Page 1

DOSSIER DE PRESSE

LA LISTE UNE PRODUCTION DU THÉÂTRE D’AUJOURD’HUI PRÉSENTÉ À VANCOUVER PAR LE THÉÂTRE LA SEIZIÈME DU 28 AU 31 MARS 2012 AU STUDIO 16 - 1545, 7e Avenue Ouest, Vancouver

SYNOPSIS BILLETS / INFORMATION BILLETS UNITAIRES : 24-27 $ 8 $ à la porte pour les étudiants les soirs de spectacle 604-736-2616 www.seizieme.ca

CONTACT MÉDIA ESTHER DUQUETTE Directrice des communications et de l’administration Théâtre la Seizième 604-736-2616 communications@seizieme.ca

Sur mon calepin. Sur ma liste des tâches urgentes. J’ai écrit en haut de la page. Ressusciter Caroline. Dans sa cuisine de campagne, une mère de famille rongée par la culpabilité se confie à nous, en attente d’un verdict. Sa voisine Caroline est morte. Estelle responsable de son décès? Avec minutie et franchise, elle recrée devant nous l’inlassable ballet de son quotidien, recense et trie les évènements qui ont précédé le drame, revoit les détails au peigne fin. Sur sa liste de choses à faire traîne une tâche, une tâche qu’elle a omis d’accomplir. Une tâche qui aurait pu éviter la mort de Caroline. Étourdis par le trop-plein de nos vies affairées, oublions-nous l’essentiel? C’est la question que pose l’auteure Jennifer Tremblay dans ce texte à la fois intime et universel, récipiendaire du prix littéraire du Gouverneur général, du prix Michel Tremblay et du Prix auteur dramatique Banque Laurentienne.

-1-


CRÉDITS Producteur THÉÂTRE D’AUJOURD’HUI / Texte JENNIFER TREMBLAY / Mise en scène MARIE-THÉRÈSE FORTIN / Interprétation SYLVIE DRAPEAU/ Assistance à la mise en scène et régie STÉPHANIE CAPISTRANLALONDE / Dramaturgie CHARLOTTE FARCET / Décor JASMINE CATUDAL / Costumes ISABELLE LARIVIÈRE / Éclairages CLAUDE COURNOYER / Accessoires JULIE MEASROCH / Diffuseur THÉÂTRE LA SEIZIÈME

CITATIONS DE LA PRESSE « Jennifer Tremblay voulait qu’on soit non seulement touché mais terrassé. Et c’est exactement ça qui se passe. On est estomaqué. » - Rebecca Makonnen, Radio-Canada « Texte admirable et poignant » - Nathalie Petrowski, La Presse

« Sylvie Drapeau […] est absolument fulgurante de vérité, d’émotion, d’humour aussi. […] Je n’ai jamais vu une actrice, ici, donner une telle performance. »

« [La] direction d’actrice est d’une grande subtilité, à l’écoute de chaque nuance du texte, de chaque déclic dramatique. » - Alexandre Vigneault, La Presse

- Louise Forestier, Radio-Canada « C’est un grand moment de théâtre qui nous est offert. » - Sylvain Ménard, 98,5 FM

« Jennifer Tremblay atteint l’universel par son économie et sa lucidité.» - Jury des Prix littéraires du Gouverneur général 2008

EXTRAITS Je n’ai pas levé la main sur elle. Je n’ai pas payé quelqu’un. Entrez chez elle et assassinez-la. Et pourtant c’est comme si. On dirait que je l’ai tuée. Je suis responsable de sa mort.

Il fallait les habiller tous les trois. C’était chaque fois comme recommencer toute sa vie. Sortir les vêtements. Julien a perdu un bas de laine. Il veut ses mitaines pas-dessus ses manches. Pas ce chapeau-là. Mais c’est le plus chaud mon chéri. Pas ce chapeau-là. Il est têtu comme une mule. Il n’y a plus de de bouton à ce manteau. Il n’y a plus de lacets à cette botte. Il n’y a plus de foulard dans ce tiroir. Tout est à recommencer.

***

Il m’est arrivé. Rarement mais tout de même quelques fois. Il m’est arrivé de faire semblant que personne n’avait frappé. Il m’est arrivé de ne pas bouger. ***

-2-


LALISTER Mon fils Miro, six ans, me demande : «Maman, comment ça s’écrit La liste?» Je lui réponds : «C’est facile, je suis sûre que t’es capable. Essaie pour voir?» Miro essaie : «l-a-l-i-s-t-e».

ON FAIT DES LISTES POUR NE PAS OUBLIER… OU NE PAS AVOIR À SE SOUVENIR.

Laliste : quel joli mot inventé. Ce pourrait être un nom commun, issu du verbe lalister, qui voudrait dire «tenter de se rappeler l’ordre des événements advenus.» Laliste signifierait donc «discours interminable issu de cet effort de mémoire.»

À quoi est-ce qu’on obéit? Voilà une des questions qui a jailli lors des discussions que nous avons eues autour de La liste de Jennifer Tremblay. Une question qui s’est retrouvée jour après jour sur ma liste de questions et autres détails à régler.

Merci Miro. On va mettre un post-it dans le Robert pour intégrer officiellement ce nouveau mot à la langue française. Il est à peine 7 h. Je cherche où il va… Lalister se glisse juste avant lallation, qui signifie : «Émission de sons plus ou moins articulés par l’enfant, avant l’acquisition du langage»… … et juste après les préfixe et suffixe lallo et lallie, du grec, et qui signifient «parler». Wow.

Je ne suis jamais parvenue à la cocher. Je n’ai pas réussi à répondre à cette question. Je ne sais pas si je vais y parvenir un jour. Mais je sais que cette question, à elle seule, aura guidé notre travail tout au long des répétitions. À quoi est-ce qu’on obéit? Pour en arriver à ne pas voir ce qui ne va pas. Ou ce qui ne va plus. Pour arriver à ne pas entendre une demande empressée. Pour arriver à ne pas entendre le désarroi d’une jeune mère.

La liste met en scène un seul personnage, une femme, perfectionniste à l’extrême, totalement avalée par un quotidien qui lui pèse. Elle laliste, et cette laliste raconte, au fur et à mesure qu’elle s’élabore, comment Caroline, la voisine, mère de cinq petits enfants, est morte bêtement. Quel geste a manqué, quel geste manque, dans notre interminable chorégraphie du quotidien, pour que Caroline meure?

À quoi est-ce qu’on obéit pour arriver à ne plus voir qu’une liste de tâches à exécuter. Qu’un ordre des priorités. Qu’un ordre d’exécution… des priorités. À quoi est-ce qu’on obéit pour en arriver à ne plus savoir être avec les autres Pour en arriver à ne plus savoir être soi-même ni avec soi, ni avec les autres.

Jennifer Tremblay

À quoi est-ce qu’on a obéi pour laisser un cauchemar devenir réalité et comprendre trop tard qu’il aurait pu être évité?

Auteure

À quoi est-ce qu’on obéit?

Marie-Thérèse Fortin Metteure en scène

-3-


Photo: Suzanne O’Neill

BIOGRAPHIES

Photo: Isabelle Clément

JENNIFER TREMBLAY Texte

MARIE-THÉRÈSE FORTIN Mise en scène

Jennifer Tremblay est née en 1973 à Forestville, sur la côte nord du fleuve Saint-Laurent. Elle publie en 1990 un recueil de poésie intitulé Histoires de foudre. En 1995, elle termine des études en création littéraire à l’Université du Québec à Montréal et publie des nouvelles littéraires et des articles dans différentes revues. Elle entame une maîtrise en recherche littéraire et se consacre entièrement à l’étude des romans de Dany Laferrière. Influencée par une longue discussion avec l’écrivain, elle abandonne ses études et se concentre sur ses projets d’écriture. Elle scénarise près de cent épisodes pour l’émission pour la jeunesse Les Chatouilles (Société Radio-Canada) et quelques épisodes pour l’émission Bouledogue Bazar. En 2004, elle cofonde les Éditions de la Bagnole avec Martin Larocque. Elle publie son premier roman, Tout ce qui brille, et plusieurs albums pour la jeunesse : Un secret pour Matisse, Deux biscuits pour Sacha, Sacha et son Sushi, Miro et les canetons du lac Vert, Madame Zia et Matisse et les vaches lunaires. Elle a publié, aux Éditions de la Bagnole, un monologue de théâtre intitulé La liste, qui a remporté le Prix du Gouverneur général en 2008.

Marie-Thérèse Fortin est présente dans plusieurs sphères du monde du théâtre. Auparavant directrice artistique du Théâtre du Trident à Québec, de 1997 à 2003, elle dirige le Théâtre d’Aujourd’hui depuis 2004. Au théâtre, on l’a vue sur les planches dans Elizabeth, roi d’Angleterre au TNM, dans le rôle-titre qui lui a valu le prix Gaston-Roux de l’interprétation féminine. Plus récemment, on l’a vue dans Belles-Sœurs, une adaptation musicale de la pièce de Michel Tremblay par René Richard Cyr et Daniel Bélanger. À Québec, elle a tenu des rôles principaux dans une cinquantaine de pièces dont Les troyennes, Andromaque, Agnès de Dieu, Méphisto, Songe d’une nuit d’été, Les bonnes, Bousille et les justes, Les belles-soeurs, Les muses orphelines, Inventaire, Le jeu de l’amour et du hasard, Le malade imaginaire et Lucky Lady. Elle a fait les mises en scène des pièces Des yeux de verre de Michel Marc Bouchard, L’aigle à deux têtes de Cocteau, Moulins à paroles d’Alan Bennett, Anciennes odeurs de Michel Tremblay, ainsi que La liste qui sera en tournée au Québec en 2011. Marie-Thérèse est aussi très présente au petit écran. Elle a été la Françoise du Monde de Charlotte et d’Un monde à part. Elle a été de Casino I et II, de Temps dur, de Jack Carter, de Cover Girl, de 4 et demi, de L’officier de la garde, de Blanche et elle est Madame Barbara, la fidèle assistante de Sophie Paquin dans Les hauts et les bas de Sophie Paquin. Nous l’avons vue au grand écran dans Sans elle et dans Les grandes chaleurs de Sophie Lorain. Elle a remporté le prix Gémeaux, en 2001, 2002 et 2006, pour son interprétation de Françoise Langevin dans Le monde de Charlotte et Un monde à part. Toujours en 2001, elle a été décorée Chevalier de l’Ordre des arts et des lettres (décoration remise par le gouvernement de la République Française). En 2002, lors d’un gala-bénéfice organisé par le YWCA de Québec, elle est nommée Femme de mérite, catégorie Arts et culture. Marie-Thérèse présente depuis quelques années un spectacle de chanson de Barbara. -4-


SYLVIE DRAPEAU

Photo: Martine Doucet

Interprétation

Sylvie Drapeau, grande comédienne, a interprété près de cinquante grands rôles de théâtre en vingt-cinq ans. Mentionnons notamment ses prestations dans La voix humaine, Le temps d’une vie, Elvire Jouvet 40, de même que Marie Curie et Lady Macbeth (prix Gascon-Roux de la meilleure interprétation féminine 2001). Nous avons également pu la voir dans Médée Matériau, L’aigle à deux têtes, Reste avec moi ce soir, L’imprésario de Smyrne, Marie Stuart et Dr.Jekyll and Mr. Hyde. En 2010 seulement, on a pu la voir dans L’effet des rayons gamma sur les vieux garçon, Un tramway nommé désir, Chambre(s), Et Vian ! dans la gueule et Piaf. Elle a coécrit et joue avec Isabelle Vincent dans Avaler la mer et les poissons qui a fait l’objet d’une tournée au Québec et au Canada. Elle s’illustre aussi à l’écran avec le personnage de Denise Pelletier dans la série Jean Duceppe. Au cinéma, nous la retrouvons avec bonheur dans 15 février 1839 (Pierre Falardeau) (prix Jutra de la meilleure actrice de soutien en 2002), Le piège d’Issoudun (nomination pour le prix Jutra de la meilleure actrice en 2004) (Micheline Lanctôt), Les fantômes des trois Madeleine (Guylaine Dionne) et récemment dans Borderline (Lyne Charlebois).

PRODUCTEUR

THÉÂTRE D’AUJOURD’HUI Le Théâtre d’Aujourd’hui est un théâtre d’auteurs où le texte dramatique constitue à la fois le point de départ et le centre des projets artistiques. Le Théâtre d’Aujourd’hui se consacre exclusivement à la création, la production et la diffusion de la dramaturgie québécoise et canadienne d’expression française.

Codirectrice générale et directrice artistique MARIE-THÉRÈSE FORTIN / Adjointe à la direction artistique ALEXIA BÜRGER / Codirecteur général et directeur administratif JACQUES VÉZINA / Adjoint à la direction administrative DENIS SIMPSON / Réceptionniste et responsable du secrétariat BÉATRICE PAPATIE / Directrice de production Annie Lalande / Directeur technique JEAN-PHILIPPE CHARBONNEAU / Adjointe à la direction technique JEANNE FORTIN / Directeur des communications PHILIPPE DRAGO / Responsable du développement de publics et adjointe aux communications ÉMILIE FORTIN-BÉLANGER / Coordonnateur aux communications MICHEL BÉLANGER-ROY / Relations de presse KARINE COUSINEAU / Responsable du service aux abonnés SOPHIE DESROSIERS / Gérant ANDRÉ MORISSETTE

-5-


DIFFUSEUR

THÉÂTRE LA SEIZIÈME Depuis sa fondation en 1974, le Théâtre la Seizième s'est taillé une place de choix parmi les plus grands centres franco-canadiens de création et de diffusion. La compagnie produit et présente des œuvres contemporaines francophones fortes et habitées, commandées ou tirées du répertoire. Elle assume et vise à renforcer son rôle en tant que centre incontournable de dramaturgie, de création et de diffusion du théâtre franco-canadien, avec le souci constant d’appuyer la communauté artistique locale. La programmation se veut destinée à tous, grâce aux saisons « grand public » et « jeune public », sur l’ensemble du territoire britanno-colombien. Parmi les trois spectacles grand public à l’affiche chaque année, le théâtre présente une de ses créations, produite par la Seizième, ainsi que plusieurs spectacles invités, en provenance du Canada entier. La compagnie rejoint son « jeune public », grâce aux tournées de spectacles et d’ateliers d’art dramatique dans les écoles de la province entière, de Vancouver à Prince-Rupert. Chaque année, elle propose deux spectacles à plus de 80 écoles et près de 15000 élèves. Le Théâtre la Seizième est régulièrement récompensé pour l’excellence de ses créations. Depuis 2000, la compagnie a été nominée à 40 reprises et a remporté seize prix aux Jessie Richardson Awards, ainsi que le Masque de la meilleure production franco-canadienne pour sa production pour adolescents, Cette-fille là. Son directeur artistique et metteur en scène, Craig Holzschuh, est récipiendaire d’un prix Jessie soulignant sa contribution artistique ainsi que du Sydney J. Risk Award, Parmi les succès de la compagnie, on compte Des flocons pour Alicia (prix de la meilleure conception - jeune public), La vue d’en haut (Jessie du meilleur texte original), Lentement la beauté et Comment devenir parfait en trois jours ( 3 nominations aux Jessies). Enfin, L’Enfant-Problème de George F. Walker, produit en 2011, a récolté deux nominations aux prix Jessies (meilleur acteur et meilleure actrice).

Directeur artistique CRAIG HOLZSCHUH / Directrice des communications et de l’administration ESTHER DUQUETTE / Agente de programmation HÉLÈNE LEQUITTE / Directeur technique JEREMY BAXTER

-6-


REVUE DE PRESSE ARTICLES ET ENTREVUES Marie-Thérèse Fortin en entrevue avec Annie Landreville Info-réveil, Radio-Canada, 3 mars 2011 Une femme, des listes, de l’intensité Sylvie Drapeau et Jennifer Tremblay en entrevue à Christiane Charette, 9 février 2010 Une voix singulière Alexandre Cadieux, Le Devoir, 9 janvier 2010 La liste au Théâtre d’Aujourd’hui: ultramoderne solitude Alexandre Vigneault, La Presse, 9 janvier 2010 L’emploi du temps Christian Saint-Pierre, Voir, 7 janvier 2010 Sylvie Drapeau parle de sa saison théâtrale chargée Catherine Perrin, Du côté de chez Catherine, 29 décembre 2009

CRITIQUES Monologue intérieur Philippe Couture, Voir Chapeau, les filles Nathalie Petrowski, La Presse Rebecca Makonnen, C’est bien meilleur le matin, Radio-Canada Submergée Marie Labrecque, Le Devoir La liste: droit au coeur Alexandre Vigneault, La Presse

VIDÉOS Théâtre d’Aujourd’hui Documentaire sur la création Jasmine Catudal dévoile le décor de La liste Réunion dramaturgique : au coeur du texte Les Voyagements La liste en tournée ARTV La liste -7-


Dossier de presse: La liste  

La liste de Jennifer Tremblay. Une production du Théâtre d'Aujourd'hui, présentée par le Théâtre la Seizième à Vancouver, du 28 au 31 mars 2...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you