Page 1


Plan de la présentation  Les facteurs fondamentaux  Les prévisions pour 2014  Les intentions à moyen terme

 Les principaux risques  Vers un autre resserrement hypothécaire ?


Plan de la présentation  Les facteurs fondamentaux  Les prévisions pour 2014  Les intentions à moyen terme

 Les principaux risques  Vers un autre resserrement hypothécaire ?


Les facteurs fondamentaux

Taux d’intérêt

Emploi

Confiance

Revenus Construction neuve

Démographie


Très faible augmentation des taux d’intérêt

5 ans

1 an

Sources : Banque du Canada et BCREA (prévisions)

Prévisions de BCREA


L’indice de confiance des consommateurs ICC - Bon temps pour faire un achat important ? Province de QuÊbec %

60

En dents de scie depuis 2 ans

55 50 45 40 35

Moyenne mobile de 12 mois

30 25 20

2008

2009

Source : Conference Board du Canada

2010

2011

2012

2013


Gains d’emplois modeste l’an dernier

+14 700 emplois en 2013 *Données désaisonnalisées

Source : Statistique Canada

+28 100 emplois en 2013 *Données désaisonnalisées


Croissance timide des revenus réels

Estimations basées sur la rémunération hebdomadaire moyenne *Excluant les personnes âgées

Source : Statistique Canada et estimations FCIQ


Démographie : amélioration depuis 2009-2010

Source : ISQ


Construction : repli de la copropriété Construction de copropriétés RMR de Montréal

-9 %

Mises en chantier En construction*

-26 %

12 681

13 326 12 025

12 103

11 880

10 457 8 941

8 280

7 361 5 383

2007 Source : SCHL

8 805

7 657 6 292

2008

6 139

2009

2010

2011

2012

*En décembre, sauf pour 2013 (novembre)

2013


L’incidence des facteurs fondamentaux sur le marché de la revente en 2014 Facteurs favorables Solde migratoire Facteurs relativement neutres : Confiance Taux d’intérêt Emploi et revenus Ajustement des mises en chantier Facteurs qui freineront l’activité : Autre resserrement hypothécaire ?


Plan de la présentation   Les facteurs fondamentaux  Les prévisions pour 2014  Les intentions à moyen terme

 Les principaux risques  Vers un autre resserrement hypothécaire ?


Retour sur nos prévisions antérieures

Source : FCIQ


Peu de changements attendus en 2014

Source et prĂŠvisions : FCIQ


Peu de changements attendus en 2014

Source et prĂŠvisions : FCIQ


Plan de la présentation   Les facteurs fondamentaux   Les prévisions pour 2014  Les intentions à moyen terme

 Les principaux risques  Vers un autre resserrement hypothécaire ?


Les futurs vendeurs* (5 prochaines années) - Environ 1 propriétaire sur 4 prévoit vendre sa résidence principale au cours des 5 prochaines années

- Le tiers d’entre eux :  évoquent l’approche de la retraite ou l’avancement en âge comme motif  veulent diminuer la charge d’entretien et de rénovation  ont 60 ans ou plus  sont retraités

- Les trois quarts d’entre eux prévoient acheter une autre propriété

Source : enquête sur les intentions réalisée par Léger en octobre 2013 pour la FCIQ

*Répondants de la région de Montréal


Les futurs acheteurs* (5 prochaines années) 1er segment : les premiers acheteurs - Ils ont moins de 40 ans

42 %

- 7 sur 10 n’ont pas d’enfants

du marché

- Ils sont très sensibles au prix

- La moitié a fait des études universitaires - Ils gagnent moins de 80 000 $ par année - Dans la région de Montréal :  la moitié veut acheter sur l’île de Montréal  plus du tiers vise l’achat d’une copropriété Source : enquête sur les intentions réalisée par Léger en octobre 2013 pour la FCIQ

*Répondants de la région de Montréal


Les futurs acheteurs* (5 prochaines années) 2e segment : les acheteurs expérimentés qui recherchent une maison unifamiliale - Ils ont entre 30 et 50 ans

37 %

- Près de la moitié a des enfants

du marché

- La moitié a fait des études universitaires - La plupart sont des professionnels et gagnent plus de 60 000 $ par année

- Ils veulent une plus grande propriété et sont prêts à payer plus cher - Dans la région de Montréal, ils visent surtout la banlieue Source : enquête sur les intentions réalisée par Léger en octobre 2013 pour la FCIQ

*Répondants de la région de Montréal


Plan de la présentation   Les facteurs fondamentaux   Les prévisions pour 2014   Les intentions à moyen terme

 Les principaux risques  Vers un autre resserrement hypothécaire ?


Les principaux risques, réels ou perçus - Un marché en surchauffe et surévalué - Une débâcle « à l’américaine »

- Des propriétaires incapables de faire face à une hausse des taux hypothécaires


Pas de surchauffe à Montréal Rappel des principaux résultats de 2013 RMR de Montréal

Source : FCIQ par le système Centris®


Pas de surchauffe à Montréal (surenchères)

Surenchères

Tendance *Excluant les propriétés neuves

Source : FCIQ par le système Centris®


Les propriétés trop chères à Montréal? Situation du premier acheteur moyen en 1980

*Revenu moyen d’une famille économique (excluant les personnes âgées)

51 000 $

Sources: Statistique Canada, Banque du Canada et FCIQ par le système Centris®, calculs FCIQ


Les propriétés trop chères à Montréal? Situation du premier acheteur moyen en 2013

*Revenu moyen d’une famille économique (excluant les personnes âgées)

Sources: Statistique Canada , Banque du Canada et FCIQ par le système Centris®, calculs FCIQ

342 000 $


51 000 $ en 1980

342 000 $ en 2013


Les propriétés trop chères à Montréal? Comparaison du pouvoir d'achat* et du prix des maisons RMR de Montréal 350,000 $

300,000 $

Marché fortement « acheteur »

250,000 $ Pouvoir d'achat 200,000 $

Prix moyen

150,000 $

100,000 $

Marché fortement « vendeur »

50,000 $

0$

1980

1982

1984

1986

1988

1990

1992

1994

Sources : Statistique Canada, Banque du Canada et FCIQ par Centris®

1996

1998

2000

2002

2004

2006

2008

2010

2012

*Basé sur un taux d’effort de 25 % du revenu


Nous ne sommes pas les États-Unis Ce qui a créé et fait éclater la « bulle » aux États-Unis

- La détérioration marquée de la qualité des prêts hypothécaires - La prolifération de produits hypothécaires « exotiques » - Le manque de réglementation et de surveillance du système financier, en particulier en ce qui a trait à la titrisation


Le cadre réglementaire canadien est beaucoup plus stricte - L’assurance-prêt hypothécaire est obligatoire - Les prêts near prime et subprime ont au plus représenté 5 % du marché hypothécaire canadien* - Il n’y a pas d’incitatif fiscal pour un ménage à maximiser le montant de son prêt hypothécaire

*Source : Banque du Canada, Revue du système financier, décembre 2008, p.62


D’autres mesures récentes prises au Canada - Exigence que l’emprunteur se qualifie à partir du taux de référence de 5 ans

- Exigence uniforme d’un pointage de crédit minimal de 600 - Augmentation de la mise de fonds minimale à 20 % dans le cas où le propriétaire n’occupe aucun logement dans l’immeuble (immeubles de 1 à 4 logements) - Augmentation des exigences concernant la documentation


Augmentation de la qualité des prêt assurés

Source : SCHL


Augmentation de la qualité des prêt assurés

Source : Genworth


Une part de marché faible et constante pour les prêteurs hypothécaires non réglementés par le BSIF « Quant aux prêteurs hypothécaires non réglementés, leur part de marché, qui s’élève à près de 5 %, est restée relativement stable durant les dix dernières années. » Extrait de la Revue du système financier, décembre 2013, Banque du Canada, p.62

Source : Banque du Canada


Pas de recrudescence des reprises‌

Baisse de 12 % après 3 trimestres en 2013

Sources : JLR et calculs FCIQ


…ni des prêts hypothécaires en souffrance

1 prêt sur 308 (octobre 2013)

*Un prêt est considéré en souffrance après 3 mois de retard

Source : Association des banquiers canadiens


Les propriétaires renouvellent leur hypothèque à un taux d’intérêt inférieur À l’échelle canadienne :

- Parmi ceux qui ont renouvelé en 2013, 64 % ont vu leur taux baisser et 12 %, demeurer le même - Cette proportion pourrait atteindre 96 % pour ceux qui renouvelleront au cours de 2013T4 et 2014T1 - En 2013, le rabais de taux moyen pour un terme de 5 ans était de 2,15 % Source : ACCHA, Rapport annuel sur l’état du marché hypothécaire résidentiel au Canada, novembre 2013


Les prêts à taux fixe ont toujours la cote auprès des acheteurs récents À l’échelle canadienne : - 2 propriétaires sur 3 ont une hypothèque à taux fixe - Cette proportion augmente à 82 % pour ceux qui ont acheté en 2013 - Cette proportion augmente à 86 % dans le cas des acheteurs qui avaient moins de 20 % de mise de fonds - Les trois quarts des acheteurs récents choisissent des termes de 4 ans ou plus Source : ACCHA, Rapport annuel sur l’état du marché hypothécaire résidentiel au Canada, novembre 2013


Les marges de crédit hypothécaire sont plus populaires - Selon des données d’enquête, à l’échelle du Québec, quelque 46 % des acheteurs récents auraient contracté une marge de crédit hypothécaire (contre 37 % lors de l’enquête précédente) - Les récentes lignes directrices émises par le BSIF recommandent de limiter le ratio prêt/valeur à 65 % pour les marges de crédit hypothécaire et de les assujettir à un remboursement minimum du capital

Sources : enquête sur les intentions réalisée par Léger en octobre 2013 pour la FCIQ et BSIF


Plan de la présentation   Les facteurs fondamentaux   Les prévisions pour 2014   Les intentions à moyen terme

  Les principaux risques  Vers un autre resserrement hypothécaire ?


La situation canadienne depuis l’été Taux de variation du prix moyen des propriétés résidentielles - Canada 12%

Tout le Canada

10% 8%

excluant Vancouver

6% 4% 2%

excluant Toronto et Vancouver

0%

J

A

-2%

S

O

N

D

J

2013

-4% Source : ACI

F

M

A

M

J

J

A

S

O

N


Le cas particulier de Vancouver Taux de variation du prix moyen et du "Housing Price Index" - Région de Vancouver 15%

10%

Prix moyen MLS® 5%

0%

J

A

S

O

N

D

J

F

M

A

M

J

J

A

S

O

N

-5%

2013 -10%

Housing Price Index

(on mesure l’évolution des prix de propriétés qui ont les mêmes caractéristiques)

-15% Sources : ACI et GVREB


Une réalité différente au Québec

Source : Statistique Canada, Enquête nationale auprès des ménages (ENM), 2011


En résumé Il n’y a ni surchauffe ni surévaluation au Québec (l’atterrissage en douceur est atteint) 

 La récente envolée des prix au Canada est surtout attribuable aux marchés de Vancouver et de Toronto, où les premiers acheteurs sont moins présents  Les resserrements hypothécaires ont pénalisé surtout les premiers acheteurs


Notre opinion Un autre resserrement des règles de l’assurance hypothécaire qui prendrait la forme d’une augmentation de la mise de fonds minimale et d’une réduction supplémentaire de la période maximale d’amortissement n’est pas souhaitable et serait même très dommageable pour le marché immobilier résidentiel québécois.


Merci !

Perpsectives 2014 du marché de la revente  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you