Page 1

NumĂŠro 14 - mai 2011

Dossier : LA CUISINE CENTRALE Des outils et des hommes De nouveaux projets d'amĂŠnagement Le budget de la commune Votre agenda culturel 1


Edito

L

’arrêt provisoire (?) du projet STORIM à HautMauco, suite à la décision négative de la C.N.A.C., porte un coup d’arrêt terrible au développement et au dynamisme de notre territoire. Pour des raisons curieuses et obscures, 85 millions d’euros d’investissements uniquement privés, deux ans de travail pour des dizaines d’entreprises, des centaines d’emplois créés et des retombées fiscales plus qu’intéressantes pour nos collectivités se sont envolés. Ainsi, l’intérêt d’un tout petit nombre a prévalu sur l’intérêt général et l’avenir de tout un territoire a été sacrifié pour protéger le monopole et les privilèges de certains. Reconnaissons qu’il est difficile de ne pas ressentir un sentiment d’écœurement.

Sommaire

Mais, passé la phase de découragement bien légitime, c’est plus déterminés et motivés que jamais que tous les élus se sont remis au travail, bien décidés à trouver une solution de remplacement au projet de Haut-Mauco et à continuer à faire prospérer Saint-Sever et la Communauté de Communes à travers les nombreux projets déjà engagés et d’autres aussi nombreux à venir : construction d’une deuxième station d’épuration, commercialisation du nouveau lotissement La Fontaine, poursuite de l’embellissement de la ville, travaux sur les écoles, rénovation continue de notre patrimoine,

2

restauration et agrandissement du centre de loisirs, mise en route de la création d’une base de loisirs, soutien permanent et volontariste aux animations portées par nos associations, soins attentifs à nos services et à notre cadre de vie… Sans augmentation de la pression fiscale (taux inchangé depuis 2005), nous continuerons à œuvrer à la bonne image de notre commune bien décidés à accueillir de nouveaux Saint-Séverins, dans un cadre de vie où chacun trouvera sa place. L’époque est certes très difficile sur un plan économique et social mais avec un peu de pragmatisme et beaucoup de solidarité nous devons avancer plus unis que jamais vers des périodes que nous souhaitons tous meilleures. Nous venons de subir un échec. Profitons de ce dernier pour rebondir encore plus fort afin que SaintSever continue à être la ville que beaucoup nous envient. Sincères amitiés à vous tous.

Jean-Pierre Dalm Maire de Saint-Sever, Conseiller général, Président de la Communauté de Communes du Cap de Gascogne

Communication. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 3 Le nouveau site internet de la ville

Urbanisme. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 4 - 8 La métamorphose se poursuit. . . . . . . . . . . . p. 4 - 5 Les grands chantiers à venir. . . . . . . . . . . . . p. 6 - 7 Sauvegarde et valorisation du patrimoine . . . . . . . p. 8 DOSSIER :. . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 9 - 13 L'ASAEL. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 9 La nouvelle cuisine centrale. . . . . . . . . . . . p. 10 - 12 L'action sociale. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 13 Budget. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 14 -15 Opposition municipale. . . . . . . . . . . . . . . p. 16 Service . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . p. 17

Bulletin municipal d’information Rédaction-administration : Équipe municipale de Saint-Sever Directeur de publication : Jean-Pierre Dalm Conception - réalisation : Toutatis

le cinéma Media 7

Crédits photos : Toutatis - H.P. Delerue

Agenda culturel. . . . . . . . . . . . . . . . p. 18 - 19 Associations culturelles . . . . . . . . . . . . . p. 20

Impression : Imprimerie Roque-Lacoste Tirage : 2.600 exemplaires Dépôt légal à parution : mai 2011


le nouveau site de la ville

Toute l’info en un clic ! Laissez vous guider par votre souris et trouvez sur le site internet réactualisé de la ville toutes les informations en ligne. En collaboration avec l’ALPI (Agence Landaise Pour l’Informatique), la commune vient de remettre au goût du jour son site web, en y ajoutant en particulier toute une série de services destinés aux usagers. • Démarches administratives • Calendrier des manifestations • Actualités • Programme cinéma • Annuaire des associations

• Menus de la restauration scolaire • Réalisations et vie municipale. Associant étroitement la vie locale et l’accès aux services publics, cette vitrine permet à chacun d’entrevoir les diverses possibilités offertes à Saint-Sever pour accomplir tous les actes de la vie quotidienne.

Associations, faites connaître vos activités et animations en nous transmettant vos informations à

sitestsever@hotmail.fr

Communication

www.saint-sever.fr

Qui est l’ALPI ? Créée à l’initiative du Conseil général des Landes pour promouvoir et développer l’outil informatique dans le département, l’ALPI a, depuis sa création en 1985, participé activement au développement de l’informatisation des établissements scolaires et a mis en place un service de conseil, de formation, de développement et de maintenance auprès des collectivités locales et d’organismes publics. L’ALPI a également vulgarisé l’accès aux outils informatiques au travers des AMI (Atelier Multiservices Informatique) qui sont ouverts à l’ensemble de la population landaise. À Saint-sever, l’AMI vous accueille rue du Docteur Louis Fournier et par téléphone pour tout renseignement au 05 58 76 09 69. 516 adhérents dont 320 communes sur 331 communes landaises

3


Urbanisme

Les grands chantiers

Vivre mieux à Saint-Sever : l'engagement de l'équipe municipale se traduit et se concrétise depuis plusieurs années par l'amélioration de notre cadre de vie et la qualité des services. Ces chantiers s'illustrent par des réalisations facilement identifiables. Il suffit de se remémorer bon nombre de nos rues du centre ville quelques années en arrière. Mais aussi, d'autres aménagements plus "souterrains" viennent garantir la pérennité et le bon fonctionnement des services aux usagers dont, entre autres, la réhabilitation complète des réseaux d'eau potable et d'assainissement. Voici ci-dessous le détail des choix de la municipalité ces trois dernières années pour donner à Saint-Sever un nouvel éclat et une qualité de vie toujours meilleure à sa population croissante.

La voirie et les réseaux Réfection et aménagements voirie des rues du Castallet, de Pontix, E. Leroy, St Jean, de l'Hôtel de ville, Durrieu de la voie nouvelle (L. Fournier), de la route de Grenade, des places L. Dufour et de la Poste Coût . . . . . . . . . . . . . . 1.713.627 € Réseau d'eaux associé à cette voirie Coût . . . . . . . . . . . . . . . . 492.467 € Réseau d'assainissement associé à cette voirie Coût . . . . . . . . . . . . . . . . 995.620 € Soit un coût global de 3.201.714 € dont subventions . . . . . . . 214.599 €

4

Le patrimoine  errière abbatiale . . . . . . V dont subventions . . . . . . Aménagement halte jacquaire . . . . . . . . . . . . dont subventions . . . . . .

30.662 € 14.100 € 49.677 € 20.999 €

Amélioration des services à la personne  onstruction de la cuisine centrale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 804.656 € C dont subventions . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 140.000 € + Fond de concours communautaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 280.000 € Bâtiment de l'Association de Sauvegarde et . . . . . . . . . . . . . . . . 1.800.000 € d’Action Éducative des Landes (asael) . . . . . . . . . . . . . loyer : 144.000 e/an Aménagement du local de la Protection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 50.000 € Maternelle et Infantile (PMI) . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . loyer : 12.310 e/an Extension des locaux du service d'accueil familial . . . . . . . . . . . . . . 140.000 € "Rénovation" par la réhabilitation d'un pavillon . . . . . . . . . . . loyer : 13.200 e/an


La métamorphose se poursuit

Et aussi ... Aménagement du premier étage de la Poste en salles de réunions (avec ascenseur) Réfection de la toiture de l'école maternelle et isolation des classes Réfection de la toiture du porche de l'église SainteEulalie Agrandissement du centre d'accueil de loisirs

La commercialisation des lots du lotissement la Fontaine se poursuit La moitié est déja vendue, mais il reste des parcelles disponibles de 391 à 1089 m².

Révision du PLU de Saint-Sever Le Plan Local d’Urbanisme, applicable depuis 2007, organise le territoire communal en définissant différents secteurs : zones constructibles, zones agricoles, zones naturelles.... en fonction des règlements spécifiques de la loi SRU (Solidarité et Renouvellement Urbain).

Le PLU doit évoluer afin d’être en constante adéquation avec le cadre réglementaire et les ambitions et perspectives d’aménagement de la collectivité. Ainsi,  il  réflète les choix municipaux d’aménagement du territoire de  la commune... Pour accompagner l’expansion urbaine, liée à la croissance démographique (en 2010 la ville a franchi le cap des 5000 habitants), tout en maîtrisant l’espace, sa mise à jour est devenue nécessaire, d’où sa révision décidée  à  l’automne dernier par le conseil municipal. Le groupe de travail,  composé d’élus municipaux et du cabinet spécialisé «JB

Etudes», met en concordance le projet d’aménagement et de développement durable avec les décisions gouvernementales adoptées dans le cadre de la loi Grenelle 2. En parallèle, la simplification du règlement assouplira les règles de construction.  Le résultat du travail de  cette commission fera l’objet d’une présentation publique de concertation. Aprés consultation des services et enquête publique, le projet définitif pourrait être mis en application au cours de l’hiver prochain

5


Urbanisme

Les grands chantiers

CAP au Nord ! C'est en effet au Nord de notre cité que la municipalité engage désormais une série de grands travaux en matière d'urbanisme et de mise en valeur. La nouvelle station d'épuration, la création d'une zone de loisirs à la plaine des sports et l'aménagement de l'entrée Nord de la ville... constituent les principales réalisations des mois à venir.

La nouvelle station d’épuration La nouvelle station d’épuration urbaine (d’une capacité de 5000 équivalents habitants) est en cours de réalisation. Vous pouvez suivre l’avancement de ces travaux depuis votre domicile en consultant le nouveau site web de la commune à l’adresse www.saint-sever.fr/ rubrique « Actualités», « Zoom sur… ». La station actuelle sera agrandie et exclusivement destinée au traitement des effluents industriels. La durée des travaux est de 10 mois et la mise en observation est prévue pour 2 mois.

Le Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) du bassin Adour-Garonne

6

Par un traitement optimal de toutes les eaux usées collectées actuelles et futures, le site d'épuration de Saint-Sever participe à la réduction des pollutions diffuses, et à la restauration du bon fonctionnement de tous les milieux aquatiques, respectant ainsi les directives définis dans le cadre du nouveau SDAGE établi et mis en place en corrélation avec tous les intervenants dans le domaine de l’eau et dont dépend notre projet.

Le montant total de cette opération (travaux, honoraires divers) s’élève à 3.106.499 € pour une participation communale de 1.655.229 € La population de Saint-Sever ayant franchi le cap de 5.000 habitants se donne ainsi les moyens de poursuivre son développement aussi bien sur le plan urbain qu’industriel


Aménagement de l’entrée Nord de la ville Après l’ouverture de la rocade et l’aménagement de l’entrée Sud de la ville (avenue du Tursan, Escalès),la réhabilitation de l’entrée historique de la ville s’imposait. En quoi consistent ces futurs travaux ? Réhabiliter et moderniser les réseaux d’eaux et d’assainissement devenus obsolètes (quartier Bas du Pouy), Rendre plus fonctionnels et accueillants la chaussée et ses bas-côtés, (cheminements piétons et vélos…) du pont de l’Adour à la place du Cap du Pouy, la côte de Brille et les escaliers de la gare, Améliorer l’image du site par l’aménagement paysager des coteaux de Morlanne et du Touron.

Tout ceci nécessite un projet global et une programmation de travaux, objet d'études actuellement en cours (projet qui s’inscrira dans l’A.V.A.P. : Aide de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine)

> avenue du Gal de Gaulle

> place du Bas du pouy

>les escaliers de la gare

>la côte de Brille

La plaine des sports et l'Adour Dans le cadre du développement touristique du Cap de Gascogne, Saint-Sever a lancé une étude sur l’aménagement et l’accessibilité d’une zone de loisirs attenante à la plaine des sports. Le cabinet Pilate a élaboré le programme général de cette zone de loisirs comprenant : la création d’une aire de beach-volley la transformation de la piscine en plan d’eau ludique la valorisation des parcours pédestres associant la plaine des sports et l’espace naturel des berges et espaces proches de l’Adour l’accessibilité et le stationnement

Création de l’aire de Beach Lors de la commission d’appel d’offres du 9 décembre 2010,la maîtrise d’œuvre a été confiée à l’équipe constituée de Labadie-Soudre (architectes), BET VIABILIS, (bureau d’étude), BET AMT (bureau d’études fluides) et Marie Berthé (paysagiste). L’aire de beach sera opérationnelle dès cet été et plusieurs animations y sont d’ores et déjà prévues. Volley, basket, rugby, football, tennis, badminton trouveront un nouveau terrain de jeu !

7


Sauvegarde et valorisation du patrimoine

Urbanisme

R L'église abbatiale ZOOM SU Héritage de l'art roman, fondée en 988 sur la voie compostellane de Vézelay et classée monument historique en 1911, elle a été inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1998 au titre des chemins de St-Jacques. Cet héritage architectural et artistique nécessite vigilance et effort financier constant.À ce titre, les études sont obligatoires pour prétendre aux aides publiques. La maîtrise d’œuvre, confiée à M. Thouin, architecte des monuments historiques, est fondée sur trois études : • ETUDE de restauration des murs, chauffage, éclairage cultuel et culturel • ETUDE de sondage des murs • ETUDE de valorisation touristique ayant pour but des actions originales et pédagogiques centrées sur la découverte des lieux et du patrimoine du Cap de Gascogne : signalétique, plans, bornes tactiles, parcours audio-guidés…

Coût total des études : . 154.690 € Subventions : - Europe, Fonds Leader+ : . . 9.600 € - Etat : . . . . . . . . . . . . . . . 10.600 € - Conseil régional : . . . . . . 34.321 € - Conseil général : . . . . . . . 3.577 € Estimation des travaux de rénovation (02-2011) : . . . . . . . . . . . . . . . 2.108.490 € HT Des travaux imprévus et urgents de réparation de la toiture, côté ouest, devront être réalisés en priorité en 2011 ; de ce fait, les travaux de restauration intérieure de l’abbatiale débuteront en fin d’année 2011 ou en début d’année 2012. Préserver et mettre en valeur le patrimoine historique bâti représente un élément d’attractivité du territoire et d'identité du Cap de Gascogne

La halte jacquaire de Saint-Sever

8

Saint-Sever se situe sur l’un des quatre chemins de Saint-Jacques qui traversent les Landes : la voie limousine qui va de Vézelay vers Saint-Jacques de Compostelle via Puente la Reina. Au XXème siècle, les chemins de Compostelle connaissent un nouvel essor. La voie limousine est de plus en plus fréquentée. C’est à ce titre qu’en 1998 l’abbaye de Saint-Sever a été classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. L’affluence est telle qu’il était devenu nécessaire de créer un gîte d’étape pour accueillir les pèlerins à Saint-Sever. Une halte jacquaire vient d’être aménagée dans l’ancienne conciergerie au couvent des Jacobins. Ce gîte comprend une entrée, une salle de séjour, une cuisine équipée, deux salles d’eau et deux chambres de 6 lits. Pour être hébergé, le pèlerin muni d’une credencial, doit s’adresser à l’Office du Tourisme aux heures d’ouverture. En dehors de ces horaires, il peut contacter un bénévole hospitalier (le numéro d’appel est affiché à l’Office du Tourisme). Il n’y a pas de réservation.

Coût de l’opération : 49.477 € Part communale . . . . . . 28.477 € Subventions . . . . . . . . . . 20.999 € Conseil Régional . . . . . . . 11.052 € Conseil Général . . . . . . 9.947 €

Qu’est-ce que la credencial ? La credencial est un passeport qui permet l’accès aux refuges. On la fait tamponner au départ et chaque jour suivant, dans les églises, les refuges, les bars ou les Offices de Tourisme, tout au long du Chemin. On montre la credential ainsi tamponnée au bureau d’accueil des pèlerins de la Cathédrale de Santiago


Vie sociale

L’ASAEL,

L'Association de Sauvegarde et d’Action Éducative des Landes

Cette association, régie par la loi 1901, a été créée le 2 mai 1962 pour répondre aux problèmes sociaux dans le département des Landes. Elle a pour objet toutes formes d’actions permettant : Le soutien des familles ayant de réelles difficultés matérielles ou morales perturbant le devenir des enfants. La prise en charge matérielle, éducative, pédagogique, sociale, médico-sociale en vue de favoriser l’insertion ou la réinsertion socio professionnelle : de mineurs en difficulté, en danger ou délinquants ; de jeunes majeurs (jusqu’à 21 ans) en situation difficile ou dangereuse ; de personnes adultes demandant de l’aide. (Extrait des statuts) Inscrite dans le schéma départemental de la protection de l’enfance (L. 02/01/2002 et L. 13/08/2004), son action se décline au sein de deux environnements,

le milieu ouvert (intervention directe dans la sphère familiale) et l’internat. L’internat est composé de deux services : un service d’accueil de jour inauguré en juin 2010 à Saint-Vincent-de-Tyrosse et une MECS (Maison d’Enfant à Caractère Social) qui comporte 3 structures située à Saint-Paul-lès-Dax, Mont-de-Marsan et Saint-Sever. L’ASAEL a une longue histoire avec la municipalité de Saint Sever. Présente dans la commune depuis les années 70 par le biais de la maison d’enfants le Cap, puis par les foyers du Bas du Pouy et de Bellocq, elle est désormais installée dans un bâtiment construit par la municipalité au lotissement Sarthoulet. Ce local, fruit de réflexions croisées d’un architecte, de professionnels du secteur et de la volonté municipale de voir l’ASAEL rester à Saint Sever, a commencé à accueillir des jeunes dès le mois de septembre 2010. Outre le fait que l’association a fait de cette structure la résidence administrative de la MECS ASAEL, le bâtiment peut accueillir jusqu’à 16 jeunes âgés de 11 à 21 ans. Le choix d’un nombre peu élevé de jeunes, présents dans cette structure, est essentiellement guidé par la volonté d’un accompagnement de qualité, au plus près des évolutions du secteur.

De plus, la maison d’enfant à caractère social a pour vocation de permettre l’insertion sociale des jeunes qui lui sont confiés. C’est sur ce postulat qu’elle développe un faisceau d’actions qui vont de l’apprentissage des actes de la vie quotidienne, à l’inscription dans un réseau de partenariat œuvrant à l’épanouissement de l’enfant. Ces partenaires, différents suivant les situations, sont pour une bonne part présents sur le territoire saint-séverin (collège, services sociaux, entreprises, associations sportives et culturelles…). C’est dans ce souci d’ouverture que très rapidement après son ouverture, courant septembre, le voisinage a été invité à partager un moment convivial autour du verre de l’amitié

>Le local situé au lotissement Sarthoulet

9


Vie sociale

Cuisine centrale pour conjuguer qualité et quantité

Si l'équipe de la cuisine centrale ne manque pas d'humour, c'est cependant avec un sérieux irréprochable qu'elle confectionne environ 700 repas par jour. 10

La cuisine centrale municipale fonctionne depuis fin août 2010. Sa réalisation correspond à un souci de cohérence sur le plan sanitaire et à une volonté de développer un outil unique et performant au service des écoles de Saint-Sever, du logement foyer, du portage à domicile et du centre de loisirs. Qui dit nouvel équipement, dit nouveau fonctionnement et nouvelles habitudes pour le personnel, mais aussi, pour les bénéficiaires de ce service. En effet, les repas sont confectionnés sur le principe de la liaison froide dans la cuisine centrale. Les plats sont cuisinés sur le site de production, refroidis, puis livrés en liaison froide, réfrigérés et réchauffés sur les lieux de consommation. C’est le groupe Ansamble (groupe national), présent dans d’autres cuisines de la région, qui s’est vu attribuer le marché et assure la gestion depuis la dernière rentrée scolaire. Une commission restauration scolaire se tient chaque trimestre avec les associations de parents d’élèves et le gestionnaire pour discuter des menus et vérifier l’équilibre alimentaire. Les

menus sont diffusés sur internet (www. saint-sever.fr).

Nos choix se sont portés sur les fournisseurs locaux, en accord avec le groupe Ansamble. À ce jour, les boulangers de St Sever fournissent le pain à tour de rôle et les Fermiers Landais toute la volaille (escalope de dinde, de poulet, pintade...). Deux produits issus de l’agriculture biologique sont intégrés chaque semaine dans les menus


Mutualiser les moyens pour maîtriser les coûts en garantissant la qualité.

Les repas sont alors acheminés dans les différents établissements selon un planning hebdomadaire

Quelques chiffres N  ombre de repas journaliers - Logement foyer : 160 - Portage repas : 153 - Ecoles : 400 - Centre de loisirs : 80

>Emmanuel Dubois, du groupe Ansamble

P  rix du repas scolaire : 1,92 € Paiement  mensualisé

Forfait : 2, 3 ou 4 jours/semaine

Un prestataire aux garanties multiples Déjà certifiée Qualicert (restaurants d’entreprises), ISO 9001 et 9002, Ansamble devient en 2006 la première société de restauration collective à obtenir la norme ISO 22000 pour des cuisines centrales. Reconnue au niveau mondial en matière de sécurité alimentaire, cette certification atteste de la mise en place d’une organisation spécifique pour offrir un service et des produits sûrs à nos clients

11


Vie sociale

Portage des repas Il représente : 153 usagers 28.549 repas livrés 1.212 repas emportés des livraisons tous les jours du lundi au dimanche des réunions régulières avec les aides à domicile, responsables du portage de repas (4 depuis l’ouverture de la cuisine centrale) un tarif 2011 de 5,70 €

EHPAD 160 repas livrés tous les jours au logement foyer pour les repas du midi et du soir.

École du Parc 400 repas livrés tous les jours par la cuisine centrale pour les repas du midi.

Centre de loisirs 80 repas livrés tous les mercredis et pendant toutes les vacances scolaires.

12


Des nouvelles de l’action sociale

Vie sociale

via le C.I.A.S. de la Communauté de Communes en bref Le Relais parents-enfants Assistantes Maternelles (RAM) : Un lieu

d'information et de rencontre

Où trouver une assistante maternelle ? Comment faire le bon choix ? Quelles sont les démarches à entreprendre ? Comment négocier, dialoguer, établir une relation de confiance ? Créé à l'initiative des élus de la Communauté de communes, ce Relais parents enfants Assistantes Maternelles, animé par Michèle Deschamps (éducatrice jeunes enfants) ouvrira bientôt ses portes sur le site du Cap.

Les travaux ont débuté <

Centre de loisirs - Espace jeunes Fort de son succès et de l'aide apportée aux familles de la communauté des communes, les bâtiments qui accueillent les jeunes de 3 à 18 ans sont devenus trop exigus ! L'agrandissement sera l'occasion de favoriser un accueil de qualité pour les enfants et les adolescents. Les travaux estimés à 630.000 €

ont débuté durant ces vacances de printemps. Aujourd'hui, ce sont déjà 100 enfants qui fréquentent le centre de loisirs tous les mercredis et pendant les vacances scolaires (excepté entre Noël et le premier de l'an), encadrés par une dizaine d'animateurs diplômés. Pour cet été, plusieurs camps sont déjà programmés et ouverts aux inscriptions

EHPAD > Michèle Deschamps

Extension et réhabilitation du logement foyer

Subventionné à 75% par la CAF, le RAM est un lieu d'information, aussi bien pour les parents que pour les assistantes maternelles, et toutes les personnes cherchant un moyen de garde à domicile. Des activités y sont organisées pour les enfants : activités d'éveil, visites, fêtes

Permanence garde-relais: tous les vendredis de 13h à 18h30 à la crèche. 06 75 75 84 26 et 05 58 76 41 41 ciasramcapdegascogne@orange .fr

> Image 3D du projet d'extension de l'EHPAD

13


201R0 EF

Finances

EN B

Recettes en progression, dépenses maîtrisées La politique dynamique de renouvellement urbain et le renforcement des services aux usagers ont favorisé l'attractivité de la ville. Plusieurs familles se sont installées augmentant ainsi la participation aux ressources communales.

Dépenses de fonctionnement : 4.578.365 e Budget 2010 Dépenses de fonctionnement charges à caractère général 1 237 334 € charges de personnel 2 162 709 € cotisations aux organismes intercommunaux 231 260 € subventions aux associations 216 634 € intérêts d'emprunts 306 298 € divers 173 068 € dépenses réelles de fonctionnement 4 327 303 € opérations d'ordre 251 062 €

Budget 2009

4 578 365 €

4 472 932 €

TOTAL dépenses de fonctionnement

Charges de personnel 2 162 709 €

50 % Charges à caractère général 1 237 334 €

29 %

4%

Les chiffres du budget 2010 démontrent une forte progression

Divers 173.068 €

1 088 198 € 2 174 243 € 222 451 € 222 092 € 371 352 € 109 628 € 4 187 964 € 284 968 €

7%

5%

Intérêts d'emprunts 306.298 €

5%

Subventions aux associations 216.634 €

Cotisations aux org. intercommunaux 231.260 €

des recettes de fonctionnement sans aucune augmentation des impôts par rapport à 2009. Les dépenses quant à elles restent maîtrisées.

Recettes de fonctionnement : 5.419.366 e Budget 2010 Recettes de fonctionnement produits des services (cantine, cinéma, piscine …) 318 828 € impôts locaux (taxes d'habitation et foncières) 1 726 548 € reversement Communauté de Communes (taxe professionnelle) 1 505 404 € dotations de l'Etat 950 150 € revenus des immeubles (loyers) 326 134 € taxes et produits divers 552 430 € recettes réelles de fonctionnement 5 379 494 € opérations d'ordre 39 871 €

Budget 2009

5 419 365 € 250 000 € 1 705 €

4 916 981 € 250 000 € 1 865 €

TOTAL recettes de fonctionnement

14

Excédent reporté n-1 encours de la dette par habitant

257 060 € 1 650 572 € 1 504 404 € 944 921 € 250 903 € 272 726 € 4 880 586 € 36 395 €


201R1 EF EN B

Recettes contraintes, dynamique d'investissement préservée

Dépenses prévisionnelles investissement : 3.130.650 e

Dépenses d'équipements 703.150 €

Budget 2011 Dépenses prévisionnelles d'investissement dépenses d'équipement (acquisition de matériels, travaux sur voiries et bâtiments …) 1 707 500 € remboursement de l'annuité en capital de la dette 703 150 € remboursement emprunt gendarmerie 720 000 €

Budget 2010

3 130 650 €

2 865 342 €

TOTAL dépenses d'investissement

55 %

2 227 174 € 638 168 €

23 %

Remboursement emprunt gendarmerie 720.000 €

22 %

annuités 703.150 €

Recettes prévisionnelles investissement : 4.217.404 e Recettes prévisionnnelles d'investissement ressources propres 349 391€ amortissements 243 259 € subventions 466 714 € taxe locale d'équipement 38 000 € FCTVA (récupération de la TVA) 423 083 € emprunts nouveaux 105 956 € bail gendarmerie 1 500 000 € dépenses réelles d'investissement 3 126 403 € excédents antérieurs 1 091 001 € 4 217 404 €

TOTAL recettes d'investissement

1 159 147 € 248 647 € 652 215 € 38 000 € 231 921 € 523 638 € 2 853 568 € 444 048 € 3 297 616 €

Bail gendarmerie 1.500.000 €

48 % Emprunts nouveaux 105.956 €

La fiscalité des ménages reste inchangée depuis 2005 :

14 %

Taxe locale d'équipement 38.000 €

Reversement communauté de communes 1.505.404 €

Impôts locaux 1.726.548 €

32 %

28 %

6%

Taxes et produits divers 552.430 €

10 %

6%

Produits des services 318.828 €

18 %

Dotations de l'Etat 950.150 €

Ressources propres 349.391€

8% 1%

FCTVA 423.083 €

Taxe d'habitation :14,06 % Taxe foncier bâti : 14,84 % Taxe foncière non bâti : 50,79 %

Revenus des immeubles 326.134 €

11 %

3%

15 %

Amortissements 243.259 €

Subventions 466.714€

Les orientations en 2011 sont guidées autour des deux postulats suivants : des recettes contraintes - gel des dotations de l'Etat pour 3 ans - revenu des immeubles stable - volonté de la municipalité de ne pas augmenter la fiscalité des ménages Une programmation des investissements raisonable - poursuite des programmes engagés - nouveaux programmes liés à l'attractivité de la ville - dépenses patrimoniales liées à l'entretien des bâtiments et de la voirie. 15


Opposition

Groupe «Ensemble, changeons le Cap»

16

Que penser de l’échec du projet STORIM ? Le projet STORIM est un double échec, sur le fond et sur la forme. Sur le fond : En premier lieu il est clair qu’avec ce projet la municipalité aurait été le fossoyeur des commerces de la ville au profit d’un centre commercial et d’intérêts financiers. Ce promoteur aurait détruit plus d’emplois qu’il n’en aurait créés, tel que révélé par l'étude diligentée par la CCI (chambre de commerce et d’industrie)auprès d'un cabinet d'experts en économie. En deuxième lieu, il est bon de rappeler que nous sommes très favorables à l’accueil d’activités industrielles sur notre territoire. Si aucune entreprise industrielle ne s’est installée sur notre communauté des communes depuis 2001, il faut savoir que M. Dalm a refusé la proposition du groupement Intermarché d’implanter sur les terrains d’Haut Mauco un espace de stockage, avec des centaines d’emplois à la clé. Si M. le Maire souhaite rebondir pour créer cette aire logistique nous lui apporterons tout notre soutien. Sur la forme, plutôt que de reconnaître que le projet STORIM était mal ficelé (les modalités d’accès au centre commercial n’étaient toujours pas finalisées !), M. le Maire a eu une réaction haineuse envers le Président du Conseil Général des Landes, choses que nous ne pouvons pas partager. En effet, la violence des propos tenus à l’encontre de M. Emmanuelli et de ses relations avec les supermarchés, sont des plus déplacés et n’ont d’autre objectif que de rappeler des histoires anciennes.

- l a moyenne nationale pour des villes de 5000 habitants est de 766 €. Tout ceci se passe de commentaire.

Quel est l’état de la ville sur le plan financier ? Pour la première fois la majorité affiche un déficit de 50 000€ (on ne peut pas toujours maquiller les chiffres!. Oui 50 000 € de dépenses faites en 2010 et non financées ! La dérive de la dette se poursuit : -  En 2001, la dette par habitant était de 1 106 €, -  fin 2009 elle est de 2 153 €, et nous attendons les chiffres définitifs de 2010 qui seront pires.

Nous en avons maintenant la confirmation, M. Dalm est incapable de monter correctement et de mener à son terme les projets majeurs pour notre territoire.

Face à cette dérive, deux solutions s’offrent à M. le Maire : - réduire le train de vie en mettant fin au clientélisme : nous avons toujours le nombre maximum d’adjoints, ces 8 adjoints se sont augmentés les indemnités à plus de 800 € net par mois en 2008, quant à M. le Maire il cumule depuis 2009 l’indemnité de maire, de président de la communauté des communes et de conseiller général, - ou se défaire du patrimoine que la ville s’est constituée au fil du temps. Il semblerait malheureusement que ce soit cette 2ème solution qui ait été choisie avec la vente de la gendarmerie (la grande braderie). Bien que ce bâtiment nous rapporte 165 000 € de loyer chaque année, M. le Maire a décidé de le vendre. Les grands dossiers annoncés : où en est-on ? - le label site majeur d’Aquitaine en matière de Tourisme (financement pour le réaménagement des Jacobins) : perdu fin 2010, - le dossier de candidature de pôle d’excellence rurale  (accueil d’artisans d’art dans l’ancienne Manufacture Crabos rue Durrieu): non retenu en avril 2011, le projet STORIM : non retenu. Dès 2008 le diagnostic établi par le cabinet Objectif Patrimoine pour le compte de la Région était très sévère pour notre ville. Il dénonçait que Saint-Sever dépense beaucoup d’argent en études mais ne lance aucun projet concret.

Arnaud Tauzin et ses colistiers


Service

R ZOOM SU

La salle MEDIA 7 un cinéma

de proximité

Selon le scénario du film projeté, le septième art offre tour à tour évasion, rêve, distraction, rires, peurs, émotions…. À Saint-Sever, le cinéma Média 7 propose une programmation diversifiée destinée à tous les publics.

La petite équipe responsable de la salle de cinéma, Ana pour la gestion du service et la tenue du guichet, Alex et Thierry pour les projections et la gestion technique, aidés par des étudiants vacataires, s'active pour assurer une programmation et un accueil dignes des plus grandes salles. L’adhésion à l’association « Ciné Passion Landes  », entente de programmation commune à plusieurs salles publiques et privées, facilite l’obtention de films récents, voire de sorties nationales. Le nombre de séances hebdomadaires, l’attractivité des tarifs, l’équipement technique moderne (Dolby Digital) la variété des films projetés font de Média 7 un élément important de l’offre culturelle de notre ville. Prochainement, la salle sera équipée d'un projecteur numérique. Demandez le programme  ! Dans les services publics municipaux et chez vos commerçants préférés, pour ne rien manquer et venir vous asseoir devant la grande toile. Informations : 05 58 76 43 74 http://s.media.free.fr www.saint-sever.fr

La salle Média 7 en chiffres en 2010 14 288 spectateurs 176 films projetés 426 séances Tarifs : Plein tarif : 5,50 € Tarif réduit : 4,50 € Carte d’abonnement 10 séances : 40 € Cinéma Solidaire : 1,50 € Record d’entrées  Bienvenue chez les Ch’Tis 2.250 spectateurs

17


MAI

Gala de danse annuel

Tournoi de Football

organisé par Saint-Sever Dance au cloître des Jacobins.

Agenda

Dimanche 1er

au stade municipal. Contact : SASS Football.

Fêtes locales de la Saint-Jean

Affaire à cuivres

Du vendredi 24 au mardi 28 Spectacles taurins, encierro, novilladas, courses landaises, animations de rue, spectacle musical, bals,

Vendredi 6 et samedi 7

Festival musical avec plus de dix groupes cuivrés présents dans la ville Contact : office du tourisme.

Traditionnelle kermesse paroissiale Samedi 14 et dimanche 15 aux Jacobins.

Tournoi de rugby Samedi 14 au stade municipal

Contact : SASS Rugby.

Fête des Mères. Du lundi 23 au dimanche 29 Contact : association des commerçants.

Tournoi Open de tennis

bodegas, feu d’artifice, fête foraine. Contact : comité des fêtes.

JUILLET Les peintres dans la cité Du vendredi 1er au dimanche 3

Concours de peinture et exposition aux halles. Contact : association culturelle.

Spectacle de danse Samedi 2 et dimanche 3

à la salle Laloubère Contact : cercle chorégraphique.

Moments musicaux de Chalosse

AOUT 1ère feria du Pastis Landais

Samedi 6 aux arènes Contact : comité des fêtes d’Augreilh.

Concert d’orgue Samedi 6 à 21 h en l’Abbatiale

Contact : association culturelle.

Exposition artisanale du samedi 13 au dimanche 21

au cloître des Jacobins. Les Ateliers de l’Aiguillerie : 40 artisans travaillent devant le public. Exposition, démonstration et vente d’objets artisanaux. Contact : association culturelle.

2ème marché de nuit Dimanche 14

Contact : association des commerçants.

Fêtes du quartier Péré du vendredi 19 au dimanche 21 Repas, animations sportives et musicales (pétanque, quilles…).

2ème novillada du Cap de Gascogne

Du vendredi 27 mai au dim. 12 juin au stade municipal.

Mardi 12

JUIN

Fête l’Adour

SEPTEMBRE

Jeudi 14

Forum des associations

Contact : SASS Tennis.

concert salle capitulaire des Jacobins

Dimanche 5

salle Laloubère 7ème journée du circuit Jeunes départemental.

Expositions, conférences, ateliers, animations sportives et musicales, restauration et vente de produits du terroir. Berges de l’Adour Contact : office du tourisme.

Fête des Pères

1er marché de nuit

Journée Badminton

Du mardi 14 au dimanche 19 Contact : association des commerçants.

Festival des Abbayes en l’Abbatiale Jeudi 16 à 21 h

Concert Chants russes : Alexei BIRIOUKOV. Contact : festival des abbayes.

18

Samedi 18 et dimanche 19

Samedi 23

Cœur de ville : vente de produits du terroir, artisanat, restauration Contact : association des commerçants.

Dimanche 22

Samedi 3

Rencontre avec les associations, informations, contacts… Contact : Ville de Saint-Sever.

Fêtes du quartier d’Augreilh Du vendredi 9 au dimanche 11

Repas, course landaise, concours de pétanque, randonnées pédestres animations musicales… Contact : comité des fêtes d’Augreilh.

Journées Européennes du Patrimoine Samedi 17 et dimanche 18

À la rencontre du patrimoine architectural et humain du Cap de Gascogne : animations et découverte… Visites guidées du cœur de ville. Contact : office du tourisme.

Photo : Henri-Pierre Delerue


2011

OCTOBRE

DECEMBRE

Journée nature

Téléthon : fête de la solidarité

Dimanche 2

Du vendredi 2 au dimanche 4

Course VTT et randonnée pédestre au Cap de Gascogne Contact : association de plein air du Cap de Gascogne, V.T.T..

Concert d’orgues Samedi 8 à 21 h en l’Abbatiale Contact : association culturelle

Vide greniers Dimanche 16 aux Jacobins

Contact : école du Parc de Toulouzette et école de Péralie.

Entre Cour et Jardin Samedi 22 et Dimanche 23

Marché aux végétaux et aménagements extérieurs associé avec l'opération des Maisons Fleuries Contact : mairie et office de tourisme

NOVEMBRE Foire de la Saint-Martin

Repas le vendredi 2 aux Jacobins, animations le samedi 3 décembre, au centre ville au profit de l’Association Française de Myopathie (A.F.M.)

Irlandise Samedi 3 et dimanche 4

Stage de musique irlandaise : musique et danse Bal Irlandais le 5 décembre ouvert au public aux Jacobins Contact : Mr Patrice LEMAIRE tél. : 05 58 76 40 63

Dans le cycle d’Escales Gasconnes Samedi 10 et dimanche 11

stage de Gascon aux Jacobins. Contact : association culturelle.

Village de Noël Du samedi 17 au samedi 24 Du jeudi 29 au samedi 31

Contact : association des commerçants.

Vente de produits du terroir, artisanat, dégustations Contact : associations des commerçants

Semaine taurino culturelle

Haïlhe de Nadaou

Vendredi 11 nov.

Du samedi 3 au dimanche 11

Spectacles taurins : encierro, recorte, novillada, expositions de peinture et de sculpture, conférences, spectacle de danse rastro. Organisée par la peña Jeune Aficion

Agenda

Samedi 24 à Morlanne

Chaque mois :

« réunion lecture »

Réunion mensuelle autour d’un livre contact : A Quillon 05 58 73 34 38

Concert de la Sainte Cécile Samedi 19

aux Jacobins Contact : Harmonie municipale du Cap de Gascogne.

Festivolailles Samedi 26 et dimanche 27

Fête de la volaille fermière Exposition et marché de produits du terroir, ateliers de cuisine, visite d’élevages, repas gastronomiques dans les restaurants et les bodegas, nombreuses animations de rues… contact : office du tourisme

Horaires d'ouverture de la mairie Du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h30 à 17h. Le samedi matin de 8h à 12h.

19


VIE CULTURELLE Association les Z'Heureux Cruateurs Contact : A. Quillon 05 58 73 34 38 - atelier d’écriture : 1 fois/mois - groupe lecture : rencontres lectures 1 fois/mois le lundi soir en présence d’écrivains

Association culturelle -A  ccueil et Loisirs Contact : Violette Bouet 05 58 79 19 83 - Bridge lundi - mercredi - samedi de 16 h à 19 h - Couture vendredi de 14 h à 18 h - Dessin et Peinture mardi - jeudi de 14 h à 18 h - Franglais 3ème jeudi de chaque mois de 20 h à 23 h - Tapisserie – Décoration lundi - jeudi de 14 h à 17 h - Atelier de gascon Contact : Jean-Claude Lagu 05 58 76 21 97

Association Galerie des Arts Exposition d’avril à novembre Ateliers adultes et enfants aux Jacobins Contact : Dominique Meignen 05 58 79 55 77

Cinéma Média 7 Contact 05 58 76 43 74 Tarifs : abonnement 10 films : 40 € Entrée : 5,50 € Scolaires, étudiants et + de 60 ans : 4,50 € (carte non nominative, valable 1 an) Cinéma scolaire : 1,50 €

Ecole de musique Daniel BALAVOINE Place du Tribunal - Saint-Sever (ancien tribunal) Contact : Michel Garcia 05 58 76 37 21 ecoledemusique.saintsever@laposte.net

Médiathèque intercommunale bibliothèque : 05 58 76 35 23 ludothèque : 05 58 76 29 46 Atelier Multiservice Informatique (A.M.I.) : 05 58 76 09 69

20

Bulletin municipal Mai 2011- N°14  

Bulletin municipal ville de Saint Sever dans les Landes, numéro 14 de Mai 2011