Issuu on Google+

~~ LE JOINT EXPRESS dOUl'lJAI Ile l'A$soeiAtiolJ

«

~is~Dire sDeiRle Ife rUsine N 42 0

usinagazmontpellieniol/oilàfr

tl!}émoil'e

pOUl' l'AvelJil' »

Ii t;R~ Ife "lJontpellier

http://www.memoirepourlavenir.com

Septembre 2012

Edito Bien que cette période incite au farniente et à revendiquer le droit à la paresse, nous avons, au ra.... ~ . lenti certes, continuer à travailler cet été. ...:~Notre association est aujourd'hui confrontée à de • 1 nombreux choix afin de continuer à exister tout en restant fidèle à ses origines. Créée pour écrire '! .-'.' l'histoire de l'usine à gaz de Montpellier, ce qui a été . fait avec un succès certain, nous avons aujourd hui 1 :~;'~ à trouver de nouveaux sujets de recherche et d'é-=---""-,,'';'. criture liés à ce que nous sommes, des gaziers-

-~.<i _'.'"':<.~

.il .' ~

1

électriciens porteurs d'une forte culture de nos entreprises et du service public. Si nous allons continuer encore à affiner l'histoire de l'usine à gaz de Montpellier, nous avons en tête plusieurs projets. Vous trouverez dans ce journal une présentation succincte de l'un d'eux: le recensement des villes et villages de notre département ayant eu une usine à gaz ou ayant été éclairés au gaz. Le nombre de ceux-ci est surprenant. Notre intention est de réaliser dans les meilleurs délais, un petit livret illustré et commenté qui présenterait la liste la plus exhaustive possible de ces usines. Continuer à « fouiller» les archives départementales et municipales, rencontrer les maires des communes concernées et recueillir si possible, des témoignages. Nos amis et collègues des villes et villages concernés qui souhaiteraient participer à cette aventure sont les bienvenus. Pour ce qui est des autres projets, l'histoire des services publics, la création d'un (modeste) musée du gaz, la route du charbon à retrouver des hauts cantons à Montpellier, l'aide à la CAS pour l'histoire des activités sociales... pour ne citer que ceux là, nous offrent encore de longues années de passionnantes recherches. Alors nous espérons que vous continuerez à nous soutenir et nous vous rappelons que vous êtes toujours les bienvenus à notre local tous les lundis matin de 10h à 12h ou, tout autre jour, sur rendez-vous. Bonne rentée à toutes et à tous.

Alain Maussière

1


USINE À GAZ ET ÉCLAIRAGE AU GAZ (OU PROJET) DANS L'HÉRAULT Les premières usines à gaz qui furent construites, le furent essentiellement pour la fabrication du gaz d'éclairage. Les villes et villages cités ci-dessous ont possédé une usine à gaz et/ou ont été éclairés au gaz. Il nous reste à découvrir comment certains villages, sans usine à notre connaissance et malgré nos recherches (archives municipales et départementales},20 ont pu être . éclairés par le gaz. Les dates indiquées sont celles connues de la construction de l'usine et, éventuellement, de la cessation de fonctionner de celles-à Lorsque nous aurons terminé notre de travail de recherche concernant ces usines, nous publierons une plaquette illustrée. La liste ci-dessous est non exhaustive. Les commentaires ou documents et photos apportés sont un choix limité de notre part afin d'illustrer cette présentation. Dans la publication à venir citée ci-dessus, chaque ville ou village aura commentaires et photos ou documents joints.

AGDE (1861 -1946) 16 mai 1861 : Avis favorable du comité d'hygiène publique et de salubrité du département de l'Hérault pour la construction d'une usine à gaz. Une 2ème usine est construite en 1938. L'usine à gaz fut fermée au moment de la nationalisation des industries électriques et gazières ce qui attira la colère des gaziers agathois. Un cafetier obtint, en 1863, l'autorisation de construire une «micro usine à gaz» dans son établissement afin d'éclairer et chauffer celui-ci.


ANIANE (1882) La statue de la Fontaine d'Aniane fut offerte, l'usine à gaz

en 1886, par le concessionnaire de /

BÉDARIEUX (1845) ,

BEZIERS (1845) CESSENON (1882) 8 juillet1881 : Un traité est signé entre le Maire Martin PAUL et ROCHE et Cie, fabricants de produits chimiques et constructeurs d'usine à gaz et demeurant à Gornay (Saône et Loire), pour l'éclairage des rues et places. Les concessionnaires s'engagent à construire une usine à gaz 7 décembre 1881 : Rappel de la demande faite le 8 octobre 1881 par le souspréfet de Saint Pons au préfet de l'Hérault pour urgence de la construction de l'usine à gaz. ,

CLERMONT-L'HERAUL T (1877) Le 5 juillet 1877, l'autorisation de construire l'usine est donnée. Cette construction suscitera de nombreuses oppositions. L'usine est construite par Jean MILHAU entrepreneur à Pézenas. Un nouveau gazomètre de 300m3 est construit en 1911. L'usine est alors la propriété de la« Compagnie pour l'éclairage des villes et la fabrication des compteurs et appareils divers »,

,

FABREGUES (1912) FLORENSAC usine sera en tout point pareil à celles que nous avons établies à Olonzac et Aniane ... »,

27 mars1883 : Courrier adressé au préfet de l'Hérault:

« ... Cette

26 avril 1883 : Avis favorable du conseil municipal. 23 juin 1883 : autorisation donnée par le préfet de l'Hérault «aux sieurs MARING et MERT (domiciliés à Bâle, en Suisse» de construire une usine à gaz. Les travaux devront commencer dans un délai de 5 mois maximum. Mêmes usines installées à Olonzac et Aniane.

FRONTIGNAN (1865) 19 avril 1865 : Demande de M. Victor PECATTE de Cette (Sète) pour ccnstrulre une usine à gaz sur les parcelles 684, 685, 686, 687, 688 Section E de Frontignan afin d'éclairer la ville de Cette .M. Victor PECATTE est fondé de pouvoir de M. TOCHE gérant de la Compagnie de l'union du gaz, chargé de l'éclairage de la ville de Cette 17 Mai 1865: L'autorisation municipale est accordée.


16 Avril 1883 : Demande de M. GAUTIER pour J'installation d'un régulateur de pression sur la communede Frontignan (Hameau de la Peyrade)

GANGES (1874) 24 octobre

1874 : Une lettre

du maire, adressée au Préfet, rappelle un courrier en date du 20 juillet 1874 demandant J'autorisation de construire une usine à gaz. Cette demande était formulée par M. LOGEROT domiciliée à Anduze. L'autorisation est donnée 9 novembre 1874: Autorisation accordée Cette usine se situait près du pont de Laroque (route de Ganges)

LE POUGET (Eclairage) (1887) POUZOLLES

(Eclairage) (1893)

LAMALOU-LES-BAINS

(1899)

, LODEVE (1844 -19

-

Avec le concours des collègues de Lodève, nous avons commencé à écrire l' histoire de cette usine. Des extraits de celle-ci sont publiés régulièrement dans le Joint Express ,

MEZE (1886) MONTAGNAC

Voir notre livre quelques uns).

(1876)

MONTPELLIER (1838-1975) histoire de l'usine à gaz de Montpellier (il nous en reste


NISSAN-LÈS-ENSERUNE

(1880)

04 novembre 1880 : Demande de Monsieur Jean MILHAU domicilié à Pézenas, pour la construction d'une usine à gaz au lieu-dit« Roc d'entre la lauze », Il Mars 1881 : Autorisation préfectorale Une lettre du maire de la commune, en novembre 1880, faisant un comparatif entre l'éclairage au pétrole et au gaz entrainera une majorité du conseil municipal a voté pour le choix du gaz. NIZAS (Éclairage) (1891)

FcnlÏlmnd & IIcnri ~mnTll~rèrcs .. rùNSTRUCTEuns

,~ENTfiErP.ENEURS O'USIHS.\

GAZ RlCUt

BUREAUX ET ~TELIERS DE CONSTRUCTION Boulevard

cie

Slr.ubourg

cr

(fIt!

p(Jnt·df!!.L.1ffcs~ 38 el -10

OLONZAC (1882) 28 mars 1882 : Demande faite par le maire de la commune et de la population. Le maire insiste en disant que la population languit ce nouveau mode d'éclairage et désire inaugurer l'usine le 14 juillet. 30 mai 1882 : Autorisation préfectoral Entrepreneur Société MARING et MERTZ (entrepreneur d'usine à gaz, fonderie, éclairage de ville et chemin de fer)

PALAVAS (Projet non réalisé) 2 septembre 1852 : M. Louis de la ROQUE, -marquis de son état-, fait une demande de construction d'une usine à gaz « entre la gare et le cimetière», sur les terres du Marquis de Saint MAURICE, qui lui a donné son accord.


·

28 novembre 1872: Un premier avis défavorable est donné par le comité central d'hygiène (il faut éloigner le site de 40m à 100m par rapport au cimetière). Un deuxième courrier autorise la construction de l'usine à 290-300 mètres de /a

gare!

\

Ill' f

.~

"

l

,.'

JI \

15 javierl874 : Un courrier de rappel adressé au marquis de la Roquel, domicilié à Montpe"ier reste sans réponse. L'usine ne sera donc pas construite!

, PAULHAN (Eclairage) (1891) ,

,

PERET (Eclairage) (1888) , PEZENAS (1840) 31 décembre 1873 : Le sous préfet de Béziers « ... autorise M. E. GUITON, ingénieur de la compagnie du gaz méridional de Marseille à construire une usine à gaz à Pézenas.» 7 août 1908 : Une demande pour l'installation d'un nouveau gazomètre de 600m3 (il en existait déjà 2) est faite suite à l'adjonction du service de Montagnac. Cette demande est faite par Paul Alfred MALLET, ingénieur, administrateur de la Compagnie départementale du Gaz. (Société anonyme au capital de 800 00 F., siège social à Paris)

PIGNAN (1893) , POUZOLLES (Eclairage) (1893)

.


PUÉCHABON (1883) C'est dans ce charmant village situé entre Aniane et Viols le fort que subsistent les seules traces visibles d'une usine à gaz. Dans le Joint Express N° 6 (Juin 2006) nous avions fait un reportage complet sur cette usine que nous souhaitons toujours voir protéger car c'est le seul patrimoine industriel de ce genre qui demeure dans notre département.

PUISSERGUIER

(1882) ,

,

SAINT-ANDRE-DE-SANGONIS SAINT-CHINIAN

(Eclairage) (1898) (1880) ,

SAINT-JEAN-DE-LA-BLAQUIERE

,

(Eclairage)

SAINT- PONS (1880) SERVIAN L'usine à gaz aurait du être construite à l'angle de la route de Servian et de la route de Béziers. 7 janvier 1883 : La demande de construction est faite par M. Louis MARTIN domicilié à Nîmes. 30 août 1883 : L'autorisation préfectorale est accordée. Mais cette usine ne sera jamais construite. C'est une usine à eau qui verra le jour et produira l'électricité nécessaire à l'éclairage du village. Voir notre article à ce sujet dans le Joint Express N° 37 (sept. 2011).

SÉTE (CETTE) (1845)


20 mai 1845 : Demandede création, sur le terrain cadastré N°Y03, d'une usine à gaz par M. Jean Baptiste ROLLING entrepreneur de l'éclairage au gaz) Il juillet 1845 : Autorisation préfectorale 6 juillet 1858: Demande de rajout d'un gazomètre, sur le terrain de M. AURIOL cadastré N° 1891section B, par M. GENÉS(directeur de l'usine à gaz de Cette) 18 juillet 1859 : Autorisation préfectorale

TOURBES (1893)

VILLEVEYRAC


de nombreux documents

En bref ...-

activités - le 9 juillet, Avec l'accord

de M. PICCHINI,

nous avons récupéré un nombre important livres

techniques

disposons

de

1946

aujourd'hui

bibliothèque

historique

de

la

lecture

de

désespérons prochainement

toujours «notre)}

en tant qu'ancien

actuel et 3 anciens présidents.

de

Et

nous

pas musée

gaz à

nous serons présents à la

nombreux

- le 10 novembre

le président Vous pourrez

notre livre histoire de l'usine à

gaz de Montpellier

et notre vin cuvée spéciale

usine à gaz (voir ci-dessous).

-« Anciens» des Écoles de métiers et de la Promotion retrouver

foire aux associations de Montpellier.

réunissant

ne avoir

du

vous procurer

ouvrière des

:

Si

camarades

photos de « votre»

vous attendons

Président de la

belle

Montpellier. - le 9 septembre,

Association

d'une

des membres

ceux-ci.

notre

C.C.A.S., à un débat

notre association intéressés par la découverte ou

participera,

de

Nous

et technique. Tous nos

de nos

sociales. Notre ami Pierre RUMEAU,

vice-président,

à 1984.

f

livres sont à la disposition

sur l'histoire

vous d'études

souhaitez ou des

école, un ancien élève a

créé un site: www.poulettou.fr

Nous

à notre stand.

: Nous participerons

Fête de la C.A.S. avec expositions,

à la

films et Toujours à votre disposition: notre Cuvée spéciale usine à gaz de Montpellier Une grande cuvée élaborée par la cave coopérative

de Montpeyroux:

Château de Rocquefeuil A.G.c. Coteaux du Languedoc L'étlquette représente

la couverture

2009 de notre

livre La bouteille Premier Noël de la C.A.S. de Montpellier théâtre municipal)

en 1948

(au

est vendue 13€ à la cave de Montpeyroux.

Nous vous la proposons à 10€ la bouteille ou 50€ le carton de 6.


- Une nouvelle visite de l'ancienne bâtie au XVlllème

noria

siècle mais dont l'origine

nous avons envoyé à celles et ceux nous

ayant

à la fin du moyen âge

électronique,

et dont l'eau fut utilisée par l'usine à gaz, est

un a retenu

prévue dans les semaines qui viennent.

par

remonte probablement

donné

leur

adresse

parmi plusieurs articles, notre attention.

Jacques

Rédigé

DESCHAMPS,

il

est

intitulé: C'était hier, les ouvriers du gaz s'organisent. Nous vous invitons à découvrir ce regard sur notre histoire sociale

et

souhaitez

syndicale.

Si

nous pourrons

vous

le

vous faire

parvenir cet article. LES OUVRIERS

DU GAZ S'ORGANISENT

(l'~partie) Par Jacques

DESCHAMPS

A la creation des premières usines à gaz le personnel vivait alors bien difficilement d'un maigre salaire, ce, pour un travail harassant de 14 heures par jour et qui se succédait mois après mois au fil des ans. sans interruptions ni congés.

Si vous souhaitez

découvrir

ce vestige situé

sous le siège de notre CAS.,

faites nous le

savoir, nous vous informerons

de cette visite

Cette remarquable main d'oeuvre, "taillable et corvéable" à souhait, travaillait sans rechigner dans un environnement insalubre et dangereux, uniquement pour sc nourrir et faire vivre femme et enfants. L'ouvrier, "tel un boeuf ou un cheval attelé à sa tâche quotidienne", devait vivre dans des logements ressemblant quelque peu à... une étable ou une écurie. véritables taudis de torchis humides et malsains: pour épargner la chandelle on devait laisser la porte ouverte!

Dans la Vie Ouvrière décembre

N°6, du 20

1909, un article

LaUZON, démontre passé de la petite grands

groupes

tenons

cet article

comment

signé R. l'on est

usine à gaz aux capitalistes. «in

Nous

extenso»

à

votre disposition. dès que

nous en aurons

fixé

la date.

La

descente dans la noria est accessible à tous à

Le trust du matérfel des usines à gaz

condition de ne pas être claustrophobe.

Dans le premier numéro de la VU! Ouvrière. Mesrheim nous a montré comment cette industrie nouvelle de la houille blanche avait été accaparée dès sa naissance par un petit nombre de capitalistes avisés et puissants. et comment toute l'industrie hydroélectrique française était rapidement tombée entre les mains de deux groupes seulement de capitalistes, le groupe Cordier et le groupe de la Société pyrénéenne.

- Nous vous rappelons que nous avons ouvert un site:

memoirepourlavenir.com.

Nous

vous invitons à le visiter et à vous faire part de vos remarques

et suggestions.

Nous y avons

reçu, à ce jour, plus de mille visiteurs dont des Américains et des Chinois. Et oui...

Bonne rentrée sociale à toutes et

- Lu pour vous: Dans la toujours

intéressante

La Gazette W44 (juin-juillet revue

de

Européenne

l'Association

revue:

2012), la la

flamme

du gaz, (AFEGAZ) que

à

tous et au plaisir de vous

rencontrer

lors d'une. de nos

prochaines manifestations.


Journal N° 42