Page 1

S

aint-Pée-sur-Nivelle ENPERE Bulletin d’informations municipales n°11 - Octobre 2003

L

‘année est rythmée par des échéances auxquelles le Conseil Municipal doit veiller pour les préparer au mieux. Ainsi, après avoir assuré le mise en place humaine et matérielle de notre saison estivale, il convient de s’assurer que nos jeunes bénéficieront des meilleures conditions pour étudier et se distraire. Des services périscolaires simplifiant la vie des enfants et des parents sont mis en place et améliorés ; aux vacances de Toussaint, des activités ludiques seront proposées en plus du centre de loisirs ; le contrat éducatif tempslibre sur lequel le Conseil Municipal réfléchit en partenariat avec la CAF et les services de l’Etat sera signé ce dernier trimestre et offrira aux jeunes de nouvelles activités tout en faisant bénéficier la Commune d’aides substantielles de l’Etat. Sans augmenter les impôts, tout en bénéficiant de revenus importants de l’exploitation du plan d’eau du lac et en trouvant de nouvelles recettes (vente des terrains des lotissements Ortzana, Lan Toki et Lizardia II), la commune pourra achever la crèche et l’aménagement du stade cette année sans emprunt.

Éditorial de Christine BESSONART Maire de Saint-Pée sur Nivelle Les temps changent, les enfants et les familles sont le présent et l’avenir de notre société ; à Saint-Pée nous l’avons compris et nous essayons de rendre la vie plus facile aux familles, de tisser des liens et d’apprendre la vie en société aux plus jeunes. Bon courage pour cette nouvelle année scolaire. Le Maire Christine Bessonart

B

etebeharrek dute urtearen harat hunata finkatzen, eta Herriko Kontseiluak egin ahal bezain ongi apailatu behar ditu egin beharreko lanak. Hara nola udako sasoinak behartu gizaki eta materiala engaiamenduak segurtaturik, gure gazteek ikasketen buruzko eta heien astialdien baldintzak ahal bezain hobeak ukan ditzaten segurtatu behar dugun. Eskolaz kanpoko zerbitzuak plantan jarriak eta hobetuak izan dira, haur eta burasoen eguneroko bizia erresteko. Omiasainduko oporren

karietara, bilguneaz kanpo bertze aktibitateak proposatuak izango dira. Herriak, CAF erakundea Estatuarekin batera eraman gogo eta baten indarrez “Contrat temps libre” izenburua hartzen duen hitzarmen bat izenpetuko dugu azken hiruhileko honetan, gazteek aktibitate berriak gozatzen ahalko dituzte eta Herriak egitasmo horrentzat Estatuaren diru laguntzak ardietsiko dituelarik. Zergak batere emendatu gabe, diru iturri berriak bilatuz (Ortzana, Lizardi eta Lan Tokiko lur Zaltezea), eta aintzirako ur ordokiko diru sartzeak baliatuz, Herriak haurtzaindegiaren et kirol zelaiaren obrak aurten gauzatzen ahalko ditu, mailegurik egin gabe. Denbora antzina doa, haur eta familiak egungo eta biharko sustraiak ditugu gure gizartean. Senperen datu hau sesitu dugu, eta familien egunerokoa erresten, jendeen arteko harremanen josten eta gazteak jendartean kokatzen lehiatzen gara. Ikasturte berri honentzat kuraia on deseratzen zaituztet. Zuen auzapeza Christine Bessonart

ENVIRONNEMENT

Le Service Public d’Assainissement Non Collectif, créé en 2002, assure tel que le prévoit la loi sur l’eau du 3 janvier 1992, le contrôle des filières d’assainissement non collectif. Deux principales missions lui sont confiées :

SPANC : un contrôleur, votre conseiller ■

le contrôle périodique de bon fonctionnement des installations d’assainissement non collectif

■ le contrôle des installations d’assainissement non collectif neuves ou réhabilitées

Le technicien du SPANC, Simon Jaussaud, accompagné du bureau d’étude Saunier Techna, procédera dès la fin du mois de septembre, et ce, jusqu’en 2005, au diagnostic initial des installations d’assainissement non collectif existantes. La mise en place de ce service fait l’objet d’une redevance à la charge du propriétaire dont le montant est de 140 euros par visite. Ces visites seront réalisées environ tous les 4 ans. La redevance sera perçue annuellement à la hauteur du quart, soit 35 euros. La création de ce service, permet également à l’ensemble des usagers de consulter le SPANC pour toute question relative à l’assainissement non collectif (projet de réhabilitation, entretien des filières, dysfonctionnement…).

Pour chaque certificat d’urbanisme, permis de construire, déclaration de travaux ou projet de réhabilitation, le SPANC accompagne l’usager dans ses démarches (étude des caractéristiques du sol, implantation et choix des filières d’assainissement, réception des travaux, certificat de conformité…). Ce service fait l’objet d’une redevance de 125 euros dont le paiement, à la charge du propriétaire, interviendra après réalisation des travaux.

Pour joindre le SPANC : 05 59 54 56 97/06 32 37 97 20 Fax : 05 59 54 57 19 Mail : sivom.nivelle@wanadoo.fr


VIE SCOLAIRE

r u s e é r t Une ren ! e u o r e d x u a e p a les ch LES EFFECTIFS 2003

LE TRANSPORT SCOLAIRE

Ils sont en hausse dans la plupart des établissements du village, ce qui est un signe fort de la vitalité de notre commune. L’ouverture attendue à l’école publique du Bourg, d’un poste supplémentaire (un mi-temps en français et l’autre en basque) a été obtenue. Il faut noter que la campagne de sensibilisation menée par l’école Saint-Joseph a permis de maintenir les effectifs de cette école.

Cette année, la commune prend en charge l’ensemble de l’organisation du transport scolaire. Jusqu’alors, le Conseil Général en organisait une partie avec la commune. La mairie est donc le seul interlocuteur pour les parents concernant le transport de leurs enfants. Le coût global du contrat passé avec l’entreprise de transport Lata, est de 59 670 euros, et le coût résiduel, déduction faite des subventions du Conseil Général, est d’environ 9 000 euros. Dans un souci d’équité, la commune a souhaité continuer à transporter les enfants ayant droits (enfants de plus de 4 ans à plus de 3 km de leur école), comme les non ayant droits. Tous les enfants ont ainsi reçu leur

Ecole publique d’Amotz : 31 Ecole publique du Bourg : 235 Ecole Saint-Joseph : 178 Ikastola : 59 Collège Arretxea : 200 Lycée Saint-Christophe : 204

La commune assure la gestion des écoles publiques primaires de Saint-Pée. Elle assure l’entretien des locaux, participe à l’achat de matériel, prend en charge la restauration ou les activités de garderie, et participe aux charges de fonctionnement des écoles privées primaires. Cette année encore, la commune de Saint-Pée a mis en place plusieurs actions afin de permettre une rentrée 2003 dans les meilleures conditions pour nos jeunes.

carte de transport, ainsi qu’un guide ne se trompent pas de bus, points d’arrêt et horaires des cars. (notamment au changement de bus devant l’école SaintA noter : une employée de la com- Joseph) et les accompagne mune veille à ce que les enfants dans leur trajet.

LES TRAVAUX DANS LES ÉCOLES Les deux abribus prévus à Herrixka sont terminés et sont déjà utilisés. L’aménagement de la cour de l’école du Bourg est en cours de réalisation. Plusieurs travaux courants d’entretien ont été menés à l’Ikastola.


A LA CANTINE La municipalité propose aux enfants des écoles publiques et de l’Ikastola un service de cantine. Le contrat avec la société Suhari, fournisseur des repas a été renouvelé, en donnant satisfaction par un bon rapport qualitéprix. Il faut savoir que les menus ont été choisis avec le concours d’une diététicienne, qui a supervisé l’organisation et l’équilibre des différents repas servis à nos jeunes. Le prix des repas est fixé à 2,55 euros. La commune a choisi d’augmenter légèrement le prix

des repas facturé aux familles. (la loi autorise une augmentation maximale de 2,3 % des tarifs; à Saint-Pée l’augmentation est de 2 %, soit environ 5 centimes d’euros par repas). Les demandes de tarifs réduits des repas sont étudiées au cas par cas par le bureau du Centre Communal d’Action Sociale (C.C.A.S.). Ainsi, 3 niveaux de tarifs préférentiels sont appliqués et octroyés en fonction des revenus (se renseigner en Mairie).

UN SERVICE DE GARDERIE Un service de garderie fonctionne à l’école publique du Bourg et à l’école d’Amotz. Il est ouvert de 7h30 à 8h45 et de 16h30 à 18h30. Des employés de la commune, spécifiquement formés, en assurent le bon déroulement. Ce service est ouvert à tous les enfants de toutes les écoles de la commune.

assuré après l’école de 16h30 à 18h30, dans la salle de la cantine, à Gantxiki ; il est ouvert aux enfants des écoles primaires et du collège, dans la limite des places disponibles (30 élèves).

TARIFS

UNE AIDE AUX LEÇONS

Participation mensuelle pour garderie et aide aux leçons : 8,20 euros pour 1 enfant, 15,40 euros pour 2 enfants, 20,40 euros pour 3 enfants, et 23,60 euros pour 4 enfants et plus.

Un service d’aide aux leçons est proposé par la commune, et est assuré par du personnel communal, là aussi spécialement formé (2 employés de la commune, assistés de bénévoles). Ce service est

Les tickets de garderie et de cantine sont disponibles en Mairie, du lundi au vendredi (de 9h à 12h et de 13h30 à 17h) et le samedi (de 9h à 12h).

CENTRE DE LOISIRS SANS HÉBERGEMENT (CLSH)

UN ÉTÉ … PLEIN DE SOUVENIRS Cet été, le CLSH a ouvert ses portes du 10 juillet au 27 août 2003. Depuis quelques années, nous avons la possibilité d’accueillir les enfants dans les locaux de l’école publique, ce qui permet aux équipes de pouvoir évoluer agréablement. Les vacances se sont écoulées au rythme des thèmes comme Harry Potter, le FAR WEST, l’Espagne, le Cirque, la Ferme ainsi que celui de l’Environ nement qui a été le fil conducteur du spectacle présenté par les enfants à la fin du mois de juillet, en collaboration avec Karine, de l’association de musique Ademma. Sans oublier les nuits au centre avec le spectacle des vachettes et les camps poney.

Le nombre d’enfants a évolué entre 28 et 65 avec une moyenne de 46 enfants par jour. Même le mois d’août, habituellement calme a vu arriver des journées à 51 enfants ! ! !

Tout ce petit monde a repris le chemin de l’école après avoir passé des vacances pleines d’émotion et de surprise au CENTRE DE LOISIRS. A noter : le Centre de Loisirs a repris ces activités du mercredi depuis la rentrée ; il est ouvert de 8h à 18 h (avec possibilité de repas). L’encadrement est assuré par le personnel communal. Des activités seront également proposées pour les petites vacances, à partir des vacances de Toussaint.

Au revoir Bernadette Une bien triste nouvelle a ponctué cette rentrée scolaire. Bernadette Borthaire a choisi de nous quitter, au mois de juillet dernier. Employée de la commune auprès des écoles, Bernadette était une collaboratrice appréciée de tous. La municipalité tient à exprimer ses plus sincères condoléances à sa famille, et l’assure de tout son soutien.


AMÉNAGEMENT DU CADRE DE VIE

Un nouveau mini-bus à Saint-Pée Le précédent véhicule utilisé pour transporter les enfants et leur permettre une circulation en toute sécurité, avait atteint un âge avancé. C’est pourquoi la commune a fait l’acquisition d’un nouveau mini-bus flambant neuf, qui aura une double utilité : L’animateur sportif communal, qui intervient dans toutes les écoles, doit avoir à sa disposition un outil permettant de conduire les enfants, notamment sur les différents points d’activités sportives du village. ■ Des sorties sont organisées au Centre de Loisirs Sans Hébergement (CLSH), les mercredis, ou pendant les vacances solaires. Un véhicule est là aussi nécessaire. Le montant de l’acquisition du mini-bus s’élève à 17.184 euros TTC. ■

A propos de voirie communale Chaque année, le Conseil Municipal prévoit dans son budget une enveloppe pour la réfection d’une partie des 110 km de voirie communale. Pour l’année 2003, ce sont 121.960 euros qui ont été dédiés à cette mission. La campagne de réhabilitation 2003 a démarré pendant la deuxième quinzaine de septembre. Les voies concernées sont : Teilaria, Arochainea, Larhun alde, Ehaltzekoborda, chemin de la

L’éclairage public amélioré

Vierge, Ainciart Gachen, Bidarteko Bidea, Sansinenea, Iriartia, Placette Dufau, Martienia. Le Conseil Général accorde une subvention de 50%

du montant hors taxe des dépenses engagées. L’attri bution du marché des travaux 2003 est allée à l’entreprise la moins disante, Eurovia-Aquitaine.

Des travaux d’eaux pluviales La commune a en charge la collecte des eaux pluviales de ruissellement, qui coulent dans le domaine public ; elle doit s’assurer du bon état des fossés ouverts ou busés. Ainsi des travaux ont été menés au quartier du Lac (1ère tranche), afin de créer un nouveau réseau. Au quartier d’Amotz, dans le secteur de la Chapelle, des travaux de réhabilitation du réseau existant ont été réalisés. Les travaux ont été effectués par les Ets Hiriart pour un coût de 28.000 € TTC.

Chiens et nuisances La commune est de plus en plus souvent saisie de plaintes de la part de Senpertars, contre les propriétaires de chiens de leur voisinage. Il faut rappeler que le Maire de Saint-Pée est chargée de faire appliquer le règlement sanitaire départemental, qui précise notamment que "les propriétaires et possesseurs d’animaux, en particulier de chiens, sont tenus de prendre toutes mesures propres à éviter une gêne pour le voisinage, y compris par l’usage de tout dispositif dissuadant les animaux de faire du bruit de manière répétée et intempestive”. Nous en appelons donc à la responsabilité et au civisme de chacun en veillant notamment à rentrer son chien la nuit.

Après avoir étudié les différentes demandes des administrés et devis correspondant aux travaux d’extension de l’éclairage public, la commission “aménagement et cadre de vie” a décidé de retenir pour l’année 2003, les nouveaux points d’éclairage suivants : Xerenda, Ibarrondoa, Xanienia, Chemin Halsouet, chemin Sein/Ibarron, Mikelateia, rue principale Bourg/passages piétons. L’ensemble des travaux représente une dépense de 7949,93 euros TTC. Ces travaux seront réalisés par l’entreprise Coreba.

ACTIVITÉS VACANCES ET SPORT

SPORT ET NOUVELLES TECHNOLOGIES Lancée modestement l’été dernier, cette activité a été améliorée et s’est diversifiée. En effet, en plus des activités sportives, les jeunes ont eu accès au Cyber Espace et ont aussi pu s’initier aux nouvelles technologies. Une animatrice supplémentaire a été recrutée. 22 inscrits l’an dernier… 57 cette année, dont beaucoup de jeunes filles, beaucoup de satisfaits : un réel succès ! Des projets pour

l’été prochain sont déjà à l’étude. Ces activités seront reconduites pendant toutes les vacances, sauf à Noël. Pour y participer, il faudra s’inscrire à l’avance à la mairie.

ATHLÉTISME Sélectionnés lors de la compétition organisée au mois de juillet par la Fédération Française d’Athlétisme, Laurence Aniotz, Marion Jorajurria, Julien Lecuona et Guillaume Sein ont eu la chance d’assister aux championnats du monde d’athlétisme au stade de France et de visiter Paris en

bateau-mouche. Ils sont revenus fatigués certes, mais ravis. Bravo à ces jeunes athlètes.

TENNIS Hors saison, les locations des courts de tennis se font à l’Office de tourisme.


BUDGET

La situation financière à Saint-Pée

EN AOÛT 2003, LA TRÉSORERIE D’USTARITZ NOUS A FAIT PARVENIR L’ANALYSE RÉTROSPECTIVE DE LA SITUATION FINANCIÈRE DE SAINT-PÉE SUR NIVELLE. ELLE APPRÉHENDE LES COMPTES DU BUDGET PRINCIPAL DE LA COLLECTIVITÉ SUR LA PÉRIODE 1999-2002 ; QUE PEUT-ON Y LIRE ?

“La situation financière de la commune s’améliore ces deux dernières années. En effet, l’augmentation plus rapide des produits que des charges (+ 13 %) a provoqué une amélioration de la capacité d’autofinancement tout en conservant un volume important des dépenses d’investissement.

Le Conseil Municipal n’a pas voulu augmenter ses taux, car le Conseil Syndical Intercommunal du Bassin de la Nivelle a décidé de fiscaliser

Résultat net de fonctionnement (en milliers d’euros) 1999 : 455 2001 : 577 2000 : 456 2002 : 644 soit une augmentation de 41,50 % de 1999 à 2002.

Le fonds de roulement correspond à la somme des excédents définitifs que la commune a dégagé au cours du temps. Il permet de couvrir le décalage entre encaissement de recettes et paiement des dépenses. Ce fonds de roulement est positif sur la période étudiée, avec un redressement important au cours de l’année 2001, confirmé en 2002. Enfin, la trésorerie s’est grandement améliorée sur la période, ce qui a permis d’éradiquer les crises de trésorerie de 1999 et 2000”.

TAUX 2002

Taxe d’habitation

Région

ses participations, qui seront directement prélevées sur le contribuable, et ne passeront plus par le budget communal. Foncier bâti

Foncier non bâti

Taxe professionnelle

2,65

7,82

2,98

Département

6,41

7,36

16,47

7,31

Commune

10,11

10,22

30,26

13,60

Syndicat de communes*

0,0969

0,0980

0,290

0,190

2,70

7,97

3,03

TAUX 2003 Région Département

7,30

8,38

18,75

8,32

Commune

10,11

10,22

30,26

13,60

Syndicat de communes*

0,364

0,368

1,09

0,733

Et les impôts locaux ? Les impôts locaux regroupent la taxe d’habitation, la taxe professionnelle et les taxes sur le foncier bâti et non bâti. Ils sont perçus par la Région, le Département et la Commune.

* La fiscalité additionnelle perçue au profit des syndicats de communes concerne les syndicats du bassin de la Nivelle, du chenil Zakurtegia, du collège d’enseignement secondaire de St-Jean de Luz et le syndicat mixte pour l’entretien et l’équipement touristiques de la Côte et du Pays Basque.

CHOSE PROMISE, CHOSE DUE

SÉCURITÉ ROUTIÈRE

TRANSPORT À LA DEMANDE

La commune invite les personnes du 3ème âge de Saint-Pée à se réunir autour d’un goûter le 22 octobre prochain à la cantine scolaire.

Le CODERPA des Pyrénées Atlantiques, en partenariat avec l’association AGIR pour la Sécurité Routière et le Conseil Général organisent une série de réunions de “sensibilisation des retraités et personnes âgées à la sécurité routière”. Ces réunions gratuites, ne pouvant accueillir qu’un nombre limité de participants, les personnes intéressées doivent en informer la mairie avant le 15 novembre.

Depuis le 2 octobre, la Commune a mis à disposition des habitants des quartiers du Lac, d'Amotz et d'Helbarron un service de transport à la demande qui dessert le Centre Bourg et la zone industrielle et commerciale de Lizardia. Ce service fonctionne tous les jeudis entre 9 h et 11h. Pour tout renseignement complémentaire contacter les services de la mairie (Pantxo Valencia : 05 59 54 10 19).

L’augmentation plus rapide des produits que des charges a entraîné l’amélioration de + 35,40 % de la capacité d’autofinancement qui s’établit à 688.000 euros en 2002.

A SAVOIR

Bienvenue à Monsieur le Curé Le 25 septembre, Madame Bessonart a organisé une réception en l’honneur de M. Beñat Amestoy, nouveau curé avec le Conseil municipal. Souhaitant accueillir du mieux possible M. le Curé et d’établir des relations respectueuses et cordiales, divers travaux ont été entrepris au presbytère. Pour répondre au souhait de M. le Curé d’être proche de ses paroissiens, les présidents d’associations étaient conviés par Madame le Maire et ont répondu nombreux à cette invitation. La réception s’est prolongée autour d’un apéritif de bienvenue.

PERMANENCES ■ Conciliateur : Max Richard reçoit le 4ème mercredi de chaque mois de 10 h à 12 h sur RDV (bureau des permanences bâtiment de la Poste).

■ La mission Locale Avenir Jeunes Pays Basque est présente à SaintPée les 2ème et 4ème mardi de chaque mois de 14H à 17H. Madame Anita Madrid en assure la permanence. Renseignements au 05 59 54 57 25


AGRICULTURE

Comice Agricole 2003, Quelle belle journée que ce mardi 1er juillet 2003 consacré au monde agricole dans le programme des Fêtes Patronales. C’était au tour de Saint-Pée de recevoir le Comice Agricole Cantonal qui a présenté du très beau bétail : beaux spécimens, qui ravivent à beaucoup des souvenirs de nos origines rurales. Un grand bravo et un grand merci à l’ensemble des éleveurs, très attachés à leur métier, qui permettent l’organisation de ces rendez-vous de qualité.

Une saison au Lac… Le Lac est à la fois un lotissement et un plan d’eau ; ce dernier est un vecteur économique pour la commune et il est important qu’il soit le plus attractif possible pour les Senpertars et pour les touristes, dont l’afflux a été très important cette année.

Les recrutements d’été Comme tous les ans, plusieurs jeunes, notamment des étudiants, ont pu trouver au lac, un travail et un salaire d’été ; 13 saisonniers ont ainsi été employés sur la base nautique (parking, pédalos, toboggan), et dans le cadre de la Police municipale. Un animateur a été embauché au centre nautique, sous la

été retenu en zone de calamité agricole, même si les aides liées à cette déclaration de calamité ne compenseront jamais, loin s’en faut, les pertes réelles dues à cette sécheresse. Encore bravo à tous et courage.

CULTURE

TOURISME

Des travaux d’amélioration Le local “poste de secours” a été agrandi, et mis à la disposition des maîtres-nageur sauveteurs. Le centre nautique a été agrandi et l’extension réalisée a été mise à la disposition de la société Evolution II (qui propose un parcours acrobatique en forêt et l’activité de la tyrolienne) par bail pour 4 saisons. Enfin, les parkings ont été réorganisés et réaménagés. La partie dédiée au camping-cars, a notamment été améliorée (aire de vidange adaptée à de nombreux camping-cars). Les conditions de stationnement ont aussi été revues, avec la mise en place d’un tarif horaire et de deux formules d’abonnement, qui répondent mieux aux aspirations des Senpertars.

Soyons solidaires de ce monde agricole qui subit plus que les autres, les conséquences de la sécheresse de cette année (manque de fourrages, baisse des rendements, perte de revenus…). Heureusement, après la réunion du 30 septembre 2003 le Département (et donc la commune), a

responsabilité de Ttotte Tapia. Les services techniques et le SIVOM ont également été renforcés pour veiller à l’entretien du lac (5 personnes). Le bilan financier 2003 Les recettes au Lac pour la saison 2003 s’élèvent à 96.805 euros (auxquelles il faut ajouter les 7.284 euros de l’horodateur), soit plus du double de l’an passé : parkings (66.776 euros), toboggan (13.552 euros), pédalos (10.648 euros), centre nautique (48.400 euros) et tennis (968 euros).

EXPOSITION Une exposition réunissant l’Institut Culturel Basque et 5 artistes peintres locaux s’est déroulée du 15 juillet au début août à la Maison Pour Tous. L’Institut Culturel Basque présentait pour la première fois “Euskal Herriko Aurpegia”, exposition interactive, qui grâce à un ordinateur permet de naviguer au travers de thèmes de la société basque aussi divers que la Culture, la Géographie, l’Economie… On pouvait y voir également une trentaine de toiles d’artistes locaux (Didier Pattedoie, Babet Lopez, Evelyne Saussé, Winter Jacqueline, Zamora Beñat). Un grand MERCI pour leur participation !

Uda honetan ikusi ahal ditugun 2 ekitaldi nahi nuke azpimarratu. Lehena, uztailaren 15etik abuztuaren haztapenera Senpereko elkartetxean iragan den Erakusketa, hor elkarretaratuak ziren Euskal Kultur Erakundea eta herriko 5 margolari. Euskal Kultur Erakundeak aurkeztu du “Euskal Herriko Aurpegia” bere erakusketa berria, hor tratuak dira gure herriari lotu gai desberdinak. Bestalde, ikusten ahal ziren : Didier Pattedoie, Babet Lopez, Evelyne Saussé, Jacqueline Winter, Beñat Zamora-ek egin 30 margo. Bigarren ekitaldia iragan da Senpereko elizan irailaren 9an, hor entzuten ahal baitzen Maurice Ravel Akademiak antolatzen zuen musika klasiko kontzertua.

ACADÉMIE MAURICE RAVEL 2003 Pour la 2ème année consécutive, avec le partenariat de l’Académie Maurice Ravel, la commune de Saint Pée sur Nivelle, a eu le plaisir d’accueillir un concert de musique classique à l’église. Les élèves des écoles de Saint-Pée ont pu participer à la répétition de l’aprèsmidi, et ont pu découvrir, pour la plupart, un style de musique qu’ils connaissent peu ou pas du tout. Le franc succès de ce concert nous encourage à persister dans cette initiative.

- 05 59 57 10 57 • Photos : HARITZA - Mairie de Saint-Pée sur Nivelle - Remerciements Studio de la Nivelle - STP200304151124

37 vaches laitières et génisses venant de 4 exploitations, ■ 55 blondes d’Aquitaine venant de 6 exploitations, ■ 26 chevaux présentés par 4 éleveurs, ■ 15 brebis d’un élevage. Le public, de Saint-Pée et d’ailleurs, était ravi de voir ces

Création - Réalisation :

Bulletin octobre 2003  

Bulletin octobre 2003

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you