Issuu on Google+

S

aint-Pée-sur-Nivelle ENPERE

’acte le plus important de la vie annuelle du Conseil Municipal vient d’avoir lieu le 27 avril : l’adoption du budget. En effet, il s’agit de voter les projets de l’année et d’y affecter les financements ; vous trouverez dans ces pages la présentation de ce budget, mais je souhaite vous indiquer dès à présent les lignes directrices qui l’ont inspiré : modération et continuation des projets en cours. -modération dans l’Investissement car le budget est essentiellement constitué de la continuation de projets initiés l’an dernier : travaux du barrage du lac, continuation du centre de loisirs, réalisation du lotissement à usage d’habitation Inta, création du lotissement à vocation économique Lan Toki 2 avec attribution imminente des lots. Seul le projet du Musée de la Pelote dans les locaux adjacents à l’Office du Tourisme, et le projet de circuit de Kantia sont novateurs mais ne verront un début de réalisation qu’en cas d’attribution de subventions par le biais du syndicat Nive-Nivelle, nous serons fixés avant l’été. Par contre, pour tenir compte de l’augmentation de population-le dernier recensement fixe la population à 5039 habitants- et répondre plus rapidement aux besoins de propreté et d’amélioration du cadre de vie, un agent d’entretien a été recruté dès le mois de mars. Pour contribuer, avec les différentes associations sportives et culturelles à maintenir les liens sociaux intergénérationnels et encadrer les loisirs des jeunes la Municipalité a décidé également d’étoffer son service animation et un adjoint d’animation rejoindra nos services dès la mi-avril. - modération dans la pression fiscale . Pour tenir compte du passage en communauté de Communes qui entraîne la perte de la taxe professionnelle pour la Commune, de la création de l’Etablissement Public Foncier Local (EPFL) qui engendre une fiscalité supplémentaire sur les taxes “ménage” et du maintien de certains syn-

Bulletin d’informations municipales n°17 - Avril 2006

L

Éditorial de Christine BESSONART Maire de Saint-Pée sur Nivelle dicats dont le budget est alimenté par un pourcentage sur les taxes “ménage” la prudence a été de mise. La Commune a décidé cette année encore de ne pas augmenter ses taux d’imposition sur les trois taxes ménage : taxe d’habitation, taxe foncière, taxe foncière sur le non bâti. Dans le même temps, vous constaterez que l’endettement de la Commune a considérablement baissé, ce qui permettra dans les années à venir de faire face sereinement aux nouveaux investissements qui deviendraient nécessaires. Enfin, vous verrez que deux projets liés, qui vont modifier le paysage et changer la vie des habitants avancent à grands pas : le projet de Lurberria pour lequel l’appel d’offres est lancé, et le projet de contournement du bourg pour lequel l’enquête publique commence ce mois-ci. Ces projets sont portés respectivement pas le syndicat du Bassin de la Nivelle et le Conseil Général mais sont poussés par les élus locaux qui trouvent dans votre soutien l’énergie nécessaire. Le Maire, Christine Bessonart ragan apirilaren 27an, Herriko Kontseiluaren akta garrantzitsuena izan da aurrekontuaren onartzea. Alabaina, behar dira bozkatu urtean zehar egingei diren obrak, bakoitzari emanez doakion diru kopurua.; orrialde honetan aurkituko dizue aurrekontu horren aurkezpena, bainan nahi dizuet oraitik aipatu zerk bideratu duen : zuhurtasunez jokatu eta hasi egitasmoak segitu.

I

- Inbertsioetan zuhurtziaz jokatu, aurrekontuaren parte handia egina baita antzineko urtean hasi lanen segitzeaz : antzirako presa, aisialdi zentroa, Inta etxegunea, Lan Toki 2 ofiziale eremuaren sortzea eta loten banatzea.Berriak diren bi egitasmoak : Pilotaren erakustokia Turismo bulegoari datxikola, bai eta Kantia deitu zirkuitua, eginak izanen dira, bakarrik diru laguntzak ardiesten badira Errobi-Urdazuri sindikatuaren bidez ; uda gabe fitsatuak izanen gira. Aldiz, biztanleen goititzea kontutan hartzeko, azken jende kontaketak 5039 biztanle eman ditu, garbitasun beharrei ihardesteko eta ingurumenaren hobetzeko, langile bat hartua izan da zerbitzu teknikoetan martxoaren 1tik hunat.Kirol eta kultur elkarteekin loturak atxikitzeko, gazteen aisialdiak kudeatzeko, herriak deliberatu du animazio zerbitzua garatzea, hortarako apirilaren erditsutik harat animatzaile bat gutartean ukanen dugu. - Diru mailan zuhurtziaz jokatu : kontutan hartuz herri elkargoan sartuz geroz enpresen tasa ez duela gehiago herriak ukaiten, EPFL egitura sortuz geroz menaien tasa emendatzen dela, atxikiak izan diren sindikatu batzuen diruztatzeko menaien tasatik ehuneko zerbait hartua dela, hauek oro zuhurtasunez jokarazten gaituzte. Aurten ere, herriak deliberatu du hiru tasen ez emendatzea : bizitegiarena, lurrarena eta ez eraikia den lurrarena. Ber denboran ohartuko zirezte herriaren zorra azkarki ttipituz doala, hau dela medio ondoko urteetan ahalko ditugu inbertsio berriak gauzatu. Azkenik, ikusiko duzue bi xede lotuak direnak, ingurumena eta biztanleen bizia aldatuko dituztenak, aurreratzen direla urrats handiz : Lurberriako xedea, honentzat eskaintza publikoa hasia delarik, eta saihesbidea, honentzat inkesta publikoa hilabete huntan hasten dena. Egitasmo hauek Urdazuri arroko herriarte Sindikatuak eta Kontseilu Orokorrak ditu sustengatzen bai eta lekuko hautetsiek zuen baitan aurkitzen baitute kemena. Zuen Auzapeza, Christine Bessonart

EMBAUCHE

Depuis le 18 avril 2006 Yannick ODEAU est le nouvel animateur socio-culturel recruté par la mairie de Saint-Pée.

Bienvenue à Yannick !

Ce Berrichon d'origine, âgé de 40 ans, est installé en Aquitaine depuis près de vingt ans. De 1982 à 1994, il occupe diverses fonctions dans l'animation qui l’ont conduit à travailler avec de nombreux publics (enfance, jeunesse, adultes et seniors) dans des structures aussi variées que des centres de loisirs et de vacances, des associations culturelles loi 1901, une entreprise d'insertion, des maisons de quartiers, ou encore en centre hospitalier ou en maison de retraite. Ayant intégré la Fonction Publique Territoriale en 1995 au sein de la commune de Villenave d’Ornon en Gironde, il réussit le concours

d'Adjoint d'animation territorial en 1996. Durant ces onze dernières années, il a eu pour mission de coordonner et diriger des équipes d'animation et les projets pédagogiques d'un centre de loisirs et d'un centre d'animation des jeunes résidant sur une Zone Urbaine Sensible. Yannick est de longue date investi en Pays Basque tant par ses attaches personnelles que par son engagement dans la vie associative locale. Depuis cinq ans, il a entamé un cursus d'apprentissage de la langue basque. Il réside depuis peu à Sare. Bienvenue à lui au sein du personnel municipal.

ONGI ETORRI YANNICK ! 2006ko apirilaren 18tik hunat Yannick ODEAU, Herriko etxeko animatzaile berria dugu. 1982 eta 1994 artean sektore desberdinetan lan egin du, haur, gazte eta zaharrekin. 1995ean Villenave d’Ornon, Bordele eskualdean, hiriko langile hartua da.Han, gazteen eta Aisialdi zentroko egitasmoen ardura duelarik. Aspaldian, Yannick Euskal Herriaz maitemindua da, hemengo alor desberdinetan jadanik engaiatua, euskaldun berria, Saran egin du bere habia. Ongi etorri, herriko langileen artean.


BUDGET

COMPTE ADMINISTRATIF 2005 Conformément à la loi, le Conseil Municipal de notre commune a voté, le 27/ 02 / 2006, le compte administratif et le compte de gestion 2005. Le compte administratif c’est la réalité des recettes et des dépenses de l’année tant en fonctionnement qu’en investissement. Le compte de gestion est tenu par le Percepteur ; il doit être conforme au compte administratif de la Commune. En fonctionnement, les recette s’élèvent à : 3.898.718,37 € soit 102,71% de l’estimation. 2.600.440,93 € est le montant des dépenses équivalant à 92,65% du prévu. Cela laisse, à la section de fonctionnement, un excédent de 1.298.277,44 €. La différence entre la prévision et la réalisation, en section d’investissement, est grande car des opérations programmées importantes ne se sont pas réalisées soit parce que abandonnées (achat de l’usine ORMA) ou reportées en 2006 ( construction du Centre de Loisirs Sans Hébergement / Ikastola et consolidation du barrage Alain Cami au Lac). Dans cette section les recettes s’élèvent à 1.657.377,06 € et les dépenses à 1.823.893,04 €. Cela donne un solde négatif égal à 166.515,98 € auquel il faut ajouter le solde négatif des restes à réaliser ( travaux prévus mais non réalisés en dépenses et le

montant des subventions accordées mais non rentrées en recettes ) soit 713.146,65 €. La section investissement a donc un besoin de financement de 879.662,63 € largement couvert par l’excédent de la section fonctionnement (voir plus haut). Le bilan financier de l’année 2005 est donc égal 418.614, 81 €; c’est de l’autofinancement pour le budget 2006. Cela aura d’autant plus

COMPTE ADMINISTRATIF 2005 : INVESTISSEMENT DÉPENSES

INVESTISSEMENT

1.236.280,68

1.450.916,16

Reboisement

46.793,44

9.524,96

Matériel 2005

68.300,84

Bâtiments

61.211,98

Opérations financières

Droits de jouissance Voies et réseaux Voirie 2005

2005EKO KONTU ADMINISTRATIBOA Hau bozkatua izan da otsailaren 27an,huntan dira ikusten zer izan diren gastuak eta diru sartzeak urtean zehar.

d’intérêt que la réalisation du gros projet de l’année 2006, la construction du CLSH / Ikastola (1.315.195 €) se fera sans subvention suite à l’intervention du groupe municipal d’opposition “ST PEE D’ABORD” auprès de la Préfecture. Rappelons que ce budget 2005 a été réalisé, comme en 2002, 2003 et 2004, sans faire appel à l’emprunt.

3.489,00 44.542,43 159.120,40

Eclairage public Musée de la Pelote

29.029,08

4.514,38 2.688,23 €61.661,81

Agorespace Groupe scolaire

Inbertsioetan, aurreikuspen eta eginak izan diren obren artean, diferentzia handia da : zonbait egitasmo utziak izan baitira (ORMA), beste batzu 2006rat luzatuak (Aisialdi zentroa, aintzirako presa). Aisialdi zentroa eta ikastolaren eraikuntza diru laguntzarik gabe egina da “Senpere lehenik” taldeak Suprefetura abisatu ondoren.

Centre Loisirs ss Hébergem.

Orroitarazten ahal dugu 2005eko aurrekontua mailegurik gabe osatua izan dela, antzineko hiru urteetan bezala.

Aménagements stade

1.674,40

22.132,11

54.761,87

Voirie 2004

73.053,00

Sécurité routière

€13.779,68

Voies et réseaux 2004

44.385,83

Plan Local Urbanisme

€8.943,62

Signalétique

69.080,50

5.866,57

Barrage A. Cami TOTAUX Page 2

740,71 €5.137,17

3.641,25

1.823.893,04

1.657.377,06


COMPTE ADMINISTRATIF 2005 : FONCTIONNEMENT DÉPENSES Charges à caractère général

PRÉVISIONS

RÉALISATIONS

POURCENTAGES

820.340

745.710,68

90,90

1.167.500

1.124.713,55

96,33

Charges de la gestion courante

517.366

499.621,29

96,57

Charges financières

158.152

142.647,57

90,20

Charges exceptionnelles

80.880

35.426,85

43,80

Dépenses imprévues

10.000

--

0

Amortissements

52.324

52.320,99

100

989.217

--

0

2.806.562

2.600.440,93

92,65

Charges de Personnel

Virement Investissement Total Dépenses RECETTES Produits du service Travaux en régie

PRÉVISIONS

RÉALISATIONS

136.875

157.614,63

POURCENTAGES 113,69

65.000

60.751,90

93,47

Impôts et taxes

1.567.226

1.635.367,26

104,35

Subventions, dotations…

1.332.053

1.354.769,39

101,70

286.000

303.692,86

106,18

Atténuation de charges

17.000

22.589,75

132,88

Charges exceptionnelles

76.870

49.870,18

64,87

Reprises sur provisions

2.630

2.629,11

100

250

1.556,51

622,60

311.875

311.875,78

100

3.795.779

155.615,63

102,71

Autres/gestion

Transfert de charges Excédent antérieur reporté Total Recettes

résultat de clôture : 3.898.718,37 euros - 2.600.440,93 euros = 1.298.277,44 euros

BUDGET PRIMITIF 2006

2006KO AURREKONTUA Bozkatua izan da martxoaren 27an

Voté le 27 mars 2006, le Budget Primitif (BP) de notre Commune s’équilibre à 3.970.841 € en section de Fonctionnement et à 3.357.746 € pour l’Investissement.

agents supplémentaires ; l’un renforcera l’équipe technique tandis le second assura les fonctions nouvelles d’animateur socio-culturel. Par contre les charges financières régressent fortement de 44,25% ; le désendettement de la Commune se poursuit ! En recettes, cette année encore, les taux communaux des impôts locaux (Taxe d’Habitation, Taxe sur le Foncier bâti et Taxe sur le Foncier non bâti) resteront stables. L’excédent du Compte Administratif 2005, qui s’élève à 418.614, augmente d’autant ces recettes. C’est loin d’être négligeable !

FUNTZIONAMENDUA Herri elkargoaren sortzeak ondorioak ekartzen ditu aurrekontuan, hala nola tasa profesionala ez dute gehiago herriek altxatuko. Kargu orokorrak emendatuz doatzi : %5,23 langilegoa : %9,32. Bi langile berri hartuak izan dira, bat zerbitzu teknikoetan, bestea animazioan.Aldiz, maileguer lotuak diren kargak ttipituz doatzi, %44,25, zorra azkarki beheiti doa. Diru sartzetan, hiru tasak ez dira emendatzen. INBERTSIOAK 2006koa, jazkoa baino %16.93 gehiago da. Hauetan dira Aisialdi zentroa, Ikastola aterbetuko duena, aintzirako presa, Pilotaren erakustokia eta Kantiako zirkuitua. Azken bi hauentzat, diru laguntzen beha gaude. Aurrekontu huntaz bestalde badira beste hiru : hilerriak (hobien saltzea), Inta eta Lan Toki 2 etxeguneak.

partis et en cours de réalisation, les deux autres sont fonction de subventions sollicitées dans le cadre d’un PCD (Projet Collectif de Développement) porté par le Syndicat Intercommunal Nive-Nivelle. Nous attendons des nouvelles. Le remboursement annuel de la dette en capital poursuit sa décrue ; cette année il s’élève à 142.460 € contre 270.917 € en 2005.

Pour équilibrer le budget de cette Section, un emprunt de 322.171 € est envisagé. A coté du Budget Général trois budgets annexes cohabitent : le budget du cimetière (vente des caveaux), et ceux des lotissements INTA et LAN TOKI 2. Ces deux derniers ont des chances de s’éteindre avant la fin de cette année. Dans ce cas, leur solde, grandement positif, intégrera le Budget Général.

Section fonctionnement La création de la Communauté des Communes du Sud Pays Basque, à compter du 1er janvier 2006, a eu une incidence sur notre Budget de Fonctionnement. En effet, les Communes concernées ne percevront plus, directement, le produit de la Taxe Professionnelle et verront la Dotation Globale de Fonctionnement, versée par l’Etat, réduite. La Communauté des Communes leur versera une dotation compensatoire. Les charges à caractère général augmentent de 5,23% tandis que celles concernant le Personnel progressent de 9,32%. C’est dû, principalement, à l’embauche de deux

Section investissement Par rapport au BP de l’année 2005, celui de la section Investissement augmente de 16,93 % en 2006. Il reprend, en plus des opérations traditionnelles, la construction du Centre de Loisirs Sans Hébergement / Ikastola, la consolidation du barrage du lac A Cami ainsi que les projets de réalisation du Musée de la pelote basque et l’aménagement du circuit autosmotos de Kantia. Si les deux premiers sont bien

Page 3


BUDGET

Quelques ratios significatifs : Par rapport à la moyenne des communes de même strate démographique (3 500 à 5 000 habitants), le positionnement de St-Pée-sur-Nivelle est le suivant : Endettement

Fiscalité

Euros/habitant (St Pée) Moyenne de la Strate

Encours de la dette 31/12/2004

380

Annuité de la dette

111

Euros/habitant (St Pée) Moyenne de la Strate

Produits foncier bâti

78

158

Produits foncier non bâti

11

10

Produits taxe habitation

100

137

906 142

(résultat 2004 - sources : Ministère de l’Economie et des Finances).

Un point sur la fiscalité : Malgré la création de deux nouvelles structures de coopération intercommunale (Communauté de Communes “Sud Pays Basque” et Etablissement public foncier local), financées par la fiscalité directe locale, la pression fiscale des ménages senpertars n’augmentera pas en 2006, voire diminuera (sous réserve d’une non augmentation des taux d’imposition de la Région). Ainsi en 2006 : ■ La Commune a décidé de ne pas augmenter ses taux,

Le Département maintient également ses taux, La taxe d’enlèvement des ordures ménagères perçue par le Syndicat Bizi Garbia n’augmentera pas (6,03 %), ■ En raison de la création de la Communauté de communes, le taux de taxe professionnelle diminue. L’objectif est qu’il atteigne 13,83 % sur une période de 6 ans. En 2005, à St-Pée il était de 14,63 % (parts communale et syndicale), ■ En raison du transfert de compétences liées à la Communauté de Communes et malgré la création de l’EPFL financé sur les 4 taxes, la part des Syndicats diminue. ■ ■

Les taux 2005/2006 TAXE HABITATION 2005 Commune 10,18% Part syndicale 0,47% FONCIER BÂTI Commune 10,29% Part syndicale 0,47% FONCIER NON-BÂTI Commune 30,47% Part syndicale 1,41%

2006 10,18% 0,209% 10,29% 0,212% 30,47% 0,626%

BARRAGE

BARRAGE DE LURBERRIA Depuis le 1er janvier 2006, le Syndicat du Bassin de la Nivelle a transféré l’ensemble de ses compétences (études et travaux en rivières, élimination des pollutions…) à la Communauté de Communes Sud Pays Basque en dehors de celle concernant la construction du barrage écrêteur de crues de Lurberria. Le budget prévisionnel 2006 prévoit en dépenses d’investissement pour le barrage 1.606.175 € TTC qui se déclinent comme suit : ■ ETUDES 127.400 € TTC - Cette ligne reprend la maîtrise d’œuvre, la coordination SPS, le contrôleur de travaux, les frais de géomètre et d’assistance à maîtrise d’ouvrage… ■ FONCIER 331.775 € TTC - Ce montant tient compte des honoraires de l’expert foncier, des dépenses liées aux indemnités des propriétaires expropriés et des frais notariés… ■ TRAVAUX 1.062.000 € TTC - Travaux sur la RD4, déplacement de la ligne EDF, travaux sur le barrage… ■ DIVERS 85.000 € TTC - Déplacement des espèces protégées, frais de reproduction, de publicité, communication…

On retrouve également en dépenses 27.520 € TTC de remboursement de TVA à la Communauté de Communes et aux ex-communes membres pour les travaux réalisés avant le transfert des compétences en

Communauté de Communes. Les recettes d’investissement quant à elles se calquent en majorité sur les accords de subventions obtenus auprès des différents financeurs du barrage. Mais on retrouve aussi l’excédent reporté du budget 2005, le prélèvement à la section de fonctionnement et le fond de compensation de la TVA. Au final, pour couvrir les dépenses projetées en 2006, il serait nécessaire de réaliser un emprunt de 562.521 € TTC. Les échéances d’emprunt seront financées par le biais de la fiscalisation entre les quatre communes du Syndicat du Bassin de la Nivelle (St-Pée sur Nivelle, Ascain, Ciboure et St-Jean de Luz).

D’un point de vue pratique L’avis d’appel public à candidature a été lancé pour les travaux du barrage. La réception des candidature est fixée au 28 mars 2006. Le choix final de l’entreprise qui réalisera les travaux sera fait fin juillet 2006. Le permis de construire a déjà été déposé. Le déplacement de la RD4 en partenariat avec le Conseil Général des Pyrénées Atlantiques doit être fait avant la coupure effective de la voie actuelle par l’aile en terre du barrage. Les travaux devraient donc être réalisés dans l’année. Page 4

La réalisation du dossier de demande d’autorisation pour le déplacement des espèces protégées a été confié au bureau d’études OGE qui a déjà travaillé sur le sujet au moment de l’enquête publique. Ce dossier devra être transmis à la Préfecture qui, après avis des différents services concernés (Direction Régionale de l’Environnement, Conseil National de Protection de la Nature…), devrait nous retourner un arrêté préfectoral d’autorisation de déplacement des espèces protégées (pique-prune, lucane cerf volant et grand capricorne). Ce déplacement devra intervenir avant le commencement des travaux, soit, à l’automne. Les travaux sur le barrage devraient donc démarrer en fin d’année 2006.


AMÉNAGEMENT ET CADRE DE VIE

VOIRIE COMMUNALE Chaque année, le Conseil Municipal alloue une enveloppe d’un montant d’environ 160.000 euros€pour entreprendre la réfection d’une partie de la voirie communale. Pour l’année 2006, le programme porte sur les routes communales suivantes : Karikartea, Serres, Souhouretakoborda, Kikerenia, Xuhananea, Elhorga, Moleressenia, Landalulua, Plate-forme d’Amotz et raccords sur divers chemins. Les chantiers représentent une superficie de 10 924 m2, soit une longueur de route d’environ 3,5 km. Après étude et négociation des différentes offres des entreprises de travaux publics, c’est l’entreprise EUROVIA AQUITAINE qui a été retenue pour un montant de 153.000 euros TTC . Le Conseil Général a été sollicité pour l’attribution d’une subvention la plus élevée possible. Les travaux débuteront début avril.

Achat d’un échafaudage pour l’entretien des bâtiments communaux (10.000 euros), aujourd’hui à la Maison pour tous.

Les toilettes publiques de l’église rénovées sont à nouveau en service

Renforcement du réseau électrique basse tension Le Syndicat Départemental d’Electrification des Pyrénées Atlantiques (SDEPA) a arrêté en janvier dernier son programme de travaux pour 2006 sur l’ensemble du département. Un certain nombre de ces travaux touchent la Commune de Saint Pée Sur Nivelle. Les affaires programmées concernent le renforcement des postes électriques suivants : NOM DU POSTE ÉLECTRIQUE

NOMBRE D’ABONNÉS IMPACTÉS

COÛT ESTIMATIF

P 31- Moxokoborda

20

71.760

P 58 - Xol

20

33.000

P 9 - Contramandou

5

17.000

TOTAL

45

121.760

Ces travaux seront réalisés vers la fin de l’année 2006 et sont éligibles à une aide de 78% du H.T. de la part du SDEPA.

EDF DÉPOSE LE RÉSEAU ÉLECTRIQUE AÉRIEN Dans le cadre de sa politique d’amélioration de la qualité des fournitures, EDF avait anticipé, dès 2004, la mise en souterrain de la ligne HTA (20 000 volts) qui borde la route départementale de Saint-Pée à Sare. L’entreprise COREBA, chargée de la réalisation de ces travaux (200.000 euros d’investissement à la charge d’EDF), a posé 2.000 mètres de fourreaux, aptes à recevoir un câble électrique qui alimente, aujourd’hui, ce quartier d’Amotz. Les travaux de câblage et de raccordement des réseaux électriques ont été effectués entre décembre 2005 et Janvier 2006. 2.600 mètres de câble HTA (20.000 volts) et 200 mètres de câble basse tension ont été mis en service pour permettre une dépose de plus de 2.600 mètres de réseau aérien et de 40 poteaux béton. Ce nouveau réseau assurera à la population locale, une meilleure qualité de fourniture de l’électricité et participera à l’amé-

HERRIKO BIDEAK Urte guziz bezala, herriko kontseiluak 160.000€ko buxeta ematen du herriko bideak berritzeko -Karrikartea, Serres, Souhouretakoborda, kikerenia, Xuhahananea, Elhorga, Moleresenea, LandaluluaEurovia enpresa hautatua izan da obren egiteko.

ELEKTRIKA AZKARTZEA Urtarrilean, SDEPAk gelditu du bere lan egitaraua; Obra batzuk Senpereko herrian eginak izanen dira. COREBA, Hazparneko enpresa bat hautatua izan da elektrika obrak egiteko - EDFak bere gain hartuko ditu 200 000€ko fresak.Gainerat, Amotzeko auzoan sareen parte bat lurperatua izan da : lan horien gastuak banatuak izan dira herria eta elektrikaren sindikatuaren artean.

ZERBITZU TEKNIKOAK Martxotik hunat, langile bat hartua izan da zerbitzu teknikoak azkartzeko. Herriak "balayeuse-aspiratrice" eskuratuko duelarik langile berriak gidatuko du.

lioration du cadre de vie des habitants. De plus, sur le quartier d’Amotz, une partie du réseau basse tension a été effacée, sous maîtrise d’ouvrage du Syndicat Départemental d’Electrification des Pyrénées Atlantiques. Ces travaux ont permis de mettre en souterrain environ 750 mètres de réseaux électriques et téléphoniques. Ils ont été financés conjointement par la Commune et le Syndicat Départemental.

Page 5

M. Arnaud Poeydomenge (EDF), M. Alain Dubois, directeur de Coreba, Marcel Arribillaga, M. Pierre Camus, chef de base EDF


AMÉNAGEMENT ET CADRE DE VIE

LES SERVICES TECHNIQUES :

renfort d’un agent d’entretien

Entretien des espaces verts : la période est propice pour les plantations d’arbres et d’arbustes pour les jardiniers de la ville.

Depuis quelque temps, les besoins grandissants en moyens humains et matériels pour assurer un nettoyage convenable de la voirie et des espaces publics avaient été identifiés. Début mars, l’embauche d’un agent d’entretien a été réalisée pour renforcer le service nettoyage et conduire la balayeuseaspiratrice, achetée par la Commune. Bienvenue à Benat Bergarra au sein du personnel communal.

Ttote Ibarra avec son nouveau collègue Benat Bergara

CULTURE

L’accord BAI EUSKARARI lancé

BAI EUSKARARI Senperen Bai Euskarari kanpaina tokia eman da Saran, Ezpeletan, Azkainen eta Ziburun emana izan ondoan. Kanpaina honen helburua da herriko saltegi, zerbitzu edo elkarteetan euskararen presentzia ahots eta idatziz aitzinaraztea. Hamabost bat pertsonako talde osatu ondoan, Martxoaren 8an kanpaina jakinarazi da. Gisa hortako ekintzak ,Herriko Etxeak bultzatu eta sustengatuko ditu ; denok elgarrekin aritu behar baitugu euskararen zaintzeko. Elebitasunaren aldeko lan garrantzi bat da.

IKUSGARRIAK ESKOLENTZAT Elkartetxean martxoaren 27 eta 28an , Garazikus-ek “Super Seme” ikusgarriaren 4 emanaldi proposatu ditu. Kontseilu Orokorrak “ Saisons de la Culture” ekintzaren kasuan, Herri Elkargoaren partaidetzarekin Senpereko Herriak antolatzen zituen Ainhoa, Ahetze, Arbona, Sara eta Senpereko 3 urtetarik 8 urtetarako haur elebidunentzat. Bestalde, Matxoaren 30an Gantxikin Herriak proposaturik, “Petite Planéte Bleue” ikusgarria antolatua izan da Senpereko eta Azkaineko 3 urtetarik 8 urtetarako haur elebakarrentzat. Ikusiz 650 haur horien poza, ikusgarriri buruzko sentsibilizazio lanak segitu behar ditugu.

Après Sare, Espelette, Ascain et Ciboure, Saint-Pée met en place la Campagne Bai Euskarari. Son but est de promouvoir l’utilisation de la langue basque tant à l’écrit qu’à l’oral dans les différents secteurs de la commune tels que les commerces, services ou associations. Un groupe d’une quinzaine de personnes s’est constitué et a officiellement lancé la campagne le 8 mars . La Mairie souhaite impulser et promouvoir de telles initiatives car nous devons agir ensemble pour sauvegarder l’euskara. C’est un travail en faveur du bilinguisme.

Spectacle destiné aux scolaires Les 27 et 28 mars, Garazikus a donné quatre représentations de son spectacle “Super Seme” à la maison pour tous. Ce magnifique spectacle de marionnettes destiné aux enfants bascophones de 3 à 8 ans d’Ainhoa, Ahetze, Arbonne,Sare et Saint-Pée a été mis en place grâce à un partenariat entre la commune, la communauté des communes et le Conseil Général, dans le cadre des saisons de la Culture. Par ailleurs la commune a mis en place le 30 mars à Gantxiki, le spectacle “Petite planète bleue” destiné aux élèves non bilingues de 3 à 8 ans. Les écoles des St Pée ainsi qu’une école d’Ascain ont participé à cette représentation de sensibilisation à l’environnement. La joie de plus de 650 enfants ayant participé à ces représentations nous encourage à poursuivre nos actions de sensibilisation aux spectacles vivants s’adressant aux jeunes publics. Page 6

Les Subventions aux associations Elkarteen diru laguntzak ACADEMIE MAURICE RAVEL ADIN EDERRA AMICALE des POMPIERS APEL APPMA Nivelle ARDATZA ARTS MARTIAUX Asso SPORTIVE ARRETXEA Asso PARENTS IKASTOLA Asso PHILATHELIQUE BIBLIOTHEQUE COMICE AGRICOLE EMAK HOR chorale EMAK HOR BF EPAULARD EUSKO IKASKUNTZA EUSKAL HAZIAK EZ DA MUSIK FETES d'AMOTZ FETES d'IBARRON FETES de SERRES FETES de St PEE GURE IRRATIA HATSA HEMEN HERRIA IKAS BI BIGA BAI KISKA THEATRE LOKARRIA OXTIKENEKOAK SPUC TTIPI TTAPA UDA LEKU UNC E. H. Laborantxa Ganbara ZIRIKOLATZ OINEZ Euskal Konfederazioa Piment D’espelette

800 650 600 600 400 250 350 600 600 200 4000 1530 400 800 200 300 200 250 2000 2000 200 4500 1000 400 1000 400 100 100 300 600 700 12000 400 1150 300 1500 4500 200 200 450


VIE DE LA COMMUNE

La priorité au logement social Dans notre SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale), une nouvelle ampleur est donnée au logement social. Ainsi la part du logement social dans les zones à urbaniser de plus d’un hectare est prévue dans une fourchette de 20 à 30 %. Dans cet esprit, la Commune a décidé d’imposer pour les opérations immobilières d’une certaine importance, la réalisation de logements sociaux. ■ pour les projets de 10 à 20 logements (lotissements compris) désormais une obligation est faite de réaliser 20 % de logements sociaux. Il en est de même pour les projets inférieurs à 10 logements mais réalisés sur un ter-

rain d’une superficie d’au moins un hectare. pour les projets de plus de 21 logements, obligation est faite de réaliser au moins 30 % de logements sociaux. Il faut savoir qu’à ce jour, Saint-Pée n’est pas assujetti au paiement d’une indemnité dans le cadre de la loi SRU. Pour autant, notre commune abrite environ 4 % de logements sociaux ce qui est insuffisant; pression foncière oblige, les 2/3 des ménages du département sont aujourd’hui éligibles aux critères d’attribution pour l’obtention d’un logement social. Pour répondre à ces besoins, en particulier aux demandes des Senpertars, notre com■

mune s’engage aujourd’hui fortement dans une démarche en faveur de ce type d’habitat. En amont, et dans cet objectif, l’équipe municipale avait déjà veillé à ouvrir à l’urbanisation un certain nombre de zones. Ces zones sont essentiellement situées, en réponse à la loi SRU (qui demande de densifier les quartiers), au Bourg, à Amotz et à Ibarron. A ce jour, des réunions ont déjà été menés avec des acteurs du logement social D’ores et déjà certains projets sont en voie de concrétisation (72 logements à Amotz, plusieurs projets au Bourg, auxquels sera appliqué le pourcentage de logement social).

Le lotissement INTA Dans le but de permettre à de jeunes familles de s’installer dans la commune, 9 lots à bâtir ont été attribués au lotissement INTA, sur d’anciens terrains communaux. Le prix des parcelles a été fixé entre 48 000 et 53 000 euros (soit bien en dessous du prix de marché). Les travaux de viabilisation devraient s’achever à le fin du 1er semestre.

UNE RÉVISION SIMPLIFIÉE DU PLU Trois délibérations ont été prises dans le cadre d’une révision simplifiée de notre PLU. Elles concernent trois zones sur lesquelles seront supprimées les servitudes d’espace boisé classé. Deux délibérations concernent des “erreurs matérielles” pour deux zones (après vérification sur site, ces espaces ne sont en effet pas boisés). La troisième délibération concerne le Syndicat du Bassin de la Nivelle, en charge de la construction du barrage écrêteur de Lurberria. Il est nécessaire de couper une

A quoi sert la taxe de séjour ? Depuis de nombreuses années, la commune a institué la taxe de séjour dont le produit est destiné à favoriser la fréquentation touristique. Sa perception permet notamment la mise en œuvre d’actions de promotion, la réalisation et l’entretien des infrastructures, et le financement, pour partie, des dépenses de l’Office de Tourisme. Cette taxe est due par les personnes de plus de 13 ans hébergées à titre onéreux sur le territoire communal ; elle n’est en aucun cas un impôt supporté par les Senpertars. Pour 2006, un accord est intervenu afin d’uniformiser le montant de la taxe sur l’ensemble des communes des Pays de SaintJean de Luz. Il faut savoir qu’elle a rapporté 41 131 euros à la commune en 2005.

partie de la RD4 qui deviendra propriété du Syndicat et qui constituera une partie de l’emprise du barrage. Il convient donc de rétablir la RD4 par une voie nouvelle, contournant la crête du barrage en rive droite de la Nivelle. Ce nouveau tronçon traverse une parcelle aujourd’hui classés en espace boisé classé. Pour ces trois modifications, une enquête publique est organisée et les Senpertars sont invités à donner leur avis et à consulter les différents plans en Mairie.

Des travaux au barrage du Lac Le lac Alain Cami est une retenue de 220.000 m3 formée par un barrage en terre de 10 m de hauteur et de 13 m de long. Depuis 2001, il relève de la sécurité publique. A ce titre, et bien que présentant un “bon état général”, le barrage subit actuellement une mise aux normes, correspondant notamment à la mise en place d’une vidange par tranchée ouverte, d’un muret anti-batillage (capable d’éviter le débordement du Lac, en cas de crues sévères de la Nivelle, comme en 1983) et à des travaux d’obturation de l’ancienne conduite de vidange. Un réunion publique a permis d’informer les riverains. Les travaux, d’un montant de 162.994 euros sont subventionnés à hauteur de 80 % (35% par le Conseil Général, et 45 % par les fonds européen). Pour mener à bien ces travaux, le lac a du être vidé ; il sera remis en eau pour la saison.

Page 7

LEHENTASUNA ETXEBIZITZA SOZIALARI Hektara bat baino gehiagoko eremuetan, eraikitzeko xedea delarik, %20 eta 30en artean etxebizitza sozial beharrezkoak dira.Herriak beranta hartu duelakotz (bakarrik %4 egoitza sozial) bizitegi sozial alorrean, beharrezkoa izanen da 10 eta 20 etxebizitza artean eraikitzen denean, %20a sozial egoitzak izan ditezen, 21 bizitegiz goiti : %30a etxebizitza soziala galdegina da.Herriko kontseiluak jada banatuak ditu auzoak bizitegi horien eraikitzeko : herri erdia, Amotze eta Ibarrun.

EGONALDI ZERGA Hau baliagarri agertzen da Turismo bulegoaren gastuentzat, ordaintzen dutelarik kanpotik egoitera heldu diren 13 urtez goitiko jendeek.

INTA ETXEGUNEA Herriko familia gazteak herrian planta ditezen 9 lota banatuak izan dira herriko lurretan.Ekaina ondarrean, ura eta elektrika lanak bururatuak daitezke.


SOCIAL

A fond la neige ! Les 25 et 26 mars derniers, 15 ados (8 filles et 7 garçons) ont pris la direction de Val Louron pour un Week-End ski organisé et financé en partie par la commune (coût du séjour par enfant : 150 euros dont 100 euros de participation de la commune et 50 euros pour les familles). Pendant ces 2 jours, les jeunes ont pu découvrir les joies du ski et pour les plus doués s’aventurer sur la piste rouge. Les pistes, de ski ou de danse (une soirée dansante est venue agrémenter le séjour) n’ont pas effrayé les Senpertars, bien au contraire. Les jeunes, encadrés par Totte et Céline sont prêts à renouveler l’expérience l’année prochaine ! Merci aux ados pour ce WE qu’ils ont su rendre agréable.

154 retraités du village ont répondu à l’invitation de Madame le Maire et de son conseil municipal pour partager le repas qui leur a été offert au restaurant Bonnet. Après le mot de bienvenue prononcé par Madame le Maire et les remerciements de Monsieur Pierre Le Nue, vice-président d’Adin Ederra, les convives ont pu apprécier l’animation et la bonne table qui leur étaient offertes. La représentante de la commission sociale, Benita Etchevers a encore une fois participé à l’animation de la journée. A l’année prochaine.

Ce samedi 4 mars, les Senpertars, jeunes et moins jeunes, se sont donné rendez-vous pour fêter Carnaval. Le défilé a suivi les musiciens à travers les rues du village avec des arrêts pour enchainer quelques danses basques bien enlevées. Déguisés (auto-tamponneuses, éléments de la nature…), ils se sont retrouvés au stade pour juger San Pantzar, le punir de ses bêtises avant de le brûler. Le concours de déguisement a récompensé plusieurs enfants (pompier, troll, princesse…). Tout ce petit monde a partagé une krakada offerte par la Charcuterie Aniotz, la boulangerie Darrigues et la Mairie.

Noces d’Or

Nous demandons à toutes les personnes qui se sont mariées il y a 50 ans ou 60 ans de bien vouloir donner leurs coordonnées à la Mairie car nous ne pouvons identifier que ceux qui ont été unis à Saint-Pée.

Une sortie MacDo et patinoire

20 gazte , 5 animatzailerekin lerra tokira joan dira.2 senpertarrek maska lehiaketa irabazi dute "1118-218" mozorrotzarekinLeihaketa eta gero gazte guziak elkarretaratu dira krakada baten inguruan, lerra tokiko zuzendariak eskainirik.

HIRUGARREN ADINEKOAK 154 pertsona erretretan direnak BONNET ostatura etorri dira, apairu baten inguruan Auzapez andereak eta herriko kontseiluak eskainirik. Umore ezin hobean iragan dute eguna,beste urte arte erranez, elgar utzi dute.

URREZKO EZTEIAK 50 urte edo 60 urte ezkonduak direnei, galdetua zaie herriko etxera deitzea izenen emaiteko.

Création - Réalisation :

20 ados encadrés par 5 accompagnateurs ont participé à une journée macDo suivie d’une parie de rigolade et de convivialité sur la piste de la patinoire. Le concours de déguisements a vu couronner 2 jeunes Senpertars méconnaissables sous leurs déguisements rappelant une pub télé dans l’air du temps. La direction de la patinoire a offert un goûter à tout le groupe pour le récompenser de ses déguisements et de son entrain.

ATERALDI

- 05 59 57 10 57 • Photos : HARITZA - Mairie de Saint-Pée sur Nivelle - Remerciements Studio de la Nivelle

Nos aînés autour d’une bonne table

Un carnaval haut en couleur

Page 8


Bulletin avril 2006