant par l’entrée de gamme avec Tre jusqu’à sa cuvée prestige Il Blu, Brancaia réussit l’exploit de séduire et réconforter, de millésime en millésime.

CODE SAQ : 12911709

CODE SAQ : 12895104

MAS DES CHIMÈRES TERRASSES DU LARZAC 2014 CODE SAQ : 00863159

22,75 $ Terrasses du Larzac ou si vous préférez Côteaux du Languedoc est un assemblage des cépages les plus nobles du sud de la France : Syrah, Grenache, Mourvèdre et Carignan. Ce qui donne un vin plein de chaleur humaine. Un vin de couleur intense, des tannins solides, mais aussi de la fraîcheur si on sait le servir à la bonne température (sous les 18 °C). Le Mas des Chimères est depuis plus d’une décennie le vin de choix à notre table, un vin à la fois passe-partout, mais surtout un vin de bon goût.

pour souper entre amis

Me voilà de retour ! L’hiver il va s’en dire ! Cet hiver, je vous présente des vins « chauds » dans tous les aspects. Un vin pour l’après-ski, un vin pour un souper entre amis, un vin pour dire merci à la vie !

pour l,après-ski

BENOIT CHOUINARD

pour dire merci à la vie

© Dave Neff

VIN JOUER DEHORS !


FONDUE AU FROMAGE

Fineau, c’est une toute nouvelle entreprise familiale installée à Saint-Eustache, sur la Rive-Nord de Montréal. Leur eau minérale naturelle, provenant d’une source québécoise, est aromatisée à saveur de concombre et fines herbes. À l’heure où les eaux infusées sont à la mode, en voici une pétillante et déjà toute prête à boire telle quelle ou en cocktail, elle vous surprendra assurément. Demandez-la à votre épicier !

ANNE-MARIE SAINT-GERMAIN

Le classique entre tous les classiques hivernaux, particulièrement pour un après-ski. Facile et rapide à préparer, la fondue au fromage a su évoluer au fil du temps et des découvertes culinaires de nos familles québécoises. En effet, nous sommes aujourd’hui bien loin de la simple et insipide fondue au fromage provenant d’une boîte rouge rectangulaire.

Pour les accompagnements, laissez-vous aller ! Voici nos suggestions : cubes de pain, proscuitto, cubes de salami ou de saucisson, cubes de jambon,

cubes de pommes, raisins, bouquets de brocoli et de chou-fleur blanchis, etc.

1 BOUTEILLE D’EAU (355 ml) FINEAU CONCOMBRE ET FINES HERBES

POUR QUATRE PERSONNES

5 TRANCHES DE CONCOMBRES LIBANAIS 1 BRANCHE DE CORIANDRE 1 QUARTIER DE LIME 1 ONCE DE GIN GLACE (facultatif)

fineau.ca

1

GOUSSE D’AIL

200 G

DE FROMAGE GRUYÈRE

200 G

DE FROMAGE EMMENTHAL

200 G

DE FROMAGE OKA RACLETTE

2 C. À THÉ DE FÉCULE DE MAÏS 1 PINCÉE DE MUSCADE FRAÎCHEMENT RÂPÉE 1 TASSE DE RIESLING (OU TOUT AUTRE VIN BLANC) 4 C. À THÉ DE KIRSCH (FACULTATIF, PLUSIEURS N’AIMENT PAS LE GOÛT PRONONCÉ DE CETTE BOISSON) OU DE BRANDY

PRÉPARATION 1. C ouper la gousse d’ail en deux. La frotter à l’intérieur du caquelon. La hacher et la mettre dans le caquelon. 2. Les fromages doivent être râpés. Pour sauver du temps, vous pouvez demander à votre fromager de le faire pour vous au préalable. 3. Dans le caquelon, déposer le fromage râpé, la fécule et la muscade. Bien mélanger. 4.  Sur la cuisinière, ajouter le vin blanc et chauffer à feu moyen en remuant constamment avec une cuillère de bois jusqu’à ce que le fromage soit fondu. La préparation sera prête à servir lorsqu’elle sera lisse et homogène. 5. Laisser mijoter environ 1 minute et ajouter le kirsch. Déposer sur votre réchaud à fondue.

Bon appétit et après-ski !


QUÉBEC

Skier au Mont-Sainte-Anne... ANNE-MARIE SAINT-GERMAIN

Skier au Mont-Sainte-Anne, c’est skier à une montagne où l’on se sent chez soi. L’accueil y est toujours chaleureux, le service courtois et la montagne… quelle montagne ! Pas pour rien qu’elle figure toujours au palmarès des montagnes préférées des skieurs québécois. On dirait que chaque famille ou groupe d’amis y a son souvenir de ski ou de vacances de neige. La montagne, qui célébrait ses 50 ans en janvier 2016, a tout mis en œuvre pour faciliter l’accès aux skieurs et leur offrir un service complet : tarifs spéciaux, promotions et gratuités pour les enfants, service de location efficace, boutiques, luges de stationnement, tapis magique, école de ski, service de garderie, centre de congrès, restauration… en plus d’un calendrier d’activités annuel et vraiment varié. 24 | skipresse.com

Paradis du ski de fond et alma mater de la famille Harvey, notre dynastie de fondeurs, le Mont-Sainte-Anne se classe aussi au premier rang des centres de ski de fond à travers toute l’Amérique du Nord. L’hiver dernier, nous avons séjourné à Espace Nordik du Château Mont-SainteAnne, des condos « ski in ski out » quatre étoiles récemment rénovés. Les acheteurs des condos peuvent bénéficier de revenuslocatifs. Ce pied-à-terre se paie donc tout seul en l’absence des propriétaires puisqu’il peut être soumis à la location. Les usagers d’Espace Nordik ont accès aux deux piscines intérieure et extérieure, à la salle de jeux et aux services du spa ($) sur place. Les condos avec vue sur la montagne offrent

une valeur ajoutée supplémentaire. Et avouons-le, on ne se lasse pas de regarder les skieurs dévaler le Mont-Sainte-Anne du matin au soir. Lors de notre passage, nous avons soupé au Bistro Nordik du Château. Chic resto offrant un menu inspiré de notre nordicité où l’ambiance feutrée et les fauteuils confortables invitent à la lenteur. La mezzanine du restaurant surplombant le lobby de l’hôtel vous permettra de surveiller la marmaille qui aura envie de se dégourdir les jambes alors que vous siroterez un dernier verre de vin. De la salle à manger adjacente, on a une vue imprenable sur le Mont-Sainte-Anne puisque celle-ci est vitrée de haut en bas. La vie au Château est donc toujours active, du matin au soir et c’est cette activité qui fait entre autres le charme de l’endroit.

Tout autour de la montagne, il est aussi possible de louer une panoplie de chalets spécialement conçus pour recevoir des groupes. En passant la station de ski, continuez vers la charmante municipalité de Saint-Ferréol-les-Neiges, qui offre aussi de vastes espaces pour la pratique du vélo ou du ski de fond. Pour l’apéro ou pour une ambiance plus décontractée, nous vous suggérons de visiter la Microbrasserie des Beaux Prés à Sainte-Annede-Beaupré. Ses propriétaires d’expérience y brassent une multitude d’excellentes bières. L’été, on vous recommande la terrasse arrière qui a vue sur un potager et le majestueux fleuve Saint-Laurent. mont-sainte-anne.com //


IN ITIATION

S’initier au

backcountry et au ski-raquette © Philippe Jobin

À Saint-Raymond, dans Portneuf, se trouve la Vallée Bras-du-Nord, un petit coin de paradis pour les sportifs amateurs de plein air. Ouvert à l’année, les activités y sont nombreuses : vélo de montagne, fatbike, randonnée, canot, raquette, motoneige et bien sûr, le ski hors-piste.

Depuis maintenant quatre ans, la Vallée Bras-du-Nord et Éco plein air proposent donc neuf zones pour le ski de haute-route. Chaque zone a une superficie de quatre à dix hectares aménagés par l’équipe qui avait à cœur de développer le ski hors-piste.

LE SKI HAUTE-ROUTE

LE SKI-RAQUETTE

Pour pratiquer ce sport qui connaît un renouveau depuis quelques années, Marc-André Lebuis et son entreprise Éco plein air, offrent toute une gamme de forfaits : initiation aux techniques de base du ski hors-piste, cours d’introduction à la sécurité en avalanche, journée guidée dans le vaste domaine de poudreuse ou même un séjour à leur Villa Éco, un chalet magnifiquement aménagé et avantageusement positionné à proximité des terrains skiables de la Vallée, l’équipe d’Éco plein air est prête à vous accueillir.

L’entreprise offre aussi l’initiation et les randonnées de ski-raquette ou skoe en anglais (ski + snowshoe), une belle façon d’emmener de nouveaux participants vers le ski hors-piste. Le ski-raquette est court et ses peaux sont permanentes. La fixation est universelle et peut accueillir toutes sortes de bottes d’hiver. Comme en télémark, le talon du skieur restera libre au moment de la descente. L’équipement est adaptable, ce qui permet d’y installer des fixations de ski de fond, ski nordique ou télémark (qui nécessiteront cependant une botte appropriée).

ecopleinair.com // ski-raquette.ca

ANNE-MARIE SAINT-GERMAIN

skipresse.com | 25


CO LO M BIE-B RI TANNI QUE

Revelstoke DE TOUT POUR TOUS LES GOÛTS ET UN PEU PLUS ENCORE

On dit souvent que dans les petits pots on retrouve les meilleurs onguents, mais dans le cas de Revelstoke, cet adage ne s’applique vraiment pas. On n’a qu’à regarder un peu ses statistiques pour s’en convaincre. C’est d’ailleurs ce qui m’a convaincu la première fois que j’y suis allé.

TEXTE : MARIO DANIEL // PHOTOS : BERNARD BRAULT

J’ai été impressionné par le record que détient Revelstoke pour la plus grande descente verticale en Amérique du Nord avec, tenez-vous bien, 1 713 mètres de vertical ou 5 620 pieds ! Et si on force un peu la note et que l’on grimpe droit devant nous en descendant du télésiège, on effleure tout juste les 6 000 pieds de vertical. De quoi faire surchauffer les cuisses les plus endurcies. L’autre statistique qui m’a également impressionné, c’est son enneigement annuel moyen qui se situe entre 9 et 14 mètres. À titre de comparaison, Snowbird au Utah, reconnu pour ses chutes de neige fréquentes, en accumule annuellement en moyenne 13 mètres. Revelstoke se classe donc, tout comme Snowbird, parmi le top 10 des destinations qui nous offrent les meilleures chances de skier de la poudreuse au monde !

26 | skipresse.com

Sur place, on remarque rapidement que le centre a été dessiné en tenant compte des nouvelles tendances. Les pistes sont larges et longues, et lorsque j’y suis allé, le damage a été sans reproche toute la semaine. Et ce n’est pas parce que le terrain est plat, au contraire, plus de 90 % des 69 pistes sont de calibre intermédiaire ou expert. Avec en plus quatre immenses bols, le skieur a une aire de jeu extraordinaire dans un site naturel qui impose le respect. Mais une montagne, ça va au delà des statistiques et c’est en se rendant sur place que l’on peut constater toutes les possibilités qu’offre Revelstoke. Cet endroit n’a rien à envier à aucun autre centre de ski de l’Ouest et doit, au contraire, faire bien des jaloux. Pour s’en convaincre, on a juste à rester en ville et à regarder autour. On retrouve les

Monashees à l’ouest et les Selkirks à l’est, en plus d’être à une heure de route de la fameuse Rogers Pass. Que peut-on attendre de mieux en tant que skieur ?

LE SIDE-COUNTRY La popularité du ski hors-piste est indéniable depuis quelques années et Revelstoke est un site fantastique pour y tenter l’expérience. Vous n’avez qu’à prendre la remontée mécanique (The Stoke) pour par la suite accéder à tout l’arrière-pays avec vos peaux et vos skis de poudre. Le South Bowl est un excellent endroit pour débuter l’aventure, car il est facile d’accès et l’on en revient aisément en suivant la route de la chenillette jusqu’à la station.


LE CATSKI

L’HÉLISKI

Au départ, Revelstoke était reconnue pour son domaine de catski (ski en chenillette) que l’on pratique dans South Bowl, Montana Bowl et Kokanee Bowl. Le choix du terrain est effectué chaque jour en tenant compte des conditions de neige et des habiletés du groupe, mais je peux vous assurer que c’est une expérience que vous ne voulez pas manquer !

Pour ce qui est de l’héliski, je suis persuadé qu’avec toutes les possibilités qu’offrent les montagnes environnantes, vous êtes assuré d’une expérience extraordinaire. De mon côté, je n’ai malheureusement pas pu vivre l’expérience, car vous ne me croirez pas, mais lorsque j’y suis allé, nous étions assez tard au printemps. Nous devions décoller le matin vers 9 h. Au petit-déjeuner, le responsable de l’héliski est venu nous rencontrer pour nous dire qu’il y avait malheureusement un imprévu. L’hélicoptère était prêt à décoller, mais comme nous étions en fin de saison, et que le personnel commençait à quitter, il n’y avait plus de pilote disponible pour nous ! Je crois avoir pleuré en cachette... Mais croyez-moi, ce n’est que partie remise ! Et si vous voulez vivre une expérience intensive d’héliski, mon ami Normand Perrier, un excellent guide de Voyages Gendron, organise chaque année un ou deux voyages là-bas. Pas besoin d’élaborer davantage pour vous convaincre que j’ai vraiment aimé mon expérience à Revelstoke. Ce terrain de jeu est incroyable et si vous êtes passionné de ski comme moi, vous aurez sûrement vous aussi un gros coup de cœur pour cette destination de Colombie-Britannique.

revelstokemountainresort.com //

SKIEZ

L’INCONTOURNABLE

REVELSTOKE FORFAITS SUR MESURE – DÉPARTS TOUS LES JOURS

8 jours / 7 nuits / 6 jours de ski

» SUTTON PLACE HOTEL 4* STUDIO 8 jours / 7 nuits / 6 jours de ski

Chambre standard

Studio avec cuisinette Ski-in / ski-out

À partir de 1 765 $

À partir de 2 225 $

Offrez-vous aussi un forfait d’héliski à la journée ou pour plusieurs jours avec

($)

Photo © Garrett Grove

» SANDMAN INN REVELSTOKE 3*

Notre représentant à destination

Laurent Saulnier

Prix par pers. en occ. double en $ CAD, calculé le 8 décembre pour un séjour débutant le 18 mars au départ de Montréal. Comprend : vol aller-retour avec Air Canada (classe L), hébergement, jours de ski, transferts aéroportuaires et taxes. Non inclus : contribution au FICAV de 1 $ par 1 000 $. Autres dates disponibles. Titulaire d’un permis du Qc.

514-866-8747 1-800-561-8747

1465, boul. Mgr Langlois, Salaberry-de-Valleyfield (Québec) Canada J6S 1C2

skipresse.com | 27


Saviez-vous ?

© Sport et Société

CAP S UL ES

ANNE-MARIE SAINT-GERMAIN, EN COLLABORATION AVEC LE MUSÉE DU SKI DES LAURENTIDES

Lorsque le ski alpin s’est implanté au Québec, tout l’équipement devait être importé d’Europe où le sport était implanté depuis longtemps. Il était donc très dispendieux de se procurer de l’équipement de ski ici. C’est ainsi que les plus ingénieux et les plus débrouillards se mirent à se fabriquer des skis à partir de planches de bois, des douves, prélevées sur des barils d’alcool. La différence entre les deux modèles était toutefois assez notoire puisque les skis européens pouvaient mesurer 2 mètres alors que les modèles « maison » québécois étaient très courts. Pour courber ces skis fabriqués de façon artisanale, on faisait un petit trou au bout du ski, auquel on accrochait un fil de métal. Tout en s’appuyant sur le ski, on tirait alors très fort sur le fil pour courber la pointe du ski. Dans les deux cas, les fixations étaient faites de lanières de cuir et de quelques pièces de métal. De plus, on ne skiait qu’avec un seul bâton. On en conclut donc facilement que le tout devait être assez lourd. Ajoutez à cela des vêtements (les femmes skiaient en robe !), faits de laine qui s’alourdissaient d’autant plus lorsqu’elle était mouillée. Rien à voir avec aujourd’hui… et c’est tant mieux !

museeduskideslaurentides.com //

ÉVÉNEMENTS Le calendrier de route de vos cyclosportives est une collaboration de ADNduVélo.com

ADNduVelo.com

JANVIER

FÉVRIER

14 Vélo neige de Coaticook

4 Endurance Rive-Sud #2

Coaticook

14-15 Popcycle 47 Fatbike Lac Delage Lac Delage

15 L’abominable course des neiges Dolbeau

21 Endurance Rive-Sud Sainte-Julie

21 GROSMammouth Parc de la Jacques-Cartier

28-29 L’HIBERNUM Bromont Bromont

Sainte-Julie

10-12 Challenge Fatbike Mont-Sainte-Anne Mont-Sainte-Anne

11 Lune d’hiver à vélo Montréal

16-19 Expédition Fatbike Ça roule pour moi Saint-Donat

18 Boréal Loppet Forestville

18 La descente du Massif de Charlevoix Petite-Rivière-Saint-François

25 Grande Traversée du Lac-Saint-Jean à vélo Roberval

MARS 5 La Pulpe Ultra Fat | Chicoutimi 28 | skipresse.com

© Mont-Sainte-Anne

SECTION

11 DÉFIMammouth | Québec

CHALLENGE FATBIKE MONT-SAINTE-ANNE Cet événement de fatbike revient pour une deuxième édition encore plus novatrice ! Les 10-11-12 février 2017, un GROS week-end de « fat » vous attend au Mont-Sainte-Anne avec un critérium sur neige le vendredi soir dans une ambiance complètement festive, la descente du Mont-Sainte-Anne dans un parcours exclusif, dessiné spécifiquement pour l’occasion à travers la montagne le samedi et un contre-la-montre le dimanche pour couronner le Roi et la Reine de la montagne... Relevez le défi des « 3 épreuves en 3 jours » ou attaquez-vous à l’épreuve reine du samedi, mais ne manquez surtout pas ce weekend mémorable au Mont-Sainte-Anne !


APR ÈS -S K I

Passion caleçons

3

Les filles de SkiPresse ont trippé sur l’originalité des motifs de combines cette saison !

1 JUPE, 3 APRÈS-SKI

5

2

1. MOUNTAIN HARDWEAR Mini jupe isolée Trekkin 85 $ 2. MEC Caleçon long T1 29 $ 6

3. O RAGE Pantalon Cozy 75 $ 4. HELLY HANSEN Warm pant 100 $

1

4

POUR CES MESSIEURS 5. MY PAKAGE Wilderness camo 60 $ 6. PEAK PERFORMANCE Collants Heli ¾ 100 $

MOMENTS PRÉCIEUX 89 À PARTIR DE

laskishop.com

439, rue Principale, Saint-Sauveur, Québec J0R 1R4 | 450 227-8889

$

+ t.

ßíæıĤĽııíçďqíàĮÀŒdŒğ´ŒßŒæIJ skipresse.com | 29


PENTATHLON DES NEIGES 25 FÉVRIER AU 5 MARS 2017 Pour vous occuper pendant la semaine de relâche scolaire, quoi de mieux que de vous inscrire au plus grand événement hivernal multisport au monde ? En participant au Pentathlon en solo, en tandem, en équipe, en famille, entre amis ou avec vos collègues, vous devrez performer dans cinq disciplines sportives soit le vélo (tout type de vélo est accepté, tant que les roues ne sont pas lisses), la course à pied, le ski de fond, le patin (tout type de patin) et finalement, la raquette. Afin de rendre accessible le Pentathlon des neiges à un large public, les organisateurs ont créé un horaire offrant aux participants un choix d’épreuves plus ou moins longues, selon vos capacités. L’an passé, quelque 5800 personnes ont pris part au Pentathlon qui a lieu sur les bucoliques et historiques Plaines d’Abraham à Québec. Des épreuves de triathlon (raquette, patin et ski de fond), dont la Coupe du monde UTI de Triathlon d’hiver sont également au programme de l’événement fondé à Lac-Beauport en 2005. Nouveauté en 2017 ! Le Sprint Ski Habiletés et le Championnat nord-américain de raquette de la World Snowshoe Federation. Ces deux nouveaux défis rejoindront spécifiquement les adeptes de ski de fond et de raquette avec des parcours audacieux, mais accessibles à tous. Venez faire un tour sur place, l’ambiance y est à la fête car le site est aussi animé d’un village d’exposants et d’activités.

pentathlondesneiges.com 30 | skipresse.com

© Groupe Pentathlon

É VÉN EMENTS

QUÉBEC SINGLETRACK EXPERIENCE 29 JUILLET AU 5 AOÛT 2017 Toujours à Québec, les organisateurs du Pentathlon préparent tout un événement pour les amateurs de vélo de montagne. Ce nouveau rendez-vous cycliste aura lieu l’été prochain  : place au Québec Singletrack Experience (QSE) ! Le QSE, basé au centre-ville de Québec, sera présenté du 29 juillet au 5 août 2017, à travers sept destinations exceptionnelles de la région de Québec : le Mont-Sainte-Anne, la Vallée Bras-du-Nord, dans les secteurs Shannahan et Saint-Raymond, les Sentiers du Moulin, le Lac-Beauport, la Base militaire de Valcartier et le Lac Delage. Une expérience unique dans un cadre unique ! La QSE sera probablement une expérience de guerrier, mais qui en vaudra la peine et qui vous fera découvrir ou redécouvrir des coins de la grande région de Québec : sept jours de vélo de montagne où des paysages majestueux défileront sous vos yeux sans arrêt. Le rêve ! Les organisateurs attendent d’ailleurs passablement de participants du vieux-continent puisque cet événement de vélo de montagne à étapes est international et récurrent.

quebecsingletrack.com //

Avec le renouveau que connait le vélo de montagne chez-nous, CyclePresse prédit un succès à cet événement unique que nous suivrons pour vous l’été prochain.


RĂŠalisons vos rĂŠsolutions


100% Hardwear Photo: Blake Jorgenson

U N N O M Q U I E N D I T LO N G . S U R L’ É Q U I P E M E N T E T L A P R É C I S I O N T E C H N I Q U E .

MO U N TA IN H A R DWEAR

SkiPresse Février 2017 Vol. 31 #3  
SkiPresse Février 2017 Vol. 31 #3  

Plus de 15 récits de destinations québécoises, canadiennes et internationales !