Page 59

FM30maq:Layout 1

27/07/10

19:32

Page 59

Spécial Venise qui lui permettra de devenir une cité d'échanges internationaux et une ville d'Art incomparable. Cette Perle de la Lagune est installée sur cent dix huit îles, reliées entre elles par quatre cents ponts. L'un des aspects les plus remarquables de Venise est sa double voie de communications, les canaux pour les marchandises et les Calli pour les personnes, ce que Le Corbusier estimait être la structure d'une ville idéale. Etre Vénitien reste un privilège, parfois cher payé : habiter un musée vivant, supporter un afflux de touristes constants mais aussi goûter au luxe extrême et gratuit de la lenteur, de la pérennité et de la beauté... La ville offre à chacun un reflet différent, très personnel suivant son état d'âme journalier. Un peu d'histoire Venise fut fondée en 811 par les habitants de Malamocco qui, fuyant les Francs, s'établirent sur les îles plus sûres du Rivo Alto, aujourd'hui Rialto, et élurent alors leur premier doge Aquello Partecipazio. L'aventure millénaire de la République ainsi inaugurée, la ville était placée dès 828 sous la protection de Saint-Marc, dont le corps avait été ramené d'Alexandrie par des pêcheurs.

années de siège ! En 1797, Napoléon pénètre à Venise et abolit une constitution vieille de dix siècles. Puis, avec le Traité de Campoformio, il cède la ville et ses dépendances à l'Autriche en échange de la Lombardie. La Place Saint Marc Musset l’a qualifié de “Salon du Monde” et cela s'insère parfaitement dans la vision que les Vénitiens ont de leur ville : un immense appartement plein de couloirs tortueux. L'architecte Palladio disait : une ville n'est rien d'autre qu'une grande maison. Il a fallu plusieurs siècles pour installer ce splendide salon. Elle fut dallée en

La Place Saint-Marc.

L'Empire Vénitien Du 9e au 13e siècle, Venise va exploiter sa position privilégiée entre l'Orient et l'Occident. Sa puissance maritime et commerciale lui permettra de conquérir des marchés importants en Istrie et en Dalmatie. En1204, elle conquiert Constantinople avec l'aide des Croisés. Les produits du pillage affluent à Venise, tandis que prospère le commerce de tout ce qui est précieux. Marco Polo revient de Chine avec des richesses fabuleuses et éblouit l'Europe par les récits de ses voyages. De sa rivalité qui l'oppose longtemps à Genes, jalouse de son hégémonie maritime, la République sort victorieuse en 1381. L'apogée La 1ère moitié du 15e siècle voit son apogée et le maximum de la puissance vénitienne. Les Turcs sont battus à Gallipoli en 1416 et les Vénitiens tiennent en Orient les royaumes de Moree, de Chypre, de Candie. En Italie, ils s'emparent, entre 1414 et 1428, de Vérone, Vicenze, Padoue, puis Brescia et Bergame. L'Adriatique est Mare Veneziano, de Corfou au Pô. Le déclin La prise de Constantinople par les Turcs en 1453 annonce la décadence. La découverte de l'Amérique déplace les courants commerciaux. Venise est obligée de soutenir une lutte épuisante contre les Turcs qui s'emparent de Chypre en 1500. La fameuse bataille de Lepante - 1571- à laquelle prend part la flotte vénitienne, arrête l'invasion turque. Au 17e siècle, les Turcs conquièrent Candie après 25

FRANCEMAGAZINE N°30 59 AUTOMNE 2010

1267, après remblayage du canal qui la longeait. Malgré la construction de l'aile Napoléonienne (musée Correr), la Place Saint-Marc, sur l'espace ouvert, procure une sensation de légèreté et de liberté enivrante. La Piazzeta, au-delà des images romantiques léguées par le 19e siècle, est l'expression artistique d'un pouvoir. C'est là que se dressent deux colonnes qui marquaient pour les bateaux l'entrée officielle dans Venise. L'un porte SanThéodor terrassant le dragon et l'autre le Lion de Saint-Marc, devenu le symbole de Venise. Toutefois, on ne passe jamais entre les deux colonnes de la Piazzeta : c'est là qu'avaient lieu les exécutions capitales et les mises au pilori. Il ne faudra jamais perdre de vue que, pendant mille ans, l’obsession de Venise est le commerce et les affaires par tous les moyens. Gare à celui qui l'entrave !

>>

No 30 France Magazine  

Le Magazine des Français établis hors de France N° 30 - Automne 2010

No 30 France Magazine  

Le Magazine des Français établis hors de France N° 30 - Automne 2010