Page 1

SIGNINFOSERI LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

JUIN - JUILLET 2015 • N° 253 • 12€

AFFICHAGE DIGITAL

LE MÉDIA QUI CROÎT À GRANDE

V .

DOSSIER P. 24

ITESSE

REPORTAGE

INTERVIEW

J’UTILISE

Des machines, des hommes et une réactivité "tout-terrain"

Alessandro Tenderini CEO chez Pixartprinting

Déco/Évènementiel: Cap sur la qualité et la réactivité

P. 34

P. 18

P. 38


ÉDITO

Affichage et technologie : le mariage enfin !

Toujours être plus proche de sa cible et de son marché. Les annonceurs touchent aujourd’hui du doigt ce qu’ils considèrent comme le Graal de la promotion commerciale : l’affichage digital.

Gildas Rondepierre Directeur de la Publication gildas@signinfoseri.com

Certes, ce dernier implique un investissement initial, en développement soft et en hardware, pouvant s’avérer assez important. Mais il est certain également qu’il permet économiser des frais d’impression quand il faut modifier ou renouveler les messages affichés. En outre, la capacité qu’offrent les technologies digitales de mise en adéquation des contenus diffusés par rapport à l’actualité de la marque et au contexte ambiant (localisation géographique, tranche horaire, météo, etc.) permet à l’annonceur d’avoir la certitude de toucher la cible souhaitée, avec un message ultra-pertinent.

C’est la raison pour laquelle dans tous les pays européens, l’utilisation du digital dans l’affichage connaît un engouement pérenne. Il n’y a pas si longtemps, certains considéraient l’affichage en lui-même comme has been, "naturellement" supplanté par le média internet. Là encore, la convergence de la technologie et des métiers de l’affichage a produit ce qu’il y a de mieux : la création d’un marché par l’innovation.

JUIN - JUILLET 2015

SIGN INFO SERI N° 253 • 3


JUIN - JUILLET 2015 • N° 253

À DÉCOUVRIR ACTUS Spécial FESPA 2015 6 Le Grand Format évolutif selon Fujifilm • Trois nouvelles imprimantes Mutoh • SwissQprint, deuxième génération • SAI met l’accent sur l’optimisation de la conception et la production • L'impression industrielle à l'honneur…

18

• • • • • • • •

24

ATC pousse la signalétique décorative 12 POPAI France pour une PLV éco-responsable 12 Cimpress toujours en pleine boulimie d’acquisitions 13 Megamark relooke Suez Environnement 14 Exhibit booste son identité Visuelle 14 Graphitec, le salon de la chaîne graphique 15 HP lance ses premières grand format PageWide 16 Une Durst Rho 1312 chez Pixartprinting 16

INTERVIEW • Alessandro Tenderini CEO chez Pixartprinting

18

DOSSIER L’affichage digital, un média à part entière

24

• Le décollage a bel et bien eu lieu ! • L’affichage digital, pour qui, pour quoi faire ? • Le nerf de la guerre est… le contenu ! • Incontournable… et durable cohabitation

34

26 28 30 32

REPORTAGE • Des machines, des hommes et une réactivité "tout-terrain"

34

• Vision Ouest au-delà du Grand Ouest

36

J’UTILISE • Déco/Évènementiel : Cap sur la qualité et la réactivité

38

LES NOUVEAUX PRODUITS AGENDA DES SALONS Bulletin d’abonnement

SIGNINFOSERI

Directeur de la publication : Gildas RONDEPIERRE - gildas@signinfoseri.com • Rédactrice en chef : Jenny de MONTAIGNE - jenny@signinfoseri.com • Maquette: Christophe BRUGÈRE • contact@signinfoseri.com • Publicité: 06 13 23 79 76 • Imprimé par PIXARTPRINTING • Toute reproduction (même partielle) des articles publiés dans Sign Info Séri est interdite sans accord de la société d’édition conformément à la loi du 11 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique • ISSN N° 1768 - 3 947 • N° CPPAP en cours. LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

JUIN - JUILLET 2015

Édité par :

38 42 45 46

BP 25 92301 LEVALLOIS-PERRET Tél. : 06 13 23 79 76 contact@signinfoseri.com

SIGN INFO SERI N° 253 • 5


ACTUS

F

ESPA, le principal événement mondial dédié aux technologies d'impression grand format, numérique, sérigraphique et textile, s’est déroulé du 18 au 22 mai, à Cologne en Allemagne. Quelques-uns des produits présentés à ce salon en première européenne.

Le Grand Format évolutif selon Fujifilm [IMPRIMANTE] Le salon de

L’Onset S40LT est un modèle

à orienter ses présentations

souplesse permet aux utilisateurs

Cologne a été l’occasion du

manuel avec un format de table

autour des moyens proposés

de grandir avec leur activité et

lancement par Fujifilm de la

de 3,14 x 1,6 m, capable

aux prestataires d’impression

de protéger à long terme leur

toute dernière Onse R40LT d’Inca,

d’imprimer sur des supports

pour développer leur activité

investissement.

parmi plusieurs innovations au

jusqu’à 50 mm d’épaisseur,

avec des solutions évolutives.

Sur le stand Fujifilm on pouvait

sein de son offre grand format.

l’équivalent de 40 plateaux

Notamment à travers des

également voir en démonstration

La nouvelle Onset R40LT est une

complets à l’heure. Cette impri-

démonstrations affirmant la

le module logiciel XMF Producer,

table d’impression grand format,

mante dispose de la conception

polyvalence et la capacité

un élément de la suite XMF Print

ciblant les professionnels qui

intelligente de l’Onset R40i,

d’évolution de la plateforme

Production Solutions. Ce logiciel

recherchent une solution moyenne

avec les têtes d’impression Spectra

Onset R40i.

est positionné comme particulièrement

gamme à plat. Il s’agit d’une

de Fujifilm Dimatix à 14 picolitres,

En effet, cette solution d’entrée,

avantageux pour l’impression en

imprimante pleine largeur, qui

un système de capteur UV et un

proposée avec 4 canaux et une

haut volume, car il permet aux

se distingue par une interface

détecteur de support qui

vitesse de 265m²/heure, peut

imprimeurs de centraliser,

plus conviviale, et qui assure

permettent de maintenir la

évoluer vers une solution à 8 canaux

d’automatiser et de contrôler en

des résultats avec un haut niveau

productivité, la qualité et la

(avec diverses configurations

amont les mises en page avant

de qualité (sans effet de zones)

fiabilité.

couleur) et une capacité de

leur production sur les plateformes

aux plus hautes vitesses.

Le fabricant a également tenu

production de 400m²/h. Cette

de type Onset ou Acuity.

I

Digistar,la nouvelle gamme d'encres à base d'eau de Kiian Digital [ENCRE] Le producteur italien,

et accessoires) aux banderoles

l'impression directe), ainsi qu’une

qui revendique la position de

et enseignes souples.

sélection de couleurs fluorescentes

leader dans la fabrication

Au sein de la nouvelle gamme

pour les gammes d'encre Digistar

bien à leurs machines. Le résultat

d'encres numériques pour

Digistar, on a particulièrement

les plus populaires : la HD-

est un système d'encre qui

l'industrie textile, a présenté sa

remarqué les cinq lignes d’encres

ONE, HI-PRO et la série K-ONE.

permettra aux utilisateurs finaux

nouvelle gamme Digistar

suivantes : WR-500 (encre

La nouvelle gamme d'encres

_ qu'ils soient des imprimeurs

d'encres à base d'eau, destinées

polyvalente à base d'eau pour

Digistar est compatible avec

textiles ou d'autres entrepreneurs

à l'industrie de l'impression

transfert par sublimation), AIR

les principales marques

du secteur _ d'augmenter

textile et d'enseignes souples.

(encre de transfert par sublimation

d'imprimantes grand format du

rapidement et efficacement leurs

Ces encres faisaient l’objet de

conçue pour une impression

secteur, notamment les têtes

sources de revenus et de diversifier

démonstrations destinées à

sur papier léger et/ou papier

d'impression Ricoh. « Nous

leurs offres commerciales en

montrer l'étendue de leur champs

couché à faible grammage),

avons collaboré étroitement

profitant du potentiel offert par

d'application et leur adaptabilité

TUNE (conçue pour l'impression

avec certaines de ces marques

ce secteur » , déclarait Alessandra

à une grande variété de produits,

directe), TEX-R (ligne d'encres

afin de pouvoir offrir des solutions

Borghi, Directrice des Ventes chez

de la mode (vêtements de sports

pigmentées à base d'eau pour

qui s'adaptent parfaitement

Kiian Digital.

6 • SIGN INFO SERI N° 253

I

JUIN - JUILLET 2015


ACTUS

SpécialFESPA

Trois nouvelles imprimantes Mutoh en première européenne [IMPRIMANTES] Le fabricant

deux têtes d'impression piézo-

Mutoh a choisi la FESPA pour

électriques décalées. Elle est

dévoiler en première européenne

destinée à l’impression numérique

trois nouvelles imprimantes de

de tissus d’ameublement, de

sa famille ValueJet, dont deux

tissus de décoration de haute

grand format : ValueJet 1628X,

qualité, de textiles pour la mode

un modèle de 64 pouces (165

et les vêtements de sport, ainsi

cm) de large, à huit canaux

que pour la signalétique.

avec encres blanches et

La ValueJet 1628X est le premier

métalliques, et ValueJet 1938WX,

modèle de 64 pouces (162,5

un modèle à sublimation de 75

cm) de la série ValueJet Eco

pouces (191 cm) de large. La

L'imprimante à sublimation RJ-900XG (42 pouces).

3 nouvelle machine est un

de 42 pouces de large (1080mm)

industrielles spécialisées, à savoir

capacités d'encre blanche et

modèle de bureau, à impression

cible les besoins de start-up et

les VJ-426UF et VJ-1626UH.

métalliques. Développé pour

e

Ultra de Mutoh offrant des

directe sur vêtements, la ValueJet

d’entreprises plus importantes,

La ValueJet 1938WX (191 cm)

les applications de signalisation

405GT.

désireuses d’étendre leur porte-

est une imprimante à haute

et d'affichage, ce modèle cible

Parallèlement à ces nouveaux

feuille de produits avec des

vitesse, conçue à la fois pour

particulièrement les besoins de

produits, Mutoh exposait, aux

applications de transfert

le transfert numérique et l'impression

haute qualité d’impression grand

côtés de la totalité de sa gamme

numérique.

directe sur les tissus à base de

format, avec la possibilité de

d'imprimantes ValueJet pour les

Sur le thème de l’impression

polyester. Il s’agit d’une version

créer des applications extérieures

applications de signalétique,

industrielle, les visiteurs ont

plus large de la VJ-1638WX,

longue durée (CMYK et blanc

sa nouvelle imprimante à

également pu voir la série

un modèle lancé par Mutoh

+ encres métalliques) pour les

sublimation RJ-900XG. Disponible

d'imprimantes Mutoh LED UV

début 2014. Cette nouvelle

finitions de qualité et des effets

immédiatement, cette machine

destinées aux applications

imprimante est équipée de

spéciaux.

I

SwissQprint, génération 2 [GRAND FORMAT] La 2e

de formats, grâce aux plateaux

chaîne d’impression, et pas

son effet optiques jet d'encre 3D.

génération des imprimantes

de 2,5 x 2 mètres de large

seulement à l'étape de l'impression

Les démonstrations de ce workflow

swissQprint, amorcée l’année

équipant les deux imprimantes,

pure. Le fournisseur suisse a

produisaient des effets 3D tout

dernière avec la Nyala 2, est

ce qui représente un supplément

également annoncé avoir développé

aussi bluffants que l’avaient fait

maintenant complète grâce à

de 25% de surface par rapport

un workflow intégré pour droptix,

droptix en 2014.

l’arrivée d’Oryx 2 et Impala 2.

aux modèles de première génération

Le fabricant suisse a présenté en

de cette famille. En outre, les

première deux imprimantes grand

nouveaux systèmes sont positionnés

format, l'Oryx 2 et l’Impala 2,

sur un niveau plus élevé de

des modèles à séchage UV,

productivité que leurs prédécesseurs.

disponibles dès maintenant, ainsi

A travers l’ensemble de ses

qu’un nouveau worflow dédié

démonstrations, swissQprint a

aux effets d'impression 3D.

tenu à démontrer concrètement

Cette nouvelle génération de

son engagement à aider les

l’offre d’imprimantes swissQprint

professionnels à travailler aussi

apporte aux utilisateurs encore

efficacement que possible tout

plus de latitude dans leurs choix

au long des processus de la

JUIN - JUILLET 2015

I

Le fabricant suisse a présenté en première deux imprimantes grand format, l'Oryx 2 et l’Impala 2.

SIGN INFO SERI N° 253 • 7


ACTUS

SpécialFESPA

SAI met l’accent sur l’optimisation de la conception et la production [LOGICIEL] SA International

logiciel complet de signalétique

le flux de production d’impression-

raccords, ainsi que des bords

(SAi) a mis en avant ses outils

SAi Flexi 11. Sur le stand du

découpe le plus simple du marché.

perdus aux banderoles.

de finition axés sur l’optimisation

fournisseur américain de logiciels,

« Les dernières fonctionnalités

En gérant cette opération dans

des performances, ses pilotes

des démonstrations en direct

de la solution SAi Flexi ont été

le RIP, on élimine l’étape de

et ses mises à niveau pour la

avaient pour objectif de convaincre

conçues pour aider les signaléticiens

conception dans le flux de

dernière version en date de son

les visiteurs que la suite Flexi propose

Un écran de la solution SAi Flexi Cloud

à conserver leur compétitivité et

production, ce qui rend à la

leur rentabilité», affirmait Jurgen

fois plus rapide et plus rentable

Verhulst, responsable du marketing

la production de kakémonos

chez SAi.

demandant des bords perdus

Parmi les nouvelles fonctionnalités

ou de banderoles suspendues

Flexi présentées lors du salon,

nécessitant des zones d’ourlets.

on retrouvait les nouveaux

À noter que le logiciel de SAi était

outils de finition et le QR code

également présenté sur le stand

Creator (créateur de codes

HP, car la suite Flexi est livrée avec

QR) élaboré pour SAi Flexi

les imprimantes HP Latex 310 et

11 avec Cloud. Les outils de

330 et elle fournit l’interface de

finition permettent à l’utilisateur

HP WallArt 3.0, l’application de

d’ajouter rapidement des repères

création de revêtement muraux

d’œillets, des ourlets et des

personnalisés de HP.

I

Sawgrass et la sublimation [ENCRE] Sawgrass Technologies

En démonstration également,

est un spécialiste américain de technologies d’impression

dégradés fins et des noirs au

en première à l’occasion du

des solutions moyen format de

contraste élevé. Le tout dans

salon FESPA, est une solution clé

production photo professionnelle:

l’optique de remodeler la façon

en main de décoration de produit

numérique permettant la

une imprimante de 61 cm

dont les artistes et photographes

haute définition entièrement

personnalisation de masse de

fonctionnant avec l’ensemble

professionnels

intégrée. Elle a été conçue pour

abordent

produits numériques sur plusieurs

d’encres huit couleurs SubliJet-

l’impression.

produire pratiquement tout ce

types de supports : plastique, métal,

IQ Pro Photo, et produisant des

Le système de décoration de

dont on a besoin pour démarrer

films, céramique et textiles…

teintes de peaux subtiles, des

produit HD Virtuoso, présenté

Sur son stand, aux côtés des

une activité de sublimation. Elle inclut des imprimantes spécialement

systèmes de décoration de produits

conçues pour la production à

HD Virtuoso, la nouvelle offre

sublimation et les encres SubliJet-

d’encres SubliJet-IQ Pro Photo,

HD de Sawgrass, bénéficiant d’une

permettant aux imprimeurs de

nouvelle formulation. L’ensemble

produire des reproductions

offre des imprimés d’une résolution

photographiques haut de gamme

extrême, pouvant atteindre 1

sur toute une série de substrats

200 x 1 200 dpi, aux couleurs

innovants, notamment des

très riches et profondes. Le

panneaux de métal ChromaLuxe

système inclut également un

haute définition, des carrelages,

nouveau logiciel de conception

de la toile et du verre.

et d’impression.

8 • SIGN INFO SERI N° 253

I

JUIN - JUILLET 2015


ACTUS

SpécialFESPA

Après le numérique, FESPA pousse l’impression industrielle [TENDANCE] L’association Fespa

FESPA au début du salon à

de paramètres afin de définir

met cette année sur le devant de

Cologne, il insiste sur le fait que

les caractéristiques visuelles et

la scène l’impression industrielle

la gestion des couleurs est un

propriétés techniques que le

et les possibilités qu'elle offre

enjeu souvent sous-estimé, et sur

produit final peut présenter.

aux imprimeurs grand format et

les conséquences graves d'un

« Une fois ces caractéristiques

aux industriels. Ce thème était

manque de cohérence et de

techniques testées et élevées au

au centre de nombreuses

précision des couleurs dans un

rang de normes », poursuit-il, «les

interventions et publications

contexte de production industrielle.

d’experts.

secteurs

de

l'impression

commerciale et grand format,

membre du Comité de Direction

LA GESTION DES COULEURS, UN ENJEU CLÉ

verticaux pourront en profiter.

de l’association FESPA, celle-ci

Le terme "impression industrielle",

De plus, les fabricants, prestataires

a favorisé et soutenu l'évolution

précise-t-il en préalable, est large

de services d'impression et

des industries graphiques vers

et recouvre tout ce qui concerne

détenteurs de marques disposeront

les technologies numériques, en

l'application d'encre sur des

d'un ensemble de « règles »

de la marque doivent être fidèlement

aidant les professionnels de

supports, en vue de créer des

communes auxquelles se référer

reproduites. « Les prestataires

l’impression à comprendre et à

articles imprimés, notamment à

officiellement ».

de services d’impression ayant

saisir les opportunités offertes,

des fins industrielles. Il s’agit

Dans le domaine de la production

intégré plusieurs technologies

Au cours des 15 dernières années, rappelle Thomas Struckmeier,

des textiles, de la céramique et d'autres domaines industriels Thomas Struckmeier, membre du Comité de Direction de la FESPA.

puis à intégrer les outils numériques

d’un secteur dynamique et au

industrielle, il y a de nombreuses

et flux de travail doivent faire

en complément de leurs opérations

potentiel élevé en nouvelles

applications où il est vital de

face à un défi majeur : garantir

analogiques.

opportunités pour les prestataires

répliquer les couleurs. Lors de

une reproduction précise des

Aujourd’hui, poursuit l’orateur, la

de services d'impression (PSP),

la reproduction de supports

couleurs, quel que soit l'outil

communauté d'impression industrielle

qui, en élargissant leur gamme

portant des marques, par exemple.

utilisé », affirme l’expert.

est au bord d'une révolution

d'applications, pourront accéder

Les campagnes de promotion

« Nombreux sont les imprimeurs

similaire. Les technologies numériques

à des marchés de niche.

peuvent comporter des éléments

à encore sous-estimer l'importance

permettent aux professionnels de

« Vu le contexte industriel »,

imprimés numériquement et/ou

d'accorder du temps et des

l’impression industrielle de concevoir

prévient Dorin Pitigoi, « il est crucial

de manière traditionnelle, sur

ressources financières à la création

de nouvelles méthodes de travail

de convenir d'un nombre minimum

des substrats variés, où les couleurs

d'une série de supports testés

et de nouveaux business models,

et optimisés pour fonctionner

de réaliser des économies de

avec un appareil donné »,

fabrication, de créer de nouveaux

observe-t-il. « Ils ne réalisent pas

produits, et d’augmenter leur

que fournir aux clients les

valeur ajoutée, notamment à

applications les plus précises et

travers un niveau de personnalisation

haut de gamme possible aura

impossible avec les machines

des retombées positives. Une

traditionnelles.

reproduction précise des couleurs

L’impression industrielle est

diminue les risques d'erreur, une

également un des sujets de

gestion des couleurs harmonieuse

prédilection d’un autre expert,

réduit la consommation d'encre,

Dorin Pitigoi, spécialiste, entre

améliore la qualité et augmente

autres domaines, de la gestion

la productivité par une vitesse

des couleurs et de la conformité.

accrue et la limitation des rebuts»,

Dans une Interview publiée par

10 • SIGN INFO SERI N° 253

Dorin Pitigoi, expert en gestion des couleurs et en conformité.

conclut-il.

I

JUIN - JUILLET 2015


ACTUS

SpécialFESPA

FESPA s’associe à l’ESMA [MARCHÉ INDUSTRIEL] Le

sérigraphie et d’impression

l’ensemble de la communauté

Cette tendance est confirmée

partenariat noué entre la FESPA

numérique.

des exposants.Cette initiative

par Peter Buttiens, PDG de

et l’ESMA (Association de Fabricants

Cette exposition occupait 100m²

constitue une réponse à une

l’ESMA, qui déclare : « L’impression

Européens de machines et de

au sein de la manifestation et

demande détectée par la FESPA,

industrielle recouvre un vaste

produits pour les industries

a bénéficié de la promotion et

qui indique que 40 % des

panel d’applications, notamment

graphiques spécialisées) a

de l’organisation conjointe de

personnes interrogées dans le

celles pour l’industrie automobile,

donné lieu à l’introduction d’une

la FESPA et de l’ESMA, cette

cadre du recensement international

la céramique, le verre, les textiles,

nouvelle

sur

dernière organisant des

sur le secteur de l’impression

l’électronique imprimée, les

l’impression industrielle dans le

conférences sur les applications

avaient déclaré produire des

surfaces décoratives et les

cadre du salon de Cologne :

industrielles,

notamment

applications industrielles pour

emballages. Ce type d’impression

intitulée « Industrial Showcase »,

l’impression sur verre, l’impression

la décoration et les pelliculages

s’intègre même à des produits

exposition

elle a été conçue pour mettre

directe sur les conteneurs, les

(18 %), l’automobile (7 %),

qui, de prime abord, n’ont pas

en avant les dernières innovations

intérieurs imprimés et l’impression

l’impression 3D (5 %), l’électro-

de lien visible avec « l’impression»,

intervenues dans le secteur de

à encre conductrice.

nique (3 %), les applications

notamment les ustensiles de

l’impression industrielle, tirant à

Les productions présentées lors

biomédicales (4 %), le verre

cuisine et les dispositifs

la fois parti des processus de

de l’exposition émanaient de

(3 %) et la céramique (2 %).

biomédicaux ».

Retour à Amsterdam en 2016

L’édition Le salon FESPA Digital 2016 célèbrera son 10e anniversaire en retournant au parc des expositions RAI Amsterdam du 8 au 11 mars 2016, soit une décennie après y avoir fait ses premiers pas. Au cours de ces quatre jours, comme en 2015 à Cologne, l’événement mettra à nouveau à l’honneur les trois expositions FESPA Fabric, Printeriors et European Sign Expo. Le RAI Amsterdam a fait l’objet d’importants travaux depuis que le salon FESPA Digital y a été organisé en 2009. Avec notamment un nouveau centre de congrès, dont l’ouverture est prévue dans le courant de l’année. I

I

Des guides techniques gratuits sur les grandes problématiques industrielles [FORMATION] La FESPA a

document regroupant des questions

sont gratuits pour les membres

présenté, à l’occasion du dernier

fréquemment posées. Financés

des associations de la FESPA

salon de Cologne, une série de

par le programme Profit for

et pourront être téléchargés

nouveaux guides offrant une

Purpose de la FESPA, les guides

sous format électronique.

I

expertise technique sur les problématiques de l'industrie. Cette initiative se situe dans le cadre de son engagement pour la formation et le partage des connaissances. Deux séries de guides sont disponibles, la première sur la gestion des couleurs, la seconde sur la gestion des données de préproduction. Des guides supplémentaires seront publiés au cours de l'année. Chaque série comprend une présentation générale, deux guides d'information spécifiques, ainsi qu'un

JUIN - JUILLET 2015

SIGN INFO SERI N° 253 • 11


ACTUS

ATC pousse la signalétique décorative [DÉCOR] ATC s’est distingué

et l’aspect "pierre" pour la

dans une réalisation par-

façade institutionnelle. L’éclairage

ticulièrement "bluffante" pour

rasant de WE-EF venant renforcer

le nouveau showroom du groupe

ce "trompe-l’œil".

WE-EF, spécialiste de l’éclai-

Pour donner vie à cette ambiance,

rage urbain : deux façades

l’entreprise WE-EF a porté une

monumentales, d’une boulan-

attention particulière sur les

gerie inspirée d’une architecture

détails : de vrais pavés, ainsi

londonienne (très "factory") et

qu’une belle végétation ont été

d’une mairie.

installés, complétés par plusieurs

Pour réaliser ce décor Echelle 1

mobiliers urbains.

plus vrai que nature, ATC a fait

Cette réalisation inédite a

appel à son bureau d’études,

nécessité pas moins 30 heures

composé d’une directrice

d’impression et 35 heures de

artistique et d’un designer

découpe, ainsi que 2 jours de

produit.

montage chez WE-EF, assurés

L’une des prouesses techniques

par 2 poseurs.

monumentaux est le montage

ATC est un grand acteur du

a été d’imprimer le Re-board

À noter que le chantier est de

sans outil. Tous les formats

marché français du marquage

en multi-couches, pour lui donner

type "propre et sans outil" :

s’emboitent selon un schéma

de véhicules et de la signalétique

un aspect de relief, afin de

l’un des avantages majeurs de

précis et se verrouillent avec

indoor, outdoor, et événemen-

rendre au plus près l’aspect

l’utilisation du Re-board pour

des "clés" fabriquées également

tielle. Il emploie 54 personnes

"brique" pour la boulangerie,

la réalisation de décors

en Re-board.

à Lyon, Paris et Annecy.

Deux façades monumentales en Re-board pour le nouveau showroom du groupe WE-EF à Satolas-et-Bonce, près de Lyon.

I

POPAI France pour une PLV éco-responsable [ENVIRONNEMENT] Le

environnementaux, agrégés à

guide RSE, étude sur la fin de

lancement officiel du standard

la rareté des ressources, ont

vie des PLV…

réduction des volumes de

ÉCO POPAI a eu lieu au printemps

amené

France,

Début 2015, POPAI France a

déchets en fin de cycle, la

POPAI

de conception, permettra une

dernier, lors d’une conférence

l’association des professionnels

déposé le standard ÉCO POPAI

facilitation de la mise en

organisée dans le cadre de

du marketing au point de vente,

agréé D2ECi (Démarche

filière, l’optimisation générale

l’exposition POPAI Awards

à mener une démarche

Environnementale d’Éco-

de leur conception, et des gains

Paris, au Parc des Expositions

environnementale en faveur

Conception et d’Innovation). Il

financiers réels. En certifiant

de la Porte de Versailles.

d’une PLV éco-responsable.

s’agit d’un nouveau modèle

la démarche de l’entreprise,

Le secteur de la PLV (Publicité

Dès 2009, POPAI France créait

de production et de consom-

ÉCO POPAI montre qu’une

sur le Lieu de Vente) en France

une « Commission PLV verte »

mation de la PLV proposé aux

PLV écoconçue est une PLV

est à l’origine de la production

composée d’acteurs représentatifs

entreprises, un engagement

mieux conçue et optimisée au

annuelle d’environ 70 000

du secteur. Des actions concrètes

responsable et durable qui va

niveau des coûts (matières,

tonnes de déchets de carton

se sont rapidement mises en

au-delà des réglementations

transport, consommation

et 27 000 tonnes de multi

place : calculateur d’empreinte

nationales et européennes.

énergétique…) », affirmait

matériaux (métal, plastique,

carbone de la PLV, fiches

« La prise en compte de la fin

Philippe Ecran, Président de

bois, verre...). Ces impacts

pratiques sur l’éco-conception,

de vie des PLV, dès leur phase

POPAI France.

12 • SIGN INFO SERI N° 253

I

JUIN - JUILLET 2015


ACTUS

Cimpress poursuit ses acquisitions [STRATÉGIE] En 2015, trois

à de nombreuses marques de

nouveaux acteurs du web-to-

tirer profit d’une plateforme

print ont rejoint le giron du

commune, chaque marque

boulimique groupe d’impres-

conservant sa proposition de

sion. Parmi ceux-ci, Exaprint

valeur distincte et son approche

(Exagroup). Le groupe Cimpress

du client.

poursuit activement en 2015 sa

La principale marque d’Exagroup,

stratégie de croissance externe.

Exaprint, s’adresse exclusive-

Parmi les trois entreprises

ment aux professionnels des

européennes avalées ces der-

arts graphiques et aux imprimeurs

niers mois, deux noms réputés

traditionnels qui, à leur tour,

en France, Exagroup SAS

revendent à des clients finaux.

(Exaprint) en mars et Easyflyer

Exagroup dispose d’une unité

en avril.

de fabrication de supports imprimés à Mauguio (34), pour laquelle un projet d’agrandissement est en cours de finalisation, et qui profitera de l’expérience de Cimpress en matière d’optimisation de la production à grande échelle. Rappelons que le groupe avait absorbé en 2014 le géant italien de l’impression en ligne Pixartprinting. La dernière acquisition en date de Cimpress

Robert Keane, PDG de Cimpress : « Conserver et promouvoir les atouts d’Exagroup, ainsi que son positionnement unique sur le marché. »

avalé en avril 2015.

Ces acquisitions s’inscrivent

a un peu plus de vingt ans aux

dans la stratégie de Cimpress

Pays-Bas sous le nom de Vistaprint

de mise en œuvre d’une plate-

NV, a changé de raison sociale

est un acteur important du marché autrichien, Druck.at, Le groupe Cimpress, créé il y

forme opérationnelle, dans le

fin 2014 pour prendre le nom

but d’optimiser à grande échelle

de Cimpress NV. Il a largement

la logistique et la production

dépassé aujourd’hui le milliard

de produits de communication

de dollars, réalisés sur plus de

personnalisés, tels que les

19 pays dans le monde. Son

imprimés, la signalétique, les

fondateur, Robert Keane, est

vêtements et les articles

toujours aux commandes du

promotionnels.

groupe, qu’il définit fièrement

Vis-à-vis des entreprises rache-

comme le « leader mondial

tées, la proposition de valeur

de la personnalisation de

de Cimpress consiste à permettre

masse ».

JUIN - JUILLET 2015

I

SIGN INFO SERI N° 253 • 13


ACTUS Nominations Spandex Double nomination pour un seul et

Megamark relooke Suez Environnement

même homme

[BRANDING] La nouvelle

SAFEGE...), nées du dévelop-

(Globalimage Mana-gement,

à la tête de

image commerciale du groupe

pement à l’international et de

ou Gestion d’Image Globale), un

Spandex, avec effet immédiat :

Suez Environnement a été ré-

l’intégration de nouveaux métiers.

réseau international de pose au

Camiel Bosma est devenu à la

vélée au public à travers un

Megamark a accompagné

service des marques. La nouvelle

fois Vice-Président Groupe et

affichage monumental sur le

Suez Environnement pendant le

identité visuelle a été conçue

Directeur Général pour les

siège du groupe : 1 300 m²

projet, via sa filiale GLIMMA

Pays-Bas de la firme. Il a pris

de film micro-perforé imprimé

ses fonctions en mai dans les

sur la tour CB21à La Défense,

bureaux de Spandex à Veenen-

comportant notamment le nou-

daal (Pays-Bas). Bosma apporte

veau logo, ont été dévoilés de

son expérience de plus de 30

manière synchronisée avec une

ans dans les industries gra-

conférence de presse mondiale

phiques et la signalétique. Au-

pour présenter l’évènement.

paravant, il occupait le poste de

Parmi les objectifs majeurs de

Directeur de Division de VTS

cette évolution d’image, le

Europe au sein de Paperlinx.

souhait de simplifier une

par Saguez and Partners. I

architecture multi-marques.

Avery Dennison

Présent dans 70 pays, le groupe

Avery Denni-

Suez Environnement réunit pas

son, un des

moins de 40 marques (SITA,

leaders mon-

Degrémont, Lyonnaise des Eaux,

diaux du sec-

AGBAR, Aqualogy, United

teur des

Water, Ondeo Industrial Solutions,

produits et solutions d’étiquetage et d'emballage, a confié la Présidence du Groupe Materials à Georges Gravanis.

Exhibit booste son identité Visuelle

Basé à Hong Kong, G. Grava-

[CHARTE GRAPHIQUE] La

nis sera responsable d’une entité Materials, comprenant

commerciale,

stands

&

événementielle. Elles ont été

diversification des activités

aménagement d'espaces,

rejointes par Claerstyle, spécialiste

d'Exhibit Group a conduit

affichage dynamique).

en conception de stands /

maintenant les divisions Label

l’imprimeur à faire évoluer son

Rappelons que l’entité graphique

l'aménagement d'espaces, puis

and Packaging Materials, Gra-

image, notamment à travers

Exhibit Group résulte la réunion,

par Exhibit Monaco, antenne

phics Solutions and Reflective

une nouvelle identité visuelle.

il y a 8 ans, de Exhibit et Félix&Co,

monégasque du groupe et

Solutions. Georges Gravanis

Le changement de sa charte

toutes deux spécialistes en

Pixeolab, spécialisée dans

occupait jusqu’alors le poste

graphique se veut l’expression

signalétique / communication

l'affichage dynamique.

de Vice-Président et Directeur

des mutations du groupe, de

Général de la division Asie Pa-

sa solide croissance et de

cifique du Groupe Materials

l'élargissement de son panel

(depuis août 2010). Il conti-

de solutions.

nuera d'exercer ces fonctions

Le nouveau "récit graphique"

en attendant la mise en place

appuie l'expertise d'EG sur ses

d’une nouvelle direction.

quatre marchés (signalétique,

I

décoration & architecture

14 • SIGN INFO SERI N° 253

JUIN - JUILLET 2015


ACTUS Graphitec, le salon de la chaîne graphique

[EXPOSITION] Graphitec,

d’impression, prestations de

salon de la chaîne graphique,

services et logiciels, pré presse,

s’est tenu du 9 au 11 juin 2015

signalétiques…) et aux pres-

à Paris Expo, Porte de Versailles.

cripteurs tels que l’administration

Pour sa 15ème édition, Graphitec

et les collectivités, entreprises

a tenu à faire une place croissante

hors filières gra-phiques.

aux marchés dits à fort potentiel

L’édition 2015 du salon est

de croissance (emballage,

rythmée par plusieurs évène-

impression numérique, imprimé

ments : quatre les cycles de

industriel...) et aux segments

conférences, l’Agora Graphitec

les plus porteurs d’augmentation

TV, les matinales et, pour la

de valeur ajoutée, comme

1ère fois cette année, « Le café

l’enrichissement et l’ennoblis-

de la Formation ».

sement des imprimés, l’intégration

Le S.I.N. (Syndicat de l’Impression

de QR codes, de la réalité

Numérique et des services

augmentée, etc.

graphiques) s’associe à nouveau

Positionné comme le Salon de

à la manifestation, pour

la Chaîne Graphique « de

accompagner les imprimeurs

l’imprimé au multi-canal »,

numériques dans leur conquête

Graphitec est une manifestation

de nouveaux marchés à forte

biennale désormais organisée

valeur ajoutée. Il organisait une

par Infopromotions, qui veut

conférence sur les "Perspectives

en faire un rendez-vous majeur

de développement des services

français de toute la profession.

graphiques dans le monde de

Elle s'adresse aux professionnels,

la communication digitale".

aux spécialistes et fournisseurs

Graphitec a réuni environ

des industries graphiques

150 sociétés exposantes re-

(imprimeries, agences, prépresse,

connues sur ces marchés, qui

traitement du papier, papier et

attendaient 10000 visiteurs

support d’impression, matériel

professionnels.

JUIN - JUILLET 2015

I

SIGN INFO SERI N° 253 • 15


ACTUS

HP lance ses premières grand format PageWide [IMPRIMANTES]Les premières

des impressions monochromes

imprimantes grand format de

et couleur avec des performances

HP utilisant la technologie

record, jusqu’à 60 % supérieures

PageWide arrivent sur le marché.

à celles de l’imprimante

HP avait annoncé en 2014 son

monochrome LED la plus rapide

intention de transposer dans

du marché, affirme HP. Un

son offre d’imprimantes grand

exemple concret : le modèle XL

format sa fameuse technologie

8000 peut produire jusqu’à 30

L’imprimante XL 8000, modèle haut de gamme de cette série.

jet d’encre PageWide, qui lui

pages A1 par minute et 1500

d’impressions de cartes pour

avait permis de remporter un

pages A1 par heure (documents

systèmes

HP PageWide XL 5000 MFP,

certain succès dans l’impression

techniques, cartes SIG et affiches

géographiques

(SIG),

destinée aux ateliers de

industrielle, grâce à une productivité

de PLV).

d’applications de PLV et

reprographie de taille moyenne

d’informations

L’imprimante multifonction

très élevée (voir article dans SIS

La technologie PageWide permet,

d’affiches intérieures.

et aux départements de

n° 250, septembre 2014).

en outre, de réduire les coûts

L’offre actuelle d’imprimantes HP

reprographie des entreprises.

C’est donc chose faite : les

d’exploitation grâce à des têtes

PageWide XL comprend les

premières machines grand

d’impression fixe et de longue

quatre modèles suivants :

XL 4500 MFP permet aux équipes

format construite selon cette

durée et des encres à haute

L’imprimante HP PageWide

techniques, tels que les grands

technologie sont maintenant

efficacité.

XL 8000, adaptée à la production

cabinets d’architectes ou

disponibles.

Ces nouvelles imprimantes

haut de gamme ; le système

d’ingénieurs, d’imprimer en

Les HP PageWide XL sont

ciblent les reprographes,

d’encre à deux cartouches

toute sécurité jusqu’à 12 pages

positionnés par le constructeur

prestataires de ser vices

d’encre de 775 millilitres par

A1 par minute en interne.

comme les modèles de production

d’impression (PSP), départements

couleur,

à

basculement

L’imprimante HP PageWide

L’imprimante HP PageWide

grand format les plus rapides

de reprographie des entreprises

automatique, ainsi que la

XL 4000 MFP permet aux équipes

du marché, adaptées pour la

et services d’impression internes,

possibilité d’y placer jusqu’à six

techniques et ateliers de repro-

couleur et le monochrome. Ces

pour la production des plans

bobines (soit 1200 mètres de

graphie de produire jusqu’à 8 pages

machines combineraient deux

de conception. Elles offriront

papier) garantissant une très

A1 par minute, et d’améliorer

imprimantes en une, réalisant

aussi de nouvelles opportunités

grande productivité.

ainsi leur productivité.

I

Une Durst Rho 1312 chez Pixartprinting l’imprimante Durst Rho 1312

Productivité mais aussi polyva-

sur le marché, avec des

dans sa version papier et carton.

lence : chez Pixartprinting, le

performances jusqu'à 620 m²/h

Produit phare des systèmes à

nouveau système Durst est destiné

et une taille de goutte de seule-

plat du fabricant, cette machine

à l'impression de tous les matériaux

ment 12 picolitres.

a été choisie parce qu’elle

grand format, de l'aluminium

Elle se distingue également par

répondait aux exigences de

au polionda, du forex au carton.

une excellente définition des

production croissantes du groupe

Présentée en avant-première

images et une très grande fiabilité.

[ACQUISITION] Pixartprinting

italien. Ce dernier cherchait une

européenne au salon Fespa

Elle cible aussi bien les produc-

accroît encore sa capacité de

solution industrielle, garantissant

2014, la Rho 1312 est positionnée

tions totalement automatisées que

production avec la première

en même temps l'automatisation

comme l’imprimante UV à plat

la production d’imprimés en

installation italienne de

maximale du processus.

la plus productive disponible

petits tirages..

16 • SIGN INFO SERI N° 253

I

JUIN - JUILLET 2015


INTERV ALESSANDRO TENDERINI CEO CHEZ PIXARTPRINTING

L’innovation pour entrer dans une nouvelle ère du Web-to-Print L’IMPRIMEUR EUROPÉEN PIXARTPRINTING, SPÉCIALISTE DU WEB-TO-PRINT, MET DE PLUS EN PLUS EN AVANT LA PRÉPONDERANCE, DANS SA STRATÉGIE, DE L’INNOVATION TOUT AU LONG DE LA FILIÈRE.

Quels sont pour vous les axes priori-

produits toujours plus large, avec la

taires de cette politique d’innovation

garantie du respect des normes de

tous azimuts ?

qualité, le tout à des prix toujours

Nous travaillons assidument à être

plus compétitifs.

des promoteurs du changement, en

Dans cette évolution, la dimension

imposant l’innovation tout le long de

ressources humaines est un axe

la filière : de la production à la stra-

essentiel. Derrière cette innovation et

tégie marketing, de la R&D aux inves-

notre technologie, les personnes

tissements en formation. Le résultat de

constituent le cœur de l’entreprise et

ces nombreuses actions est que nos

représentent un des grands atouts de

clients se voient offrir une gamme de

Pixartprinting.

LES OBJECTIFS CONCRETS, LES LEVIERS MIS EN ŒUVRE ET LES PRINCIPAUX RÉSULTATS DE CETTE POLITIQUE PASSÉS EN REVUE AVEC ALESSANDRO TENDERINI, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L’ENTREPRISE VÉNITIENNE.

18 • SIGN INFO SERI N° 253

Pixartprinting, spécialisée dans la fourniture en ligne de services d’impression, regroupe 420 employés. Sa production est centralisée au quartier général de Quarto D’altino, près de Venise. Ce siège vient d'être à nouveau agrandi, avec des espaces dédiés aux bureaux et à la production.

JUIN - JUILLET 2015


VIEW Alessandro Tenderini : « L’innovation est le moteur qui anime nos activités tout au long de la filière, y compris dans les outils de communication et de promotion. »

« NOUS PARTONS Comment se traduit concrètement, au niveau de la gestion des ressources humaines, cette volonté d’innovation ? Globalement, le nombre d’employés n’a cessé d’augmenter ces dernières années. Un axe important de nos efforts porte sur la formation de nos collaborateurs. Nous sélectionnons des personnes à la fois pour

D’UN RAPPORT AVEC NOS CLIENTS BASÉ SUR L’ÉCOUTE »

leur dynamisme et leur capacité à s’adap-

vente au détail et d’agences à la recherche de kits complets pour des décorations thé-

ter ou évoluer, mais aussi en fonction de

produits innovante, parce qu’elle simplifie

matiques, polyvalentes et personnalisables.

compétences spécifiques pour chaque

la vie de nos clients et répond à une exi-

Une formule qui, pour certains produits, est

département. Ensuite, nous investissons

gence forte de ceux-ci, est Pixartprinting

très appréciée par nos clients, en tant que

constamment dans des projets de forma-

Project. Il s’agit d’un ensemble de nou-

solutions de dernière minute pour des

tion comportant des sessions au sein de

velles lignes thématiques proposant des

décorations temporaires.

l'entreprise, et hautement spécialisés, dans

solutions d’impression « express » pour la

Autre exemple de nouveauté, mise au

l’optique de renforcer le savoir-faire de

décoration éphémère de salles d'exposi-

point par notre division de R&D sur la base

l’entreprise.

tion, de points de vente et d’emplacements

des suggestions recueillies à travers un dia-

divers. Nous avons conçu Pixartprinting

logue permanent avec les clients : la

Citez quelques exemples d’initiatives

Project pour répondre aux besoins spéci-

gamme de sacs en papier personnalisa-

innovantes représentatives dans

fiques de commerçants, de chaînes de

bles. Notre catalogue propose depuis

䉴䉴

les différents départements de votre activité ? Notamment en R&D ? Tout d’abord, sur le plan du développement global, l'entreprise est en expansion continue. Nous sommes en train d'agrandir notre siège, avec des espaces dédiés aux bureaux et à la production. La Recherche & Développement est le cœur de l’innovation de notre entreprise. Constitué d’une équipe d’architectes hautement qualifiés, ce service travaille sur la conception de nouveaux produits répondant aux tendances émergentes du marché. Un exemple récent d’une famille de

JUIN - JUILLET 2015

Pixarprinting Project : des solutions d’impression « express » pour une décoration éphémère.

SIGN INFO SERI N° 253 • 19


ALESSANDRO TENDERINI, CEO CHEZ PIXARTPRINTING

Une ligne de sacs en papier personnalisable, respectueuse de l’environnement.

Vue partielle de l'atelier d'impression de Pixartprinting.

䉴䉴 un dispositif indépendant mesurant la satis-

Les outils de communication semblent à la

quels viennent maintenant s’ajouter les

faction des clients en rendant visibles les

pointe cette volonté d’innovation…

nouvelles lignes en papier, avec des solu-

commentaires et les opinions des clients

Oui. Une nouveauté dans notre communica-

longtemps des sacs en tissu et TNT, aux-

tions respectueuses de l'environnement,

directement en ligne. A travers ce système,

tion est le blogazine Pixarthinking, déjà en

pour répondre aux besoins de communica-

appelé Reevoo, notre entreprise propose

ligne en quatre langues, y compris le fran-

tion du monde de la vente au détail, de

aujourd’hui le niveau de service le plus

çais. Il parle d’univers parallèles où les pro-

l’industrie et de l’évènementiel.

élevé, dans une optique de totale transpa-

duits imprimés vivent une deuxième vie, par

rence.

le biais d'idées et d'histoires des mondes du

Vos activités de production sont elles

Parmi les nouveautés de la plateforme en

design, de l’architecture, de la créativité,

impactées à un niveau comparable ?

ligne, on peut citer FastResponse, une

mais aussi de l'alimentation et des boissons.

Oui, notre entreprise s’est dotée d’un outil

ligne directe pour la communication immé-

Le fil conducteur étant les nouveautés appor-

de production à l’avant-garde, composé

diate entre les clients et le service d'assis-

tées dans la vie de tous les jours par l’inno-

de systèmes de dernière génération. En la

tance, ainsi que Conversation, une com-

vation digitale.

matière, nous nous sommes hissés au rang

munauté de clients prêts à donner des

Dernier exemple : pour le lancement de

de « référence » parmi les entreprises de

conseils à d’autres clients par le biais d’un

Pixartprinting Project, nous avons conçu une

production, car nous avons constitué une

service dynamique de Q&A.

campagne de Marketing Direct par courriel

scène prestigieuse pour de nombreuses

Toujours dans l’objectif d’une interaction

basée sur le « conte dynamique » : l'utilisateur

installations réalisées en avant-première

maximale et de messages ciblés en fonc-

est conduit à la découverte du monde « Land

mondiale… Avant même que les machines

tion des besoins des clients, nous avons

of Ice » ou « Forest Walk » de manière inter-

ne soient officiellement présentées sur le

adopté un système innovant de marketing

active, à travers des images impactantes,

marché !

via le cloud. Il est doté d’un module d'in-

qui se transforment en produits, et des textes

telligence prédictive qui en fait un outil de

évocateurs, invitant à interagir avec les

Qu’en est-il du marketing et de la Gestion

relation clients quasiment révolutionnaire

personnages pour trouver des solutions dans

des Relations Clients ?

par rapport à la newsletter classique, car

la gamme. La communication interactive est

Pixartprinting a été le premier acteur du

il permet de réaliser une communication

également utilisée pour la présentation des

web-to-print au monde à mettre en place

ultra-personnalisée.

produits dans la boutique en ligne.

20 • SIGN INFO SERI N° 253

JUIN - JUILLET 2015


ALESSANDRO TENDERINI, CEO CHEZ PIXARTPRINTING Concernant nos gammes de produits, nous

employés, mettre en place des politiques

partons d’un rapport avec les clients basé

sensibles aux questions environnementales.

sur l’écoute, portée par un dialogue multi-

Ces démarches sont possibles grâce à l'ob-

canal (de la boutique en ligne aux réseaux

tention des plus importantes certifications

sociaux, du service à la clientèle en

au niveau international, comme Trusted

langue maternelle au suivi des tendances

Shops, le label européen de qualité pour

du marché), pour comprendre à la fois les

les boutiques en ligne, et Return Path, logi-

besoins réellement formulés et les

ciel reconnu mondialement pour la certifi-

demandes latentes (afin de mieux prévoir

cation de l’e-mail marketing.

la demande).

Enfin, notre compétitivité repose sur l’asso-

Après la conception, nous passons à la

ciation de prix (compétitifs) à un niveau

vérification empirique en laboratoire, avec

élevé de service client, notamment à travers

des tests et des épreuves d’impression des

des temps de livraison garantis et l’assu-

produits, pour en valider les perfor-

rance d’une qualité élevée. En outre, nous

mances, la résistance et le potentiel appli-

offrons des promotions aux moments les

catif. Et c’est ainsi qu’au fil du temps,

plus pertinents et des promos pack ciblant

notre gamme s’enrichit de nouveaux pro-

les nouveaux clients, afin de les encourager

duits et de personnalisations de produits.

à tester la qualité de notre service.

Mais pour nous, innovation signifie aussi proposer de nouvelles applications pour

Vous avez présenté, à l’occasion du

des offres existantes, comme dans le cas

Southern European Print Congress 2015

des plaques en plexiglas ou des panneaux

en mars dernier à Barcelone, le nouveau

immobiliers en alvéolaire.

concept de l'Upload & Print, comme « une

Pouvez-vous présenter concrètement des

S’agissant des normes de qualité, nous

révolution qui marquera le début d’une

résultats de votre politique d’innovation ?

visons la certification de nos process à tous

nouvelle ère du web-to-print ». De quoi

Par exemple dans la gamme de produits

les niveaux : production, service commer-

s’agit-il précisément ?

(que vous dites « plus ample »), ou les

cial et communication. Nos objectifs : assu-

Aujourd’hui, la nouvelle frontière tracée

normes de qualité (« plus élevées »), ou

rer une qualité et une transparence opti-

par Pixartprinting dans la fourniture en

sur les prix (« plus compétitifs »)…

males à nos clients, garantir la sécurité des

ligne de services d'impression est celle de l’Upload & Print, qui raccourcit la distance entre notre entreprise et les clients. En effet, nous voulons être considérés comme une extension de l’outil de production de chacun de nos clients… métaphoriquement une grande imprimante technologique sur leur bureau ! L'utilisateur doit n’avoir qu’à créer et télécharger son fichier d'impression, et tout se passe comme si le dispositif sur lequel il le charge était relié directement à notre département de production. Résultat : en un seul clic, il a à sa disposition les meilleurs systèmes d’impression de pointe disponibles sur le marché. L'objectif étant, comme toujours, de traduire la créativité et les besoins des clients à travers un processus d'impression répondant à des normes de qualité élevées et dans le respect des

Le “blogazine” Pixarthinking est déjà mis en ligne en quatre langues, y compris le français.

JUIN - JUILLET 2015

délais.

I

SIGN INFO SERI N° 253 • 21


PUBLI-REPORTAGE

L’offre de communication vis s’agrandit avec de nouveaux

Coala Dry Erase Lam.

ANTALIS, PREMIER DISTRIBUTEUR EUROPÉEN DE PAPIERS ET SOLUTIONS D’EMBALLAGE, EST À MÊME DE PROPOSER AUX Coala Windows Mount Easy.

ACTEURS DE LA COMMUNICATION VISUELLE L’OFFRE LA PLUS LARGE DU MARCHÉ. LE GROUPE S’ADAPTE AUX DERNIÈRES ÉVOLUTIONS DU SECTEUR ET PROPOSE AUJOURD’HUI DE NOUVELLES RÉFÉRENCES PRODUITS DE LAMINATION À FROID COMBINANT QUALITÉ ET COMPÉTITIVITÉ EXCEPTIONNELLES.

Coala Chalkboard.

22 • SIGN INFO SERI N° 253

JUIN - JUILLET 2015


PUBLI-RÉDACTIONNEL

uelle d’Antalis produits de lamination à froid L’évolution des machines d’impression vers l’utilisation croissante d’encres UV, sur lesquelles l’adhésion est difficile, a conduit Antalis à renforcer son offre de supports et proposer une gamme de lamination possédant des colles plus puissantes. L’offre Coala UV répond à cette demande et comprend des produits de commodités et spécialités adaptés aux applications en intérieur ou extérieur.

UNE GAMME DE COMMODITÉS COUVRANT TOUS LES BESOINS La gamme de lamination Coala UV d’Antalis se décline en plusieurs versions : Monomère (entrée de gamme), Polymère (haut de gamme) et « Floor » (pour les adhésifs de sol). Une offre de laizes désormais élargie, comprenant pas moins de 6 laizes par référence, permet de couvrir tous les besoins de ses clients. En plus d’une compatibilité parfaite avec les encres UV, Coala UV apporte un rapport

qualité-prix inégalé et se destine à des applications de protection d’images imprimées contre les UV, l’abrasion mécanique et le frottement. Sept nouveaux produits viennent enrichir la gamme, parmi lesquels : Coala UV Lam Monomère (gloss, matt et satin), Coala UV 2D Lam Polymère (gloss ou matt) ou encore Coala Floor Lam Sand, support antidérapant pour adhésif de sol et la solution écologique Coala Floor Lam Sand PP, film de lamination en polypropylène et sans PVC.

DE NOUVELLES SPÉCIALITÉS POUR UNE VARIÉTÉ D’APPLICATIONS Antalis étoffe également son offre de spécialités, notamment dans la gamme de produits effaçables à sec avec Coala Dry Erase Lam, film polypropylène transparent qui transforme n’importe quelle impression en surface effaçable à sec et Coala White-

board, film polyester blanc brillant effaçable à sec, parfait pour des menus, cartes, tableaux de présentation dans les magasins, bureaux, hôpitaux et écoles. Coala Chalkboard, film PVC noir adhésif en imitation ardoise sur lequel on peut écrire avec des craies, vient également renforcer la gamme. Autre nouveauté : Coala Anti Graffiti Lam, film de lamination extérieur très facile à nettoyer en cas de détérioration, hautement résistant aux UV, poussières et pollutions et idéal pour des applications sur abris bus, panneaux et emplacements publicitaires dans les zones à fort trafic. Coala Window Mount Easy permet quant à lui de transformer n’importe quelle impression en adhésif pose facile double face : un côté permanent et l’autre doté d’un système « bubblefree » enlevable grâce à une colle microstructurée. Ces références, ainsi que l’ensemble des nouveautés de la gamme adhésifs « pose facile » et les dernières innovations Antalis dans les gammes polyvalentes de bâches, sont à découvrir dans le nouveau catalogue Antalis et sur le site Internet www.antalis.fr I

Coala Anti Graffiti.

JUIN - JUILLET 2015

SIGN INFO SERI N° 253 • 23


DOSSIER

L’AFFICHAGE UN MÉDIA DE COMMUNICATI ON LE DISAIT EN DÉCLIN, MALMENÉ PAR LE CONTEXTE ÉCONOMIQUE DIFFICILE LIÉ À LA CRISE. MAIS L’AFFICHAGE REBONDIT, SOUS UN NOUVEAU VISAGE, BOOSTÉ PAR LES TECHNOLOGIES DIGITALES : ÉCRANS NUMÉRIQUES ET CONNEXION EN RÉSEAU APPORTENT À CE MÉDIA UN FABULEUX RELAIS DE CROISSANCE. DE MOINS EN MOINS MÉDIA ADDITIF, IL EST DEVENU UN SUPPORT D’EXPRESSION À PART ENTIÈRE. FACTEURS DE SUCCÈS ET POINTS DE VIGILANCE D’UNE MUE VISIBLEMENT BIEN ENCLENCHÉE. Dossier réalisé par Jenny de Montaigne

24 • SIGN INFO SERI N° 253

JUIN - JUILLET 2015


DIGITAL, ON À PART ENTIÈRE

JUIN - JUILLET 2015

SIGN INFO SERI N° 253 • 25


DOSSIER

Photo JCDECAUX.

LE DÉCOLLAGE A BEL ET

LES FREINS TECHNICO-

Parce qu’il permet d’afficher sur un grand

rique, restait à franchir trois types de seuils.

ÉCONOMIQUES S’ESTOMPENT

écran différents types de messages multi-

Les deux premiers sont d’ordre technique et

ET LES PROJETS SE MULTIPLIENT.

médias, de l’image plus ou moins animée à

économique : qualité de contraste/visiblité,

la vidéo, en passant par le son, l’affichage

fiabilité et format pour les écrans, perfor-

RESTENT À AJUSTER :

digital réunit une large palette d’avantages

mance et souplesse des logiciels de com-

L’ARTICULATION AVEC LE PRINT

reconnus par tous les professionnels. Les

mande ; ensuite, s’il est vrai que l’affichage

deux principaux sont le caractère plus im-

digital fait économiser les frais d’impres-

pactant des messages affichés, grâce à des

sion, le ticket d'entrée peut s’avérer assez

(TOUJOURS NÉCESSAIRE), LE NIVEAU DE CRÉATIVITÉ

contenus plus dynamiques qu’en affichage

onéreux, en raison du coût des équipe-

POUR LE DÉVELOPPEMENT DE

traditionnel, et une grande souplesse d’ex-

ments et de la mise en œuvre.

ploitation, à travers la capacité d’afficher

Le troisième est plus proche du métier et re-

un nombre illimité de visuels, selon le

lève de la pertinence des contenus diffusés

CONTENUS PERTINENTS… AINSI QUE LES NOUVEAUX PROFILS ET COMPÉTENCES

contexte (à la suite, en même temps, en

et de leur adéquation à ce nouveau mode

mode multi-écrans…), et en allant jusqu’au

d’affichage. Impossible, en effet, d’imagi-

bout de cette logique, une capacité de

ner transposer fidèlement les visuels des af-

SPÉCIFIQUES À

personnalisation des messages.

fiches traditionnelles (et statiques) sur des

CE NOUVEAU MÉDIA.

Pour une banalisation de l’affichage numé-

écrans numériques conçus pour des conte-

26 • SIGN INFO SERI N° 253

JUIN - JUILLET 2015


L’AFFICHAGE DIGITAL UN MÉDIA À PART ENTIÈRE

BIEN EU LIEU ! La progression du chiffre d’affaires digital en communication extérieure est très nettement supérieure à celle du CA traditionnel.

LE DÉCOLLAGE EN CHIFFRES

nus dynamiques. En cela, la créativité des

avec l’affichage statique est à affiner.

contenus affichés en mode dynamique est

Enfin, entre les intervenants de la chaîne

 2014, l’affichage digital OOH (Out-

un enjeu clé de la réussite du passage à

graphique (donneurs d’ordre, prestataires

Of-Home) a pesé 7,1% du CA total

l’affichage digital.

créatifs, techniques, logistiques…), les

Outdoor France , selon l’IREP (Institut

Aujourd’hui, la plupart de ces freins sont

compétences, les profils, les rôles et les

de recherches et d'études publicitaires).

levés, ou en passe de l’être, et les feux sont

prérogatives se modifient. Les cartes sont

Les pays anglo-saxons, nos voisins

passés au vert. De l’avis des professionnels

en train d’être rebattues, et dans ce

d’Outre Manche notamment, avan-

que nous avons interrogés, le décollage de

contexte mouvant, les décisions straté-

cent plus rapidement, ce pourcentage

l’affichage dynamique a eu lieu : « Un cer-

giques tardent souvent, ou sont remises

s’élevant à 26,7% du CA total Out-

tain nombre d’annonceurs vont basculer

en cause en cours de projet.

door au Royaume Uni (données Out-

majoritairement dans le digital, dans les

I

door Média Centre).

lieux fermés en tous cas (aéroports, gares,

Le DOOH (Digital OOH) est l’acro-

galeries commerciales, etc.) », observe Al-

nyme anglais désignant la publicité

bert Asseraf, Directeur Général Stratégie,

extérieure digitale ou numérique, en

Etudes & Marketing, chez JCDecaux.

la distinguant de la publicité digitale

«Parce qu’ils veulent une communication

sur Internet. Le DOOH regroupe les

plus innovante et plus "Temps Réel" ».

techniques d’affichage digital ur-

L’affichage digital se conçoit généralement

baines et l’affichage numérique in-

en articulation avec l’affichage statique (im-

door en centres commerciaux ou

primé). « Les annonceurs sont attirés par deux fonctions dans le média : la fonction

aéroports par exemple.

 Voir aussi étude DSBCI (Digital Si-

de puissance, de couverture et de répéti-

gnage Business Climate Index) France

tion, c’est-à-dire de performance d’au-

de Novembre - Décembre 2014

dience (réalisée par les affiches qui vont en grand nombre irriguer l’ensemble des territoires), mais aussi, et de plus en plus, par une communication temps réel sous forme d’écrans digitaux », analyse Albert Asseraf. Il faudra donc associer les deux. Les points en suspens : la créativité susceptible de concevoir les messages multimédia profilés en fonction de ce nouveau média n’est pas toujours au rendez-vous. L’articulation des messages dynamiques

JUIN - JUILLET 2015

Albert Asseraf, Directeur Général Stratégie, Études & Marketing chez JCDECAUX, Professeur Associé au CELSA – Paris Sorbonne : « Le digital offre une souplesse énorme en terme de contextualisation des messages… Une rupture décisive ! ».

SIGN INFO SERI N° 253 • 27


DOSSIER

L’AFFICHAGE DIGITAL,

POUR QUI, POUR QUOI

Les lieux fermés à forte densité de trafic, comme les aéroports, les gares, les Centres Commerciaux, et plus récemment le métro, ont été les premiers à faire une large place à l'affichage digital (Photo : Digital Towers JCDECAUX à l’aéroport Changi de Singapour).

L’AFFICHAGE DIGITAL A DÉJÀ

Partout dans le monde et depuis quelques

ou galeries, puisqu’il s’agit de contrats

années, le média digital a déjà pris une

privés.

grande place dans des lieux fermés,

Le paysage de la communication exté-

DANS LES LIEUX FERMÉS

comme les aéroports, les gares, les Cen-

rieure est en train d’évoluer rapidement.

À FORT TRAFIC. LES POINTS

tres Commerciaux, et plus récemment le

Le média digital commence à investir

FERMEMENT PRIS SA PLACE

DE VENTE POUSSENT

métro. A l’extérieur, l’affichage numé-

aussi la communication en dehors des

rique a amorcé plus tardivement son dé-

murs. Il se développe de manière très vi-

LES FEUX AU NIVEAU

veloppement. Le motif de ce démarrage

sible dans les publicités des marques, à

DE LEURS VITRINES, TANDIS

en deux temps est double : économique

travers des panneaux dans les centres des

QUE LES CENTRES VILLES

(les écrans extérieurs sont plus onéreux

grandes villes et dans les vitrines des ma-

que les écrans intérieur) et règlementaire,

gasins. Autre territoire largement investi :

ACCÉLÈRENT. LES PROJETS

la législation française sur l’affichage ex-

la signalétique publique des villes, qui ex-

SE MULTIPLIENT, PORTÉS

térieur étant assez contraignante (surface,

ploite à fond ses possibilités d’affichage

durée d’éclairage), tandis que les annon-

dynamique, voire temps réel (météo,

ceurs ont toute liberté d’installer des

alertes pollution…).

écrans digitaux dans les aéroports, gares

On observe également que les projets

PAR DIFFÉRENTS ACTEURS, AVEC DES OBJECTIFS VARIÉS. 28 • SIGN INFO SERI N° 253

JUIN - JUILLET 2015


L’AFFICHAGE DIGITAL UN MÉDIA À PART ENTIÈRE

FAIRE ? d’affichage dynamique se conçoivent très

placer l’affichage traditionnel 4 x 3 ;

souvent en articulation avec l’affichage

quand on est en vitrine, l’enjeu peut être

imprimé (voir article en pages suivantes),

de créer du trafic dans le magasin, ou

mais aussi, de plus en plus, avec d’autres

simplement de communiquer sur un pro-

supports de communication, comme les

duit… une logique encore différente de

QR codes interactifs (et les réseaux so-

celle d’un affichage dynamique dans un

ciaux).

aéroport ».

La manière la plus pertinente de jouer la

Sur le terrain, on note une diversité de

carte digitale est forcément liée à une

choix répondant à des objectifs diffé-

stratégie et à un objectif, affirme Jérôme

rents : avoir une audience maximale et

Lefèvre, Président du Club DMA (Digital

large peut passer par un affichage tradi-

Média Association, ex APCAD) : « Ce qui

tionnel massif (qui revient moins cher) ;

est intéressant, c’est de bien considérer

toucher certaines cibles sélectives peut

les avantages de ce nouveau média,

passer un choix de localisation (aéro-

pour pouvoir ensuite le décliner selon ses

ports, par exemple), assorti de panneaux

Jérôme Lefèvre, Président du Club DMA : « Les solutions digitales n’ont pas le même objectif dans un magasin, un Centre Commercial, un aéroport ou un "outdoor". Le ciblage est différent à chaque fois. »

objectifs et sa stratégie, au bon endroit

digitaux haut de gamme et de contenus

suelle en dehors du point de vente, mais

(et avec un contenu adéquat). Les solu-

très qualitatifs ; créer du trafic dans un

un message plus informatif dans le ma-

tions digitales n’ont pas le même objectif

point de vente implique de mixer des

gasin, donc une place importante aux

selon qu’elles sont mises en œuvre dans

écrans, des contenus dynamiques, à la

écrans intérieurs.

un magasin, un Centre Commercial, un

fois à l’extérieur (vitrines) et à l’intérieur

aéroport ou un "outdoor" ; le ciblage est

(aux abords des caisses, par exemple) ;

différent. Par exemple, dans le cas des

communiquer autour d’un produit peut né-

panneaux géants LED, l’idée est de rem-

cessiter à la fois une grande richesse vi-

NOUVEAUX ACTEURS D’AFFICHAGE UNIQUEMENT DIGITAL Les ténors de l’affichage sur le territoire français que sont JCDecaux, Clear Channel, CBS Outdoor, et même Metrobus, ont déjà massivement investi ce segment. Ils sont rejoints par de nouveaux acteurs spécialisés dans le digital, récemment apparus, le plus souvent à l’initiative de certaines grandes marques ou enseignes. Dans la grande distribution notamment, le digital n’est plus du tout un média additif : Immochan, filiale immobilière du groupe Auchan, est à la fois promoteur, "commer-

Photo JCDECAUX.

cialisateur", gestionnaire et investisseur des centres commerciaux du groupe. C'est l'une des premières sociétés européennes de promoteurs spécialisés en ce que l’on appelle maintenant l’"urbanisme Après les lieux fermés, l'affichage digital aborde la communication en extérieur (Parvis de La Défense).

JUIN - JUILLET 2015

commercial".

I

SIGN INFO SERI N° 253 • 29


DOSSIER

DOSSIER

LE NERF DE LA GUERRE DES ÉCRANS AUX RÉSEAUX, EN PASSANT PAR LES LOGICIELS DE DÉPLOIEMENT ET DE COMMANDE… LES OUTILS SONT PRÊTS ! MAIS L’ENJEU CLÉ RESTE LA QUALITÉ ET LA PERTINENCE DES CONTENUS … EN QUESTION : UNE COMPRÉHENSION DE CE QU’EST VRAIMENT CE NOUVEAU MÉDIA DIGITAL.

MétéOptimize, une nouvelle offre de JCDECAUX permettant aux annonceurs de contextualiser et de géolocaliser leur message en fonction de la météo, grâce au télé-pilotage des Mobiliers à Distance.

Au moment du lancement d’un projet d’af-

Au cœur de cette réflexion métier, le type

imprimée et un écran, sur lequel était pro-

fichage, impossible de faire l’impasse sur

de contenus à afficher. La grande ques-

jeté… une reproduction de l’affiche dans

la définition claire de son ou ses objectifs et

tion à se poser est : comment peut-on uti-

son intégralité ! Alors qu’il aurait été plus

de sa cible… sous peine de rater sa cam-

liser le digital pour faire mieux que ce

pertinent de chercher à attirer l’œil sur un

pagne. Quand on sait le niveau d’investis-

que l’on a déjà fait, pour qu’il apporte un

point clé de l’affiche (un prix, par exem-

sement exigé par la mise en œuvre d’une

vrai plus ? Deux axes de réflexion émer-

ple), pour inviter à regarder l’affiche à

campagne d’affichage digital, on mesure

gent alors : trouver le bon niveau de créa-

côté, analyse le Directeur du POPAI.

la portée des choix qui sont faits au dé-

tivité

visuels

« On fait aujourd’hui de très belles pu-

marrage du projet. « Il y a une importante

exploitant de manière optimale les atouts

blicités et de très beaux sites internet. Il y

pour

développer

des

réflexion (métier) à engager en amont »,

du digital et ajuster la complémentarité de

a des agences qui font de belles créa-

prévient Eric Carabajal, Directeur du POPAI

ce média avec le print, mais aussi avec

tions. Mais au-delà de la créativité, un

(Association d'acteurs spécialisés dans le

les autres supports de communication di-

des freins est la compréhension d’une

Marketing au Point de Vente). Quel type de

gitaux (sites internet, réseaux sociaux,

complémentarité entre sites internet, ap-

message voulez-vous vraiment diffuser en

smartphones, etc.).

plications, écrans in-stores, écrans en

déployant des écrans ? Qu’est-ce que vous

« Aujourd’hui, les choses s’améliorent,

PDV, PLVs, etc. Comprendre ce que cha-

voulez dire, et à quel moment vous voulez

mais par le passé, on a vu des tonnes de

cun peut amener est une des clés du suc-

le dire ? Ou à quelle fréquence ? De la ré-

contenus affichés mais pas adéquats »,

cès », insiste E. Carabajal.

ponse dépendra une priorité donnée à

regrette Eric Carabajal, qui se souvient

« Créer des contenus vidéo, concevoir

l’écran, ou au du print, dans la vitrine, à

de l’exemple d’une entreprise qui avait af-

des scenarios… un vrai savoir-faire, qui

l’intérieur du Point de Vente, dans les PLV…

fiché dans une même vitrine une affiche

n’est pas à la portée de tous, qui coûte

30 • SIGN INFO SERI N° 253

JUIN - JUILLET 2015


L’AFFICHAGE DIGITAL UN MÉDIA À PART ENTIÈRE

Photo POPAI.

EST… LE CONTENU !

L'affichage digital permet de contextualiser le contenu de l'affichage, de "pousser" les offres que le point de vente souhaite mettre en avant, selon l'heure, la météo, etc.

de l’argent et qu’il faut amortir. C’est un

« LE BON NIVEAU DE CRÉATIVITÉ N’EST PAS TOUJOURS AU RENDEZ-VOUS !

mum des possibilités de l’affichage digi-

peu un frein au digital, renchérit Fabrice

tal », recommande Jérôme Lefèvre, du

Laborde, président du LEADS (association

club DMA. « Pour autant, il ne faut pas

de professionnels du stand, du design

chercher absolument à surexploiter, à tou-

événementiel et commercial). Il faut donc

jours faire des images extrêmement ani-

une créativité particulière pour la création

mées, bourrées d’effets 3D, etc. Il faut

de ces contenus. C’est la raison pour la-

trouver un juste milieu », précise-t-il.

quelle il faut développer des compé-

Une meilleure piste, suggère Jérôme Lefè-

tences la création : « Les "printers" qui ne

vre, est de profiter du fait que les pan-

voudront pas passer à la création ne s’en

neaux digitaux sont connectés (en règle

sortiront pas », prévient-il. « La plus-value

générale). Ils permettent donc de faire

sera de moins en moins sur le print ».

des publicités contextuelles. Et de citer

… NI LES NOUVEAUX PROFILS ET COMPÉTENCES SPÉCIFIQUES À CE NOUVEAU MÉDIA ». Eric Carabajal DIRECTEUR DU POPAI

l’exemple du projet ClearChannel, pour

AFFICHAGE "SUR-ANIMÉ" OU AFFICHAGE 2.0 ?

Volvic fin janvier dernier, des publicités

météo à ClearChannel, qui avait conçu

dont le fil variait de manière automatique,

quatre messages déroulés dans des Cen-

selon les conditions météo. Le réseau

tres Commerciaux sur des écrans digi-

La question de la pertinence des contenus

avait prévu la diffusion, heure par heure,

taux. On peut aussi programmer la

ne se résume pas à la course à l’anima-

de tel ou tel message selon le "temps sen-

diffusion par rapport à l’horaire, la zone

tion la plus frénétique possible. « C’est

sible" (pluie, temps gris, etc.). « Nous

géographique (ou même l’actualité) »,

dommage de ne pas profiter au maxi-

fournissions les données temps réel de

rappelle-t-il.

JUIN - JUILLET 2015

I

SIGN INFO SERI N° 253 • 31


DOSSIER

DOSSIER

INCONTOURNABLE…

…ET DURABLE COHABIT LE PRINT ET LE DIGITAL VONT DEVOIR FAIRE ROUTE ENSEMBLE. SUR LE PLAN DES TECHNOLOGIES, MAIS AUSSI DES SAVOIRS-FAIRES, COMPÉTENCES ET DES RÔLES, L’HEURE EST À LA COHABITATION DES ANCIENS ET DES MODERNES… QU’IL FAUDRA SAVOIR GÉRER MALGRÉ UNE OU PLUSIEURS REDISTRIBUTIONS DES CARTES DANS LA CHAÎNE GRAPHIQUE.

La tendance est à l'adaptation de visuels dans différents formats, en version animée pour les écrans, avec une déclinaison sur les différents supports existants sur le stand. On a besoin de ce savoir-faire de création pure, ou de création-adaptation, pour décliner les messages.

Le print n’a pas dit son dernier mot : la

de le supprimer, on l’envisage très souvent

« Dans les points de vente », explique Jé-

montée en ligne du digital s’effectue dans

mêlé au digital : « En combinant digital et

rôme Lefèvre, « on voit souvent deux caté-

un contexte de cohabitation avec l’affi-

print, notamment quand la réalité aug-

gories d’affichage : soit derrière les

chage imprimé, qui garde des atouts in-

mentée sera là, nous aurons à la fois des

caisses (sous le regard des personnes qui

trinsèques indéniables. Notamment son

à-plats (imprimés) très percutants et, à tra-

font la queue), soit en vitrine. Il y a, dans

prix de mise en œuvre plus bas et sa puis-

vers le digital, une personnalisation qui

ce type de cas, une richesse visuelle ex-

sance de frappe quantitative. Ainsi, pour

pourra aller jusqu’au sensoriel (l’odorat,

trêmement importante, qui augmente en-

un impact immédiat maximal et large, on

des sons dirigés…). Là, on atteint 360° !»,

core la place prise par les écrans.

peut inonder littéralement une ville avec

s’enthousiasme le président du LEADS.

D’autant que certains programmes mélan-

des affiches papier, ce qu’on ne pourra

Dans les points de vente, le digital fait

gent des annonces et du contenu utile, ce

pas faire avec des écrans.

également route avec l’imprimé. Jérôme

qui est forcément encore plus impactant ».

« Dans l’évènementiel également, on ne

Lefèvre (Club DMA) observe que de nom-

peut pas ne pas avoir de digital, souligne

breux annonceurs ne mettent pas tous

Fabrice Laborde, Président de l'agence

leurs œufs dans le même “panier digital”

Logotype et de l'association LEADS (sou-

et organisent une complémentarité entre

vent parce que l’on ne peut pas faire has-

les deux médias : ils installent des affiches

Le décollage de l’affichage digital et la co-

been). Mais on est obligé d’articuler le

dans les emplacements appartenant à

habitation avec le print s’accompagnent

MODIFICATIONS EN CASCADE DES RÔLES

print et le dynamique ». Certes, le print

leur réseau et complètent avec du digital,

inévitablement d’une redistribution des

va diminuer (on parle de -20% sur 5 ans),

dans les lieux où ils sont présents, ou dans

cartes entre les intervenants de la chaîne

mais il va se stabiliser. Personne ne parle

ceux où ils n’ont pas d’affichage.

graphique, en termes de savoirs-faires, de

32 • SIGN INFO SERI N° 253

JUIN - JUILLET 2015


L’AFFICHAGE DIGITAL UN MÉDIA À PART ENTIÈRE

ATION compétences, de prérogatives (prises de décisions), etc. Avec en corollaire, l’émergence de nouvelles concurrences, entre les partenaires déjà en place et avec les nouveaux intervenants… Et peut-être de nouvelles prises de pouvoir ? « Dans la mesure où les deux médias vont co-exister, personne ne prendra la main, prévoit Albert Asseraf (JCDecaux). Chacun va trouver son rôle, soit son rôle d’aujourd’hui, qui restera nécessaire, soit des rôles nouveaux parce qu’un média nouveau amènera des profils nouveaux ». Une co-habitation de nouveaux rôles et profils

TRAVAILLER SUR UNE "HISTOIRE DIGITALE" Ce qui change dans la chaîne graphique d’aujourd’hui, c’est que les créatifs doivent aussi travailler sur une « histoire digitale ». Ils doivent donc être aussi des spécialistes de la création vidéo. Outre la créativité, la dimension technologique est donc aussi une dimension critique. Elle intervient aussi quand on envoie des messages sur des écrans digitaux. « Ce ne sont plus des individus qui vont aller coller des affiches, ce sont des ingénieurs qui vont poster des messages sur des écrans. Les profils ne sont pas les mêmes », souligne Albert Asseraf (JCDecaux). « Ce qui change radicalement la chaîne liée à la communication graphique, que ce sont des ingénieurs qui doivent travailler sur l’aspect « comment

délivrer des messages au bon moment, comment gérer la diffusion ? ». Nous recrutons aujourd'hui des profils d’ingénieurs (télécom), d’Ecole Centrale, alors que nous avons toujours sur nos mobiliers traditionnels des profils plus classiques d’ingénieurs qui travaillent sur la consommation d’énergie, la résistance au vent du mobilier, etc. ». « La grande problématique d’aujourd’hui est d’associer la production et la création », analyse Fabrice Laborde, Président de LEADS. « Chez Logotype, nous avons intégré une personne qui ne fait que de la création de scénarios, pour développer le logiciel qui va être utilisé dans le dynamique et le visuel qui va être exploité dans le statique ».

avec ceux qui existent déjà, en somme. « On manque peut-être de recul, mais il est très important de commencer par bien

« Cette compétence (c’est-à-dire la bonne

étudier ce que permet le mieux chacun de

compréhension de ce que peut apporter

qui il revient de décider de la mise en

ces médias (print, digital, réseaux sociaux,

chaque type de support) doit se trouver

ligne, en fonction de la météo, ou du trafic, ou de l’actualité du moment.

QR codes, etc.), afin de déterminer com-

au niveau de la marque, affirme le Di-

ment on peut les utiliser au mieux »,

recteur du POPAI. Et pas de l’agence, car

conseille Eric Carabajal (POPAI).

si on veut éviter que celle-ci ne parte dans

d’images) au responsable de boutique, à

I

des grands "délires", il faut garder la maîtrise en amont ».

« DE NOMBREUX

Outre la compréhension du média digital

ANNONCEURS

et la créativité nécessaire pour le développement de contenus pertinents, de nou-

NE METTENT PAS

velles compétences sont évoquées, comme

TOUS LEURS ŒUFS

la maîtrise des logiciels de commande, des

DANS LE MÊME

des contenus. Les logiciels proposés sont

"PANIER DIGITAL"

outils de mise en ligne, de déploiement très satisfaisants (c’est-à-dire performants et faciles à utiliser), mais les utilisateurs ne

ET ORGANISENT

sont pas prêts, s’inquiète Eric Carabajal :

UNE COMPLÉMENTARITÉ

reste à savoir qui décide, à qui on donne

ENTRE LES DEUX MÉDIAS ». Jérôme Lefèvre Club DMA

la responsabilité de la mise en ligne ? Où doit-on décider ? En central, au siège ? En local, au responsable de la boutique ? Ce type de question se pose partout, avec souvent le même type de réponse : le niveau central fournit une sorte de kit (contenant, entre autres, une banque

JUIN - JUILLET 2015

Fabrice Laborde, Président du LEADS : « L’enjeu est de maîtriser à la fois la création de contenus dynamiques et l’articulation entre le message "print" et le message multimédia » .

SIGN INFO SERI N° 253 • 33


Reportage

DES MACHINES, DES ET UNE RÉACTIVITÉ CRÉATION VISUELLE, IMPRESSION NUMÉRIQUE, MARQUAGE PUBLICITAIRE, COVERING… SIXIÈME SENS PUBLICITÉ, INSTALLÉ DANS LE SUD DE LA FRANCE, A DÉVELOPPÉ UNE APPROCHE TRÈS ADAPTÉE À SA CIBLE LOCALE, REPOSANT SUR UNE ÉQUIPE MOTIVÉE ET UN PARC DE MACHINES BIEN PROFILÉ. La création en 2003, par Bruno Bialais, de Sixième Sens Publicité est liée à l’une de ses passions, la décoration personnalisée des casques de pilotes de rallyes. Mais la société, basée à Mougins (Alpes Maritimes), assurait aussi parallèlement des dossiers plus "classiques", comme l’impression évènementielle. « J’ai d’abord investi dans un petit plotter de découpe, puis dans la partie impression grâce à une rencontre avec l’un des principaux distributeurs Mimaki pour la France (Tiflex) », se souvient le fondateur. « J’ai opté pour un modèle de 1,60 m de laize (JV3), qui a été suivi, en 2007, d’une machine plus grand format, une 3,20 m de large (modèle JV5) ». Les trois principaux axes de la stratégie de la PME sont une grande écoute des

34 • SIGN INFO SERI N° 253

besoins de ses clients, un équipement performant allié au développement d’une solide expertise technique, mais aussi et surtout, en interne, un esprit d’équipe très ouvert, qui permet à l’entreprise de se montrer particulièrement réactive… Ce qui répond à une demande très forte dans le métier de l’évènementiel, un segment stratégique dans cette région du sud de la France, voisine de Monaco, qui abrite de nombreux événements et salons prestigieux. Formule gagnante puisque Sixième Sens Publicité se développe rapidement, et les commandes se multiplient grâce au bouche à oreille. Douze ans plus tard, la PME emploie une dizaine de personnes, et réalise un chiffre d’affaires annuel de 1,5 million d’euros.

JUIN - JUILLET 2015


HOMMES "TOUT-TERRAIN"

Bruno Bialais, fondateur et gérant de 6e Sens Publicité : « L’objectif n’est pas de multiplier les mètres carrés, mais de comprendre ce que l’on imprime et d’apporter une valeur ajoutée ».

« Dans le milieu du stand, l’impératif numéro un est que tout soit prêt quand le salon ouvre ses portes, quelles qu’aient été les conditions, les galères, les contretemps », explique Bruno Bialais. « C’est un métier difficile, mais nous avons trouvé notre place, car les grosses sociétés ne peuvent pas proposer une réactivité telle que la nôtre. C’est normal: pour cela, il faut être une petite équipe, souple, passionnée et disponible à toute heure ». La PME poursuit aujourd’hui son développement dans de nouveaux locaux, plus grands (800 m², contre 250 précédemment, et toujours à Mougins), spécialement bâtis pour son activité, et surtout avec l’idée d’intégrer une nouvelle imprimante, un modèle flatbed. Sixième Sens Publicité était déjà équipée d’une Flatbed Mimaki (JF-1631), une presse performante en termes de qualité d’impression, mais « dont la productivité ne correspondait plus à l’évolution de nos marchés et aux attentes clients », se souvient le dirigeant. Une nouvelle

JUIN - JUILLET 2015

imprimante à plat a donc été acquise et mise en œuvre dans l’atelier du prestataire d’impression. L’arrivée de la JFX 500 permis de multiplier quasiment par trois de la vitesse de production et apporté, notamment à travers une mise en route facile, d’importantes économies de temps. « Passer des 3 x 2 m n’a jamais été aussi facile », affirme Bruno Bialais.

UN "FLY CASE" POUR LES URGENCES SUR PLACE

partagées par tous et en maintenant toujours son niveau de professionnalisme. « L’équipe, des créatifs aux poseurs, regroupe des gens talentueux, très bien formés et investis. Nous ne répondons pas aux appels d’offres, nous ne vendons pas des mètres carrés, mais un package », souligne le dirigeant. Dans sa région voisine de Monaco, marquée par une forte activité évènementielle, l’imprimeur s’est ainsi bâti une réputation plus qu’honorable. « Aujourd’hui, les clients recherchent et achètent une prestation globale plutôt qu’une capacité à bien imprimer. Il faut donc à la fois des hommes et un équipement "au top", ainsi qu’un plan B en cas de souci », analyse Bruno Bialais. Car en pratique, même si sur le papier tout est parfait, une fois sur place, il faut s’adapter aux espaces et refaire certains éléments, en reconfigurer ou ajouter d’autres… donc pouvoir imprimer à la dernière minute. « C’est pourquoi nous avons fabriqué un "fly case" qui permet de transporter au pied des salons la Mimaki JV33, ce qui signifie que nous sommes en mesure de garantir la satisfaction de nos clients où que nous allions», se félicite le dirigeant. I JdM

Aujourd’hui, Sixième Sens Publicité imprime entre 2 500 et 3 000 m² par mois, de l’adhésif (40 %) principalement, mais aussi des bâches, du tissu, des plaques, à peu près à part égales. « L’objectif n’est certainement pas de multiplier les mètres carrés, mais de comprendre ce que l’on imprime et d’apporter une valeur ajoutée », précise le gérant de cette PME. Celle-ci grandit à son rythme, en respectant une certaine éthique, des valeurs

SIGN INFO SERI N° 253 • 35


VISION OUEST AU-DELÀ DU GRAND OUEST AU SEIN D’UN TISSU D’ENTREPRISES TRAVAILLANT DANS L’INDUSTRIE GRAPHIQUE DU GRAND OUEST, VISION OUEST COMMUNICATION EST UNE TPE OPÉRANT COMME UN BUREAU DE FABRICATION. SA MISSION : TROUVER À CHAQUE FOIS LA MEILLEURE SOLUTION D’IMPRESSION EN RÉPONSE AUX BESOINS EXPRIMÉS PAR SES CLIENTS. Vision Ouest est une petite entreprise faisant le lien entre le monde de l’impression et ses clients directs, agences de communication ou institutionnels. A l’origine, Yannick Salinas, gérant de la société, est issu du monde de l’affichage. Longtemps en poste au sein de la société d’affichage Affi-Ouest, il s’est peu à peu forgé un réseau et une compétence à travers ce secteur. En quelques années, sa connaissance du Grand Ouest et des interlocuteurs du milieu de l’affichage lui permet de créer sa propre structure et de devenir l’intermédiaire entre le fabricant et le donneur d’ordre. Utile pour les clients qui ne souhaitent pas prendre du temps pour comprendre les rouages de l’impression et ses paramètres techniques. Le panel de clientèle de Vision Ouest est très vaste. Il va de la petite entreprise locale aux grands groupes régionaux. Les Institutionnels, et notamment l’Armée, font également partie des fidèles clients de la structure, avec lesquels elle tisse des relations de confiance. « Il ne s’agit pas uniquement d’apporter une expertise fabrication, mais également d’apporter des conseils techniques ou stratégiques » explique Yannick Salinas. « Nous privilégions la confiance et le long

36 • SIGN INFO SERI N° 253

terme, car nous pensons que le produit livré n’est qu’un élément du commerce. Nos équipes ont intégré que le sujet est tout autant la définition des besoins du client et la vente que la relation personnelle et le service en aval», poursuit le gérant. Privilégier le lien durable est aussi un moyen de conserver ses clients et de les accompagner dans leurs propres développements. L’organisation légère de la structure lui permet une réactivité indispensable aujourd’hui, à travers une grande partie du territoire, puisque Vision Ouest assure une présence sur le Grand-Ouest, le Sud-Ouest et l’Est de la France. Un projet d’extension sur la région parisienne est même à l’ordre du jour. « Nos implantations régionales favorisent bien entendu notre capacité à répondre aux demandes des enseignes nationales» reprend Yannick Salinas.

UN BUSINESS MODEL QUI S’APPUIE SUR DES PARTENARIATS La société opère dans trois principaux domaines : l’affichage grand format pour la publicité extérieure, la signalétique au sens large (panneaux, totem, mobiliers urbains, adhésifs…) et l’événementiel

(stands, expos photos, salons, toiles tendues…). S’appuyer sur un réseau de fournisseurs est la clé du fonctionnement de Vision Ouest. La société ne fabrique pas, sa valeur ajoutée étant dans la définition des besoins et sa capacité à répondre rapidement à une problématique. La présence de fournisseurs connus travaillant dans leurs domaines respectifs depuis de longues années est primordiale dans ce business model. De fait, Vision Ouest propose un panel de produits dans chacun de ses domaines d’expertise aussi large que des sociétés plus importantes du secteur. « Nous sommes en mesure de gérer des dossiers simples, comme une fabrication d’affiche 2m² avec un point de livraison, mais également des dossiers plus complexes avec de multiples formats, visuels, points de livraison et d’y associer la fabrication de produits événementiels ». Vison Ouest montre qu’il est possible de mettre en résonance un réseau professionnel technique en étant l’interface avec des clients de l’autre côté de la barrière technique. Deux mondes qui ne se côtoient pas, mais dont la société joue pleinement la carte de l’interface. Un modèle économique simple et efficace. I GR

JUIN - JUILLET 2015


J’UTILISE

DÉCO/ÉVÈNEMENTIEL : CAP SU

OPÉRATIONNELLE DEPUIS FIN 2014 DANS L’ATELIER D’IMPRESSION

LA SOCIÉTÉ

NICE COLORS / IMPRESSIONS ÉVÉNEMENTIELLES PARIS

DE NICE COLORS,

Impressions Evénementielles Paris est,

sur les 18 prochains mois, avec notam-

comme son nom l’indique, une entreprise

ment l'achat d'une nouvelle Agfa UV 5m

LA VERSION 10 DU RIP

spécialisée dans la conception et la pro-

et d'une deuxième Titan hybride.

duction de réalisations destinées à l’évène-

De ce fait, Nice Colors est munie de l’un

mentiel (stands modulaires), une deuxième

des plus gros parcs machines d’Ile de

partie de sa production est destinée à la

France, relativement à sa taille (18 per-

PLV (totems et portiques d’entrée de maga-

sonnes), avec cinq machines d’impres-

LA GESTION DU PARC

sins en carton) et à la communication.

sion, de 1,6 m à jusqu’à 5 m de large,

La société, qui existe depuis 2006 sous le

complétées par quatre machines de dé-

D’IMPRIMANTES,

nom de Nice Colors, a été rachetée en

coupe et plusieurs équipements de finitions.

2013 par Chanteur Père & Fils (Jean-Fran-

C’est aussi une équipe d’expert(e)s en im-

çois et Ugo Chanteur, acteurs sur le mar-

pression numérique grand format et en

ché depuis 30 ans) et intégrée au groupe

événementiel... dont le travail commence

GRAND FORMAT CALDERA A PERMIS D’UNIFORMISER

DE GÉNÉRALISER L’EXPLOITATION

Impressions Evénementielles Paris. La stra-

dès la conception du projet et va jusqu’à

DU FORMAT PDFX

tégie insufflée par les nouveaux patrons

la pose, y compris à l’étranger ! Située

ET D’AUGMENTER

vise deux grands objectifs : Qualité &

dans le nord de Paris, elle se prévaut

Réactivité.

d’une grande réactivité. Elle vient d’élar-

Pour ce faire, en deux ans, ils investissent

gir sensiblement la plage horaire journa-

550 000 € dans l'achat de deux équipe-

lière de production, qui est passée à 21h

ments très performants : une Agfa Titan

par jour (soit 5h de plus qu’avant).

HS 6 couleurs + blanc (pour le souple et

Grace à cette équipe renforcée et à ces in-

LA PERFORMANCE DE LA PRODUCTION. Par Jenny de Montaigne

38 • SIGN INFO SERI N° 253

le rigide) et une table de découpe numé-

vestissements, Nice Colors développe son

rique Esko Série C (3,2 x 3,2m). Un plan

chiffre d'affaire de plus de 50% depuis un

d'investissement de 500 000 € est prévu

an, affirme Jean-François Chanteur.

I

JUIN - JUILLET 2015


J’utilise

R LA QUALITÉ ET LA RÉACTIVITÉ LE PRODUIT

LA SUITE CALDERA VERSION 10 En décembre 2014, la nouvelle version, référencée V10, de la suite logicielle Caldera était mise en œuvre dans l’atelier de Nice Colors, en remplacement de la V9 du même logiciel. Cette suite est un ensemble de solutions de RIP, destinées à la production dans le grand format et supportant les principaux fabricants d’imprimantes. Elle pilote aujourd’hui toutes les machines d’impression et de découpe de l'atelier. Alors que la version précédente était utilisée conjointement à un 2e RIP (de marque EFI). Cette V10 du RIP de l’éditeur français est une version majeure, dotée d’une batterie de fonctionnalités innovantes, qui augmente sa vitesse (jusqu’à deux fois plus rapide que les précédentes versions) et qui en fait un des RIPs les plus complets de sa

en utilisant une configuration d’impression

catégorie.

prédéfinie ; pour la création de projets

Autres caractéristiques importantes : un pa-

avancés, le module Tiling+ permet la créa-

ramétrage plus rapide des workflows, à tra-

tion de lés de tailles différentes, donnant

vers la fonctionnalité QuickPrint, permettant

aux utilisateurs un accès à de nouvelles ap-

d’envoyer rapidement un job en impression

plications telles que le multi-canvas.

I

Le module Tiling+ permet, dans les projets "avancés", la création de lés de tailles différentes, donnant aux utilisateurs un accès à de nouvelles applications telles que le multi-canvas.

JUIN - JUILLET 2015

SIGN INFO SERI N° 253 • 39


J’utilise

LE TÉMOIGNAGE

JÉRÉMY ROBY RESPONSABLE DES FLUX NUMÉRIQUES

Pour quelles raisons avez-vous décidé de vous équiper d’une nouvelle version du RIP Caldera ? Nous souhaitions uniformiser la gestion du parc machines, en mettant en œuvre un seul

RIP pour piloter tous les systèmes d’impression et de découpe, alors que dans la situation précédente nous en avions deux. Il était important également d’optimiser l’utilisation du format pdfx, dont l’exploitation a été généralisée dans notre atelier depuis 2012. Dans la V10 du RIP, le moteur de rendu

d’impression pdf APPE (Adobe PDF Print Engine) est à 100% compatible avec pdfx.

Quel premier bilan tirez-vous de son utilisation ? Un risque de perte de temps a été éliminé grâce à l’uniformisation autour de ce RIP sur toutes les machines : si un opérateur est absent, tous les autres, qui ont été formés au

pilotage de plusieurs machines, peuvent prendre le relai. Ce qui évite que le travail ne soit arrêté. Ensuite, les workflows nous permettent de mettre en place des mini-flux de production qui nous font gagner beaucoup de temps sur les travaux récurrents. Par exemple, quand

un client nous commande régulièrement l’impression d’un visuel (mais qui n’est jamais

le même), il faut faire une imposition, puis imprimer sur le même papier, le même format

40 • SIGN INFO SERI N° 253

JUIN - JUILLET 2015


J’UTILISE

Réalisations Nice Colors pour l'événementiel, la PLV, la communication et le marquage de véhicule.

et en quantité identique chaque fois. Nous avons automatisé ce type de travail et l’opérateur, qui mettait entre 5 et 10 mn pour lancer l’impression de son fichier, met aujourd’hui 30 secondes (et deux clicks) pour configurer son fichier et lancer la tâche. L’utilisation du format pdfx est également plus performante : 99% des fichiers s’impriment sans qu’il y ait des erreurs à corriger, et beaucoup plus rapidement. En outre, la gestion de la colorimétrie est facilitée par le logiciel Easymedia inclus dans la suite. C'est un outil très convivial, qui permet de faire des profils colorimétriques de manière simple et fiable. Que pouvez-vous faire de plus, ou mieux, qu’avant ? L’imposition automatique permet d’optimiser l’imbrication des motifs, de manière à gaspiller moins de matière. Alors qu’avant, quand nous avions un visuel à dupliquer et que sa forme était un peu compliquée, il fallait faire à l’écran les opérations de copiercoller et de placement, ce qui pouvait prendre deux bonnes heures si le nombre de visuels commandé était élevé. L’impression de papier peint est sensiblement simplifiée, car la suite Caldera V10 est capable de générer et de découper les lés, même en décalé, et avec des rebords permettant de bien les joindre. Enfin, pour l’impression de bâches, la V10 permet de positionner directement les œillets sur le visuel. Ils sont donc générés automatiquement et pointés sur la bâche, ce qui évite à la PAO de faire les mesures à la main.

JUIN - JUILLET 2015

I

SIGN INFO SERI N° 253 • 41


LES NOUVEAUX PRODUITS

TEXTILE GRAVURE FINITION DÉCOUPE IMPRESSION CONSOMMABLES SOFTWARE

CANON

XEROX / FOTOBA

Trois imprimantes pour les hauts volumes

Vitesse record dans l’impression grand format

Canon présente trois nouvelles imprimantes grand format : les imagePROGRAF iPF830, iPF840 et iPF850. Ces modèles s’adressent aux secteurs de l’Architecture, de l’Ingénierie et de la Construction (AIC), mais aussi de la Reprographie et de la CAO. Avec ces machines, le constructeur se positionne sur le marché du haut volume. La vitesse de production peut atteindre 42 secondes pour un format A0 sur papier ordinaire en mode économie. Pour sa part, l’imagePROGRAF iPF850 associe efficacité et maniabilité grâce à un module de réception conçu pour éviter le bouclage des impressions et dont la capacité importante lui permet d’accepter 100 feuilles de différents formats (jusqu’au A0). Les iPF840 et iPF850 peuvent accueillir deux rouleaux et traiter ainsi, simultanément différents types de papier, dans différentes largeurs (jusqu’à 44 pouces). Le passage d’un rouleau à l’autre se fait automatiquement, en fonction des besoins, d’où une impression haute production, sans intervention de l’opérateur pour les changements de papier. « L’impression de dessins et de plans très détaillés fait partie des tâches quotidiennes pour les utilisateurs d’un système de CAO, en particulier dans les secteurs de l’Architecture, de l’Ingénierie et de la Construction », commente Claude RUTYNA, Directeur Marketing Production Printing Group/Wide Format chez Canon France. Cette nouvelle série générera des économies considérables sur le long terme, un point particulièrement important pour les environnements traitant d’importants volumes. En effet, ces trois imprimantes se distinguent par leur faible consommation d’encre, leurs réservoirs de grande capacité (700 ml) et leur fonction de comptabilisation intégrée pour un suivi précis des coûts par impression.

42 • SIGN INFO SERI N° 253

Une pleine page en seulement 5 secondes : la nouvelle solution présentée par Xerox et Fotoba offre la plus grande vitesse de production d’affiches, de bannières et de panneaux d’affichage pleine page du marché du grand format. Les deux sociétés ont associé le dispositif de coupe Fotoba FHS42 à l'imprimante grand format Xerox IJP 2000 pour une automatisation accrue et une plus grande la vitesse d'impression. Le dispositif de coupe est équipé d’une lame horizontale et de quatre lames verticales pour le rognage en simple, double ou triple pose en finition pleine page. Ce système innovant lit les repères de coupe en longueur et en largeur, puis aligne ses lames en fonction pour réaliser un rognage précis au millimètre près. Xerox et Fotoba ont collaboré afin d'adapter le dispositif de coupe aux spécifications clés de l'IJP 2000. Avec une vitesse de synchronisation allant jusqu’à 420 m² par heure, cette solution grand format permet d’imprimer sur de nombreux supports : couché mat, papiers glacés ou satinés, films rétro-éclairés ou fonds bleus. Le dispositif de coupe dispose d'un système de rognage flexible permettant de produire des travaux de toutes tailles sans avoir à stocker un rouleau pour chaque format, ni perdre de temps à les changer, offrant ainsi un levier d'économie et d'efficacité. Ce couplage de l'imprimante grand format IJP 2000 avec le dispositif de coupe Fotoba FHS42 a été présenté au public à l’occasion du salon FESPA, à Cologne (Allemagne) en mai 2015. Le dispositif de coupe Fotoba FHS42 est disponible dans le monde entier auprès des revendeurs grand format de Xerox, en tant que mise à jour ou module optionnel.

JUIN - JUILLET 2015


ESKO Des outils spéciaux Esko Kongsberg Esko annonce la disponibilité d'une nouvelle palette d'outils Kongsberg, destinée à aider les utilisateurs de ses machines de finitions à façonner la plus grande diversité d'applications dans les domaines de la signalétique, de la PLV et de l'emballage notamment. En plus d'une bonne centaine de lames, têtes de fraisage et accessoires, on citera, parmi ces nouveaux instruments : • un couteau de psaligraphie (papier découpé), qui silhouette les détails les plus fins dans le papier et le carton plat ; • une molette perforante de 60 mm, permettant de créer des perforations d'aide au détachage et au rainage, dans le carton ondulé jusqu'à 4 mm d'épaisseur, et ce à des vitesses beaucoup plus élevées qu'auparavant. Cet outil est utile pour la production d'éléments de PLV et de tous types d'emballages. • un outil braille, chargé de « microbilles braille » en acrylique transparent, qui sont insérées dans de petits trous. Ces trous sont forés à l'aide d'une broche spéciale, de manière à créer des points en relief déchiffrables du bout des doigts. L'outil braille peut opérer sur la plupart des matériaux rigides de plus d'un millimètre d'épaisseur, pour la production d'éléments de signalétique nécessitant des indications de direction ou des inscriptions en braille. Ces trois outils étant utilisables sur les tables de façonnage numériques des séries Kongsberg XN, Kongsberg V et Kongsberg XL. Esko Kongsberg propose déjà aujourd'hui plus d'une centaine de lames de découpe différentes, optimisées pour un large éventail de matériaux et d'applications. Les systèmes de façonnage peuvent toutefois faire beaucoup plus, pour peu qu'ils soient équipés de molettes ou de lames de rainage, d'embouts de fraisage ou de plumes de traçage.

SPANDEX Des profils HP Latex 360 pour les films Spandex ImagePerfect Spandex a lancé une série de profils gratuits pour les médias de sa gamme numérique ImagePerfect les plus populaires, à utiliser sur l’imprimante numérique HP Latex 360. Les nouveaux profils ImagePerfect sont destinés aux fabricants d'enseignes pour les applications intérieures et extérieures. Actuellement, 11 médias au sein de la marque de ImagePerfect ont été profilés pour l'imprimante (vinyles, bâches, papier, médias backlit et pour les displays). La nouvelle série de profils fournit une large gamme de médias d'impression numérique : des vinyles, des bâches, des papiers, des films pour vitres, des textiles, des films backlit, ainsi que des spécialités. Principales caractéristiques des profils ImagePerfect pour l’imprimante HP Latex 360 : • Profils créés et reconnus officiellement par HP, • 11 profils, pour vinyles, bâches, papier, supports backlit et spécialités, • Compatibles avec tous les RIP disponibles pour les impressions sur l’imprimante HP Latex 360, • Une large gamme de couleurs disponible, • Les profils sont rapides et faciles à charger dans l’imprimante, en utilisant l’onglet « option recherche en ligne ». Le fabricant assure la compatibilité des profils pour les imprimantes HP Latex 360, HP Latex 330 et HP Latex 310. Les profils ImagePerfect sont également disponibles pour d’autres types d'encres (solvant, éco-solvant et UV) pour les principaux fabricants comme HP, Roland, Mimaki, Mutoh, Epson, swissqprint, Agfa notamment.

JUIN - JUILLET 2015

SIGN INFO SERI N° 253 • 43


I

TEXTILE

I

GRAVURE

I

FINITION-DÉCOUPE

I

IMPRESSION

I

CONSOMMABLES

I

SOFTWARE

SPANDEX

3M

Des films magnétiques ImagePerfect chez Spandex

Deux films 3M Envision non-PVC, imprimables et polyvalents

Spandex, un important fournisseur multimarque pour l’industrie graphique, élargit sa gamme de média imprimables ImagePerfect à des applications magnétiques, permettant l’impression économique de décors pour les points de vente, comme la PLV, les displays ou la signalétique. Cette nouvelle gamme ImagePerfect comprend trois produits : • IP 2922 Film Magnétique Premium (300 microns) • IP 2923 Film Magnétique Premium Heavy (500 microns) • IP 2924 Ferro Film.

Non-PVC, les deux nouveaux films présentés par 3M, appelés Envision 48C et Envision 480Cv3, ont un impact environnemental réduit, leur composition n’intégrant pas de phthalate, de cadmium, de chlore ou d’autres halogènes. Leur production consomme 58% de solvant en moins qu’un film coulé vinyle (480Cv3), voire aucun solvant (48C). Conçus pour garantir de hautes performances aux poseurs comme aux utilisateurs finaux, ils utilisent deux technologies majeures développées par 3M : Controltac, pour maitriser l’adhésion initiale et Comply, pour une pose sans bulle ni pli. Recommandé pour de grands graphismes, intérieurs ou extérieurs, pour des flottes de véhicules, des bus, des bateaux, ou des murs bruts, texturés, les films Envision 480Cv3 sont conformables et imprimables. Avec la nouvelle version 3M Envision SV480Cv3 (pour solvants et UV), qui vient compléter la ligne Envision LX480Cv3 (pour Latex et UV), cette gamme est désormais compatible avec toutes les imprimantes du marché, sans perdre les caractéristiques qui ont fait son succès et sont supérieures à celles des films coulés, à savoir : une très grande conformabilité, une résistance impressionnante, une application possible en été comme en hiver, une pose facile et une dépose rapide, ainsi qu’une réaction au feu correspondant à la certification Euroclass B-s1, d0 (il peut ainsi être utilisé dans des lieux « à risque » comme le métro, les trains ou les immeubles de grande hauteur…). Véritable alternative aux films vinyle classiques, les films 3M Envision 48C offrent une durée de vie de 5 ans.

La caractéristique principale de cette nouvelle collection est la polyvalence des supports magnétiques proposés, qui permettent de produire des solutions de signalisation et d'affichage réutilisables et durables et qui réduisent considérablement le coût par rapport aux systèmes de signalisation conventionnels. Les impressions magnétiques réalisées peuvent être transportées sur le site du client dans des tubes en carton, puis simplement déroulées et appliquées par le personnel du magasin, ce qui évite les coûts d'installation et permet des changements rapides et fréquents des messages promotionnels. IP 2922 et IP 2923 sont disponibles en blanc mat, ce qui permet d’imprimer en qualité photo, et sont optimisés pour l’impression en technologies solvants, éco-solvants et UV. Ils peuvent être appliqués sur la plupart des surfaces métalliques, ce qui permet de créer des graphismes faciles à poser et interchangeables à volonté, en fonction de l’actualité promotionnelle du point de vente. IP 2924 est un media d’impression ferreux, composé de micro-particules de fer, qui créent une forte attraction magnétique. C’est un film fin, souple et flexible, ce qui le rend particulièrement attractif pour la PLV. Les produits de cette nouvelle collection magnétique ImagePerfect peuvent être découpés, détourés manuellement ou avec n’importe quel système de découpe numérique. Cela permet à l’utilisateur de créer des formes personnalisées, quelles que soient leur taille. Il est ainsi possible de créer également des magnets pour têtes de gondoles ou présentoirs.

ID NUMÉRIQUE Film adhésif sans colle ID Numérique propose un film pieuvre micro-ventousé, imprimable, pour surfaces planes et lisses. Repositionnable à l'infini, facile à appliquer et sans bulle, ce film micro-ventousé ne laisse aucune trace à la dépose. Ce support est principalement destiné aux réalisations de PLV et de vitrophanie, en intérieur et extérieur, pour des applications de communication sur des périodes courtes (extérieur) ou moyennes. Il est lavable à l’eau : lorsque son pouvoir d’adhésion devient moins fort, un lavage de son dos à l’eau lui redonne toutes ses qualités. Imprimable en recto, avec des encres Latex, UV (et compatibles), il est disponible en deux couleurs : blanc mat (épaisseur 140µ) et transparent (125µ). Deux laizes sont proposées : 1,07 et 1,27m (rouleaux de 30m).

44 • SIGN INFO SERI N° 253

ENFOCUS PitStop 13 contrôle la qualité des PDF

PitStop 13 est, selon Enfocus, une version "de rupture", qui met un terme aux problèmes tels que l'absence de fonds perdus et les messages de rapports peu clairs. Elle ajoute une mise à niveau majeure au moteur de contrôle en amont de PitStop, afin d’assurer aux imprimeurs la qualité de PDF indispensable à une production fluide. Ceci en dépit du fait que les fichiers PDF comportent souvent des malfaçons susceptibles d'entraîner une surcharge de travail non facturable et une perte de temps. Parmi les plus importantes fonctionnalités de PitStop13, Enfocus met l’accent sur : • action “Ajouter un fond perdu”, pour relever le grand défi de l'absence de fond perdu dans les fichiers PDF fournis ; • messages de contrôle en amont compréhensibles par les non-techniciens (messages d’avertissement et d'erreur dans les rapports de contrôle) ; • contrôles et corrections plus ciblés, afin que les utilisateurs perdent moins de temps à gérer des avertissements et des erreurs non pertinents ; • création d'images à partir de fichiers PDF, grâce à PDF2IMAGE, une nouvelle fonctionnalité de PitStop Server CLI.

JUIN - JUILLET 2015


L’AGENDA 2015 SEPTEMBRE PACKAGING INNOVATIONS 16/17 SEPTEMBRE 2015 CENTRE DE CONFERENCES OLYMPIA LONDRES, GRANDE BRETAGNE HTTP://WWW.EASYFAIRS.COM/EVENTS

VISCOM PARIS 2015 DU 29 SEPTEMBRE AU 1ER OCTOBRE 2015 PARIS, PORTE DE VERSAILLES HTTP://WWW.VISCOM-PARIS.COM/

OCTOBRE ESMA INKJET CONFERENCE 2015 7 ET 8 OCTOBRE 2015 DÜSSELDORF, ALLEMAGNE HTTP://THEIJC.ORG/

3D PRINTSHOW PARIS 16-17 OCTOBRE 2014 PARIS HTTP://3DPRINTSHOW.COM/PARIS-2015/

NOVEMBRE INPRINT 2015 (INDUSTRIAL PRINT SHOW) 10 AU 12 NOVEMBRE 2015 MUNICH, ALLEMAGNE HTTP://WWW.INPRINTSHOW.COM/

SYMPOSIUM DE L'IMPRESSION NUMERIQUE LE 18 NOVEMBRE 2015 HÔTEL MARRIOTT CHAMPS-ELYSÉES - PARIS HTTP://SIN.FR/SYMPOSIUM-2015/

EMBALLAGE 14 NOVEMBRE 2016 AU 17 NOVEMBRE 2016 PARIS NORD VILLEPINTE - FRANCE HTTP://WWW.PROMOSALONS.COM/EMBALLAGE.HTML

SIGNINFOSERI

RETROUVEZ VOTRE MAGAZINE EN LIGNE et abonnez-vous, gratuitement, à notre newsletter pour rester dans la course… www. signinfoseri.com

LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

CES PAGES SONT À VOUS ! Pour apparaître dans notre rubrique “Nouveaux produits”, n’hésitez pas à nous faire parvenir les communiqués de presse de vos dernières nouveautés, accompagnés de photos en haute définition. CONTACT@SIGNINFOSERI.COM

JUIN - JUILLET 2015

SIGN INFO SERI N° 253 • 45

SIGNINFOSERI EST UN SUPPORT DE

BP 25 92301 LEVALLOIS-PERRET contact@signinfoseri.com


OUI, JE M’ABONNE ! Vous êtes un acteur sur le marché de la communication et de l’expression visuelle moyen et grand format. Restez connecté à l’actualité de votre secteur d’activité en vous abonnant à Sign Info Seri, magazine professionnel, référence sur ce marché depuis maintenant vingt ans.

SIGNINFOSERI

Votre domaine d’activités :

K Tampographie

K Impression numérique

K Gravure

K Textile/Broderie/Transfert

......................................................................................................

K Agence de pub

K Sérigraphie

K Autre (à préciser)

K Signalétique

Société . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Contact

................................................................................................

Adresse

...............................................................................................

LE MAGAZINE DE L’EXPRESSION VISUELLE

FRANCE

I I

72 € TTC

1 an (5 n°) 2 ans (10 n°)

ETRANGER

I I

............................................................................................................

132 € TTC 95 € TTC

1 an (5 n°) 2 ans (10 n°)

180 €TTC

K Règlement par chèque à l’ordre de : Canal Expo : BP 25 92301 LEVALLOIS-PERRET

K Règlement par virement bancaire : Canal Expo SARL N° IBAN : FR76 3000 3030 2000 0217 6335 986 Code BIC : SOGEFRPP Domiciliation : Société Générale Paris Bourse (03020), 134, rue Réaumur, 75065 PARIS

Code Postal E-mail Tél

............................

Ville . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

..................................................................................................

Fax . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

..........................................

Code APE

Nombre de salariés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

.............................................

Date :

Tampon de la société

...................................

Signature :

Un justificatif de facture vous sera adressé par e-mail.

46 • SIGN INFO SERI N° 253

JUIN - JUILLET 2015


253  
253  
Advertisement