Page 1

le mag Le journal de l’Office Public de l’Habitat du Choletais

N°41 - OCTOBRE 2015

> DOSSIER > ÉDITO Le 76e congrès de l’Union Sociale pour l’Habitat s’est tenu cette année à Montpellier du 22 au 24 septembre sur le thème « les Hlm, acteurs des transitions ».

Troubles de voisinage : Comment réagir ? Que l’on habite en ville ou à la campagne, en appartement ou dans une maison, nous sommes tous susceptibles de causer ou de subir des nuisances occasionnées par un voisin

Le mouvement Hlm qui rassemble plus de onze millions d’habitants sur le territoire national est au carrefour de ces dynamiques et de ces transformations. De quelles transitions parlons-nous ? Au moment où la France accueille la 21ème conférence des Nations Unies sur les changements climatiques, le mouvement Hlm prend des engagements concrets sur la construction de bâtiments sobres en besoin énergétique et sur le patrimoine existant avec un effort important sur la rénovation énergétique. Ces engagements ont été inscrits à travers ACTE-Hlm 2016-2020 « Agir pour le Climat et la Transition Energétique ». Le renforcement de la qualité de services est également une préoccupation et un enjeu stratégique de premiers plans par la mise en œuvre de l’agenda Hlm 2015-2018 qui généralise les enquêtes triennales de satisfaction des locataires et la prise en compte de leurs attentes. Nous sommes fiers d’être les acteurs d’un modèle économique et social juste, étique et durable. Pour que nous puissions poursuivre notre mission « Offrir un logement durable et des services de qualité pour tous », l’Etat doit rester un financier direct du logement social. C’est le vœu que nous formulons à la suite de ce congrès qui s’est achevé sur des engagements au plus haut niveau de l’Etat et qui, nous l’espérons seront tenus.

Vivre ensemble a ses contraintes. Ainsi, ce nouveau dossier du mag’ vous présente quelques conseils sur les pratiques à adopter pour vivre en bonne entente avec ses voisins et gérer les situations conflictuelles.

Tranquillité : des responsabilités partagées Nuisances sonores, odeurs, encombrements anormaux, animaux domestiques, incivilités autant de situations susceptibles d’empoisonner les relations de bon voisinage. Près de la moitié des Français estiment avoir des problèmes fréquents ou occasionnels avec leurs voisins. Il faut parfois faire preuve de tolérance à l’égard de certaines situations bruyantes qui font partie de la vie.

d’une solution amiable est toujours à privilégier. De plus, il est possible que votre voisin ne soit pas conscient des troubles qu’il vous cause ou de la réglementation (beaucoup pensent par exemple, à tort, que le bruit est autorisé dans la journée). Vous pourrez alors tenter de trouver ensemble un compromis et ainsi désamorcer la situation et aplanir les relations tendues.

Si le problème persiste, parlez-en à votre agence

En cas de conflits : engagez rapidement le dialogue, une simple conversation règle souvent les choses

Si le dialogue échoue, contactez votre responsable d’agence pour lui relater les faits en définissant et précisant le type de nuisances, l’heure d’apparition ou le contexte. Ce dernier prendra contact avec votre voisin fauteur de troubles. Il pourra si nécessaire vous proposer une médiation.

Pour résoudre les problèmes de troubles du voisinage, commencez par discuter avec votre voisin. La recherche

En cas de troubles persistants, une procédure contentieuse pourra être engagée. Un dossier devra alors être constitué.

La majorité des troubles de voisinage est réglée à l’issue de la phase amiable.

Apprenez à évaluer le niveau sonore qui vous entoure (source agi-son) Quel que soit l’endroit où l’on se trouve, le silence total n’existe pas. 1 - Si lorsque vous vous trouvez à 1 mètre d’une autre personne, vous pouvez avoir une conversation normale, le niveau sonore qui vous entoure est inférieur à 70 dB. 2 - S’il faut accentuer la voix, le niveau sonore est supérieur à 80 dB.

Jean-Claude BESNARD Gilles BOURDOULEIX Vice-Président Délégué de l’OPH Président de l’OPH Sèvre Loire Habitat Sèvre Loire Habitat

> DOSSIER suite >

3 - S’il faut crier pour se faire comprendre, il est supérieur à 90 dB. 4 - Dans le cas où seuls quelques éclats de voix sont compris, le niveau sonore dépasse 100 dB et si toute compréhension est impossible, cela signifie qu’il est supérieur à 105 dB.


> DOSSIER

P2

DES > VIE QUARTIERS Agence du Parvis de Moine Favreau : Réfection des halls d’entrée des tours Les interventions auront lieu dans les halls d’entrée rezde-chaussée des tours A-B-C (2, 4, 6 rue René Caillé) et D-E (1 et 3 rue Vasco de Gama). Les travaux concernent la réfection des halls d’entrée rez-de-chaussée

uniquement :

› R emplacement des faux-plafonds du hall d’entrée, › R emplacement du carrelage du hall d’entrée et de la volée d’escalier vers le premier étage et l’entresol, › R emplacement des boîtes aux lettres, › R emplacement des luminaires actuels par des hublots « leds » dans le hall d’entrée. Durée des travaux 5 mois, démarrage fin octobre 2015.

Questions/réponses pour dépasser les idées reçues J’ai organisé une soirée chez moi. Les voisins se sont plaints du bruit alors que je les avais prévenus au préalable. Je pense que j’étais dans mon bon droit. FAUX Il n’existe en fait, devant la loi, aucune tolérance dans ce domaine. Vous faites du tapage nocturne, même si ce n’était seulement qu’une seule fois dans l’année, c’est verbalisable.

le dialogue, vous pouvez alors demander l’intervention de l’Office en prenant contact avec votre responsable d’agence. Sèvre Loire Habitat est libre d’expulser les locataires fauteurs de troubles.

Informer préalablement ne change strictement rien. Si vous faites du bruit et que ce bruit est considéré comme une gêne par vos voisins, vous devenez répréhensible pénalement.

FAUX Sèvre Loire Habitat n’est pas autorisé à expulser un locataire, pour quelque motif que ce soit. Seul le juge peut le décider au terme d’une instruction qui nécessite de fournir de nombreuses preuves (signalements, pétitions, témoignages…). On est alors dans une phase contentieuse.

Mon voisin dit qu’il peut faire du bruit jusqu’à 22 heures. FAUX Le bruit excessif est interdit 24h/24h. Et à partir de 22 heures, le calme absolu est demandé. Il n’y a pas de dérogation pour les fins de semaine.

C’est au locataire de porter plainte à la Police en cas de troubles de voisinage. VRAI Sèvre Loire Habitat n’est pas autorisé à porter plainte car le bailleur n’est pas la victime directe du trouble. Vous êtes seul habilité à porter plainte auprès du commissariat de police.

C’est à Sèvre Loire Habitat d’intervenir pour dire au voisin de baisser le son de sa télé. FAUX C’est à vous d’engager le dialogue avec votre voisin pour tenter de résoudre le problème. Si le trouble persiste malgré

Le bruit Le bruit est un son sans harmonie. « Un phénomène acoustique produisant une sensation auditive, considérée comme désagréable » (définition Afnor). Cette notion et son appréciation sont soumises à la subjectivité de chacun. Notre tolérance et notre appréciation du bruit sont liées à des facteurs culturels et psychologiques. Donner une définition du bruit est d’autant plus difficile qu’un son peut être interprété en fonction du vécu de chacun, mais aussi en fonction du moment où il est perçu.

Agence des Turbaudières Travaux au Hameau de la Maronnerie Sèvre Loire Habitat procède au remplacement des menuiseries extérieures sur 64 logements situés quartier du Hameau de la Maronnerie :

› M enuiseries en P.V.C avec volet roulant incorporé à la menuiserie, Porte de service en P.V.C, Fenêtre de toit (velux), Verrière d’angle avec store d’occultation, Porte de garage en P.V.C, Porte d’entrée parement acier, Ensemble baies coulissantes en aluminium thermo laqué blanc, deux vantaux coulissants avec volet roulant intégré à la menuiserie, Bow window en aluminium thermo laqué blanc.

› › › › › › ›

Les travaux s’effectueront en site occupé, toute menuiserie déposée sera remplacée le soir même. Durée des travaux 4 mois, à partir de mi-octobre 2015.

Clairefontaine, mise en place d’un composteur partagé

> ACTUALITÉS Location-accession : vente de 5 pavillons de type 4, 2 à Saint Léger sous Cholet et 3 à Liré La location-accession permet à des locataires de l’Office d’accéder à la propriété sur une longue durée (de 25 à 30 ans), de façon sécurisée en étant accompagnés et parrainés par Sèvre Loire Habitat tant sur le plan juridique que financier. Elle s’adresse à des ménages aux revenus modestes, mais suffisants pour accéder à la propriété, elle est conditionnée aux plafonds de ressources. Cette location avec option d’achat se déroule en deux temps. Au cours de la période locative (entre 12 et 24 mois), l’occupant verse une redevance qui se décompose en deux parties : Une partie locative, Une partie acquisitive.

› ›

La location-accession bénéficie d’une fiscalité avantageuse : le logement bénéficie d’une TVA à taux réduit (5,5 % en janvier 2015) et d’une exonération de la taxe foncière sur les

En mai 2015, les agents de la Communauté d’Agglomération du Choletais ont réalisé un sondage en porte à porte auprès des locataires de Clairefontaine afin de mesurer leur intérêt pour la mise en place d’un composteur partagé. 309 logements étaient concernés par cette enquête et 84 % y ont répondu. Parmi eux, 137 foyers se sont déclarés intéressés par l’installation d’un composteur partagé et pour y déposer leurs déchets organiques. 17 % d’entre eux seraient également volontaires pour en assurer l’entretien ou les permanences liés à cette installation. Convaincus par cette forte mobilisation, le service gestion des déchets travaille déjà à sa mise en place… prévue au printemps 2016. Renseignements au service Gestion des déchets Communauté d’Agglomération du Choletais Téléphone 0800 974 949

propriétés bâties (TFPB) pendant 15 ans. Au moment de l’achat, 3 hypothèses seront alors offertes : levée d’option permet d’acheter le logement et entraîne le transfert de propriété, La non-levée d’option. Au terme du contrat de location, les occupants doivent libérer le logement. 3 propositions de relogement leur seront faites. Dans ce cas, les sommes versées sont récupérées au titre de l’épargne, La résiliation du contrat sans motif oblige le locataireaccédant à quitter les lieux. Une indémnité peut alors lui être réclamée.

› La › ›

Tous les pavillons sont dotés de garage, terrasse, jardin et cellier. Le chauffage est assuré par une chaudière gaz à condensation aux performances énergétiques RT 2012.

Saint Léger sous Cholet

Liré

Nb de pavillons de type IV

2

3

Prix de vente net vendeur

150 000 €

de 155 000 € à 168 000 €

Partie locative

590 €/mois

590 € à 650 €/mois

Partie acquisitive

200 €/mois

200 €/mois

Type de construction

Brique

Maçonnerie et structure bois

Surface habitable

87,37 m²

85,34 à 93,86 m²

Superficie des terrains

485 à 500 m²

240 à 265 m²

Saint Léger sous Cholet

Liré

Le ménage des paliers, c’est chacun son tour... Suite Au début de l’été des plannings de nettoyage ont été mis en place sur 4 sites test. Le principe est que chacun réalise à tour de rôle le ménage de son palier selon un planning établi par l’agence et affiché sur place. Cette initiative a 3 objectifs : Rappeler ce mode de fonctionnement indiqué dans le règlement intérieur, Améliorer la propreté des paliers par un entretien régulier, Maîtriser les charges locatives récupérables du site.

› › ›

Sur les 4 sites visés, les locataires ont dans l’ensemble adhéré au principe et les plannings sont respectés. Cette campagne va donc être étendue à de nouveaux immeubles au cours des prochains mois.


> ACTUALITÉS

P3

A vendre

> POST-IT

Maisons ADRESSE ET LOCALITÉ

NATURE LOGEMENT ET TYPE

PRIX

SURFACE

15 rue des Roses - LA PLAINE

T3

72 000 €

75 m²

17 rue des Roses - LA PLAINE

T3

75 000 €

75 m²

NATURE LOGEMENT ET TYPE

PRIX

SURFACE

RDC - Appartement - T3

49 000 €

64 m²

15 rue des Roses - La Plaine

Les blattes

Appartements 17 rue des Roses - La Plaine

ADRESSE ET LOCALITÉ JEAN MONNET 3 rue Max Jacob - CHOLET LES RICHARDIÈRES

Jean Monnet - Cholet

15 avenue de la Richardière Appt 133 - CHOLET

3e étage - Appartement - T3

68 595 €

DES > VIE QUARTIERS

69,87 m²

Rénovation des ascenseurs : la politique de SLH

Les Richardières - Cholet

Fin de la rénovation urbaine du quartier du Chiron

Entretien et contrôle du parc existant. La loi sur la « sécurité des ascenseurs existants » prévoit la mise en sécurité progressive du parc. Cette loi comporte trois volets : Le volet entretien renforce l’obligation de maintenir les appareils en bon état de fonctionnement par l’obligation d’une visite préventive et l’assistance aux personnes bloquées. Le volet mesures techniques prévoit la mise en sécurité des appareils à partir de 17 risques majeurs identifiés qui correspondent aux accidents les plus fréquents et les plus graves. Le volet contrôle technique impose désormais des vérifications obligatoires tous les cinq ans.

› › ›

Sèvre Loire Habitat a procédé à la mise en conformité de l’ensemble de ses ascenseurs conformément aux obligations. De plus, la mise en place de réunions trimestrielles avec les ascensoristes et le suivi mensuel des pannes (identifiées par appareil) permet de cibler les ascenseurs nécessitant des travaux de modernisation. Afin de limiter le taux de pannes, un programme de travaux a été engagé : La maintenance de 9 ascenseurs : remise en état et remplacement des portes et des machines de traction, accompagnés de travaux concernant l’accessibilité des cabines, Le remplacement complet de 3 ascenseurs.

› ›

Ce programme 2015/2016 représente un coût de plus de 500 000 €.

> VIE PRATIQUE

Les éco-gestes Et si on jetait autrement ? ST P PUB Merci

Afficher sur sa boîte à lettres l’autocollant « Stop Pub » mis à disposition dans les agences. Le publipostage représente 40 kilos de papier par an et par habitant.

Triez les déchets en fonction des instructions données par vos communes (verre, plastique, papier, carton, métaux…). Limitez l’impression de documents, imprimez en recto-verso (30 % d’économies sur les achats de papier). Privilégiez le papier recyclé. Donnez (vêtements, meubles, livres,…) au lieu de jeter.

yclleerr R Reeccyc

vveerr rree

er RRééuuttiilliisser

plplasastiticc

Agence Jean Monnet

J’en J’en fais fais quoi quoi ?? poubelle, poubelle, dons, dons, vide vide grenier... grenier...

Réduire Réduire Vraiment

Vraiment besoin, besoin, ou ou pas pas ??

Après la restructuration et réhabilitation de 120 logements, les dernières interventions sur l’immeuble avenue de l’Europe s’achèvent avec la peinture des façades. Le bâtiment rue Flaubert a été démoli au cours de l’été pour laisser place dans les prochaines années à de nouvelles constructions.

Agence Bretagne De nouvelles façades pour le Bostangis Après la réfection des bardages de Bretagne, c’est au quartier Bostangis de retrouver de nouvelles couleurs.

Agence des Mauges Choletaises Livraison de 10 logements à Combrand Dans le tout nouveau quartier intergénérationnel La Fontaine – commune de Combrand (79), après les structures dédiées aux enfants (scolaires et périscolaires), c’est au tour de l’espace destiné aux personnes âgées d’ouvrir ses portes. Ainsi, Sèvre Loire Habitat propose à la location 10 logements T3 adaptés aux personnes à mobilité réduite, offrant confort et accessibilité (4 logements seront livrés en novembre 2015 et 6 en janvier 2016). Il s’agit de logements individuels de près de 70 m² chacun (entrée, séjour, cuisine, 2 chambres à coucher, cellier, salle de bains adaptée et WC) avec terrasse, abri-jardin et jardinet. Parallèlement, le CCAS de Combrand ouvre son foyer, espace de vie et lieu de rencontre, proposant la possibilité de repas et d’activités en commun. Un accompagnement dans la vie quotidienne peut aussi être assuré grâce à la présence d’une personne référente.

pa er,, pier papi al ét m métal vvégé égéttaaux ux

Les logements et le foyer sont idéalement situés pour constituer un véritable lieu de vie, au cœur du bourg.


> VIE PRATIQUE

P4

Pour réduire les déchets, une solution : le lombricompostage Recyclez vos déchets ménagers pour fabriquer votre engrais. Pourquoi composter ? Votre poubelle contient au moins 30 % de déchets organiques qui peuvent être transformés en compost. En compostant, vous réduisez les quantités de déchets à collecter et vous limitez ainsi le recours à l’incinération.

Ne pas recycler

Recycler

Le lombricompostage, c’est quoi ? C’est la possibilité de composter même si vous habitez en appartement. La technique proposée utilise un processus naturel et écologique consistant à placer dans un récipient (le lombricomposteur), des vers qui se nourrissent des déchets organiques apportés régulièrement lors de la préparation des repas. Ces vers mangent jusqu’à l’équivalent de leur poids par jour de matière organique et réduisent par 5 le volume initial qu’ils auront absorbé. Après une phase de digestion, les vers rejetteront une matière dépourvue d’odeur, de la consistance d’un terreau appelé lombricompost. Comment puis-je me le procurer ? Bien qu’il existe plusieurs modèles de lombricomposteurs disponibles dans le commerce, il est tout à fait possible d’en fabriquer un soi-même à faible coût. De nombreux sites spécialisés vous indiquent comment fabriquer vous-même votre lombricomposteur.

> ZOOM SUR...

Pour comprendre comment cela fonctionne, un lombricomposteur fabriqué par des salariés de Sèvre Loire Habitat est en démonstration à l’accueil du siège, rue de Saint Christophe à Cholet.

carton, papier...

épluchures

viande, fromage...

coquilles d’œuf

aïl, oignon, agrumes

filtres et marc de café, sachet de thé...

Conseils avant l’hiver « Risques électriques ? Soyez au courant ! »

Le spécialiste du traitement 3D : Désinfection, Dératisation, Désinsectisation

› › ›

Depuis des années, nous avons confié à cette entreprise la dératisation, la désinfection et la désinsectisation de nos immeubles.

« J’ai une notification de la CAF/MSA m’indiquant que j’ai droit à l’APL et que je bénéficie en outre d’un rappel, pourtant, cela n’est pas déduit de mon loyer. Pourquoi ? »

Les interventions d’AVIPUR se déroulent différemment selon les situations :

› Si dans votre logement ou votre immeuble vous vous trouvez face à une importante présence d’insectes, vous devez prévenir votre agence. C’est elle qui selon l’ampleur et le contexte décidera de faire intervenir la société. vous êtes confrontés à la présence de ces nuisibles, AVIPUR intervient chaque année en traitement préventif.

Désinsectisation des immeubles, traiter l’ensemble est nécessaire : parties communes et logements. Lorsqu’un appartement est infesté par des nuisibles (blattes, cafards, punaises…), la plupart du temps l’ensemble de l’immeuble est touché. La désinsectisation doit donc se faire dans tous les appartements et les parties communes, sinon l’infestation se renouvellera. Aussi, AVIPUR demande l’accès à votre logement même si vous n’avez pas constaté de problèmes spécifiques chez vous.

> LE COIN DE

L’INTERNAUTE

Vous êtes de plus en plus nombreux à consulter notre site Internet via votre tablette ou votre smartphone. Pour rendre le contenu plus lisible, nous avons adapté notre site à ces nouveaux modes de consultation. Vos visites et recherches sont ainsi plus confortables.

› ›

QUESTION > LA DU LOCATAIRE

Le groupe AVIPUR est composé d’une trentaine de filiales en France dont une dans les Pays de Loire, employant 10 personnes.

› Si vous résidez dans un secteur où régulièrement

Dans ce cadre, nous vous rappelons qu’il ne faut jamais rien poser sur les radiateurs électriques : Ne pas faire sécher de vêtements ou serviettes… Ne pas y laisser d’objets jouets, livres, cahiers…

Un incendie sur trois est d’origine électrique. Les principales causes sont : La surcharge des câbles électriques, Le court-circuit dû aux fils mal isolés, Des contacts défectueux entraînant une résistance anormale et un réchauffement.

Tout d’abord un rappel sur les conditions de versement de l’APL (Aide Personnalisée au Logement). Elle est calculée le 1 er janvier de l’année, sauf s’il y a changement de situation en cours d’année. Il faut donc que vous pensiez à actualiser vos situations et à fournir vos revenus aux CAF/MSA dont vous dépendez, ceci pour ne pas voir vos droits suspendus. L’autre cas de suspension de l’APL, c’est le non-paiement de votre loyer pendant 2 mois consécutifs.

L’APL n’est versée que pour les résidences principales (logement occupé plus de 8 mois dans l’année) et si le montant calculé est supérieur ou égale à 15 euros. En ce qui concerne votre question, les fichiers transmis par les CAF/ MSA aux bailleurs sont réalisés avant le 10 du mois. Lorsque vous recevez un courrier après le 9, le montant indiqué sur celui-ci ne sera connu et versé à Sèvre Loire Habitat que le mois suivant. Les sommes incluses sur les fichiers du 9 ne seront réellement versées sur les comptes de Sèvre Loire Habitat que le 24 du mois.

> PARTICIPEZ

Vous avez une question ? N’hésitez pas à nous en faire part. Chaque numéro du MAG’ vous permettra d’évoquer un thème qui pourra être abordé dans « La question du locataire ».

Mr / Mme

Secteur d’habitation

à La question du locataire

habitat.fr ation vreloiree ic s n u @ n m o m ti nica e Co l commu t - Servic e Habita X ou par courrie ir o L végétales es re cr v en sse : Sè T CEDE E avec des re L t d er O a ’V l’ H m à C Impri clée. e coupon S 32144 - 49321 du label normes pâte recy z-nous c spect des ntient 60 % de re Renvoye t Christophe - C le s é dan qui co Directeur de la publication : Jean-Claude BESNARD eS été réalis e green gloss» primé a n 34, rue d

E-mail

Cet im r «mai sur papie Imprimé

N°41 - Octobre 2015

Le mag’ : le journal de l’OPH du Choletais

Responsable du comité de rédaction : Anne-Marie MARCHAND Conception : RC2C 05 46 45 84 00 Réalisation et Impression : ICI - Cholet 02 41 46 12 55 Dépôt légal : N° 476 - Octobre 2015 Crédit photos : Sèvre Loire Habitat - 34, rue de St Christophe CS 32144 - 49321 CHOLET CEDEX - Tél. 02 41 75 25 25


le mag Le journal de l’Office Public de l’Habitat du Choletais

N°40 - JUIN 2015

> DOSSIER

les vies actives sous toutes ses formes : vie active professionnelle, associative, attractivité des métiers, parcours d’insertion, mobilité professionnelle, formation et amélioration de l’employabilité, accompagnement du retour à l’emploi, développement économique et soutien à l’emploi sont autant de champs sur lesquels les organismes Hlm ont un rôle et s’engagent. Sèvre Loire Habitat a choisi de consacrer cette semaine au riche partenariat qu’il entretient depuis 25 ans avec la Régie de Quartier ACTIF. Ce partenariat constructif et dynamique repose sur une complémentarité de savoir-faire, une synergence de moyens et une collaboration quotidienne de nos équipes dans les quartiers. Un temps fort a eu lieu le 19 juin 2015 avec les administrateurs et les salariés des deux organismes. Nous avons inauguré le premier jardin collectif. Il est réservé aux seuls locataires du bâtiment Y,

Chaque année fin mars ou début avril, vous recevez un décompte individuel qui correspond au calcul de votre régularisation de charges. Le solde, positif ou négatif qui vous est indiqué, est la différence entre les dépenses réelles de l’année, réglées par Sèvre Loire Habitat et l’ensemble des provisions que vous avez versé chaque mois sur cette même période. L’avis d’échéance d’avril tient compte de la différence constatée :

› Le solde en votre faveur est déduit du montant de l’avis d’échéance du mois d’avril,

› Le solde en faveur de Sèvre Loire Habitat est inclus dans l’avis d’échéance ou facture du mois d’avril.

Plus des 2/3 (264 503  €) de la régularisation 2014 concernent le chauffage. Les 2 861 logements bénéficiant du chauffage collectif sont concernés, soit une moyenne de 92 € remboursés par logement.

› 300 foyers ont reçu plus de 200 €, › 1 500 régularisations ont été supérieures à 100 € en votre faveur.

Les paramètres de variation du coût du chauffage

› Les

conditions climatiques et le DJU (Degré Jour Unifié) : un impact important.

Le DJU permet d’estimer les consommations d’énergie liées au chauffage et explique d’une année sur l’autre les différences de coût. Ainsi une année en Corse, on a relevé 1 400 DJU alors que pour la même période dans le Jura, les DJU étaient de 3 800. On comprend aisément que les charges de chauffage ne sont pas les mêmes. En 2014, dans le Maineet-Loire, nous avons eu un hiver très doux, deuxième hiver le plus doux de la décennie. Ce facteur climatique explique une partie de la baisse de consommation.

› Le prix de l’énergie : en augmentation régulière depuis

10 ans, bien que pour 2014, cette hausse ait été freinée par la baisse des produits pétroliers.

› Le rendement des chaufferies : les travaux engagés portent leur fruit.

La gestion technique des chaufferies permet de suivre en direct leur fonctionnement et de régler les consommations d’énergie aux réels besoins des bâtiments. Lorsque ce système est couplé à d’autres interventions les économies sont tangibles. Ainsi sur le quartier Bretagne, la création d’une chaufferie bois a permis de baisser de façon très importante les coûts de chauffage. Bretagne : coût du m2 de surface chauffée

5

rue Jean Monnet. Ensuite, une visite des locaux

4

techniques de la Régie de Quartier a permis de

3

découvrir les différentes activités mises en place

2

par l’association.

1 0

1,9 €

à l’œuvre dans le secteur Hlm pour accompagner

2,7 €

Ce thème permettra de promouvoir la dynamique

3,2 €

thème « les Hlm, fabriques de vies actives ».

Une fois par an, Sèvre Loire Habitat procède à la régularisation des charges. Sur l’exercice 2014, plus de 380 000 € vous ont été reversés

2,7 €

Nationale des Hlm du 13 au 21 juin 2015 sur le

4,66 €

Sociale pour l’Habitat a organisé la Semaine

4,51 €

Pour la troisième année consécutive, L’Union

La régularisation des charges :

3,6 €

> ÉDITO

2007 2008 2009 2011 2012 2013 2014 Évolution du coût du chauffage entre 2010 et 2014

Jean-Claude BESNARD Gilles BOURDOULEIX Vice-Président Délégué de l’OPH Président de l’OPH Sèvre Loire Habitat Sèvre Loire Habitat

Année

Montant du chauffage

Degré Jour Unifié

Commentaires

2010

1 147 000 €

2 430

Hiver froid

2011

817 000 €

1 630

Hiver très doux

2012

1 032 000 €

2 090

Hiver doux

2013

1 111 000 €

2 280

Hiver froid

2014

950 000 €

1 740

Hiver très doux

> DOSSIER suite >

Les travaux réalisés pour réduire la facture énergétique : des résultats probants Régulièrement, nous vous informons des travaux engagés pour améliorer l’efficacité énergétique des logements : changement des menuiseries extérieures, interventions sur les bardages, réfection des terrasses, etc... Les diminutions des consommations énergétiques sont mesurables, un exemple : Les Turbaudières.


> DOSSIER

P2

> POST-IT Risque d’arnaque aux loyers

Évolution de la consommation des Turbaudières Avant travaux

Après travaux

Années

2004/2005

2011/2012

Des escrocs pourraient vous contacter en se faisant passer pour votre bailleur.

Consommation

50 600 m3

26 700 m3

Coût global

17 600 E

17 000 E

Nous vous demandons de ne pas changer les modalités de paiement de votre loyer.

Coût au m

0,347 E

0,636 E

En savoir plus : www.sevreloire-habitat.fr

3

Le prix du gaz durant cette période a presque doublé, alors que les consommations ont été divisées par 2. Sans travaux, le coût global aurait été de plus de 32 000 €.

Le calcul des provisions Les factures liées à des charges récupérables sont directement payées aux prestataires par l’Office. Pour rembourser ces dépenses, une avance vous est demandée chaque mois. Elle est calculée en fonction des charges de l’année précédente et de l’évolution des prix. Cette provision pour charges qui vous est demandée chaque mois, vous permet de lisser vos dépenses et de ne pas avoir au moment de la régularisation, la totalité des sommes engagées dans l’année à payer. Les charges sont réparties, pour la plupart d’entre elles, en fonction de la surface habitable.

Rappel du contenu des charges locatives récupérables

DES > VIE QUARTIERS Agence des Turbaudières Des potagers miniatures, une récolte en libre-service

Les charges que vous payez chaque mois sont dites récupérables car elles correspondent à des services rendus pour assurer le bon fonctionnement de l’immeuble, des parties communes, des espaces extérieurs et du logement. Ces provisions pour charges sont facturées et réparties selon la surface habitable du logement. Leur liste est fixée par la loi et recouvre plusieurs types de prestations et de services :

› Les prestations d’énergie et de fluides fournies : chauffage, eau chaude, eau froide,

› Les dépenses générales de la résidence : entretien des antennes TV, ascenseurs, des chaudières collectives et des espaces verts, nettoyage des parties communes,

› Les dépenses d’entretien des équipements du logement : robinetterie, VMC, désinsectisation, chaudières individuelles,

› Les impôts et taxes locatives liés à l’enlèvement des ordures ménagères.

Le projet a vu le jour le 18 avril dernier, sur Cholet, quartier de la Girardière, (entre le Centre Social Horizon et le multi-accueil Pomme Cannelle). Il est porté par l’association « Incroyables Comestibles » composée d’un groupe de bénévoles issus du mouvement Colibris avec le soutien du Centre Social Horizon et des Habitants du quartier.

> ACTUALITÉS Le point sur la réalisation des travaux 2015 Nature des travaux

En cours

Favreau : réhabilitation de 170 logements

Consultation des entreprises

Démarrage en fin d’année

Jean Monnet : réfection des bardages

• Galaxie et bât. J1 : finitions de peinture • Bât. D1 : montage échafaudage en cours.

Peinture des façades Tour Emeraude : réalisation été 2015

Le principe : Des légumes, des fruits et même des fleurs (de préférence bio et locaux) sont plantés dans des bacs mis en libre-service dans l’espace public. On cultive, on entretient, on arrose puis on se sert. Deux conditions seulement : respecter et prendre soin de ces espaces pour qu’ils profitent au plus grand nombre.

« Il s’agit de favoriser le lien, remettre de la verdure dans les villes et s’intéresser à ce que l’on mange. »

Agence des Mauges Choletaises Mortagne-sur-Sèvre - Le Chaintreau Livraison de 24 logements de la résidence du Parc en septembre prochain C’est la première intervention de Sèvre Loire Habitat en Vendée. La construction de ces 24 logements, sur le site de l’ancienne gendarmerie, a réuni la Ville de Mortagne sur Sèvre et VENDEE HABITAT (Office Public de l’Habitat de Vendée). Il s’agit d’un programme de restructuration urbaine, pour lequel la Ville de Mortagne-sur-Sèvre a fait appel à Sèvre Loire Habitat pour réaliser une partie des reconstructions. Les 24 logements se répartissent entre un bâtiment collectif de 18 logements (11 T3 et 7 T2) organisés sur 4 niveaux, desservis par un ascenseur ainsi que de 6 logements intermédiaires.

Le Chiron : rénovation des façades

Réalisation été 2015

Le Chiron : démolition du bâtiment Flaubert

Réalisation été 2015

Bretagne : réfection des bardages

Bâtiments A et B : réception des travaux

Bostangis : rénovation des façades

Lavage en cours

Réfection des terrasses Hameau de la Marronnerie : remplacement des menuiseries

Réalisation été 2015 Démarrage en septembre

Travaux en cours

Remplacement de chaudières individuelles

Démarrage des travaux juin 2015

Sécurité électrique des logements

Démarrage des travaux mi-juin

Jallais : restructuration de 8 logements

En cours

Communes : remplacement de chaudières fioul par des chaudières gaz propane

Fin d’année 2015

Extension de l’agence de Jean Monnet

Démarrage à l’automne

La Colline : remplacement robinetterie

Démarrage à l’automne


> ACTUALITÉS

P3

Maisons à vendre LOCALITÉ

ADRESSE

NATURE LOGEMENT

PRIX

SURFACE

LA PLAINE

15 rue des Roses

Pavillon T3

72 000 €

75 m2

ROUSSAY

25 rue du Vigneau

Pavillon T4 avec cellier, grenier et garage

38 000 €

81 m2

DES > VIE QUARTIERS Agence Jean Monnet Un jardin collectif au pied du bâtiment Y (12, 14 et 16 rue Jean Monnet) C’est le premier jardin partagé en pied d’immeuble de Cholet. Il s’agit d’un espace collectif de jardinage, d’échanges et de détente.

Les nouvelles constructions Livraisons 2015 : • SAINT-CHRISTOPHE-DU-BOIS - L’Ormeau.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 pavillons • NUAILLÉ - La Vallonnerie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 pavillons

Transformation de l’espace vert en jardin. Il devient le jardin « particulier » de l’immeuble.

Saint-Christophe-du-Bois

Grâce à un récupérateur d’eau de pluie, l’eau pourra être consommée raisonnablement. La Régie de Quartier et Sèvre Loire Habitat ont fait les premiers aménagements. Le jardin a été inauguré en présence des administrateurs et salariés de l’Office et de la Régie de Quartier le 19 juin à l’occasion de la semaine des Hlm.

Livraisons 2016 : • LA SÉGUINIÈRE - Les Terrasses de la Forêterie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 4 logements • SAINT-REMY-EN-MAUGES - Le Clos Saint-Michel.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8 logements « Seniors » • SAINT-LÉGER-SOUS-CHOLET - Le Martineau III.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 logements familiaux • L IRÉ - Le Buisson Paquet.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 10 logements Nuaillé

Agence du Parvis de Moine Favreau : des travaux sur les ascenceurs Saint-Léger-sous-Cholet

Liré

> VIE PRATIQUE

Dépannage Maintenance et Entretien Pour joindre nos prestataires, nous avons mis en place depuis 2 ans des numéros de téléphone dédiés à chaque type d’interventions : robinetterie, chauffage, VMC, ascenseurs, etc... Nous vous avions communiqué à l’époque leurs coordonnées. Elles sont toujours disponibles sur notre site Internet dans la rubrique « Urgence et Dépannage » et affichées dans chaque hall d’entrée. Une tarification locale garantie : les appels vers ces numéros bénéficient d’une tarification locale. Certaines entreprises vous indiquent un coût de communication plus élevé. C’est un message qu’elles donnent à l’ensemble de leur client. L’éventuel coût supplémentaire est pris en charge par l’Office.

Le ménage des paliers, c’est chacun son tour... La suite Nous vous informions en début d’année de la mise en place de plannings de nettoyage sur certains sites test.

Saint-Rémy-en-Mauges

Maintenance & dépannag e DES ENTREP

RISES A VOTR

E SERVICE

Vous bénéficiez Le coût supplé des avantages offerts par les mentaire de la contrats d’entre charge par Sèv re Loire Habitat communication téléphoniq tien. ue est pris en . Ascenseur (Bretagne - Tur baudières) Ascenseur (Jean Monne t - Parvis de Mo ine) Entretien rob inetterie (uniquement Cholet) Chauffage ind ividuel et VM C Cholet Chauffage ind ividuel et VM C Communes VMC (bâtiment

Téléphone 02 41 75 40 54 02 41 75 41 61 02 41 75 41 85 02 41 75 42 43 02 41 75 43 33

s collectifs - Ch

olet)

Chauffage coll ectif et mini-ch aufferies Réception télé vision (antennes collecti ves ) Porte de garage automatique Chauffage col lectif copropriét é (Les Richardiè res)

02 41 75 65 40 02 41 75 53 73 02 41 75 35 85 02 41 75 39 93 02 41 75 39 91

Chauffage col lectif - chauff erie bois (Bretagne - Fav reau - Parvis de Moine) 02 41 75 65 43 En cas de pan ne, Vous n’avez rien vous pouvez les appeler dire ctement. Les frais sont déj à payer à ces sociétés. à compris dan s vos charges.

> Les agences

de Sèvre Loire

Panne électri que Interphone/Po rtier Désinsectisa tion Ballon d’eau cha ude

Habitat sont

En sus des travaux qui seront réalisés dans le cadre de la réhabilitation des logements, les ascenseurs des tours E et D situés respectivement aux 1 et 3 rue Vasco de Gama, vont être entièrement rénovés. Prévues initialement début juin, ces opérations seront réalisées à compter du 7 septembre 2015 et elles devraient durer 8 semaines pendant lesquelles les ascenseurs ne seront plus du tout disponibles. Pour répondre aux difficultés liées à cet arrêt, nous étudions différentes solutions pour vous apporter des réponses. N’hésitez-pas à contacter votre agence pour évoquer votre situation.

à votre servic

e

Agence Bretag ne : 02 41 75 39 95 Agence Jean Mo nnet : 02 41 75 25 80 Agence des Turb audières : 02 41 75 39 90 Agence du Par vis de Moine : 02 41 75 25 85 Agence des Ma uges Choletaises : 02 41 75 65 45

02 41 75 25 25

UN SERVICE D’U En cas d’urgen RGENCE H ce et en deh J ors des heures que les wee k-ends et jour d’ouverture, les s fériés, vou 02 41 75 25 25. jours ouvrabl s pouvez join Une permane es ainsi dre Sèvre Loir nce téléphoniqu Sèvre Loire Hab e Habitat au e est assurée. itat interviendr En cas de bes a. oin, un agent de

24 /24, 7 /7

Les sites retenus sont :

› Tour Nation (Jean Monnet) › Tour Iroise (Bretagne) › 6 rue René Caillé (Favreau) › 2 rue de Brissac (Clairefontaine) Les locataires ont reçu un courrier d’information et les plannings ont été affichés courant juin. Si l’expérience s’avère positive, nous étendrons ce principe à l’ensemble des immeubles.

Favreau : retour sur la visite de l’appartement témoin, dans le cadre de la prochaine réhabilitation Courant avril, 4 soirées étaient consacrées à la visite de l’appartement témoin. Lors de ce temps, 2 locataires sur 3 se sont déplacés. Différentes remarques ont été émises. Les locataires ont largement apprécié les nouveaux revêtements de sols, les embellissements, la douche, l’aménagement des placards ainsi que le nouvel évier. Peu d’avis négatifs ont été relevés. Le démarrage des travaux est prévu pour décembre 2015. Dans un premier temps, les logements concernés sont les logements vacants. Dans le même temps, l’agence du Parvis de Moine prendra contact avec les locataires concernés par les travaux afin d’effectuer un entretien individuel préalable aux interventions. La réhabilitation concerne essentiellement les bâtiments suivants : Rue Christophe Colomb, Rue Dumont d’Urville, Rue Charcot. Julie Boutard de l’agence du Parvis de Moine se tient à votre disposition pour tout renseignement complémentaire relatif aux travaux de réhabilitation.


> VIE PRATIQUE

P4

> ZOOM SUR... LA RÉGIE DE QUARTIER La Régie de Quartier ACTIF, association loi 1901, a été créée à la fin des années 80 à l’initiative de la Ville de Cholet, de Sèvre Loire Habitat et de partenaires du quartier (habitants et professionnels). Aujourd’hui, elle emploie plus de 40 salariés qui entretiennent quotidiennement les espaces verts et les parties communes des bâtiments. Sèvre Loire Habitat a confié à la Régie dans les secteurs Jean Monnet, le Chiron et Bretagne, le nettoyage et l’entretien des parties communes des immeubles, la répurgation et l’entretien des espaces extérieurs (action commune avec les missions confiées par la Ville de Cholet). La Régie participe ainsi à la gestion quotidienne de ces quartiers et de par la diversité de ses interventions favorise le lien social. Une Entreprise d’Insertion La Régie de Quartier est plus qu’une entreprise de services : c’est une Entreprise d’insertion par l’activité économique. Elle emploie des habitants des quartiers pour réaliser des activités d’entretien de leur cadre de vie. Les habitants salariés participent ainsi à l’amélioration de leurs quartiers et bénéficient d’un accompagnement visant à leur insertion sociale et professionnelle. Chaque année, une cinquantaine de personnes bénéficient de contrats CDD. Une démarche de progrès a été engagée. Elle a permis à La Régie de mettre en place des moyens et des procédures pour permettre à ses salariés de développer leurs compétences. Au cours de leurs parcours à la Régie, ils suivent des formations qui leur permettent une fois leur contrat terminé, de trouver plus facilement un emploi dans les entreprises locales ou une formation qualifiante.

> LE COIN DE

L’INTERNAUTE

Rubrique Environnement Ordures ménagères : Les bonnes pratiques

Dans différents quartiers d’habitat social de Cholet, des conteneurs enterrés ou semi-enterrés ont été mis en place par Sèvre Loire Habitat. Ce mode de collecte a fait ses preuves mais nécessite quelques précautions des usagers. Ainsi, l’utilisation de sacs 30 litres est préconisée. En effet, des sacs trop volumineux peuvent endommager les tambours et mettre les équipements hors service. Il est impératif de respecter la signalétique propre à chaque conteneur liée aux types de déchets collectés. Par ailleurs, trop de dépôts sauvages sont encore constatés à proximité immédiate des conteneurs. Outre les nuisances que cela provoque, ce type d’acte est puni de l’amende prévue pour les contraventions de 3ème classe (450 €).

Les encombrants Ils doivent être déposés :

› D ans les déchetteries de Cholet : La Blanchardière (5 rue de la Blanchardière) ou du Cormier (rue d’Alembert) du lundi au samedi de 9 H 30 à 12 H et de 15 H à 19 H – Ouverture le dimanche matin de 9 H 30 à 12 H.

› D ans les déchetteries ou éco-points de votre commune (horaires disponibles en Mairie et sur leur site Internet.)

QUESTION > LA DU LOCATAIRE « Je ne suis pas allé chercher mon détecteur de fumée et mon assurance me relance pour lui fournir l’attestation de pose. Comment faire pour l’obtenir ? » Le détecteur

Pose du détecteur. Il doit :

Obligatoires depuis le 8 mars 2015, les Détecteurs Autonomes d’Avertisseurs de Fumée (DAAF) ont fait l’objet d’une distribution par les agences de Sèvre Loire Habitat. Près de 90 % des locataires sont venus les chercher dans les agences. Toutefois, certaines personnes ne se sont pas présentées aux rendez-vous fixés.

› E tre

Prenez rapidement contact avec votre agence pour organiser cette remise le plus tôt possible. Nous vous rappelons que les DAAF sont gratuits pour les locataires. Seuls la pose et l’entretien sont à votre charge.

Accès Internet : bientôt la fibre optique dans les immeubles Sèvre Loire Habitat a signé une convention avec Orange pour le déploiement des points de branchement de la fibre optique dans les immeubles de Cholet. Les tous premiers bénéficiaires (fin août, début septembre) du très haut débit par la fibre optique seront les habitants des quartiers Girardière/Turbaudières et Jean Monnet. Une fois les immeubles raccordés chacun restera libre de choisir son fournisseur d’accès internet et de souscrire une nouvelle offre.

installé de préférence dans la circulation ou dégagement (palier, couloir) desservant les chambres. Lorsque le logement ne comporte pas de circulation ou dégagement (cas des studios), le détecteur doit être installé le plus loin possible de la cuisine et de la salle de bains,

› E tre fixé solidement en partie supérieure, à proximité du

point le plus haut et à distance des autres parois ainsi que des sources de vapeur (fumées de cuisson et vapeur d’eau).

La déclaration à l’assureur. L’occupant doit déclarer à son assureur, avec lequel il a conclu un contrat garantissant les dommages d’incendie, que le logement est équipé d’un détecteur.

> PARTICIPEZ

Vous avez une question ? N’hésitez pas à nous en faire part. Chaque numéro du MAG’ vous permettra d’évoquer un thème qui pourra être abordé dans « La question du locataire ».

Mr / Mme

Secteur d’habitation

à La question du locataire

Pour en savoir plus : http://reseaux.orange.fr

Pour faciliter nos échanges Pensez à nous communiquer vos adresses mails.

habitat.fr ation vreloiree ic s n u @ n m o m ti o a Service C ommunic Habitat - ou par courriel c e gétales ir o vé L es re cr EX èv es en t avec d LET CED dresse : S prim’Ver pon à l’a 44 - 49321 CHO u label Im recyclée. o c u d e c es s rm 1 e no pât S 32 z-nou spect des ntient 60 % de Renvoye t Christophe - C ans le re Directeur de la publication : Jean-Claude BESNARD S ss» qui co réalisé d é lo e g d ét a en e é re ru g rim ne 34, Responsable du comité de rédaction : Anne-Marie MARCHAND Cet imp ier «mai

E-mail

Imprimé

sur pap

N°40 - Juin 2015

Le mag’ : le journal de l’OPH du Choletais

Conception : RC2C 05 46 45 84 00 Réalisation et Impression : ICI - Cholet 02 41 46 12 55 Dépôt légal : N° 470 - Juin 2015 Crédit photos : Sèvre Loire Habitat - 34, rue de St Christophe CS 32144 - 49321 CHOLET CEDEX - Tél. 02 41 75 25 25


le mag Le journal de l’Office Public de l’Habitat du Choletais

N°39 - JANVIER 2015

> DOSSIER > ÉDITO C’est la période des vœux et à cette occasion, nous sommes heureux au nom du Conseil d’Administration et de l’ensemble du personnel de l’Office, de vous souhaiter une bonne et heureuse année 2015. Le dossier de ce mag’ 39 est consacré aux travaux qui seront engagés au cours de l’année 2015. Ceux-ci ont plusieurs objectifs :

› Adapter le patrimoine aux enjeux

énergétiques

Les interventions sur les bardages de Jean Monnet et de Bretagne se poursuivent. Un nouveau programme de réfection de terrasses sera engagé sur les quartiers de Clairefontaine, Bretagne et Jean Monnet. Des études seront programmées pour envisager de nouveaux projets de réhabilitation thermique.

Les travaux 2015 Adapter le patrimoine aux enjeux énergétiques Depuis maintenant des années, l’exigence énergétique nous a conduits à engager d’importants travaux pour apporter un confort thermique dans les logements et bâtiments. Les travaux d’amélioration énergétique sont devenus un enjeu majeur si l’on veut que le patrimoine puisse rester « un habitat à la mesure de notre avenir » et que chacun puisse maîtriser sa quittance. En la matière, il n’y a pas de réponses et de modèles uniques. Ainsi selon les contextes, nous apportons des solutions différenciées. Les travaux de bardage et les interventions sur les terrasses sont une première réponse déjà mise en œuvre dans plusieurs quartiers sur les bâtiments collectifs. Les interventions sur les bardages de Jean Monnet et de Bretagne se poursuivent. Un nouveau programme de réfection des terrasses va être engagé sur Clairefontaine, Bretagne et Jean Monnet.

› Moderniser le patrimoine existant Dans le cadre du renouvellement urbain, des opérations sont prévues sur les quartiers du Chiron et de Favreau.

› Développer notre patrimoine

Des études sont programmées pour explorer de nouveaux projets : Sur le quartier Villeneuve en vue d’une réhabilitation  thermique, Dans les communes de la Communauté d’Agglomération du Choletais, des travaux d’isolation de 60 pavillons individuels aujourd’hui chauffés à l’électricité.

› ›

Des travaux pour moderniser le patrimoine › Au Chiron, la rénovation de 120 logements s’achève. Le ravalement des façades au printemps viendra terminer ce premier volet de l’intervention. Le programme de démolition-reconstruction pourra s’engager au cours de l’été où les 40 logements rue Flaubert seront démolis pour laisser place à de futures constructions.

› Sur le quartier Favreau, un nouveau programme de

rénovation urbaine se met en place. Là encore, le projet associe réhabilitation, démolition et reconstruction. 170 logements sont concernés par des travaux de réhabilitation. Avant de lancer les études, une enquête a été menée auprès de l’ensemble des locataires pour mieux cerner leurs demandes et mettre des priorités sur les interventions à réaliser. Après les études techniques, 2 appartements témoins seront réalisés. Le démarrage des travaux est prévu pour septembre 2015.

Avec la livraison de 58 logements répartis sur les territoires de la Communauté d’Agglomération du Choletais, des Mauges, de la Vendée et des Deux-Sèvres, Sèvre Loire Habitat reste toujours en phase avec la réalité de son cœur de métier, de ses missions et de ses moyens d’action.

› Intervention sur la robinetterie et les meubles sous évier

Il est par ailleurs un acteur important de l’innovation sur les territoires au service de ses locataires et de la qualité de vie.

› La restructuration de logements à Jallais débutée en 2014 s’achèvera en 2015, › La Colline : restructuration de 3 T5 en 6 T2, › La restructuration des salles de bains de la Résidence Saint

à la Colline.

Renouvellement de l’offre locative

Christophe à La Chapelle Saint Florent.

Bonne année 2015 à toutes et à tous.

Amélioration de la sécurité › Un nouveau programme de rénovation des ascenseurs va être lancé, › Mise en sécurité électrique des logements du Hameau de la Marronnerie et du Hameau de la Ferme.

Le remplacement de chaudières individuelles concerne 102 logements sur Cholet, et 73 logements dans plusieurs communes : La Séguinière, La Romagne, Mazières-en-Mauges, etc… (programme 2015-2016). Le remplacement des menuiseries au Hameau de la Marronnerie.

Jean-Claude BESNARD Gilles BOURDOULEIX Vice-Président Délégué de l’OPH Président de l’OPH Sèvre Loire Habitat Sèvre Loire Habitat

> DOSSIER suite >

Modernisation de l’accueil de l’agence Jean Monnet Des travaux d’aménagement de l’agence Jean Monnet sont prévus pour améliorer l’accueil du public et notamment l’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.


P2

DES > VIE QUARTIERS Agence du Parvis de Moine Retour sur l’enquête Favreau, enquête préalable à une réhabilitation Au mois d’octobre dernier, en préalable aux futurs travaux de rénovation sur les logements de Favreau*, un questionnaire a été adressé à l’ensemble des locataires afin de mieux cerner leurs attentes. Un locataire sur 2 s’est exprimé à cette occasion.

> DOSSIER Les livraisons prévues en 2015 Résidence accueil L’Envol

12 appartements

La Dube I - Ilot B

4 pavillons

Mortagne-sur-Sèvre

Le Chaintreau

24 appartements

Nuaillé

La Vallonnerie

4 pavillons

L’Ormeau

4 pavillons

RPA La Fontaine

10 pavillons

Cholet Beaupréau

Saint-Christophe-du-Bois Combrand

Beaupréau

Mortagne-sur-Sèvre

Nuaillé

Saint-Christophe-du-Bois

Combrand

Évolution des loyers Dans l’ensemble, les travaux attendus concernent les embellissements : sols, plafonds, tapisseries pour lesquels la vétusté, l’usure ou encore la détérioration sont évoqués. Les nuisances constatées occupent une place importante dans les réponses : infiltrations d’eau (traces d’humidité, moisissures...), infiltrations d’air ou encore nuisances sonores.

A quoi sert l’argent de votre loyer ?

Au 1er janvier 2015, les loyers connaîtront une hausse généralisée de 0,47 % sur l’ensemble du patrimoine. Cette augmentation représente un peu moins de 100  000  €, ce qui, au regard des travaux programmés pour l’année, est très modique.

Pour 100 € de loyer versé :

› 40 % servent à rembourser les emprunts souscrits pour

En effet, l’ensemble des interventions prévues (travaux et constructions) représentent un budget de plus de 15 millions d’euros.

construire ou réhabiliter,

› 13 % sont consacrés à l’entretien et à la maintenance du patrimoine et 25 % pour la gestion. Ce terme recouvre différentes missions. Il s’agit à la fois de gestion locative (accueil, suivi des contrats et des travaux, services et prestations, facturation, informations, frais de personnel…) et de gestion financière,

L’appréciation sur le confort du logement est plus satisfaisante. Le point le plus positif concerne l’installation électrique. Les avis sont plus partagés sur l’état des sanitaires et le chauffage. Plus de 2 locataires sur 3 souhaitent une salle de bains équipée d’une douche. Les demandes portent également sur le remplacement de la chaudière par un modèle plus économique et par une amélioration de l’isolation thermique. Début 2015, un appartement témoin sera réalisé. Ce sera une nouvelle occasion d’échanger avec les locataires concernés sur la suite des opérations. De plus, des interventions sur les économies d’énergie vous seront proposées. *hors tours

Agence des Turbaudières La Colline : restructuration des 5 logements de type 5 en type 2

› 11,5 % de taxes, principalement la taxe foncière, › 10,5 % d’autofinancement qui nous permet de financer en totalité certains travaux. Il est également utilisé dans les programmes de construction pour limiter le recours à l’emprunt.

> ACTUALITÉS Résultats des élections des locataires Les locataires de Sèvre Loire Habitat se sont prononcés le 9 décembre 2014 pour l’élection de leurs représentants. Le taux de participation (24 %) a été légèrement supérieur à celui de 2010 (+ 1 %) : 5 544 inscrits - 1 335 votants. La Confédération Nationale du Logement (CNL), seule liste candidate, a recueilli 91 % des votes. Répartition des sièges :

›1 ›2 ›3 ›4

siège : Chantal BAUDON siège : Nadia FOËSSEL ème siège : Geneviève GILBERT ème siège : Jacky LAMBRUN er

ème

Ces 4 représentants ont été désignés par le Conseil d’Administration du 12 décembre 2014 pour 4 ans afin de vous représenter dans les différentes instances. Leur présence permet de faire entendre vos voix au sein des instances décisionnelles :

Actuellement, la demande de logements concerne surtout les petits logements. Déjà en 2006, dans l’immeuble 3 allée des Hirondelles à la Colline, nous avons réalisé une première opération de restructuration de 5 logements de type 5 en 10 logements de type 2, du 9ème au 13ème étage.

› Conseil d’Administration et Conseil de Concertation : tous y siègent. › Bureau : Nadia FOËSSEL › Commission d’Attribution des Logements : Chantal BAUDON › Commission Communication : Geneviève GILBERT › Commission Ventes et Adaptations de logements : Jacky LAMBRUN Vous pouvez les contacter à l’adresse suivante : cnl49.cholet@orange.fr Permanences : 1er et 3ème lundis de chaque mois - 4 rue René Caillé, Appt 101, à partir de 18 h 00.

Prochainement, la même opération sur les 5 logements de type 5 situés du 4ème au 8ème étage va être réalisée.

Livraison de L’Envol

Les travaux comprennent à chaque niveau, la création d’une nouvelle entrée, d’une cuisine et d’une salle de bains.

Après 1 an de construction, Sèvre Loire Habitat va livrer la résidence L’Envol (avenue de l’Europe à Cholet) à l’association des Cités La Gautrèche.

Les travaux se réaliseront à chaque départ de locataires sur une période allant de septembre 2014 à fin décembre 2016.

12 logements (T1 bis) distribués autour d’un foyer d’activités et de parties communes vont accueillir dès janvier les nouveaux locataires.

Le coût de la transformation d’un type 5 en type 2 s’élève à 41 000 € HT.

Un accompagnement adapté permettra une réadaptation à la vie sociale dans un environnement chaleureux et convivial.


> ACTUALITÉS

P3

Maison à vendre à La Plaine LOCALITÉ

ADRESSE

NATURE LOGEMENT

PRIX

SURFACE

LA PLAINE

15 rue des Roses

Pavillon T3

72 000 €

75 m2

DES > VIE QUARTIERS Agence Jean Monnet Des jeunes filles du quartier ont réalisé un chantier de jeunes sur le quartier Bretagne.

Appartements à vendre à Montrevault LOCALITÉ

ADRESSE

NATURE LOGEMENT

PRIX

TYPE

MONTREVAULT

Place St-Vincent Appt n°133

Appartement au 1er étage + cave

25 000 €

T2

MONTREVAULT

Place St-Vincent Appt n°136

Appartement au 1er étage 20 000 € + + garage + cave 3 000 € garage

T1 bis

Appartement à vendre à Cholet QUARTIER

ADRESSE

NATURE LOGEMENT

PRIX

TYPE

JEAN MONNET

Rue Max Jacob

Appartement au rez-de-chaussée

49 000 €

T3

> VIE PRATIQUE

Trucs et astuces pour embellir votre logement Si vous désirez procéder à des travaux de décoration ou de petits équipements (facilement démontables), rien ne s’y oppose, la loi est claire : « tout locataire a le droit d’effectuer des aménagements dans son logement, sans l’autorisation de son propriétaire, à condition que ces travaux ne transforment pas les lieux et les équipements ». Attention, toutefois à ne pas

choisir des couleurs « extravagantes » au point d’empêcher une « habitabilité normale », car dans ce cas l’Office pourrait être amené à exiger la remise en état des lieux à vos frais. Si vous envisagez d’entreprendre des travaux plus importants, modifiant la structure et la configuration du logement, l’autorisation écrite de Sèvre Loire Habitat est nécessaire.

Les 20, 21 et 22 octobre derniers, un chantier de jeunes a été organisé en partenariat entre l’Office, la Communauté d’Agglomération du Choletais et le Centre Social K’léidoscope. Il s’agissait de permettre à un groupe de jeunes filles de Jean Monnet de financer un projet de loisirs (découverte de Paris) en contrepartie d’un travail d’intérêt collectif. La collectivité a pris en charge le financement du projet. Sèvre Loire Habitat a proposé le chantier : réfection de la peinture des caves d’un immeuble de Bretagne. Le Centre Social a encadré le chantier. Les locataires des immeubles ont pu juger de la qualité du travail réalisé. Depuis, malheureusement, des tags sont venus détériorer la réalisation. Les jeunes ont déclaré : « C’est vraiment frustrant ! C’est vrai, c’est comme si on n’avait rien fait ! »

Agence de Bretagne Partenariat avec CALIS

Quelques conseils pratiques : › Si

vous souhaitez repeindre les murs de votre logement, optez pour des teintes neutres et évitez les couleurs vives.

› Côté papiers-peints, optez pour un modèle qui ne soit pas « exubérant ».

› Si vous souhaitez changer vos revêtements de sols,

Le 16 octobre, une Convention de Partenariat a été signée avec CALIS (Cholet Association Libre Informatique et Solidaire) située au Centre Social Pasteur.

attention : pour des raisons d’isolation phonique un parquet flottant n’est pas conseillé. Il existe des revêtements en lames vinyle imitation parquet dotés d’un système d’encastrement, très faciles à poser.

› Pensez à détapisser et poncer les murs, avant la

pose d’un nouveau papier-peint pour éviter les surépaisseurs.

Le ménage des paliers, c’est chacun son tour C’est écrit en toutes lettres dans votre règlement intérieur (article 9) : « dans les immeubles collectifs, le locataire assurera une fois par semaine le nettoyage de son palier ainsi que de la volée d’escalier. Au cas où ils seraient plusieurs, ils devront prendre toutes dispositions avec leurs voisins de palier pour exécuter ce nettoyage ». Néanmoins, ce système a ses failles : globalement 1 locataire sur 3 se déclare insatisfait ou très insatisfait de la propreté des escaliers et des paliers*. Ce constat, déjà observé lors des enquêtes précédentes, nous a amenés en 2010 à engager une prise en charge progressive de cet entretien. 4 ans après, force est de constater que nous ne pourrons pas aller au bout de cette démarche. En effet, cette prise en charge qui nécessiterait le déploiement de nouvelles équipes entraînerait une augmentation trop importante de vos charges locatives mensuelles. Engagé dans une démarche de labellisation, Sèvre Loire Habitat a donc choisi de se recentrer sur ses missions premières : un

passage quotidien dans les halls et un contrôle régulier de la propreté des escaliers et paliers pour réagir en cas de besoin.

L’Office a mis à disposition de l’association CALIS le matériel informatique inutilisé, matériel qui était auparavant donné aux ateliers du bocage qui le recyclaient.

Afin de compléter cette démarche et à la demande de certains locataires, des plannings hebdomadaires seront mis en place début 2015 sur un immeuble test.

CALIS récupère les ordinateurs, les reconditionne avec Linux et des logiciels libres pour les redistribuer à ses adhérents.

Des calendriers seront affichés sur chaque palier, le nettoyage étant alors affecté à tour de rôle aux locataires d’un des logements.

Le matériel n’est en aucun cas vendu mais donné. En échange de l’adhésion du bénéficiaire à l’Association (30 €), il bénéficie d’un ordinateur complet et fonctionnel, de 3 heures d’initiation ainsi que d’un an de « service après don ».

*(source enquête de satisfaction 2014)

A travers ce partenariat, nous avons souhaité soutenir l’association dans la réalisation de ses objectifs :

› R endre le numérique accessible à tous, › D onner une seconde vie à du matériel encore opérationnel.

Vous pouvez les rencontrer le jeudi après-midi au Centre Social Pasteur, 1 rue du docteur Maillard à Cholet.


> VIE PRATIQUE

P4

DES > VIE QUARTIERS Agence des Mauges Choletaises Première pierre à Nuaillé

La qualité de l’air dans les logements Nous passons 14 heures par jour en moyenne à notre domicile. L’air que nous y respirons n’est pas toujours de bonne qualité. Les sources de pollution intérieure sont nombreuses, même si les polluants sont rarement émis en quantités importantes : tabagisme, moisissures, matériaux de construction, meubles, acariens, produits d’entretien, peintures...

Quelques conseils pour conserver une bonne qualité de l’air › N e jamais obstruer les entrées d’air, elles sont

Si votre logement n’est pas suffisamment aéré, les polluants s’accumulent, en particulier l’hiver, lorsque l’on ouvre moins les fenêtres. Cette pollution peut avoir des effets sur la santé : allergies, irritations des voies respiratoires, maux de tête voire intoxications. Réduire les risques pour la santé, c’est possible. Chacun peut agir pour les limiter (sources Ministère de l’Ecologie). Fin novembre 2014, les élus, les entreprises et les différents partenaires se sont réunis autour du projet locatif de la Vallonnerie à Nuaillé à l’occasion de la pose de la première pierre des 4 prochains locatifs. Ainsi après l’été 2015, 4 logements de type 3 accueilleront dans ce nouveau quartier intergénérationnel (équipements scolaire et périscolaire) des personnes âgées dans un habitat tout à fait adapté au vieillissement et à la mobilité réduite.

> ZOOM SUR... GSF AURIGA

nécessaires au renouvellement de l’air des logements.

› N ettoyez régulièrement les bouches d’extraction

VMC dans la cuisine, salle de bains, WC et vérifier son fonctionnement.

Les différentes sources de pollution

› A érez 10 minutes par jour hiver comme été, en ouvrant les fenêtres permet de renouveler l’air intérieur et de réduire la concentration des polluants dans votre logement.

› La vapeur d’eau émise par la cuisson des repas, les douches

› Ne pas faire sécher du linge dans les pièces principales. › N e pas utiliser de chauffage d’appoint au gaz ou au

et les bains, la respiration humaine, le séchage du linge, etc., l’excès d’humidité est la principale source de moisissures.

› Les produits chimiques volatils contenus dans :

pétrole. Ceux-ci dégagent une importante quantité de vapeur d’eau et émettent des gaz brulés dans l’atmosphère.

- les produits ménagers, - les insecticides, - les colles et solvants des meubles, matériaux d’aménagement et de décoration, - les produits de traitement des plantes, - les bougies parfumées.

Pour en savoir plus Guide de la pollution de l’air intérieur : www.developpement-durable.gouv

› Les gaz de combustion émis par les cuisinières à gaz associés

Limiter la pollution de notre air intérieur : www.ademe.fr

à des corps gras lors de la cuisson des aliments.

› La fumée de tabac, etc…

QUESTION > LA DU LOCATAIRE « Pouvez-vous m’indiquer comment sont calculés la consommation et le prix de l’eau chaude dans mes charges locatives ? » Un groupe national, des agences locales Le groupe GSF a été créé en 1963. Aujourd’hui, il est présent dans toute la France à travers ses 111 agences dont Cholet qui sert également de base pour l’un de ses centres régionaux. Spécialisé dans la propreté et l’hygiène des sites industriels et commerciaux, il emploie dans la région 300 personnes. Un contrat renouvelé Le contrat GSF avec l’Office a été renouvelé pour 3 ans. La mission confiée concerne l’entretien des parties communes des petits immeubles de Cholet : La Bretesche, Le Chemin Vert, la Passerelle, le Village Mauriac, La Bruyère, l’Ilot des Brosses et l’Ilot des Marteaux. GSF intervient également sur les communes dans les logements collectifs. Dans certains secteurs, la répurgation leur est également confiée. Très régulièrement, avec cette société, est évaluée la qualité des prestations effectuées.

Vos compteurs sont relevés tous les 4 mois, ce qui permet une régularisation de vos consommations d’eau chaude. Les provisions mensuelles sont alors réajustées. Pour faire évoluer ce comptage, de nouvelles actions sont engagées. Après l’individualisation des compteurs d’eau froide, 439 compteurs d’eau froide et 1 852 compteurs d’eau chaude restent la propriété de l’Office. Afin de poursuivre et d’améliorer la gestion de l’eau pour ces logements, Sèvre Loire Habitat a mis en place un contrat pour la location, l’entretien et les relevés de ces compteurs pour une durée de 10 ans et ce, à compter du 1er janvier 2015. Au cours du premier trimestre 2015, l’ensemble de ces compteurs seront changés et à terme la provision sera remplacée par une facturation mensuelle de votre consommation réelle.

Au printemps prochain, les locataires concernés disposeront d’un portail Internet www.myconso.net leur permettant : De suivre leur consommation en m3 (vision de l’historique des consommations), D’être alertés directement en cas de surconsommation ou de fuites (envoi d’un mail), D’être sensibilisés aux gestes éco-citoyens par l’affichage de conseils personnalisés.

› › ›

Chaque locataire recevra des informations personnalisées dès que le service sera en place.

> PARTICIPEZ

Vous avez une question ? N’hésitez pas à nous en faire part. Chaque numéro du MAG’ vous permettra d’évoquer un thème qui pourra être abordé dans « La question du locataire ».

Mr / Mme

Secteur d’habitation

à La question du locataire

Des engagements qualité Tout comme Sèvre Loire Habitat, le groupe GSF s’est engagé dans une démarche responsable, pour garantir un service de qualité, respectueux de l’environnement.

De nouveaux services pour suivre vos consommations :

habitat.fr ation vreloiree ic s n u @ n m o m ti nica e Co l commu t - Servic e Habita X ou par courrie ir o L végétales es re cr v en sse : Sè T CEDE E avec des re L t d er O a ’V l’ H m à C Impri clée. e coupon S 32144 - 49321 du label normes pâte recy z-nous c spect des ntient 60 % de re Renvoye t Christophe - C le s é dan qui co Directeur de la publication : Jean-Claude BESNARD eS été réalis e green gloss» primé a n 34, rue d

E-mail

Cet im r «mai sur papie Imprimé

N°39 - Janvier 2015

Le mag’ : le journal de l’OPH du Choletais

Responsable du comité de rédaction : Anne-Marie MARCHAND Conception : RC2C 05 46 45 84 00 Réalisation et Impression : ICI-Farré - Cholet 02 41 46 12 55 Dépôt légal : N° 461 - Janvier 2015 Crédit photos : Sèvre Loire Habitat - 34, rue de St Christophe CS 32144 - 49321 CHOLET CEDEX - Tél. 02 41 75 25 25

2015 le mag'  
2015 le mag'  
Advertisement