Issuu on Google+


AMÉNAGER ET CONSTRUIRE AUTREMENT DES ENDROITS OÙ L’ON VIT BIEN. La démarche RSE (responsabilité sociale et environnementale) consiste, pour une société, à intégrer, dans son management, des préoccupations sociales et environnementales à sa logique économique. Une posture adoptée naturellement par Séquano Aménagement dès sa fondation, en 2009, par la fusion de deux sociétés d’économie mixte (SEM) de Seine-Saint-Denis. Parce que construire autrement la ville, c’est d’abord construire autrement sa propre gouvernance. Conversation avec la direction générale.

PATRICE CHARRIÉ, DIRECTEUR GÉNÉRAL

ISABELLE VALLENTIN, DIRECTRICE GÉNÉRALE DÉLÉGUÉE À L’AMÉNAGEMENT ET À LA CONSTRUCTION, DIRECTRICE DU DÉVELOPPEMENT

ALAIN FONTECAVE, DIRECTEUR GÉNÉRAL DÉLÉGUÉ AUX RESSOURCES ET MOYENS, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL

RAPPORT DE RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE / 1


Si la loi française impose aux entreprises cotées en Bourse de rédiger des rapports RSE, Séquano n’y était pas obligé. Pourquoi avoir souhaité réaliser le sien? Patrice Charrié Parce que Séquano Aménagement est une entreprise responsable dans tous les domaines, désireuse de travailler dans un climat de confiance. Mais il ne suffit pas de proclamer que nous voulons construire autrement la ville, il faut aussi montrer — et démontrer — comment nous nous y prenons. Comment nous nous organisons dans ce but. Comment nous faisons vivre cette valeur en interne. Alain Fontecave Séquano accorde une grande importance aux aspects sociétaux et environnementaux de son activité. Et ceci, depuis sa naissance. Sans savoir que, plus tard, nous appellerions cela RSE… Isabelle Vallentin Ce rapport représente ainsi un engagement formel sur des pratiques déjà mises en place, que nous allons poursuivre et améliorer. Il s’agit d’un point d’appui pour avancer dans notre réflexion.

Se montrer responsable… C’est une question de principe pour Séquano? P. C. Nous sommes implantés dans un département particulier, la Seine-Saint-Denis, qui souffre énormément de son passé industriel mais qui possède aussi de nombreux atouts : sa jeunesse, son potentiel foncier… Un département qui révèle de grandes disparités de moyens chez ses habitants. Comment ne pas adopter, ici, une démarche responsable? Séquano fait le pari de se mettre au service de tous les citoyens, de faire plus et mieux, avec des équipements publics et un environnement mieux pensés. Nous faisions de la RSE sans le savoir. Maintenant, nous le savons et nous voulons le faire savoir. I. V. Cette détermination de placer l’homme au centre de nos préoccupations se traduit de multiples façons. En essayant de minorer au maximum les nuisances des chantiers sur le voisinage et sur l’environnement, par exemple. Une logistique bien conçue, c’est moins de matériaux utilisés, donc moins de rotations de camions, moins de pollution sonore, moins de CO2 rejeté, moins de poussière… C’est l’une de nos priorités. A. F. La sensibilisation du personnel à avoir un comportement responsable dans les projets qui nous sont confiés fait partie intégrante de notre projet d’entreprise.

2 / SÉQUANO

Sur quelles autres valeurs vous appuyez-vous? P. C. La concertation, parce qu’elle permet de gagner du temps et contribue à l’émergence de propositions incroyables de bon sens! A. F. En outre, chez Séquano existe une volonté forte de ne pas différencier les cadres et les employés dans tout ce qui relève des droits sociaux dont ils bénéficient. Le personnel est également sollicité pour certaines décisions. Par exemple : la répartition égalitaire de la prime d’intéressement entre tous a été prise après consultation de l’ensemble du personnel. I. V. La confiance. Nous accompagnons des projets privés à vocation d’utilité publique. Les habitants des communes sont nos usagers, et leur quotidien dépend de notre sentiment de responsabilité à leur égard. Nous ne sommes pas là pour produire du béton et de l’asphalte mais de la qualité de vie, grâce à notre professionnalisme.

Autrement dit, il faut anticiper? I. V. Sans anticipation, pas de durabilité. Notre vocation est d’aider les collectivités à prioriser leurs objectifs pour livrer des aménagements et des équipements qui fonctionneront bien, qui évolueront bien, qui garantissent la sécurité de tous, qui ne seront pas ingérables sur le plan financier, pour les habitants comme pour les communes, et qui présentent de vraies qualités architecturales. Il est important pour le département de porter une image d’innovation et de dynamisme. P. C. Il est même possible d’aller plus loin en aménageant les espaces verts, comme aux Docks de Saint-Ouen, avant de construire les bâtiments. Bénéficier d’une belle vue, pour les nouveaux résidents comme pour les anciens, au lieu de vivre au milieu d’un chantier, cela change la vie, non? Par ailleurs, un bâtiment peut changer de rôle au fil des années. Nous sommes attentifs à laisser aux projets la possibilité d’évoluer.

Comment s’organiser pour satisfaire de telles ambitions? P. C. Cette approche nous oblige à aborder les problèmes autrement, à nous poser beaucoup de questions, et à travailler en partenariat avec toutes les personnes concernées. Avec les élus, les architectes et les promoteurs, pour mener à bien les projets, trouver les solutions et les méthodes les plus pertinentes et les plus imaginatives possible, mais aussi avec les talents locaux. Nous favorisons l’insertion, mais nous

NOUS FAISIONS DE LA RSE SANS LE SAVOIR. MAINTENANT, NOUS LE SAVONS ET NOUS VOULONS LE FAIRE SAVOIR. Patrice Charrié, directeur général

I. V. Depuis toujours, nous travaillons en équipe, de manière transversale, en mode projet. Et nous allons continuer en nous appuyant sur le système de management de la qualité (SMQ) défini dans le cadre de notre certification ISO 9001. Une méthode incontournable puisque nous agissons, en quelque sorte, comme les chefs d’orchestre de l’aménagement. Nous sommes également engagés dans une certification de management environnemental ISO 14001. Bien appréhender leur rôle dans l’entreprise et savoir à quoi ils participent est, d’ailleurs, également important pour les salariés.

La communication semble importante pour Séquano… P. C. Faire bouger autrement la ville n’est pas toujours simple. Chacun est partie prenante, les professionnels comme les citoyens. Et nous voulons faire passer le message à tous. Notre travail, par ailleurs, nous l’avons dit, repose sur la confiance. Avec les élus, qui ont leurs propres préoccupations en matière de communication; avec les citoyens, qui ont besoin de savoir où en sont les travaux, ce qui se passe derrière la bâche et ce qui les attend. Comment sera la future école du quartier, ce que signifie le sigle BBC… En interne aussi, les salariés ont besoin d’informations accessibles à tous et utilisables par tous : pour conserver un climat de fraternité, d’abord, et pour ne pas se trouver en déphasage avec le terrain, ensuite. C’est un élément structurant de l’entreprise, dans la mesure où il exige du temps, par exemple, et oblige la direction à déléguer…

Que signifie pour les salariés cette démarche de RSE? P. C. Ils y sont sensibilisés dès leur entretien d’embauche. Mais nous avons aussi créé un climat interne favorable à cette dernière.

A. F. Nous sommes particulièrement attentifs aux échanges avec les représentants du personnel. Nous les souhaitons les plus réguliers possible, sur des sujets ascendants autant que descendants. Nous organisons également des réunions avec l’ensemble du personnel tous les deux ou trois mois.

organisons aussi des jardins éphémères ou des expositions temporaires avec les artistes du département. À Saint-Ouen, chaque nouveau projet s’accompagne de la production d’une œuvre. Les habitants manifestent beaucoup d’intérêt pour cette initiative et beaucoup de respect pour ces créations.

A. F. L’attention que nous portons à leur cadre de travail, au bon fonctionnement des outils et du réseau informatique, ainsi qu’à la formation. Nous tenons à ce que chaque salarié participe à une formation, au moins, par an. Cela nécessite un gros travail de fond et beaucoup de pédagogie qui ont commencé à produire leurs effets au sein du personnel. L’obligation d’équilibrer nos comptes dans un contexte économique difficile nous limite dans nos initiatives, mais elle nous contraint aussi à trouver des solutions efficaces pour le bien-être du personnel.

Quel profit vos partenaires tirent-ils de tous ces efforts? A. F. La mise à disposition de personnels pour lesquels les mots confiance, responsabilité, transparence sont des valeurs incontournables. I. V. Des lieux où l’on vit bien… P. C. Mais il faut rester modeste. Nous ne pouvons pas régler tous les problèmes, et le terrain reste sans cesse à défricher!

RAPPORT DE RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE / 3


Avenue Gaston Roussel, espace public, vers la place de l’Horloge, ZAC de l’Horloge, Romainville, Reichen et Robert & Associés, Platform

NOS AMBITIONS POUR DEMAIN JOUER UN RÔLE ACCRU d’accompagnement et d’apport de compétences auprès des collectivités locales : pour aller plus loin dans la recherche de la qualité et dans l’innovation; pour mieux prendre en compte le tissu économique local dans la réalisation des opérations de construction ou d’aménagement. DÉVELOPPER ENCORE LA VEILLE TECHNOLOGIQUE,

par l’animation de groupes d’étude et le travail d’équipe afin de construire des projets plus riches.

ANTICIPER LES ÉVOLUTIONS en termes de réglementation

et de certification, mais aussi de préoccupations sociétales, afin de rester au niveau. Aller plus loin, encore, dans la recherche de performance énergétique, dans le management des coûts ou le développement de thèmes prometteurs comme la mutualisation des parkings ou l’optimisation de la gestion des eaux pluviales.

DÉVELOPPER LA SENSIBILISATION ET LA FORMATION des salariés aux enjeux du développement durable.

PERMETTRE À CHACUN, en interne, de faire valoir ses propres qualités

et connaissances pour en faire bénéficier les autres : favoriser la transmission de leurs compétences techniques pour les plus jeunes, de leur expérience pour les plus expérimentés; rechercher la diversité et la pluridisciplinarité.

16 / SÉQUANO

Directeur de la publication : Patrice Charrié. Responsable de la publication : Delphine Coué. Conception et réalisation : . Crédits photo : E. Facon, le Bar Floréal. Infographie : Reichen et Robert & Associés. Imprimerie Champagnac. Tirage : 2500 exemplaires. Édition gratuite. Parution : septembre 2011. Toute reproduction, représentation, traduction ou adaptation, intégrale ou partielle, quels qu’en soient le procédé, le support, le média, sont strictement interdites sans autorisation de Séquano Aménagement, sauf dans les cas prévus par l’article L. 122-5 du Code de la propriété intellectuelle. Séquano s’engage dans une communication responsable. Imprimé sur du papier 100% recyclé sans acide et biodégradable, garantissant la gestion durable des forêts, encres végétales.


Autrement la ville Immeuble Carré Plaza 15-17, promenade Jean-Rostand BP 95, 93022 BOBIGNY CEDEX TÉL. : 01 48 96 64 00 / FAX : 01 48 96 63 99 info@sequano.com

www.sequano.com


Rapport RSE