Issuu on Google+

05 Prix

982-1100

Indice des prix à la production et à l’importation

Neuchâtel, 2011


Qu’est-ce que l’indice des prix à la production et à l’importation? L’indice des prix à la production (IPP) mesure l’évolution des prix des biens et services produits en Suisse au premier stade de leur commercialisation. Pour le marché domestique sont relevés les prix lors de la vente départusine; pour l’export ce sont les prix à la frontière (fob: free on board) qui sont retenus. Depuis 1914, l’indice des prix à la production est calculé en combinaison avec l’indice des prix à l’importation (IPI), qui mesure l’évolution des prix des biens importés à la frontière suisse.Tous les prix sont relevés sans TVA, impôts de consommation et dédouanement. Jusqu’en 1993, les prix à la production et à l’importation étaient considérés dans l’«indice des prix de gros». Depuis lors, l’indice des prix à la production et l’indice des prix à l’importation sont relevés et calculés séparément pour être ensuite rassemblés dans l’indice des prix de l’offre totale (IOT).

L’indice des prix à la production et à l’importation comme indicateur conjoncturel L’indice des prix à la production et à l’importation est un indicateur conjoncturel qui reflète l’évolution au fil du temps de la situation de l’offre et de la demande sur le marché des biens. Il est donc le résultat de la conjonction de différents facteurs, par exemple: évolution des structures et conditionscadre du marché (par ex. libéralisation), changement de la productivité, cours du change et interdépendance économique internationale (globalisation). Ses résultats peuvent être utilisés aussi bien pour des analyses économiques globales que pour des études spécifiques à une branche. Il fait partie du système statistique des prix, qui comprend également l’indice des prix à la consommation (IPC) et l’indice des prix de la construction et qui offre un aperçu général de l’évolution des prix en Suisse.

Autres applications • Déflateur: correction de la variation des prix de diverses grandeurs exprimées en termes nominaux dans les comptes nationaux et les statistiques de la production et des chiffres d’affaires pour déterminer les grandeurs en termes réels. • Indexation: adaptation de devis, de budgets, de contrats à l’évolution des prix au cours du temps. • Informations sur l’évolution des prix de différents groupes de produits.


Indice des prix de gros (dès 1993 indice des prix à la production et à l’importation) 600

Juillet 1914 =100, moyennes annuelles

500 400 300 200 100 0 1920

1930

1940

1950

1960

1970

1980

1990

2000

2010

© Office fédéral de la statistique (OFS)

Indice des prix à la production et à l’importation 115

Décembre 2010 =100, moyennes trimestrielles

110 105 100 95 90

1993 94

95

96

97

98

99 2000 01

02

03

04

05

06

07

08

09

10 11

Indice des prix de l’offre totale Indice des prix à la production

Indice des prix à l’importation © Office fédéral de la statistique (OFS)

Qui établit l’indice des prix à la production et à l’importation? L’indice des prix à la production et à l’importation est calculé chaque mois par l’Office fédéral de la statistique (OFS). La base de données est formée par quelque 18’000 communications de prix individuelles. Ces derniers sont communiqués par environ 2500 entreprises productrices et importatrices à l’aide de formulaires. D’autres sources sont aussi utilisées, à savoir certains prix publiés sur Internet et la statistique du commerce extérieur (pour une partie des prix à l’importation). Les résultats sont toujours prêts autour du 15 du mois suivant et présentés dans un communiqué de presse.


Qu’est-ce qu’un indice des prix? Un indice des prix mesure l’évolution des prix au fil du temps sous la forme d’un chiffre défini par rapport à la valeur de la période de base considérée comme égale à 100 points (par ex. 101.6 points en juin 2011 par rapport à 100.0 points en décembre 2010). Il n’indique donc pas le niveau des prix en chiffres absolus exprimés en francs, mais il montre le pourcentage de variation des prix en moyenne par rapport à la période de base, à la période correspondante de l’année précédente, au mois précédent ou à d’autres périodes de comparaison. Seule l’évolution pure des prix est mesurée. Les variations de qualité des produits ne sont pas considérées dans les calculs: les comparaisons de prix entre deux périodes reposent toujours exactement sur les mêmes produits.

Comment mesure-t-on l’évolution des prix? Pour mesurer l’évolution des prix, on définit un schéma de produits et de pondération («panier-type») dans lequel figurent les divers groupes de produits. Le poids d’un groupe de produits en termes relatifs reflète l’importance économique de ce groupe de produits (part de ce dernier dans l’ensemble de la production ou de l’importation considérée dans l’indice). Les prix sont ensuite relevés à un rythme mensuel, trimestriel ou semestriel pour les différentes positions et les variations sont calculées par rapport aux relevés précédents. En outre, des poids qui reflètent l’importance sur les différents marchés de biens sont attribués aux entreprises. Sur la base de ces informations, on calcule un indice pour les sous-groupes, puis pour le total.

Comment les résultats sont-ils publiés? Les résultats de l’indice des prix à la production et à l’importation sont publiés chaque mois sous la forme d’un communiqué de presse ainsi que sur Internet. En sus des indices totaux, on établit les divers indices partiels suivants: • indices des prix pour le marché intérieur et les exportations; • indices des prix pour un certain nombre de branches économiques et de groupes de produits; • indices des prix selon l’utilisation et le degré de transformation des produits (produits agricoles et sylvicoles, biens intermédiaires, biens d’investissement, biens de consommation durables, biens de consommation non durables et énergie);


Indice des prix à la production: composition du panier-type par groupes principaux

4,5% 2,0%

3,4% 2,7% 0,6% 10,5% 1,6%

11,6%

5,9% 1,5% 5,7%

14,0%

22,5%

8,7%

4,8%

Produits agricoles et sylvicoles (2,7%) Pierres naturelles, sable et gravier, sel (0,6%) Produits alimentaires, boissons, tabac (10,5%) Textiles, habillement, cuir, chaussures (1,6%) Produits en bois, papier, impression (5,9%) Produits pétroliers (1,5%) Produits chimiques et pharmaceutiques (22,5%) Articles en caoutchouc, en matières plastiques et en minéraux non métalliques (4,8%) Métaux, produits métallurgiques (8,7%) Systèmes informatiques, appareils électroniques et optiques, montres (14,0%) Appareils électro-techniques (5,7%) Machines (11,6%) Véhicules, composants de véhicules (2,0%) Meubles et autres produits, récupération (4,5%) Production et distribution d’électricité et de gaz (3,4%) © Office fédéral de la statistique (OFS)

• un indice des prix pour l’«inflation sous-jacente» (exclusion des matières premières ainsi que des groupes de produits proches des matières premières dont les prix sont très volatils). Les principaux résultats pour l’indice total et pour les indices partiels susmentionnés sont: • les indices des prix sur la base de décembre 2010 =100; • les variations en % par rapport au mois précédent; • les variations en % par rapport au même mois de l’année précédente. Vous accédez à l’offre Internet de l’OFS à l’adresse suivante: http://www. bfs.admin.ch. Pour parvenir directement au domaine «Prix à la production et à l’importation», il faut aller à l’adresse http://www.IPP.bfs.admin.ch.


Indice des prix à l’importation: composition du panier-type par groupes principaux

8,0%

4,2% 1,9% 4,0% 5,2% 6,5%

10,3% 3,5% 5,3%

5,3%

9,7% 23,3% 7,9% 4,9%

Produits agricoles (1,9%) Produits énergétiques (pétrole brut, gaz naturel, charbon) (4,0%) Produits alimentaires, boissons (5,2%) Textiles, habillement, cuir, chaussures (6,5%) Produits en bois, papier, impression (3,5%) Produits pétroliers (5,3%) Produits chimiques et pharmaceutiques (23,3%) Articles en caoutchouc, en matières plastiques et minéraux non métalliques (4,9%) Métaux, produits métallurgiques (7,9%) Systèmes informatiques, appareils électroniques et optiques, montres (9,7%) Appareils électro-techniques (5,3%) Machines (10,3%) Véhicules, composants de véhicules (8,0%) Meubles et autres produits (4,2%) © Office fédéral de la statistique (OFS)

Vous y trouverez de nombreux résultats ainsi que des informations complémentaires sur le thème des prix à la production et à l’importation. Les tableaux détaillés avec les longues séries mis à jour chaque mois sont disponibles à la rubrique «Données détaillées» dans le site Internet de l’OFS. Cette offre en ligne coûte 50 francs par année (en abonnement). Vous trouverez d’autres informations à ce sujet sur le site Internet de l’OFS. Par ailleurs, quelque 2000 demandes relatives à des indices de différents groupes de produits, à des séries plus longues, à des «rebasages» ou à des présentations graphiques spéciales sont traitées chaque année. Les réponses données à ces demandes sont souvent assorties de conseils, en particulier en ce qui concerne l’interprétation et les autres


possibilités d’utilisation des séries (définition de la problématique, choix des positions appropriées de l’indice, aspects de la structure de l’indice et de la méthodologie, développement de modèles d’indice différenciés).

Révisions périodiques L’indice des prix à la production et à l’importation est soumis périodiquement à une révision totale, qui consiste à revoir les méthodes de relevé et de calcul, à actualiser les schémas de produits et de pondération et à adapter ces schémas aux changements structurels de l’économie et des marchés. De plus, l’échantillon des fournisseurs de données est complété. Les dernières révisions de l’indice des prix à la production et à l’importation ont été réalisées en 1993, en 2003 et en 2010. La dernière révision a visé notamment à étendre les relevés des prix à la production au secteur des services et à accroître la comparabilité de l’indice avec ceux publiés par l’UE pour les différents pays. La comparabilité internationale des résultats est essentielle compte tenu de la forte interdépendance des économies nationales actuelles. Cette exigence fait partie des accords bilatéraux entre l’UE et la Suisse.

Elargissement des relevés des prix à la production au secteur des services Jusqu’à il y a quelques années, en Suisse comme dans d’autres pays, l’indice des prix à la production s’est limité exclusivement aux marchandises, du fait qu’il s’est développé à partir de l’indice des prix de gros, lequel ne portait par définition que sur des marchandises. Dû à la grande importance du secteur des services, de nombreux pays ont commencé à calculer des indices de prix pour différents services. En Suisse, l’introduction de l’indice des prix à la production pour la branche des transports de marchandises en 2001 a constitué la première étape de l’élargissement; elle a été suivie en 2002 par la prise en compte des prestations des bureaux d’architectes et d’ingénieurs dans le cadre des relevés pour l’indice des prix de la construction. Dès 2009, d’autres domaines du secteur des services ont été ajoutés par étapes à la statistique des prix à la production, notamment les activités de sondage et d’études de marché, les activités de régie publicitaire de médias, les activités de conseil en relations publiques, les expertises de véhicules, les prestations de surveillance et de sécurité et le nettoyage des bâtiments. Le but à long terme est l’intégration des résultats de l’indice des prix du secteur des services dans un indice supérieur contenant tous les secteurs.


Bases légales et protection des données La loi du 9 octobre 1992 sur la statistique fédérale constitue la base légale, de même que l’ordonnance du 30 juin 1993 concernant l’organisation de la statistique fédérale et l’ordonnance du 30 juin 1993 concernant l’exécution des relevés statistiques fédéraux, dont l’annexe mentionne le relevé des prix à la production et à l’importation. La participation au relevé est obligatoire pour les entreprises interrogées. L’Office fédéral de la statistique respecte les prescriptions sur la protection des données de la Confédération, telles qu’elles sont définies dans la loi sur la statistique fédérale et dans la loi fédérale du 19 juin 1992 sur la protection des données. Les noms et autres données individuelles des fournisseurs de données sont traités confidentiellement et utilisés uniquement à des fins statistiques. Pour que la comparabilité de la statistique suisse aux statistiques des pays de l’UE et de l’Espace économique européen soit assurée, il existe un accord bilatéral sur la coopération statistique entre l’UE et la Suisse. C’est ainsi que les dispositions légales du règlement de l’UE sur les statistiques conjoncturelles ont caractère obligatoire pour l’indice des prix à la production et à l’importation.

Renseignements

Andreas Fankhauser, OFS, Section Prix, Tél. +41 32 713 63 07 Robert Larocca, OFS, Section Prix, Tél. +41 32 713 62 67

e-mail

PPI@bfs.admin.ch

Couverture

OFS; concept: Netthoevel & Gaberthüel, Bienne Photo: © Gina Sanders – Fotolia.com

Commandes

Tél. +41 32 713 60 60, fax +41 32 713 60 61

N° de commande

982-1100


Indice des prix à la production et à l'importation