Issuu on Google+

Archidiocèse de Luxembourg

Le

Conseil pastoral de communauté célébrer la foi partager la foi vivre la foi

Pfarrverbandsräte in der Erzdiözese Luxemburg


Archevêché de Luxembourg Office Diocésain de Pastorale B.p. 419 L-2014 Luxembourg tél. 462023-42 - pastorale@cathol.lu www.odp.cathol.lu 2008


"On a besoin de tout un chacun" Mot de Mgr Fernand Franck concernant la mission des Conseils pastoraux de communauté

L’Esprit Saint inonde l’Église de dons et de grâces, de charismes et de talents. Chacun reçoit quelque chose, personne ne reçoit tout. Voilà pourquoi une communauté ne peut être construite que si chacun est prêt à y mettre du sien. Aujourd’hui nous rendons grâces pour le don d’un chacun.

Si donc en ces jours un appel vous est adressé en vue d’assumer une responsabilité au sein de votre conseil de c.p., je vous invite avec insistance à y répondre par toute votre générosité. Mettez en jeu votre savoir-faire pour le service de l’Église qui, aujourd’hui et ici-même à Luxembourg, a une tâche et une mission à accomplir.

En même temps, j’adresse un appel pressant à vous tous : N’éteignez pas le feu de l’Esprit Saint ! Ne l’étouffez pas, ne gardez pas pour vous ce que vous avez reçu pour le bien de tous. (cf. 1 Thess 5,19)

L’Esprit Saint nous est promis, en lui nous sommes renouvelés, par lui nous sommes capables de bien plus que nous ne le croyons. Aussi, veillez-y : n’éteignez pas le Feu de l’Esprit par la crainte, le manque de courage ou la fatigue. Cela vaut la peine de se laisser saisir par Son Esprit et de contribuer ainsi à la construction d’une Église pleine de vie qui rayonne la joie et l’enthousiasme, qui fait du bien en faisant le bien, qui donne un visage concret à l’amour de Dieu.

En vue de l’édification de l’Église, toute aptitude, tout don de la grâce est indispensable. Voilà pourquoi, aux élections des nouveaux conseils, chacun de nous sera sollicité dans sa responsabilité. Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons être et rester l’Église du Christ. Ce n’est qu’ensemble que nous pourrons être le lieu où les hommes auront la joie de rencontrer Dieu et y découvriront son amour. J’insiste tout particulièrement sur le fait que, pour contribuer à la construction de toute la communauté, les conseils des c.p. auront pour base de fonctionnement les trois dimensions fondamentales de l’Église qui s’expriment dans « prière et liturgie », « annonce de la foi », « service et solidarité ». N’oublions pas que l’Église vit de ces 3 dimensions et se construit par elles. En contrepartie, tout autre travail organisationnel ou structurel ne peut être que secondaire.

+Fernand Franck Archevêque de Luxembourg

3


Décret* concernant les statuts des conseils pastoraux de communauté et le règlement pour les élections des conseils pastoraux dans l'archidiocèse de Luxembourg

Vu le canon 536 du C.I.C. ; Entendu le conseil presbytéral., le conseil pastoral diocésain, le conseil des régions et le conseil épiscopal j’ai décidé : art. 1er : Les statuts ci annexés des conseils pastoraux de communauté dans l’archidiocèse de Luxembourg entrent en vigueur le 1er juin 2008 et remplacent les statuts des conseils pastoraux de communauté du 1er octobre 2002. Art. 2 : Le règlement pour les élections des conseils pastoraux de communauté annexés aux présents statuts sont obligatoires pour la constitution des conseils pastoraux en octobre 2008. Art. 3 : Dans tout l’archidiocèse les élections des conseils pastoraux de communauté auront lieu les samedi 25 et le dimanche 26 octobre 2008. Art. 4 : Le présent décret ainsi que les statuts des conseils pastoraux de communauté et le règlement pour les élections annexé seront publiés au « Kirchlicher Anzeiger ». Luxembourg, le 4 avril 2008

+ Fernand Franck archevêque de Luxembourg

* le décret en langue allemande fait foi


Statuts du Conseil pastoral de la communauté pastorale Préambule

pastorale le souci de la vie de la communauté pastorale, il s'investit d'abord et avant tout dans la réalisation et la vitalisation des trois dimensions fondamentales de l'Eglise (liturgie, annonce, service) et prend soin qu'ainsi la cohésion et la communion de toutes les communautés soient approfondies.

Si l'Eglise est habitée par le mystère de Dieu, elle doit être signe et lieu de la présence de Dieu au coeur du monde. Elle est un événement toujours nouveau, initié et soutenu par l'Esprit Saint, entraînant le Peuple de Dieu et l'humanité toute entière à la plénitude de la Vie.

Le conseil pastoral de communauté est au service de l'Eglise en un lieu pour qu'elle vive fidèlement sa vocation et réalise avec courage et engagement sa mission.

Vivant au milieu des hommes, l'Eglise a pour mission de leur annoncer l'amour et le dessein de Dieu. Elle réalise cette mission en vivant ellemême de ce qu'elle annonce et en proclamant ce qui la fait vivre. Sa forme de vie est la communion fraternelle qui prend visiblement corps dans des communautés concrètes.

I. But En collaboration avec le curé-modérateur et son équipe pastorale, le conseil pastoral de communauté prend en charge la vie et le développement de la communauté pastorale ; en cela il exprime la responsabilité commune de tous les baptisés dans l’Eglise.

La communauté pastorale est, dans l'Archidiocèse de Luxembourg, l'Eglise, qui vit et réalise sa mission en un lieu. Elle est Eglise dans la mesure où elle se rassemble pour célébrer les merveilles de Dieu, pour recevoir ses dons dans les sacrements et pour signifier dans la liturgie qu'elle a ses origines et son existence dans les prévenances de Dieu. Elle est Eglise dans la mesure où elle approfondit sa foi, la propose et l’annonce à tous les hommes en prenant soin de traduire sans cesse la Bonne Nouvelle dans le langage des hommes d'aujourd'hui. Elle est Eglise dans la mesure où elle vit un engagement soutenu au service des autres, notamment des plus pauvres et des plus démunis, et qu'elle participe aux efforts en vue de plus de liberté, de justice et de paix pour tous.

Le but essentiel du conseil pastoral de communauté est de conseiller l’équipe pastorale et de fournir son apport à l’animation et à la cohésion de la vie de la communauté pastorale.

II. Responsabilités Le conseil pastoral de communauté aide la communauté pastorale à vivre en conformité avec l’Evangile et la mission de l’Eglise au coeur de la société actuelle. L’Eglise vit dans les trois dimensions fondamentales prière et liturgie, annonce et transmission de la foi, diaconie et solidarité. Par conséquent le conseil pastoral de communauté cherche à rendre visible et à développer ces trois dimensions dans la vie de la communauté pastorale.

L'Eglise est appelée à incarner dans la société actuelle le message de l'évangile et à se mettre au service de l'homme, en s'engageant concrètement pour la réconciliation et l'unité, pour la dignité et les droits de l'homme. Dans le contexte actuel, l'Eglise doit se donner les moyens et les instruments appropriés pour vivre sa vocation et réaliser sa mission. Le conseil pastoral de communauté est appelé à être un lieu de communio et d'être au service de la communio de l'Eglise en ce lieu; il exprime et réalise cette communion dans tout effort de communication, de collaboration, de coresponsabilité, de convivialité, d'ouverture et d'accueil.

Le conseil pastoral de communauté a un souci particulier pour l’enracinement de la vie de la communauté et des efforts pastoraux dans les réalités et les particularités locales. Le conseil pastoral de communauté soutient activement une pastorale commune dans la communauté pastorale; à cette fin, il propose des lignes générales et des projets pastoraux concrets.

Le conseil pastoral de communauté est un organe de collaboration avec le curé et l'équipe pastorale. Portant avec le curé et l'équipe

Dans son action, le conseil pastoral de communauté doit refléter le visage d’une Eglise ouverte et accueillante pour tous.

5


membres du conseil pastoral de communauté.

III. Composition

V. Structure et méthode de travail

Le conseil pastoral de communauté est composé d’un minimum de 12 et un maximum de 24 membres envoyés et cooptés représentant tous les croyants ainsi que les communautés ecclésiales locales et les organisations présentes et actives sur le territoire de la communauté pastorale. Le nombre des membres est fixé par le conseil pastoral de communauté sortant, en tenant compte des réalités locales de la communauté pastorale. En outre, font partie du conseil pastoral de communauté les membres d'office qui sont le curé-modérateur, l'assistant(e) pastoral(e) et un autre membre de l’équipe pastorale.

Les membres du conseil pastoral de communauté constituent trois groupes de travail, dont chacun prendra en charge l'une des trois dimensions fondamentales de l'Eglise. Chaque groupe de travail élit un coordinateur ou une coordinatrice et un(e) secrétaire. Les coordinateurs ou les coordinatrices font partie du comité du conseil pastoral de communauté. Les groupes de travail fixent leurs réunions et leur méthode de travail selon les besoins pastoraux, les demandes et suggestions exprimées par l'équipe pastorale et par le conseil pastoral de communauté. Ils font rapport de leurs travaux au conseil pastoral de communauté réuni en plénière.

IV. Constitution L’équipe pastorale locale assistée du doyen régional et de l’assistant(e) pastoral(e) de la région est responsable de la mise en place du conseil pastoral de communauté.

Au sein du conseil pastoral de communauté est constitué un comité. Le comité porte le souci de la communion dans la communauté pastorale, est responsable du dialogue intercommunautaire et de la prise en compte de la réalité interculturelle et est chargé de la préparation et du suivi des réunions du conseil pastoral de communauté; en outre, il assure le secrétariat et la coordination des travaux des groupes de travail. Font partie du comité: le/la président(e) et le/la secrétaire qui sont élus parmi les membres du conseil pastoral de communauté, les trois coordinateurs ou coordinatrices des groupes de travail ainsi que le curé-modérateur comme membre d’office.

Hormis les membres d'office, trois quarts (3/4) des membres du conseil pastoral de communauté sont envoyés par les croyants de la communauté pastorale. Dans le cadre d'une démarche d'appel, le curémodérateur, l'équipe pastorale, les membres du conseil pastoral sortant présentent les engagements nécessaires à la vie de la communauté, invitent à une participation active et demandent à des membres de la communauté à se porter candidats pour le conseil pastoral de communauté. L’appel tient compte d'un juste équilibre des trois dimensions fondamentales de l’Eglise (prière – annonce – solidarité), des communautés locales et de la réalité multiculturelle. La liste des candidats appelés et proposés par des membres de la communauté est soumise à l'approbation de toute la communauté pastorale.

Le conseil pastoral de communauté se réunit au moins deux fois par an ; en outre, il sera convoqué si au moins un quart des membres demande une réunion plénière. Les réunions du conseil pastoral de communauté sont un lieu de réflexion, de partage et d'échange sur toutes les questions qui relèvent de la vie de la communauté pastorale, notamment sur les propositions et suggestions et activités des groupes de travail groupes de travail.

Après cette approbation, le curé-modérateur convoque les membres du conseil pour désigner les personnes à coopter prévus à l’art. III, aux fins d’assurer un bon équilibre entre les trois dimensions fondamentales de la vie ecclésiale, ainsi que la représentation territoriale et multiculturelle. Le nombre des cooptés ne dépassera pas un quart (1/4) du total des

VI. Information et communication Le conseil pastoral de communauté invite au moins une fois par an la communauté pastorale

6


à une assemblée générale: au cours de cette assemblée, les activités du conseil pastoral de communauté, les initiatives et actions prévues ainsi que toutes les questions relatives à la vie de la communauté sont présentées et discutées. Les rapports (ordre du jour, points de discussions, décisions) des réunions du conseil pastoral de communauté sont portés de façon adéquate à la connaissance des chrétiens de la communauté pastorale (bulletin d’information, affichage, page internet, …). Les comités des conseils pastoraux de communauté d’une même région pastorale se réunissent au moins une fois par an sur invitation du doyen régional afin d’échanger leurs expériences et le cas échéant, de discuter, d’initier et d’évaluer des actions communes.

Equipe pastorale

Au cours du mandat des conseils pastoraux de communauté, l’Archevêque invite les membres des conseils deux fois à une rencontre diocésaine consacrée à l’échange et au renforcement des liens entre les communautés pastorales.

(curé-modérateur, assistant(e) pastoral(e), …) Conseil pastoral

VII. Mandat Comité (président(e), secrétaire, curé 3 coordinateurs/-trices)

Après la constitution définitive du conseil pastoral de communauté, il revient au curémodérateur de faire parvenir endéans quatre semaines à l’Archevêque et au doyen régional la liste des membres avec leurs adresses et leurs fonctions au sein du conseil pastoral de communauté .

Dimensions fondamentales liturgie - annonce - diaconie

La durée du mandat du conseil pastoral de communauté est de cinq ans.

VIII. Commission des litiges Une commission est instituée qui en cas de litiges qui pourront se présenter dans les conseils pastoraux de communauté ou entre conseil pastoral de communauté et équipe pastorale. Celle-ci est appelée à promouvoir ou à proposer une solution. En dernière instance l'Archevêque statuera. La commission des litiges est composée de membres nommés par l'archevêque, dont le vicaire général, un doyen régional, un curé, trois présidents des conseils pastoraux de communautés. Publié dans le Kirchlicher Anzeiger 4/2008, p. 50-53

7


Dimensions fondamentales de l'Eglise Au sein de l’Église, chaque personne a la même dignité par son baptême, tout en ayant reçu des dons propres. La richesse de l’Église, et dans ce cas aussi du conseil de c.p., est son potentiel humain avec une immense diversité de capacités.

Parole, liturgie des Heures, adoration eucharistique, lecture liturgique, prière du chapelet) répond en plénitude à l’action rédemptrice de Dieu. Par l’annonce de la foi et la propagation de la foi, il est clair que Dieu veut inlassablement se révéler aux hommes : cf. préparation aux sacrements, lecture commune des Saintes Écritures, approfondissement de la foi par des parcours de foi, exercices spirituels dans la vie courante, catéchèse communautaire en milieu paroissial et pastorale des jeunes.

annoncer - célébrer - servir Tous, sans exception, sont appelés et invités à s’engager en assumant une part active par des responsabilités concrètes, afin que l’Église toute entière se réalise dans ses dimensions fondamentales : célébrer la Bonne Nouvelle libératrice de Jésus-Christ (Liturgia), annoncer la foi du Ressuscité (Martyria) et mettre en pratique son Amour vivificateur (Diakonia).

La diaconie révèle la miséricorde de Dieu. C’est par elle que l’Évangile devient concret, tangible : cf. solidarité entre voisins, accompagnement des malades, visites de personnes âgées, accompagnement de personnes en deuil, intégration des handicapés, soutien des personnes en détresse soit psychique ou matérielle, au sein du pays ou à l’étranger.

En liturgie, il transparaît toujours à nouveau que Dieu se révèle à travers sa Parole et ses sacrements célébrés par des signes et des rites. La liturgie dans sa diversité (Eucharistie, liturgie de la

migrants visites

organisation

création exclus

Conseil pastoral

mission relations publiques

réfugiés

culture

Liturgie

malades

Diaconie

enfants/jeunes

formation

seniors

lecture communautaire de la bible

hommes

Annonce

femmes

formation à la foi prière

catéchèse

8

famille


Mission du conseil pastoral de communauté

Tâches du conseil pastoral de communauté

Par l’élection du conseil pastoral, la communauté des fidèles délègue aux membres du conseil la mission d’assumer des responsabilités concrètes au sein de la communauté pastorale.

- Les membres du conseil pastoral de communauté témoignent de la co-responsabilité de tous dans l’édification d’une Église vivante. - Le conseil pastoral est un lieu de choix où la « communio » de l’Eglise se réalise. Il contribue activement à l’organisation de la vie ecclésiale au niveau local et contribue à donner un visage à l’Eglise.

De concert avec le curé et les autres membres de l’équipe pastorale, ils délibèrent sur les questions pastorales, mettent en lien des initiatives, découvrent et soutiennent des charismes et s’informent sur les défis et la mission toujours actuelle de l’Église au coeur de la société.

- De concert avec le curé et son équipe pastorale il collabore à l’élaboration des objectifs pastoraux.

S’engager pour une Église en mouvement n’est pas une fin en soi. L’Église en mouvement fait bouger le Monde. L’engagement pour la dignité de l’homme et de ses droits, l’engagement pour la justice, la solidarité et la sauvegarde de la création, tout cela est constitutif et impérieusement obligatoire.

- Le conseil reconnaît, renforce et met en lien les différents charismes existants au sein de chaque communauté. Il veille à tenir compte de la multiplicité des dons pour favoriser leur déploiement dans la diversité. - Le conseil pastoral soutient la pastorale d’ensemble notamment en élaborant des projets pastoraux concrets.

Le Concile Vatican II ne cesse d’insister sur le fait que la participation spécifique des laïcs à la mission du peuple de Dieu tout entier consiste à vivre au cœur du monde et de ses défis. Animés par l’Esprit du Christ, les baptisés exercent leur apostolat tel le levain dans la pâte (Apostolicam actuositatem, no 2).

- En tenant compte de ses intérêts et de ses compétences, chaque membre du conseil pastoral fait partie d’un des trois groupes de travail : chaque groupe de travail prend en charge une des trois dimensions fondamentales de la vie de l’Eglise : liturgie (célébrer la foi) – annonce (partager la foi) – diaconie (vivre la foi).

Cela veut dire que les chrétiens peuvent et doivent être sensibles à ce qui se passe au niveau social, culturel et politique, que ce soit en raison de leurs expériences professionnelles ou de leur position publique, ou bien en raison de compétences acquises par l’observation attentive des signes des temps. Le conseil pastoral de communauté s’engage à développer au mieux les charismes de ses membres et à reconnaître les talents et les capacités de tous pour les intégrer dans la vie de la communauté toute entière.

9


Les dimensions fondamentales de l'Eglise "Célébrer la foi - liturgie"

Dans l’Eglise tous ont une même dignité, et chacune et chacun a ses dons et ses talents propres.

Le groupe de travail (GT) « liturgie » a comme but de favoriser la prière communautaire et la célébration d’une foi vivante au sein de la CP.

Les hommes et les femmes avec leurs charismes multiples et divers sont la vraie richesse de l’Eglise, de chaque communauté chrétienne et de tout conseil pastoral.

La promotion d’une spiritualité contemporaine, ainsi que la planification et la coordination de la vie liturgique relèvera de son ressort. Pour cela, cette équipe devra sensibiliser d’autres personnes, afin de rassembler des compétences liturgiques.

Tous sont appelés et invités à s’engager et d’assumer une responsabilité afin que l’Eglise soit vivante et remplisse sa mission dans le monde et dans le temps présent : cette mission consiste à célébrer, à annoncer et à vivre l’Evangile libérateur de Jésus Christ.

• L’eucharistie est le sommet de la vie liturgique, mais à côté de cela la liturgie connaît d’autres formes de célébrations, nécessaires à la vivification de la dimension «célébrer ensemble»: -

L’Eglise et chaque communauté ecclésiale vit essentiellement dans ces trois dimensions : liturgie – célébrer la foi ; annonce – partager la foi ; diaconie – vivre la foi.

liturgie de la parole liturgie des heures (laudes/vêpres/complies) adoration eucharistique prière du rosaire (intercommunautaire) prière pour la paix célébration de bénédiction célébration liturgique pour des non-initiés

• Dans la liturgie, il importe de favoriser la rencontre avec le Dieu vivant. Pour cela l’écoute de la Parole de Dieu est au cœur de toute forme de célébration, même si la foi s’exprime par des rites, des signes ou des symboles. Comme pour beaucoup de nos contemporains la liturgie est devenue le lieu de la première annonce, celle-ci exigera une préparation particulière. • Il importe de célébrer la foi en toute sa splendeur pour faire revivre l’évangile au cœur du peuple de Dieu. En interaction avec les autres dimensions (annonce de la foi, diaconie), le GT liturgie devra favoriser les charismes cachés (p.ex. charisme de la prière d’intercession, de l’aménagement d’une église ….). De même, il devra s’occuper de la formation des services liturgiques au sein de la CP (acolythes, lecteurs, ministres de la parole, chantres, sacristains, ….) • Toute prière liturgique commence par un rassemblement modeste : « Là où 2 ou 3 sont réunis en mon nom, je suis au milieu d’eux. » (Mt 18,20). Prier et chanter dans une église, n’est-ce pas un témoignage public d’une foi vivante, partagée en commun ? Un lieu d’intercession pour exprimer des intentions personnelles et communautaires ?

!

10


Matériaux

• Célébrer le mystère de la foi dans la liturgie, c’est-à-dire célébrer la mort et la résurrection du Christ, est le lieu par excellence où le peuple de Dieu se constitue. Or ce peuple connaît souvent des origines différentes et des langues diverses. Ce défi interculturel pourra être vécu comme un enrichissement permanent.

"Célébrer et mettre en oeuvre le mystère de la foi" Texte de base pour la création d'équipes liturgiques dans le cadre des communautés pastorales Editeur: Commission liturgique diocésaine (2004)

Formation

• De par son caractère public, la liturgie devra s’ouvrir aussi aux non-initiés. Le témoignage silencieux d’une église ouverte pourra jouer un rôle important, car c’est ici que le passant trouvera un oasis de paix et de prière inattendu. Dans cette perspective, le GT devra développer des compétences nouvelles, une créativité toute autre, liée à une collaboration fidèle: p.ex : aménagement des lieux, coin prière, art floral, panneau d’affichage, stand de livres ou de brochures qui servent à la lecture spirituelle…

Des modules sur des thèmes divers sont proposés (sur demande)

Information et organisation Office Diocésain de Pastorale (4, rue Génistre) BP 419 L – 2014 Luxembourg www.odp.cathol.lu Tél.: 46 20 23 – 42 renee.schmit@cathol.lu

Toutes ces impulsions nous montrent que la collaboration au sein de la dimension liturgique sera très diversifiée et qu’il ne s’agit pas d’un groupe de simples exécutants. Cette dimension aura besoin de personnes qui prient et qui veulent relier la vie quotidienne à leur prière. La promotion de la prière relève donc du ressort de ce GT. L’initiation à des exercices spirituels dans la vie courante au cours du temps de l’Avent ou du Carême, (ou d’une semaine de prière) la promotion de la prière en famille (prière du soir en famille, prières de table …) ainsi que la promotion de l’apostolat de la prière en général ou la prière en famille lors d’un deuil, ainsi que l’initiation à la prière contemplative ou à la lecture priante de la parole de Dieu (lectio divina) peuvent être des pistes intéressantes à l’inspiration de ce groupe.

11


"Partager la foi - annonce" Toute la communauté chrétienne est appelée à témoigner sa foi. A l’intérieur de cette vocation commune, l’équipe de travail «annonce de la foi» a comme mission principal de rappeler aux communautés pastorales que, comme le soulignait le pape Paul VI, « l’Eglise existe pour évangéliser » (EN 4). C'est-à-dire, pour communiquer la Bonne Nouvelle d’un Dieu qui aime le monde et qui veut que tous les hommes et femmes aient la vie en plénitude. Ainsi, la tâche principale des équipes de travail « annonce de la foi », est de motiver et d'animer les membres de la communauté pastorale à vivre leur vocation missionnaire et prophétique là où ils sont.

«annonce de la foi». Par exemple : l’accueil de l’étranger qui a tout son droit de cité dans la communauté locale étant donné son baptême; mais, aussi l’accueil des personnes adultes qui demandent le baptême ou d’autres sacrements. Dans le premier cas, l’équipe « annonce de la foi » peut aider à la prise de conscience et à la mise en route d’une communauté pastorale qui intègre mieux sa diversité culturelle ; dans le deuxième cas, l’équipe peut contribuer à la mise en œuvre d’une équipe d’accompagnement catéchuménal. De même, l’équipe de travail « annonce de la foi » peut contribuer par sa réflexion, à que la communauté pastorale profite mieux des occasions ou opportunités que la vie courante nous présente pour évangéliser. Par exemple, réfléchir à mieux accompagner les parents des enfants qui recevront un sacrement, soit-il baptême, première communion ou confirmation. Proposer de nouvelles formules pastorales pour mieux accompagner les malades et leurs familles, pour mieux accompagner les familles en deuil ou les jeunes couples qui demandent le mariage, etc. Toutes ces circonstances sont une occasion pour l’annonce de la foi, mais il faut que cette foi soit communiquée en tenant compte des nouvelles évolutions de notre société, de nouveaux langages de nos contemporains, notamment des jeunes, et des besoins réels des destinataires. Un aspect de grande importance à tenir en compte est celui de communication. En fait, il faudrait aider les communautés pastorales à développer une bonne stratégie de communication, afin que, par exemple, à travers la revitalisation des bulletins paroissiaux, elles se donnent des instruments mieux adaptés à la transmission de la foi.

Pour ce faire, l’équipe de travail « annonce de la foi » doit aider les communautés pastorales à être attentives aux évolutions de la société dans laquelle nous vivons et les aider à lire ces changements comme étant « signes de l’Esprit de Dieu » qui nous parle ici et maintenant. L’équipe de travail « annonce de la foi » aidera les communautés pastorales à assumer avec créativité et avec un nouvel élan les défis qui surgissent de la réalité contemplée, notamment ceux qui touchent la vie et la justice. De cette façon, ils contribuent à que la foi chrétienne reste une interpellation de sens pour nos contemporains ainsi que pour les structures de société. En deuxième lieu, l’équipe de travail « annonce de la foi » a une tâche fondamentale envers la communauté pastorale elle-même, envers tous ses membres, dans le sens de leur aider à faire mémoire et approfondir sa foi en Jésus le Christ. Un moyen sine qua non dans cet effort d’approfondir la foi, revient à placer la Parole de Dieu au cœur de la vie de la communauté pastorale. Voici donc, une question très concrète à développer: chercher de nouvelles impulsions pour que la Parole de Dieu soit lue dans les communautés et devienne cette « source et nourriture » souhaitée par le Concile Vatican II. L’Eglise est comme un arbre, avec une grande diversité de branches – qui sont les diverses actions et activités pastorales que nous voyons quotidiennement: catéchèse, célébrations, action caritative et d’engagement social, etc… Bien, la Parole de Dieu doit être la sève de cet arbre.

Information Office Diocésain de Pastorale (4, rue Génistre) BP 419 L – 2014 Luxembourg www.odp.cathol.lu • pastorale@cathol.lu Tél.: 46 20 23 – 42 Pastorale Biblique 5, avenue Marie-Thérèse L-2132 Luxembourg www.bibel.cathol.lu • service.biblique@cathol.lu Tél. 44743 - 571/- 572

Sans vouloir tout réinventer, d’autres champs importants s’ouvrent aux équipes de travail

12


"Vivre la foi - diaconie" Le groupe de travail « service et diaconie » est appelé à s’engager dans la dimension concrète de la diaconie, qui est celle du service du prochain.

actions professionnelles d’envergure au bénéfice des personnes en détresse.

Sa base commune sera la Foi au Ressuscité et la Parole de Dieu. En effet, son engagement ne se limite pas au simple niveau humain. Il est fondé sur la relation profonde de l’homme avec son Dieu. Grâce à l’activité fraternelle qui en résulte, la foi rayonnera audelà des limites de la c.p. et deviendra visible, concevable et authentique pour d’autres.

L’engagement du groupe de travail « service et diaconie » est loin d’être de l’activisme ; c’est une manière d’agir ensemble en tant que chrétiens. Cette action ayant sa source et sa motivation dans la Foi. Voilà pourquoi les désirs et les soucis concernant un engagement social avec ses joies et ses peines, mais aussi ses propres déficiences seront sans cesse à porter dans la prière personnelle et communautaire.

En interaction avec les autres dimensions, les membres du groupe de travail « service et diaconie » s’efforceront avant tout de faire comprendre d’une façon individuelle, puis à l’ensemble de la communauté l’absolue nécessité de devenir plus attentifs, voire plus sensibles aux besoins des autres : des voisins, des personnes âgées souvent isolées, à l’exclusion des étrangers, au désespoir des personnes en deuil, à la situation sans issue des exclus de la société, au manque de perspectives d’instruction de beaucoup d’enfants, aux détresses physiques et psychiques de personnes surmenées ......

« Mais quoi faire concrètement ? », c'est une question clée dans la plupart des conseils pastoraux de communauté. Mais en effet, le fait d'avoir les yeux et les oreilles ouverts pour les hommes et les femmes du voisinage, ne permet-il pas très vite d’apercevoir qui est dans le besoin ? Qui a des problèmes avec notre manière de vivre parce qu’il ne comprend pas nos langues ? Qui a besoin d’une assistance et qui semble résigner ? Le premier regard amical et le premier mot amical et sympathique sauront ouvrir la porte à une rencontre plus profonde.

En ce sens, l’engagement du groupe de travail « service et diaconie » aura la mission de travailler en communication et en dialogue ouvert et simple avec les services officiels connus.

L’équipe maman-bébé invite les jeunes parents qui se sont installés dans le voisinage de rencontrer d’autres jeunes familles. Un cours de cuisine intercommunautaire facilite aux femmes migrantes de s’exprimer dans les nouvelles langues et de partager leurs richesses culturelles. A l’aide du service porteà-porte, les vieilles personnes immobiles peuvent participer à la messe dominicale avec les autres gens du voisinage. Dans un centre pour personnes âgées, les après-midi dédiés à la lecture ou aux jeux communs créent des liens entre les générations…

Très souvent, après une première démarche de secours et d’accompagnement bénévol, il s’avère indispensable de faire appel à des services professionnels. Dans ce cas, le groupe de travail « service et diaconie » pourra servir de lien, connaissant les structures et les offres p.ex. de Caritas, connaissant l’assistante sociale du secteur, ou ayant à coeur de se procurer les informations nécessaires auprès des institutions et ministères en question.

Suite à une analyse de la situation qui clarifie les besoins, les membres du groupe de travail « service et diaconie » contacteront des combattants bénévoles et les motiveront de contribuer leurs capacités spécifiques. Par le biais de l’entraide de proximité dans le voisinage, ils participeront à la création d’un réseau social proche aux gens concernés. Dans le cas où la motivation de cet engagement provient de la foi, toutes ces activités seront partagées avec la communauté pastorale voir intégrées dans la liturgie.

Mais ce n’est pas seulement dans le cadre du pays que le groupe de travail « service et diaconie » aura à s’occuper de la justice sociale et de la suppression de détresses et de situations intenables. Une solidarité universelle avec la grande famille humaine devra l’habiter et lui proposer un champ d’action vaste comme le monde. Là aussi, le groupe de travail « service et diaconie » pourra rendre des services précieux : établir le contact avec les structures officielles d’aide commune au développement, telles que Bridderlech Deelen ou Missio, Caritas, Entraide d’Église, Adveniat ou d’autres ONGs, afin de mobiliser les bonnes volontés et de lancer des

Information et organisation Service diocésain de diaconie (et ODP) 29, rue Michel Welter, L-2730 Luxembourg Tel. 402131 - 280, sdd@cathol.lu

13


Travail à projets dans la communauté pastorale But ?

Comme il s’agit d’un projet limité dans le temps, ceux-ci seront plutôt prêts de donner un apport.

Le but d’un travail à projets au sein de la c.p. est de favoriser la communion entre différents acteurs. Ce processus est un long cheminement qui prend forme par le biais du travail en commun. Les projets pastoraux livrent le cadre propice pour s’exercer à la communion.

Un projet est un lieu d’encouragement La réussite d’un projet pastoral est un encouragement pour tous ceux qui y ont contribué. Peutêtre ferons-nous l’expérience qu’avec des moyens simples un nombre plus important de personnes sera prêt à s’investir au travail commun.

Souvent ils ne doivent pas être d’une grande envergure. Notons, qu’il peut s’agir simplement de liturgies communes, de soirées bibliques, de catéchèses pour enfants, de répétitions de chant, de préparations sacramentelles vécues en commun …. En effet, ce ne sont là que des exemples où toute la c.p. pourra réunir les forces vives des diverses communautés existantes autour d’une même table afin de préparer et de réaliser une initiative commune.

Les projets à envisager se décanteront des 3 dimensions fondamentales de l’Église: liturgie, annonce de la foi, diaconie. La 4ième dimension sera celle de la communion fraternelle à ne pas sousestimer.

Dimensions du travail à projets Partenariat

Le projet en soi pourra s’étendre sur des semaines ou des mois. Ce qui importe, c’est de s’exercer à la communication et au travail en commun.

Il est souhaitable qu’une communauté pastorale se cherche des partenaires adéquats externes en vue de la réalisation de certains projets pastoraux. Par exemple, pourquoi ne pas demander à un « club de jeunes » une aide concrète pour une animation au cours de la fête paroissiale, ou pourquoi ne pas demander à « Bridderlech Deelen »à l’ASTM leur soutien dans l’élaboration d’un projet de sensibilisation sur des questions du Tiers monde, ou encore à un service d’Église une aide concrète lors d’une démarche ….. En effet, tout travail en commun libère de nouvelles idées et tisse des liens entre des personnes. Partager nos responsabilités est un risque et un défi. Mais c’est toujours aussi l’occasion de rendre témoignage d’une Église en mouvement, ouverte et accueillante.

Les atouts de tels projets ne seront pas à sousestimer, comparés à d’autres initiatives pastorales: Un projet est limité dans le temps. Or, il faut noter que le fait d’étaler un projet pastoral sur des années aura peu de sens (danger de routine ou d’institution, de perte d’énergies) Un projet est un lieu d’accueil pour des initiatives nouvelles. Des projets aboutissent pleinement si ses acteurs sont motivés d’amener leurs idées personnelles à bonne fin en contribuant de façon constructive, voire créative à un tout. Le projet pastoral sera toujours source d’une communion plus grande car elle est le lieu par excellence où des personnes de bords différents auront la chance de construire ensemble. La confrontation de points de vue différents s’avérera fructueuse pour le travail communautaire au sein de toute la c.p.

Traditions Au niveau paroissial, voire interparoissial des propositions liturgiques sont déjà faites: eucharisties communes, liturgies de la parole, prières du soir, rosaires, processions, heures d’adoration, célébrations sacramentelles (baptême, 1 ière communion, confirmation …). Dans ce cas, le travail à projets envisagera non pas de les remplacer, mais de les coordonner au maximum en vue de plus de communion selon les traditions locales ou régionales. A côté de cela il n’est pas défendu de proposer l’une ou l’autre initiative nouvelle.

Un projet est un lieu d’ouverture. Sans doute, l’Eglise prend encore trop souvent le visage d’un club fermé. Or, les projets pastoraux auront la grande chance de l’ouverture, voire d’une visibilité plus grande au cœur de la société. Dans le cadre d’un projet concret on pourra faire appel à la participation explicite de personnes non socialisées dans la communauté pastorale.

Communion Dans beaucoup de communautés pastorales, la

14


Les région pastorales coordination pastorale au sein de la c.p. n’est qu’à ses débuts. Aux responsables de la c.p. il importe de favoriser des lieux d’échange et de planification communautaire. Les projets pastoraux seront une belle opportunité pour progresser dans la communion.

Région pastorale "Nord" secrétariat: 2, rue du Pont, L - 9554 Wiltz tél. 957705 - fax. 957717 pastoralregioun.nord@pt.lu Région pastorale "Centre" secrétariat: 4, rue du Canal, L - 9020 Ettelbruck tél. 811347 - fax. 811348 regpast.centre@cathol.lu

Bien sûr, ce n’est qu’une idée parmi d’autres, un chemin pour créer des synergies nouvelles, découvrir des lieux de confiance au sein d’une c.p. où nos richesses mutuelles contribueront à la construction du corps tout entier. Sur ce chemin, le partage des responsabilités est indispensable.

Région pastorale "Luxembourg" secrétariat: 30, rue du Curé, L - 1368 Luxembourg tél. 222970-1 - fax. 2222970-31 Région pastorale "Est" secrétariat: (2, rue de Luxembourg) BP 52, L - 6701 Grevenmacher tél. 750094 - fax. 758440 Région pastorale "Sud" secrétariat: 32, rue de l'Hôpital, L-4137 Esch/Alzette tél. 26550401 - fax. 26550402 Vous trouvez une carte des régions pastorales sur le site internet de l'ODP sous l'adresse: www.odp.cathol.lu/Docu_Carte_PV.html

15


Service Biblique Diocésain Compétence : Promotion d’une meilleure connaissance de la Bible et de son message pour notre temps ; promotion et accompagnement de groupes bibliques ; formation des animateurs de groupes bibliques ; collaboration avec la Fédération biblique catholique internationale. 5, av. Marie-Thérèse L-2132 Luxembourg Tél. : 44743-571/-572 ; Fax : 44743-573 pastorale.biblique@cathol.lu www.bibel.cathol.lu

SeSoPI-Centre Intercommunautaire Compétence : Promotion de l’esprit de la communauté chrétienne interculturelle (l’Église de la Pentecôte : une Église de toutes races, langues peuples et nations) ; connaissance de la réalité socioculturelle des familles immigrées ; attention aux situations d’injustice dont est victime le milieu immigré. 5, av. Marie-Thérèse L-2132 Luxembourg Tél. : 44743-501 ; Fax : 44743-515 sesopi-ci@cathol.lu www.sesopi-ci.lu

Service d’animation et de formation spirituelles (SERAFs) 5, av. Marie-Thérèse L-2132 Luxembourg Tél. : 44743-341 ; Fax : 44743-515

Pastorale des Vocations Centre Jean XXIII, 52, rue Jules Wilhelm, L-2728 Luxembourg Tél. responsable : 691 819794 cpv@cathol.lu www.restena.lu/vocations/

ErwuesseBildung (anc. Info-Video-Center) Compétence : Éducation de la foi ; foi et culture ; aide aux parents dans l’éducation religieuse de leurs enfants ; initiation à un usage judicieux des moyens audio-visuels ; médiathèque de bons films, livres, CD-ROM, cours, séminaires, conférences. 5, av. Marie-Thérèse L-2132 Luxembourg Tél. : 44743-340 ; Fax : 447451 info@ewb.lu www.ewb.lu

Pastorale touristique p.a. B.P. 17, L-5801 Hesperange Tél. : 26361270 ; Fax : 26361270 tourismus@cathol.lu www.tourismus.cathol.lu Service diocésain pour la pastorale des personnes âgées et/ou malades Compétence : Orientation et coordination de la pastorale des malades et des personnes âgées ; formation de coopérateurs laïcs bénévoles pour ce secteur pastoral. 29, rue Michel Welter, L-2730 Luxembourg Tél. : 26198660 ; Fax : 26198669 krankepastoral@cathol.lu

Centre de Pastorale des Jeunes Compétence : Accompagnement de jeunes dans la découverte et le développement de la foi et des valeurs évangéliques ; soutien aux initiatives de pastorale des jeunes au niveau diocésain, régional et paroissial ; élaboration d’une documentation pour les jeunes et les animateurs de groupes de jeunes ; échange avec les centres de pastorale des jeunes des diocèses limitrophes. 5, av. Marie-Thérèse, L-2132 Luxembourg Tél. : 44743-215/-279/-317/-319 ; Fax : 44743-553 jupa@jugendpastoral.org www.jugendpastoral.org

Service diocésain de Pastorale des personnes ayant un Handicap (SPH) 29, rue Michel Welter, L-2730 Luxembourg Tél. : 26489670, tél. mobile : 661559489 ; fax : 26489679 sph@cathol.lu www.sph.cathol.lu Service diocésain des Pèlerinages 25, bd Prince Henri, B.P. 138 L-2011 Luxembourg Tél. : 472277-1 ; Fax : 467579 pelerinages@internet.lu www.pelerinages.lu

Centre de Pastorale Familiale (Familjen-Center CPF) Compétence : Préparation au mariage ; éducation affective et sexuelle ; préparation des parents et des grands-parents à leurs responsabilités éducatives ; formation des conjoints et des parents ; consultation familiale ; promotion de la spiritualité du mariage. 3, Place du Théâtre L-2613 Luxembourg Tél. : 474544 ; Fax : 222206 cpf@cathol.lu www.familjencentercpf.cathol.lu

Service Diocésain de Diaconie (SDD) 29, rue Michel Welter L-2730 Luxembourg Tél. : 402131-280 ; Fax : 402131-409 sdd@cathol.lu Lëtzebuerger Massendénger 5, av. Marie-Thérèse, L-2132 Luxembourg Tél. : 44743-243 ; Fax : 44743-248 massendenger@hotmail.com www.massendenger.cathol.lu

Centre de pastorale en monde du travail (CPMT) Compétence : attention aux évolutions et problèmes en monde du travail ; orientations pour la pastorale en monde du travail ; souci humain et pastoral des exclus du travail ; diffusion de la doctrine sociale de l’Église ; engagement pour un monde du travail plus juste et plus humain ; sensibilisation des chrétiens et des communautés chrétiennes pour ces enjeux. 5, av. Marie-Thérèse L-2132 Luxembourg Tél. : 44743-339 ; fax 44743-229 cpmt@cathol.lu

16


Le Conseil pastoral de communauté