Page 85

LE CABINET DE CURIOSITÉS

© Philippe Calandre

intérieurs

Quel meuble pour accueillir les collections ? Il n’y a pas de meuble type : une bibliothèque, des étagères, des armoires vitrées feront l’affaire. Ce à quoi on ne peut échapper, c’est la boîte entomologique, la plus hermétique possible et vitrée. Ensuite, c’est une question de goûts et de moyens.

1.

Comment veiller à la bonne conservation des différents éléments ? Certains objets sont plus difficiles à conserver que d’autres, à l’instar des animaux au corps mou ou des animaux aquatiques, tels que poissons ou céphalopodes, qui doivent se conserver dans des bocaux remplis d’alcool. Les insectes ne peuvent en aucun cas être présentés à l’air libre. Les oiseaux, fragiles, sont à protéger dans des vitrines ou sous des globes en verre que l’on trouve actuellement partout. Quant aux végétaux, à l’exception des parties ligneuses ou des graines, ils doivent être préparés en herbiers.

© Marc Dantan

Quels sont les secrets d’un cabinet de curiosités réussi ?

© Marc Dantan

© Marc Dantan

L’enthousiasme et la « bonne foi » de son créateur ! Certains cabinets modestes sont plus intéressants que des cabinets étalant des objets hors de prix, mais sans âme et ne reflétant aucune personnalité. Il faut avant tout être amoureux de la nature, observateur, curieux dans le sens premier. Cette curiosité est source permanente d’enrichissement : elle mène à la lecture, à la recherche de documents, à la visite de musées et bibliothèques, aux voyages, aux cours du soir…

EGOLAREVUE  STYLE 07

STYLE07_03_p72a98.indd 85

85 10/04/14 16:21:38

EGO STYLE n°7  

Si palabrer des caprices de la météo n’est pas notre spécialité, on ne va pas se priver de louer l’arrivée d’un printemps pour une fois ench...

Advertisement