Page 1

OLONNE FILM FESTIVAL cinéma & autobiographie 27 et 28 septembre 2013 Théâtre de la Licorne, Havre d'Olonne

Olonne-sur-Mer Illustration: Patrice Kesmedjian. Mise en page: Agnès Rabaté.

www.petitelanterne.fr/site


OFF 2013 JE filme donc JE suis

Remerciements

L’association Petite Lanterne, créée à Olonne en juillet 2010, s’est fixé comme objectif l’exploration des rapports entre cinéma et autobio-graphie. Après deux rendez-vous, en décembre 2010 et avril 2012, voici que naît aujourd’hui le OFF, Olonne Film Festival. Par le choix des films que nous proposons, nous voudrions montrer que le cinéma à la première personne a été pratiqué, certes de manière un peu marginale, mais depuis très longtemps, grâce en particulier aux moyens légers, du 9,5 mm à la vidéo numérique, en passant par le Super 8. Cette posture n’est pas nécessairement nombriliste : Jafar Panahi témoigne, depuis son lieu de résidence surveillée, de l’oppression culturelle qui règne en Iran, pendant que Vincent Dieutre observe les réfugiés Afghans par sa fenêtre près du métro Jaurès, et que Olivier Smolders se livre à une réflexion universelle sur l’existence à partir d’un « simple » voyage à Venise.

Yannick Moreau député-maire Florence Pineau Catherine Gayda (Ville d’Olonne sur Mer) Jacques Auxiette Guylaine Hass (Région Pays de Loire) Gérard Faugeron Philippe St Jean (Département de Vendée) Yannick Reix (Le Concorde, La Roche-sur-Yon)

Équipe du OFF

Jafar Panahi à Téhéran (© Atta Kenare/Agence France-Presse — Getty Images)

D’autres cinéastes, dans toute leur diversité, viendront nous conter des histoires intimes, des histoires de famille, des histoires de tribu, mais des histoires qui résonnent avec le monde comme il va. Et nous avons tenu à clore ces deux journées par un clin d’œil à Gérard Courant qui viendra présenter un film de Sacha Guitry, cet immense novateur, dont la vraie-fausse autobiographie est toujours aussi réjouissante. Pierre Laudijois

2

Agnès Rabaté Patrice Kesmedjian (Graphistes) Elisabeth Cépède Philippe Lejeune (Association pour l’Autobiographie) Laure Tessier Stéphane Courgeon (TVVendée) Nicolas Boutet (CIC Les Sablesd’Olonne) Didier Bonnin (Super U, Olonne-sur-Mer) Yohann Delestre (Théâtre de la Licorne)

Rachel Noël (ECAL Lausanne) Mathieu Haag (Lycée Renoir, Angers) Jean-François Delsaut (Cinémathèque de Bretagne) Philippe Prudor Delphine Richter (Lycée Tabarly, Olonne-sur-Mer) Kinozoom (Le Renaissance, Fontenay-le-Comte)

Annick Aucante Chris Bauchot Paul Brosseau Jacqueline Buisson Elodie Faria Christine Garcette Danielle Grelaud Jean-Pierre Grolleau Michèle Jousset Dominique Laudijois Pierre Laudijois Yola Le Caïnec Colette Leconte Maryse Leconte Camille Lotteau Marcel Moriot Dominique NaudotBourgoin Jean Prunier Catherine Raguideau Rémy Ratynska Béatrice Sené Jean-Pierre Sené

« PLUTÔT QUE DE FULMINER CONTRE LES TÉNÈBRES, IL VAUT MIEUX ALLUMER UNE PETITE LANTERNE » PROVERBE CHINOIS


OFF –Vendredi 27 septembre 2013 Vendredi 27 à 10 h 30 – Lycée Tabarly, à 14 h 30 –Théâtre de la Licorne séances présentées par Jean-François Delsaut, Johanna Benoist, Manon Koken, Cécile Laprairie

NOTRE VILLAGE 1951, 2012, 1 h 17 Conception : Johanna Benoist, Manon Koken, Cécile Laprairie, Lucas Muller-Tanguy, Valentin Pacaud ; enseignante : Yola Le Caïnec ; intervenant réalisation, montage : Camille Lotteau ; mixage : Thomas Fourel ; accompagnement Cinémathèque de Bretagne : Jean-François Delsaut ; avec les voix de Roland Berhault, Lucienne Binois, Jospeh et Marie-Thérèse Fréreux, Michel Gadebois, Denis Guesdon, Simone Loury, Milliau Lotteau-Le Caïnec, Pierre et Marie Pasquier, Joseph et Marcel Sauvage, Marie-Françoise Verger, Gilles Ollivier ; musique : Dans’Meize, Lena&Simon ; lectures : Du côté de chez Swann (Marcel Proust), Miette (Pierre Bergougnioux), L’Or (Blaise Cendrars), Les Raisins de la colère (John Steinbeck); production : Région Bretagne, Cinémathèque de Bretagne, lycée Châteaubriand.

Expérience cinématographique menée en 2012 par des étudiants en cinéma du lycée Châteaubriand de Rennes en hommage au film réalisé en 1951 par Alphonse Simon, curé de Taillis (Ille-etVilaine). Sur les images muettes du village breton, une bande son évocatrice (adaptation sonore et audiodescription) a été conçue, afin que le film puisse être apprécié aussi bien par des voyants que par des non-voyants.

Vendredi 27 à 20 h –Théâtre de la Licorne séance présentée par Bamchade Pourvali

CECI N'EST PAS UN FILM Jafar Panahi et Mojtaba Mirtahmasb, Iran, 2011, 1 h 15 Réalisation : Jafar Panahi et Mojtaba Mirtahmasb ; avec : Jafar Panahi ; distribution : Kannibal Films.

Jafar Panahi, l’un des cinéastes les plus influents de la nouvelle vague iranienne, a acquis une réputation internationale grâce au Ballon d’or (Caméra d’or, Cannes, 1985) puis Le Cercle (Lion d’Or, Venise, 2000). Mais en 2006, son film Hors-Jeu est interdit, puis, suite à sa participation à des manifestations contre le régime, il est assigné à résidence en Iran depuis 2010 et interdit de cinéma pour 20 ans. Néanmoins, en 2011, il parvient à tourner clandestinement Ceci n'est pas un film, qui traite de la difficulté d'être cinéaste en Iran, avec l'aide d’un ami documentariste. Le film sort d'Iran sur une clé USB pour être projeté à Cannes 2011, et sera nominé pour un Oscar du documentaire. Dans ce film, qui sera présenté par Bamchade Pourvali, critique de cinéma et président de Le Chat Persan, association qui organise à Paris le festival Cinéma(s) d'Iran, « le cinéma devient comme une sorte de fontaine de jouvence, même dans les moments les plus difficiles : le cinéma est plus fort que toutes les peurs, toutes les oppressions. » (lemonde.fr)

3


OFF –Vendredi 27 septembre 2013 CLIN D’ŒIL À GÉRARD COURANT Présentation du film Le Roman d’un tricheur (page 7) et quelques autres films

Gérard Courant, mondialement connu pour Cinématon – série cinématographique de portraits filmés montrant une personnalité des arts, de la culture, de la politique ou du spectacle, en un seul gros plan fixe et muet, dans lesquels elle est libre de faire ce qu'elle veut –est un spécialiste de l’archivage de portraits filmés et de moments de rencontre avec des personnalités du monde du cinéma et des arts en général. Il réalise également depuis 1975 ce qu’il appelle ses Carnets filmés, sorte de voyage cinématographico-poétique. Oui, monsieur Abbas Kiarostami, ceci aurait pu être votre Cinématon Portrait de Groupe #242 «Je est un film», Olonne-sur-Mer, 11 décembre 2010 Vendredi 27 à 20 h et à 22 h Lire #47 : Gérard Lenne lit «Je me souviens du cinéma» Samedi 28 à16 h 30 et à 20 h CINEMATON #1995 de Vincent Dieutre Vendredi 27 à 22 –Théâtre de la Licorne Séance présentée par les réalisateurs ÉTAT DES LIEUX Mathieu Haag, 2012, 8 minutes Voix off : Grégoire Leprince-Ringuet ; production : Atalante prod.

« Mi-documentaire, mi-fiction, ce court-métrage est un enchaînement de plans soignés d’une habitation sur lesquels se greffe une voix off : l’histoire d’un homme ayant construit une maison pour son couple qui n’a jamais pu y habiter. » (Le Journal de Saône et Loire) RADIO-ACTIF Nathan Hofstetter, 2012, 28 minutes Image : Natalia Ducrey ; production : ECAL, Lausanne.

« À la suite d’une décompensation psychotique, Nathan passe une saison en enfer. De l’intérieur de sa tête, elle-même encerclée par les murs de l’hôpital, il nous parle d’un monde où le réel n’a plus droit de cité...» (Lionel Baier) LE PROJET D'AMÉLIE Clémence Diard, 2012, 28 minutes Clémence Diard a une sœur « différente », qu'elle filme depuis des années. Aujourd'hui, Amélie va essayer de vivre seule dans un appartement voisin de celui de ses parents. Arrivera-t-elle à faire face à ce projet ? MORT À VIGNOLE Olivier Smolders, 1998, noir et blanc, 23 minutes Images : familles Smolders et Grutman, Olivier Smolders ; son : Henri Morelle ; montage : Philippe Bourgueil ; musique : La Valse du souvenir de Dimitri Chostakovitch ; production : Les Films du Scarabée et Wallonie Image Production.

À l'occasion d'un film de famille tourné à Venise, un cinéaste interroge la façon dont les images familiales interviennent dans les histoires d'amour et de mort. « Quoi de plus poignant que l'émotion qui nous étreint à la vue d'images tremblées portant la trace de ceux qui ne sont plus ? L'enjeu de Mort à Vignole est de dépasser le cas particulier d'une famille – ni plus ni moins intéressante qu'une autre – vers une méditation sur la mémoire affective, la communauté et le lien. » (Th. Horguelin, Le Moniteur du film, no 163).

4


OFF – Samedi 28 septembre 2013 TRANCHE DE VIE 2013 L’association PETITE LANTERNE organise pour la deuxième année consécutive un concours de cinéma ouvert à tous, «TRANCHE DE VIE » Films de 5 minutes maximum

Le public sera invité à voter pour le Prix du Public. Il y aura également un palmarès du Jury, ainsi composé :

Vincent Dieutre lauréat de la Villa Medicis (1989), cinéaste (Rome désolée, 1995, etc.), acteur, scénariste, enseigne le cinéma à la Fémis et à Paris VIII. Jaurès est son avant-dernier film.

Zoé Chantre plasticienne et cinéaste,dessine depuis toujours, a étudié à l’ESAD de Strasbourg, rencontre Alain Cavalier en 2005 qui produit Tiens-moi droite.

Nicolas Thévenin programmateur à Nantes (Cinématographe, 3 Continents),promoteur de Répliques : revue de cinéma, émission radio et rencontres en salle.

Cécile Déroudille étudie les lettres et le cinéma à La Sorbonne et à Brooklyn College, réalise son premier film en 1994 à New York. Depuis, elle poursuit son travail de cinéaste en explorant divers genres.

et un élève du lycée Tabarly (Olonne-sur-Mer)

Proclamation du palmarès samedi 28 vers 22 h

Projection des films samedi 28 à partir de 13 h 30 A travers mon petit trou Héléna FIN, Tours Vice-versa Théo FREYCHET, Emma GUILLEMOT, Alexis PEAN, Angers Petit Frère en Eglise Benjamin HAMEURY, Paris Il en faut peu Lison JANNIERE, Juliette LEDUC, Sélia PION, Angers Hôtel Barcelone Benoît LABOURDETTE, Paris Coup de foudre à St Herblain Maxime CAUVET, Saint-Herblain En 50 ans, j'ai fait 500 mètres Brigitte LUCAS, Châteauroux Le Yéyé extraordinaire Jacky MARIONNEAU, Olonne-sur-mer La Roue du bonheur Robin SUTRA DEL GALY, Mélissa GUEVEL, Natacha MOISON, Angers Histoire d'une vie EPHAD/Karine LAGARDÈRE, Sainte Hermine Je d'Hiver Chris BAUCHOT, Olonne-sur-mer Léon Léon CASSIN,Rennes Replay Florine CHABOT, Mona FONTENEAU, Gaëtan OURY, Angers Je ne suis pas une voiture... Carole CONTANT, Rennes Croire à demain Romane DELDYCKE, Charlotte BOISSIER, Emma MORDELET, Angers Faites attention aux amis Rémi DOUENCE, Nantes Projects/Affects Marie DROUET, Nantes (Sou)rire Camille DOINEL, Bérynis PINEAU, Angers Sous le fleuve Maxime MARTINOT, Paris Easter rabbit Corinne VANDEWALLE, Péault

5


OFF – Samedi 28 septembre 2013 Samedi 28 à 10 h 30 –Théâtre de la Licorne Séance présentée par le réalisateur

ALCOOLS Maxime Martinot, 2012, 1 h 10 avec Louise Groult, Benjamin Hameury, Raphaël Vandenbussche, Cyrille Hubert ; image : Noé Bach, Maxime Martinot, Raphaël Vandenbussche ; son : Romain Ozanne, Pierre Desprats, Yoann Saunier ; montage : Maxime Martinot, Lana Chéramy.

Un groupe de jeunes étudiants en cinéma font leurs premières armes à travers diverses improvisations dans de nombreux lieux différents. Alcools est une sorte de journal filmé de la naissance d'un collectif de futurs cinéastes.

Samedi 28 à 16 h 30 –Théâtre de la Licorne Séance présentée par les réalisateurs RAPHAËL COMME GEMINIANI Raphaël Rivière, 2011, 14 minutes avec Raphaël Rivière, Raphaël Geminiani - Image & son : Nathan Hofstetter, Raphaël Rivière - Montage : Raphaël Rivière, Guerric Catala - Production ECAL (Lausanne)

Raphaël Rivière, le fils de Jean-Marie Rivière, autrefois patron du Paradis Latin, découvre qu'il se prénomme ainsi en raison de l'amitié qui liait son père au grand coureur cycliste Raphaël Geminiani. Le cinéaste entreprend d'essayer de retrouver l'ancien champion. L'AFFAIRE DUBUFFET Cécile Déroudille, 1997, 26 minutes avec les voix de Pierre Arditi, Philippe Dereux, Marcel Maréchal ; image : Stéphane Massis

« La ville de Lyon achètera un Dubuffet !» René Deroudille, pharmacien de son état mais aussi membre, en 1956, du comité d'achat du musée des BeauxArts, se battra contre vents, notables et marées pour que cette oeuvre « révolutionnaire », Le Paysage Blond, entre dans ce musée de province. Film programmé en écho à l'exposition Chaissac-Dubuffet, qui aura lieu au Musée de l'Abbaye Sainte-Croix des Sables d'Olonne, à partir du 12 octobre 2013

TIENS-MOI DROITE Zoé Chantre, 2011, 1 h 05 Production et distribution : Les Films de l’Astrophore

« J'ai une scoliose, ce qui fait que ma colonne vertébrale est en forme de S. En plus, un angiome cérébral se développe dans mon cerveau gauche et me provoque de fortes migraines ophtalmiques. Je fais régulièrement des dessins réalisés sous crise et je décide, un jour, je ne sais pourquoi, de les filmer. J'ai eu le désir de faire un film seule, sans équipe, avec le moins de matériel possible pour préserver mon dos. Juste une petite caméra avec micro intégré et un ordinateur pour le montage. »

6


OFF – Samedi 28 septembre 2013 Samedi 28 à 20 h –Théâtre de la Licorne Séance présentée par Vincent Dieutre

JAURÈS Vincent Dieutre, 2012, 1 h 22 Avec Éva Truffaut, Vincent Dieutre ; distribution : Jour2Fête

Dans Jaurès, Vincent Dieutre montre à son amie Éva Truffaut les plans qu’il a tournés depuis l’appartement de Simon, à quelques mètres de la station de métro parisienne Jaurès. Au fil des images, Éva Truffaut le questionne sur cet amour perdu. Vincent Dieutre décrit sa vie avec Simon, avec une tendresse infinie et une juste pudeur. À l’image, au travers des yeux d’Éva Truffaut et de Vincent Dieutre, le spectateur contemple les alentours de l’appartement : la rue, l’immeuble d’en face où un artiste change inexorablement, chaque nuit, les couleurs des lampes d’une installation. En face également, un campement de réfugiés afghans, au bord du canal Saint-Martin. Éva Truffaut et Vincent Dieutre commentent ce qu’ils voient. S’interrogent sur le sort de ces hommes. Questionnent la fonction de l’art, la mettent en regard avec celle du militantisme et de l’action de terrain. Débat qui revenait justement sans cesse entre Simon, l’homme de terrain (travaillant pour une association d’aide aux migrants), et Vincent, le cinéaste… Vincent Dieutre croit à la force politique du documentaire et du geste artistique : à la fin du film, il déclare espérer que le monde ne sera plus tout à fait le même après, que quelque chose aura été changé.

Samedi 28 à 22 h 30 –Théâtre de la Licorne

CLIN d’ŒIL À GÉRARD COURANT Le cinéaste présentera le film de Sacha Guitry

LE ROMAN D'UN TRICHEUR Sacha Guitry, 1936, 1 h 17 Avec Sacha Guitry, Jacqueline Delubac, Marguerite Moreno, Pauline Carton, Rosine Deréan, Fréhel ; distribution : Jour2Fête

Assis à la terrasse d'un café, un homme rédige ses mémoires : il raconte comment son destin fut définitivement scellé lorsque, à l'âge de douze ans, parce qu'il avait volé dans le tiroir-caisse de l'épicerie familiale pour s'acheter des billes, il fut privé de dîner. Le soir même, toute sa famille meurt empoisonnée en mangeant un plat de champignons. « Le Roman d'un tricheur fait partie des cent films les plus importants du cinéma, choisis par une sélection de 78 spécialistes, en grande majorité français, réunis en 2008 par Claude-Jean Philippe. Novateur, Sacha Guitry utilise ici de façon quasi constante la voix off, principe qui consiste à voir une scène commentée par un comédien qui n'apparaît pas à l'écran […] Ce n'est que plus tard que le film de Guitry est pleinement reconnu, considéré comme un chef-d'œuvre par Orson Welles et François Truffaut, il est salué par les cinéastes de la Nouvelle Vague. » (Wikipedia)

7


Heure

Vendredi 27 septembre

Samedi 28 septembre

10 h 11 h 12 h 13 h

16 h

Buffet & Rencontres ouvert à tous

Concours TRANCHE DE VIE 20 films de moins de 5 minutes NOTRE VILLAGE présenté par J.F Delsaut et les étudiants page 3

page 5

Rencontres...

17 h

RAPHAËL COMME GEMINIANI - Raphaël Rivière L'AFFAIRE DUBUFFET - Cécile Déroudille TIENS-MOI DROITE - Zoé Chantre présenté par les réalisateurs

Cinéma & Autobiographie

18 h 19 h

page 6

OFF 2013

14 h 15 h

ALCOOLS Maxime Martinot présenté par le réalisateur

auditorium du lycée Tabarly NOTRE VILLAGE présenté par J.F Delsaut et les étudiants page 3

N

page 6

N clin d’œil à Gérard Courant, page 4 Buffet & Rencontres ouvert à tous

19h - 20h Cocktail d'ouverture

Cocktail d'ouverture 20 h 21 h

N 22 h 23 h

N

CECI N'EST PAS UN FILM Jafar Panahi présenté par Bamchade Pourvali page 3 ÉTAT DES LIEUX – Mathieu Haag RADIO-ACTIF – Nathan Hofstetter LE PROJET D'AMÉLIE – Clémence Diard MORT A VIGNOLE – Olivier Smolders présenté par les réalisateurs

page 4

JAURÈS Vincent Dieutre présenté par le réalisateur

N Palmarès TRANCHE DE VIE

N

Toutes les projections ont lieu au Théâtre de la Licorne Havre d’Olonne – Olonne-sur-Mer sauf la séance de vendredi matin qui aura lieu au lycée Tabarly Petite Lanterne 5ter, allée des Écureuils 85340 – Olonne-sur-Mer 02 51 20 10 29 lanterne.petite@orange.fr

page 7

LE ROMAN D'UN TRICHEUR Sacha Guitry présenté par Gérard Courant page 7 Tarifs :

Une séance Prix normal = 5 € Prix réduit * = 3 € Pass festival Prix normal = 20 € Prix réduit * = 10 €

* Le tarif réduit est applicable aux adhérents de Petite Lanterne, aux jeunes de moins de 16 ans et aux demandeurs d’emploi.

Catalogue complet fini  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you