Issuu on Google+

#1 fragment

magazine documentaire


An article (abbreviated art) is a word (or prefix or suffix) that is used with a noun to indicate the type of reference being made by the noun. Articles specify grammatical definiteness of the noun, in some languages extending to volume or numerical scope. The articles in the English language are the and a/an, and (in some contexts) some. ‘An’ and ‘a’ are modern forms of the Old English ‘an’, which in Anglian dialects was the number ‘one’ (compare ‘on’, in Saxon dialects) and survived into Modern Scots as the number ‘ane’. Both ‘on’ (respelled ‘one’ by the Normans) and ‘an’ survived into Modern English, with ‘one’ used as the number and ‘an’ (‘a’, before nouns that begin with a consonant sound) as an indefinite article. Traditionally in English, an article is usually considered to be a type of adjective. In some languages, articles are a special part of speech, which cannot easily be combined with other parts of speech. It is also possible for articles to be part of another part of speech category such as a determiner, an English part of speech category that combines articles and demonstratives (such as ‘this’ and ‘that’) texte Adele

Magazine Fragment, #1 Photo de couverture : Alexis Aubin Page de droite : Jérémy Fillion


FRAGMENT 1. Partie plus ou moins importante de quelquechose ; parcelle 2. Morceau d’une chose cassée, déchirée ; reste d’une oeuvre 3. Passage extrait d’une oeuvre littéraire ; passage conservé d’oeuvre dont l’ensemble a été perdu Le petit Larousse, Illustré 2005


2019 moreau Alexis Aubin

4-19

Kolkata Renaud philippe Errance JĂŠremy Fillion katray than Pham


2019 moreau

par Alexis Aubin

Le 6 juin dernier, les habitants des lofts Moreau ont reçu un avis d’éviction. Ils devront quitter leur lieux de vie, de création, d’ici le 3 septembre 2013. En 3 mois, ils doivent démonter ce qu’ils ont mis des années à bâtir.


perdre Les Lofts Moreau, c’est (...) Une communauté horizontale où on s’empile les uns sur les autres pour mieux se réchauffer.


Le 6 juin, on apprenait que la ville nous foutait à la rue. Que notre demeure ne l’était plus ,parce qu’un connard dans son bureau avait décidé que cela était juste et bon. Au nom de la sainte, sacrée sécurité, comme un flic qui frappe pour servir et protéger. Mais qu’est-ce qu’il en sait ce remplisseur de formulaires? Son monde, il ne le connait que sur papier. Qu’est-ce qu’il en a foutre que le propriétaire ait laissé pourrir son immeuble dans l’espoir de construire des condos et que, parce que le stratagème n’a pas fonctionné, ce sont les habitants des lieux qui se font montrer la porte. Un propriétaire millionnaire qui crache le mépris à chaque fois qu’il ouvre la bouche. ...


Mais qu’est-ce qu’on en a à foutre de vos normes, vos balises qui schématisent le monde dans un quadrillage, où dépasser les lignes est le plus grand des sacrilèges? Ces lieux sont notre demeure car ils ont été longtemps hors de vos sillages. Les Lofts Moreau, c’est un lieu de création, où l’on réinvente la vie dans ce qu’elle a de plus humain et sincère. Une communauté horizontale où on s’empile les uns sur les autres pour mieux se réchauffer. L’art n’est plus que l’expression de ce besoin exacerbé de réinventer le monde dont nous sommes captifs. Ce lieu en est le temple. Il vous aurait probablement dégouté comme celui des rats en Inde. « Qu’est-ce qu’ils sont sales après tout. » En meute, à fouiller dans les défections des grandes surfaces trop gloutonnes pour tout digérer. « Ils sont sales, ils sont pas comme nous, on devrait tout brûler. » Pas besoins, les pompiers s’en sont déjà chargé. Après, tout est ardent d’un amour qu’on ne comprends pas, d’une soif de justice et d’égalité qui n’arrivera jamais. Qu’est-ce qu’ils en ont à foutre si nous, nous ne sommes plus à cause d’eux?


1. Comprends bien la tâche à faire avant de débuter la rédaction du texte. Préalablement à l’élaboration du plan, prends le temps de réfléchir à la question posée, celle à partir de laquelle tu devras te positionner clairement. Bien comprendre cette question aura un impact important sur la qualité du texte. 2. Dresse la liste de tous les arguments que tu peux formuler sur le sujet en prenant bien soin d’accorder une place aux contre-arguments qui pourraient aider à la réfutation, un procédé fort efficace pour parvenir à convaincre. 3. Améliore ta liste d’arguments en te documentant. Lis des textes de référence et prends connaissance de tous les aspects du sujet. 4. Décide des arguments les plus importants

autour desquels tu veux principalement construire ton point de vue et formule ta thèse (ta prise de position claire). Assure-toi que les arguments sont pleinement en cohérence avec cette thèse. 5. Classe les arguments choisis en 2 ou 3 aspects qui composeront les 2 ou 3 paragraphes du développement. 6. Rédige un plan bref et précis constitué principalement de la thèse, des arguments et des preuves concrètes qui serviront à démontrer leur solidité. 7. Choisis l’attitude que tu veux adopter par rapport au sujet avant de débuter la rédaction. Seras-tu un auteur distant ? Seras-tu un auteur engagé ? Cette décision aura un impact important sur le ton et les mots que tu emploieras.


Les lofts c’est la plénitude, amour et propreté telles sont leurs paroles et actions et vivison du mooooooonde


1. Comprends bien la tâche à faire avant de débuter la rédaction du texte. Préalablement à l’élaboration du plan, prends le temps de réfléchir à la question posée, celle à partir de laquelle tu devras te positionner clairement. Bien comprendre cette question aura un impact important sur la qualité du texte.ore ta liste d’arguments en te documentant. Lis des textes de référence et prends connaissance de tous les aspects du sujet 4. Décide des arguments les plus importants autour desquels tu veux principalement construire ton point de vue et formule ta thèse (ta prise de position claire). Assure-toi que les arguments sont pleinement en cohérence avec cette thèse.5. Classe les arguments choisis en 2 ou 3 aspects qui composeront les 2 ou 3 paragraphes du développement. 6. Rédige un plan bref et précis constitué principalement de la thèse,


Katray

par Than pham

Katherine and Ray raised their three children in their self converted school tour bus. Together, they form a nomadic eclectic rock music band. in the fall of 2011, their bus was parked in theMile-End neighborhood of Montreal. Their door was open to anyone who wanted to drop by for a chat. When spring came, one day, they had left. Katray is a personal account of a temporary encounter with a fierce and delicate way of life.


Errance

par Jeremy Fillion Parcourir la ville à pied c’est se rendre compte de ces vides qui existent dans l’imaginaire que nous nous faisons d’elle. C’est de faire le pont entre les espaces que nous connaissons déjà et de pousser plus loin les frontières de ce dont nous avions préalablement fait l’expérience. C’est de partir à la découverte des nouveaux décors, des nouveaux aménagements, des nouvelles façons de vivre. C’est vyager chez soi, aller chercher une touche d’exotisme dans le connu. D’endroit en endroit, on se crée une imression de transition. Le paysage s’estompe graduellement et reprend vie sous des traits différents. Une autre architecture devient prédominante dans un bassin changeant de gens et de commerces.. et on s’éprend à distinguer toutes ces qualités qui caractérisnet chaque quartier que les rues nous font traverser. À pied, on est libres de s’attarder, de contempler et de s’émerveiller. On devient sensible aux détails, aux structures et aux formes. Ces traits sous lesquels se présente le banal se glorifient sous nos yeux et deviennent les éléments constitués de l’esprit d’un lieu, d’une rue jusqu’au quartier, jusqu’à la ville dans son entier.



Fragment1 issu1