Page 1

SIMONE QUADRI Architecture Portfolio

École Polytechnique fédérale de Lausanne 2009-2015


Simone Quadri 26, Avenue Victor-Ruffy 1012 Lausanne +41 79 766 50 48 simone.quadri@alumni.epfl.ch

S

Q


informations

né le 18.01.1989 nationalité suisse célibataire Avenue Victor-Ruffy, 26 1012 Lausanne +41 79 766 50 48 simone.quadri@alumni.epfl.ch

études

École Polytechnique Fédérale de Lausanne, EPFL Master en Science de l’Architecture (2013-2015)

École Polytechnique Fédérale de Lausanne, EPFL Bachelor en Science de l’Architecture (2009-2012)

Liceo Cantonale Lugano I Maturité gymnasiale (2004-2008)

logiciels

Logiciels CAD AutoCAD, ArchiCAD, Vectorworks

Mise en page et 3D Adobe Photoshop, Illustrator, InDesign Artlantis 3D rendering

langues

Italien (langue maternelle) Français, Allemand, Anglais (très bonnes connaissances)


expérience professionnelle

Giorla & Trautmann Architectes, Sierre Collaboration externe à plusieurs concours octobre-décembre 2015, février 2014, octobre 2013

Behnisch Architekten, Stuttgart Architecte collaborateur 12 mois, août 2012-août 2013

Planidea SA, Lugano Stage de planification territoriale septembre-décembre 2009

projets & concours

La Maison des vins, avec A. von Meiss, M. Trautmann, 2016, 4ème Prix Université de Fribourg, Giorla & Trautmann Architectes, 2014 École de Granges, Giorla & Trautmann Architectes, 2013 AGORA - entre suisse du cancer, Behnisch Architekten, 2013, projet Campus HES-SO EPFL Valais, Behnisch Architekten, 2013 Villars-Franchises-Vieusseux, Behnisch Architekten, 2013 Université de Mannheim, Behnisch Architekten, 2012 AGORA - centre suisse du cancer, Behnisch Architekten, 2012, lauréat Route de contournement Agno-Bioggio, Planidea SA, 2009

publications

Un paysage inhibé (2015) La condition territoriale et paysagère au canton du Tessin entre nostalgie et abandon

Les traces de l’eau (2015) dans la construction territoriale au Tessin

Vers un monolithe (2013) avec J. Pereira da Costa, L. Rodriguez, tiré de Matières en devenir, B. Marchand, pp. 230-239

prix / mentions

Prix de la Banque cantonale Vaudoise (2014) Hôtel-sur-rails, Atelier LAMU, Shanghaï

BestOf - Architectural student competition, mention (2014) Hôtel-sur-rails, Atelier LAMU, Shanghaï


Contenu

I.

II.

Travail professionnel 01

La Maison des vins

02

École de Granges

03

Évolution urbaine Vieusseux-Villars-Franchises

04

Université de Mannheim

05

AGORA Centre suisse du cancer, MEP & projet

Travail académique 01

Retour à l’abandon

02

La métropole horizontale

03

Hotel sur rails

04 Voisignages 05

L’expérience de l’habitat


I. Travail professionnel Behnisch Architekten, Stuttgart Giorla & Trautmann Architectes, Sierre 2012-2016


01 - La Masion des vins 4ème Prix - 2016

4ème prix

— En collaboration avec Mona Trautmann, Arion von Meiss Projet pour la nouvelle Maison des vins et des produits du terroir de la Côte au Mont-sur-Rolle — Programme Salle de réception, séminaire, dégustation, bureau, cuisine, restaurant, aménagements extérieurs. Prestations fournies Responsable de l’élaboriation du concours, conception du bâtiment et élaboration des plans.


02 - Ecole de Granges concours - 2013 — Giorla&Trautmann Architectes, Sierre Jean-Gérard Giorla, Mona Trautmann Extension de l’Ecole primaire de Granges à Sierre VS. — Programme Salles de classes, UAPE, crèche, salle de gymnastique, amenagement de la cour de l’école. Prestations fournies Collaboration dans le développement du projet, conception des façades type MINERGIE®, matérialité et protections solaires, aide dans la représentation et production des plans.


03 - Evolution du périmètre urbain Vieusseux-Villars- Franchises concours - 2013 — Behnisch Architekten, Stuttgart Stefan Behnisch, Stefan Rappold Tanari Architectes, Genève Pascal Tanari, Fabrizio Ingarsia Projet de logements et EMS — Programme Logements, EMS, école, crèche, station police, bibliothèque, ludothèque, maison du quartier, traitement des aménagements extérieurs. Prestations fournies Responsable de l’élaboriation du concours chez Behnisch Architekten. Développement des plans et coordination des équipes de spécialistes.


04 - Université de Mannheim concours - 2012 — Behnisch Architekten, Stuttgart Stefan Behnisch, Stefan Rappold, Alexander Seib, Antonio Migliore Projet d’extension de l’université et d’une garderie à Mannheim (D) — Programme Laboratoires, salles de support et recherche, buraux, auditoires, salles de classe, restauration, garderie. Prestations fournies Conception de l’enveloppe du bâtiment type Minergie®, représentation et production des dessins.


05 - AGORA Centre suisse du cancer projet lauréat - 2012 en construction — Behnisch Architekten, Stuttgart Stefan Behnisch, Stefan Rappold, Heinrich Lipp, Connie Wust Projet pour un centre experimental de recherce contre le cancer au CHUV, Lausanne. — Programme Laboratoires, salles de support et recherche, buraux, espace agora d’échange entre les équipes, centre séminaire, auditoire, restauration, animalerie. Prestations fournies Elaboration et dévéloppement des plans du premier dégré du MEP, coordination des équipes de spécialistes (laboratoires, CVSE, structure, incendie, architecte paysagiste). — Phase de projet Finalisation des plans, étude statique en collaboration avec les ingénieurs civils, prédimensionnement des éléments de gros oeuvre.

1er prix


II. Travail académique École Polytechnique Fédérale de Lausanne 2009-2015


01 - Retour à l’abandon Projet de Master 2015 — Luca Ortelli Elena Cogato Lanza Barbara Tirone Pierre Bonnet

— Le territoire de la Valmaggia raconte une histoire d’hostilité. Son paysage est chargé des gestes que l’homme a opéré dans les siècles pour lutter contre les catastrophes naturelles. Ces traces sont mises en danger par l’exode rural et le vieillissement de la population en cours depuis le deuxième après-guerre, laissant la vallée dans l’immobilisme historique. Le paysage ainsi lentement se dissipe: les maisons tombent en ruine, les anciens murs disparaissent dans la forêt, l’agriculture s’affaiblit. L’abandon pose la question du retour à un processus passif de production territoriale. Le paysage de Cevio est en grande partie le reflet de l’action humaine qui lutte contre la force de l’eau par l’emploi de la pierre. Ces deux éléments témoignent du passé et donnent à ce lieu son identité dans le présent. Le projet consiste à une remise en mouvement de l’héritage historique pour retrouver un dialogue avec les activités passagères exprimant aujourd’hui les nécessités locales. La maison de la pierre naît comme centre de transmission du savoir-faire des artisans du granite. Elle se lie au réseau des traces territoriales existantes sans trahir l’équilibre du paysage, dans la perspective d’une reprise de son évolution historique. Le bâtiment s’implante dans le lieu où les deux éléments, l’eau et la pierre, se rencontrent, poussant le visiteur à une réflexion sur le temps qui passe et le paysage qui reste.


la descente d’eau


[1]

[2]


[3]

Un parcours du persistant — 1. Un parcours de la pierre 2. Un parcours de l’eau — 3. Les éléments se mêlent, si différents, si contrastants. L’eau et la pierre deviennent la matérialisation de la reflexion sur le permanent, le persistant, le passager et tout cela devient le récit d’un paysage enfin retrouvé.


plan de situation


plan du rez-de-chausĂŠe

coupe longitudinale


élévation canal - descente d’eau

coupe transversale - écho à la cascade


details et élévation de la façade


stylisation de la coupe une berge qui fait parcours, canal, faรงade et toit


02 - La métropole horizontale Master 03 - 2014 — Paola Viganò Chiara Cavalieri Martina Barcelloni Corte superstudio groupe #8

— Dans le cadre des profondes mutations territoriales qui s’opèrent en Suisse, il est nécessaire de formuler une approche didactique capable d’interpréter l’émergence d’une forme de «Métropole Horizontale». On assiste à la création d’un territoire de plus en plus complexe intégrant environnements naturels, contextes bâtis, infrastructures et établissements industriels en forte interaction mutuelle à plusieurs niveaux. Ces lieux offrent un grand potentiel de transformation du capital naturel et spatial, le but étant de développer un territoire innovant, durable et proposant un espace habitable inédit. Suite au travail cartographique, nécessaire à la compréhension du support territorial, en croisant plusieurs thèmes et échelles, le lieu choisi pour l’expérimentation du sujet se situe dans l’Ouest lausannois. Ce fragment urbain présente un fort caractère industriel et artisanal en interaction directe avec éléments naturels et infrastructure. L’extension de la lisère de forêt à l’intérieur de ce tissu complexe permet la réinvention spatiale du site dans un enjeu de continuité urbaine entre les différentes affectations. Les peu de terrains agricoles présents dans le site deviennent des clairières urbaines, cœurs de la nouvelle vie participative d’un quartier prêt à accueillir une forte mixité sociale et programmatique grâce à une série de micro-interventions sur le support existant.


une clairière urbaine


100x100 km

10x10 km


3.2x3.2 km

potentiel forĂŞt-industrie


ensemble des clairières urbaines


détail des clairières

évolution de la lisière


03 - Hotel sur rails Master 02 - 2013

— Inès Devanthéry-Lamunière Raphaël Dessimoz Deborah Piccolo

— La mégalopole de Shanghai connaît un développement déregulé soit vers le haut soit vers ses alentours. Les enjeux de densité et d’hypermibilité poussent à une reflexion sur les architectures infrastructurelles comme levier de transformation du paysage urbain. L’infrastructure du Maglev, train à haute vitesse reliant l’aéroport au centre financier de Pudong, est choisie comme cas d’étude pour le développement d’un complexe de bureaux, centre congrès, habitat temporaire intégrant une gare ferroviaire. Le long du viaduc quelques terrains agricoles résistent à l’étalement d’une ville faite par des bâtiments-types repétés générants des quartiers sans identité. Le projet répond à ce contexte avec quatre tours qui appuient sur le viaduc et forment un grand portique au rez-de-chaussée. Ce dernier accueille des activitées temporaires telles que, marchés, concerts, manifestations, etc. Le pied du bâtiment marque la limite entre urbain et rural, le but étant de préserver la charpente végétale qui accompagne l’infrastructure. À son intérieur des fermes et des petites entreprises de production s’installent alors que la partie haute du bâtiment est consacrée à l’hôtel et aux bureaux. Au niveau du viaduc des étages font la transition, abritant la gare, ainsi que le centre de congrès. L’expression architecturale du bâtiment respecte le côté rural, proposant une façade en terre cuite. Ainsi le bâtiment assume un aspect unitaire lui permettant de devenir un repère dans le skyline de la ville. L’image finale propose une série de tours qui reposent sur des trains qui passent.


veduta


plan de situation


plans des ĂŠtages


coupe transversale


coupe transversale


coupe longitudinale


04 - Voisinages Bachelor 06 - 2012 — Pierre Bonnet Mireille Adam-Bonnet Jonjing Park

— Le site se presénte comme un grand espace vide au milieu de la ville de Genève, quartier des Eaux Vives. Il s’agit d’un terrain autrefois occupé par des ateliers qui ont brûlé suite à un incendie provoqué par un pyromane. Le but est de traiter la question du voisinage entre différents éléments qui à priori ne preséntent pas des caracteristiques communes. À chaque étape du travail un nouveau programme vient s’ajouter aux autres selon une logique qui serait le thème du dessin final. Les éléments choisi au début sont un café et une salle d’escalade, lié par un rapport d’interpénétration visuelle réciproque. Par la suite une galérie d’exposition, des atelier d’artistes et un loft-hôtel viendront s’ajouter. L’idée du projet est de genérer des tensions entre des blocs d’apparence semblable posés sur un socle jouant avec la pente. Le voisinage se concretise dans l’attraction par le vide. Une moltiplicité de vues traversantes, en biais, entre les différents niveaux, se preséntent à chaque pas. Le but est celui de former un tissu étranger à la ville, à l’échelle du petit village, où les choses doivent être decouvertes et ne sont pas perceptibles par une vue d’ensemble. Les blocs ayant un langage isotrope cachent à l’intérieur la surprise que le passant est invité à découvrir. La presénce des éléments végétaux est partie intégrante du projet: ils vont parfois arrêter un point de vue ou au contraire vont appeler à la quête en suggerant le parcour.


situation


plans des ĂŠtages


coupes


05 - L’exprience de l’habitat Bachelor 03 - 2010 — Astrid Staufer Thomas Hasler Yves Dreier Gabriela Mazza

— Le laboratoire de l’expression propose la réinvention de l’habitat et le développement du projet simultané, intégrant les reflexions typologiques lieés à l’expérience des espaces à la plus grande échelle de la ville. Le projet s’articule à partir d’un souvenir, un texte ou une référence qui sont explorés afin de développer un modèle d’habitat inédit. Le cadre du travail prend en considétarion le cas de la Route de la Fonderie à Fribourg, quartier en ferment constructif intéressé par un profond renouveau urbain. La route lie l’ancien complèxe de la brasserie aux Hautes écoles de la ville dans le quartier de Perolle et offre une grande mixité au niveau urbain et social. Le projet en cause se situe au bord des chemins de fer, en haut d’un talus, perpendiculairement à la route. Entouré par un espace verdoyant le bâtiment de prend la forme d’un bloc disposé entre infrastructure et espaces verts lui offrant un tampon. Le thème choisi pour le développement de la typologie est celui de la masse comme méthode d’organisation spatiale entre éléments servants et pièces servies. Par sa configuration en croix, cette masse programmatique permet l’exploitation maximale des surfaces vides, pouvant accueillir toute sorte de programme sans définition à priori. L’habitant s’approprie ainsi de son espace de vie, le transformant en habitat créatif. Une épaisseur multifonctionnelle. Structure, service, définition de l’espace. Dans ses pores et ses niches les besoins de l’habitant se disposent et un espace de vie libre lui est mis à disposition.


collage


La configuration de la typologie s’inspire du plan de la forteresse et de la distinction fonctionnelle qu’on remarque entre les espaces servis et éléments servants. Ce type est adapté à l’échelle de l’appartement pour provoquer un schéma fonctionnel travaillant les pleins et les vides. La masse accueille plusieurs fonctions dans un schéma rigide, laissant ainsi un’espace de vie libre.

concept


typologie


Je tiens à remercier les bureaux Behnisch Architekten et Giorla&Trautmann Architectes pour m’avoir permis d’utiliser les documents produit dans le cadre professionnel. Je tiens à préciser que les plans et images présentés restent de propriété des bureaux concernés.

S

Q


S

Q

Architecture Portfolio EPFL 2009-2015  

Simone Quadri

Architecture Portfolio EPFL 2009-2015  

Simone Quadri

Advertisement