Issuu on Google+

RAPPORT D’ACTIVITE

2011

Vitrine sur le plus grand lagon du monde


Pour tous les établissements culturels et touristiques, les seuls résultats qui comptent sont les appréciations du public que traduit la fréquentation. A ce titre, l’aquarium peut s’enorgueillir d’une popularité croissante. En 2011, l’établissement aura en effet renoué avec le niveau de fréquentation qu’il a connu à son ouverture. Si cette progression perdure, et les statistiques du début 2012 tendent à le confirmer, l’aquarium pourrait revendiquer la place de principale attraction touristique cette année ! Mais ce n’est pas dû au hasard. C’est le fruit du travail d’une équipe qui œuvre en permanence pour présenter les milieux aquatiques de Nouvelle-Calédonie aussi naturellement que possible et proposer des activités variées pour créer l’événement, attirer le plus de visiteurs et fidéliser la clientèle. Car l’Aquarium participe aussi à l’animation touristique du pays tout en assurant une mission de sensibilisation aux enjeux de conservation de ces milieux.

Le mot Le mot de la Présidente

L’Aquarium aura ainsi été en capacité de proposer une actualité pratiquement chaque mois de l’année, mobilisant à la fois le personnel et les bénévoles qui s’investissent quotidiennement et avec beaucoup de motivation dans les activités des services, de l’élevage des tortues aux animations en passant par les nocturnes ! Je tiens donc tout particulièrement à les féliciter et les remercier pour leur engagement ! Il faut enfin souligner que ces efforts seraient restés vains sans le soutien inconditionnel des collectivités partenaires du syndicat mixte qui gère l’établissement, à savoir la Nouvelle-Calédonie, la province Sud et la ville de Nouméa. Qu’elles en soient elles aussi remerciées. Tout cela nous encourage à persévérer et continuer de nourrir de grandes ambitions pour cet aquarium si cher au cœur des Calédoniens. Alors, rendez vous l’année prochaine pour l’inauguration du grand bassin à tortues, premier aménagement qui permettra d’ouvrir progressivement le parc au public… et de nouvelles expositions tout aussi originales.

Isabelle Ohlen

2


Des Catala à aujourd’hui

Fondé en 1956… L’aquarium de Nouméa a été fondé en 1956 par le Dr. René Catala et sa femme Ida Stucki.

L’Aquarium de Nouméa a été le seul

L’Aquarium a rapidement joui d’une

au monde à présenter des organismes

notoriété internationale grâce aux dé-

marins qui, jusque là n’avaient pu

couvertes que fit Catala en écologie

être observés vivants. L’originalité de

récifale, au rang desquelles la fluores-

l’Aquarium de Nouméa par rapport

cence de certains coraux dont une es-

à la majorité des établissements de

pèce lui a d’ailleurs été dédiée.

l’époque était en effet de présenter des organismes dans leur habitat na-

Dans les années 1990, une rénovation

turel, grâce à un circuit d’eau de mer

s’imposait, mais la vétusté des lieux

ouvert (l’eau est puisée dans la Baie

ne permettait pas une extension et

des Citrons) et un éclairage en lumière

un nouvel édifice dut être construit.

naturelle. Ce mode de fonctionnement

L’aquarium de Nouméa ferma ses

a d’ailleurs été conservé dans le nou-

portes au public en novembre 2005

vel Aquarium.

pour faire place à une nouvelle structure. En 2007, l’Aquarium des Lagons était inauguré.

3


Les trois missions L’Aquarium est un établissement public avec un Calédonie, de la province Sud et de la Ville de Mission 1 : Présentation des écosystèmes aquatiques La mission première de l’établissement est de faire découvrir la beauté et la diversité des écosystèmes  calédoniens. La visite de l’Aquarium s’organise comme un voyage à travers les différents milieux de la Nouvelle-Calédonie. Après être entré dans le monde de l’eau, en franchissant la cascade glissant sur la façade vitrée du bâtiment, les visiteurs découvrent le spectacle des lacs et rivières, puis poursuivent la descente vers la côte pour atteindre la mangrove, le lagon et enfin admirer les récifs et plonger dans les mers profondes.

Mission 2 : Animation et sensibilisation L’Aquarium est un outil pédagogique précieux pour découvrir, observer et comprendre le milieu marin. Au-delà de la présentation des écosystèmes aquatiques, l’aquarium a pour objectif de faire prendre conscience à chacun de la fragilité de ces richesses et de la nécessité de les préserver. L’information et la sensibilisation du public passent par les visites libres ou guidées  ; les animations grand public régulières ; les animations ponctuelles et les expositions temporaires ; l’Initiative pour les Tortues Marines de Nouvelle-Calédonie (ITMNC) ; les visites scolaires et dans le cadre des centres aérés.

1957 Mise en évidence de la fluorescence des coraux par René Catala fondateur de l’aquarium de Nouméa.

1957 1960 L’Aquarium de Nouméa, fondé par le Dr. René Catala et sa femme Ida Stucki, ouvre ses portes. L’Aquarium de Nouméa est le premier au monde à présenter des nautiles au public.

1956 4

1970

1980

2000

2005

Naissance des premiers bébés nautiles à l’Aquarium.

Fermetures de l’Aquarium de Nouméa

1990

2000

2005

2006

L’Aquarium devient municipal.

Inauguration et ouverture du nouvel Aquarium des lagons, établissement public avec un un statut de syndicat mixte.

1977

2007

2007


de l’aquarium statut de syndicat mixte constitué de la  NouvelleNouméa. Mission 3 : Centre de recherche La recherche scientifique a toujours fait partie des missions « historiques » de l’Aquarium des lagons. Elle s’est traduite, dès l’origine, par la mise en évidence de la fluorescence des coraux, par René Catala fondateur de l’Aquarium de Nouméa, et la publication de plusieurs articles qui ont contribué à la renommée mondiale de l’Aquarium de Nouméa. Au fil des années, la recherche s’est développée et de nombreux partenariats ont été tissés. Ainsi, en 2011, 7 études scientifiques ont été réalisées; 14 articles scientifiques cosignés par l’Aquarium. L’objectif fondamental est de contribuer, comme il se doit, à l’amélioration de la connaissance des milieux aquatiques calédoniens et, par le transfert des résultats vers le public au travers des animations pédagogiques, de veiller plus intelligemment à leur protection.

• Nouvelle PHE

En septembre 2012, l’Aquarium des Lagons a inauguré sa Plateforme Humide Expérimentale (PHE). Edifiée sur une surface de 1 000  m2, cette nouvelle « zone technique » sera destinée à l’accueil et à l’acclimatation des animaux, ainsi qu’à leur a mise quarantaine, leur traitement et leur stabulation. La PHE permettra également de poursuivre des travaux de recherche et d’expérimentation.

• Centre de soins

Depuis sa création, l’Aquarium tient le rôle « d’hôpital » pour la faune aquatique. Les particuliers y apportent ainsi chaque année des animaux malades ou blessés. Il s’agit principalement de tortues. L’Aquarium recueille jusqu’à dix tortues par an. Dans le meilleur des cas, elles sont baguées puis relâchées. Ce sont ainsi cinq animaux (trois bonne écaille et deux tortues vertes) qui auront été accueillis à l’Aquarium en 2011 dont trois ont pu être relâchées.

SEPT

2011

2013

L’Aquarium des Lagons inaugure sa Plateforme Humide Expérimentale (PHE).

2008

2009

2010

L’espace mangrove est enrichi de nouveaux volumes présentant les périophtalmes, les crabes violonistes et le crabe de palétuvier

JUIN

2010

L’Aquarium des Lagons a pour projet de construire un nouveau bassin dédié aux tortues, en extérieur, dans le futur « Parc de l’Aquarium ».

2011 L’obscurité de la galerie des coraux fluorescents est mise à profit pour présenter de nouvelles curiosités au public : les poissons phare.

JUILLET

2011

2012

2013

Pour la première fois en Calédonie, le grand public a pu parrainer une tortue et participer ainsi à la conservation de l’espèce. Ces animaux seront relâchés en septembre pour étudier leurs déplacements.

SEPT

2012 5


Le chemin de l’eau La visite de l’Aquarium s’organise comme un voyage à travers les différents milieux aquatiques néo-calédoniens : en suivant le chemin des flots, de l’eau

La boutique

douce à la mer profonde.

précieux, de souvenirs, de jouets

Une vaste sélection d’objets et jeux pédagogiques, autour de l’univers de la nature et des océans…

L’eau douce La zone eau douce constitue la première étape du voyage dans l’univers aquatique calédonien qui foisonne

Boutique

de rivières, creeks et lacs. Découvrez les espèces emblématiques qu’ils hébergent : carpes, anguilles, lochons et chevrettes, ces crevettes géantes de rivière.

La mangrove Mi-aquatique mi-terrestre, la mangrove colonise

6

l’embouchure des rivières, les fonds de baie et

La zone côtière

certains des rivages de Nouvelle-Calédonie. Les

Au fil du littoral, sur les récifs

animaux « vedettes » de ces forêts immergés : les

frangeants et sur le platier : buissons

crabes violonistes, les périophthalmes et les crabes

de coraux multicolores, poissons de

de palétuvier.

toutes formes et organismes étranges et merveilleux…


de l’eau douce... à la mer profonde

La salle de projection

La mer profonde

La salle de projection permet

Dans le bleu des grandes

aux visiteurs de visionner des

profondeurs vivent d’étranges

films produits par l’Aquarium et

espèces qui nourrissent

La mer ouverte

de tester leurs connaissances

l’imaginaire : notamment, les

Les espèces de grande taille

sur les écosystèmes marins de

nautiles évoluant gracieusement

(requins, mais aussi loches,

Nouvelle-Calédonie.

dans leur tube de verre.

nasons, carangues, etc.) côtoient une myriade d’espèces plus petites gravitant autour des anfractuosités du récif (poissons demoiselles, apogons, poissons chirurgiens…).

La zone d’exposition Les expositions, sous forme didactique et ludique, sont renouvelées deux fois par an.

Les lagons Protégés de la houle du large par la 2e plus grande barrière de corail du monde, les lagons calédoniens abritent une faune et une flore tout aussi diversifiée… Une vraie plongée au paradis de la biodiversité.

Les coraux fluorescents et poissons phares Dans la pénombre, la féérie des coraux fluorescents et des poissons phares (photoblépharons).

7


Fréquentation 2011 en hausse

Fréquentation 2011 en hausse ! L’aquarium aura accueilli 96 439 visiteurs payants en 2011, soit une augmentation de 16 % par rapport au nombre d’entrées de 2010

8

L’année 2011 enregistre le 2e meilleur score depuis l’ouverture. A partir du mois d’avril, l’Aquarium aura même renoué avec le niveau de fréquentation atteint au cours de la première année d’exploitation pour finalement le dépasser au cours des trois derniers mois.

Si cette progression perdure, et les statistiques du début de l’année tendent à le confirmer, l’Aquarium pourrait revendiquer la place de principale attraction touristique en 2012 !

Fréquentation mensuelle


Actions notables 2011

• Centre de recherche

• Animation et sensibilisation

- Etudes réalisées ou lancées en 2001 et Production scientifique de l’aquarium: 1. Suivi de l’approvisionnement larvaire dans le lagon Sud-ouest de Nouvelle Calédonie (étude

- Trois expositions présentées au public en 2010 : Terre de corail » (17 000 visiteurs), « Qui a peur des parasites  ?  » (28 000 visiteurs) et « Ombre et lumière » (15 000 visiteurs). - Cinq événementiels : deux « nuits magiques », fête de

ADL/ZoNéCo). 2. Etude de la connectivité entre habitats dans le lagon de Ouano (étude ADL/ZoNéCo). 3. Etude 1. des parasites de poissons de NouvelleCalédonie (Accueil de Jean-Lou Justine du

la lumière, soirée d’halloween, journée de Noël. - 8 nouveaux ateliers destinés au public scolaire. - Mise en ligne du site Internet « relooké » (http://www.aquarium.nc/).

Muséum d’Histoire Naturelle de Paris). 4. Etude de l’efficacité écologique des zones Tabu au Vanuatu : projet EFITAV (étude IRD/ADL/ 5. Fisheries dprtmnt) Suivis, bilan de santé et performance des aires marines protégées (études UNC/ADL/province

• Présentation au public des écosystèmes

sud). 6. Efficacité et durée du marquage transgénérationel au Baryum 137 chez une espèce modèle de poisson récifal (Dascyllus

aruanus).

calédoniens - Ouverture du nouveau bac poissons phares (photoblepharons/Anomalops). - présentation des espèces réophiles (circulation de l’eau

7. Etude du déplacement de tortues « grosse tête  » dans le Pacifique (étude NOAA/ADL). - Production scientifique de l’aquarium : en 2011, l’Aquarium a cosigné 14 articles (11 en

en cascade dans le bac n°2). - Mise à jour des visuels dans l’aire de visite. - Aménagement de la nouvelle zone technique, baptisée Plate-forme humide expérimentale.

parasitologie) et 3 rapports scientifiques à diffusion restreinte.

Les chiffres marquants de 2011

1. 1.

96 439 visiteurs payants en 2011. 38 446 pages vues (juillet à décembre 2011) sur www.aquarium.nc. 700 fans sur la page Facebook Aquarium (créé en juillet 2011)… qui comptent 150 000 amis 28 000 visiteurs pour l’exposition « Qui a peur des parasites  ? ». 600 m2 de surface utile pour la nouvelle Plate-forme humide expérimentale (PHE). 7 études réalisées ou lancées en 2011. 14 articles scientifiques cosignés par l’Aquarium. 88 bénévoles participants aux activités de l’Aquarium.

9


Perspectives 2012/2013… • Présentation

des

écosystèmes

aquatiques

calédoniens

• Centre de recherche Les études suivantes seront poursuivies ou entreprises

En 2012, toute la signalétique de l’établissement sera revue

en 2012 : 1. Suivi de l’approvisionnement larvaire dans le lagon

et adaptée, notamment au jeune public. Par ailleurs, Les nouveautés suivantes seront proposées :

• Accès au bac platier pour les personnes handicapées et

Sud-ouest de Nouvelle-Calédonie. 2. Etude de la connectivité entre habitats dans le lagon de Ouano : mesure de la dispersion d’une espèce de

refonte du décor.

• Optimisation des éclairages pour la croissance et le maintien

perroquet recherchée en Nouvelle-Calédonie (Chlorurus

microrhinos).

des coraux.

• Refonte et agrandissement du bac herbier.

3. Etude de l’efcacité écologique des zones Tabu au

• Incubation des œufs de nautiles et l’élevage des jeunes.

Vanuatu   : projet EFITAV (étude IRD/ADL/Fisheries

• Présentation au public de méduses.

dprtmnt) (sous réserve de l’obtention des fnancements)

• Un nouveau bac destiné à la présentation des hétérocongres.

4. Suivis, bilan de santé et performance des aires marines protégées en province sud.

En 2013, la création d’un grand bassin paysager pour présenter

5. Efficacité et durée du marquage transgénérationel au

les tortues en extérieur permettra d’initier l’aménagement

Baryum 137 chez une espèce modèle de poisson récifal

progressif du futur Parc de l’Aquarium.

(Dascyllus aruanus) (étude ADL/IRD). 6. Etude du déplacement de tortues « grosse tête » dans

• Animation et sensibilisation

le Pacifique (étude NOAA/ADL).

En 2012, la programmation sera organisée sur une base

7. Etude de la population de tortues vertes (Chelonia

semestrielle en proposant des activités qui s’articulent à

mydas) résidant dans le Grand Lagon Sud de Nouvelle-

chaque fois autour d’une exposition très grand public (abysses

Calédonie étude (accueil d’une thèse, projet ADL/Vale

et géants des mers) : une journée récréative, une journée

NC, province Sud, UNC, Université de Grifth (Australie).

mettant en avant les activités recherche et une nuit magique (nocturne). Ces événements viendront ponctuer les activités habituelles  : animations hebdomadaires grand public et ateliers pendant les vacances scolaires déclinant autant que faire ce peut les

thématiques

des

expositions

et,

éventuellement

l’inauguration d’un nouveau bac. D’autres occasions festives comme Halloween, le passage du Père Noël à l’aquarium ou encore des animations spécifiques comme pour la Journée

10

Mondiale des Océans (qui dure une semaine à l’aquarium !) complèteront le programme d’activités.


Nos communications et publications en 2011 Mora C, Aburto-Oropeza O, Ayala Bocos A, Ayotte PM, Banks

Justine JL. Huffmanela plectropomi n. sp. (Nematoda:

S, et al. Global human footprint on the linkage between

Trichosomoididae: Huffmanelinae) from the coralgrouper

biodiversity and ecosystem functioning in reef fishes. PLoS

Plectropomus leopardus (Lacépède) off New Caledonia.

Biol 9(4): e1000606. doi:10.1371/journal.pbio.1000606

Systematic Parasitology 79: 139-143

Carassou L, Wantiez L, Ponton D, Kulbicki M. Can differences

Schoelinck C, Justine JL. Four species of Pseudorhabdosynochus

in the structure of larval, juvenile and adult coral-reef fish

(Monogenea: Diplectanidae) from the camouflage grouper

assemblages be detected at the family level? Austral Ecology  :

Epinephelus polyphekadion (Perciformes: Serranidae) off New

doi:10.1111/j.1442-9993.2011.02291.x

Caledonia. Systematic Parasitology 79: 41-61

Etaix-Bonnin R, Farman R, Géraux H, Faninoz S. Conservation

Schoelinck C, Justine JL. Pseudorhabdosynochus quadratus

et suivi des populations de tortues marines en Nouvelle-

n. sp. (Monogenea: Diplectanidae) from the white-streaked

Calédonie. Bull. Soc. Herp. Fr. 139-140 : 151-165

grouper Epinephelus ongus (Bloch) (Perciformes: Serranidae)

-------------------------------------

-------------------------------------------------------------------------

Quilichini Y, Foata J, Justine JL, Bray RA, Marchand B (2011).

-------------------------------------

-------------------------------------

off New Caledonia. Systematic Parasitology 79: 77-80

-------------------------------------

Spermatozoon ultrastructure of Gyliauchen sp. (Digenea:

Justine JL. Protocotyle euzetmaillardi n. sp. (Monogenea,

Gyliauchenidae), an intestinal parasite of Siganus fuscescens

Hexabothriidae) from the bigeye sixgill shark Hexanchus

(Pisces: Teleostei). Biological Bulletin 221: 197-205

nakamurai Teng (Elasmobranchii, Hexanchidae) off New

-------------------------------------

Debenaya JP, Sigura A, Justine JL. Foraminifera in the diet of

Caledonia. Systematic Parasitology 78: 41-55

-------------------------------------

coral reef fish from the lagoon of New Caledonia: Predation,

Moravec F, Justine JL. New data on the morphology of

digestion, dispersion. Revue de Micropaléontologie 54: 87-103

Procamallanus (Procamallanus) annulatus and Procamallanus

-------------------------------------

Quilichini Y, Foata J, Justine JL, Bray RA, Marchand B. Sperm ultrastructure of Helicometra epinepheli (Platyhelminthes, Digenea, Opecoelidae), parasite of Epinephelus fasciatus (Pisces, Teleostei). Histology and Histopathology 26: 1019-

(Spirocamallanus) monotaxis (Nematoda: Camallanidae) from marine fishes off New Caledonia. Helminthologia 48: 41-50

------------------------------------• Rapports scientifiques produits en 2011

1028

-------------------------------------

Chateau O. Mise en place d’un protocole de collecte et

Šípková L, Levron C, Oros M, Justine JL. Spermatological

d’élevage de larves de poissons en vue d’un suivi à long-

characters of bothriocephalideans (Cestoda) inferred from an

terme des assemblages et du développement d’outils

ultrastructural study on Oncodiscus sauridae and Senga sp.

d’identification. 5 p

Parasitology Research 109 : 9-18

-------------------------------------

-------------------------------------

Chateau O. Contribution à l’étude de la connectivité entre

Sphyraena putnamae Jordan & Seale (Sphyraenidae) from the

-------------------------------------

Bray RA, Justine JL. Bucephaline digeneans (Bucephalidae) in

habitats au sein d’un paysage lagonaire corallien. 7 p

lagoon off New Caledonia. Systematic Parasitology 79: 123-

Wantiez L, Frolla P, le Mouellic S. Etat initial des deux aires

138

de gestion durable des ressources de Borendy. Université de la

-------------------------------------

Nouvelle-Calédonie. Rapport Aquarium des Lagon. 37 p

Bray RA, Justine JL. Acanthocolpidae (Digenea) of marine fishes off New Caledonia, with the descriptions of two new species. Folia arasitologica 58: 35-47

11


Aquarium des Lagons ANSE VATA 61, Promenade ROGER LAROQUE 98800 Nouméa Tél. : (687) 26 27 31 - Fax :(687) 26 17 93 www.aquarium.nc

PAO PRODUCTION/Juin 2012

facebook.com/Aquarium Des Lagons Nouvelle Caledonie



Rapport d'activité 2011