Page 1

A NNÉE 2, N UMÉRO 5

Newsletter JANVIER 2015

Le Meeting Olympique Courbevoie 2015 Interview avec Olivier Sangaria Le nouveau site web du SFOC Les Interclubs toutes catégories


N EWSLETTER DU SFOC

JANVIER 2015, N O 5

L’ ÉQUIPE TECHNIQUE L E COMITÉ DIRECTEUR Hubert PADOVANI, président honoraire Marc MAILLOT (2014-2020), président Baudouin FAUCK (2014-2020), secrétaire général Malou VU VAN (2012-2016), trésorière Jean-Paul CHAPOUX (2014-2020) Lucia DI VIZIO (2014-2016) Hafida EKBAL (2014-2016) Alain FRANÇOIS (2012-2016), Marc HALFON (2012-2016), Patrick HAYMANN (2014-2020) Brigitte ICARD (2014-2016) Laurent SIBIRIL (2012-2016) Christine SIMON (2014-2016)

L E SECRÉTARIAT Annie LE DUAY Cécile BLANCHARD k : info@stadefrancaisnatation.fr  : 01.47.68.28.15 v : 01.46.67.90.32 ADRESSE POSTALE : SFOC, Piscine Municipale, Place Charles de Gaulle, Centre Charras, 92400 Courbevoie HORAIRES D’OUVERTURE (à coté de l’entrée de la patinoire, accès par la rue Auguste Beau) : lundi/mardi/jeudi/vendredi de 17h à 20h, mercredi de 14h à 19h30, samedi de 9h à 13h.

Olivier SANGARIA, directeur technique Cyrille DUVAL, entraîneur principal Sébastien JAFFUEL, responsable du pôle formation, entraîneur Nicolas COUDERC, référent ENF, entraîneur Emeric PIERRE, préparateur physique Karine DARDE, entraîneure Philippe GESLAND, entraîneur Thierry SAUZEAU, entraîneur Ali AKIL, éducateur Malik FALL, éducateur Aymeric HERMAN, éducateur Melvin MAILLOT, éducateur Nina MARIN, éducatrice Samir MEHTARI, éducateur Taki MRABET, éducateur Talel MRABET, éducateur Yann QUIERTANT, éducateur Alexis FLORIN, ostéopathe Jonathan RICHEROL, ostéopathe

L ES COMMISSIONS COMMUNICATION, responsable Lucia DI VIZIO ÉQUIPEMENT (partenariat avec Speedo), responsable Laurent SIBIRIL MASTERS, responsable Laurent SIBIRIL OFFICIELS, responsable Marc LEGER SCOLAIRE, responsable Zindine DJADLI @sfoc92

facebook.com/SFOC92


N EWSLETTER DU SFOC

LE

JANVIER 2015, N O 5

MOT DU PRÉSIDENT

Chers adhérents, c’est avec plaisir que je vous retrouve en ce début d’année. Le dernier trimestre de 2014 a été très chargé avec la préparation du Meeting Olympique Courbevoie, qui est désormais imminent. Ce rendez-vous est vite devenu une habitude, pour nous comme pour les clubs qui nous font l’honneur d’y prendre part chaque année. Nous sommes heureux de revoir les habitués et d’accueillir les nouveaux participants. Nous avons aussi terminé la premiere phase d’un chantier important. Nous avons un nouveau site web depuis le 1er décembre dernier. Beaucoup reste encore à faire pour que le club et les adhérents aient à disposition une infrastructure informatique à la hauteur des nécessités, mais clairement une étape importante à été franchie. N’oubliez pas de nous suivre aussi sur twitter @sfoc92, outre que sur Facebook. Je souhaite à tous les adhérents, les participants et les intervenants du meeting, ainsi qu’à leurs familles, un excellent 2015, riche de satisfactions sportives et personnelles. Marc Maillot

C OMMUNICATIONS

D ANS

CE NUMÉRO

:

Le Meeting Olympique Courbevoie 2015 . . . . . . . . . . Entrées . . . . . . . . . . . . . . Les têtes d’affiche du meeting . . Le stand Speedo . . . . . . . . . Entretien avec le directeur technique du SFOC - L. Di Vizio Le nouveau site web du SFOC . . Interclubs toutes catégories . . . Interclubs toutes catégories à Clamart - L. Lemoult . . . . . . Le dernier trimestre . . . . . . .

2 2 3 5 6 10 11 13 14

AVEC LES ADHÉRENTS

Désormais l’adresse e-mail du secrétariat est info@stadefrancaisnatation.fr. Si vous souhaitez être ajouté à l’une des listes de diffusion prenez contact avec le secrétariat.

1


N EWSLETTER DU SFOC

Coup d’envoi du Swim Tour 2015, cette compétition nationale accueillera près de 80 clubs et sélections, dont le double champion olympique et double champion du monde : Yannick Agnel, et le vicechampion olympique et du monde, Frédérick Bousquet. Il s’agit du premier meeting de l’année pour les nageurs internationaux, qui débuteront leur préparation pour les championnats de France à Limoges en avril, sélectifs pour les Mondiaux de KAZAN (Russie) cet été. Côté clubs, le Pôle France Mulhouse sera représenté par les nageurs internationaux : Fantine Lesaffre et Camille Wishaupt. Le SFOC, tout juste auréolé du titre de

JANVIER 2015, N O 5

Champion de France Interclubs chez les dames, sera notamment représenté par les internationaux Malick FALL, Taki MRABET, mais aussi par Paul Zeinaty (13 ans), vicechampion de France 2013. Donia Mansouri et Perrine Rouault, nouvelles recrues du club de Courbevoie et finalistes des Championnats de France en petit bassin, feront elles aussi leurs armes dans ce meeting Olympique. Le cercle des nageurs de Marseille et l’Institut national du sport, de l’Expertise et de la Performance (INSEP) ont également répondu présent à cette 3ème édition du Meeting Olympique organisé par la ville et le Stade Français Olympique de Courbevoie.

Des séances de dédicaces seront organisées le vendredi de 17h00 à 17h30, réservée aux adhérents du pôle compétition du SFOC, du coté « Entrée de Pléiades » ; le samedi et le dimanche horaire à préciser. Gardez un œil sur le site web ! Vous trouverez plus d’information à la page http://stadefrancaisnatation.fr/ et le programme à la page http://stadefrancaisnatation.fr/programme. Dimanche après-midi ne ratez pas le défi entre Vincent M OSCATO et Yannick A GNEL : http://rmcsport.bfmtv.com/emission/moscato-vs-agnel-le-defi-856992.html !

E NTRÉES L’accès à la piscine se fera du coté des caisses près de la patinoire. L’entrée sera payante à l’occasion des finales, samedi et dimanche après-midi : 5 euros pour le tarif normal et 3 euros pour le tarif réduit. Plus d’information à la page : http://stadefrancaisnatation.fr/billetterie.

2


N EWSLETTER DU SFOC

JANVIER 2015, N O 5

L ES guest stars DU MEETING F REDERIK BOUSQUET

YANNICK AGNEL

Y. Agnel. Photo http: //commons.wikimedia.org/wiki/File: YANNICK_AGNEL_a.jpg

Âge : 22 ans.

Âge : 33 ans

Club : Mulhouse Olympic Natation

Club : CN MARSEILLE

Entraîneur : Lionel HORTER

Entraîneur : Romain BARNIER

Bousquet. Photo https: //www.flickr.com/photos/emmymik/ 3739995685/ F.

S ÉLECTION EN É QUIPE DE F RANCE

S ÉLECTION É QUIPE DE F RANCE

1 Jeux Olympiques (2012)

3 Jeux Olympiques (2000, 2004, 2008)

3 Championnats du Monde (2011, 2013 ; 7 Championnats du Monde (2003, 2005, 2007, 2009, 2011, 2013 ; petit bassin : petit bassin : 2010) 2010) 4 Championnats d’Europe (2010, 2014 ; 10 Championnats d’Europe (2000, 2006, petit bassin : 2009, 2012) 2010, 2012 ; petit bassin : 2004, 2005, 2006, 2008, 2009, 2012) T ITRES

T ITRES Double Champion Olympique (200 NL et Relais 4x100 NL, 2012) Vice champion Olympique (Relais 4x100 Vice Champion Olympique (Relais 4x200 NL, 2008) NL, 2012) Vice Champion du Monde (50 NL, 2009) Champion du Monde (200 NL et Relais Médaillé de Bronze au Championnat du 4x100 NL, 2013 ; Relais 4x100 NL, 2010) Monde (100 NL, 2009 ; Relais 4x100NL Champion d’Europe (400 NL, 2010 ; 200 et 2003, 2007 et 2009 ; 50 Papillon, 2013) 400 NL, 2012) Quadruple Champion d’Europe (50 NL, 25 médailles internationales (JO, Ch. 2010 et 2012 ; Relais 4x100 4 nages, 2010 ; Relais 4x100 NL, 2012) Monde, Ch. Europe) 43 médailles internationales (JO, Ch. 17 titres de Champion de France Monde, Ch. Europe) 1 record du monde en vigueur : 400 NL 44 titres de Champion de France petit bassin, 3’32”25, 2012). 1 record d’Europe en vigueur : 800 NL petit 4 records du monde bassin, 7’29”17, 2012) 3 records d’Europe, dont 1 encore en vigueur : 50 NL grand bassin, 20”94, 2009.

3


LE

STAND

S PEEDO

Un stand Speedo restera ouvert tout au long du Meeting Olympique Courbevoie 2015, avec un grand choix d’articles, bien plus vaste que le catalogue sur le site du club. N’oubliez pas votre carte d’adhérent du SFOC : vous bénéficierez d’une réduction de 20% !


N EWSLETTER DU SFOC

E NTRETIEN

JANVIER 2015, N O 5

AVEC LE DIRECTEUR TECHNIQUE DU

SFOC par L UCIA D I V IZIO

Olivier Sangaria est le directeur technique du SFOC. Nous avions rendezvous dans la salle de réunion près du secrétariat, où il travaille souvent. Ce fut, de loin, l’interview la plus sérieuse de la Newsletter. © Tu es parisien ? Oui. Et tu as commencé à nager jeune ? J’ai commencé la natation tardivement, à 9 ans, dans un petit club de Soisy-sousMontmorency, pour des raisons de santé : j’avais de l’asthme. Avant j’ai joué plutôt au tennis. J’ai nagé jusqu’à 20 ans au « USO Bezons ». Et après ? Après le bac j’aurais voulu me lancer plutôt dans des études scientifiques, des maths et des stats : rien à voir avec la natation, même si j’ai toujours aimé le métier d’entraîneur. Finalement, j’ai eu l’opportunité de travailler immédiatement dans le club où je nageais, car mon entraîneur partait. Donc après le bac j’ai passé le BEESAN (brevet d’état d’éducateur sportif aux activités de la natation), au CREPS (Centre de ressources, d’expertise et de performance sportives, http://www.creps-idf.fr) et j’ai commencé à travailler comme directeur sportif de ce petit club de Bezons. J’y ai occupé un emploi-jeune pour trois ans. Après, je suis allé à l’Entente 95, pendant trois ans, et à l’ACBB de Boulogne, pendant un an. J’aurais du y rester longtemps, mais Philippe Gesland, qui était manager du SFOC, m’a contacté pour venir à Courbevoie. Donc de-

6

puis septembre 2006 je suis au SFOC. Ca fait huit ans... c’est l’age de ta fille ! Voila ! Pendant tout ce temps, je n’ai pas arrêté de passer des diplômes et de suivre des formations. Le dernier en date est un diplôme de manager du sport, qui s’appelle DES JEPS (Diplôme d’état supérieur de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport). Quand j’ai commencé, je trouvais que nous manquions de formations adéquates aux métiers du sport. J’ai beaucoup appris sur le terrain et maintenant j’aimerais m’investir dans la formation, en tant que formateur. Et tu as des projets concrets dans cette direction ? Les comités départementaux et régionaux organisent plusieurs formations. Étant donnés mon experience et les formations que j’ai suivies, je n’aurais pas de difficulté à m’insérer dans ce secteur. Bien sûr, il faut vérifier la disponibilité de tout le monde, y compris la mienne, car j’ai un emploi du temps chargé, ici, au club. Et tu as déjà eu des experiences professionnelles en dehors des clubs ? Je suis déjà intervenu dans des formations en école de commerce et d’ingénieurs, dans lesquelles les étudiants avaient l’obligation de suivre un module sur une discipline sportive, avec des cours à la fois théoriques et pratiques. Ce sont souvent des étudiants qui ne connaissent rien à la natation, mais qui ont envie d’apprendre. La partie théorique couvre les fondements sur la respiration et sur la motricité et les principes de base d’un entraînement. Pour moi, c’est intéressant d’avoir un contact avec des personnes qui n’appartiennent pas au milieu de la natation : je suis obligé d’adapter mon discours aux interlocuteurs et prendre du recul. D’un autre coté, des étudiants en école d’ingénieurs peuvent être plus exigeants


N EWSLETTER DU SFOC sur certaines parties techniques, notamment liées à la dynamique des fluides. C’est clair. Ils n’ont pas de difficultés à comprendre certains principes de biomécanique. Dans le milieu sportif, on porte beaucoup d’attention à ceux qui sont doués, et on ne se pose pas trop la question de la pédagogie qui s’adresse à ceux qui ont une difficulté, même faible, dans la motricité. J’ai l’impression que cette réflexion est assez pauvre même dans le milieu scolaire. En général, c’est vrai. Dans notre club nous avons beaucoup de créneaux en sportsanté. Cette année, par exemple, nous avons ouvert deux créneaux pour des adultes qui ne savent pas nager, mais qui n’ont pas peur de l’eau. La mairie organise des cours d’aquaphobie et nous sommes en mesure de prendre le relais après. L’offre que nous avons au SFOC pour les adultes est unique en Île-de-France. D’ailleurs, nous avons un nombre d’adhérents adultes qui est inusuel pour un club. La proximité de La Défense participe à cette situation. Considère que le pôle compétition représente seulement entre 10 et 15% des adhérents, masters compris. Et comment vois-tu le futur du club ? Le club d’aujourd’hui n’a plus rien à voir avec celui que j’ai connu à mon arrivée. Le travail a été payant, mais tout n’est pas parfait. Il est clair que nous devrions augmenter et renforcer l’offre qui s’adresse aux enfants. Le problème du club est que les deux bassins de la Piscine municipale de Courbevoie sont complètement saturés. Il y a 3000 scolaires par semaine, plusieurs clubs et activités... le troisième bassin que la mairie souhaite construire est vital pour nous et les autres associations sportives. Les villes limitrophes, comme Puteaux, Levallois ou Nanterre, ont toutes deux structures. Nous attendons avec impatience que le projet de la mairie soit réalisé. Mais tu penses qu’il y aurait plus de de-

JANVIER 2015, N O 5 mande au niveau des enfants ? Nous refusons tous les ans des enfants, par manque de lignes d’eau. La demande pourrait augmenter si nous étions en mesure de proposer l’école de natation le samedi matin. Le samedi matin les deux bassins sont réservés aux clubs, mais les activités existantes occupent déjà toutes les lignes. En général, les parents ne sont pas très enthousiastes à l’idée d’avoir l’école de natation le samedi après-midi, surtout à Courbevoie, où la classe moyenne est fortement représentée dans la population. L’offre n’est pas assez en adéquation avec la demande. Et pour l’instant il n’est pas possible de faire autrement. Et proposons-nous des stages pendant les vacances scolaires ? Les jeunes du pôle compétition partent en stage chaque année, mais nous pourrions imaginer des stages de perfectionnement sur place, couplés avec des séances de preparation physique en salle. Maintenant que nous avons mis en place des projets plus importants, tels que l’internat, nous pouvons nous attaquer à des nouveaux projets ! Il y a pleins de choses à faire. Il faut réfléchir à la couverture financière pour l’achat de matériel, du recrutement de personnels qualifiés, mais le problème majeur est que les deux bassins sont déjà surexploités. Dans quelle mesure cette pénurie de lignes d’eau penalise-t-elle la formation des jeunes à la competition ? Les entraînements des compétiteurs des classes d’âge relatives au collège se terminent à 18h30. Compte tenu des horaires scolaires, il doivent se précipiter à la piscine depuis l’école. Et même comme ça, le temps d’entraînement est insuffisant. La situation est différente pour les jeunes qui sont en horaires aménagés au collège à Neuilly. Ils s’entraînent dans la « Section Sportive », encadrés par Cyrille (Duval). Cela étant, s’agissant d’un collège privé, qui en plus est à Neuilly, les effectifs sont réduits. Nous allons chercher les jeunes

7


N EWSLETTER DU SFOC pour les amener à la piscine, mais il faut que les parents les accompagnent le matin. Il y a des complications. Somme toute, nous ne pouvons pas former les jeunes aussi bien que nous le voudrions. Cyrille, qui passe par là, s’immisce dans la discussion : - Avec la Section Sportive j’ai la ligne numéro 4, au milieu. J’ai du mal à corriger les nageurs car, depuis le bord, je ne peux pas les observer assez bien. Je suis obligé de crier tout le temps. (Olivier à nouveau) Notre objectif serait d’avoir des horaires aménagés dans un collège de Courbevoie, mais il n’en reste pas moins qu’avec une seule ligne d’eau pour la Section Sportive nous ne pouvons pas accueillir plus qu’une dizaine de jeunes. Je ne veux pas dire que nous avons de mauvaises conditions de travail, car nous avons beaucoup de lignes et un très beau bassin de 50m. Tous les clubs ne l’ont pas ! Mais c’est un fait que le SFOC est bridé dans sont développement car la structure a atteint sa limite, en terme de possibilités d’accueil. Vivement le nouveau bassin !

Et ceux qui sont au lycée ? Ceux qui sont au lycée ont des horaires aménagés, ce qui signifie qu’ils suivent leur scolarité normalement, mais les emplois du temps du lycée leur permettent de s’en-

8

JANVIER 2015, N O 5 traîner. Bien évidemment, il commencent à 7h du matin et ils finissent à 20h le soir, et après ils doivent encore enchaîner sur les devoirs. Ce qu’il faudrait est une section sportive au lycée, qui leur permettrait un rythme de vie plus proche de celui des adolescents de leur age, en combinant l’école et le sport. Maintenant le sport donne la possibilité d’apprendre des valeurs importantes, d’apprendre à s’organiser, à gérer le temps. La réussite sportive leur permet de s’épanouir. Est-ce que la réussite est plus importante qu’apprendre le plaisir du travail passionné et de se mesurer à ses propres limites, dans une demarche individuelle, indépendante de la comparaison avec les autres ? C’est evident qu’il y a plus facilement du plaisir en pratiquant des sports plus ludiques. Je pense au tennis, par exemple. La pratique de la natation procure un certain plaisir physique dans le contact avec l’eau, dans la sensation de glisse, mais c’est different. Certainement la vie de groupe qui mènent les athlètes est agréable. Comment ça se traduit dans l’encadrement ? On peut considérer que de 10 à 14 ans, l’aspect ludique l’emporte. La charge, en terme d’heures d’entraînement, est limitée. Nous essayons de ne pas les sur-encadrer et les poussons à faire leur choix, en les laissant parfois se tromper un peu, ce qui leur permet de se construire en tant qu’individu. C’est particulièrement important pour que les nageurs de l’élite soient responsables de leur parcours. Nous évitons en particulier de les pousser trop, trop jeunes. De cette façon nous arrivons à garder les athlètes plus longtemps, alors que beaucoup de club perdent leurs nageurs au moment du BAC. On aura moins de résultats au SFOC à 15 ans, mais on aura envie de nager plus longtemps, avec plus de plaisir et sans être dégoûté d’une pratique trop intense. C’est un choix payant car la maturité, tant physique que mentale, s’atteint


N EWSLETTER DU SFOC plus tard. Pour moi c’est un vrai plus. Et après ? Après, quand les athlètes font le choix d’avoir un projet sportif d’un certain niveau, les choses changent : on rentre dans une activité professionnelle ou quasiprofessionnelle, avec une obligation de rendement et de résultats. A ce moment là, ce qui est important est la réussite. Mais on est d’accord sur le fait que pour bien travailler, il faut prendre du plaisir. Pour resumer, quels sont, d’après toi les projets prioritaires pour le club ? L’objectif à court terme est de proposer aux jeunes de se former, comme nous sommes en train de le faire avec les contrats avenir, pour nous pouvoir avoir une offre toujours plus professionnelle et de meilleure qualité et adaptée aux besoins des adhérents. Le club doit se structurer plus au niveau administratif : c’est un chantier auquel nous nous sommes attaqués en embauchant une nouvelle secrétaire cette année, mais beaucoup reste à faire. Nous devons sûrement améliorer l’intégration du parcours sportif et scolaire, ce qui nous permettrait d’aspirer à être un pôle d’excellence, grâce aussi à l’internat. Pour l’instant nous n’avons pas forcement les moyens de le faire, mais nous avons les moyens d’y travailler. Puis, nous devons améliorer la communication au niveau de nos partenaires, institutionnels et privés, car ils sont la clef de notre développement : je pense par exemple à l’internat, qui est un dispositif qui pourrait prendre de l’ampleur avec l’aide d’un ou plusieurs partenaires. L’un de nos atout est la proximité avec La Défense, dont nous ne profitons pas assez. Dans l’immédiat, les freins sont structurels. Nous en avons déjà discuté. Une chose qui me frappe toujours est que le milieu de la natation est très masculin. Il a 5 ou 6 ans le groupe élite du SFOC était à majorité feminine. C’est cyclique. Actuellement, la natation attire plus de garçons, indéniablement. Cependant, entraîner un groupe de filles ou un groupe de

JANVIER 2015, N O 5 garçons n’est pas la même chose. Personnellement je trouve plus difficile d’entraîner un groupe de filles : ce ne sont pas du tout les mêmes relations ni avec l’entraîneur ni entre elles. De notre coté, l’encadrement est effectivement à 90% masculin. Il y a une tradition dans ce sens, comme au foot. En gymnastique l’entraînement est à 90% féminin. Le foot, à la différence de la natation, est un sport très masculin déjà au niveau pratiquant. Tout au long de mon parcours, j’ai vu beaucoup moins de femmes motivées par l’entraînement de haut niveau. C’est difficile d’en analyser les causes, mais c’est sûrement un métier très prenant en dehors des horaires scolaires, les week-ends... Il est évident que la vie familiale est pénalisée. Peut-être aussi qu’il y a un certain machisme, dans le sens où les nageurs ne sont pas prêts à accepter l’autorité d’une femme. En tout cas, dans les formations pour devenir entraîneur il y a 90% d’hommes. C’est un long discours. C’est dommage car les femmes pourraient apporter une intuition différente. Personnellement, j’ai tenu à que le SFOC intègre des femmes dans son équipe. Est-ce qu’une certaine complémentarité de l’équipe est importante ? Je donne beaucoup d’importance à la complémentarité des compétences et au travail d’équipe. J’ai consacré beaucoup d’énergie au développement du travail d’équipe, en particulier en integrant un préparateur physique, un ostéopathe, des entraîneurs de natation, des éducateurs et des profs de sport. C’est important de mélanger des personnes ayant des parcours différents. Après il faut savoir déléguer le travail. J’aime bien le travail bien fait, donc j’ai du mal à déléguer si je n’ai pas entièrement confiance. Sébastien Jaffuel débarque, en se moquant. © Je proteste : au SFOC nous avons un magazine de choc et tout sarcasme est interdit ! © Mais désormais il n’est plus possible de reprendre une discussion sérieuse ! 9


N EWSLETTER DU SFOC

LE

NOUVEAU SITE WEB DU

JANVIER 2015, N O 5

SFOC

Le Stade Français Olympique Courbevoie a un nouveau site web, déjà en ligne depuis le 1er décembre dernier. Après un mois de retouches et d’améliorations “en condition”, nous pouvons l’annoncer officiellement. Les activités du club se développent dans des nouvelles directions, de plus en plus ramifiées, et nous avons voulu un outil adapté. Les rubriques sont beaucoup plus nombreuses que dans l’ancien site, dans le but de donner à nos adhérents une information de plus en plus complète : Actualité. C’est onglet qui concerne les articles du “Journal” du site, la Newsletter, mais aussi le calendrier et les galeries multimédias. Le calendrier intègre des cartes avec les adresses des compétitions et des évènements. Club. La rubrique club contient les informations relatives à l’histoire, aux instances, à l’équipe technique, à son organisation et aux détails plus pratiques (pôles d’activités, inscriptions, accès...), ainsi que les nouvelles adresses mails du staff. Partenaires. Vous pourrez découvrir ici qui sont les partenaires du club et comment aider le club à développer et diversifier ses activités. Compétition C’est la rubrique qui vous permettra de vous tenir informés des derniers succès de nos nageurs. Sport-études Les nageurs intéressés par l’internat et le récent partenariat scolaire avec le lycée Paul Lapie, trouverons ici des informations et le dossier de candidature. Meeting et Boutique Le meeting et la boutique Speedo ont plusieurs pages dédiées. Outre le menu, la navigation est rendue plus aisée par des étiquettes (tags) qui vous aideront à suivre les articles qui vous intéressent le plus. Découvrez vous-mêmes le site à l’adresse stadefrancaisnatation.com ou stadefrancaisnatation.fr. Tout ceci a été réalisé en s’appuyant exclusivement sur le travail bénévole. Nous remercions en particulier Lucia Di Vizio, qui a réalisé le site web, guidée par les conseils professionnels d’Olivier Ploix, que nous remercions également ; Nicolas Couderc, qui a mis ses compétences de graphiste à contribution ; Cyrille Duval, Sébastien Jaffuel et Olivier Sangaria, qui ont aidé à la récolte et l’organisation des informations et donné leur avis à toutes les étapes du travail. C’est aussi l’occasion de remercier Melvin Maillot qui, depuis plusieurs années, est en charge de la maintenance au quotidien du site du SFOC, fonction qu’il continuera à assurer.

10


N EWSLETTER DU SFOC

I NTERCLUBS

JANVIER 2015, N O 5

TOUTES CATÉGORIES

Les interclubs toutes catégories ont eu lieu le 8 et le 9 novembre dernier. Jamais notre club n’avait envoyé une délégation aussi nombreuse : 120 nageurs et nageuses, dont 30 à Paris pour la poule régionale (1 équipe Dames et 2 Messieurs) et 90 à la piscine de Clamart pour la poule départementale (3 équipes Dames et 6 Messieurs). Au niveau national, l’équipe 1 dames remporte le titre, l’équipe 1 messieurs se classe 3ème derrière Marseille et Antibes.

Au niveau régional, les équipe 1 Dames et Messieurs remportent le classement avec un record de points pour les 2 équipes. L’équipe 2 Messieurs se classe 8ème de la région et devient la meilleure équipe 2 de l’histoire du club. Au niveau départemental, l’équipe dames se classe 2ème et l’équipe Messieurs 3ème. Bravo à tous et à toutes pour ce moment de sport important pour la vie d’un club !

Première équipe dames.

11


I NTERCLUBS

TOUTES CATÉGORIES À

C LAMART par L UDOVIC L EMOULT

Les 8 et 9 novembre derniers ont eu lieu les Interclubs toutes catégories, à la (très belle) piscine de Clamart. Le SFOC était très bien représenté avec 70 nageurs sur un total de 210 participants. Cette compétition, organisée sur deux jours, fut l’occasion de mélanger les différentes générations de nageurs, tant au sein des relais (avec des 10X50 toujours animés) que des épreuves individuelles. Notre encadrement et quelques parents © ont « mouillé le maillot ». Rappelons, entre autres, Karine au 100m brasse (1’26), Momo au 100m NL (1’26), Nicolas au 100 brasse (1’25) et Sébastien au 100m dos (1’08). La bonne humeur et l’esprit d’équipe étaient au rendez-vous. Participez vous aussi l’année prochaine !


N EWSLETTER DU SFOC

LE

JANVIER 2015, N O 5

DERNIER TRIMESTRE

L ES PLUS JEUNES

Des jeunes adhérents à leur première compétition (Puteaux, 06 décembre 2014)

L’ ÉLITE Beaucoup d’évènements ont rythmé le premier trimestre de la saison. Le groupe élite l’a déjà entamé avec honneur aux Championnats interclubs toutes catégories (http://stadefrancaisnatation.fr/actualite/ journal/37-interclubs), aux Championnats de France en petit bassin, à Montpellier, (http://stadefrancaisnatation.fr/actualite/ journal/75-championnats-de-france-amontpellier) et aux Championnats de France N2 (http://stadefrancaisnatation.fr/ actualite/journal/134-2014-12-21championnat-national-n2-2).

L ES MASTERS

Ces sont les plus jeunes qui ont le plus donné : certains ont participé à leur première compétition (http://stadefrancaisnatation.fr/actualite/ journal/104-competition-du-telethon. Voir photo à gauche.) ; d’autres, plus expérimentés, ont nagé aux interclubs de leur catégorie (http://stadefrancaisnatation.fr/ actualite/journal/15-interclubs-benjaminsplot-1, http://stadefrancaisnatation.fr/actualite/ journal/90-interclubs-poussins) ; d’autres encore ont réussi avec succès le Pass compétition et le Passeport de l’eau (http://stadefrancaisnatation.fr/actualite/ journal/125-pass-competition-et-passsport-de-l-eau). Enfin, les tout petits nous ont témoigné de leurs progrès au Challenge de Bronze (http://stadefrancaisnatation.fr/actualite/ journal/123-challenge-de-bronze). Un palpitant match de water-polo a eu lieu juste avant les vacances : parents et enfants se sont lancé un défi, qui a amusé tout le monde (http://stadefrancaisnatation.fr/actualite/ journal/127-water-polo). Si vous regrettez de ne pas y avoir participé, sachez que l’expérience sera répétée pour la plus grande joie des grands et petits.

Les groupe masters n’a pas non plus chômé lors de la première phase Un coup d’oeil au site web vous des Championnats interclubs masters convaincra que tous les adhérents ont mé(http://stadefrancaisnatation.fr/actualite/ rité de se reposer de leurs exploits sportifs pendant les vacances de fin d’année ! journal/105-interclubs-masters).

Newsletter du Stade Francais Olympique Courbevoie m http://www.stadefrancaisnatation.fr/ B newsletter@stadefrancaisnatation.fr Éditeur : SFOC Rédacteur : Lucia Di Vizio Un remerciement particulier au grand maître de l’orthographe Z (non, ce n’est pas Zorro !). Nous sommes les seuls responsables des fautes qui restent.

14

Newsletter du SFOC No. 5 - Janvier 2015  
Newsletter du SFOC No. 5 - Janvier 2015  
Advertisement