Page 1

BILAN D’ACTIVITÉ 2013


ÉDITORIAL

2013 : SEMARDEL FAIT SON ÉVOLUTION INDUSTRIELLE Toute cette année, Semardel a assuré la réussite de ses contrats de services avec ses clients publics et privés. Propreté urbaine, location de matériels, collecte, gestion de déchetteries, gestion d’outils de valorisation, gestion de centres de traitement, nos équipes sont chaque jour au service des habitants et des entreprises. Toutefois, la principale évolution des activités de Semardel tient cette année dans la mise en service industrielle de son centre de valorisation des déchets d’activités économiques : Semaval. Avec lui, Semardel est entrée dans une nouvelle dimension de la valorisation des déchets en produisant en fonction du cahier des charges de ses clients, des produits destinés à l’industrie. Au-delà des gestes de tri mécanisés ou manuels, nous produisons à partir des déchets qui nous ont été confiés de nouvelles matières premières secondaires et de nouvelles matières énergétiques. À la fin de l’année, ce pari est en voie de réussite, il a déjà séduit plusieurs industriels avec qui nous travaillons pour optimiser notre production. Avec des déchets qui allaient jusqu’à tout récemment encore en centre d’enfouissement, nous préparons de nouveaux produits qui alimentent les industries du bois, du plastique et des combustibles ultra-performants. Cette stratégie nous a conduits à participer à la création de l’Institut de l’Économie Circulaire qui regroupe tous les nouveaux acteurs de cette nouvelle économie qui veut tourner le dos au gaspillage. Mais nous n’oublions pas que pour valoriser efficacement les déchets dans des conditions économiques maîtrisées, il est encore absolument indispensable de maîtriser les coûts liés à l’enfouissement des déchets ultimes. L’autorisation de stocker nos déchets ultimes sur l’Ecosite accordée par l’État pour 25 ans, conforte nos activités de valorisation et assure la pérennité des emplois de nos 600 salariés.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

3


Servir le public Semardel est une Société d’Économie Mixte chargée de la valorisation de déchets non dangereux, créée et dirigée par des Elus du département de l’Essonne. Son capital est détenu à 75 % par des collectivités locales.

Maîtriser les impacts sur notre environnement Avec les élus et les associations, Semardel respecte un schéma d’aménagement durable de l’Ecosite. Ses activités sont intégralement certifiées. Semardel produit l’équivalent de la consommation électrique de 100 000 habitants à partir des déchets.

100% IMPLI

SUR LE TERRIT

4

Innover pour mieux valoriser

Éviter les gaspillages

Chaque année, Semardel investit plusieurs millions d’euros pour augmenter la part de déchets valorisés, 5,6 millions d’euros en 2013. Ses investissements rendent le groupe plus performant et concourent au dynamisme du territoire.

300 000 tonnes de déchets ont été valorisées en 2013 sur l’Ecosite de Vert le Grand – Echarcon. En 2013, nous avons renforcé nos activités avec l'ouverture d'une plateforme de valorisation des déchets du bâtiment et des travaux publics.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013


SOMMAIRE

Créer des emplois de proximité Entre 2011 et 2014, le nombre de salariés de Semardel est passé de 350 à 600 collaborateurs. Ses métiers sont ouverts à la diversité des profils et des parcours professionnels.

QUÉ OIRE

AUTORISATION DE TRAITEMENT DES DÉCHETS ULTIMES  : MONT-MÂLE ////////// 6 MONTÉE EN PUISSANCE DE SEMAVAL //////////////////////////////////////////////////////// 7 DU NEUF DANS LES COLLECTIVITÉS LOCALES //////////////////////////////////////////////////////////////// 8 PRIORITÉ À L'HUMAIN ////////////////////////////////// 10 ÉNERGIES ALTERNATIVES ////////////////////////// 12 SÉCURITÉ AU QUOTIDIEN /////////////////////////// 13 ENTREVUE AVEC MICHEL POUZOL ////// 14

Faire baisser les prix L’objectif de Semardel est de réduire le coût de gestion des déchets pour les habitants. Les prix de traitement facturés par Semardel au Siredom sont aujourd’hui moins chers qu’en 2009.

SEMARDEL  : LE PROJET D'ENTREPRISE ///// 16 SEMARIV : MISSION REMPLIE POUR LE SIREDOM //////////////////////////////////////// 17 SEMAVERT : NOUVELLES VALORISATIONS /////////////////////////////////////////////// 18 SEMAER : 100 NOUVEAUX CLIENTS //// 19

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

5


FAITS MARQUANTS

AUTORISATION DE TRAITEMENT DES DÉCHETS ULTIMES UN PROJET MAÎTRISÉ : MONT-MÂLE Le 23 janvier 2014, suite à une procédure d’enquête publique, le Préfet de l’Essonne a donné à Semardel l’autorisation d’étendre l’actuel centre de traitement de déchets non dangereux de l’Ecosite, qui cessera ses activités le 31 décembre 2014. L’autorisation porte sur un tonnage maximum de 330 000 tonnes par an sur une durée de 25 ans. Ce nouveau centre de traitement, appelé Mont-Mâle, accueillera uniquement des déchets ultimes, c’est-à-dire des déchets qui « n’auront pas pu être valorisés dans les conditions techniques ou économiques du moment ». Ces déchets sont pour l’essentiel des déchets d’activité économique.

UNE LOCALISATION NATURELLEMENT FAVORABLE Étanchéité naturelle du site 18 mètres d’argile naturelle protègent la nappe d’eau souterraine à usage d’eau potable. Réaménagement d’une zone principalement composée d’une ancienne carrière Impact faible sur les espaces naturels. Emprise très limitée sur les terrains agricoles (moins de 4 hectares). Expertises géologiques et environnementales approfondies :

COMMENT STOCKE-T-ON LES DÉCHETS ULTIMES ? ÉTAPE 1 Terrassements

Casier Bassin lixiviats

Casier

ÉTAPE 2 Étanchéification Bassin lixiviats

Casier

Renforcement de sécurité passive Géomembrane étanche Système drainant

Bassin lixiviats

Casier

Bassin lixiviats

Renforcement de sécurité passive Géomembrane étanche Système drainant

Puits biogaz

Casier Renforcement de sécurité passive Géomembrane étanche Déchets Système drainant

Puits mixtes

Valorisation des biogaz : production d’électricité et de chaleur

ÉTAPE 3 Exploitation et création de nouvelles ressources Puits biogaz

Puits mixtes

Traitement des lixiviats Valorisation des biogaz : production d’électricité et de chaleur

Bassin lixiviats

Renforcement de sécurité passive Couvertures intermédiaires Géomembrane étanche Système drainant Déchets

Puits biogaz

Traitement des lixiviats

Puits mixtes

Valorisation des biogaz : production d’électricité et de chaleur

Couvertures intermédiaires Renforcement de sécurité passive Géomembrane étanche Système drainant Déchets

Casier

Puits biogaz

Puits mixtes

Traitement Valorisation des biogaz : des lixiviats production d’électricité et de chaleur

Bassin lixiviats

Traitement des lixiviats

Couvertures intermédiaires

Profilage topographique Déchets Développement des réseaux

Puits biogaz Puits mixtes Couvertures intermédiaires

Valorisation des biogaz : production d’électricité et de chaleur

ÉTAPE 4 Profilage – projet paysager Renforcement de sécurité passive Géomembrane étanche Système drainant

Profilage topographique Développement des réseaux

Traitement des lixiviats

Déchets Puits biogaz

Couvertures intermédiaires Profilage topographique Développement des réseaux Couverture finale étanche Déchets Profilage paysager

Puits mixtes

Valorisation des biogaz : production d’électricité et de chaleur Traitement des lixiviats

Couvertures intermédiaires Profilage topographique Développement des réseaux

Couverture finale étanche Profilage paysager

ÉTAPE 5 Réaménagement final – suivi en fin d’exploitation

Profilage topographique Développement des réseaux Couverture finaletopographique étanche Profilage Développement des réseaux Profilage paysager Couverture finale étanche Profilage paysager

Couverture finale étanche Profilage paysager

Couverture finale étanche Profilage paysager

source : ECOGEOS

Fin de la période de suivi Démantèlement des installations

Fin de la période de suivi Démantèlement des installations

Fin de la période de suivi Démantèlement des installations Fin de la période de suivi Démantèlement des installations

Fin de la période de suivi Démantèlement des installations

Fin de la période de suivi Démantèlement des installations

6

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013


MONTÉE EN PUISSANCE DE SEMAVAL Inauguré en septembre 2012, Semaval, le centre de tri automatisé haute performance de déchets d’activités économiques de l’Ecosite de Vert-le-Grand / Echarcon, a connu en 2013 une importante montée en puissance. Il accueille les déchets secs des entreprises (DAE) et les encombrants des collectivités locales. Les deux éco-organismes du meuble, Valdelia et Éco-mobilier ont retenu Semaval pour la valorisation de leurs gisements en Île-de-France. Semaval trie et valorise bois, carton, plastiques, métaux et produit du combustible solide de récupération (CSR) – un combustible hautement énergétique servant de substitut aux énergies fossiles.

CHOISIT SEMAVAL Éco-Mobilier a retenu Semardel pour assurer la valorisation des meubles en fin de vie collectés auprès de ses partenaires en Île-de-France dans le cadre de la Responsabilité Élargie des Producteurs (REP) instaurée par la loi Grenelle II du 12 juillet 2010. Éco-mobilier est un éco-organisme à but non lucratif agréé par le Ministère de l’Écologie, chargé de la collecte et du recyclage du mobilier usagé. Il a été créé en décembre 2011 à l’initiative de 24 entreprises du secteur de la fabrication et de la distribution de mobilier afin d’organiser la mise en œuvre collective des obligations des metteurs sur le marché de meubles. L’Ecosite de Vert-le-Grand / Echarcon est l’un des 3 centres retenus en Île-de-France par Éco-Mobilier. La performance de l’outil industriel Semaval, sa capacité à apporter une véritable solution de valorisation et à y associer une prestation logistique de collecte, ont été décisives. En octobre 2013, les premières collectes pour le compte d’Éco-mobilier ont débuté à Paris, pour des déchetteries du SYCTOM (agence métropolitaine des déchets ménagers). Les différentes composantes du mobilier usagé (bois, métal, matelas, tissus rembourrés…) sont triées et recyclées sous forme de nouvelles matières premières secondaires et de C.S.R. (Combustible Solide de Récupération). Ces produits sont ensuite réutilisés dans les différentes filières industrielles.

TROPHÉE DES ENTREPRISES PUBLIQUES LOCALES POUR SEMARDEL

Le 28 octobre 2013, devant les élus et les acteurs locaux du territoire, Semardel a reçu le premier prix du Trophée des Entreprises Publiques Locales dans la catégorie « Développement des Territoires » pour la mise en service de Semaval. Ce centre de tri est reconnu comme une structure unique en France. Il permet de valoriser près de 65 % des déchets des entreprises, des encombrants produits par les habitants et des DEEE et meubles en fin de vie collectés par les éco-organismes, sous forme de matière et d’énergie. Le trophée a été remis par Marylise Lebranchu, Ministre de la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Fonction publique.

LE CSR UN COMBUSTIBLE D’AVENIR L’Ademe estime le potentiel de production de combustible solide de récupération (CSR) fait à partir de déchets d’activités économiques à 4,7 millions de tonnes par an, à horizon 2020. Particulièrement économique, le CSR, produit à partir de la fraction non valorisable des déchets, constitue une opportunité formidable pour les collectivités locales et les industriels. Conditionné sur Semaval, le CSR est un combustible à hautes performances, à disposition des entreprises, des élus et des habitants pour lutter contre la fracture énergétique que connaissent nos agglomérations. RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

7


FAITS MARQUANTS

DU NEUF DANS LES COLLECTIVITÉS LOCALES

ALLIANCE SEMARDEL / MVV UMWELT DANS LE DOMAINE DE L’INCINÉRATION Semardel a conclu en 2013 un partenariat stratégique avec l’entreprise publique locale allemande MVV Umwelt afin de proposer des offres communes aux collectivités françaises pour la gestion de leurs incinérateurs. Cette alliance permet à Semardel de bénéficier des avancées technologiques et industrielles majeures qui ont permis aux villes allemandes de développer de manière spectaculaire leur production d’énergie alternative. Cette expertise sera mise au service des collectivités locales françaises à travers une société commune en France. Sociétés mixtes mêlant les caractéristiques de l’économie locale et de l’économie de marché, les deux sociétés allient leurs connaissances des préoccupations des collectivités, leur sens du service public à un esprit de performance et de compétitivité.

8

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

UNE SOLIDE EXPERTISE MVW Énergie AG, entreprise à capitaux majoritairement publics et sa filiale dédiée à l’environnement, MVV Umwelt, gèrent 8 unités thermiques en Allemagne, 1 en Europe centrale et en construisent 2 en Angleterre. Elle renforce Semardel par des savoir-faire complémentaires et sa solide expertise du secteur de la valorisation thermique.


UNE MINISTRE SUR L’ECOSITE Anne-Marie Escoffier, Ministre déléguée chargée de la Décentralisation, a inauguré la 2e Semaine nationale des entreprises publiques locales sur l’Ecosite de Vert-leGrand / Echarcon, le 27 mai 2013. La ministre s’est déclarée « particulièrement intéressée par le modèle d’Entreprise Publique Locale que représente le groupe SEMARDEL et sa philosophie, tant au bénéfice des citoyens que de ses propres salariés ». Pour la ministre : « Les entreprises publiques locales sont de vrais outils de décentralisation. Elles permettent de développer d’authentiques partenariats dans des domaines sensibles, comme la gestion des déchets. »

PARTENARIAT SEMARDEL / UNIVERSITÉ D’ÉVRY Semardel a signé en septembre 2013 un partenariat avec l’Université d’Évry / Val d’Essonne portant sur l’évolution des métiers, des formations et des diplômes en lien avec le développement durable, l’activité de recyclage et de valorisation des déchets. Dans ce cadre, l’Université d’Évry pourra proposer de nouvelles filières de formation portant notamment sur les nouvelles technologies de valorisation énergétique.

5 ET 6 JUIN : DÉCHETS ET CITOYENNETÉ En partenariat avec le Conseil général de l’Essonne et la fondation France Libertés, 2 journées ont été organisées sur le thème du rôle de l’économie sociale et solidaire dans la gestion des déchets. Les catadores du Mouvement National des Ramasseurs de Matériaux Recyclables du Brésil étaient notamment présents. Cet échange, en présence d’élus, d’associatifs et de nombreux professionnels des déchets a permis de mesurer la dimension sociale du tri et de la valorisation. Au Brésil, avec la constitution de coopératives ouvrières qui regroupent et sécurisent ceux qui travaillent sur les immenses décharges brésiliennes ; en France, avec le potentiel d’emplois et d’activité que la valorisation des déchets permet d’envisager. Nos visiteurs brésiliens ont toutefois été très étonnés de la forte mécanisation de nos processus de tri alors que nous avons beaucoup de chômeurs dans notre pays.

MICHEL POUZOL, NOUVEAU PRÉSIDENT DE SEMARDEL Michel Pouzol, député de l’Essonne et représentant du Conseil général de l’Essonne au conseil d’administration de Semardel en a été élu président en décembre 2013.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

9


ENGAGEMENTS

EMPLOYER ET FORMER LES JEUNES Agents de déchetterie, Agents de tri, Assistante de Direction… Déjà 8 jeunes recrutés en CDI en 2013 dans le cadre des contrats « emplois d’avenir ». Employeur local, investi dans le développement économique du territoire, Semardel a été l'une des premières entreprises essonniennes à affirmer, en avril 2013, sa volonté d’accueillir et de former des jeunes en emplois d’avenir. Ce dispositif a pour ambition d’améliorer l’insertion professionnelle et l’accès à la formation des jeunes peu ou pas qualifiés, confrontés à des difficultés d’accès à l’emploi. Semardel s’est naturellement investie dans ce dispositif.

LIMITER LA PÉNIBILITÉ AU TRAVAIL Au cours des 10 dernières années, le Groupe Semardel s’est attaché à améliorer les conditions de travail et à limiter les facteurs de pénibilité pour ses collaborateurs. Des efforts

PRIORITÉ À L'HUMAIN particuliers ont été faits en 2013 en installant des systèmes de couverture des bennes depuis le sol et en les mécanisant, limitant ainsi les manutentions manuelles pendant les collectes. Des mesures spécifiques ont été prises pour agir contre le bruit, les poussières et les vibrations.

CRÉATION D’UN COMPTE ÉPARGNE TEMPS Le compte épargne temps permet aux collaborateurs d’accumuler des jours de congés tout au long de leur carrière avec comme possibilité d’anticiper notamment leur départ à la retraite ou d’aménager leur fin de carrière pour les collaborateurs exerçant un métier identifié comme pénible. Ces mesures permettent également de prendre des congés lors d’événements personnels exceptionnels.

Plus de 120 000 jeunes sortent du système scolaire chaque année sans diplôme, soit 2 jeunes sur 10. Leur insertion professionnelle est plus difficile et précaire (stages, CDD) et près d’1 jeune sur 4 est aujourd’hui au chômage. « Boulanger-Pâtissier, Serrurier-Métallier, Menuisier, Cariste en entrepôt. J’ai tout fait. J’ai plusieurs CAP et plusieurs CACES (1, 2, 3, 4, 5). Depuis 2009, j’étais en intérim, je cherchais un CDI. Quand je postulais à un poste, on me disait que j’avais trop bougé, mais j’étais jeune, je ne savais pas trop ce que je voulais faire. Je suis entré chez Semariv au tri en septembre. J’avais déjà travaillé à la chaîne dans une usine, je savais ce que c’était. Avec l’équipe ça se passe bien. Ce qui me plaît, c’est de travailler dans l’environnement parce qu’il y a de l’avenir. Je me dis que je pourrais évoluer dans l’entreprise. » Youssri Ben Hadid, Opérateur de tri, équipe de nuit, Semariv

10

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

UN MANAGEMENT RESPONSABLE Entreprise à taille humaine, Semardel fonde son système de management sur son projet d’entreprise et ses valeurs. Notre ambition est de donner du sens aux missions de chacun. À tous niveaux de l’entreprise, nous souhaitons favoriser l’engagement, développer lescompétences, favoriser l’évolution des collaborateurs, mais aussi conserver et amplifier une relation de proximité. En 2013, des actions de formation et de concertation ont été menées pour travailler sur le rôle du manager chez Semardel et sur sa dimension d’ambassadeur du projet d’entreprise.


Le groupe en chiffres

600

COLLABORATEURS +30 % en 3 ans

8 EMPLOIS D’AVENIR

engagement sur 22 à fin 2015

18 %

DE FEMMES

15 %

DE MOINS DE 30 ANS

25 %

DE PLUS DE 50 ANS

24

SALARIÉS HANDICAPÉS + 70% en 3 ans

FORMER, FAVORISER L’ÉVOLUTION

ACTION SOLIDAIRE : L’ENGAGEMENT CITOYEN

Semardel s’investit dans une politique de formation dynamique permettant l’acquisition de compétences, l’évolution professionnelle, le développement individuel et collectif. En 2013, le budget formation s’élevait à près de 5 % de la masse salariale, l’obligation légale étant de 1,1 % pour la branche déchets. Semardel a financé les permis Poids Lourds de ripeurs et d’agents qui ont ainsi pu devenir chauffeurs.

Favoriser « l’esprit solidaire », c’est avant tout faire partager nos valeurs. En partenariat avec l’association Planète Urgence, trois collaborateurs sont partis en mission de solidarité internationale en 2013. L’objectif visé : partager ses compétences pour renforcer l’autonomie des populations des pays du Sud et la protection de leur environnement. À Madagascar pour renforcer la pratique du français en école rurale ou pour former à l’utilisation des outils bureautiques, au Maroc pour protéger la biodiversité, nos trois bénévoles ont donné de leur temps, de leur énergie, des compétences. L’entreprise finance intégralement les missions. 3 nouveaux départs sont programmés en 2014. www.planete-urgence.org

« ILS ÉTAIENT VRAIMENT DEMANDEURS ET AVAIENT L’ENVIE D’APPRENDRE. JE SOUHAITAIS DEPUIS LONGTEMPS EFFECTUER UNE MISSION HUMANITAIRE, ET JE N’AI PAS ÉTÉ DÉÇU, BIEN AU CONTRAIRE. C’ÉTAIT TRÈS ENRICHISSANT ET J’AI EU LE SENTIMENT D’ÊTRE VRAIMENT UTILE. » SAMUEL ICHOUNG-THOE, ADMINISTRATEUR RÉSEAUX ET SYSTÈMES, SEMARDEL RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

11


ENGAGEMENTS

ÉNERGIES ALTERNATIVES PRODUCTEUR D’ÉNERGIE

L’Ecosite de Vert-le-Grand / Echarcon produit de l’énergie à partir des déchets non dangereux qu’il accueille dans les installations du groupe Semardel. L’unité de valorisation énergétique du Centre intégré de traitement de déchets produit plus de 110 000 mégawatts-heure d’électricité par an à partir de l’incinération des ordures ménagères des communes du SIREDOM. Cette production électrique commercialisée à travers le réseau EDF correspond à la consommation électrique de 57 000 habitants. Le biogaz issu de l’installation de stockage de déchets non dangereux est capté et valorisé dans 5 moteurs à gaz couplés à des alternateurs pour produire de l’électricité remise sur le réseau EDF. L’énergie produite correspond à la consommation électrique d’une ville de 15 500 habitants.

L’Ecosite produit également du Bois-énergie sous forme de plaquettes urbaines provenant des apports de bois, issus des déchets végétaux et accueillis sur la plateforme de valorisation des déchets verts en provenance des communes du Siredom (750 000 habitants). À ces productions directes d’énergie à partir des déchets, il convient d’ajouter les consommations d’énergie évitées par les matières premières secondaires issues du centre de tri automatisé de déchets ménagers recyclables et du centre de tri automatisé de déchets d’activités économiques (plastiques, cartons, papiers, ferreux, non ferreux…). L’Ecosite produit également dans son centre de tri automatisé de déchets d’activités économiques des CSR (combustibles solides de récupération) qui servent d’énergie utilisée, notamment, dans plusieurs cimenteries.

Les chiffres 2013

ÉNERGIE PRODUITE PAR L’INCINÉRATION DES DÉCHETS MÉNAGERS :

110 400 MÉGAWATTS-HEURE D’ÉLECTRICITÉ PAR AN



ÉNERGIE PRODUITE PAR LA VALORISATION DU BIOGAZ ISSU DU STOCKAGE DES DÉCHETS :

27 274 MÉGAWATTS-HEURE D’ÉLECTRICITÉ PAR AN 

ÉQUIVALENT ÉNERGÉTIQUE DES PLAQUETTES URBAINES PRODUITES SUR L’ECOSITE :

12

24 000 MÉGAWATTS-HEURE D'ÉLECTRICITÉ PAR AN

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013


SÉCURITÉ AU QUOTIDIEN TRIPLE CERTIFICATION QUALITÉ, SÉCURITÉ, ENVIRONNEMENT POUR SEMARDEL

Le groupe Semardel est titulaire depuis 2008 de la triple certification intégrée Qualité, Sécurité, Environnement pour l’ensemble de ses activités et filiales. Cette certification délivrée par AFNOR Certification reconnaît et garantit le bon fonctionnement et l’efficacité de son Système de Management Intégré au bénéfice de la protection de l’environnement, de la qualité et de la sécurité. Cette certification porte sur : › La qualité et la satisfaction de ses clients, démontrant la capacité du groupe à maîtriser ses activités (ISO 9001). › La sécurité et la santé au travail, confirmant sa disposition à identifier, évaluer et maîtriser les risques professionnels en favorisant l’engagement du personnel (OHSAS 180001). › Le management environnemental des activités, en vue de minimiser les impacts sur l’environnement et de renforcer le dialogue et la confiance avec ses partenaires et clients (ISO 14001). Le système mis en place permet de structurer le fonctionnement des installations du groupe. Il permet également la définition d’axes de progrès continus, communs ou individualisés selon les métiers, en matière d’exploitation et de maîtrise des impacts sur l’environnement.

TOUS CONCERNÉS

En 2013, un accent particulier a été mis sur la sécurité avec un renforcement du dispositif de formation. Dans le groupe, tous les salariés dont le métier nécessite une habilitation, un titre ou une autorisation de travail sont formés selon les échéances réglementaires (à ce titre, des formations à la sécurité ont été organisées en 2013 dans les sociétés du groupe). Semardel forme également régulièrement des sauveteurs et Secouristes du Travail (SST) dans ses différentes filiales. Dans chaque activité, les salariés sont formés aux gestes de premiers secours et sont titulaires du brevet équivalent. La sécurité est un critère de choix prioritaire en cas d’acquisition de nouveau matériel.

CACES

Semardel forme certains de ses collaborateurs pour qu’ils obtiennent les différents certificats d’aptitude à la conduite en sécurité (CACES). Ce certificat, une fois obtenu, est un élément important de l'employabilité des personnels.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

13


ENTREVUE AVEC

Conseiller général depuis 2008, Michel Pouzol a été élu député de la 3e circonscription de l’Essonne en 2012. Le 6 décembre 2013, il a été élu président du Conseil d’Administration de Semardel. Il y représente le Conseil général de l’Essonne, actionnaire de Semardel.

MICHEL POUZOL QU’EST-CE QUI VOUS A CONDUIT À PRENDRE LA PRÉSIDENCE DE SEMARDEL ? En raison de ses nouvelles responsabilités, mon prédécesseur Francis Chouat a souhaité quitter ses fonctions à l’automne. J’ai été désigné par le Conseil général pour le remplacer dans cette instance. Je connaissais les activités de Semardel depuis de nombreuses années et c’est avec le plus grand intérêt que j’ai déposé ma candidature pour en assurer la présidence. Dans une Société d’Économie Mixte comme Semardel, le rôle des membres du Conseil d’Administration et du président est très clair : il consiste à définir les orientations du Groupe et ses choix stratégiques qui sont ensuite mis en œuvre par la hiérarchie et les collaborateurs du Groupe. Vu l’importance économique et environnementale des déchets pour notre territoire, cette mission est tout à fait passionnante.

QUELLE EST POUR VOUS LA PRIORITÉ DU GROUPE ? Vous savez, en 2014, Semardel va avoir 30 ans et même si c’est une nouvelle génération d’élus qui aura en charge l’avenir et la gestion des déchets dans l’Essonne, la priorité des priorités

14

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

reste la même, traiter au meilleur coût les déchets du territoire en respectant scrupuleusement les règles environnementales et en donnant la priorité absolue à la valorisation des déchets. Bien entendu, en 30 ans, notre regard sur les déchets a changé et les conditions économiques et réglementaires ont été bouleversées. Une des grandes forces de Semardel a toujours été d’anticiper sur ces évolutions et d’investir dans l’intérêt des habitants dans des équipements ultra-performants. Cette ligne de conduite pour préparer l’avenir est l’horizon que nous nous fixons.

IL Y A ENCORE BEAUCOUP À FAIRE ? Chaque année, de nombreux citoyens, des chefs d’entreprise, des associations visitent l’Ecosite de Vert le Grand. Ils sont souvent surpris par l’envergure des procédés mis en place pour valoriser nos déchets. Les investissements réalisés par Semardel placent notre territoire à la pointe des collectivités locales françaises, très inspirés d’ailleurs par les progrès qui ont été réalisés dans les pays du nord de l’Europe.


L'ACTIONNARIAT DE SEMARDEL

Capital : 22 842 000 € Actionnaires publics : 1 - SIREDOM

Mais nous ne comptons pas en rester là et beaucoup reste encore à faire en matière de valorisation des déchets. L’enjeu pour les habitants et pour les entreprises du département, c’est d’en finir avec le coût encore exorbitant de la valorisation des déchets. Nous avons bon espoir dans les décennies qui viennent d’en finir avec cette situation. Bien sûr, il faudra que les industriels utilisent des matériaux exclusivement recyclables mais quoiqu’il arrive, nous devons préparer la valorisation de tous les déchets du territoire qui nous conduira à terme à rendre son coût marginal.

SUR QUI VOUS APPUYEZ-VOUS POUR RÉUSSIR ? Tout d’abord, sur les 600 collaborateurs du Groupe qui en sont une de ses principales richesses, mais aussi sur les partenaires financiers du Groupe qui nous aident à investir et je pense particulièrement à la Caisse des dépôts et à la BPI. Enfin sur les élus du territoire qui sont les principaux acteurs de ce défi au quotidien. Je compte sur tous ceux qui seront aux responsabilités sur le terrain pour capitaliser sur l’expérience acquise et relever ensemble les défis de demain.

2 - Communes du SIREDOM • Ville de Fleury-Mérogis • Ville de Grigny • Ville de Juvisy-sur-Orge • Ville de Morigny-Champigny •Ville de Sainte-Geneviève-des-Bois • Ville d'Epinay-sur-Orge • Communauté d'agglomération du Val d'Orge • Communauté de communes du Val d'Essonne 3 - Collectivité hors SIREDOM • Conseil général de l'Essonne • Syndicat intercommunal des ordures ménagères de la Vallées de Chevreuse (Siom)

Actionnaires privés : • Caisse des Dépôts et Consignations • Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Essonne • Société Sorec

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

15


ZOOM SUR

SEMARDEL : LE PROJET D’ENTREPRISE ASSURER LA DÉLÉGATION DE SERVICE PUBLIC

› Répondre aux besoins de traitement et de valorisation de tous les déchets des collectivités du SIREDOM. › Exécuter le service convenu en recherchant systématiquement la réduction des coûts. › Rechercher en permanence la meilleure commercialisation des produits valorisables. › Affirmer notre professionnalisme par le pilotage de nos activités au travers du Système de Management Intégré Qualité – Sécurité – Environnement.

AGIR POUR L’ENVIRONNEMENT

› Proposer aux actionnaires toute évolution environnementale capable de pérenniser ou d’améliorer l’ensemble des outils de traitement et du cadre de l’Ecosite ; la mettre en œuvre. › Créer les conditions de pédagogie, d’échanges et de démocratie participative avec le tissu local et associatif, les élus du SIREDOM et tout organisme public ou privé. › Maximiser la valorisation des déchets pour renforcer leur caractère ultime. › Anticiper les évolutions de la réglementation.

PRÉPARER L’AVENIR

› Créer de nouvelles activités en synergie avec les outils existants. › Apporter de nouveaux moyens de collecte, de traitement et de valorisation en réponse aux besoins des acteurs économiques. › Capter le gisement issu de l’activité privée. › Réaliser des missions de conseil et d’assistance auprès de collectivités et d’industriels. › Développer les relations de partenariat susceptibles d’apporter des compétences nouvelles pour créer de la richesse. › Créer les conditions d’implantation sur l’Ecosite d’organismes ou de sociétés connexes à l’activité du déchet.

RENTABILISER ET FINANCER

› Renforcer le profit pour assurer notre indépendance financière et le financement de notre développement. › Améliorer la productivité et la rentabilité des moyens de production. › Pérenniser nos activités existantes.

MANAGER

› Dans le cadre d’un Groupe responsable, favoriser le développement personnel des collaborateurs. › Attirer les talents. › Développer les compétences des collaborateurs, favoriser leur évolution, leur implication et leur prise de responsabilité. › Se doter d’une organisation efficiente, compréhensive et facilitante. › Reconnaître et valoriser les collaborateurs.

Les chiffres 2013

CA GROUPE

87 309 647 €

618 483 €

EBE

EFFECTIF

11 753 403 € 16

RÉSULTAT NET

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

600 SALARIÉS


SEMARIV : MISSION REMPLIE POUR LE SIREDOM Dans le cadre du bail emphytéotique administratif (BEA) qui le lie au SIREDOM, SEMARDEL valorise les déchets ménagers des 130 communes du syndicat et de ses 750 000 habitants. Cette valorisation consiste à trier les matières en vue de leur recyclage ou à les incinérer pour produire de l’énergie. Les chiffres ci-dessous présentent la totalité de la valorisation des déchets ménagers effectuée sur l’Ecosite en 2013.

Valorisation matière

MÉTAUX FERREUX

5 990 TONNES

EMBALLAGES LIQUIDES ALIMENTAIRES

514 TONNES

MÉTAUX NON FERREUX

575 TONNES

BOIS

22 295 TONNES

PAPIERS

17 291 TONNES

COMPOST

27 231 TONNES

CARTONS

21 558 TONNES

PLASTIQUES

3 598 TONNES

MÂCHEFERS ISSUS DE L’INCINÉRATION

35 556 TONNES

Valorisation énergétique

ÉNERGIE PRODUITE PAR L’INCINÉRATION DES DÉCHETS MÉNAGERS :

110 400 MÉGAWATTS D’ÉLECTRICITÉ

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

17


ZOOM SUR

SEMAVERT : NOUVELLES VALORISATIONS

PROMOTION DE L’AMENDEMENT ORGANIQUE VÉGÉTAL

Une nouvelle plateforme de valorisation et de négoce de déchets et de matériaux du BTP sur l’Ecosite Semardel a obtenu en 2013 l’autorisation d’exploiter sur l’Ecosite une plateforme de valorisation et de négoce de déchets et de matériaux du bâtiment et des travaux publics. Cette plateforme, d’une capacité de 200 000 m3 par an, propose aux entreprises du BTP en charge de chantiers de travaux neufs et de démolition de récupérer et de valoriser leurs déchets inertes (bétons de démolition, bennes de vrac sur chantiers de gros œuvre). Elle proposera également la vente de matériaux inertes dont une partie pourra être issue d’un process de recyclage (mâchefers, gravats de bétons).

18

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

Semardel et sa filiale Semavert ont organisé en décembre 2013 une journée-découverte de l’amendement organique végétal produit sur l’Ecosite de Vert-le-Grand Echarcon. Plus de 50 agriculteurs, élus et universitaires ont participé à cette journée qui a permis de faire connaître le produit, son élaboration, ses qualités et son mode de commercialisation. Utilisé en agriculture, l’amendement organique végétal permet une réduction notable de l’érosion et une aération réelle des sols. Sur le plan économique, il autorise une réduction du nombre d’épandages, une meilleure vie des sols par une bonne rétention d’eau en saison chaude favorisant la rapidité de croissance des végétaux.

ATTESTATION ECOCERT 2013 a vu la filiale Semavert obtenir une attestation Ecocert pour les activités de sa plate-forme de valorisation de déchets végétaux. Cette attestation garantit que l’amendement de sol obtenu à partir des végétaux accueillis sur la plateforme de l’Ecosite de Vert-le-Grand est utilisable en agriculture biologique.

ECOCERT Fondé en 1991 par des ingénieurs agronomes conscients de la nécessité de développer une agriculture respectueuse de l’homme et de l’environnement, Ecocert est devenu le leader de la certification en agriculture biologique en France. www.ecocert.fr


SEMAER : 100 NOUVEAUX CLIENTS « NOUS AVONS AVEC LE GROUPE SEMARDEL UNE BONNE RELATION COMMERCIALE, LES COLLABORATEURS SONT À L’ÉCOUTE DE NOS ATTENTES. UN CLIMAT DE CONFIANCE EST ÉTABLI AVEC SEMARDEL » Industrie Hôtellerie

Restauration Hyper et super Syndicat intercommunal

Logistique

Concessions automobiles

Équipementier automobile Distribution

Syndicat intercommunal

Restauration

Logistique Distribution

Syndicat mixte Logistique

Distribution Éducation

Distribution Syndicat intercommunal

« SEMARDEL RESPECTE LES TERMES DE SON CONTRAT. SES COLLABORATEURS SONT RÉACTIFS ET IMPLIQUÉS POUR RÉPONDRE À NOS DEMANDES. » RAPPORT D’ACTIVITÉ 2013

19


Agence

S U O N Z E S LAIS . R E S I R O L A LES V

Impression sur papier 100 % recyclé avec encre végétale : Willaume Egret

AS P Z E T T E M NE TS VOS DÉCHE LE EL À LA POUB

Ecosite de Vert-le-Grand / Echarcon 91810 VERT-LE-GRAND

Retrouvez-nous sur :  

www.semardel.fr @SEMARDEL

Semardel rapport2013  
Semardel rapport2013  
Advertisement