Page 1

MAI / 2018 . VOLUME 8 #1


MONT-FERRÉOL blanche à l’argousier

La Mont-Ferréol

Une bière à saveur locale! Le fruit est cultivé sur la Côte

En effet, saviez-vous que la baie d'argousier est cultivée sur la Côte-deBeaupré? Ce petit fruit (à qui on attribue des bienfaits pour la santé) que nous utilisons dans la fabrication de cette bière est produit par l'argousier du Mont-Ferréol, à Saint-Ferréol-les-Neiges. Cette bière se retrouve régulièrement sur nos pompes depuis 2015 au grand bonheur des sportifs amateurs de bières acidulées et fruitées.

L’image vient d’une artiste locale

L'Ours, cette force de la nature, c'est Sandy Cunningham qui l'a créé, artiste-peintre de Château-Richer et représentée par Annie Lévesque de la Galerie Ni vu Ni cornu. C'est aussi grâce à un beau partenariat avec deux entreprises culturelles de la Côte-de-Beaupré que la Mont-Ferréol a maintenant une image. Pour ceux qui fréquentent la microbrasserie, vous avez sans doute remarqué la toile de l'Ours dans la salle avant du pub.

Un don pour la Fondation de l’Hôpital

En plus de travailler avec producteurs et artistes locaux, nous nous servons de la Mont-Ferréol pour supporter une cause. Pour chaque litre vendu, nous versons 0,50 $ à la Fondation de l'Hôpital Sainte-Anne-de-Beaupré. C'est une petite contribution qui, nous l'espérons, pourra faire la différence pour ceux qui en ont besoin.

Juste à temps pour les températures douces du printemps, cette blanche à 4,5 % d'alcool saura satisfaire votre soif avec son côté bien acidulé qui provient de la baie d'argousier. On vous rappelle que c'est une bonne bière pour votre santé et pour la communauté de la Côte-de-Beaupré!

Johanne et Luc

9430, boul. Sainte-Anne, Sainte-Anne-de-Beaupré


Casque

Chronicle

MC


Crédit photo : Isabelle Richard Location Cottonwood, Arizona 4


Le vélo par les athlètes québécois 6

Éditeur Charles Duhamel

Collaborateurs Lyne Bessette, Christel Ferrier, Voyages 14 Simone Boillard, Hugo Langevin, Raphaël Gagné, Suggestions d’achats 22 Léandre Bouchard, Hugo Houle, Dominick Ménard, Yvan Martineau, Eric Léonard Les Trouvailles de Julie 29

Photographes Défi 808 (JF Leclerc), Isabelle Richard, Christian Gauvin, Luc Provencher

Graphisme Pika Design Fournisseurs Imprimerie Transcontinental, À L’Affiche @ 2018 Les Nouvelles SkiPresse inc. Tous droits réservés. ISSN 1205-2043 www.skipresse.com Couverture Christian Gauvin

5


Crédit photo : DH entrainement Coupe du monde, Vélirium 2016 Kevin Littlefield, US 6


SUGGESTIONS DE PARCOURS

ATHLÈTES

Par nos athlètes québécois qui nous représentent à travers le monde Chaque cycliste a ses parcours favoris. Il y en a sur lesquels on pourrait rouler chaque jour, d’autres qui offrent un paysage magnifique. Il y a aussi ces parcours plus exigeants, ceux qui permettent de se défier à l’entraînement. Quelques athlètes québécois, on prit de leur temps (certains entre 2 épreuves), pour partager leurs endroits fétiches. Ils nous dévoilent également leur plus belle victoire en carrière.

Hugo Langevin Équipe de développement Devinci, en vélo de descente Mon parcours préféré La piste de la Coupe du monde au Mont Sainte-Anne, à Québec, est une de mes pistes préférées, car elle contient une belle variété de parcours, avec des sections rapides et d’autres sections plus techniques (des pentes abruptes, des sauts, des sections de roches et de racines). Le parcours qui a le plus beau paysage Mon choix s’arrête sur le parcours en Autriche que j’ai fait en 2012, lors du championnat de la Coupe du monde. La vue était impressionnante, avec des montagnes, des rochers et des glaciers à perte de vue. Une belle expérience en tant qu’athlète sur le circuit junior de vélo de descente. Le parcours d’entraînement le plus exigeant Les pistes de descente à Whistler. Elles sont vraiment plus longues comparativement à celles de Bromont. Cela me permet

d’améliorer mon endurance. Il y a plusieurs pistes de différents calibres, c’est donc la meilleure place selon moi. Ma plus belle victoire J’ai quelques victoires qui ont été significatives pour moi. Entre autres, mes quatre 1res places sur le circuit canadien, la 1re position au cumulatif de la Coupe Canada et, fina-lement, ma 26e place à la Coupe du monde du Mont Sainte-Anne l’année dernière, à Québec. Ce n’est pas une 1re place, mais selon moi, c’est encore mieux. Mon objectif cette année est de bien performer en Coupe du monde.

Hugo Houle Équipe Astana, vélo de route Mes parcours préférés La région que j’apprécie particulièrement au Québec c’est Chaudière-Appalaches. Surtout le parcours de la classique des Appalaches, tout près de Victoriaville. Les pay-sages sont magnifiques, encore davantage à l’automne. J’aime le dénivelé et la tranquillité du parcours. C’est également un parcours exigeant qui se termine au sommet du Mont Arthabaska, une ascension de 2,6 km avec une moyenne d'inclinaison de 6,7 %.

Le parcours qui a le plus beau paysage En Europe, il y a tellement d’options. Mais la route des Crêtes, entre Cassis et Marseille, offre des vues à couper le souffle sur la mer et ses calanques. Ma plus belle victoire Ma médaille d'or au contre-la-montre lors des Jeux panaméricains en 2015. 7


Crédit photo : Portes de l’Enfer, Coupe du Monde XC UCI 2017, Mont Ste Anne Vélirium 8


ATHLÈTES

Léandre Bouchard

Équipe KMC EKOÏ SR Suntour, vélo de montagne Mon parcours préféré J'y vais avec le parcours de Nove Mesto, en République tchèque. Depuis 2013 que je m'y rends pour une étape de la Coupe du monde ou un Championnat du monde. J'aime beaucoup le genre d'obstacles techniques, un joli mélange d'artificiel et de naturel, ainsi que le profil du tour avec 3-4 moyennes montées et les descentes qui viennent avec! Le parcours parfait pour mes qualités d'athlète quoi! J'y ai obtenu quelques-uns de mes meilleurs résultats là-bas, dont une 5e place chez les U23 à la Coupe du monde, une 3e place en 2014, et une 20e place élite au Championnat du monde de 2016. L'ambiance est au top, la plus folle des étapes mondiales. Le plus beau paysage J'ai plusieurs endroits qui me viennent à l'esprit. J'aime beaucoup la vue au sommet de la petite montagne du club Dorval, à Alma. Il y a une belle vue sur ma région et ma ville natale. Je suis peut-être biaisé, car j'ai un attache-ment émotif avec cette place. Le parcours d'entraînement le plus exigeant C’est plutôt un voyage en cyclotourisme. En partant de Las Vegas, j'ai traversé le Death

Valley National Park avant de me rendre à Los Angeles. La traversée du désert est magnifique. S'y rendre n’est pas si pire, mais en sortir est plus ardu! Le désert étant sous le niveau de la mer, il faut remonter à plus de 5 000 pieds pour en ressortir. Ajoutez le poids des bagages sur le vélo, il m'a fallu 2 h 30 pour compléter l’interminable ascension. Ma plus belle victoire Faire partie de l'équipe olympique canadienne en vélo de montagne à Rio en 2016. Selon moi, j'ai obtenu ma place grâce à une 19e place au Championnat du monde XCO de Cairns, en Australie, et une 20e position à La Bresse, en France. Ces deux performances à elles seules sont de magnifiques victoires, mais ce qui en a découlé (ma participation aux JO) est le summum.

Raphaël Gagné

Équipe Silverback OMX Pro Team, vélo de montagne Mes parcours préférés Il y en a tant! La Léon aux Sentiers du Moulin pour ses défis techniques avec un pure bike de XCO et son aspect naturel avec les roches et les racines. Il y a également la Santa Ana River Trail, dans les San Bernardino Mountains, en Californie, avec son single track, son flow, sa vitesse et le danger de tomber à gauche dans la pente ou un ravin. Le parcours qui a le plus beau paysage Il y en a plein, mais monter le Mont SainteAnne offre tout un coup d'œil au sommet, en plus d'être un bon entrainement et de permettre de belles options pour redescendre. Le parcours le plus exigeant Enchaîner en intervalle de 2 à 8 minutes les huit côtes qu'offre le Lac-Beauport, le centre de ski le Relais, la côte du Calvaire ou le Mont Tourbillon où j'ai grandi, avec 7 à 8 minutes de montée abrupte à la fin de chacun de mes

entrainements. Sinon les Santa Monica Mountains, près de Los Angeles, offrent un parcours d'entrainement très exigeant, plusieurs beaux cols pour le vélo de route où j'aime faire du volume en décembre et janvier. Ma plus belle victoire Sans aucun doute lorsque j'ai gagné l'or aux Jeux panaméricains de Toronto en 2015. Mes parents étaient là. La course était intense et serrée, j'avais travaillé fort pour arriver au sommet de ma forme et j'ai réussi à triompher devant la foule canadienne partisane. C'était génial! 9


Crédit photo : Grand Rendez-Vous Cycliste Charlevoix, Montée St-Joseph de la Rive, Le Routier 2017 10


ATHLÈTES

Simone Boilard

En 2017, 8e place au Championnat mondial junior de vélo sur route Mon parcours préféré Moi qui demeure dans la région de Québec, je suis très choyée d'avoir plusieurs options de parcours pour m’entraîner. Nous avons de très beaux circuits, tels que les Équerres et le Chemin du Roy. Ces choix de parcours se retrouvent à seulement quelques kilomètres de la ville et sont faciles d'accès. Mais mes parcours préférés sont ceux de New Castle, en Virginie, que nous offre le Groupe Centrifuge, dirigé par Marc Dufour, qui organise des voyages de vélo. Malgré le fait que j'adore rouler dans ma ville natale et que j'ai eu la chance de voyager à plusieurs autres endroits au Canada, aux États-Unis et même en Europe, je trouve qu'aucun autre endroit n'est à la hauteur des vallées verdoyantes de la Virginie. L'ambiance chaleureuse du camp et le fait de rouler avec un groupe de cyclistes passionnés ajoutent aussi quelque chose de magique au décor époustouflant.

Le parcours qui a le plus beau paysage Mon choix demeure le parcours de New Castle, en Virginie, particulièrement Maggie Valley Road et le fameux Blue Ridge, qui sont aussi les parcours d'entrainement les plus exigeants que j'ai faits. Ma plus belle victoire Lorsque j’ai remporté la course sur route aux Jeux du Canada, à Winnipeg, en août dernier. Pas seulement pour la médaille d'or, mais aussi pour la chimie d'équipe et l'ambiance festive des jeux. Quand je repense à cette victoire, je pense à toute la magie qui entoure l'histoire. C'était un très beau moment.

Christel Ferrier

En 2017, championne canadienne de cyclocross Mon parcours préféré J’aime bien m’entraîner à Bromont, sur le réseau du Mont Oak. C’est un bel endroit pour travailler la technique (Sintra, Oural). Le réseau de la Montagne me permet de travailler mon endurance physique et de pratiquer les longues descentes. Le parcours le plus exigeant et le plus beau paysage Pour moi, c’est celui de la montagne de Bromont, car il y a du dénivelé avec la montée de la Divine qui arrive au sommet de la montagne. Une fois rendu en haut, le paysage est vraiment beau. Une très belle vue de la région nous récompense pour les efforts lors de la montée!

Ma plus belle victoire C’est en cyclocross lors des championnats canadiens de Sherbrooke, en 2017. Un très beau circuit, très varié et bien situé dans la ville. Ils ont rajouté des escaliers sur le parcours le rendant ainsi plus technique. C’est la plus belle course à mes yeux parce que j’y ai remporté mon titre de championne canadienne de cyclocross, une course pleine d’émotions.

11


Habitez le bord du Lac Tremblant À PARTIR DE 75 $ Court-moyen-long terme

Location de condos info@maisongervais.com 514-591-3050

Crédit photo : Jean-François Leclerc, Défi 808 Bonneville 2017Chemin Du Nordet, « Col de la grise » 12


ATHLÈTES

Une fondation qui me tient à cœur Le défi 808 Bonneville supporte une fondation qui me tient à cœur : la Fondation de l'Athlète d’Excellence du Québec. Un support important pour les athlètes afin qu’ils puissent concilier études et sport. J’en ai moi-même bénéficié lorsque j'étais athlète. Je ne vous cacherai pas que, souvent, je me dis que j’aurais donc dû continuer des études en cuisine ou en psychologie, mais la vie m’a amenée ailleurs, ce qui n'est pas banal non plus. Dany Bonneville, vous le connaissez? Un homme d’affaires passionné de vélo, mais aussi avec un cœur gros comme... hmm je ne saurais quantifier! L’an dernier, Dany m’a demandé de faire un petit vidéo pour son événement qui en était à sa première année. Un matin, je pars pour Jay Peak avec mon mari Tim et on arrête au dépanneur pour acheter un peu de sucre et des boissons fraîches (pas de la bière... bien qu'ils en ont de la bonne !). En ressortant, qui je vois : Dany! Je lui dis que ce serait un moment parfait pour faire mon petit vidéo avec le fondateur de l’événement! Il en était déjà à sa 4e montée... Tout un athlète! Déjà après deux, je suis très contentée. Je le salue et continue ma route. Ouvert à tous, le défi offre différentes distances, soit 101 km, 202 km, 404 km et 808 km. Un défi, c'est de se lancer dans une aventure, ac-complir ou au moins essayer d’atteindre quelque chose de plus... donc pour Annie Pelletier, qui n‘a jamais fait de vélo de sa vie, 101 km sera un défi de taille. Pour moi, qui ai fait du vélo toute ma vie, j’attaquerai le 808 km solo, qui sera aussi un défi de taille. Et vous quel sera votre défi? Venez soutenir les athlètes de chez nous! Lyne Bessette

Le col du Chemin du Nordet sera baptisé le « Col de la grise » Projet de Yannick Rousseau L’objectif est d'offrir une meilleure accessibilité à l’observatoire, situé sur la crête du col de la montagne du Nordet, qui offre une magnifique vue panoramique. L’inauguration des lieux aura lieu à l’automne 2019. Pour l'occasion, une conférence sera offerte par M. David Veilleux, premier québécois à avoir complété le Tour de France, en 2013. Chaque année, on estime que plus de 18 000 cyclistes se rendent sur le col du Chemin du Nordet, signe d'une popularité indéniable.

13


Crédit photo : Dominick Ménard, Self portrait, Moab Utah 14


VOYAGES

On ne pourra jamais m’enlever le vélo, ma passion Lorsque j’ai initialement partagé cette histoire sur Instagram et Facebook, j’étais loin de m’imaginer que ça allait toucher autant de gens.

C’est un sentiment de liberté et de simplicité incroyable.

J’imaginais encore moins perdre mon emploi dans les jours suivants. La vie nous bouscule parfois. Si ce texte se voulait initialement un témoignage afin d’aider et inspirer quelques personnes au passage, voilà qu’il se veut également un rappel pour moi.

Je dois avouer que ça m’a donné tout un coup. Heureusement, j’ai quelque chose qu’on ne pourra jamais m’enlever : le vélo, ma passion.

Je travaillais pour une compagnie et je détestais ça, comme la plupart de mes collègues. Je croyais que c’était ça la vie d’adulte; compter les jours qui nous séparent du prochain weekend.

Je vous écris depuis un petit café dans l’Ouest Canadien… pu de condo, pu de meubles, pu de job! Mais rassurez-vous, je souris en écrivant ces mots. J’ai appris avec le temps que les expériences qui nous font le plus grandir sont celles qui se trouvent hors de notre zone de confort. Je ne vous apprends rien avec cette phrase, mais l’appliquer est parfois moins évident. Le condo que je louais à Montréal ayant été vendu, j’ai décidé de vendre tous mes biens. J’habite pratiquement à temps plein dans ma van depuis 2 ans et l’idée d’avoir seulement l’essentiel m’anime depuis un moment. Tout ce que je possède rentre maintenant dans ma van.

Une surprise m’attendait toutefois; la perte de mon emploi.

Pendant un bout par contre, j'ai ignoré cette passion. Je travaillais pour une compagnie en technologie de l’information et je détestais ça. Comme la plupart de mes collègues détestaient aussi, je croyais que c’était ça la vie d’adulte : compter les jours qui nous séparent du prochain weekend. Bien sûr, je faisais du vélo, mais on m’avait porté à croire que c’était seulement un sport et que je devais me concentrer sur une vraie carrière. Les années ont passé et un jour de novembre je suis tombé… mais pas à vélo. Une visite chez le médecin et une séance chez le psychologue plus tard, voilà que j’étais soudainement seul dans mon lit en congé de maladie, bouteille d’antidépresseurs à la main. Je ne pouvais pas y croire. J’ai eu l’idée d’appeler Cycles Devinci, la compagnie qui me commanditait, et je leur ai expliqué que je voulais me changer les idées. J’étais prêt à faire n’importe quoi, même passer la moppe dans l’entrepôt! Je ne sais pas pourquoi, mais j’avais la certitude que je devais me rendre à Chicoutimi. J’ai aidé au marketing pour quelques jours. Lorsque la

compagnie d’assurance m’a contacté pour faire un suivi et a appris que je n’avais pas pris les antidépresseurs, on a immédiatement coupé mon salaire. Durant cette semaine, une employée m’a informé que le représentant Devinci de Montréal se cherchait quelqu’un. Voilà pourquoi je devais venir ici! J’ai décroché le poste et j’ai passé tout l’été sur la route avec des vélos démos tout en prenant part à mes compétitions. Ce fut le début d’une aventure extraordinaire qui m’a mené jusqu’ici! La réponse devant moi.

se

trouvait

Si ce n’était pas de cet appel chez Devinci, je n’aurais peut-être jamais trouvé une carrière dans laquelle m’épanouir. Si vous avez une passion, creusez dans celle-ci! Si vous n’avez pas trouvé votre passion, pas de panique. Trouver sa voie peut prendre du temps. Essayez de nouvelles choses, sortez de votre zone de confort et discutez avec des gens de différents milieux afin d’agrandir vos horizons. Et si votre vie bascule comme c’est mon cas présentement, il faut sourire et embrasser le changement. L’inconnu ne me fait plus peur, il est rempli d’opportunités! « Comment un diagnostic de dépression m’a ouvert les yeux sur ma passion » Dominick Ménard #dominickmenard

EXTRA EN LIGNE skipresse.com/mag

15


Crédit photo : Andy Vathis

16


VOYAGES

La Neilson La Neilson se fond dans la nature sauvage de cette ancienne vallée glaciaire comme si elle en avait toujours fait partie. Au cœur de la Vallée Bras-du-Nord, ce sentier enveloppe le cycliste de forêts verdoyantes entrecoupées d'ahurissantes vues sur les montagnes. La générosité des panoramas sur la rivière impétueuse transporte quiconque s'y aventure à travers de sublimes paysages qui ne sont accessibles autrement qu'à coups de pédales. La Neilson promet une expérience marquante. Bâtie sur plusieurs années, chaque kilomètre ajouté a contribué à sa richesse actuelle. Elle est parsemée d’innombrables passerelles de bois, de berms soigneusement travaillés, de montées techniques, de descentes grisantes et d’aménagements rocheux travaillés de main de maître. La Neilson est incontestablement unique. L'expérience se poursuit à travers un immense réseau de sentiers de vélo de montagne qui convient aux adeptes de tous les horizons. Les mots manquent pour révéler l’enchantement de rouler à la Vallée Bras-du-Nord. Il faudra vous déplacer cet été pour découvrir le caractère exceptionnel de ses sentiers et de son territoire.

17


Crédit photo : Yvan Martineau

18


VOYAGES

Chaude météo dans « l’autre » Virginie La majorité des Québécois vont pédaler en Virginie en s’installant à proximité des centres de ski pour faire du fameux Blue Ridge Parkway leur terrain de jeu. Personnellement, ma priorité au printemps et à l’automne, c’est la recherche de chaleur. Et c’est ce que j’ai obtenu dans «  l’autre  » Virginie. Celle des fonds de vallées dénichées à proximité de Charlottesville, plus spécifiquement à Barboursville, qui semble perdue au milieu de nulle part. Mais pour le vélo, c’est autre chose. Un soleil radieux, pénétrant et des températures qui se révélaient environ 5 degrés plus chaudes que sur le Blue Ridge une énorme différence dans les débuts ou fins de saison frisquets - nous ont fait pousser des cris jouissifs à répétition! Bon, il est vrai qu’on a dû improviser nos circuits (jusqu’à ce qu’on découvre une boutique de vélo qui en avait une panoplie à nous offrir), mais le plaisir de la découverte n’était qu’accentué puisque la région regorgeait d’une grande quantité de petites routes étroites, sinueuses,

vallonnées, champêtres. Il y avait bon nombre de fermes et domaines luxueux. Des décors tout en wow! Oui, nous étions à proximité du Blue Ridge et du Skyline, mais nous étions tellement étonnés et ravis de la beauté des chemins hyper tranquilles que nous ne sommes montés en altitude qu’en une seule occasion. Vous pensez qu’on a chômé? Pantoute! Pour des parcours de 60 à 80 km, nous atteignions entre 600 et 1 200 mètres d’ascension, pédalés au chaud, je le rappelle. Et je dois ajouter que dans la région de Charlottesville/ Barboursville, il y a une… Route des vins! Et… et… il y avait les gens! Au gîte, le couple, tellement chaleureux (qui est à la retraite depuis), nous a accueillis avec une soixantaine d’œufs pondus par leurs propres poules sur leur immense terrain entouré d’arbres majestueux et avec un GIGANTESQUE gâteau. Au premier vignoble, le Reynard Florence, surprise, certains des vins portaient des noms

français comme Recherché et Petit Verdot. La proprio avait enseigné le français à l’école et se régalait de pouvoir nous faire la conversation. Au vignoble Stinson, on a piqueniqué à l’extérieur dans un panorama qui invitait à la flânerie : environnés de sommets, installés dans des chaises Adirondack pour savourer nos vins de dégustation et le chocolat local raffiné. Mais, une tragédie a failli survenir : le coq de la place est allé frôler le Pinarello d’Éric durant notre relaxation! Quelle indécence! Ce que nous avons beaucoup apprécié également, c’est notre escapade à Charlottesville et sur sa rue piétonne, animée. Puis, en revenant vers le Québec, j’ai beaucoup aimé faire halte à Culpeper, dont la riche histoire se ressent encore. Un bien bel endroit, Culpeper, avant de retrouver la froidure du Nord… Yvan Martineau www.visitcharlottesville.org/ www.blueridgecyclery.com www.stinsonvineyards.com/stay www.visitculpeperva.com

Coup de cœur pour la Caroline du Nord Je n’avais encore jamais mis le cap sur la Caroline du Nord. Et j’ai été littéralement ébloui par cette destination hors pair pour le vélo sous toutes ses formes. Dans un premier temps, au pied du fameux Blue Ridge Parkway, j’ai visité Asheville, un ancien bastion hippie qui continue d’attirer une clientèle bohème, ce qui lui vaut une personnalité singulière. Il y a là… 29 microbrasseries! À 45 minutes de là, Brevard, charmante elle aussi, attire des adeptes de plusieurs états avoisinants et même des Québécois pour le vélo de route, le cyclotourisme et le gravel bike, mais surtout pour le vélo de montagne qui est roi ici. Les weekends sont des vents de folie! À l’office du tourisme, on fournit des parcours sur route et des cartes de sentiers très bien détaillées. Un seul arrêt et on a donc de quoi s’amuser en toute liberté durant une semaine – ou davantage - dans la vallée ou sur le Blue Ridge. Si vous y mettez le cap, ne manquez pas les chutes et cascades qui font la réputation du Transylvania County, dont le leitmotiv est «  The land of

waterfalls ». Plusieurs sont en bordure des itinéraires cyclables. Ne manquez pas non plus, au cœur de la municipalité, l’amphithéâtre en plein air pour les concerts et l’un des plus beaux magasins de jouets au monde, O.P. Taylor. Des montagnes à la mer Ensuite, j’ai vécu un remarquable événement populaire de sept jours qui nous a entraînés des montagnes jusqu’à l’océan Atlantique. L’organisation du « Mountains to Coast ride » se révèle impeccable, mais au-delà des paysages exquis et diversifiés, c’est la mobilisation et la gentillesse des bénévoles des communautés locales qui procurent une saveur exceptionnelle à ce grand happening. Ceux-ci nous enjoignaient à savourer des collations qui ont maintes fois pris l’allure de festins sympathiques : assiettées crêpessaucisses-oeufs (même si nous avions déjà déjeuné deux heures plus tôt), dégustations de porc effiloché, poulet BBQ, patates douces, friandises, beignets / muffins / gâteaux maison, crème glacée, « ice cones », et plus, selon les endroits.

Le tout s’ajoutait aux collations fournies à volonté par Cycle NC, dont des tartinades au beurre d’arachides et aux confitures! Puisqu’une vocation récréotouristique entourait la randonnée, l’organisme Visit North Carolina proposait chaque jour aux cyclistes qui voulaient prendre congé ou aux conjoints / conjointes / amis / parents des excursions en autobus. Mon bilan? La Caroline du Nord m’a offert une semaine de pur bonheur sur des routes sublimes et tranquilles où on a fait halte dans des vignobles et des microbrasseries, un vieux motel rénové à la sauce vintage que je choisirais bien avant le Ritz Carlton, des antiquaires et plus encore. Puisque je suis gourmand et en faveur de l’augmentation du goût de la vie, ce séjour sera le prélude à plusieurs autres, j’en suis persuadé. Yvan Martineau www.VisitNC.com www.VisitWaterfalls.com www.ExploreAsheville.com

19


M I C R O B R A S S E R I E

Si boire te ralentit, va sur le plateau. S I B O I R E S A I N T- L A U R E N T 5101, boul. Saint-Laurent

Le Siboire Saint-Laurent est très fier de souligner 1 an de bières d’exception à Montréal ! Situé à la jonction du Plateau Mont-Royal et du Mile-End, dans un quartier où le transport en vélo est omniprésent, la microbrasserie d’origine sherbrookoise souligne son histoire avec une thématique de cyclisme québécois qui charmera les amateurs du sport.

siboire.ca


C’est un endroit unique en son genre, un lieu où, comme dans un peloton, le groupe nous rend plus fort que lorsque nous bataillons seul contre les éléments. C’est pourquoi nous l’avons nommé Vélo Cartel. L'origine

Pour nous, le vélo n’est pas une passion. C’est une véritable obsession. Nous avons imaginé et mis en place un endroit où vous pourrez profiter de tous les aspects de cette fascinante culture, avec nous. Un emplacement où tous les services sont réunis, où vous pourrez rencontrer d’autres rouleurs et rouleuses, obtenir des conseils précieux, du café fabuleux, jouir d’un lieu d’entraînement à la fine pointe de la technologie et assouvir votre soif de beauté dans une boutique d’exception.

Mission

Nous rêvions d’un lieu de rassemblement pour les cyclistes. Un endroit qui se distingue parce qu’il se situe en marge de l’habituelle manière de faire le commerce des vélos, et où la dimension humaine triompherait. L’idée de Vélo Cartel a ainsi pris corps. Nous offrons aux membres d’une communauté la possibilité de se retrouver, autour de services essentiels, dans un environnement qui favorise le plaisir et le dépassement de soi, peu importe leur niveau. Nos clients partagent une passion commune, un désir qui les brûle, une envie tenace, mais toute simple : rouler.

21


Pour l’amélioration du drag: 1- Skin suit 2- Guidon aéro 3- Casque aéro Effet de la pression des pneus (route, cycliste 155lb-70kg ): 1- Manque 40psi - 10Watts 2- Trop de 30psi - 10Watts 3- Roue aéro sauvent - 20Watts 4- Optimale 95psi (+2psi/20lb-10kg) (Même efficacité pneu ou boyaux!) Source: Fastfitnesstips

Photo : Cadre de Peter Sagan, Grand Prix Cycliste Québec, Québec 2017 22


DOSSIER

ROUTE

Coups de coeur

OPUS HORIZON 1 – Haut de gamme

Le Opus Horizon 1 présente toutes les tendances actuelles : un cadre en carbone offrant le confort, la polyvalence permettant de chausser le vélo de pneus de plus de 40c, des axes rigides aux deux essieux, une position confortable pour les sorties sur routes cahoteuses et un groupe Shimano 105 11 vitesses incluant des freins à disque hydrauliques. Vous partirez à l’aventure dans le confort et la tranquillité d’esprit. http://www.opusbike.com/fr/produit/aventure/254-horizon-1.html?CouleurId=277

DEVINCI SILVERSTONE SL 105 – Moins de 2 500$ Le cadre fabriqué à Chicoutimi est un classique chez l’entreprise québécoise. Si vous voulez vous entrainer à petit prix, le Silverstone est tout désigné : une géométrie performante sur un cadre en aluminium, un équipement dernier cri avec freins à disque mécaniques, une transmission Shimano 105 ainsi que des pneus confortables de 28c. Ce vélo détient toutes les caractéristiques nécessaires pour affronter les défis devant vous. http://www.devinci.com/bikes/bike_952_scategory_217

3 conseils pour améliorer votre vélo 1) LES ROUES: Sont les composantes qui influenceront le plus le confort et l’efficacité de votre vélo après le cadre. Cette masse en rotation a la capacité de vous faire sentir comme une enclume lorsque négligée ou comme un super héros lorsqu'elles sont de bonne qualité. Bien sûr, il faut regarder le poids et le matériel, mais aussi l’engagement et la qualité des roulements. Une paire de roues de qualité fera toute la différence sur n’importe quel vélo. Conseil d’ami : Les roues montées à la main par un mécano doué seront plus fiables à long terme que vos roues d’origine et donneront accès à une combinaison de choix de moyeux, rayons et jantes sur mesure. 2) SE DÉNICHER UN CADRE EN ACIER SUR MESURE : Est le rêve de plusieurs cyclistes. La capacité d’absorption de l’acier et ses lignes pures font en sorte que ce matériau noble demeure un des premiers choix des cyclistes avertis. Avec un cadre sur mesure, on pourra s’adapter à votre type de pédalage, le niveau de confort recherché et une position adaptée à votre position recherchée que ce soit pour la performance, le tourisme ou l’aventure. Conseil d’ami : À moins de souhaiter garder ce vélo jusqu’à la fin de vos jours, évitez d’y inscrire votre nom. Ce sera plus difficile de trouver un autre Gilbert Cloutier avec la même grandeur et les mêmes goûts que vous. 3) PASSER À DES PNEUS LARGES : Avec la tendance des vélos d’aventure, on voit ressortir les pneus plus larges, plus confortables et moins susceptibles aux crevaisons. Il est de plus en plus commun de voir des vélos de route chaussés de pneus de 30c qui sont tout aussi performants que les traditionnels 23c. Mais soyons honnête, si vous roulez avec votre groupe d’amis et que votre objectif est de faire 100 km au cours de la journée, ne soyez pas celui qui ralentit le groupe avec des crevaisons à chaque trou dans la chaussée. Conseil d’ami : Validez le poids du pneu avant de faire l’achat de pneus plus larges qui pourraient offrir une protection contre les crevaisons. Cette couche supplémentaire est pratique pour affronter les rues du centre-ville, mais amène souvent un gain de poids considérable. Favorisez l’économie de poids. Éric Léonard EXTRA EN LIGNE skipresse.com/mag

23


La suspension pour aider à contrôler le vélo: 1- Vérifier la pression d’air chaque semaine > Voir votre charte sur l’amortisseur 2- Vitesse de rebond (bouton rouge) > Viser si rebondi beaucoup 3- Compression basse vitesse « ride type flow trough » (bouton bleu) > Si trop souple, elle s’affaisse trop et la roue perd sa traction > Normalement plus fermée 4- Compression haute vitesse « ride type roches/racines » (bouton bleu) > Normalement plus ouverte 5- Ajuster selon le type de terrain Source: S4 Suspension

Photo : Cadre Rachael Atherton UK, DH UCI Mont Ste-Anne, Vélirium 2017 24


Coups de coeur

KONA PROCESS 153 AL/DL – Haut de gamme

DOSSIER

MONTAGNE

Le tout nouveau Process entièrement renouvelé promet un vélo d’enduro capable d’affronter tous les sentiers qu’on lui offre. Vélo qui excède dans les descentes, il demeure toutefois un habile grimpeur grâce à une bonne plateforme de pédalage offerte. Pour grimper, la transmission SRAM Eagle 12 vitesses offre un pignon de 50 dents qui ne sera limité que par la capacité de vos jambes! Ce vélo vous est tout destiné si vous bénéficiez de longues descentes et que les montées sont une occasion de socialiser avec vos amis. http://konaworld.com/process_153_al_dl_275.cfm

GIANT TRANCE 4 – Moins de 2 500$ Le Giant Trance est une valeur sûre depuis plus de 10 ans. Ce vélo possède 140 mm de débattement à l’avant et à l’arrière qui offrira le confort sur les racines et une efficacité incroyable en montée grâce au système à double bielle d’activation de Giant, le système Maestro. Avec 150 mm de débattement à l’avant, vous serez en mesure de dévaler les sentiers les plus accidentés. https://www.giant-bicycles.com/ca/trance-4

3 conseils pour améliorer votre vélo 1) AJOUTER UNE TIGE DE SELLE TÉLESCOPIQUE : Que vous soyez un amateur d’enduro ou de simple randonnée en sentier, une tige de selle télescopique est presque plus essentielle qu’une suspension à l’arrière de votre vélo. Chaque section de descente devient alors un jeu avec la selle hors de portée et un vélo plus agile avec un centre de gravité abaissée. Conseil d’ami : Si vous possédez plus d’un vélo, choisissez une tige de selle à diamètre compatible avec la plus petite dimension et changez rapidement d’un vélo à l’autre. 2) PASSER À DES PNEUS LARGES : Pour avoir une meilleure adhérence et plus de confort, des pneus possédant une plus grande surface de roulement assureront plus de confiance dans les sections techniques. Avec la généralisation des pneus « tubeless », la pénalité des poids n’est plus perceptible. Bien souvent, un profil de crampons plus bas viendra limiter la résistance au pédalage, mais le volume augmenté ajoutera de l’adhérence en virage. Conseil d’ami : Un pneu plus large en avant viendra vous donner la confiance souhaitée en descente, alors qu’un pneu plus étroit à l’arrière vous permet de limiter la résistance en montée. 3) AJOUTER UN PIGNON SURDIMENSIONNÉ : Même si votre vélo possède uniquement 10 pignons à l’arrière, vous pouvez bénéficier d’un pignon de 42T. Avec une transmission 11 vitesses, vous pouvez grimper à 50T et ainsi conserver un plateau de 34T, voire 36T, sans perdre de capacité tout en profitant d’un effet de levier plus important avec chaque coup de pédalage. Conseil d’ami : Faites installer votre nouveau système par votre mécano de confiance. Les systèmes à un plateau nécessitent la longueur de chaîne parfaite. Une chaîne trop longue viendra limiter la performance du système et une chaîne trop courte aura pour effet de tordre votre dérailleur avec la compression de la suspension. Éric Léonard

EXTRA EN LIGNE skipresse.com/mag

25


Photo : Kiosque d’exposants, Vélirium 2017 26


OPINION

Ebike : Chargement « in progress »… Les vélos électriques sont partout, mais

Strava ne sont pas compromis. Par contre,

ont cependant très mauvaise presse à

ils sont très efficaces en montée… mais

la fontaine de Gatorade! Pour certains,

ça prend malgré tout des jambes pour

il s’agit de la triche ou de la paresse.

faire avancer ces vélos vers les sommets.

Pour d’autres, ils souhaitent qu’ils soient

En somme, le top 20 de vos montées

traités comme des véhicules motorisés

préférées devrait demeurer inchangé.

et partagent la route avec les voitures

Les vélos électriques n’augmentent pas

ou bien roulent dans des sentiers de

les capacités techniques des cyclistes.

véhicules hors route. Notons au passage

Bien au contraire, leur côté lourdaud fait

que la majorité des critiques n’ont

en sorte qu’ils sont un peu plus difficiles

pas passé beaucoup de temps à bord

à manier, surtout à basse vitesse. Sur

d’un « e-bike ».

la route, ils permettront à une clientèle vieillissante de maintenir le tempo lors des sorties de groupe. Dans les sentiers,

« Ça veut donc dire que vos records de plats et de descente sur Strava ne sont pas compromis. »

ils offriront la possibilité de monter une ou deux fois de plus pour aller chercher les descentes les plus enivrantes. Une chose est certaine, l’augmentation globale du nombre de cyclistes aura pour effet d’augmenter l’achalandage total des

Pourtant, les vélos électriques sont des

réseaux de sentiers, des pistes cyclables et

outils incroyables pour la promotion des

des accotements asphaltés sur nos routes.

saines habitudes de vie puisqu’ils ont la

Il deviendra aussi de plus en plus banal

fâcheuse habitude de créer de nouveaux

d’enfourcher son vélo quotidiennement

cyclistes qui ne songeaient pas à rouler sur

pour se rendre au travail. Ultimement, il

deux roues ou permettent de maintenir en

y aura moins de monde sur nos routes et

activité des cyclistes qui n’enfourcheraient

plus de monde à vélo. N’est-ce pas ce

pas leur vélo autrement.

que l’on souhaite tous?

Il faut aussi tenir compte des réalités règlementaires qui font que ces vélos sont limités à 32 km/h. Ça veut donc dire que

Éric Léonard

vos records de plats et de descente sur

27


28


TROUVAILLES DE JULIE DORLOTER VOTRE MONTURE – Protection pour les cadres de vélo C’est dans la salle d'eau d’un appartement de la Rive-Nord que l’entreprise québécoise Vélo Protect, fondée par François Allaire, a vu le jour. François a développé un procédé novateur de protection pour les cadres de vélo. « Nous nous dévouons à la conception et l'application sur mesure d'une membrane pare-pierre autoregénérante, un produit 100 % québécois destiné à protéger votre monture et faciliter son entretien. Que ce soit pour un vélo de route, de triathlon ou de montagne, nous sommes les spécialistes de l’invisibilité ». Récemment devenue Bike Shield Protection, l'entreprise a ajouté un volet design grâce à son association avec l'Atelier Hillock. « Nous sommes donc en mesure de vous offrir une panoplie de produits créatifs. » Bike Shield / Vélo Protect / prix sur demande info@bikeshieldprotection.com // http://www.bikeshieldprotection.com/

UN LOOK URBAIN ET SPORTIF – Julbo Renegade La lunette Julbo Renegade est très légère et elle tient bien en place sur votre visage. Son angle de vision est très large. Ses verres photochromiques permettent désormais de s'adapter automatiquement à la luminosité ambiante. Cette lunette vous suivra partout dans votre quotidien tout en protégeant bien vos yeux. Nul besoin de vous déplacer avec deux paires de lunettes - une pour vos sorties de vélo de montagne et une seconde pour un après-vélo sur la terrasse -, car avec la lunette Julbo Renegade vous aurez à la fois un look urbain et vous serez prêt pour l’aventure. Julbo / Lunette Renegade Zebra Light / 195 $ (prix variant selon le choix de lentille) julbo-canada.ca

UN SAC À DOS LÉGER, CONFORTABLE ET HYPERVENTILÉ – Deuter Race EXP Air Le sac à dos Deuter Race EXP Air est conçu par la compagnie allemande Deuter qui fabrique des sacs depuis 1898. Son système Aircomfort, composé d’un panneau dorsal en filet, permet l’évacuation de la chaleur et garde votre dos bien au sec. Les compartiments intérieurs permettent de ranger votre équipement de vélo et peuvent accueillir un sac d’hydratation de 3 litres. Un filet sur le dessus permet de ranger votre casque. La housse imperméable intégrée vous protègera de toute intempérie. Deuter / Sac à dos Race EXP Air / 130 $ www.deuter.com

BAS COLORÉS POUR LES PASSIONNÉS – Bas Smartwool Curated Voici la toute nouvelle collection de bas Smartwool Curated. Une collection de bas en laine de mérinos avec de jolies couleurs plus vibrantes et des motifs attrayants grâce à un processus d’impression 360 degrés qui permet de saturer la fibre d’encre et ainsi assurer une couleur plus brillante. Ils sont très confortables et durables. Disponibles ce printemps en exclusivité chez MEC et au magasin Smartwool à Banff. Smartwool / Bas Curated / 26 $ www.smartwool.com

RIDER AVEC STYLE! – Trees Mountain Apparel Trees Mountain Apparel est une équipe de « riders » créatifs habités d'une passion pour le design. Cette entreprise québécoise est établie dans les Laurentides depuis 2013 et fabrique des vêtements de vélo de montagne avant-gardistes inspirés des éléments de la nature. Trees ne cesse de nous surprendre avec son design évolutif, nous offrant des vêtements techniques haut de gamme avec le confort en avant-plan. Les maillots Trees de la collection printemps-été 2018, conçus et fabriqués au Canada, nous sont présentés avec un empiècement au dos hyperventilé et dans un tissu très respirant et confortable. Trees Mountain Apparel / Jersey Roots / 75 $ treesmountainapparel.com

29


DESTINATION VÉLO PAR EXCELLENCE Hôtel officiel : Gran Fondo Mont-Sainte-Anne le 15 juillet 2018 Vélirium, du 10 au 12 août 2018

chateaumsa.com 1 866-900-5211

LE MONT-SAINTE-ANNE C’EST LE PARADIS DU VÉLO. EN MONTAGNE OU SUR LA ROUTE, VENEZ DÉCOUVRIR DES PAYSAGES À COUPER LE SOUFFLE SUR DES KILOMÈTRES ENTRE FLEUVE ET MONTAGNE. RÉSERVEZ VOTRE SÉJOUR DÈS AUJOURD’HUI.


CyclePresse Vol8 No1  

Athlètes Voyages - Récits Dossier achats Trouvailles de Julie

CyclePresse Vol8 No1  

Athlètes Voyages - Récits Dossier achats Trouvailles de Julie