Page 1

Les Nouvelles Chroniques de Cristal


Informations Bonjour. Je tente d’écrire une fic sur Final Fantasy Crystal Chronicles, narrant les péripéties de quatre aventuriers en quête de myrrhe. Me connaissant, cette fic (ou nouvelle) ne sera pas terminée avant la fin, car J’ai l’habitude de ne jamais finir ce que j’entreprends. Bon évidemment, je ferai de mon mieux. Sur ce, bonne lecture. Et je vous remercie de lire cette fic/nouvelle ça me fait chaud au cœur. Je créerai aussi des races, villes, donjons n’apparaissant pas dans le jeu, afin de ne pas rester 100% sur FFCC. Donc si vous voyez des choses totalement rien à voir, exemple une 5ème race, dites vous que c’est le fruit de mon imagination. Ah oui, j’oubliais, que vous connaissez l’histoire du jeu ou pas, ça n’a aucune importance, je prendrai soin de tout expliquer. Informations supplémentaires : Moogle = Créature pelucheuse avec un ponpon sur la tête, dotée d’aile de chauves souris. Elle accompagne souvent les aventuriers pendant leur voyage, ou aide aux tâches ménagères. Peut aussi être postier. Mog est un moogle. Il y’en a un tout en haut à droite de l’image. Papao – Gros âne bleu.

Nouvelle écrite par Seymour X - Ultima caramellsushi@hotmail.fr – Copyleft Cette nouvelle n’est pas encore terminée. Je m’en vais faire le chapitre 2.


Prologue Après avoir longuement cherché un coin tranquille, loin de tout bruit dérangeant, je trouvai le coin rêvé. Cette falaise où personne n’allait, qui était située en hauteur, et qui était ravagée sans cesse par le vent. Ca ne me dérangeait pas, car ce dernier était beaucoup moins bruyant que les chamailleries futiles des autres idiots qui peuplaient mon village natal, Tipa. Je m’assied sur une pierre et j’ouvris le livre. Je dis bien « le » livre, car ce n’est pas un livre comme les autres. Ce livre se nomme « Les Chroniques de Cristal » et il a été écrit par mon feu père, mort au combat contre des créatures aussi diaboliques que mystérieuses, dans un temple perdu. Mon père était un héros, il avait revigoré le Cristal du village maintes fois, afin de protéger sa famille et ses amis. Il voyageait seul, car il détestait le travail d’équipe. Je commence à comprendre d’où vient ma sociophobie. Dans ce monde, règne un nuage de poison épais, nommé « Miasme », il tue très rapidement tout ceux qui tentent de s’y aventurer sans Cristal. Il y’a deux types de Cristaux, les Cristaux portatifs, et les Cristaux normaux. Les Cristaux normaux ont assez de pouvoir pour protéger une ville entière, mais il faut de la Myrrhe pour les revigorer chaque année. Cette dernière se recueille dans les Arbres à Myrrhes, qui poussent en lieux dangereux. Ces arbres sont souvent gardés par des créatures puissantes et démoniaques. C’est pour ça, que chaque village envoie une caravane et quelques aventuriers bons combattants chercher cette myrrhe. Mon père était le dernier, et je vais bientôt prendre la relève, car la fin de l’année approche, et si le Cristal n’a plus de myrrhe, nous mourrons tous, et notre magnifique Tipa deviendra comme Tida, le très célèbre village qui a attendu jusqu’au bout ses caravaniers morts au combats. On dit qu’un arbre à Myrrhe a poussé là-bas. Je soupirai et je commençai la lecture, par la fin, car c’était cette partie qui m’intéressait le plus. « Jour X, Mois X, Année X. Me voilà devant un grand temple de forme pyramidale, il fait nuit, mais j’ai remarqué que les Ténèbres qui ont envahi ce temple ne veulent pas laisser le jour se lever. Ce n’est pas grave, je vais les chasser. Mais quelque chose me dit que je vais avoir du mal, car dans chaque endroits ou je vais il y’a toujours quelques aventuriers qui cherchent des objets rares, ou quelque chose de ce type. Dans ce temple, il n’y aucune trace de vie. Je donne donc la garde des « Chroniques de Cristal » à Mog, lui, il saura ou les rapporter si je succombe. Je vais tenter mon entrée au temple, d’ici cinq … non je vais y’aller maintenant, je continuerai à écrire dès qu’un événement se présente. » Je réfléchis. Un temple ou il n’y a pas de vie … j’aurais la frousse d’y aller tout seul, je n’ai aucun mal à l’avouer. Je repris la lecture. « … Eh bien, j’ai enfin ouvert cette fichue porte … Je peux maintenant entrer dans ce temple. Je vais lancer des sorts de guérison avant de mettre les pieds à l’intérieur, et après je me lance. » C’était les dernières notes du journal. Sur ce, je fermai le livre et le rouvrit à une page au hasard. Je tombai sur un passage sur les races. Mon père, n’étant pas un grand écrivain, s’était


contenté de noter que quelques phrases sur les races. « Année X, Mois X, Jour X J’ai trouvé un livre assez intéressant dans une bibliothèque du Manoir Moschet, un manoir éloigné du monde ou vivent deux tyrans. J’entends des pas s’approcher, je vais tenter de noter un maximum d’informations sur ce qui est écrit. Dans ce monde il y’a 4 races. Les Clavats – comme moi – qui sont des valeureux combattants équilibrés, et aussi de bons paysans. Les Selkies, des voleurs, bons athlètes et assez agiles. Les Lilties, de puissants bourrins hauts comme trois pommes qui avaient un jour conquéri le monde, mais qui avaient été vaincus par la magie des puissants Yukes, des êtres robotique et mystérieux, mais bons mages. Sur ce, je vais continuer mon exploration. » Après avoir fini de lire, j’entendis une voix m’interpeller. Et zut, il ne fallait pas être en retard le jour de mon départ !

Chapitre I « Hey ! » A peine j’entendis ces mots, dont je ne reconnut pas tout de suite la voix, je fermai le livre, le passa sous mon bras, et dévalai la falaise afin de rejoindre le village. Une fois arrivé en bas, essoufflé, je m’appuyai sur mes genoux. Devant moi se tenait Mialls, le Lilty électron libre du village. Il tenait fièrement sa lance dans la main droite, et il s’était équipé d’une belle armure en fer. Il me dit : « Hey, réveille toi, c’est pas le moment de dormir, nous allons partir dans une heure ! » J’acquiesçai et lui sourit. Je me redressai et je retournai chez moi chercher mon équipement. J’entrai, et remarquai avec étonnement que il n’y avait personne chez moi. Déçu, je montai dans ma chambre, et préparai l’épée que mon père m’avait forgée le jour de mon 6ème anniversaire. En même temps que j’enfilais mon armure, je réfléchissais où je pourrais me procurer un bouclier, n’ayant pas eu le temps et la motivation d’en trouver un avant. Ceci fait, je rangeai la lame dans son fourreau, et je redescendis. Alors que je marchais en direction du point de rendez-vous, ou était déjà prête la caravane, je sentis une odeur merveilleuse flotter dans l’air. Serais-ce la dernière fois que je la sentirais ? Peu importe, cette odeur m’avait ouvert l’appétit, je fonçai littéralement en direction de cette odeur, et j’entendis le forgeron du village m’interpeller « Hé, Tiyus ! » Je me retournai et demandai ce qui se passait. « Tu n’as pas de bouclier ! Ne t’inquiète pas, je viens de t’en faire un ! » Je souris, prit le bouclier, et le remercia. Ayant oublié l’odeur qui s’était dissipée, je retournai à la caravane, et je vis le cuisinier du village décharger des crêpes à la pomme rayée, dont tout le monde raffole, dans la caravane. C’était à partir de ce moment que je fus vraiment motivé à partir en quête. Je m’approchai de Mialls, et lui demanda où étaient passés les autres. Il me répondit « Je ne sais pas. Il manque qui déjà ? » La question qui tue. Je soupirai et me dit qu’avoir couru n’avait pas été si utile que ça, si c’était pour attendre pendant une demi heure. Je m’approchai des quelques villageois qui préparaient la caravane, et je leur demandai qui étaient les deux caravaniers restants et où étaient-t-ils ? Il me répondit tout simplement qu’il restait un Yuke et un Selkie, mais le villageois étant très occupé, je ne voulais pas le déranger. Je m’assied donc sur le rebord de la caravane et j’attendis l’arrivée des deux autres caravaniers. Au bout d’une demi-heure d’attente, un Yuke étrange apparut. Il était équipé de ses armures de base, qui, comme les autres Yukes, étaient équipées par défaut, car ce genre d’équipement robotique augmentait soi-disant le niveau de potentiel magique. Il s’approcha de nous et dit : « Bonjour, mon non est Amidatelion, je suis nouvelle caravanière dans ce village, et vous, vous êtes mes compagnons ? Le Lilty rétorqua :


« Tu parles comme si tu on ne se connaissait pas, on est du même village, je te rappelle ! » Le Yuke rit, s’assied à l’avant, et prit les laisses de commande du papao. « Quoi qu’il en soit, c’est moi qui conduit. » Super, je pourrai dormir pendant le trajet, j’ai toujours aimés dormir, bercé par les bruits des roues sur le gravier des chemins. « Bon, il en manque plus qu’un, les gens ont vraiment du temps à perdre … » dit le Lilty, sa voix tremblante d’impatience. Cinq minutes plus tard, la Selkie arriva, c’était la fille de l’alchimiste du village, elle avait épaulé sa crosse, noués ses longs et magnifiques cheveux et s’était équipée d’une armure Selkie. Ces armures étaient très légères, afin de ne pas déranger l’utilisateur pendant ses esquives. Le moment du grand départ avait donc sonné. Après avoir fini de charger la nourriture, nous saluâmes chaudement nos proches, et la caravane quitta le village. La quête de Myrrhe avait commencé. Le voyage était sympathique, mais il y’avait déjà des tensions entre les caravaniers. Par exemple, la Selkie – qui s’appelait Aura – s’entendait très mal avec le Lilty, mais bon, je dois avouer que je ne l’aimais pas non plus. La Yuke, nous laissait tranquille, elle était sagement assise dehors, et avait les commandes du papao. Elle avait déjà écrasé quelques créatures sur la route. Quant à moi, je me reposais. Tout à coup, la caravane s’arrêta. Je me levai et demandai ce qui se passait. Une autre caravane sur le chemin semblait vouloir nous dire quelque chose. Je sortis donc et allai à la rencontre de ces gens : C’était les caravaniers de la capitale, Alfitalia. Le Lilty qui semblait être le chef me dit : « Bonjour, honorable caravane de Tipa, mon nom est Sol Racht, nous avons reçu l’ordre de vous euh … » Il hésita. La Yuke s’apprêta à donner un coup pour refaire partir le papao, mais le caravanier reprit, en désignant un gros moogle à la fourrure d’or, habillé chaudement, qui discutait avec d’autres membre de la caravane : « Voilà Stiltzkin, il en a pas l’air, mais c’est un aventurier chevronné, si vous avez des questions, n’hésitez pas à lui poser. » Le moogle se retourna, et m’adressa la parole. « Allez-y, kupo. » Kupo était sa façon de ponctuer ses phrases. J’allais lui demandait par où on devrait commencer l’aventure, mais Mialls sortit en trombe de notre caravane, et cria : « Hey, tu ne saurais pas ou il y’aurait des gros monstres méga puissants à massacrer, afin de se faire des armes de dieu, et ainsi détruire tout sur notre passage ? » Le mog éclata de rire et lui répondit : « Oh, je te conseille une corde, ça fait moins mal ! … Non, je vous conseille fortement de commencer par la Rivière Belle. Je le remerciai d’un signe de main, et notre caravane reprit sa route, en direction de la Rivière Belle. Au bout d’une heure de voyage, nous arrivâmes devant cette rivière, qui portait bien son nom. Je sortis de la caravane, prit mon épée et mon bouclier, et je me mit à attendre que les autres aient fini de se préparer, afin de pouvoir commencer l’exploration. Fin du Chapitre 1


Yuke

Les Nouvelles Chroniques de Cristal  

Cette nouvelle que j'ai écrite, narre les aventures de quatres aventuriers. caramellsushi@hotmail.fr Chapitre 1 enfin sorti, correction 1.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you